Vous êtes sur la page 1sur 27
 
D NEWS
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
www.dknews-dz.com
 ÉTÉ
20°: ALGER25°: TAMANR ASSET
p 2
Mardi 25 Novembre 2014 - 2 Safar 1436 - N° 791 - Troisième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€
SANTÉ
Pages 14 15
M’SILA
HIER À 14H23
Secoussetellurique de 3,4 degréssur l'échelle de Richter
F O O T B A L L
qu'est-ce qu'ona comme idées
fausses !
 
GRIPPE
ES SÉTIF 󲀓 MC ALGERLes Sétifiens pour confirmer leurbonne relance
Page 12Page 18
Pae2
Page 28Page 25
MISE À JOUR DE LA LIGUE 1MOBILIS, CE SOIR,
LA RÉVISION DE LA LOI FONDAMENTALE : UN PROCESSUS IRRÉVERSIBLE
Le Président met finà la polémique
L'Algérie se félicite du climat dans lequel s'est déroulée la présidentielle en Tunisie
Boualem Branki
La révision de la loi fondamentale se fera. C'est unprocessus inéluctable qui doit mener l'Algérie vers lamodernité en matière de bonne gouvernance et depratique démocratique de ses institutions. Le Président Abdelaziz Bouteflika a rappelé cet objectif prioritairepour l'Algérie, qui a besoin d'une nouvelle Constitutionqui réponde aux contingences géopolitiques actuelles etaux besoins de la société algérienne qui aspire à ladémocratie, la modernité et à l’alternance politique. Et,sur ce registre, il a annoncé que le pays se préparait«sérieusement» pour la révision de sa Constitution «en sebasant sur les résultats des larges consultationsorganisées à cet effet». «L'Algérie va procéder à la révisionde sa Constitution. Elle s'y prépare sérieusement, en sebasant sur les résultats des larges consultationsorganisées à cet effet en vue d'associer toutes lescatégories sociales», a-t-il précisé dans un message auxparticipants à la conférence scientifique africaine sur«l'évolution du Droit constitutionnel en Afrique».
Pages 4 5
Début à Alger destravaux de la conférencesur «l'évolution du Droitconstitutionnel en Afrique»
Poursuite à Alger du dialogue intermalien pour parvenirà une paix durabledans le nord du Mali
Le ministre qatarides AE souligne le poids de l'Algérieet son rôle dans lastabilité de la région
LA CONFÉRENCE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE DE LA JEUNESSE
Khomri insiste
sur l'implication des jeunes dans le développement économique
      H      I   -      T      E      C      H
MUSIQUE SURINTERNET
Vers uneredistribution des cartes !
Pages 6 7
 
YouTube
Page 17
       A       P       N
 JUSTICE
MODERNISATION
TOUS AZIMUTS
Page 3
P. 28
     A     L     G      É     R     I     E   -     Q     A     T     A     R
 
2
C L I N 
 
Mardi 25 Novembre 2014
DK NEWS
Régions Nord :
20° à Alger
Temps voilé à nuageux avec quelques pluies Notamment vers les régions Ouest.Les vents seront faibles à modérés.La mer sera belle.
     M     é     t     é    o
MaxMin
 AlgerOran AnnabaBéjaïaTamanrasset
20° 15°18° 16°22° 16° 21° 18°25° 07°
Régions Sud:
25°àTamanrasset
Temps voilé à nuageux sur le Nord Sahara et les Oa-sis avec localement quelques pluies orageuses.Temps partiellement nuageux sur le Sud-Ouest et laSaoura. Les vents seront modérés avec soulèvementsde sable locaux.
Horaires des prières
Fajr05:57Dohr AsrMaghrebIsha12:3315:1517:4019:03
Mardi 02 Safar 1436
D’ EIL
SÛRETÉ NATIONALE
279 longs et courtsmétrages réalisés en 4 ans!
Depuis 2010, la Sûreté nationale a contribué par ses moyenslogistiques et conseils dans la réalisation de 279 longs etcourts métrages, téléfilms et séries TV, de même, plusieurs cen-taines de scènes de tournage et séquences filmés dans les lieuxurbains font l’objet de mesures de sécurité. En effet, encoura-ger les tournages sur l’ensemble du territoire national, en four-nissant les moyens mobiles, les uniformes, parfois même leslocaux fait partie du lot de travail du Service de presse et rela-tions publiques de la DGSN, lequel coordonne avec les diffé-rents commissariats du pays pour fournir les opérationsd’aides et assistance sur les lieux de tournage. Les opérationsde prise de vues sur la voie publique sont réglementées et fontl’objet d’un suivi particulier par les services de la DGSN.
CE MATIN À 10H30
M. Mustapha Berraf, président du COA, invité du Forum de
DK News 
M. Mustapha Berraf,président du Comitéolympique algérien(COA), sera l’invité duForum de
DK News 
pourune conférence-débat cematin à 10h30. L’hôte de
DK News
abordera lethème : «Sport, olym-pisme et relations inter-nationales».La rencontre auralieu au Centre de pressede notre publication, 3rue du Djurdjura, Ben Aknoun, Alger.
SAMEDI 29 NOVEMBREÀ BOUMERDÈS
Conférencerégionale des cadresCentre de l’ANR
Le secrétaire géné-ral du parti de l’Alliancenationale républicaine,le Dr Belkacem Sahli,présidera samedi 29 no- vembre à 10h à la mai-son de la Culture Rachid-Mimouni de Bou-merdès, la conférence régionale des ca-dres du parti des wilayas du Centre.
CE MATIN À TIPASA
Inauguration du nouveaucentre d’accueil des femmesen détresse
 A l’occasion de la brationde la Journée internationale dela lutte contre la violence àl’égard des femmes qui corres-pond au 25 novembre,la minis-tre de la Solidarité nationale, dela Famille et de la Condition dela Femme, M
me
Mounia MeslemSi Amer, procédera ce matin à9h au Centre national d’accueil pour jeunes filles et femmes victimesde violence et/ou en détresse de Bou Ismaïl (Tipasa), à l’inaugura-tion de la nouvelle bâtisse d’hébergement relevant de ce même cen-tre. Elle procédera également à la remise des attestations de parti-cipation aux personnes formées dans le cadre du projet Onufemmes(Accueil et écoute des femmes en difficulté). Dans l’après-midi, elleprésidera les travaux de la Rencontre d’information sur les donnéesenregistrées en matière de violence à l’égard des femmes, de leurprotection sociale et juridique, ainsi que l’information sur les dis-positions de la convention d’élimination de toutes les formes de vio-lence à l’égard de la femme.
CE MATIN À ALGER
Mise en exploitation de 3 navires de transport de marchandises
Dans le cadre de la mise en œuvre duprogramme de développement du pa- villon maritime national, le ministre desTransports, le Dr Amar Ghoul, prési-dera ce matin à 9h à la Gare maritimedu port d’Alger, la cérémonie de récep-tion et de mise en exploitation de trois (3) navires de trans-port de marchandises «Sedrata, Kherrata et Stidia».
CE MATIN À ROUIBA
Inauguration de la 1
re
stationdu gaz naturel comprimé
Le ministre de l’Energie, M. Youcef  Yousfi, procédera ce matin à partir de 9hà Rouiba (Alger), à l’inauguration de lapremière station du gaz naturel com-primé-carburant en Algérie.
ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
Mébarki à Sétif
Le ministrede l'Enseigne-ment Supérieuret de la Re-cherche Scien-tifique, M. Mo-hamed Me-barki, effectueraaujourd’hui,une visite de tra- vail et d’inspection des projets relevant de sonsecteur dans la wilaya de Sétif.
CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE MON-DIALE DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA
Présentation ce matin du programme de la Radioalgérienne
La Chaîne 3 de la Radio algé-rienne, organise ce matin à partirde 11h au Centre culturel Aïssa-Messaoudi, une conférence depresse pour la présentation duprogramme de la Radio algériennedu 1
er
décembre portant sur la célébration de la Journée mon-diale de la lutte contre le virus du sida .
CET APRÈS-MIDI À BEN AKNOUN
 Journée de sensibilisationau risque sismique
Dans le cadre de l’applicationdu programme de sensibilisationet de prévention dans les milieuxscolaires, la Direction généralede la Protection civile organisecet après-midi à 13h au lycée Amara-Rachid de Ben Aknoun,une Journée de sensibilisation aurisque sismique au profit des étu-diants des lycées d’Alger.
CHALLENGE ARSSELLI DE MOBILIS
100 000 PDV en compétition
Mobilis lance dès au- jourd’hui et jusqu’au22 décembre 2014, leChallenge ARSSELLI,destiné au réseau de vente indirect, ciblantses points de vente gros-sistes (niveau2) et dé-taillants (niveau 3), àtravers tout le territoire national. Plus de 100 000PDV (détaillants et grossistes) seront en compéti-tion pour cette 8
e
édition, pour la vente de crédit viale service de rechargement électronique Arsselli.Les 500 gagnants ayant réalisé le plus grand chif-fres d'affaires Arsselli de leurs catégories (détaillantset grossistes), remporteront de super cadeaux,Dix (10) véhicules à gagner, LED TV, laptop, tablettes,smartphones etc. Ainsi les huit (8) meilleurs gros-sistes de niveau 2 de chaque région et les deux (2)meilleurs PDV recevront des véhicules utilitaires.Pour les détaillants de niveau 3 : 1er prix : un (1) Té-léviseur LED 40 pouces + Récepteur satellite beIN+ Carte beIN sport de 12 mois, 2
e
prix : un laptop, 3
e
prix : un (1) smartphone, 4
e
au 471
e
prix, une tablette+ Sim data.
 
Mardi 25 Novembre 2014
ACTUALITÉ3
DK NEWS
 Vingt-huit candidats à l’émi-gration clandestine, dont cinqétrangers de nationalité syrienne,ont été interceptés par les Garde-côtes aux premières heures de lamatinée de lundi au large d’An-naba, a-t-on appris auprès dugroupement territorial desGarde-côtes.L’une des deux embarcationsde fortune utilisées par ces «har-raga» pour tenter de traverser laMéditerranée avait à son bordune famille syrienne composéedu père, de la mère, de leursdeux enfants de 2 et 4 ans et d’unparent proche, a précisé la mêmesource.Leur barque a été arraisonnée vers une heure du matin, à 26miles au large de la plage de rasEl Hamra, en même tempsqu’une seconde embarcation àbord de laquelle avaient pris place23 personnes âgées de 17 à 46ans, originaires, pour la plupart,de la région d’Annaba, selon lesGarde-côtes qui ont précisé quecette interception a été opérée aucours d’une patrouille de routine.Les 28 candidats à l’émigrationclandestine avaient pris la mer di-manche en fin d’après-midi, vers19 heures, depuis la plage de Sidi-Salem, a encore précisé la mêmesource.Pas moins de 238 personnesont été interceptées au large d’An-naba par des patrouilles desGarde-côtes depuis août dernier,a-t-on rappelé, relevant que c’estla première fois que des ressortis-sants étrangers font partie du lotdes «harraga» arrêtés.
APS
28 émigrantsclandestinsdont 5étrangersinterceptés aularge d’Annaba
CONSTANTINE
Le développementet la modernisationde la Protection civilemis en exerguepar M. El Habiri
La Protection civile connaît «une réelle évolu-tion» avec le développement «significatif» de sesinfrastructures, de ses équipements et de ses ef-fectifs spécialisés, a affirmé lundi à Constantinele directeur général de ce corps constitué, le co-lonel Mustapha El Habiri.Le responsable de la protection civile a pré-cisé, au cours d’une visite d’inspection danscette wilaya, que ses services continuent d’œu- vrer, dans le cadre de la politique de modernisa-tion et de professionnalisation de ce corps, à «as-surer leur présence dans chacune des daïras dupays».Lors de l’inauguration du poste avancé Mon-cef-Abderrahmane, à la zone industrielle«Palma», où active une brigade cynotechnique,la troisième du genre à l’échelle nationale, le co-lonel El Habiri a mis en relief «la politique despécialisation» destinée à combler les insuffi-sances et à «relever les défis imposés par la com-plexité des missions de la Protection civile».De son côté, le sous-directeur de l’informa-tion et des statistiques à la direction générale dela protection civile (DGPC), le commandant Fa-rouk Achour, évoquant la question des revendi-cations socioprofessionnelles des travailleurs dece corps constitué, a rappelé la position de prin-cipe de la DGPC de ne dialoguer «qu'avec les or-ganisations syndicales agrées, ayant une repré-sentativité conforme aux textes régissant leuractivité».S’agissant toujours de l’amélioration deconditions socioprofessionnelles des élémentsde la protection civile, le commandant Achour aindiqué lors d'un point de presse animé enmarge de cette visite que la récente augmenta-tion de salaires dont a bénéficié ce corps entreraen vigueur «dés le mois prochain». Il a égale-ment souligné qu’en 2014, pas moins de 4.200éléments de la Protection de la protection civile,de différents grades, «ont bénéficié d’une pro-motion».Par ailleurs, le commandant Achour a indiquéque la couverture opérationnelle de la protec-tion civile, actuellement estimée à 86 %, attein-dra les 100 % dès l’année prochaine avec la miseen exploitation des nouvelles infrastructures encours de réalisation. Il a annoncé le recrutementde 3.800 nouveaux éléments, dont 30 % serontaffectés dans les wilayas du sud du pays.Le colonel Mustapha El Habiri avait entamé sa visite à Constantine par l’inspection de l’unitésecondaire d’Ain Bensbaâ, dans la commune deHamma- Bouziane, qui sera opérationnelle «dèsla semaine prochaine».Le DGPC s’est également rendu dans la com-mune d’Ain Abid où il a inauguré l’unité secon-daire Tarek-Chouaf, avant d’inspecter, à la nou- velle ville Ali-Mendjeli, l’unité principale Moha-med-Cherif Benattallah.La modernisation et l'indépendance de la Justice doivent êtreindissociables pour jeter les fondements de l'Etat de droit, ontestimé lundi à Alger des députés de l'Assemblée populaire na-tionale (APN) lors de l'examen du projet de loi sur la moderni-sation de la Justice. Après avoir salué le contenu du projet de loi relatif à la mo-dernisation de la justice, présenté par le ministre de la Justice,garde des sceaux, Tayeb Louh lors d'une séance présidée parM. Mohamed Larbi Ould Khelifa, président de l'APN, les dépu-tés ont évoqué certains points en relation directe avec la moder-nisation de la Justice et son indépendance, estimant que ces deuxaspects «doivent être indissociables».Le député Lakhdar Ben Khelaf, du Front de la justice et dudéveloppement (FJD) a déclaré que «le principe d'indépendancede la justice constituait l'un des critères de la bonne gouvernance,de l'Etat de droit et de la démocratie».Il a appelé à une réforme approfondie du système judiciairealgérien qui comporte, selon lui, des lacunes. M
me
NacéraBoudrich du Parti des travailleurs (PT), a estimé que la «moder-nisation et l'indépendance de la Justice sont tributaires l'un del'autre». Selon la députée, «l'indépendance de la Justice contri-bue à la consécration de la démocratie et à la construction del'Etat de droit pour renforcer la confiance du citoyen en la jus-tice». Pour sa part, Mme Fatiha Aouissat, du Front de libérationnationale (FLN) a souligné que la réforme et la modernisationde la justice «vont de pair». Elle a précisé que la modernisationde la justice «doit passer par la mise en place d'un système ju-diciaire compatible avec les valeurs du peuple algérien. Ils'agit également, a-t-elle ajouté, de «mettre à l'abri le magistratdes pressions internes et externes».M
me
Nadia Ihadadène du Front des forces socialistes (FFS) asouligné l'importance de garantir l'impartialité du magistrat,de consacrer le principe d'égalité entre citoyens devant la jus-tice, faciliter l'accès au magistrat et améliorer la performance judiciaire. Le texte de loi vise à «asseoir une base juridique per-mettant d'améliorer la qualité des prestations offertes aux ci-toyens, outre la modernisation des procédures judiciaires à tra- vers, notamment l'optimisation de l'utilisation des nouvelles tech-nologies de l'information et de la communication au volet pro-cédural».
La modernisation et l'indépendancede la Justice indissociables
Le ministre de la Justice, garde desSceaux, Tayeb Louh a affirmé lundi à Al-ger que les systèmes judiciaires étaient ap-pelés à moderniser leurs moyens d'actionet méthodes de gestion, notamment à lafaveur de la généralisation des technolo-gies de l'information et de communica-tion (TIC).Lors de la présentation pour examendu projet de loi relatif à la modernisationde la Justice devant les députés de l'Assem-blée populaire nationale (APN), M. Louha indiqué que «la modernisation de la jus-tice constitue l'un des plus grands défisqui se posent aux pays en développement,notamment dans ce contexte marqué pardes mutations accélérées en matièred'utilisation des TIC».Ces mutations ont un «impact direct»sur la gestion judiciaire, a-t-il précisé rap-pelant que l'Algérie s'attelait, dans le ca-dre du programme de réforme de la jus-tice, à la «modernisation du secteur afinqu'il réponde au mieux aux exigences dudéveloppement, et accomplisse pleine-ment sa mission en garantissant la confi-dentialité des informations».S'agissant du projet de loi comprenant19 articles répartis sur cinq chapitres, leministre a fait savoir que les disposi-tions contenues dans ce texte «ont pourbase juridique le code civil et permettentl'utilisation des techniques électroniquesparallèlement aux techniques tradition-nelles, prévues dans la législation en vi-gueur en matière de notifications, pro-mulgation de mandats judiciaires,échange de pièces et différents docu-ments judiciaires et recours à la visiocon-férence dans les procédures judiciaireset lors des procès».«Parallèlement à la mise en place descadres juridiques pour la modernisationde la justice, le ministère s'attèle à l'éla-boration des procédures techniques quipermettront la concrétisation de ce pro- jet national ambitieux dans les plus brefsdélais», a-t-il ajouté.Le texte de loi vise à «asseoir une base juridique permettant d'améliorer la qua-lité des prestations offertes aux citoyens,outre la modernisation des procédures judiciaires à travers, notamment l'optimi-sation de l'utilisation des nouvelles tech-nologies de l'information et de la commu-nication au volet procédural».Le projet de loi porte sur la certifica-tion électronique et énonce les conditionstechniques requises pour la signature etla certification électroniques.Il prévoit également les dispositionspénales relatives à l'utilisation illégale dela signature électronique.
LOUH :
Moderniser les méthodes d'actiondes systèmes judiciaires
Le projet constitue «la base juridique qui régit le cadre gé-néral de l'utilisation des nou- velles technologies de l'infor-mation et de la communica-tion (TIC) et des supportsélectroniques» dans le do-maine de la justice.Le texte de loi, présentépar le ministre à l'ouverture dela séance, vise «la créationd'un système informatiquecentralisé propre au ministèrede la Justice, en vue de garan-tir l'échange de documentspar courriel et la signature etla certification électroniques,en fixant les conditions re-quises pour que la signatureet la certification électroniquesaient force probante au regardde la loi, outre le recours, du-rant l'information judiciaire,à la visioconférence».Le projet de loi porte éga-lement sur la certificationélectronique et énonce lesconditions techniques re-quises pour que la signatureet la certification électroniquesaient force probante au regardde la loi, ainsi que la respon-sabilité du ministère de la Justice envers les personnesdont il a validé la signature.Le projet de loi qui compte19 articles répartis sur cinqchapitres prévoit égalementles dispositions pénales rela-tives à l'utilisation illégale dela signature électronique.Ce projet de loi s'inscritdans le cadre de la poursuitede la mise en œuvre des re-commandations de la com-mission nationale de réformede la justice, à travers le déve-loppement et la modernisa-tion du système judiciaire.Lors de la présentation dutexte de loi, M. Louh a indiquéqu'il visait à «asseoir une base juridique permettant d'amé-liorer la qualité des prestationsoffertes aux citoyens, outrela modernisation des procé-dures judiciaires à travers no-tamment l'optimisation del'utilisation des nouvelles tech-nologies de l'information et dela communication au voletprocédural».
 
Le projet de loi s'inscritau titre du programme duPrésident de la République,Abdelaziz Bouteflika, visantà intégrer l'utilisation des TICdans le système judiciaire na-tional et à améliorer les pres-tations offertes aux citoyens.
APN
Examen du projet de loisur la modernisation de la Justice
Les membres de l'Assemblée populaire nationale (APN)ont entamé hier l'examen du projet de loi sur la moderni-sation de la Justice, lors d'une séance plénière présidée parLarbi Ould Khelifa, président de l'Assemblée, en présencedu ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh.

Satisfaites votre curiosité

Tout ce que vous voulez lire.
À tout moment. Partout. Sur n'importe quel appareil.
Résiliez à tout moment
576648e32a3d8b82ca71961b7a986505