Vous êtes sur la page 1sur 50

ENERGIE SOLAIRE

ENERGIE SOLAIRE F.Krugler Juillet 2004 1.1 Principes 1.2 Gamme 1.3 Options

F.Krugler Juillet 2004

1.1 Principes

1.2 Gamme

1.3 Options

PPririnnccipipeess dduu cchhaauuffffaaggee ssoollaaiirere

F.Krugler Juillet 2004

Moyenne en Europe à 150 Mil.km
Moyenne en Europe
à
150 Mil.km

F.Krugler Juillet 2004

Les constantes solaires

Par absorption de l‘air, des océans et des continents, le rayonnement solaire transmet son énergie à la terre.

En réchauffant la terre à une température moyenne de 15°C, il est source de vie.

L‘ensoleillement terrestre:

SOLEIL 0,1 kW/m2 Pertes par réflexion Atmosphère 0,3 kW/m2 Pertes par absorption 0,2 à 0,4
SOLEIL
0,1 kW/m2
Pertes par réflexion
Atmosphère
0,3 kW/m2
Pertes par absorption
0,2 à 0,4 kW/m2
Rayonnement diffus
Pertes du collecteur
Rayonnement global
Puissance des collecteurs
Terre

F.Krugler Juillet 2004

La puissance en fonction de la météo:

Le rayonnement diffus représente environ 300 – 400 W/m 2 L‘énergie solaire maxi disponible peut atteindre 1.000 W/m 2

Ciel bleu
Ciel bleu

F.Krugler Juillet 2004

Légers nuages Soleil voilé
Légers nuages
Soleil voilé
Jour gris d’hiver
Jour gris d’hiver

L‘ensoleillement annuel en kWh/m 2 :

Exemple : Énergie disponible : 1.100 kWh/m 2 / an Énergie récupérée (Avec rendement panneau 60%) :

660 KWh/m 2 / an

1 litre de fioul = 10 kWh soit 66 l récupérée au m 2 de surface

60%) : 660 KWh/m 2 / an 1 litre de fioul = 10 kWh soit 66

F.Krugler Juillet 2004

Les différentes applications:

Pour la production d’Eau Chaude Sanitaire

Appoint chaudière
Appoint
chaudière

Energie solaire

F.Krugler Juillet 2004

Les différentes applications:

Pour la production d’Eau Chaude Sanitaire et Le soutien au chauffage

Appoint
Appoint

Energie solaire

chaudière

F.Krugler Juillet 2004

Taux de couverture annuel:

Taux de couverture: 51% janv mars mai juil sept nov Solaire Besoin en E.C.S. Appoint
Taux de couverture: 51%
janv
mars
mai
juil
sept
nov
Solaire
Besoin en E.C.S.
Appoint

Le taux de couverture moyen est de 50 à 60% des besoins en eau chaude sanitaire

Les fluctuations sont dues aux conditions atmosphériques.

F.Krugler Juillet 2004

Les différentes applications:

Soleil Système actif Système passif Thermique Electrique Photovoltaïque Basse température Haute température
Soleil
Système actif
Système passif
Thermique
Electrique
Photovoltaïque
Basse température
Haute température
Piscine
Syst.concentriques
E.C.S.
Chauffage

F.Krugler Juillet 2004

Composition:

Absorbeur cuivre

Verre de sécurité

Caisson en aluminium

Isolation

F.Krugler Juillet 2004

Principe du capteur

Rayonnement direct Rayonnement indirect Air Absorbeur Isolation Pompe Fluide caloporteur
Rayonnement
direct
Rayonnement
indirect
Air
Absorbeur
Isolation
Pompe
Fluide caloporteur

Principe d‘une installation solaire:

Composition:

Capteurs

Ballon solaire

Tubulure de liaison

Fluide caloporteur

Station (pompe +

organes de sécurité)

Régulation

F.Krugler Juillet 2004

Eau chaude Appoint Pompe Serpentin solaire Régulation Ballon solaire Eau froide
Eau chaude
Appoint
Pompe
Serpentin
solaire
Régulation
Ballon solaire
Eau froide

Principe de la préparation ECS:

Eau chaude Chauffage Capteurs Module Régulation Ballon solaire Chaudière
Eau chaude
Chauffage
Capteurs
Module
Régulation
Ballon solaire
Chaudière

hydraulique

F.Krugler Juillet 2004

Principe du soutien au chauffage:

Eau chaude Chauffage Capteurs Eau Modules froide Régulation Ballon combi Chaudière
Eau chaude
Chauffage
Capteurs
Eau
Modules
froide
Régulation
Ballon combi
Chaudière

hydrauliques

F.Krugler Juillet 2004

Principe chauffage piscine:

Règle de base : Capteurs 1 capteur pour 8 m 2 de surface de bassin
Règle de base :
Capteurs
1 capteur pour 8 m 2 de surface de bassin
avec:
• une couverture de la piscine.
• une température moyenne de l‘eau de 24°C.
Echangeur
Piscine

F.Krugler Juillet 2004

1.2 Gamme

1. OERTLISOL: les capteurs plans

2. Les préparateurs E.C.S. solaires

3. POWERSUN

4. OETROSOL B & C: le régulateur

F.Krugler Juillet 2004

F.Krugler Juillet 2004 1. OERTLISOL Les capteurs plans

F.Krugler Juillet 2004

1. OERTLISOL

Les capteurs plans

F.Krugler Juillet 2004 1. OERTLISOL Les capteurs plans SUN 270 Surface brute Surface nette Poids

F.Krugler Juillet 2004

1. OERTLISOL

Les capteurs plans

SUN 270

Surface brute

Surface nette Poids Absorbeur Revêtement Facteur d’absorption α Emissivité ε Contenance Rendement

m

2

2,70

m

2

2,52

kg

54,5

%

Cuivre Sunselect 95 +/- 1

%

5 +/- 1

l

2,14

%

80,8

1140
1140

F.Krugler Juillet 2004

1. OERTLISOL

2040
2040

Les capteurs plans

SUN 230

Surface brute

Surface nette Poids Absorbeur Revêtement Facteur d’absorption α Emissivité ε Contenance Rendement

m

2

2,32

m

2

2,14

kg

44,5

%

Cuivre Sunselect 95 +/- 1

%

5 +/- 1

l

1,55

%

80,8

F.Krugler Juillet 2004 1. OERTLISOL Les capteurs plans AVANTAGES TECHNIQUES  Caisson rigide et face

F.Krugler Juillet 2004

1. OERTLISOL

Les capteurs plans

AVANTAGES TECHNIQUES

Caisson rigide et face arrière en aluminium, laqué anthracite-noir

Verre de sécurité transparente, translucide à 92 %

Isolation en fibre minérale de forte épaisseur

Méandre en tube cuivre, avec boucle de retour et compensateur intégré

F.Krugler Juillet 2004 1. OERTLISOL Les capteurs plans ABSORBEUR  Utilisation maximum de la surface

F.Krugler Juillet 2004

1. OERTLISOL

Les capteurs plans

ABSORBEUR

Utilisation maximum de la surface active

Dégazage automatique

Transfert optimisé de la chaleur au fluide

Diamètre du tube optimisé

Principe d’irrigation par « Matched-Flow »

RACCORDEMENT DES CAPTEURS

RACCORDEMENT DES CAPTEURS F.Krugler Juillet 2004 1. OERTLISOL Les capteurs plans

F.Krugler Juillet 2004

1. OERTLISOL

Les capteurs plans

RACCORDEMENT DES CAPTEURS F.Krugler Juillet 2004 1. OERTLISOL Les capteurs plans

1. OERTLISOL

REVÊTEMENT SELECTIF

SUNSELECT

Surface anti-reflets

Particules métalliques incrustées dans une matrice céramique

Les capteurs plans

incrustées dans une matrice céramique Les capteurs plans  Multicouche à structure variable F.Krugler Juillet 2004

Multicouche à structure variable

F.Krugler Juillet 2004

BOUCLE DE RETOUR INTEGREE

Départ et retour du même coté:

Montage rapide

Économie de matériel

Esthétique soignée

F.Krugler Juillet 2004

1. OERTLISOL

Les capteurs plans

rapide  Économie de matériel  Esthétique soignée F.Krugler Juillet 2004 1. OERTLISOL Les capteurs plans

1. OERTLISOL

Les capteurs plans

1. OERTLISOL Les capteurs plans TYPES DE MONTAGE  Sur toiture  Intégration en toiture 
1. OERTLISOL Les capteurs plans TYPES DE MONTAGE  Sur toiture  Intégration en toiture 

TYPES DE MONTAGE

Sur toiture

Intégration en toiture

Sur terrasse

Les capteurs plans TYPES DE MONTAGE  Sur toiture  Intégration en toiture  Sur terrasse

F.Krugler Juillet 2004

POSSIBILITES DE MONTAGE

Vertical juxtaposé

Horizontal juxtaposé

Horizontal superposé

F.Krugler Juillet 2004

1. OERTLISOL

Les capteurs plans

2. Préparateurs OBS 301 / 401

F.Krugler Juillet 2004

2. Préparateurs OBS 301 / 401 F.Krugler Juillet 2004 PREPARATEUR SOLAIRE

PREPARATEUR SOLAIRE

2. Préparateurs OBS 301 / 401 F.Krugler Juillet 2004 PREPARATEUR SOLAIRE
F.Krugler Juillet 2004 OBS 301 / 401 PREPARATEUR SOLAIRE EXEMPLE: Installation avec: DPSM 3025 LP

F.Krugler Juillet 2004

OBS 301 / 401

PREPARATEUR SOLAIRE

EXEMPLE:

Installation avec:

DPSM 3025 LP & 2 circuits chauffage en combinaison avec un système solaire

OERTLISOL SUN (capteur plan) et ballon OBS 301 ou 401 pour l’ECS

F.Krugler Juillet 2004 OBS 301 / 401 PREPARATEUR SOLAIRE CARACTERISTIQUES  Réchauffage indirect du ballon

F.Krugler Juillet 2004

OBS 301 / 401

PREPARATEUR SOLAIRE

CARACTERISTIQUES

Réchauffage indirect du ballon avec 2 serpentins

Cuve en acier, protégée par un émail vitrifié à haute teneur en quartz de qualité alimentaire

2 serpentins largement dimensionnés et émaillés

F.Krugler Juillet 2004

OB 150 / 200

PREPARATEUR INDEPENDANT

F.Krugler Juillet 2004 OB 150 / 200 PREPARATEUR INDEPENDANT

OB 150 / 200

PREPARATEUR INDEPENDANT

OB 150 / 200 PREPARATEUR INDEPENDANT CARACTERISTIQUES  Réchauffage indirect du ballon par serpentin.  Cuve

CARACTERISTIQUES

Réchauffage indirect du ballon par serpentin.

Cuve en acier, protégée par un émail vitrifié à haute teneur en quartz de qualité alimentaire

Serpentin largement dimensionné et émaillé

F.Krugler Juillet 2004

F.Krugler Juillet 2004

OBES 201/301/501

PREPARATEUR MONO-SERPENTIN

F.Krugler Juillet 2004 OBES 201/301/501 PREPARATEUR MONO-SERPENTIN

OBES 201/301/501

PREPARATEUR MONO-SERPENTIN

OBES 201/301/501 PREPARATEUR MONO-SERPENTIN F.Krugler Juillet 2004 EXEMPLE: Installation avec: un système solaire à

F.Krugler Juillet 2004

EXEMPLE:

Installation avec: un système solaire à appoint électrique

OERTLISOL SUN (capteur plan) et ballon OBES 201, 301 ou 501 pour l’ECS.

OBES 201/301/501

OBES 201/301/501 F.Krugler Juillet 2004 PREPARATEUR MONO-SERPENTIN CARACTERISTIQUES  Réchauffage indirect du ballon

F.Krugler Juillet 2004

PREPARATEUR MONO-SERPENTIN

CARACTERISTIQUES

Réchauffage indirect du ballon par serpentin.

Cuve en acier, protégée par un émail vitrifié à haute teneur en quartz de qualité alimentaire

Serpentin largement dimensionné et émaillé

Résistance électrique, en option

F.Krugler Juillet 2004 3. POWERSUN PREPARATEUR SOLAIRE

F.Krugler Juillet 2004

3. POWERSUN

PREPARATEUR SOLAIRE

F.Krugler Juillet 2004 POWERSUN PREPARATEUR SOLAIRE

F.Krugler Juillet 2004

POWERSUN

PREPARATEUR SOLAIRE

F.Krugler Juillet 2004 POWERSUN PREPARATEUR SOLAIRE
F.Krugler Juillet 2004 POWERSUN PREPARATEUR SOLAIRE CARACTERISTIQUES  Réchauffage indirect (maxi = 7,5 m 2

F.Krugler Juillet 2004

POWERSUN

PREPARATEUR SOLAIRE

CARACTERISTIQUES

Réchauffage indirect

(maxi = 7,5 m 2 de capteurs plans)

avec 1 serpentin chauffage, et 2 serpentins solaires.

Complètement équipé:

pré-monté et pré-câblé.

Tous les raccordements sont vers l’arrière

Régulation « matched-flow » OETROSOL B embarquée avec la commande d’inversion

Résistance électrique, en option

POWERSUN

PREPARATEUR SOLAIRE

POWERSUN PREPARATEUR SOLAIRE EXEMPLE: Installation avec: DPSM 3025 LP & 2 circuits chauffage en combinaison avec

EXEMPLE:

Installation avec:

DPSM 3025 LP & 2 circuits chauffage en combinaison avec un système solaire

OERTLISOL SUN (capteur plan) et ballon complet POWERSUN

OB3S 350 pour l’ECS

F.Krugler Juillet 2004

F.Krugler Juillet 2004

4. OETROSOL

REGULATION SOLAIRE

F.Krugler Juillet 2004 OETROSOL REGULATION SOLAIRE  Principe d’irrigation « Matched-Flow »  Régulation

F.Krugler Juillet 2004

OETROSOL

REGULATION SOLAIRE

Principe d’irrigation « Matched-Flow »

Régulation auto-adaptative

Fonction d’optimisation

Programmation intuitive

2 Modèles: « B » ou « C »

OETROSOL B:

Étudié pour gérer un ballon solaire avec 1 ou (2) serpentin(s) :

il peut s’intégrer dans la station solaire OKS

Il est d’origine sur le POWERSUN.

OETROSOL C:

Étudié pour gérer un système solaire avec échangeur externe (échangeur à plaques) :

Il est d’origine sur l’OECOSUN

F.Krugler Juillet 2004

OETROSOL

REGULATION SOLAIRE

(échangeur à plaques) :  Il est d’origine sur l’OECOSUN F.Krugler Juillet 2004 OETROSOL REGULATION SOLAIRE
(échangeur à plaques) :  Il est d’origine sur l’OECOSUN F.Krugler Juillet 2004 OETROSOL REGULATION SOLAIRE

OETROSOL

REGULATION SOLAIRE

LE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Marche pompe à ∆ t = 10°K et T° capteur > 30°C,

Phase 1: T° capteur = 55°C par injection en bas du ballon

Phase 2: T° capteur = 55°C injection dans le haut du ballon (les serpentins du haut & du bas sont en série)

Phase 3: Maintenir la T° capteur à 55°C avec la modulation de la pompe.

Phase 4: Protéger le système contre la surchauffe

Protection des capteurs et du ballon contre la surchauffe par refroidissement nocturne.

Phase de vaporisation éventuelle maîtrisée

F.Krugler Juillet 2004

F.Krugler Juillet 2004 OETROSOL REGULATION SOLAIRE LA STATION SOLAIRE COMPLETE  Nouveau Design  Prévue

F.Krugler Juillet 2004

OETROSOL

REGULATION SOLAIRE

LA STATION SOLAIRE COMPLETE

Nouveau Design

Prévue pour recevoir la régulation

Dégazage automatique

Nouvelle technique en ¾".

Pas de réglage de débit à faire

Nouvelles pompes 6, 9, jusqu’à. 11 mètres

Compatible avec la nouvelle régulation

1.3 Options

F.Krugler Juillet 2004

Les options

Pour la préparation de l‘ECS et (ou) le soutien au chauffage

Régulations murales

Régulation Oetrosol „B“ pour l’ECS

Régulation Oetrosol „C“ pour le chauffage et l’ECS

Régulation Oetrosol „C“ pour le chauffage et l’ECS Stations hydrauliques murales Station complète OKS 6-10

Stations hydrauliques murales

Station complète OKS 6-10 < 10 m2 Station hydraulique OKS 9-20 < 20 m2

F.Krugler Juillet 2004

N° colis

EC 182

EC 183

EC 180

EC 181

Les options

Remplissage des installations

N° colis

Pompe manuelle Pompe électrique

80

EG 125

EG

F.Krugler Juillet 2004
F.Krugler Juillet 2004

Station de remplissage avec pompe et bidon sur chariot

EG

81

Testeur EG 102

Aéromètre EG 103
Aéromètre EG 103

F.Krugler Juillet 2004

Les options

Contrôle du fluide caloporteur

Réfractomètre EG 104

Les options

Les options pour raccordement hydraulique:

Colis de base pour 2 capteurs plans:

Les options Les options pour raccordement hydraulique: Colis de base pour 2 capteurs plans: F.Krugler Juillet

F.Krugler Juillet 2004

Les options

Les options pour raccordement hydraulique:

Les options Les options pour raccordement hydraulique: « Duo-Tube » Cu 15 x 10 m Cu

« Duo-Tube » Cu 15 x 10 m Cu 15 x 15 m Cu 18 x 15 m

« Duo-Tube » Cu 15 x 10 m Cu 15 x 15 m Cu 18 x

Colliers de fixation:

Pour Duo-Tube Cu 15 Pour Duo-Tube Cu 18

F.Krugler Juillet 2004

F.Krugler Juillet 2004 Les options Les options pour raccordement hydraulique: Vase d’expansion: 18, 25, 35

F.Krugler Juillet 2004

Les options

Les options pour raccordement hydraulique:

Vase d’expansion:

18, 25, 35 & 50 litres

Support mural pour vase d’expansion:

Max. 25 litres

Fluide caloporteur:

- Concentré L, 10 litres (Glycol à mélanger avec de l’eau)

- Mélange L 40/60, 20 litres

- Mélange LS 50/50, 20 Liter

Pompe manuelle