Vous êtes sur la page 1sur 33

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de
Pierre BONNET
Pierre BONNET
CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

1

Plan du Cours

Plan du Cours Propriétés générales des capteurs  Notion de mesure  Notion de capteur: principes,

Propriétés générales des capteurs

Notion de mesure

Notion de capteur: principes, classes, caractéristiques générales

Caractéristiques en régime statique

Caractéristiques en régime dynamique

Conditionnement et électronique de mesure

Conversion numérique

Transport, perturbations, protection, Isolation des signaux

Transport, perturbations, protection, Isolation des signaux Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

2

Conditionnement et Electronique de mesure

Problématique

Conditionnement et Electronique de mesure Problématique  Les signaux électriques issus de capteurs (thermocouples,

Les signaux électriques issus de capteurs (thermocouples, ponts, jauges de contrainte ) sont généralement de faible niveau. Il est donc nécessaire de les amplifier pour atteindre des valeurs compatibles avec les outils de mesure modernes (chaîne de mesure numérique).

La mesure du signal électrique doit se ramener à une tension continue, seule grandeur matériellement prise en compte.

La mesure ne doit pas perturber le phénomène étudié (modification électrique, modification thermique )

La mesure doit être significative, même en environnement perturbé (perturbations

La technique de

conditionnement peut participer au rejet des perturbations et grandeurs d'influence.

électriques, thermique, lumineuse, autre grandeur d'influence

).

mesurande

lumineuse, autre grandeur d'influence ). mesurande capteur capteur conditionnement conditionnement Pierre
lumineuse, autre grandeur d'influence ). mesurande capteur capteur conditionnement conditionnement Pierre

capteur capteur

autre grandeur d'influence ). mesurande capteur capteur conditionnement conditionnement Pierre Bonnet – Master

conditionnement conditionnement

mesurande capteur capteur conditionnement conditionnement Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

valeur mesurée

3

Conditionnement et Electronique de mesure

Problématique

Conditionnement et Electronique de mesure Problématique  Les capteurs actifs fournissent un signal électrique par

Les capteurs actifs fournissent un signal électrique par définition même.

Les grandeurs usuelles sont :

- tension généralement de qques millivolts

- courant en uA ou mA

- charge électrique

La mesure est une conversion de la grandeur en tension sans perturbation du phénomène source.

mesurande

tension sans perturbation du phénomène source. mesurande capteur capteur amplification amplification tension 

capteur capteur

du phénomène source. mesurande capteur capteur amplification amplification tension  Les capteurs

amplification amplification

mesurande capteur capteur amplification amplification tension  Les capteurs passifs demandent une source

tension

Les capteurs passifs demandent une source d'excitation (continue ou alternative) pour mettre en évidence la propriété électrique (variation de résistance, de capacité, d'inductance, de couplage )

mesurande

de capacité, d'inductance, de couplage ) mesurande source source d'excitation d'excitation capteur

source source d'excitation d'excitation

mesurande source source d'excitation d'excitation capteur capteur amplification amplification tension Pierre
mesurande source source d'excitation d'excitation capteur capteur amplification amplification tension Pierre

capteur capteur

source d'excitation d'excitation capteur capteur amplification amplification tension Pierre Bonnet –

amplification amplification

capteur capteur amplification amplification tension Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de

tension

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

4

Conditionnement et Electronique de mesure

Amplificateur opérationnel

et Electronique de mesure Amplificateur opérationnel L'amplificateur opérationnel est la base du

L'amplificateur opérationnel est la base du conditionneur. Il permet de réaliser les principales fonctions de la mesure électronique des capteurs. Représentation symbolique :

entrée V+ non-inverseuse

entrée V+ non-inverseuse

entrée V-

entrée V-

inverseuse

: entrée V+ non-inverseuse entrée V- inverseuse alimentation V+ + - alimentation V- sortie  Modèle
alimentation V+ + -
alimentation V+
+
-

alimentation V-

sortie
sortie

Modèle en régime linéaire :

i
i

Z i impédance d'entrée de l’amplificateur 10 5 à 10 10 ohms

i+ , i- courant des entrées 10 -8 à 10 -12 A

Z s impédance de sortie de l'ordre de 10 à 100 ohms

μ

gain complexe basse fréquence à petits signaux

μ gain complexe basse fréquence à petits signaux Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

5

Conditionnement et Electronique de mesure

Amplificateur opérationnel

et Electronique de mesure Amplificateur opérationnel  Spécificités réelles d'un amplificateur réel

Spécificités réelles d'un amplificateur réel

les courants de polarisation i+ , i- présentent une composante continue statique qui circulent dans le circuit associé à l'entrée considérée

les courants de polarisation i+ , i- ne sont pas identiques (offset de courant)

il existe une tension de décalage entre les entrées v+ et v- (offset de tension)

la vitesse de variation de la tension de sortie est limitée (slew rate) , indépendamment de la bande passante.

 

Modèle idéal de l'amplificateur opérationnel

Modèle idéal de l'amplificateur opérationnel

les courants de polarisation i+ , i- sont négligés, ainsi que l'offset de courant

l'offset de tension est négligeable

l'impédance d'entrée Z i est

∞ ∞

le gain

μ

est

cette propriété n'est pas adaptée à l'usage en mesure !!!!

La tension de sortie étant finie (bornée par les valeurs d'alimentation) , il en résulte que :

En régime linéaire, l'amplificateur idéal a un comportement tel que :

V+ = V-

ε=(V s +Z s I s )/ A = 0

L'amplificateur opérationnel est l'outil de base pour amplifier les signaux de mesure. Son gain doit être adapté pour les usages en instrumentation.

gain doit être adapté pour les usages en instrumentation. Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

6

Vm

Conditionnement et Electronique de mesure

Capteurs actifs

Vm Conditionnement et Electronique de mesure Capteurs actifs  Capteur source de tension (exemple : thermocouple)

Capteur source de tension (exemple : thermocouple)

La fonction à réaliser par le conditionneur est une amplification de tension. La source E c présente

généralement une impédance de sortie Zc . Le conditionneur charge cette source par sa propre impédance d'entrée. Par application de la règle du diviseur de tension, on obtient :

de la règle du diviseur de tension, on obtient : Z c Ec Zi conditionneur V

Zc

Ec
Ec

Zi

conditionneur

diviseur de tension, on obtient : Z c Ec Zi conditionneur V m = E c

V m = E c

Z i

Z i +Z c

Le conditionneur doit présenter une impédance d'entrée importante devant celle de la source. Le choix dépend de la précision souhaitée. Pour une précision 1/1000, il faut un rapport d'impédance de même valeur.

Le montage à retenir est le suiveur avec gain

même valeur. Le montage à retenir est le suiveur avec gain Pierre Bonnet – Master GSI

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

7

Conditionnement et Electronique de mesure

Capteurs actifs

Conditionnement et Electronique de mesure Capteurs actifs  Capteur source de courant (exemple : phototransistor)

Capteur source de courant (exemple : phototransistor)

Modèle du capteur à source de courant :

i capteur

Zc Zi   Vm
Zc Zi   Vm

Zc

Zi

 

Vm

   

conditionneur

Zc Zi   Vm     conditionneur Convertisseur courant/tension : i capteur R - + Zc

Convertisseur courant/tension :

i capteur

R - + Zc Vm
R
-
+
Zc
Vm

Le conditionnement peut se limiter à

une simple résistance calibrée Zi = R . La tension mesurée est fonction de la résistance de mesure et de l'impédance parallèle du générateur de courant. Solution acceptable pour un générateur de courant

pur (Zc

)

Le capteur devient source de courant à tension

nulle (et constante). Sa conductance parallèle

n'intervient pas dans la valeur mesurée. La bande

passante est largement augmentée si le capteur présente une impédance fortement capacitive.

V m = I c

R

une impédance fortement capacitive. V m = I c R Pierre Bonnet – Master GSI -

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

9

Conditionnement et Electronique de mesure

Capteurs actifs

Conditionnement et Electronique de mesure Capteurs actifs  Capteur source de charge (exemple : capteur

Capteur source de charge (exemple : capteur piézo-électrique)

Modèle du capteur générateur de charges : q capteur C c C i R i
Modèle du capteur générateur de charges :
q capteur
C c
C i
R i
conditionneur
Vm

V m =

q c

C c +C i

la résistance interne d'entrée R i introduit une

décharge de la source (circuit du premier ordre) Si la décharge est trop rapide (constante de temps faible), la mesure est impossible.

Un tel capteur n'est adapté que pour des mesures à valeur moyenne nulle (accélération/ vibration par exemple)

Convertisseur charge/tension : amplificateur de charges

q

capteur

charge/tension : amplificateur de charges q capteur C c Cm - + Vm  Le capteur

C c

charge/tension : amplificateur de charges q capteur C c Cm - + Vm  Le capteur
Cm - +
Cm
-
+
Vm
Vm

Le capteur devient source de charges à tension nulle (et constante). Sa capacité parallèle n'intervient pas dans la valeur mesurée. La bande passante est largement augmentée si le capteur présente une impédance fortement capacitive.

V

m =− q c C m

Un circuit auxiliaire est nécessaire pour assurer la compensation de la dérive de l'intégrateur

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

10

Vm

Conditionnement et Electronique de mesure

Capteurs passifs

Vm Conditionnement et Electronique de mesure Capteurs passifs  Capteur résistif (exemple : sonde température PT100)

Capteur résistif (exemple : sonde température PT100)

Mesure par générateur de courant

Rc

i m

PT100) Mesure par générateur de courant Rc i m Zi conditionneur V m = R c

Zi

conditionneur

par générateur de courant Rc i m Zi conditionneur V m = R c i m

V m = R c i m

la mesure est directement proportionnelle à la valeur de résistance du capteur (linéarité

intrisèque de la mesure si Zi

la tension aux bornes de la résistance est non nulle , le générateur de courant travaille à tension variable (erreur de mesure si imparfait)

)

Montage élémentaire d'un générateur de courant:

V ref

+

élémentaire d'un générateur de courant: V ref + - R 1 i m R c V

-

élémentaire d'un générateur de courant: V ref + - R 1 i m R c V
R 1 i m R c
R
1
i m
R c

V +

V ref = R 1 i m +V be

Le transistor se comporte en générateur de courant de valeur :

V m

i m

=

V ref V be

R 1

La mesure de R c est directement référencé à la

masse

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

11

Conditionnement et Electronique de mesure

Capteurs passifs

Conditionnement et Electronique de mesure Capteurs passifs  Capteur résistif (exemple : sonde température PT100)

Capteur résistif (exemple : sonde température PT100)

Montage dit "potentiométrique" (diviseur de tension)

R g R c V m = pour R g =0 R c +R 1
R g
R
c
V m =
pour
R g =0
R c +R 1 V cc
R
+
1
V cc
la mesure V m est liée à la valeur de
résistance R m par une loi non-linéaire
-
R c
V m
sensibilité
Pont diviseur potentiom étrique (R1=1k, Vcc=5v)
R
2.5
1
σ=
(R c +R 1 ) 2 V cc
2.0
La sensibilité est maximale pour
R 1 =R c
1.5
Elle est alors :
1.0
V cc
σ=
4 R 1
0.5
0.0
0
100
200
300
400
500
600
700
800
900
1000
Rcapteur en ohm
Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures
Vmesure en V

12

Conditionnement et Electronique de mesure

Capteurs passifs

Conditionnement et Electronique de mesure Capteurs passifs  Capteur résistif (exemple : sonde température PT100)

Capteur résistif (exemple : sonde température PT100)

Montage en pont (double diviseur de tension)

R g C R 1 R c V m + D V cc - R
R g
C
R 1
R c
V m
+
D
V
cc
-
R 2
R 3

On suppose que R g est négligeable (V cc référence de tension stabilisée)

en A :

A

V

A

=

R

3

R 3 +R c

V

cc

V m = V D V A =

en D :

V D =

R 1 R c R 2 R (R 1 +R 2 )(R 3 +R c ) V cc

3

R 1

R 1 +R 2

V cc

3 + R c ) V c c 3 R 1 R 1 + R 2

B

Le pont est dit équilibré lorsque V m = 0

Pour cette valeur des résistances, les branches droites et gauches donnent le même rapport de division de Vcc.

R 1 R c = R 2 R 3

Pour simplifier la construction, on adopte souvent

avec

R 1 = R 2 = R 3 = R c0

R c0

valeur de référence du capteur (point particulier)

V m =

R 1 R c R 2 R 3

R c0 R c R c0

2

(R 1 +R 2 )(R 3 + R c ) V cc = 2 R c0 (R c0 +R

c ) V cc

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

13

Conditionnement et Electronique de mesure

Capteurs passifs

Conditionnement et Electronique de mesure Capteurs passifs  Capteur résistif (exemple : sonde température PT100)

Capteur résistif (exemple : sonde température PT100)

Montage en pont (double diviseur de tension)

Etude variationnelle :

on suppose que

R c = R c0 R

d'où :

V m =

Δ R/ R c0

1R/2 R c0

V cc

4

2

c0

V m = R c0 (R c0 R)−R

2

R c0 (2R c0 R)

Pour des petites variations de résistance, la réponse est quasi-linéaire :

V cc =

R c0 Δ R

+2 R c0 Δ R V cc

4 R

2

c0

V m = Δ R

R c0

V cc

4

Dans le cas général, la sensibilité peut s'exprimer en fonction de

α=Δ R/ R c0

en considérant que

1

1+α/2 1−α/2

la tension de sortie s'exprime par :

,

V m =α(1−α/2) V cc

4

:

V m =

α

V cc

1+α/2

4

Cette relation montre le terme d'erreur de non-linéarité en

une correction pour être utilisable sur de grandes étendues de mesure de résistance.

2

α

. Le pont de mesure demande donc

mesure de résistance. 2 α . Le pont de mesure demande donc Pierre Bonnet – Master

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

14

Conditionnement et Electronique de mesure

Mesure de la tension

et Electronique de mesure Mesure de la tension  Problématique de la mesure de tension Les

Problématique de la mesure de tension

Les signaux issus de capteurs sont généralement de faible niveau et doivent être amplifiés. Le signal utile est généralement une différence de potentiel entre deux points, alors que les outils de mesure usuels (amplificateur opérationnel) évaluent le potentiel par rapport à une référence imposée appelée masse .

A ampli/ capteur V C V A condionneur B V m V B
A
ampli/
capteur
V C
V A
condionneur
B
V m
V
B

A. A ampli/ capteur V C V A condionneur B V m V B M B

M
M

B

V mc
V mc
capteur V C V A condionneur B V m V B A M B V mc

schéma équivalent

La tension de mesure Vc issue d'un capteur est la différence de potentiel entre les deux conducteurs A et B:

V C = V A V B

On appelle tension de mode commun

D'où

V A = V mc + V C

2

V mc = (V A +V B )

2

et

V B = V mc V C

2

La tension de mode mode peut être très importante devant la tension de signal (plusieurs volts pour un signal de quelques millivolts). Elle peut être stable , mais le plus souvent, elle est perturbée par des grandeurs externes (sources de bruits, couplages )

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

15

par des grandeurs externes (sources de bruits, couplages ) Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs

Conditionnement et Electronique de mesure

Mesure de la tension

et Electronique de mesure Mesure de la tension  Amplification différentielle La méthode la plus

Amplification différentielle

La méthode la plus courante de mesure de potentiels dits "flottants" est le voltmètre. Cet appareil permet d'évaluer la différence de potentiel entre ses deux points de mesure ; son usage est limité à l'observation. En effet, sa conception même est de ne pas avoir de référence de masse ; son emploi est donc impossible pour une instrumentation couplée à d'autres équipements électroniques (PC par exemple).

L'outil de mesure utilisé en instrumentation est l'amplificateur différentiel, composé de 2 amplificateurs et d'un soustracteur.

+ A 1 + - - A 2
+
A 1
+
-
-
A 2

V-

V+

La tension de sortie est :

V s = A 1 V + A 2 V -

de sortie est : V s = A 1 V + − A 2 V -

Vs

V cm = V + + V - On pose : et = V +
V cm = V + + V -
On pose :
et
= V + − V -
d'où
V s = A 1 (V mc + V diff /2)− A 2 (V mc − V diff /2)
V diff
2
A 1 + A 2
On définit le gain de mode commun
A
1 − A
cm = A
2 et le gain différentiel
A diff =
2
A diff
+ 1
avec
τ=
taux de réjection du mode commun
τ V mc )
V s = A diff (V diff
A mc

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

16

Conditionnement et Electronique de mesure

Mesure de la tension

et Electronique de mesure Mesure de la tension  Modélisation de l'amplificateur différentiel

Modélisation de l'amplificateur différentiel

L'amplificateur différentiel se présente comme un amplificateur opérationnel, avec les mêmes défauts inhérents à réalisation technologique.

+ + - I + + V offset A.0. idéal - - I +
+
+
-
I +
+
V offset
A.0.
idéal
-
-
I +

Défauts statiques :

- courants d'entrée

- tension d'offset

2 Z cm + Z S + Z d - - A diff V diff
2 Z cm
+
Z S
+
Z d
-
-
A diff V diff
2 Z cm
A cm V cm

Défauts dynamiques :

- impédances d'entrée de mode commun et différentielle - impédance de sortie

de mode commun et différentielle - impédance de sortie Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

17

Conditionnement et Electronique de mesure

Mesure de la tension

et Electronique de mesure Mesure de la tension  Exemple de caractéristiques d'amplificateur

Exemple de caractéristiques d'amplificateur différentiel moderne TL 2372/TL2374

d'amplificateur différentiel moderne TL 2372/TL2374 Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures
d'amplificateur différentiel moderne TL 2372/TL2374 Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

18

Conditionnement et Electronique de mesure

Mesure de la tension

et Electronique de mesure Mesure de la tension  Exemple de caractéristiques d'amplificateur

Exemple de caractéristiques d'amplificateur différentiel moderne TL 2372/TL2374 (suite)

différentiel moderne TL 2372/TL2374 (suite) Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures
différentiel moderne TL 2372/TL2374 (suite) Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures
différentiel moderne TL 2372/TL2374 (suite) Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

19

Conditionnement et Electronique de mesure

Mesure de la tension

et Electronique de mesure Mesure de la tension  Amplificateur d'instrumentation L'amplificateur

Amplificateur d'instrumentation

L'amplificateur d'instrumentation est l'amplificateur différentiel idéal .

Caractéristiques souhaitées :

- mesure de la différence de potentiel pour une forte étendue de mode commun

V s = A diff (V + V - )

- impédance d'entrée infinie pour ne pas perturber le circuit à mesurer

- impédance de sortie nulle (pas d'affaiblissement du signal sous l'effet d'une charge de sortie)

- taux de réjection de mode commun infini (en valeur ou en dB)

- Gain différentiel réglable pour un moyen simple (choix d'une résistance, liaison numérique )

La réalisation de l'amplificateur d'instrumentation est souvent basée sur un ou plusieurs amplificateurs opérationnels .

basée sur un ou plusieurs amplificateurs opérationnels . Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

20

Conditionnement et Electronique de mesure

Mesure de la tension

et Electronique de mesure Mesure de la tension  Amplificateur d'instrumentation  Montage à

Amplificateur d'instrumentation

Montage à Amplificateur opérationnel sommateur/soustracteur (idéal)

Ve 2

Ve 1

R2 R1 + V cc - + V DD - R3 R4
R2
R1
+
V cc
-
+
V DD -
R3
R4

Vs

V + =

R

4

R

3 +R 4

Ve 1

en régime linéaire :

V - =

V + = V -

R

2

R

1 +R 2

D'où :

Vs = R 1 +R 2

R 1

[

R

4

R

3 +R 4

Ve 1

Pour avoir le même gain sur les deux entrées, on choisit

D'où :

Vs = R 2 ( Ve 1 − Ve 2 ) R 1
Vs = R 2
( Ve 1 − Ve 2 )
R
1

R

1

=R 3

et

R

2 =R 4

Ve 2 +

R

1

R 1 + R 2

Vs

+R 2 Ve 2 ]

R

2

R

1

Ce montage présente l'inconvénient de présenter une impédance d'entrée de l'ordre de grandeur de R1

. Ce montage n'est donc adapté que si Ve1 et Ve2 sont des sources de tension pures (sorties d'autres amplis)

Le taux de réjection du mode commun est directement lié à la stricte égalité des résistances .

directement lié à la stricte égalité des résistances . Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

21

Conditionnement et Electronique de mesure

Mesure de la tension

et Electronique de mesure Mesure de la tension  Amplificateur d'instrumentation à 3 amplis Le

Amplificateur d'instrumentation à 3 amplis

Le montage est le suivant :

R2

V cc + + V 2 - R V DD - V' 2 R R
V cc +
+
V 2
-
R
V DD -
V' 2
R
R
+
V cc
-
R G
R
+
V DD -
R
V' 1
V cc +
R
-
V 1
+
V DD -

Vs

Les entrées sont amplifiées par des étages suiveurs dont l'impédance d'entrée dynamique est très élevée.

V ' 1 =(1+ R )V 1 R V 2

R G

R g

V ' 2 =(1+ R )V 2 R

R

R g V 1

G

R V S =(1+2 )(V 1 − V 2 ) R G
R
V S =(1+2
)(V 1 − V 2 )
R G

Le gain se fixe avec une seule résistance R G ; il est au minimum de 1 .

une seule résistance R G ; il est au minimum de 1 . Pierre Bonnet –

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

22

Conditionnement et Electronique de mesure

Mesure de la tension

et Electronique de mesure Mesure de la tension  Amplificateur d'instrumentation : exemple

Amplificateur d'instrumentation : exemple commercial

Amplificateur d'instrumentation : exemple commercial Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures
Amplificateur d'instrumentation : exemple commercial Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

23

Conditionnement et Electronique de mesure

Exemples de montages

et Electronique de mesure Exemples de montages  Jauges de contraintes Δ R R 0 =

Jauges de contraintes

Δ R R 0
Δ R
R 0

= G Δl l 0

 Jauges de contraintes Δ R R 0 = G Δ l l 0 Pierre Bonnet
 Jauges de contraintes Δ R R 0 = G Δ l l 0 Pierre Bonnet
 Jauges de contraintes Δ R R 0 = G Δ l l 0 Pierre Bonnet

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

 Jauges de contraintes Δ R R 0 = G Δ l l 0 Pierre Bonnet

24

Conditionnement et Electronique de mesure

Exemples de montages

et Electronique de mesure Exemples de montages  Sonde température PT100 pont de mesure /transmetteur
et Electronique de mesure Exemples de montages  Sonde température PT100 pont de mesure /transmetteur

Sonde température PT100

de mesure Exemples de montages  Sonde température PT100 pont de mesure /transmetteur montage 3 fils
de mesure Exemples de montages  Sonde température PT100 pont de mesure /transmetteur montage 3 fils

pont de mesure /transmetteur

 Sonde température PT100 pont de mesure /transmetteur montage 3 fils pour compensation de la résistance
 Sonde température PT100 pont de mesure /transmetteur montage 3 fils pour compensation de la résistance

montage 3 fils pour compensation de la résistance des fils de câblage

pour compensation de la résistance des fils de câblage Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

25

Conditionnement et Electronique de mesure

Exemples de montages

et Electronique de mesure Exemples de montages  Sonde température à diode v I I En

Sonde température à diode

v I I
v
I
I

En polarisation directe :

I

= I 0 e

qv

kT

avec

I 0 = C T m e

v v Φ

hauteur de la bande interdite (1,12V pour le siliicum )

C

constante dépendant de la géométrie de la jonction

m

coefficient voisin de 3

e

≈ 1,602 ×10-19 C

k

constante de Boltzman

(1.380 6488(13)×10 23 J/K)

qv Φ

kT

Le capteur est mesuré pour une température de référence T 1 ; soit v 1 la tension pour un courant I

donné. La tension mesurée à la température T est :

v(T)=v 1

T

T 1

+ v Φ (1T )+ m kT ln T

T 1

q

T 1

Cette relation n'est pas linéaire, mais pour des composants spécialisés, l'erreur est de 1°C dans la gamme [0 100°C]. La sensibilité thermique d'une diode 1N4148 est de l'ordre de –2,15mV/°C

Vcc

R _ +
R
_
+
diode 1N4148 est de l'ordre de –2,15mV/°C Vcc R _ + R2 R1 _ + ajustage
diode 1N4148 est de l'ordre de –2,15mV/°C Vcc R _ + R2 R1 _ + ajustage
diode 1N4148 est de l'ordre de –2,15mV/°C Vcc R _ + R2 R1 _ + ajustage
diode 1N4148 est de l'ordre de –2,15mV/°C Vcc R _ + R2 R1 _ + ajustage
diode 1N4148 est de l'ordre de –2,15mV/°C Vcc R _ + R2 R1 _ + ajustage
diode 1N4148 est de l'ordre de –2,15mV/°C Vcc R _ + R2 R1 _ + ajustage
R2 R1 _ +
R2
R1
_
+

ajustage

du zéro

de –2,15mV/°C Vcc R _ + R2 R1 _ + ajustage du zéro montage économique avec

montage économique avec résistance R d'injection du courant

économique avec résistance R d'injection du courant Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

26

Conditionnement et Electronique de mesure

Exemples de montages

et Electronique de mesure Exemples de montages  Capteur de luminance BPW34 La diode peut être

Capteur de luminance

de mesure Exemples de montages  Capteur de luminance BPW34 La diode peut être utilisée en

BPW34

La diode peut être utilisée en deux modes :

- en générateur photovoltaïque - en source de courant , la diode étant polarisée en inverse

en source de courant , la diode étant polarisée en inverse V + i La tension

V+

i La tension en générateur étant peu dépendante de l'éclairement, seul le montage en courant est utilisable une mesure de lumière.

le montage en courant est utilisable une mesure de lumière. Pierre Bonnet – Master GSI -
le montage en courant est utilisable une mesure de lumière. Pierre Bonnet – Master GSI -

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

montage en courant est utilisable une mesure de lumière. Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs

27

Conditionnement et Electronique de mesure

Exemples de montages

et Electronique de mesure Exemples de montages  Capteur de luminance BPW34 Les caractéristiques

Capteur de luminance

de mesure Exemples de montages  Capteur de luminance BPW34 Les caractéristiques essentielles pour le mesure

BPW34

Les caractéristiques essentielles pour le mesure sont :

- la sensibilité spectrale, spécifique à chaque type de capteur ; généralement différente de la courbe CIE - le courant d'obscurité, fonction directe de la température .

d'obscurité, fonction directe de la température . R - + Vm Montage en photo-générateur à tension
R - +
R
-
+
Vm
Vm

Montage en photo-générateur à tension nulle avec amplificateur de trans-impédance (ampli de courant)

avec amplificateur de trans-impédance (ampli de courant) Vcc R - + Vm Montage en polarisation inverse

Vcc

R - + Vm
R
-
+
Vm

Montage en polarisation inverse avec mesure du courant de fuite inverse

polarisation inverse avec mesure du courant de fuite inverse Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

inverse Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures courbe CIE de sensibilité spectrale
inverse Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures courbe CIE de sensibilité spectrale

courbe CIE de sensibilité spectrale de l'oeil

28

Conditionnement et Electronique de mesure

Exemples de montages

et Electronique de mesure Exemples de montages  Mesure de température par thermocouple Un thermocouple

Mesure de température par thermocouple

Un thermocouple est une jonction entre deux matériaux conducteurs de nature différente porté à une

température

θ non-nulle. Ce couple est le siège d'une tension ayant deux origines distinctes qui se superposent.

La soudure produit une tension liée à la nature des conducteurs et à la température absolue . C'est l'effet thermoélectrique découvert par Seebeck en 1821.

-

A V B
A
V
B

θ

- L'effet inverse de l'effet Seebeck est l'effet Peltier : le passage d'un courant dans une jonction de deux matériaux provoque la diminution ou l'augmentation de température de cette jonction.

- l'effet Thomson est l'apparition d'une fem le long d'un conducteur lorsque celui-ci est soumis à un gradient de

température.

θ 1

θ 2

X

X

V
V
soumis à un gradient de température. θ 1 θ 2 X X V L'effet thermoélectrique est

L'effet thermoélectrique est la somme des tensions de Seebeck et de Thomson . La sensibilité globale est

entre 1 et 70 µV/°C pour

des combinaisons de métaux standards.

1 et 70 µV/°C pour des combinaisons de métaux standards. Pierre Bonnet – Master GSI -

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

29

Conditionnement et Electronique de mesure

Exemples de montages

et Electronique de mesure Exemples de montages  Mesure de température par thermocouple source :

Mesure de température par thermocouple

de montages  Mesure de température par thermocouple source : Wikipédia Pierre Bonnet – Master GSI

source : Wikipédia

Mesure de température par thermocouple source : Wikipédia Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

30

Conditionnement et Electronique de mesure

Exemples de montages

et Electronique de mesure Exemples de montages  Mesure de température par thermocouple Source : ?????

Mesure de température par thermocouple

de montages  Mesure de température par thermocouple Source : ????? Coefficients de sensibilité des

Source : ?????

Coefficients de sensibilité des thermocouples usuels

La sensibilité d'un thermocouple n'est pas constante : la courbe de réponse n'est donc pas linéaire . Il faudra donc corriger la mesure électrique pour exploiter correctement un thermocouple sur une large gamme de température. Pour les types J et K , les plus courants industriellement, la variation de sensibilité est souvent négligée.

la variation de sensibilité est souvent négligée. Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

31

Conditionnement et Electronique de mesure

Exemples de montages

et Electronique de mesure Exemples de montages  Mesure de température par thermocouple La mesure

Mesure de température par thermocouple

La mesure directe de la tension thermoélectrique ne permet pas d'évaluer

à la température

θ 1

et

θ 2

s'ajoutent à la tension principale.

θ . En effet, les sources secondaires

θ

θ 1 C A V B C θ 2
θ 1
C
A
V
B
C
θ 2

V = V CA 1 )+ V AB (θ)+ V BC 2 )

Pour

que la tension mesurée est fonction de l'écart (

quel que soit le matériau C utilisé.

θ θ 1 2 0

1

=θ =θ

2

0

(jonction isotherme) , on peut montrer

θ−θ 0

)

 Montage avec soudure froide θ ref C A θ θ 0 B V θ
 Montage avec soudure froide
θ ref
C
A
θ
θ 0
B
V
θ ref
θ 0
C
A

bornier isotherme

V = V CA 0 )+ V AB (θ)+ V BA ref )+ V AC 0 ) = V AB (θ)+ V BA ref ) = V AB (θ)− V AB ref )

En supposant la réponse linéaire (petits écarts) :

V = V AB (θ−θ ref )

Ce montage est peu employé de nos jours, car il est difficile de disposer d'une source de température de référence. elle nécessite un contrôle de température

de référence. elle nécessite un contrôle de température Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

32

Conditionnement et Electronique de mesure

Exemples de montages

et Electronique de mesure Exemples de montages  Mesure de température par thermocouple La mesure

Mesure de température par thermocouple

La mesure moderne de la tension thermoélectrique fait appel à un couplage direct isotherme avec l'appareil de mesure .

compensation de soudure froide θ 0 C A ampli + + C différentiel B mesure
compensation de soudure froide
θ 0
C
A
ampli
+ +
C
différentiel
B
mesure
brute
bornier isotherme

mesure

corrigée

θ

La température de bornier étant dans un domaine restreint, il est possible d'employer un moyen simple de son évaluation : semi-conducteur, diode, PT100

simple de son évaluation : semi-conducteur, diode, PT100 mini- connecteurs isothermes module de mesure rail DIN
simple de son évaluation : semi-conducteur, diode, PT100 mini- connecteurs isothermes module de mesure rail DIN

mini-

connecteurs

isothermes

: semi-conducteur, diode, PT100 mini- connecteurs isothermes module de mesure rail DIN t h e r

module de mesure rail DIN

PT100 mini- connecteurs isothermes module de mesure rail DIN t h e r m o c

thermocouple "nu"

thermocouple protégé

o u p l e " n u " thermocouple protégé Pierre Bonnet – Master GSI

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

33

Conditionnement et Electronique de mesure

Exemples de montages

et Electronique de mesure Exemples de montages  Mesure de température par thermocouple Exemple

Mesure de température par thermocouple

Exemple commercial :

Prend en charge tout type de thermocouple , avec correction de la linéarité (DSP intégré)

, avec correction de la linéarité (DSP intégré) Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes
, avec correction de la linéarité (DSP intégré) Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes

Pierre Bonnet – Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures

34