Vous êtes sur la page 1sur 11

ASSOCIATION JEUNESSE BURKINA FASO

EN MOUVEMENT [AJM] BURKINA Unité - Progrès - Justice


Organisation Humanitaire de Développement
et de Solidarité Internationale
Adresse : BP 18 Kaya/ Burkina Faso
Tél: (226) 78 78 85 80 / 76 60 52 87/40 45 03 32
E-mail : associationjeunesseenmouvement@yahoo.fr
Site internet : www.coopfaso.net/associationjeunesseenmouvement

PROJET DE CONSTRUCTION D’UN


CENTRE PERMANENT
D’ALPHABETISATION ET DE
FORMATION (CAPF)
RESUME DU PROJET

 Titre du projet :
Construction et équipements d’un centre permanent d’alphabétisation et de formation (CPAF)

 Les objectifs du projet :

- Mettre à la disposition des populations une infrastructure adéquaté pour les sessions
d’alphabétisation et de formations
- Contribuer à augmenter le taux d’alphabétisation
- Mettre les auditeurs et auditrices dans les conditions favorables pour les sessions d’alphabétisons
- Contribuer à lutter contre l’analphabétisme dans le village
- Soutenir les efforts du gouvernement et des partenaires

 La localisation du projet :
Les activités du présent projet se dérouleront dans le village de Tébéré (Mondaga), localité située dans
la commune rurale de Pissila, province du Sanmatenga. Il est à 50 kilomètres à l’Est de
Kaya, « capitale » de la province et à 25 kilomètres au Sud-Est du chef lieu de la commune rurale.

 Le promoteur du projet:
Association Jeunesse en Mouvement (AJM) Burkina

 Les bénéficiaires du projet :


Les bénéficiaires du présent projet sont les populations de Tébéré (Mondaga) et les villages
environnent.

 Durée du projet : 21 jours

 Date de démarrage souhaitée : 6 juillet 2008

 Date d’achèvement envisagée : 27 juillet 2008

 Coût total du projet : 4.000 Euros

 Apport de l’Association : 693,21 Euros + Main d’œuvre non qualifiée

 Apport des bénéficiaires : 220 Euros + Main d’œuvre non qualifiée

 Financement sollicité : 3.086,8 Euros

 Personne à contacter aux fins du projet : OUEDRAOGO W. Gaspard (président)


BP : 18 Kaya - Tél : (00226) 78 78 85 80
associationjeunesseenmouvement@yahoo.fr

 Annexe : Le coût estimatif du projet + le plan de construction du CPAF


INTRODUCTION

Les défis du Burkina Faso demeurent essentiellement la réduction de la pauvreté et


l’éradication de l’analphabétisme. Le Rapport Mondial sur le Développement Humain (2003)
du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) classe le Burkina Faso à la
173ème place sur 175 pays. Malgré des performances macro économiques, le déficit social est
réel et se traduit dans le domaine de l’éducation par un fort taux d’analphabétisme. Il s’agit
d’un des nombreux maux qui entravent le développement du pays et maintiennent près de la
moitié de la population dans la pauvreté absolue. Les enjeux du développement du pays
s’articulent donc autour de l’accès à l’information et à la formation de qualité pour les adultes,
particulièrement pour les femmes qui constituent 54% de la population active et la très grande
majorité de la main d’œuvre agricole. En effet, les inégalités entre sexes augmentent au fur et
à mesure qu’on descend dans l’échelle de pauvreté ; le taux d’alphabétisation est corrélé
positivement au niveau de vie. Au rythme de l’évolution actuelle, le taux d’alphabétisation se
situerait à 40% seulement en 2030 et non pas en 2010 comme le prévoit les Objectifs du
millenium. Le taux d’alphabétisation des plus pauvres est quatre fois plus faible (11,2%) que
celui des plus riches (42,1%) : les hommes les plus pauvres sont beaucoup moins alphabétisés
que les plus riches (49,8%). Cet écart est plus prononcé entre les femmes les plus pauvres
(6,3%) et les plus riches (34,5%).

Face aux énormes difficultés que connaît le système éducatif burkinabé, l’éducation non
formelle apparaît comme une alternative incontournable. Les politiques éducatives
reconnaissent désormais que l’éducation des adultes a une influence positive sur la
scolarisation des enfants. Pendant longtemps, l’État y a consacré moins de 1% du budget
alloué à l’éducation nationale. Aujourd’hui, l’éducation non formelle est considérée comme
une priorité. Aussi le gouvernement du Burkina Faso a pris diverses mesures institutionnelles
et stratégiques pour assurer une éducation de base et une alphabétisation de qualité.

Des opérations d’alphabétisation ont permis une certaine reconnaissance de l’alphabétisation


comme un puissant moyen de mobilisation sociale et de développement. Toutefois, le
financement a toujours limité l’expansion de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle
(AENF). C’est dans ce contexte qu’il convient de situer la création d’un Fonds d’appui au
développement de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle (FONAENF) en 2002.
Ceci a conduit à l’élaboration et à la mise en œuvre du cadre stratégique de lutte contre la
pauvreté, au processus de décentralisation et à la professionnalisation des organisations des
producteurs à la base.

Afin de relever les défis liés à l’alphabétisation et à l’éducation non formelle et conformément
donc à ses objectifs l’association jeunesse en mouvement (AJM) à initier ce projet de
construction d’un centre permanent d’alphabétisation et de formation (CPAF) pour soutenir
l’éducation, la formation et l’alphabétisation dans le village de Tébéré (Mondaga).
INFORMATIONS GENERALES SUR LE PROTEUR DU PROJET

Nom de l’organisation Association Jeunesse en Mouvement (AJM) Burkina


Rue, 3001 porte 415, BP : 18 Kaya
Tél. (226) 78.78.85.80 - 76.60.52.87/ 40 45 03 32
Adresse
E-mail : associationjeunesseenmouvement@yahoo.fr
Site internet : www.coopfaso.net/associationjeunesseeenmouvement
Statut juridique Organisation humanitaire de développement et de solidarité internationale
Date de création 15 Octobre 2005 et la date de début des activités est le 1er Janvier 2006
Œuvrer à l’épanouissement intégral des couches démunies ainsi qu’à
Objet l’amélioration de leurs conditions de vie sur les plans social, éducatif,
sanitaire, économique, environnement et développement durable.
Engager dans un mouvement de volontariat elle se donne pour mission de
développer et promouvoir les initiatives d’auto - promotion en appuyant et
en parrainant les projets destinés à contribuer aux mieux-être des couches
Mission
défavorisées et marginalisées des villes et campagnes, accompagner les
individus et les communautés dans la réalisation de leurs projets jusqu’à la
maîtrise totale de leur action entreprise.
Reconnaissance Enregistré au Ministère de l’Administration Territoriale et de la
officielle Décentralisation du Burkina Faso sous le n°410
- Organiser les campagnes d’éveil de conscience
- Renforcer les capacités des bénéficiaires
- Améliorer l’état de santé des populations cibles
- Promouvoir la micro finance pour la lutte contre la pauvreté
Actions
- Créer et réaliser des infrastructures socio- communautaires
- Réaliser des études, des appuis/conseils et recherches – actions
- Œuvrer à la promotion de la femme et la protection de l’enfance
- Contribuer à la protection et à la gestion de l’environnement
Communautés et populations défavorisées et marginalisées des villes et
Groupe cible
campagnes
Zones d’intervention Région du centre nord « Kaya »
Nom du Président OUEDRAOGO Wendgouda Gaspard

PRESENTATION GENERAL DU PROJET


I. TITRE DU PROJET :
Projet de construction d’un Centre Permanent d’Alphabétisation et de Formation (CPAF)

II. LOCALISATION DU PROJET

Situation géographique et socio - économique :


Tébéré (Mondaga) est un village de plus de 7000 habitants, situé dans la commune rurale de
Pissila, province du Sanmatenga. Il est à 50 km à l’Est de Kaya « capitale » de la province et à
25 km au sud- Est du chef lieu de la commune rurale.

Il est entouré de 6 villages dont Kamporé à l’Est, Namanga au Sud, Kouléongo au Sud-Est,
Retkoulga au Sud-Ouest, Issaogo à l’Ouest, Yarcé au Nord.

Le climat est caractérisé par la succession d'une longue saison sèche et d'une brève saison des
pluies. La pluviométrie moyenne annuelle est inférieure à 600 mm. La végétation est du type
sahélo-soudanien, dominée par une savane arborée, arbustive ou herbeuse, avec des jachères
plus ou moins récentes.

La région est peuplée par les Mossi, dont la langue est le « Mooré ». Les Peuls, nomades,
sont très minoritaires.

La population est essentiellement agricole et pastorale. L’agriculture est pauvre,


principalement constituée de mil et de sorgho, et plus accessoirement d’un peu de maïs, de
sésame, d’arachides, d’oseille et de haricots…

L’élevage est l’activité principale des Peulhs (1 % de la population). Il est aussi l’activité
secondaire par excellence du reste de la population car il permet aux paysans de tirer des
revenus pour parer aux éventuels besoins d’argent. Les espèces élevées sont des bovins, des
ovins, des caprins, des porcins et la volaille.

Les activités de contre-saison permettent aux communautés de se procurer de l’argent, elles


sont cependant très limitées ; ce sont : le maraîchage (introduit dans le village grâce à
l’association) pratiqué par les femmes et les jeunes, le tissage, le petit commerce.

Activités spécifiques : chasse, artisanat (forge, teinture, confection de paniers, sculptures,


poterie, confection d’instruments de musique...)

Les infrastructures sont quasi inexistantes : l'eau doit être cherchée dans des puits, il n'y a
pas d’électricité, pas de téléphone. Il n'y a pas de transport public : les déplacements se font à
pied, à bicyclette, à moto ou sur un âne.

Les infrastructures sanitaires sont rudimentaires. Le village n'a pas d'hôpital. La population
bénéficie des services de santé de la commune rurale « Pissila ». Les prestations des autres
services « actions sociales, agriculture, hydraulique, élevage, environnement… » Viennent du
chef lieu de la commune rurale « Pissila ».
III. CONTEXTE - JUSTIFICATION

Ce projet s’inscrit en droite dans la politique du gouvernement du BURKINA FASO dans le


cadre stratégique de lutte contre la pauvreté.

En effet le taux d’alphabétisation et de scolarisation dans le village de Mondaga est très


faible par rapport à la moyenne régionale qui environne 40 %. L’éducation constitue une base
importante du développement économique et social d’un pays, d’une région et donc du
village de Mondaga. A Mondaga, l’alphabétisation est faite sous un hangar par manque de
moyens mais malgré cela la population s’y intéresse beaucoup. Le manque de cadre
approprié pour l’alphabétisation dans le village et ses environs est un frein pour les jeunes de
s’épanouir et qui constituent plus de 70% de la population.

C’est fort de constat que l’Association Jeunesse en Mouvement a inscrit l’alphabétisation


parmi ses objectifs prioritaires pour le développement du village de Mondaga en vue de
combattre l’ignorance, sous toutes ses formes.

IV. OBJECTIFS DU PROJET

Objectifs généraux :
L’objectif global du projet est d’accroître le taux d’alphabétisation dans le village et ses
environnants par la construction d’un cadre adéquat de formation des jeunes, des femmes de
12 à 35 ans.

Objectifs spécifiques
- Améliorer la capacité d’accueil du centre d’alphabétisation
- Accroître le taux à 80% d’ici 2010.
- Elever le niveau d’alphabétisation des alphabétisés
- Eliminer l’ignorance dans le village par l’alphabétisation de tous les jeunes et les femmes
dans ce village et ses environnants.

V. RESULTATS ATTENDUS
- La capacité d’accueil s’est améliorée
- Le taux d’accroissement d’alphabétisés est élevé.
- Il n’existe pas d’ignorant dans le village.
- Mondaga connaît effectivement un décollage économique

VI. DESCRIPTION DES ACTIVITES DU PROJET

Le projet consiste à la construction d’un centre d’Alphabétisation et un petit magasin. La


contribution de la population ou de l’association consistera à la collecte des agrégats et leur
transport au chantier et la main d’œuvre non spécialisée.
CONCLUSION

Nous espérons sincèrement que ces pages ont soulevé votre intérêt pour ce projet. En effet,
nous comptons sur l’appui d’un groupe comme le vôtre pour réaliser ce projet qui suscitera
beaucoup d’espoir pour une communauté en voie de développement. Nous prenons ce projet à
cœur et allons tout mettre en œuvre pour qu’il soit un succès, autant pour vous jeunes de que
pour les groupes qui nous supportent.
En espérant vous compter comme partenaire dans un avenir prochain, les membres de
l’équipe demeurent à votre entière disposition pour répondre à vos questions.
Veuillez agréer nos salutations distinguées.
V- COUT DU PROJET

5- 1 Etude financière

Coût Coût total Coût total


Désignation Unité Quantité
Unitaire en CFA en Euros
I. CONTRUCTION
1.1 Brique de 15 x 20 x 40 cm u 1100 200 220.000 335,88 €
1.2 Fer de 8 AH Barre 35 3.000 105.000 160,31 €
1.3 Fer de 6 AH Barre 35 2.750 96.250 146,95 €
1.4 Fil de fer recuit Rouleau 10 1.500 15.000 22,90 €
1.5 Pointe de 8 Paquet 05 750 3.750 5,73 €
1.6 Ciments CPA 45 Sac 96 5.000 480.000 732,82 €
SOUS TOTAL I. 920.000 1 404,58 €
II. OUVERTURES – AERATION
2.1 Porte persienne 2 battants de 120 x 220 cm u 1 105.000 105.000 160,31 €
2.2 Fenêtre persienne 2 battants de 120 x 120 cm u 6 40.000 240.000 366,41 €
SOUS TOTAL II. 345.000 526,72 €
III. COUVERTURE ET CHARPENTE
3.1 Tôle ondulé 27/100 Feuille 30 6.500 195.000 297,71 €
3.2 Panne en chevron rouge de 8*8 m 40 2.500 100.000 152,67 €
3.3 Clous à tôle paquet 05 800 4.000 6,11 €
3.4 fer d’attache rouleau 02 3.000 6.000 9,16 €
3.5 Goudron rouleau 01 9.900 9.900 15,11 €
SOUS TOTAL III. 314.900 480,76 €
IV. REVETEMENT/ PEINTURE
4.1 Peinture à huile Boîte 02 15.000 30.000 45,80 €
4.2 Peinture Fom Boîte 02 6.000 12.000 18,32 €
4.3 Chaux vive Boîte 01 10.000 8.000 12,21 €
4.4 Teinte Boîte 02 1.500 3.000 4,58 €
4.5 Essence ou diluant Litre 03 700 2.100 3,21 €
4.6 Ciment blanc Sac 01 15.000 15.000 22,90 €
SOUS TOTAL IV. 70100 107,02 €

V. AGREGATS
5.1 Sable Benne 3 20.000 60.000 91,60 €
5.2 Gravier Benne 2 20.000 40.000 61,07 €
5.3 Moellon Benne 1 20.000 20.000 30,53 €
SOUS TOTAL V. 12.0000 183,21 €
VI. EQUIPEMENTS
6.1 Tables banc scolaire u 14 100.00 140.000 213,74 €
6.2 Bureau + Chaises pour maître u 1 80.000 80.000 122,14 €
6.3 Armoire u 2 80.000 160.000 244,27 €
Tableaux de conférence u 1 20.000 20.000 30,53 €
SOUS TOTAL VI 400.000 610,69 €
Main d'œuvre qualifiée 1 300.000 300.000 458,02 €
Transport matériaux 1 150.000 150.000 229,01 €
TOTAL GENERAL 2.620.000 4 000,00 €

NB : 1 Euros = 655 francs CFA

Coût total du projet : 4.000 Euros

Apport de l’Association : 693,21 Euros

Apport des bénéficiaires : 220 Euros

Financement sollicité : 3.086,8 Euros


20
60
60

230
170
20

500
440

120

300

220
130

30
30
FACA DE
COUPE A A

A
830
15 15
800
15

255
120

630
600

255
15

CONSTRUCTION D’UN
25 120 100 120 100 120 100 120 25
CENTRE PERMANENT
D’ALPHABETISATION ET DE
A

FORMATION (CPAF) A
VUE DE PLAN
TEBERE (MONDAGA)

Évaluer