Monnaie-dette : Le Pitch

Première partie : description
La question principale c'est : d'où vient la monnaie ?
Il y a deux sortes de monnaie : les pièces et les billets qu'on a dans les poches et la monnaie qu'on a sur les comptes
bancaires !n moyenne au niveau "lobal# il y a environ $%& de pièces et billets et '%& de monnaie bancaire ('est-)-
dire que $%& de nos achats s'e**ectuent en liquide# et tout le reste de nos transactions# c'est de l'ar"ent immat+riel qui
passe d'une banque ) une autre# d'un compte bancaire ) un autre : les pr+lèvements automatiques# les virements# les
d+penses de loyer# les salaires# toutes les d+penses des administrations# toutes les d+penses des entreprises# ce sont des
chi**res qui passent d'un compte bancaire un autre '%& de l'+conomie *onctionne avec cette monnaie-l)# avec cet
ar"ent-l)
,'où vient cet ar"ent qui *i"ure sur les comptes bancaires ?
Il est cr++ ) chaque *ois qu'une banque +met un cr+dit au pro*it de quelqu'un
-uand quelqu'un vient dans une banque chercher de l'ar"ent# .emprunter. /mais il *aut *aire des "ros "uillemets0 de
l'ar"ent# quand une personne par exemple se pr+sente pour obtenir $%%%%% euros pour se *aire construire une maison# le
banquier# par un simple 1eu d'+critures comptables ) l'acti* et au passi* de son bilan# au"mente simultan+ment son acti*
et son passi* de $%%%%% euros# c'est-)-dire du montant qui est demand+ par la personne qui est venue chercher cet
ar"ent La banque cr+e ainsi ex nihilo /c'est l'expression consacr+e# c'est du latin# 2a veut dire .) partir de rien.0 $%%%%%
euros de plus# qui n'existaient pas auparavant 3ucun compte n'a +t+ d+bit+ dans l'op+ration
(es $%%%%% euros# qu'est-ce qu'ils deviennent ? Ils viennent sur le compte bancaire de la personne qui les a re2us# et
cette personne peut# ) partir de l)# les d+penser dans l'+conomie
!lle peut par exemple# si elle a une maison ) construire# payer son ma2on# payer son plombier# d+penser son
nouveau pouvoir d'achat# et le ma2on peut d+penser ) son tour# payer ses ouvriers# aller au restaurant# et ainsi de suite
,e nouvelles transactions sont "+n+r+es qui ne pouvaient pas avoir lieu auparavant (ette monnaie-l)# c'est de la
monnaie entièrement nouvelle qui est +mise dans l'ensemble de la soci+t+ et qui devient de la monnaie commune qui se
met ) circuler d'un compte ) l'autre 4oute la monnaie qui *i"ure sur nos comptes bancaires# soit '%& de la monnaie en
circulation# vient obli"atoirement de ce processus de cr+ation-l)
Deuxième partie : conséquences
,ans une soci+t+ moderne avec le système d'+mission mon+taire que nous avons# c'est-)-dire cr+ation mon+taire par
le cr+dit bancaire# tout le monde est obli"+ d'emprunter 5
Les particuliers pour *aire leurs propres achats# les entreprises pour *inancer leurs besoins en *onds de roulement et
leurs investissements# et m6me les 7tats !n p+riode de crise# les m+na"es et les entreprises ne sont plus en capacit+
d'emprunter# ils essayent plut8t au contraire# de se d+sendetter Les 7tats restent donc les seuls or"anismes qui peuvent
continuer ) s'endetter /ou plut8t ) endetter leur population0 pour cr+er de la monnaie et r+duire les e**ets destructeurs du
manque de monnaie
-u'est-ce que 2a si"ni*ie d'un point de vue +conomique et social ?
-ue toute la monnaie# ou en tous cas '%& de la monnaie que nous utilisons et que toutes nos administrations et
toutes nos entreprises utilisent au quotidien# est soumise ) un int+r6t permanent (haque unit+ mon+taire provient d'une
+mission de cr+dit et donc c'est une dette pour quelqu'un qui doit payer des int+r6ts
- (ons+quence $ : il *aut travailler deux *ois plus# se battre les uns contre les autres# entre personnes# entre
entreprises# entre pays# pour trouver les int+r6ts ,'où le besoin crucial de croissance# d'où le pilla"e des ressources# d'où
la concurrence e**r+n+e
- (ons+quence 9 : c'est un secteur particulier de l'+conomie# le secteur bancaire# qui d+cide ce qui est *inanc+ ou de
ce qui n'est pas *inanc+# qui d+cide où va l'ar"ent et où ne va pas l'ar"ent# et cela selon des critères propre ) un secteur
priv+ qui d+*end ses propres int+r6ts
- (ons+quence :# in+vitable et math+matique : l'ensemble de la soci+t+ /les .a"ents non-bancaires.0 est endett+
auprès du secteur bancaire
(e système a encore bien d'autres cons+quences :
- -uand le secteur bancaire +met du cr+dit ) tout-va# on obtient une p+riode d'euphorie +conomique : une bulle
immobilière# *inancière# boursière habituellement suivie d'un crash
- ,ès que les banques r+duisent leurs +missions de cr+dit# on obtient une r+cession !t si personne ne cr+e de la
monnaie nouvelle# m6me pas l'7tat ni la ;anque (entrale# la r+cession peut durer des ann+es 5
('est un système hautement bipolaire qui a des cons+quences +normes sur les vies quotidiennes de chacun d'entre
nous# sur les carnets de commandes des entreprises# sur les salaires# sur l'emploi# sur les tensions sociales et
internationales# sur l'endettement priv+ qui devient public# sur la concurrence e**r+n+e entre tous# sur le pilla"e des
ressources# etc# etc
Troisième partie : solution
La solution va prendre du temps ) se mettre en place# parce qu'il *aut m+na"er des int+r6ts extr6mement puissants#
mais ce qu'on peut ima"iner# c'est que petit ) petit# avec le temps# on reprenne peu ) peu le privilè"e de la cr+ation
mon+taire au secteur bancaire et qu'on le redonne non pas ) l'7tat ni aux politiciens# mais directement ) la soci+t+ civile#
c'est-)-dire aux citoyens# et l)# on peut se dire :
Pourquoi ne d+ciderions-nous pas d'appliquer le *ameux principe de subsidiarit+# qui veut qu') chaque +chelle de
responsabilit+# une communaut+ donn+e puisse avoir les moyens de mettre en oeuvre les d+cisions qui la concernent ?
,+cision nationale : 7tat ,+cision r+"ionale : r+"ion (ommunale : commune<
Pourquoi ne pas aller au bout du raisonnement et se demander quel serait# dans une soci+t+ humaine# le niveau le
plus *in possible de subsidiarit+ : la r+ponse est +vidente# c'est l'6tre humain# l'individu# la personne humaine
!t pourquoi ne pas donner ) chaque citoyen et ) chaque citoyenne le droit de d+cider librement# en son =me et
conscience# ce qu'il ou elle veut vraiment *inancer ou ne pas *inancer ?
Pourquoi ne pas adopter la solution la plus lo"ique# la plus +quitable# et qui en plus est par*aitement con*orme aux
valeurs de la >rance :
,onner r+"ulièrement ) chaque citoyen# de manière individuelle# inconditionnelle et universelle# sa propre part de
monnaie commune
Libre ) lui ou ) elle# de l'utiliser comme bon lui semble : d+penser# +par"ner# rembourser une dette# ou *inancer
librement et volontairement# seul ou ) plusieurs# ) cent# ) mille ou ) dix millions# les pro1ets qu'il ou elle 1u"era bon de
*inancer pour son avenir et l'avenir de ses en*ants ,e l'+ner"ie nucl+aire ou des +ner"ies renouvelables# un sauveta"e
des banques ou une transition +colo"ique# une "uerre ou une +conomie sociale et solidaire ?
?oil) la v+ritable d+mocratie : la d+mocratie +conomique
?oil) la v+ritable Libert+# la v+ritable 7"alit+# qui nous permettra d'aller# esp+rons-le# vers une v+ritable >raternit+
@+rard >oucher - $A octobre 9%$B

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful