Coherence SoclallsLe s'engage

dans les eLaLs generaux
du Þaru soclallsLe

#LGÞS
#CohórenceÞS


Journée délibérative du 4 octobre 2014
A nous d'|nventer |e soc|a||sme du kkIòme s|òc|e !
uepuls son lancemenL ceL eLe, Coherence SoclallsLe a parcouru un beau chemln. ue
la reunlon de lancemenL en [ullleL a la [ournee de Lravall sur les LLaLs generaux le 4
ocLobre, en passanL par l'evenemenL de La 8ochelle, noLre mouvemenL prend de
l'ampleur grâce a l'ensemble des mlllLanL.e.s qul nous nous re[olgnenL [our apres
[our.

Avec la sorue de noLre ouvrage !"#$%& () *"%$ +& () ,)-./& a l'occaslon des
unlverslLes d'eLe du Þaru, un cerLaln nombre de proposluons repondanL aux auenLes
de beaucoup de mlllLanL.e.s onL eLe mlses sur la Lable : reformer les lnsuLuuons añn
de resLaurer la conñance des clLoyens envers le pouvolr polluque, amellorer la
represenLauvlLe syndlcale añn de modernlser eL de rendre plus emcace le dlalogue
soclal, debaure eL Lrancher quelle polluque economlque voulons-nous en lrance eL
en Lurope...

u'lcl 2017, c'esL a nous qu'll revlendra de recreer l'envle en lnvenLanL le soclallsme du
xxleme slecle. La gauche gagne lorsqu'elle esL capable de provoquer le sursauL eL de
donner a la socleLe les moyens d'une alLernauve, les moyens du progres. C'esL añn de
reparur sur des bases salnes que nous appelons a l'organlsauon d'un congres en
2013, pour debaure, Lrancher eL avancer ensemble.

A nous des a presenL de poser les bases de la democraue lnLeracuve, vlLale pour ôLre
a nouveau capable de bâur un verlLable pro[eL de socleLe. Changer la façon de falre
de la polluque au seln du Þaru soclallsLe, c'esL renouveler les ldees eL les prauques
avec l'lnLelllgence eL la creauvlLe de LouL celles eL ceux qul le composenL.

La [ournee dellberauve du 4 ocLobre l'a demonLre : la gauche peuL de nouveau
avancer, lnnover eL lnvenLer. Crâce a l'energle de Lous les paruclpanLs venus bâur le
paru soclallsLe de la modernlLe, l'esprlL polluque commun l'a emporLe sur les
monologues lndlvlduels. Cela falsalL longLemps que nous n'avlons pas eLe emporLes
par un Lel boulllonnemenL d'ldees collecuf eL clLoyen. ll falL chaud au cour eL
allmenLe noLre engagemenL.

A|ex|s 8ache|ay, kar|ne 8erger, ¥ann Ga|ut, Va|ór|e kabau|t
Le mot des
porte-paro|es
2
Cohérence Socialiste en images
Après le lancement de notre collectif en juillet 2014, et sa
présentation à La Rochelle, de nombreux déplacements
dans les fédérations se sont succédés…
3
Une móthode dó||bóranve |nnovante
Les paruclpanLs eLalenL lnvlLes a reßechlr ensemble, sur quaLre Lhemes : Soclal-
ecologle eL Crolssance, uemocraue eL 8epresenLauon, Lurope eL SouveralneLe eL
LaiclLe eL 8epubllque.
La maunee eLalL dedlee a la problemausauon des Lhemes : ll s'aglssalL de
selecuonner Lrols grands en[eux pour chaque Lheme. Þour y parvenlr, quaLre
aLellers eLalenL organlses slmulLanemenL (un pour chaque Lheme), sur un mode
dellberauf.
ÞendanL la sequence de l'apres-mldl, les paruclpanLs eLalenL lnvlLes a avancer des
proposluons lnnovanLes eL prauques pour repondre aux en[eux selecuonnes
precedemmenL.
La meLhodologle employee n'eLalL pas parfalLe, mals elle a permls a chacun de
s'exprlmer, d'avolr des debaLs dynamlques eL orlglnaux, eL de falre emerger des
soluuons concreLes. A l'avenlr, nous souhalLons nous lnsplrer de meLhodes
dellberauves pour la consuLuuon de noLre pro[eL, añn que chacun pulsse apporLer
sa plerre a l'edlñce. C'esL aussl cela, le renouvellemenL des prauques !


La [ournóe du 4 octobre
La [ournóe du 4 octobre a m|s à |'honneur |a « dómocrane
|nteracnve », |'espace dans |eque| chacune et chacun est
amenó(e) à prendre |a paro|e pour que |es |dóes fusent et
qu'ómerge |'|nte|||gence co||ecnve
Chacun a pu participer
de façon interactive et
instantanée en liant ses
idées à celle des
autres, alors qu’au
départ nous étions des
militants.e.s qui ne se
connaissaient pas et
qui venaient de
nombreuses régions de
France.
Fatine, Seine-Saint-
Denis

La méthode proposée
permet une bonne
dynamique de groupe.
L’interactivité permet
de surmonter les
désaccords. Dans mon
groupe ‘Laïcité et
République’ j’ai eu à
cœur de défendre la
nécessité de l’éducation
à la laïcité.
Anne Laure, Nancy
Þaro|es de m|||tant
C’était intéressant car
cela a été rapide et
efficace de faire
participer tout le
monde dans un temps
particulièrement réduit.
Il faut que le Parti
socialiste se donne les
moyens d’être plus
connecté avec la
société. Aujourd’hui les
gens modestes se
tournent vers des partis
qui ne défendent pas
leurs intérêts. La
priorité, c’est de
réintégrer les citoyens
dans la vie
démocratique en les
faisant participer.
Jacqueline, Val d’Oise
Cette journée était
décoiffante. Ce qui me
tient à cœur c’est la
représentation des
entreprises, des
salariés. Il y a moins de
sections d’entreprises,
or il faut représenter
ceux qui travaillent. Je
suis pour encourager
d’une manière ou d’une
autre l’adhésion
associative ou
syndicale, pour la
représentativité.
Alain, Paris
Þaro|es de m|||tant
Une forte prósence sur |es róseaux soc|aux.
. et des moment conv|v|aux !
Lurope et Souvera|netó

Coherence SoclallsLe falL un consLaL luclde : alors qu'elle eLalL au cour des espolrs de
plusleurs generauons, eL qu'elle s'lncarne davanLage chaque [our dans la vle de nos
conclLoyens, beaucoup parm| nos compatr|otes perço|vent |'Lurope comme une
construcnon technocranque qu| sera|t óga|ement destructr|ce des avancóes soc|a|es et
du modò|e cu|ture| frança|s. Au fur eL a mesure, les Luropeens se sonL elolgnes de ce qul
devralL pourLanL ôLre noLre Lurope.

nous soclallsLes, nous devons donc ró|nventer une Lurope qu| so|t à |a fo|s p|us
dómocranque, p|us [uste et qu| porte un pro[et au-de|à de ses propres fronnòres.

1ouL d'abord, l'unlon europeenne dolL reLrouver un elan democrauque, condluon
necessalre pour que chaque clLoyen europeen renoue avec ce pro[eL polluque conunenLal.
A ce uLre, Þar|ements nanonaux et Þar|ement europóen do|vent ôtre un|s par une
|nterconnex|on p|us forte, pourquol pas grâce a une seance regullere de « Cuesuons aux
depuLes europeens », sur le modele des Cuesuons au gouvernemenL, pour falre de
l'Assemblee une chambre d'echo emcace de l'acuon europeenne.

Þour que chaque clLoyen se reLrouve en l'unlon europeenne, ll dolL pouvolr se senur
clLoyen europeen. ues lors, ll convlenL d'abord de ró|ntrodu|re une d|mens|on
transnanona|e dans |e scrunn europóen : clrconscrlpuons Lransnauonales, candldaL d'une
auLre nauonallLe nauonal obllgaLolre sur chaque llsLe. nous proposons que seules les llsLes
represenLees lors des elecuons europeennes dans Lrols pays dlñerenLs pulssenL se
presenLer : cecl permeuralL de dlre aux elecLeurs avec qul les candldaLs elus slegeronL au
ÞarlemenL europeen. nous proposons un rófórendum par mandature sur un su[et
d'aven|r pour |'Lurope. A l'occaslon des elecuons europeennes, chaque paru s'engageralL
a preclser duranL sa campagne la proposluon qu'll soumeura au voLe clLoyen.

L''Lurope dolL se falre plus [usLe, en engageanL une róe||e |uue contre |e dump|ng soc|a|
et hsca|, añn de cesser d'ôLre une unlon de la concurrence enLre LLaLs membres :
l'harmonlsauon ñscale esL la cle de ce reequlllbrage europeen, assoclee a une
harmonlsauon des normes soclales eL envlronnemenLales.

Ceue harmon|sanon est pr|mord|a|e ahn que |'Lurope pu|sse peser dans |es nógoc|anons
commerc|a|es |nternanona|es eL qu'elle pulsse apparaiLre comme une pulssance unle, en
paruculler pour defendre une cerLalne ldee de la culLure europeenne. Mals pour exlsLer
sur la scene lnLernauonale eL amrmer une souveralneLe reellemenL europeenne, |'Un|on
devra se doter d'une róe||e po||nque de dófense commune, se LradulsanL par des
depenses mlllLalres coordonnees enLre LLaLs membres.
Les contr|bunons
aux Ltats Gónóraux
Cohérence Socialiste 6
Les contr|bunons
aux Ltats Gónóraux
Dómocrane et keprósentanon

Coherence SoclallsLe esume que notre dómocrane souñre à |a fo|s d'un manque de
reprósentanv|tó, d'une rem|se en cause cro|ssante de |a |óg|nm|tó des
reprósentants po||nques et d'un sennment d'|nemcac|tó. Cela condulL a un
l'elolgnemenL, volonLalre ou non, du clLoyen de la vle polluque eL a une cruelle
absence de reacuvlLe du champ polluque face a la socleLe, a ses lnLerrogauons, ses
auenLes eL ses modes d'lnformauon.

Þour depasser ce consLaL d'echec, |e Þarn Soc|a||ste do|t rónover ses pranques et
proposer des |dóes en mesure de changer profondóment |a façon dont |e monde
po||nque se v|t et appara|t au c|toyen. Ln lnLerne, le voLe des mlllLanLs du paru dolL
ôLre respecLe sysLemauquemenL, ce qul passe par un renforcemenL des lnsLances de
conLrôle des sLaLuLs. La reconsLrucuon d'un modele represenLauf suppose aussl de
meure en place des amenagemenLs au sysLeme elecLoral acLuel. Nous devons
róamrmer |a nócess|tó d'une ouverture du dro|t de vote aux hab|tants de nos v|||es
et v|||ages et qu| ne sont pas c|toyens de |'Un|on Luropóenne |ors des ó|ecnons
|oca|es. Þour que la polluque ne solL plus un unlvers lolnLaln eL lgnore, || nous faut
nous pos|nonner en faveur du vote ob||gato|re, LouL en assuranL parallelemenL une
reconna|ssance róe||e du vote b|anc, qul enLraineralL l'annulauon d'une elecuon s'll
eLalL ma[orlLalre.

Lnñn, pour rendre plus saln eL plus coherenL le ryLhme de la vle polluque, le Þaru
SoclallsLe dolL proposer de meure en p|ace |es ó|ecnons |óg|s|anves et
prós|denne||es de façon concom|tante. L'ob[ecuf esL d'evlLer que l'elecuon
leglslauve ne solL qu'un Lrolsleme Lour des elecuons presldenuelles eL ne donne a
l'Assemblee elue qu'un caracLere secondalre dans l'unlvers polluque. Ceue
revalorlsauon du ÞarlemenL dolL s'accompagner de la suppress|on du dro|t de
d|sso|unon : une democraue maLure suppose un reequlllbrage des pouvolrs enLre le
ÞarlemenL eL le pouvolr execuuf. Þour rendre p|us ||s|b|e |e pouvo|r exócunf, nous
devr|ons porter |e pro[et de suppress|on du Þrem|er m|n|stre. Le Þaru soclallsLe dolL
egalemenL luuer pour falre du Sónat une |nstance qu| reprósente eñecnvement |es
terr|to|res. Des ó|ecnons au suñrage un|verse| d|rect, à m|-mandat prós|denne|, sur
des ||stes róg|ona|es, seralenL une soluuon pour redynamlser ceue assemblee.

Ces proposluons, lnsplrees par l'esprlL de responsablllLe eL le deslr algu de redonner
de la force a noLre 8epubllque, repondenL a une serle d'exlgences : represenLauvlLe,
Lransparence, leglumlLe eL emcaclLe, fondemenLs pour les soclallsLes de la
democraue du xxleme slecle.
Cohérence Socialiste 7
Cro|ssance et Soc|a|-óco|og|e

Coherence SoclallsLe se posluonne en faveur d'une crolssance durable, solL p|us
de va|eur-a[outóe avec mo|ns d'ónerg|e, molns de maueres premleres eL de
polluuon en creanL eL en lnnovanL. lnLelllgence collecuve, progres, humanlsme, lol
des hommes eL capaclLe a maiLrlser leur desun, culLure sclenuñque eL recherche
en mouvemenL, arblLrage des rlsques en LouLe connalssance de cause mals aussl
opumlsme : ce sont toutes nos va|eurs qu| p|acent |'óco|og|e au cmur des
próoccupanons soc|a||stes du 21òme s|òc|e.

nous voulons par|er sur |'óconom|e co||aboranve et |'óconom|e soc|a|e pour
depasser le caplLallsme ñnancler, favorlser le long Lerme eL la reducuon des
lmpacLs sur l'envlronnemenL, prendre en compLe la nouvelle donne de la
globallsauon en ñxanL le bon nlveau de declslon (local, lrance, Lurope,
lnLernauonal), creer des oñres locales quallLauves eL ecologlquemenL douces,
basees sur des clrculLs courLs.

Þour ce falre, nos proposluons dolvenL ôLre nombreuses, reallsLes eL emcaces :
meure les clLoyens au cour de la Lransluon ecologlque en donnant aux |anceurs
d'a|erte óco|og|que moyens et protecnon, donner aux LerrlLolres LouLe lauLude
pour aglr, eL cróer une organ|sanon |nternanona|e de |'env|ronnement auss|
pu|ssante que |'CMC. nous vou|ons |ntógrer |es coûts óco|og|ques d'un produ|t
et de |'ensemb|e de son cyc|e de v|e dans son coût hna|, des euqueues de
produlLs deLalllees pour mleux lnformer, une ñscallLe ecologlque fondee sur le
prlnclpe pollueur-payeur, ßechee vers des pro[eLs lles a la Lransluon ecologlque.

Le pr|nc|pe de prócaunon ne dolL pas ôLre un prlnclpe d'lnLerdlcuon mals au
conLralre nous permeure de mener |es recherches pernnentes pour trouver |es
so|unons |nnovantes. ll esL Lemps de Lransformer les quesuons de polluuon
chlmlque en un combaL polluque qul s'eLend des condluons de producuon
agrlcole a la polluque de sanLe. Þar la formauon eL l'educauon, en paruculler des
medeclns, nous voulons developper la culLure sclenuñque de la prevenuon.

Ln somme nous vou|ons reformu|er notre pro[et de soc|ótó pour passer d'une
s|mp|e |og|que de |a róparanon à une |og|que de |'annc|panon. Þour ce falre la
soclal-ecologle esL une chance unlque de renouer avec un sens collecuf de l'acuon
polluque.
Les contr|bunons
aux Ltats Gónóraux
Cohérence Socialiste 8
Les contr|bunons
aux Ltats Gónóraux
Laïc|tó et kópub||que

Þour Coherence SoclallsLe, le rôle du ÞS esL de porter une róßex|on, ouverte à tous,
sur |a |aïc|tó d'au[ourd'hu| et de dema|n. Creer un groupe d'acuon eL de vellle pour
la laiclLe au seln du ÞS, qul produlralL un rapporL d'evaluauon eL de prospecuve
annuel, soumls a valldauon par l'ensemble de nos mlllLanLs, forceralL a une remlse en
marche de la reßexlon sur ce su[eL helas Lrop delalsse. Meure en conformlLe nos
valeurs emanclpaLrlces eL nos comporLemenLs dans la vle publlque esL un |mpóranf
pour nos ó|us, qu| ne devra|ent pas ass|ster à des omces re||g|eux dans |e cadre de
|eur mandat. Ln revanche, nos ó|us do|vent rencontrer rógu||òrement tous |es
reprósentants des d|ñórents cu|tes, dans |'exerc|ce de |eur mandat, avec to|órance
et neutra||tó, pour favorlser l'unlLe de la communauLe nauonale. Cecl pourralL ôLre
formallse dans une charLe de comporLemenL laic des elus ÞS. La laiclLe, pluLôL qu'un
eLendard brandl par les exLremlsmes pour amser les Lenslons, dolL devenlr un llanL
desune a apalser les relauons enLre les lndlvldus, dans le cadre d'un dlalogue mûr
enLre l'LLaL, le clLoyen eL les represenLanLs des culLes. Llle dolL permeure de falre
ensemble socleLe.

Dans un contexte de rósurgence du sennment communauta|re, doub|ó par une
|nstrumenta||sanon du fa|t re||g|eux, Cohórence Soc|a||ste rappe||e |'|mportance de
|a formanon et de |'|nformanon des c|toyens, donL la responsablllLe lncombe a Lous :
polluques, medlas eL Lcole. nous esumons que la laiclLe dolL ôLre au cour d'un
enselgnemenL speclñque, des l'ecole prlmalre eL dans le secondalre. Les enselgnanLs
devanL ôLre eux-mômes formes en consequence.

La rellglon dolL resLer une valeur prlvee, qul n'lnßuence pas la sphere publlque : ll
fauL « laiclser la laiclLe » ! Ce|a s|gn|he des espaces et serv|ces pub||cs rógu|ós pour
ma|tr|ser |'empr|se des re||g|ons avec un cadre [ur|d|que renforcó pour garannr |es
dro|ts de chacun.
Cohérence Socialiste 9
L'agenda des procha|nes rencontres
Þour a||er p|us |o|n ensemb|e
L'agenda
• Le 23 ocLobre a 14h a L|||e
01- 234,& +& () 56+6%)7"# 82 +- 9"%+ :
;< =-& >?+&%3.@ >3((&A
• Le 21 novembre a noudan (?vellnes)
• Le 22 novembre a 1ou|ouse
• Le 10 decembre a kennes
• Le 12 decembre a Nancy
!"#$%& () *"%$ +& () B)-./&@ &# C&#$& 2-%
D#).E."*@ 1*)F"# "- &# $6(6./)%,&)#$ (&
G"# +& ."**)#+& 2-% #"$%& 23$& H#$&%#&$
Se contacter
• SlLe Web : coherencesoclallsLe.com
• conLacL[coherencesoclallsLe.com
• 1wluer : [Coherence_ÞS
• lacebook : Coherence SoclallsLe
Cohérence Socialiste 10

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful