Desartsonnants

Gilles Malatray

Un lieu donné, espace urbain, périurbain, site naturel, architectural, industriel…
Desartsonnants, promeneur écoutant, invite un résident, ou une tierce personne,
à partager une promenade de concert.
Un rendez-vous est pris à une date et heure donnée.
L’invité décide du moment, du lieu, du parcours, du rythme, de la durée...
Un dialogue s’établit autour des choses vues et entendues, des ressentis, des impressions,
images mentales, spontanées…
Ce parcours est enregistré.
La matière sonore captée in situ sera retravaillée esthétiquement, éventuellement associée
à des photos, écrits, et ensuite installée ici ou là, en prolongement du parcours, enrichi
chaque jour de nouvelles expériences de terrain en duo…
Une œuvre participative, à plusieurs voix, déambulatoire, contextualisée, se construisant
au gré des rencontres et promenades.
Premiers parcours effectuées à Lyon, avec Cécile Grisoni, danseuse Chorégraphe, Patrick
Mathon, treker urbain, Maxime Jardry, poète, preformer, photographe...
En pratique
Une résidence de quelques jours pour
effectuer les promenades, les captations,
les montages...
Un lieu pour installer les sons et médias
relatifs aux promenades

Crédit : Maxime Jardry

© Desartsonnants - Gilles Malatray

Dans le cadre des Parcours Audio Sensibles (PAS), deux premières promenades préfiguratrices, expérimentations de l’espace public lyonnais, en marche, ont eu lieu. Un promeneur et
une promeneuse invités ont donc choisi l’heure, le lieu et l’itinéraire, le rytme, la durée d’une
flânerie en duo. On y a parlé sons, mais aussi… lumières, commenté des gestes, des odeurs,
des cuisines, des ambiances, au gré des paysages traversés, des rencontres, des aléas animant
notre déambulation pédestre… Il y a eu des silences récurrents, naturels, de ceux qui laissent
place à l’écoute, aux sons, au regard… Mais aussi des voix qui dialoguent, questionnent, extrapolent, se souviennent, racontent, souvent en se mettant à l’échelle sonore des ambiances,
en se glissant dans des interstices du paysage en écoute, entre deux sons, deux ambiances.
Des petits larcins, vols discrets de scènes auriculaires de tous les jours, de bribes sonores
captées à l’improviste. Il y a eu une intimité flagrante, connivence en duo, à portée d’oreille.
Sans compter de longues prises de sons, des matières aussi fugaces, intengibles que vivantes,
à reconstruire, à pétrir, à installer… Quasiment à notre insu, s’est installée une douce poésie
des espaces que l’on a pris le temps de savourer, instants suspendus, décalés, surprenants
dans leur apparente trivialité, tissés de subtiles petits riens, aux gré des rythmes urbains.
Il en reste pour moi, une très forte envie d’accompagner encore, de partager, de collecter, de
décliner, de scénographier, d’installer ces Parcours Audio Sensibles ici et là, ailleurs.

Crédit : Maxime Jardry

Crédit : Maxime Jardry

Crédit : Maxime Jardry

© Desartsonnants - Gilles Malatray

© Desartsonnants - Gilles Malatray

Gilles Malatray, artiste créateur sonore, promeneur écoutant, travaille depuis de
nombreuses années autour du paysage sonore. Dans une posture associant des
approches esthétiques, artistiques et écologiques, l’écriture, la composition de paysages
sonores sont fortement liées aux territoires investis, sites, villes, quartiers, espaces
naturels, architectures, et occupent une position centrale dans la pratique désartsonnante.
Curation, formation et interventions artistiques in situ constituent la base de ce travail où
l’écoute reste au centre de toute création et construction.

La marche urbaine comme terrain d’expérience, le contextuel et la sérendipité comme moteurs d’exploration. Des postures inspirées de Guy Debord, l’errance situationnisme et l’approche de constructions esthétiques et politiques(au sens large du terme) - et de Georges Perec, l’écriture littéraire et l’expérience physiquede l’espace, les tentatives d’épuisement d’un lieu…
Entendre, écouter, mais aussi
polysensorielle, synesthésique…

regarder,

toucher,

se

frotter,

approche

sensible,

➢L’environnement sonore, étroitement lié à l’écologie sonore. Sensibiliser,
préserver, améliorer son environnement, l’écoute comme un outil
d’aménagement du territoire...
➢Le paysage sonore, ou la création paysagère esthétique et artistique.Écrire et
composer de nouveaux lieux auriculaires qualitatifs.
➢Le territoire sonore, l’approche culturelle, géographique et la construction
sociale via l’écoute.
➢La place et le rôle du citoyen écouteur/producteur
➢Au-delà de la musique, la façon de vivre, de gérer et de concevoir les sons en
société
➢L’identité sonore...
Desartsonnants s’associe volontiers à d’autres artistes ou aménageurs.Que ce soit à
l’occasion de parcours ou d’installations sonores, les créations transdisciplinaires
permettent la composition d’espaces à « plusieurs voies », avec par exemples des
danseurs, plasticiens, conteurs, urbanistes, slameurs, architectes, paysagistes, designers,
graphistes, poètes...

Écoute in situ (parcours, points d’ouïe, scénophonies…), captations (field recordings),
carnets de croquis, carnets de notes, commentaires in situ, la trace comme outil de
construction…

Sentiers de découverte, promenades sonores à oreilles nues ou avec des dispositifs
embarqués, contés, performés... parcours aménagés,calligraphiés, jeux, sculptures et
mobiliers, scénophonies (mises en scène de points d’écoute, points d’ouïe)...Cartographie
intéractive, carte sensible... Ecoutes installées, programmation liée au paysage sonore,
installations environnementales ponctuelles ou pérennes, land-art, architectures
d’écoute,... Création audionumérique ou multimédia, design sensoriel autour du paysage
sonore, scénographie, expositions, muséographie...

Faire sonner, amplifier, filtrer, exciter les effets, les architectures, révéler les signatures
acoustiques, performances/improvisations, vers un activisme sonore…

Workshops écoles d’arts, de design, d’architecture, universités, structures éducatives et
culturelles... Animations, conférences, rencontres-débats...

De l’extraction brute à la composition de paysages audionumériques, frottements in situet/ou oeuvres de supports, dispositifs délocalisés, rapports et passages de scènes
extérieures/intérieures, réductions/élargissements d’espaces, mises en scènes de lieuxécoutes (scénophonies), installer des sons dans l’espace public, écrire un espace, un
parcours urbain avec des sons…

© Desartsonnants - Gilles Malatray

© Desartsonnants - Gilles Malatray

Parcours Audio Sensible, Minoterie de Narouze, dans le cadre du
Méta-Opéra «La clés des dormants» d’Alain Joule
Parcours Audio sensible, Jardins ethnobotaniques de la Gardie Rousson (Cévennes
Parcours Audio Sensible, Pentes de la Croix-Rouse (1)
Parcours Audio Sensible, Pentes de la Croix-Rouse (1)

Préfiguration 1 - Céline Grisoni, danseuse, chorégraphe
Préfiguration 2- Patrick Mathon, treker urbain

Collectif ABI/ABO, friche RVI (Lyon), CIDB Paris, Parisonic, Fondation de France, Réseau
Écologie Sonore, Aciréne, ‘École d’art fructidor de Chalon sur Saône, Transcultures/City Sonic (Mons/Bruxelles), le Musée des moulages (Lyon), l’Université Lyon2 Lumière, Festival Les
Nuits Sonores (Lyon), SOS-Art (Paris), Ville de Saint-Étienne, Lac des Sapins à Cublize, Parc
d’installations sonores de Neerpelt (Belgique),CNR et CNSMD de Lyon, Nathalie Bou/Ateliers
500, Centre Hospitalier de Chambéry, Festival Sonor/Le Lieu Unique (Nantes), CDMC (Paris),
École d’architecture à Nantes, Rencontre Architecture, Musique et Environnement à Saillan
(Suisse), , GMVL à Lyon,Tempo Real à Florence (Italie), Alte Schmiede à Vienne (Autriche),
Festival Kontacts sonoreS à Chalon/Saône, RES Réseau Environnement Sonore, CIDB à Paris,
CAUE du Rhône, GMVL Lyon, Centre de découverte du son (Cavan), Rencontre du film court
de Madagascar à Tananarive, Friche artistique Lamartine (Lyon), École Supérieure de Design
La Martinière-Diderot à Lyon, École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon à Vaulx-enVelin, Médiathèque d’Auch, Festival Aude Numétique (Carcassonne), Journées du Patrimoine,
Nuit des musées ‘Annecy), Festival Émergence (Toulouse), Festival Electropixel (Nantes), Le
bruit de la neige (Annecy), CRANE LAB (Chevigny), GRAVE (Victoriaville, Canada), ParaKomand’art (Liège, Belgique), école supérieure d’arts et de design d’Orléans, festival Electrochoc
(Bourgoin-Jallieu), MAPRA, Assises Nationales de la qualité de l’environnement sonore (Lyon/
Paris), Education Nationale, Espace 025rjj – Festival Entre chien et Loup (Loupian), Youpi Productions (Dixmont), Galerie Leonardo agostini (Sète),IESA Lyon (Institut Supérieur des Arts)
ESPE (IUFM) de Lyon et Paris, Centre culturel du Braband walon (Belgique), La Minauterie de
Narouze, Un autre chameau (Villefranche de Lauragais), Jardins ethnobotanique de la Gardie
(Alès) Faculté de musicologie et Master sons à limage à Lyon 2, Collectif Si, Le Périsope (Lyon)…

Préfiguration 3 - Maxime Jardry, poète, performer, photographe
Desartsonnants
Artiste sonore
Promeneur écoutant

Friche artistique Lamartine
28, rue Lamartine
69003 LYON
Téléphone : +33 (0)9 53 39 86 41
Portable : +33 (0)7 80 06 14 65

L’ART DU PAYSAGE SONORE
SONOS//FAIRE
ÉCRITS
SONS

Courriel : desartsonnants@gmail.com
http://www.scoop.it/t/les-oreilles-bruissonnantes

© Desartsonnants - Gilles Malatray

© Desartsonnants - Gilles Malatray

Affichage en écoute
Festival City Sonic - Mons - Belgique

Parcours
Signalétique

Affichage en écoute
© Desartsonnants - Gilles Malatray

© Desartsonnants - Gilles Malatray

Parcours sonore au Klankenbos de Neerpelt - Belgique

Parcours d’écoute - Point d’ouïe - Bancs d’écoute
Festival RVBN - Installation paysage sonore «Rien que pour les oreilles» - Bron

points d’ouïe
Bancs d’écoute

Installation «Son et espace public - Workshop école d’art et Design d’Orléans
© Desartsonnants - Gilles Malatray

© Desartsonnants - Gilles Malatray

Promeneur écoutant

© Desartsonnants - Gilles Malatray

© Desartsonnants - Gilles Malatray

Calligraphies
Sonores
Scénophonies

Paysage et calligraphies sonores - Gilles Malatray/Desartsonnants - Nathalie Bou

© Desartsonnants - Gilles Malatray