Vous êtes sur la page 1sur 7

DM32 T5/6

DM32 • Centrale thermique [ENSTIM 2000]
DM32 • Centrale thermique [ENSTIM 2000]
DM32 • Centrale thermique [ENSTIM 2000]

DM32 Centrale thermique [ENSTIM 2000]

DM32 • Centrale thermique [ENSTIM 2000]
DM32 • Centrale thermique [ENSTIM 2000]
DM32 • Centrale thermique [ENSTIM 2000]
DM32 • T5/6 DM32 • Centrale thermique [ENSTIM 2000] Une centrale thermique permet la production

Une centrale thermique permet la production d’´electricit´e `a partir de la combustion de fuel ou de charbon. L’eau subit diff´erentes transformations (d´ecrites ci-dessous) afin de produire un travail m´ecanique transform´e en

´energie ´electrique grˆace `a un couplage de la turbine avec un alternateur (voir figure).

`

chambre de combustion B C évaporateur arbre de couplage compresseur turbine condenseur A D eau
chambre
de
combustion
B
C
évaporateur
arbre de couplage
compresseur
turbine
condenseur
A
D
eau
alternateur
froide

A l’entr´ee A du compresseur, l’eau est `a l’´etat liquide satur´e `a la pr ession P 1 = 0, 2 bar . Elle

subit une compression adiabatique r´eversible jusqu’`a l’´etat B de pression P 2 = 100 bar .

Dans l’´evaporateur, l’eau est en contact avec la chambre de combustion. Elle subit un r´echauffement isobare de B `a C . Au point C , on donne la temp´erature t C = 500 C .

Dans la turbine, l’eau subit une d´etente adiabatique r´eve rsible. On note D le point de sortie

de pression P 1 = 0, 2 bar .

Dans le condenseur, l’eau entre en contact avec un circuit d’ eau froide et se condense jusqu’au point A. La transformation est suppos´ee isobare.

Pour faire l’analyse de cette centrale, vous utiliserez le d iagramme thermodynamique ( T, s ) de l’eau. Il est constitu´e de r´eseaux de courbes isenthalpiques et i sobares. La courbe en « cloche » est constituée des courbes de rosée et d’ébullition. L’eau liquide étant peu compressible, on pourra confondre les points A et B 1 .

´

I – Etat de l’eau au cours du cycle

I.1) Placer les points A, C et D sur le diagramme. Vous donnerez les explications nécessaires. I.2) En déduire l’état de l’eau en C , la température T A de l’eau en A et x D la fraction massique de vapeur au point D . I.3) Déterminer l’enthalpie massique h A , h C et h D aux points A, C et D .

II – Bilan ´energ´etique

II.1) Déterminer q BC et q DA les transferts thermiques reçus par unité de masse d’eau au cours des transformations isobares BC et DA. II.2) En déduire le travail w reçu par unité de masse d’eau au cours d’un cycle et le rendement thermodynamique η de la centrale.

1. l’´enonc´e affirmait cela ; cela vous semble-t-il coh´erent avec la description de la transformation A B qui pr´ec`ede ?

Centrale thermique

2012-2013

DM32 T5/6

II.3) Quel est le débit massique d’eau d nécessaire pour avoir une centrale délivrant une puis- sance P = 250 MW ?

III – Cycle `a deux ´etages

Pour éviter la présence de vapeur d’eau dans la turbine à cause d’une détente trop importante, on utilise deux turbines. On propose donc un cycle plus proche de la ré alité :

• Mêmes transformations de A à C .

• En C , l’eau se détend dans une première turbine. On note D 1 l’état à la sortie. On suppose qu’en D 1 l’eau est à l’état de vapeur saturée.

• L’eau repasse dans la chambre de combustion et subit un échauffeme nt isobare. On note C 1

l’état de sortie.

• L’eau subit une détente dans une seconde turbine. On note D 2 l’état à la sortie. On suppose

qu’en D 2 l’eau est à l’état de vapeur saturée à la pression P 1 = 0, 2 bar .

• Enfin, l’eau entre en contact avec le condenseur et est ramenée à l’é tat A. La transformation

est supposée isobare. Les détentes sont toujours supposées adiabatiques réversibles. III.1) Tracer le cycle de l’eau sur le diagramme ( T, s ) . En déduire P D 1 , T D 1 , P C 1 et T C 1 . III.2) Déterminer q D 1 C 1 et q D 2 A les transferts thermiques reçus par unité de masse d’eau au cours des transformations D 1 C 1 et D 2 A. III.3) En déduire le travail w reçu par unité de masse d’eau sur un cycle et le rendement thermodynamique η .

R´eponses
R´eponses
R´eponses
R´eponses

R´eponses

R´eponses
R´eponses
R´eponses
R´eponses
R´eponses

I.2)

I.3) h D 2 160 kJ.kg 1 ; h C 3 370 kJ.kg 1

II.1) q BC 3 120 kJ.kg 1 ; q DA ≃ − 1 910 kJ.kg 1 ;

II.2)

II.3) d 207 kg.s 1

III.1)

III.2) q D 1 C 1 820 kJ.kg 1 ; q D 2 A ≃ − 2 365 kJ.kg 1 ;

III.3)

T A 60 C ; x D = 0, 82 ; h A 250 kJ.kg 1 ;

w ≃ − 1 210 kJ.kg 1 ; η 38, 8% ;

P D 1 10 bar ; T D 1 = 180 C ; P C 1 = P D 1 ; T C 1 = 540 C ;

w ≃ − 1 580 kJ.kg 1 ; η 40, 0%

; w ≃ − 1 580 kJ.kg − 1 ; η ≃ 40 , 0% 2
; w ≃ − 1 580 kJ.kg − 1 ; η ≃ 40 , 0% 2
; w ≃ − 1 580 kJ.kg − 1 ; η ≃ 40 , 0% 2

2012-2013

Centrale thermique

DM32 • T5/6
DM32 • T5/6

Centrale thermique

2012-2013

DM32 • T5/6
DM32 • T5/6

2012-2013

Centrale thermique

DM32 • T5/6
DM32 • T5/6

Centrale thermique

2012-2013

DM32 • T5/6
DM32 • T5/6

2012-2013

Centrale thermique

DM32 • T5/6
DM32 • T5/6