Vous êtes sur la page 1sur 6

La nuit de Al-Qadr

: ‫قال ال تعالى‬

Allah ta3ala dit ce qui signifie :

« Nous l'avons descendu dans la nuit de Al-Qadr * et quelle


nuit que la nuit de Al-Qadr * la nuit de Al-Qadr est
meilleure que mille mois * les anges y descendent, avec
Jibril par la volonté de leur Seigneur, avec la destinée pour
toute chose * elle est une paix, elle dure jusqu'à la levée de
l'aube ».
[sourat Al-Qadr]
Cette sourat éminente montre que la nuit de Al-Qadr a une importance
éminente. C'était au cours de cette nuit que Allah tabaraka wa ta3ala a fait
descendre le Qour'an, c'est-à-dire qu'Il a ordonné à Jibril qui a pris le Qour'an
de adh-dhikr c'est-à-dire de la table préservée (Al-Lawhou l-Mahfoudh) et Jibril
est descendu avec jusqu'à un endroit du ciel du bas-monde, appelé Baytou l-
3Izzah en une seule fois.

Ainsi, d'après Wathilah Ibnou l-'Asqa3, le Prophète a dit ce qui signifie :


« At-Tawrah a été descendue après que six nuits de Ramadan se
sont écoulées, Al-'Injil a été descendu après que treize nuits de
Ramadan se sont écoulées et Al-Qour'an a été descendu après que
vingt-quatre nuits de Ramadan se sont écoulées ».

Ainsi, à partir de la signification de la 'ayah « Nous l'avons révélé dans la nuit


de Al-Qadr », et de ce hadith, on a su que le Qour'an fut descendu la nuit du
vingt-quatrième jour de Ramadan, cette nuit était la nuit de Al-Qadr. Ce n'est
pas une chose certaine qu'elle soit la nuit du vingt-septième jour ou la nuit du
vingt-neuvième jour, mais la plupart du temps, c'est le cas.

Le Messager de Allah a dit :


Ce qui signifie : « Appliquez-vous à la trouver dans les dix dernières
nuits », c'est-à-dire que la plupart du temps, elle a lieu dans les dix dernières
nuits. Cela ne veut pas dire qu'elle ne peut avoir lieu que parmi ces nuits-là. En
effet, elle peut coïncider avec la première nuit, la deuxième ou toute autre. La
sagesse dans le fait qu'elle ne soit pas connue avec certitude, c'est que les
esclaves de Allah œuvrent dans l'accomplissement des actes d'adoration durant
toutes les nuits de Ramadan dans l'espoir de la voir.

Ensuite, à partir de Baytou l-3Izzah, Jibril a commencé à descendre avec la


révélation vers le Prophète en passages séparés, selon les causes et les
événements. La première partie du Qour'an qui a été descendue l'a été le
lendemain de cette nuit. Il a été descendu cinq 'ayah de sourat Al-3Alaq. La
révélation du Qour'an n'a pas eu lieu conformément à l'ordre qui existe
maintenant. Seulement, après que le Qour'an fut totalement descendu au
Prophète, c'est-à-dire après environ vingt-trois ans de révélation, le Prophète a
enseigné à ses compagnons que la récitation du Qour'an se ferait selon cet ordre.
Cet ordre ne résulte donc pas d'un effort de réflexion de leur part.
Dans la suite de la sourat, Allah a glorifié la nuit de Al-Qadr.
Il dit ainsi : ce qui signifie : « Et quelle nuit que la nuit de Al-Qadr »,
c'est-à-dire que cette nuit a une importance éminente. Il montre qu'elle est
meilleure que mille mois. Il dit ainsi : ce qui signifie : « La nuit de Al-Qadr
est meilleure que mille mois », c'est-à-dire que les bonnes œuvres durant
cette nuit ont une valeur selon le jugement de Allah ta3ala supérieure à celle des
œuvres faites en mille mois.

Celui qui a eu l'occasion de voir l'un des signes de la nuit de Al-Qadr à l'état
d'éveil, on dit qu'il a vu cette nuit. Parmi ses signes, il y a la vision d'une lumière
que Allah ta3ala crée et qui est différente de la lumière du soleil, de la lune ou
de l'électricité ; il y a la vision des arbres en prosternation. Le lever du soleil est
doux le lendemain matin. Il arrive d'entendre la voix des anges, de leur serrer la
main ou de les voir sous leur véritable apparence, avec deux, trois, quatre ailes
ou davantage.
Ainsi, Jibril 3alayhi s-salam a six cents ailes.

La voir dans le sommeil indique un bien pour celui qui la voit mais ce bien est
inférieur au fait de la voir à l’état d’éveil.

Celui qui ne l'a pas vue, ni dans le sommeil ni en éveil, mais qui s'est appliqué à
faire des actes d'adoration et des actes d'obéissance de nuit (qiyam), cela ayant
coïncidé avec cette nuit, il obtiendra grâce à l'éminence de sa bénédiction le
mérite de la récompense de l'adoration durant cette nuit. Le Messager de
Allah a dit ce qui signifie :

« Celui qui fait de nuit des actes d'adoration la nuit de Al-Qadr,


par foi et en recherchant les récompenses de Allah, il lui sera
pardonné ce qu'il a précédemment fait comme péchés ».

[Rapporté part Al-Boukhariyy]

Faire des actes d'adoration de nuit (qiyam) durant la nuit de Al-Qadr consiste à y
accomplir des prières, que le nombre de rak3ah soit faible ou élevé ; toutefois,
prolonger la prière par la récitation du Qour'an est meilleur que faire beaucoup
de prosternations avec une récitation écourtée.

D'autre part, celui à qui Allah permet de faire des invocations à l'instant où il la
voit, ceci est un signe que son invocation est exaucée. Combien de personnes
ont eu la joie de voir leurs demandes à Allah exaucées durant cette nuit.
Allah ta3ala dit : ce qui signifie : « Les anges y descendent, avec Jibril
par la volonté de leur Seigneur, avec la destinée pour toute
chose ».

On rapporte que le Messager de Allah a dit ce qui signifie : « Quand vient


la nuit de Al-Qadr, Jibril descend avec un groupe d'anges pour
saluer chaque esclave musulman faisant la prière ou du dhikr
pour Allah 3azza wa jall et pour invoquer Allah en sa faveur et ce,
depuis le coucher du soleil et jusqu'à la levée de l'aube ».
Les anges descendent ainsi avec tout ce que Allah prédestine aux gens pour cette
année-là, que ce soit leurs subsistances ou leurs termes jusqu'à l'année suivante.
Il n'en est pas comme il s'est répandu chez de nombreuses personnes que la nuit
de la mi-Cha3ban serait la nuit durant laquelle sont partagées les subsistances et
seront connus et précisés qui va mourir et qui va naître ainsi que d'autres détails
de ce qui est des événements arrivant aux humains durant cette période. C'est
certes la nuit de Al-Qadr dont il s'agit comme l'a dit l'Exégète du Qour'an
(Tarjoumanou l-Qour'an) Ibnou 3Abbas, que Allah l'agrée, puisqu'il a dit à
propos de Sa parole ta3ala :

: ‫قال ال تعالى‬

‫باركة" إنا كنا‬%‫نزلناه في لي'لة" م‬,‫( إنا أ‬2) ‫» والكتاب المبين‬


‫ن' عندنا‬8‫ا م‬9‫م'ر‬,‫( أ‬4) /‫ حكيم‬/‫م'ر‬,‫ أ‬2‫( فيها يفرق كل‬3) ‫منذرين‬
‫ك إنه هو الس<ميع‬8‫ن ر<ب‬8‫( رح'مة@ م‬5) ‫إنا كنا مر'سلين‬
« (6) ‫العليم‬

[44] ‫سورة الدخان‬


[sourat Ad-Doukhan] ce qui signifie : « ... Nous l'avons révélé dans une
nuit bénie. Nous vous avertissons. Dans cette nuit, ce qui est
destiné et qui n'est que sagesse de la part de Allah pour l'année à
venir sera retiré du reste des destinées et sera porté à la
connaissance des anges ... » Ibnou 3Abbas a dit : « Il s'agit de la nuit
de Al-Qadr ».

C'est durant cette nuit que le Qour'an a été descendu et c'est durant cette nuit
que toute destinée sera connue par les anges, à savoir toute chose destinée. C'est-
à-dire que durant cette nuit, les choses qui vont arriver dans ce monde seront
partagées, que ce soit mort, santé, maladie, richesse, pauvreté ou autre que cela,
parmi les diverses choses qui adviennent aux humains, depuis cette nuit jusqu'à
la même nuit de l'année suivante.

Allah ta3ala dit ce qui signifie : « Elle est une paix qui dure jusqu'à la
levée de l'aube ». Ainsi, la nuit de Al-Qadr est une paix et un bonheur pour
les waliyy de Allah – les saints – et les gens de Son obéissance, les croyants. Le
chaytan ne peut pas faire de mal ni de nuisance durant cette nuit.

Cette paix dure jusqu'à la levée de l'aube. D'après 3A'ichah, que Allah l'agrée,
elle a dit : « J'ai dit : Ô Messager de Allah, si je vois la nuit de Al-Qadr,
qu'est-ce que je dis ? ». Il a dit :

« ‫ي‬B‫ العفو فاعف عن‬D‫ تحب‬D‫ك عفو‬B‫هم إن‬B‫ الل‬: ‫» قولي‬


(qouli : Allahoumma ‘innaka 3afouwwoun touhibbou l-3afwa fa3fou
3anni )

ce qui signifie : « Dis : Mon Dieu, Tu es Celui Qui pardonne, Tu


agrées le repentir, alors pardonne-moi ».

L'invocation que le Prophète disait le plus souvent, durant Ramadan


comme en- dehors était la suivante :

‫نيا حسنة وفي الخرة حسنة وقنا عذاب‬D‫نا ءاتنا في الد‬D‫» رب‬
« ‫ار‬B‫الن‬
(Rabbana ‘atina fi d-dounya haçanah, wa fi l-‘akhirati haçanah,
wa qina 3adhaba n-nar )

ce qui signifie :
« Notre Seigneur, accorde nous du bien dans le bas-monde et du
bien dans l'au-delà et préserve-nous du châtiment de l'enfer ».

[sourat Al-Baqarah / 201].