Vous êtes sur la page 1sur 41

CADRE DES INSTRUCTEURS DE CADETS

COURS DE QUALIFICATION ÉLÉMENTAIRE D ’OFFICIER


OREN 406 - RÉDIGER DE LA CORRESPONDANCE MILITAIRE

DOCUMENT D ’ÉTUDE PRÉPARATOIRE


Cadre des instructeurs de cadets
Cours de qualification élémentaire d’officier
PRÉFACE Document d’étude préparatoire
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

1. Le présent document d’étude a été mis au point en vue de préparer les


candidats et candidates à atteindre l’OREN 406 – Rédiger de la
correspondance militaire – dans le cadre du Cours de qualification
élémentaire d’officier (CQEO)
Les connaissances acquises dans l’OREN 406 permettent aux
candidats et candidates de rédiger de la correspondance dans des situations
réelles du Mouvement des cadets du Canada (MCC). Les candidats
et candidates doivent compléter le présent document d’étude préparatoire
et obtenir la note de passage à l’occasion d’un contrôle de rendement (examen
écrit) dans le cadre du CQEO. Si le ou la stagiaire candidat(e) n’atteint pas la norme
prévue, après un second contrôle de rendement, il ou elle pourrait être
retourné(e) à son unité pour faire plus de formation en cours d’emploi et se
préparer à nouveau.

2. Seule la correspondance interne sera évaluée dans le cadre du cours


CQEO. Le mémorandum est la forme de correspondance la plus commune
dans les Forces canadiennes.

3. Les candidats et candidates doivent être préparés afin d’atteindre la norme


susmentionnée à la suite d’un contrôle de rendement écrit qui portera sur les
sujets suivants :

a. usage correct de la grammaire et de la ponctuation;

b. exactitude de l’orthographe;

c. caractéristiques de la correspondance administrative;

d. règles générales de la correspondance;

e. rédaction d’un mémorandum :

(1) présentation correcte,


(2) connaissance des listes de distribution,
(3) utilisation des annotations.

4. Le DEP intitulé Rédiger de la correspondance militaire doit être utilisé


comme suit :

a. Dans un premier temps, le candidat ou la candidate doit étudier


chaque chapitre présenté dans le DEP pour en assimiler les
connaissances;

i
Cadre des instructeurs de cadets
Cours de qualification élémentaire d’officier
PRÉFACE
Document d’étude préparatoire
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

b. Dans un deuxième temps, il ou elle doit confirmer l’acquisition


des connaissances en réalisant les exercices présentés à
la fin de chaque chapitre.

NOTA

Ne pas écrire dans ce document. Les exercices peuvent


servir à d’autres étudiants et étudiantes.

ii
Cadre des instructeurs de cadets
REGISTRE Cours de qualification élémentaire d’officier
DES Document d’étude préparatoire
MODIFICATIONS OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

Liste des modifications

No OREN Date Date d’insertion Signature


01 mai 2006 mai 2006 D Cad 3-3-6

iii
Cadre des instructeurs de cadets
CHAPITRE Cours de qualification élémentaire d’officier
Document d’étude préparatoire
UN
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

COMMUNICATION ÉCRITE

INTRODUCTION 1. Généralités. La rédaction de qualité est essentielle afin de fournir un


rendement efficace. Une rédaction claire permet une transmission précise
et rapide de l’information et des ordres; un écrit ambigü peut créer de la
confusion et aboutit à une perte de temps et de matériel. La capacité de
bien écrire n’est pas innée. C’est une habileté qui s’acquiert en respectant
des règles et procédures.

2. Objet. L’objet de ce DEP est d’établir les règles et les formats applicables
à la préparation de documents au sein des FC et du MDN. Les principaux
objectifs sont de :

a. développer une connaissance et une compréhension des


composantes de la correspondance administrative;

b. simplifier les formats des documents administratifs tout en


respectant les ordonnances du gouvernement et de l’OTAN; et

c. fournir des exemples et des conseils dans l’application de bonnes


pratiques administratives.

3. Application. Cette publication est conçue pour les candidats et


candidates du CQEO qui doivent produire une correspondance
administrative de routine sous format papier ou électronique. Elle met
l’accent sur l’utilisation correcte des composantes d’un document, mais elle
encourage aussi l’utilisation du jugement et permet à l’initiateur de
déterminer le ton et le style appropriés. Les documents légaux, médicaux,
techniques, de génie et d’opération, et/ou les manuels, ne sont pas
assujettis à ces règles mais sont régis par des instructions spécifiques
ainsi que par des conventions nationales ou internationales.

4. Rédaction efficace. La clé d’une rédaction efficace est de déterminer le


sujet de façon précise et de l’exprimer clairement et simplement par la
préparation, la rédaction et la révision du document.

5. Sujet. En écriture militaire, chaque partie d’un document devrait être


limitée à un thème spécifique. Cela fera en sorte d’accélérer le traitement
de l’information, puisque le destinataire sera en mesure de finaliser la
communication sans faire de copies additionnelles du document afin de
l’acheminer à d’autres intervenants pour action. Lors du choix du titre
(sujet), ce dernier doit refléter avec précision le contenu du docuement.

6. Première ou troisième personne. La troisième personne (il, elle, ils,


elles) est généralement utilisée en écriture militaire. Cependant, lorsque la
correspondance est de nature personnelle, l’utilisation de la première

1-1
CHAPITRE
UN
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

personne (je, nous) est permise. Si la première personne est utilisée dans
les paragraphes d’introduction et de conclusion, il est possible de revenir à
la troisième personne dans les paragraphes de développement.

7. Documents supplémentaires. Les commandements peuvent développer


un programme de correspondance qui répond à leurs besoins, promeut un
haut degré de professionnalisme dans la préparation de la
correspondance, fournit un bon contrôle de la correspondance et des
procédures de gestion et qui est formulé à partir des principes directeurs
de cette directive. Les documents supplémentaires peuvent être des
instructions locales concernant le papier à en-tête, les formules de
politesse particulières, l’utilisation de lignes d’autorité ou le pouvoir de
signature, les procédures de correspondance interne, etc. Par exemple, le
commandement maritime peut vouloir promulguer une liste des termes
navals utilisés en conclusion. Cette publication ne contient pas les
instructions locales supplémentaires pouvant être émises par les autres
commandements ou organisations.

8. Terminologie. Les termes suivants sont utilisés afin de standardiser leur


signification au sein des FC et du MDN lors de la préparation de la
correspondance.

a. Correspondance administrative. La correspondance administrative est


toute forme de communication écrite, imprimée ou électronique (autre
que les messages transmis électroniquement) qui est spécifiquement
adressée à un ou plusieurs individus ou organisations. La
correspondance administrative inclut les documents produits afin de
faire circuler l’information des opérations quotidiennes des FC et du
MDN et fournit un dossier témoin des événements. Ces documents
exigent généralement une action ou une réponse ou fournissent de
l’information qui sera utile dans les opérations quotidiennes.

b. Cotes de sécurité. Si la correspondance requiert une cote de sécurité,


la classification sera dactylographiée en majuscules, soulignée et à un
pouce du haut et du bas de chaque page.

c. Le bloc d’en-tête. Le bloc d’en-tête est composé de toute l’information


précédant le texte et inclut le numéro de dossier (l’initiateur doit
apparaître comme suffixe au numéro de dossier), l’initiateur (non utilisé
dans un mémorandum), la date, l’adresse du destinataire et l’objet.

d. Le corps du texte. Le corps du texte inclut la(les) référence(s) et le


texte.

1-2
CHAPITRE
UN
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

e. Le bloc de fin de texte. Le bloc de fin de texte contient toute


l’information qui se trouve sous la dernière ligne du corps du texte
incluant le bloc signature, la ligne d’autorité, la liste des annexes et la
liste de distribution.

f. Initiateur. L’initiateur est l’individu qui signe le document.

g. Rédacteur. Le rédacteur compose le document pour l’initiateur. Le


titre/affectation du rédacteur apparaît normalement après le numéro de
dossier.

9. Règles/normes. Quelques composantes que l'on retrouve dans les


exemples des pages suivantes, sont obligatoires alors que d’autres sont
facultatives. Ces composantes obligatoires et facultatives seront
identifiées dans le chapitre 2 – Règles générales et dans les exemples.
L’objectif principal de toute correspondance est de communiquer
clairement, spécialement si certains aspects de la préparation de la
correspondance ne sont pas couverts par ces règles générales. Toute
correspondance doit être transmise par la chaîne de commandement
établie sauf si elle en est exemptée par les autorités supérieures.

10. Types de correspondance. Les FC et le MDN sont assujettis à deux


conventions en ce qui a trait à la correspondance administrative : les
règles gouvernementales et celles de l’OTAN. Ces conventions couvrent
deux domaines distincts :

a. Correspondance adressée à un destinataire militaire. Il s’agit de la


forme de correspondance la plus utilisée au sein des FC et du MDN
ainsi qu’entre les destinataires de l’OTAN. Elle est répartie en ordres,
lettres, mémorandums, rapports et documents. Les formes les plus
communes sont :

(1) Lettre : la forme de correspondance utilisée pour un destinataire


externe à l’organisation de l’initiateur; et

(2) Mémorandum : la forme de correspondance utilisée pour un


destinataire appartenant à la même organisation que l’initiateur.

b. Lettre s’adressant au public.

11. Ce DEP concerne seulement le mémorandum.

1-3
CHAPITRE
UN
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

12. Sécurité. La cote de sécurité PROTÉGÉ se divise en trois sous-


catégories, soit PROTÉGÉ A, PROTÉGÉ B et PROTÉGÉ C. Cependant, il
est peu probable qu’un officier CIC ait à traiter des documents classifiés de
type (TRÈS SECRET, etc.).

13. Les trois cotes PROTÉGÉ sont définies selon les critères qui suivent :

a. PROTÉGÉ A. Cette désignation s’applique aux renseignements qui


sont de nature délicate dans des domaines autres que la sécurité
nationale et dont la divulgation n’entraînerait qu’un préjudice minime. Il
s’agit de renseignements qui se trouvent généralement dans le
domaine public. Par exemple : adresses, numéros de téléphone,
numéros matricule;

b. PROTÉGÉ B. Cette désignation s’applique aux renseignements


touchant des domaines autres que la sécurité nationale et dont la
divulgation entraînerait un préjudice important. Toutes les unités de
cadets rédigent et reçoivent des documents portant cette cote de
sécurité; ainsi, chaque unité devrait avoir un endroit sécuritaire pour
entreposer ces documents. Par exemple :

(1) renseignements médicaux, psychiatriques et psychologiques sur


une personne,
(2) renseignements liés à des enquêtes juridiques,
(3) tous renseignements financiers personnels,
(4) recommandations, évaluations ou appréciations morales d’une
personne,
(5) renseignements sur les croyances politiques, les groupes
d’appartenance ou le style de vie d’une personne,
(6) renseignements de nature délicate portant sur un contrat,
(7) renseignements reçus en « confidence »; et

c. PROTÉGÉ C. Cette désignation s’applique aux renseignements de


nature très délicate dans des domaines autres que la sécurité
nationale et dont la divulgation entraînerait un préjudice grave ou très
important. Par exemple : renseignements constituant un danger de
mort, renseignements criminels importants ou renseignements socio-
économiques graves.

1-4
CHAPITRE
UN
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

14. Les trois désignations PROTÉGÉ tombent dans la hiérarchie des cotes de
sécurité comme suit :

a. TOP SECRET;

b. SECRET;

c. PROTÉGÉ C;

d. CONFIDENTIEL;

e. PROTÉGÉ B;

f. PROTÉGÉ A; et

g. DIFFUSION LIBRE.

15. Complétez l’exercice pratique no 1 que vous trouverez à la prochaine page.

1-5
CHAPITRE
UN
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

EXERCICE PRATIQUE NO 1

1. Vrai ou faux.

a. En écriture militaire, chaque partie d’un document devrait traiter


d’un seul thème.

b. Habituellement, la première personne (je, nous) est utilisée


dans la correspondance.

c. L’initiateur est la personne qui signe le document.

d. La correspondance inclut le bloc d’en-tête, le corps du texte et


le bloc de fin de texte.

e. Les numéros matricules sont considérés comme des


renseignements PROTÉGÉ B.

2. Le bloc d’en-tête de la lettre contient toute l’information précédant


le texte et inclut (nommez quatre éléments) :

3. Le bloc de fin de texte contient toute l’information contenue après la


dernière ligne du corps du texte et inclut (nommez trois éléments) :

(VOIR LE CORRIGÉ AU CHAPITRE 4.)

1-6
Cadre des instructeurs de cadets
CHAPITRE Cours de qualification élémentaire d’officier
DEUX Document d’étude préparatoire
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

RÈGLES GÉNÉRALES

LE BLOC 1. Papier à en-tête. On ne doit pas utiliser du papier à en-tête pour la


D’EN-TÊTE correspondance de routine adressée à des bureaux au sein du MDN ou
des FC. Pour la correspondance adressée à des destinataires militaires, il
est recommandé de la préparer sur des feuilles de papier blanc standard
(8 po X 11 po).

2. Cotes de sécurité. Si l’information contenue dans un document est


classifiée, une cote de sécurité doit alors être inscrite. La cote de sécurité
devra être alignée sur la marge gauche et à un pouce (1 po ou 2,54 mm)
du haut et du bas de chaque page. Aucune cote n’apparaîtra si le
document n’est pas classifié. Les cotes PROTÉGÉ A ou PROTÉGÉ B
doivent être dactylographiées en majuscules et soulignées.

NOTA

Tous les documents classifiés PROTÉGÉ B préparés au


moyen d’un ordinateur ne doivent pas être sauvegardés sur
le disque dur mais plutôt sur une disquette qui peut ensuite
être rangée conformément aux politiques de sécurité.

3. Mémorandum. Si désiré, le mot « Mémorandum » peut apparaître sous


la cote de sécurité.

4. Unité d’origine. Dans un mémorandum, l’unité d’origine apparaît


seulement si le mémorandum contient des adresses à l’extérieur de l’unité.

5. Numéro de dossier/suffixe de dossier. La référence de classement est


une combinaison de lettres et/ou de chiffres attribués par l’initiateur afin de
simplifier une recherche ultérieure. Les références de classement
contiennent deux parties :

a. numéro de dossier : pour la correspondance du mouvement des


cadets – 1085-XX (les numéros de la série 1085 se sont pas utilisés
dans toutes les régions); et

b. suffixe de dossier : l’abréviation du titre du rédacteur placée entre


parenthèses après le numéro de dossier.

Par exemple, un numéro de dossier pour un document d’administration


générale rédigé par l’officier d’administration du CC/Esc serait:

1085-10 (O Admin)

2-1
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

6. Date. La date contient le jour, le mois et l’année, dans cet ordre. Le mois
est écrit au long ou en abrégé mais n’est jamais indiqué par un nombre.
Si l’abréviation du mois est utilisée, l’année devrait être identifiée par les
deux derniers chiffres. Par exemple :

a. 25 décembre 1994; ou

b. 25 déc 94.

La date abrégée est habituellement utilisée pour un mémorandum.

7. Destinataire(s). Les documents adressés à un destinataire militaire


peuvent l’être autant à un seul destinataire identifié dans le bloc d’en-tête
du document qu’à plusieurs destinataires identifiés par l’utilisation de la
mention « Liste de distribution » ou « Liste de distr » dans le bloc d’en-
tête. La liste apparaît ensuite après le bloc signature (voir para. 21). Les
destinataires militaires doivent être identifiés par leur titre ou position, et
non par leur nom. Lorsque l’adresse militaire complète est utilisée, elle
devrait être conforme au Manuel d’adresses des Forces canadiennes.
Cependant, l’adresse complète n’apparaît habituellement pas dans la
correspondance de routine. Voici quelques exemples pour un seul
destinataire militaire dans la correspondance de routine :

a. Commandant de la base ou Cmdt B;

b. Commandant ou Cmdt; et

c. Liste de distribution ou Liste de distr.

Même si l’utilisation d’abréviations est encouragée dans la routine,


l’initiateur doit s’assurer que celles-ci sont conformes au Manuel
d’abréviations des Forces canadiennes. Quelques exemples des
abréviations les plus utilisées se retrouvent à l’annexe A de ce chapitre.

8. Destinataire intermédiaire (via). L’utilisation d’un destinataire


intermédiaire dans le but d’obtenir une coordination ou une approbation
progressive est encouragée dans la correspondance de routine entre
destinataires militaires. Par exemple :

Cmdt (via Cmdt A)

9. Objet. L’objet est un résumé du contenu général de la correspondance.


Nous le retrouvons dans toutes les correspondances adressées à des

2-2
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

destinataires militaires et il est facultatif dans celles adressées à des


destinataires non militaires. L’objet est dactylographié en majuscules,
souligné et débute à la marge gauche. S’il doit être écrit en deux lignes ou
plus, seulement la dernière ligne est soulignée.

10. Exemple d’un bloc d’en-tête. Voici un exemple d’un bloc d’en-tête d’une
correspondance de routine :

PROTÉGÉ A (s’il y a lieu)

Mémorandum (facultatif)

1085-10 (O Admin)

10 sept 94

Cmdt

ADMINISTRATION

NOTA

Au moins un interligne est laissé entre chaque composante


du document.

LE CORPS DU 11. Références. Lorsqu’on fait référence à un autre document, l’identification


TEXTE de ce dernier doit contenir le numéro et le suffixe de dossier et la date.
Les ordonnances et règlements doivent être identifiés par leur numéro, par
exemple, OAIC 24-01. Le terme « référence(s) » ou « réfs » sera utilisé
pour introduire le(s) document(s) cité(s) en référence; chaque document
est identifié par une lettre majuscule, par exemple, « A ». S’il n’y a qu’un
seul document, il n’est pas identifié par une lettre. Toute référence qui
n’est pas disponible à tous les destinataires doit être suivie du suffixe
(NOTAL) – « Not to all ». Les références incluses avec le document
doivent être suivies du suffixe (incluse) ou (incl.). Par exemple :

Références: A. A-AD-D10-001/AX-000 Instructions, Primaires et Index (NOTAL)


B. 1085-10 (DCO) 10 sept XX
C. QGDN OTTAWA/DCA 2 31 231410Z juin XX
D. OAIC 24-01 (incl.)

2-3
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

12. Salutations. Les salutations ne sont pas utilisées dans la correspondance


adressée à des destinataires militaires.

13. Numérotation des paragraphes. Si le corps du texte contient deux


paragraphes ou plus, ceux-ci sont numérotés en ordre numérique. Les
sous-paragraphes, s’il y a lieu, sont identifiés par des lettres et des chiffres
tel qu’illustré ci-dessous. Bien que les sous-sous-paragraphes soient
permis, le rédacteur devrait revoir son texte afin de déterminer s’il peut
être simplifié (à l’avantage du lecteur) en le modifiant ou en le divisant en
paragraphes distincts. Lorsqu’il n’y a qu’un paragraphe, on ne le numérote
pas mais on numérote les sous-paragraphes. Les paragraphes seuls
commencent à la marge gauche. La largeur des renfoncements pour les
paragraphes et les sous-paragraphes est facultative. Toutefois, il est
recommandé d’utiliser des alinéas d’un demi-pouce après chaque numéro
de paragraphe tel qu’illustré dans le présent document. Au moins un
interligne est laissé entre chaque composante. Voici un exemple de format
adéquat :

1.

a.

b.

(1)

(2)

(a)

(b)

2.

14. Titres. Si des titres sont utilisés, ils ne doivent pas faire partie du texte et
être plutôt en retrait. Les titres sont définis et utilisés comme suit :

a. Titres de parties et de chapitres. Les titres de parties et de chapitres


ne se retrouvent habituellement pas dans la correspondance de
routine.

2-4
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

b. Titres de rubriques. Ne se retrouvent habituellement pas dans la


correspondance de routine.

c. Titres de paragraphes et de sous-paragraphes. Un titre de paragraphe


ou de sous-paragraphe doit couvrir seulement le sujet contenu dans le
paragraphe et ses sous-paragraphes. Lorsqu’un titre est utilisé, il doit
être dactylographié en minuscules (débutant par une majuscule),
souligné (non-gras) et placé à la première ligne du texte (voir exemple
à la page 2-6).

NOTA

L’utilisation de titres ne change en rien la numérotation des


paragraphes qui se poursuit jusqu’à la fin du document.
d. Continuité. Il n’est pas obligatoire d’utiliser des titres, mais une fois
commencé, on devrait poursuivre jusqu’à la prochaine division majeure
(c.-à-d. si un paragraphe est titré, tous les paragraphes suivants
devraient être titrés jusqu’à la prochaine rubrique titrée).

e. Format. L’utilisation de titres est illustrée ci-dessous.

PARTIE 1 – TITRES
CHAPITRE 1 – TITRES DANS LA CORRESPONDANCE
TITRE DE RUBRIQUE
1. Titre de paragraphe.
2. Titre de paragraphe.
TITRE DE RUBRIQUE
3. Titre de paragraphe.
a. Titre de sous-paragraphe.
b. Titre de sous-paragraphe.
4. Titre de paragraphe.
CHAPITRE 2 – TITRES DANS LES RAPPORTS
5. Titre de paragraphe.

2-5
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

Liste de distribution (AuU long ou en abrégé)

Exécution

O Admin
O Appro

Information

Cmdt

23. Pagination. Toutes les pages doivent être numérotées en ordre


numérique au moyen de chiffres arabes (p. ex., 1/15). Le nombre
précédaent la barre oblique indique la page alors que celui suivant la barre
oblique indique le nombre total de pages que contient le document. Le
nombre doit apparaître au coin inférieur gauche de chaque page à deux
espaces au-dessus de la cote de sécurité ou à un pouce du bas s’il n’y a
pas de cote de sécurité. La pagination d’un document d’une seule page
est à la discrétion de l’initiateur. Par exemple :

1/2 (première page d’un document de deux pages)

24. Pagination des annexes. Les annexes sont numérotées par une
combinaison de la lettre de l’annexe et du numéro de la page. Par
exemple :

A-1/2 (première page de l’annexe A qui en compte deux)

25. Pagination des appendices. Les appendices sont numérotés par une
combinaison de la lettre de l’annexe, du numéro de l’appendice et du
numéro de la page. Par exemple :

B4-3/3 (troisième page de l’appendice 4, un document de


trois pages relié à l’annexe B.

2-10
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

abréviations et sigles militaires. Dans le MCC, il peut y avoir de la


confusion sur les abréviations militaires étant donné la grande variété
des destinataires.

f. Genre/forme impersonnelle. Le langage qu’on utilise peut à la fois


refléter et influencer la façon dont les personnes sont traitées. En
français, il n’existe aucun pronom signifiant à la fois « il » et « elle »
et, en composition française, l’usage veut que le masculin l’emporte
sur le féminin. Dans la mesure du possible, on utilisera des termes et
des formulations neutres (p. ex., personne, quiconque, destinataire,
membre).
LE BLOC DE 16.
FIN DE TEXTE Formules de politesse. Aucune formule de politesse n’est utilisée dans la
correspondance adressée à un destinataire militaire.
17.
Bloc signature. Le bloc signature contient le nom, le grade (s’il y a lieu),
le poste/l’affectation, le numéro de téléphone et de télécopieur, et la ligne d’autorité.
Chaque élément est placé sur une ligne distincte. Le nom indique le nom de la
personne responsable du document alors que la ligne d’autorité indique qui
est responsable. La ligne d’autorité est utilisée dans la correspondance
adressée à des non-militaires ou à des destinataires militaires à l’extérieur
de l’unité de l’initiateur. Étant donné que la majorité de la correspondance
de routine provient de l’interne, la ligne d’autorité ne sera pas utilisée. De plus, la
ligne d’autorité n’apparaît pas sur les documents à être signés par la
personne responsable. Le bloc signature doit toujours inclure une
signature manuscrite sur l’original du document. Voici des exemples de
bloc signature :

Cmdt
Capt

K.W. Parent
555-8766

Pour l’officier d’administration


Officier du personnel de l’escadre
Major

D.K. Farrell
555-2455
Télécopieur: 555-9834

2-7
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

O Admin
Lt

J.H. Smith

Au moins cinq interlignes sont habituellement laissés pour la signature.

18. Signature « pour ». Un document est habituellement signé par la


personne identifiée dans le bloc signature. Si ce n’est pas le cas, le
signataire doit avoir préalablement reçu l’autorisation de signer pour la
personne nommée et signe « (son propre nom), (grade au besoin) et
(pour) ».

Cmdt B
Capv

C. Lévesque, ltv
pour B. Fortin
555-8766

19. Annexes et appendices. Les annexes sont des pages supplémentaires


au document principal alors que les appendices sont des pages
complémentaires à une annexe. Après le bloc signature, le titre
« Annexe(s) : » doit apparaître suivi de la liste des annexes et
appendices en ordre d’apparition à la fin du document. Ils sont identifiés
par une lettre ou un chiffre et un titre (voir exemple ci-dessous).

a. Les annexes sont identifiées par une lettre majuscule et ont leur
propre titre. On doit mentionner leur présence dans le texte du
document principal.

b. Les appendices sont identifiés par un chiffre arabe et ont leur propre
titre. On doit mentionner leur présence dans l’annexe s’y rattachant.

2-8
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

Annexes :

Annexe A Définitions
Annexe B Types
Appendice 1 Destinataires militaires
Appendice 2 Destinataires non militaires
Appendice 3 Documents détaillés
Annexe C Références supplémentaires

20. Pièces jointes. Tout item joint au document principal, autre que les
annexes et appendices, doit être énuméré dans les références (voir le
paragraphe « Références », para 11, p. 2-3) et suivi du suffixe « inclus »
ou « incl. ». Un autre document complet, un extrait d’un autre document
ou d’autres items tels qu’une photographie constituent des exemples de
pièces jointes.

21. Distribution. La correspondance adressée à des destinataires militaires


est distribuée autant à une seule personne (identifiée dans le bloc d’en-
tête) qu’à plusieurs destinataires (énumérés dans une liste de distribution
dans le bloc de fin de texte). Ce paragraphe couvre plusieurs listes de
distribution et doit être lu conjointement avec le paragraphe
« Destinataire(s) » (para 7, p. 2-2).

a. Catégories. Les destinataires doivent être séparés en deux


catégories, soit pour exécution ou pour information.

b. Préséance. Les destinataires des catégories pour exécution ou


information doivent être énumérés dans un ordre logique tel que les
destinataires externes/internes, le rang hiérarchique (si de même
grade, on les place en ordre alphabétique), le groupement
géographique ou fonctionnel ou par toute combinaison des formules
mentionnées. Les destinataires doivent être énumérés par poste ou
affectation et non par leur nom.

22. Titres abrégés. Généralement, la correspondance de routine sera


adressée à des destinataires internes, c.-à-d. au personnel à l’intérieur
d’une unité de cadets (Cmdt, O Admin, O Instr, etc.), et on utilisera des
titres abrégés. Par exemple :

2-9
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

Liste de distribution (Au long ou en abrégé)

Exécution

O Admin
O Appro

Information

Cmdt

23. Pagination. Toutes les pages doivent être numérotées en ordre


numérique au moyen de chiffres arabes (p. ex., 1/15). Le nombre
précédent la barre oblique indique la page alors que celui suivant la barre
oblique indique le nombre total de pages que contient le document. Le
nombre doit apparaître au coin inférieur gauche de chaque page à deux
espaces au-dessus de la cote de sécurité ou à un pouce du bas s’il n’y a
pas de cote de sécurité. La pagination d’un document d’une seule page
est à la discrétion de l’initiateur. Par exemple :

1/2 (première page d’un document de deux pages)

24. Pagination des annexes. Les annexes sont numérotées par une
combinaison de la lettre de l’annexe et du numéro de la page. Par
exemple :

A-1/2 (première page de l’annexe A qui en compte deux)

25. Pagination des appendices. Les appendices sont numérotés par une
combinaison de la lettre de l’annexe, du numéro de l’appendice et du
numéro de la page. Par exemple :

B4-3/3 (troisième page de l’appendice 4, un document de


trois pages relié à l’annexe B.

2-10
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

RÈGLES DE 26. Justification à gauche/bloc. Le format utilisé pour la correspondance


PRÉSENTATION administrative, autre que les messages envoyés électroniquement, est la
justification à gauche avec un minimum de ponctuation. Toutes les lignes
commencent à la marge de gauche y compris l’adresse de l’expéditeur, la
date, la formule de politesse et la signature.

27. Ton. Le ton est déterminé par l’initiateur. Il peut varier d’informel à très
formel selon l’intention, le destinataire et le responsable de la diffusion.
Habituellement, le ton de la correspondance administrative est neutre,
formel et poli. En général, plus il s’agit d’une affaire courante, moins la
correspondance est officielle.

28. Marges. Une marge (gauche et droite) d’un pouce (2,54 cm) est
recommandée pour la correspondance de routine.

29. Espacement horizontal. On laisse un interligne entre chaque


composante du document.

30. Caractères. Le style de police est choisi par l’initiateur. Pour faciliter la
lecture, la grosseur minimale du caractère est de 12 caractères/po ou 10
pt. Il est de la responsabilité de l’initiateur de s’assurer que le style de
police peut être lu ou utilisé par le destinataire si le document est transmis
électroniquement ou si le document doit être balayé optiquement.

ANNOTATIONS 31. Annotations. Les annotations sont des commentaires ou des réponses
ET NOTES faits sur le formulaire DND 317, Note, ou dans les espaces libres sur la
ALLER-RETOUR première page seulement d’une pièce de correspondance. Elles peuvent
être dactylographiées ou manuscrites. Lorsqu’une annotation est faite sur
la correspondance, elle est numérotée en tant qu’annotation (1) et toutes
les annotations suivantes sont aussi numérotées à la suite. La
numérotation des annotations se fait en chiffres arabes encerclés ou
dactylographiés entre parenthèses, au-dessus du titre de la personne à qui
l’annotation est adressée. Les annotations doivent être signées au long et
le grade, le titre, le numéro de téléphone et la date doivent apparaître. La
correspondance ne doit pas être initiée sous forme d’annotation.

32. Notes aller-retour. Les formats standards ne sont pas établis pour les
notes aller-retour. La forme suivante est recommandée étant donné
qu’elle est très facile à lire et laisse beaucoup de place pour le(s)
message(s) et/ou les instructions de traitement. La note aller-retour est un
moyen informel de correspondance et doit être utilisée seulement à
l’interne du CC/Esc. Lors de la rédaction du texte, il faut s’assurer qu’elle

2-11
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

ne devient pas un document en soi, puisqu’elle exigerait alors les


composantes de la correspondance administrative. Les formats
utilisés pour les notes aller-retour doivent être fonctionnels. Voir
l’exemple qui suit.

Initiateur : Capt S. Leblanc, O Admin, 3-6385


Date : 2 avr 94
No de dossier : 1085-10
Destinataire : Lt M. Roy
Position : O Appro

33. Complétez l’exercice pratique no 2 à la page 2-13.

2-12
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

EXERCICE PRATIQUE No 2

1. Vrai ou faux.

a. Les cotes de sécurité sont placées au centre du haut et du bas


de la page.

b. L’utilisation du mot « Mémorandum » est facultative.

c. Les numéros de dossier sont facultatifs.

d. L’utilisation d’abréviations adéquates est encouragée dans la


correspondance de routine.

e. L’objet fournit un aperçu général du contenu de la correspondance.

f. Le corps du texte contient les références et le texte.

g. La numérotation des paragraphes est optionnelle.

h. Le renfoncement d’un demi-pouce après chaque numéro de


paragraphe est recommandé.

i. L’ajout des numéros de téléphone et de télécopieur dans le bloc


signature est facultatif.

j. Les annexes sont énumérées après le bloc signature.

k. La liste de distribution peut répartir les destinataires en deux


catégories : pour exécution et pour information.

l. Les annotations sont identifiées par des lettres de l’alphabet.

m. Les annotations peuvent être dactylographiées ou manuscrites sur


la première page d’un document ou faites sur le formulaire DND
317, Note.

2-13
CHAPITRE
DEUX
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

2. Placez les composantes d’un bloc d’en-tête selon leur ordre d’apparition
dans la correspondance de routine.

Date __________________________________

Objet __________________________________

Numéro de dossier __________________________________

Mémorandum __________________________________

PROTÉGÉ A __________________________________

Destinataire __________________________________

3. Qu’indiquent les numéros de page suivants?

a. 3/5

b. A-3/4

(VOIR LE CORRIGÉ AU CHAPITRE 4.)

2-14
CHAPITRE Annexe
DEUX A
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

ABRÉVIATIONS DES TITRES ET AFFECTATIONS

Adjuc B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adjudant-chef de la base

BPR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Bureau de première responsabilité

CA Cad . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conseiller-adjoint cadets

C Cad . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conseiller cadets

CEM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chef d’état-major

Cmdt . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Commandant

Cmdt A . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Commandant adjoint

Cmdt B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Commandt de la base

Cmdt Dét. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Commandant de détachement

Contr B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Contrôleur de la base

CSSB . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chef du service de santé de la base

MDN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ministère/Ministre de la Défense nationale

O Admin B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Officier d’administration de la base

O Appro B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Officier de l’approvisionnement de la base

OCS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Officier des cadets du secteur

OLC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Officier de liaison des cadets

O Pers B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Officier du personnel de la base

O Resp . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Officier responsable

2A-1
CHAPITRE Annexe
DEUX A
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

ABRÉVIATIONS DES TITRES ET AFFECTATIONS (suite)

O Sécur B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Officier de sécurité de la base

OSTB . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Officier de l’approvisionnement de la base

O Svc Alimen B . . . . . . . . . . . . . . . . . Officier du service d’alimentation de la base

O Tpt B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Officier du transport de la base

SCEM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Sous-chef d’état-major

Grades

Am . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Amiral

Gén . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Général

Vam . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Vice-amiral

Lgén. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Lieutenant-général

Cam. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Contre-amiral

Mgén. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Major-général

Cmdre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Commodore

Bgén . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Brigadier-général

Capv . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Capitaine de vaisseau

Col . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Colonel

Capc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Capitaine de corvette

Maj . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Major

Ltv . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Lieutenant de vaisseau

2A-2
CHAPITRE Annexe
DEUX A
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

ABRÉVIATIONS DES TITRES ET AFFECTATIONS (suite)

Capt. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Capitaine

Ens 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Enseigne de vaisseau de 1re classe

Lt . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Lieutenant

Ens 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Enseigne de vaisseau de 2e classe

Slt . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Sous-lieutenant

Aspm. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Aspirant de marine

Élof . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Élève-officier

Mr . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Membre du rang

s/off. . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . Sous-officier

PM 1 . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . Premier Maître de 1re classe

Adjuc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adjudant-chef

PM 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Premier Maître de 2e classe

Adjum . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adjudant-maître

M1 ......................... Maître de 1re classe

Adj. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adjudant

M2 ......................... Maître de 2e classe

Sgt. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Sergent

Mat 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Matelot de 1re classe

Cplc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Caporal-chef

2A-3
CHAPITRE Annexe
DEUX A
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

ABRÉVIATIONS DES TITRES ET AFFECTATIONS (suite)

Mat 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Matelot de 2e classe

Cpl. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Caporal

Mat 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Matelot de 3e classe

Sdt . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Soldat

ABRÉVIATIONS GÉNÉRALES

Admin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Administration

AL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Armes Légères

App . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Appui

ASP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Absent sans permission

BFC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Base des Forces canadiennes

Civ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Civil

Conf . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Conférence

HAP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Heure d’arrivée prévue

HDP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Heure de départ prévue

Incl . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Inclus(e)

Info . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Information

Instr . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Instruction

Log. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Logistique

Max. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Maximum

2A-4
CHAPITRE Annexe
DEUX A
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

ABRÉVIATIONS GÉNÉRALES (suite)

Min . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Minimum

Mod . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Modificatif

Ops . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Opérations

P. ex. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Par exemple

Pub . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Publication

Tpt . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Transport

Véh . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Véhicule

NOTA

1. Les abréviations ne prennent pas la marque du pluriel.

2. Les mois de l’année sont abrégés comme suit : janv, fév, mars, avr, mai,
juin, juil, août, sept, oct, nov et déc dans toute correspondance à l’exception
des messages.

2A-5
CHAPITRE
TROIS OREN 406 – Rédiger de la correspondance militaire

CHAPITRE 3

EXEMPLES

1. Les pages suivantes contiennent des exemples de:

a. un mémorandum; et

b. un mémorandum avec une annotation manuscrite.

2. Si des clarifications sont nécessaires, référez-vous au Chapitre 2 – Règles générales.

3. Examinez les exemples présentés puis complétez l'exercice pratique no. 3 à la fin de ce
chapitre.

3-1
CHAPITRE
TROIS OREN 406 – Rédiger de la correspondance militaire

Exemple d'un mémorandum utilisant une liste de distribution

Mémorandum (facultatif) (para 2d)

1085-21-2 (Cmdt)

17 fév XX

Liste de distr

EXEMPLE D'UN MÉMORANDUM

1. Le mémorandum est la forme de correspondance la plus utilisée pour les


communications au sein de l'unité ou de l'établissement de l'initiateur.

2. Le mémorandum est préparé de la même façon qu'une lettre, sauf que:

a. l'adresse de l'unité n'y est pas inscrite;

b. les titres abrégés sont utilisés afin d'identifier les destinataires et


l'initiateur dans son bloc signature;

c. l'utilisation maximale des abréviations et des acronymes est


permise; et

d. le titre "Mémorandum” peut apparaître en haut du document si


l'initiateur le désire.

3. Les règles générales de la correspondance administrative sont utilisées


lorsque l'on rédige un mémorandum. Le bon sens permet à l'initiateur de
déterminer le ton et le style.

Cmdt
Capt

G. Crie

G. Crie
321-4281

Liste de distr

O Admin
O Instr
O Appro

3-2
CHAPITRE
TROIS OREN 406 – Rédiger de la correspondance militaire

Exemple d'un mémorandum avec une annotation manuscrite

Mémorandum (facultatif)

1085-10 (O Admin)

1 avr XX

O
1 Cmdt

UTILISER LES ANNOTATIONS


Réfs: A. 1085-12-2 (CmdtA) 1 mar 94 (incl)
B. OCRE 1201

1. Une annotation est un commentaire ou une réponse qui est inscrit à la


main sur la correspondance initiale. Elle est généralement inscrite dans un
espace vide de la première page d'une correspondance.

2. Lorsqu'une annotation est inscrite sur une correspondance, le document


initial est étiquetté comme (1) dans un cercle dans la marge de gauche du
mémorandum et au dessus du destinaire, comme vous pouvez le voir ici.
Toutes les autres annotations sont numérotées en ordre. La personne à
laquelle est destinée l'annotation est identifiée par le titre de son poste qui est
inscrit au haut de l'annotation, comme vous pouvez le voir ci-bas.

3. L'annotation doit être signée et contenir le nom, le grade, le titre, la date


et le numéro de téléphone (si désiré) de l'auteur de l'annotation.

M. Poppins
M. Poppins
O Admin
Lt
5516

O
2
O Admin
Voici un exemple d'une annotation.
Merci d'avoir rédiger ce mémo afin de montrer
la façon d'utiliser les annotations.

Maj RT Write
Cmdt
4 avr 00

3-3
CHAPITRE
TROIS OREN 406 – Rédiger de la correspondance militaire

CHAPITRE 3

EXERCICE PRATIQUE NO. 3

1. La page suivante contient un mémorandum avec une annotation comprenant plusieurs omissions et
erreurs.

2. Faites une liste des erreurs et des omissions sur une feuille séparée.

(VOIR LE CORRIGÉ AU CHAPITRE 4)

3-4
CHAPITRE
TROIS OREN 406 – Rédiger de la correspondance militaire

Mémorandum avec des erreurs intentionnelles

Mémorandum

1 avril 05

Capitaine de vaisseau Bligh

CORRESPONDANCE MILITAIRE

1. Voici un mauvais exemple d'une mémorandum avec annotation.

2. Le/la candidat(e) doit trouver les erreurs et omissions puis les notés sur
une feuille séparée.

Bien à vous,

F. Christian
1234

2 O Admin

Ce mémo est rempli d'erreurs.


L'initiateur devrait être fouetté et pendu au mât.
Capt et cmdt
W.J. Bligh.

3-5
CHAPITRE
TROIS OREN 406 – Rédiger de la correspondance militaire

EXERCICE PRATIQUE NO. 4

INSTRUCTIONS GÉNÉRALES

1. Le but de cet exercice pratique est d'aider le candidat ou la candidate à appliquer le contenu et le format
d'un mémorandum adéquat.

2. Complétez cet exercice en utilisant les renseignements se trouvant dans le DEP pour l'OREN 406 –
Rédiger de la correspondance militaire.

3. Vous devez rédiger une mémorandum conforme au narratif suivant:

NARRATIF

Nous sommes le mardi 2 février 2005. Vous êtes l'O instr adjoint de votre unité,
et devez prendre congé de votre unité de cadets pour trois mois. Vous en avez
parlé avec votre cmdt, le Capt L.A. Milestone, et bien qu'elle regrette de vous
perdre pour cette période, elle vous demande de mettre votre demande par écrit,
afin de pouvoir garder une copie papier dans votre dossier.

Vous devez prendre congé puisque vous suivez une programme de certificat
dans un collège local qui comprend un programme coopératif très intensif. Vous
voulez bien faire, mais ceci vous laisse bien peu de temps pour être actif à l'unité.
Vous aimez bien être à votre unité de cadets, et avez l'intention d'y retourner le 2
mai 2005, ce qui vous donnera le temps de participer aux préparatifs de votre
cérémonial qui aura lieu à la fin de ce mois.

Vous vérifiez le numéro de dossier avec votre O admin, qui vous confirme que le
numéro que vous devez utiliser est le 5500-1, "Personnel militaire – Congé”.

Vous êtes donc prêt à rédiger votre mémo pour votre cmdt.

TÂCHE 1

4. Rédigez un mémorandum à votre cmdt, en vous basant sur le narratif ci-haut et en le formattant
selon les renseignements fournis dans le DEP.

5. Vous devrez remettre ce mémo à vos instructeurs peu après votre arrivée à l'ERIC.

TÂCHE 2

6. Afin de pratiquer, inscrivez sur votre mémo une annotation faite par votre cmdt qui indique qu'elle approuve
votre demande.

7. Utilisez le bon format pour cette annotation, tel qu'indiqué dans votre DEP.

3-6
Cadre des instructeurs de cadets
CHAPITRE Cours de qualification élémentaire d’officier
QUATRE Document d’étude préparatoire
OREN 406 - Rédiger de la corrrespondance militaire

CORRIGÉ DE L’EXERCICE PRATIQUE NO 1

1. a. V page 1-1, para 5

b. F page 1-1, para 6

c. V page 1-3, para 8(f)

d. V pages 1-2 et 1-3, para 8

e. F page 1-4, para 13(b)

2. Numéro de dossier page 1-2, para 8(c)

Initiateur (non utilisé dans un mémorandum)

Date

Destinataire

Objet

3. Bloc signature page 1-3, para 8(e)

Ligne d’autorité

Liste des annexes

Liste de distribution

4-1
CHAPITRE
QUATRE
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

CORRIGÉ DE L’EXERCICE PRATIQUE No 2

1. a. F page 2-1, para 2


b. V page 2-1, para 3
c. F page 2-1, para 5
d. V page 2-6, para 15(e)
e. V page 2-1
f. V pages 2-3 et 2-4
g. F page 2-4, para 13
h. V page 2-4, para 13
i. V page 2-7, para 17
j. V page 2-8, para 19
k. V page 2-9, para 21
l. F page 2-11, para 31
m. V page 2-11, para 31

2. PROTÉGÉ A

Mémorandum

Numéro de dossier

Date

Destinataire

Objet

3. a. Page 3 d’un document de 5 pages page 2-10 para 24 et 25

b. Page 3 de l’annexe A qui contient 4 pages page 2-10 para 24 et 25

4-2
CHAPITRE
QUATRE
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

CORRIGÉ DE L’EXERCICE PRATIQUE No 3

Le numéro de dossier n’apparaît pas après mémorandum.

La date devrait être inscrite comme suit : 2 juil XX ou 2 juillet XXXX.

Le nom du destinataire ne doit pas être utilisé mais plutôt son titre,
c.-à-d. Cmdt (via Cmdt A).

L’abréviation du grade dans le bloc signature est incorrecte, plutôt Slt.

Le bloc signature dans l’annotation est incorrect et la date, est manquante.


On devrait lire respecter la forme suivante :

Cmdt
Capt

« signature »

V. Morin
2 juil XX
460-1010
(No de téléc. facultatif)

4-3
CHAPITRE
QUATRE
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

CORRIGÉ DE L’EXERCICE PRATIQUE No 4

Vous devez apporter le mémorandum que vous avez rédigé à l’exercice


pratique no 4 à l’école lors de votre CQEO afin qu’un instructeur fasse
un retour.

4-4
CHAPITRE
QUATRE
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

Mémorandum (facultatif)

1085-10 (O Admin)

13 jan 99

Liste de distr.

COMMENTAIRES SUR LES COURS

Réf. Conv. Cmdt/O Admin 6 jan 99

1. Le système actuel de commentaires d’après-cours complété par les cadets ne permet pas aux
sections concernées d’identifier des points à améliorer de leur section et ainsi statuer sur des actions à
prendre.

2. Afin de fournir des pistes de solutions aux problèmes, un rapport de rétroaction sera soumis dix
jours après la fin d’un cours par chaque section. Ce rapport sera complété de la façon suivante :

a. Cmdt - Politiques, règlement, ordres et directives de l’unité;

b. O Instr - Instruction, instructeurs, aides visuelles, programme d’instruction, procédures


d’évaluation et échéancier;

c. O Appro - Habillement, matériel et ressources; et

d. O Admin - Procédures requises pour le cours.

3. Les commentaires et suggestions seront complétés au brouillon à l’attention du cmdt au préalable,


pour ensuite être dactylographiés pour soumission au commandant du détachement.

O Admin
Élof

N. Juneau
5026
pour le cmdt

Liste de distr (p. 2)

1/2

4-5
CHAPITRE
QUATRE
OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire

Liste de distr

Exécution

O Instr
O Appro
O Admin

Information

Cmdt

2/2

4-6