La gazette de

l’ESI | N°4

Le Club Scientifique
de l’ESI CSE Présente :

Startup Weekend
Algiers
@ESI
13-14-15
Novembre 2014

facebook.com/club.scientifique.esi
twitter.com/CSESI

Editorial

N° 04

On entend souvent parler du changement
comme la solution aux problèmes, comme si
le fait de changer amenait forcément du positif. Dans le cas présent c’est parfaitement exact.
La Gazette de l’ESI a depuis peu subi un changement qui a apporté beaucoup de fraîcheur
et de motivation, elle a pris une tournure et un
souffle qui ne manqueront certainement pas
de vous étonner.
Cette 4eme édition de votre magazine, a la
lourde tache de faire au moins aussi bien que
sa grande soeur qui a dépassé le cap incroyable
des 100.000 vues sur Internet ! Forte d’une
nouvelle stratégie et du soutien que vous lui
apportez, la Gazette continuera a vous divertir et a vous informer ! A vous de continuer a
nous lire,
Bien a vous,

SMH

3

La gazette de
l’ESI
N°4

Pour nous contacter ou nous donner votre avis et vos remarques : gazette@esi.dz
Si vous voulez contacter directement nos chefs de rubriques
Culture générale : Lamia Benaouali <bl_benaouali@esi.dz>
Actualités : Kawther TAIBOUNI <bk_taibouni@esi.dz>
Du Cœur de l’ESI : Soumia ZIANE KHODJA <bs_ziane_khodja@esi.dz>
Clubs : Selma BENOUADAH <bs_benouadah@esi.dz>
Technologies : Imene Garidi <bi_garidi@esi.dz>
Loisirs : Nesrine SENINET <bn_seninet@esi.dz>
Le rédacteurs en chef : Youcef BEKHTI <by_bekhti@esi.dz>
Responsable design : Islem BETTA <bm_betta@esi.dz>

A méditer
Pensez-y à deux fois ...on devient ce que l’on croit être.
Une vielle légende indienne raconte qu’un brave trouva un jour
un
œuf d’aigle et le déposa dans le nid d’une « poule de prairie ».
L’aiglon vit le jour au milieu d’une portée de poussins de prairie
et grandit avec eux.
Toute sa vie l’aigle fit ce qu’une poule de prairie fait
normalement. Il chercha dans la terre des insectes et de la
nourriture. Il caqueta de la même façon qu’une poule de prairie.
Et lorsqu’il volait, c’était dans un nuage de plumes et sur
quelques mètres à peine.
Après tout, c’est ainsi que les poules de prairie sont censées
voler.
Les années passèrent. Et l’aigle devint très vieux. Un jour,
il vit un oiseau magnifique planer dans un ciel sans nuage.
S’élevant avec grâce, il profitait des courants ascendants,
faisant à peine bouger ses magnifiques ailes dorées.
«Quel oiseau splendide !» dit notre aigle à ses voisins.
«Qu’est-ce que c’est ?»
«C’est un Aigle, le roi des oiseaux,» caqueta sa voisine.
«Mais il ne sert à rien d’y penser à deux fois. Tu ne sera jamais
un aigle.»
Ainsi l’aigle n’y pensa jamais à deux fois.
Il mourut en pensant qu’il était une poule de prairie.
Pensez-y à deux fois ...on devient ce que l’on croit être.
Khalida

Bienvenue à l’ESI

L’ESI

se trouve à Oued Smar, commune principalement industrielle, voisine de Babezzouar et d’EL-Harrach. On peut y aller par train
(la gare ferroviaire de Oued Smar et juste à côté de
l’ESI, dès que vous quittez le poste de service de la
gare, vous voyez quelques bâtiments rouge et blanc
à votre gauche, ce sont vos future salles de cours ;) )
Oued Smar est aussi traversée par une ligne de passage de bus allant de Babezzouar à El-Harrach. Cependant, les seuls bus de transport universitaire qui
arrivent jusqu’à l’ESI sont désormais ceux venant de
la cité des filles (Révoil) et un autre pour transporter
les résidents d’Alger vers différents arrêts.
Une fois arrivé à l’ESI, les premiers repères à marquer sont : l’infirmerie, la cantine (alternative : les
fast-foods), le bureau du COUS (pour vos dossiers
de bourse et de carte de transport), le bloc pédagogique, les amphis et les salles de cours et de TD, la
bibliothèque, les locaux des clubs, les surveillances,
la Direction des Etudes, le cyber et les espaces de
prière.
Comme vous devez déjà le savoir, le cursus à l’ESI
dure 5 ans : 2 années CPI (Classes Préparatoires Intégrées, communément notées 1CPI et 2CPI), 1 année de tronc commun (généralement notée 1CS

6

pour « 1ere année du Cycle Supérieur »), une année
de spécialité (2CS) et enfin une dernière année pour
le Projet de Fin d’Etudes.
Le souci minimal d’un étudiant à l’ESI est certainement d’y survivre, passer d’une année à l’autre. Pour
comprendre les conditions de passage, il faut d’abord
connaître quelques termes du règlement intérieur:

‘‘ En ce numéro estival de la Gazette de l’ESI, l’équipe de
rédaction tient à féliciter les nouveaux bacheliers pour l’obtention de leur diplôme et adresse ses mots de bienvenue à
ceux d’entre eux qui ont choisi de nous rejoindre à l’Ecole
nationale Supérieure d’Informatique. Dans cet article, nous
essaierons de vous donner un avant-goût de l’aventure qui
vous attend. ‘‘

▶ Avoir plus de 3 absences non-justifiées en un module vous expulse de ce dernier (honnêtement, je n’ai jamais
vu ce cas s’appliquer, donc je ne sais pas si ça expulse aussi des examens du module concerné. En général, si on
enregistre plus de 5 absences non-justifiées par semestre, on se prend un avertissement classé dans le dossier.
Les étudiants à taux d’absence exagéré sont convoqués à l’administration :/ ) .
▶ Une note éliminatoire (le pire cauchemar pour un ESIste >O< ) : on dit qu’un étudiant a une note éliminatoire
dans un module si sa propre moyenne dans le module en question est inférieure à 60% de la moyenne de la
promotion dans ce même module.
▶ Chaque module est indépendant, il n’y a pas de compensation entre modules. Même s’il y a des modules qui
s’étendent sur un à deux ans, comme l’analyse mathématique, avoir de bons résultats en ANA1 (analyse mathématique du 1er semestre de la 1CPI) suivis d’une note éliminatoire en ANA2 (analyse mathématique du 2er
semestre de la 1CPI, chose qui peut arriver si vous négligez vos études :p ) n’ouvre pas droit à une compensation
du résultat d’ANA2 par celui d’ANA1.
▶ La règle générale de passage telle qu’elle figure dans le règlement stipule qu’un étudiant passe d’une année à
l’autre s’il obtient une moyenne annuelle supérieure à 10 ET s’il n’a eu aucune note éliminatoire. Cependant,
s’il a son 10 de moyenne annuelle avec UNE SEULE note éliminatoire, ET que l’écart entre sa moyenne dans le
module raté et la moyenne plancher (le fameux 60% de la moyenne de la promotion) est inférieur à 1.5pts ET
qu’il n’ait encore jamais bénéficié d’un rachat (houf, ça fait beaucoup de conditions effrayantes >.< ), l’étudiant
peut être chargé d’un travail supplémentaire pour être admis. De plus, pour passer de la 2CPI à la 1CS (passer
des classes prépa à l’ECOLE ! XD ) il faut remplir les conditions de passage pour être admis au CONCOURS
! et obtenir le concours pour être admis en 1CS. Actuellement, ceux qui ont plus de 14 de moyenne annuelle
passent sans concours ;D (y)

7

Toutefois, les décisions de passage, de rachat, d’exclusion et autres sont prises lors du conseil tenu en fin de
semestre. Le conseil reste souverain et peut décider de
faire exception par rapport au règlement (autrement
dit mes petits nouveaux, pour peu que vous assistiez à
vos cours et TD et en étant sage, respectueux etc. vous
avez un peu plus de chance d’échapper aux matières
effrayantes du règlement parce que vos profs vous défendront au conseil). On constate à travers nos délibérations que pour les 1CPI, qui doivent être exclus
s’ils ne remplissent pas les conditions de passage, le
rachat leur est accordé de manière plus tolérante : il
y a déjà eu des cas de rachat malgré plusieurs notes
éliminatoires et cela sans demande de travail supplémentaire et d’autres cas de rachat où un travail supplémentaire est exigé suite à trop de modules ratés (3
ou 4 je dirais). Il n’en reste pas moins que des exclusions sont quand-même appliquées. Il y a aussi la possibilité de refaire l’année 2CPI et/ou une des années
CS qu’on préfère certainement vous voir éviter, alors
pressez un peu le champignon, et s’il y a un problème,
tournez-vous vers vos camarades, passez au locaux
des clubs ou adressez-vous à vos profs (comme quoi,
à Poudlard, une aide sera toujours donnée à celui qui
la mérite – dixit Dumbledore – bah, à l’ESI aussi ;) ).
Comme mentionné plus haut, la 2CS est l’année de
spécialité. Il faudra que vous vous renseigniez pleinement à ce sujet et que vous décidiez au plus tard à la
fin de votre 1CS. Les spécialités offertes à l’ESI sont au
nombre de 3 :
▶ SIL : Systèmes et Ingénierie Logicielle. La première promotion est celle de cette année universitaire
2014/2015 et ne comptera qu’une vingtaine d’étudiants.
▶ SIQ : Systèmes Informatiques.
▶ SIT : Systèmes d’Information et Technologies.
Il est à noter que quelle que soit la spécialité que vous
choisissez, vous devrez choisir 2 à 4 modules optionnels (dont la somme des coefficients doit être de 8) et
qui sont obligatoires dans une des deux autres spécialités, voire dans les deux.
A l’ESI, une promotion est généralement divisée en 2
sections (A et B) et chaque section en 4 ou 5 groupes
numérotés de 1 à 8 (ou de 1 à 10), chacun compte environ 20 élèves. Les séances de cours se font par section dans un amphithéâtre tandis que les TD/TP se
font par groupe dans les salles non-équipées ou les
salles machine (selon les besoin des modules).
L’emploi du temps est chargé. Le schéma général d’une
semaine à l’ESI se décrit comme suit :
▶ Pour dimanche, lundi, mercredi et jeudi, on a cours
de 8h30 à 11h40 sous forme d’une séance d’une heure
et une autre de 2h, pouvant être un cours ou un TD/TP
(avec 5mn de pause chaque heure, que certains profs
préfèrent en faire une seule pause de 10 mn pour séparer les deux séances de la matinée). La pause déjeuner
dure donc 1h20mn et prend fin à 13h. L’après-midi, on
a cours de 13h à 17h15 (encore 5 mn de pause qui se
transforment le plus souvent en 10mn prises à 15h).

8

▶ Pour mardi, on a 4h de cours. En principe, on est
sensé suivre le schéma des autres jours : 3h la matinée
puis une heure de 13h à 14h. Cependant, le plus souvent, les enseignants et les élèves préfèrent avancer la
dernière heure, on fait donc les 4h de cours entre 8h30
et 12h45.
▶ En prenant l’emploi du temps tel qu’il est décrit,
on compte un total de 32h par semaine. Mais le programme réclame 30h pour les CPI puis 31h pour la
1CS donc vous aurez une à deux heures de libre en
tout, qui peuvent aussi bien tomber la matinée (donc
on peut avoir un jour où on commence à 9h30), en
milieux de journée (heure creuse, terminer la matinée
à 10h30 ou commencer l’après-midi à 14h) ou encore
en fin de journée (sortir à 16h).
Notez bien qu’en cas d’absence d’un enseignant, la
séance ratée est à rattraper. Le mardi après-midi et
même le samedi peuvent se transformer en séances
de cours à cet effet mais aussi pour achever le programme en cas de retard noté en fin de semestre.
Chaque étudiant de l’ESI possède une boite mail
@esi.dz (Gmail pour l’instant) et un compte d’authentification. Ils sont créés et administrés par un
administrateur qui fait partie du personnel de l’administration de l’ESI. La boite mail est le principal
moyen de communication entre l’administration, les
enseignants et les étudiants (l’autre moyen de communication important, c’est le tableau d’affichage).
A partir de votre compte de messagerie, grâce à une
simple recherche par nom, vous pouvez trouver
l’adresse mail d’à peu près n’importe qui de l’école.
De plus, en utilisant les listes de diffusion, vous pouvez toucher un grand nombre de personnes via une
seule adresse mail : chaque groupe, section, promotion, club etc. est doté d’une liste de diffusion (ex :
pour envoyer un mail à tous les étudiants du groupe
3 des 1CS, il faut l’adresser à 1cs3@esi.dz, si c’est pour
la section B des 1CS, il suffit d’utiliser 1cssb@esi.dz,
pour toucher tous les étudiants, on peut aussi utiliser
etudiants@esi.dz mais cette dernière, tout comme
enseignants@esi.dz requière une validation de tout
email la portant en destinataire par un administrateur

mail). L’administration et les enseignants peuvent annoncer les changements d’horaires, les dates et lieux
d’interrogations et d’examens et autres annonces officielles mais aussi envoyer les supports de cours, les
séries TD et les fiches de TP. Les étudiants utilisent
la messagerie entre eux pour s’entre-aider, partager
des sources, des liens utiles, des sujets et des conseils
(vous verrez votre boite mail en ébullition dès la première période d’examens XD « est-ce que quelqu’un
peut m’envoyer tel cours s’il vous plaît ! », « est-ce que
quelqu’un peut m’envoyer le corrigé de la série TD
l’foulaniya s’il vous plaît ! », « salam, kesh sujet ? »).
La connexion à l’ESI n’est pas au degré du grand luxe.
On a 4 principaux réseaux wifi à la disposition de tous
(tous ceux qui ont un compte d’authentification) : un
au bloc pédagogique, l’autre à la bibliothèque, un troisième à l’auditorium et puis un autre au cyber. Pour
se connecter, il faut configurer le proxy puis entrer les
détails d’authentification à la demande du navigateur
web que vous utilisez. Cela permet aux administrateurs réseau de savoir qui utilise la connexion à l’ESI.
Il est interdit de dépasser 650Mo de téléchargement
par compte par jour, sinon le compte est suspendu et
son propriétaire averti au risque d’être définitivement
banni.

l’école primaire et le lycée : principalement notions
théoriques + exemples. Le TD est une séance pendant
laquelle on effectue la correction de la série d’exercices dédiée à chaque chapitre du module ou encore
effectuer un travail pratique présentiel pour peaufiner
les notions acquises. Cependant, les TP ne sont pas
présentiels pour la plus part. Ce sont généralement
des travaux à faire à 2, 3 ou 4 personnes sur une durée pouvant aller d’une à 6 semaines, voire plus dans
quelques rares cas et qui peuvent avoir un rapport et
une présentation à faire. On a aussi des modules « projet » qui peuvent être dépourvus de ces composants,
on peut les considérer comme de gros TP encadrés et
à longue durée.

Et bien que vous soyez étudiants en informatique et
que vous considériez que votre meilleur allié soit Internet, on vous recommande quand-même de vous
armer des livres offert dans la bibliothèque. Pour un
emprunt, il faut bien sûr se présenter avec sa carte
d’étudiant. On peut prendre 3 livres d’un coup au
maximum, pour une durée de 15 jours renouvelables.
Chaque jour de retard pour la remise coute une pénalité de 3 jours d’interdiction d’accès aux livres.
Les modules peuvent avoir différentes consistances
et configurations. Les composants récurrents sont les
cours, les TD et les TP. La notion de cours n’est pas
tellement différente de ce à quoi on s’est habitué entre

Avant d’achever cet article, faisons un petit coucou à
nos stages d’été. Hé oui ! à l’ESI, même vos vacances
d’été ne vous appartiennent pas tout à fait :p nous
avons un stage ouvrier facultatif en fin de la 1CPI et
un autre obligatoire en fin de la 1CS et qui est comptabilisé comme module de coefficient 2 en 2CS. L’administration en donne de larges détails.
En espérant avoir éclairci quelques questions autour
de l’ESI, vous avoir donné un peu plus d’optimisme
et de conviction pour votre choix, je vous donne rendez-vous pour le prochain article !

L’évaluation d’un module se fait au moyen d’examens
semestriels ou EMD –Epreuve de Moyenne Durée -,
de contrôles intermédiaires (équivalent des devoirs du
lycée, effectués en semaine bloqué au même titre que
les examens semestriels mais ayant moins de poids à
environ 6 semaines après le début du semestre), d’interrogations (faite par les professeurs de cours et/ou
de TD, par groupe ou pas section et même par promotion parfois, surprises ou planifiées), les notes de
TP et de TD.

9

Actualités

G

Google Student Ambassador 
Middle East North Africa

N’avez-vous jamais entendu
parler du programme de Google
visant les étudiants de filières
diverses ? Si tel est le cas, cet
article est pour vous car « Google
Student Ambassador Middle East
North Africa » ou plus communément appelée « GSA MENA »
est l’une des opportunités en or à
ne pas rater en vue des capacités
et connaissances acquises et dues
par les chanceux élus !
Le programme, en bref, a pour
but de faire des ambassadeurs un
lien entre Google et leurs universités.
Un GSA possède, de ce fait, plusieurs avantages comme la possibilité :
_ D’organiser des événements pour faire connaître les produits et technologies Google.
_ De répandre les informations concernant les compétitions, bourses d’études et autres opportunités
Google.
_ D’être une source d’apprentissage pour les produits et technologies Google à l’université.
_ D’aider l’université à mieux comprendre la culture de Google
_ Et surtout de parvenir l’idiologie de Google au plus grand nombre possible d’étudiants
Officiellement, lancé depuis 2011, environ 1400 étudiants de 200 universités différentes dans la région
MENA ont postulé pour ce programme, 100 d’entre eux ont été sélectionnés cette année. Et parmi ces
100, 12 étudiants de l’Algérie dont 6 de l’ESI.
Chaque année, un pays parmi ceux du MENA (Algérie, Tunisie, Maroc, Egypte, Jordanie, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unies, Lebon et Palestine) accueil la formation accélérée proposée par Google
pour les élus ; cette été la Jordanie a eu l’occasion d’honorer ces ambassadeurs et c’est à Amman que ces
étudiants arabes ont fait connaissance durant la période du « training » et ont appris beaucoup de choses
concernant ce géant qu’est Google !
Ne ratez donc pas votre chance aux prochaines inscriptions car cela pourrait être vous qui bénéficierait
de cette expérience spéciale et enrichissante !
HYPATHIE

11

La Gazette de l’ESI : entre IMPRESSIONS
& SUGGESTIONS !

C

’est la reprise des études à l’ESI … et ainsi la reprise de notre Gazette !
Nous remercions nos lecteurs fidèles à la Gazette et en
particulier à notre rubrique « Du Cœur de l’ESI » et
nous souhaitons le bienvenu aux nouveaux membres
de l’école, notamment les ICPI, qu’ils trouvent dans le
bouquet d’articles recueillis dans la Gazette ce dont ils
ont besoin de lire !
« Du Cœur de l’ESI » est une rubrique, où dans
chaque édition, nous lançons un sujet à discuter, nous
nous approchons des membres de l’ESI (étudiants,
employés, enseignants …) et nous construisons un
article avec leurs avis et réponses à nos diverses questions.

- La plus part de nos lecteurs ont découvert la Gazette
à travers l’email envoyé par le Club Scientifique de
l’ESI, y’en a ceux qui l’ont découvert du site l’ESI, et
d’autres qui ont assisté à la présentation de la Gazette
faite à l’amphithéâtre AP2. Ce que nous avons bien
aimé, c’est d’avoir des réponses de lecteurs qui ne sont
pas de l’ESI et qui ont découvert à la Gazette à travers
leurs familles et amis ; bienvenu à vous aussi ! nous
sommes ravis de vous accueillir parmi nous !

- 16% des réponses reçues étés des membres qui
n’ont jamais lu la Gazette, alors que le reste (84%) l’ont
bien découvert soit en jetant un coup d’œil, en lisant
quelques articles ou bien en lisant toutes les trois premières éditions.
- Concernant les rubriques préférées, les réponses vaC’été une petite présentation de cette rubrique pour riaient d’un lecteur à un autre selon ses centres d’inténos nouveaux lecteurs, n’empêche que certains nou- rêts, nous préférons vous montrer les résultats à traveaux membres de l’ESI ont déjà découvert cette ru- vers le graphe suivant :
brique en lisant les trois éditions précédentes même
avant de joindre l’ESI ! C’est ce que nous avons découvert via le sondage que nous avons fait afin de recueillir les avis des membres de l’ESI sur la Gazette.
Dans les éditions précédentes, nous faisions des interviews avec les membres de l’ESI et nous discutions
et prenions leurs avis. Pour cette édition, nous avons
envoyé un formulaire pour avoir les réponses et les
avis car, hélas, nous étions tous en vacances et nous
n’avons pas pu nous approcher de vous !
Le but de l’article de cette édition est de recueillir les
impressions de nos lecteurs sur les trois premières
éditions, noter leurs remarques et bénéficier de leurs
suggestions. Pour cela, nous avons pris l'écho et voilà
vos propres propos issus directement « Du Cœur de
l'ESI » :

- Alors pour « Du Cœur de l’ESI » ils ont jugé que
c’est une rubrique intéressante car elle touche aux
étudiants.

Du Coeur de l’ESI

- La rubrique la plus lues est « Technologie » avec ‘‘... nchallah j’aurais un jour le courage
19% suivie de « Culture générale », « Actualité » et de tous lire xD ... mliha version papier
« Du cœur de l’ESI » avec 18%, 15% et 14% respec- bech ki netlega fel couss nejbedha é
tivement. Nos lecteurs ont justifiés leurs choix par nekraha ... mais électronique ne3jezella soif de la technologie et l’envie de se cultiver et ha :p voilà ^^’’
suivre l’actualité.
‘‘ J’aime la technologie, l’actualité, Et Nous illustrons les résultats avec le graphe suivant :
j’aime me cultiver, pour les autres Rubriques, on les trouve partout ’’

‘‘Je ne sais pas j’aime bien la technologie + actualité .... Du Cœur de l’ESI beaucoup plus pour savoir que je ne suis pas
la seule à me plaindre’’
- On remarque que la rubrique « Sport » est la dernière avec 5% ! Et oui on a beaucoup d’ESIstes non
amateurs du sport …
- Enfin, nous avons eu beaucoup de suggestions
pour améliorer la Gazette et des gens qui se sont
- Nos lecteurs n’ont pas hésité à nous proposer portées volontaires pour nous rejoindre.
de nouvelles rubriques notamment : les jeux (articles sur les jeux vidéo, énigmes, concours …), ‘‘Toutes les rubriques sont intéressantes
Entreprises et économie sur les NTIC, Conseils et mais à mon avis, il faut donner plus
astuces informatiques, Cinéma, Chroniques, des d’importance à la rubrique « Du Cœur
idées d’amélioration, Les universités à travers le de l’ESI » pour présenter aux lecteurs qui
monde, Islam & religion, et une rubrique ouverte sont des étudiants et les acteurs de l’ESI
pour les étudiants libres où ils peuvent publier ce des avis sur ce qui se passe, un feedback
qu’ils veulent ! … Nous vous remercions pour vos sur un événement, je ne sais pas, mettre
propositions précieuses ! Nous travaillons toujours l’accent sur un point ignoré ou oublié en
pour améliorer la Gazette et être au-delà de vos at- toute élégance sans toucher à personne.
tentes, et nous souhaitons élargir l’équipe de la Ga- Voilà, et je vous souhaite une bonne
zette afin de pouvoir rédiger plus d’articles et ouvrir continuation’’
ainsi de nouvelles rubriques … Alors si ça vous intéressé, n’hésitez pas ! si vous voulez vous-même Nous avons noté tous vos remarques ! Rejoirédiger votre article ou bien ouvrir votre rubrique gnez-nous pour donner plus d’importance à nos
contactez-nous et rejoignez notre équipe !
articles.
« Nous sommes ouvert à toutes les contributions,
- Concernant la langue de la Gazette, y’en a ceux la Gazette de l’ESI existe et sera perpétuée grâce à
qui veulent français seulement, anglais seulement vous »
ou arabe seulement, mais la majorité (78%) préfère
que la Gazette soit en un mélange de langues selon NOTA : l’étude était menée sur 42 réponses reçues.
l’article, et bien sûr c’est la proposition qui arrange
tout le monde !
Contactez-nous via l’email du Club CSE : cse@esi.
dz ou gazette@esi.dz
- Contrairement à nos attentes, la majorité de nos Ou contactez directement notre rédacteur chef à :
lecteurs préfèrent la Gazette en version électro- by_bekhti@esi.dz
nique, mais quand même y’en a ceux qui sont fidèles aux papiers !

13

Culture

14

Les moutons et le rhinocéros
Les personnes il y en a deux types selon leurs
principes
Je vais les présenter sans aucun stéréotype

Celui qui choisit une vie sans risques
Est condamné à une vie qui tourne en disque

Il y a ceux qui vivent la routine comme les moutons
Maintenant revenons à nos moutons
Se plaignent toujours à chaque bout de temps
Qu’on ne devrait pas oublier pour autant
Il y a ceux qui sont plus féroces comme les rhino- Mais certains d’eux se sentent différents du reste
céros
C’est une maladie qui tue nos talents comme la
Qui sont prêts à tout sacrifier pour que leurs peste
rêves s’exaucent
Les moutons aiment rester en troupeau
Leur quotidien est manger et repos
Leurs journées n’arrêtent pas de se répéter sans
cesse
Chercher et brouter l’herbe verte, c’est ce qui les
intéresse
Si l’un d’eux tentait de s’évader de la prairie
Il se fait gronder par le berger et tout le monde
en rit

Alors un mouton est mort et un rhinocéros est né
Qui veut briser la cage où il était enchaîné
Tout le monde lui dit que la vie de jungle est
amère
Mais le rhino sait que ces rumeurs sont des
chimères
Alors il sort des barrières sans regarder derrière
Armé de détermination et d’une âme guerrière
Il abat tout ce qu’il intervient en son chemin
Et il ne remet pas les tâches pour demain

C’est exactement l’image de notre société
Qui nous a amplifié le stress et l’anxiété

Certes, en premiers temps il courut tête baissée
S’est fait blessé
Elle nous a emprisonnés comme un poisson dans Mais il a encaissé
Puis il s’est redressé
un bocal
Ne pouvant passer au global et coincés dans le Parce que l’important c’est de progresser
local
Nos journées se résument à dodo, métro, boulot
C’est pour ça je veux m’exprimer avec mon stylo Dès qu’ils voient une opportunité, ce sont des
fonceurs
Et le mot qui est devenu le plus dominant est Et contre leurs principes, ce
sont des défenseurs
sécurité
Assurance, retraite alors que notre avenir est une
obscurité
Le chemin du succès
n’est pas une route
droite
On cherche ce qui est facile et confortable
Et comme dit MeTout ce qui est suivi par la majorité et rentable
likechi, pensons en dehors de
la boite
Il n’y a que les poissons morts qui suivent le cou.rant de la rivière
Ce n’est que dans l’obscurité qu’on découvre les
.sources de lumière
On est tellement caché dans notre coquille
Cidd
Que cette peur nous a gelés et conquis

15

L’âge d’or des pirates :
DEUXIÈME PARTIE : LE JOLLY ROGER…

Figure 1 : Pavillon noir d’Edward England

Le Jolly Roger est le nom anglais du drapeau pirate, appelé aussi le pavillon noir. L’origine de ce nom reste
indécise, toute fois, deux grandes hypothèses sont les mieux qualifiées pour expliquer l’origine du nom : la
première stipule que le nom est d’origine anglaise et qu’il pourrait venir du surnom « Old Roger » donné
au diable. La deuxième hypothèse nous dit que le nom de Jolly Roger vient du français. En effet, les historiens pensent que les pirates français appelaient le pavillon noir le « Joli Rouge », en accentuant le « e » de
« Rouge ». Cette expression a été déformée par la suite par les anglais en « Jolly Roger ».
L’origine du drapeau pirate est inconnue. La date exacte de la première utilisation d’un tel drapeau n’est pas
connue des historiens. Mais on dit que les pirates ont utilisé au début un pavillon rouge couleur de sang
(d’où le nom de « joli rouge » mentionné plus haut) qui signifiait « pas de quartier ». Ce drapeau continua
d’exister même après l’apparition des fameux pavillons noirs et était hissé à la place de ce dernier quand le
capitaine ne voulait pas de quartier.
La première utilisation d’un pavillon noir avec les symboles universels de la mort, la tête de mort et les os
croisés, a été le 6 décembre 1687, pas sur un navire mais sur terre. Depuis cette date, presque chaque pirate
avait son propre pavillon noir orné de ces propres symboles macabres. Le plus connu des pavillons noirs
et celui d’Edward England (voir l’image en haut).
Les capitaines avaient souvent plusieurs pavillons : un pavillon national pour tromper l’adversaire, un
drapeau noir ou blanc pour intimer l’ordre au bateau arraisonné de se rendre, et un drapeau rouge (pas
de quartier). L’usage du drapeau pirate peut être vu comme une forme précoce de guerre psychologique.

16

Le Jolly Roger est apparu sous plusieurs variantes depuis 1687. On peut citer Christophe Moody avait
adopté comme pavillon un fond rouge, un bras blanc armé d’un poignard accompagné d’un sablier ailé en
or et d’une tête de mort avec aux tibias croisées, le seul drapeau pirate de ce genre. Barbe Noire avait utilisé
pour sa part un squelette blanc, grimaçant et cornu armé d’une lance dans la main gauche et d’un sablier
dans la dextre, de la pointe de son arme, la mort désignait un cœur rouge posé et 3 points de la même
couleur formant un triangle, le tout sur fond noir.
Le pavillon noir inspira très vite une terreur sans égale. Sa seule apparition paralysait bien souvent toute
velléité de défense et amenait flûtes hollandaises ventrues et vaisseaux espagnols lourdement chargés à se
rendre sans combat. En 1720, le pirate Bartholomew Roberts entra dans un port de l’île de Terre-Neuve
(située aujourd’hui au Canada) en arborant le drapeau pirate. À la vue du célèbre pavillon noir, les équipages des 22 navires du port fuirent sans combattre.
Cet emblème, qui deviendra avec une belle continuité logique le drapeau des anarchistes, c’est-à-dire des
sectateurs du néant (le Nihilisme), symbolise aussi bien la mort qui attend les pirates à tout instant (au
combat, dans une rixe ou au bout d’une corde) que celle des équipages victimes des forbans.
Il y a autre chose dans cet emblème macabre qui signifie le néant de toute chose et jette comme un cri de
révolte désespérée à la face du monde.
Ce rictus sinistre de la tête de mort évoque les danses macabres du Moyen Age obsédé par le Diable, tandis
que les tibias croisés font penser à une gigue d’outre-tombe. La soif du néant, de la mort définitive en tant
qu’instillation minérale du fluide vital est l’apanage de l’esprit démoniaque, lequel, pour mettre fin aux souffrances qui le torturent, est disposé à entraîner l’univers entier dans sa chute vertigineuse. Chez les pirates
existe ce goût de la «Course à l’abîme» (représenté souvent par le sablier), présent au cœur de tout homme,
mais généralement inhibé par la pression sociale et l’autocensure morale.

Quelques pavillons noirs des capitaines pirates les plus connus :

Barbe Noire

Calico Jack

17

Stede Bonnet

Edward England

Christopher Moody

Henry Every

Bartholomew Roberts (Premier pavillon) Bartholomew Roberts (Second pavillon)

BEKHTI Youcef Abderrahmane

18

Ils nous suivent partout ou plutôt, nous les transportant partout ou on va. Il s’agit de nos Smartphones qui dernièrement représentent un nombre
important des appareils connectés dans la planète.
Ces petits bijoux électroniques peuvent actuellement représenter un véritable danger, un danger
qui va peut être en changer radicalement votre
usage.

Un autre risque énervant est celui du marketing
ciblé, en effet vos informations personnelles dont
une grande partie vos préférences intéresseraient
bien certaines compagnies, qui par le biais de
certaines de vos applications arriveraient à vous
mettre au projecteur afin de vous cibler, afin de
personnaliser les publicités dont vous aurez droit !
La santé est aussi au rendez vous, un des risques
est au fait le texto, votre pouce pourrait en avoir
marre de se déplacer par ci et par la vous conduisant même a des douleurs atroces au niveau de
l’épaule sans parler des maux de tête et de la tension qui pourrai grimper l’échelle suite à l’utilisation excessive de votre petit compagnon.

Culture

Votre Smartphone peut il vous trahir ?

Enfin nous devons rappeler que nos Smartphones
sont moins sécurisés que nos ordinateurs. Ce qui
peut toute fois ouvrir de nouvelles possibilités
pour le domaine de la sécurité.
Parmi les dangers auquel nous exposent ces petits
appareils : l’espionnage. En effet il existe un bon
nombre de logiciels espions appelés trackers qui
permettent non seulement le suivi en temps réel
du possesseur du Smartphone par géolocalisation
mais aussi l’écoute de ses conversations téléphoniques ainsi que la consultation de ses SMS. Il suffit juste que la personne désirant vous espionner
parvient a installer le logiciel sur votre téléphone
puis de le cacher ou plus simplement vous en offrir
un déjà piégé. Une possibilité qui peut tenter votre
patron ou parfois même votre conjoint jaloux.
Le risque ne s’arrête pas la, puisque on effet beaucoup de personne téléchargent des applications
malveillantes sur des sites illégaux dont le but
n’est pas du tout connu de l’utilisateur et le rend
dans beaucoup de cas victime d’escroquerie. Aussi
le téléchargement d’applications sans lire attentivement les conditions de leur utilisation (qui devraient préciser les données collectées ainsi que
leur traitement et usage par les fournisseurs de
cette dernière) peut très bien dévoiler vos données
personnelles sans que vous le vouliez.
Allons encore plus loin, le paiement en utilisant
votre Smartphone est il vraiment sécurisé ? Et bien
pas toujours ! N’importe quel pirate dévoué se
trouvant à proximité peut parfois accéder à votre
téléphone pour vous en piquer un peu d’argent
lors d’une opération de paiement.

Faiza

19

Maudits mots-dits
Certains mots sont immortels et impérissables
Certains mots effaçables et écrits dans le sable
Certaines personnes ont vraiment la bouche comme un lance-flammes
Tout ce qui sort d’eux brûle l’âme et fait un drame
D’autres crachent sur toi du venin qui paralyse
Emballé sous des mots doux comme des cerises
Ils te nuisent toujours et te démoralisent
Et comme des caméléons ils changent de chemises
Certains mots sont comme les clés qui te libèrent de tes chaines
Dans ce monde, ce genre de personne n’existe qu’une dizaine
D’autres mots au contraire t’enchaînent et t’emprisonnent
Un conseil, mieux vaut s’éloigner de ces personnes
Certains mots sont comme des lucioles : lumineuses et vivantes
Qui t’illuminent dans l’obscurité et sont captivantes
Mieux vaut un cœur sans mots qu’un mot sans cœur
Mieux vaut apprendre beaucoup qu’être vainqueur
Comme les pièces d’un puzzle on se sent éparpillé
Car on ne sait pas quelle direction on doit se fier
Alors certains mots peuvent nous indiquer les pièces manquantes
Même si parfois ils sont vêtus sous une vérité choquante
Certains mots s’installent comme de petites graines
Puis germent et deviennent des arbres de doute et de haine
Certains mots peuvent être sentis dans le silence
Il faut avoir les bons yeux pour voir leur présence
Certains mots sortis tout droit des profondeurs de l’enfer
Qui peuvent brûler des forets et fondre le fer
On n’a pas besoin du vocabulaire de Baudelaire
Pour trouver ces mots d’éclair qui t’éclairent
Certains mots te libèrent de ta cage après un blocage
Des mots émis d’un sage qui te sauvent du marécage
Certains mots peuvent casser en toi des vases
Qui te démolissent le moral et t’écrasent

20

Au fond, les mots dépendent de celui qui les a dits
Ils peuvent être applaudis,
Ils peuvent être maudits

Cidd

Le mot du mois

Volonté
us éviter ? Et
o
n
e
d
s
e
ss
ce
e
n
oi tu
côtoyer ?
Ô volonté, pourqu
s
u
o
n
à
n
fi
n
e
tu
sdécidera
quand est-ce que te
s aires limpides
te
s
u
so
e,
id
m
ti
r
e
u
jo
Arrêtes don de te la
sommes tel
s
u
o
n
i,
to
s
n
sa
r
a
C
tives.
té proé
et tes manières crain
a
le
el
i
o
u
rq
u
o
p
ant que ce
une machine ne fais
os âmes sont
n
le
el
rn
te
é
ce
n
a
rr
e
à l›
grammée. Sans toi,
c on d a m n é e .
faire désirer.
te
e
d
in
a
tr
n
e
s
e
tu
s que
extorqué,
 volonté, ce n’est pa
t
fi
ro
p
is
fo
e
n
’u
u
q
nscience
Mais tu as plutôt co
volonté n’aura
é,
n
n
so
is
o
m
at
lt
su
et ré
souhait concrétisé,
plus lieu d’exister.
oler volonté.
v
s
u
o
n
s
se
is
la
t
e
iles
Donne nous des a
tures que
ô
cl
i
n
s
re

rr
a
b
s
n
tours sa
Construis nous des
ns surtout pas
ie
v
e
n
,

n
lo
o
v
is
a
M
l’on puisse respirer.
ras que déu
’a
n
tu
r
a
C
.

ri
u
nt l’obsc
oir réav
nous déranger dura
s
u
o
n
e
d
ts
re
g
e
R
t regrets.
boires, déceptions e
tarder ;) .
p
o
tr
ir
o
v
u
o
p
s
n
sa
rrais inuveillés
se
r
e
h
rc
e
ch
a
L
.
lu
sire abso
La volonté est un dé
stérile.
tile, l’attendre serrais
u l’abanO
?
r
e
it
o
v
n
co
a
L
?
r
? La crée
Chercher la volonté
s d’en juger.
donner ? C’est à vou
L.H.F

21

Sciences

Mathématiques
Quadrature du cercle
La quadrature du cercle est l’un des problèmes mathématiques
qui est resté non résolu pendant une très longue durée. Son origine remonte à la Grèce antique et il n’a été résolu qu’on 1882.
Peut-être que vous avez déjà entendu la traduction anglaise du problème, qui est « squaring the circle ».
Dans la vie courante des anglais, cette expression veut tout simplement dire « Impossible » !
Le problème consiste à dessiner un carré avec une surface égale à celle d’un cercle donné. Ne vous précipitez pas trop, il y a des règles à respecter. En effet, considérez-vous dans la Grèce antique. Ceci implique que vous n’avez pas le droit d’utiliser de l’algèbre. Vous avez le droit de tracer que des lignes et
des cercles en utilisant une règle non graduée et un compas. C’est vrai, vivre dans la Grèce antique était
dure.
Mais ne sous-estimez pas les outils dont vous disposez. En effet, avec ces règles, on peut faire toutes
les opérations arithmétiques élémentaires (l’addition, la soustraction, la multiplication et la division),
ainsi que la racine carré d’un nombre. Impressionnant non ! Voici des illustrations pour vous expliquer
comment procéder.

23

Tous les nombres qu’on peut obtenir en utilisant les règles qu’on vient juste de citer sont appelés « nombres
constructibles ».
Avec un cercle de rayon 1, la surface de ce même cercle est égale à π. Pour résoudre le problème, on doit obtenir un carré ayant la même surface en utilisant les règles mentionnées plus haut, ceci veut dire que chaque

côté de ce carré et de longueur √π.
Le problème est le suivant : π est un nombre irrationnel (prouvé en 1761) mais ceci n’est pas suffisant car
il existe des nombres constructibles et irrationnels en même temps (comme √2). On supposant qu’on peut
utiliser autres racines, disant la racine nième, les nombres issues en utilisant cette nouvelle règle sont appelés
« nombre algébriques ». Il a été prouvé que π n’est pas algébrique, ceci implique que π n’est pas constructible.
Conclusion, la construction est impossible suivant les règles données.
Les nombres non algébriques ont une appellation bien à eux : on les appelle « nombre transcendant ».
Il y a une chose que vous devez savoir, les nombres transcendant sont très très difficile à trouver. C’est très
difficile de prouver qu’un nombre est transcendant. La preuve : le temps écoulé entre la preuve de l’existence
de ces nombres et la découverte du premier nombre transcendant était de 7 ans !
π a été prouvé comme transcendant en 1882. Le problème est donc impossible à résoudre.
Mais de nos jours, ceci est possible en utilisant un ordinateur et surtout de l’algèbre. L’algèbre est un outil
très puissant, sans elle, beaucoup de choses seraient impossible à réaliser, on aurait fait des maths comme les
anciens grecques l’ont fait, et ce n’était pas du gâteau croyez moi.
Certains d’entre vous se poseront surement la question suivante : comment peut-on avoir la racine carré d’un
nombre qu’on ne connait même pas exactement ? Et bien on peut ! Et on vous posant cette question, vous
vous êtes mis dans ce qu’on appelle les paradoxes de Zénon.

BEKHTI Youcef Abderrahmane
Source : Numberphile

24

Medcine

Pourquoi Ebola fait si peur ?
Jamais Ebola n’avait autant tué depuis sa découverte en République démocratique
du Congo en 1976. Fièvre hémorragique africaine, ce virus se transmet facilement
entre l’homme et le singe, sonépidémie s’était déclarée en Guinée. Une chauve-souris, réservoir privilégié d’Ebola, y a probablement contaminé d’autres animaux, dont
un homme aura ensuite mangé ou manipulé la viande
Ce virus fut découvert lors de deux flambées simultanées à Nzara (Soudan) et à Yambuku (République
démocratique du Congo). Yambuku étant situé près
de la rivière Ebola, c’est de là qu’est venu le nom de
la maladie.

tourage, la période d’incubation pouvant atteindre
vingt et un jours. «Au départ, les autorités de la Sierra Leone ont tout bonnement ignoré le problème»,
dénonce Jean-Claude Manuguerra, virologue à
l’Institut Pasteur.

Ce virus est classé dans le groupe 4 par l’arrêté du
18 juillet 1994, c’est un virus à ARN monocaténaire
dont la morphologie est semblable au virus de Marburg mais dont la structure antigénique diffère, les
particules d’EBOLA ne contiennent que sept protéines différentes de poids moléculaire élevé.

Le virus s’est ensuite répandu comme une traînée
de poudre dans cette région d’Afrique où les ethnies
sont communes à plusieurs pays. Les habitants vont
et viennent, traversent les frontières à leur guise.
L’omerta qui règne sur le sujet dans certains villages,
tant Ebola terrorise les populations, a aggravé la situation. «Des malades se cachent ou sont cachés.
Pourtant, plus vite on se présente dans un centre de
santé, plus on a de chances de guérir», s’alarme Brigitte Vasset, directrice médicale adjointe de Médecins sans Frontières.
Quels sont les symptômes et comment le virus
se transmet-il ?

Tout commence par une violente fièvre, une fatigue
intense, des douleurs musculaires et des maux de
tête. Viennent ensuite des vomissements, des diarrhées et des hémorragies. Aussi terrifiant soit-il,
le virus est bien moins contagieux que celui de la
grippe, qui se transmet par de simples éternuements.
Une personne infectée par Ebola n’est pas contagieuse tant qu’elle n’a pas de symptômes. Une fois
que ceux-ci apparaissent, il faut un contact direct
entre les fluides physiologiques du malade - sang,
selles, sperme, salive, sueur, vomissures - et les
muqueuses ou une peau lésée. Mais il suffit que
Pourquoi une propagation aussi fou- l’épiderme soit très légèrement égratigné pour que
droyante ?
l’agent pathogène s’y faufile. L’entourage très proche
(famille, amis ou soignants) est donc menacé.
Les premiers malades n’ont sans doute pas été repérés assez tôt, la chaîne de transmission n’a donc
pas pu être brisée. II aurait fallu surveiller leur en-

25

Sciences

Epidémologie
Les cas cliniques de la maladie d’Ebola ont été trouvés au Soudan, au Zaïre, au Gabon et au Congo. Au
Zaïre en dehors de la zone endémique, le pourcentage des sujets séropositifs était de 1 %.
On peut donc penser qu’il existe des infections récentes et que le virus est enzootique ou endémique
dans plusieurs pays africains.
En ce qui concerne les espèces infectées, la plupart
des cas observés lors de l’épidémie du Zaïre en juillet 1976 étaient des adultes, 56% d’entre eux étaient
des femmes.
On a trouvé des séropositivités chezdes Cynomolgus (macaque mangeur de crabes) en provenance
des Philippines mais également d’Indonésie et de
l’Ile Maurice. De même des singes rhésus élevés
aux USA depuis plusieurs générations dans des
colonies closes (sans introduction de nouveaux
membres) ainsi que d’autres espèces de singes importés des Caraïbes depuis une centaine d’années
ont été reconnus positifs pour ce virus.
Il semble que les cas primaires humains résultent
d’une contamination à partir d’un réservoir animal
et ensuite la très forte contagiosité de la maladie est
responsable d’une diffusion importante. Le virus
tue les primates trop rapidement pour que ceux-ci
constituent un bon réservoir.
La guérison est-elle possible ?
On ne connait pas de traitement efficace. Cependant deux humanitaires américains infectés au
Liberia ont toutefois vu leur état s’améliorer après
avoir reçu un sérum expérimental, le «ZMapp», un
cocktail de trois anticorps.
Pris à temps, le malade peut être soigné. Il faut le
réhydrater, faire tomber sa température et le transfuser. «Le plus important est d’éviter que le volume
sanguin ne chute trop», dit Jean-Claude Manuguerra. Mais les chiffres font froid dans le dos : «62
% des personnes contaminées lors de cette épidémie sont décédées.»
Tadjine Mohamed

26

JE VAIS FAIRE UNE PRÉSENTATION :S
Comment préparer sa présentation ?

Nous nous trouvons souvent confrontés à des situations où on doit expliquer une idée, un point de vue,
ou encore présenter notre travail !
Mais nous trouvons parfois du mal à transmettre
notre message faute de plusieurs facteurs : ça peut
être notre méthode d’explication, le type de l’auditeur ou la manière de la présentation.
Où ce soit le problème : en vous ou il ne vous
concerne pas, vous devez le régler et maîtrisez la situation !

à des compétitions de Startups, d’applications, des
programmes de communication, etc. Et on se trouve
dans une situation où on doit présenter notre projet !
Il se peut qu’on veuille faire une activité au sein d’un
club ou autre et on doit exposer notre idée …
Comment peut-on réussir nos exposés oraux? Comment valoriser notre travail via une présentation
convaincante et déterminée ?
Pour répondre à toutes ces questions et autres, nous
vous proposons à travers la Gazette de l’ESI une série
de conseils pour bien réussir sa présentation. Dans
chaque édition à partir de l’actuelle, nous aborderons
la présentation orale d’un angle différent. A savoir :
• Comment préparer sa présentation ?
• Le support de la présentation
• Comment se comporter lors d’une présentation ?

A l’ESI, nous avions et nous avons toujours à faire
plusieurs présentations orales, notamment la présentation du projet pluridisciplinaire de 2CPI, celui de
1CS, 2CS et enfin le PFE (Projet de Fin d’Études), et
encore les présentations des Tps, des exposés et mini-projets faits au cours de l’année.
La présentation doit se faire face à des auditeurs, souvent des jurys, qui peuvent être nos enseignants, des Dans cette édition, nous abordons le premier point !
enseignants que nous n’avons jamais connus! Ou en- Je veux bien présenter mon travail, mais comment le
core des professionnels, En effet, on peut participer préparer et réussir à le communiquer à mes auditeurs

27

La communication commence par la proxi- vous la traitez. Grosso modo, on peut répartir les
mité visuelle ! Alors merci de vous rappro- styles de communication en quatre types, qui varient
selon deux axes : un axe ‘orienté tâches’ vs ‘orienté
cher de vos auditeurs.
Pour réussir à communiquer il faut bien préparer
sa présentation, c’est la meilleur garantie pour être à
l’aise et donner satisfaction aux auditeurs.
Contrairement à ce qui se passe lors d’une conversation normale, vous vous adressez à un public diversifié composé d’auditeurs très différents, qui vous perçoivent et interprètent votre discours chacun à leur
manière. Outre la responsabilité d’informer ce public,
vous devez aussi le convaincre et maintenir l’attention
de chaque auditeur.

relation’ et un axe ‘introverti’ vs ‘extraverti’. Orateurs
et auditeurs ont chacun un style de communication
dominant.
• Analyste (‘orienté tâches’, introverti) : experts, universitaires, documentalistes, gestionnaires de dossiers…
• Directif (‘orienté tâches’, extraverti) : managers, dirigeants, chefs d’équipe…
• Participatif (‘orienté retion’, introverti) : secteur social, assistants, accompagnateurs…
• Expressif (‘orienté relation’, extraverti) : experts en
communication, acteurs, journalistes…

La seule connaissance du sujet ne suffit pas;
L’orateur s’adapte à son public et non l’invous devez aussi pouvoir l’exposer de maverse !
nière captivante.
Maîtrisez le temps et l’organisation matérielle :
Si on vous demande de faire un exposé ou de donner
une présentation, ou si vous décidez vous-même de
le faire, il est important de ne pas vous lancer immédiatement dans le vif du sujet, mais de vous pencher
d’abord sur le contexte. Réfléchissez au :
• type de présentation que vous allez donner
• son objectif
• le public ciblé
Entamez ensuite seulement la préparation pratique et
la préparation du contenu.

• Le temps : renseigner vous sur le temps que vous
disposez pour la présentation, et prévoyez d’éventuels
évènements qui peuvent venir raccourcir votre temps
de parole, comme par exemple : installer un appareil,
distribuer une documentation, etc.
• L’organisation matérielle : renseigner vous sur le
type de la salle et la disposition des lieux, si nécessaire réorganiser selon vos besoins. N’oubliez pas de
vérifier la disposition du matériel auto-visuel, son état
et connexion … Cette maitrise procure un sentiment
de sécurité !

Une bonne préparation commence un bon
moment avant la présentation finale et Définissez les objectifs à atteindre :
Vous devez être au clair sur ce que doit être le message
prend du temps.
et ce que les auditeurs doivent retenir.

Mais avant tout, demandez-vous si vous êtes bien la
bonne personne pour faire cette présentation ! Un de
vos collègues ou de vos collaborateurs est peut-être
meilleur orateur, ou peut-être a-t-il plus d’expertise
que vous dans cette matière ? Votre égo peut se sentir
flatté si on vous demande de parler en public, mais
il vaut parfois mieux laisser cet honneur à un autre
expert.

Qui sont vos auditeurs ?
Pour pouvoir vous mettre au mieux dans la peau de
vos auditeurs, vous devez savoir à l’avance à qui vous
vous adressez.

28

Chacun a son propre style de communication: la manière dont vous transmettez l’information et dont

Recherchez les idées, et préparez la documentation :
• Délimitez le sujet de la présentation
• Documentez-vous avec des données FIABLE et ACTUELLES
• Puisez en vous-même d’abord, pour personnalisez
vos propos
• Consultez vos collègues et amis, provoquez une discussion, écoutez leurs arguments et testez les vôtres
• Triez les informations, faites une sélection des données réunies selon les objectifs à atteindre et du temps
disponible
• Pensez à conserver soigneusement les sources de
votre documentation.

• Ne cherchez pas à tout dire car l’assistance risque de se fatiguer et de perdre le fil du discours

Restez simple dans vos propos, mais pas simpliste !
Enfin, nous terminons cette partie avec le schéma suivant :

En espérant que cet article vous a été bénéfique sur le plan de la préparation pour une présentation orale.
Nous vous donnons un rendez-vous à la prochaine édition de la Gazette pour vous aider à bien préparer
votre support de présentation !

Soumia Ziane Khodja

29

30

Les bonnes pratiques pour réussir
son PFE

Réaliser son PFE (Projet fin d’étude) est une étape très importante dans le cursus universitaire de chaque étudiant. On peut dire aussi qu’il s’agit d’un premier pas pour un étudiant
dans sa vie professionnelle.
Ici à l’ESI, un stage du PFE s’étale sur une période de 9 à 12 mois. Pendant cette période,
l’étudiant est amené à proposer une solution pour une certaine problématique posée par un
enseignant interne à l’ESI qui est généralement son encadreur ou un organisme externe de
l’ESI. Donc sujet interne ou externe, l’objectif reste le même ; c’est mettre en œuvre cette solution. Mais pas uniquement ça, l’étudiant doit aussi rédiger un rapport détaillé qui contient
la démarche suivi pour mener son travail à terme.
A travers cet article, on va montrer les points essentiels à prendre en considération lorsqu’on
rédige ce rapport. Ces point sont généralement ignorés par les étudiants mais aussi sont
sujettes des remarques et des questions pour l’ensemble des membres de jury jour de la soutenance.
Attention à la mise en forme !!!
• Vérifier que la mise en forme du rapport correspond à la « CHARTE DE
RÉDACTION DU MÉMOIRE »défini par l’ESI.
• Vérifier la version électronique du rapport avant son impression. Parfois un
problème de décalage entraine que les jurys se trouvent perdus avec un même
numéro de page mais pas le même contenu.
• L’écriture doit être justifiée.

Attention au fond !!
Le fond d’un rapport reflète l’image du travail réalisé par l’étudiant c’est pour
cela il faut :
• S’assure que le titre du mémoire est relatif au contenu.
• Mettre en évidence la valeur ajoutée du travail réalisé.
• Avoir un lien entre les chapitres exemple : la conclusion d’un chapitre
introduit le prochain.
• Mettre l’entête des chapitres pour que le lecteur en général et le jury en particulier ne soit pas perdu en lisant le rapport.
• Ne pas dépasser 3 niveaux de numérotation des titres (exemple 1.2.3.4.5
Le titre) pour faciliter la lecture du rapport.
• Éviter d’utiliser les termes bizarres ou ambigus.

!

31
Introduction Générale
L’introduction générale permet de donner un aperçu général sur le travail réalisé par l’étudiant.
Un lecteur ne peut pas lire à 100% un rapport PFE mais cette partie est la première chose qu’on
lit obligatoirement pour comprendre de quoi il s’agit. Donc il faut :
• Séparer la problématique du contexte
• Déterminer la problématique et les objectifs ça constitue 50% des questions de jurées
• Se doter de la capacité de mesurer ses objectifs en termes de chiffres et pourcentages.

Étude théorique ou Etat de l’art
C’est le travail de recherche effectuée sur les concepts de base concernant le domaine de PFE. Il
faut :
• Référencer tous ce qu’on n’a pas rédigés par soi-même.
• Référencer les images et les tableaux car le référencement n’est pas restreint aux
textes.
• Vérifier la validité des références des documents utilisés comme référence.
• Utiliser les références les plus récentes.
• Se baser d’abord sur les livres puis les thèses doctorats par la suite les articles scientifiques. ces références sont valides car ils passent par un comité spécialisé avant d’être
publiées.
• Éviter de se référencer au page web et les blogs et surtout le Wikipédia car n’importe
qui peut publier n’importe quoi donc il faut s’assurer d’abord de l’identité de la personne qui
publie l’information.
• Suivre une norme unique dans la rédaction des références.
• Éviter la redondance des informations dans un même chapitre ou entre les chapitres.
• Éviter de parler de technologies dans l’état de l’art.
• Essayer de reformuler plutôt que faire copier/coller car la sanction de plagiat peut aller jusqu’à
l’ajournement de l’étudiant.
Étude pratique
C’est la partie qui contient uniquement la contribution de l’étudiant.
A. Organisme d’accueil
• Il ne faut pas se satisfaire des informations offertes par le site de l’organisme. Car elles ne sont
pas toujours mises à jour.
• Vérifier l’historique de l’entreprise ainsi que son chiffre d’affaire auprès des responsables de l’organisme.
• Éviter de remplir le rapport par des détails qui concerne uniquement l’organisme
d’accueil surtout si ces détails n’apportent pas d’information utile pour le PFE. Certains membres de jury considèrent ça comme une publicité pour l’entreprise.
B. Étude de l’existant
• Il faut donner l’organigramme de l’organisme d’accueil accompagné d’un commentaire.
• Dans une description organisationnelle de l’existant, il faut montrer l’effectif et les profils de
postes de travail.
• Il faut détailler l’étude de l’existant plutôt que l’état de l’art.
• Détailler la synthèse des questionnaires en montrant l’effectif et les profils des personnes interviewées

32
C. Analyse et Conception
• Choisir un cycle de vie développement (cascade, v, scrum …) justifier ce choix.
• Il faut comparer entre les solutions possibles et pouvoir justifier celle pour laquelle
on a opté.
• Quand on fait appel aux diagrammes, tableaux ou images il faut ajouter un commentaire pour expliquer l’intérêt.
D. Réalisation, Déploiement et Test
• Il faut mentionner les technologies utilisées dans la partie réalisation et non pas dans
l’annexe.
• Justifier le choix de la technologie.
• Dans une estimation financière concernant la solution proposée éviter d’inclure les coûtsdéjà
pris en charge comme le matériel.
• Il faut monter l’architecture Applicative, logicielle, technique de la solution proposée.
• Il faut tester les performances de la solution proposée et montrer les résultats dans le
chapitre teste au lieu de mettre des captures d’écran sur l’application développée.

Bonnes pratiques
A. Pour ceux qui font un stage externe ou interne
Il est préférable de :
• Mettre un diagramme de gant pour les taches (prévues et réelles) afin de montrer les écarts et
justifier ces dernières
• Détailler une abréviation qu’on utilise pour la 1ère fois afin que le lecteur ne se trouve pas obligé de retourner vers la liste des abréviations
• Faire une étude comparative entre les projets d’acquisition et de développement surtout quand
il s’agit des ERP
• Faire une étude financière de la solution proposée
• Donner le rapport à quelqu’un d’autre pour qu’il le lise, cela va permettre de palier aux erreurs
d’orthographe et permettre surtout de savoir le degré de clarté du contenu.
B. Pour ceux qui font un stage externe
Il est préférable de :
• Mettre en annexe les questionnaires des interviews.
• Mettre un glossaire pour les termes liés au processus métier.
• Utiliser le BPM ou le diagramme d’activité pour la modéliser des processus métier dans la
partie étude de l’existant

33
Pendant la présentation
• S’assurer des bonnes conditions logistiques avant de soutenir (Le matériel +la salle)
• Vérifier la bonne version de la présentation avant de soutenir afin de ne pas interrompre la
soutenance au milieu, disant qu’il s’agit d’une mauvaise version. ça donne une mauvaise impression.
• Quand le jury vous donne une remarque ça ne veut pas dire qu’il attend une réponse donc il
faut accepter la remarque et la noter même si ça vous ne plaît pas, car une réponse peut générer
une suite de questions infinies
• Essayer de respecter la durée dédiée à la présentation pour éviter l’arrêt obligatoire imposé par
les jurys.
• Il faut que la présentation soit une image fidèle du rapport.
Rédiger un rapport de PFE n’est pas une tâche facile comme le croit certain. Ça nécessite un
énorme effort de recherche et d’analyse. Ecrire 120 pages ne veut pas dire faire du remplissage
mais plutôt veiller que chaque mot mis dans le rapport à sa propre valeur ajoutée.

BEKKOUCHE Salma
LANASRI Dihia

Loisirs

TIGE
Inventé en 1967 par deux mathématiciens de l’université de Cambrige, John Conway
et Michael Peterson, Tiges est un jeu étonnant qui a fait parler et réfléchir de nombreux joueurs depuis quarante and. Pourtant, bien qu’il soit incroyablement facile
d’y jouer et qu’il offre des possibilités infinies, le jeu n’est jamais vraiment parvenu
jusqu’au grand public. Quand vous commencerez à jouer avec vos amis, vous lancerez
peut-être le mouvement

Michael Peterson

John Conway

Organisation

Placez au moins trois points au hasard sur une feuille

But du jeu

Être le dernier joueur à faire pousser une tige à partir d’un point, dans ce qui devient rapidement
une jungle luxuriante.

Comment jouer

Le joueur 1 trace une «tige» : une ligne reliant un point à un autre. Elle peut aussi bien être longue et
sinueuse que courte et droite. Il dessine un point sur cette tige à l’endroit de son choix
Il y a quatre règles à respecter quand vous tracez une tige :
- Chaque tige doit relier deux points.
- Une tige ne peut pas croiser une tige existante.
- Chaque fois qu’une nouvelle tige est tracée, un point doit être placé dessus.
- Un point ne peut faire pousser que trois tiges au maximum.
Quand un nouveau point est dessiné sur une tige, deux des trois tiges possibles sont automatiquement utilisées.
Le joueur 2 dessine une tige. Les joueurs jouent chacun leur tous jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de possibilités.

34

Exemple de partie
Voici une partie commençant à partir de trois points.

1

2

3

4

5

6

Le joueur 1 gagne la parite

7

35

iPhone 6
Top ou Flop ?

Le fléau Apple frappe de nouveau l’industrie des smartphone avec son nouveau iPhone, série 6 !
Léger et toujours plus grand : C’est une habitude chez Apple, et ça devient un principe grâce à
la gamme air. Pour l’iPhone 6, la firme de Cupertino a travaillé afin de rendre son smartphone encore plus léger. Autre objectif, se mettre à la mode avec un smartphone plus grand tout en
ne négligeant pas la prise en main de l’appareil. Il mesurerait entre 6 et 7mm
d’épaisseur, contre 7,7 pour l’iPhone 5s. De plus, la version smartphone de
l’iPhone 6 devrait être équipée d’un écran de 4,7 pouces.
Un iPhone avec un système d’exploitation abouti : Ça se confirme,
iOS 8 voit le jour en même temps que l’iPhone 6, et a été présenté lors
de la Keynote d’Apple du mois de septembre. Si au départ on s’attendait à un iOS 7 amélioré, l’iOS 8 pourrait finalement marquer un nouveau départ pour le système d’exploitation Apple. Plusieurs applications seront améliorées : Photos, Messages ou encore iCloud. Le clavier
sera plus intelligent, le design travaillé pour plus de fluidité. Et si iOS 8
sera toujours plus puissant, l’autre nouveauté très attendue est l’application Santé, qui répond aux nouveautés proposées par le Samsung
Galaxy S5.
Un iPhone où la batterie répond - enfin - présent Si l’iPhone 5s a
rattrapé le raté iPhone 5 en terme d’autonomie, ce n’est toujours pas la
panacée. Mais l’iPhone 6 est équipé d’une batterie de 1810 mAh. C’est
mieux que l’iPhone 5s (1570 mAh). La nouveauté pourrait finalement
résider dans l’iDevice qui serait capable de mieux gérer l‘autonomie de
l’appareil, grâce à une meilleure intelligence du système. Certains analystes annoncent même un capteur d’énergie solaire pour améliorer
l’autonomie de l‘iPhone.
Tous ces points, ajoutés à un Wifi qui devrait être encore meilleur
et plus rapide, à l‘intégration d’une puce NFC et à un design général
plaisant pousse à un certain optimisme

Hypathie

36

vs
Pour ceux qui sont fans des derniers smartphones qui déforment leur poche, le Samsung
Galaxy Note 4 et l’iPhone 6 ont été présentés
durant ce mois de septembre.
Avec son iPhone 6 plus, la firme à la pomme
croquée s’invite sur un segment où le constructeur coréen était le seul à présenter des phablettes avec un écran de plus en plus grand.
Le Note 4 peut-il conserver sa couronne face à
l’iPhone 6 plus ?
Les deux phablettes présentent des caractéristiques qui font rêver et embarquent ce que
l’on fait de mieux en high-tech.
Coté encombrement, l’iPhone 6 est plus fin tandis que le Note 4 est plus lourd.
Coté affichage, l’iPhone 6 plus présente une
diagonale de 5.5
pouces, alors que le
Galaxy Note 4 se caractérise par un écran de
5.7 pouces.
En ce qui concerne
les caractéristiques de
l’écran, les différences
sont également marquées, la phablette de
luxe d’Apple embarque
un écran LCD Retina
HD de résolution 1920
x 1080 pixels tandis que
le Note 4 délivre un
écran Quad HD avec un
affichage de 2560x1440
pixels.

Parlons processeurs, le Samsung Galaxy
Note 4 s’appuie sur un processeur Quadcore cadencé à 2.7 GhZ alors qu’Apple sur sa
nouvelle puce A8 avec la même architecture
64-bits. Pour les capacités de stockage, le
Note 4 propose 32 Go de mémoire tandis que
l’iphone 6 sera décliné en plusieurs versions
16Go, 64 Go et 128 Go.
Mais si on se demande qui sera le champion
du selfie ?! Samsung semble faire mieux, des
capteurs de 3.9 MPixels mieux définis en façade pilotés par des gestes intuitifs de la main
alors que l’iphone 6 présente des capteurs de
1.2 MPixels en frontal.
Arrivons à une autre bataille, les batteries ! Le Samsung Galaxy Note 4 est équipé
d’une batterie 3300 mAh tandis que la batterie de l’iphone
6 plus est de 2915 mAh. Un
point qui a toujours fasciné les
utilisateurs.
Après cette petite comparaison des deux smartphones,
la date de sortie du Samsung
Galaxy Note 4 n’a pas été
officialisée, mais on annonce
une sortie au début du mois
d’octobre, l’iPhone 6 plus
pourra donc prendre une
longueur d’avance en sortant
le 19 septembre.
Qui pourra donc être vainqueur de cette bataille de
chiffres ?!

TAI

Référence : [15/09/2014]
http://www.gentside.com/iphone-6/iphone-6-vs-samsung-galaxynote-4-quel-est-le-meilleur-smartphone_art64214.html
http://www.cnetfrance.fr/produits/iphone-6-plus-vs-galaxy-note-4vs-lg-g3-la-bataille-des-chiffres-39806331.htm

37

Technologies

39

Télépathie : la communication
par pensée enfin réussie !
Êtes-vous impatient de vivre un siècle où la science fiction devient une chose normale ? Accrochez
vos ceintures, le moment est peu être venu pour vous de savourer pleinement votre naissance au 21ème
siècle !
Des chercheurs affirment avoir transmis pour la première fois un message mental simple entre deux
personnes séparées par des milliers de kilomètres, selon une recherche récemment publiée dans la revue
américaine PLOS one.

Et si la télépathie devenait plus qu’un simple concept
de films de science-fiction ? C’est ce que suggère une
équipe internationale de chercheurs. Dans la revue
PLoS ONE, ces derniers affirment avoir mené à terme
et avec succès la première expérience de «télépathie»
entre deux êtres humains. Objectif : établir une communication directe de cerveau à cerveau entre deux
sujets séparés par des milliers de kilomètres. Bien évidemment, il ne s’agissait pas d’une véritable discussion
mais d’un simple message mental.

De plus, la communication ne s’est pas faite de manière totalement directe, les chercheurs ont utilisé
une sorte de chemin détourné. Néanmoins, la performance pose d’ores et déjà les bases d’une nouvelle
filière de recherche autour de nouvelles manières de
communiquer.

Pour réaliser un tel exploit, les chercheurs ont établi
tout un protocole faisant intervenir deux participants :
l’un en Inde, émetteur du message, et l’autre en France,
récepteur. L’émetteur, équipé d’électrodes sur la tête,
a été convié à penser à un mot simple comme «hola»
(«hello») ou «ciao» («salut»). Durant l’exercice, son
activité cérébrale a été étroitement enregistrée grâce
aux électrodes sous la forme d’un électroencéphalogramme.
Une aide pour communiquer avec des personnes
paralysées ? Selon eux, ces nouveaux moyens de transmission de messages devraient permettre dans un futur proche de communiquer avec des personnes paralysées par un accident vasculaire cérébral (AVC) et
incapables de parler par exemple.

Hypathie

L’équipe de la gazette remercie tous ces fidèles lecteurs, sans vous, la gazette ne serez pas là. Merci à vous.
On remercie aussi notre équipe de design, Mohamed Badache, Yanis
Cherifi, Abdelhak Bahri, ainsi que Mohamed Islem Betta pour leur travail remarquable.
Et biensur notre équipe de rédacteurs, une si grande et merveilleuse
équipe, merci à vous tous, vous êtes les meilleurs.
Sans oublier de souhaiter la bienvenue aux nouveaux membres de la
gazette, Welcome.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful