UNIVERSITE DE SFAX

FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION DE SFAX

COMMISSION D’EXPERTISE COMPTABLE

Demande d’agrément du sujet de mémoire pour l’obtention du diplôme
d’expertise comptable

CONTRIBUTION DE L’EXPERT COMPTABLE A L’OPTIMISATION DU
PROCESSUS BUDGETAIRE DANS UN ETABLISSEMENT HOTELIER

Elaboré par :

Encadré par :

Walid BEN SALAH

Mr Khamoussi HALIOUI

1

PRESENTATION ET INTERET DU SUJET 2. METHODOLOGIE 5. PROBLEMATIQUE 3. LIMITES DE L’ÉTUDE II PLAN DU MEMOIRE III BIBLIOGRAPHIE 2 .SOMMAIRE I NOTICE EXPLICATIVE 1. OBJECTIFS DU SUJET 4.

Compte tenu de ces spécificités. en formant l’équipe de direction à la méthodologie du processus budgétaire et en collectant leurs prévisions tout au long du processus budgétaire. Il va ensuite déterminer son offre de prix par segment de marché afin de « surperformer » les autres hôtels de la place. la sensibilité des clients à l’actualité.…de son activité à venir. de son service. que l’hôtel détermine et propose au marché. le caractère éphémère des modes et des destinations touristiques. 3 . La valeur du service et le prix. Le métier de l’hôtellerie est également un métier par nature très subjectif dans lequel la notion de service et de marketing sont prépondérantes. PRESENTATION ET INTERET DU SUJET L’environnement de l’hôtellerie est. Le spectre de l’analyse interne est également vaste et orienté vers le futur : l’hôtelier va analyser le caractère différentiateur à venir de son design. plus que dans tout autre. un environnement perturbé et changeant : les méthodes de réservation. On ne peut prévoir dans ce secteur en se basant sur des performances passées ou en résumant l’avenir en un indicateur de tendance qui sera appliqué aux résultats de l’année antérieure. par essence. Cette offre de service est difficilement quantifiable et n’a pas de valeur objective.I NOTICE EXPLICATIVE 1. le processus budgétaire doit prendre en compte dans cette industrie. La méthode de collecte de ces informations est enfin très profonde : le budget est le processus d’une équipe et d’un personnel. politiques. Le spectre d’analyse de l’environnement est large et se projette sur l’avenir : l’hôtelier va analyser les facteurs sociologiques. La satisfaction du client va dépendre de l’expérience et du sentiment qu’il a ressentis durant le séjour. sont ainsi par nature difficile à évaluer. il n’est pas le résultat de la réflexion d’un directeur général ou d’un directeur financier. Le besoin de visibilité d’un hôtel réside sur le long terme (stratégie de 1 à 3 ans) dans le cadre de l’établissement du budget annuel ou pluriannuel et sur le court terme (tactique de 1à 3 mois) dans le cadre de la prévision opérationnelle. tous ces facteurs font de l’hôtellerie un secteur volatile et saisonnier. démographiques. L’hôtellerie fabrique du rêve et du bien être. L’expert comptable peut jouer un rôle moteur dans ce processus et contribuer à améliorer la visibilité et l’anticipation du client et favoriser ainsi leur chance de succès dans leur activité par le biais de l’établissement des états prévisionnels. des informations particulièrement subjectives et détaillées afin d’aboutir à une prévision fiable. de son emplacement au sein de son propre établissement. etc.

ni du temps. Il trouvera en annexe un guide budgétaire qui lui servira de support technique dans ce type de mission. Les marchés réagissent de plus en plus vite et de plus en plus brutalement. 2. des modes ou des tendances. d’avoir toute la visibilité nécessaire. Dans cet univers perturbé la visibilité. PROBLEMATIQUE L’environnement de l’hôtelière est aujourd’hui un environnement trouble et perturbé dans lequel les certitudes ont laissé place aux doutes et aux hypothèses. l’anticipation et les qualités managériales sont les seules possibilités de survie à long terme. 4 . il devient un outil d’anticipation et de prévision des performances à venir. c'est-à-dire des connaissances et une culture propre au métier du client.Le praticien peut ensuite apporter toute son expertise de professionnel du chiffre sur les points sensibles de la rentabilité hôtelière. Les avantages concurrentiels se font et se défont en quelques mois au gré desé éé marchés. Le praticien sera en mesure. par le biais de ce processus. du temps et un investissement significatif du cabinet. Il en est tout autrement pour les petites et les moyennes entreprises : le management dans ces entreprises ne dispose. Le processus budgétaire devient dans cette approche plus qu’un simple outil de contrôle des performances passées. en un mot un formidable outil de management qui lui permet de se positionner naturellement en tant que conseil de l’entreprise. Il entre ainsi dans le cœur du métier de son client et se positionne clairement dans son rôle de conseil L’expert comptable dispose de certains atouts pour guider son client et améliorer sa visibilité :  Il bénéficie tout d’abord de la confiance de son client  Il dispose ensuite d’une grande connaissance de l’entreprise et de ses dirigeants  Il intervient ensuite régulièrement et avec proximité Cette mission nécessite souvent une compétence métier. de faire d’une simple mission de prévision une véritable mission de conseil et d’accompagnement de son client. déléguer ou définir efficacement des standards de performance et suivre leur évolution. Le management peut dans ce cas difficilement optimiser ses ressources. Ces contraintes sont souvent maitrisées dans les grands groupes qui disposent de tous les outils en matière d’intelligence économique pour avoir la meilleure visibilité sur leur environnement et ainsi prendre les décisions les plus efficaces. ni des moyens.

La réalisation de cet objectif nécessite l’adoption d’une méthodologie appropriée. en l’occurrence l’hôtellerie. Autrement dit. La question qui se pose est de savoir dans quelle mesure l’expert comptable peut contribuer à l’optimisation du processus budgétaire en vue de faire du budget un véritable outil de management ? La problématique ainsi présentée nous incite à apporter des éléments de réponse aux questions suivantes :  Quelles sont les spécificités du secteur hôtelier exigeant un système budgétaire contingent ?  Qu’en est-il des pratiques budgétaires en vigueur des établissements hôteliers ?  Qu’elles sont les éventuelles insuffisances des systèmes budgétaires actuels ?  Quelles sont les possibilités d’optimisation du processus budgétaire ?  Enfin quelles seront les contributions de l’expert comptable pour l’élaboration d’un guide pratique de procédures budgétaires spécifiques à l’activité hôtelière ? 3. nous adoptons une approche analytique comportant deux parties : une première partie théorique et une deuxième partie traitant un cas pratique : 5 .L’expert comptable disposant de certains atouts peut intervenir dans le cadre du processus budgétaire et contribuer à l’amélioration de la visibilité de ces entreprises. OBJECTIFS DU SUJET L’objectif crucial de cette recherche est de proposer un guide pratique d'élaboration et de fonctionnement d’un système budgétaire au sein d’un établissement hôtelier. nous visons par cette recherche la mise en évidence du concours de l’expert comptable en matière de conception et de mise en application d’un système budgétaire spécifique à une activité particulière. MÉTHODOLOGIE Pour traiter cette problématique. 4.

des tableaux de bord et des pratiques des opérationnels. Le second chapitre sera consacré à l’étude des systèmes budgétaires dans les établissements hôteliers. Le troisième chapitre traitera du rôle de l’expert comptable dans l’optimisation du processus budgétaire  Dans la seconde partie nous analysons les conditions de fonctionnement du système budgétaire au sein d’un établissement hôtelier. est potentiellement lourd. ayant des impacts sur les systèmes de contrôle et le mode de management et peut aboutir à la refonte totale des indicateurs de performance.  La refonte du système budgétaire pourrait se confronter à des résistances des personnes impliquées dans le processus s’il n’y a pas une adhésion totale et implication de la direction générale dans ce projet. nous développons successivement les chapitres suivants : Le chapitre premier présente les spécificités des établissements hôteliers et le système d’information comptable correspondant. Ce projet. Dans la première partie. LIMITES DE L’ÉTUDE Les limites de ce travail peuvent se résumer au tour des points suivants :  L’étude de cas empirique ne permet pas la généralisation du mode de fonctionnement et du mode de gestion budgétaire mais servira tout simplement comme repère pour des établissements ayants des caractéristiques similaires  La refonte du système budgétaire peut être considérée comme un projet en soi ou intégrée dans un projet de refonte des outils de pilotage. 6 . 5. Cette analyse est fondée sur une étude exploratoire suivie par un examen approfondie des pratiques budgétaires en vigueur au sein de cet établissement.

Le département énergie et entretien 3.Notion de système 7 .Le département restauration 3.Les activités annexes Sous-section 2 : Les activités fonctionnelles 1.Un environnement concurrentiel Sous-section 2 : L’organisation de l’industrie hôtelière 1.Le département administration et gestion générale 2.Le concept de « qualité » 4.Les attraits de l’activité et originalité du cycle d’exploitation 3.Les acteurs 3.Le métier de l’hospitalité 2.Les structures et les procédures 4.II.Les environnements Section 2 : Le fonctionnement d’une unité hôtelière Sous-section 1 : Les activités opérationnelles 1. PLAN DU MEMOIRE INTRODUCTION GENERALE PREMIERE PARTIE : LA GESTION BUDGETAIRE AU SEIN DES ETABLISSEMENTS HOTELIERS : SPECIFICITES SECTORIELLES ET ROLE DE L’EXPERT COMPTABLE DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE Chapitre 1 : Spécificités des établissements hôteliers et système d’information comptable correspondant Section 1 : Présentation de l’industrie hôtelière Sous-section 1 :L’environnement de l’industrie hôtelière et les spécificités de l’activité 1.Le département sécurité Section 3 : Le système d’information comptable d’une unité hôtelière Sous-section 1 : L’Uniform System of Accounts : un système de gestion adapté aux établissements hôteliers 1.Le département hébergement 2.La finalité et les objectifs de l’organisation 2.

Les travaux et publications universitaires Conclusion du premier chapitre Chapitre 2 : Le système budgétaire dans les établissements hôteliers Section 1 : Définitions.L’établissement du plan de financement Sous-section 3 : Le budget de trésorerie 1.Principe de couplage du système budgétaire avec le système de décision 3.Principe de couplage du système budgétaire avec un système d’initiateurs lui permettant d’avoir un caractère motivant 6.Les sociétés de consultants 3.Les organismes relevant de l’Etat 4.Principe de non remise en cause des politiques et des stratégies de l’entreprise 4.La budgétisation des investissements 2.Le bilan Sous-section 3 : Les sources d’information externes en matière d’exploitation 1.Budget des produits (Budget revenues) 2.Principe de totalité du système budgétaire 2.Le concept de résultat 2.Principe de contrôlabilité des éléments du budget 5.Fonctionnement.Budget des départements des couts (budget department costs) 3. apports et limites de l’Uniform System Sous-section 2 : L’information interne : l’information comptable de l’entreprise 1.Rôles du budget Sous-section 2 : Les principes de base du système budgétaire 1.Les organisations professionnelles 2.La presse professionnelle spécialisée 5.Budget des frais généraux (General expenses) Sous-section 2 : Le budget d’investissement 1.Définitions 2. rôles et principes de base du système budgétaire Sous-section 1 : Définitions et rôles du budget 1.Principe du contrôle par exception Section 2 : Les différentes catégories de budget d’un établissement hôtelier Sous-section 1 : Le budget d’exploitation 1.2.Présentation et structure de l’Uniform System 3.La prévision des encaissements 8 .

La formulation des politiques à mettre en œuvre 5.Précision 3.L’interprétation des écarts 9 .Définition du contrôle budgétaire 2.La modalité descendante 2.Compatibilité Section 4 : Le contrôle budgétaire Sous-section 1 : Généralités sur le contrôle 1.Horizons de référence de l’analyse 3.La modalité ascendante Sous-section 2 : La pratique : une combinaison des deux méthodes 1.2.La définition des objectifs 4.Le bilan prévisionnel Section 3 : Les procédures d’élaboration des budgets Sous-section 1 : L’élaboration des budgets : processus ascendant ou descendant 1.Caractéristiques des écarts constatés 2.Diffusion des instructions budgétaires de la hiérarchie 6.Choix des écarts significatifs 2.Les études préparatoires : Formulations des hypothèses et des prévisions sur l’évolution de l’environnement de l’entreprise (analyse interne et externe) 3.Procédures de constat Sous-section 3 : La gestion et l’interprétation des écarts 1.Finalisation du support de référence 10.La fixation des objectifs et des politiques 2.Actualisation Sous-section 3 : Les facteurs clés de succès du processus budgétaire 1.Mensualisation des budgets 11.Rapidité 2.Consolidation des budgets 8.La prévision des décaissements 3.Construction du budget par les directions opérationnelles 7.L’établissement du budget de trésorerie Sous-section 4 : Les états financiers prévisionnels 1.Responsabilisation 4.Les différentes étapes du contrôle budgétaire Sous-section 2 : La constatation des écarts budgétaires 1.L’état de résultat prévisionnel 2.Discussion et approbation 9.

Procédures de gestion 5.Moyens Sous-section 4 : Sorties Sous-section 5 : Indicateurs de performance Section 2 : L’optimisation technique du processus budgétaire Sous-section 1 : L’examen du budget commercial 1.Nature de l’action corrective 2.Les rapports de contrôle 3.Identification des principales opportunités de sous-traitance 10 .Données et hypothèses d’environnement 3.Les réunions de suivi budgétaire Sous-section 5 : Nature et propriétés de l’action corrective 1.Sous-section 4 : Les supports du contrôle budgétaire 1.Lettre de cadrage 2.Clients indirects Sous-section 2 : Finalités Sous-section 3 : Entrées 1.Analyse des dépenses commerciales 4.Analyse du risque commercial Sous-section 2 : L’examen de la productivité 1.L’analyse concurrentielle 2.L’analyse des plannings prévisionnels des départements opérationnels Sous-section 3 :L’examen de l’opportunité de sous-traitance 1.Matrice budgétaire 4.L’analyse du Yield management et du point mort 3.Clients directs 2.L’analyse de la productivité et du management des départements opérationnels et fonctionnels 2.Le tableau de bord 2.Caractéristiques de l’action corrective Conclusion du deuxième chapitre Chapitre 3 : Le rôle de l’expert comptable dans l’optimisation du processus budgétaire Section 1 : Conceptualisation du processus budgétaire Sous-section 1 : Identification des clients 1.

2.Exemple d’application Section 3 : L’optimisation des relations amont et aval du processus Sous-section 1 : Budget et stratégie 1.Support de communication et de benchmarking Conclusion du troisième chapitre DEUXIEME PARTIE : LIMITES DU SYSTEME BUDGETAIRE EN VIGUEUR D’UN ETABLISSEMENT HOTELIER ET CONCOURS DE L’EXPERT COMPTABLE A SON OPTIMISATION Chapitre 1 : Présentation de l’entreprise et de son système budgétaire Section 1 : Justifications du choix de l’entreprise objet de l’étude empirique Section 2 : Présentation de l’entreprise Section 3 : Présentation du système budgétaire Chapitre 2 : Analyse de l’efficience du système budgétaire actuel 11 .Motivation des ressources humaines 5.Le budget comme outil de déclinaison et d’aménagement de la stratégie 2.Méthodologie d’approche 3.Exemple d’application Sous-section 4 : L’examen de la rentabilité des investissements 1.Définition 2.Importance du budget flexible 3.Moyens pour transcrire la stratégie dans le budget de façon efficace 3.Méthodologie d’approche 4.Gestion de la performance 2.Classification des investissements 2.Amélioration de la lecture de l’activité 7.Exemple d’application Sous-section 5 : L’établissement d’un budget flexible 1.Méthodologie d’approche 3.Responsabilités et décision 4.Pilotage des risques 3.Périodicité du découpage budgétaire 8.Animation et dynamisme 6.L’adaptation du processus budgétaire à la stratégie du groupe et des unités opérationnelles Sous-section 2 : Le budget et le management : utilisation du budget 1.Les règles à instituer pour la convergence 4.La prise en compte des variations potentielles de l’environnement dans le budget 5.

Section 1 : Méthodologie de collecte des données sur le système budgétaire actuel de l’entreprise Section 2 : Analyse du système budgétaire existant Chapitre 3 : Perspectives d’amélioration du système budgétaire actuel et proposition d’un guide pratique pour les établissements hôteliers Section 1 : Les améliorations potentielles du système budgétaire Section 2 : Proposition d’un guide pratique de système budgétaire pour des établissements hôteliers Support pour l’établissement d’un budget hôtelier Méthodologie générale de montage du budget d’exploitation Méthodologie générale de montage du budget d’investissement Matrice de l’analyse stratégique Analyse de la concurrence historique sur 3 ans Business plan Budget d’investissement sur 3 ans Budget pluriannuel sur 3 ans Synthèse du budget d’exploitation de l’année Budget d’investissement de l’année Segmentation commerciale du budget Budget commercial Budget hébergement Budget restauration Budget autres recettes Budget administration Budget maintenance Plan d’action Support pour le suivi du budget hôtelier Etat de résultat prévisionnel Bilan prévisionnel Tableau de bord CONCLUSION GENERALE 12 .

BOILLOD « Le contrôle de gestion dans un groupe hôtelier indépendant » Mémoire de révision comptable (France) . DUPUY et G. Inc .TAUDOUX.Mai 1999  Salima MESSAADI « Les contrats de gestion hôtelière : apports de l’expert comptable lors de l’élaboration et du contrôle de l’exécution » Mémoire de révision comptable – Décembre 2001 13 .3 Ed  Publications Cabinet Salah AMAMOU (2000) « Le manuel permanent des établissements de tourisme Tunisien »  Hotel Association of New York (1996) « Uniform System of Accounts for Lodging Industry » Edition The Educational Institute of Americain Hotel & Motel Association  Jean-Claude ROBINET et Claude ADAM (2003) « Management hôtelier : Théorie et pratique » Edition De Boeck  Jean-Pierre Lozato-Giotart et Michel Balfet (2004) « Management du tourisme » Edition PEARSON Education  M.III. ROLLAND (1991) « Manuel de contrôle de gestion » Edition DUNOD  James A. Ph.Novembre 2002  Sandrine STIMEC ép. BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES  Michel GERVAIS (2000) « Contrôle de gestion » Edition ECONOMICA  Henri BOUQUIN (2001) « Le contrôle de gestion » Edition Presses Universitaires de France  J. MOZZETTI et J. Bardi (2003) « Hotel Front Office Management » Edition John wiley & sons. BESSEMAY (2002) « L’hôtel : théorie et pratique » Edition Jaciques Lonré MEMOIRES  Guth THIERRY « La gestion budgétaire dans l’industrie hôtelière : d’un moyen de prévision vers un outil de management » Mémoire de révision comptable (France) . MEYER (1984) « Gestion budgétaire » Edition DUNOD  Y.

Angel « A study of the importance of the budgeting and forecasting during recession in the hotel industry ». Lingnan College.Lau and Ian R. décembre 1998. 4.  Chong M.  El Moez BEN AMOR « Analyse des spécificités et intégration des risques liés aux établissements hôteliers dans la démarche de l’auditeur externe » Mémoire de révision comptable – Décembre 2004 Wafa KHLIF « Concepts et conception de la performance et du contrôle de gestion dans le cas des entreprises hôtelières Tunisiennes » Thèse de Doctorat en sciences de gestion – Février 1996  Sonia GHORBEL« La gestion budgétaire théorie et pratique d’un échantillon d’entreprises Tunisiennes » Mémoire de DEA en comptabilité – 1998 . Avril 1999. pp. 476-503. 2. European Journal of Operational Research 121 (2000). Accounting and Business Research. Schmidgall and Agnes L.Eggleton: « The influence of information asymmetry and budget emphasis on the relationship between participation and slack ». Vol 50. Geoffrey: « Using Budgets for Performance Evaluation: Effects of Resource Allocation and Horizontal Information Asymmetry on Budget Proposals.Cornell University. Journal of the operational Research Society (1999). ARTICLES  Ralph D. dynamic policy for hotel yield management ».ISCAE  Lin Sze Ka.C. Kathy and Lee.ISCAE  Samiha CHARFI « La gestion prévisionnelle et la prévention des difficultés des entreprises Tunisiennes » Mémoire de DEA en comptabilité – 1999 . and Sean A. Vol 77.  SE Kimes: « Group forecasting accuracy in hotels ». Badinelli: « An optimal. 91-104. 1104-1110. The accounting review. DeFranco: « Budgeting and Forecasting: Current Practice in the Lodging Industry ». Maines. pp.Jones: « Yield management in UK hotels ». Peffer. October 2002. No.ISCAE  Zouhaira KHELIL « Perception des rôles budgétaires par les managers opérationnels Tunisiens » Mémoire de DEA en comptabilité – 2001. Fisher.  P. No 11. 847-865. No. No 11. Laureen A. vol 33. Vol 50. 1111-1119. Journal of the operational Research Society (1999). Hotel and restaurant administration Quarterly.  14 . Raymond S. Department of Accounting and Finance. and Performance ». Budget Slack. 2003  Joseph G.

October/November. Volume 1. 1999. 7.. pp. Hotel and restaurant administration Quarterly.   Cathy A. pp. 29-42. 2005  Bescos P.  Sheryl E. A.: « Supervisor-subordinate relationship.  Agnes L. pp 31-42. Hotel and restaurant administration Quarterly. Bruce Tracey: « The cost of turnover: Putting a Price on the Learning Curve ». Juin 2004.  Marlena Bednarska: « Risk control methods in a hotel operation ».Cornell University. 2001. pp. Tourism Vol 50. Février 2004. Cathy A. Février 2002  Zvi Schwartz and Eli Cohen: « Hotel Revenue-management Forecasting: Evidence of Expertjudgment Bias ». the style of budgeting and managerial performance: evidence from the hotel industry ». 2004 The Poznań University of Economics Review.  Christophe Germain: « La conception des systèmes de contrôle de gestion : les relations entre les budgets et les systèmes de mesure de la performance ». vol.  Ben Vinod: « Unlocking the value of revenue management in the hotel industry ». 1999. Volume 4. Hotel and restaurant administration Quarterly. Contrôle. Hotel and restaurant administration Quarterly. Orléans. Siguaw: « Managing for Excellence: Conclusions and Challenges from a study of best practices in the U. Journal of Revenue and Pricing Management. The journal of hospitality and tourism research. 2. Juin 2000. No. Renaghan. Vol. Defranco and Raymond S. Tome 10. and Judy A. Langevin P.  Laurette Dubé. N° 1. No. 2002  Scott Cunliffe: « Forecasting risks in the tourism industry using the Delphi technique ».Quain: « Analyzing Sales-mix profitability ». Décember 2003. Timothy R. Hotel and restaurant administration Quarterly.S. 14. 2004 15 .Cornell University.  Sponem Samuel: « Contrôle budgétaire diagnostic ou interactif ? Proposition d’un instrument de mesure » Communication présenté au 25ème Congrès de l’Association Francophone de Comptabilité. Schmidgall: « Operating budgets in the lodging industry». FIU Hospitality Review 17 (1-2). Cauvin E. Avril 1992. Comptabilité. Hinkin and J. Lodging Industry ». Audit.Enz. Octobre 2000. 19-22  Zvi Schwartz: « Monitoring the accuracy of multiple occupancy forecasts: A Corporate Office Perspective ». Leo M.Enz and Glenn Withiam: « CHR Reports Yield Management ». Kimes: « Revenue Management: A retrospective ».Cornell University.Cornell University. 43-51  Lokman Mia and Patiar.L. 3. The Bottomline. et Mendoza : « Critiques du budget : une approche contingente ». Number 1. Congrès de l’Association Francophone de Comptabilité. 165-185. William J..Cornell University. The Center for hospitality research at Cornell University. 2004.

fth.lhotellerie. Volume XIV . Revue française de comptabilité. vol. 1990. Ninemeier. p 425  BAGLIN Gérard. N° 4.S .gestionhoteliere. 1990. 1995. vol. 1987.D.M. p 78-84 SITES WEB CONSULTES  Le site officiel du tourisme Tunisien : www. Hirst. Communication présenté au 23 ème Congrès de l’Association Francophone de Comptabilité. Communication présenté au 24 ème Congrès de l’Association Francophone de Comptabilité. Accounting. MALLERET Véronique : « Les modes de gestion de la performance dans les chaines hôtelières françaises ».R.  Herman Heyns et Michael Sutcliff : « Comment soigner le budget blues » . Communication présenté au 21 ème Congrès de l’Association Francophone de Comptabilité. organisations and society. Cornell Hotel and Restaurant Administration Quarterly.N° 1.28. Toulouse.14. N° 5. Accounting. juin 2002. Outlook.tunisietourisme. 1989.15. p 47-56  Briers.com 16 .15.O. : « Fonctions du contrôle budgétaire et turbulence ». Mai 2002.14. vol.com.A . Mc Daniel. N° 4. Université Paris Dauphine.M: « The role of budgetary information in performance evaluation ». Angers. budgetary participation and managerial performance: a note ». organisations and society.S: « Budget emphasis.A: « The role of budget data in the evaluation of managerial performance ». 2000.J.A : « The linear additive and interactive effects of budgetary goal difficulty and feedback on performance ». 2000. organisations and society. Angers. Accounting. N° 268.M . vol. Waldman.tn  Le site de la fédération Tunisienne de l’hôtellerie : www.  Berland N. N° 4.  Fabienne Villesèque : « Le processus budgétaire comme jeu d’interactions organisationnelles ». organisations and society. 2002  Sponem Samuel: « L’explication de la diversité des pratiques budgétaires : une approche contingente » Communication présenté au 21 ème Congrès de l’Association Francophone de Comptabilité. Pricewaterhouse Coopers : « Bonnes pratiques pour le processus élaboration du budget ».com.fr  Le site : www. 22-23 mai 2003. vol.  Avilio.D: « Budgeting in hotel chains: coordination and control ». Accounting.B.J .  Jean-Luc Zécri : « Processus budgétaire : motifs d’insatisfaction ». 1989. Etude de l’Institut du Benchmarking.tn  Le site de l’hôtellerie : www. p 325-335  Schmidgall. p 373-398  Dunk. Louvain.A. p 321-324  Imoisili.

17 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful