Vous êtes sur la page 1sur 48
ESPACE MENDÈS FRANCE HISTOIRE DES SCIENCES ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME
ESPACE MENDÈS FRANCE HISTOIRE DES SCIENCES ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME
ESPACE MENDÈS FRANCE HISTOIRE DES SCIENCES ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME
ESPACE MENDÈS FRANCE HISTOIRE DES SCIENCES ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME
ESPACE MENDÈS FRANCE HISTOIRE DES SCIENCES ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME
ESPACE MENDÈS FRANCE HISTOIRE DES SCIENCES ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME

ESPACE MENDÈS FRANCE

HISTOIRE DES SCIENCES ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME

PROGRAMME 2014-15

CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS

ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE

ENTRÉE LIBRE

ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
ET DES TECHNIQUES & DES SCIENCES DE L’HOMME PROGRAMME 2014-15 CONFÉRENCES - SÉMINAIRES - DÉBATS ENTRÉE
CONFÉRENCES OUVERTES À TOUS

CONFÉRENCES OUVERTES À TOUS

CONFÉRENCES OUVERTES À TOUS
SOMMAIRE EDITO ClImaT : rEnCOnTrE avEC DE granDs TémOIns 6 la TransITIOn énErgéTIQUE : EnJEUX
SOMMAIRE EDITO ClImaT : rEnCOnTrE avEC DE granDs TémOIns 6 la TransITIOn énErgéTIQUE : EnJEUX
SOMMAIRE EDITO ClImaT : rEnCOnTrE avEC DE granDs TémOIns 6 la TransITIOn énErgéTIQUE : EnJEUX
SOMMAIRE EDITO ClImaT : rEnCOnTrE avEC DE granDs TémOIns 6 la TransITIOn énErgéTIQUE : EnJEUX
SOMMAIRE EDITO ClImaT : rEnCOnTrE avEC DE granDs TémOIns 6 la TransITIOn énErgéTIQUE : EnJEUX

SOMMAIRE

EDITOSOMMAIRE ClImaT : rEnCOnTrE avEC DE granDs TémOIns 6 la TransITIOn énErgéTIQUE : EnJEUX géOPOlITIQUEs, SOMMAIRE ClImaT : rEnCOnTrE avEC DE granDs TémOIns 6 la TransITIOn énErgéTIQUE : EnJEUX géOPOlITIQUEs,

SOMMAIRE EDITO ClImaT : rEnCOnTrE avEC DE granDs TémOIns 6 la TransITIOn énErgéTIQUE : EnJEUX géOPOlITIQUEs,

ClImaT : rEnCOnTrE avEC DE granDs TémOIns6 6

6

la TransITIOn énErgéTIQUE : EnJEUX géOPOlITIQUEs, éCOnOmIQUEs ET sCIEnTIFIQUEs COnFérEnCE « vOIX PUblIQUEs »7 7

7

Jalons pour une histoire des sciences de l’homme8 8

8

les amphis des lettres au prÉsent14 14

14

les ateliers des chercheur(e)s éTUDIEr lEs mIgraTIOns InTErnaTIOnalEs ET lEs lUTTEs COnTrE lEs DIsCrImInaTIOns éTUDIEr lEs mIgraTIOns InTErnaTIOnalEs ET lEs lUTTEs COnTrE lEs DIsCrImInaTIOns éTUDIEr lEs mIgraTIOns InTErnaTIOnalEs ET lEs lUTTEs COnTrE lEs DIsCrImInaTIOns

22

les amphis du saVoir30 30

30

JournÉes d’Études34 34

34

lE sPOrT EsT-Il En FOrmE (s) ?

35

lEs aDDICTIOns. DrOgUEs, PlaIsIrs, DésIrs :

37

Un CarrEFOUr DangErEUX HIsTOIrE DEs sCIEnCEs, HIsTOIrE DEs arTs

38

aTElIErs DE POITIErs : savOIr-FaIrE ET EsPaCEs.

39

DE l’arCHéOlOgIE à l’ETHnOlOgIE lEs lIbErTés DE la PEnséE méDIévalE

40

les conFÉrences astronomie42 42

42

Filmer le traVail43 43

43

nOTEs44 44

44

40 les conFÉrences astronomie 42 Filmer le traVail 43 nOTEs 44 NOS PARTENAIRES 46
40 les conFÉrences astronomie 42 Filmer le traVail 43 nOTEs 44 NOS PARTENAIRES 46
40 les conFÉrences astronomie 42 Filmer le traVail 43 nOTEs 44 NOS PARTENAIRES 46
40 les conFÉrences astronomie 42 Filmer le traVail 43 nOTEs 44 NOS PARTENAIRES 46
40 les conFÉrences astronomie 42 Filmer le traVail 43 nOTEs 44 NOS PARTENAIRES 46
40 les conFÉrences astronomie 42 Filmer le traVail 43 nOTEs 44 NOS PARTENAIRES 46
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,
ÉDITO Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée,

ÉDITO

Les problèmes contemporains trouveront leurs solutions dans une vision de l’histoire, ouverte et éclairée, collective et respectueuse des avancées individuelles. C’est ce qui ressort des dix dernières années de rencontres, journées et conférences/débats que l’Espace Mendès France a mis en œuvre en termes d’histoire des sciences.

Cette leçon, cette expérience fructueuses, éclairent le futur de la programmation que nous entendons proposer à nos publics. Les contenus ainsi construits s’appuient sur ce capital unique, il privilégie la diversité dans une exigence de qualité des contenus et une volontaire simplicité des propos de nos intervenants. Ce sont eux qui sont depuis longtemps les porteurs de cette programmation, enseignants- chercheurs, passionnés et engagés, ils donnent une nouvelle dimension à l’indispensable besoin de partage qui reste le moteur de notre société. L’éclectisme des sujets traités est essentiel à une approche vivante et non-conformiste du message que l’Espace Mendès France porte depuis 25 ans au cœur de son projet culturel, éducatif et scientifique. A un moment où vulgariser reste une périlleuse nécessité, l’échange avec le public doit retrouver ses bases, loin du spectaculaire et de l’émotionnel.

La culture scientifique est dans ce sens définitivement un ressort du progrès de nos sociétés. Elle n’a de force que par la présence des scientifiques et par une mobilisation sans cesse renouvelée de nouveaux publics. A ce titre, l’histoire des sciences reste indispensable, elle tisse ce lien trop méconnu entre mémoire et interrogation, entre doutes et certitudes. Pas de résolutions de problèmes au sommaire de ce propos, juste l’établissement d’un dialogue fécond pour bâtir des projets collectifs. Nous vous invitons a en être les acteurs engagés tout au long de cette année 2014/2015.

Didier Moreau Directeur de l’Espace Mendès France

être les acteurs engagés tout au long de cette année 2014/2015. Didier Moreau Directeur de l’Espace
être les acteurs engagés tout au long de cette année 2014/2015. Didier Moreau Directeur de l’Espace
être les acteurs engagés tout au long de cette année 2014/2015. Didier Moreau Directeur de l’Espace
être les acteurs engagés tout au long de cette année 2014/2015. Didier Moreau Directeur de l’Espace

Jeudi 27 novembre 2014 de 9h à 17h

Jeudi 27 novembre 2014 de 9h à 17h ClIMAT : REnCOnTRE AvEC DE gRAnDS TÉMOInS Journée
Jeudi 27 novembre 2014 de 9h à 17h ClIMAT : REnCOnTRE AvEC DE gRAnDS TÉMOInS Journée

ClIMAT : REnCOnTRE AvEC DE gRAnDS TÉMOInS

Journée science et citoyen sur le climat, en présence de Francis Chateauraynaud, sociologue, École des hautes études en sciences sociales, Paris ; Jean-Baptiste Comby, maître de conférences, Institut français de presse, université Panthéon- Sorbonne, Paris I ; Amy Dahan, directrice de recherche au CNRS ; Emmanuel Garnier, directeur de recherche au CNRS (UMR LIENSs La Rochelle), membre senior de l’Institut universitaire de France ; André de Herde, professeur ordinaire au département architecture, École polytechnique, Louvain-La-Neuve ; Hervé Le Treut, membre de l’Académie des sciences, professeur, université Pierre et Marie Curie, Paris VI, directeur de l’Institut Pierre-Simon Laplace, laboratoire de météorologie dynamique du CNRS, École polytechnique, École normale supérieure ; Alain Persuy, chargé de mission, centre national de la propriété forestière, délégation de Poitou-Charentes.

Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au 30 novembre 2014.

de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
de Poitou-Charentes. Dans le cadre du Forum Climat organisé à l’Espace Mendès France du 25 au
Lundi 23 mars 2015 - 18h lA TRAnSITIOn ÉnERgÉTIquE : EnjEux gÉOpOlITIquES, ÉCOnOMIquES ET SCIEnTIfIquES
Lundi 23 mars 2015 - 18h lA TRAnSITIOn ÉnERgÉTIquE : EnjEux gÉOpOlITIquES, ÉCOnOMIquES ET SCIEnTIfIquES

Lundi 23 mars 2015 - 18h

lA TRAnSITIOn ÉnERgÉTIquE :

EnjEux gÉOpOlITIquES, ÉCOnOMIquES ET SCIEnTIfIquES

Pierre Papon . professeur émérite à l’École de physique et chimie de Paris (ESPCI), président d’honneur de l’Observatoire des sciences et techniques, ancien directeur général du CNRS.

L’énergie est, aujourd’hui plus que jamais, un problème mondial car la planète est soumise à de nombreuses contraintes qui l’obligent à faire des choix pour entreprendre une « transition énergétique » qui a été l’objet d’une loi en France en 2014. Après un bref rappel des tendances récentes de la consommation d’énergie dans le monde et en France, nous mettrons en évidence les contraintes fortes qui pèsent sur la consommation d’énergie - le réchauffement climatique, l’épuisement de certaines ressources, le développement des pays du Sud - ainsi que leurs implications : économies d’énergie, diminution du recours aux énergies fossiles, développement des énergies renouvelables, etc. (des objectifs inscrits dans la loi). Ceci nous conduira à nous interroger : des « ruptures » scientifiques et techniques pourraient-elles modifier le « mix énergétique » ? L’histoire montre, en effet, qu’à plusieurs reprises des découvertes et des innovations majeures (l’exploitation de la force motrice de la vapeur, la fission nucléaire, etc.) ont permis l’émergence de nouvelles filières qui ont eu un impact économique et social considérable. Nous ferons de la prospective pour tenter d’identifier quelques voies de ruptures possibles qui permettraient des avancées (dans le domaine des énergies renouvelables notamment). Nous soulignerons, enfin, que ces ruptures demanderont du temps (c’est le rôle de la recherche) et des investissements importants.

Dans le cadre du quatorzième festival « Voix publiques » du 22 au 28 mars 2015 ayant pour thème « Demain ».

Dans le cadre du quatorzième festival « Voix publiques » du 22 au 28 mars 2015
Dans le cadre du quatorzième festival « Voix publiques » du 22 au 28 mars 2015
Dans le cadre du quatorzième festival « Voix publiques » du 22 au 28 mars 2015
Dans le cadre du quatorzième festival « Voix publiques » du 22 au 28 mars 2015
Dans le cadre du quatorzième festival « Voix publiques » du 22 au 28 mars 2015
Dans le cadre du quatorzième festival « Voix publiques » du 22 au 28 mars 2015
Dans le cadre du quatorzième festival « Voix publiques » du 22 au 28 mars 2015
novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre
novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre
novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre
novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre
novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre
novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre

novembre 2014

novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les
novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les
novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les

mars 2015

novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les
novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les
novembre 2014 mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les

jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME

mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales
mars 2015 jAlOnS pOuR unE HISTOIRE DES SCIEnCES DE l’HOMME Le partenariat entre les écoles doctorales

Le partenariat entre les écoles doctorales du secteur Sciences Humaines et Art et l’Espace Mendès France s’appuie sur une série de conférences de chercheurs qui ont en commun d’apporter un éclairage original sur les faits humains et sociaux, pris comme objets scientifiques. Cette année, c’est le rapport entre les sciences humaines et les autres sciences qui sera central. Progrès technologique, biologie et anthropologie humaine, il s’agit de cas où l’humain se pose la question de ce qui le distingue et de ce qui lui permet d’orienter son destin individuel et son histoire collective. Une conférence spécifique portera sur la psychologie du langage et la communication. François Rigalleau, Isabelle His et Nathalie Kotlok, directeurs des Écoles doctorales de sciences humaines, économiques et sociales de l’université de Poitiers.

En partenariat avec les écoles doctorales : Lettres, pensée, arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.

arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement, langage(s) de l’université de Poitiers.
JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME mardi 4 novembre 2014 - 18h30 «
JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME mardi 4 novembre 2014 - 18h30 «

JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME

mardi 4 novembre 2014 - 18h30

« l’ApOCAlypSE jOyEuSE :

unE HISTOIRE Du RISquE TECHnOlOgIquE »

Jean-Baptiste Fressoz . chargé de recherche CNRS, Centre Alexandre Koyré, Paris.

Le point de départ de « L’Apocalypse joyeuse, une histoire du risque technologique » est de retourner la question mal posée de la « prise de conscience environne- mentale » et de ses origines historiques. L’histoire qu’il faut raconter n’est pas celle d’une prise de conscience, mais celle de la production savante et politique d’une inconscience modernisatrice. D’où le choix d’une narration centrée sur les « petites désinhibitions modernes » et l’étude de quelques uns des dispositifs qui ont accompagné le passage à l’acte technologique aux XVIII e et XIX e siècles :

l’extension de la notion de risque à la vie elle même, l’instauration de comités d’experts gérant et imposant les innovations pour le bien de la nation et de l’économie, le basculement des étiologies médicales de l’environnemental au social, la financiarisation des atteintes à l’environnement ou bien encore la norme de sécurité. « L’Apocalypse joyeuse » montre comment au début du XIX e siècle, les sciences et les techniques ont ajusté les ontologies et les objets dans le but d’instaurer un « monde économique » taillé à la mesure de l’homo-œconomicus.

et les objets dans le but d’instaurer un « monde économique » taillé à la mesure
et les objets dans le but d’instaurer un « monde économique » taillé à la mesure
et les objets dans le but d’instaurer un « monde économique » taillé à la mesure
et les objets dans le but d’instaurer un « monde économique » taillé à la mesure
et les objets dans le but d’instaurer un « monde économique » taillé à la mesure
et les objets dans le but d’instaurer un « monde économique » taillé à la mesure
et les objets dans le but d’instaurer un « monde économique » taillé à la mesure
JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME mardi 2 décembre 2014 - 18h30 InSTITuTIOnnAlISATIOn
JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME mardi 2 décembre 2014 - 18h30 InSTITuTIOnnAlISATIOn

JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME

mardi 2 décembre 2014 - 18h30

InSTITuTIOnnAlISATIOn ET InTERnATIOnAlISATIOn D’unE DISCIplInE l’AnTHROpOlOgIE RACIAlE

1850-1940

Carole Reynaud-Paligot . centre d’histoire du XIX e siècle (EA 3550), université Paris1-Panthéon-Sorbonne, université de New York à Paris, MSH Paris-Nord.

L’essor de l’anthropologie « raciale » prend source dans un contexte scientifique spécifique, celui du développement des sciences naturelles et de la démarche classificatoire. La croissance économique des pays industriels a entraîné l’apparition d’une bourgeoisie prospère et éduquée qui a manifesté un intérêt intellectuel pour la vie scientifique et a soutenu financièrement les sociétés savantes. Incarnant la modernité scientifique, forte du prestige des sciences naturelles dont elle était issue, la « science des races » a été en capacité de faire pénétrer ses enseignements dans d’autres espaces intellectuels ; publicistes, historiens, philosophes ont puisé dans ces savoirs biologiques des outils séduisants pour l’analyse des sociétés humaines et ont fait de la notion de race une clé d’explication des relations entre ces sociétés. Enfin, son succès réside également dans sa capacité à répondre à des enjeux politiques qui ont émergé dans un contexte européen marqué par de très fortes rivalités entre les sociétés impériales. Les États-nations l’ont, en effet, mobilisée dans la grande quête des origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du XIX e siècle.

origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
origines nationales, une thématique au cœur de la construction des identités nationales de la fin du
JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME mardi 20 Janvier 2015 - 18h30 DE
JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME mardi 20 Janvier 2015 - 18h30 DE

JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME

mardi 20 Janvier 2015 - 18h30

DE lA SIgnIfICATIOn DE lA pHRASE vERS lA SIgnIfICATIOn DE l’ÉnOnCÉ :

unE AppROCHE pRAgMATIquE ExpÉRIMEnTAlE

Ira Noveck . laboratoire sur le Langage, le Cerveau et la Cognition (L2C2), Lyon.

Grice (1989) a fait une distinction importante entre la signification de la phrase et la signification du locuteur qui a contribué à la philosophie ordinaire du langage et, accessoirement, aux efforts expérimentaux. Je vais souligner le travail expérimental qui a été inspiré par la plupart des théorisations post-gricéens dans un champ de recherche connu comme la Pragmatique expérimentale. Les sujets traités comprennent le « narrowing » (par ex. la manière dont certains est réduit, en mode conversationnel, de certains et peut-être tous à certains mais pas tous), ainsi que l’ironie et les blagues.

mode conversationnel, de certains et peut-être tous à certains mais pas tous ), ainsi que l’ironie
mode conversationnel, de certains et peut-être tous à certains mais pas tous ), ainsi que l’ironie
mode conversationnel, de certains et peut-être tous à certains mais pas tous ), ainsi que l’ironie
mode conversationnel, de certains et peut-être tous à certains mais pas tous ), ainsi que l’ironie
mode conversationnel, de certains et peut-être tous à certains mais pas tous ), ainsi que l’ironie
mode conversationnel, de certains et peut-être tous à certains mais pas tous ), ainsi que l’ironie
mode conversationnel, de certains et peut-être tous à certains mais pas tous ), ainsi que l’ironie
JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME mardi 17 février 2015 - 18h30 quEl
JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME mardi 17 février 2015 - 18h30 quEl

JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME

mardi 17 février 2015 - 18h30

quEl bOnHEuR nOuS pROMET lA RÉvOluTIOn TECHnOlOgIquE ?

Jean-Michel Besnier . professeur de philosophie à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV), directeur du master professionnel « Conseil éditorial et gestion des connaissances », directeur du CREA (CNRS / École Polytechnique).

« Nous sommes à l’aube d’une nouvelle Renaissance dans les domaines de la

science et de la technologie ». C’est ce qu’annonce dans son introduction le rapport américain intitulé « Convergence technologique et accroissement des performances humaines » rédigé en 2003. On s’est depuis un peu plus habitué à

l’idée que les technologies ne produisent pas seulement des outils pour rendre la vie plus facile, mais qu’elles ont un pouvoir de transformation sur nous qui prend aujourd’hui des dimensions inédites : elles ont le pouvoir de remodeler l’humain, de supprimer ses faiblesses, de lui imposer une nouvelle vision du monde, voire de le supprimer au profit de quelque nouvelle espèce. Il arrive même qu’on annonce l’immortalité comme possible, en l’associant au bonheur que les humains rechercheraient depuis toujours. Comment en est-on venu à imaginer que la

« révolution technologique » puisse ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce qu’il faudra examiner.

ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
ainsi dessiner un horizon dans lequel l’homme céderait la place à un posthumain ? C’est ce
JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME mardi 17 mars 2015 - 18h30 COMMEnT
JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME mardi 17 mars 2015 - 18h30 COMMEnT

JALONS POUR UNE HIStOIRE dES SCIENCES dE L’HOMME

mardi 17 mars 2015 - 18h30

COMMEnT lES lETTRES ET lES SCIEnCES OnT DIvERgÉ En fRAnCE

Philippe Caron . professeur de linguistique française, département de Lettres, faculté des Lettres et Langues, université de Poitiers.

Le destin du savoir n’est pas inscrit dans le marbre. Il n’y a pas de fatalité à la dichotomie lettres / sciences. Cette divergence, qui est vécue aujourd’hui comme une opposition, a une histoire, ce sont certaines conditions socio-politiques propres à la France qui l’ont figée. La conférence les dessinera.

De cette frontière, nous sommes héritiers, même si le paysage, avec la poussée des sciences humaines, évolue constamment en déplaçant peu à peu les lignes.

On interrogera particulièrement les hiérarchies qui s’en sont suivies et qui jouent dans l’image respective de ces secteurs tant dans les établissements scolaires que dans l’orientation des élèves et dans les représentations des parents, parfois intériorisées par les élèves eux-mêmes.

Je citerai des témoignages d’étudiants sur les conséquences que cette dichotomie antagoniste ont eues sur leur carrière.

Des Belles-Lettres à la littérature. Une archéologie des signes du savoir profane en langue française 1680-1760 / Caron, Philippe. Louvain - Paris : Ed. Peeters, 1992. - 402 p. (en cours de réédition chez Garnier)

Interview par Nathalie Krémer pour la Revue en ligne Acta, publiée sur le site FABULA : le partage des savoirs.

Interview par Nathalie Krémer pour la Revue en ligne Acta, publiée sur le site FABULA :
Interview par Nathalie Krémer pour la Revue en ligne Acta, publiée sur le site FABULA :
Interview par Nathalie Krémer pour la Revue en ligne Acta, publiée sur le site FABULA :
Interview par Nathalie Krémer pour la Revue en ligne Acta, publiée sur le site FABULA :
Interview par Nathalie Krémer pour la Revue en ligne Acta, publiée sur le site FABULA :
Interview par Nathalie Krémer pour la Revue en ligne Acta, publiée sur le site FABULA :
Interview par Nathalie Krémer pour la Revue en ligne Acta, publiée sur le site FABULA :
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose

octobre 2014

octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier

avril 2015

octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier
octobre 2014 avril 2015 lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT Ce cycle de conférences propose d’initier

lES AMpHIS DES lETTRES Au pRÉSEnT

Ce cycle de conférences propose d’initier les étudiants à des thématiques qui éclairent l’enseignement. Ces thématiques relèvent d’une histoire culturelle.

En partenariat avec l’UFR Lettres et langues de l’université de Poitiers, sous la direction scientifique de Stéphane Bikialo, maître de conférences en langue et littérature françaises et Martin Rass, maître de conférences en civilisation et histoire des idées allemandes, université de Poitiers. À l’UFR Lettres et langues, Amphi III - 1 rue Raymond Cantel, Poitiers.

des idées allemandes, université de Poitiers. À l’UFR Lettres et langues, Amphi III - 1 rue
des idées allemandes, université de Poitiers. À l’UFR Lettres et langues, Amphi III - 1 rue
des idées allemandes, université de Poitiers. À l’UFR Lettres et langues, Amphi III - 1 rue
des idées allemandes, université de Poitiers. À l’UFR Lettres et langues, Amphi III - 1 rue
des idées allemandes, université de Poitiers. À l’UFR Lettres et langues, Amphi III - 1 rue
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt Jeudi 16 octobre 2014 de 10h à 12h TRADuCTEuR
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt Jeudi 16 octobre 2014 de 10h à 12h TRADuCTEuR

LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt

Jeudi 16 octobre 2014 de 10h à 12h

TRADuCTEuR ET pASSEuR DE lITTÉRATuRE AnglOpHOnE

Jérôme Schmidt . traducteur, éditeur et fondateur des éditions Inculte.

Conférence organisée en partenariat avec Denis Mellier, professeur de littérature générale et comparée, faculté des lettres et des langues, université de Poitiers.

Dans le cadre de « Avant Bruits de langues ».

faculté des lettres et des langues, université de Poitiers. Dans le cadre de « Avant Bruits
faculté des lettres et des langues, université de Poitiers. Dans le cadre de « Avant Bruits
faculté des lettres et des langues, université de Poitiers. Dans le cadre de « Avant Bruits
faculté des lettres et des langues, université de Poitiers. Dans le cadre de « Avant Bruits
faculté des lettres et des langues, université de Poitiers. Dans le cadre de « Avant Bruits
faculté des lettres et des langues, université de Poitiers. Dans le cadre de « Avant Bruits
faculté des lettres et des langues, université de Poitiers. Dans le cadre de « Avant Bruits
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt mercredi 3 décembre 2014 - 14h ICOnOMIE ET InnERvATIOn
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt mercredi 3 décembre 2014 - 14h ICOnOMIE ET InnERvATIOn

LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt

mercredi 3 décembre 2014 - 14h

ICOnOMIE ET InnERvATIOn pOuR unE gÉnÉAlOgIE Du REgARD EnDETTÉ

Peter Szendy . philosophe et musicologue, maître de conférences, département de Philosophie, université Paris X-Nanterre.

« Comme l’eau, comme le gaz, comme le courant électrique viennent de loin, dans nos demeures, répondre à nos besoins moyennant un effort quasi nul, ainsi serons-nous alimentés d’images visuelles ou auditives, naissant et s’évanouissant au moindre geste, presque à un signe ». Ces mots de Paul Valéry (« La conquête de l’ubiquité », dans Pièces sur l’art) semblent décrire d’avance la vertigineuse circulation des images aujourd’hui, ce tourbillon d’images qui inscrit nos yeux dans l’économie d’un vaste marché iconique, qui fait de nos regards le théâtre de ce qu’on peut appeler une iconomie de masse. Citant ces mots de Valéry dans la dernière version de son célèbre essai sur « L’œuvre d’art à l’ère de sa reproductibilité technique », Walter Benjamin avait entrepris de montrer - si on sait le lire - que notre vision est dès lors gouvernée par la dette. Déchiffrant et prolongeant ses intuitions fulgurantes, on tentera d’indiquer non seulement la généalogie de ce regard endetté qui est devenu le nôtre, mais aussi l’archéologie matérielle des dispositifs qui l’ont innervé, comme dit Benjamin : depuis les ascenseurs ou les escalators jusqu’à l’exploitation actuelle des techniques d’oculométrie (eye tracking), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.

d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
d’oculométrie ( eye tracking ), nos yeux ont incorporé l’infrastructure qui les voue à l’iconomie capitaliste.
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt Jeudi 22 Janvier 2015 - 14h COMMEnT lE nÉOlIbÉRAlISME
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt Jeudi 22 Janvier 2015 - 14h COMMEnT lE nÉOlIbÉRAlISME

LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt

Jeudi 22 Janvier 2015 - 14h

COMMEnT lE nÉOlIbÉRAlISME TRAnSfORME lA COnnAISSAnCE

Christian Laval . professeur de sociologie, université Paris Ouest-Nanterre la défense, membre du Sophiapol, du Groupe d’études Question Marx et du Centre Bentham, chercheur associé, Institut de recherches de la Fédération syndicale unitaire, membre du conseil scientifique d’AttAC.

Nous sommes confrontés à un remaniement fondamental dans la conception de la connaissance comme dans la manière d’en organiser la création et la diffusion. La logique néolibérale qui préside actuellement aux transformations de l’école, de l’université et de la recherche est essentiellement économique. La connaissance est regardée comme un bien économique rare, qui a un coût et un rendement individuel et social mesurable. Dans ce qu’on appelle « l’économie de la connaissance », la connaissance doit être au service de la compétitivité des économies et des entreprises. Et si la connaissance est un bien économique, l’école et la recherche doivent devenir elles-mêmes des entreprises obéissant aux valeurs et aux principes du « management de la performance ». Enfin, si la connaissance est définie comme un bien économique, les bénéficiaires individuels devraient en être les premiers financeurs, du moins à hauteur du bénéfice qu’ils en retirent.

On se demandera, avec le recul dont on dispose sur l’avancement de ce modèle, quelles sont les conséquences à en attendre sur la recherche et sur l’enseignement. On proposera quelques pistes de réflexion en faveur d’un modèle alternatif qui, selon nous, s’impose.

On proposera quelques pistes de réflexion en faveur d’un modèle alternatif qui, selon nous, s’impose. 17
On proposera quelques pistes de réflexion en faveur d’un modèle alternatif qui, selon nous, s’impose. 17
On proposera quelques pistes de réflexion en faveur d’un modèle alternatif qui, selon nous, s’impose. 17
On proposera quelques pistes de réflexion en faveur d’un modèle alternatif qui, selon nous, s’impose. 17
On proposera quelques pistes de réflexion en faveur d’un modèle alternatif qui, selon nous, s’impose. 17
On proposera quelques pistes de réflexion en faveur d’un modèle alternatif qui, selon nous, s’impose. 17
On proposera quelques pistes de réflexion en faveur d’un modèle alternatif qui, selon nous, s’impose. 17
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt Jeudi 19 février 2015 - 14h un bOn gARçOn
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt Jeudi 19 février 2015 - 14h un bOn gARçOn

LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt

Jeudi 19 février 2015 - 14h

un bOn gARçOn SOCIOlOgIE DE pIERRE bOuRDIEu

Pierre Bergounioux . écrivain, professeur de lettres.

Si, conformément au premier principe de sa philosophie, Pierre Bourdieu a été du social individué, la puissante avancée qu’il a imprimée à la sociologie est à chercher dans son origine de classe, c’est-à-dire dans la petite paysannerie. « Classe- objet », selon ses propres termes, elle a constitué longtemps la majorité de la population et le gros du travailleur collectif. Privée d’expression, patoisante, elle accède à l’expression publique légitime au moment où elle disparaît du procès de production et de l’espace social. C’est sa vision, informulée, qui soudain jaillit avec la vigueur, la rigueur d’une volonté durablement contrariée, sa voix proprement inouïe qui résonne et dispute aux héritiers, à la bourgeoisie, le sens du monde. L’intelligence approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.

approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
approchée des faits sociaux qu’on doit à Pierre Bourdieu supposait l’expérience vécue de la domination.
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt Jeudi 12 mars 2015 - 14h l’InvEnTIOn DE lA
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt Jeudi 12 mars 2015 - 14h l’InvEnTIOn DE lA

LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt

Jeudi 12 mars 2015 - 14h

l’InvEnTIOn DE lA RACE

Nicolas Bancel . professeur, directeur du Groupe de recherche Grissul, directeur-adjoint de l’Institut des sciences du sport, université de Lausanne, faculté des Sciences sociales et politiques, ISSUL.

Entre le milieu du XVIII e et le début du XIX e siècle, s’élaborent les premières conceptions scientifiques sur la race et, au cours du XIX e siècle, l’idée raciale se diffuse tant dans les cénacles scientifiques que dans des dispositifs culturels, tels les spectacles ethniques. Cette communication propose d’explorer d’une part la généalogie du concept moderne de race, en adoptant une perspective internationale qui éclaire les échanges scientifiques intenses noués en Europe au cours du XVIII e siècle ; puis de comprendre comment ce concept - différemment décliné - se propage mondialement dans les milieux de l’anthropologie raciale, en particulier aux Etats-Unis et au Japon. Nous postulons que ce processus engage une véritable révolution épistémologique dans les manières de représenter le corps humain, celui-ci étant objectivé et racialisé à l’aide de plusieurs technologies anthropométriques. Nous nous intéresserons ensuite aux liens avérés entre les différentes écoles d’anthropologie physique (raciale) européennes et américaines et la vogue des spectacles ethniques qui permettent au concept de race de se diffuser sous une forme nouvelle.

et la vogue des spectacles ethniques qui permettent au concept de race de se diffuser sous
et la vogue des spectacles ethniques qui permettent au concept de race de se diffuser sous
et la vogue des spectacles ethniques qui permettent au concept de race de se diffuser sous
et la vogue des spectacles ethniques qui permettent au concept de race de se diffuser sous
et la vogue des spectacles ethniques qui permettent au concept de race de se diffuser sous
et la vogue des spectacles ethniques qui permettent au concept de race de se diffuser sous
et la vogue des spectacles ethniques qui permettent au concept de race de se diffuser sous
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt mercredi 1 e r avriL 2015 - 14h EuROpÉEnnES
LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt mercredi 1 e r avriL 2015 - 14h EuROpÉEnnES

LES AMPHIS dES LEttRES AU PRÉSENt

mercredi 1 er avriL 2015 - 14h

EuROpÉEnnES En guERRE :

pEnSER lA gRAnDE guERRE à pARTIR DES fEMMES ET Du gEnRE

Françoise thébaud . historienne, spécialiste de l’histoire des femmes.

Longue et meurtrière, la Grande Guerre n’est pas qu’une affaire d’hommes. Il s’agira d’abord de présenter la façon dont les historiennes et les historiens ont traité la question depuis plus de quarante ans, de la recherche de l’expérience des femmes aux approches de genre. La conférence abordera ensuite, avec une perspective comparatiste, quatre points essentiels : la chronologie et les formes de la mobilisation ; les épreuves subies (solitude, deuil, pénuries, violences sexuelles) et les mutations de la vie quotidienne ; les engagements patriotiques et pacifistes dont ceux des féministes qui se pensent comme une élite féminine ; les effets de la guerre sur les trajectoires individuelles et sur la place des femmes dans la société. L’usage d’un powerpoint permet à la fois de mieux se faire comprendre, de montrer des sources de l’historien, de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont très présentes.

de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
de plonger l’auditoire dans la culture visuelle du temps de la guerre où les femmes sont
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21

21

21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
novembre 2014 février 2015 « lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » : ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES
novembre 2014 février 2015 « lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » : ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES
novembre 2014 février 2015 « lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » : ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES
novembre 2014 février 2015 « lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » : ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES
novembre 2014 février 2015 « lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » : ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES
novembre 2014 février 2015 « lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » : ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES
novembre 2014 février 2015 « lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » : ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES

novembre 2014

novembre 2014 février 2015 « lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » : ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES ET
novembre 2014 février 2015 « lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » : ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES ET

février 2015

novembre 2014 février 2015 « lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » : ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES ET
novembre 2014 février 2015 « lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » : ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES ET

« lES ATElIERS DES CHERCHEuR(E)S » :

ÉTuDIER lES MIgRATIOnS InTERnATIOnAlES ET lES luTTES COnTRE lES DISCRIMInATIOnS

InTERnATIOnAlES ET lES luTTES COnTRE lES DISCRIMInATIOnS Pour la sixième année consécutive, le laboratoire
InTERnATIOnAlES ET lES luTTES COnTRE lES DISCRIMInATIOnS Pour la sixième année consécutive, le laboratoire
InTERnATIOnAlES ET lES luTTES COnTRE lES DISCRIMInATIOnS Pour la sixième année consécutive, le laboratoire
InTERnATIOnAlES ET lES luTTES COnTRE lES DISCRIMInATIOnS Pour la sixième année consécutive, le laboratoire
InTERnATIOnAlES ET lES luTTES COnTRE lES DISCRIMInATIOnS Pour la sixième année consécutive, le laboratoire
InTERnATIOnAlES ET lES luTTES COnTRE lES DISCRIMInATIOnS Pour la sixième année consécutive, le laboratoire
InTERnATIOnAlES ET lES luTTES COnTRE lES DISCRIMInATIOnS Pour la sixième année consécutive, le laboratoire
InTERnATIOnAlES ET lES luTTES COnTRE lES DISCRIMInATIOnS Pour la sixième année consécutive, le laboratoire
InTERnATIOnAlES ET lES luTTES COnTRE lES DISCRIMInATIOnS Pour la sixième année consécutive, le laboratoire
InTERnATIOnAlES ET lES luTTES COnTRE lES DISCRIMInATIOnS Pour la sixième année consécutive, le laboratoire

Pour la sixième année consécutive, le laboratoire MIGRINtER (Migrations internationales), l’école doctorale SORG (Sociétés et organisations) de l’université de Poitiers et l’Espace Mendès France s’associent dans un cycle de conférences portant sur les migrations internationales et la lutte contre les discriminations. Issues de recherches nouvelles en sciences humaines et sociales, les présentations portent à la fois sur les méthodes d’enquêtes inventées par les chercheurs, comme sur leurs résultats pour faciliter la compréhension des faits migratoires. Incluant les multiples formes de circulations dans l’espace européen depuis les pays de l’Union ou le continent africain, l’histoire des pratiques administratives discriminantes, les questions de genre, de mémoires et de créations culturelles. Ces rencontres ont pour vocation de rappeler l’ambivalence des faits migratoires : complexes et extrêmement simples ; évidentes et freinées, pragmatiques et marquées par l’histoire des groupes.

Cycle de conférences organisé en partenariat avec le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).

le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).
ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS Jeudi 6 novembre 2014 -
ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS Jeudi 6 novembre 2014 -

ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS

Jeudi 6 novembre 2014 - 18h30

D’unE MÉTROpOlE à l’AuTRE :

pRATIquES uRbAInES ET CIRCulATIOnS DAnS l’ESpACE EuROpÉEn

Christophe Imbert . maître de conférences en géographie à l’université de Poitiers, membre de l’UMR Migrinter et chercheur associé à l’institut national d’études démographiques (INEd).

Circuler en Europe renvoie à un ensemble très varié de pratiques qui peuvent aller des simples voyages des touristes occasionnels aux circuits complexes des cadres de la multinationale. La circulation implique néanmoins l’expérience de lieux hors des frontières de l’espace de notre vie quotidienne. Cette présentation repose sur une enquête effectuée entre 2008 et 2010 à Lisbonne sur la circulation des lisboètes en Europe. L’ouvrage qui en est issu a pour objectif de comprendre ce que vivre entre plusieurs lieux implique en termes de répartition des activités entre ces lieux. Cet objectif présuppose de bien décrire les rythmes temporels, les échelles spatiales et les motifs des déplacements, ainsi que les durées et les conditions de séjour des personnes qui circulent. De là découle la découverte d’une grande variété de pratiques de circulation et de manières d’habiter les différents lieux de vie liée aux trajectoires familiales et professionnelles des individus et de leur entourage. La possibilité est offerte au lecteur de suivre Rosa, Sergio ou Maryse dans leurs déplacements, leurs résidences successives ou leurs arbitrages professionnels et familiaux.

ou Maryse dans leurs déplacements, leurs résidences successives ou leurs arbitrages professionnels et familiaux. 2313
ou Maryse dans leurs déplacements, leurs résidences successives ou leurs arbitrages professionnels et familiaux. 2313
ou Maryse dans leurs déplacements, leurs résidences successives ou leurs arbitrages professionnels et familiaux. 2313
ou Maryse dans leurs déplacements, leurs résidences successives ou leurs arbitrages professionnels et familiaux. 2313
ou Maryse dans leurs déplacements, leurs résidences successives ou leurs arbitrages professionnels et familiaux. 2313
ou Maryse dans leurs déplacements, leurs résidences successives ou leurs arbitrages professionnels et familiaux. 2313
ou Maryse dans leurs déplacements, leurs résidences successives ou leurs arbitrages professionnels et familiaux. 2313
ou Maryse dans leurs déplacements, leurs résidences successives ou leurs arbitrages professionnels et familiaux. 2313

2313

ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS Jeudi 13 novembre 2014 -
ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS Jeudi 13 novembre 2014 -

ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS

Jeudi 13 novembre 2014 - 18h30

« l’ESClAvAgE, Du SOuvEnIR à lA MÉMOIRE. COnTRIbuTIOn à unE AnTHROpOlOgIE DE lA CARAïbE »

Christine Chivallon . directrice de recherche au LAM-CNRS (sciences Po Bordeaux, université de Bordeaux), anthropologue, géographe.

L’ouvrage présenté propose une étude de grande envergure, première du genre sur la mémoire et le souvenir de l’esclavage. En analysant les débats politiques et académiques des vingt dernières années, l’auteur dégage deux approches : celle du soupçon politique (victimisation, instrumentalisation, surenchère) et celle du doute anthropologique (fragilité, absence, vide). Ayant établi ce constat, Christine Chivallon part alors à la recherche des traces du souvenir de l’esclavage ainsi que des témoins qui les transmettent pour comprendre la teneur des expressions mémorielles issues de l’expérience esclavagiste.

L’étude de l’Insurrection du sud qui a opposé, à la Martinique, anciens maîtres et anciens esclaves, en 1870, au moment de l’instauration de la Troisième République, forme le pivot de ce parcours. Elle permet de reconstituer une scène primordiale de violence et d’en trouver les expressions transmises au sein des descendants des insurgés, témoins d’aujourd’hui. L’approche de cet évènement fondateur fournit l’occasion d’aller bien au-delà de la découverte de récits de mémoire minorés pour explorer les différentes manières de transmettre, de s’emparer, ou « d’incorporer » le passé dans un contexte (post)colonial, formé dans la double matrice de l’esclavage et de la République.

la double matrice de l’esclavage et de la République. Pourtant, cette recherche dépasse largement le cadre

Pourtant, cette recherche dépasse largement le cadre empirique de la Martinique en établissant des connaissances sur la Caraïbe et les Amériques noires, et en construisant des interprétations théoriques autant sur les faits de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.

de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.
de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.
de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.
de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.
de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.
de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.
de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.
de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.
de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.
de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.
ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS mardi 16 décembre 2014 -
ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS mardi 16 décembre 2014 -

ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS

mardi 16 décembre 2014 - 18h30

COMpOSER En yIDDISH AujOuRD’HuI : MIgRATIOnS ET TRAnSMIgRATIOnS

Eléonore Biezunski . doctorante en histoire, École des hautes études en sciences sociales, musicienne.

La création musicale en langue yiddish s’inscrit aujourd’hui dans un espace transnational fait de lieux réels et de territoires symboliques. Les lieux de transmission et de performance des chansons renvoient à la mobilité des artistes au sein d’une cartographie dynamique de la culture yiddish contemporaine, un territoire dont les marges - poreuses - semblent occuper plus de place que le centre.

Les espaces représentés dans les chansons, quant à eux, questionnent les ruptures et les continuités de la chanson yiddish contemporaine. Nous verrons à travers quelques exemples (Miryem-Khaye Siegel, Daniel Kahn), comment la radicalité qui s’en dégage se manifeste notamment dans le choix, souvent délibéré, de brouiller les frontières entre les genres (théâtre, musique), entre genres (genders), entre création artistique et savoir académique (savant et populaire), entre folklore et migrations transnationales, entre profane et religieux, entre la (ou les ) culture(s) juive(s) et d’autres cultures.

migrations transnationales, entre profane et religieux, entre la (ou les ) culture(s) juive(s) et d’autres cultures.
migrations transnationales, entre profane et religieux, entre la (ou les ) culture(s) juive(s) et d’autres cultures.
migrations transnationales, entre profane et religieux, entre la (ou les ) culture(s) juive(s) et d’autres cultures.
migrations transnationales, entre profane et religieux, entre la (ou les ) culture(s) juive(s) et d’autres cultures.
migrations transnationales, entre profane et religieux, entre la (ou les ) culture(s) juive(s) et d’autres cultures.
migrations transnationales, entre profane et religieux, entre la (ou les ) culture(s) juive(s) et d’autres cultures.
migrations transnationales, entre profane et religieux, entre la (ou les ) culture(s) juive(s) et d’autres cultures.
ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS Jeudi 22 Janvier 2015 -
ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS Jeudi 22 Janvier 2015 -

ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS

Jeudi 22 Janvier 2015 - 18h30

« nORD-AfRICAInS, fRAnçAIS MuSulMAnS Ou AlgÉRIEnS. CATÉgORISATIOn ET ClASSIfI- CATIOn DAnS lE RECEnSEMEnT fRAnçAIS DE 1954 »

Lionel Kesztenbaum . chercheur (chargé de recherche) à l’INEd, associé à Paris School of Economics.

Les Algériens possèdent la nationalité et la citoyenneté françaises entre 1947 et 1962. Ceux qui résident en métropole, notamment, bénéficient des mêmes droits et du même statut que les métropolitains. En théorie du moins, car il existe en pratique de nombreux éléments de différenciation, pour les aides sociales, le rapport avec la police, etc. Il en va de même lors de leur enregistrement dans l’appareil statistique puisqu’une distinction a été opérée dans les recensements de 1954 et 1962 qui classe à part les « Français Musulmans » présents en métropole. Cet article explore les déterminants de cette distinction à partir d’une étude du contexte de mise en œuvre des opérations de recensements de 1954. Il montre que la préoccupation des autorités françaises pour ces populations, coloniales et migrantes, se manifeste de façon concrète dans la mise en œuvre des opérations de recensement. Cette approche critique des sources présente les pratiques de catégorisation des populations immigrées en France. Il est ainsi possible de préciser le processus de catégorisation à l’œuvre pour distinguer les sujets coloniaux du reste de la population française, dans la période qui suit la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à la fin de la guerre d’indépendance de l’Algérie, processus fondé sur leurs caractéristiques ethno-culturelles supposées.

sur leurs caractéristiques ethno-culturelles supposées. Co-écrit avec Angéline Escafré-Dublet (Lyon 2) et Patrick

Co-écrit avec Angéline Escafré-Dublet (Lyon 2) et Patrick Simon (Institut national d’études démographiques (INED), chercheur (chargé de recherche) et l’INED, associé à PSE.

(Institut national d’études démographiques (INED), chercheur (chargé de recherche) et l’INED, associé à PSE.
(Institut national d’études démographiques (INED), chercheur (chargé de recherche) et l’INED, associé à PSE.
(Institut national d’études démographiques (INED), chercheur (chargé de recherche) et l’INED, associé à PSE.
(Institut national d’études démographiques (INED), chercheur (chargé de recherche) et l’INED, associé à PSE.
(Institut national d’études démographiques (INED), chercheur (chargé de recherche) et l’INED, associé à PSE.
(Institut national d’études démographiques (INED), chercheur (chargé de recherche) et l’INED, associé à PSE.
(Institut national d’études démographiques (INED), chercheur (chargé de recherche) et l’INED, associé à PSE.
(Institut national d’études démographiques (INED), chercheur (chargé de recherche) et l’INED, associé à PSE.
(Institut national d’études démographiques (INED), chercheur (chargé de recherche) et l’INED, associé à PSE.
(Institut national d’études démographiques (INED), chercheur (chargé de recherche) et l’INED, associé à PSE.
ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS Jeudi 5 février 2015 -
ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS Jeudi 5 février 2015 -

ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS

Jeudi 5 février 2015 - 18h30

MIgRATIOnS AfRICAInES DEpuIS l’AfRIquE ET vERS l’EuROpE. ÉTATS, ROuTES, RÉSEAux ET RElATIOnS SOCIAlES DAnS lES ESpACES TIERS

Mahamet timéra . professeur de sociologie, directeur de l’URMIS Paris diderot-P7 / Nice Sophia Antipolis / IRd UMR 205 / CNRS UMR 8245.

Dans cette intervention basée sur des enquêtes de terrain prolongées et répétées, il s’agira de mettre l’accent sur le versant intra-africain des mobilités, circulations et migrations en relativisant sans l’occulter la mise en exergue de l’Europe comme destination finale. Ainsi, nous verrons comment se construisent, se succèdent, se superposent et se dissocient diverses vagues, situations et projets migratoires. Dans cette même perspective, nous nous intéresserons aux relations sociales et interethniques entre migrants et autochtones, aux représentations réciproques.

aux relations sociales et interethniques entre migrants et autochtones, aux représentations réciproques. 27
aux relations sociales et interethniques entre migrants et autochtones, aux représentations réciproques. 27
aux relations sociales et interethniques entre migrants et autochtones, aux représentations réciproques. 27
aux relations sociales et interethniques entre migrants et autochtones, aux représentations réciproques. 27
aux relations sociales et interethniques entre migrants et autochtones, aux représentations réciproques. 27
aux relations sociales et interethniques entre migrants et autochtones, aux représentations réciproques. 27
aux relations sociales et interethniques entre migrants et autochtones, aux représentations réciproques. 27
ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS Jeudi 12 février 2015 –
ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS Jeudi 12 février 2015 –

ÉtUdIER LES MIGRAtIONS INtERNAtIONALES Et LES LUttES CONtRE LES dISCRIMINAtIONS

Jeudi 12 février 2015 – 18h30

lES fEMMES MAROCAInES En MIgRATIOn (fRAnCE, ESpAgnE ET ÉMIRATS ARAbES unIS). DES fIguRES DE MIgRAnTES DE pluS En pluS vISIblES

Chadia Arab . géographe, chargée de recherche au CNRS, ESO-Angers (UMR 6590) - Espaces et Sociétés.

Les migrantes marocaines ont souvent été considérées comme des participantes passives, qui subissent plus qu’elles n’agissent dans leur histoire migratoire. Si les femmes ont toujours été présentes dans les mobilités migratoires, elles sont trop souvent assimilées à la figure d’épouse ou de fille de migrant. Or, la question des femmes qui partent seules (Moujoud, 2009) tenter l’aventure vers l’Europe ou vers d’autres pays, est de plus en plus répandue, mais encore peu étudiée. Elles sont de moins en moins discrètes, cachées, voire oubliées, et donc de plus en plus visibles dans les espaces qu’elles traversent et où parfois elles s’installent. Elles deviennent par conséquent actrices de leur migration. Ces mobilités soulèvent la question de leurs activités économiques et de leur insertion sociale dans le pays d’arrivée. Cela nous amène à nous interroger sur la signification que prend cette féminisation des migrations à la fois dans les pays de départ mais aussi dans les pays d’arrivée, en nous questionnant sur l’autonomie que ces femmes peuvent acquérir (ou non) en migrant.

Chaque fois, nous tenterons de rendre compte à partir de plusieurs exemples de parcours de migrantes marocaines des changements que révèlent et qu’introduisent, non sans mal, les migrantes elles-mêmes dans les divers espaces qu’elles parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats Arabes Unis.

parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats
parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats
parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats
parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats
parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats
parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats
parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats
parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats
parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats
parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats
parcourent ou des espaces où elles prennent racine tels que la France, l’Espagne et les Émirats
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29

29

29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
29
novembre 2014 février 2015 lES AMpHIS Du SAvOIR Ces conférences destinées aux étudiants de deuxième
novembre 2014 février 2015 lES AMpHIS Du SAvOIR Ces conférences destinées aux étudiants de deuxième
novembre 2014 février 2015 lES AMpHIS Du SAvOIR Ces conférences destinées aux étudiants de deuxième
novembre 2014 février 2015 lES AMpHIS Du SAvOIR Ces conférences destinées aux étudiants de deuxième
novembre 2014 février 2015 lES AMpHIS Du SAvOIR Ces conférences destinées aux étudiants de deuxième
novembre 2014 février 2015 lES AMpHIS Du SAvOIR Ces conférences destinées aux étudiants de deuxième

novembre 2014

novembre 2014 février 2015 lES AMpHIS Du SAvOIR Ces conférences destinées aux étudiants de deuxième année
novembre 2014 février 2015 lES AMpHIS Du SAvOIR Ces conférences destinées aux étudiants de deuxième année

février 2015

novembre 2014 février 2015 lES AMpHIS Du SAvOIR Ces conférences destinées aux étudiants de deuxième année

lES AMpHIS Du SAvOIR

Ces conférences destinées aux étudiants de deuxième année de licence de sciences et technologies, permettent aux futurs scientifiques de rencontrer des chercheurs, des historiens des sciences, des philosophes, des enseignants universitaires. Ce sont autant d’occasions d’aborder les champs disciplinaires de manière originale et ainsi de déve- lopper l’esprit critique, la culture générale, de mieux mettre en perspective la formation scientifique avec le développe- ment d’un projet, d’un métier visé, avec la création d’une activité Les Amphis du Savoir reposent en grande partie sur l’excel- lence des relations professionnelles et culturelles qu’entre- tiennent les membres de l’équipe de l’Espace Mendès France avec les enseignants-chercheurs de notre faculté, ce qui est un gage de qualité et de pérennisation des amphis du savoir dans le cadre de la réforme L-M-d de l’enseignement supérieur. La fréquentation régulière de l’Espace Mendès France et une participation active à ses différentes manifestations contri- buent largement au développement de l’aspect transversal d’une formation universitaire de qualité. Yves Bertrand, doyen de la faculté des sciences de l’uni- versité de Poitiers.

En partenariat avec la faculté des sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers. Les conférences ont lieu à l’amphi À, bâtiment de sciences naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.

naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
naturelles, campus sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers, 40, avenue du Recteur Pineau.
LES AMPHIS dU SAVOIR mercredi 18 février 2015 – 14h vOyAgER DAnS l’ESpACE Yaël Nazé
LES AMPHIS dU SAVOIR mercredi 18 février 2015 – 14h vOyAgER DAnS l’ESpACE Yaël Nazé

LES AMPHIS dU SAVOIR

mercredi 18 février 2015 – 14h

vOyAgER DAnS l’ESpACE

Yaël Nazé . astrophysicienne FNRS, université de Liège.

L’humanité a fait un rêve : aller dans l’espace.

mais verticalement, en bravant

la loi de la gravité. Quand s’arracher du sol quelques secondes n’est déjà pas une mince affaire, le quitter complètement est un défi, relevé depuis quelques décennies seulement. Découvrez les facettes de cet incroyable exploit : comment choisir la bonne route dans un univers où tout est en mouvement et où les lignes

droites n’existent pas ? Pourquoi faut-il décoller à un moment, pas à un autre ? Quel est le prix de la conquête spatiale ? Quels en sont les risques pour les

hommes et les machines ? Et d’ailleurs

Astrophysicienne FNRS à l’université de Liège, Yaël Nazé étudie les étoiles très massives, des objets chauds et brillants qui dominent véritablement les galaxies qui les accueillent, ainsi que leurs interactions (entre elles et avec le milieu qui les entoure). Outre ses travaux scientifiques et ses enseignements, elle consacre la majorité de son temps libre à la diffusion des sciences par le biais d’animations, d’expositions, de débats, de conférences, mais aussi de l’écriture (une centaine d’articles et une dizaine de livres). Cette activité de vulgarisation lui a valu de nombreux prix.

Site web : http://www.astro.ulg.ac.be/~naze/

Cela implique de parcourir quelques kilomètres

pourquoi aller dans l’espace ?

: http://www.astro.ulg.ac.be/~naze/ Cela implique de parcourir quelques kilomètres pourquoi aller dans l’espace ? 31
: http://www.astro.ulg.ac.be/~naze/ Cela implique de parcourir quelques kilomètres pourquoi aller dans l’espace ? 31
: http://www.astro.ulg.ac.be/~naze/ Cela implique de parcourir quelques kilomètres pourquoi aller dans l’espace ? 31
: http://www.astro.ulg.ac.be/~naze/ Cela implique de parcourir quelques kilomètres pourquoi aller dans l’espace ? 31
: http://www.astro.ulg.ac.be/~naze/ Cela implique de parcourir quelques kilomètres pourquoi aller dans l’espace ? 31
: http://www.astro.ulg.ac.be/~naze/ Cela implique de parcourir quelques kilomètres pourquoi aller dans l’espace ? 31
: http://www.astro.ulg.ac.be/~naze/ Cela implique de parcourir quelques kilomètres pourquoi aller dans l’espace ? 31
LES AMPHIS dU SAVOIR mercredi 11 mars 2015 - 14h lA pHySIquE SuRpRISE : à
LES AMPHIS dU SAVOIR mercredi 11 mars 2015 - 14h lA pHySIquE SuRpRISE : à

LES AMPHIS dU SAVOIR

mercredi 11 mars 2015 - 14h

lA pHySIquE SuRpRISE :

à TAblE !

Jean-Michel Courty . professeur, université Paris VI Pierre et Marie Curie, laboratoire Kastler Brossel (ENS Paris, UPMC, CNRS) Édouard Kierlik . professeur, université Paris VI Pierre et Marie Curie, laboratoire de physique théorique de la matière condensée (UPMC, CNRS)

Notre environnement est plein de surprises pour quiconque veut bien le regarder sans les œillères de l’habitude. Passionnés de physique et curieux de tout, Jean- Michel Courty et Édouard Kierlik vous invitent à déguster sans modération quelques morceaux choisis. Au menu : bières aux bulles paradoxales, nappes glissantes, carafes d’eau qui fuient et ronds de fumée de tailles variables. Laissez-vous surprendre par des phénomènes physiques que vous avez déjà côtoyés sans même le remarquer et suivez nos hôtes pour comprendre cette physique du quotidien. Expériences en direct et réalisées sans trucages !

Jean-Michel Courty et Édouard Kierlik tiennent depuis 2001 la rubrique « Idées de physique » de la revue Pour la science, chroniques qui leur ont valu en 2008 le prix Jean Perrin de Popularisation de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour la Science.

de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
de la science. Ils sont l’auteur de quatre ouvrages de vulgarisation aux éditions Belin - Pour
LES AMPHIS dU SAVOIR mercredi 18 mars 2015 – 14h RêvES DE SAvAnT : ÉTOnnAnTES
LES AMPHIS dU SAVOIR mercredi 18 mars 2015 – 14h RêvES DE SAvAnT : ÉTOnnAnTES

LES AMPHIS dU SAVOIR

mercredi 18 mars 2015 – 14h

RêvES DE SAvAnT :

ÉTOnnAnTES InvEnTIOnS DE l’EnTRE - DEux- guERRES

denis Guthleben . historien, attaché scientifique au Comité pour l’histoire (CNRS).

Héritier d’une politique des inventions inaugurée pendant la Grande Guerre, l’Office national des recherches scientifiques, industrielles et des inventions voit le jour en 1919. Très vite, ses laboratoires et ses ateliers, installés sur les hauteurs de Meudon-Bellevue avec Paris en perspective, mettent au point une foule d’inventions dans les domaines les plus divers : des transports (avec la voiture électrique ou à gazogène) aux « arts ménagers » (le lave-vaisselle, le sèche-linge ou l’aspirateur), de l’agriculture à la publicité, de l’instrumentation scientifique aux travaux publics, les chercheurs de l’Office explorent tous les chemins qui pourraient aboutir à améliorer la vie quotidienne des Français. Cette activité intense, menée tous azimuts pendant plus de vingt ans, a laissé des traces :

les archives de l’Office, qui comptent notamment un fonds photographique merveilleux et inédit, permettent de faire revivre ces « rêves de savants » qui ont bercé la France de l’entre-deux-guerres…

http://www.cnrs.fr/ComiHistoCNRS/spip.php?article161

Michel Pinault, La science au Parlement. Les débuts d’une politique des recherches scientifiques en France, CNRS Editions, 2006

Christine Moissinac, Yves Roussel, Jules-Louis Breton. Un savant parlementaire, Rennes, PUR, 2010

David Aubin et Patrice Bret (dir.), Le Sabre et l’Éprouvette. L’invention d’une science de guerre, 1914-1939, Agnès Viénot Éditions, 2003

(dir.), Le Sabre et l’Éprouvette. L’invention d’une science de guerre, 1914-1939, Agnès Viénot Éditions, 2003 33
(dir.), Le Sabre et l’Éprouvette. L’invention d’une science de guerre, 1914-1939, Agnès Viénot Éditions, 2003 33
(dir.), Le Sabre et l’Éprouvette. L’invention d’une science de guerre, 1914-1939, Agnès Viénot Éditions, 2003 33
(dir.), Le Sabre et l’Éprouvette. L’invention d’une science de guerre, 1914-1939, Agnès Viénot Éditions, 2003 33
(dir.), Le Sabre et l’Éprouvette. L’invention d’une science de guerre, 1914-1939, Agnès Viénot Éditions, 2003 33
(dir.), Le Sabre et l’Éprouvette. L’invention d’une science de guerre, 1914-1939, Agnès Viénot Éditions, 2003 33
(dir.), Le Sabre et l’Éprouvette. L’invention d’une science de guerre, 1914-1939, Agnès Viénot Éditions, 2003 33
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES

novembre 2014

novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES

janvier 2015

novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES

jOuRnÉES D’ÉTuDES

novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
novembre 2014 janvier 2015 jOuRnÉES D’ÉTuDES
JOURNÉES d’ÉtUdES Jeudi 20 novembre de 9h à 17h lE SpORT EST-Il En fORME (S)
JOURNÉES d’ÉtUdES Jeudi 20 novembre de 9h à 17h lE SpORT EST-Il En fORME (S)

JOURNÉES d’ÉtUdES

Jeudi 20 novembre de 9h à 17h

lE SpORT EST-Il En fORME (S) ? REnCOnTRES Du vIvAnT

Il est devenu banal de dire aujourd’hui que le sport a envahi notre quotidien. Au delà des grandes manifestations sportives qui ont tendance à se multiplier, l’impact sociétal, économique, et politique du sport est grandissant. Une dimension nouvelle se fait jour à travers une reconnaissance de plus en plus affirmée sur la base de travaux scientifiques, des bienfaits sur la santé d’une activité physique et sportive régulière. Par ailleurs, des universitaires poitevins ont initié une démarche visant à montrer que cette activité pratiquée à l’école tout au long du cursus scolaire, du niveau primaire jusqu’à l’université, peut être le média tant recherché pour lutter contre l’échec scolaire.

L’occasion est donnée de débattre de ces différents points lors de la journée « Rencontres du vivant » à l’Espace Mendès France. Suite à de courtes présentations de travaux de chercheurs, des temps d’échanges organisés sous la forme de tables rondes, permettront de discuter des différentes implications du sport dans notre environnement.

Patrick Lacouture, professeur des universités, département GMSC, axe RoBioSS, institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.

des universités, département GMSC, axe RoBioSS, institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA. 35
des universités, département GMSC, axe RoBioSS, institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA. 35
des universités, département GMSC, axe RoBioSS, institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA. 35
des universités, département GMSC, axe RoBioSS, institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA. 35
des universités, département GMSC, axe RoBioSS, institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA. 35
des universités, département GMSC, axe RoBioSS, institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA. 35
des universités, département GMSC, axe RoBioSS, institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA. 35
Avec les interventions de : Nadège Bigot , IA-IPR, physique-chimie, CAST (correspondante académique pour les
Avec les interventions de : Nadège Bigot , IA-IPR, physique-chimie, CAST (correspondante académique pour les

Avec les interventions de : Nadège Bigot, IA-IPR, physique-chimie, CAST (correspondante académique pour les sciences et les technologies), Rectorat de l’académie de Poitiers, DSDEN de la Vienne ; Yannick Blandin, professeur des universités, laboratoire Centre de recherches sur la cognition et l’apprentissage, UMR 7295 - CNRS, CeRCA / MSHS, université de Poitiers ; Olivier Bonneau, professeur des universités (institut P’ CNRS), université de Poitiers, ENSMA ; Laurent Bosquet, professeur des universités, doyen de la faculté des sciences du sport, directeur du laboratoire MOVE (E.A. 6314), université de Poitiers ; Patrick Clastres, historien, professeur de khâgne au lycée Pothier d’Orléans et chercheur rattaché au centre d’histoire de Sciences-Po ; Mario Cottron, professeur des universités (institut P’ CNRS, université de Poitiers, ENSMA), directeur de l’école supérieure de professorat et de l’éducation (ESPE) de l’Académie de Poitiers ; Benoit Dugué, professeur des universités, laboratoire des adaptations physiologiques aux activités physiques, EA 74, faculté des sciences du sport, université de Poitiers ; Alain Ferrand, professeur des universités, centre de recherche en gestion (CEREGE) EA 1722, faculté des sciences du sport, université de Poitiers ; Vincent Joris, maître de conférences STAPS (74ème section), faculté des sciences du sport et de l’éducation physique, université de Lille 2 ; Alain Junqua, professeur émérite, université de Poitiers, président du centre régional d’innovation et de transfert de technologies en sport et loisirs (C.R.I.T.T) de Châtellerault ; Patrick Lacouture, professeur des universités, département GMSC, axe RoBioSS, institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA ; Jean-Noël Missa, professeur, université libre de Bruxelles et directeur de recherches au FNRS et Yves Touchard, ancien chargé de mission au ministère de l’éducation nationale, éditions EP.S.

Journée d’études organisée par le pôle d’histoire des sciences et l’école de l’ADN, Espace Mendès France, dans le cadre des « Rencontres du vivant » et en partenariat avec le département génie mécanique et structures complexes (GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.

(GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.
(GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.
(GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.
(GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.
(GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.
(GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.
(GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.
(GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.
(GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.
(GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.
(GMSC), axe RoBioSS (robotique, biomécanique sport santé), institut P’, UPR 3346 CNRS université de Poitiers ENSMA.
JOURNÉES d’ÉtUdES mardi 9 décembre 2014 de 9h à 17h DROguES, plAISIRS, DÉSIRS : un
JOURNÉES d’ÉtUdES mardi 9 décembre 2014 de 9h à 17h DROguES, plAISIRS, DÉSIRS : un

JOURNÉES d’ÉtUdES

mardi 9 décembre 2014 de 9h à 17h

DROguES, plAISIRS, DÉSIRS :

un CARREfOuR DAngEREux

Sous la responsabilité scientifique de Marcello Solinas, directeur de recherche

CNRS, responsable de l’équipe INSERM - neurobiologie et neuropharmacologie de l’addiction, laboratoire de neurosciences expérimentales et cliniques - LNEC INSERM

U 1084, université de Poitiers.

Lors de cette journée, nous allons aborder la question de l’addiction sous des angles différents avec des approches d’ordre scientifique, historique et philosophique :

Mickael Naassila, neurobiologiste, discutera des résultats obtenus à partir des modèles animaux de l’addiction et qui démontrent comment l’alcool modifie le cerveau avec un accent sur la problématique de nouveaux modes de prise d’alcool chez les adolescents. Michel Le Moal, médecin, neuropsychiatre, neurobiologiste, présentera ses réflexions sur la pathologie que nous appelons addiction dans un contexte à l’interface entre la médecine et la biologie. Amine Benyamina, médecin psychiatre et addictologue, discutera de la relation entre l’addiction et d’autres troubles psychiatriques et le rôle de l’addiction dans la psychiatrie avec un accent sur le patient souffrant d’une addiction. Jean-Claude Dupont abordera une

« Histoire de l’addiction ». Jean-Noël Missa, avec la double approche médicale

et

philosophique, posera la question d’une approche philosophique du « Dopage

et

médecine dopante » et pour conclure la journée Pascal Nouvel, philosophe et

biologiste se demandera si « Les passions sont-elles des addictions comme les autres ? ».

Avec les interventions de : Amine Benyamina, professeur, psychiatre et addictologue, Paris 11, INSERM 669, centre de recherche enseignement et de traitement des addictions (CERTA), Hôpital Paul Brousse, Villejuif ; Jean-Claude Dupont, professeur, UFR sciences humaines sociales et philosophie, université de Picardie Jules Verne, rattaché au CHSSC, Amiens et à SPHERE-REHSEIS, Paris ; Mikaël Naassila, professeur des universités, directeur du Groupe de Recherche sur l’Alcool & les Pharmacodépendances (INSERM ERI 24), coordinateur projet européen AlcoBinge et président de la Task Force Alcool de Picardie ; Michel Le Moal, professeur émérite, université Bordeaux II, membre de l’Académie des sciences ; Pascal Nouvel, université Paul Valéry, Montpellier 3 ; Jean-Noël Missa, professeur , université libre de Bruxelles et université de Mons, directeur de recherches au Fonds national de la recherche scientifique.

recherches au Fonds national de la recherche scientifique. Journée organisée en partenariat avec le laboratoire de
recherches au Fonds national de la recherche scientifique. Journée organisée en partenariat avec le laboratoire de

Journée organisée en partenariat avec le laboratoire de neurosciences expérimentales et cliniques - LNEC INSERM U-1084, université de Poitiers.

JOURNÉES d’ÉtUdES Jeudi 11 décembre 2014 - 9h HISTOIRE DES SCIEnCES, HISTOIRE DES ARTS Au
JOURNÉES d’ÉtUdES Jeudi 11 décembre 2014 - 9h HISTOIRE DES SCIEnCES, HISTOIRE DES ARTS Au

JOURNÉES d’ÉtUdES

Jeudi 11 décembre 2014 - 9h

HISTOIRE DES SCIEnCES, HISTOIRE DES ARTS

Au Musée d’Agesci, Niort

Avec les interventions de : Anne-Cécile Guilbard, maître de conférences en Littérature française du XX e siècle et en Esthétique de l’image, responsable du master Littératures et Culture de l’Image, UFR Lettres et Langues, université de Poitiers ; Jean Pierre Le Goff, professeur de mathématiques, d’histoire des sciences et d’histoire de l’art ; Catherine Allamel-Raffin, maître de conférences en épistémologie et histoire des sciences (72 e section), laboratoire de rattachement, institut de recherches interdisciplinaires sur les sciences et la technologique (IRIST), EA 3424 / université de Strasbourg.

Organisée en partenariat avec la mission culture scientifique et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.

et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAEC), rectorat de l’académie de Poitiers.
JOURNÉES d’ÉtUdES mardi 13 Janvier 2015 de 9h à 17h ATElIERS DE pOITIERS : SAvOIR-fAIRE
JOURNÉES d’ÉtUdES mardi 13 Janvier 2015 de 9h à 17h ATElIERS DE pOITIERS : SAvOIR-fAIRE

JOURNÉES d’ÉtUdES

mardi 13 Janvier 2015 de 9h à 17h

ATElIERS DE pOITIERS :

SAvOIR-fAIRE ET ESpACES DE l’ARCHÉOlOgIE à l’ETHnOlOgIE

Les études d’ateliers de Poitiers de l’Antiquité ont souvent privilégié les techniques mises en œuvre et le champ chronologique dans lequel s’inscrit le centre de production. Cet axe de recherche en perpétuelle évolution touche à l’histoire des savoir-faire, permettant souvent de porter un regard sur les spécificités culturelles. Pour les archéologues, un second aspect concerne les espaces de la chaîne opératoire et le lien entre l’objet produit et le lieu où il a été découvert. L’ethnologie, dont les apports ne sont pas nouveaux dans la démarche archéologique, sera convoquée pour une mise en parallèle entre les ateliers de l’Antiquité et ceux de la période moderne et postmoderne.

Avec les interventions de : Pascale Ballet, EA 3811, HeRMA, université de Poitiers ; Philippe Bet, institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), Centre de recherches de Marne-la-Vallée ; Armand Desbat, archéométrie et archéologie, UMR 5138, Maison de l’Orient Méditerranéen, Lyon ; Martin Durquety, EA 3811 HeRMA, université de Poitiers ; Guy Lecuyot, UMR 8546 – AOROC, École normale supérieure, Paris ; Séverine Lemaître, EA 3811, HeRMA, université de Poitiers ; Aude Simony, EA 3811, HeRMA, université de Poitiers.

Journée placée sous la responsabilité scientifique de Pascale Ballet, professeur des universités, université de Poitiers et Séverine Lemaître, maître de conférences en histoire de l’art et archéologie, UFR sciences humaines et arts, université de Poitiers.

En partenariat avec le Laboratoire HeRMA, hellénisation et romanisation dans le monde romain, EA 3811, université de Poitiers.

avec le Laboratoire HeRMA, hellénisation et romanisation dans le monde romain, EA 3811, université de Poitiers.
avec le Laboratoire HeRMA, hellénisation et romanisation dans le monde romain, EA 3811, université de Poitiers.
avec le Laboratoire HeRMA, hellénisation et romanisation dans le monde romain, EA 3811, université de Poitiers.
avec le Laboratoire HeRMA, hellénisation et romanisation dans le monde romain, EA 3811, université de Poitiers.
avec le Laboratoire HeRMA, hellénisation et romanisation dans le monde romain, EA 3811, université de Poitiers.
avec le Laboratoire HeRMA, hellénisation et romanisation dans le monde romain, EA 3811, université de Poitiers.
avec le Laboratoire HeRMA, hellénisation et romanisation dans le monde romain, EA 3811, université de Poitiers.
JOURNÉES d’ÉtUdES Jeudi 15 Janvier 2015 de 9h à 17h lES lIbERTÉS DE lA pEnSÉE
JOURNÉES d’ÉtUdES Jeudi 15 Janvier 2015 de 9h à 17h lES lIbERTÉS DE lA pEnSÉE

JOURNÉES d’ÉtUdES

Jeudi 15 Janvier 2015 de 9h à 17h

lES lIbERTÉS DE lA pEnSÉE MÉDIÉvAlE

Dans la lignée de la journée que nous avions proposée en février 2013, nous poursuivrons notre étude des développements originaux des penseurs médiévaux, hors des sentiers battus et des idées reçues.

Nous avions déjà souligné l’importance du corpus aristotélicien et de ses commentaires, dont le cadre qu’ils fournissent n’empêche pas les développements inédits. Joëlle Ducos portera son attention sur deux ouvrages, Les Météorologiques et le livre « Sur la génération et la corruption », pour examiner comment, dans des textes français et latins, la référence à l’autorité d’Aristote peut être créatrice de nouvelles perspectives.

Avec Violaine Giacomotto-Charra, nous quitterons le Moyen Âge pour tourner notre regard vers la Renaissance, afin de balayer cette idée reçue selon laquelle l’aristotélisme serait, au tout début du XVII e siècle, une philosophie démodée, sclérosée et improductive, en montrant comment à cette époque elle quitte l’univers clos des universités pour être diffusée en langue vulgaire. Violaine Giacomotto- Charra présentera ainsi la première œuvre majeure de philosophie aristotélicienne en langue française, le Cours de Philosophie de Scipion Dupleix.

Sabine Rommevaux-Tani s’attachera quant à elle à montrer comment les maîtres des universités médiévales ont contourné l’interdit aristotélicien – qu’ils formulaient ainsi : « la nature a horreur du vide » –, afin d’élaborer une physique dans le vide.

Enfin, Maaike van der Lugt montrera comment le concept de maladie héréditaire naît au Moyen Âge, après que les médecins scolastiques transférèrent le vocabulaire de l’hérédité du domaine juridique aux sciences de la vie. Et même si l’intérêt pour le sujet reste relativement limité au Moyen Âge et ne se développera qu’à partir du début du XVII e siècle, les médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.

médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
médecins modernes doivent beaucoup aux débats scolastiques, alors même qu’ils ne se reconnaissent guère cette dette.
Journée de conférences en partenariat avec le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, UMR 7302
Journée de conférences en partenariat avec le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, UMR 7302

Journée de conférences en partenariat avec le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, UMR 7302 de l’université de Poitiers

Sous la direction scientifique de Sabine Rommevaux-Tani, directrice de recherches, CNRS, université PARIS 7 – CNRS, Laboratoire SPHERE UMR 7219, Paris.

Joëlle Ducos, université Paris-Sorbonne : « Usages d’Aristote au Moyen Âge » Violaine Giacomotto-Charra, université Bordeaux-Montaigne : « Aristote en héritage :

un exemple de philosophie aristotélicienne au début du XVII e siècle. » Sabine Rommevaux-Tani, CNRS, université Paris 7 : « Penser le vide malgré l’interdit aristotélicien » Maaike van der Lugt, université Paris 7 : « La naissance du concept des maladies héréditaires dans la médecine médiévale. »

Lugt , université Paris 7 : « La naissance du concept des maladies héréditaires dans la
Lugt , université Paris 7 : « La naissance du concept des maladies héréditaires dans la
Lugt , université Paris 7 : « La naissance du concept des maladies héréditaires dans la
Lugt , université Paris 7 : « La naissance du concept des maladies héréditaires dans la
Lugt , université Paris 7 : « La naissance du concept des maladies héréditaires dans la
Lugt , université Paris 7 : « La naissance du concept des maladies héréditaires dans la
Lugt , université Paris 7 : « La naissance du concept des maladies héréditaires dans la
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître

novembre 2014

novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son

février 2015

novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son
novembre 2014 février 2015 lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE Pour connaître une science, il faut connaître son

lES COnfÉREnCES En ASTROnOMIE

Pour connaître une science, il faut connaître son histoire. Et quelle belle histoire est celle de l’astronomie car certainement l’une des sciences les plus ancienne. tout au long de l’année, des conférences en astronomie sont proposées à l’Espace Mendès France, mais aussi en région avec les associations d’astronomie locales. À l’heure de l’édition du livret d’histoire des sciences, il n’est pas possible de présenter les dates exactes des prochaines conférences, mais il y aura durant le premier semestre, à l’occasion du centenaire de la publication de la théorie la relativité générale, une conférence sur la lumière et la gravitation. Une autre sur l’exploration lunaire et d’autres conférences à Châtellerault organisées par la Société des sciences de Châtellerault, à Royan avec le club Les Céphéïdes et à Niort au Musée d’Agesci.

Voir le programme complet sur le site internet de l’Espace Mendès France.

et à Niort au Musée d’Agesci. Voir le programme complet sur le site internet de l’Espace
et à Niort au Musée d’Agesci. Voir le programme complet sur le site internet de l’Espace
et à Niort au Musée d’Agesci. Voir le programme complet sur le site internet de l’Espace
et à Niort au Musée d’Agesci. Voir le programme complet sur le site internet de l’Espace
et à Niort au Musée d’Agesci. Voir le programme complet sur le site internet de l’Espace
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat

novembre 2014

novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre

janvier 2015

novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre
novembre 2014 janvier 2015 fIlMER lE TRAvAIl Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre

fIlMER lE TRAvAIl

Filmer le travail est le fruit d’un partenariat entre l’universi- té de Poitiers, l’Espace Mendès France et l’association régio- nale pour l’amélioration des conditions de travail (ARACt). tout au long de l’année, avec de nombreuses projections associées à des débats et des conférences, et lors du mo- ment fort que constitue le festival annuel, le prochain se déroulera du 6 au 15 février 2015, l’association Filmer le travail vise à articuler trois grands objectifs :

Cinématographique. Faire connaître à un public large la production cinématographique sur le thème du travail à un moment où l’on assiste à un retour du travail dans le cinéma, une multiplication des images et à une redéfinition des frontières entre réel et fiction. Scientifique. Analyser et dynamiser l’usage de l’image (fixe ou animée) en Sciences sociales. Citoyen. Ouvrir un espace de réflexion et de débats sur l’évolution et l’avenir du travail. L’association organise également des diffusions destinées aux publics lycéens, étudiants et apprentis.

La programmation est détaillée sur le site de l’association :

http://filmerletravail.org

étudiants et apprentis. La programmation est détaillée sur le site de l’association : http://filmerletravail.org 43
étudiants et apprentis. La programmation est détaillée sur le site de l’association : http://filmerletravail.org 43
étudiants et apprentis. La programmation est détaillée sur le site de l’association : http://filmerletravail.org 43
étudiants et apprentis. La programmation est détaillée sur le site de l’association : http://filmerletravail.org 43
nOTES
nOTES

nOTES

nOTES
nOTES
nOTES
nOTES
nOTES
45
45
45
45
45
45
nOS pARTEnAIRES L’Espace Mendès France est soutenu, pour l’ensemble de ses activités, par la ville
nOS pARTEnAIRES L’Espace Mendès France est soutenu, pour l’ensemble de ses activités, par la ville
nOS pARTEnAIRES L’Espace Mendès France est soutenu, pour l’ensemble de ses activités, par la ville
nOS pARTEnAIRES L’Espace Mendès France est soutenu, pour l’ensemble de ses activités, par la ville
nOS pARTEnAIRES L’Espace Mendès France est soutenu, pour l’ensemble de ses activités, par la ville
nOS pARTEnAIRES L’Espace Mendès France est soutenu, pour l’ensemble de ses activités, par la ville

nOS pARTEnAIRES

L’Espace Mendès France est soutenu, pour l’ensemble de ses activités, par la ville de Poitiers, le conseil régional de Poitou-Charentes, le ministère de l’éducation nationale, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, le ministère de la culture et de la communication, les uni- versités de Poitiers et de La Rochelle et le conseil général de la Vienne. Il compte parmi ses partenaires les grands organismes de recherche tels le CNRS, l’IFREMER, l’INRA, le CEA, l’INSERM, la Caisse des dépôts, le rectorat d’acadé- mie et de nombreuses associations et entreprises privées et publiques, mais également de la société savante, la Société française pour l’histoire des sciences et des techniques (SFHSt).

La journée « Histoire des sciences et des techniques au Moyen Âge » est organisée en partenariat avec le Centre d’études supérieures de civilisation médiévales de l’univer- sité de Poitiers, UMR 7302, CNRS.

Le cycle de conférences « Jalons pour une histoire des sciences de l’homme » est organisé en partenariat avec les écoles doctorales : Lettres, pensée, arts et histoire ; Sociétés et organisations ; Cognition, comportement , langage (s) de l’université de Poitiers.

Le cycle « Ateliers des chercheur(e)s : étudier les migra- tions internationales et les luttes contre les discrimi- nations » est organisé en partenariat avec le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (Migrinter, UMR 6588 CNRS - université de Poitiers).

Le programme « les Amphis des lettres au présent » est organisé en partenariat avec l’UFR Lettres et langues de l’université de Poitiers.

des lettres au présent » est organisé en partenariat avec l’UFR Lettres et langues de l’université
des lettres au présent » est organisé en partenariat avec l’UFR Lettres et langues de l’université
des lettres au présent » est organisé en partenariat avec l’UFR Lettres et langues de l’université
des lettres au présent » est organisé en partenariat avec l’UFR Lettres et langues de l’université
des lettres au présent » est organisé en partenariat avec l’UFR Lettres et langues de l’université
des lettres au présent » est organisé en partenariat avec l’UFR Lettres et langues de l’université
des lettres au présent » est organisé en partenariat avec l’UFR Lettres et langues de l’université
des lettres au présent » est organisé en partenariat avec l’UFR Lettres et langues de l’université
Le programme « Amphis du savoir » est organisé en partena- riat avec la Faculté
Le programme « Amphis du savoir » est organisé en partena- riat avec la Faculté
Le programme « Amphis du savoir » est organisé en partena- riat avec la Faculté
Le programme « Amphis du savoir » est organisé en partena- riat avec la Faculté
Le programme « Amphis du savoir » est organisé en partena- riat avec la Faculté
Le programme « Amphis du savoir » est organisé en partena- riat avec la Faculté

Le programme « Amphis du savoir » est organisé en partena- riat avec la Faculté des sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers.

La journée « Ateliers de Poitiers : savoir-faire et espaces de l’archéologie à l’ethnologie » est organisée en partenariat avec le laboratoire HeRMA (Hellénisation et Romanisation dans le Monde Antique), EA 3811, CNRS- université de Poitiers.

La journée d’études « Le sport est -il en forme(s)? » est orga- nisée, dans le cadre des « Rencontres du vivant », par le pôle d’histoire des sciences de l’Espace Mendès France et l’école de l’ADN, en partenariat avec le département génie mécanique et structures complexes (GMSC), axe RoBioSS, institut P’, UPR 3346 CNRS - université de Poitiers ENSMA,

La journée d’études sur « Drogues, plaisirs, désirs : un car- refour dangereux » est organisée avec le laboratoire de Neu- rosciences Expérimentales et Cliniques - LNEC INSERM U-1084, université de Poitiers.

La journée d’études « Histoire des sciences, histoire des arts » est organisée en partenariat avec la mission culture scientifique et technique, délégation académique à l’éducation culturelle (DAERC), rectorat de l’académie de Poitiers.

La journée d’études « Les libertés de la pensée médiévale » est organisée en partenariat avec le centre d’études supérieures de civilisation médiévale de l’université de Poitiers.

en partenariat avec le centre d’études supérieures de civilisation médiévale de l’université de Poitiers.
en partenariat avec le centre d’études supérieures de civilisation médiévale de l’université de Poitiers.
en partenariat avec le centre d’études supérieures de civilisation médiévale de l’université de Poitiers.
en partenariat avec le centre d’études supérieures de civilisation médiévale de l’université de Poitiers.
en partenariat avec le centre d’études supérieures de civilisation médiévale de l’université de Poitiers.
en partenariat avec le centre d’études supérieures de civilisation médiévale de l’université de Poitiers.
CONTACT Anne Bonnefoy - responsable du pôle d’Histoire des sciences et des techniques - Espace
CONTACT
Anne Bonnefoy - responsable du pôle d’Histoire
des sciences et des techniques - Espace Mendès France
anne.bonnefoy@emf.fr
ESPACE MENDÈS FRANCE - POITIERS
anne.bonnefoy@emf.fr ESPACE MENDÈS FRANCE - POITIERS 1 place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038
anne.bonnefoy@emf.fr ESPACE MENDÈS FRANCE - POITIERS 1 place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038
anne.bonnefoy@emf.fr ESPACE MENDÈS FRANCE - POITIERS 1 place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038
anne.bonnefoy@emf.fr ESPACE MENDÈS FRANCE - POITIERS 1 place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038
anne.bonnefoy@emf.fr ESPACE MENDÈS FRANCE - POITIERS 1 place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038
anne.bonnefoy@emf.fr ESPACE MENDÈS FRANCE - POITIERS 1 place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038
anne.bonnefoy@emf.fr ESPACE MENDÈS FRANCE - POITIERS 1 place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038

1 place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038 Poitiers cedex Tél. 05 49 50 33 08 - Fax 05 49 41 38 56 emf.fr

- agencemba.fr
- agencemba.fr
place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038 Poitiers cedex Tél. 05 49 50 33
place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038 Poitiers cedex Tél. 05 49 50 33
place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038 Poitiers cedex Tél. 05 49 50 33
place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038 Poitiers cedex Tél. 05 49 50 33
place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038 Poitiers cedex Tél. 05 49 50 33
place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038 Poitiers cedex Tél. 05 49 50 33
place de la Cathédrale - CS 80964 - 86038 Poitiers cedex Tél. 05 49 50 33