Vous êtes sur la page 1sur 48

SOMMAIRE

 

NOTRE ACTIVITÉ EN FRANCE  4

4

NOS ENGAGEMENTS EN NUTRITION ET BIEN-ÊTRE12

12

NOTRE DÉTERMINATION POUR L’ENVIRONNEMENT 20
NOTRE DÉTERMINATION POUR L’ENVIRONNEMENT 20

NOTRE DÉTERMINATION POUR L’ENVIRONNEMENT20

20

 

Énergie et gaz à effet de serre : réduction sur tous les plans

22

Emballages et recyclage : moins de déchets, plus de valeur

28

L’eau, une ressource vitale gérée avec respect

34

NOTRE IMPLICATION DANS LA SOCIÉTÉ 38
NOTRE IMPLICATION DANS LA SOCIÉTÉ 38

NOTRE IMPLICATION DANS LA SOCIÉTÉ38

38

 

Bien vivre au travail, une réalité quotidienne

40

Un engagement citoyen sur de nombreux terrains

44

En couverture : Borne de collecte sélective (pour les bouteilles et les boîtes), déployée par Coca-Cola dans le cadre de ses Zones de recyclage.

Nos engagements mondiaux pour 2020

NUTRITION

Proposer des boissons pour chaque envie et pour toutes les occasions, tout en apportant une information complète et transparente à nos consommateurs.de recyclage. Nos engagements mondiaux pour 2020 NUTRITION ÉNERGIE & GAZ À EFFET DE SERRE Réduire

ÉNERGIE & GAZ À EFFET DE SERRE information complète et transparente à nos consommateurs. Réduire notre empreinte carbone de 15 % d’ici à

Réduire notre empreinte carbone de 15 % d’ici à 2020 (sur la base des émissions 2007).

Réduire le poids de nos emballages ; encourager le tri sélectif afin d’atteindre à terme le recyclage de 100 % de nos emballages ; introduire toujours plus de matières recyclées dans nos emballages.de 15 % d’ici à 2020 (sur la base des émissions 2007). EMBALLAGES & RECYCLAGE RESSOURCES

EMBALLAGES & RECYCLAGE

RESSOURCES EN EAU

Être un standard mondial sur la gestion de l’eau en réduisant continuellement notre consommation et en recyclant de manière exemplaire les eaux usées avant rejet dans le milieu naturel.nos emballages. EMBALLAGES & RECYCLAGE RESSOURCES EN EAU VIE AU TRAVAIL Créer une culture d’entreprise où

VIE AU TRAVAIL les eaux usées avant rejet dans le milieu naturel. Créer une culture d’entreprise où l’esprit d’équipe

Créer une culture d’entreprise où l’esprit d’équipe est encouragé et où nos collaborateurs reflètent la diversité de la société.

Améliorer le bien-être physique grâce à des programmes d’incitation et de sensibilisation du public à la pratique sportive, dans le cadre de partenariats locaux.nos collaborateurs reflètent la diversité de la société. MODE DE VIE ACTIF COLLECTIVITÉS Être à l’écoute

MODE DE VIE ACTIF

COLLECTIVITÉS dans le cadre de partenariats locaux. MODE DE VIE ACTIF Être à l’écoute constante des besoins

Être à l’écoute constante des besoins des collectivités en mettant en place des programmes diversifiés pour tisser des liens positifs avec elles.

des besoins des collectivités en mettant en place des programmes diversifiés pour tisser des liens positifs
Des engagements concrets en constante amélioration
Des engagements concrets en constante amélioration
Des engagements concrets en constante amélioration Parce qu’un leader se doit d’être exemplaire, nos deux

Parce qu’un leader se doit d’être exemplaire, nos deux entreprises, Coca-Cola France et Coca-Cola Entreprise, se sont dotées d’une stratégie transversale de développement durable, mobilisant l’ensemble de nos salariés. Le monde change vite ; nous sommes déterminés à accompagner ses mutations et à faire face aux enjeux sociaux et environnementaux d’aujourd’hui et de demain. La protection de l’environnement est au cœur des préoccupations modernes : le Grenelle de l’environnement a consacré la prise en compte de l’environnement dans les politiques publiques ; fin 2009, la conférence internationale de Copenhague marquera une nouvelle étape dans la lutte contre les changements climatiques. Coca-Cola met donc en œuvre des engagements forts en matière environnementale :

transformer les déchets en ressources réutilisables ; mesurer précisément ses émissions de gaz à effet de serre, préalable indispensable à un programme de réduction ; tout mettre en œuvre pour rendre au milieu naturel, en toute sécurité, un volume d’eau équivalent à celui prélevé.

Mais pour nous, le développement durable ne se résume pas à sa dimension environnementale. Au cœur de notre responsabilité sociétale, la nutrition et le bien-être constituent également des enjeux prioritaires. C’est pourquoi nous offrons à nos consommateurs une information transparente ainsi qu’une gamme élargie de boissons sans sucres ou à teneur réduite en sucres. Nous développons en outre des programmes d’incitation à l’activité physique et de démo- cratisation de la pratique sportive. Par ailleurs, dans le contexte économique actuel, l’insertion professionnelle des jeunes nécessite plus que jamais des engagements concrets. Ainsi, Coca-Cola s’engage dans la dynamique Espoir Banlieues en soutenant notamment le premier internat d’excellence tout en participant à la mobi- lisation pour les contrats en alternance. Enfin, à une époque où les carrières sont de plus en plus évolutives, Coca-Cola investit dans la formation de ses salariés et dans l’organisation de leur mobilité.

Tangibles, nos engagements s’inscrivent dans une logique d’amélioration continue. Nous savons que nous pourrons davantage progresser en consolidant les voies de dialogue avec la société civile et en impliquant plus largement toutes les parties prenantes. Aujourd’hui, Coca-Cola veut mettre ses atouts au service de la Société. N’hésitez pas à nous solliciter : nous progresserons avec tous ceux qui souhaitent dialoguer avec nous.

avec tous ceux qui souhaitent dialoguer avec nous. Christian Polge , Président de Coca-Cola France Tristan

Christian Polge, Président de Coca-Cola France

avec nous. Christian Polge , Président de Coca-Cola France Tristan Farabet , Président-directeur général de

Tristan Farabet, Président-directeur général de Coca-Cola Entreprise

Notre activité en France
Notre activité
en France
Notre activité en France 4 | Rapport RSE 2008-2009
Notre activité en France 4 | Rapport RSE 2008-2009
Livraison de distributeurs automatiques en Seine-et-Marne (77). Rapport RSE 2008-2009 | 5 Rapport RSE 2008-2009
Livraison de distributeurs automatiques en Seine-et-Marne (77). Rapport RSE 2008-2009 | 5 Rapport RSE 2008-2009
Livraison de distributeurs automatiques en Seine-et-Marne (77). Rapport RSE 2008-2009 | 5 Rapport RSE 2008-2009
Livraison de distributeurs automatiques en Seine-et-Marne (77). Rapport RSE 2008-2009 | 5 Rapport RSE 2008-2009
Activité en France Depuis près de 100 ans, nos boissons et marques commercialisées en France

Activité en France

Depuis près de 100 ans, nos boissons et marques commercialisées en France sont produites dans
Depuis près de 100 ans, nos boissons
et marques commercialisées en France
sont produites dans des usines françaises.
La présence de Coca-Cola en France
se traduit par :
• une implantation locale ;
• sept sites de production ;
• une organisation en deux entreprises
principales ;
• une démarche d’entreprises responsables.

Derrière nos marques universelles, une réalité humaine bien française

LEADER DES BOISSONS rafraîchissantes sans alcool en France, nous inscrivons nos activités au cœur de la vie économique française, en contribuant pleinement à son dynamisme et à sa croissance. Dès les premières années où la marque s’est implantée en France, la fabrication, l’embouteillage et la commercialisation des boissons ont été réalisés par des entreprises locales.

DEPUIS L’INAUGURATION en 1967 de la première usine de Coca-Cola Entreprise à Clamart (92), nous n’avons cessé d’investir et de développer notre outil de production en France. Aujourd’hui, nos activités industrielles et commerciales sont réparties sur l’ensemble du territoire avec sept directions régionales, sept sites de production, un centre de reconditionne- ment et un centre technique, tous deux dédiés aux équipements réfrigérés (voir carte page 9). Nous collaborons avec un réseau de 300 partenaires sous-traitants, dans une logique de long terme. Au total, Coca-Cola, avec ses 2 600 emplois directs (dont 2 500 chez Coca-Cola Entreprise), génère près de 15 000 emplois indirects.

95%

de nos boissons vendues en France

sont fabriquées dans nos usines françaises.

90% des matières premières utilisées

pour nos boissons et leurs emballages proviennent

de fournisseurs français. Nous sommes l’un

des premiers clients de la filière de betteraves sucrières en France.

Usine de Clamart : notre première implantation industrielle en France.
Usine de Clamart : notre première implantation
industrielle en France.
De la fabrication à la consommation Notre cycle de production comprend la fabrication de nos
De la fabrication à la consommation Notre cycle de production comprend la fabrication de nos

De la fabrication à la consommation

Notre cycle de production comprend la fabrication de nos boissons, leur embouteillage et leur conditionnement. Les boissons sont ensuite acheminées jusqu’aux consommateurs à travers différents circuits de distribution, puis commercialisées dans près de 400 000 points de vente : grandes surfaces alimen- taires, cafés, hôtels et restaurants, stations-service, boulangeries, distributeurs automatiques… Qui dit distribution dit collecte des déchets : le cycle s’achève avec le recyclage de nos emballages. En France, environ 60 % des emballages ménagers sont recyclés (source : Eco-Emballages 2007).

France, environ 60 % des emballages ménagers sont recyclés (source : Eco-Emballages 2007). Rapport RSE 2008-2009

Activité en France

Coca-Cola, une entreprise à la fois internationale et bien française

92 400

$31,9

milliards

collaborateurs

de chiffre

d'affaires net

en 2008

marques sont 500 proposées par TCCC dans le monde

de

200

pays

35%

dans lesquels

des produits

TCCC sont

commercialisés

des actions de CCE Inc. sont détenues par TCCC

TCCC : The Coca-Cola Company CCE Inc. : Coca-Cola Enterprises Incorporated

72 000 collaborateurs

$21,8

milliards

42

milliards

de chiffre

d'affaires net

en 2008

de bouteilles et de boîtes vendues en 2008

sites industriels et commerciaux 431 dans le monde dont 384 enAmérique du Nord et 47 en Europe

RENNES

DUNKERQUE

ISSY- ISSY-LES- LES-

MOULMO

MOULINEAUX

U

EE

INEE

CLAMART

CLA

ART

LES ULIS

BORDEAUX BOBOOOORDRDRDDEAEAEAEAUUUUXUX

CASTANET-TOLOSAN

Nos boissons sont élaborées et produites en France avec des ingrédients de haute qualité en provenance de fournisseurs français. Elles sont fabriquées dans sept sites de production répartis sur tout le territoire, dont cinq appartenant à Coca-Cola Entreprise. Plus de 400 000 points de vente proposent aux consommateurs des boissons Coca-Cola partout et à tout moment.

SOCX SO

LILLE LIL

PARIS

FRESNES

GRIGNY

NANCY

LYON

LES PENNES-

MIRABEAU

MARSEILLE

Siéges sociaux de Coca-Cola Entreprise et Coca-Cola France

7 directions régionales

Coca-Cola Entreprise

5 sites de production

Coca-Cola Entreprise

1 centre de reconditionnement

de distributeurs automatiques (CCE)

SIGNES SIGNES

BASTIA

1 centre technique national de matériels réfrigérés (CCE)

Varoises de concentrés Signes - The Coca-Cola Company

Société corse de boissons (Socobo), site commercial et de production

Activité en France Différents métiers au sein de plusieurs entreprises EN FRANCE, NOTRE ACTIVITÉ repose

Activité en France

Différents métiers au sein de plusieurs entreprises

EN FRANCE, NOTRE ACTIVITÉ repose sur une collaboration rapprochée entre deux sociétés principales : Coca-Cola France et Coca-Cola Entreprise.

Coca-Cola France (CCF) assure la promotion des marques de The Coca- Cola Company en France.

• CCF met en œuvre la stratégie de développement à long terme des marques, ainsi que la stratégie de communication et les relations avec les consommateurs.

• Le président de CCF anime une fois par semaine les réunions du comité de direction. Ce comité, composé de 10 membres, définit la stratégie de l’en- treprise, notamment en matière de développement durable, et s’assure de l’avancement des actions engagées. Une réunion bimestrielle est organisée avec tous les collaborateurs de CCF pour les informer des résultats et des perspectives à court et moyen termes.

Coca-Cola Entreprise (CCE), filiale de Coca-Cola Enterprises Incorporated, produit et distribue les boissons à partir des concentrés mis au point par The Coca-Cola Company.

• CCE assure la fabrication, la commercialisation et la distribution des boissons en France métropolitaine auprès de la grande distribution, dans le “hors-domicile” (cafés, restaurants, etc.) et par la distribution auto- matique. Coca-Cola Production (Socx) est une filiale de Coca-Cola Enterprises Inc. Elle fabrique et embouteille les boissons pour la France et en partie pour le Benelux ; CCE en assure la distribution.

• Le comité exécutif de 12 membres se réunit chaque semaine afin de procéder à l’examen détaillé de la marche des affaires : évolution des ventes, résultats financiers, état d’avancement des actions, progression environnementale, etc. La direction générale réunit et implique régulièrement les cadres dirigeants de l’entreprise dans le processus de décision. Enfin, diverses opportunités (présentation des “business plans” dans tous les sites, visites ou réunions d’établissements, etc.) ou des outils de communi- cation (journal interne, intranet, etc.) permettent d’informer tous les colla- borateurs des stratégies industrielles et commerciales, lors de temps forts spécifiques.

Nos pratiques sont guidées par notre engagement RSE

NOUS SOMMES PLEINEMENT CONSCIENTS de notre responsabilité sociale et environnementale (RSE). C’est pourquoi la prise en compte des enjeux liés au réchauffement climatique, à la gestion des ressources en eau, à la raréfaction des matières premières mais également au dévelop- pement social et local ou à la promotion de l’activité physique, est pleinement intégrée aux décisions stratégiques de nos entreprises. Leur impact à long terme en dépend, parce que nous sommes convaincus qu’il n’existe

à gauche, Arnaud ROLLAND, responsable Développement Durable Coca-Cola Entreprise à droite, Manuel BERQUET-CLIGNET,
à gauche, Arnaud ROLLAND, responsable Développement
Durable Coca-Cola Entreprise
à droite, Manuel BERQUET-CLIGNET, directeur du Business
Development Coca-Cola France
“La stratégie RSE mondiale est mise en œuvre
localement. Chaque pays a ses spécificités et
points forts et nous échangeons régulièrement
sur nos bonnes pratiques, en « forum »,
comme en conférences téléphoniques, pour
constamment nous améliorer : par exemple,
avec les États-Unis pour l’empreinte carbone
globale, le Royaume-Uni pour les zones de
recyclage « hors-domicile », la Belgique pour le
premier test d’une flotte de camions hybrides
en Europe, le Brésil pour la revalorisation des
déchets, etc.”

pas d’activité économique durable si les communautés au sein desquelles nous opérons ne sont pas elles-mêmes durables. Coca-Cola a donc choisi de faire face, de manière proactive, aux enjeux de durabilité. Les défis que nous relevons chaque jour ouvrent des possibilités d’innovation et de leadership riches de promesses.

NOTRE RESPONSABILITÉ commence par une qualité irréprochable de nos produits et la certification de nos unités de production. Ainsi, Coca-Cola a développé un système de gestion propre qui intègre (ou dépasse) les critères des normes de qualité des systèmes internationaux de gestion de la qualité (ISO 9001), de l’environnement (ISO 14001) et des pratiques de santé et sécurité (OHSAS 18001). La certification est l’une des illustrations de notre engagement en matière de responsabilité sociale et environnementale. Toutes nos usines européennes sont déjà certifiées ISO 14001 et font l’objet d’un audit régulier, à la fois par les autorités de certification et par nos propres services, afin de contrôler la conformité de la chaîne de production avec les exigences du Système de Gestion Coca-Cola. De manière plus large, notre engagement prend forme à travers notre politique Live Positively 1 , qui réunit l’ensemble de nos actions en matière de développement durable.

de nos actions en matière de développement durable. CE TRAVAIL, nous le menons au quotidien, sous

CE TRAVAIL, nous le menons au quotidien, sous le regard attentif de nos parties prenantes. C’est tout le sens de notre démarche : nous ne concevons pas nos activités sans une exigence forte de progrès continus pour les- quels de multiples partenariats sont indispensables. Forts de cet état d’es- prit, nous avons engagé en France un dialogue constructif avec nos parties prenantes sous l’égide du Comité 21 (voir encadré). En effet, nous ne réus- sirons que si chacune d’elles accepte de nous accompagner.

1 Vivez positivement.

Coca-Cola et le Comité 21 Le Comité 21, association loi 1901 qui regroupe des ONG,
Coca-Cola et le Comité 21
Le Comité 21, association loi 1901 qui regroupe des
ONG, des entreprises et des collectivités pour faire
vivre en France l’Agenda 21, conçoit et anime des
démarches de concertation avec des panels de
parties prenantes sur la base de règles déontolo-
giques qui permettent d’établir la légitimité et la
confiance indispensables au dialogue. La concer-
tation se déroule en deux temps : questionnement
des parties prenantes par rapport à la politique
présentée par l’entreprise ; réponse de l’entreprise
plusieurs mois après un travail collectif de tous les
départements en interne. La session 2008 a permis
d’ouvrir plusieurs nouveaux chantiers autour, notam-
ment, du dialogue avec la filière agricole et de l’affi-
chage Carbone.
“La concertation avec les parties prenantes externes
demeure encore marginale en France. Les entre-
prises qui s’engagent sont pionnières. Il s’agit
pourtant d’une voie de progrès véritable.”
Dorothée BRIAUMONT,
directrice générale du Comité 21
Nos engagements en nutrition et bien-être
Nos
engagements
en nutrition
et bien-être
Nos engagements en nutrition et bien-être 12 | Rapport RSE 2008-2009
Nos engagements en nutrition et bien-être 12 | Rapport RSE 2008-2009
L’étiquette de nos boissons est utilisée pour fournir à nos consommateurs une information nutritionnelle claire.
L’étiquette de nos boissons est utilisée pour fournir à nos consommateurs une information nutritionnelle claire.
L’étiquette de nos boissons est utilisée pour fournir à nos consommateurs une information nutritionnelle claire.
L’étiquette de nos boissons est utilisée pour fournir à nos consommateurs une information nutritionnelle claire.

L’étiquette de nos boissons est utilisée pour fournir à nos consommateurs une information nutritionnelle claire.

Nutrition et bien-être Notre première responsabilité est de veiller à la très grande qualité des

Nutrition et bien-être

Notre première responsabilité est de veiller à la très grande qualité des produits que nos
Notre première responsabilité est de veiller
à la très grande qualité des produits
que nos consommateurs vont boire.
Au-delà de cette approche, l’attention que
nous portons à la nutrition et au bien-être
se concrétise par des engagements précis
autour de quatre axes principaux :
• diversifier la gamme en faveur de boissons
sans sucres ou à teneur réduite en sucres ;
• offrir une information transparente
et claire à nos consommateurs ;
• communiquer de manière responsable
auprès de nos différents publics ;
• promouvoir et continuer à encourager
l’activité physique.

NOTRE MÉTIER est de produire des boissons rafraîchissantes sans alcool (BRSA) qui apportent plaisir et bien-être. Afin d’élargir et de renforcer les possibilités de choix éclairé des consommateurs, nous nous attachons depuis plusieurs années à faire évoluer notre portefeuille de produits vers un équilibre entre boissons sucrées, boissons à teneur réduite en sucres et boissons sans sucres.

POUR MIEUX COMPRENDRE la consommation des boissons, leur place dans l’alimentation et les bénéfices qu’elles procurent, notamment en matière d’hydratation, nous travaillons depuis 2004 avec le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CRÉDOC) sur les données des enquêtes “Comportements et consommations alimentaires en France”. Menées en 2004 et 2007, chacune auprès de plus de 1 000 adultes et de 1 000 enfants, ces deux études ont permis d’obtenir des informations précises sur les quantités et les types de boissons consommées, leurs fréquences de consommation, etc.

TOUT D’ABORD, ces enquêtes indiquent que l’eau, qui représente au minimum 40 % de la consommation totale de boissons dans la journée, est la principale boisson consommée par les Français. Les autres boissons viennent compléter les apports, selon les goûts et les moments de consommation.

Des boissons pour tous les goûts

Qu’elles soient pétillantes ou plates, pour le sport, énergisantes, vitaminées, sucrées, à teneur réduite en sucres ou sans sucres, nous tenons à offrir une grande diversité de boissons à nos consomma- teurs afin de répondre à leurs attentes toujours plus variées. Notre gamme de boissons intègre, en plus de ces BRSA (boissons rafraîchissantes sans alcool), de l’eau minérale naturelle, des jus et des nectars de fruits.

Le saviez-vous ?

L’enquête du CRÉDOC précitée a révélé que les Français qui atteignent le repère de 1,5 litre d’eau par jour sont ceux qui boivent régulièrement dans la journée et dont la consommation de boissons est la plus variée.

IL RESSORT PAR AILLEURS que les Français ne s’hydratent pas assez : ainsi, selon les

IL RESSORT PAR AILLEURS que les Français ne s’hydratent pas assez :

ainsi, selon les résultats de cette enquête 2007 du CRÉDOC, seuls 30 % des adultes français boivent 1,5 litre de boissons par jour. Les personnes qui atteignent ce repère consomment davantage de tous les types de boissons :

davantage d’eau, mais également davantage de boissons chaudes, de jus de fruits et de boissons rafraîchissantes.

ENFIN, il apparaît que les boissons rafraîchissantes contribuent faiblement aux apports caloriques des Français : de 0,2 % chez les seniors à 2,3 % chez les adolescents. Les résultats de ces enquêtes réalisées par le CRÉDOC nous permettent de fournir une information objective et documentée aux professionnels de santé sur la place des boissons dans l’alimentation des Français.

Nous diversifions les goûts afin d’associer plaisir, santé et sécurité

LA CONSOMMATION D’UNE BOISSON RAFRAÎCHISSANTE sans alcool est avant tout l’occasion d’un moment de plaisir. C’est le fondement historique et la motivation unique de notre métier : permettre à nos consommateurs de s’hydrater et de se rafraîchir en toute sécurité. Le choix des boissons doit néanmoins être raisonné et raisonnable, au même titre que la consommation de tout autre aliment.

BRSA* : moins de 2 % des apports caloriques des Français. Les BRSA contribuent aux
BRSA* : moins de 2 % des
apports caloriques des Français.
Les BRSA contribuent aux apports journaliers en calories et
en sucres des Français (par tranche d'âge en 2007) de la
façon suivante :
Calories
Sucres
1,6%
6,0%
Enfants
(6-11 ans)
2,3%
9,9%
Adolescents
1,2%
4,5%
Adultes
0,2%
1,1%
Seniors
*Boissons rafraîchissantes sans alcool.
Nutrition et bien-être NOUS APPUYANT SUR LES RÉSULTATS des études du CRÉDOC indiquant que la

Nutrition et bien-être

NOUS APPUYANT SUR LES RÉSULTATS des études du CRÉDOC indiquant que la variété de boissons participe à la bonne hydratation, nous pour- suivons nos efforts d’innovation pour proposer aux consommateurs une gamme de boissons sans alcool toujours plus variée. Aujourd’hui, ce sont plus de 51 boissons différentes qui composent notre gamme, avec des boissons pétillantes, plates, aux fruits, pour le sport, énergisantes, vitami- nées, des jus de fruits, etc.

LA DIVERSITÉ S’EXPRIME également dans les teneurs en sucres de nos boissons : aujourd’hui, près de 50 % de nos boissons sont à teneur réduite en sucres ou sans sucres. Ainsi, chacune de nos principales marques possède une référence sucrée et une ou plusieurs références sans sucres (Coca-Cola, Fanta, Sprite, etc.). En moins de 10 ans, la teneur globale en sucres de nos boissons a diminué de 15 %. Ce résultat est le fruit d’un travail mené en priorité selon les trois axes suivants :

La reformulation des produits existants : en 2006, 2007 et 2008, nous avons réduit les teneurs en sucres de Fanta orange, Fanta citron et Sprite de 10 à 20 %.

L’orientation des innovations pour l’élargissement de notre offre : en 2006 par exemple, sur 17 innovations, 14 étaient à teneur réduite en sucres ou sans sucres.

La promotion des boissons sans sucres et allégées en sucres : en 2008, les investissements publicitaires pour ces gammes ont représenté 59 % des investissements totaux sur nos marques Coca-Cola, pour un poids volume de 25 %. La visibilité en magasin est aussi renforcée, avec l’expo- sition des trois marques, Coca-Cola, Coca-Cola light et Coca-Cola zero, en linéaires et en têtes de rayons. Corrélée à une demande accrue des consommateurs, cette mise en avant des produits sans sucres a conduit, sur les trois dernières années, à une augmentation des ventes de Coca-Cola Entreprise de près de 30 % pour les boissons pétillantes sans sucres et à teneur réduite en sucres, alors que celle des ventes de boissons sucrées s’élève à 3,2 %.

ENFIN, LA DIVERSITÉ ET LE CHOIX s’expriment également par la variété des conditionnements : nous proposons ainsi des conditionnements individuels (15 cl, 33 cl et 50 cl), ainsi que des modèles plus grands pour partager (de 1,5 à 2 litres).

Plus de 50 %

de nos boissons sont sans sucres ou à teneur réduite en sucres.

-15 %

globale en sucres de nos boissons entre 1999 et

C’est la réduction de la teneur

2007.

Des boissons pour chaque envie 25,5 % de boissons sans sucres 29,5 % de boissons
Des boissons pour chaque envie
25,5 % de boissons
sans sucres
29,5 % de boissons
à teneur réduite
45 % de boissons
sucrées
(13 produits)
sucres (15 produits)
(23 produits)
Un espace de convivialité à la disposition des salariés, à Issy-les-Moulineaux. en
Information, conseil, service : nos produits affichent leur transparence ÊTRE PRÉCIS ET CLAIRS dans notre

Information, conseil, service :

nos produits affichent leur transparence

ÊTRE PRÉCIS ET CLAIRS dans notre information nutritionnelle ; être responsa- bles dans notre communication, en particulier vis-à-vis des enfants :

deux engagements sur lesquels nous avons décidé très tôt d’aller plus loin que la législation en vigueur. En effet, pour répondre aux attentes des consommateurs et parce que le premier moyen d'information sur nos boissons passe par l’étiquette, nous proposons depuis 2005 une information nutritionnelle détaillée, pour 100 ml et à la portion. En 2007, nous nous sommes engagés, avec neuf autres entreprises de l’agroalimentaire, à faire figurer une information plus complète et harmonisée sur le contenu nutritionnel de nos produits vendus en France. Sur l’emballage de nos boissons sont maintenant indiqués :

• l’apport en calories, sucres, lipides, acides gras saturés et sodium (ou sel) par portion ; • la contribution aux Repères Nutritionnels Journaliers (RNJ) de chacun de ces éléments, sous la forme de pictogrammes pédagogiques.

AU-DELÀ DE L'INFORMATION LISIBLE sur nos étiquettes, nous proposons, sur notre site Internet, des renseignements précis sur les boissons et les ingrédients qui les composent. Nous sommes aussi à la disposition de nos consommateurs avec un service téléphonique ou Internet qui leur est dédié et considéré par le magazine “L’Entreprise” comme l’un des meilleurs parmi ceux de 200 autres entreprises (voir encadré). De plus, sur notre site Internet se trouvent toutes les informations sur nos boissons, leurs valeurs nutritionnelles et leurs ingrédients. Enfin, nous informons en toute transparence les professionnels de santé sur la composition de nos boissons : ainsi, nous avons développé de la documentation, à destination des médecins, diététiciens et nutritionnistes, qui donne des informations factuelles sur les valeurs nutritionnelles de nos boissons et les études menées sur nos ingrédients.

UNE QUESTION que nous posent régulièrement nos consommateurs concerne les édulcorants et leurs effets sur la santé. Utilisés à la place des sucres dans nos boissons light et zero, les édulcorants, tels que l’aspartame, apportent un goût sucré sans calories. Ils peuvent participer efficacement, dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée, à la réduction des apports caloriques et ainsi aider au contrôle du poids. Suite à plus de 200 études scientifiques d’envergure, l’innocuité de l’aspartame a toujours été confirmée 1 , et ce encore récemment, en avril 2009, par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) 2 . Par ailleurs, les édulcorants ne conduisent pas à manger sucré et ne développent pas d'attirance particulière pour le goût sucré. De nom- breuses études scientifiques ont démontré l’absence de lien entre consommation d’édulcorants et consommation de sucre 3 . En effet, les personnes consom- mant des édulcorants ne mangent pas plus sucré que les autres.

1 L’aspartame a été approuvé par les experts de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ainsi que par les agences sanitaires de plus de 100 pays, notamment la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) en France et la Food Standards Agency (FSA) au Royaume-Uni.

2 EFSA : 2009. Avis du groupe scientifique sur les additifs alimentaires et les sources de nutriments ajoutés aux aliments (panel ANS).

3 Dont l’étude de référence de F. Bellisle, A. Drewnowski : 2005. Les édulcorants intenses, l'appétit et le contrôle du poids corporel. Table ronde, Entretiens de Bichat.

Extrait de l’étiquette d’une bouteille de 1,5 l de Coca-Cola.
Extrait de l’étiquette d’une bouteille
de 1,5 l de Coca-Cola.

Le saviez-vous ?

The Coca-Cola Company a développé un édulcorant

naturel, à base de feuilles de Stevia, appelé Truvia TM .

Autorisée en France depuis cette année, la Truvia TM ,

au pouvoir sucrant 200 fois plus important

que celui du sucre, est déjà utilisée aux États-Unis

dans les boissons Odwalla et Sprite Green.

Conseillère de Coca-Cola Contact au téléphone avec un consommateur.
Conseillère de Coca-Cola Contact au téléphone
avec un consommateur.

Un service consommateurs de qualité

Premier dans notre secteur d’activité et troisième

au palmarès des entreprises agroalimentaires : tel

est le classement de notre service consommateurs,

Coca-Cola Contact, selon l’enquête menée en

février 2008 auprès de 200 entreprises et publiée

par le magazine “L’Entreprise”.

Nutrition et bien-être Notre communication, nous la voulons responsable NOUS SOMMES PARTICULIÈREMENT ATTENTIFS aux

Nutrition et bien-être

Notre communication, nous la voulons responsable

NOUS SOMMES PARTICULIÈREMENT ATTENTIFS aux enjeux qui placent la responsabilité de l’entreprise face aux responsabilités individuelles. En matière de pratiques alimentaires, notamment celles conduisant à des problèmes d’obésité, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a clairement établi que cette maladie complexe est multifactorielle et qu’une nutrition saine découle d’un équilibre entre les apports caloriques et les dépenses énergétiques corrélées à une activité physique régulière. En tant qu’indus- triel responsable, Coca-Cola s’engage concrètement afin de permettre à ses consommateurs de se rafraîchir, de s’hydrater et de se faire plaisir tout en engageant chacun à adopter un mode de vie sain et une alimentation équilibrée.

EN MATIÈRE DE PUBLICITÉ et de communication, nous avons choisi d’aller au-delà des règles de déontologie professionnelle et des obliga- tions réglementaires. Parce que le respect des enfants et de l’autorité parentale est fondamental, nous nous engageons à communiquer de façon responsable et nous nous interdisons toute communication directe envers les enfants, sans la présence des parents :

• pas de publicité dans les plages horaires de programmes télévisés destinés aux enfants de moins de 12 ans et dans celles où les moins de 12 ans représentent plus de 50 % de l’audience ; • pas de mise en scène d’enfants de moins de 12 ans dans nos publicités (télévision, presse, brochure, etc.) ; • pas d’actions promotionnelles destinées aux enfants de moins de 12 ans ; • pas de distributions de produits gratuits spécialement destinés aux enfants de moins de 12 ans. De la même manière, nous communiquons en priorité sur nos gammes de boissons sans sucres ou à faible teneur en sucres. Les investissements publicitaires sont de plus en plus réalisés sur ces gammes de produits et nous travaillons en magasins sur la visibilité de l’offre des produits de la marque Coca-Cola sans sucres. L’exposition promotionnelle des boissons Coca-Cola suit la recommandation suivante : 50 % de boissons sucrées et 50 % de boissons sans sucres (Coca-Cola light ou Coca-Cola zero).

de boissons sans sucres (Coca-Cola light ou Coca-Cola zero). Brochure “La place des boissons dans l’alimentation

Brochure “La place des boissons dans l’alimentation des Français” publiée par Coca-Cola France à partir des données de l’enquête CRÉDOC précitée.

Atelier “Bouger” sur le toit du siège de Coca-Cola à Issy-les-Moulineaux (92). Former nos collaborateurs
Atelier “Bouger” sur le toit du siège
de Coca-Cola à Issy-les-Moulineaux (92).
Former nos collaborateurs
aux enjeux nutritionnels
Parce que les premiers ambassadeurs de notre
communication sont les personnes qui, au quoti-
dien, mettent leurs compétences au service de
Coca-Cola, nous proposons à nos collaborateurs
un programme de formation d’une journée pour
développer la connaissance de nos boissons, par-
tager nos engagements en matière de nutrition et
faire connaître les basiques de la nutrition sur nos
boissons. Á travers quatre ateliers : “Bouger”,
“Informer”, “Choisir”, “Être responsable”, chaque
participant a l’occasion de réfléchir aux engage-
ments de Coca-Cola en France, avant de rejouer,
avec l’aide de comédiens, des saynètes illustrant
les arguments pour répondre aux questions des
consommateurs. Au final, chaque collaborateur
repart avec une meilleure connaissance des
enjeux de la nutrition, des valeurs nutritionnelles
des boissons et des ingrédients qui les composent.

Nous déployons de l’énergie à promouvoir l’activité physique

PRATIQUER UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE régulière permet de réduire les risques d’apparition du surpoids et de nombreuses maladies (certains cancers, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, etc.). La communauté scientifique l’a largement démontré. Afin d’engager chacun de nos consommateurs à adopter un mode de vie sain, Coca-Cola multiplie les partenariats locaux pour soutenir la pratique d’une activité physique et sportive au quotidien. En France, nous avons ainsi développé d’importants programmes sportifs à destination des jeunes.

“LE SPORT ÇA ME DIT” : lancé en 2008 par Coca-Cola France, ce programme d’incitation à une activité physique auprès des 12-17 ans rassemble aujourd’hui 120 villes et près de 50 000 participants. Cette action de démocratisation d’une pratique sportive ludique, d’envergure nationale, est soutenue par le secrétariat d’État chargé des sports et le Comité national olympique et sportif français. Un kit comprenant tous les accessoires pour des activités sportives est proposé aux municipalités, y compris les petites communes, Coca-Cola assumant la moitié du coût des équipements et la totalité des campagnes de communication nationales.

LES “Coca-Cola SPORTS SESSIONS” sont organisées en partenariat avec le Stade de France et la région Île-de-France. En juillet, pendant dix jours, le Stade de France se transforme en un immense terrain de jeux sur lequel quelque 45 000 jeunes s’initient à une trentaine de sports (beach volley, ski nautique, plongée sous-marine, etc.), encadrés par des fédérations et des associations. Impliqué depuis 2002, Coca-Cola France en est devenu le sponsor titre en 2006, et ce jusqu’en 2009.

LES PROCHAINES ÉTAPES ■ Notre objectif, à échéance 2020, est de réaliser 50 % de
LES PROCHAINES ÉTAPES
■ Notre objectif, à échéance 2020, est de réaliser 50 %
de nos ventes – en volume – avec les boissons sans sucres,
ou à teneur réduite en sucres. Afin d’y parvenir, nous nous
engageons dans une démarche concrète en orientant
délibérément nos investissements publicitaires en faveur
de ces produits.
■ Parallèlement, dans une démarche d’amélioration permanente,
nous continuons à réduire les teneurs en sucres de notre
portefeuille de produits avec pour objectif une diminution
totale de 25 %.
■ Enfin, nous avons pour objectif d’ici 2020 de réunir
la participation de près de 300 municipalités autour
du programme d’incitation au sport “Le sport ça me dit”.

Initiation au beach soccer lors des Coca-Cola Sports sessions au Stade de France.

Notre détermination pour l’environnement Énergie et gaz à effet de serre Emballages et recyclage L’eau,
Notre
détermination
pour
l’environnement
Énergie
et gaz à effet de serre
Emballages et recyclage
L’eau, une ressource vitale
Énergie et gaz à effet de serre Emballages et recyclage L’eau, une ressource vitale 20 |
Énergie et gaz à effet de serre Emballages et recyclage L’eau, une ressource vitale 20 |
Site de l’usine Coca-Cola Entreprise de Grigny (91). Rapport RSE 2008-2009 | 21
Site de l’usine Coca-Cola Entreprise de Grigny (91). Rapport RSE 2008-2009 | 21
Site de l’usine Coca-Cola Entreprise de Grigny (91). Rapport RSE 2008-2009 | 21
Site de l’usine Coca-Cola Entreprise de Grigny (91). Rapport RSE 2008-2009 | 21

Énergie et gaz à effet de serre : réduction sur tous les plans

Grâce au calcul de notre empreinte carbone sur l’année 2007, nous connaissons la quantité de gaz à effet de serre produite par notre activité. Pour réduire nos émissions, nous avons défini trois priorités :

• le transport de marchandises ;

• les équipements réfrigérés ;

• l’énergie consommée dans nos usines.

ALERTÉS PAR LES SCIENTIFIQUES sur le changement climatique et la responsabilité des activités humaines dans ces dérèglements, de nom- breux pays ont accepté le principe d’une réduction massive des émissions de gaz à effet de serre (GES). Conscients de notre rôle dans ce domaine, nous poursuivons notre politique de lutte contre le changement clima- tique et notre volonté de réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

POUR ÉVALUER l’impact sur le climat des activités de Coca-Cola Enterprises Inc. dans le monde, un calcul des émissions de GES a été mis en œuvre sur la base des données de l’année 2007 (voir encadré). Cette mesure a été réalisée selon les lignes directrices de la norme Greenhouse Gas Protocol 1 , sur un périmètre intégrant les émissions de nos sites administratifs, de nos usines de production, des camions de livraison (des usines CCE jusqu’aux plates-formes CCE et des plates-formes CCE vers les entrepôts de nos clients), de nos équipements réfrigérés et des déplacements des salariés (dont les équipes commerciales), à l’exclusion des émissions indirectes géné- rées par la production des matières premières agricoles et des emballages.

SUR SON PÉRIMÈTRE MONDIAL, Coca-Cola Enterprises Inc. a pris l’enga- gement de réduire de 15 % ses émissions de GES d’ici 2020, sur la base de 2007. Cet objectif, en valeur absolue, tient compte de son développement futur. En effet, nous nous engageons à ce que notre développement ne conduise pas à une augmentation de notre empreinte carbone. La distribution de nos boissons, le fonctionnement de nos équipements réfrigérés et les consommations énergétiques de nos usines constituent les trois postes prioritaires sur lesquels nous devons agir pour atteindre notre objectif mondial d’une réduction de 15 % de nos émissions avant 2020.

1 Le Greenhouse Gas Protocol (Protocole des gaz à effet de serre) est l’outil de mesure des émissions de gaz à effet de serre le plus utilisé à l’échelle internationale.

de serre le plus utilisé à l’échelle internationale. Répartition des émissions de gaz à effet de

Répartition des émissions de gaz à effet de serre

En 2007, les émissions des activités de Coca-Cola Entreprise en France ont été de 87 000 tonnes équivalent CO 2 , réparties de la façon suivante :

35%

Transport de

marchandises

8%

Déplacements

des salariés

30%

27%

Équipements

réfrigérés

Production

LaLa distributiondistribution dede nosnos boissonsboissons :: l’unel’une desdes prioritéspriorités dede notrenotre

LaLa distributiondistribution dede nosnos boissonsboissons :: l’unel’une desdes prioritéspriorités dede notrenotre politiquepolitique dede réductionréduction desdes émissionsémissions dede GES.GES.

Vers toujours plus d’optimisation dans la distribution de nos boissons

EN 2008, POUR LIVRER nos produits, les camions de nos prestataires ont parcouru 37,8 millions de kilomètres. Nous cherchons à réduire constamment les distances parcourues afin de limiter nos émissions de GES.

CINQ USINES Coca-Cola Entreprise en France, une usine Socobo en Corse, six entrepôts, trois pôles géographiques : notre réseau logistique maille le territoire français et nous confère une réelle proximité géographique avec nos clients que nous livrons avec des trajets moyens de 260 kilomètres (voir encadré). La gestion hebdomadaire d’un “indicateur kilomètres” par nos équipes logistiques assure le suivi des distances parcourues. Cet outil a permis de réduire de 10 % la distance moyenne des livraisons en 2008. Nous nous engageons aussi pour des offres de transport plus écologiques. Ainsi, nous avons choisi pour notre usine de Toulouse un prestataire dont la flotte est à la norme “Euro 5”, réglementation européenne visant à réduire les pollutions générées par les transports routiers. Quant aux trajets de longues distances, nous privilégions, chaque fois que cela est possible, des modes de transport alternatifs. Ainsi, 75 % des livraisons entre notre usine de Dunkerque et notre entrepôt de Marseille sont déjà réalisés en ferroutage rail/route.

POUR CONTINUER À PROGRESSER, nous collaborons très étroitement avec nos clients de la grande distribution et nos prestataires transport. L’un des axes prioritaires concerne le taux de chargement des camions : ainsi, en 2008, la moyenne de chargement des camions qui livrent nos boissons a été

Produire au plus près de la demande

260 km, c’est la distance moyenne des livraisons en 2008. Pour répondre à cette logique de produire au plus près de la demande, nous avons investi 20 millions d’euros sur une nouvelle ligne de production à Toulouse et ainsi renforcé nos capacités industrielles sur les bouteilles en plastique PET dans le Sud de la France.

Centre-ville de Toulouse (31).

Énergie et gaz à effet de serre de 92 %, contre 70 % en moyenne

Énergie et gaz à effet de serre

de 92 %, contre 70 % en moyenne en France. L’analyse des flux de livraison constitue le deuxième axe prioritaire pour réduire le nombre de kilomètres parcourus avec, entre autres, l’objectif de diminuer davantage les retours à vide. Nous démarrons en 2009 un projet avec nos clients, les groupes Casino et Carrefour, qui consiste à mutualiser une partie de nos camions respectifs pour éliminer un certain nombre de flux à vide entre nos usines, les entrepôts clients et les points de vente. Nous avons déjà mené en 2007 un projet pilote de mutualisation d’une plate-forme logistique avec les groupes Danone Eaux France et Brasseries Kronenbourg. Initiée dans le cadre des travaux de l’association du Club DÉMÉTER Environnement et Logistique (voir encadré), cette expérimentation, menée dans la région parisienne, a prouvé que la mutualisation de moyens per- met la livraison directe de certains hypermarchés, évitant ainsi un passage sur entrepôt et les kilomètres de transport afférents.

ÉGALEMENT dans le cadre de cette association, nous travaillons pour un changement de réglementation sur le poids total roulant. Passer d’une norme de 40 à 44 tonnes, comme en Belgique, représenterait une économie annuelle de l’ordre de 8 000 camions et autant d’émissions de GES en moins.

Camion hybride Coca-Cola en circulation en Belgique.
Camion hybride Coca-Cola en circulation en Belgique.

24

| Rapport RSE 2008-2009

Moins d’émissions de GES dans la chaîne logistique Créée en 2004, l’association du Club DÉMÉTER
Moins d’émissions de GES
dans la chaîne logistique
Créée en 2004, l’association du
Club DÉMÉTER Environnement et
Logistique est un groupe d’ac-
teurs privés (Coca-Cola
Entreprise, Groupe Casino, etc.) et publics (Ademe,
Mairie de Paris, etc.) de la chaîne logistique globale
dont l’enjeu est de mettre en œuvre des solutions
opérationnelles destinées à maîtriser les impacts
environnementaux et particulièrement à réduire
les émissions de CO 2 . De nombreux projets pilotes
multi-acteurs, concernant aussi bien la logistique
urbaine que la mutualisation des transports, ont
ainsi pu émerger ces dernières années.

Des camions pas comme les autres

Après avoir lancé avec succès, en 2007, la première flotte de camions hybrides aux États-Unis, nous avons noué un partenariat avec le constructeur de camions IVECO en Belgique afin de progresser sur l’adaptation de cette technologie hybride aux camions de livraison. Un projet pilote a vu le jour en mars 2009 avec un camion de 12 tonnes consommant 25 % à 30 % de carburant en moins qu’un camion classique et permettant une réduction de 24 % des émissions de CO 2 .

Des équipements réfrigérés de plus en plus économes en énergie 30 % DE NOS ÉMISSIONS

Des équipements réfrigérés de plus en plus économes en énergie

30 % DE NOS ÉMISSIONS DE GES sont générées par nos équipements de réfrigération – environ 90 000 en France. L’impact de ces appareils est principalement dû à leur consommation électrique et, de manière marginale (1 %), aux fuites des fluides réfrigérants qu’ils contiennent.

EN MATIÈRE D’ÉNERGIE, notre objectif est que chaque nouveau matériel réfrigéré mis sur le marché soit au minimum 20 % plus économe en énergie. Ainsi, nous intégrons aux équipements un boîtier électronique qui adapte l’éclairage et l’intensité de la réfrigération selon les mouve- ments environnants et la fréquence d’ouverture des portes (voir encadré). En parallèle, nous agissons pour réduire la part des matériels réfrigérés équipés de grandes vitrines ouvertes (5 % du parc en 2008) conçus pour des boissons plus accessibles, mais jusqu’à quatre fois plus énergivores que ceux munis d’une porte vitrée. Nous avons ainsi pris la décision en 2009 de ne plus acquérir d’équipements comportant une vitrine ouverte de plus d’un mètre de large et de fixer des règles strictes en matière de placement des matériels existants.

CONCERNANT L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL des gaz réfrigérants, et plus particulièrement des gaz hydrofluorocarbonés (HFC), gaz à effet de serre encore plus nocifs que le dioxyde de carbone (CO 2 ), nous nous sommes fixés comme objectifs :

de tester les alternatives existantes aux gaz HFC, telles que les gaz hydrocarbures (HC) ou le CO 2 . En 2009, nous testons sur le marché 1 000 maté- riels avec une porte utilisant la technologie CO 2 et 3 500 petits matériels utilisant la technologie HC.

d’acheter uniquement des équipements réfrigérés sans gaz HFC à partir de 2012. Compte tenu de la durée de vie de nos matériels, nous estimons qu’à l’horizon 2025, plus aucun de nos matériels ne contiendra de gaz HFC.

- 20 % d’électricité consommée Ce sont les économies moyennes permises par le boîtier régulateur
- 20 % d’électricité
consommée
Ce sont les économies moyennes permises par le
boîtier régulateur d’énergie intégré à tous nos
nouveaux équipements réfrigérés, ainsi qu’à
ceux qui transitent par notre centre technique pour
des réparations, soit déjà 15 % de notre parc en 2008.
Boîtier électronique régulateur d’énergie.

Dernière génération de vitrine réfrigérée équipée d’un boîtier électronique régulateur d’énergie, d’une cassette moteur séparée favorisant la maintenance sur site et contenant le nouveau gaz réfrigérant CO 2 , en remplacement des gaz HFC.

sur site et contenant le nouveau gaz réfrigérant CO 2 , en remplacement des gaz HFC.
Énergie et gaz à effet de serre Consommations d’énergie en usines : nous les réduisons

Énergie et gaz à effet de serre

Consommations d’énergie en usines :

nous les réduisons en continu

EN MATIÈRE DE CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE, nous sommes engagés dans un processus d’amélioration continue. Nous avons réalisé de nom- breux investissements dans nos usines afin d’atteindre notre objectif de réduction de 15 % de nos émissions de GES d’ici 2020 :

Renouvellement de l’éclairage : l’installation de systèmes d’éclairage à basse consommation est en cours de déploiement sur nos quinze sites industriels européens. Aux États-Unis, à la fin de l’année 2009, lorsque tout l’équipement d’éclairage sera renouvelé, les consommations énergétiques imputables à l’éclairage devraient être réduites de 50 % et permettre d’économiser l’équivalent de 52 000 tonnes de CO 2 (les émissions de CCE Inc. en 2007 étaient de 6,1 millions de tonnes équivalent CO 2 , dont 550 000 générées pour la production d’énergie).

Le saviez-vous ?

Un audit de la consommation d’énergie des quinze sites industriels européens de Coca-Cola Enterprises Inc. a été confié à des experts afin de déterminer notamment le type d’équipement en énergie renouvelable qui pourrait être implanté en fonction des spécificités locales. Énergie solaire, éolienne, hydraulique, géothermique : toutes les pistes sont explorées.

Systèmes de pilotage des consommations et renouvellement des machines : le programme d’économies d’énergie fait appel à l’utilisation de capteurs qui coupent ou diminuent automatiquement l’alimentation des éclairages. De nombreuses machines sont également remplacées par des modèles plus économes en énergie, en particulier les compresseurs qui servent à souffler les préformes des bouteilles en plastique.

Énergies renouvelables : Coca-Cola explore les possibilités d’utilisation d’énergies renouvelables et d’achat d’énergie verte. Des installations existent déjà : en Belgique par exemple, une partie de l’alimentation en énergie du site de Chaudfontaine est d’origine géothermique (voir encadré). Dans le cadre de cette démarche, des projets sont déjà à l'étude dans d'autres usines de Coca-Cola en Europe.

dans d'autres usines de Coca-Cola en Europe. Jouer la carte de la géothermie L’usine de Chaudfontaine

Jouer la carte de la géothermie

L’usine de Chaudfontaine en Belgique a réalisé une première : grâce à une installation géothermique, elle récupère la chaleur naturelle de l’eau qu’elle embouteille et qui émerge, à la température de 37°C, d’une nappe thermale située à 1 600 mètres de profondeur. L’énergie ainsi récupérée permet de chauffer l’usine pendant l’hiver. Ce système a réduit de 11 % la consommation énergétique du site.

2626 || RapportRapport RSERSE 2008-20092008-2009

Vers une analyse du cycle de vie de nos boissons en France

À l’image de Coca-Cola au Royaume-Uni, nous allons réaliser, d’ici fin 2010, l’analyse du cycle de vie de nos principaux produits afin d’en évaluer l’empreinte carbone, depuis la production des matières premières et des emballages jusqu’au traitement des déchets. Les emballages constituent notre première priorité pour réduire l’empreinte carbone de nos boissons. En effet, au Royaume-Uni, Coca-Cola a déjà évalué qu’en augmentant conjointement le taux d’incorporation de matières recyclées dans ses emballages et celui du recyclage en fin de vie, cette empreinte carbone pourrait être réduite jusqu'à 60 %.

Boîte en aluminium 33 cl 170 g équivalent CO 2

Emballages

Réfrigération

Bouteille en plastique PET 50 cl 240 g équivalent CO 2

Ingrédients

Production

Bouteille en verre 33 cl 360 g équivalent CO 2

Distribution

Consommation & fin de vie

Source : Carbon Trust 2008, en partenariat avec Coca-Cola Great Britain et Coca-Cola Enterprises Ltd.

LES PROCHAINES ÉTAPES

Finaliser en 2010, en partenariat avec l’ADEME, l’analyse du cycle de vie et l’empreinte carbone de nos principaux produits fabriqués en France.

Réduire de 40 %, d’ici 2020, la consommation énergétique de nos équipements réfrigérés en dotant 100 % de notre parc de boîtiers régulateurs d’énergie.

Acheter 100 % d’équipements réfrigérés sans gaz HFC à partir de 2012.

Accélérer avec nos clients de la grande distribution la mise en place de solutions logistiques optimisées afin de réduire le nombre de kilomètres parcourus.

Poursuivre la réduction des émissions de notre flotte de véhicules, notamment en testant la solution des voitures électriques.

RapportRapport RSERSE 2008-20092008-2009 || 2727

Emballages et recyclage :

moins de déchets, plus de valeur

Pour réduire l’impact environnemental de nos emballages, nous agissons à toutes les étapes de leur cycle de vie en :

• réduisant constamment le poids de chaque emballage ;

• utilisant davantage de matières recyclées ;

• développant la collecte sélective des emballages en fin de vie.

INDISPENSABLES POUR PROTÉGER LA QUALITÉ de nos boissons, faciliter leur transport et leur commercialisation comme pour informer nos consommateurs, les emballages ont un impact environnemental qu’il est primordial de limiter. Toujours plus légères, nos bouteilles et boîtes sont composées de matériaux presque 100 % recyclables – plastique PET 1 , aluminium, acier, verre – et, pour partie, d’origine recyclée (voir encadré page 30). Au niveau mondial, Coca-Cola s’est fixé des objectifs ambitieux, impliquant l’ensemble des équipes Recherche et Développement, pour limiter la consommation de matières nécessaires à la production des emballages et pour augmenter la part de matières recyclées qu’ils contiennent.

Gramme après gramme, ce sont des tonnes que nous économisons

AUJOURD’HUI, TOUT NOUVEAU CONDITIONNEMENT fait l’objet d’une évaluation environnementale relative à des critères de poids et de recycla- bilité. Le défi se trouve en effet là : réduire l’impact environnemental de nos emballages, tout en assurant à nos consommateurs une sécurité et une qualité irréprochables. Afin de poursuivre les engagements mondiaux, nous cherchons en permanence à alléger nos gammes d’emballages à tous les niveaux de conditionnement : les emballages primaires, en contact direct avec le produit (boîtes en aluminium et en acier, bouteilles en plastique PET et en verre, bouchons, capsules) ; les emballages secondaires, qui entourent les produits (étiquettes, films imprimés) ; les emballages tertiaires, qui servent à transporter les produits (palettes, intercalaires, cartons).

1 PET : polyéthylène téréphtalate

cartons). 1 PET : polyéthylène téréphtalate Matières premières de nos emballages (primaires et

Matières premières de nos emballages (primaires et secondaires)

34 % Acier

14 % Papier Carton

9 % Aluminium

13 % Verre

30 % Plastique PET

En 2008, Coca-Cola Entreprise en France a utilisé 102000 tonnes de matières premières pour la fabrication des emballages de ses boissons.

grammeséconomies

grammeséconomies Aujourd’hui, seule une bouteille en plastique PET sur deux est recyclée en France. GRAMME PAR

Aujourd’hui, seule une bouteille en plastique PET sur deux est recyclée en France.

GRAMME PAR GRAMME, les innovations techniques, chez nous ou avec

nos fournisseurs, nous permettent de progresser. Ainsi, la bouteille de

50 cl en plastique PET a été allégée de presque 20 % en 10 ans ; la boîte acier

de 33 cl pèse aujourd’hui 25,4 grammes, soit un gain de 9 % en 10 ans. La

réduction du poids du couvercle de 0,28 gramme permettra, par exemple, une économie annuelle de 380 tonnes d’aluminium en France (voir encadré).

PAR AILLEURS, nous agissons en usine pour réduire ou même supprimer les suremballages. En affinant de 25 % les films imprimés qui entourent les lots de boîtes et de bouteilles, nous avons réalisé une économie de plus de

1 000 tonnes de plastique. Les intercalaires qui séparaient les couches de

bouteilles ont, pour leur part, été supprimés des palettes, soit un gain de

52 tonnes de carton par an. Ainsi, en 2008, nous avons réussi à économiser,

en France, 2 944 tonnes d’emballages, réparties de la façon suivante :

1 204 tonnes d’emballages primaires et 1 740 tonnes d’emballages secondaires et tertiaires.

et 1 740 tonnes d’emballages secondaires et tertiaires. Moins de matières premières pour nos emballages -

Moins de matières premières pour nos emballages

-

11,5 %

- 9,5 %

- 8 %

Bouteille verre

Bouteille verre

Couvercle

25

c l nouvelle forme

33 cl consignée

boîtes

 

aluminium

1 100

de verre

par an

1 000

de verre

par an

380

d‘aluminium

par an

Emballages et recyclage

R é duction du poids de plusieurs emballages sur 10 ans

-19%

Bouteille plastique PET 50 cl

-9%

Bouteille plastique PET 1,5 l

Intégration de matières recyclées :

nos efforts stimulent toute la filière

EN FIN DE VIE, les emballages ne doivent plus être considérés comme des déchets, mais comme de nouvelles ressources. En France, les teneurs en matières recyclées de nos bouteilles en verre et de nos boîtes en métal (acier et aluminium) sont déjà significatives. Nous concentrons aujourd’hui nos efforts sur l’ensemble de nos bouteilles en plastique. Notre priorité dans les prochaines années est d’augmenter l’utilisation de PET recyclé et d’atteindre l’objectif fixé par Coca-Cola au niveau européen : intégrer 25 % de plastique PET recyclé dans la production de nos bouteilles d’ici à 2012, soit une économie de plastique estimée à 10 000 tonnes pour la France.

LES MATIÈRES PLASTIQUES RECYCLÉES compatibles avec les produits alimentaires sont actuellement disponibles en trop faible quantité sur le marché français par rapport à d’autres pays européens. Une seule usine est autorisée par l’AFSSA à fournir du plastique recyclé pour des emballages au contact d’aliments. Une deuxième usine française est actuellement en cours d’installation ; cela devrait faciliter notre approvisionnement à partir de 2010. Forts des expériences en Belgique et aux Pays-Bas, où le marché a quasiment atteint les 25 % de PET recyclé, nous travaillons étroitement avec les filières industrielles, tout en nous impliquant en amont dans la collecte de nos bouteilles pour garantir un gisement de plastique à recycler toujours plus important.

3030 || RapportRapport RSERSE 2008-20092008-2009

-9%

Bo î te 33 cl

Taux de matières recyclées dans nos emballages en France

55

%

d’aluminium recyclé

Boîtes en aluminium

35

%

de verre recyclé

Bouteilles en verre

50 %

d’acier recyclé

Boîtes en acier

4%

de plastique

PET recyclé

Bouteilles en plastique PET

MAIS D’AUTRES USAGES du plastique recyclé sont possibles. Pour sensi- biliser les consommateurs à l’importance du tri des emballages et à leur deuxième vie, nous avons initié deux démarches :

• du plastique PET a été intégré à 5 500 présentoirs de boissons pour la grande distribution, dont 2 500 pour la marque Powerade, ce qui repré- sente l’équivalent en plastique de 950 000 bouteilles de 1,5 l ;

• des tee-shirts et des casquettes Coca-Cola composés de plastique recyclé ont été conçus pour l’opération “Faites des merveilles avec votre bouteille”, en partenariat avec l’enseigne Carrefour (voir encadré).

Présentoir en plastique PET recyclé.
Présentoir en plastique PET recyclé.

Le saviez-vous ?

En 2009, Coca-Cola teste en Amérique du Nord une nouvelle génération de bouteille plastique composée jusqu’à 30 % de matériaux d’origine végétale, tels que la canne à sucre. L’intérêt de cette “PlantBottle” est de diminuer la consommation de produits pétroliers et donc de réduire la quantité de CO 2 émise lors de sa fabrication.

la quantité de CO 2 émise lors de sa fabrication. FAITES DES MERVEILLES AVEC VOTRE BOUTEILLE

FAITES DES MERVEILLES AVEC VOTRE BOUTEILLE

En avril 2009, à l’occasion de la semaine du développement

durable, Coca-Cola a proposé à ses consommateurs de

“faire des merveilles” avec leurs bouteilles. En

partenariat avec les magasins Carrefour, l’opération

proposait aux consommateurs des tee-shirts réalisés

à partir de bouteilles plastique recyclées. Une bonne

illustration de la deuxième vie des bouteilles plastique

de Coca-Cola et d’un moyen efficace pour limiter

l’utilisation de nouvelles ressources naturelles ! Cette

opération événementielle et pédagogique a été relayée

en entrée de magasin dans les 144 hypermarchés

Carrefour participants et accompagnée d’une information

expliquant le circuit du recyclage, de la bouteille au

tee-shirt.

RapportRapport RSERSE 2008-20092008-2009 || 3131

Emballages et recyclage Pour promouvoir le recyclage, nous sommes actifs sur tous les fronts MAJORITAIREMENT

Emballages et recyclage

Pour promouvoir le recyclage, nous sommes actifs sur tous les fronts

MAJORITAIREMENT RECYCLABLES, nos bouteilles et boîtes sont encore insuffisamment recyclées : par exemple, seule une bouteille plastique sur deux est aujourd’hui recyclée par les foyers français.

DEPUIS PLUS DE TRENTE ANS, nous sommes partenaires-fondateurs de l’association Vacances Propres dont l’objectif est de mettre à disposition des collectivités locales des sacs de collecte des déchets sur les zones côtières, ainsi qu’à la montagne. Par ailleurs, nous nous sommes associés, en 1992, à de nombreux industriels pour créer Eco-Emballages, une entre- prise privée agréée par les pouvoirs publics avec pour mission d’installer, d’organiser et de financer la collecte sélective, le tri et le recyclage des emballages ménagers en France.

PAR COHÉRENCE avec nos engagements, nous avons élaboré le “Guide Coca-Cola des événements” qui défi- nit notre politique pour une gestion responsable de nos événements (campagnes d’échantillonnage, partenariats sur des événements internes ou externes, etc.) et présente des critères à prendre en compte pour réduire leur empreinte environnementale.

en compte pour réduire leur empreinte environnementale. Eurockéennes de Belfort : à la collecte des emballages
Eurockéennes de Belfort :
Eurockéennes de Belfort :

à la collecte des emballages !

Coca-Cola Entreprise, en partenariat avec Eco- Emballages et les Communautés d’agglomération du Pays de Montbéliard et de Belfort, a distribué 15 000 sacs en plastique recyclé pendant les 3 jours du festival des Eurockéennes de Belfort, les 3, 4 et 5 juillet 2009. Les festivaliers ont été incités à recy- cler leurs emballages vides : pour 10 bouteilles en plastique collectées, une boisson leur était offerte. Une initiative directement inspirée de dispositifs mis en place avec succès en Belgique en 2008 !

250 bornes de tri en montagne Partenaire des championnats du monde de ski de Val-d’Isère,
250 bornes de tri
en montagne
Partenaire des championnats du monde de ski de
Val-d’Isère, organisés du 2 au 15 février 2009,
Coca-Cola France a fait installer dans toute la station
des bornes de collecte sélective des déchets.
Cette démarche est inscrite dans un programme
plus global mené en 2009 dans 22 stations de ski
des Alpes françaises et que nous souhaitons
développer les prochaines saisons.

3232 || RapportRapport RSERSE 2008-20092008-2009

SI AUJOURD’HUI près de 98 % des foyers français bénéficient d’une collecte sélective, il reste tout à faire sur les lieux de consommation “hors-domicile”. L’enjeu est double : sensibiliser les consommateurs à l’importance du recyclage et faciliter, avec toutes les parties prenantes, la mise à disposition de systèmes de tri des bouteilles en plastique et des canettes, même lorsqu’ils ne sont pas chez eux. Au quotidien, nous menons des actions auprès de nos consommateurs, de nos clients, de nos fournisseurs et de nos employés pour encourager la collecte sélective des emballages.

• Nous avons installé en 2007 des bornes de tri dans cinq stations de sports d’hiver et engagé des discussions avec l’ensemble des acteurs concernés de ces stations pour identifier les pistes de progrès possibles. Suite à ce test concluant, le dispositif a pu être déployé en 2008 et en 2009 dans les vingt plus grandes stations des Alpes françaises (voir encadré page 32).

• À travers la marque Sprite, nous encourageons les consommateurs à trier leurs emballages. Un message simple, “Jeter-Trier-Préserver”, vise notamment à installer durablement le geste de tri chez nos jeunes consommateurs.

• En ce qui concerne les déchets issus de nos usines de production, nous recyclons et valorisons en moyenne 98 % des déchets de nos cinq sites de production. Le taux de 100 %, correspondant aux objectifs européens de Coca-Cola en France métropolitaine, est déjà atteint par notre usine de Grigny, en Île-de-France.

LES PROCHAINES ÉTAPES ■ Incorporer, d’ici 2012, 25 % de plastique PET recyclé dans la
LES PROCHAINES ÉTAPES
■ Incorporer, d’ici 2012, 25 % de plastique PET recyclé dans
la production de nos bouteilles.
■ Poursuivre l’optimisation du poids et du design
de nos emballages primaires et secondaires.
■ Mettre en place 80 Zones de recyclage “hors-foyer”
en France d’ici à 2014.
■ Réduire de 15 % le poids de nos bouteilles en plastique PET
de 50 cl d’ici à 2012.
■ Initier fin 2009 la production du nouveau couvercle
des boîtes de 33 cl.
la production du nouveau couvercle des boîtes de 33 cl. Coca-Cola France, en partenariat avec Eco-Emballages,

Coca-Cola France, en partenariat avec Eco-Emballages, installe des bornes de tri géantes sur les plages et les lieux d’événements pour inciter les consommateurs à recycler, de manière ludique, leurs emballages après des opérations d’échantillonnage.

Ensemble, recyclons ! À partir de 2009, Coca-Cola Entreprise met en place des Zones de
Ensemble, recyclons !
À partir de 2009,
Coca-Cola Entreprise
met en place des
Zones de recyclage
dans des lieux de vie
“hors-domicile” à fort
trafic (centres com-
merciaux, espaces
de restauration, gares,
aéroports, parcs de loisirs, centres-villes). Cette
initiative, conduite en partenariat avec nos clients,
les collectivités locales, Eco-Emballages et toutes
les parties prenantes de chaque site, permettra de
collecter et de recycler les déchets d’emballage là
où n’existe encore aucun dispositif.

RapportRapport RSERSE 2008-20092008-2009 || 3333

1 l

1 l

1 l

L’eau, une ressource vitale gérée avec respect

Consommer toujours moins, protéger toujours plus. Principal ingrédient de nos boissons, l’eau est au cœur de notre activité. Conscients des menaces qui pèsent sur cette ressource limitée :

• nous coordonnons nos actions pour réduire l’impact de nos sites industriels ;

• nous soutenons des programmes de conservation des réserves d’eau douce.

LA PRÉSERVATION DE L’EAU fait partie de nos préoccupations principales parce que notre activité est conditionnée par cette ressource essentielle. Il relève aussi de notre responsabilité de réduire notre impact sur cette ressource limitée.

Un vrai défi : rendre nos process industriels encore plus performants

L’EAU EST INDISPENSABLE à la fabrication de nos boissons, comme ingré- dient principal, et pour les différents procédés industriels tels que le lavage et le rinçage des emballages vides, le nettoyage des cuves de pré- paration et de mélange, celui des canalisations ou encore pour la lubrifi- cation des convoyeurs. En France, quatre de nos usines sont raccordées au réseau urbain de distribution d’eau potable. Le site de Grigny s’approvi- sionne quant à lui à 95 % dans la nappe souterraine, dans le cadre d’auto- risations préfectorales et de contrôles réguliers.

POUR PRODUIRE cette année 1,73 milliard de litres de boissons en France, Coca-Cola Entreprise a consommé 2,55 milliards de litres d’eau. Avec un ratio moyen de 1,47 – soit 1,47 litre d’eau utilisé par litre de boisson finie –, les usines françaises de Coca-Cola Entreprise sont parmi les meilleures au monde sur les consommations d’eau (voir encadré). Ce résultat est le fruit d’investissements menés depuis de nombreuses années dans nos cinq usines, avec des adaptations spécifiques à chaque site de production. Par exemple, à Toulouse, un nouveau système de désinfection aux

à Toulouse, un nouveau système de désinfection aux Réduction du ratio d’eau pour la fabrication de

Réduction du ratio d’eau pour la fabrication de nos boissons entre 2004 et 2008 :

-11 % pour la France

Le saviez-vous ?

5,4 % : c’est l’économie d’eau réalisée en 2008 par l’usine de Coca-Cola Midi grâce à la réutilisation de ses eaux épurées. La boucle est bouclée !

1,47 l

1,47 l

CCE

France

c‘est la quantité moyenne d‘eau nécessaire à Coca-Cola Entreprise pour produire en France un litre de boisson.

1,57 l

CCE

Europe

1,73 l

CCE

monde

Contrôle de la qualité de l’eau à l’entrée de notre usine de Grigny (91).
Contrôle de la qualité de l’eau à l’entrée de notre usine de Grigny (91).

ultraviolets a permis de réduire la quantité d’eau nécessaire au nettoyage des filtres. Nous estimons les économies annuelles à 4 millions de litres, soit 2,9 % de la consommation totale de l’usine en 2008. Son ratio d’eau de 1,29 fait de l’usine de Toulouse la plus performante en Europe.

DANS LES ANNÉES À VENIR, compte tenu du ratio déjà très performant en France, la poursuite de notre stratégie de réduction de notre consommation d’eau se traduira essentiellement par des optimisations sur nos lignes de production. Ainsi, nous avons déjà prévu l’installation d’une nouvelle laveuse de bouteilles en verre consignées à l’usine de Clamart pour la fin 2009. L’économie d’eau annuelle est estimée à 42 millions de litres, soit 12 % de la consommation de l’usine en 2008 (voir encadré). D’autres projets sont à l’étude actuellement : le remplacement de l’eau des convoyeurs des bouteilles par d’autres fluides comme la silicone, le rinçage

à l’air plutôt qu’à l’eau des bouteilles vides, la réutilisation de l’eau en boucle

à plusieurs étapes de la production, etc.

L’AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ des eaux rejetées dans le milieu naturel constitue également une priorité en matière de réduction de l’impact de notre activité. Afin de respecter les normes réglementaires, l’ensemble des eaux usées issues de la fabrication de nos boissons est prétraité en usine avant d’être pris en charge par des stations d’épuration publiques.

Laver avec moins d’eau

Les bouteilles en verre de 33 cl proposées dans les cafés ou les bars sont consignées. Afin de réduire la consommation d’eau pendant la phase de lavage, préalable indispensable à la réutilisation des emballages, Coca-Cola Entreprise a investi 1,6 million d’euros dans une nouvelle laveuse de bouteilles en verre consignées qui, après son installation fin 2009 sur le site de Clamart, permettra de réduire de 12 % la consommation d’eau totale de l’usine.

Prochaine laveuse de l’usine de Clamart (92).
Prochaine laveuse de l’usine de Clamart (92).
la consommation d’eau totale de l’usine. Prochaine laveuse de l’usine de Clamart (92). Rapport RSE 2008-2009
L’eau, une ressource vitale POUR STRUCTURER L’ACCOMPAGNEMENT de chacun de nos sites industriels vers une

L’eau, une ressource vitale

POUR STRUCTURER L’ACCOMPAGNEMENT de chacun de nos sites industriels vers une gestion plus durable de l’eau nous avons défini en 2009 des plans de protection des ressources en eau. D’une durée de cinq ans, ils constitueront le cadre pour comprendre et identifier les vulnérabili- tés des ressources en eau, sécuriser l’approvisionnement de chaque usine et améliorer l’efficacité du traitement des eaux usées.

Pour protéger les ressources en eau, nous n’avons pas de frontières

Le saviez-vous ?

L’usine des Pennes-Mirabeau (13) est l’une des quatre usines de production européennes Coca-Cola Entreprise à posséder sa propre station d’épuration.

AU-DELÀ DES ACTIONS menées sur nos sites industriels, nous avons choisi d’affirmer notre responsabilité à l’égard des réserves d’eau par des partenariats à travers le monde. À l’échelle mondiale, Coca-Cola s’engage avec l’ensemble de ses parties prenantes dans des démarches préservant les ressources aquatiques et favorisant l’accès à l’eau des populations des pays en situation de stress hydrique. Parmi ces actions, The Coca-Cola Company, dans le cadre de son initiative RAIN (Replenish Africa Initiative), s’engage, en matière d'accès à la ressource en eau pour les communautés locales, à investir 30 millions de dollars pour des projets d’investissement sur le continent africain. Instaurée par la Fondation Coca-Cola pour

Nos salariés réunis à Honfleur (14) autour d’une même cause.
Nos salariés réunis à Honfleur (14) autour d’une même cause.

3636 || RapportRapport RSERSE 2008-20092008-2009

l’Afrique, RAIN devrait fournir de l’eau potable et des mesures d’assainissement à plus de deux millions d’Africains d’ici 2015. En parallèle, depuis 2007, The Coca-Cola Company collabore avec l’organisation non gouvernementale WWF (Fonds mondial pour la nature) et finance, à hauteur de 20 millions de dollars sur cinq ans, des projets de protection de sept bassins fluviaux qui comptent parmi les réserves d’eau douce les plus critiques au monde (Danube, Mississippi, etc.). Concrètement, des opéra- tions de nettoyage des rives, de veille des pollutions, de conservation de la biodiversité, ou encore de sensibilisation des écoliers, sont mises en place par ces différents programmes.

EN FRANCE, la marque Sprite s’engage dans la préservation des océans et des littoraux et mène des actions d’éducation et de sensibilisation auprès de l’association Surfrider Foundation Europe. En 2009, deux membres de l’association ont, par exemple, suivi la tournée des plages de la marque afin de sensibiliser les estivants à la préservation de nos littoraux.

ET PARCE QUE NOUS SOUHAITONS impliquer l’ensemble de nos salariés dans notre démarche de préservation des milieux aquatiques et les sensi- biliser aux enjeux environnementaux globaux, une journée de sensibilisation des collaborateurs de Coca-Cola France a été organisée à Honfleur en partenariat avec l’association Surfrider Foundation Europe. Au cours de cette journée, les salariés ont pu participer au nettoyage de la plage et visiter une station d’épuration des eaux usées.

LES PROCHAINES ÉTAPES ■ Poursuivre la réduction de notre consommation d’eau en usine et être
LES PROCHAINES ÉTAPES
■ Poursuivre la réduction de notre consommation d’eau
en usine et être exemplaire sur le recyclage des eaux usées.
■ Mettre en place dans chacune de nos usines des plans
de protection des ressources en eau.
■ Définir avec les parties prenantes des bonnes pratiques
agricoles en matière de culture betteravière afin d’optimiser
l’utilisation de l’eau.
■ Activer dans les territoires des partenariats locaux visant
à préserver la ressource hydrique.
Kit de sensibilisation à la préservation du Danube. Partenariat WWF en faveur des milieux aquatiques
Kit de sensibilisation à la préservation du Danube.
Partenariat WWF en faveur
des milieux aquatiques

Par un partenariat public/privé avec la Commission internationale pour la protection du Danube, Coca-Cola aide à protéger ce grand fleuve. Dans ce cadre, nous nous engageons à améliorer la gestion de l’eau dans nos usines européennes et un kit pédagogique a vu le jour pour sensibiliser les enfants à la préservation des écosystèmes aquatiques.

Coca-Cola en Inde :

s’adapter aux enjeux locaux

Conscient des enjeux locaux liés à la ressource en eau et des critiques qui ont pu lui être formulées, Coca-Cola s’est engagé en Inde pour réduire l’im- pact de ses sites industriels. Afin d’évaluer les enjeux en terme de pérennité de la ressource, l’en- treprise a mandaté plusieurs commissions d’ex- perts pour conduire un audit des consommations actuelles et faire un point sur les besoins.

Coca-Cola conduit par ailleurs des projets en partenariat avec des ONG locales, les gouvernements et les collectivités, avec pour objectif, à échéance 2010, d’assurer aux enfants de 1 000 écoles un accès à une eau saine et potable. Lancé en mars 2007, le projet vise notamment plus de 30 000 enfants défavorisés de 100 écoles primaires de la région de Chennai.

Enfin, Coca-Cola a investi 10 millions de US dollars dans la création de la Fondation Coca-Cola India en 2007, avec pour mission de développer l’accès à une eau de qualité, de protéger l’environnement et d’améliorer les conditions de vie.

RapportRapport RSERSE 2008-20092008-2009 || 3737

Notre implication dans la société Bien vivre au travail Engagement citoyen
Notre implication
dans la société
Bien vivre au travail
Engagement citoyen
“Le sport ça me dit” : programme d’incitation des jeunes à la pratique sportive à
“Le sport ça me dit” : programme d’incitation des jeunes à la pratique sportive à
“Le sport ça me dit” : programme d’incitation des jeunes à la pratique sportive à
“Le sport ça me dit” : programme d’incitation des jeunes à la pratique sportive à destination des collectivités.

Rapport RSE 2008-2009 | 39

Bien vivre au travail, une réalité quotidienne Coca-Cola France et Coca-Cola Entreprise ont des enjeux
Bien vivre au travail,
une réalité quotidienne
Coca-Cola France et Coca-Cola Entreprise
ont des enjeux spécifiques liés à leur activité
industrielle ou de service, mais les deux
entités sont également engagées autour de
trois enjeux majeurs pour leurs équipes :
• s’ouvrir à toutes les formes de diversité ;
• offrir une réelle qualité de vie au travail ;
• veiller à ce que chacun puisse s’épanouir
professionnellement.

LA RICHESSE D’UNE ENTREPRISE est principalement faite des hommes et des femmes qui y travaillent. Chez Coca-Cola, nous ne nous contentons pas d’une affirmation de principe. Les actes sont là : Coca-Cola France a été récompensé en 2008 par une place de lauréat d’or dans le classe- ment de l’institut Great Place to Work ® (voir encadré page 42).

Chez nous, la diversité s’invente et se construit jour après jour

NOUS NOUS VOULONS À L’IMAGE DE LA SOCIÉTÉ, dans toute sa plura- lité. C’est à la fois une condition d’équité et un facteur majeur d’efficacité. La diversité fait donc partie de nos projets prioritaires en matière de ressources humaines. Pour cela, tous les managers sont sensibilisés à la nécessité de recruter des profils variés.

NOTRE PRIORITÉ EST L’ÉQUILIBRE HOMMES/FEMMES, avec comme objectif, pour Coca-Cola Entreprise, d’augmenter de 10 % la proportion de femmes salariées en trois ans. Pas question pour cela de discrimination positive, mais bien d’action positive en faisant, par exemple, en sorte qu’au moins une femme soit présente à chaque étape du recrutement des cadres supérieurs. Un travail important est aussi réalisé sur l’équilibre vie privée/vie professionnelle chez Coca-Cola France, à travers notre Charte de la parentalité, afin de faire évoluer la perception de la parentalité dans nos entreprises.

Vers un équilibre hommes/femmes Coca-Cola France Coca-Cola Entreprise 67 % de femmes 33 % de
Vers un équilibre
hommes/femmes
Coca-Cola France
Coca-Cola Entreprise
67 %
de femmes
33 %
de femmes
Ensemble
du personnel
40 %
de femmes
25 %
de femmes
Comité
de direction

Le saviez-vous ?

Signée en 2009 chez Coca-Cola France, la Charte de la parentalité se traduit notamment par la possi- bilité pour les femmes enceintes de travailler depuis chez elles, par l’absence de réunion avant 9h30 et après 17h30, etc.

Un espace de convivialité à la disposition des salariés, à Issy-les-Moulineaux (92).
Un espace de convivialité à la disposition des salariés, à Issy-les-Moulineaux (92).

POUR FAVORISER L’EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS, nous avons signé un partenariat avec Manpower France et développé des contrats de professionnalisation. À travers notre partenariat avec la fédération Handisport, nous recrutons aussi de jeunes athlètes. Enfin, nous avons recours à des établissements d’aide par le travail, notamment pour la gestion des courriers liés aux recrutements. Pour autant, nous avons conscience de pouvoir agir de manière plus systématique. Nous avons pour cela engagé avec l’AGEFIPH, structure d’intégration des travailleurs handicapés, une analyse des évolutions permettant de mettre en place, dès 2010, une politique plus globale pour Coca-Cola Entreprise.

DANS LE CADRE DE LA DYNAMIQUE “ESPOIR BANLIEUES” pour l’emploi des jeunes issus des Zones urbaines sensibles (voir encadré), Coca-Cola Entreprise s’est engagé à augmenter de 60 % ses contrats en alter- nance en deux ans. 30 % de ces formations profiteront aux jeunes de ces quartiers sensibles. En 2011, c’est une centaine de jeunes qui devrait ainsi bénéficier d’un contrat en alternance chez Coca-Cola Entreprise.

Conjuguer, avec nous, travail et qualité de vie

LA PERFORMANCE DE L’ENTREPRISE, sa capacité à fidéliser celles et ceux qu’elle recrute sont largement liées à la manière dont le travail est conçu. Chez Coca-Cola, nous sommes convaincus que l’on travaille d’autant mieux qu’on le fait avec plaisir.

Dynamique “Espoir Banlieues”

Coca-Cola agit pour l’insertion des jeunes issus des Zones urbaines sensibles dans le cadre de la dynamique “Espoir Banlieues”. Signataire en 2008 de l’engagement national pour l’emploi de ces jeunes, Coca-Cola Entreprise a recruté 65 jeunes issus des quartiers dans ses quinze sites indus- triels et commerciaux en France, soit plus du dou- ble de son engagement. En 2010, Coca-Cola Entreprise réalisera 20 % de ses recrutements auprès de jeunes issus des Zones urbaines sensibles.

réalisera 20 % de ses recrutements auprès de jeunes issus des Zones urbaines sensibles. Rapport RSE
Bien vivre au travail CHAQUE NOUVEL ARRIVANT bénéficie d’ un plan d’intégration personnalisé ainsi que

Bien vivre au travail

CHAQUE NOUVEL ARRIVANT bénéficie d’un plan d’intégration personnalisé ainsi que d’un parrainage par un salarié expérimenté. Chez Coca-Cola France, les premiers jours comportent un déjeuner d’équipe, un rendez- vous avec les personnes-clés, la visite d’une usine de production, une visite en magasin, etc. Un point est fait en fin de période d’essai et, dans 98 % des cas, le constat est très positif. Chez Coca-Cola Entreprise, une journée d’intégration a lieu chaque mois avec tous les arrivants, qu’ils soient cadres ou opérateurs, en présence d’un membre du comité de direction. L’entrée en fonction se fait en binôme avec un ancien sur le même poste, le temps nécessaire.

NOUS CONTINUONS À RENFORCER LA COUVERTURE sociale de nos salariés. Pour prendre en compte les aspects liés aux dépenses de santé, Coca-Cola Entreprise a augmenté, en concertation avec ses partenaires sociaux, de 51 % à 65 % la part employeur dans la cotisation santé. Cela permet aux salariés de bénéficier d’une couverture de qualité selon un tarif avantageux. Pour Coca-Cola France, des améliorations du système de retraite et du régime de prévoyance ont été réalisées.

LA QUESTION DU BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL est, pour nous, essentielle. Nos locaux sont à l’image de nos marques, gais et colorés, avec un ensemble de services sur place pour simplifier la vie des collaborateurs (pressing, nettoyage de véhicule, crèche inter-entreprises, etc.). Depuis octobre 2008, Coca-Cola France propose aux collaborateurs de faire leurs courses de produits frais en ligne et d’être livrés au bureau, via un accord avec le site Internet mon.marche.fr. L’entreprise encourage aussi l’activité physique en interne : tournoi de tennis, entraînement de football, cours de boxe, etc.

5 e rang des entreprises où il fait bon travailler

Lors de sa première participation à l’enquête menée par l’institut Great Place To Work ® en 2006, Coca-Cola France s’était placé au 17 e rang. Pour l’édition 2009, l’entreprise se classe 5 e , ce qui la situe parmi les lauréats d’or. Cette forte progres- sion est due particulièrement aux efforts en matière de développement professionnel et d’équilibre entre vie personnelle et vie au travail.

Remise du prix à l’équipe représentant Coca-Cola France.
Remise du prix à l’équipe représentant
Coca-Cola France.
Gérer sa carrière, une opportunité réelle pour chacun de nos salariés COMME TOUTES LES GRANDES
Gérer sa carrière, une opportunité réelle pour chacun de nos salariés COMME TOUTES LES GRANDES

Gérer sa carrière, une opportunité réelle pour chacun de nos salariés

COMME TOUTES LES GRANDES ENTREPRISES internationales, Coca-Cola est en constante transformation. Aussi, pour que les salariés gardent la maîtrise de leur évolution professionnelle, la formation et l’organisation de la mobilité sont plus que jamais des enjeux majeurs.

LA FORMATION EST UN POINT FORT de Coca-Cola, qui a créé sa propre université internationale. The Coca-Cola University propose des formations en présentiel ou en ligne très accessibles et constamment enrichies. Elles concernent toutes les fonctions et impliquent souvent les managers eux- mêmes, qui peuvent ainsi transmettre la culture d’entreprise. Nous faisons une vraie corrélation entre les enjeux stratégiques de l’entreprise et les besoins des salariés. Avec la conviction que nos salariés sont les meilleurs ambassadeurs de leur entreprise, Coca-Cola France a organisé, en juin 2008, une formation à la communication et à la culture d’entreprise. Autre exemple : les “LEARN AT WORK”, forums trimestriels de deux heures proposés depuis janvier 2008, sont animés par des conférenciers extérieurs (médecin urgentiste, chef d’orchestre, spécialistes du réchauffement clima- tique, etc.) qui, à travers des approches originales de leurs métiers, contri- buent à l’ouverture de nos collaborateurs à d’autres horizons et les aident à innover dans leurs propres activités.

LA MEILLEURE MANIÈRE DE DÉVELOPPER ses compétences et d’évoluer reste de renforcer ses expériences professionnelles. C’est pourquoi la mobilité est encouragée. Des passerelles sont mises en place entre nos deux entreprises afin de proposer à nos salariés des expériences dans d’autres métiers. Les salariés sont aussi invités à utiliser les outils de déve- loppement en ligne qui aident à mieux se connaître et à faire des choix pour l’avenir, avec les étapes pour y parvenir. Ils permettent un bilan personnel de compétences et offrent le moyen d’engager les entretiens professionnels avec leurs responsables hiérarchiques et/ou la direction des ressources humaines, de manière réellement proactive.

LES PROCHAINES ÉTAPES ■ Augmenter de 60 % le nombre de jeunes recrutés en alternance
LES PROCHAINES ÉTAPES
■ Augmenter de 60 % le nombre de jeunes recrutés
en alternance d’ici 2011.
■ Obtenir le Label Diversité en 2010.
■ Recruter 20 % de jeunes issus des Zones urbaines sensibles
en 2010 au titre de nos engagements dans le cadre
de la dynamique “Espoir Banlieues”.
■ Réaliser en 2009 une enquête interne sur le niveau
d’engagement de nos salariés et mettre en place
un plan d’actions afin d’atteindre un taux d’engagement
de 65 % en Europe d’ici 2014.
■ Mettre en place en 2010 un “réseau de femmes” ainsi
qu’une offre de tutorat pour nos femmes managers.
■ Continuer de former nos collaborateurs à nos engagements
RSE et suivre leurs projets de développement durable.
■ Instaurer une plate-forme de mécénat de compétences.

Développement durable :

tous formés !

En avril 2009, tous les salariés de Coca-Cola France ont pu se former au développement durable. Une sensibilisation globale et une présentation des actions de l’entreprise ont précédé un temps consacré à l’engagement de chaque collaborateur dans un projet simple et professionnel, sous l’appellation de “Petits Pas Durables”. Coanimée par les équipes de Coca-Cola France et Chantal Jaquet, administratrice WWF-France et GoodPlanet, cette formation facilite le déploiement du développement durable à tous les niveaux de l’entreprise.

Séance de créativité autour de projets durables pour Coca-Cola France.
Séance de créativité autour de projets durables
pour Coca-Cola France.

Le saviez-vous ?

Le président de Coca-Cola France propose tous les deux mois à l’ensemble de ses collaborateurs un petit-déjeuner en comité réduit au cours duquel tous les sujets sont abordés en toute transparence :

contexte économique, choix stratégiques de l’entreprise ou encore vie au travail. Chaque salarié est libre d’y participer en s’inscrivant à l’avance.

Un engagement citoyen sur de nombreux terrains Parce que Coca-Cola fait partie du quotidien des
Un engagement
citoyen sur de
nombreux terrains
Parce que Coca-Cola fait partie du quotidien
des Français, nous sommes particulièrement
attentifs aux évolutions sociétales et nous
cherchons les meilleurs moyens d’y
répondre, avec trois objectifs :
• promouvoir l’activité physique ;
• favoriser l’insertion professionnelle
des jeunes ;
• soutenir des associations qui font avancer
la société vers plus de solidarité et de
dynamisme.

UN FIL ROUGE POUR CES TROIS PRIORITÉS : la conviction que notre société est riche de talents, d’énergies et d’initiatives qu’il faut découvrir et valoriser. Un optimisme d’autant plus nécessaire que nous souhaitons lutter contre la morosité !

À travers le sport, nous favorisons un état d’esprit et une hygiène de vie

NOUS SOMMES PARTENAIRES DU SPORT de compétition depuis les Jeux olympiques de 1928. Si nous continuons à associer nos marques aux grands événements sportifs, nous avons développé en parallèle une importante démarche de promotion du sport de loisir. Cet engagement est cohérent avec nos valeurs et avec le souci de lutter contre l’une des principales causes de surpoids : l’inactivité. Un programme national est mis en œuvre autour de trois actions principales.

• “LE SPORT ÇA ME DIT” : programme d’incitation au sport d’envergure nationale, lancé en juin 2008, offrant aux municipalités la possibilité d’organiser des activités ludiques et sportives à destination des 12-17 ans (voir encadré).

• “Coca-Cola SPORTS SESSIONS” : événement annuel permettant d’accueillir pendant les grandes vacances, avec l’aide d’associations et de fédérations sportives, 45 000 jeunes dans un Stade de France transformé en une plage immense (voir encadré page 45).

Le sport ça me dit tous les samedis !

Le principe est simple : une boîte d’un mètre cube contient le matériel pour transformer, en une demi-heure, un espace de 900 m 2 en terrains de jeux pouvant accueillir six animations (football, badminton, softball, etc.). Aujourd’hui, 120 villes ont rejoint le programme “Le sport ça me dit” qui s’inscrit dans la durée.

Philippe Humbert, conseiller municipal en charge de la communication de la ville de Trélazé (49). “Cette opération a été très bien accueillie par notre commune où de nombreux jeunes partent rarement en vacances. Avec plus de 250 parti- cipants, l’été 2008 a été un grand succès ! Aucune licence sportive n’était nécessaire, ce qui a stimulé la spontanéité de chacun. C’est une opération que nous reconduirons sans hésitation.”

Jeunes participants au programme “On parle tous football” lors d’un match de l’équipe de France
Jeunes participants au programme “On parle tous football” lors d’un match de l’équipe de France au Stade de France.

• “ON PARLE TOUS FOOTBALL“ : depuis 2006, Coca-Cola s’engage avec la Fédération française de football autour de ce programme pour promouvoir les valeurs positives du sport, l’esprit d’équipe et le respect. Ce programme se décline en plusieurs démarches : des clubs amateurs peuvent choisir de suivre le “Protocole On parle tous football”, porteur de messages de tolérance et de convivialité pour faire évoluer les compor- tements sur les terrains et en dehors ; avec les “Expériences On parle tous football”, Coca-Cola propose à des jeunes, tirés au sort ou soutenus dans leur grave maladie par l’association Petits Princes, dont nous sommes partenaires, d’entrer dans le Stade de France avec les joueurs de l’équipe de France. Des équipements sont fournis aux clubs amateurs qui gagnent aussi cette possibilité de pénétrer dans le Stade avec l’équipe de France de football.

Loisirs dans l’eau

Pour l'édition 2009 des “Coca-Cola Sports Sessions”, les jeunes ont pu s’initier à de nombreuses activités aquatiques, dont la plongée sous-marine et le kayak. Ils ont aussi goûté aux joies du surf et du wakeboard. Et ce en plein cœur du Stade de France !

aussi goûté aux joies du surf et du wakeboard. Et ce en plein cœur du Stade
Un engagement citoyen La diversité, notre pari gagnant POUR NOUS, LA DIVERSITÉ, c’est plus de

Un engagement citoyen

La diversité, notre pari gagnant

POUR NOUS, LA DIVERSITÉ, c’est plus de performance, plus d’innovation et plus de proximité avec nos clients et nos consommateurs. Parce que nos produits sont universels et s’adressent à tous, notre entreprise doit être le reflet d’une société française plurielle.

DEPUIS 2003, dans le cadre du programme “PASSEPORT VERS L’EMPLOI”, Coca-Cola Entreprise facilite chaque année l’insertion professionnelle de 2 500 jeunes issus de Zones urbaines sensibles, par le biais de visites de découverte de l’entreprise et de simulations d’entretiens de recrutement animées par des cadres de l’entreprise.

NOUS NOUS ENGAGEONS également pour la réussite des jeunes issus de Zones urbaines sensibles dans les filières d’excellence. Partenaire du premier internat d’excellence qui s’est ouvert en septembre 2009 (voir encadré), Coca-Cola Entreprise soutient “LES CORDÉES DE LA RÉUSSITE”, une initiative qui associe lycées des Zones urbaines sensibles et grandes écoles. En 2010, 400 jeunes bénéficieront de sessions de simulation d’entretiens de jurys de grandes écoles, animées par un cadre de Coca- Cola Entreprise.

AVEC L’ASSOCIATION “NOS QUARTIERS ONT DES TALENTS”, les cadres de Coca-Cola Entreprise parrainent une cinquantaine de jeunes diplômés Bac + 4 issus des Zones urbaines sensibles et en recherche d’emploi aux- quels ils apportent soutien, conseils et contacts (voir encadré).

Module de découverte professionnelle au siège de Coca-Cola.
Module de découverte professionnelle au siège
de Coca-Cola.
Premier internat d’excellence Coca-Cola Entreprise s’est engagé auprès du rectorat de Créteil dans le cadre
Premier internat
d’excellence
Coca-Cola Entreprise s’est
engagé auprès du rectorat
de Créteil dans le cadre de
la création du premier internat
d’excellence, mesure phare du plan “Espoir
Banlieues”. Ouvert à Sourdun (77), l’internat
accueillera des jeunes méritants issus notamment
des Zones urbaines sensibles, de la sixième à la ter-
minale. Outre un soutien financier, Coca-Cola
Entreprise parrainera des élèves, tout en les faisant
bénéficier d’offres de stages, de matériel sportif
non siglé, de places de concerts ou d’opéras, etc.
Un réseau pour l’égalité des chances En avril 2009, Coca-Cola Entreprise a rejoint le réseau
Un réseau pour l’égalité
des chances
En avril 2009, Coca-Cola Entreprise a rejoint le
réseau de partenaires de l’association Nos quartiers
ont des talents. Cette association, passerelle entre
les entreprises et les jeunes diplômés des quartiers
populaires, offre ses services aux entreprises
désireuses de découvrir de nouveaux talents et
d’inscrire dans leurs actions une démarche de
valorisation de la diversité.

Nous associer aux belles idées nous tient à cœur

NOUS SOMMES ENGAGÉS DANS LA VIE ASSOCIATIVE depuis de nom- breuses années – nous avons été par exemple l’un des premiers partenaires de l’opération “Pièces jaunes” en 1990.

PARCE QU’IL EST IMPORTANT de s’inscrire dans la durée, à l’image de nos actions de promotion de l’activité physique et de l’insertion professionnelle, un nouveau départ a été donné à cet axe de notre engagement sociétal, avec notre participation, en 2007, aux “Femmes en or”. Coca-Cola light décerne depuis cette date le trophée “FEMME DE CŒUR” récompensant une femme engagée dans une action de solidarité. Au-delà d’une remise de trophée, c’est un accompagnement de ces femmes et de leurs initiatives, à travers, entre autres, un don de 10 000 euros, que nous avons initié avec chacune des trois premières lauréates : Stéphanie Fugain, fondatrice de l’association Laurette Fugain ; Dominique Bayle, fondatrice de l’association Petits Princes et Véronique Morali, présidente de Force Femmes (voir encadré).

L’ANNÉE 2008 A CONFIRMÉ cette belle rencontre avec des femmes de cœur. Nous avons donc amorcé une démarche durable et sur mesure pour soutenir les activités des femmes que nous contribuons à mettre en lumière. Puisque le principe des Trophées est de choisir des femmes d’exception, les domaines de leurs interventions sont naturellement divers, réunissant les personnes atteintes de leucémie de l’association Laurette Fugain, les enfants soutenus dans leur grave maladie des Petits Princes, les femmes de plus de 45 ans reprenant une vie professionnelle aidées par Force Femmes, etc. Soutenir l’engagement de ces femmes de cœur suppose donc de construire, entre nos équipes et elles, des projets réellement spécifiques : de la sensibilisation au don du sang, une action de marketing solidaire, ou encore du mécénat de compétence. Nous contribuons ainsi à la promotion de nos valeurs : celles de l’optimisme et de l’énergie.

LES PROCHAINES ÉTAPES ■ Favoriser l’insertion professionnelle de 2 500 jeunes issus de Zones urbaines
LES PROCHAINES ÉTAPES
■ Favoriser l’insertion professionnelle de 2 500 jeunes issus de
Zones urbaines sensibles au titre du programme “Passeport
vers l’emploi”.
■ Parrainer 100 jeunes diplômés Bac + 4 issus de Zones urbaines
sensibles en 2010.
■ Participer à 5 cordées de la réussite en 2009 et faire bénéficier
plus de 400 jeunes de simulations d’entretiens avec des jurys
Module de découverte professionnelle au siège de Coca-Cola.
de grandes écoles.
■ Créer un club de “Femmes de cœur” afin de fédérer les
lauréates et leurs projets.
■ Développer le programme “Le sport ça me dit” avec pour
objectif d’atteindre 150 villes, 400 sessions et 40 000 jeunes
participants.
Femmes de cœur : des partenariats sur mesure Avec Stéphanie Fugain et l’as- sociation Laurette
Femmes de cœur :
des partenariats sur mesure
Avec Stéphanie Fugain et l’as-
sociation Laurette Fugain,
Coca-Cola soutient financière-
ment la recherche médicale
afin de lutter contre la leucémie,
tout en conduisant une démarche de sensibilisation
auprès de ses collaborateurs.
Avec Dominique Bayle, de
l’association Petits Princes,
Coca-Cola a mis au point un
partenariat de 3 ans dont le but
est de réaliser des “rêves de sport”
pour les enfants soutenus dans leur grave maladie
par l’association : assister à des matchs du tournoi
de Roland-Garros, entrer dans le Stade de France
avec les joueurs de l’équipe de France de football, etc.
Avec Véronique Morali et Force
Femmes, le partenariat permet
aux collaborateurs volontaires
d’animer des ateliers sur des
thèmes variés (marketing, com-
munication, préparation à un entretien d’em-
bauche, etc.) auprès de femmes de plus de 45 ans
que l’association aide à retrouver un emploi.

Le saviez-vous ?

Les engagements sociétaux de Coca-Cola s’adaptent aux enjeux locaux. Ainsi, la Fondation Coca-Cola en Afrique est fortement mobilisée auprès d’associations locales en faveur de la prévention du Sida auprès des jeunes.

Coca-Cola Entreprise et Coca-Cola France remercient leurs collaborateurs et les parties prenantes externes qui ont participé à la rédaction de ce rapport.

Retrouvez la version interactive sur notre site Internet : www.coca-cola-rse.fr

Enrichissez notre démarche en nous transmettant vos retours et avis sur ce présent rapport à l’adresse suivante : rse@cokecce.com

Coca-Cola Entreprise 27, rue Camille-Desmoulins 92784 ISSY-LES-MOULINEAUX CEDEX 9 Tél. : 01 58 00 26 00 www.coca-cola-entreprise.fr

CEDEX 9 Tél. : 01 58 00 26 00 www.coca-cola-entreprise.fr Coca-Cola France 27, rue Camille-Desmoulins 92784
CEDEX 9 Tél. : 01 58 00 26 00 www.coca-cola-entreprise.fr Coca-Cola France 27, rue Camille-Desmoulins 92784

Coca-Cola France 27, rue Camille-Desmoulins 92784 ISSY-LES-MOULINEAUX CEDEX 9 Tél. : 01 41 08 42 00 www.coca-cola-france.fr