Vous êtes sur la page 1sur 12

Sommaire

Bulletin d'information de l'Union Départementale des Syndicats Force Ouvrière de l'Isère


N° 119 - Décembre 2009
www.foisere.info
Ils ont gagné !
p. 2

Editorial

Liquidité,flexibilité,
inégalité (1)
Depuis les années 80 les néo-libéraux des services aux citoyens, sont mises à Les nouvelles règles
tentent de substituer leur triptyque « mal comme le dénoncent nos syndicats,
Liquidité Flexibilité Inégalité » à notre notamment celui de la police qui s’est du marché du travail
devise Républicaine : Liberté égalité tourné vers le public le 3 décembre p. 4 à 5
Fraternité. La récente crise n'a entamé dernier.
en rien leur détermination. Abondantes, Les Services Publics continuent d'être
les liquidités peuvent continuer à circu- victimes de prédateurs qui veulent
ler librement en échappant à tout prélè- conserver les seules activités rentables,
vement de solidarité. causant des dégâts irréparables comme
Au programme : paradis fiscaux pour les à France Télécom ou à La Poste.
plus fortunés et transfert des charges Enfin, pour seule perspective en 2010,
des collectivités sur les ménages(2). une nouvelle réforme des retraites qui
Dans le même temps les salariés subis- serait sans doute l’occasion d'un bras
sent toujours plus les contraintes de la de fer sans précédent avec le gouverne-
flexibilité et un chômage croissant : ment. L’unité syndicale sera plus que
plus 30% en 2009(3). jamais nécessaire et à construire.
L’inégalité sur les salaires explosent : C’est le combat que nous mènerons et Policiers en ont assez !
les plus hauts salaires captent aujourd'- le vœux que nous formons. p. 10
hui presque 7% de la masse salariale
contre 5,5% voici dix ans. Les banques,
Jean-Pierre GILQUIN,
qui ont bénéficié de l’aide publique,
Secrétaire général.
distribuent à nouveau des bonus
confortables aux traders méritants et
des miettes aux autres salariés. La
(1) voir la France du travail, données, analyses,
moralisation du capital est décidément
débats IRES 2009
une notion abstraite !
(2) Voir « une fiscalité juste et redistributive », «
FO 2009 sortir de la crise »
La Fonction Publique paie un lourd écot
(3) 40 % des demandeur d’emploi sortent d’un
au redressement des comptes : des
CDD !
milliers de postes disparaissent et les
fonctions régaliennes de l'Etat, cadre
Directeur de publication : Jean-Pierre GILQUIN – commission paritaire : 0711 S 05801 ISSN 0338-5701 Santé :
Impression : Imprimerie Notre-Dame - Montbonnot
UDFO ISERE – bourse du travail – 32 avenue de l’Europe – 38030 Grenoble cedex 02 référendum piégé
Tél. 04.76.09.76.36 – Fax 04.76.22.42.55 – courriel : udfo.38@laposte.net p. 12
Prix le numéro : 0.80 € – Abonnement 1 an : 3.20 €
Trixel
Après une semaine de grève en
intersyndicale, sous l’impulsion
de FO, les opérateurs de Trixel
entreprise installée à Moirans,
filiale de Thalès, ont obtenu un Osiris à Roussillon
rattrapage de salaire sur 2 ans et
un accord sur leur évolution de
carrière. Des postes de travail à leur juste valeur ! Ils ont obtenu des augmentations indivi-
Neuf jours de grève sans fléchir, à partir du duelles qui viennent en plus des augmenta-
Ikéa 4 novembre à l’appel de FO, la CGT et la tions collectives. Le total est égal à 80 €
Les salariés d’Ikéa plateforme CFDT, un début de négociations difficiles pour 40 % de l’effectif et à un peu plus
logistique, site de Saint-Quentin- avec une direction hostile aux demandes, pour le reste du personnel, la reconnais-
Fallavier, ont élu leur représen- mais au final la victoire. sance du travail du poste "première ligne",
tant. FO, qui jusque là n’avait pas Les agents de sécurité d’Osiris, la modification de coefficients, des recrute-
d’élu, en a dorénavant dans le Groupement d’Intérêt économique fournis- ments internes.
premier collège (employés) : deux sant services et énergie aux entreprises de Ils demandaient une augmentation sala-
élus au CE et 2 en DP. la plateforme chimique de Roussillon, sont riale de 100 € pour tous pour reconnais-
satisfaits. sance de l’augmentation de leur charge de
Appia Isardrôme travail, une re-classification du poste «
FO est aujourd’hui majoritaire première ligne » qui nécessite des compé-
dans l’entreprise de BTP dont les tences pointues, la modification de
salariés travaillent sur la région
certains coefficients et des promotions
Rhône-Alpes : trois des quatre
internes.
sièges du CE.
Le service nécessitant une présence conti-
GEG nue obligatoire, des salariés ont été réqui-
Après un beau printemps marqué sitionnés et le service « première ligne » a
par une victoire sur les revendica- continué à fonctionner.
tions salariales et d’emploi, le
syndicat FO de GEG a dignement
fêté la fin d’année. C’est cela
aussi la confraternité ! A l’entrée du site de la plateforme chimique de Roussillon
les grévistes ne désarment pas.

Saint Priest
Chez Decaux, le 1er mai, c’est congé !
Rappelez-vous : en 2008, le Jeudi de sation de la superposition de ces deux jours
l’Ascension tombait le 1er Mai. fériés.
L’entreprise Decaux (panneaux publicitaires,
200 salariés en Rhône-Alpes dont 35 en La direction avait dit non et les salariés ont
Telem
Isère) avait vu, dans ce hasard du calendrier, décidé de porter l’affaire devant les prud’-
FO, seul syndicat representé dans
la bonne excuse pour gagner une journée de hommes avec l’appui de l’union départemen-
l’entreprise va désigner Mathias
Verdiere, élu du collège Cadres au travail. Elle avait refusé la demande de cinq tale FO et l’union locale de Bourgoin-Jallieu.
CE, va devenir le délégué syndical salariés d’accorder une journée en compen-
FO dans cette entreprise qui Ils ont gagné ! Il aura fallu deux réunions de
appartient au groupe Onet. conciliation et une de conclusion pour que
les prud’hommes donnent raison aux sala-
Information riés.
Animées par Charles Gérard, deux La société Decaux a été condamnée à verser
journées d’informations et 400 € de dédommagement à chaque salarié
d’échanges pour les conseillers et à accorder un jour de congé supplémen-
des salariés ont été organisées par taire.
l’Union départementale cet C’est Charles Gérard, conseiller FO du salarié
automne à Grenoble et Bourgoin- qui a plaidé. Il l’a fait en utilisant des arrêts
Jallieu. de la Cour de Cassation et des décisions de
Jeunes cour d’appel portant sur des conventions
d’autres branches.
Rappel : une convention collective listant les
Jeunes salariés, apprentis des PME
et TPE, vous avez des droits. Pour jours fériés est indispensable pour espérer
mieux les connaître, récupérez les gagner dans ce sujet.
dépliants édités par FO (en s’adres- François Gonzalez, délégué syndical FO,
sant à l’Union départementale). Decaux Fontaine.

2 - N° 119 - Décembre 2009


Photowatt
FO, implantée très récemment, a
fait quasiment jeu égal avec la
CFDT, syndicat majoritaire aux
dernières élections professionnel-
Saint-Quentin-Fallavier les dans cette entreprise, leader
français de production de
Reprise chez Valéo panneaux photovoltaïques mais
en difficulté.
En plus du processus de contrôle
Sébastien Isach, délégué Force Ouvrière : des comptes par l’expert désigné
« C'est vrai que l'on a vu nos ventes de par le comité d’entreprise, FO a
démarreurs augmenter fortement, c'est pas mobilisé un fonds régional d’aide
pour nous déplaire... et notamment le Stop d’urgence salariés (Frau).
Start(1) qui a valu de nombreux prix d'inno-
vation à Valéo ».
Cette relance de l’activité tombe bien en
cette fin d’année, permettant de rattraper
un peu les pertes de salaire du chômage
partiel. Les heures supplémentaires mettent
un peu de beurre dans les épinards. « On
reste cependant méfiants », a conclu le
L’équipe FO de Valéo
délégué syndical en regrettant le silence de
la direction.
Valéo, équipementier sous-traitant de l’in-
dustrie automobile avait, en début d’année, (1)
Système qui permet des économies d'énergie et de David Gimenez, délégué syndical
supprimé des postes et a eu recours au limiter les émanations de co2.
FO de l’entreprise a participé à la
chômage technique. conférence nation ale des délé-
En cette fin d'année l'horizon s'éclaircit gués organisée par la
pour les 540 salariés restant. Confédération le 10 novembre à
Paris.

AG2R Partager des compétences autant que des visions, confronter


PRÉMALLIANCE : des expériences autant qu’unir des forces, aller plus loin... C’est

un partenariat dans cet esprit qu’AG2R et PRÉMALLIANCE ont décidé de tisser


d e s l i e n s p r i v i l é g i é s . E n s e m b l e , i l s s o n t d ev e n u s l e l e a d e r d e s
d’avenir par
groupes de protection sociale.
excellence !
AG2R PRÉMALLIANCE
Retraite, Prévoyance, Santé, Épargne, Retraite, Prévoyance, Santé, Épargne
Protection patrimoniale, Dépendance
Premier groupe interprofessionnel français de Leader de la protection sociale complémentaire
retraite et prévoyance complémentaire des dans le Grand Sud avec plus de 1,7 million de
salariés et des retraités avec plus de 8 millions de personnes couvertes.
personnes assurées. Une garantie de transparence :
Une caution : géré paritairement par près de 220 administrateurs implantés régionalement,
700 administrateurs implantés régionalement et garants d’une gestion paritaire.
tous les acteurs de la vie économique et sociale. 8QHUpJLRQDOLWpDIÀUPpH 1000 salariés répartis
Une présence régionale forte : 3 600 salariés sur 4 sites de gestion, 2 Directions Régionales,
experts, un réseau de plus de 80 implantations des agences qui maillent étroitement le territoire,
régionales et 250 permanences ponctuelles sur 17 CICAS et 1 Centre de Relations Clients.
tout le territoire français. Une gamme complète de produits adaptés
Une expertise : l’assurance de personnes et la au plus grand nombre : les entreprises et leurs
protection sociale. AG2R s’adresse aussi bien salariés, les particuliers, les travailleurs non
aux particuliers qu’aux entreprises. salariés.
Un engagement social : investi dans le domaine Une capacité d’innovation de l’Action Sociale :
de l’Action Sociale, AG2R consacre 33 millions reconnue par le tissu associatif au service de ses
d’euros à des actions de mécénat social. ressortissants.

www.ag2r.com - www.premalliance.com
47, avenue Marie Reynoard
38067 Grenoble cedex 02

RETRAITE - PRÉVOYANCE - SANTÉ - ÉPARGNE 3- PROTECTION PATRIMONIALE - DÉPENDANCE


Marché du travail :
Rendez-vous général, le 16 octobre, pour les militants. La matinée a été consacrée
aux échanges avec Stéphane Lardy, secrétaire confédéral négociateur pour FO
dans les discussions sur la rupture conventionnelle, le représentant de la Direction
du Travail et les partenaires de la mutualité/prévoyance.

Dangers et avantages de la rupture conventionnelle ; principe de la portabilité des


droits Santé et Prévoyance… chacun a complété sa compréhension de la rupture
conventionnelle, nouvelle manière pour le salarié de quitter son entreprise (les
autres sont toujours le licenciement et la démission). Chacun a également enrichi
ses connaissances sur la portabilité des droits à la Santé et à la Prévoyance (voir
page 5).

Si FO a signé l’accord menant à la Loi sur la Modernisation du Marché du Travail (janvier 2008) qui a introduit la rupture conven-
tionnelle, a rappelé Stéphane Lardy, c’est en s’assurant qu’elle intégrait trois garanties : la possibilité pour le salarié de se faire
conseiller, l’existence d’un délai de rétractation et le droit à l’indemnité chômage. Ajoutons que c’est bien les prud’hommes qui ont
à juger d’éventuels litiges.
Des garanties obtenues à l’encontre de ce que voulait le Médef : organiser la « séparabilité » entre le salarié et son patron sans
laisser au premier la possibilité d’un quelconque recours.

L’Inspection a ses limites


Le Ministère a cantonné l’inspection par un licenciement, veille à ce que
du travail au rôle de garante de la son indemnité soit au moins égale à
conformité des dates, du respect des l’indemnité conventionnelle, s’as-
clauses. sure que le nombre de ruptures dans
Ainsi affectée, l’équipe a enregistré une entreprise reste inférieure à 10
3000 ruptures conventionnelles dans les 30 derniers jour (les ruptu-
entre janvier et septembre dernier, res conventionnelles ne doivent pas
en a refusé 57… « Il nous est impos- servir à éviter un Plan de Sauvegarde
sible de vérifier si le salarié subit des de l’Emploi).
pressions à moins que ce dernier ne Et elle teste ses limites :
se manifeste auprès de nous », a « Constatant des différences d’in-
relevé Jacques Vandenesch, direc- demnités dans une même entreprise,
teur adjoint de la Direction du l’inspecteur a demandé le barème
Travail. puis a bloqué devant le refus de l’en- Jacques Vandenesch, directeur adjoint de la Direction
L’équipe vérifie donc que le salarié treprise de répondre. Le Ministère a du Travail
n’était pas concerné antérieurement cassé sa décision ».

Le Conseiller FO vous accompagne !


Charles Gérard, conseiller du salarié FO et Attention au calcul de l’indemnité spéciale
défenseur prud’homal, vous accompagne de rupture, celle-ci ne peut-être inférieure à
dans le cadre des ruptures du contrat de l’indemnité de licenciement conventionnelle
travail et de la rupture négociée. ou légale sous peine de refus d’homolaga-
tion par la direction du travail.
« Les salariés ont un droit qu’ils utilisent
peu : l’appel à l’assistance d’un conseiller Le salarié qui a plus de 2 ans d’ancienneté
qui pourra négocier avec l’employeur. perd par conséquent le bénéfice à la
Si la loi prévoit un minimum légal en convention de reclassement personnalisé
matière d’indemnités, elle ne prévoit pas de (CRP). Ce dispositif est très intéressant car
maximum et l’employeur, pour éviter les il permet au salarié licencié économique de
indemnités liées au licenciement individuel toucher 80 % de son salaire brut pendant
Serge Garbay, délégué syndical FO.
économique, pousse le salarié vers une 12 mois, les allocations étant versées sans
rupture conventionnelle. carence dès la signature. ».

4 - N° 119 - Décembre 2009


de nouvelles règles

Martine Jarry, Snudi FO Alain Mathieu, Sata Christian Petrequin, Ahlstrom La Gere

Secteur santé privée/publique, de gauche à droite : Elisabeth Cerdan, Corinne Livrieri, J.Jacques Habasque, Cécile Fonteix

Rester couvert quelques mois de plus…

Josiane Lenfant, AG2R,Prémalliance Lionel Niederberger, Adréa Aurélie Bouyssou, Réunica

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) sur la moder- Le renoncement à la portabilité est possible en le formu-
nisation du contrat de travail, entré en vigueur en juillet lant par écrit sous 10 jours auprès de l’ancien employeur.
dernier, permet le maintien temporaire de la prise en
charge complémentaire (à la Sécu) des frais de santé et Qui paie ? L’employeur et le demandeur d’emploi dans
de prévoyance en cas de rupture du contrat de travail. des proportions définies par l’accord en vigueur dans
C’est ce qu’on appelle la portabilité des droits et c’est ce l’entreprise.
qu’ont expliqué les représentants des mutuelles AG2R, Pendant combien de temps ? 9 mois maximum, le sala-
Adréa et Réunica. rié perdant ses droits lorsqu’il retrouve un emploi ou
Pour en bénéficier il faut que ces droits aient été ouverts cesse de verser sa cotisation.
chez l’ancien employeur et toucher l’assurance chômage.

5 - N° 119 - Décembre 2009


Comité général
« La crise n’est pas un état permanent »
Le bilan est lourd. « 3500 emplois industriels perdus au Le bilan est lourd mais « La crise n’est pas un état
premier semestre, notamment dans la métallurgie, 10 permanent » et FO n’oublie pas que, crise ou pas, la
000 en 3 ans. Encore l’Isère n’est-il pas un département question demeure, la défense des salariés.
désindustrialisé ! Pendant ce temps, le public subit les L’Union départementale s’est fermement engagée,
avanies des coupes budgétaires orchestrées dans le auprès de l’Etat (représenté par le préfet), des collecti-
cadre de la RGPP (Révision générale des Politiques vités, de ses syndicats dans chaque entreprise pour que
publiques) », a résumé Jean-Pierre Gilquin, secrétaire toutes les mesures soient mises en œuvre afin de réduire
départemental de l’Union départementale en introduc- les conséquences négatives des plans de licenciements.
tion du comité général, instance statutaire, réunie vend- Cela très concrètement, au plus près du terrain, en utili-
redi 16 octobre après-midi, après le colloque sur la sant toutes les ressources possibles en commençant par
rupture conventionnelle et la portabilité des droits la force des salariés agissant collectivement.
sociaux (voir pages 4 et 5).

Marc Deroudille, Compass,


Secrétaire adjoint Union départementale FO Isère

Marc Greiner, Monique Banchet, Dauphiné Libéré

Hélène Minier, Bernadette Barre, Afipaeïm et Frédéric Boyer, Satma PPC Nizar Sghaier, Cap Gemini

6 - N° 119 - Décembre 2009


Pour
Pour u
une
ne protec
protection
ction soli
solidaire
idaire et efficace
des salar
salariés
riés en en
entreprises
ntreprises

Découvrez
les solutions
Octobre 2008 - Mutuelle N° 311 799 878, soumise aux dispostions du livre II du Code de la Mutualité

ADRÉA !

Santé
Prévoyance
Epargne
Retraite

226, cours
s de la Libération - 38069
38
8069 GRENOBLE CEDEX
CED
DEX 2 - Tél : 04 76 33
3 93 93
www.adrea-alpesdauphine.fr
wwww.adrea-alpesdauphin entreprise@adrea-alpesdauphine.fr
ne.fr - entreprise@ad
drea-alpesdauphine.ffr
La formation syndicale
La formation syndicale est indispensable à tout militant quelle que soit son expérience syndicale.
Les formations permettent d'améliorer une technicité dans des domaines divers tels que le droit du travail, la communication...
Chaque salarié, titulaire d’un mandat syndical ou pas, a droit jusqu'à douze jours de formation économique sociale et syndicale par an.
Ces journées sont considéré comme du temps de travail (donc à prendre en plus des heures de délégation pour les élus et délégués).
Se rapprocher de l'Union départementale pour les modalités pratiques et le contenu des stages.

Programme des stages 2010


Communication et traitement 8 au 12 février Les règles de base pour mieux communi-
de l’information Privé/public quer à l’écrit et à l’oral
Lieu : Grenoble avec l’IES

Découverte FO et moyens d’action… 8 au 12 mars Rôle du syndicat, des délégués, l’action


Lieu Grenoble avec le CFMS FO Privé/public syndicale

Délégués du personnel 26 et 27 avril Mandat des DP


Lieu Grenoble avec l’IES Secteur privé

Connaître ses droits 3 au 7 mai Droit du travail, conventions, statuts…


Lieu Grenoble avec le CFMS FO Privé/public

Prud’hommes 14 au 18 juin Le mandat des prud’hommes


Lieu Voiron avec l’AFIP Réservé aux Conseillers prud’hommes

Découverte FO et moyens d’action… 21 au 25 juin Rôle du syndicat, des délégués, l’action


Lieu Bourgoin avec le CFMS FO Privé/public syndicale

Découvrir l’économie 6 et 7 septembre Analyse des chiffres, statistiques…


Lieu Grenoble avec le CFMS FO Privé/public

Egalité professionnelle 27 au 28 septembre L’égalité professionnelle dans l’entreprise,


Lieu Grenoble avec l’IES Secteur privé accords…

Hygiène et sécurité 11 et 12 octobre Rôle de la Cram, les accidents, maladies…


Lieu Grenoble avec la CRAM Secteur privé

Journée d’échange prud’hommes 24 novembre Echange entre les conseillers


Lieu Voiron avec l’AFIP Réservé aux Conseillers prud’hommes

Découverte FO et moyens d’action… 15 au 19 novembre Rôle du syndicat, des délégués, l’action


Lieu Grenoble Privé/public syndicale

1/ IES : Institut du travail de Grenoble


2/ CFMS : Centre de formation des militants syndicalistes
3/ AFIP :Association pour la formation et l’information des conseillers prud’hommes
4/ CRAM : Caisse régionale d’assurance maladie

Une équipe dynamique qui a participé au stage négociation, communication en 2008.

8 - N° 119 - Décembre 2009


Reinier a sa déléguée Carrefour

FO a pris la majorité dans le

syndicale FO ! premier collège (employé) du


magasin Carrefour d’Echirolles
début octobre. Elle assure aujour-
d’hui le secrétariat du CE.

(plusieurs milliers de salariés dans le SDH


nettoyage et la sécurité).
Les salariés, mécontents de l’inactivité des FO va ouvrir une section à la
syndicats en place, ont voulu créer une Société de l’Habitat (logement
section syndicale FO et Saloua Mezgueldi a social) avec la désignation d’un
été désignée comme déléguée syndicale. nouveau délégué : Reda Smatti.
La direction a contesté cette désignation
sous prétexte d’un effectif non atteint (un
délégué syndical ne peut être désigné qu’à
partir de 50 salariés).
Par deux fois, l’union départementale FO
est allée devant le tribunal pour faire
reconnaître le droit syndical et a fini, après
Saloua Mezgueldi, déléguée syndical FOe : « nos des mois de procédure, par obtenir gain de
conditions de travail sont souvent très difficiles, c’est
pourquoi nous tenions tant à créer FO dans notre cause.
entreprise ». La direction devra dorénavant compter
avec FO qui, cerise sur le gâteau, ne Le programme : « Changer un peu
Ha ! Belle image que cet avion prêt à manquera pas de demander la mise en des autres, apporter une force
décoller de Saint-Exupéry. place d’un comité d’entreprise. nouvelle ». Les principales reven-
Mais pour le faire fonctionner, il faut des Cela ne sera pas à l’actif des autres syndi- dications : obtenir l’augmentation
personnels qui assurent la maintenance cats peu agissants, preuve s’il le fallait de des salaires actuellement trop,
lors des escales. C’est la mission de H. l’ineptie de la loi sur la représentativité. beaucoup trop bas.
Reinier, filiale de l’entreprise Onet
Chômage partiel

Les agents des Finances Chômage partiel, depuis mi-


décembre, chez Prysmian à
Charvieu. Les 150 salariés fabri-

ont leur syndicat quent des câbles. Le site de


Chavanoz (80 salariés), est pour
l’instant épargné et le délégué
syndical Daniel Rozan est confiant
Les salariés, mécontents de l’inactivité des pour… le début de l’année.
syndicats en place, ont voulu créer une Ensuite ? Qui sait…
section syndicale FO et Saloua Mezgueldi a A noter : la Confédération vient
été désignée comme déléguée syndicale. d’éditer un « Guide du salarié en
La direction a contesté cette désignation chômage partiel » à récupérer à
sous prétexte d’un effectif non atteint (un l’union départementale.
délégué syndical ne peut être désigné qu’à
partir de 50 salariés).
Par deux fois, l’union départementale FO
est allée devant le tribunal pour faire
reconnaître le droit syndical et a fini, après
des mois de procédure, par obtenir gain de
cause.
Reine Damond, Secrétaire de FO DGFIP La direction devra dorénavant compter
Ha ! Belle image que cet avion prêt à avec FO qui, cerise sur le gâteau, ne
décoller de Saint-Exupéry. manquera pas de demander la mise en
Mais pour le faire fonctionner, il faut des place d’un comité d’entreprise.
personnels qui assurent la maintenance Cela ne sera pas à l’actif des autres syndi- EFD
cats peu agissants, preuve s’il le fallait de Un second plan de licenciements
lors des escales. C’est la mission de H.
l’ineptie de la loi sur la représentativité. vient de se clore chez EFD
Reinier, filiale de l’entreprise Onet Induction à Seyssins. 9 emplois
(plusieurs milliers de salariés dans le ont été perdus.
nettoyage et la sécurité).

9 - N° 119 - Décembre 2009


Bienvenue à Nathanael
Nathanael, fils de Marc Deroudille,
secrétaire adjoint de l’Union dépar-
tementale, et de Yolanda Vasquez,
est né vendredi 11 décembre à la
La Police demande
clinique mutualiste.

des moyens pour travailler


Historique s’exclame la presse unanime forces de police qui sont « contre-
devant l’initiative des policiers de Unité- productives », cela au détriment de la
police SGP Force Ouvrière ! sécurité.
En effet, jeudi 3 décembre, sur tout le Enfin, plus récemment, il dénonçait le
territoire, des millions de tracts ont été passage à l’offensive du secteur sécurité
Grève avec occupation
diffusés par les militants de ce syndicat privée qui empiète de plus en plus sur les
Les agents de la collecte des
déchets ménagers de l’aggloméra- majoritaire, qui entend le rester à l’occa- missions de la police, sans toujours offrir
tion grenobloise Métro) se sont mis sion des prochaines élections en janvier les garanties de compétences.
en grève illimitée lundi 14 décem- prochain.
bre à l’appel de la FO et de la CGT. Au-delà des simples revendications, les
Leurs revendications : une militants ont dénoncé à la fois la stupi-
meilleure prise en compte de la dité de la politique du chiffre mais égale-
pénibilité de leur travail, une ment et surtout le manque de moyens mis
meilleure formation, une véritable à leur disposition pour mener à bien leur
politique sociale en faveur des mission.
personnels non titulaires, le Réaction de la hiérarchie devant le
remplacement des salariés partant
mouvement : c’est « contre-productif »
à la retraite ainsi que l’amélioration
du service public (extension d’un pour l’image de l’institution.
circuit de collecte, amélioration de Daniel Chomette, responsable départe-
la sécurité pour le public dans les mental d’Unité police, rétorque que ce
déchetteries). sont les restrictions budgétaires sans
Le conflit était en cours à l’heure précédent que subissent aujourd’hui les Distribution de faux PV à la gare de Grenoble.
où nous écrivions.

Les postiers résistent


La transformation de la Poste en SA La résistance des collègues a été grande.
Assises de l’Industrie (société anonyme) est à l’ordre du jour de Il est évident que les restructurations
Le secrétaire départemental est l’Assemblée Nationale. Si ce projet, déjà locales incessantes ont joué un rôle dans
intervenu lors des Assises de adopté par le Sénat, passe, cela se cette mobilisation. Elle a, d’ailleurs,
l’Industrie de l’Isère vendredi 11 traduira par une réduction de la présence immédiatement permis de faire reculer la
décembre pour rappeler notam- postale, des conditions de travail dégra- Direction de l’Isère sur certains projets.
ment que si les contraintes envi-
dées et des suppressions d‘emplois.
ronnementales doivent être respec-
tées, ce ne doit pas être au prix de FO et les postiers ne laisseront pas nos
l’emploi. A partir du 24 novembre, FO avait déposé dirigeants saccager la Poste.
un préavis illimité, pour tenter d’empê-
Agriculture accord sur les frais de cher cette privatisation.
santé
Après 5 mois de négociations un Si la grève n’a pas duré nationalement
accord a été signé entre les parte- au-delà du 24, il n’en a pas été de même
naires sociaux : organisations en Isère : nous avons organisé des assem-
syndicales de salariés et fédération blées générales dans une dizaine d’éta-
départementale des syndicats d’ex- blissements de l’agglomération. Dans
ploitants agricoles de l’Isère
ceux-ci, la grève a été largement votée
(FDSEA) le 6 juillet dernier sur la
prévoyance (décès, incapacité pour le 24 et reconduite parfois jusqu’au
temporaire, incapacité perma- 28, des délégations de grévistes faisant
nente) et la complémentaire frais même débrayé de nouveaux bureaux !
de santé pour les salariés non
cadres de la production agricole de
la région Rhône-Alpes.
Les facteurs de Crémieu demandent le retrait du projet
Ces accords entreront en vigueur le de loi sur la privatisation de la Poste
1er janvier 2010.

10 - N° 119 - Décembre 2009


Ensemble
évoluons vers demain

Nos valeurs font votre force

PRÉMALLIANCE est partenaire du groupe


Groupe mutualiste hospitalier
Non au piège du référendum !

L’équipe FO de UMG GHM le 8 décembre devant la Clinique.

Grève, mardi 8 décembre, à l’appel de FO et de Sud, au statut local que la direction a agrémenté de quelques
Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble. Grève contre sucreries qui fondront avec le temps. Il lui sera plus
le projet de la direction d’ôter aux 900 salariés la protec- facile de les supprimer sans les garanties nationales sur
tion de la convention collective nationale les coefficients, l’évolution de carrière, les salaires
(FEHAP/Fédération des Etablissements hospitaliers (augmentation de la valeur du point…) et tous les autres
d’Assistance publique à but non lucratif). En lieu et avantages : indemnités de départ en retraite, jours
place, un statut local que la direction tente de faire enfants malade, récupération des jours fériés…
accepter en mettant dans l’escarcelle promesses d’aug- Car enfin, à quoi sert ce référendum ? A exonérer la
mentation individuelle et de primes. Direction de ses responsabilités ? A diviser durablement
Séduisant à première vue, fort dangereux sur le long ceux qui voudront encore préserver le collectif et ceux
terme puisque ce document, dit « Statut collectif local qui se laisseront séduire par les mesures individuelles ?
» peut être dénoncé à tout moment par la direction qui
ne se priverait pas de le faire à la première faiblesse ou Avancez-vous dans l’unité ?
lassitude des salariés. La prochaine étape pourrait être,
tel est la volonté de la direction, un référendum. Un Non. La CGT et la CFTC cautionnent l’organisation de ce
piège ! référendum et cela a nuit à la mobilisation. Rappelons
qu’avant que ces syndicats tournent casaque, une péti-
Interview de Thierry Carron, élu du personnel et Corinne tion refusant le statut local avait recueilli 450 signatu-
Livieri, élue du personnel et déléguée syndicale. res, soit la moitié de l’effectif alors qu’elle n’avait pas
encore tourné dans tous les services.
La grève du 8 décembre a-t-elle été suivie ?
Si le référendum était organisé, quel serait votre mot d’ordre ?
Nous étions une centaine de grévistes et la plupart des
blocs opératoires n’ont pas fonctionné. Nous avons été Non au statut local évidemment ! Et dans tous les cas,
reçus par la direction qui est restée sur sa proposition nous continuons notre travail d’explication et de mobili-
d’un référendum. sation pour obtenir des accords les plus favorables possi-
bles aux salariés.
Voilà qui est très démocratique, non ?

Il ne s’agit pas d’un référendum oui ou non pour la


convention collective mais de choisir entre elle et le

12 - N° 119 - Décembre 2009