Par : M.

Gouaméné Jean-Marc
Consultant Formateur
2AE International
Samedi 31 aout 2013
Durée : 04 heures

2 Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013
BUDGET ET PROCESSUS BUDGETAIRE
Objectifs :

 Connaitre le mécanisme budgétaire
 Maitriser les techniques de ce calculs prévisionnels et d’estimation
 Permettre à l’auditeur une première approche pratique dans le montage d’un
budget
 Connaitre les techniques de conception d’un modèle de budget
 Savoir monter un budget


3

Plan :
 Chapitre 1 : Comprendre, connaitre et maitriser le budget

Budget – Budgétisation – Limites des budgets – Différents types de budget – Différentes approches – Mise
en forme – Estimation – Test – Acteurs – Suivi budgétaire – Responsabilités

 Chapitre 2 : Cas pratique d’entreprise


Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013

4


 Comment avez-vous planifié vos entrées d’argent, vos dépenses pour ce
mois ?

 Des prévisions ? Pourquoi en faire ? Pour quoi faire ?

 Votre budget sera-t-il équilibré ?

 Comment dresserez vous le budget général d’une société de télécom



Brainstorming

5


Budget


 Définition

Le budget peut se définir comme « un mode de gestion consistant à traduire en programme d’actions chiffrés
des décisions prises en vue d’atteindre des objectifs. Il sert déjà de jumelle à la direction qui scrute déjà la berge
sur laquelle l’entreprise devra se retrouver dans un an.

La démarche budgétaire comprend deux étapes principales :

 La budgétisation qui est l’élaboration du budget
 Le contrôle budgétaire constitué par le calcul des écarts et l’ensemble des actions correctives
nécessaires afin de réduire les risques de détection tardive.

Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013
BUDGET ET PROCESSUS BUDGETAIRE

6


Budget


 La budgétisation
Cette phase est plus ou moins longue selon la nature de la procédure budgétaire et la détermination de ses
différents acteurs.

Dans certains cas, il arrive que le budget soit « imposé » par la hiérarchie qui assigne à chaque responsable ses
objectifs et lui affecte les moyens ou « négocié » résultant d’échanges et positions entre le management et les
responsables opérationnels.
Néanmoins, dans la plupart des organisations, dans un soucis de gestion du temps, des moyes de
remontée d’informations et surtout dans un soucis d’implication des acteurs, un processus mixte
est vite adopté. Il permettra d’arriver à un « négocié » à partir de ceux « imposés »




Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013
BUDGET ET PROCESSUS BUDGETAIRE

7


Budget


 La budgétisation
Le processus budgétaire comprend 5 étapes majeures.
•1ère étape : Pré-budgétisation :
Fixation des objectifs généraux en terme de rentabilité, de parts de marché, CA global ; grands axes en
matière de produit, d’investissements, gestion du personnel; Fournir aux acteurs une liste claire et exhaustive
de la liasse budgétaire à fournir et les délais de transmission.

•2ème étape : Elaboration du budget par fonction ou budget opérationnel :
Objectifs généraux ensuite déclinés plus concrètement par division ou direction. Selon les cas, les principales
articulations pourraient être le budget des ventes, la production, les investissements. Ils peuvent être
accompagnés par les budgets de trésorerie, des frais commerciaux, de la TVA, des encaissements et
décaissements, celui des Opex...

•3ème étape : Centralisation
La complexité et la fréquence des échanges entre les opérationnels et la hiérarchie nécessite de part et
d’autres, un responsable qui en coordonnera les actions et en assurera la remontée au comité de direction ou
la bonne transmission des orientations et observations du management.

Le montage des documents de synthèse prévisionnel répond à deux exigences :
assurer l’équilibre comptable de l’année budgété
 se rassurer de la cohérence de la démarche budgétaire.


Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013
BUDGET ET PROCESSUS BUDGETAIRE

8


Budget

•4ème étape : Synthèse financière
Comprend le P&L et le bilan prévisionnel. Le P&L cadrera avec celui de la comptabilité (charges et produits
hors taxes…) Le bilan prévisionnel s’appuiera sur le P&L, la trésorerie prévisionnelle, le bilan de l’année N-1,
les budgets de productions et d’approvisionnement.

 La budgétisation
•5ème étape : Processus de validation des budgets.
Il correspond à l’analyse, l’arbitrage et la validation du budget. Sur la base des objectifs fixés, le budget peut
être rejeté et revu ou directement validé.
L’expérience préconise la mise en place d’un comité de budget comprenant au moins un membre par
direction qui permettra d’analyser plus en profondeur les outputs fournis.

Dès lors, il existe différentes méthodes de confirmation de la validation des budgets. Entre autres méthodes,
subsiste celle qui consiste à apposer sur chaque page du budget la mention « lu et approuvé ».

La fréquence de l’exercice budgétaire est laissée à l’appréciation du management. Mais généralement, les
budgets sont bi annuels :
oLe budget proprement dit qui peut s’étendre sur 12 mois
o Le forecast, qui est en réalité de par sa flexibilité, le recadrage du précédent budget en fonction de
l’environnement existant. Ces prévisions peuvent s’appuyer sur les réalisations du 1
er
semestre.

Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013
BUDGET ET PROCESSUS BUDGETAIRE

9


Budget

Cependant, l’essentiel n’est pas de monter son budget opérationnel mais d’être tout aussi sûr de
l’environnement dans lequel le budget sera monté. Ainsi, il peut arriver que la réalisation de certains
paramètres budgétaires soit encore soumise à des conditions. Afin de s’accommoder aux différentes
conditions ou éventualités extérieures notamment « promis », « probable », « possible », le budget peut être
monté selon différentes approches :

 le budget de survie. C’est le minimum nécessaire pour que l’organisation ou le projet survive. Il se base sur
des ressources propres.
 le budget garanti. Celui-ci se base sur les revenus garantis au moment ou le budget est planifié.
Habituellement, les “garanties” se trouvent sous forme de promesses de donateurs, d’actionnaires,
d’emprunts bancaires…
 le budget optimal. Il couvre ce qui sera fait si l’on collecte des fonds supplémentaires.

 Différents types de budget avec entre autres :
Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013
BUDGET ET PROCESSUS BUDGETAIRE

10


Budget

 Budget traditionnel : Pour ce type de budget, il s’agit de faire les prévisions à partir des ressources
disponibles de l’entreprise. C’est une approche « disponible ».
 Budget par activité ou ABB (Activity Based Budgeting). : La démarche consiste à déterminer les coûts
prévisionnels d’une activité à partir des coûts prévus pour cette même activité. Le budget dépendra des
consommations réellement consommées par l’activité.
 Budget base zéro : Cette méthode « contraint » chaque centre de décision (département, direction,…) à
justifier toutes les sommes présentées au budget. Autrement dit, à éviter que le budget encours ne soit la
reconduction des budgets précédents. C’est certes une méthode lourde, mais s’avère être particulièrement
mieux adaptée aux processus de fusion et de restructuration.
 Buttom up ou budget ascendant : La conception de ce type de budget obéit à la détermination du résultat
net comme hypothèse de départ. C’est donc sur la fixation du résultat net que les revenus et charges sont
déterminés.
 Top down ou budget descendant : Dans celle-ci par contre, la fixation du chiffre d’affaires en est le levier.
Les charges connexes sont ensuite déterminées pour aboutir finalement au résultat net. C’est l’approche la
plus adoptée dans les entreprises.

 Différents types de budget avec entre autres :
Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013
BUDGET ET PROCESSUS BUDGETAIRE

11

 Et si on s’essayait à résoudre un cas pratique
d’entreprise ?


Brainstorming

12




Sujet :
Contrôleur de gestion, vous êtes chargé de la coordination du processus budgétaire et sa remontée au board
selon les critères définis par le groupe dont le cœur de métier demeure la fourniture de l’accès internet.

Le CEO vous demande de lui proposer une 1
ère
monture du budget 2014 et vous communique ci-dessous les
points clés de la lettre de cadrage.

Orientations générales:

Commercial et marketing
- Bien étudier la politique de prix
- Prévoir une croissance générale du chiffre d’affaires d’au moins +40%
- Soutenir les services à valeur ajoutée
- Intégrer dans l’onglet VoIP les revenus VoIP issus des Edgebox
- Repositionner et améliorer l’image du groupe
- Revoir le parc informatique et budget système d’informations
- Prévoir au moins 2 missions de suivi et de contrôle sur chacune des filiales
- Aucune activité sur la VoIP n’est à prévoir
- Prendre en compte une variation de +1 site/mois sur les Vsat

Business Développement
- Prévoir au moins 2 missions de suivi et de contrôle sur chacune des filiales
CAS PRATIQUE D’ENTREPRISE
Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013

13
Suite sujet :

Techniques
- Prévoir un budget de sécurisation et d’énergie de 5 à 10 MF (onduleur, terre, accès badgé sur les sites…)
- Prévoir l’acquisition d’un analyseur de spectre
- Rééquiper le parc informatique et le système d’informations
- Prévoir au moins 2 missions de suivi et de contrôle sur chacune des filiales


Ressources humaines
- Prévoir un plan de formation ou de mise à niveau du personnel
- Bien faire corréler les prévisions de chiffres d’affaires avec le besoin en ressources humaines
- Prévoir des primes d’encouragement du personnel
- Intégrer les primes et bonus semestriels conformément aux nouvelles orientations de la RH
- Prévoir au moins 2 missions de suivi et de contrôle sur chacune des filiales
- Le 13
e
mois est régulièrement payé
- Prendre en compte de recrutement d’un responsable technique, 300kfnet/mois, celui d’un coursier
100kfnet/mois dès avril 2014
- Intégrer un bonus de 50% du salaire net payable en mai 2014
- Les frais de personnel ne doivent pas excéder 20% du CA
- Commissionner uniquement sur les 2 principaux services, taux 1% du chiffre d’affaire
CAS PRATIQUE D’ENTREPRISE
Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013

14
Suite sujet :

Finance
- Prévoir de régler sur l’année 20% des dettes fiscales 2012
- Prévoir des plans de financement pour combler les éventuels déficit de trésorerie
- Prévoir obligatoirement une EBE positif
- Aboutir à une réduction des Opex d’au moins 10%
- Eponger au mieux les dettes
- S’assurer un taux de recouvrement supérieur à 90%
- Prévoir au moins 2 missions de contrôle, début d’année et début second semestre
CAS PRATIQUE D’ENTREPRISE
Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013

15




Questions

 Au regard des recommandations ci-dessus, proposez lui une 1
er
draft de ce budget. Certaines données ont
été déjà intégrées dans le fichier par votre assistant. Vous pourrez les vérifier

Les prix, les montants, les volumes utilisés dans ce modèle sont laissés à votre appréciation. Les données de
l’année n-1 ont été intégrées au modèle.
CAS PRATIQUE D’ENTREPRISE
Cabinet 2AE INTERNATIONAL, 17 aout 2013

16
Avec tous nos remerciements

./.