Vous êtes sur la page 1sur 40
1 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 www.rhone.fr

1

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
1 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 www.rhone.fr
1 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 www.rhone.fr

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

www.rhone.fr

Sommaire

P

3

Éditorial de la Présidente

P

4-5

LES TEMPS FORTS DE 2013

P

6-7

LE TERRITOIRE

P

8-9

L’EXECUTIF

P

10

LE BUDGET

P

11

AMELIORER LA VIE QUOTIDIENNE

 

DES RHODANIENS (solidarités et cadre de vie)

P

12

Insertion sociale et professionnelle

P

13

Personnes âgées

P

14

Personnes Handicapées

P

15

Enfance

P

16

Logement

P

17

Prévention santé, action humanitaire, coopération internationale

P

18

Éducation et formation (collèges)

P

19

Culture

P

20

Sports

P

22-23

Les Maisons du Rhône - Premiers maillons de la solidarité implantés au cœur des territoires.

 

P

24

PRESERVER ET DEVELOPPER LES TERRITOIRES

P

25

Un soutien aux acteurs du développement local

P

26/27

Transports et déplacements

P

28

Développement économique

P

29

Développement agricole

P

30

Développement touristique

P

31

Environnement, développement durable

P

32

QUALITE ET PERFORMANCES DE LA COLLECTIVITE

P

33

DRH, formation et développement des compétences, santé au travail/Finances et budget

P

34

Commande publique/DSI

P

35

Communication/Assemblées/Performance et évaluation

P

36-37

EN ROUTE VERS LE NOUVEAU RHONE

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

Edito

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 Edito J’ai le plaisir de vous présenter le rapport d’activité 2013 des services

J’ai le plaisir de vous présenter le rapport d’activité 2013 des services du Département du Rhône dans une nouvelle formule. Sa présentation vise à rendre plus visible nos actions au service de la vie quotidienne de nos concitoyens et du développement de notre territoire, dans un contexte économique et une raréfac- tion des ressources publiques.

Collectivité vivante, réactive et proche de nos concitoyens, le Rhône a choisi en 2013, au-delà de ses compétences obliga- toires, de poursuivre des politiques volontaristes et innovantes tout en assurant une gestion rigoureuse et la plus fine des deniers publics.

Collectivité de la solidarité et de la proximité à tous les instants de la vie, le devoir du Département, de plus en plus sollicité en cette période de crise, est de se mobiliser pour accompagner ceux de nos concitoyens qui en ont le plus besoin. Au plus proche des habitants, les Maisons du Rhône les ont aidés à affronter les difficultés et éviter l’exclusion.

Collectivité du développement, le Département investit tous les jours pour assurer le développement harmonieux de ses territoires. Partenaire attentif aux projets des communes, des intercommuna- lités, des associations, des entreprises, le Rhône s’est encore fortement impliqué en 2013 à leur côté dans une démarche soucieuse d’un aménagement cohérent.

3

Collectivité de l’avenir, le Département s’est engagé sur le chemin de la définition du nouveau périmètre du Rhône en 2015 qui permettra, tout en conservant les interventions, de les moderniser et de les repenser dans un nouveau cadre territorial. Nous sommes pionniers dans cette démarche. C’est ensemble que nous construirons la collectivité de demain.

Tels sont les objectifs qui ont guidé en 2013 les choix de l’Assemble départementale que je préside. Malgré la crise économique, le Rhône possède des potentiels extraordinaires !

L’ensemble des actions déclinées dans les pages qui suivent n’aurait pas pu être mis en œuvre sans le concours des 5 700 agents du Département. C’est leur travail quotidien que je tiens à saluer à travers ce rapport qui constitue le témoignage de leur implication, de leur dévouement, de leur professionnalisme au service des habitants du Rhône, qu’ils travaillent dans les Maisons du Rhône ou dans les services centraux.

Ce rapport est l’illustration du dynamisme de notre collectivité en 2013. Une Collectivité vivante, réactive et proche de nos concitoyens.

Danielle CHUZEVILLE Présidente du Conseil général du Rhône.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

4

Les temps forts de 2013

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 4 Les temps forts de 2013 Nouveau bâtiment des archives départementales Les archives

Nouveau bâtiment des archives départementales Les archives départementales ont commencé leur migration vers leur nouveau bâtiment livré à la fin de l’année 2013. Meilleure accessibilité pour le public, meilleures conditions de conservation des documents, les richesses patrimoniales du Département seront désormais regroupées sur un site unique inauguré dans le courant de l’année 2014.

FEVRIER

unique inauguré dans le courant de l’année 2014. FEVRIER Le Rhône au salon de l’agriculture à

Le Rhône au salon de l’agriculture à la rencontre du grand public Les 60 m 2 de stands installés à la 50 e édition du Salon international de l’agriculture de Paris ont servi de vitrine pour présenter au grand public la diversité des richesses agricoles et touristiques du département.

des richesses agricoles et touristiques du département. Chantier de rénovation des Brigades blanches à

Chantier de rénovation des Brigades blanches à Villefranche Créées par le Département et l’Opac du Rhône, les brigades blanches favorisent l’insertion de bénéficiaires du RSA. Les salariés des brigades qui effectuent des travaux de second œuvre dans les bâtiments de l’Office bénéficient d’un suivi socioprofessionnel et d’un accompagnement vers l’emploi.

AVRIL

et d’un accompagnement vers l’emploi. AVRIL 70 è m e anniversaire de l’arrestation de Jean

70 ème anniversaire de l’arrestation de Jean Moulin le 21 juin Particulièrement impliqué dans le travail de Mémoire, le Département a donné une résonnance particulière à la commémoration du 70 e anniversaire de l’arrestation de Jean Moulin et de l’unification des mouvements de la Résistance. Projection du Film Alias Caracalla aux Nuits de Fourvière, photos du Mémorial sur les grilles de l’Hôtel du Département, conférences et expositions se sont multipliées en direction du grand public mais aussi des scolaires.

JUIN

Salon Handica du 5 au 7 juin Associés pour la première fois sur un stand commun, le Département du Rhône, la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et Rhône Tourisme, ont proposé aux visiteurs du 17e salon Handica un riche programme de rencontres thématiques (accès aux soins, maintien à domicile, scolarité, culture, loisirs…). Et des conférences sur la thématique Obstacles personnels et environnementaux.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 Accueil des Championnats du monde d’athlétisme para-olympiques 1 300 athlètes de 90 pays

Accueil des Championnats du monde d’athlétisme para-olympiques 1 300 athlètes de 90 pays réunis du 19 au 28 juillet au Parc de Parilly, le Rhône a mis à disposition ses installations sportives et le personnel du parc pour accueillir les Championnats du monde. Une manifestation relayée sur les grilles de l’Hôtel du Département par une exposition photographique dédiée au sport et au handicap et des clichés pris lors des jeux para-olympiques de Londres et Pékin.

JUILLET

lors des jeux para-olympiques de Londres et Pékin. JUILLET Déploiement du nouveau réseau des Cars du

Déploiement du nouveau réseau des Cars du Rhône Plus de 400 lignes de cars facilitent depuis l’été 2013 les déplacements quotidiens des habitants du Rhône sur l’ensemble du territoire. Ce redéploiement des dessertes, conséquence de la création en janvier du Syndicat mixte des transports, s’est accompagné d’une nouvelle livrée pour les cars, symbole de cette rénovation de l’offre.

pour les cars, symbole de cette rénovation de l’offre. Un nouvel établissement scolaire, le Collège de

Un nouvel établissement scolaire, le Collège de la Tourette Inauguré à la rentrée 2013 après deux ans de travaux, entièrement financés par le Département du Rhône (montant total : 18 millions d’), ce nouvel établissement de la Croix-Rousse à la pointe de la technologie réunit désormais sur un seul site les élèves des anciens collèges Maurice Scève et François Truffaut.

SEPTEMBRE

collèges Maurice Scève et François Truffaut. SEPTEMBRE IDEF Pour améliorer les conditions d’accueil des 800

IDEF Pour améliorer les conditions d’accueil des 800 enfants et des jeunes mères qu’il abrite, l’Institut départemental de l’enfance et de la famille s’est offert une cure de jouvence. Deux nouveaux bâtiments, destinés à accueillir les jeunes mamans en difficulté leur ont ouvert leurs portes et ont été inaugurés en octobre 2013.

OCTOBRE

portes et ont été inaugurés en octobre 2013. OCTOBRE Les rencontres territoriales, une première Pour préparer

Les rencontres territoriales, une première Pour préparer le nouveau Rhône de 2015, six rencontres territoriales, organisées à Beaujeu, Anse, Brignais, Saint- Bonnet-de-Mure, Cublize et Saint- Symphorien-sur-Coise, ont réuni plus de 800 participants tout au cours de l’année. Organisées en deux vagues, au printemps sur la métropole et le nouveau territoire puis à l’automne sur le projet territorial.

NOVEMBRE

puis à l’automne sur le projet territorial. NOVEMBRE 1 è r e mise en lumière du

1 ère mise en lumière du Musée des Confluences en construction Avant l’ouverture au public à la fin de l’année 2014, le musée des Confluences a donné un signal fort de l’avancée de sa construction à l’occasion des Fêtes des lumières 2013. Pendant une semaine, le concepteur et plasticien Hervé Audibert a fait rayonner la structure de verre et d’inox dans une émergence de couleurs anticipant la future exposition permanente Origines.

DÉCEMBRE

5

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

6

Le Rhône, territoire de contrastes

Petit par sa surface avec 3 249 km 2 , le département du Rhône occupe le premier rang régional et le quatrième rang national par sa population. Son positionnement à quelques heures de TGV ou d’avion des grandes capitales européennes, maillé par cinq grandes autoroutes en fait un territoire particulièrement attractif en termes de rayonnement écono- mique, culturel, universitaire mais aussi touristique.

Des contreforts du Massif-central à l’ouest aux plaines

de l’Est, traversé par le Rhône et la Saône, la diversité

des reliefs en fait une terre de contrastes qui a influencé

le développement et l’organisation de son territoire.

Et imposé la nécessité d’en renforcer les solidarités.

A l’Ouest, du Nord au Sud, se succèdent le pays

Beaujolais, secteur le plus rural du département, les Monts et les Coteaux du Lyonnais, puis le massif du Pilat rhodanien. Ce « Rhône Vert », véritable point de respiration pour la métropole, n’en est pas moins économique : pôles de compétitivité, viticulture, sylviculture, élevage et culture maraîchère, les vallées de l’Azergues et de la Turdine ont vu l’activité se concentrer au gré de l’aménagement des routes et du chemin de fer, comme dans le pays de Tarare, et la vallée du Gier.

de fer, comme dans le pays de Tarare, et la vallée du Gier. Nœud d’échanges et

Nœud d’échanges et carrefour de migrations depuis l’époque romaine, l’agglomération lyonnaise au Sud-Est concentre trois quarts des 1,7 millions d’habitants. Pôle économique, son développement a conduit à un fort accrois-sement de la population dans des secteurs périurbains et ruraux auparavant touchés par la désertification rurale. Un rééquilibrage s’accomplit aujourd’hui entre Lyon et l’agglomération de Villefranche-sur-Saône, devenue désormais le second pôle urbain et économique du département.

l’ agglomération de Villefranche-sur-Saône , devenue désormais le second pôle urbain et économique du département.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

CHIFFRES CLÉS

Superficie : 3 249 km 2

1 780 837 habitants (insee 1 er janvier 2013)

Densité de la population 531/km 2

54 cantons

288 communes

2 arrondissements

1 communauté urbaine (Lyon)

1 communauté d’agglomération (Villefranche-sur-Saône)

22 communautés de communes

Population active 72,6% (RA 2010 insee)

109 collèges publics

54 collèges privés sous contrat (source académie de Lyon)

86 670 élèves (rentrée 2013 rectorat)

3 200 km de routes départementales

1 Aéroport international de Lyon/ Saint Exupéry (8 562 298 passagers en 2013)

3 gares TGV

500 établissements accueillant les enfants entre la naissance et 6 ans (dont crèches)

280 établissements d’accueil pour personnes âgées dépendantes

17 714 assistantes maternelles agréés au 31 décembre 2013

34 000 associations

4 500 km de chemins de promenade et de randonnée

76 musées et sites culturels assimilés

4 200 pompiers volontaires

de promenade et de randonnée • 76 musées et sites culturels assimilés • 4 200 pompiers

7

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

8

L’exécutif

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 8 L’exécutif Composée de 54 Conseillers généraux, l’Assem- blée départementale est

Composée de 54 Conseillers généraux, l’Assem- blée départementale est l’expression d’un territoire et d’une population. Élue au suffrage universel, elle désigne, parmi ses membres, son Président et la commission permanente, puis elle forme des commissions spécialisées. Elle siège en séance publique une fois par mois à l’initiative de la Présidente. Instance de réflexion et de décision, l’Assemblée départementale définit les grandes orientations de la politique du Rhône et vote le budget. La commission permanente est chargée de sta- tuer sur les affaires courantes du Département sur délégation de l’Assemblée.

BUREAU

EXÉCUTIF 2013

Composé de la présidente, de quinze vice-présidents et de deux vice- présidents délégués auprès de la présidente, ce bureau assure une fonction de réflexion et de proposition.

Présidente

Danielle CHUZEVILLE Présidente du Conseil général du Rhône en charge des collèges

Vice-présidents

Michel MERCIER

Premier vice-président

Michel FORISSIER Vice-président à la vie associative et aux initiatives locales

Daniel POMERET Vice-président aux ressources humaines

Jean-Luc da PASSANO Vice-président à la voirie et chargé du devoir de mémoire

Dominique NACHURY Vice-présidente à la politique départementale dans les Maisons du Rhône

Bernard FIALAIRE Vice-président à l’environnement et à la santé

Michel THIEN Vice-président au développement numérique

Raymond DURAND Vice-président aux activités sportives et au parc départemental de Parilly

Albéric de LAVERNÉE Vice-président à l’intégration sociale

Charles BRÉCHARD Vice-président aux ressources en eau, à la forêt départementale et à la coopération décentralisée

Jean-Paul DELORME Vice-président à l’enfance, à la famille et à l’accompagnement de la petite enfance

Denis LONGIN Vice-président à l’agriculture et aux transports hors agglomération - Porte parole -

Éric PONCET Vice-président au logement solidaire

Frédéric MIGUET Vice-président à l’enseignement supérieur, au tourisme et au parc départemental de Lacroix-Laval

Georges BARRIOL Vice-président aux transports de l’agglomération lyonnaise et au Sytral

Vice-présidents délégués auprès de la présidente

Jean-Jacques PIGNARD Vice-président délégué auprès de la présidente, chargé du rayonnement culturel et des relations internationales

Paul LAFFLY Vice-président délégué auprès de la présidente, chargé des services à la personne et des personnes âgées

CONSEILLERS DÉLÉGUÉS AUPRÈS DE LA PRÉSIDENTE

François BARADUC Conseiller délégué, président délégué de la Maison départementale des personnes handicapées

Paul DELORME Conseiller délégué à la coordination des activités d’intérêt agricole

Maurice CELLIER Conseiller délégué aux achats publics, président de la commission d’appel d’offres et de la commission des achats

Alain JEANNOT Conseiller délégué aux affaires européennes et en charge du Conseil général des jeunes

Daniel MARTIN Conseiller délégué à l’économie

Jacques LARROCHETTE Conseiller délégué à la gestion des immeubles départementaux

Max VINCENT Conseiller délégué aux enseignements artistiques, rapporteur du budget

COMMISSIONS SPÉCIALISÉES

Lieux d’échanges et de réflexions, les commissions spécialisées n’ont ni pouvoir de décision, ni pouvoir de gestion. Organes consultatifs, elles sont chargées d’étudier et de donner un avis sur les rapports que leur transmet la présidente du Conseil général avant qu’ils ne soient soumis au vote de l’assemblée départementale.

Max VINCENT Président de la commission spécialisée Finances, administration générale, person- nel et bâtiments

Alain JEANNOT Président de la commission spécialisée Collèges, sport et culture

Daniel MARTIN Président de la commission spécialisée Aménagement du territoire, économie et transports

Paul DELORME Président de la commission spécialisée Qualité de la vie, agriculture et territoires périurbains

Paul LAFFLY Président de la commission spécialisée Affaires sociales

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 Les conseillers généraux représentent leur canton. Ils sont élus pour six ans au

Les conseillers généraux représentent leur canton. Ils sont élus pour six ans au suffrage universel direct. Femmes et hommes de terrains proches de leurs habitants, ils sont les interlocuteurs privilégiés des maires et des présidents des intercommunalités, travaillent en étroit parte- nariat avec les responsables économiques et associatifs.

LES 54 ÉLUS 2013 DU DÉPARTEMENT

François BARADUC Georges BARRIOL Charles BRÉCHARD Gilles BUNA Marie-Christine BURRICAND Bernard CATELON Maurice CELLIER Pascal CHARMOT Bernard CHAVEROT Danielle CHUZEVILLE Christian COULON Jean-Michel DACLIN Jean-Jacques DAVID Jean-Paul DELORME Paul DELORME Gilbert-Luc DEVINAZ Raymond DURAND Christian FALCONNET Marc FEUILLET Bernard FIALAIRE Jean-Pierre FLACONNÈCHE Évelyne FONTAINE Michel FORISSIER Renaud GAUQUELIN Stéphane GOMEZ Annie GUILLEMOT Christophe GUILLOTEAU Alain JEANNOT Paul LAFFLY Jacques LARROCHETTE Albéric de LAVERNÉE Claire LE FRANC Denis LONGIN Daniel MARTIN Michel MERCIER Frédéric MIGUET Dominique NACHURY Jean-Luc da PASSANO Martial PASSI Louis PELAEZ Thierry PHILIP Jean-Jacques PIGNARD Daniel POMERET Éric PONCET Raymonde PONCET Thomas RUDIGOZ Sandrine RUNEL Jérôme STURLA Michel THIEN Jean-Louis UBAUD Najat VALLAUD-BELKACEM Béatrice VESSILLER Max VINCENT Jacqueline VOTTERO S

Arbresle (L’) Vaugneray Bois d’Oingt (Le) Lyon II Vénissieux sud Condrieu Saint-Symphorien-sur-Coise Tassin-la-Demi-Lune Saint-Laurent-de-Chamousset Amplepuis Lyon XIV Lyon XI Lyon VI Sainte-Foy-lès-Lyon Mornant Villeurbanne nord Saint-Symphorien-d’Ozon Vénissieux nord Lyon IV Belleville Lyon X Saint-Priest Meyzieu Rillieux-la-Pape Vaulx-en-Velin Bron Saint-Genis-Laval Caluire-et-Cuire Neuville-sur-Saône Tarare Lyon I Villeurbanne sud Lamure-sur-Azergues Monsols Thizy les Bourgs Beaujeu Lyon VII Irigny Givors Lyon XII Lyon VIII Villefranche-sur-Saône Anse Écully Lyon III Lyon V Lyon IX Décines-Charpieu Gleizé Oullins Lyon XIII Villeurbanne centre Limonest aint-Fons

LES 54 CANTONS 2013 DU DÉPARTEMENT

Amplepuis Anse Arbresle (L’) Beaujeu Belleville Bois-d’Oingt (Le) Bron Caluire-et-Cuire Condrieu Décines-Charpieu Écully Givors Gleizé Irigny Jean-Luc da PASSANO Lamure-sur-Azergues Limonest Lyon I Lyon II Lyon III Lyon IV Lyon V Lyon VI Lyon VII Lyon VIII Lyon IX Lyon X Lyon XI Lyon XII Lyon XIII Lyon XIV Meyzieu Monsols Mornant Neuville-sur-Saône Oullins Rillieux-la-Pape Saint-Fons Saint-Genis-Laval Saint-Laurent-de-Chamousset Saint-Priest Saint-Symphorien-d’Ozon Saint-Symphorien-sur-Coise Sainte-Foy-lès-Lyon Tarare Tassin-la-Demi-Lune Thizy les Bourgs Vaugneray Vaulx-en-Velin Vénissieux nord Vénissieux sud Villefranche-sur-Saône Villeurbanne centre Villeurbanne nord Villeurbanne sud

Danielle CHUZEVILLE

Daniel POMERET

François BARADUC

9

Frédéric MIGUET

Bernard FIALAIRE

Charles BRÉCHARD

Annie GUILLEMOT

Alain JEANNOT

Bernard CATELON

Jérôme STURLA

Éric PONCET

Martial PASSI

Michel THIEN

Denis LONGIN Max VINCENT Albéric de LAVERNÉE Gilles BUNA Raymonde PONCET Marc FEUILLET Thomas RUDIGOZ Jean-Jacques DAVID Dominique NACHURY Thierry PHILIP Sandrine RUNEL Jean-Pierre FLACONNÈCHE Jean-Michel DACLIN Louis PELAEZ Najat VALLAUD-BELKACEM Christian COULON Michel FORISSIER Daniel MARTIN Paul DELORME Paul LAFFLY Jean-Louis UBAUD Renaud GAUQUELIN Jacqueline VOTTERO Christophe GUILLOTEAU Bernard CHAVEROT Évelyne FONTAINE Raymond DURAND Maurice CELLIER Jean-Paul DELORME Jacques LARROCHETTE Pascal CHARMOT Michel MERCIER Georges BARRIOL Stéphane GOMEZ Christian FALCONNET Marie-Christine BURRICAND Jean-Jacques PIGNARD Béatrice VESSILLER Gilbert-Luc DEVINAZ Claire LE FRANC

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

10

Le budget 2013

Éducation, logement, aides aux personnes âgées et personnes handicapées, emploi, transports et aménagements, services de sé- curité et d’incendie ou encore action cultu- relle et tourisme… le budget voté chaque année par l’Assemblée départementale per- met d’apporter des réponses directes aux besoins des Rhodaniens.

Troisième budget des départements de plus de un million d’habitants en France par son importance, en 2013, il s’est élevé à un montant opérationnel de 1 805 millions d’euros. Budget d’action et de soutien, il permet de poursuivre les politiques du Département sur l’ensemble du territoire.

Collectivité de l’action de proximité, le Rhône

a consacré plus de 924 millions d’euros aux

solidarités, soit plus de 51% des dépenses.

Dans un contexte social et économique difficile,

le Département a choisi de poursuivre son effort

d’investissement ambitieux au profit des territoires en le portant à 296 millions d’euros. Solidaire avec les femmes et les hommes mais aussi avec les territoires, sa participation au

Fonds de péréquation des Droits de Mutation à Titre Onéreux (12,20 M) et au Fonds national de péréquation de la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (5,66 M) est aussi montée en charge. Ces augmentations assu- mées, associées à une diminution des dotations

de l’État et des droits de mutation et une hausse croissante des charges de solidarité expliquent

la hausse de l’encours de la dette.

RECETTES (en millions ) Fonctionnement et investissement

1 867,7

Taxes indirectes 480,2 Impôts locaux 591,6 Dotations de l’État 442,1 Emprunt 95,0 Autres recettes 258,8
Taxes indirectes
480,2
Impôts locaux
591,6
Dotations de l’État
442,1
Emprunt
95,0
Autres recettes
258,8

Pour parvenir à l’équilibre tout en conservant un niveau de services performant conforme à

l’attente des habitants, le Rhône a poursuivi en

2013 son travail de rationalisation des dé-

penses entrepris depuis plusieurs années. Ce n’est qu’au prix d’efforts de gestion rigoureuse que le Département a pu justifier, décision certes

difficile conjoncturellement, de recourir au levier fiscal en 2013. Le Rhône est encore resté en

2013 le département le moins fiscalisé de France

avec la Savoie.

DEPENSES (en millions ) Budget opérationnel (hors gestion active de la dette)

1 805,2

Solidarité 923,9 Développement 390,8 Cadre de vie 231,3 Gestion financière 124,4 Gestion patrimoniale et
Solidarité
923,9
Développement
390,8
Cadre de vie 231,3
Gestion financière
124,4
Gestion patrimoniale et administration
134,8

Dépenses d’intervention

1 546,0

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 AMELIORER LA VIE QUOTIDIENNE D E S R H O D A N
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 AMELIORER LA VIE QUOTIDIENNE D E S R H O D A N
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 AMELIORER LA VIE QUOTIDIENNE D E S R H O D A N

AMELIORER LA VIE QUOTIDIENNE

DES RHODANIENS Solidarités et cadre de vie

11

Fil directeur de l’action du Département, les politiques de solidarité sont conduites pour les plus
Fil directeur de l’action du Département, les
politiques de solidarité sont conduites pour les
plus fragiles à tous les âges de la vie : personnes
âgées, en situation de handicap, confrontées à
des difficultés sociales, enfance, santé.
Le Département développe également des actions
en faveur d’un habitat de qualité accessible
à tous, garantit un dispositif d’insertion
dynamique, va au-delà des investissements
matériels en faveur des établissements
d’enseignement et des collèges pour favoriser
l’éveil, l’épanouissement, et l’accomplissement
des collégiens.
Et parce que la culture est une composante de
l’épanouissement et de l’intégration sociale, le
Département a choisi de s’investir fortement dans
ce domaine en menant une politique ambitieuse
et décentralisée.
Budget Solidarité
Part dans le budget opérationnel
soit 541€ par habitant
923,9
51,2 %
222,8
Insertion
223,8
Enfance
Maintien dans la vie sociale
PMI
Protection de l’enfance
33,2
28,3
161,3
Actions en faveur des Personnes âgées 172,7
Maintien à domicile 71,0
Séjours en établissements 101,7
Actions en faveur
des Personnes handicapées 246,7
Maintien à domicile 69,1
Séjours en établissements 177,6
Sport
7,1
Logement
29,9
Culture
104,4
Action sociale de proximité
et prévention santé
28
Éducation et formation
133,3
Logement 29,9 Culture 104,4 Action sociale de proximité et prévention santé 28 Éducation et formation 133,3
12 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
12
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

MISSIONS

Coordinateur des politiques d’insertion, le Dé- partement conduit des politiques dynamiques pour permettre une meilleure réinsertion des plus fragiles et lever les freins à la reprise d’activité. Accompagnement adapté et de proximité pour les ménages, développement de la participation des usagers ou mobilisation des outils de l’inser- tion par l’activité économique, le Département gère et pilote le revenu de solidarité active (RSA) et assure la gestion administrative et financière des dossiers individuels des demandeurs. Dans un souci de justice sociale, un plan de contrôle de l’allocation et du statut des personnes a été mis en place pour vérifier la cohérence. Gestionnaire du fond d’aide aux jeunes (FAJ) destiné aux majeurs de moins de 25 ans, le Départe- ment assure également la gestion administrative et financière de l’enveloppe du fonds social européen qui soutient les projets des organismes publics ou privés qui viennent en aide aux groupes de populations vulnérables ou qui ont des difficultés particulières à trouver un emploi.

ont des difficultés particulières à trouver un emploi. INSERTION SOCIALE ET PROFESSIONNELLE ACTIONS MAJEURES 2013

INSERTION SOCIALE ET PROFESSIONNELLE

ACTIONS MAJEURES 2013

Trois forums pour dynamiser l’insertionINSERTION SOCIALE ET PROFESSIONNELLE ACTIONS MAJEURES 2013 Pour mieux orienter les bénéficiaires du RSA, le

Pour mieux orienter les bénéficiaires du RSA, le Département a organisé trois forums à Tarare, à Irigny et à l’Hôtel du Département pour que les référents connaissent les structures qui portent des projets sur leur territoire. Ces rencontres leur ont permis de mieux cerner les offres proposées sur leur secteur, d’approfondir leur connaissance des structures et de créer une véritable dynamique partagée entre les professionnels de l’insertion.

1 639 contrats aidés validéspartagée entre les professionnels de l’insertion. Adoptée en mars 2013 par l’Assemblée départementale, la

Adoptée en mars 2013 par l’Assemblée départementale, la convention d’objectifs et de moyens pour le financement des contrats aidés signée avec l’État fixe les modalités de financement et les taux d’aide applicables, les actions d’accompagnement et les autres interventions ayant pour objet de favoriser l’insertion durable des salariés embauchés. 1 639 contrats aidés ont été validés dont 220 dans les services du Département. Près de 500 d’entre eux dans des chantiers et des ateliers d’insertion.

Chantier éducatif à Fontaines-sur-Saôneeux dans des chantiers et des ateliers d’insertion. En mars 2013, l’équipe de prévention spécialisée de

En mars 2013, l’équipe de prévention spécialisée de la Maison du Rhône de Fontaines-sur-Saône a recruté 8 garçons et filles en insertion pour participer à la construction de la Tour belvédère créée par L’artiste japonais Tadashi Kawamata dont les œuvres constituent le fil rouge artistique des aménagements des rives de Saône. Ce chantier la constitué pour ces jeunes, déscolarisés mais pas encore dans la vie active, une expérience de plus vers le monde du travail.

150 allocataires du RSA au Nuits de Fourvièreactive, une expérience de plus vers le monde du travail. Dans un souci d’intégration sociale et

Dans un souci d’intégration sociale et d’égal accès à la culture, le Rhône propose aux allocataires du RSA d’assister aux différents spectacles qu’il finance en réduisant le prix des places. A l’occasion des Nuits de Fourvière, 150 allocataires ont ainsi découvert gratuitement deux spectacles New-York Latino le 16 juin et George Clinton et Parliament Funkadelic, Rickie Lee Jones, le 15 juillet.

P arliament Funkadelic , Rickie Lee Jones, le 15 juillet. CHIFFRES CLÉS • 50 849 allocataires

CHIFFRES CLÉS

50

849 allocataires du RSA dont 32 127 RSA socle

et 6 427 RSA socle+activité

Le Département investit sur les différents dispositifs de sa politique d’insertion :

- 18 Msur le PDI

- 9,03 Mpour les référents et 6,86 Mpour les actions

- 9 Mpour les contrats aidés

100% des allocataires soumis à l’obligation d’accompagnement sont suivis

1865 personnes salariées via un contrat aidé

Le versement du RSA représente pour le Département,

18 Mpar mois

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 MISSIONS Loin de se contenter d’une seule approche comp- table, le Rhône promeut

MISSIONS

Loin de se contenter d’une seule approche comp- table, le Rhône promeut une politique centrée sur le bien-être des personnes âgées en perte d’au- tonomie, qu’elles vivent à domicile ou soient hé- bergées en établissement, en prenant en compte la reconnaissance d’un projet de vie adapté à leurs besoins et favorisant leur autonomie. Le Département pilote et finance l’Allocation dé- partementale personnalisée d’autonomie (ADPA), qui concerne les personnes âgées de plus de 60 ans, ayant besoin d’une aide pour l’accomplis- sement des actes essentiels de la vie ou dont l’état nécessite une surveillance régulière. Cette aide financière permet à la personne âgée d’assumer au mieux les charges liées à sa perte d’autonomie, qu’elle vive à son domicile, dans une famille d’accueil agréée ou en établisse- ment. 29 400 personnes en bénéficient dont 18 571 personnes à domicile et 13 200 en établis- sement. Soucieux de la qualité de la prise en charge des personnes dépendantes séjournant dans les établissements, le Département est par- ticulièrement attentif à la maîtrise du coût restant à la charge des résidents et a financé à ce titre, l’aide sociale à hébergement des personnes âgées en établissements, pour plus de 43 mil- lions d’euros en 2013.

pour plus de 43 mil- lions d’euros en 2013. PERSONNES ÂGÉES ACTIONS MAJEURES 2013 Des intervenants

PERSONNES ÂGÉES

ACTIONS MAJEURES 2013

Des intervenants à domicile mieux formésd’euros en 2013. PERSONNES ÂGÉES ACTIONS MAJEURES 2013 En participant à la professionnalisation des intervenants

En participant à la professionnalisation des intervenants à domicile, le Départe- ment, contribue à améliorer l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. En 2013, le Rhône a organisé 50 sessions de formations destinées aux 400 professionnels employés par les structures spécialisées. Aide aux actes essentiels de la vie quotidienne, gestion des situations relationnelles complexes ou encore sécurité domestique, ces ateliers de formations se sont déroulés dans les locaux des Maisons du Rhône réparties sur tout le territoire.

Ouverture de points de rencontre pour les professionnels de l’aidedes Maisons du Rhône réparties sur tout le territoire. Lieu d’écoute d’échanges et de rencontres sur

Lieu d’écoute d’échanges et de rencontres sur les pratiques professionnelles, les « Relais assistants de vie » ouverts dans les Maisons du Rhône s’adressent aux salariés directs des personnes âgées dépendantes et des personnes handicapées. Les intervenants à domicile, maillons essentiels de la prise en charge, disposent ainsi d’un cursus de formation reconnu, assuré par la FEPEM et IPERIA l’Institut, qui assurent l’animation de ce dispositif.

Le Département généralise le paiement direct de l’ADPA aux prestatairesl’Institut, qui assurent l’animation de ce dispositif. Le paiement direct des heures des prestataires aux

Le paiement direct des heures des prestataires aux bénéficiaires de l’ADPA, engagé en 2009 par le Département, est désormais généralisé. Il permet de payer unique- ment les heures réellement effectuées par les services à domicile sur facture et évite ainsi les versements de trop-perçus de l’ADPA. Le dispositif est également appliqué pour les personnes handicapées.

Le Rhône soutient le développement des places en établissementest également appliqué pour les personnes handicapées. Pour poursuivre le maillage du territoire, le Département a

Pour poursuivre le maillage du territoire, le Département a accompagné en 2013 la création de 242 places en établissement : 99 en hébergement permanent (la majorité étant dédiée à des places non médicalisées en logement-foyer), 51 en hébergement temporaire, 10 en accueil de jour et 82 places dans les pôles d’activités et de soins adaptés (PASA) ou les unités d’hébergement renforcé (UHR), permettant une prise en charge spécifique des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Une meilleure prise en charge des personnes âgées

Une meilleure prise en charge des personnes âgées souffrant de troubles psychiatriques

En partenariat avec l’Agence régionale de Santé (ARS), le Département du Rhône a lancé en novembre un appel à projet pour créer 3 unités de 15 places dans des établissements d’accueil pour des personnes âgées porteuses de troubles psychiques hors maladie d’Alzhei- mer ou maladies apparentées.

hors maladie d’Alzhei- mer ou maladies apparentées. CHIFFRES CLÉS • 264 établissements d’accueil dans le

CHIFFRES CLÉS

264 établissements d’accueil dans le Rhône

173 millions d’euros de budget dont plus de 125 millions pour l’ADPA

18 571 personnes âgées vivent à domicile grâce aux aides de l’ADPA

480 000 heures d’aides

330 coût moyen mensuel de l’ADPA à domicile en

2013

13 200 personnes âgées en établissement bénéficient de l’ADPA

3 262 personnes âgées sont bénéficiaires de l’aide sociale à l’hébergement

56,62 : tarif moyen départemental par jour dans un établissement de type EHPAD / USLD

13

14 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
14
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

MISSIONS

Premier budget du Département avec 246,7 millions d’euros, le Rhône concentre son inter- vention en faveur des personnes handicapées au travers de la Maison des personnes handi- capées du Rhône (MDPH), guichet unique qui accueille et accompagne les personnes handi- capées et leur entourage et coordonne l’action des équipes professionnelles, pour apporter la réponse la plus adaptée à leurs besoins. Dans ses missions, la MDPH s’appuie sur le réseau des Maisons du Rhône, qui recueille notamment les demandes de prestation de compensation de handicap (PCH) versées par le Département, dont le nombre est en forte évolution en 2013 :

+ 8 %. Soucieux de la qualité de vie des personnes han- dicapées, le Département poursuit également le développement de son offre de places en éta- blissements pour adapter et diversifier les modes de prise en charge. Et innove grâce à la charte « Rhône+, vivre chez soi » pour l’adaptation des logements. 400 logements adaptés seront livrés sur 35 communes.

400 logements adaptés seront livrés sur 35 communes. PERSONNES HANDICAPÉES ACTIONS MAJEURES 2013 Création

PERSONNES HANDICAPÉES

ACTIONS MAJEURES 2013

Création d’un établissement pour adultes autistes en 201535 communes. PERSONNES HANDICAPÉES ACTIONS MAJEURES 2013 Fruit du nouveau plan d’accompagnement des personnes

Fruit du nouveau plan d’accompagnement des personnes autistes décidé en mai 2013 pour renforcer l’accueil spécialisé, le Département s’est engagé avec l’ARS à créer 40 places au sein du foyer d’accueil médicalisé du secteur centre. Une implantation choisie pour permettre de privilégier l’insertion sociale des résidents en maintenant le lien avec leur famille et leurs proches. L’enveloppe prévue pour ce nouvel établissement s’élève à 2, 223 millions d’euros, soit 57 000 par place.

Un nouvel outil de télégestion de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH)à 2, 223 millions d’euros, soit 57 000 € par place. Le Rhône a poursuivi en

Le Rhône a poursuivi en 2013 la mise en place d’un nouveau logiciel de télégestions des plans d’aide à domicile de la PCH, mais aussi de l’Allocation Départementale Personnalisée d’Autonomie pour les personnes âgées. Cet outil Rhône+ permet le paiement direct des prestations du service à domicile (qui assure la prise en charge auprès de la personne) par le Département, et offre aux bénéficiaires et à leur entourage la possibilité de consulter les paiements effectués dans le cadre de ces prestations. Adapté aux services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), cet outil informatique de télégestion va également être utilisable par les téléphones mobiles de dernière génération.

Une politique d’accompagnement plus efficacepar les téléphones mobiles de dernière génération. Le Rhône s’est engagé en faveur du maintien à

Le Rhône s’est engagé en faveur du maintien à domicile des adultes handicapés, en soutenant et développant le secteur des services d’accompagnement à la vie sociale, chargés d’accompagner l’insertion sociale et professionnelle de ces publics. Le Département a mené en 2012 une étude qualitative sur le secteur et les prestations proposées, qui a confirmé le bon maillage géographique du territoire et précisé que 84 % des adultes handicapés interrogés maintiennent une vie en logement autonome grâce à l’accompagnement de ces services. Grâce à ces éléments d’analyse, le Département a poursuivi en 2013 sa réflexion avec les acteurs du secteur pour impulser de nouvelles orientations à sa politique de maintien à domicile.

orientations à sa politique de maintien à domicile. Des transports en commun adaptés Plus de 1
orientations à sa politique de maintien à domicile. Des transports en commun adaptés Plus de 1

Des transports en commun adaptés

Plus de 1 500 élèves et étudiants handicapés ont été transportés grâce aux aides du Département dans un véhicule adapté pour leurs trajets scolaires. Le Rhône a consacré 6 millions d’euros à ce service en 2013. Et dans le cadre des délégations de service public du syndicat mixte des transports, 200 nouveaux cars ont été mis en place répondant aux normes actuelles d’accès aux personnes à mobilité réduite, et anticipant déjà les futures normes.

CHIFFRES CLÉS

246,7 millions d’euros de budget

26,4% des dépenses de solidarité

69,1 millions d’euros pour le maintien à domicile

5 496 places installées dans 170 établissements

3 878 bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap

MISSIONS Pilier de l’action du Département, la protection de l’enfance et de la famille s’exerce

MISSIONS

Pilier de l’action du Département, la protection de l’enfance et de la famille s’exerce dès l’ac- cueil quotidien du jeune enfant grâce au travail des assistantes maternelles dont il assure la forma- tion. Attentif aux solutions innovantes, il veille à rendre accessibles à tous les différentes structures de garde agrémentées telles les crèches, haltes gar- deries, micro-crèches… Le Département veille à un meilleur accompa- gnement de la grossesse et de la période post- natale, suit au mieux la santé des enfants. Il vient en aide aux parents confrontés à des difficultés édu- catives et protège les enfants en danger. En 2013, les principales dépenses du budget de l’Enfance auront été consacrées aux frais de prise en charge des mineurs confiés à l’aide sociale pour être placés.

mineurs confiés à l’aide sociale pour être placés. ENFANCE 15 ACTIONS MAJEURES 2013 Nouvel Accueil mère

ENFANCE

15

ACTIONS MAJEURES 2013

Nouvel Accueil mère enfant de l’IDEFsociale pour être placés. ENFANCE 15 ACTIONS MAJEURES 2013 Inaugurés en octobre 2013, les deux nouveaux

Inaugurés en octobre 2013, les deux nouveaux bâtiments de l’accueil mère-enfants de l’Idef, Institut départemental de l’enfance et de la famille, ont été reconstruits pour mieux répondre aux missions d’accueil : un foyer collectif de douze places réparties en deux unités de six chambres chacune où les équipes éducatives as- surent une présence continue, un autre bâtiment où les femmes enceintes ou les jeunes mères leurs enfants sont autonomes la nuit. Le montant des travaux de re- construction s’est élevé à 2,8 millions d’.

Assistants familiauxre- construction s’est élevé à 2,8 millions d’ € . RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 Le Département du

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

Le Département du Rhône assure la promotion du métier d’assistant familial et met en place des spécialisations permettant, en lien avec l’IDEF, de répondre à des besoins spécifiques.

Plus de 700 000 € pour la formation initiale des assistantes maternelles pour la formation initiale des assistantes maternelles

Valoriser le travail et contribuer à une meilleure professionnalisation des assistantes maternelles qui accueillent plus de 30 000 enfants à leur domicile sont un souci constant du Département. Depuis 2010, la loi reconnait une nouvelle forme d’exer- cice professionnel des assistantes maternelles pour accueillir les enfants en collecti- vité dans des Maisons d’Assistante maternelle (MAM). Celles-ci s’inscrivent dans une complémentarité d’accueil sur le territoire.

Le Rhône accompagne la création de micro-crèchesdans une complémentarité d’accueil sur le territoire. Expérimenté depuis 2008 dans le Rhône, le soutien à

Expérimenté depuis 2008 dans le Rhône, le soutien à l’ouverture de micro-crèches se poursuit et s’amplifie. Le Département apporte son aide technique et financière à ces structures qui peuvent accueillir jusqu’à 10 enfants. Elles participent à la diversification de l’offre d’accueil, répondant à l’évolution du besoin des familles. Par leur implantation, aussi bien en zone urbaine qu’en zone rurale, ces micro- crèches sont également créatrices d’emplois locaux.

CHIFFRES CLÉS

222,8 millions d’de budget

16

357 bébés accompagnés après la naissance

22

304 enfants de 3-4 ans vus en bilan de santé à

l’école maternelle

15

714 assistantes maternelles en activité

10

485 mineurs et 787 jeunes majeurs pris en charge

au titre de l’Aide Sociale à l’Enfance

10

534 familles bénéficiaires d’une aide financière

pour l’éducation et l’entretien de

20

987 mineurs

Le Département développe un service spécifique sur www.rhone.fr pour les assistantes maternelles et les familles « je trouve une assistante maternelle », 1er site en terme de nombre de visiteurs.

16 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
16
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

MISSIONS

• Pilote du fonds de solidarité pour le logement (FSL), le Département du Rhône conduit une action volontariste en matière d’habitat. Il poursuit le développement d’une offre locative située en dehors de l’agglomération lyonnaise par les actions de construction et de réhabili- tation de l’Opac du Rhône.

• Dans le cadre des opérations de renouvellement urbain, le Département prend toute sa place dans les opérations de démolition et recons- truction et s’engage dans une politique active de soutien à l’amélioration du parc privé. 15,6 mil- lions d’euros ont été débloqués dans le cadre de son action en faveur des publics défavorisés.

• Copilote avec l’État du plan d’action pour le logement des personnes défavorisées, il a par- ticipé à la mise en œuvre du nouveau schéma d’accueil des gens du voyage.

en œuvre du nouveau schéma d’accueil des gens du voyage. LOGEMENT ACTIONS MAJEURES 2013 Renouvellement urbain

LOGEMENT

ACTIONS MAJEURES 2013

Renouvellement urbain : 6 millions d’euros à Tararedes gens du voyage. LOGEMENT ACTIONS MAJEURES 2013 Signé en novembre dernier, l’avenant à la convention

Signé en novembre dernier, l’avenant à la convention pluriannuelle de réamé- nagement du quartier de la Plata à Tarare répond à la demande des habitants d’une solution de relogement sur site avec la perspective d’une ré-urbanisation du quartier. Le Département du Rhône a accru sa participation à la démolition qui se monte désormais à 57% des opérations. Avec 6 millions d’euros engagés, le Département est le premier partenaire financier de l’opération.

L’action « exemplaire » du Département du Rhône en faveur de l’habitat adapté saluée par le rapport Broussyest le premier partenaire financier de l’opération. Consacré à l’adaptation de la société française au

Consacré à l’adaptation de la société française au vieillissement de sa population,

le rapport de Luc Broussy rendu au printemps 2013 a salué l’action du Département

du Rhône en matière d’adaptation des logements pour des personnes âgées

ou handicapées en perte d’autonomie Il préconise de généraliser dans toute

la France la charte « Rhône+, Vivre chez soi ». Sont prévus d’ici à 2018, près de

125 opérations, soit environ 830 logements.

Schéma d’amélioration de l’habitat et de lutte contre la précarité énergétique (AHLPE)2018, près de 125 opérations, soit environ 830 logements. A mi-chemin entre les compétences sociales du

A mi-chemin entre les compétences sociales du Département du Rhône et sa volonté

d’agir en faveur du développement durable, le Département a défini un schéma de lutte contre la précarité énergétique : numéro de téléphone unique pour le propriétaire-occupant d’un logement énergivore, avec un accompagnement personnalisé jusqu’à la réception des travaux. Les aides financières accordées par le Département sont conditionnées par les ressources du propriétaire et par l’objectif que les travaux aboutiront à 25% d’économies d’énergie.

les travaux aboutiront à 25% d’économies d’énergie. CHIFFRES CLÉS • 13 191 ménages aidés en 2013

CHIFFRES CLÉS

13 191 ménages aidés en 2013 par le FSL,

283 rénovations thermétiques,

577 logements adaptés à la perte d’autonomie,

759 logements neufs mis en location en 2013 subventionnés par le Département,

29,9 Mde budget.

MISSIONS Pilote depuis les années 80 dans le dépistage des cancers, le Rhône met à

MISSIONS

Pilote depuis les années 80 dans le dépistage des cancers, le Rhône met à disposition des lo- caux pour l’association Ademas et soutient ses actions pour 450 000 . Grâce à l’aide appor- tée au Cancéropôle Rhône-Alpes-Auvergne (Clara) et au Centre international de lutte contre le cancer (Circ), le Département participe au développement des filières universitaires d’excellence et de l’emploi, notamment dans le secteur des biotechnologies. C’est dans ce cadre que le Rhône participe au projet Etoile de construction d’un centre de re- cherche et de soins spécialisé dans le traitement des tumeurs inopérables. Solidaire des habitants du Rhône, le Départe- ment se veut aussi attentif au-delà des frontières du pays et s’associe à des actions de coopération décentralisées. En intervenant directement dans plusieurs pays, le Rhône contribue à la construc- tion de l’Europe et apporte sa solidarité à des populations en détresse.

et apporte sa solidarité à des populations en détresse. PRÉVENTION SANTÉ, ACTION HUMANITAIRE ET COOPÉRATION

PRÉVENTION SANTÉ, ACTION HUMANITAIRE ET COOPÉRATION INTERNATIONALE

17

ACTIONS MAJEURES 2013

Courir pour EllesET COOPÉRATION INTERNATIONALE 17 ACTIONS MAJEURES 2013 Partenaire historique de l’association Courir pour Elles

Partenaire historique de l’association Courir pour Elles qui organise chaque année des manifestations solidaires et caritatives dont les bénéfices vont aux soins de support pour les femmes touchées par la maladie, le Département met gratuitement à disposition le domaine de Lacroix-Laval et habille les bénévoles chargés d’accueillir les 7 000 femmes participantes. Le Département a remis à l’issue un chèque de 60 000 euros aux associations de lutte contre le cancer.

L’excellence de la recherche récompenséede 60 000 euros aux associations de lutte contre le cancer. Associé au cancéropôle Clara, le

Associé au cancéropôle Clara, le Département a remis pour la deuxième année le prix Christiane Bernardin qui récompense les efforts de la recherche contre le cancer en matière de prise en charge des patients. Doté d’un prix de 10 000 , le prix 2013 a été attribué à l’équipe du Pr Pascale COHEN du Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon pour ses travaux sur l’identification, l’évaluation et la validation d’un nouveau biomarqueur prédictif du risque de rechute pour les cancers du sein dits de bon pronostic.

Mobilisation contre l’ambroisiede rechute pour les cancers du sein dits de bon pronostic. Pour lutter contre l’ambroisie, plante

Pour lutter contre l’ambroisie, plante endémique responsable d’allergies et particulièrement présente dans le Rhône, la Département redouble chaque année ses efforts. En 2013, encore plus de 750 hectares d’ambroisie situés sur le domaine public du Département ont été traités. Cette campagne d’élimination, rendue obligatoire depuis 2000, est aussi l’occasion, pour le Département, de mobiliser ses brigades vertes, composées de bénéficiaires du RSA.

Expérimentation de réinsertion en Roumanieses brigades vertes, composées de bénéficiaires du RSA. Fort des liens de coopération de 15 années

Fort des liens de coopération de 15 années avec la Roumanie, le Département a lancé en 2013 une expérimentation dans le « Judet » (département) d’Alba, en s’associant aux actions de réinsertion professionnelle de 20 familles rom volontaires et originaires de la région d’Alba. Ces familles, qui s’engagent à s’installer durablement en Roumanie, sont soutenues dans leurs projets à hauteur de 3 660 chacun, aides versées aux opérateurs locaux.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

CHIFFRES CLÉS

0,5 millions d’euros pour la lutte contre les cancers

9 500 vaccinations d’enfants en maternelle

1 000 personnes accueillies dans le bus info santé

1 100 femmes suivies en périnatalité

3 500 enfants vus en visites post-natales précoces

1 200 consultations de nourrissons

4 500 bilans de santé pour les enfants

18 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
18
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

MISSIONS

Garant de l’existence de lieux de formation de qualité, le Rhône s’attache à développer un programme de construction et de rénovation ambitieux des collèges, reflet de la dynamique démographique du département, attentif à une offre également répartie sur le territoire. Près de 53 millions d’eu- ros ont été consacrés aux travaux de construction et de rénovation en 2013. L’action du Département ne se cantonne pas dans ses missions de rénovation, d’entretien des 109 collèges publics et 54 privés sous contrat répar- tis sur son territoire pour ses 86 000 collégiens. Le Rhône développe aussi activement une politique d’accompagnement de l’action éducative qui se traduit par un fort investissement en faveur des nouvelles technologies. Par la multiplication des interven- tions dans le domaine de la citoyenneté à l’image de la réunion du Conseil général des jeunes ou en- core, dans un département fortement marqué par les événements de la Seconde guerre mondiale, du travail de mémoire pour donner aux élèves du Rhône toutes les chances de réussite.

aux élèves du Rhône toutes les chances de réussite. EDUCATION ET FORMATION (COLLÈGES) ACTIONS MAJEURES 2013

EDUCATION ET FORMATION (COLLÈGES)

ACTIONS MAJEURES 2013

Restructuration du collège de la Haute-AzerguesEDUCATION ET FORMATION (COLLÈGES) ACTIONS MAJEURES 2013 Entièrement restructuré pour un montant de 8,4 millions

Entièrement restructuré pour un montant de 8,4 millions d’euros, le collège com- porte désormais des salles entièrement équipées de matériel vidéo et d’informa- tique, permettant un lien immédiat avec les parents. De nouvelles classes ont été créées, ainsi que l’ouverture d’une section de 6e supplémentaire, limitant le nombre d’élèves de 22 à 26 au maximum.

Du Bio dans les assiettes des collégiens de la Tourettelimitant le nombre d’élèves de 22 à 26 au maximum. Inauguré à la rentrée 2013 après

Inauguré à la rentrée 2013 après deux ans de travaux entièrement financés par le Département du Rhône (18 millions d’euros), la demi-pension de ce nouvel établis- sement de la Croix-Rousse à Lyon comporte une particularité : 20% des produits servis aux collégiens sont bio et 20% locaux de l’entrée jusqu’au dessert. L’an prochain, ce sera 40%, etc.

Poursuite de la délégation de la restauration dans les collègesjusqu’au dessert. L’an prochain, ce sera 40%, etc. Déjà opérationnelle dans 24 des 88 demi-pensions des

Déjà opérationnelle dans 24 des 88 demi-pensions des collèges publics du Rhône, l’externalisation de la gestion du repas des élèves s’est poursuivie en 2013 en concertation avec les établissements, les personnels et les fédérations de parents d’élèves. Conservant un regard vigilant par le biais de la délégation de service public, le Département a subordonné cette mission au respect d’un cahier des charges qui prévoit de ne pas modifier le prix des repas qui doivent être fabriqués sur place, gage de la qualité permettant également de faire davantage appel aux producteurs locaux.

Le Rhône précurseur dans la lutte contre le gaspillageégalement de faire davantage appel aux producteurs locaux. « Salad’bar maîtrisé » tel est le nouveau

« Salad’bar maîtrisé » tel est le nouveau nom de la cantine du collège Jacques Pré- vert de Saint-Symphorien d’Ozon que le Département a confié à la société « Mille et un repas ». Son objectif est de limiter le gaspillage alimentaire en permettant aux élèves de choisir un repas de qualité et équilibré. Le gain économique sur les déchets diminués à 10g par plateau est réinvesti dans des produits bio et locaux. Positive, l’expérience a conduit le Département à la reproduire dans d’autres demi- pensions. 1,79 million d’euro ont été investis dans la reconfiguration de cette demi- pension.

investis dans la reconfiguration de cette demi- pension. Favoriser le travail de mémoire Au-delà des cérémonies
investis dans la reconfiguration de cette demi- pension. Favoriser le travail de mémoire Au-delà des cérémonies

Favoriser le travail de mémoire

Au-delà des cérémonies qui ont marqué le 70 e anniversaire de l’arrestation de Jean-Moulin, le Département s’est fortement impliqué auprès des collégiens du Rhône dans le travail de mémoire. Depuis 2013, il a organisé pour 150 collégiens de 3 e un voyage-étude de deux jours à Auschwtiz-Birkenau. Une visite qui donne lieu en amont à un travail de réflexion dans les classes et au retour à des travaux de compte-rendu pour faire des collégiens des citoyens actifs et éclairés.

CHIFFRES CLÉS

133,3 millions d’euros de budget (part enseignement supérieur incluse)

52,7 millions d’euros d’investissement

109 collèges publics et 54 privés sous contrat

40 000 collégiens accueillis dans les demi-pensions

9 opérations de restructuration achevées en 2013

36 en cours ou en étude

1 300 élèves participants aux classes culturelles numériques

40 nouveaux collèges dotés d’une tablette numérique pour leurs élèves

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 MISSIONS Le Rhône a toujours veillé à accentuer son ac- tion culturelle, éléments

MISSIONS

Le Rhône a toujours veillé à accentuer son ac- tion culturelle, éléments d’intégration sociale et d’épanouissement personnel, au-delà des com- pétences légales. Irrigation des territoires par le dispositif Rhône en scène amenant des spectacles au plus près des habitants, mais aussi grandes manifestations populaires comme les Nuits de Fourvière, le Département a poursuivi la pré- paration de l’ouverture du musée des Confluences, grand chantier du Rhône. Celui-ci viendra com- pléter les deux musées gallo-romains de Fourvière et Saint-Romain-en-Gal dans une approche cultu- relle mais aussi pédagogique pour les collégiens du Rhône. La construction du nouveau site des Archives s’est accompagnée d’une rénovation des outils de gestion et informatiques. A travers leur site internet, jamais autant d’habitants du Rhône n’ont pu se connecter pour consulter des docu- ments. 2013 a également été le temps du bilan et de l’évaluation du schéma départemental de lecture publique et aura vu se poursuivre le schéma de développement des enseignements artistiques.

le schéma de développement des enseignements artistiques. CULTURE ACTIONS MAJEURES 2013 Bilan sans fausses notes pour

CULTURE

ACTIONS MAJEURES 2013

Bilan sans fausses notes pour les Nuits de Fourvièredes enseignements artistiques. CULTURE ACTIONS MAJEURES 2013 De Cyrano de Bergerac à Woodkid en passant par

De Cyrano de Bergerac à Woodkid en passant par Woody Allen, Crosby, Stills & Nash ou Jacques Higelin et Carmen de Bizet, les Nuits de Fourvière 2013 ont réuni 127 000 personnes sur les sites antiques de Fourvière et 30 000 à Parilly où se produisait le Cirque Plume. En donnant il y a 20 ans à ce festival les moyens financiers de se développer, le Département en a fait un évènement de portée nationale. Dotées d’un budget conséquent de 10 millions d’dont 3,7 millions de subvention du Département, les Nuits de Fourvière sont à l’équilibre grâce à leurs recettes propres.

Dans les coulisses du musée des Confluencessont à l’équilibre grâce à leurs recettes propres. 2013 aura été surtout pour les habitants du

2013 aura été surtout pour les habitants du Rhône la période pendant laquelle le bâtiment a pris forme. Un spectaculaire habillage d’inox et de verre réalisé en quelques mois. L’ouverture du musée est prévue fin 2014.

Trois nouvelles boîtes pour les archives départementalesmois. L’ouverture du musée est prévue fin 2014. Livrés à la fin de l’année, installés dans

Livrés à la fin de l’année, installés dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon, les nou- veaux bâtiments des archives départementales sont visuellement construits comme trois boîtes. A l’automne 2014, ce bâtiment viendra se substituer aux deux sites de conservation actuels et offrira 42 kilomètres de rayonnages. Le public aura accès librement à la salle de lecture.

Rhône en scène rapproche les artistes des habitantsLe public aura accès librement à la salle de lecture. En finançant le dispositif Rhône en

En finançant le dispositif Rhône en scène, le Département rapproche les Rhoda- niens éloignés des centres culturels des spectacles de qualité. Théâtre, musique, chanson, spectacle pour jeune public… chaque année le Rhône propose un catalogue de spectacles que les communes de moins de 12 000 habitants n’auraient pas les moyens de payer seules et en subventionne l’organisation de 50% jusqu’à 80%.

et en subventionne l’organisation de 50% jusqu’à 80%. 200 000 € pour l’extension du mémorial d’Izieu

200 000 pour l’extension du mémorial d’Izieu

Mémorial des 44 enfants juifs déportés et exter- minés au cours de la Seconde guerre mondiale, la Maison d’Izieu dans l’Ain fait partie des lieux de mémoire dans lesquels les collégiens se rendent pour forger leur conscience, réfléchir sur les persécutions racistes et antisémites. Le Département s’est associé aux travaux d’exten- sion et de restauration à hauteur de 200 000 sur un budget total de 4 millions d’euros.

200 000 € sur un budget total de 4 millions d’euros. CHIFFRES CLÉS • 104,4 millions

CHIFFRES CLÉS

104,4 millions d’euros de budget

157 000 spectateurs aux nuits de Fourvière

156 000 visiteurs dans les musées gallo-romains

84 spectacles joués dans le cadre de Rhône en scène

147 établissements d’enseignement artistique

190 bibliothèques dans les 275 communes de moins de 12 000 habitants

10 millions de pages vues sur le site internet des archives

19

20 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
20
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

MISSIONS

Outre la mise à disposition pour les collégiens des installations nécessaires à l’éducation physique et sportive et l’organisation d’activités sportives en dehors du temps scolaire, le Rhône promeut le domaine sportiF, vecteur des valeurs essentielles telles que l’égalité des chances, le goût de l’effort et le respect, et sa pratique du débutant à l’ath- lète de haut niveau, à tous les âges de la vie. Cet engagement se traduit par une politique de sou- tien aux clubs et aux comités sportifs étendue au handis- port. Par le cofinancement des équipements (pis- cines, halles, stades…) et l’accompagnement de manifestations.

halles, stades…) et l’accompagnement de manifestations. SPORTS ACTIONS MAJEURES 2013 Sport en fête à Lacroix-Laval

SPORTS

ACTIONS MAJEURES 2013

Sport en fête à Lacroix-Lavalde manifestations. SPORTS ACTIONS MAJEURES 2013 Chaque année, cette journée de septembre permet au

Chaque année, cette journée de septembre permet au Département de faire connaître l’offre sportive sur son territoire. Et de réunir dans le domaine de Lacroix-Laval, pro- priété du Département, près de 20 000 participants venus en famille s’initier et se renseigner sur les différentes disciplines.

Rhône Vacanceset se renseigner sur les différentes disciplines. Mis en place chaque année au cours des vacances

Mis en place chaque année au cours des vacances d’été, le dispositif Rhône va- cances permet aux jeunes de moins de 18 ans de pratiquer gratuitement ou à prix réduit plusieurs dizaines d’activités sportives de plein air organisées par les com- munes ou les associations. Le soutien du Département se porte à plus de 70 000 .

20 e jeux des collèges e jeux des collèges

750 élèves de 26 collèges se sont retrouvés le 12 juin 2013 à Arnas pour une ving- tième édition des Jeux des collèges placée sous le thème de la solidarité et du sport au féminin.

Rhône d’Or du sportsous le thème de la solidarité et du sport au féminin. Chaque année depuis 2005 le

solidarité et du sport au féminin. Rhône d’Or du sport Chaque année depuis 2005 le Rhône

Chaque année depuis 2005 le Rhône met à l’honneur ceux qui œuvrent bénévole- ment au quotidien. Parmi les 200 sélectionnés par les présidents des comités sportifs, 11 lauréats ont reçu en 2013 un trophée récompensant leur engagement.

Achèvement Espace Départemental des Sportsont reçu en 2013 un trophée récompensant leur engagement. Lieu d’accueil, de travail, d’échanges et de

Lieu d’accueil, de travail, d’échanges et de convivialité où le comité départemental olympique et sportif et les comités départementaux ont installé leur structure admi- nistrative, l’espace départemental des Sports situé à la Croix-Rousse a achevé ses travaux en 2013.

Parilly accueille les championnats du Monde handisportsitué à la Croix-Rousse a achevé ses travaux en 2013. L’accompagnement du handicap étant l’une des

L’accompagnement du handicap étant l’une des actions majeures du Département, c’est tout naturellement que le Rhône s’est investi en 2013 dans l’accueil des Cham- pionnats du monde d’athlétisme handisports du 19 au 28 juillet au stade du Rhône et dans le parc de Parilly. Des championnats qui ont donné l’occasion au Département de rendre accessible le stade et le parc et de réaliser une nouvelle piste d’entraînement.

CHIFFRES CLÉS

soutien à plus de 700 associations sportives et à

44

Comités sportifs représentant 300 000 licenciés

15

000 jeunes bénéficiant de l’opération Rhône

vacances,

24

sections sportives des collèges soutenues,

60

disciplines sportives et 10 000 participants à

Sport en fête 2013 ,

11

récompenses et 1 000 spectateurs à la soirée

des Rhône d’Or,

300 jeux de maillots offerts,

28

Comités sportifs hébergés à l’Espace

Départemental des Sports,

Une aide spécifique Sport et handicap

MISSIONS En 2013, le Département a accordé 4millions d’euros de subventions aux associations, essen- tiellement

MISSIONS

En 2013, le Département a accordé 4millions d’euros de subventions aux associations, essen- tiellement dans le domaine social, mais aussi dans le cadre d’interventions choisies, telles que le sport, l’action internationale ou humanitaire. Si le Rhône coordonne le dispositif de suivi et de traitement des demandes de subvention, Il apporte également un fort appui en matière de conseil et de formation grâce à son espace associatif, fruit d’une longue expérience et de la richesse du tissu associatif départemental. Soucieux à la fois de conforter et pérenniser le rôle et le lien social irremplaçable que joue le tissu associa- tif, mais aussi d’assurer une juste utilisation des deniers publics, le Département a mis en place un nouveau dispositif d’évaluation et d’attribu- tion des subventions.

d’évaluation et d’attribu- tion des subventions. LA VIE ASSOCIATIVE 21 ACTIONS MAJEURES 2013 L’espace

LA VIE ASSOCIATIVE

21

ACTIONS MAJEURES 2013

L’espace associatif fête ses 20 ansdes subventions. LA VIE ASSOCIATIVE 21 ACTIONS MAJEURES 2013 Centre unique de ressources qui propose informations,

Centre unique de ressources qui propose informations, formations et conseils au public engagé dans le parcours associatif, l’Espace associatif a célébré ses 20 ans d’existence. Des permanences juridiques, fiscales ou comptables y sont régulière- ment tenues gratuitement par des experts en complément d’une équipe permanente et technique de conseil pour les responsables associatifs. L’Espace associatif a réorganisé ses missions, anticipant déjà la nouvelle territorialité du Rhône de 2015 et propose désormais des formations gratuites dans le contexte financier difficile pour les associations.

Des matinales pour dynamiser l’engagement associatifle contexte financier difficile pour les associations. Pour ne pas laisser le modèle associatif péricliter, le

Pour ne pas laisser le modèle associatif péricliter, le Rhône a lancé en juin 2013 les « Matinales », un nouveau rendez-vous avec les associations représentatives du département, destiné à aborder des thématiques et des enjeux relatifs à leur péren- nisation, leur développement et leur dynamisme. Après une première rencontre avec une douzaine d’entre elles, une seconde édition s’est tenue en septembre puis en décembre. Un rendez-vous régulier apprécié.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

CHIFFRES CLÉS

4 millions d’euros de subventions accordés

34 000 associations dont 10 000 recensées par l’espace départemental

63 700 emplois (0,6% de l’emploi privé)

24 manifestations départementales soutenues

22 2222222222222222222222222222222222222

22 22 2 22 2 2 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22

LES MAISONS DU RHÔNE

Premiers maillons de la solidarité et de l’action implantés au cœur des territoires

Fort du constat qu’il est difficile d’apporter une réelle solidarité efficace sans être au plus proche de la vie quotidienne des habitants, le Département a ouvert en 1993 des Maisons du Rhône dans chacun des 54 cantons. Si l’organisation de l’administration du Rhône s’appuie sur des services centraux regroupés autour de

CHIFFRES CLÉS • 54 maisons du Rhône principales 35 antennes locales • 3 182 agents

CHIFFRES CLÉS

54 maisons du Rhône principales 35 antennes locales

3 182 agents dans les MDR

72 000 ménages reçus par un travailleur social dans l’année

21 700 enquêtes sociales réalisées

10 000 bénéficiaires du RSA suivis en MDR

5 012 femmes suivies par une sage-femme

16 855 demandes d’ADPA instruites

4 286 évaluations de situation d’accès au logement

2 670 demandes de subventions d’associations instruites

l’Hôtel du Département, ce réseau implanté localement en est devenu en 20 ans la véritable colonne vertébrale, permettant d’apporter la réponse adaptée aux besoins de chacun des territoires en fonction de sa spécificité. Et un service rendu aux habitants d’égale qualité qu’il habite Lyon ou les Monts du Beaujolais.

sa spécificité. Et un service rendu aux habitants d’égale qualité qu’il habite Lyon ou les Monts
sa spécificité. Et un service rendu aux habitants d’égale qualité qu’il habite Lyon ou les Monts
MISSIONS Guichet unique pour l’ensemble des demandes des particuliers dans les domaines de compétence du

MISSIONS

Guichet unique pour l’ensemble des demandes des particuliers dans les domaines de compétence du Département, elles sont également le lieu de rendez-vous pour les bénéfi- ciaires des interventions de l’institution. Elles sont enfin le point où se noue le lien entre le Département et ses partenaires publics économiques.

Ce maillage fort du territoire, regroupant sur un seul site l’ensemble des interlocuteurs s’accompagne désormais, pour toujours plus de proximité, d’antennes locales et de per- manences ponctuelles pour apporter une réponse encore plus fine aux situations particu- lières de chaque secteur. Près de deux cents implantations sont ainsi déployées auxquelles s’ajoute la « Maison du Rhône numérique » en projet pour les actes et dossiers dématérialisés.

En première ligne de la solidarité apportée par le Département aux personnes en situation fragile, les Maisons du Rhône sont dès la grossesse, le lieu de prise de contact avec les agents de la protection maternelle et infantile. Pour préparer la naissance, aider à organiser le quotidien, la garde des enfants ou veiller à leur santé, les MDR recrutent les assistantes maternelles et leur donnent l’agrément. Point d’entrée pour l’ensemble des démarches concernant le handicap et l’aide départementale aux personnes âgées, elles assurent l’aide sociale, accueillent, évaluent, conseillent et orientent. Dans le domaine de l’insertion, les agents de MDR instruisent les dossiers de demande du RSA, proposent et accompagnent individuellement les démarches d’insertion. Dans le champ de l’habitat, les MDR concourent au maintien et à l’accès au logement des ménages en situation pré- caire. Pour prévenir les difficultés familiales et protéger les enfants en danger, les MDR conduisent des évaluations sociales, accompagnent les familles à leur domicile et veillent à l’accueil des mineurs en familles d’accueil ou en établissement.

Chargées de traiter les demandes de subvention des associations, les aides au déve- loppement formulées par les communes, elles assurent le suivi de la politique de la ville. C’est encore à ce niveau local que s’élaborent l’aménagement et l’exploitation de la voirie départementale, des transports publics et scolaires, où se planifie l’entretien des collèges.

Agent d’accueil, puéricultrice, agent des collèges, technicien de la voirie, médecin, assistant social, éducateur spécialisé, agent administratif… la diversité des métiers rencontrés dans les Maisons du Rhône témoigne de leurs multiples actions.

LES MAISONS DU RHÔNE

23 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
23
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
24 2424242424 PRESERVER ET DEVELOPPER LES TERRITOIRES Le Département du Rhône, soucieux de l’amé- lioration
24 2424242424 PRESERVER ET DEVELOPPER LES TERRITOIRES Le Département du Rhône, soucieux de l’amé- lioration
24 2424242424
PRESERVER ET DEVELOPPER
LES TERRITOIRES
Le Département du Rhône, soucieux de l’amé-
lioration de la vie quotidienne des Rhodaniens
et d’un développement harmonieux de ses ter-
ritoires, conduit une politique dynamique
en termes d’aménagement : avec le
déploiement d’une offre de transports en com-
mun adaptée, l’amélioration et l’entretien du
réseau routier départemental, un soutien affirmé
aux projets de développement portés par les
communes et les établissements de coopéra-
tion intercommunale, à celui des entreprises
favorisant un aménagement innovant et équilibré
de l’ensemble du Rhône.
Collectivité responsable, le Rhône fait du
développement durable une préoccupation
de tous les instants. Inscrit désormais de manière
directe ou indirecte dans l’ensemble de ses
interventions, le Département s’engage ainsi
à concilier croissance économique, solidarité,
équité sociale et préservation de l’environnement,
pour garantir la qualité de vie des générations
futures.
TOTAL 210,8 (sans incendie) CA 2013
Lutte contre le cancer
0,5
Tourisme
2,9
Transports
71,8
Agriculture
5,7
Transports, voirie
136,3
Économie, tourisme,
agriculture, aménagement,
environnement
Économie
15,2
Voirie
64,5
74,5
Aménagement
28,9
Environnement
21,3
Sécurité-incendie 98,5
RARARARAR PPPPPPPPOROROROROROROOO TTTT
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
’D’D’D’D’D’DD ACACACACA TTTT VIVIVIVIVITÉTÉTÉTÉTÉ 202020202 131313131
MISSIONS Par son implication affirmée dans les services de proximité, le Rhône assure à tous

MISSIONS

Par son implication affirmée dans les services de proximité, le Rhône assure à tous les habitants un même accès aux services publics et aide à la réalisation de projets de développements locaux. Cette solidarité avec les territoires contri- bue à gommer les déséquilibres. Requalification des cœurs de village, politique de la ville, accès aux technologies de la communication et de l’information sont notamment au programme des contrats pluriannuels que le Département conclut avec les collectivités. Bien au-delà de ses compétences légales, le Rhône mène une politique active en faveur de l’université, de l’enseignement supérieur et de la recherche facteurs de rayonnement et créateurs d’emplois. Pour conforter un pôle universitaire d’excellence et stimulant pour les étudiants, les initiatives du Département s’articulent autour de l’aide à l’immobilier et à l’équipement des uni- versités. En dehors du cadre du CPER, le Dépar- tement subventionne également d’autres projets en apportant une aide directe aux établisse- ments. Il subventionne aussi de grands colloques universitaires et scientifiques.

aussi de grands colloques universitaires et scientifiques. UN SOUTIEN AUX ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL 25 ACTIONS

UN SOUTIEN AUX ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL

25

ACTIONS MAJEURES 2013

L’aménagement récompenséAUX ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL 25 ACTIONS MAJEURES 2013 Du 15 octobre au 15 décembre se

Du 15 octobre au 15 décembre se sont exposées sur les grilles de l’Hôtel du Dépar- tement les 28 réalisations architecturales concourant pour le Grand Prix de l’archi- tecture, de l’urbanisme et de l’environnement du Rhône. Créé par le Département du Rhône et le CAUE du Rhône il récompense les opérations architecturales, ur- baines, paysagères et environnementales innovantes. Un moyen pour le Rhône de saluer l’excellence des réalisations. Dans la catégorie découverte ce sont aménage- ments des espaces publics du centre de la commune d’Ambérieux-d’Azergues qui ont été récompensés en 2013.

Partenaire majeur du plan Cité Campusqui ont été récompensés en 2013. Première réalisation de Lyon Cité campus, l’extension

Première réalisation de Lyon Cité campus, l’extension de 700 m² de l’IBCP (Institut de Biologie et de Chimie des Protéines) situé dans le quartier de Gerland a été majoritairement financée par le Département. Le nouveau plateau, spécialisé dans l’imagerie 4D est ouvert aux partenaires de l’IBCP et permettra l’accueil de 2 à 3 équipes de recherche dans les domaines de la bio-informatique et de la biochimie. Dans le cadre du plan Lyon Cité Campus, le Département, qui participe également aux travaux de reconversion de la prison Saint-Paul pour accueillir la faculté catho- lique au travers d’une subvention d’investissement, aura financé plus de 35,8 mil- lions d’d’aménagements.

Un nouvel amphi pour les étudiants de l’IEPplus de 35,8 mil- lions d’ € d’aménagements. Maître d’ouvrage de la construction du nouvel

Maître d’ouvrage de la construction du nouvel amphithéâtre de l’IEP de Lyon qui a ouvert ses portes pour la rentrée universitaire 2013, le Département a été le princi- pal financeur de l’opération pour un montant de 702 000 . Le nouvel amphi- théâtre, d’une capacité de 427 places permet de donner plus de souplesse aux emplois du temps de l’IEP qui compte accueillir désormais plus de 1 700 étudiants. Il s’inscrit dans le plan de restructuration de l’université de Lyon et d’aménagement du nouveau campus Charles-Mérieux.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
nouveau campus Charles-Mérieux. RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 CHIFFRES CLÉS • 40 millions d’euros d’aide aux

CHIFFRES CLÉS

40 millions d’euros d’aide aux communes dont :

- 12,4 millions d’euros de subventions d’investissement consacré au financement d’opérations de création ou rénovation de voiries communales et rurales

- 7,2 millions d’euros dédiés à l’enseignement supérieur

280 contrats en cours avec les collectivités

près de 70 agents impliqués

26 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
26
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

MISSIONS

La politique ambitieuse conduite par le Dépar- tement s’exerce sur tous les modes de dépla- cements afin d’assurer une meilleure mobilité aux habitants du Rhône. Attentif à promouvoir une offre performante et adaptée de transports en commun le Département intervient grâce au Syndicat mixte des transports du Rhône qui organise désormais les transports en dehors de l’agglomé- ration lyonnaise et au travers de sa participation au Sytral dans le périmètre urbain. Prélude à un rapprochement des deux structures, la ligne Rhô- nexpress qui relie le centre de Lyon à l’aéroport en est le précurseur. En charge de l’aménagement et de l’entretien des 3 200 km de routes départementales dans un terri- toire où 66% des trajets domicile-travail s’effec- tuent en véhicules individuels, l’action du Rhône permet aussi aux habitants un égal accès à de nombreux services et participe au développe- ment équilibré de l’économie et des territoires. Le Département s’implique dans une démarche éco-responsable dans la promotion des modes doux à travers ses engagements en faveur de l’usage du vélo et du covoiturage.

en faveur de l’usage du vélo et du covoiturage. TRANSPORTS ET DÉPLACEMENTS ACTIONS MAJEURES 2013 Un

TRANSPORTS ET DÉPLACEMENTS

ACTIONS MAJEURES 2013

Un nouveau réseau pour les cars du RhôneTRANSPORTS ET DÉPLACEMENTS ACTIONS MAJEURES 2013 Itinéraires repensés, création de deux nouvelles lignes

Itinéraires repensés, création de deux nouvelles lignes express, lignes à vocation scolaire ouvertes à tous pour permettre la desserte des pôles d’attractivité locaux, le réseau des cars du Rhône a fait peau neuve et a profité de l’occasion pour s’offrir une nouvelle livrée depuis l’été 2013. L’offre repensée et expérimentée en 2012 dans l’Est lyonnais augmente de 15% le nombre de kilomètres proposés aux plus de deux millions de Rhodaniens qui fréquentent chaque année le réseau. Le déploiement de ce nouveau service représente 700 emplois équivalent temps plein assurés sur 8 ans au sein des entreprises privées de transport qui travaillent pour le Département.

Une nouvelle structure juridique pour les transportsprivées de transport qui travaillent pour le Département. Créé pour organiser et coordonner les transports en

Créé pour organiser et coordonner les transports en commun urbains et non urbains en dehors du périmètre du Sytral, le Syndicat mixte des transports du Rhône a tenu sa première séance le 24 janvier 2013. Cette nouvelle structure est notamment chargée d’assurer la coordination des services organisés par les collectivités membres fondateurs, le département du Rhône et la CAVIL, rejoints par la CCEL en juillet, de la mise en place de système d’information coordonnée et de l’harmonisation de la tarification.

Rhônexpress fait écolecoordonnée et de l’harmonisation de la tarification. Si la liaison entre l’aéroport de Saint-Exupéry et la

Si la liaison entre l’aéroport de Saint-Exupéry et la gare de la Part-Dieu a battu en 2013 des records de fréquentation avec plus de 1 170 000 voyageurs transportés, son modèle unique intéresse aussi l’étranger. Parmi une dizaine de délégations ve- nues chercher un appui technique, le Département a reçu en octobre celle de la ville de Bogota soucieuse de développer son réseau de transports en commun. Reconnue pour son niveau de service et de confort, Rhônexpress est la seule liaison ferroviaire rapide en Europe qui partage son infrastructure avec une ligne urbaine.

Rhônexpress est la seule liaison ferroviaire rapide en Europe qui partage son infrastructure avec une ligne
Rhônexpress est la seule liaison ferroviaire rapide en Europe qui partage son infrastructure avec une ligne

27

2 000 inscrits et onze partenaires pour la plateforme de covoiturage27 A l’heure où la circulation devient de plus en plus difficile où le budget essence

A l’heure où la circulation devient de plus en plus difficile où le budget essence grève

celui des ménages, le Rhône a souhaité fédérer les initiatives pour apporter une ré- ponse globale à l’échelle du département. En associant dix intercommunalités et la plateforme de Saint-Exupéry, le Rhône met à leur disposition depuis 2012 un outil de gestion clé en main de leurs propres offres de covoiturage et participe à la réduction du nombre de voitures individuelles.

à la réduction du nombre de voitures individuelles. Viabilité hivernale Surveiller le réseau routier et
à la réduction du nombre de voitures individuelles. Viabilité hivernale Surveiller le réseau routier et

Viabilité hivernaleà la réduction du nombre de voitures individuelles. Surveiller le réseau routier et intervenir pour assurer

Surveiller le réseau routier et intervenir pour assurer une sécurité optimale des usa- gers en période hivernale, le Rhône a dû faire face au cours de l’hiver 2012/2013 à des conditions climatiques particulièrement rigoureuses qui ont conduit le Département à prolonger sa campagne de mobilisation jusqu’à début avril : capacité d’intervention 24h/24 et 7 jours sur 7 de ses 22 centres techniques d’intervention, plus de 10 000 heures de déneigement et 1100 heures de salage destiné à prévenir

le verglas assurées par les agents. 18 100 tonnes de sel ont été nécessaires, un

volume en baisse grâce à la modernisation des matériels et de nouveaux usages alliant efficacité et préservation de l’environnement.

Une déviation pour Colombier-Saugnieualliant efficacité et préservation de l’environnement. Réalisée sous maîtrise d’œuvre et maîtrise

Réalisée sous maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage du Département, la dévia- tion de Colombier-Saugnieu, longue de 4,2 kilomètres doit permettre de délester le centre du village du trafic poids-lourds et du trafic de transit entre le Rhône et l’Isère. 600 000 euros ont été affectés sur le budget 2013 à ces travaux dont le montant total s’élève à près de 8 millions d’euros.

Réfection des ponts sur la Trambouzemontant total s’élève à près de 8 millions d’euros. La maison du Rhône de Thizy-les-Bourgs a

La maison du Rhône de Thizy-les-Bourgs a conduit en 2013 le chantier de réfec- tion des ponts enjambant la Trambouze sur la route départementale 308. Fortement sollicités par la circulation routière, les tabliers des ponts ont été reconstruits par le Département qui a financé les 410 000 euros de travaux sur un chantier qui a duré trois mois.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

CHIFFRES CLÉS

139,8 millions d’euros de budget dont 71,8 consacrés aux transports

323 lignes de cars ouvertes à tous

1 952 580 voyages sur les lignes régulières

1 170 000 utilisateurs de Rhônexpress

27 000 élèves transportés, dont 1 600 en situation de handicap

3 154 km de routes départementales, entretenues et sécurisées.

Plus de 600 emplois générés par l’entretien et le développement du réseau routier.

18 100 tonnes de sel pour sécuriser les routes

200 km de voies cyclables

28 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
28
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

MISSIONS

Le Département a choisi d’agir sur tous les leviers à sa disposition pour favoriser la création d’emplois. Soutien au développement des entreprises, ac- compagnement économique, soutien aux pôles de compétitivité, il encourage particulièrement les investissements immobiliers ou matériels des entreprises créatrices d’emplois dans des zones fragiles. En 10 ans 3 800 emplois ont été créés ou maintenus et 30 millions d’euros d’aides attri- bués à 302 entreprises rhodaniennes. Le Département a par ailleurs consacré 2,2 mil- lions à la création de parcs d’activités qui permettent l’implantation d’entreprises.

qui permettent l’implantation d’entreprises. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE (AIDES AUX COLLECTIVITÉS ET

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

(AIDES AUX COLLECTIVITÉS ET ENTREPRISES)

ACTIONS MAJEURES 2013

Calixar symbole de l’innovation en 2013AUX COLLECTIVITÉS ET ENTREPRISES) ACTIONS MAJEURES 2013 Mis en place en 2008, le fonds pour l’innovation

Mis en place en 2008, le fonds pour l’innovation a couronné en 2013 l’entreprise Calixar, une start-up du Rhône travaillant à l’élaboration des futurs médicaments. Lau- réate du prix de l’innovation, dotation de 10 000 décernée en partenariat avec la Fondation pour l’Université de Lyon et la CCI de Lyon, l’entreprise a créé 12 emplois. Le fonds pour l’innovation permet chaque année au Département d’accompagner le développement d’ entreprises innovantes de moins de 100 personnes installées sur le territoire en leur accordant un prêt sans intérêt plafonné à 40 000 .

Aménagements sur les projets Lybertec et Smadeoraccordant un prêt sans intérêt plafonné à 40 000 € . Le Département est le premier

Le Département est le premier acteur du projet Lybertec : ce nouveau parc d’activités économiques d’envergure métropolitaine, de 175 ha au Sud de Belleville, permet l’installation de nouvelles entreprises. Idéalement situé au Nord du Rhône, il dispose d’une possibilité d’embranchement direct avec le réseau ferré. Le Département est également à l’origine d’un autre parc d’activités, porté par le syndicat mixte Smadeor. Il offrira à terme 90 ha d’espaces à vocation économique en vitrine de l’autoroute A89 entre Tarare et l’Arbresle.

vitrine de l’autoroute A89 entre Tarare et l’Arbresle. CHIFFRES CLÉS • 15,2 millions d’euros de budget
vitrine de l’autoroute A89 entre Tarare et l’Arbresle. CHIFFRES CLÉS • 15,2 millions d’euros de budget

CHIFFRES CLÉS

15,2 millions d’euros de budget

7 millions d’euros pour le réseau câblé numérique

44 aides à l’investissement des entreprises instruites

1,2 millions d’euros pour l’Aderly

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 MISSIONS Attentif à l’évolution de la profession et à ses difficultés, le

MISSIONS

Attentif à l’évolution de la profession et à ses difficultés, le Département affiche la volonté de maintenir une agriculture viable et pérenne sur l’ensemble de son territoire. Dépenses excep- tionnelles apportées aux exploitants victimes de calamités naturelles et aides à l’installation des jeunes agriculteurs, renforcement de la protec- tion des espaces naturels périurbains, soutien des actions innovantes et mise en valeur des circuits de distribution courts, le Rhône soutient également, au travers de subventions aux éta- blissements, l’enseignement agricole.

aux éta- blissements, l’enseignement agricole. DÉVELOPPEMENT AGRICOLE ACTIONS MAJEURES 2013 Circuits

DÉVELOPPEMENT AGRICOLE

ACTIONS MAJEURES 2013

Circuits courts et approvisionnement des collègesagricole. DÉVELOPPEMENT AGRICOLE ACTIONS MAJEURES 2013 Expérimenté il y a deux ans par le Département,

Expérimenté il y a deux ans par le Département, l’approvisionnement des restau- rants scolaires en circuits-courts fait tache d’huile : près de trente établissements sont entrés dans le dispositif et reçoivent du Département une aide financière à hauteur de 0,40 euro par repas. Les collèges inscrits dans le parcours recourent aux plate- formes de producteurs pour trois quarts de leurs commandes, soit un chiffre d’af- faires d’environ 156 000 . Le reste des commandes profite essentiellement à des petits ou moyens producteurs très proches géographiquement des collèges.

PENAP deux territoires engagés dans la démarcheproducteurs très proches géographiquement des collèges. Pour lutter contre l’urbanisation qui fragilise

Pour lutter contre l’urbanisation qui fragilise l’agriculture et ses espaces naturels, le Département s’est engagé dans une démarche de Protection des Espaces naturels agricoles périurbains (PENAP). Deux territoires se sont engagés en 2013 :

l’agglomération lyonnaise sur laquelle un périmètre protégé de 14 000 ha, répartis sur 53 communes, a été défini, et l’ouest lyonnais, dont le périmètre est en cours de finalisation.

Solidarité avec les producteurs de fruits et les viticulteurslyonnais, dont le périmètre est en cours de finalisation. Le Département est venu en aide aux

Le Département est venu en aide aux producteurs de fruits et aux viticulteurs dure- ment touchés par les aléas climatiques du printemps 2012 avec une aide totale votée par l’Assemblée de 617 123 allouée à 289 viticulteurs. Pour les produc- teurs de fruits, une aide de 432 741 a été allouée à 148 d’entre eux.

Actions innovantes et durablesaide de 432 741 € a été allouée à 148 d’entre eux. Le Département a renouvelé

Le Département a renouvelé en 2013 son soutien aux actions innovantes permet- tant de contribuer au développement d’une agriculture économiquement viable, de maintenir ou développer le revenu agricole des candidats, de valoriser les res- sources locales, de développer des circuits de proximité ainsi que de nouvelles offres de service à la population, aux entreprises, aux collectivités et de privilégier le recours à des énergies renouvelables ou propres.

le recours à des énergies renouvelables ou propres. Aide aux exploitants-producteurs de lait de chèvre En

Aide aux exploitants-producteurs de lait de chèvre

En juillet dernier, le Département a acté le principe d’une aide exceptionnelle aux produc- teurs de lait de chèvre (dont plus de 50 % est livré à un collecteur) d’un montant maximal de 200 000 . Après un premier versement forfai- taire de 1 000 , l’Assemblée a adopté en oc- tobre dernier les critères du versement variable, allouant ainsi à 46 producteurs une somme complémentaire de 151 905 .

46 producteurs une somme complémentaire de 151 905 € . CHIFFRES CLÉS • 5,7 millions d’euros

CHIFFRES CLÉS

5,7 millions d’euros de budget

5 950 exploitations agricoles

140 000 ha couverts

10 100 emplois directs induits

42,7% de la surface du département en Surface Agricole Utile

3 e département en matière de circuits courts et d’approvisionnement local

41% des exploitations consacrées à la viticulture, 1 ère activité agricole du Rhône

106 800 bovins

29

30 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
30
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

MISSIONS

Entre sites naturels remarquables, patrimoine historique et architectural conséquent et sites d’hébergement de qualité, le Rhône s’attache à mettre en valeur les atouts touristiques de son ter- ritoire. A travers son aide au Comité départemental du tourisme, association dont il assure 100% du budget de fonctionnement et ses actions propres, le Département crée les conditions de développe- ment d’un tourisme de qualité, vecteur de déve- loppement économique, créateur d’emplois et générateur de notoriété.

créateur d’emplois et générateur de notoriété. DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE ACTIONS MAJEURES 2013 Salon du

DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE

ACTIONS MAJEURES 2013

Salon du randonneurDÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE ACTIONS MAJEURES 2013 Le Rhône a renouvelé sa présence au côté du Comité

Le Rhône a renouvelé sa présence au côté du Comité départemental de tourisme au salon du randonneur, devenu, en mars à Lyon, le rendez-vous international incontournable des randonneurs. Cette manifestation est l’occasion de mettre en avant le Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR), qui revalorise le patrimoine paysager et redonne toute leur valeur aux chemins ruraux voués hier à l’agriculture et aujourd’hui souvent abandonnés.

Sentiers et randonnéesà l’agriculture et aujourd’hui souvent abandonnés. Pour promouvoir les 3 800 km de sentiers aujourd’hui

Pour promouvoir les 3 800 km de sentiers aujourd’hui aménagés et balisés, le Rhône édite et remet à jour, au fur et à mesure de l’équipement du réseau, des cartoguides. A ce jour au nombre de quinze, ils apportent des explications pour appréhender la géographie du terrain, des recommandations environnementales, des informations sur les sites naturels et monuments à visiter. Une sélection de boucles de randonnées issues des cartoguides sont téléchargeables gratuitement sur www.rhone.fr.

Boucles cyclotouristiquessont téléchargeables gratuitement sur www.rhone.fr. 1240 km de circuits ont été entièrement jalonnés sur

1240 km de circuits ont été entièrement jalonnés sur cinq secteurs du département

pour permettre une meilleure pratique du vélo, découvrir les richesses du Rhône et participer au développement des territoires. 900 000 euros ont été consacrés en

2013 à l’aménagement de ces circuits sur des petites routes dans le cadre du plan

vélo du Département.

Valorisation des voies vertespetites routes dans le cadre du plan vélo du Département. Empruntant l’ancien parcours de la ligne

Empruntant l’ancien parcours de la ligne de chemin de fer entre Belleville et Beau- jeu, la voie verte est aménagée sur 13 kilomètres en pleine nature Elle est désor- mais rattachée à trois boucles de découverte. Celle de Parilly serpente à l’intérieur du parc départemental sur plus de 5 km. En 2013 le Département a poursuivi l’entretien et la valorisation de ces parcours pour permettre des promenades en toute sécurité à pied en famille, en vélo ou en rollers et en assurer la praticabilité aux personnes à mobilité réduite.

la praticabilité aux personnes à mobilité réduite. Hébergement touristique rural et urbain Le Département du

Hébergement touristique rural et urbain

Le Département du Rhône a poursuivi la pro- motion des offres d’hébergements de qualité et les activités d’accueil à la ferme sur l’ensemble du territoire rhodanien. Le Département souhai- tant favoriser l’adaptabilité et l’accessibilité de l’offre d’hébergements. Il a en 2013 conven- tionné 38 hébergements touristiques et accueil à la ferme.

38 hébergements touristiques et accueil à la ferme. CHIFFRES CLÉS • 2,9 millions d’euros de budget

CHIFFRES CLÉS

2,9 millions d’euros de budget

1,5 million d’euros de participation au CDT

38 hébergements touristiques et accueil à la ferme conventionnés

1240 km de boucles cyclotouristiques

13 km de voies vertes

MISSIONS Fil rouge de l’action du Département dans toutes ses politiques, la préoccupation en faveur

MISSIONS

Fil rouge de l’action du Département dans toutes ses politiques, la préoccupation en faveur de l’environnement et d’un développement durable s’inscrit au travers d’un rapport dont les conclu- sions ont conduit à ouvrir cinq chantiers majeurs en 2013 : Il conditionne désormais ses aides à des critères de développement durable, élar- git le champ d’application des circuits-courts, maîtrise les consommations d’énergie dans ses bâti- ments, poursuit et étend la valorisation des certificats d’énergie. Ainsi Le Rhône répond mieux aux défis environnementaux, économiques et climatiques auxquels notre société est confrontée.

et climatiques auxquels notre société est confrontée. ENVIRONNEMENT, DÉVELOPPEMENT DURABLE 31 ACTIONS MAJEURES

ENVIRONNEMENT, DÉVELOPPEMENT DURABLE

31

ACTIONS MAJEURES 2013

Révision de l’Inventaire des espaces naturels sensiblesDÉVELOPPEMENT DURABLE 31 ACTIONS MAJEURES 2013 Mieux préserver la biodiversité, valoriser les espaces

Mieux préserver la biodiversité, valoriser les espaces naturels pour le public et dans un souci pédagogique mais également mieux faire émerger l’identité de ces territoires, tels sont les objectifs de la révision de l’inventaire des « espaces naturels sensibles » engagée par le Département. Celle-ci a fait l’objet en 2013 d’une large concertation avec les communes, qui sont associées à la gestion de ces sites et paysages.

Enquête sur la gestion des déchets non dangereuxqui sont associées à la gestion de ces sites et paysages. Planifier la gestion des déchets

Planifier la gestion des déchets non dangereux produits par les ménages, les collec- tivités et les entreprises pour en réduire le volume fait partie des objectifs du Grenelle de l’Environnement. Le Rhône a lancé en 2013 la révision de son plan départemental et conduit une vaste enquête publique auprès des Rhodaniens pour mieux coordonner la prévention, la gestion et le traitement au cours des douze années à venir. Après passage en commission, le plan doit être désormais approu- vé par l’Assemblée départementale.

Le plan d’action du plan climatdésormais approu- vé par l’Assemblée départementale. 2013 a été consacré à la réalisation de diagnostics,

2013 a été consacré à la réalisation de diagnostics, conduits à l’échelle du Rhône et à celle du futur Département, destinés à élaborer la plan opérationnel d’action du plan énergie climat adopté en 2014. Ils ont permis de dresser un panorama des principaux points forts et points faibles en termes de développement durable et d’identifier les grandes problématiques à prendre en compte. Le Département s’est également engagé dans la mise en place d’un observatoire du développement durable du territoire en partenariat avec l’Insee Rhône-Alpes, un outil qui permettra l’adaptation si nécessaire de ses politiques publiques.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013
de ses politiques publiques. RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 CHIFFRES CLÉS • 10 millions d’euros par an :

CHIFFRES CLÉS

10 millions d’euros par an : consommation moyenne en énergie des bâtiments du Rhône

2/3 des consommations pour les collèges

1% des émissions de 89 000 tonnes équivalent CO2 du Rhône proviennent de la collectivité

2/3 des déplacements domicile/travail effectués en voiture individuelle

2 000 adhérents à la plateforme de covoiturage

36 000 installations d’assainissement non collectif dans le Rhône

32

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

Domaine de Lacroix-Laval32 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 Situé aux portes de Lyon et propriété du Département du Rhône, le

Situé aux portes de Lyon et propriété du Département du Rhône, le domaine de Lacroix-Laval se présente comme un «exemple» du patrimoine naturel rhodanien. Classé « Espace naturel sensible », ces 115 hectares de vallons, prairies, étangs, rivières et bois, sillonnés de sentiers offrent, aux petits et aux grands, un espace de détente et/ou d’activités physiques : aires de jeux et ballades à poneys pour les enfants, parcours de santé et boucles pour les sportifs, petit train et lieux de restau- ration pour la détente. Côtoyant un château dont les fondations datent du XII e siècle, le potager et la roseraie historiques sont des conservatoires de fruits, de lé- gumes et de fleurs d’origines lyonnaises anciennes et remarquables.

Parc de Parilly, poumon vert de l’Est lyonnaisfleurs d’origines lyonnaises anciennes et remarquables. Composé d’une zone boisée couvrant la majorité des 178

Composé d’une zone boisée couvrant la majorité des 178 h du parc et d’une zone des sports comprenant de nombreux équipements dont une Voie verte et un stade d’athlétisme, le parc comprend également sur sa partie centrale l’hippodrome de Lyon-Parilly.

sur sa partie centrale l’hippodrome de Lyon-Parilly. CHIFFRES CLÉS • 342 016 utilisateurs des installations
sur sa partie centrale l’hippodrome de Lyon-Parilly. CHIFFRES CLÉS • 342 016 utilisateurs des installations

CHIFFRES CLÉS

342 016 utilisateurs des installations sportives au Parc de Parilly

500 000 visiteurs par an au Domaine de Lacroix-Laval

QUALITE ET PERFORMANCES DE LA COLLECTIVITE

Au service des Rhodaniens, le Département dans son fonctionnement, son organisation et sa gestion montre qu’il sait s’adapter ou innover pour offrir un service de proximité de qualité. Son administration, char- gée de préparer et de mettre en œuvre les décisions des élus, se décline en une cinquantaine de services centraux, installés à l’Hôtel du Département ou à sa proximité et autant de services territorialisés, dans les Maisons du Rhône implantées dans chaque canton.

Cette administration se structure autour des pôles

opérationnels (thématiques) et des pôles fonction- nels :

• Secrétariat général

• Pôle Aménagement durable, cadre de vie et mobilité

• Pôle Éducation

• Pôle Personnes âgées, personnes handicapées

33 33333333

• Pôle Intégration sociale, enfance et famille • Pôle Ressources et territoires Pour piloter cet
• Pôle Intégration sociale, enfance et famille
• Pôle Ressources et territoires
Pour piloter cet ensemble, le directeur général s’appuie
sur une équipe de directeurs généraux adjoints et délé-
gués généraux, qui ont chacun en charge un pôle de
compétences.
de directeurs généraux adjoints et délé- gués généraux, qui ont chacun en charge un pôle de
de directeurs généraux adjoints et délé- gués généraux, qui ont chacun en charge un pôle de
de directeurs généraux adjoints et délé- gués généraux, qui ont chacun en charge un pôle de

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

34

DRH, formation et développement des compétences, santé au travail

La DRH accompagne l’ensemble des agents dans leur vie professionnelle et assure leur recrutement, leur formation, leur accompagnement dans la mobilité dans le souci de l’efficacité du service rendu aux habitants tout en optimisant la masse salariale pour une meilleure efficacité de l’action. Attentive aux prestations déployées pour améliorer les conditions de travail, elle joue un rôle actif de conseil auprès des cadres dans l’anima- tion de leurs équipes.

Expérimentation du télétravailauprès des cadres dans l’anima- tion de leurs équipes. Bénéfique pour le climat en limitant les

Bénéfique pour le climat en limitant les déplacements, pour les salariés et pour l’employeur, le Rhône expérimente depuis décembre et pour six mois le télétra- vail. Ouvert sous certaines conditions à une soixantaine de volontaires sous contrat depuis plus d’un an, ceux-ci exercent un jour par semaine leur activité dans la Maison du Rhône proche de leur domicile.

activité dans la Maison du Rhône proche de leur domicile. Finances et budget Dans un contexte

Finances et budget

Dans un contexte de forte progression des dépenses sociales et de baisse des recettes, l’enjeu majeur pour la direction des finances et du budget est de préparer un budget qui préserve les prestations servies par le Département tout épargnant le contribuable. Tout au cours de l’année, elle permet au Département de trouver les meilleurs outils pour fi- nancer ses politiques, attentive à une gestion active de la dette pour limiter le coût du crédit. Elle veille enfin à respecter les délais de paiement du Département.

29 millions de prêts pour le logement socialenfin à respecter les délais de paiement du Département. Le Département du Rhône et la Caisse

Le Département du Rhône et la Caisse des dépôts ont signé en décembre un protocole de coopération de financement de long terme de ses opérations dans lequel figurent 29 millions d’de prêts pour la construction de logements sociaux. Soutien financier de l’Opac du Rhône, le Département s’est engagé à participer à la construction chaque année de 600 logements. Le Département allouera à l’OPAC du Rhône une dotation globale de 60 Msur la période

2012-2014.

600 logements. Le Département allouera à l’OPAC du Rhône une dotation globale de 60 M €

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

Commande publique

Dans un souci de bonne gestion de l’argent public, les services achats et marchés veillent au respect du code des marchés publics pour favoriser des achats économiquement et qualitativement performants dans un cadre juridique sécurisé, avec comme ligne directrice un objectif de développement durable et une qualité de prestation. Le montant des achats engagés en 2013 a été de 171 MHT. Les principaux domaines d’achat ont été le bâtiment (42%), les transports (22%) et les routes (19%). 500 marchés ont ainsi été notifiés en 2013. Un accent important a été porté sur les travaux dans les collèges, notamment dans le secteur rural. 115 ont donné lieu à la mise en place de clauses d’insertion –en tant que condition d’exécution du marché - pour un total de 43 000 heures, soit 27 Emploi Temps Plein.

pour un total de 43 000 heures, soit 27 Emploi Temps Plein. A la rencontre des

A la rencontre des entreprises

Dans le cadre du programme Entreprise Europe Network, la direction de la commande publique a participé le 20 juin 2013 à la CCI de Lyon, à la journée « rencontre acheteurs publics et PME ». Outre des rendez-vous individualisés avec les acheteurs publics sur des thèmes préalablement sélectionnés avec les directions opérationnelles, une trentaine de TPE-PME ont pu se faire connaître et mieux comprendre la manière d’accéder aux marchés publics lancés par le Département.

aux marchés publics lancés par le Département. Direction des Systèmes d’Information/ Direction des

Direction des Systèmes d’Information/ Direction des Technologies de l’Information

Expert pour l’équipement informatique des collèges, des casernes de sapeurs-pompiers ou des Maisons du Rhône, la DSI contribue à l’usage de l’administration électronique qui accélère les démarches administratives. A ses côtés Erasme, direction des technologies de l’information, accompagne et développe les usages des nouvelles technologies numé- riques avec comme principales cibles la solidarité, l’éducation et la culture.

cibles la solidarité, l’éducation et la culture. Le numérique au cœur du musée des Confluences Pour

Le numérique au cœur du musée des Confluences

Pour mettre le visiteur au cœur de l’exposition grâce aux nouvelles technologies numériques, le centre Erasme, a poursuivi en 2013 la préparation du « Muséo- lab », un espace permanent intégré au musée des Confluences. Avec l’aide des dernières applications numériques, les expositions n’auront plus de secret pour les plus jeunes comme pour les plus âgées, pourront adapter une plus grande interaction avec les visiteurs. Un moyen de mettre la technologie au service de la connaissance.

une plus grande interaction avec les visiteurs. Un moyen de mettre la technologie au service de

35

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

36

Communication

La direction de la Communication chargée d’informer les habitants des politiques mises en place sur le territoire du Rhône et les rendre plus visibles, organise des événements pour rencontrer les habitants sur le terrain, adapte ses opérations aux territoires et aux publics privilégiés en développant notamment les nouvelles technologies de communica- tion.

notamment les nouvelles technologies de communica- tion. Un nouveau site internet Plus souple, plus ergonomique et

Un nouveau site internet

Plus souple, plus ergonomique et réactif, le nouveau site internet www.rhone.fr affiche comme priorité le service rendu aux habitants. Il leur permet de réaliser 24h/24 des démarches en ligne et propose des informations pratiques géoloca- lisées et personnalisées. Entièrement réalisé en interne et multiplateformes, il est aussi entièrement accessibles aux personnes handicapées.

Assemblées

Le service des Assemblées assure le fonctionnement des instances institutionnelles du Département : Conseil général et commission permanente. Il veille à organiser les séances et se consacre à la coordination administrative et juridique des travaux de l’assemblée autant qu’il garantit l’exécution de ses décisions. Il gère aussi la vie des Conseillers généraux au sein de l’institution départementale et les moyens mis à disposition des groupes politiques constitués. Le service des Assemblées est garant de la traduction des décisions des élus en actions concrètes en faveur des rhodaniens.

Performance et évaluation (Inspection générale)

Le service performance et évaluation assiste les directions dans leurs projets d’améliora- tion des politiques publiques, de démarche qualité et de nouvelle organisation pour une plus grande efficacité et un meilleur service aux habitants du Rhône. Il audite également les satellites du Département pour en analyser les risques juridiques et financiers.

du Rhône. Il audite également les satellites du Département pour en analyser les risques juridiques et
du Rhône. Il audite également les satellites du Département pour en analyser les risques juridiques et

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

VERS UN NOUVEAU

RHÔNE 2015

DYNAMIQUE

EN ROUTE VERS LE NOUVEAU RHONE

La dynamique « Rhône 2015 »

La loi MAPTAM (loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles) crée un nouveau département du Rhône de 450 000 habitants au 1 er janvier 2015.

Unique en France, la création du nouveau Rhône et de la métropole de Lyon constitue un défi dont l’enjeu est la construction de l’action publique de demain.

Au 1 er janvier 2015 Le Rhône aura donc changé de visage : un nouveau Département « rurbain et moderne » aux limites modifiées et une métropole lyonnaise dotée sur son territoire des compétences du Grand Lyon et du Département.

Avec comme objectifs de moderniser l’action publique locale et de simplifier le paysage institutionnel, cette réforme des institutions va créer un territoire urbain adossé à un Département qui profitera de sa dyna- mique. Elle impose au Rhône d’adapter ses politiques à cette nouvelle configuration.

A cette réforme s’ajoutera une redéfinition de la

carte cantonale. Des cantons moins nombreux, plus

équilibrés pour permettre une meilleure représentativi-

té démographique c’est ainsi toute l’organisation du

Département qui se trouvera modifiée.

Pour anticiper ces changements majeurs, le Rhône a lancé dès 2013 plusieurs chantiers de réflexion et engagé les premières étapes de la transformation de la collectivité. La préoccupation constante du

Département sera d’associer et d’impliquer le plus largement possible élus, agents, collectivités locales, représentants économiques et partenaires afin d’éla- borer un schéma d’interventions le plus efficace pour

les habitants.

économiques et partenaires afin d’éla- borer un schéma d’interventions le plus efficace pour les habitants. 37

37

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

38

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013 38 Les rencontres territoriales au cours du dernier trimestre 2013 Pour bâtir le

Les rencontres territoriales au cours du dernier trimestre 2013

Pour bâtir le nouvel espace de la coopération que constituera le Département en 2015, six rencontres ont été organisées de septembre à décembre 2013 dans les différents territoires du Rhône. Réunissant 800 participants, élus, entreprises et partenaires de la collectivité, elles ont servi à échanger, à partager et à tracer et définir les nouvelles politiques à mettre en œuvre à compétences égales.

Toujours ancrées dans la proximité au travers du maillage que constitue les Maisons du Rhône, ces rencontres ont fait ressortir plusieurs pistes de travail qui seront approfondies au cours de l’année 2014. Parmi celles-ci peuvent être citées la création d’une agence technique départementale dotée de six à huit antennes territoriales pour apporter aux communes et aux intercommunalités du conseil et de l’expertise dans la conduite de leurs projets. Une action renfor- cée dans la résorption des déserts médicaux, la diversification des modes de garde des enfants et encore de l’accompagnement de la dépendance.

FOCUS SUR LE NOUVEAU RHÔNE - CHIFFRES CLÉS

450 000 habitants

13 cantons

230 communes

50 collèges publics et privés sous contrat

24 700 élèves

32 000 entreprises

8 000 agriculteurs

3 000 associations

1 700 agents

500 millions d’de budget

39

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

Ce rapport est imprimé sur un papier 100% recyclé, issu de forêts gérées durablement. tirage : 200 exemplaires. Document téléchargeable sur www.rhone.fr

PEFC/10-31-1327
PEFC/10-31-1327

Crédit photos / illustrations

Département du Rhône - Jean-Jacques Guttin / Alain Basset / Guillaume Perret / Patrick Ageneau / F. Mainard / Cécile Perron CDT Rhône – Erasme – Landscape – Fotolia – Eric Bosgiraud

BONNE PIOCHE - 2014

BONNE PIOCHE - 2014 DIRECTION DE LA COMMUNICATION Hôtel du Département 29 - 31 Cours de

DIRECTION DE LA COMMUNICATION Hôtel du Département 29 - 31 Cours de la Liberté 69483 LYON cedex 03

www.rhone.fr