Vous êtes sur la page 1sur 4
TP Résistance des Matériaux Année 13-14 ENSIBS - 1 r e année Mécatronique RdM Le

TP Résistance des Matériaux

Année 13-14 ENSIBS - 1 re année Mécatronique

RdM Le Mans

1 Introduction

1.1 Matériel

Vous disposerez pour réaliser ce TP de :

– un réglet et un pied à coulisse pour les mesures de longueur ;

– un palmer pour mesurer des épaisseurs ;

– un PC équipé des logiciels suivants :

RdM Le Mans version 6.16, en particuler les modules Flexion (et sa documentation) et Ossatures (et sa documentation) pour modéliser et faire les calculs de résistance des matériaux ;

– du tableur Calc (OpenOffice) ou Excel (Microsoft Office) pour dépouiller et tracer les courbes.

1.2 Objectif

Au cours de cette séance, vous allez utiliser vos connaissances de résistance des matériaux pour modéliser diverses stuctures et analyser les résutats obtenus lors des autres TP.

1.3 Sécurité

Cette séance ne met en œuvre que peu de matériel et n’est donc pas dangeureuse. Ayant ce-

pendant à intervenir pour mesurer ou observer sur du matériel d’autres TP, vous veuillerez

à

ne pas géner vos camarades. Les consignes de sécurité des autres séances sont également

à

lire et à appliquer pour intervenir sur ce matériel.

2

Analyse de l’essai de flexion 4 points

Question 2.1 Faire un schéma de la poutre. Vous préciserez particulièrement les condi- tions aux limites, le chargement et les symétries retenus. En déduire le module de RdM Le Mans que vous utiliserez pour modéliser l’essai de flexion réalisé.

Question 2.2 Tracer le plan de la section de la poutre. Proposer un calcul permettant d’obtenir les grandeurs de section nécessaires à un calcul de flexion. Faire les applications numériques.

Question 2.3 Modéliser sous RdM Le Mans la poutre. Editer le rapport et vérifier les caractéristiques de section obtenues précédement. Vous pouvez vous aider de l’annexe de RdM Le Mans sur le calcul des constantes des sections.

Question 2.4 Réaliser le calcul. Analyser les diagrammes du moment fléchissant et de l’effort tranchant. Justifier l’intérêt de l’essai de flexion 4 points.

Question 2.5 Trouver le déplacement du palonnier. Comparer avec le résultat issu de l’expérimentation. Relever la flèche de la poutre. Calculer alors la raideur du montage et la raideur de la poutre. Comment peut-on utiliser ce résultat pour « corriger »les résultats de l’essai de flexion réalisé ?

Question 2.6 Relever les contraintes dans la section médiane. En déduire les déforma- tions en tout point de la section. Comparer avec les résultats expérimentaux.

3 Modélisation et analyse de la poutre courbe

Le module Ossatures de RdM Le Mans ne traite que des poutres droites. La poutre courbe va donc être approximée par des segments de droite. Pour se faire, vous utiliserez

la structure paramétrée

30
30

(cf. figure 1) de la bibliothèque d’ossatures

.
.
30 (cf. figure 1 ) de la bibliothèque d’ossatures . Figure 1 – Structure paramétrée 30

Figure 1 – Structure paramétrée

30
30

de la bibliothèque d’ossatures

Pour la section de la poutre vous utiliserez un rectangle plein. Cette section est disponible

utiliserez un rectangle plein. Cette section est disponible dans les sections droites paramétrées . Question 3.1

dans les sections droites paramétrées .

Question 3.1 Faire un schéma RdM de la poutre courbe. Vous préciserez particulièrement les conditions aux limites, le chargement et les symétries retenus. Réaliser ensuite la modélisation de la structure dans le module Ossatures en utilisant N = 20 segments.

Question 3.2 Calculer la déformée de la structure pour la charge maximale utilisée en expérimentation. Faut-il prendre en compte le poids propre de la poutre ? Expliquer pour- quoi. Calculer la raideur de la structure et comparer avec l’expérimentation.

Question 3.3 Tracer les diagrammes des efforts normaux, tranchants et du moment flé- chissant. Justifier les allures obtenues. Retrouver par le calcul les valeurs maximales.

Question 3.4 Tracer la contrainte normale pour la section médiane de la poutre courbe. Vérifier que l’hypothèse de flexion est justifiée. Comparer les flèches calculées avec les valeurs obtenues expérimentalement.

4

Optimisation d’un arbre de réducteur

L’objectif de ce problème est de dimensionner un arbre intermédiaire de réducteur mé- canique (cf. figure 2). La puissance en rotation est transmise d’un engrenage cylindrique monté en A à un engrenage cylindrique monté en D. Cette étude s’attache uniquement à déterminer le comportement et la résistance en flexion de l’arbre de transmission AD sou- mis aux charges des engrenages. Une autre étude concernant le comportement en torsion serait nécessaire pour un dimensionnement complet.

torsion serait nécessaire pour un dimensionnement complet. Figure 2 – Modélisation de l’arbre du réducteur

Figure 2 – Modélisation de l’arbre du réducteur

L’arbre de longueur L est guidé par deux roulements à rouleaux cylindriques en B et en C. La modélisation retenue pour ces roulements est "linéaire annulaire". La section de l’arbre est circulaire pleine. Pour cette première approche, son diamètre d est considéré constant entre A et D. Les données numérique sont données tableau 1.

données L = 200 mm d = 30 mm x B = = 2000 daN
données
L =
200 mm
d
=
30 mm
x B
=
= 2000 daN
50 mm
x C
=
150 mm
F A
F D
=
= 210000 MP a
−1000 daN
Arbre en E320
E

Table 1 – Données numériques de l’arbre

Les critères de dimensionnement à respecter sont :

– déplacement inférieur à 1/10ème pour les dentures des engrenages ;

– matériau non plastifié (cœfficient de sécurité s = 1.5) ;

– angle de rotulage maximum de roulement non dépassé (θ max = 2 ).

Question 4.1 Réaliser le modèle de l’arbre sous le module Flexion de RdM 6. Trouver la flèche maximum et la contrainte normale maximum. Conclusion quant au respect des deux premiers critères de dimensionnement ?

Question 4.2 Utiliser l’outil d’optimisation pour trouver le diamètre d permettant de respecter ces deux critères. Quel est le critère dimensionnant ?

Question 4.3 À partir du tracé de la pente, déterminer l’angle de rotulage dans les rou- lements. Ce critère est-il vérifier ? Est-ce qu’une variation du diamètre change la forme du tracé de la pente ? En remarquant que la pente maximum en A est double de celle en

B, déterminer la limite à utiliser dans l’outil d’optimisation. Calculer alors le diamètre d final permettant de respecter les trois contraintes de dimensionnement.

Question 4.4 En supposant que les roulements sont des liaisons élastiques de raideur :

1.10 6 N/mm vérifier à nouveau les critères précédents.

6 N/mm vérifier à nouveau les critères précédents. Avant de partir : – Ranger le matériel.

Avant de partir :

– Ranger le matériel.

– Éteindre le PC le soir.