Vous êtes sur la page 1sur 6

Cadre des instructeurs de cadets

C o u r s d e q u a l i f i c a t i o n é l é m e n t a i r e d ’ o ff i c i e r
CQÉO
Document d’étude préparatoire
2 0 0 6
A - C R - 0 5 0 - 0 0 1 / P F - 0 0 1

OREN 406 Rédiger de la correspondance administrative


OREN 410 Respecter les procédures d’approvisionnement
OREN 411 Appliquer les connaissances générales
OREN 413 Utiliser les procédures administratives
Cadre des instructeurs de cadets
Cours de qualification élémentaire d’officier
Document d’étude préparatoire

B P R : D C A D

2 0 0 6
Cadre des instructeurs de cadets
Cours de qualification élémentaire d’officier
AVANT- Document d’étude préparatoire
PROPOS

1. L’information contenue dans le présent document est présentée comme un


document d’étude préparatoire (DÉP). À ce titre, le document est conçu
pour l’auto-apprentissage.

2. Le DÉP du Cours de qualification élémentaire d’officier se divise en quatre


(4) objectifs de rendement (OREN).

3. Chaque livre contient tous les renseignements et exercices de vérification


des connaissances nécessaires pour préparer un stagiaire à réussir les
OREN faisant partie du CQÉO, soit :

a. OREN 406 - Rédiger de la correspondance militaire;

b. OREN 410 - Respecter les procédures d’approvisionnement;

c. OREN 411 - Appliquer les connaissances générales; et

d. OREN 413 - Utiliser les procédures administratives.

4. Les pages suivantes contiennent les renseignements jugés nécessaires


pour qu’un officier du CIC atteigne un niveau de base. Cependant,
l’information n’est pas présentée assez en profondeur pour qu’un Officier
d’administration ou d’approvisionnement de l’unité puisse accomplir ses
fonctions de façon efficace. Pour atteindre ce niveau plus élevé, il existe
des cours spécialisés de deux jours.

5. Les utilisateurs du présent document devront veiller à y inclure et inscrire


les modifications telles que reçues du QGDN.

6. Toute suggestion ou proposition de modification doit être acheminée au


D Cad par les voies réglementaires.
Cadre des instructeurs de cadets
INTRODUCTION Cours de qualification élémentaire d’officier
Document d’étude préparatoire

L’HISTOIRE DES SERVICES DES CADETS DU CANADA


ET DU CADRE DES INSTRUCTEURS DE CADETS

LES DÉBUTS 1. Le Canada a entrepris depuis plus de 130 ans l’instruction militaire des
élèves qui veulent bien suivre ce genre de formation. Au début, c’est-à-
dire dès 1862, les élèves suivent cette formation au sein d’associations
d’exercice militaire qui peuvent être considérées comme les prototypes des
corps de cadets que nous connaissons aujourd’hui. L’appellation camp de
cadets remplace celle d’association d’exercice militaire en 1898.

2. À partir du 21 décembre 1903, les adultes chargés de l’instruction des


cadets doivent être gradés. Pendant qu’ils sont employés au service de
l’organisation des cadets, les instructeurs de cadets sont affectés au grade
de sous-lieutenant de la Milice. Ces officiers sont des hommes enseignant
dans les écoles privées de garçons du Canada. Le 1er mai 1909, un
décret autorise la création d’une organisation des instructeurs de cadets
regroupant ces officiers. Cette organisation prend le nom de : Corps des
instructeurs de cadets en milieu scolaire (Milice). Elle est reconnue comme
étant le précurseur du présent Cadre des instructeurs de cadets (CIC).

LA 3. Le 1er mai 1921, ce corps est aboli et réapparaît le 1er juin 1924. Une
RÉORGANISATION nouvelle désignation fait son apparition : les Services des cadets du
Canada (non permanent). Après la Deuxième Guerre mondiale, les
Services des cadets du Canada (non permanent) et un cadre d’instruction
civil sont établis en tant que cinquième sous-élément de l’Armée
canadienne. Le 10 mai 1956, la désignation redevient celle des Services
des cadets du Canada.

4. Au début du XXe siècle, les cadets-officiers de la marine, portant l’uniforme


de la Marine royale du Canada (MRC) avec un insigne de grade distinctif,
sont chargés du commandement, de l’instruction et de l’administration des
corps de cadets de la marine. Ces officiers ne sont pas des membres de
la Force régulière de la MRC, ni même de la Réserve, mais bien des civils
en uniforme. Les escadrons des cadets de l’air sont commandés par des
officiers membres de la Réserve de l’ARC.

L’UNIFICATION 5. À la suite de l’unification, les trois corps de cadets sont amalgamés pour
former la Liste des instructeurs de cadets (LIC), un sous-élément de la
Réserve (vers 1968-1971). Le 20 juillet 1994, la LIC devient le Cadre des
instructeurs de cadets. Ce changement permet l’utilisation d’une
présentation bilingue du titre et de l’acronyme. En 1984, La feuille d’érable
devient la marche de la branche. Le choix de cette pièce musicale est
inspiré par l’insigne de la LIC (maintenant CIC), qui représente une feuille
d’érable.

1-1-1
INTRODUCTION
Cours de qualification élémentaire d’officier

LE PERSONNEL 6. Voici comment se subdivise le CIC :

a. Le personnel des corps de cadets. Se compose des officiers


occupant des postes à l’effectif des corps de cadets et dont le travail
consiste à commander, administrer et instruire les cadets.

b. Le personnel des centres d’instruction d’été des cadets (CIÉC).


Se compose des officiers faisant partie d’un effectif temporaire
constitué pour satisfaire des besoins régionaux ponctuels lorsque le
QGDN attribue des tâches.

c. Le personnel des écoles régionales d’instructeurs de cadets


(ÉRIC). Se compose des officiers inscrits à un effectif chargé de
l’instruction d’autres officiers qui deviendront des instructeurs du
Mouvement des cadets du Canada (MCC).

d. Le personnel d’un quartier général d’une unité régionale de


soutien aux cadets (URSC). Il s’agit des officiers qui travaillent avec
du personnel de la Force régulière aux quartiers généraux régionaux
et qui se chargent des questions associées au MCC à la fois au
quartier général et partout dans leur région respective.

e. Le personnel des écoles régionales de vol à voile (ÉVVRE). Se


compose des officiers qui sont employés pour les besoins de
l’instruction régionale de vol à voile pour les cadets de l’aviation.

f. Le personnel d’état-major des cadets au QGDN. Se compose des


officiers travaillant aux côtés du personnel de la Force régulière et du
QGDN et qui s’occupent des questions associées au Mouvement des
cadets du Canada (MCC).

L’INSIGNE 7. Les officiers du CIC se reconnaissent à leur insigne de coiffure qui est
orné d’une feuille d’érable de couleur or superposée d’un aigle, d’une
ancre ou de sabres croisés selon l’élément d’appartenance. Même les
officiers du CIC de l’Armée qui sont affiliés à des unités régimentaires de
la Force régulière et de la Première réserve portent les attributs distinctifs
du CIC tels qu’autorisés par le Service du CIC. Comprenant entre 5 000
et 6 000 membres, le CIC constitue aujourd’hui le plus important corps
d’officiers des Forces canadiennes. Tel qu’il a été mentionné
précédemment, le CIC est reconnu officiellement comme une branche
distincte des Forces canadiennes au même titre que l’infanterie, les

1-1-2
INTRODUCTION

Cours de qualification élémentaire d’officier

blindés, logistique, les opérations navales ou les opérations aériennes. La


branche du CIC a deux conseillers dont le directeur des Réserves et un
officier supérieur membre du CIC. Ce dernier est normalement élu par le
conseil consultatif de la branche qui comprend des représentants de
chaque région.

8. Les officiers membres du CIC continuent à servir les intérêts des cadets et
perpétuent leur fière histoire et leur tradition.

NOTA

Le CIC est un élément constitutif distinct de la Force de


réserve. Les cadets et groupes de cadets ne font pas
partie des Forces canadiennes.

1-1-3