Vous êtes sur la page 1sur 26

FAIT DU JOUR

El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 7 janvier 2010


N° 5835 - Vingtième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com
Après la tentative
d’attentat sur le vol
Amsterdam-Detroit,
Obama tance la CIA P. 13

ALGÉRIE-ESPAGNE LA GRÈVE DES TRAVAILLEURS DE LA SNVI DE ROUIBA FAIT TACHE D’HUILE


Sortir
de l’impasse
La contestation gagne
la zone industrielle
●Les travailleurs d'autres
unités sont sortis
Le président Abdelaziz
Bouteflika entame aujourd'hui
manifester avec leurs
une visite officielle de deux camarades de la SNVI
jours à Madrid. Celle-ci s'ins- ●Un impressionnant
crit, selon un communiqué ren-
du public hier soir par la prési-
dispositif de sécurité a
dence de la République, «dans été déployé pour
le cadre de la tenue de la 4e ré- dissuader les
union de haut niveau en vertu
du Traité d'amitié, de bon voi-
manifestants de marcher
sinage et de coopération signé sur la ville de Rouiba.
entre l'Algérie et l'Espagne le a tension monte et la protestation
8 octobre 2002 à Madrid». A
cette occasion, ajoute-t-on, le
chef de l'Etat coprésidera avec
L fait tache d'huile dans la zone
industrielle de Rouiba : quelque
2000 travailleurs de la SNVI et de
le président du gouvernement plusieurs autres unités de ladite zone
espagnol, José Luis Rodriguez ont marché hier matin sur la ville. Ils
Zapatero, le sommet bilatéral ont été bloqués à l'entrée de Rouiba,
qui «procédera à un examen juste devant l'usine de Coca-Cola, où
exhaustif des relations bilaté- a été dressé un insurmontable mur des
rales et des perspectives de forces antiémeute. Bouclier et

PHOTO : EL WATAN
leur développement dans les matraque à la main, les policiers res-
différents domaines de taient impassibles sur la limite faite à
la coopération». la foule des manifestants.
(Suite page 5) Zine Cherfaoui (Suite page 3) Kamel Omar

DEMAIN DANS
APRÈS UN STAGE EN DEUX PHASES AU CASTELLET (TOULON) EL WATAN WEEK-END

L’EN S’ENVOLE AUJOURD’HUI POUR LUANDA


●Les Verts ont terminé leur
préparation en France et Saâdane
appelle les Algériens à leur faire
confiance
●Abdelmalek Ziaya a signé, hier à
Marseille, un contrat de deux ans
avec l’Ittihad de Djeddah.
près une préparation de deux semaines scindée
A en deux phases, effectuée au centre de prépa-
ration Le Castellet à Toulon (sud de la France),
l’équipe nationale de football se rendra aujour-
d’hui à Luanda (capitale angolaise) pour participer
à la CAN.
L’entraîneur Rabah Saâdane appelle les Algériens
à faire confiance à cette équipe qui s’est qualifiée
PHOTO : EL WATAN

brillamment au Mondial. Par ailleurs, Ziaya a


signé, hier à Marseille, un contrat de deux ans au
profit de l’Ittihad de Djeddah (Arabie Saoudite).
(Lire en page 27) K.Y.
Publicité
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 2

L’ACTUALITÉ

GRANDS SCANDALES FINANCIERS LUTTE ANTITERRORISTE


ET GÉNÉRALISATION DE LA CORRUPTION EN KABYLIE

Le RCD intrigué par Gaïd Salah préside


une réunion régionale
la passivité de la justice à Tizi Ouzou
e chef d'état-major de l'ANP, Ahmed Gaïd Salah, s'est rendu
●Le ministre de la Justice est interpellé sur la publication des décisions
de la Cour suprême et du Haut conseil d’Etat. L hier à Tizi Ouzou. Selon certaines sources, Ahmed Gaïd Salah
a présidé une importante réunion des hauts responsables de
l'armée dans la région. Cette rencontre a eu lieu au siège du secteur
militaire et a regroupé des représentants des forces de sécurité dans
e phénomène de la cor-

L ruption et les grands


scandales financiers in-
téressent enfin les députés de
les wilayas de Boumerdès, Bouira et Tizi Ouzou, mais aucune infor-
mation n'a filtré sur les résolutions de cette réunion. Nos sources
précisent seulement que le chef d'état-major de l'ANP aurait fait le
point avec ses collaborateurs sur les dernières opérations des forces
l'opposition. Intrigué par la de sécurité dans le cadre de la lutte antiterroriste. Il aurait, ajoute-t-
passivité de la justice face à on, évoqué l'évaluation du dernier plan de sécurité mis en exécution
ce grand mal dont la presse dans les trois wilayas précitées, tout juste après le mois de septembre
nationale fait ses choux gras 2009. Il aurait donné également certaines orientations allant dans le
ces derniers mois, le RCD dé- sens du renforcement de la stratégie de lutte antiterroriste, notam-
cide d'interpeller le ministre ment après la recrudescence, ces derniers jours, de l'activité des isla-
de la Justice, garde des mistes armés en Kabylie. Rappelons, par ailleurs, que dimanche
Sceaux, Tayeb Belaïz. En ef- dernier, un ingénieur, exerçant au niveau de la société canadienne
fet, le député de Tizi Ouzou, SNC Lavallin, chargée de la réalisation de la station de traitement
Hakim Sahab, a adressé, lun- des eaux du barrage de Koudiate Acerdoune, a été enlevé par un
di dernier, une question orale groupe armé à Djebahia, dans la
au premier responsable de la wilaya de Bouira. Dès lors, les
justice lui demandant de forces de sécurité ont enclenché
Le chef d’état-major
rendre public le bilan des une opération de ratissage dans de l’ANP aurait fait
scandales financiers ayant les forêts environnantes. le point avec ses
touché les grands projets lan- Mais jusqu'à hier, l'otage n'a pas collaborateurs sur
cés ces dernières années dans donné signe de vie. Trois jours au- les dernières
le pays. «Les citoyens s'inter- paravant, un attentat à la bombe a
rogent sur les raisons du si- fait quatre blessés parmi les mili- opérations des
lence de la justice face à la taires qui étaient en ratissage dans forces de sécurité
PHOTO : H. LYÈS

généralisation de la corrup- les maquis de Tifrit N'Ath El dans le cadre de la


tion qui siphonne les budgets Hadj, commune d'Akerrou, dans lutte antiterroriste
colossaux consacrés à la réa- la daïra d'Azeffoun, wilaya de Tizi
lisation des grands projets. Ouzou. La venue du général-ma-
Ils se demandent également jor, Ahmed Gaïd Salah, en Kabylie s'annonce, sans doute, comme un
pourquoi il n'y pas eu d'en- automatiquement, comme le se nationale, tel le scandale de suivre tout un processus avant signe avant-coureur pour des opérations d'envergure dans la région
quêtes sérieuses et approfon- stipule la loi, pour ouvrir des la Générale des concessions d'atterrir sur le bureau de afin de préparer une riposte aux hordes intégristes. Ainsi, avec le
dies pour déterminer les vrais enquêtes sur les grands scan- agricoles (GCA) et, plus ré- Tayeb Belaïz. Elle devra être, coup de filet réalisé, la semaine dernière, par les éléments des unités
responsables sur cette situa- dales ?», demande-t-il. Pour- cemment, celui de l'autoroute en premier lieu, examinée par spéciales de l'ANP à Aït Touddert, dans la daïra de Ouacifs, à 40 km
tion et quelles sont les raisons suivant, M. Sahab se deman- Est-Ouest, sont restées sans le bureau de l'APN qui doit au sud-est du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, d'autres forêts
qui font que la corruption de si les autorités, en suite. Les parlementaires, ha- juger si elle est recevable susceptibles de servir de lieux de transit ou de repli aux groupes ter-
touche à tous les projets et particulier le ministère de la bilités par la loi à demander dans la forme. De plus, la ré- roristes seront certainement passées au peigne fin par les forces de
avec beaucoup de facilité», Justice, n'auraient pas instruit l'ouverture des enquêtes sé- ponse risque d'être retardée sécurité. Notons, en effet, qu'à Aït Touddert, où trois islamistes ar-
souligne l'élu du RCD dans les juges de ne pas intervenir rieuses sur la question, n'ont puisqu’elle est tributaire de més ont été abattus, des militaires sont toujours sur place étant donné
l'introduction de sa question, devant cette situation. «Le mi- pas encore réagi. l'agenda du ministre : la pro- que des informations font état de la présence d'un groupe terroriste,
élaborée conformément à nistère de la Justice a-t-il de- Ils se sont contentés de grammation des réponses des dont figure un chef du GSPC, qui s'est retranché dans les grottes
l'article 134 de la Constitu- mandé aux juges de n'entre- simples dénonciations qui ne membres du gouvernement d'Iguensafene. Au sud-est de la wilaya de Boumerdès, les troupes de
tion et les articles 68, 69, 70 prendre aucune poursuite sont pas en mesure de gêner aux questions des députés se l'ANP maintiennent toujours la pression sur les maquis terroristes.
et 71 de la loi organique rela- judiciaire sans l'aval de la tu- les corrompus et les corrup- fait toujours en fonction de Lundi dernier, des militaires en opération de ratissage sont tombés
tive au fonctionnement de telle ?», s'interroge-t-il. En teurs. La question de Hakim leur disponibilité. nez à nez avec un important groupe terroriste sur les monts de Sidi
l'APN et sa relation avec le posant cette question, Hakim Sahab pourrait donner l'occa- Hakim Sahab interpelle éga- Ali Bounab, près de la localité de Timizrit.
gouvernement. Sahab relève également les sion au ministre de la Justice lement le ministre de la Justi- Les échanges de coups de feu, qui ont duré plusieurs heures, se sont
La question de Hakim Sahab défaillances dans les enquêtes d'informer l'opinion publique ce sur un deuxième sujet rela- soldés par l'élimination d'un terroriste et quatre militaires blessés.
porte en particulier sur l'in- judiciaires lancées. Des pro- nationale sur ces questions et tif à la publication des Depuis, des renforts de l'ANP ratissent en continu cette zone fores-
différence de la justice face à cédures judiciaires à l'issue de révéler les résultats des en- décisions de la Cour suprême tière qui sert de lieu de repli aux activistes armés. Enfin, notons que
des crimes financiers qui dé- desquelles «seuls des subal- quêtes lancées. et du Haut-Conseil d'Etat. c'est la deuxième visite de Gaïd Salah à Tizi Ouzou, en six mois, et
frayent la chronique. «Pour- ternes sont condamnés». De Toutefois, on ne sait s'il y Des décisions qui, selon lui, ce, après celle effectuée, le 18 juillet 2009, au lendemain de l'attentat
quoi le procureur de la Répu- nombreuses affaires de cor- aura réponse et quand. Car ne sont pas accessibles à tout terroriste qui a coûté la vie à un militaire dans la localité de Tabar-
blique ne s'autosaisit-il pas ruption évoquées par la pres- cette question devra d'abord le monde. Madjid Makedhi koukt, aux portes de la ville de Tizi Ouzou. Hafid Azzouzi
Publicité
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 3

L’ACTUALITÉ

LA GRÈVE DES TRAVAILLEURS DE LA SNVI DE ROUIBA FAIT TACHE D’HUILE

La contestation gagne la zone industrielle chaine action sera plus radicale.»


Suite de la page 1
Dans la foule, nous avons vu des tra-
e premier choc entre la foule et vailleurs de Mobsco aux côtés de

L les forces de l'ordre a fait 3 bles-


sés légers parmi les travailleurs.
L'un d'eux a été évacué à l'hôpital de
ceux de la SNVI, et des syndicalistes
nous ont cité Cammo, Tameg, Bati-
cim, Hydroaménagement, ENAD et
la ville suite à des blessures à la jam- MAGI entres autres entreprises dont
be. Excepté cet incident, la manifes- les travailleurs ont rejoint les rangs
tation s'est déroulée dans le calme et de la contestation. «Toutes les entre-
les travailleurs dénoncent «une ten- prises publiques de cette zone adhè-
tative de manipulation de quelques rent à la grève. Il y a des travailleurs
voyous qui ont essayé de s'infiltrer qui ont pu sortir manifester et il y en
parmi nous pour dévier notre ac- a qui n'ont pas pu le faire. Soit par
tion». Dissuadés de marcher plus peur, soit ils sont intimidés. Nous-
loin dans la ville, les manifestants se mêmes avons été destinataires de
sont arrêtés à ce niveau, préférant ne questionnaires de la part de la direc-
pas laisser faire déborder leur ac- tion sur ces journées de grève. Notre
tion. «Nous ferons tout pour conti- action est assimilée à un abandon de
nuer à manifester dans le calme, poste, mais cela ne nous impression-
même si nous sommes malmenés. ne pas», nous disent les travailleurs
Notre mouvement est juste, il se doit
de la SNVI. Tous les manifestants
d'être pacifique», nous lance-t-on
avec qui nous avons discuté sont
dès notre premier contact avec les

PHOTO : EL WATAN
manifestants. Ceci en guise de ré- unanimes à dénoncer l'insuffisance
ponse à l'impressionnant dispositif de leurs salaires et la nouvelle loi de
de sécurité déployé sur la route em- départ à la retraite. «Nous considé-
pruntée par les marcheurs. Car pas rons les décisions prises lors de la
moins d'une quarantaine de véhi- dernière tripartite comme étant
cules de police, dont des fourgons de Manifester dans le calme, tel est le slogan des travailleurs grévistes nulles et non avenues. Nous récla-
transport des forces antiémeute, mons une augmentation conséquen-
étaient stationnés le long de cet axe. autres slogans : «Halte au sabotage Sidi Saïd les empêchaient d'accom- Khalifa suite au dépôt de l'argent du te des salaires et le droit de partir à
Un syndicaliste rencontré sur place de la SNVI», «Où va la SNVI ?» et pagner le mouvement dès le début syndicat dans ses banques pèse la retraite quand nous sentons que
nous a déclaré que l'effet boule de «La vie est chère, non aux salaires ou de l'initier. Ils ont même été ins- beaucoup dans ses prises de déci- nos forces sont sérieusement ré-
neige ne s'est pas limité à la zone in- de misère». Les manifestants scan- truits d'œuvrer de sorte à contenir la sion. Les décideurs le tiennent et le duites. Nous travaillons dans des
dustrielle de Rouiba, mais s'est daient des slogans hostiles aux pou- foule. Ce qu'ils ont fait durant les font chanter ; le monde du travail et conditions qui ne nous permettent
«étendu à d'autres régions du pays voirs publics et à la centrale syndica- trois premiers jours en invitant les l'opinion publique en général l'ont pas de tenir jusqu'à 60 ans. A moins
avec l'adhésion des travailleurs des le qu'ils accusent de les avoirs livrés travailleurs à reprendre l'activité et définitivement classé», déclare un que le gouvernement aimerait nous
autres unités de la SNVI dans di- au diktat du gouvernement. Ils ont en leur promettant de régler leurs autre. Son camarade atténue un peu
agrémenté leur action de chants pa- problèmes. Mais avec l'ampleur qu'a ses déclarations en concédant : «S'il emmener d'ici tout droit au cimetiè-
verses localités comme Hussein re», exprime un animateur du mou-
Dey, Sidi Moussa, Annaba et triotiques et de l'hymne national prise la protestation, ils n'avaient vient ici, ce doit être pour nous pré-
pour dire tout leur «souci de préser- plus qu'à suivre s'ils ne voulaient pas senter des excuses.» Un autre rap- vement. Un avis que partagent les
Tiaret». Pour empêcher le mouve- responsables du syndicat d'entrepri-
ment de prendre plus d'ampleur, les ver le pays de toute décision ou ac- perdre totalement ce qui leur restait pelle : «Nous avons commencé par
tion nuisible». Mais c'est surtout «El de crédibilité. «Nous ne voulons pas un rassemblement des cadres syndi- se, comme Zetoutou et Messaoudi,
forces de sécurité ont dressé un bar- pour qui toute revalorisation des sa-
rage à Reghaïa et dissuadé les tra- Djeich, Echaâb maâk ya SNVI» (le de Sidi Saïd ici, il lui suffit de nous caux devant le siège de l'union loca-
peuple et l'armée sont aux côtés de la avoir vendus», nous disaient des tra- le de Rouiba. Nous devions ensuite laires passe inévitablement par
vailleurs de Anabib qui voulaient re-
SNVI) et «Oulach smah oulach» vailleurs très en colère contre le pa- aller nous rassembler devant le siè- l'abrogation de l'article 87 bis du
joindre la manifestation. «Les forces
de l'ordre les ont bloqués juste de- (pas de pardon - qui est un slogan tron de l'UGTA. ge de la centrale syndicale à Alger, code du travail qui rend ineffectives
vant leur usine. Ils adhèrent eux aus- hérité de la révolte de Kabylie de Un manifestant ajoute ironiquement mais Sidi Saïd nous a carrément in- les augmentations.
si au mouvement, ils n'ont malheu- 2001) qui revenaient plus souvent. : «Voilà la ‘victoire des travailleurs’ terdit d'organiser cette manifesta- Vers 14h, les manifestants se sont
reusement pas pu être parmi nous Hier, les syndicalistes locaux de pour reprendre les propos qu'il ont tion prévue pour le 20 décembre dispersés dans le calme en se don-
aujourd'hui. Mais ça viendra», ajou- l'UGTA étaient aux côtés des tra- tenus à l'issue de la dernière tripar- dernier. En réaction à cela, nous nant rendez-vous pour aujourd'hui.
te notre interlocuteur. Dans les alen- vailleurs dans la rue. Ce sont eux tite» pour qualifier les accords pas- avons décidé d'agir à notre niveau «Nous allons poursuivre la grève et
tours de l'endroit où était cernée la qu'on a vus aux premiers rangs et sés avec le gouvernement en dési- de manière graduelle : grève, ras- tout faire pour amplifier le mouve-
foule, un impressionnant dispositif dans la foule parlant aux manifes- gnant la foule qui criait sa colère. semblement devant la SNVI, blocage ment jusqu'à ce que le gouvernement
de sécurité a été déployé. Sur les tants. Les freins que leur avaient mis «Nous ne sommes pas dupes. Nous de la RN5 et marche sur Rouiba suc- réponde positivement à nos revendi-
banderoles, on pouvait lire, entre leurs chefs dans l'organisation de savons que sa citation dans l'affaire cessivement en quatre jours. La pro- cations», nous dit-on. K. O.

SELON UNE ENQUÊTE DE L'ONS SUR L'EMPLOI TAMLOUKA


(GUELMA)
Le taux de chômage atteint 10,2% Des jeunes
●Le chômage touche davantage les femmes et les jeunes. bloquent
L e taux de chômage s'élève à 10,2% au qua-
trième trimestre de l'année 2009, a indiqué,
chez les jeunes. La population active a atteint
quant à elle 10,544 millions personnes tandis
mandeur d'emploi sur deux. La quête d'un poste
de travail dure plus de deux ans pour 531 000
la RN102
hier, le directeur général de l'Office national des que la population active occupée s'est établie à d'entre eux. Un groupe de jeunes à Tamlouka, commune
statistiques (ONS), Mounir Khaled Berrah, lors 9,472 millions personnes, souligne l'ONS. Le L'enquête de l'ONS est basée sur un échantillon située au sud-ouest de la ville de Guelma, a
d'une conférence de presse qu'il a animée au privé est devenu le principal pourvoyeur d'em- de 15 000 ménages répartis sur le territoire na- fermé hier matin la RN102, axe routier re-
siège de cet organisme. L'ONS, qui a réalisé une plois puisque deux personnes occupées sur trois tional. Elle a été effectuée la dernière semaine liant Tamlouka à Aïn Beïda, plus exacte-
enquête nationale sur l'emploi et le chômage au exercent dans ce secteur, qui compte 6,236 mil- d'octobre 2009. M. Berrah a signalé que pour ment à la sortie sud de la ville, au lieu-dit
mois d'octobre dernier, précise qu'au sens du lions d’employés. Cette situation concerne plus l'ONS, qui s'appuie sur les critères établis par le Oued El Maleh.
Bureau international du travail (BIT), la popula- de 68% des hommes occupés. BIT, «toute personne qui a travaillé pendant Cette action revendicative est motivée, se-
tion sans emploi est estimée à 1,072 million de Cependant, le secteur public emploie 50,5% des une heure lors de la semaine de référence est lon des sources concordantes, par des de-
personnes, soulignant qu'une baisse a été femmes occupées. Selon l'ONS, «la structure comptabilisée» comme étant une personne oc- mandes d'emploi formulées en direction de
constatée par rapport à 2008. Le chômage de l'emploi, selon le secteur d'activité, montre cupée. Les femmes au foyer, les étudiants ainsi la base vie de Sonatrach et qui sont restées
touche davantage les femmes et les jeunes. Le la prépondérance du secteur tertiaire (commer- que les retraités ne sont pas inclus dans la popu- lettre morte malgré les promesses verbales
taux de chômage chez la gent féminine dépasse ce, services, administration) qui emploie plus lation active, a-t-il noté. des autorités locales. Les jeunes de Tam-
les 18% contre seulement 8,6% chez les de la moitié de la main-d'œuvre totale (56,1%), Il a reconnu toutefois que «le système national louka ont eu vent, il y a quelques jours,
hommes. Trois chômeurs sur quatre, soit suivi par le BTP (18,1%), l'agriculture (13,1%) de statistiques doit être renforcé». Il a souligné nous dit-on, d'un éventuel recrutement,
73,4%, sont âgés de moins de 30 ans et 86,7% et enfin l'industrie (12,6%)». que les chiffres officiels n'ont pas toujours été hors commune, par la base de Sonatrach en
ont moins de 35 ans. Les indications de l'ONS démontrent encore «roses», rappelant que le taux de chômage attei- question. Cette information n'a fait qu'atti-
Ces chiffres confirment le constat du Fonds mo- une fois la prédominance de l'emploi précaire. gnait 27% en 2001 avant de baisser progressive- ser le mécontentement des jeunes chô-
nétaire international (FMI) qui avait déjà soule- Ainsi, seuls 33,1% des occupés sont des salariés ment pour s'établir à 10,2% en 2009. meurs, précisent nos interlocuteurs.
vé le problème relatif au taux de chômage élevé permanents. Le chômage s'éternise pour un de- Nora Boudedja Karim Dadci
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 4

L’ACTUALITÉ

LA MÉFIANCE S’AMPLIFIE CONTRE LE TRAITEMENT DE SKIKDA


LA GRIPPE A (H1N1) Intoxication
Une vaccination qui fait peur…
a campagne de vaccination
collective
à Orascom
L contre la grippe A(H1N1),
entamée depuis une semai- lus de 100 travailleurs d'Orascom Ocia ont été intoxiqués et
ne, semble faire face à une forte
résistance. Le doute sur la sécuri-
té du vaccin a fait que de nom-
P une trentaine d'entre eux n'ont pu rejoindre hier leur poste de
travail sur les chantiers. Les employés, des Algériens pour la
plupart, souffrant de maux de tête et de vomissements, ont été aus-
breuses personnes ont préféré ne cultés sur place par le médecin de l'entreprise.
pas se faire vacciner. Le décès du Des échantillons du repas de mardi ont été emportés par la police
médecin de l'hôpital de Sétif a scientifique pour les besoins de l'enquête, et on laisse entendre que
nourri davantage les rumeurs sur le poisson serait à l'origine de cette intoxication. Pour rappel, Oras-
ce vaccin et provoque une véri- com Ocia, une filiale d'Orascom, opère comme sous-traitant et
table psychose. Faut-il ou non se s'occupe du génie civil dans le cadre de la construction du méga-
faire vacciner contre la grippe train GNL, construit actuellement par KBR au niveau de la plate-
A ? Pour de nombreuses per- forme pétrochimique de Skikda. K. Ouahab
sonnes, les femmes enceintes et
le corps médical notamment, les
premiers concernés par cette pre- MAÂTKAS (TIZI OUZOU)
mière phase de vaccination, la
Des malfaiteurs

PHOTO : M. SALIM
réponse est non. Depuis le lance-
ment de la campagne de vaccina-
tion du personnel de santé des
secteurs publics, parapublics et
privés, il y a une semaine, le taux
arrêtés par leur victime
de personnes vaccinées n'a Malgré les assurances de l’OMS, les populations affichent encore leur méfiance acketté lundi dernier sur la route, un commerçant de Souk El
même pas atteint 1% sur le terri-
actualiser au fur et à mesure. Il femmes enceintes et des enfants ladies infectieuses. Le Pr Mesbah
R Tenine, dans la daïra de Maâtkas, à une trentaine de kilomètres
au sud de Tizi Ouzou, a réussi lui-même, hier, avec l'aide de ses
toire national sur un effectif de
300 000. Ce qui montre la mé- note également l'absence de don- avec ce produit précis. D'autant a tenu à expliquer que «l'adju- amis et de sa famille, à mettre la main sur ses agresseurs. Ayant
fiance vis-à-vis de ce produit qui nées chez les femmes enceintes, que cette catégorie de personnes vant est utilisé depuis 20 ans noté la marque de la voiture des assaillants le jour de l'agression, le
a suscité la polémique depuis son chez les enfants de moins de peut, à titre préventif, être vacci- dans le monde. Il multiplie l'effi- commerçant a aperçu ces derniers dans la ville de Maâtkas, dans
arrivée en Algérie, au début du 3 ans et les enfants et adolescents née avec un vaccin sans adju- cacité du vaccin et permet l'après-midi d'hier. Il a aussitôt accouru pour avertir ses proches
mois de décembre 2009. Mais, il âgés de 10 à 17 ans. Très peu de vant. d'avoir rapidement la meilleure qui ont «cueilli» les malfaiteurs à la sortie de la ville. Ligotés, ils
faut dire que cette méfiance est données pour les autres enfants. Du point de vue du Pr Mesbah, protection possible». Il signale ont été remis à la sûreté de daïra.
aujourd'hui mondiale. Dans les Il est clairement dit le vaccin directeur de la prévention au mi- que l'OMS n'a trouvé aucun effet Un élément de la bande a cependant réussi à prendre la fuite, a-t-on
pays européens, le même scéna- «adjuvanté» provoque plus d'ef- nistère de la Santé et infectio- direct ou indirect des adjuvants appris. L'agression de ce commerçant sur la route alors qu'il se ren-
rio a été constaté dès le lance- fets indésirables que celui sans logue, ce vaccin est sans danger : sur la santé des personnes vacci- dait au marché hebdomadaire à bord de son camion n'est pas un
ment de la vaccination. Une en- adjuvant. Pourquoi alors le grou- «Ce vaccin a été préqualifié par nées. A propos du décès du mé- acte isolé dans une localité qui continue de se débattre dans un cli-
quête concernant les femmes pe stratégique consultatif d'ex- l'OMS. Il ne présente aucun dan- decin de Sétif, le Pr Mesbah esti- mat d'insécurité. Amar Ikkour
enceintes dans ces pays a montré perts (SAGE) sur la vaccination ger. Il a été homologué dans son me qu'il n’a aucun lien avec la
de l'OMS recommande-t-il for- pays d'origine, le Canada, en oc- vaccination contre la grippe A,
que les deux tiers ont refusé de se
faire vacciner, d'autant que ce tement la vaccination des tobre 2009 et a été autorisé à être mais «les résultats de l'autopsie ACCIDENTS
femmes enceintes, même avec mis en vente. Plus de 20 millions peuvent le confirmer ou l’infir-
vaccin n'a pas été testé sur les
femmes enceintes. un vaccin adjuvanté ? Quelles de doses ont été utilisées dans le mer», a-t-il soutenu. A noter que DE LA CIRCULATION
sont les preuves scientifiques monde», a-t-il déclaré, hier ma- le vaccin en question a été utilisé
Le laboratoire britannique GSK,
puisque c’est de son produit dont
il s'agit en Algérie, a lui-même
que peut avancer l'OMS sur la
non-dangerosité de ce produit
tin, à la Chaîne III de la Radio
nationale, tentant de rassurer la
dans plus de 10 pays, dont le Ma-
roc qui lancé sa campagne de
57 morts et 567 blessés
précisé, dans le texte intégral de
la notice officielle canadienne du
sur la maman et le fœtus alors
que le fabricant du vaccin lui-
population et l'invitant à se faire
vacciner. Car, il précise que la
vaccination début décembre
2009. A noter que ce vaccin a en une semaine
produit Arepanrix, que les don- même recommande indirecte- vaccination demeure la meilleu- deux composantes comprenant
inquante-sept personnes sont décédées et 567 autres ont été
nées cliniques sont limitées et à ment la non-vaccination des re arme pour lutter contre les ma- un antigène immunisant H1N1
(en suspension) et un adjuvant Cdécembre
blessées suite à 333 accidents de la circulation survenus du 30
2009 au 5 janvier 2010 à travers le territoire national, a
LA GRÈVE DES PRATICIENS SPÉCIALISTES AS03 (émulsion d’huile dans
l'eau). La composante antigène indiqué hier un bilan de la Gendarmerie nationale. Les unités de la
Gendarmerie nationale ont enregistré une baisse de 5 accidents par
DIVERSEMENT SUIVIE À JIJEL de ce vaccin est un virus mono-
valent, inactivé, purifié, frag- rapport à la précédente période.
Le nombre de décès a également baissé de 8 cas et celui des blessés
La grève des praticiens spécialistes, à laquelle a cins spécialistes qui ont observé hier, première menté à l'aide d'un détergent et
de 48, indique la même source. La Gendarmerie nationale ex-
appelé le Syndicat national des praticiens de san- journée de débrayage, un piquet de grève de cultivé dans des œufs. Il est aussi
plique que la perte de contrôle du véhicule demeure la cause prin-
té publique (SNPSP), a été diversement suivie au 2 heures entre 9h et 11h. Il nous précise que le ser- indiqué qu'un prototype de vac-
niveau des différentes structures sanitaires de la vice minimum est assuré et que toute urgence est cin avec l'adjuvant AS03 (Pre- cipale de ces accidents avec 68 cas, l'excès de vitesse avec 48 ainsi
wilaya de Jijel. Si au niveau du chef-lieu de wilaya, prise en charge. Pour ce qui est de l'EPH d'El Milia, panderix) a été mis au point au que les dépassements dangereux avec 29 cas et l'imprudence des
elle semble avoir suscité une large adhésion, au les différents corps ont eux aussi diversement ob- cours de la période pré-pandé- piétons avec 31. Selon le bilan de la Gendarmerie nationale, la wi-
niveau d'El Milia, elle l'a été à un peu plus de la servé la grève. Ainsi, pour ce qui est des dentistes, mique au moyen d'une souche laya d'Oran a enregistré le plus grand nombre d'accidents mortels
moitié, alors qu'à Taher, selon une source médica- le taux avancé est de 100%, alors que pour les mé- H5N1 et homologué pour l'uti- avec 15 accidents, suivie des wilayas de Sétif et Batna 14 accidents
le, elle n'a pas été suivie. Ainsi, selon le docteur decins spécialistes et les pharmaciens, il se situe lisation dans l'Union européen- chacune, Tipaza et Alger 13 accidents chacune, ainsi que les wi-
Bensid de l'établissement public hospitalier (EPH) autour de 50%, donnant ainsi une moyenne de ne, en Australie et dans d'autres layas de Ouargla, Blida et Médéa qui ont enregistré 12 accidents
de Jijel, il a été enregistré l'adhésion de 34 méde- 52% au niveau de cet EPH. Fodil S. pays. Djamila Kourta chacune. APS
Publicité
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 5

L’ACTUALITÉ

LE PRÉSIDENT BOUTEFLIKA EN VISITE AUJOURD'HUI EN ESPAGNE

Sortir les relations algéro-espagnoles


de l'impasse siront l'opportunité pour se dire les
Suite de la page 1 quatre vérités en face. Le pragmatis-
e son côté, la presse madrilène me économique et le bon sens vou-

D croit savoir que le chef du gou-


vernement espagnol, José
Luis Rodriguez Zapatero, évoquera
draient que l'Espagne entreprenne
sans plus attendre d'aplanir les diver-
gences liées notamment au conten-
avec le chef de l'Etat algérien plu- tieux sur les prix du gaz et à la ques-
sieurs dossiers d'actualité parmi les- tion de la distribution des produits de
quels figurent en premier lieu ceux Sonatrach dans la péninsule ibérique.
liés à la lutte contre le terrorisme au Les oppositions manifestées jusque-
Sahel – récemment des ressortissants là par la partie espagnole aux do-
européens, dont trois Espagnols, ont léances exprimées par Sonatrach sont
été pris en otages par un groupe d'Al d'ailleurs, de l'avis de nombreux spé-
Qaîda au Maghreb islamique –, au cialistes de l'énergie, tout aussi infon-
conflit du Sahara occidental, à l'im- dées que celles ayant accompagné la
migration clandestine et à la coopéra- décision des Algériens de développer
tion énergétique. seuls le projet intégré de Gassi Touil.
M. Zapatero qui préside, depuis le Le Tribunal international arbitral,
début du mois, l'Union européenne, siégeant à Genève (Suisse), confir-
devrait aussi évoquer avec le prési- mera d'ailleurs la justesse des déci-
dent Bouteflika la problématique de sions du groupe Sonatrach. Zapatero
la relance de l'UPM, une structure a, en tout cas, tout intérêt aujourd'hui
qui est toujours à la recherche d'un à ce qu'un groupe comme Sonatrach

PHOTO : DR
secrétaire général. investisse davantage dans son pays.
Il n'est pas inutile de préciser que cet- Ce n'est pas tout.
te visite intervient à un moment où Concernant le Sahara occidental, nul
les relations algéro-espagnoles sont Plusieurs dossiers sur la table des discussions, en premier lieu ceux liés à la lutte contre le terrorisme n'est sans savoir qu'Alger reproche à
loin d'être à leur meilleur niveau en Madrid son double langage qui en
raison notamment des nombreux li- sondages en raison de l'incapacité de tel état de délabrement que de nom- lieu, donc, d'espérer un avantage de réalité cache mal un soutien à la posi-
tiges qui opposent les deux pays sur son gouvernement à trouver des solu- breux experts s'interrogent même sur la rencontre du président algérien tion marocaine. Sur ce point particu-
le dossier du gaz et la question du Sa- tion à la grave récession qui affecte la capacité de l'Exécutif espagnol à avec le chef du gouvernement espa- lier comme sur les autres dossiers, il
hara occidental. Celle-ci a lieu aussi l'économie espagnole. Fait révélateur satisfaire les priorités qu'il s'est gnol ? Difficile à dire. semble aussi que le gouvernement
dans un contexte où José Luis Rodri- de cette perte de confiance auprès de fixées depuis qu'il a accédé à la prési- Zapatero doit faire davantage l'effort
guez Zapatero – qui, faut-il aussi le la population : sa formation poli- dence de l'UE, à savoir application du L'ÉCONOMIE ESPAGNOLE de clarifier sa position et, surtout, de
dire, n'a pas fait grand-chose pour tique, le Parti socialiste ouvrier espa- Traité de Lisbonne, renforcement de DANS UN ÉTAT DE montrer sa volonté de sortir les rela-
éviter aux relations algéro-espa- gnol (PSOE) accuse jusqu'à cinq la reprise économique et meilleure DÉLABREMENT AVANCÉ tions algéro-espagnoles de l'impasse.
gnoles de traverser les crises qu'elles points de retard sur le Parti populaire présence de l'Union européenne sur Au vu des nombreux contentieux qui Une attitude contraire ne pourrait
ont connu ces dernières années – se (PP, droite). Aujourd'hui, la situation la scène internationale. Dans ce cli- existent entre les deux pays, il est à être considérée autrement que com-
trouve en grosse difficulté dans les économique espagnole est dans un mat pour le moins difficile, y a-t-il parier que Bouteflika et Zapatero sai- me un acte inamical. Z. C.

HOCEIN ABDI ABYANI, AMBASSADEUR D’IRAN ALLIANCE


À ALGER, DÉFIE L’OCCIDENT DÉMOCRATIQUE
DU NORD DU MALI
«Ils ne peuvent rien faire» Une conférence
’ils avaient la moindre chance de leur allié sioniste (Israël) visant à atten- étrangère. Pour lui, tout ce qui s’est passé
S réussir, ils n’auraient certainement
pas hésité une seule seconde pour nous
ter à la stabilité politique de l’Iran. Hos-
sein Abdi Abyani refuse de parler d’une
ces derniers mois en Iran a été orchestré
par les Américains et les Israéliens. à huis clos à Alger
attaquer.» Hossein Abdi Abyani, ambas- «crise politique» en Iran, rappelant que Même le neveu de l’opposant Moussavi,
enus à huis clos, les travaux de la conférence des cadres de
sadeur d’Iran à Alger, se montre serein,
confiant, au moment où les puissances
depuis 30 ans, son pays a organisé près
de 30 élections (législatives, présiden-
mort le 27 décembre 2009, a été tué,
d’après lui, par des agents travaillant T l'Alliance démocratique pour le changement (ADC), le mou-
vement touareg du nord du Mali, ont débuté hier en fin de mati-
occidentales redoublent de menaces en- tielles…) dans des conditions transpa- pour les puissances occidentales. «Ils
vers son pays. rentes. l’ont tué pour empêcher Moussavi de se née à Alger. Jusque tard dans la soirée, aucune information n'a
Pour lui, ces menaces ne sont qu’un coup Il n’y a donc pour lui aucune raison pour retirer de la contestation. D’ailleurs, ce filtré sur cette première journée de débats autour de l'avenir de
de «bluff» dans l’espoir de voir la Répu- douter de la fiabilité des résultats de la meurtre est intervenu au moment où cette aile politique de la rébellion touareg malienne. L'ensemble
blique islamique fléchir. Assis devant un dernière élection présidentielle lors de Moussavi allait reconnaître sa défaite à des participants sont présents à la rencontre, nous a affirmé le
parterre de journalistes venus à sa confé- laquelle Mahmoud Ahmedinejad a été la présidentielle», précise l’ambassa- porte-parole de l'ADC, Hama Ag Sid Ahmed, y compris Brahim
rence de presse, tenue hier dans sa rési- réélu pour un second mandat. deur. Sur la liberté de la presse, il affirme Ag Bahanga, l'un des fondateurs du mouvement. «Nous allons
dence à Alger, l’ambassadeur lance com- L’ambassadeur considère les derniers que l’interdiction des médias étrangers débattre des problèmes internes à l'Alliance et après, nous vous
me un défi en déclarant : «Ils ne peuvent événements vécus par l’Iran, allusion en Iran obéit aux intérêts «suprêmes de informerons des décisions que nous aurons prises», a précisé le
rien faire.» Selon lui, «l’axe du mal», faite aux marches de l’opposition, «sont la République». responsable, expliquant qu'il est question «de réorganiser les
comme le qualifie Téhéran, cherche «la une fabrication purement occidentale». Selon lui, les médias étrangers ont fran- structures de l'Alliance et de réunifier ses rangs pour un
faille» depuis le début de la révolution «Les images que vous voyez sur les chi la ligne rouge qui est le respect du meilleur redémarrage. Le but évident et essentiel est de revenir
islamique, sans succès. Soit depuis 30 chaînes de télévision et sur des sites in- guide suprême. «Ils ne donnaient pas la sur le terrain de la revendication pour réactiver l'Accord d'Al-
ans. «Nous sommes tranquilles. Notre ternet sont le fruit montage», indique-t- vérité sur ce qui se passait en Iran», re- ger, le seul instrument qui permet de résoudre définitivement la
force, c’est l’unité de notre peuple», pré- il. S’il reconnaît l’existence de manifes- grette-t-il, soulignant dans ce sillage crise du nord du Mali».
cise l’ambassadeur qui dénonce les «ten- tations de l’opposition en Iran, l’existence de 300 journaux iraniens Le porte-parole a estimé, dans une discussion avec les journa-
tatives désespérées» des Etats-Unis et de notamment le jour de l’Achoura corres- dont des titres appartenant à l’opposition listes présents sur les lieux, que les dissensions qui ont opposé
pondant au 27 décembre, l’ambassa- qui exercent librement. Pour Hocein certains cadres du mouvement sont à l'ordre du jour de cette
conférence. «Il y a un consensus autour de la nécessité de reve-
www.algeriatenders.com deur minimise de leur ampleur :
«Vous savez, plus de 13 millions ont
Abdi Abyani, ce qui effraie l’Occident
n’est pas «le nucléaire iranien» mais l’Is- nir au fondement même de la formation, pour parler d'une seule
Le premier site Internet dédié voté pour Mir Hossein Moussavi lam qui constitue les fondements de la voix et être plus représentatif. C'est l'objectif que nous nous
aux appels d’offres algériens lors de la dernière présidentielle. République. sommes assigné, avant d'entamer toute activité pour réactiver
- Classés, triés par secteur d’activité Aujourd’hui, on ne trouve avec lui Concernant le dossier de l’enrichisse- l'Accord d'Alger», a noté notre interlocuteur. Durant tout l'après-
- Mise à jour permanente et quotidienne qu’une poignée de personnes. C’est ment de l’uranium, l’ambassadeur midi, les participants étaient en conclave. Même lors de leurs
- Plus de 200 000 appels d’offres insérés depuis 6 ans insignifiant.» Le conférencier poin- s’aligne entièrement sur la position de rares sorties dans les couloirs pour prendre l'air ou fumer, aucu-
Démonstration gratuite sur demande te d’un doigt accusateur les puis- son pays : «Nous avons demandé à ce ne déclaration n'a pu leur être arrachée. La consigne est bien res-
autres prestations disponibles, nous consulter sances occidentales d’être derrière que l’échange se fasse sur le sol iranien, pectée. «Seul le porte-parole est habilité à s'exprimer, une fois
ces «agitations» qui «ne font que car nous avons décelé dans les puis- la question liée aux problèmes internes évacuée», nous dit-on à
Publicité

Tél. : 021 28 41 13/18 - Fax : 021 28 41 15 chaque fois. Jusqu'en fin de journée, les participants étaient tou-
E-mail : contact@algeriatenders.com
renforcer, affirme-t-il, l’unité du sances occidentales une volonté de nous
peuple iranien» contre l’invasion priver de notre uranium.» M.A. O. jours enfermés dans la salle de conférence. Salima Tlemçani
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 6

L’ACTUALITÉ

LE DERNIER NUMÉRO DE LA REVUE NAQD SE PENCHE SUR «LES BRÛLEURS DE FRONTIÈRES»

Migrants, harraga et exilés : errances


au bord de l'humanité
●Dans les différentes contributions publiées, nous retrouvons un traitement de la problématique la plus complète possible.
e numéro 26/27 de la revue Naqd vient de pa- tières, que constituent les plus jeunes candidats à

L raître. Et comme elle nous y a habitués, la


prestigieuse revue de critique sociale n'hésite
pas à s'attaquer frontalement à des thématiques
l'émigration, s'inscrit plutôt dans la rupture d'avec
l'unanimisme national et les mythes nationalistes
consolidés dans les années "développementa-
fortes. Ainsi, cette dernière livraison se propose de listes".»
disséquer une réalité brûlante : les harraga, les «brû- Nous terminerons par l'excellent exposé du cher-
leurs de frontières» et autres transhumances liées au cheur Salim Chena, doctorant à l'Ecole de sciences
fait migratoire. D'où le titre général de ce 26e numé- politiques de Bordeaux. Sous le titre : «Exil et na-
ro : «Migrants, migrance, el harga». Dans la présen- tion : Saïd, Merleau-Ponty et les harraga», S. Chena
tation signée Daho Djerbal et Aïssa Kadri, la problé- propose une approche «existentialiste» du sujet en
matique migratoire est esquissée par un faisceau de convoquant Edward Saïd et le philosophe phénomé-
questions : «Une des premières questions qui se nologiste Maurice Merleau-Ponty. Le politologue
pose est celle de caractériser la "nature" de cette postule de prime abord que dans tout projet de dé-
nouvelle forme d'émigration/immigration, dans ce part s'opère «une rupture primordiale entre l'indivi-
qu'elle définit de nouveau ou reproduit d'ancien par du et son groupe social». Se basant sur un texte
rapport à la vieille génération. Est-elle toujours fon- d'Edward Saïd, «Réflexions sur l'exil et autres es-
damentalement de caractère économique ? Concer- sais» (Actes Sud, 2008), il s'évertuera, à la suite de
ne-t-elle les mêmes groupes, les mêmes catégories l'éminent penseur palestinien, lui-même apatride
sociales, les mêmes régions ? Ou bien est-elle socio- dans l'âme, à décrire l'expérience de l'exil sous un
logiquement transformée et, dans ce cas, dans quel jour intimiste. «Agrippé à sa différence comme à
sens ? Quel poids les déterminants économiques une arme qu'il manie avec détermination inébran-
ont-ils encore ? Quelle est la place des déterminants lable, l'exilé insiste scrupuleusement sur le droit
culturels, sociaux ou politiques ? Qu'est-ce que cet- qu'il a de refuser de se sentir à sa place», écrit-il en
te nouvelle forme de migration définit comme rap- citant E. Saïd, avant d'ajouter : «Les exilés sont per-
ports entre groupes, sociétés et Etats, et entre Etats dus dans le territoire dangereux de la non-apparte-
eux-mêmes ? Quelle place lui est assignée et quelles nance.» Et Salim Chena de commenter : «C'est
fonctions remplit-elle dans ces rapports ?» pourquoi la reconstitution idéologique de la nation
leur donne accès à un habitus comblant le manque
ESPAGNE-ITALIE : LES NOUVELLES constant d'une communauté de référence et permet-
PLATEFORMES MIGRATOIRES tant de retrouver une continuité entre habitude et

PHOTO : NEW PRESS


Loin des lieux communs réducteurs colportés par habitat.»
certains médias et des poncifs démagogiques des
politiciens, ce numéro de Naqd auquel ont contribué L'EXIL OU L'ÂME DÉTERRITORIALISÉE
des universitaires et des penseurs de renom à l'instar Edward Saïd tient à distinguer l'exilé du réfugié. Le
des professeurs Aïssa Kadri, Mohamed Saïb Muset- réfugié appelle une «aide internationale urgente»,
te, René Galissot, Etienne Balibar, Gérard Prévost souligne-t-il, «alors que l'exilé, enfermé dans sa so-
ou encore Fouad Asfour, pour ne citer que ceux-là, Les flux migratoires essaiment dans toute l'Europe, à partir de l'Espagne et de l'Italie notamment litude, errant par ses propres moyens, vit une expé-
s'attache à cerner cette problématique ô combien positif a été largement resserré sous l'impulsion, politique publique allant dans ce sens ne pouvait rience spirituelle», explique Salim Chena. Et de dé-
complexe par une compile d'études plus pertinentes voire la «pression», de l'Union européenne. Il sou- pas même être pensée», appuie l'auteur. velopper une réflexion sur la place qu'occupe «la
les unes que les autres. A la clé, un traitement qui, ligne à ce propos que dans le sillage de la «muraille Pour sa part, Aïssa Kadri, professeur de sociologie à langue et la maison» dans le moi profond de l'exilé.
même s'il ne prétend pas à l'exhaustivité, se veut le juridique» érigée par l'UE, les Etats de la rive sud l'université de Paris VIII Saint-Denis, propose un Emboîtant le pas à l'auteur de Culture et Capitalis-
plus complet possible, sous les angles sociologique, ont élevé des remparts anti-immigration à leur tour, survol des mouvements migratoires algériens sous me et L'Orientalisme, Salim Chena considère que,
politique, économique, juridique, psychologique, consentant à ce que «leur territoire tienne le rôle de le thème : «Générations migratoires : des paysans plutôt que de se confiner dans le pathos, l'exil doit
philosophique, empirique et existentiel du sujet. "douves" de la forteresse». «L'Algérie, qui a long- déracinés aux intellectuels "diasporiques". Les nou- être vécu comme une distance critique vis-à-vis du
Dans l'impossibilité de rendre compte de chacune temps opposé une fin de non-recevoir aux sollicita- veaux émigrés se recrutent d'abord parmi l'élite», pays d'origine. «Au contraire, il faut rejeter la vie
des vingt-quatre études qui composent cette édition, tions européennes, a fini par adopter, le 25 juin constate-t-il : «Ce sont de jeunes diplômés, des in- standardisée que propose la modernité, les idées re-
nous ne pouvons qu'en fournir une note succincte, 2008, une telle législation», relève le juriste. Il s'agit telligentsias, des intellectuels qui, pour une large çues que véhiculent les producteurs de discours et
aussi sommaire que sélective, en exhortant le lecteur en l'occurrence de la loi n°08-11 du 25 juin 2008 re- part, ont des difficultés d'insertion et de mobilité so- de sens, et la centralité du pouvoir qui tend imman-
à consulter ce riche corpus in extenso. lative aux conditions d'entrée, de séjour et de circu- ciale. Ils cherchent du sens à leur vie, enserrés qu'ils quablement vers la routine et la reproduction de
Sous le titre : «Qu'y a-t-il de nouveau aujourd'hui lation des étrangers en Algérie. Mais pour H. Zegh- sont dans des sociétés où des pouvoirs autoritaires l'ordre établi», plaide-t-il. En ce sens, tout projet de
dans les manifestations migratoires ?», Gérard Pré- bib, c'est avant tout pour des considérations prébendiers et corrompus les enferment.» départ se veut une ouverture vers «d'autres mondes
vost, maître de conférences à Paris VIII, se propose «sécuritaires» que l'Algérie s'est résignée à se doter possibles», avec, à la clé, la possibilité de décons-
d'examiner les «caractéristiques nouvelles des im- d'un arsenal répressif. «Pays confronté au terroris- 52% DES NOUVEAUX truire, de défaire (et de se défaire) d'acquis, de
migrations actuelles». Il relève que l'on est passé en me islamiste, l'Algérie ne s'intéresse d'abord aux mi- MIGRANTS SONT DES FEMMES schèmes culturels qui sont parfois sujets à caution.
gros d'une immigration de travail vers d'autres grations qu'en tant qu'elles peuvent être des facteurs Dans la foulée, le sociologue dénonce un «recrute- «Détaché d'un lieu et d'une nation, décentré, l'exilé
formes migratoires, obéissant à d'autres pulsions, en supplémentaires d'instabilité. C'est donc sous un ment clientéliste sélectif et malthusien par les Etats peut accéder à une pensée en "contrepoint", défiant
rupture avec «l'imaginaire de l'époque coloniale» et angle sécuritaire que ce pays commencera à s'inté- dans un vivier de diplômés de plus en plus large les ordres qui bornent habituellement le "chez soi",
des indépendances. resser à la surveillance renforcée de ses frontières dont la majorité reste sur le bord de la route». Aïssa donc l'habituel, le familier, et le sentiment de sécuri-
D'où le lien très fort entre les premières générations terrestres», écrit Hocine Zeghbib. Kadri note également l'importance de l'émigration té qu'il procure au point de devenir "les limites d'une
de l'émigration algérienne et la «métropole» fran- féminine qu'il évalue à 52% des départs enregistrés prison"», poursuit l'auteur de l'article. Résumant la
çaise. Aujourd'hui, note-t-il, les flux migratoires es- UN ARSENAL JURIDIQUE RÉPRESSIF ces dernières années, notamment les femmes diplô- «pulsion harraga», S. Chena dira : «En termes bour-
saiment dans toute l'Europe, à partir de l'Espagne et En vertu de la loi de 2008, des «centres d'attente» mées. «Les femmes diplômées acceptent même pour dieusiens, cela équivaut à souligner la contradic-
de l'Italie notamment. Selon l'auteur, 23% des sont officiellement créés. «Lieu de rétention admi- certaines d'entre elles des déclassements dans les tion entre les espérances subjectives et les chances
«clandestins» en Europe sont passés par l'Espagne nistrative, le centre d'attente est créé par décision du pays d'accueil dans la logique d'une émigration vé- objectives des agents. Autrement dit, loin de détester
où le nombre d'étrangers est évalué à 3 millions. Gé- wali et normalement placé sous tutelle du ministre cue comme émancipation de l'appropriation/pos- leur pays, les exilés ont perdu la force de soutenir
rard Prévost note dès lors la perplexité des gouver- de l'Intérieur et non du ministre de la Justice», dé- session communautaire» atteste-t-il, avant d'ajouter cet amour.» «Les harraga estiment être en droit
nements espagnol, italien ou portugais face à un plore l'auteur. La philosophie qui sous-tend ce texte : «Ces nouvelles migrations concernent ainsi quasi- d'émigrer car ce qui leur est offert aujourd'hui ne les
«phénomène (qui) prend, depuis une vingtaine d'an- s'articule autour de l'idée que l'Algérie ne se conçoit ment toutes les strates sociales des sociétés du Sud. satisfait pas.
nées, une importance numérique, économique et pas encore comme un pays de destination, aussi, la On voit à cet égard se développer des stratégies mi- Ce pourquoi leurs grands-parents se sont battus, ce
symbolique inconnue par le passé», au moment où question du séjour des étrangers est-elle envisagée gratoires de familles ou de couples dont certains que leurs parents ont construit après l'indépendan-
«des pays comme la France ont déjà expérimenté sous un angle essentiellement pénal et restrictif. Il s'inscrivent ensemble dans la harga.» Nous serions, ce n'est plus ; la nation algérienne est pour eux déli-
nombre de politiques dites d'immigration». Il fera ne découle donc pas, suggère H. Zeghbib, d'une vé- à l'en croire, passés d'un paradigme nationaliste quescente. Les mutations sociales qu'ont entraînées
ainsi observer que sur les trois millions d'étrangers ritable politique d'immigration. Il tend simplement à dans les stratégies d'exil vers des migrations de rup- presque vingt années de violences politiques n'ont
établis en Espagne, seuls 1 776 953 ont une carte de «endiguer» et organiser les déplacements migrants ture : «La différence notable avec la période ouverte pas fait émerger un renouveau de la nation, mais
résidence. «Seul 1 million cotise à la sécurité socia- dans une logique de «préservation de l'ordre pu- par les transformations du tournant des années ont épuisé petit à petit celle qui existait déjà», avant
le, soit 6,3% de la population active», précise-t-il. blic». D'où son caractère foncièrement policier. Il ne 1990, et plus particulièrement par les violences po- de conclure : «Même dans les années les plus noires
Et c'est cela qui a motivé, d'après lui, les mesures de lui aura pas échappé que dans l'imaginaire des auto- litiques internes, c'est que la première génération de la guerre civile, jamais un tel phénomène n'a
régularisation récentes en Espagne. rités, l'étranger ne peut être qu'un touriste, un coopé- liait son exil consubstantiellement à l'idée nationa- existé ; en effet, chaque camp avait ses références,
Dans une étude intitulée : «Les étrangers en Algérie rant technique ou un diplomate. Le Non-Algérien le, à un nationalisme militant transmaghrébin, ou ses représentations et ses modèles. Le délitement de
: quel statut juridique ?», Hocine Zeghbib, maître de n'entrant pas dans l'une ou l'autre de ces cases sera transafricain. Le combat étudiant anticolonial au la nation algérienne, malgré une solidarité quoti-
conférences en droit public à l'université Paul Valéry fatalement fiché «clando» ou «sans-papiers». «Ces sein des syndicats étudiants en "métropole" a pu en dienne, vient probablement de l'affaiblissement des
Montpellier III, décortique le dispositif juridique ré- Etats ne percevaient pas leurs territoires comme es- être l'illustration. La génération des années post- références et des représentations autres que celles
gissant le séjour des migrants en Algérie ; lequel dis- pace d'immigration (…) Par conséquent, aucune 1990, à l'image des harraga, des brûleurs de fron- du terroriste et du harrag.» Mustapha Benfodil
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 7

ÉCONOMIE

PARTENARIAT ALGÉRO-FRANÇAIS ANPT


Signature
15 entreprises lorraines de plusieurs
implantées en Algérie conventions
'incubateur «technobridge» du cy-

N
ous pensons que c'est le bon
moment d'investir en Algérie
où il y a plus de sérénité et où
L berparc de Sidi Abdellah a été inau-
guré hier par Hamid Bessalah, mi-
nistre de la Poste et des Technologies de
l'information et de la communication. Il a
nous percevons mieux le discours sur
été conçu en tant que structure d'appui à
l'investissement», a notamment décla-
l'innovation centrée sur les TIC. Cet in-
ré hier Jean-Michel Laurent, directeur
cubateur accompagne la création d'entre-
général de la Chambre de commerce
prises innovantes et constitue une pièce
et d'industrie de Meurthe et Moselle
majeure dans le dispositif du cyberparc
(France) et représentant la Bourse de
de Sidi Abdellah.
sous-traitance de l'Est (Nancy). Inter- Il s'adresse notamment aux start-up,
venant lors d'une conférence de presse c'est-à-dire les entreprises créées depuis
consacrée à la présentation du Salon moins de cinq ans et ayant un potentiel de
de la sous-traitance Algest 2010 qui développement rapide basé sur l'innova-
sera organisé en mai prochain à Alger, tion dans le domaine des TIC. Le cyber-
le représentant de la région Lorraine parc de Sidi Abdellah vise à regrouper
s'est montré optimiste et très favorable des activités commerciales et de R et D
au marché algérien : «Nous n'avons du marché algérien où elles se sont Belgique, la Turquie, le Maroc… prises françaises comme «un rendez- centrées autour des TIC, ainsi que les ac-
jamais eu autant d'entreprises intéres- implantées dans beaucoup de do- pourront «profiter d'Algest 2010 pour vous idéal pour prospecter et conclu- tivités de support requises.
sées par l'Algérie, où il y a aujourd'hui maines avec succès», ajoute encore approfondir le marché algérien qui re des contrats en Algérie». Il accueillera des entreprises privées et
des frémissements qui n'étaient pas M. Raffed. Il appuie ses propos en si- souffre encore, note M. Raffed, d'un Le directeur général du WTCA, Sid publiques, des établissements d’ensei-
perceptibles il y a 10 ou 15 ans.» gnalant qu'une quinzaine d'entreprises gros déficit de communication». Ahmed Tibaoui, a, de son côté, insisté gnement et de formation, une pépinière
Abondant dans le même sens, Abdel- sont en affaires en Algérie et produi- hier sur le fait qu'Algest 2010 devrait d’entreprises, des centres de R et D, ainsi
kader Raffed, directeur de la représen- sent localement, encouragées par des LE RENDEZ-VOUS permettre aux entreprises algériennes
DE LA SOUS-TRAITANCE que des sociétés de services et de support
tation de la CCI Meurthe et Moselle, avantages liés au coût de la main- de «trouver des partenariats effectifs aux entreprises.
créée en 2003 en Algérie, estime que d'œuvre et de l'énergie. Il citera no- Le Salon Algest est organisé par le qui profiteront à la production algé- Il offre des immeubles de bureaux intelli-
«la visibilité est aujourd'hui plus tamment une entreprise de mobilier World Trade Center Algeria (WTCA), rienne» et «s'inscriront en droite ligne gents, des assiettes foncières, un centre
grande». «Nous sommes loin des slo- design implantée à Oran, qui emploie en partenariat avec la Bourse algérien- de l'objectif tracé par le gouverne- de recherche TIC et un incubateur. Me-
gans du début, lors de l'ouverture de une centaine de personnes et qui a en- ne de sous-traitance, l'Onudi et la ment à travers la LFC 2009». Il citera barek Boukaba, président-directeur gé-
l'Algérie à l'investissement étranger. tièrement équipé l'hôtel Sheraton Bourse de sous-traitance de l'Est qui a «les opportunités qui s'offrent aux néral du groupe Touiza Télécom, a expo-
Actuellement, nous avançons beau- d'Oran et devrait en faire de même obtenu le soutien de l'organisme UBI sous-traitants par exemple dans le sé l’initiative Touiza student’s (TS), qui
coup mieux et les entreprises lorraines pour le Sheraton d’Alger. France. Le Salon des sous-traitants et domaine du rail à la faveur de l'enve- vise à identifier les compétences chez les
qui, au début, venaient certes dans le Les entreprises françaises, au même des donneurs d'ordre de différents sec- loppe de 80 milliards de dollars déga- jeunes universitaires et les intéresser à se
cadre de l'export uniquement, ont fini titre que les entreprises étrangères re- teur industriels et de services est gée par le gouvernement à l'horizon joindre à TS. Il s’agit de susciter des
par découvrir les vraies potentialités présentant l'Allemagne, l'Espagne, la considéré, par ailleurs, par les entre- 2015». Zhor Hadjam commandes auprès des institutions et des
entreprises avec la prise en charge des
projets issus des chantiers nationaux.
MOHAMED LAMINE HAMDI. Président de l'Ordre des experts- L’initiative propose à l’université des su-
jets de recherche et de thèses réels de-
comptables, des commissaires aux comptes et des comptables agréés mandés par les institutions et les entre-
prises en plus de la dimension
«Nous ne pouvons pas supputer académique.
Cela va faciliter leur insertion profes-
sionnelle. Quatre ateliers thématiques

pour l’instant sur les visions de la réforme» ont été retenus : le contenu multimédia,
la sécurité informatique, l’architecture et
l’optimisation des réseaux et les applica-
Propos recueillis par Ne pensez-vous pas que derrière cette ré- nanciers et à faire des vérifications des bilans se- tions système et web.
Hocine Lamriben forme, telle qu’énoncée par les pouvoirs pu- lon les mêmes nombres. C'est l’une des étapes de Samir Saïd, PDG Microsoft Algérie, a
blics, se profile le spectre d’une menace sur la réflexion engagée par les uns et les autres. Au- annoncé le lancement de l’initiative pour
Le Conseil des ministres a adopté la semai- l'autonomie des professionnels de la compta- jourd'hui, le processus de réforme est irréver- le développement d’une économie algé-
ne dernière un projet de loi portant réorgani- bilité ? sible. rienne du logiciel (Ideal), «un program-
sation des métiers des experts-comptables, Il était de notre devoir et de notre souhait de Quelle est la place réservée à la profession me conçu pour accélérer le succès des
des commissaires aux comptes et des comp- voir la profession unifiée. Les pouvoirs publics de comptabilité en Algérie comparativement start-up» et la création de Microsoft In-
tables agréés. Quelle lecture faites-vous ? ont vu autrement. C'est un point de vue. Mainte- aux pays voisins ? novation Center (MIC) dans le parc tech-
Il faut dire que la profession de la comptabili- nant la question est du ressort des deux chambres Statistiquement, nous avons un nombre plus nologique.
té est un des outils fondamentaux de l'économie du Parlement, on verra ce que cette institution va large en professionnels par rapport aux pays voi- Il doit inciter les développeurs, les étu-
nationale et particulièrement en matière d'infor- en décider. Nous ne pouvons pas pour l’instant sins. Sauf qu'il ne suffit pas de comparer les diants et les entrepreneurs à imaginer,
mation financière et comptable. Elle est indiscu- supputer sur les visions de cette réforme. chiffres d'un pays par rapport à un autre. Je di- développer et déployer des solutions lo-
tablement nécessaire et sa consolidation est sou- Quelles sont les préoccupations essen- rais, par rapport à l'activité considérable de notre giciennes innovantes. Il contribuera au
haitable. Cela étant dit, en ce qui encore le tielles de la profession que vous représentez ? économie, nous avons encore un besoin de plus lancement de jeunes sociétés de logiciels
communiqué du Conseil des ministres, je tiens à Nos préoccupations fondamentales concer- en plus croissant de professionnels. Les universi- en leur apportant un soutien opération-
souligner un apport fondamental dans la décla- nent particulièrement la formation et l’organisa- tés sont en train de produire un nombre impor- nel, financier et technologique, en ap-
ration du Conseil des ministres ; notre grande tion régulière des examens. Il faut une organisa- tant de professionnels et le système LMD tend à puyant des projets pilotes et en offrant un
satisfaction réside dans la mise en place d'un tion du travail dans cette perspective. Et évoluer jusqu'au doctorat… Il faudra consentir environnement de test adapté à l’expéri-
institut de formation des experts en comptabili- l'implication des pouvoirs publics est nécessaire. des efforts supplémentaires en matière de forma- mentation de solutions et de prototypes
té. S'agissant des autres aspects, nous avons eu Nous souhaitons également l'unité de la profes- tion. Ce qui est important de dire est que notre innovants. Des conventions et des mé-
des informations selon lesquelles un certain sion dans le but de sortir avec un seul corps uni- économie a besoin de beaucoup de profession- morandums d'entente ont été signés entre
nombre de nos préoccupations sont prises en fié. Maintenant, le nivellement va vers le haut. Je nels de qualité. Et nous souhaitons, à travers la l'Agence nationale de promotion et de
considération dans cette réforme. Pour le mo- crois que nous devons être en phase avec les exi- mise en place d'un institut de formation, égale- développement des parcs technologiques
ment, je pense qu'il est encore prématuré d'aller gences des standards mondialement admis. ment en tant que centre de réflexion, pouvoir (ANPT) et Touiza students, Cisco et Mi-
dans le détail tant qu'on n'a pas l'ensemble des textes. Nous sommes appelés à présenter des états fi- mieux cerner l'évolution de la profession. H. L. crosoft. Kamel Benelkadi

Progos & Alliantis Centres d’excellence managériale NORMES IFRS/IAS


Lancent une formation experte en système comptable IFRS/IAS sous la direction de M. Alain Vedrenne, directeur général du cabinet d’expertise comptable AV consulting, Perpignan
France
Publicité

1. Planing : Alger les 25, 26, 27, 28 janvier 2010, Oran le 31 janvier 2010, les 1, 2, 3 février 2010
Annaba les 07, 08, 09, 10 février 2010
2. Prix de la formation : 4 jours/40 000,00 DA (documentation et déjeuner compris)
3. Modalités de paiement :
• Par chèque bancaire libellé au nom de SARL GESG Alliantis par virement au compte n°1130002111-51, Société générale agence Didouche Mourad Alger
• En espèces : Caisse siège Alger
4. Contacts : Tél. : 021 63.09.11 / 12 / 15 - Fax : 021 63.09.16 - email : alliantisgesg@yahoo.fr
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010- 8

ALGER INFO
COMMUNE DE OUED SMAR CITÉ DES
36 LOGEMENTS
Inquiétude des occupants LE BITUME TARDE À VENIR
L es travaux de revêtement en bitume engagés dans la cité des
36 Logements à la Brise Marine dans la commune de Bordj

des sites de bidonvilles El Bahri sont actuellement à l’arrêt.. Les locataires des deux
immeubles de la cité affirment que les travaux avaient bien été
lancés, mais ont dû être arrêtés sans que la dernière couche, celle
du goudron, soit étalée. Les travaux initiaux qui ont consisté à
●Les centaines de familles arrivées des wilayas du pays après le recensement de 2007, subis- préparer toute la surface concernée par le revêtement en procé-
dant à la pose de plusieurs couches de gravats et de terre ont été
sent les conséquences du surpeuplement de ces sites précaires qui comptent environ 700 bien menés à bien, mais pour ce qui est de la poursuite des tra-
familles. vaux, les habitants attendent toujours. «Cela fait plus d’une
année que nous attendons le parachèvement de ces travaux, mais
algré les grands froids de l'hiver en vain», assure un locataire. Le cas de cette cité semble, cepen-
M et l’angoisse de la pandémie de
grippe porcine, plus de 1500
familles continuent de vivre dans la pré-
dant, soulever moult questions chez les habitants, d’autant plus
que les travaux entrepris aux alentours de celle-ci ont tous été
achevés dans les délais qui ont été impartis, excepté au niveau de
carité dans 4 bidonvilles, dont le plus cette cité qui est devenue une tache dans le quartier. «Nous
récent, celui d’El Hofra, où se sont dépla- demandons à ce que des explications nous soient fournies par les
cées la police et la cellule de proximité autorités chargées du suivi de ces travaux, afin que nous puis-
dans le but de rétablir l’ordre et aider la sions au moins comprendre la situation», dira un autre locataire,
population à supporter, affirme-t-on, les avant d’ajouter : «Nous souhaitons, à l’instar des autres rues et
affres de cette situation de transit. artères de la commune qui ont bénéficié des mêmes travaux, que
Les occupants des bidonvilles se plai- ces travaux de revêtement en bitume engagés dans notre cité
gnent de la détérioration du cadre de vie soient relancés avant la saison hivernale car il sera pratiquement
suite aux fortes pluies récentes, aux diffi- impossible de les entreprendre.» K. Saci
cultés d'approvisionnement en produits
alimentaires onéreux et en bouteilles de
gaz butane difficiles à ramener des loin-
tains dépôts à cause du mauvais état des
EL MAQARIA
routes dégradées en raison des intempé- LES CITOYENS RÉCLAMENT
PHOTO : H. LYES
ries.
C'est un cauchemar que revivent ces LA VIABILISATION DU TISSU
familles, qui s'étaient regroupées par
dizaines à la fin des années 1960 à
URBAIN
proximité du cimetière d’El Alia pour, yant longtemps souffert de la dégradation du cadre de vie, les
ensuite, ériger leurs baraquements à
La vie est difficile dans les bidonvilles de Oued Smar
A habitants du la localité d’El Maqaria ont récemment mani-
festé leur mécontentement face à la lenteur affichée par les res-
Oued Smar.
La seule différence, affirme-t-on, c’est lisés pour ramasser les gravats et autres «Aussi, nous assistons à des scènes ponsables de l’APC, concernant les projets de réhabilitation du
que la vie d'alors était plus simple et que détritus dus à l’inondation au niveau des détestables, ici, à El Hofra, la situation tissu urbain abritant environ 10 000 habitants. Ces derniers
cela ne posait pas autant de défis à rele- sites. Pis, les centaines de familles sanitaire laisse à désirer, et la crainte déplorent qu’à ce jour, ils empruntent des chaussées non revê-
ver comme aujourd'hui. venues des wilayas du pays, après le d'épidémies est grande vu les comporte- tues, des routes non bitumées et se déplacent difficilement à bord
Peu de personnes âgées se rappellent de recensement de 2007, subissent, elles ments des occupants du bidonville.» les véhicules de transport clandestin. Ils ont exigé des respon-
aussi, les conséquences du surpeuple- Face à cette inquiétante situation, les ser- sables locaux de vite réaliser les nombreuses opérations inscrites
l’épidémie de tuberculose «et de la cam- dans le cadre du Plan communal de développement (PCD) de
pagne de vaccination à la fin de 1960», ment de ces sites précaires, construits vices de l’APC ont dû conjuguer leurs
près d’une voie ferrée et qui abritent efforts avec ceux de la cellule de proxi- 2008 et 2009, concernant la concrétisation d’infrastructures
se rappelle un infirmier retraité qui s'est sociopédagogiques. Les représentants de cet ancien quartier ont
retrouvé, au fil des ans, transitaire dans le environ 700 familles, précise M. mité pour atténuer la dégradation de l'en- aussi évoqué les mauvaises conséquences attendues de l’absence
site de «Saliba» envahi, après le séisme Benzaoui, un élu chargé du suivi et du vironnement en organisant des cam- d’une polyclinique en mesure de prendre en charge les malades,
de 2003, par plusieurs dizaines de recensement des bidonvilles de Oued pagnes de nettoyage et d'assainissement, et prévenir les nombreuses épidémies probables en cette période
familles. Au non moins célèbre bidonvil- Smar, qui se dit étonné de la «surprenan- mais le manque d’éboueurs et de véhi- hivernale. En revanche, les élus se sont engagés à confier les
le d’El Hofra, de vives inquiétudes pla- te augmentation du nombre de familles cules de ramassage des déchets aggra- projets ajournés à des entrepreneurs fiables, afin de les réaliser
nent tous les jours au vu de l'insalubrité dépassant actuellement les 1400. vent la situation dont se plaignent grand dans les plus brefs délais. Le responsable de l’urbanisme a, pour
exacerbée après les dernières précipita- «La mission est difficile à gérer dans ces nombre de citoyens contraints de vivre à sa part, parlé des contraintes qui ont engendré la dégradation du
tions. Les accès sont devenus difficiles et baraquements dont le nombre est très la merci des intempéries et d’une insalu- tissu urbain : «Etant de petite surface, l’assiette foncière d’El
les ordures ménagères s'amoncellent en important», ajoute un agent de la cellule brité dangereuse, surtout en ces temps Maqaria ne permet pas l’implantation d’importantes infrastruc-
attendant le passage de deux camions uti- de proximité installée en avril dernier. d’épidémie de grippe porcine. E.Y. tures», s’explique-t-il. E.Y.

SUR LE VIF 24 HEURES


EFFORT LA SDA LANCE 883 092 clients électricité et Derrière les guichets, les
UNE CAMPAGNE vise, par cette action à employés sont submergés de
DE SENSIBILISATION sensibiliser et à faire profiter travail qu’ils accomplissent à
La Société de distribution de ses clients du confort que leur tour dans des conditions
l’électricité et du gaz d’Alger procure le gaz naturel en toute qui sont loin de favoriser un
vient de lancer une large sécurité, notamment à bon rendement. Construite
campagne de sensibilisation l’avènement de chaque saison durant l’ère coloniale, cette
sur les risques liés à la hivernale où l’on observe un structure ne répond désormais
mauvaise utilisation du gaz. accroissement des accidents, plus aux normes d’usage,
Dans une conférence de presse dont la plupart ont pour cause notamment en ce qui concerne
animée par le PDG de la la négligence et l’imprudence. le nombre de guichets qui reste
société, Boussourdi Cette campagne ciblera tous en deçà des besoins réels. «Il y
Abdelkader, ce dernier a les utilisateurs de cette a un seul guichet pour les
déclaré, que «cette campagne, énergie, les établissements opérations de légalisation, ce
qui ira jusqu’à la fin de la scolaires, les associations, les qui nous oblige à attendre des
saison hivernale, a pour collectivités locales, les heures durant pour une simple
objectif de sensibiliser les agences commerciales de signature», se désole un
citoyens sur les risques liés à la la SDA qui sont au nombre citoyen, avant d’ajouter :
mauvaise utilisation du gaz de 43. «L’accueil au niveau de l’état
naturel». Et d’ajouter : «Si au civil reste des plus humiliants
PHOTO : K. SAMI

ÉTAT CIVIL À BORDJ pour les citoyens, car nous


cours de l’année dernière, nous EL BAHRI : CONDITIONS
avons enregistré huit décès, sommes entassés dans un
D’ACCUEIL LAMENTABLES espace non aéré et réduit.»
faute d’une bonne utilisation
du gaz de ville, nous ciblons Le local qui fait office de siège
durant l’année 2010 zéro pour le service de l’état civil
dans la commune de Bordj El HORAIRES DES PRIÈRES
décès.»
La SDA, qui couvre les trois Bahri se trouve dans un état de El Fedjr 06 h 29
wilayas du Centre, à savoir délabrement très avancé. Les Dohr 12 h 54
Les efforts unis de ces personnes, auxquels s’est joint un agent de l’ordre, Alger, Tipaza et Boumerdès, citoyens de la commune sont El Asr 15 h 29
peuvent-ils faire bouger ce bus brinquebalant ? compte ainsi reçus dans des conditions El Maghreb 17 h 52
430 676 clients gaz et pour le moins lamentables. El Icha 19 h 14
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 8

RÉGION EST

BATNA SESSION DE L'APW DE MILA APC DE BÉNI BÉLAÏD


Nassir Latrèche, (JIJEL)
nouveau P/APW
Le nouveau président de
Le tourisme et le Trois ans de
prison ferme
logement au menu
l'assemblée populaire de wilaya
de Batna s'appelle Nassir Latrèche.
Ce dernier a été élu hier à la manière
du parti unique en remplacement de
pour un ex-élu
Bouzid Bedaïda, «promu» sénateur e tribunal criminel de la cour de Jijel, dans sa session
au Conseil de la Nation. Aucune ●De nombreuses contraintes administratives se dressent toujours
voix discordante ou, du moins,
concurrentielle ne s'est élevée hier
pour porter sa candidature ou
devant les candidats à l'habitat rural et au LSP. L actuelle, a prononcé, dimanche dernier, une peine de
trois ans de prison ferme à l'encontre d'un ex-élu à
l'APC de Béni Belaïd. Selon l'arrêt de renvoi, l'affaire re-
monte au 15 mars 2006, lorsque le parquet d'El Milia a été
déranger l'entente absolue de saisi, par lettre anonyme, d'une falsification dans le P.V
l'ensemble. Tout était cuisiné d'une délibération de cette APC consacré au recrutement
d'avance. Comme un bloc uni et d'un gestionnaire administratif. L'audition des membres
fondu dans un même parti, les élus et de certains agents, à la faveur de l'ouverture d'une
44 voix exprimées ont choisi l'élu enquête judiciaire, a permis d'inculper Z.Mohamed, ex-
FLN, N. Latrèche, pour coacher P/APC de Béni Belaïd, ainsi que A.Mohamed-Chérif, ex-
l'assemblée pour les trois années 1er vice-président à la même assemblée communale, pour
qui restent de son mandat. Les faux et usage de faux.
membres présents (44 sur un total Les deux mis en cause, et tout au long des étapes de l'en-
de 47) se sont exprimés par quête, ont nié les faits qui leur étaient reprochés. Les en-
bulletins secrets, comme stipule la quêteurs ont, toutefois, constaté que dans le P.V. de délibé-
loi, contre leur volonté d'expédier la ration 66/2003 du 27/12/2003, le mot «transfert» a
chose par un plébiscite à main remplacé le terme «recrutement», ce qui a permis à l'ex-
levée. Le nouveau président, qui 1er vice-président d'être transféré au poste de gestionnaire
n'a pas tardé à épouser sa nouvelle

PHOTO: ARCHIVES/AHCENE B.
administratif qu'il convoitait à l'APC de Béni Belaïd après
position, s'est exprimé en arabe avoir occupé le même poste à la commune de Bouraoui
châtié pour promettre à ses pairs Belhadef. Reconnu coupable, à l'issue de l'audience qui a
d'être à la hauteur de la confiance été réservée au jugement de cette affaire, A. Mohammed-
placée en lui et de rester à l'écoute Chérif a été condamné à trois ans de prison ferme. L'ex-
et au service des communes de la P/APC, Z. Mohamed, a été innocenté par le jury du tribu-
wilaya. Le wali, Abdelkader nal criminel à l'issue de la même audience. Zouikri A.
Bouagzi, s'est félicité du choix de
l'assemblée en prédisant un avenir
Entre 2005 et 2009, la wilaya a bénéficié de 12 908 unités
semblable à son passé récent,
c'est-à-dire fait de sagesse et de a 4e session ordinaire de Cette dynamique a eu pour effet dinars d'aide à l'acquisition de
OUM EL BOUAGHI
cohésion, deux qualités qui ont
permis, selon lui, d'accélérer le L l'APW de l'année 2009,
décalée au 4 et 5 janvier,
de réduire le taux d'occupation
par logement, qui est passé de
1138 actes de propriété. Lors de
son intervention, le wali a décla-
Une semaine chargée
rythme de développement dans la
wilaya et seront aussi importantes
s'est penchée sur les dossiers du
tourisme et du logement sous
6,10 (fin 2004) à 5,37 (fin
2009). Statistiquement parlant,
ré: «En dépit de la réalisation de
programmes ambitieux de loge-
pour la Protection civile
dans l'avenir qui correspond toutes ses formules. Il ressort de la wilaya a bénéficié, entre 2005 ments, nous sommes interpellés a Protection civile a eu à intervenir à plusieurs reprises,
au lancement d'un nouveau
programme quinquennal
la lecture du rapport de la Direc-
tion du logement et des équipe-
et 2009, de 7 300 logements pu-
blics locatifs (LPL), 7 000 aides
quant au maintien de cette dy-
namique, car il reste beaucoup
L soit pour porter secours aux blessés des accidents, soit
pour éteindre des incendies, et ce durant la période allant
présidentiel. De son côté, Bouzid ments publics (DLEP), concer- (LSP) et 11 350 aides à l'habitat à faire dans ce domaine.» Au- du 31 décembre 2009 au 3 janvier 2010. La fin de l'année
Bedaïda s'est félicité de son nant l'épineux problème du rural, dont 4534 unités ache- delà de cette embellie, il écoulée, deux accidents ont eu lieu, respectivement dans
élection «propre» au poste de logement, que la wilaya de Mila, vées, 1968 en cours de réalisa- convient de rappeler que les élus la commune de Souk Naâmane, sur la route reliant Aïn
sénateur, loin des bruits de grâce notamment aux gros in- tion et 4 830 autres en voie de de l'APW ont surtout interpellé M'lila à Batna et sur la sur la RN100, entre Aïn M'lila et
corruption et de «chkara», qui ont vestissements consentis par lancement. Ces trois formules les pouvoirs publics quant à la Teleghma. Dans les deux accidents, l'on déplore trois bles-
entaché l'opération dans de l'Etat, a bénéficié d'importants de logement ont nécessité des levée des contraintes adminis- sés. Le même jour, soit le 31 décembre, un incendie s'est
nombreuses wilayas. Enfin, la programmes en la matière. enveloppes colossales de l'ordre tratives devant les candidats à déclaré à Taxa dans la daïra de Sigus, dans un hangar
candidate sur la liste FLN, Driss Entre 2005 et 2009, la wilaya a de 1,325 milliard de dinars l'habitat rural et le LSP, sachant contenant 2 100 bottes de foin. Dans ce même lieu, un en-
Messaouda, a rejoint l'assemblée dépassé le quota imparti dans le concernant le logement social, que ces deux types d'habitat fant de 6 ans a perdu la vie. Le 1er janvier, les services de la
pour occuper le siège laissé vide par cadre du million de logements, 392 millions de dinars pour le connaissent une demande et un Protection civile ont enregistré une collision entre deux
le désormais ex-président. avec la réception de 12908 loge- LSP, 681 millions de dinars (ha- engouement croissants. véhicules sur la RN100 et le renversement d'une voiture
Nouri Nesrouche ments sur les 12 086 prévus. bitat rural) et 47,9 millions de M. Boumelih entre Aïn Fakroun et Aïn M'lila, faisant deux blessés. Le
même jour, les pompiers sont intervenus pour éteindre un
SIDI MANCEUR ANNABA incendie à Fezguia (Ouled Gacem). A Aïn Fakroun, plus
précisément à Ouled M'haouche (El Amiria), les brigades
Les lycéens Sit-in des praticiens de la santé de la Protection civile ont combattu un feu qui s'est décla-
ré dans une ferme. La diligence des soldats du feu a per-
bloquent la route mis le sauvetage des logements limitrophes et de 1 700

Des dizaines de lycéens de la petite


publique bottes de foin. Dans presque tous les cas, c'est la négligen-
ce qui est mise en cause. L. Baâziz
ville de Sidi Manceur, située à 20 km n sit-in de protestation contre le projet de dé- «la promulgation du statut particulier dans sa
de Batna, ont fermé la route, hier U cret portant statut particulier des praticiens
généralistes de santé publique a été observé, hier
forme négociée et ratifiée en commission mixte, la
mise en place d'une commission mixte pour le ré- SKIKDA
matin, pour protester contre le
manque de moyens de transport
entre leur ville et leurs lycées situés
matin, à Annaba. Tenue au centre de santé implan-
tée dans le centre-ville à l'appel du SNPSP, cette
gime indemnitaire et l'aménagement des horaires
de travail». Il a été, par ailleurs, décidé, lors de ce L'éducation fait le point
dans la ville de Timgad, distante de manifestation, qui s'est déroulée dans le calme, a sit-in, de maintenir la mobilisation jusqu' à l'abou-
permis d'évoquer d'autres revendications formu- tissement des revendications. D'autres manifesta- ne conférence de presse a été animée, hier, au siège de
10 km. Les manifestants ont réussi
à bloquer la RN 88 reliant Batna à lées lors du dernier conseil national dudit syndi- tions similaires ont été prévues pour les prochains U la direction de l'éducation, conjointement par le se-
crétaire général de la direction et le chargé de la cellule de
Khenchela durant deux heures et cat. Ces revendications concernent, notamment jours. Leïla Azzouz
communication. Cette rencontre se voulait, comme l'ex-
n'ont consenti à libérer l'axe que pliquera le dernier responsable cité, «une opportunité
suite à l'intervention du maire de
Ayoun Laâssafer et le chef de daïra GUERRE DE CLANS À EL OUED pour informer les confrères de la presse de la mise en pla-
ce officielle d'une cellule qui aura à leur faciliter l'accès à
de Tazoult. Selon un responsable
de la commune, une solution a pu Amar Saâdani refuse le cadeau d'EL Hadi Khaldi l'information». Le secrétaire général tiendra, au départ, à
rassurer en déclarant: «Au vu des nouvelles réalisations
être dégagée et les lycéens devront l semble que le courant ne maine passée à El Oued en pré- Hadi Khaldi. Ce dernier, faut-il du secteur, nous jugeons que la prochaine rentrée scolaire
bénéficier d'un bus qui leur sera
réservé. De l'autre coté de la wilaya,
IP/APN
passe toujours pas entre l'ex-
Amar Saâdani et le mi-
sence de dizaines de personnali-
tés. Notre source a signalé que
le signaler, a rendu une visite à
El Oued pour assister à un ma-
se fera dans de meilleures conditions que celles de l'année
en cours.» Au sujet des surcharges enregistrées cette an-
et pour les mêmes raisons, des nistre de l'Enseignement et de la l'ex-P/APN a refusé d'accepter riage collectif dans la localité de née dans certains paliers, il dira que cette réalité est essen-
habitants de la commune de Formation professionnelle, El le cadeau du ministre, qui Zgoum, où il a rencontré des tiellement due à la réinsertion scolaire de plusieurs cen-
Châabet Ouled Chelih ont manifesté Hadi Khaldi. Et la guerre entre consistait en quelques têtes de opposants à l'ex-P/APN Amar taines d'élèves qui devaient êtres orientés vers la vie active
eux aussi en fermant hier la RN 77 les clans de ces deux personna- moutons. La même source a in- Saâdani. Ce dernier n'a pas ces- (OVA) et donnera, à titre d'argument, les taux s'y référant.
reliant Batna à Merouana. lités est toujours en cours. Des diqué que le nombre de mou- sé d'évoquer la guerre déclen- «On a tout de même réinséré 63% des élèves OVA, soit 1
Les habitants de cette ville souffrent sources bien informées ont in- tons est de 10 têtes, alors que chée contre lui par El Khaldi 077 élèves de la 4ème année moyenne et 84% (3 362 élèves)
du manque de transport vers la diqué que le ministre a fait un des sources très proches du mi- durant la campagne électorale de terminale. Remarquez que le nombre de ces seuls
capitale des Aurès et du diktat des cadeau précieux à Saâdani, à nistre de la Formation ont parlé des législatives de mai 2007. (El élèves représente, quand même, l'équivalent de plusieurs
quelques transporteurs qui l'occasion du mariage de la fille de 5 têtes offertes seulement par Watan 28 mai 2007). divisions pédagogiques», a-t-il encore précisé.
imposent leur horaires. N. N. de ce dernier, qui a eu lieu la se- le ministre de la Formation El Rezzag Salem Youcef K.Ouahab
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 8

TIARET INFO
EMPLOI À AÏN BOUCHEKIF JUSTICE
977 AFFAIRES ONT CONNU
Grève de la faim des citoyens LEUR DÉNOUEMENT
«17.988 affaires ont été enregistrées en 2009 par les diffé-

devant le siège d’APC rentes juridictions relevant de la cour de justice de Tiaret


qui englobe aussi la wilaya de Tissemsilt dont 969 d’entre-
elles traitées par la chambre d’accusation», a fait savoir le
procureur général lors d’un point de presse-bilan concer-
●Les protestataires font savoir que «la jeunesse locale est marginalisée» et que «la goutte qui a nant l’activité judiciaire, tenu lundi après-midi au siège du
fait déborder le vase aura été l’opération de recrutement par la direction de l’Education parquet. Il en résulte «19374 affaires traitées du fait du reli-
quat induit par l’activité de 2008». 977 des 969 affaires
d’agents polyvalents». présentées devant la chambre d’accusation ont connu leur
dénouement. Les taux d’application des décisions de justice
rès d’une quarantaine de citoyens par demander l’ouverture d’une enquête cial, les veuves ayant des enfants à varient, selon le conférencier, d’une juridiction à une autre,
P dont l’âge varie de 28 à 47 ans ob-
serve, depuis hier matin, un sit-in
devant le siège de l’APC d’Aïn Bouche-
sur la gestion dans l’APC. A ces préoc-
cupations, le maire et le directeur d’aca-
démie que nous avons joints s’expli-
charge ou les orphelins d’ex-tra-
vailleurs». Le P/APC, monsieur Babou-
ri Mokhtar, qui devait lui aussi répondre
soit de 78,81% pour la chambre administrative à 97,65%
pour les délits concernant les mineurs. Celui lié au traite-
ment définitif par la chambre d’accusation est de 99,59%.
kif, 17 km à l’est du chef-lieu de wilaya quent. à nos sollicitations s’est contenté d’im- Pour les affaires civiles, il est de 91%, le foncier à 82,60%,
de Tiaret, ponctué par une grève de la puter cette sortie de ses concitoyens à 94,03% pour le commercial, 96,36% pour les quatre
faim pour protester contre l’approche DES DEMANDES IMPOSSIBLES À «un groupe de jeunes perturbateurs,
SATISFAIRE chambres pénales. Le tribunal de Tissemsilt à lui seul a en-
préconisée en matière d’embauche. Les toujours les mêmes, qui font dans la registré, en 2009, 10.596 affaires. 10.391 d’entre-elles ont
protestataires, dont une copie de lettre Monsieur Ahmed Laalaoui, directeur de contestation», allant jusqu’à évoquer été traitées, soit avec un taux de 89,48%. 1222 affaires res-
qu’ils disent avoir adressée au wali, font l’Education, tout en nous exhibant des «l’avis défavorable émis par les respon- tent pendantes depuis 2008.
savoir que «la jeunesse locale est margi- documents visés par la direction de la sables concernés quant à la demande Le secteur de la justice à Tiaret connaît, par ailleurs, la réali-
nalisée» et que «la goutte qui a fait dé- Fonction publique, fait savoir que «le re- d’agrément d’une association». Cet as- sation d’une grande cour de justice. Le projet est dans sa
border le vase aura été l’opération de crutement contesté obéit à des critères pect des choses, les protestataires le phase finition et va, une fois réceptionné, atténuer beau-
recrutement par la direction de l’Edu- prédéfinis et qu’il est loisible de vérifier mettront sous l’angle d’une «hantise coup la tension qui s’exerce sur l’espace et déteint même
cation d’agents polyvalents». Opéra- cas par cas s’il le faudrait», ajoutant qu’ont les élus communaux dès que les sur la qualité des jugements rendus, à voir des juges affalés
tion qu’ils qualifient d’opaque car, ajou- avoir «fait de la gymnastique pour faire jeunes tentent de s’organiser». En tout avec de lourds dossiers en main. Monsieur M. Bouhanik,
tent-ils, «les jeunes du village ont été dans l’équilibre entre localités». Ce res- cas, disent les protestataires, «nous procureur général, y veille grandement car, argue-t-il,
exclus de cette embauche en dépit de ponsable parle d’«une offre de 317 camperons dans nos positions et dresse- «notre souci c’est d’être à la hauteur des attentes ci-
l’ouverture d’un CEM et d’un lycée». A postes pour 9 368 demandes impos- rons une tente pour dire non à la margi- toyennes à l’aune de la réforme de la justice». A. F.
cela s’ajoute, diront nos interlocuteurs, sibles à satisfaire» bien que «dans le do- nalisation». Hier, quelques heures avant
«la partialité du maire d’obédience cument expédié à l’agence de wilaya de le bouclage, les grévistes nous ont saisi
RND qui n’écoute plus leurs do- l’emploi, il est explicité les conditions pour dire qu’«ils vont continuer leur RADIOTHÉRAPIE ET
léances». Parmi les griefs ayant exacer- d’éligibilité que tout candidat doit ré- mouvement de protestation et songent
bé leur courroux, il est fait état du «re- unir». Monsieur Laalaoui dit même même à carrément fermer le siège de la ONCOLOGIE MÉDICALE
crutement d’une centaine d’emplois par avoir «œuvré dans le sens de satisfaire mairie» car, disent-ils, «les élus ne vou-
l’entreprise SNVI-BTK qui devra profi- en priorité ceux et celles embauchés draient pas ouvrir de dialogue, encore LA DSP EXPLICITE SON CHOIX
ter aux jeunes de la région», pour finir dans le secteur dans le cadre du filet so- moins dire la vérité». A. Fawzi
LSantéaréaliser
décision de délocaliser le centre anti-cancer, que devait
la DLEP pour le compte de la direction de la
de Tiaret vers Mahdia, 50 km du chef-lieu de wilaya,
ECOLE PASTEUR a fait grincer des dents et susciter des réactions mitigées.
L’association des cancéreux croit savoir que «cette délocali-

Grogne des parents d’élèves sation est pénalisante» alors que monsieur Driss Khodja,
DSP de Tiaret, en marge d’une entrevue dans son bureau, a
fait savoir que «le problème du recadrage de ce mégaprojet
es parents d’élèves de s’installer avec les élèves de est concerté avec le ministère qui s’est rendu compte que
L l’école Pasteur sont ren-
trés hier matin dans une
l’école Tazi dans une bâtisse
brinquebalante ajoutant au
l’infrastructure telle que conçue au départ ne répondait pas
à l’attente immédiate pour se poser en filigrane le problème
grande colère à la vue de désarroi des parents. La si- de son rendement une fois achevé». En plus clair, dira notre
leurs enfants détournés manu tuation a créé un gros flop et interlocuteur, «la réflexion engagée a permis de choisir un
militari vers une autre école il a fallu l’intervention du di- lieu plus approprié, l’hôpital de Mahdia, 50 km à l’est du
(Tazi Saïd), à quelque deux recteur d’académie alerté par chef-lieu» puisque cette infrastructure dispose d’une bonne
cents mètres des lieux sous nos soins pour qu’un calme assiette foncière et ses blocs ne sont pas utilisés d’une ma-
prétexte qu’un examen y al- relatif s’installe. Les parents nière optimale. Le souci pour nous, dira monsieur Khodja,
PHOTO : DR

lait se dérouler. Sans avertir d’élèves eux ne décoléraient n’est pas spécifique à Tiaret puisque sept autres wilayas ont
et sous une pluie battante, les pas hier et ont continué à dé- privilégié, sous la direction du ministère, cette approche
gamins, dont ceux fréquen- noncer cette manière d’agir. plus pragmatique et réaliste. Le gain en temps et en argent
tant les classes préparatoires, Le directeur d’établissement est considérable et va nous permettre, renchérit-il, de «réa-
ont été détournés, certains a été jusqu’à supplier de ne liser les services indispensables tels celui de la radiothéra-
sans leurs parents, vers une pas prendre de photo car «la pie et un autre pour l’oncologie médicale». A. F.
autre école et sont restés près une grande anarchie. arrivée guidée sur les lieux, situation ainsi créée n’est
d’une heure dehors, créant Quelques minutes de notre les élèves ont été autorisés à pas sa faute». A. F.
POÉSIE POPULAIRE
EN BREF ENFIN LE LIVRE DE CHEIKH
SPORT DE PROXIMITÉ : L’APC DE TIARET
ÉLABORE UN PROGRAMME
différentes disciplines en marge des
festivités culturelles organisées par le
Benyagoub Belaaredj s’est acquitté de
sa tâche et a été un interlocuteur pour la
KHALED MIHOUBI
Un ambitieux programme sportif de
proximité a été concocté par la
comité des fêtes, en hommage au
chantre de la musique algérienne, Ali
Maachi. Cela va permettre, dira Khaled
presse.

CITÉ UNIVERSITAIRE 2000 LITS : LES


A. F.
Lpoète’une des dernières figures du patrimoine musical an-
cien, cheikh Khaled Mihoubi ould Ezzine, chanteur,
et président émérite de l’association locale de la poé-
commission sociale de l’APC de Tiaret
que préside Ghacil Khaled. Selon notre Ghacil, de «soustraire beaucoup de ÉTUDIANTS BLOQUENT L’ACCÈS À LA sie populaire, vient enfin d’éditer son diwan comme pour
interlocuteur «pour parer à cette jeunes des griffes de l’oisiveté et DIRECTION clore en apothéose une carrière bien remplie. Le livre, «La
situation de léthargie que connaît la ville impulser un plus à l’éclosion de jeunes Beaucoup d’étudiants dont ceux affiliés poésie populaire algérienne, histoire et authenticité» de
en matière d’animation sportive, nous talents». A. F. à l’AREN et à l’UGEL ont fermé l’accès 250 pages, édité par Casbah Editions grâce au concours du
avons songé à élaborer un programme aux responsables au siège de la ministère de la Culture, a été préfacé par une autre figure de
qui touchera plusieurs quartiers». MINES ET ÉNERGIE : ENFIN UN direction. Les protestataires arguaient de proue de l’intelligentsia algérienne, le docteur Amine Zaoui
Programme qui repose, outre l’animation DIRECTEUR POUR LE SECTEUR problèmes sociaux inextricables et ont en l’occurrence. Zaoui, en parcourant l’œuvre scindée en
culturelle, à la confection de grands Dirigé par un intérimaire depuis quatorze exigé le départ de deux cadres. dix chapitres, dit s’être «émerveillé» car, renchérit-il, «la
tournois sportifs dont le fameux inter- mois, le ministère de l’Energie et des Dimanche dernier, c’était le siège de la mémoire n’est pas le passé car la mémoire est gardienne de
quartiers très prisé par les jeunes. Notre Mines vient enfin de pourvoir le poste de DOU qui a fait l’objet d’un sit-in ponctué la modernité». Khaled Mihoubi, qui boucle cette semaine
interlocuteur, par ailleurs cadre de la directeur des mines et de l’industrie pour par la fermeture du siège au directeur en ses 72 ans, est issu de la tribu des Ouled Cherif, une pure
jeunesse et des sports, «pense la wilaya de Tiaret. L’activité intense que personne. Celui-ci, dans une déclaration souche Tiarétie. Il a vécu dans un environnement familial et
redynamiser l’entrain des jeunes en leur connaît le secteur, à la faveur à El Watan, s’est dit «compréhensible sociétal modeste où la poésie et le chant bédoui étaient l’an-
offrant la possibilité de s’exprimer à d’intéressants programmes d’énergie aux attentes des étudiants qui crage. Après avoir côtoyé de grands chouyoukh tels Moha-
travers des joutes sportives pour clôturer électrique, gaz, carrières, exploration exigeaient la régularisation du problème med Bentaiba, Hamada, Abdelkader ould Laid et beaucoup
l’opération le 8 juin 2010». Une clôture pétrolière et enfin conduite du projet de du transport, notamment pour les d’autres. Autodidacte, le cheikh a fait l’Ecole des Beaux-
en apothéose durant laquelle seront réalisation d’une raffinerie, requiert la étudiants qui résident à Sougueur, 26 km arts et reste un personnage atypique aimant le verbe affûté,
récompensés les vainqueurs de présence d’un responsable. Monsieur au sud de Tiaret». A. F. le cheval et la gaada. A. F.
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 9

RÉGION CENTRE

HÔPITAL MOHAMED BOUDIAF DE MÉDÉA ROUINA


(AIN DEFLA)
Désordre au service Les femmes
se prennent
des urgences en charge
●La plupart des malades se tiennent debout par manque de chaises, et les patients, livrés à eux-mêmes,
es femmes dans la localité de Rouina
voient leurs souffrances s’accentuer au fil des heures.
e service des urgences de l'hôpital Moha- L mine (ouest de Aïn Defla) manifestent
ces derniers temps une réelle volonté

L med Boudiaf de Médéa n'arrive plus à


prendre en charge convenablement ses pa-
tients, car la salle d'attente est exiguë et souvent
d'améliorer leurs conditions de vie en partici-
pant aux cours d'alphabétisation. Ainsi, au ni-
veau de l'école Yahia Benbarek, une centaine
de femmes, âgées entre 26 et 40 ans et ne sa-
bondée. La plupart des malades se tiennent de-
bout par manque de chaises. chant ni lire ni écrire, se sont empressées de
Cet espace fait aussi office de couloir où tous s'inscrire aux cours d'alphabétisation dispen-
les cas graves (malades et accidentés) transitent
sés depuis deux mois dans une salle de cet
établissement, comme nous l'affirme leur en-
sur des brancards ou des chaises roulantes sous
seignante. Cette dernière soulignera, par
les yeux des enfants et des personnes sensibles.
ailleurs, que les apprenantes manifestent une
Dans une ambiance faite de gémissements et de
détermination à apprendre ne ratant aucune
cris de souffrance, l'angoisse des malades, li-
séance. L'une d'elles, âgée de 26 ans, n'avait
vrés à eux-mêmes, s'accentue au fil des heures
jamais mis les pieds dans une école et depuis
et l'attente devient une torture.
l'ouverture de cette section, elle sait déjà lire,
Les accompagnateurs impuissants, devant cette
écrire et compter, comme nous l'avons
situation, finissent par s'énerver et encombrer
constaté sur place. Cependant pour encoura-
les couloirs par leurs va-et-vient, rendant l'at-
ger davantage ces
mosphère encore plus tendue. La tension est tel-
«grandes élèves»,
le, que de nombreuses disputes éclatent souvent
des efforts restent Avec des moyens
avec les agents des services hospitaliers. Tout rudimentaires,
à consentir de la
cela est dû, de l'avis des patients rencontrés sur
part des autorités des jeunes filles
les lieux, à l'absence d'un service d'accueil et de
compétentes, no- tentent ainsi de
renseignements et d'un personnel qualifié qui
tamment sur le
peut mettre de l'ordre et trier les urgences en vue sortir du
plan des équipe-
de faciliter la tâche aux médecins.
ments. En effet, désœuvrement
En cette période particulière, où tout le monde en apprenant un
les salles affectées
est apeuré à cause du virus de la grippe A
H1N1, les gens paniquent au premier symptô- nération conséquente. Aussi, il faut imposer des secteur public, malgré le manque de moyens et aux cours d'alpha- métier, dans
tenues réglementaires et des badges pour per- les salaires peu motivants. Il est impératif au- bétisation ne sont l'espoir de
me d'une grippe saisonnière ou d'un simple rhu-
mettre de faire la distinction entre les catégories jourd'hui d'aménager des espaces plus appro- pas chauffées et pouvoir un jour
me. Dans ces conditions, le service des ur-
restent dépour-
gences, qui est incontournable pour une d'agents de soins afin d'éviter toute confusion. priés à l'accueil et à la prise en charge des pa-
vues d'installation travailler à leur
hospitalisation, doit notamment bénéficier d'un Le tableau sombre de cette salle d'accueil ne di- tients et répondre ainsi à une demande compte.
minue en rien des efforts louables fournis par électrique. A si-
personnel médical et paramédical plus expéri- grandissante des habitants de la localité de Mé-
des jeunes médecins qui se dévouent dans le gnaler aussi que
menté et plus motivé également par une rému- déa ainsi que ceux de toute la daïra. A.Teta
devant l'engoue-
ment affiché par des jeunes filles et femmes
de cette petite agglomération, des sections re-
CFPA D'EL AFFROUN (BLIDA) levant de la formation professionnelle ont été
créées, tels des ateliers de couture, de brode-

Plus de 700 stagiaires attendus rie et de confection de gâteaux traditionnels.


Avec des moyens rudimentaires, des jeunes
filles tentent ainsi de sortir du désœuvrement
en apprenant un métier, dans l'espoir de pou-
lus de 700 stagiaires sont atten- rent depuis déjà plusieurs jours à Quant à la formation par apprentis- d'Etat. L'innovation pour cette ses-
P dus pour la première session fé-
vrier 2010 dans les différentes spé-
constituer le dossier qui leur per-
mettra de figurer dans la spécialité
sage, ouverte dans toutes les spécia-
lités figurant dans la nomenclature
sion de février 2010 est l'ouverture
d'une nouvelle branche d'études
voir un jour travailler à leur compte. Cela
étant, leur volonté bute souvent contre le
manque de moyens. Ainsi, seules deux ma-
cialités que propose le CFPA d'El choisie. 2007, comme celles concernant d'agents de transit et dédouanement. chines à coudre sont mises à la disposition
Affroun, au niveau du centre Ahmed Pour la session de février prochain, l'installation et l'entretien des appa- Cette formation touchera ceux ayant des concernées, alors que les besoins en ma-
El Kebir et son annexe Ben Allel le CFPA d'El Affroun a programmé reils de froid et climatisation, la mé- un niveau d'études de 2e AS et plus et tière d'équipements sont énormes. Toutefois,
Mohamed. Pour réussir cette ses- 11 spécialités, dont 3 destinées es- canique, la comptabilité et autres, s'étalera sur 24 mois, avec un diplô- elles espèrent attirer l'attention des instances
sion et afin de permettre à tous les sentiellement aux jeunes filles, au elle est réservée aux garçons âgés me de technicien supérieur au bout compétentes et demandent notamment l'af-
candidats de faire le meilleur choix niveau de l'annexe du centre-ville. entre 15 et 25 ans et justifiant du ni- du cursus. «Le centre de formation fectation d'un gardien d'école pour assurer
possible, selon leurs motivations, Pour les jeunes hommes de plus de veau de 4e AM, 1ere et 2e AS. La for- professionnelle d'El Affroun qui leur sécurité, surtout suite au vol commis du-
tout le personnel de ce centre a été 16 ans, le centre offre aussi plusieurs mation s'étalera entre 18 et 24 mois, existe depuis 1947 reste quand rant la semaine écoulée à l'intérieur de l'éta-
mobilisé pour l'encadrement des fu- formations comme la menuiserie, selon la spécialité, et sera sanction- même polarisé en formation de bâti- blissement. Aziza L.
turs stagiaires. Ces derniers s'affai- les métiers du bâtiment, la tôlerie. née par la délivrance d'un diplôme ment et travaux publics», nous dira
le responsable de l'annexe de ce
centre. L'année dernière, et dans le TIPASA
Vives tensions à l'APW cadre d'une convention signée avec
la direction des travaux publics de
Réalisation
a crise que vit la section FLN de la wilaya de Blida gherssi El Houari, un des élus FLN appartenant au clan Blida, 28 cantonniers ont été for-
Ll'APW, més, dont 25 directement recrutés
d’un centre pour
e
est loin de connaître une accalmie. La 4 session de des opposants. Après cet incident, la séance a été levée
tenue dimanche dernier avec à l'ordre du jour rapidement afin d'éviter un autre scandale. Interrogé au par une entreprise de BTP.
l'approbation du projet de budget primitif de l'année sujet de cette dissidence au sein des élus, M. Taybi, dé- Les femmes au foyer ne sont pas en
2010, a été soudainement perturbée et stoppée par une
quinzaine d'élus appartenant en majorité au vieux parti
clarera que cela n'est que la conséquence de l'échec du
vieux parti aux sénatoriales. «C'est un coup monté par le
reste et bénéficient elles aussi de
formations. Elles sont de plus en adolescents
et au MSP. Ces derniers ont tenu à manifester leur désap- mouhafedh local du FLN afin de détourner le regard de plus nombreuses à s'inscrire dans les
n centre spécialisé de rééducation pour
probation pour cette session qui, selon leurs dires, est
illégale vu l'absence de la majorité des élus et leur retrait
l'opinion publique de sa mauvaise gestion de la mouha-
fadha et de son échec aux élections sénatoriales», accu-
6 spécialités qui leur sont proposées,
à savoir la cuisine, la pâtisserie, la U les adolescents, âgés entre 14 et 18 ans,
est en cours de construction, sur une superfi-
de la salle. Ils n'ont pas manqué aussi de remettre un sera-t-il. Concernant l'invalidité de cette 4e session de prévention et santé, la couture, la
communiqué au wali dans lequel ils accusent le P/APW, l'APW, notre interlocuteur a appelé ses opposants à re- broderie. cie de 4000 m2, au sud-est de la ville de Tipa-
Taybi Rabah (FLN), d'irresponsabilité dans la gestion voir les textes de loi. «Ces 15 élus ont assisté à l'appel 173 femmes au foyer viennent d'y sa, à proximité du futur hôpital. Ce projet,
des projets de développement de la wilaya et de ne pas que nous avons lancé au début de la session et se sont terminer leur formation. Pour les rappelle-t-on, a été inscrit le 30 août 2008.
être à la hauteur des attentes qui l'ont placé à la tête de déclarés présents, cela sans compter le nombre de pro- fonctionnaires qui souhaitent s'ini- L'autorisation programme (AP) de 100 mil-
cette institution. curations que nous avions reçues de la part des élus qui tier à l'informatique, ils peuvent y lions de dinars n'aura pas suffi pour sa réalisa-
La scène, qui a duré plus d'un quart d'heure, était si ten- ne pouvaient pas assister. En plus de cela, la plupart de suivre une formation programmée tion. En effet, la réalisation de cette structure,
due que le P/APW a demandé l'intervention des agents ces opposants sont quotidiennement absents aux com- le soir à partir de 17 h. dont la capacité d'accueil est estimée à 120
de sécurité pour faire sortir ces élus de la salle. Face à missions de l'assemblée. Ils ne viennent, lors des ses- Rappelons que le CFPA d'El Af- places, exige une autre enveloppe financière
cette situation, le wali s'est contenté d'appeler ses sions, que pour s'opposer sans avoir d'arguments va- froun a une capacité théorique de de 96 millions de dinars pour le lancement
membres à régler ces problèmes en dehors des sessions lables. Il est décevant de voir des problèmes internes à 500 places pédagogiques et emploie des travaux inhérents aux blocs d'héberge-
ouvertes. «Nous demandons le départ du P/APW et nous un parti se transformer en un règlement de comptes», 34 enseignants permanents et 16 ment et des ateliers, ainsi que les salles de
n'accepterons aucune autre solution», nous dira Ti- conclura-t-il. Asma Bersali autres vacataires. Abdelkader L. gymnastique et de spectacles. M'hamed H.
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 9

CONSTANTINE INFO
STATION DES BUS D'EL KHROUB (PONT SIDI RACHED) MORT DANS UN ATTENTAT
À TIZI OUZOU
Agressions et vols LE COLONEL FATEH
BENZELIKHA ENTERRÉ DANS

au quotidien L'INDIFFÉRENCE TOTALE


F ateh Benzelikha, 44 ans, colonel à l'ANP, a trouvé la mort, il
y a trois jours, dans un attentat terroriste perpétré à Tizi Ou-
zou, dans la région de Yakouren. Il a été inhumé hier au cimetiè-
●De jeunes délinquants écument les lieux aux heures de pointe ●Leurs victimes sont toutes re central de Constantine dans l'indifférence totale. Les repré-
désignées parmi les passagers, qu'ils délestent de leur bien ●Les citoyens réclament la présence sentants de l'Etat et les autorités locales ont brillé par leur
absence à l'enterrement, tuant une seconde fois ce valeureux
permanente de la police sur les lieux. martyr du devoir, qui n'a pas hésité à sacrifier sa vie pour la pa-
trie. Comment expliquer ce mépris affiché à l'encontre d'un en-
es agressions se sont agents de la sûreté sur la pré- fant du pays qui a perdu la vie dans l'explosion d'une bombe ac-
L multipliées à la station
de bus à proximité du
pont Sidi Rached, desservant
sence régulière de ces délin-
quants. «C'est vraiment hon-
teux que les gens à la station
tionnée à distance, alors même qu'il tentait d'en désamorcer une
autre ? L'Histoire, elle, saura lui donner la place de choix qu'il
mérite, parmi les plus grands. Il a laissé derrière lui deux orphe-
la commune d'El Khroub. De ne réagissent pas !» s'indigne lins et une famille inconsolables. F. H.
jeunes délinquants, âgés entre ce vendeur. Il affirme que cer-
14 et 25 ans, ont bel et bien la tains de ces malfrats vont jus-
mainmise sur les usagers. Le qu'à intercepter audacieuse- AÏN S'MARA
danger au niveau de ces pa- ment des jeunes femmes sur le
rages a toujours existé, mais
ces derniers temps, la situation
point de monter dans le bus, et
ce devant les regards «fuyants»
DÉBRAYAGE DES
sécuritaire s'est complètement
détériorée. Ils sont de plus en
des autres passagers, de la gent
masculine. Du reste, ces
TRANSPORTEURS PRIVÉS
plus nombreux ces jeunes qui «hommes» s'empressent sur- es habitants de la ville de Aïn S'mara ont souffert hier matin
s'adonnent à la délinquance
par désoeuvrement. Indivi-
tout de dénicher une place as-
sise dans le bus. «C'est le
L pour trouver un moyen de transport à la station de bus prin-
cipale. Certains ont dû attendre des heures pour pouvoir déni-
duellement ou en groupe, ils comble de la lâcheté», dira en- cher un taxi et rejoindre leur lieu de travail à Constantine. « Au-
épient leurs victimes poten- core le vendeur. Il serait plus cun bus ni même les véhicules de type J9 n'étaient en place, ce
tielles, ciblées, le plus sou- que souhaitable que les choses qui a pénalisé les passagers d'El Khroub et de Constantine »,
vent, parmi la gent féminine. soient prises en main par les s'est indignée une dame. L'on apprend que ce mouvement de
Les usagers, impatients de re- autorités locales, en mettant débrayage non annoncé, et qui a créé d'énormes désagréments
gagner leurs foyers après une notamment un dispositif de sé- aux habitants de Aïn S'mara, survient suite aux rumeurs ayant
journée de travail harassante, curité sur ces lieux devenues circulé ces derniers jours sur l'affectation des ces lignes à l'en-
ne font nullement attention à infréquentables, non seule- treprise de transport privée, Tahkout, laquelle a déjà conclu un
ces individus suspects qui se ment eu égards au nombre de marché avec les œuvres universitaires pour assurer le transport
faufilent discrètement dans la vols perpétrés (une dizaine au des étudiants, et qui semble intéressée par les lignes interur-
foule, l'œil à l'affût, guettant le quotidien) mais également baines. Craignant une éventuelle concurrence, les transporteurs
moment propice pour subtiliser rapide- table, au portefeuille, à la montre, aux bi- pour empêcher qu'un drame ne finisse par privés, dont la plupart disposent de vieux tacots, veulent,
ment l'objet convoité. Ils réussissent qua- joux, bref, tout y passe. Certains d'entre se produire. Selon des témoins oculaires, semble-t-il, exercer une pression sur les autorités, histoire de
siment toujours leur coup. Ils ont parfois ces voyous ont tout de même été identi- certains voleurs, ne réussissant pas leur maintenir un monopole caractérisé surtout par la mauvaise qua-
des sacs à dos pour ne pas éveiller les fiés par les habitués des lieux, et pourtant coup, prennent le bus et descendent à lité de service. S.A.
soupçons, histoire de se faire passer pour nul n'ose les dénoncer à la police par peur l'autre arrêt situé à l'embranchement, pour
d'honnêtes étudiants. Profitant de la co- de représailles. Cependant, l'initiative tenter de commettre d'autres forfaits. Il est
hue des voyageurs, pressés de monter
dans le bus, la main aussi leste qu'experte,
sera prise par un vendeur de bonbons au-
près de la station en question, un quinqua-
vraiment plus qu'urgent de se pencher sur
ce problème relevant de la sécurité pu-
CONSTANTINE DE
ces pickpockets escamotent tout, du por- génaire, qui n'hésitera pas à alerter les blique. Selma B. LA GROTTE À LA MÉDINA
AU MUSÉE CIRTA
PROCÉS INSOLITE À LA CHAMBRE PÉNALE
a salle centrale du musée national Cirta abrite aujourd'hui, à
Lla Grotte
Trois ex-journalistes d'En-Nasr 15h, l'inauguration d'une exposition intitulée Constantine de
à la Médina. La manifestation, qui durera jusqu'au 7
février, est une initiative destinée au large public, notamment

poursuivis par deux ex-activistes les étudiants, les lycéens et les élèves, avec pour principal ob-
jectif la sensibilisation des jeunes sur la richesse d'un héritage
culturel plusieurs fois millénaire. L'exposition, dont la richesse
a chambre pénale, près la cour de Constantine, a eu à traiter marquée par un long réquisitoire du représentant du ministère pu- est puisée dans les objets conservés au musée Cirta, est une lec-
L hier une affaire insolite dans les annales de la justice. Il s'agit
du procès en appel de nos confrères, Chaâbane Zerrouk, Moha-
blic, lequel n'a requis aucune peine à l'encontre des prévenus, pré-
férant laisser le jugement à l'appréciation du président de la
ture chronologique des différentes trouvailles et autres décou-
vertes réalisées sur les sites du plateau du Mansourah, de Djebel
med Tlilani et Toufik Benmostefa, respectivement ex-directeurs chambre pénale. Pour rappel, nos confrères avaient déjà été Ouahch et des grottes du mouflon et des pigeons durant la pé-
de la publication et de la rédaction, et ex-journaliste photographe condamnés par contumace, en 2008, à une amende collective de riode préhistorique. Les visiteurs auront, d'autre part, l'occasion
du quotidien arabophone An-Nasr, poursuivis en justice par deux 100 000 DA par le tribunal de Zighoud Youcef. Les deux frères ont de prendre connaissance de tout ce qui a marqué l'histoire de la
frères ex-activistes dans un groupe armé, suite à la publication de introduit une action en justice contre eux plusieurs années après ville durant les époques numido-punique, romaine, chrétienne,
leurs photos, après leur arrestation en 1998 dans la commune de avoir bénéficié des dispositions de la loi de la réconciliation natio- islamique et moderne. S.A.
Zighoud Youcef, avec une quarantaine d'hommes armés. L'affaire nale pour avoir été pris en photos et désignés du vocable «terroris-
qui n'a pas manqué de soulever l'étonnement de l'assistance a été te». Le verdict de cette affaire sera rendu le 27 janvier. S. B.
UN SUICIDE ET DEUX
MOSQUÉE DE LA CITÉ ENNASR À IBN ZIAD BRÛLÉS DANS UN INCENDIE
La parcelle de la discorde L e corps sans vie de G. Lamari, âgé de 90 ans, trouvé pendu à
un arbre de son jardin avec une corde, a été évacué mardi
dernier, à 17h 50, par les agents de la Protection civile vers la
’est dans la consternation que l'asso- correspondance adressée par l'association P/APC demeure injustifié, du moment que morgue du CHU. Le drame, survenu à la cité El Gammas, à pro-
C ciation de la mosquée Abdullah Ibn
Omar, située à la cité Ennasr dans la ville
au chef de daïra et au P/APC, afin que ce
dernier intervienne, conformément à la
nous disposons des documents légaux ap-
puyés par une décision d'attribution, d'un
voqué l'émoi de la population. Une enquête policière a été ou-
verte pour déterminer les circonstances du décès de la victime,
d'Ibn Ziad, soulève les multiples loi. plan topographique et d'un P.-V. de constat de nationalité tunisienne.
contraintes qui continuent de bloquer un Le mutisme de l'APC, qui hésite toujours d'un huissier de justice relevant l'infrac- L'on saura, par ailleurs, que les mêmes services sont intervenus,
projet tant attendu par la population. à trouver une solution à ce problème, se- tion sur une parcelle de la mosquée ». le même jour à 16h, pour circonscrire un incendie qui s'est dé-
«Nous n'avons pas pu achever les travaux lon nos interlocuteurs, a fait réagir la di- Et de souligner: «C'est un mutisme qui claré dans un immeuble à la cité Mentouri, dans le secteur de
de terrassement de l'assiette réservée à la rection des affaires religieuses, laquelle a continue de nous pénaliser ainsi que tous Sidi Mabrouk. L'incident, survenu suite à une fuite de gaz à par-
construction de la mosquée à cause d'une saisi le P/APC d'Ibn Ziad le 10 décembre les habitants de la cité Ennasr, surtout que tir d'une bonbonne, a causé des dégâts considérables dans l'ap-
extension illicite d'un logement de fonc- pour qu'il mette fin à ce qu'il a été qualifié nous avons acquis pour un montant de partement situé au bâtiment AB. Les deux victimes, M. Rabie,
tion en plus d'une clôture réalisées par un d'empiètement sur l'assiette de la mos- 700 000 DA des matériaux de construc- et Z. Hanene, âgés respectivement de 31 et 25 ans, atteints de
riverain aux dépens de la surface délimi- quée. Les membres de l'association expli- tion qui risquent de subir les aléas du brûlures au second degré, ont été évacués par des particuliers
tée pour le lieu de culte », lit-on dans une quent le fait en ces termes: «Le silence du mauvais temps.» S.Arslan bien avant l'arrivée des secours. S.A.
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 9

RÉGION OUEST

NOUVELLES RELIZANE SIDI BEL ABBES


DE TISSEMSILT
Neuf affaires
■ DES SÉANCES (INTER-
LYCÉES) AU MENU DE LA
RADIO LOCALE
Vers la distribution de détournement
Dans le but de créer une forte
compétitivité chez les élèves
de la troisième année
secondaire permettant
de 900 logements LSP traitées en 2009
’année 2009 a été marquée à Sidi Bel Abbès par de nom-
assurément l’augmentation
du pourcentage de réussite
au bac 2010, Ahmed Rezki,
directeur de l’Education de la
●«La première tranche de ce projet établi au niveau des importants
centres urbains de la wilaya, dont Relizane, Oued R’hiou et Sidi
L breuses affaires de détournements de deniers publics et de
malversations à tous les niveaux. Les infractions écono-
miques ont touché en particulier les institutions bancaires, selon
M’hamed Benali, sera livré dans les semaines à venir». le bilan établi par les services de police. En effet, la Brigade fi-
wilaya de Tissemsilt en nancière et économique (BEF) de la sûreté de la wilaya a recensé
collaboration avec la direction neuf affaires de détournement impliquant sept individus et ayant
de la radio locale El n premier quota de 900
causé un préjudice financier de plus de 4 milliards de centimes.
Wancharis ont consacré une
séance (inter-lycées) de deux
heures chaque mardi soir.
U logements sociaux par-
ticipatifs (LSP), faisant
partie de l’ambitieux program-
Parmi les institutions les plus ciblées, arrive largement en tête la
Banque de développement rural (BADR) suivie par la Banque
me de 3000 unités lancé il y a extérieure d’Algérie (BEA). La BEF a également traité quatre af-
L’opération, qui s’étalera faires d’évasion fiscale qui, selon le même bilan, a occasionné
jusqu’au 09 février 2010, déjà une année, sera réception-
né et distribué d’ici l’été pro- des pertes importantes au Trésor public et évaluées à 3,3 mil-
touchera un total de 22 lycées liards de centimes. Le décompte effectué par les services de poli-
éparpillés sur les 08 daïras chain, apprend-on de la CNEP.
«La première tranche de ce ce montre clairement que l’année 2009 a été moins «désastreuse»
dont 08 implantés au chef- que 2008. Celle-ci a enregistré 23 affaires de détournements im-
lieu de la wilaya. Mardi projet établi au niveau des im-
portants centres urbains de la pliquant 63 individus. De nombreux scandales ont ébranlé, ces
dernier, c’était le tour des derniers temps, les APC de la wilaya, notamment celle du chef-
élèves du lycée Ibn Khaldoun wilaya, dont Relizane, Oued
R’hiou et Sidi M’hamed Bena- lieu. Des dossiers ficelés «moisissent dans les armoires de la
de la commune de Layoun et justice depuis plusieurs mois et concernent précisément la ges-
li, sera livré dans les semaines

PHOTO : DR/ ARCHIVES


ceux du lycée du 1er Novembre tion de l’APC de Sidi Bel Abbès». C’est sur ce point précis que
du chef-lieu de Tissemsilt où à venir», affirme notre source
tout en soulignant que les tra- l’appareil judicaire est interpellé afin d’éclairer l’opinion pu-
la victoire est revenue à ce blique sur des affaires qui ont fait couler beaucoup d’encre, mais
dernier. Selon H. Bouali, vaux concernant le reste du
programme enregistrent un sans aucune suite. M.Abdelkrim
proviseur du lycée vainqueur,
ce ne sont que de telles taux d’avancement consé-
initiatives qui ont abouti à un
saut qualitatif en matière du
quent. Par ailleurs, 36 com-
munes des 38 de la wilaya se
VACCINATION CONTRE LA
taux de réussite au bac où la partageront un lot de 3000 lo-
gements ruraux dont la distri-
GRIPPE A (H1 N1) À ADRAR
wilaya est passée de la 33ème Le reste du programme de 3000 unités lancé il y a déjà une année
classe à la 13ème. B. E. H. bution est prévue pour le pre-
mier semestre de l’année en
enregistre un taux d’avancement conséquent Le doute plane encore au sein
■ ENFIN, LE BUREAU DU cours. Ce programme de loge-
ment, qui s’inscrit dans le
l’on apprend que plus de 70
fonctionnaires de la commune
notre demande de logements
LSP et nous nous sommes rap-
du personnel de la santé
FMPOS SERA INSTALLÉ
Cela fait plus de 25 ans que cadre du repeuplement des de Oued Djemaa sont dans prochés du promoteur avec des ne semaine après le début de cette campagne, le taux de vac-
les fonctionnaires de la
wilaya de Tissemsilt sont
zones éparses désertées, pré-
voit l’instauration d’un nou-
l’expectative devant l’immobi-
lisme caractérisant le program-
dossiers pleins et nous avons
tous nos engagements mais,
U cination contre la grippe porcine est de 5,78% parmi le per-
sonnel de la santé de la wilaya d’Adrar. Ce ratio est la preuve que
restés dépourvus de veau dynamisme en milieu ru- me des logements LSP auquel dès lors, aucune lueur de réali- ces professionnels sanitaires n’ont pas d’engouement pour ce
l’assistance du FMPOS, que ral avec l’insertion de sa ils ont adhéré pour bénéficier sation n’est venue pointer à vaccin. En effet, l’on a constaté que le doute plane encore chez
ce soit en matière de crédits, population dans les projets de d’un logement. «Il y a plus l’horizon», notera un ensei- ces sujets quant à l’efficacité de ce nouveau vaccin. Quelques
de logements ou autres aides relance agricole. D’autre part, d’une année qu’on a formulé gnant concerné. Issac B. employés de ce secteur nous ont affirmé que «C’est cet adjuvant
qui leur permettraient de qui compose ce vaccin qui les
subvenir aux besoins de leurs inquiète… ». Certains sont aussi Certains employés
familles. Lors de sa visite à
Tissemsilt, le directeur
AÏN TÉMOUCHENT méfiants parce qu’ils jugent que
ce produit a été fabriqué à la préfèrent attendre les
hâte, face à la circonstance, en résultats de
général du FMPOS a rassuré
que son organisme installera
incessamment une antenne à
El Merdja. Le même
Du CUAT à une université un temps record, et qu’il n’a pas l’autopsie du médecin
été assez expérimenté en labora- réanimateur, du CHU
toire. «Certes qu’il peut être ef- de Sétif, pour pouvoir
responsable a affirmé que les
396 logements qui sont en
chantier seront distribués dès
en 2012 ?
l s’est tenu hier de gestion. Cette vo-
ficace, mais qu’aucun scienti-
fique ne pourra cautionner qu’il prendre une décision.
ne présentera pas un jour des
leur achèvement qui aura lieu effets secondaires». Par contre, une autre catégorie préfère at-
au cours du premier trimestre Icentre
dans l’enceinte du
universitaire
lonté de montée en
cadence a déjà trouvé
tendre la réaction chez les sujets déjà vaccinés en Algérie. Cette
de l’année 2010. B. E. H. dernière attend toujours les résultats de l’autopsie du médecin ré-
d’Aïn Témouchent des partenaires inté- animateur, du CHU de Sétif, décédé 30 heures après sa vaccina-
■ LE WALI A CLÔTURÉ (CUAT) une ouvertu- ressés avec Medgaz, tion, pour pouvoir prendre une décision. Toutefois, un représen-
L’ANNÉE FINANCIÈRE 2009 re-bis de la rentrée Henkel-Algérie, la tant de la Direction de la Santé nous fera remarquer que ce faible
Lors de la cérémonie officielle universitaire, la pre- cimenterie de Béni- taux ne peut pas être significatif aujourd’hui dans la mesure où
de la clôture de l’année mière n’ayant pas eu Saf, l’usine élec- l’opération de vaccination durera encore jusqu’au mois de mai
financière 2009, Nacer lieu dans ses locaux trique de Terga, l’usi- prochain. Enfin, pour lutter contre ce virus, la DSP a reçu une
Maasacri, wali de Tissemsilt a alors partiellement ne de dessalement, première livraison de 3580 doses et le 2ème arrivage, imminent, de
énuméré avec fierté les disponibles à cause l’hôpital Bendjerzeb 6500 doses servira à la campagne de vaccination des femmes en-
réalisations encourageantes des travaux d’achè- et d’autres institu- ceintes. A.A.
PHOTO : DR

qu’a connues la wilaya. vement du CUAT. tions. Par ailleurs, les


«Certes, l’année 2009 s’est Cette cérémonie a projets de séminaires
caractérisée par le clôturé un trimestre nationaux et interna- BECHAR
rattachement de 08 de première année tionaux, les projets
communes au réseau du gaz universitaire et permis de faire le point de la si-
tuation. Cette dernière apparaît des plus promet-
de recherches avec l’Espagne et la France, la
création de laboratoires de recherche et l’inscrip-
Lorsque les retraités barrent
de ville et celui d’eau potable.
et par le désenclavement teuses au regard de l’ambition dont a fait montre
l’encadrement pédagogique puisque son objectif
tion de la graduation et de la post-graduation en
partenariat avec les universités voisines de-
la route aux chômeurs
d’une cinquantaine de
douars, mais les efforts est de réunir d’ici 2012 les conditions devant vraient faire gagner en notoriété scientifique le e nombreux retraités ont repris les postes qu’ils occupaient
doivent être doublement promouvoir le CUAT en université à part entière.
La principale d’entre ces conditions étant la mul-
CUAT. A ce propos, l’on se félicite que trois en-
seignants viennent d’être promus au rang de pro-
D déjà par le passé au sein des administrations en raison des re-
lations qu’ils maintiennent toujours avec les responsables. Ils bé-
conjugués», précise le wali.
«Pour ce qui est des victimes tiplication des domaines de formation, l’on cite fesseurs alors qu’un autre a été récemment grati- néficient de tous les moyens au moment ou des universitaires
du terrorisme et celles de la pour 2011/2012, et en rapport avec les potentia- fié par une université française du prix Maurice cherchent des postes d’emploi désespérément. Le gouvernement
guerre de libération lités économiques de la wilaya, la programma- Audin de mathématiques. Indiquons enfin, que dit vouloir lutter contre le chômage des jeunes et débloquer de
nationale, on a dépensé tion de neuf nouveaux parcours de licence en si cette année, le CUAT a ouvert avec 675 étu- gros moyens à cet effet, mais la réalité sur le terrain est contradic-
respectivement 05 et 184 mds matière de sciences et technologies, cinq dans le diants, l’on table sur le doublement des effectifs toire, car ces jeunes n’ont aucune possibilité d’être recrutés un
CMS», dit-il. Concernant les domaine des sciences de la nature et de la vie l’année prochaine. Seule ombre au tableau, les jour. Ces responsables avancent comme argument le fait que ces
victimes de la tragédie ainsi que trois dans le domaine des sciences de la œuvres universitaires ont du mal à suivre retraités ont une longue expérience dans le monde du travail et
nationale, 68 dossiers ont été matière sans compter l’élargissement à la langue puisque l’internat n’a été ouvert qu’aux 56 étu- maîtrisent parfaitement les missions qui leur sont attribuées. «Il
traités, totalisant une espagnole les activités du département de diants étrangers inscrits. Promesse a été faite n'y a plus d'espoir dans notre pays. Ce sont ces responsables qui
bagatelle de 778 millions langues et littérature étrangère et le renforce- qu’au cours de ce mois le problème sera résolu. nous poussent à l’émigration clandestine et la délinquance», dé-
CMS. B. E. H. ment du domaine des sciences économiques et M. Kali plore un groupe de jeunes universitaires. L. M.
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 11

PORTRAIT

LERARI ARSLANE. DESIGNER, GRAPHISTE, ARTISTE-PEINTRE, COMÉDIEN

«Chez nous, l’artiste est peu considéré...»


«Je ne peux pas rester sans rien faire.
Je vais faire la sieste.»
Yvan Audouard L’immobilisme est en marche et rien ne pourra
l’arrêter !
Par Hamid Tahri
De ces deux puissances, la force et l’intelligence,

I
l est designer, graphiste, artiste-peintre c’est à la fin la force qui est toujours vaincue.
et comédien. Sa carte de visite s’af-
fiche comme une palette toute en cou- La culture, c’est ce qui reste quand on a tout
leurs qu’il affectionne tant. oublié.
Ce professeur à l’Ecole des beaux-
arts, atypique, a le tutoiement et la convivialité na-
turels. Le regard est amusé et concentré. A la ma-
nière du peintre en face de sa toile inachevée,
méditatif, il observe de longs silences, pour enfin tion. En tout cas, la question soulève un paradoxe.
se libérer et livrer avec méthode ses idées. Il prend On dit que l’argent est le nerf de la guerre et pour-
soin, toutefois, de dire que la réflexion n’a de sens tant les années 1970 et 1980 furent riches en créa-
que reliée à l’action. Tout au long de la discussion, tion, alors que les moyens n’étaient pas bien
il ne cessera de regretter le gros coup de blues subi grands. Ce qui, actuellement, est inversement pro-
par la culture dans tous ses aspects. portionnel, au vu des différents festivals qui ont
Grand, mince silhouette élégante, discret mais en- lieu. Il faut dire qu’à cette époque riche du point
thousiaste, Arslane est dans la vie comme au de vue créatif, il y avait beaucoup d’intelligence et
théâtre. La gestuelle est omniprésente chez cet ar- de pensée féconde. C’est simple, on venait
tiste dont la curiosité est insatiable pour les idées et d’ailleurs pour étudier dans nos universités. Il
les arts. faut dire qu’on était fédérés pour la réalisation
«Arslane a, sans conteste, du talent. C’est un ar- d’un même projet de vie de société socialiste, au-
tiste qui joue avec les tripes, avec le sentiment qui quel on y croyait malgré tout. En dehors des an-
pense davantage au personnage qu’il incarne nées difficiles, les années 1990 surtout, qui ont
qu’au cachet. Hélas, de nos jours c’est devenu une freiné, entre autres, l’activité artistique, quelles
denrée rare», regrette le réalisateur Lamine Mer- peuvent bien être les autres raisons ? Citons en
bah qui avait engagé Arslane dans quatre de ses vrac :
films. Le cinéaste se souvient : «A l’époque, dans - Les compétences ? Il en reste encore un peu,
les années 1980, je cherchais un personnage parti- mais sont-elles bien coordonnées, voire d’abord
culier qui répondait au profil d’un jeune Algérien sollicitées seulement ?
paumé dans une Algérie désorientée idéologique- - La volonté ? La volonté n’a de sens et n’existe

PHOTO : D. R.
ment. Dans le malaise vécu par la jeunesse, l’ac- que s’il y a des motifs et des objectifs clairs à at-
teur qu’il est a su, avec une grande sensibilité et teindre. Ce qui n’est pas le cas.
beaucoup d’émotion, incarner ce jeune désempa- - L’absence de ténors comme ceux de l’époque,
ré qui a tout perdu. Tout cela est perceptible dans dans leur belle force de l’âge. Les Alloula, Benaïs-
La Conversation, film sorti en 1984, où Arslane sa, Bouguermouh Malek, les Azzedine Medjoubi,
qui court derrière un destin incertain, est rattrapé pagne en 1988, de ses rôles au cinéma, et de ses d’un metteur en scène.» A l’Ecole des Beaux-Arts Sirat Boumedienne, etc. Les ayant côtoyés, je vous
par la réalité, mais qui saura à force d’abnégation passages sur le petit écran qui l’ont rapproché en- où il enseigne, son collègue Mustapha Filali, artis- garantis que ce sont des modèles de travail et de
se hisser au niveau de ses ambitions dans le film core davantage du grand public, avec, notamment, te-peintre, ne tarit pas d’éloges sur les qualités de création.
Du fond du cœur, où il brise l’image pessimiste et le feuilleton Chafika. son ami Arslane «qui reste l’un des meilleurs desi- - Le manque d’infrastructures ? Certainement.
sombre pour se frayer une place digne dans la so- gners sur la place et qui ne lésine pas sur ses capa- - L’écriture théâtrale peut-être, insuffisante en
ciété. Tous ces rôles, Arslane les a admirablement COMÉDIEN ET PEINTRE cités pédagogiques reconnues pour transmettre le termes de qualité.
joués.» L’acteur auquel il s’identifie ? «Je ne peux pas par- savoir. C’est un professeur modèle qui a acquis - De bons metteurs en scène et comédiens en
A l’époque, Arslane, la trentaine, avait déjà derriè- ler d’identification, mais de reconnaissance et une grande expérience depuis ses trente ans nombre suffisant. J’ai vu des jeunes comédiens
re lui un parcours enviable. d’estime. Et c’est pour deux raisons que je penche d’exercice». La conception de la peinture, Arslane ayant des aptitudes extra qui ne demandent qu’à
pour Sean Pen. D’abord, pour son engagement l’explique par des paraboles. «Plus j’avance dans être dirigés, accompagnés dans le long parcours
NAISSANCE À ZIAMA politique et ses positions courageuses contre la le temps expérience, plus l’intuition participe pour de comédien.»
De sa naissance à Ziama Mansouria en 1948, il guerre en Irak et, ensuite, pour ses différentes in- une large part dans la création et je sens que je
garde des souvenirs épars d’études primaires terprétations. Je trouve qu’il dépasse la simple suis dans l’éphémère permanent, même si au final RECHERCHER L’EXCELLENCE
poursuivies à Alger, où ses parents avaient emmé- mécanique de jeu, combien payante, que prati- le travail se trouve concrétisé, visible sur un sup- Est-ce que les instances qui décident n’accordent
nagé. Le secondaire se passe sans accrocs au lycée quent la plupart des acteurs hollywoodiens. Sean port. Mon sentiment d'éphémérité est lié au rap- pas encore suffisamment d’intérêt à la chose cul-
ex-Gauthier, suivi d’une réussite aux concours Pen est directement dans la transcription faciale, port que j’ai à ce monde et au sens de cette activité turelle ? Je trouve que c’est bien de réunir ici dans
d’entrée aux Beaux-Arts et au Conservatoire à la émotionnelle et gestuelle de son personnage. Il y a artistique qui me permet une espèce de médita- notre pays, ce qui se fait ailleurs (à travers les festi-
fin des années soixante. Cette passion pour les arts de la vie dans son jeu. J’aime aussi Johnny Depp. tion, voire une éclipse, une disparition momenta- vals), mais c’est aussi bien, sinon plus, de donner à
lui trottait la tête et ce n’est sûrement pas son père, Cela dit, Marlon Brando, totalement différent, est née. Ce que je sais dans ma démarche, c’est que faire. L’art n’est pas affaire d’individus sensibles
Rachid, comptable, matheux, qui a fait le lycée de un monstre d’acteur. Chez nous, il y a tant d’ac- j’aime énormément cette ignorance qui me laisse seulement, mais, de nos jours, il faut accorder
Bougie, qui l’influencera. Le dada de son papa, teurs au talent incontestable. Je ne peux les citer dans un flottement mi-intellectuel, mi-sensible, beaucoup d’intérêt à la pensée instructive, éclai-
c’était les chiffres. «Il n’était pas porté sur la cho- tous. Mais personne ne peut éviter les incontour- mi-sensuel...» Ce que pense Arslane de son métier, rante. Pourquoi les activités culturelles sont en
se artistique, c’est plutôt mon oncle Cherif, qui ra- nables Hassan el Hassani, Rouiched, l’inspecteur de la relève ? berne ? «Tout est mis en place comme si on faisait
menait les illustres Blek le Roc Akim, etc. et qui Tahar, Ariouet, Sid Ali Kouiret, Omar Guendouz, «Il y a des potentialités qui ne demandent qu’à ex- exprès pour tendre vers le bas et non pas vers la
les reproduisait à la maison en imitant les dessina- etc.» ploser, mais la compétence individuelle ne suffira recherche de l’excellence. Tenez par exemple, on
teurs, qui m’a influencé. Il m’a vraiment marqué. Comédien et peintre, Arslane va-t-il pouvoir sup- jamais si elle n’est pas en synergie avec tout l’en- organise une multitude de festivals dont quelques-
A 12 ans, je dessinais à mon tour. C’est une pas- porter le fardeau de ces deux activités passion- vironnement. On parle beaucoup de la fuite des uns au prix fort, je ne suis pas contre. Les festivals,
sion qui ne m’a plus quitté. Je me suis aperçu que nantes mais aussi éprouvantes ? cerveaux. Essayons au moins de retenir ceux qui et après ? C’est le vide lorsque les lampions s’étei-
j’avais des dons et même les professeurs me solli- «Tendre à vouloir être artiste par les temps qui sont encore là, en leur offrant les conditions gnent. Moi, je revendique un équilibre entre la cul-
citaient au tableau pour dessiner les schémas. courent n’est pas évident. Moi, mon choix a été idoines. La remarque est identique pour le théâtre ture-show, si on peut l’appeler ainsi, et la vie cul-
J’en tirais une certaine fierté. De plus, je me suis dicté par la passion de l’art. C’est une chance in- qui se meurt lentement sans susciter la moindre turelle de tous les jours qui accuse un déficit
découvert des dons d’imitateur. Mes amis m’ont ouïe que j’ai de pratiquer les deux. Deux mondes réaction salvatrice. Je crois qu’il faut susciter tout affligeant. Pourquoi ne pas encourager la création
encouragé à rejoindre le théâtre. C’est ce que j’ai différents, mais qui se rejoignent. Etre comédien, un débat, tant du point de vue historique que so- théâtrale, rouvrir les salles de cinéma (de plus en
fait en intégrant le Conservatoire en 1970, sous la c’est s’exposer en exposant des vies possibles ciologique et politique. J’ai bien peur de ne pou- plus rares), créer de petits studios de cinéma ? Ce
férule de Mahiedine Bachtarzi. Ma première ap- dans un cadre structuré au service d’un texte et voir qu’approximativement répondre à cette ques- n’est pas la mer à boire...» Pour conclure, et en
parition sur les planches date de 1970 où j’ai joué guise de vœux pour l’année qui débute, Arslane
au TNA avec Khali Kouider Le Revisor puis le Dr
Knock. Après, tout s’est enchaîné, j’ai eu de nom-
PARCOURS lance quelques grandes idées généreuses : «Qu’il y
ait une même volonté de mise en place, à l’instar
breuses distinctions dont le premier prix en Yougo- A 61 ans, Arslane a une vie accomplie dont la monstres sacrés du 4e art. Il a obtenu plusieurs de l’équipe nationale de foot, d’une pensée straté-
slavie où on a joué Kan ya ma kan de Bouger- moitié consacrée à l’art et à la culture. C’est en prix et distinctions et, en 1972 déjà, il était l’un gique pour construire et investir dans l’intelligen-
mouh. Avec El Mahgour du même auteur, c’était 1970 qu’il entre au Conservatoire d’Alger pour y des concepteurs des pictogrammes des Jeux ce intègre et le vrai savoir. Et pourtant, tout reste
l’apothéose. Bougermouh est un fou passionné de apprendre le théâtre et les arts plastiques. méditerranéens d’Alger de 1975. possible. La preuve nous a été donnée avec éclat,
son art. A lui seul, c’est toute une école. Il mérite Après cinq ans d’études, il en sort diplômé pour Il a conçu une kyrielle de sigles. quand, en un temps record, l’Etat a mis en place
tous les hommages.» se consacrer totalement à l’enseignement. Il a exposé ses toiles en Algérie et à l’étranger, toute une stratégie, toute une synergie de compé-
Arslane n’a pas son pareil pour vous prendre par la Professeur à l’Ecole des beaux-arts, il est aussi et a obtenu, en 2000, le 1er prix du Concours tences pour le déplacement de nos supporters au
main et vous guider dans son univers foisonnant comédien. national de peinture de la fondation Ahmed Soudan.»
d’images et de métaphores. Il parlera avec une Il a joué dans plusieurs films et dans de Asselah. A méditer. H.T.
pointe de fierté de sa première exposition en Es- nombreuses pièces de théâtre, aux côtés de Arslane est père de 3 enfants. htahri@elwatan.com
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 11

ORAN INFO
CONSÉQUENCES DES RÉSULTATS DES SÉNATORIALES CAN/ SUPPORTERS
LE PREMIER DÉPART EST
Les conflits partisans aggravés PRÉVU SAMEDI
et remis à l’ordre du jour
’est officiel, le premier départ des supporters oraniens à
C destination de l’Angola aura lieu samedi prochain. La
compagnie nationale Air Algérie prévoit 750 places d’avion
au profit des supporters de l’Ouest du pays, soit trois vols
spéciaux à bord de Boeing 767 à partir d’Alger, avons-nous
●Les élus qui n’ont pas respecté les consignes de vote ont pourtant été prévenus appris de source proche d’Air Algérie. Tous les vols se fe-
par les responsables locaux qui ont même, flairant le risque d’être appâtés par une promesse ront à partir de l’aéroport international Houari-Boumedien-
ou une autre, usé de menaces de sanction, en vain. ne. L’opération de vente des billets d’avion a débuté samedi
dernier au niveau des agences agréées par Air Algérie. Ce-
pendant, les accros des Verts ne se sont pas bousculés au
e conflit interne au FNA entre l’ac- tants à demander à leurs représentants constatant, à l’issue du scrutin sénato- portillon comme ce fut le cas lors de la rencontre Algérie-
L tuelle direction locale et la tendan-
ce dirigée par deux députés accu-
sés de vouloir accaparer le bureau
de reconsidérer leur décision (malgré
son apparence peu probable, ndlr). Ils
ont le soutien des élus qui ont respecté la
rial, que près du tiers de ses élus ont pré-
féré donner leurs voix à un candidat
autre que le leur, pourtant lui aussi dési-
Egypte à Khartoum. Selon un gestionnaire d’une agence de
voyage, les prix qui oscillent entre 190 000 et 360.000 dé-
couragent les potentiels voyageurs. Z. Saber
d’Oran pour se représenter dans les pro- logique partisane et voté FNA. Le non- gné démocratiquement lors des pri-
chaines échéances électorales, notam- respect de la logique partisane est vécu maires. Les élus qui n’ont pas respecté
ment les législatives de 2012, s’est ag-
gravé à la suite des sénatoriales. Les
également au FLN qui a organisé des
primaires pour désigner un candidat du
les consignes de vote ont pourtant été
prévenus par les responsables locaux TRANSPORT
membres du conseil de wilaya, réunis en
conseil extraordinaire le 3 janvier,
parti. Mais celui-ci a été doublé par son
rival qui, déçu de son échec, a opté pour
qui ont même, flairant le risque d’être
appâtés par une promesse ou une autre, RENFORCEMENT DE LA
considèrent, dans un communiqué ren-
du public hier, que l’échec du candidat
une candidature libre et a fini, «miracu-
leusement», par arracher le siège de sé-
usé de menaces de sanction, en vain.
Conséquence, même de moindre impor- DESSERTE BELGAÏD-CASTORS
FNA est le résultat d’une campagne
malveillante menée par les députés en
nateur. tance que celui vécu ailleurs, un climat
particulièrement tendu a fini par s’ins- AU PROFIT DES UNIVERSITAIRES
question au profit d’une autre formation CLIMAT TENDU taller. On se demande quels genres de u bonheur des étudiants affiliés à la nouvelle structure
politique, non citée mais qui ne peut être
que le FLN, le RND ayant également
Au FLN, depuis les précédentes élec-
tions locales passées, certains élus appa-
négociations ont pu mener, individuel-
lement ou pas, tous ces élus récalcitrants
A universitaire de Belgaïd (commune de Bir El Djir), le
transport urbain vient d’être renforcé par 5 nouveaux bus
perdu quelques-unes de ses propres raissent comme au-dessus du lot et ne pour trahir leurs propres formations. pour satisfaire la demande des usagers. C’est ce qui a été in-
voix potentielles. La motivation des dé- semblent pas évoluer dans les mêmes Les lectures sont diverses : corruption, diqué de responsables au niveau de la direction du transport
putés FNA incriminés serait, toujours sphères que leurs congénères. tribalisme, rivalités interindividuelles, de la wilaya d’Oran, ajoutant que la desserte disposait déjà
selon les déclarations des concernés, de Le futur sénateur d’Oran, un citoyen calcul politique pour accéder à la prési- d’une douzaine de véhicules de transport en commun, mais
«pousser les responsables à la démis- connu pour son aisance financière, fait dence de l’APW en cas de victoire du il s’avère que cela était insuffisant pour assurer le transport
sion afin d’accaparer le parti». Ces der- partie de cette catégorie imposée à la P/APW, etc.). Une véritable déconfiture au quotidien de tous les voyageurs, notamment la tranche
niers ont déclaré qu’ils démissionne- base militante pour des desseins qui ne qui n’a épargné aucun parti mais qui des étudiants universitaires qui trouvaient de plus en plus de
raient en cas d’échec de leur candidat. sont pas encore clairs. Même le RND, donne une idée sur le recul politique et mal à rejoindre les bancs de l’université à temps.
La réunion extraordinaire du conseil de qui paraît le plus stable, a fait les frais du la menace sur la démocratie même de D’autre part, les mêmes sources d’information ont fait part
wilaya a eu pour but d’appeler les mili- non-respect de la logique partisane en façade. Djamel Benachour de la mise en service d’une nouvelle ligne de transport ur-
bain pour les habitants du grand site de Haï Sabah. Il s’agit
effectivement de la ligne 81 reliant Haï Sabah au centre-vil-
SOCIÉTÉ le, en passant par les quartiers Dar Baïda et Es-Sédikkia, où
les services du transport ont mis au profit des usagers 3 bus,

El Bahia à l’heure de Yennayer


l Bahia se met à l’heure note salée, notamment pour
en attendant le renforcement de cette desserte par 23 autres
véhicules, dans les prochains jours. Il est à noter que les ser-
vices de transport d’Oran reçoivent de plus en plus de
plaintes et doléances des citoyens par rapport au comporte-
E de Yennayer. En effet,
cette fête traditionnelle et an-
les petites bourses. Néan-
moins, comment résister à
ment non professionnel de certains transporteurs, notam-
ment sur les lignes 31, 34 et 49.
cestrale est entrée dans les l’insistance de sa progéniture L’on saura à ce propos que, durant l’année 2009, un total de
mœurs et les coutumes. Les à l’image de cette mère de fa- 814 transporteurs ont fait l’objet de sanctions pour divers
étals de la rue des Aurès, à mille harcelée par ses enfants motifs, en plus de 2000 procès-verbaux établis par les com-
l’instar des autres marchés et et qui a été contrainte de dé- missions de transport pour non-respect de la réglementation
places d’Oran, sont ainsi bourser plus de cinq mille di- en vigueur en la matière. A.Yacine
achalandés de fruits secs et nars pour satisfaire leurs ca-
autres produits propres à cet- prices. Néanmoins, nous
te occasion. Ainsi il est pro- dira, ce sexagénaire, «pour- DÉLINQUANCE
posé des noix, des noisettes, quoi se priver et priver sa fa-
des amandes, de la confiserie mille de cette joie que procu- PLUS DE 300 ARTISANS
PHOTO : DR

spécialement conditionnée re cette fête annuelle qui


dans des sachets de même
que les féculents (fève, blé,
permet de se réunir dans la
joie et la convivialité qui
BIJOUTIERS CAMBRIOLÉS
pois chiche), le tout sur fond
d’éclairage pour le plaisir des citer l’engouement des ci- née (électricité, gaz, etc.).
vous extirpe de cette morosi-
té et cette mélancolie du quo-
EN 2009
yeux et aussi pour l’attrait toyens, notamment en cette Des prix qui varient entre tidien. Et c’est là le charme lus de 300 bijoutiers et artisans ont été cambriolés ou
des clients. Cependant les période où ils doivent faire
face aux charges de fin d’an-
500 DA et 300 DA, et dont la
multiplication engendre une
de Yennayer.» P agressés durant l’année 2009 à travers l’ensemble du
pays, a indiqué, mercredi à Oran, le Président de la Fédéra-
prix affichés sont loin de sus- H. S.
tion Nationale des bijoutiers, Dani Kouider. Sur ce nombre,
une trentaine de cas a été enregistrée à travers l’Ouest du-
EN BREF rant l’année écoulée dont une vingtaine à Oran et le reste
dans les régions avoisinantes. Devant cette situation qui a
pris de l’ampleur ces dernières années, le Président de la
SEULEMENT 40 MEDECINS ONT ÉTÉ PÉNURIE DE VACCINS POUR ENFANTS DES EXPERTS ALLEMANDS POUR UN FNB, qui a tenu à rendre un hommage aux services de sécu-
VACCINÉS CONTRE LE VIRUS H1N1 Selon les responsables de la santé, les PLAN DE RAMASSAGE DES ORDURES rité pour les efforts déployés, a invité les bijoutiers artisans
La campagne d’immunisation contre la vaccins pour les enfants sont disponibles Une délégation représentant l’agence installés dans des coins isolés à se doter de matériels et
grippe AH1N1 au profit du corps médical au niveau de tous les secteurs sanitaires. nationale du traitement des ordures équipements de surveillance afin de dissuader ces voleurs.
n’a pas connu d’engouement palpable. Malheureusement, on constate le ménagères, accompagnée d’une mission L’installation d’une vidéosurveillance ou des équipements
Une quarantaine de médecins ont été contraire au niveau des ESPS de la allemande, séjourne depuis hier à Oran d’alarme, dont le montant n’excède pas les 1 00 000 de di-
vaccinés sur les 350 praticiens et 365 wilaya d’Oran. pour préparer un plan directeur de nars, pourront sécuriser le local et fournir aux services de la
spécialistes relevant de la santé Les mères ne cessent de faire le va-et- ramassage des ordures ménagères qui sûreté des informations et des éléments pour les opérations
publique. Les médecins que nous avons vient entre les polycliniques afin de concernera en premier lieu le d investigation en cas de vols ou d’agressions dont ont été
rencontrés hier sont catégoriques : vacciner leurs enfants mais en vain. groupement d’Oran (Es Senia, Sidi victimes des bijoutiers ou des artisans au sein même de
«Nous refusons de nous faire vacciner Plusieurs vaccins sont introuvables Chami, Bir El Djir et Oran). Les experts leurs ateliers. Le Président de la Fédération invite les socié-
contre le virus en raison des zones comme, par exemple, ceux de l’hépatite allemands se sont donné six mois pour tés des assurances à organiser des opérations de marketing
d’ombre qui entourent la mort d’un de «B», de la polio, de la coqueluche, etc. élaborer ce document. Durant une et de sensibilisation sur les avantages que peuvent tirer les
nos collègues survenue à Sétif», Dans certains secteurs sanitaires, il faut période, le bureau allemand GTZ membres de cette corporation déjà minée par le commerce
affirment-ils. Au niveau de l’hôpital se lever tôt pour faire vacciner son accompagnera la Direction de informel. L’on saura que si certaines bandes ont été neutra-
d’Oran, des dizaines de blouses enfant, car le quota disponible ne suffit l’environnement, les APC et l’EPIC «Oran lisées, l’argent ou le butin des objets volés, qui se chiffre
blanches refusaient toujours de sacrifier pas à tout le monde. Propreté» dans toutes les démarches parfois à plusieurs millions dinars, ne sont jamais récupérés
aux exigences de leur tutelle. Z. S. H. N. visant à exécuter ce plan. A. B. dans toute leur totalité. T. K.
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 11

SÉTIF INFO
APRÈS LA DÉMISSION DU P/APC D'EL EULMA BOUANDAS
LE FILET SOCIAL
La succession DÉCRIÉ
es dizaines de jeunes de Bouandas montent au cré-

demeure ouverte D neau pour dénoncer la bureaucratie qui les em-


pêche de sortir de l'engrenage de la précarité, générée
par le filet social qui ne permet aucune promotion pro-
fessionnelle. Ayant sollicité les autorités locales pour
une éventuelle intégration, des dizaines de jeunes, qui
●La ville fait face à de nombreux problèmes, outre les maux sociaux, la pollution ont pourtant reçu des garanties, ne voient toujours pas
le bout du tunnel. De nombreux jeunes de Bouandas
et l'anarchie commerciale. disent à ce propos: «Après 15 ans comme agents du fi-
près avoir été entérinée par le wali en let social ne percevant qu'une maigre rétribution de
4000 DA, de nombreux jeunes exerçant au niveau de la
A début de semaine, la démission du dé-
sormais ex-P/APC d'El Eulma, Hacène
Ghoul, élu FLN, parti majoritaire, a ouvert la
commune ou dans des établissements scolaires sont
dans l'impossibilité d'envisager l'avenir avec sérénité,
de penser à fonder un foyer, ou rêver d'un toit. N'ayant
course à la succession. A cet égard, l'on ap-
prend que deux membres de l'assemblée ont pas droit à une augmentation de salaire, comme c'est
déposé leur candidature. Il s'agit de Noured- le cas pour les autres agents de la fonction publique, la
dine Litim, FLN, et Abdelaziz Dilmi, RND. déprime des gens du filet social atteint des seuils into-
Dans ce contexte, les tractations entre les dif- lérables; les autorités doivent mettre un terme à ce pal-
férentes tendances vont bon train à l'effet de liatif qui perdure.» A noter que le chômage bat son
trouver le meilleur moyen d'élire le maire le plein à Bouandas. Yacine B.
plus apte à diriger les affaires de la collectivi-
té. Le nom du nouveau P/APC sera connu en
début de semaine, a-t-on appris. Pour rappel, HARBIL
l'ex-président de l'APC, Hacène Ghoul, a ex-
pliqué que sa démission est motivée par des
raisons de santé. Une démission qui a surpris
DIFFICILE
tout le monde, y compris les membres de son REPEUPLEMENT

PHOTO: ARCHIVES/ELWATAN
parti. Ces derniers ont essayé en vain de le
faire revenir sur sa décision.
Evidemment, la tâche du nouveau maire ne
DES VILLAGES
sera pas de tout repos du fait que la ville d'El ituée à 70 km au nord du chef-lieu de la wilaya,
Eulma n'est pas une ville comme les autres.
C'est l'une des plus anciennes et des plus
S Harbil, qui est rattachée à la daïra de Guenzet, fait
le forcing pour encourager les habitants de Boumakh-
riches du pays ; actuellement, elle fait face à louf, Atoubou, El mgarba, Ksantina, Malouni, Djenna-
de nombreux problèmes, comme la pollution di, Bakat, Hamadat et Cheriakat, à regagner leurs do-
Le nom du nouveau maire sera connu la semaine prochaine
due à la circulation automobile et bien miciles, désertés durant la décennie noire. En dépit des
d'autres maux sociaux, en plus de l'anarchie connaît que le commerce, toujours le com- tiaux, s'exerce dans l'anarchie. Les retombées efforts déployés par les pouvoir publics, qui n'ont pas
de ses activités commerciales. merce et encore le commerce, au point où financières sont énormes pour la collectivité. lésiné pour renforcer l'alimentation en eau potable et le
Il faut noter que la vocation agricole de la toute la ville est devenue un bazar sans vitri- Notons que toute cette manne financière ne réseau d'assainissent, et réhabiliter le réseau routier de
commune n'est, hélas, qu'un vague souvenir, ne. va pas dans la direction du citoyen, il n'y a la localité, laquelle a, en outre, bénéficié de 60 locaux
et les armoiries de la ville portant l'épi d'orge, Malheureusement, toute cette activité, forte- qu'à voir son environnement et son quotidien. pour les jeunes, d'un complexe sportif de proximité et
le mouton et la vache, ne servent que pour le ment lucrative, générée par son commerce, C'est donc une tâche rude qui attend le nou- de 250 logements, l'appel ne donne pas les résultats es-
décor et la parade. Aujourd'hui, El Eulma ne son marché hebdomadaire et son souk à bes- veau maire et son équipe. L. Bourdim comptés. Pour l'illustration, la localité qui comptait
dans les années 1990 plus de 12 000 habitants, n'en re-
BAZER SAKHRA groupe actuellement que 3 700. Yacine B.

LA FIN DU CALVAIRE POUR LA POPULATION 4,7KG DE KIF SAISIS


A yant subi, des années durant, les effets des eaux usées de la
ville d'El Eulma, charriées par Oued Djihadi, les habitants de
dans la mare de la commune de Bazer Sakhra, connue sous
l'appellation de Sebkha lefrène, dans laquelle chaque année
À AÏN AZEL
nombreux douars et mechtas éparses, jouxtant le lit de l'oued différentes espèces d'oiseaux migrateurs viennent se poser et se
es éléments de la compagnie de la gendarmerie na-
en question, notamment ceux de douar Chorfa, vont respirer, reproduire. Avec le temps, cette zone humide est en grande partie
et surtout en finir avec les odeurs pestilentielles qui leur polluée par ces eaux en provenance d'El Eulma. Avec la nouvelle
L tionale de Aïn Azel (chef- lieu de daïra situé à 52
km au sud de Sétif) viennent de mettre la main sur une
empoisonnent la vie, avec la mise en marche, dans les prochains station d'épuration, cette mare, l'une des plus importantes de la bande de six trafiquants de drogue. Faisant partie d'un
mois, de la nouvelle station d'épuration située en aval de l'oued, à la région, retrouvera sa faune et sa flore, et l'environnement n'en sera réseau écumant l'axe El Eulma-Aïn Oulmène-Aïn
sortie sud-est de la ville d'El Eulma. Il est à signaler que ces eaux que soulagé, notamment avec la récente mise en service de celle Azel, les mis en cause ont été appréhendés en posses-
usées, vivier de microbes et autres germes, se jettent directement d'El Guergour, laquelle a été bien accueillie par la population. L. B. sion de 4,7 kg de kif traité. Poursuivis pour détention,
consommation et commercialisation de stupéfiants,
UNE FEMME TIZI N'SEBT (BOUANDAS) les prévenus ont été, nous dit-on, présentés ce lundi de-
vant le procureur de la République près le tribunal de
ÉCRASÉE PAR Déprime de potaches Aïn Oulmène, lequel a placé cinq d'entre eux en déten-
tion préventive. Le sixième a été laissé en liberté provi-
UN BUS es cinq cent soixante
soire. K. B.
L (560) élèves qui rejoi-
E ncore une fois, l'anarchie dans laquelle
végète le transport en milieu urbain est
gnent chaque jour le nouveau
CEM, implanté au lieudit
HAMMAM SOKHNA
mise à l'index. Et pour cause, une femme
de 52 ans, mère de famille, a été écrasée
hier matin par un bus assurant la liaison
Izourrar, un petit village de
Tizi N'sebt, situé à 2 km de CHUTE MORTELLE
Bouandas (chef-lieu de com-
entre le centre-ville et la cité populaire
Bourefref, sur la ligne 28. La malheureuse
mune et de daïra), sont
confrontés à de multiples dif-
DANS UN PUITS
femme a été surprise par le bus qui roulait, ficultés. En effet, malgré la
selon des témoins oculaires, à vive allure
au moment où elle s'apprêtait à traverser la
fin des travaux de la cantine,
sa mise en service tarde à se
voir ces gamins souffrir d'un
tel problème, qui aurait pu
en ajoutant: «Avec un ventre
creux, le rendement scolaire
Eâgénd'El
procédant au curage de son puits, dans la localité
Ouani, dans la commune de Tella, un homme
d'une quarantaine d'années, fellah de son état, y a
rue. Transportée en urgence à l'hôpital Sa- faire. Cette situation contraint être réglé bien avant la ren- est incertain. C'est bien beau fait une chute mortelle, daïra de Hammam Sokhna. La
roub El Khatir d'El Eulma par la Protection les élèves à se nourrir de re- trée scolaire ; en cette pério- de construire des établisse- victime, qui travaillait seule, n'a été découverte que
civile, la victime succombera quelques pas froid. Et c'est un luxe de hivernale, ces enfants ont ments dans les zones encla- plusieurs heures après sa chute par l'un des membres
moments après à ses blessures. Une enquê- pour la majorité, obligée par vraiment besoin d'un repas vées, mais ce serait encore de sa famille, lequel a aussitôt donné l'alerte. Son
te a été aussitôt ouverte par les éléments de ailleurs de jeûner. D'autres chaud ; aussi, dans l'intérêt mieux de les doter de tous les corps a été dégagé du puits par les éléments de la Pro-
la police judiciaire pour déterminer les préfèrent parcourir 2 km au de tout le monde, et de celui équipements annexes, à sa- tection civile de la nouvelle unité de Hammam Sokh-
causes exactes de ce nouveau drame dans centre de Bouandas, le plus des enfants surtout, les res- voir la demi-pension, la bi- na, et évacué vers la morgue de l'hôpital d'El Eulma
cette ville où le transport urbain est dans souvent à pied, dans l'espoir ponsables doivent mettre le bliothèque, le labo d'informa- pour les besoins de l'enquête. Il est à signaler que c'est
tous ses états, constituant un danger per- d'apaiser leur faim. «Vrai- holà », fait remarquer un en- tique, d'Internet et d'une salle la troisième victime de ce genre d'accidents en seule-
manent pour les citoyens. L. B. ment, ça fait mal au cœur de seignant, qui enfonce le clou de sport.» Farid A. ment quelques mois dans la wilaya de Sétif. L. B.
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 12

I N T E R N AT I O N A L E

ATTENTAT MANQUÉ CONTRE UN AVION DE LIGNE PÉTROLE CONTRE


NOURRITURE
Obama dénonce les ratés L'Irak réclame
du renseignement des réparations
'Irak a lancé une procédure judiciaire aux Etats-Unis

●Le vol Amsterdam-Detroit continue de susciter des réactions à haut niveau. L pour réclamer des réparations à des sociétés étrangères
ayant violé le programme «pétrole contre nourriture»
mis en place dans les années 1990, a indiqué mardi le ministre
e gouvernement américain une avance» sur les terroristes. du Commerce irakien.

L avait suffisamment d'infor-


mations pour déjouer ce
complot et peut-être empêcher
Le 25 décembre, un Nigérian de
23 ans, Umar Farouk Abdulmu-
tallab, a réussi à monter avec des
«Nous avons demandé à un avocat américain de poursuivre
les sociétés, qui ont violé la loi concernant le programme pé-
trole contre nourriture», a affirmé le ministre du Commerce
l'attaque du jour de Noël, mais explosifs dans un avion de la irakien Safaeddine al Safi. Il n'a pas donné plus de précisions.
nos services de renseignement compagnie Northwest reliant Le journal français Libération a révélé, mardi, que le gouver-
n'ont pas réussi à assembler les Amsterdam à Detroit (nord des nement irakien réclamait 10 milliards de dollars de compensa-
pièces, ce qui aurait mis le sus- Etats-Unis) avec 290 personnes tion à 93 sociétés convoquées devant le tribunal de New York,
pect sur la liste des personnes à bord. Sa bombe artisanale n'a pour avoir violé, entre 1997 et 2003, le programme. Parmi les
interdites de vol», a expliqué M. pas complètement fonctionné et sociétés incriminées, figurent les entreprises françaises Re-
Obama il a été maîtrisé par des passa- nault et BNP Paribas. Cette banque, selon le journal, «occu-
Le président Barack Obama a gers. L'enquête a montré que le pait une place à part dans ce système en sa qualité de ban-
pointé du doigt, mardi, les ratés père du suspect avait alerté, en quier du programme».
des services de renseignement novembre, la diplomatie améri- Le programme de l'ONU «Pétrole contre nourriture» avait été
caine au sujet de la radicalisa- conçu pour aider les Irakiens à survivre aux sanctions interna-
américains qui auraient, selon
tion de son fils, mais que ces in- tionales imposées à leur pays, après l'invasion du Koweït en
lui, pu empêcher un suspect
1990. D'une valeur totale de 64 milliards de dollars, il avait
muni d'explosifs d'entrer dans formations n'ont été ni
permis à l'Irak de vendre, sous contrôle des Nations unies, de
un avion de ligne à destination recoupées ni partagées par les
1996 à 2003, des quantités limitées de pétrole et d'acheter en
des Etats-Unis et a exigé des ré- différentes administrations. «Le échange des biens pour sa population.
formes pour corriger ces er- gouvernement américain avait
reurs. Dans le même temps et suffisamment d'informations
dans la foulée de l'attentat man- pour déjouer ce complot et peut-
être empêcher l'attaque du jour
EN BREF
qué du 25 décembre, dont l'au-
PHOTO : D. R.

teur avait été entraîné au Yémen de Noël, mais nos services de


par Al Qaïda, le Président a renseignement n'ont pas réussi à VIVE
confirmé le gel du renvoi des dé-
tenus de Guantanamo vers ce
assembler les pièces, ce qui au-
rait mis le suspect sur la liste des TENSION AU YÉMEN
pays, tout en répétant sa promes- Le président Barack Obama a pointé du doigt, mardi, les ratés personnes interdites de vol», a
Un chef local présumé d'Al Qaîda, à l'origine de menaces
se emblématique de fermer cette
prison. A l'issue d'une réunion
des services de renseignement américains
Lors de la réunion, M. Obama a table», a-t-il ajouté. Le directeur
expliqué M. Obama. Il a aussi
souligné qu'il était de sa «res-
K contre l'ambassade américaine à Sanaâ, Mohammad
Ahmed al Hanak, a été arrêté dans un hôpital au nord de la
d'environ deux heures avec les adopté un ton encore plus mus- du renseignement américain, ponsabilité de découvrir pour- capitale et trois autres membres du réseau se sont rendus aux
dirigeants des services de ren- clé, selon ses propos rapportés Dennis Blair, a pris acte de ces quoi ces échecs ont eu lieu», et autorités, selon des sources de sécurité. Ce chef présumé d'Al
seignement, mais aussi avec le par un haut responsable améri- critiques. «La communauté du de les «corriger». Ce raté ma- Qaïda a été arrêté dans un hôpital de Raïda (80 km au nord de
vice-président, Joe Biden, et cain, remarquant que les Etats- renseignement a reçu le messa- jeur est intervenu plus de huit Sanaâ) avec deux membres présumés de sa cellule, qui ont
plusieurs ministres de premier Unis ont échappé «de justesse» ge du Président aujourd'hui. ans après les attaques du 11 Sep- été blessés lors d'une opération le visant lundi. Selon un haut
plan, c'est un M. Obama visible- à une catastrophe. L'attentat «a Nous l'avons compris et nous tembre (près de 3000 morts) et responsable des services de sécurité, ces redditions sont le
ment irrité qui a dressé un état été empêché par des personnes faisons en sorte de répondre aux malgré des milliards de dollars résultat de «pressions de tribus» qui ne veulent pas de la
des lieux sans concessions d'un courageuses et pas parce que le nouveaux défis», a-t-il répondu investis par les Etats-Unis dans présence de ces éléments sur leur territoire. L'ambassade
«échec» qui aurait pu avoir des dispositif (de sécurité) a fonc- dans un communiqué, souli- le renseignement et la sécurité, américaine, fermée dimanche, a rouvert mardi en se félicitant
conséquences «désastreuses». tionné, et cela n'est pas accep- gnant la nécessité de «maintenir sans parler des opérations mili- du succès d'une opération antiterroriste des forces de
taires en Afghanistan et en Irak. sécurité yéménites au nord de Sanaâ, en référence à l'attaque
d'Arhab.
LA JUSTICE US DÉFINIT LES
Depuis la tentative d'attentat, les
Etats-Unis ont révoqué «plu-
sieurs visas (...) à la suite d'in-
PROTESTATION
CRITÈRES DE DÉTENTION ILLIMITÉE formations liées à des affaires de
terrorisme», a déclaré le porte-
DE CUBA
Une cour d'appel fédérale américaine a élargi, dans le camp duquel il a séjourné, il ne pouvait parole du département d'Etat,
mardi, les critères justifiant la détention illimitée être légalement maintenu prisonnier au regard Philip Crowley. Le gouvernement cubain a annoncé avoir protesté,
d'hommes arrêtés dans le cadre de la guerre
contre le terrorisme, dont les détenus de
des lois internationales sur la guerre. Mais, a
argumenté la cour d'appel, «les actes qu'il a
Depuis dimanche, les autorités
américaines ont passé en revue
K auprès du chef de la Section des intérêts américains à La
Havane, contre son inclusion dans la liste des voyageurs à
Guantanamo, offrant de larges pouvoirs à reconnus — accompagner la brigade sur le champ des listes de milliers de noms de surveiller établie par les Etats-Unis. «Nous rejetons
l'administration américaine. La cour d'appel se de bataille, porter des armes de la brigade, personnes surveillées ou inter- catégoriquement cette nouvelle action hostile du
prononçait sur la détention de Ghaleb Nasser Al cuisiner pour elle et se rendre sur son ordre — dites de vol, tandis que des gouvernement des Etats-Unis, qui émane de l'inclusion
Bihani, un Yéménite soupçonné d'avoir été le suggèrent fortement, en l'absence d'une carte de contrôles renforcés des passa- injustifiée de Cuba dans la liste des Etats soutenant le
cuisinier d'un camp taliban en Afghanistan, mais membre officielle, qu'il faisait partie de cette gers embarquant pour les Etats- terrorisme, (une liste) politique dont le but est de justifier
qui affirme n'avoir jamais pris les armes contre les brigade». Le «soutien» qu'il a apporté à ce groupe Unis ont été mis en place à tra- l'embargo (américain contre Cuba) condamné unanimement
Etats-Unis et la coalition internationale qui sont «qui était affilié à Al-Qaîda et aux talibans» suffit vers le monde. Washington a, en par la communauté internationale», conclut le communiqué.
entrés en Afghanistan après les attentats du à justifier son arrestation et sa détention, estime- outre, décidé d'imposer des Le journal officiel du Parti communiste cubain, Granma, avait
11 septembre 2001. Le bien-fondé de sa t-elle, élargissant les critères en vertu desquels contrôles accrus des passagers qualifié, lundi, de «paranoïa antiterroriste», cette mesure qui
détention avait été confirmé en première instance l'emprisonnement est justifié bien au-delà de ce originaires ou en provenance de prévoit un contrôle renforcé de «tous les passagers
le 28 janvier 2009. Le détenu estimait que n'ayant qu'avaient jusqu'ici décidé la plupart des juges 14 pays considérés comme sen- originaires ou en provenance de pays considérés comme des
jamais combattu aux côtés de la brigade talibane fédéraux. sibles. soutiens au terrorisme ou de tout autre pays concerné».

TERRORISME
LA JORDANIE EMBARRASSÉE AU CACHEMIRE
A mman observe un silence embarrassé
sur l'implication dans l'attentat suicide
mission de retrouver le numéro deux du ré-
seau Al Qaïda, l'Egyptien Ayman al Zawahi-
sin éloigné du roi Abdallah II, ont affirmé
qu'il se trouvait «en mission en Afghanistan
PAKISTANAIS
ayant tué sept membres de la CIA, le 30 dé- ri, selon cette chaîne. depuis 20 jours» au moment de l'attentat. Trois membres du personnel de sécurité ont été tués,
cembre, en Afghanistan, d'un de ses ressor-
tissants, qui, selon des sites islamiques,
Il y travaillait avec un officier des services
de renseignement jordaniens, identifié par
Son corps a été rapatrié samedi et des ob-
sèques militaires organisées en présence du
K hier, lors d'un attentat suicide commis devant une
caserne au Cachemire pakistanais, selon un responsable de
agissait comme agent double pour Al Qaïda. l'agence de presse officielle jordanienne Pe- roi Abdallah II et de la reine Rania. Petra l'a la police. Un kamikaze a fait sauter ses explosifs à l'extérieur
Selon la chaîne américaine NBC News, ci- tra, comme Ali bin Zeïd, le huitième homme présenté comme un «martyr du devoir», des baraquements militaires dans la localité de Tarar Khal, au
tant des sources occidentales du renseigne- tué dans l'attentat. Le ministre de l'Informa- sans autres précisions. «La Jordanie doit sud-est de Muzzafarabad, la capitale du Cachemire sous
ment, ce Jordanien a été identifié comme tion, Nabil Sharif, a catégoriquement dé- être embarrassée, car leur coopération avec administration pakistanaise. «C'était une attaque suicide. La
étant Humam Khalil Abu Mulal al Balawi et menti ces informations. la CIA a été rendue publique par la mort du cible était la caserne. Nous avons rassemblé des preuves et
aurait été recruté par les services de rensei- «Les renseignements jordaniens ne sont capitaine Ali, ce qui a des échos négatifs au- des parties du corps de l'assaillant prouvent qu'il s'agissait
gnement de son pays, tout en travaillant nullement impliqués dans de telles opéra- près d'une population majoritairement anti- bien d'une attaque suicide», a déclaré un policier local,
comme agent double à la solde d'Al Qaïda. tions», a-t-il indiqué. Des membres de la fa- américaine», a déclaré un diplomate occi- Masaood Kishvi. Cet attentat n'a pas été revendiqué, mais les
Il avait été envoyé en Afghanistan, avec pour mille du capitaine Ali bin Zeid, 33 ans, cou- dental. autorités pakistanaises accusent le plus souvent les talibans.
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 13

L’ACTUALITÉ

FAIT DU JOUR SERVICES DE RENSEIGNEMENTS AMÉRICAINS

Obama tance la CIA


●Des entreprises chinoises, placées sur une liste noire par Wahsington pour avoir vendu des équipements militaires à l'Iran,
ont réussi à déjouer leur interdiction en utilisant des noms d'emprunt.

Héritière
de l’OSS
La Central Intelligence Agency (CIA)
est une agence centrale de
renseignements fondée en 1947 aux
Etats-Unis sur initiative du président
Truman. Elle est la descendante de
l'Office of Strategic Service (OSS),
dissous en 1945. Son quartier
général se situe à Langly, en Virginie.
La CIA est chargée de l'acquisition
du renseignement à l'étranger,
notamment par le biais de
l'espionnage, ainsi que de la plupart
des opérations clandestines
effectuées à travers le monde. Les
informations recherchées
concernent les gouvernements, des
entreprises ou des individus de tous
les pays.

4 importantes
directions
La CIA est organisée sous la direction
de son patron, Leon Panetta, autour
de quatre grandes directions. La
première National Clandestine
Service (NCS) est en charge de la

PHOTO : D. R.
collecte du renseignement, des
opérations clandestines et du suivi
des agents de renseignements en
La CIA a mis en ligne, sur son site officiel, une rubrique «recrutement CIA» poste à l'étranger. Cette direction est
également responsable du
e travail des agents de la Central FBI, notamment dans le cadre d’In- possibilités de carrière et les forma- équipements militaires à l'Iran, ont recrutement et de la formation des

L Intelligence Agency (CIA) agis-


sant à travers le monde, y com-
pris en Algérie, consiste en «la col-
terpol ou d'Alliance Base, une cellule
antiterroriste commune à la CIA et
aux services secrets français mise en
tions nécessaires pour devenir analys-
te, informaticien, scientifique, tra-
ducteur ou encore agent secret. Dans
réussi à déjouer leur interdiction sur
le sol américain en utilisant des noms
d'emprunt ou en se dissimulant der-
agents secrets. La deuxième
direction est celle du
Renseignement, elle s'occupe de
l'analyse, de l'exploitation et de la
lecte d’informations qu’ils place après les événements du sa nouvelle mission, la CIA cherche à rière certaines de leurs filiales ne fi-
transmettent en brut pour qu’elles 11 septembre 2001. De plus en plus s'adapter à la nouvelle situation mon- diffusion des renseignements. La
gurant pas sur la liste noire. troisième est la Direction
soient filtrées, analysées et exploitées d’étrangers sont recrutés, notamment diale et aux nouveaux problèmes tels Selon une étude publiée lundi dernier
par les différents spécialistes au ni- des pays arabes et musulmans, mais que la guerre économique. scientifique et technologique, elle a
par le Wisconsin Project on Nuclear pour mission de concevoir de
veau central», expliquait il y a les renseignements US se retrouvent Or, l’opinion américaine lui reproche
Arms Control, 42 groupes améri- nouvelles technologies. La
quelque temps un agent de l’ambas- parfois floués par les différentes in- son comportement bureaucratique et
cains ont importé, depuis 2006, des quatrième direction est celle de
sade US. terprétations que leur donnent leurs un manque d'efficacité, notamment
produits du groupe China Precision l'administration, elle est
A l’opposé du «brut», les agents tra- recrues. en raison de son absence de prévision
Machinery Import and Export Shan- responsable, comme son nom
vaillant pour le compte de la Direc- La CIA a mis en ligne, sur son site of- des attaques du 11 septembre 2001.
ghai Pudong Corp., présenté pourtant l'indique, de l'administratif.
tion générale pour la sécurité exté- ficiel, une rubrique «recrutement Pour preuve, des entreprises chi-
rieure (DGSE), à l’ambassade de CIA». Pour celles et ceux qui rêvent noises, placées sur liste noire par par les USA comme un «proliférateur
France à Alger par exemple, «sont
obligés de dégager le net des infor-
de travailler pour la CIA, il y a des Wahsington pour avoir vendu des en série». Salah Eddine Belabes
50 milliards
mations en filtrant, en contextuali-
sant et en donnant des canevas de dollars
d’analyse à leurs pairs de la centra- L’ARGENT DE LA DROGUE Le budget du renseignement
le», avouait un ex-membre de cette américain, selon une divulgation
représentation diplomatique en poste
dans notre pays.
Si les Américains ont la faculté de
Guerre avec la DEA exigée en vertu d'une loi créée suite
aux recommandations de la
Commission nationale sur les
constituer des banques de données à La CIA joue, en principe, un rôle CIA (l’ancien dictateur panaméen attaques terroristes contre les Etats-
la limite de la démesure, il se trouve dans la «guerre à la drogue» : Manuel Noriega, par exemple). Unis, était durant l'année fiscale
qu’ils ont d’énormes problèmes à fai- elle est censée fournir des ren- Ce qui montre bien que, malgré 2007 de 43,5 milliards de dollars
re le rapprochement le plus exact seignements au FBI, au départe- les déclarations officielles, la américains, en 2008 de 47,5
entre les différentes informations qui ment d’Etat (Affaires étrangères) «guerre à la drogue» est subor- milliards de dollars, en 2009 de 49,8
leur parviennent. «Les analystes de la et à la Drug Enforcement Admi- donnée à d’autres objectifs de milliards de dollars. L'argent est
CIA se noient alors devant la multi- nistration (DEA) qui est une sécurité nationale. On soupçon- réparti entre les 16 agences de
plication des sources, au point où agence policière du département ne même qu’elle tente de contrô- renseignements. Il comprend les
l’exploitation comporte beaucoup de de la Justice, qui dépend du pou- ler le marché de la drogue en Af- salaires pour environ 100 000
risques d’erreurs et de fausses pro- voir exécutif du gouvernement ghanistan, premier producteur personnes, les programmes de
jections», confie un ex-haut officier fédéral. Mais une «guerre des d’opium. Il est lui légalement in- satellite-espion, les avions, les
de l’armée algérienne. services» fait depuis longtemps terdit d’assassiner qui que ce armes, les capteurs électroniques,
La coopération qu’établit la CIA avec rage entre la CIA et la DEA. On soit depuis les années 1970 et l'analyse du renseignement, des
d’autres pays n’est pas toujours effi- l’explique généralement par le elle a toujours démenti toute par- ordinateurs et des logiciels, etc.
cace à cause de «l’arrogance de se fait que la CIA utilise le trafic de Leon Panetta, ticipation au trafic de drogue. Environ 70% du budget du
suffire de sa propre analyse des drogue pour mener ses activités patron de la CIA La CIA n'a pas pour vocation renseignement vont aux
faits», affirmait un diplomate russe à à bien alors que la DEA s’efforce d'agir sur le territoire américain, entrepreneurs pour l'achat de
Alger. de le combattre. Diverses en- qui est du domaine du Federal technologies et de services (y
En France, la DGSE et la DST ont des rêtées ou gelées car elles met- compris l'analyse), selon un
quêtes de la DEA ont ainsi été ar- taient en cause des alliés de la Bureau of Intelligence (FBI).
relations bilatérales régulières avec graphique de mai 2007 du bureau du
leurs homologues de la CIA et du DNI.
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 14

CULTURE

EN BREF BÉCHAR. LE MUSÉE DE BENI ABBÈS

SOS patrimoine en péril !


◗ Les travaux de réalisation d'un camp
de jeunes de 200 lits à Cap Falcon (Aïn
Turck) viennent d'être lancés, a-t-on
appris hier de la direction de la jeunesse
et des sports de la wilaya d'Oran. Cette
infrastructure vient se joindre à cinq mai-
sons de jeunes en construction à Tafraoui, ●Le musée de Beni Abbès (240 km au sud de Béchar), un véritable trésor, est en déperdition
Aïn Tessa (Aïn El Kerma), Bir El Djir et Haï ●La population locale ainsi que les visiteurs expriment leur désolation face à cette négligence qui
El Yasmine et El Barki (Oran), a ajouté le dure depuis de nombreuses années.
directeur de la jeunesse et des sports,

P
Abdelhafid Remaoun. our en savoir plus sur
cette situation, le
◗ Le public mostaganemois vit ces jours- musée fait partie du
ci au rythme du patrimoine culturel de la Centre national de
région du Hodna à la faveur de la semaine recherche scientifique
culturelle de la wilaya de M'sila, abritée sur les zones arides de
par la maison de la culture Ould Beni Abbès
Abderrahmane Kaki de Mostaganem. (CNRSZA) qui s’étend
Cette manifestation culturelle, qui se sur presque 10 ha avec ses dépen-
poursuivra jusqu’à la fin de la semaine en dances à l’extérieur pour la plupart.
cours, dans le cadre du Festival local des Celui-ci a été institué au cœur de la
arts et cultures populaires, constitue une vallée de la Saoura en 1942 à l’état
occasion pour le public de Mostaganem embryonnaire par un géologue fran-
de connaître les traditions de la wilaya de co russe du nom de Menchikoff
M’sila, notamment pour ce qui est de pour devenir dans les années 1960 et
l’élevage équin. 1970 un lieu de rayonnement et de
◗ Interviewé ce matin sur Europe 1 par rencontres privilégiés entre cher-
Marc Olivier Fogiel, Morgan Freeman a cheurs scientifiques nationaux et
parlé de sa rencontre avec Nelson étrangers. On indique qu’à l’époque,
Mandela. L'acteur s'est dit «très fier» la géologie, la botanique et la zoolo-
d'avoir été choisi pour l'interpréter au gie étaient les principales activités
cinéma. Surtout que dans les années scientifiques étudiées au niveau du
1990, le président sud-africain avait expri- centre. Nationalisé en 1974, les ges-
mé le souhait, si un jour sa vie devait être tionnaires qui se sont succédé et qui

PHOTOS : D.R.
dirigeaient le centre à partir d’Alger
avec l’absence de stabilité de tutelle
passant d’un organisme scientifique Un patrimoine à préserver en urgence
à un autre ont abouti à cette déperdi-
tion, insiste-t-on. En 1999, le centre un état lamentable et qui nécessite lation insoutenable. Que ce soit la bénéficié d’une enveloppe financiè-
est intégré à la faculté des sciences impérativement une sauvegarde. partie où sont exposés des éléments re de 500 millions de centimes
biologiques d’Alger, intégration qui Tous les animaux qui composaient débloquée par la wilaya pour réno-
géologiques composés de nombreux
a renoué avec la relance de ses acti-
le parc (gazelles, fennecs, rapaces, fragments de bois pétrifiés, de pois- vation de son parterre et vitrines,
vités. Durant cette période, plus
d’une quarantaine de chercheurs de lièvres, chacals et reptiles etc.) ont sons cuirassés, coquillages, roses de mais ces crédits se sont avérés insuf-
différentes universités ont séjourné à disparu soit par vieillesse soit par sable datant de l’époque préhisto- fisants, souligne-t-on. La station
Beni Abbès et travaillé sur des manque d’alimentation, seule a sur- rique en passant par d’antiques locale de recherche scientifique
études et recherches spécifiques à la vécu une vieille tortue âgée de 70 matériaux, poteries, pilons, biffasse actuellement fermée et un personnel
région notamment les maladies des ans ramenée de la région de Kidal de l’époque néolithique, la vision de en congé forcé a besoin aujourd’hui
palmiers dattiers, les espèces fixa- (Mali). dégradation de ce trésor est la d’un gestionnaire compétent, de
trices de sable, la microflore et Cependant, l’intérieur du musée est même. Elle s’est au contraire accen- l’autonomie financière pour pouvoir
études sur l’amélioration des sols. A encore plus affligeant puisqu’il est tuée par l’effondrement de plusieurs réhabiliter l’ensemble de ces struc-
titre illustratif sur l’état d’abandon couvert de multitudes de couches de ailes murales du musée occasionné tures et dépendances afin de relan-
de ce patrimoine, on peut citer le poussière et la dégradation des murs lors les dernières intempéries d’oc- cer ses activités scientifiques.
parc zoologique qui se trouve dans visible illustre mieux encore la déso- tobre 2008. En 2005, le musée a M. Nadjah

portée à l'écran, d'être incarné par


Morgan Freeman. Un vœu réalisé grâce à ■ MICHAEL JACKSON
Clint Eastwood, qui offre à l'acteur le rôle
principal dans Invictus, en salles le 20
janvier. Dans ce film, Nelson Mandela
tente de réunifier son pays après des
Un inédit du king of the pop dévoilé sur le net
années d'apartheid. Pour cela, il met tous

I
l y a un peu plus de deux mois, les fans du
ses espoirs dans l'équipe de rugby, monde entier découvraient le titre This Is It,
menée par François Pienaar (Matt puis Spike Lee le mettait en images... Et
Damon). L'objectif est de gagner la Coupe voilà qu'en ce début d'année 2010, un nouveau
du monde de 1995, afin que son peuple titre de Michael Jackson fait son apparition sur
retrouve la fierté et l'unité. la Toile ! Comme par magie, ou cruelle ironie du
◗ Le projet de numérisation du fonds sort, Michael Jackson mène une carrière post-
documentaire de la Bibliothèque nationa- mortem fulgurante et régulièrement alimentée
le, qui a démarré au début de l'année par des fonds de tiroirs souvent fort précieux.
2009, commence à prendre forme avec la Son dernier morceau en date s'appelle donc
numérisation des manuscrits et des livres Another Day (Un autre jour), que l'on doit à une
anciens, a-t-on appris, lundi, auprès de collaboration plutôt ancienne de Bambi avec
cette institution. «A ce jour, nous avons Lenny Kravitz lors de l'enregistrement de l'al-
numérisé mille deux cents manuscrits sur bum Invincible, en 2001. A cette époque, Lenny
les quatre mille deux cents existants dans Kravitz s'était attelé à la production et à l'écritu-
notre fonds», a indiqué Mohamed re pour Michael Jackson. Cependant, le roi de la
Djennouhat, chef du département conser- pop aurait finalement rangé cette piste dans ses
vation de la Bibliothèque nationale, expli- cartons, parce qu'il fallait bien faire des choix
quant cette priorité par le fait que les dans le matériel conséquent réuni pour cet opus.
manuscrits sont des documents «fragiles» Ce qui n’empêche pas Lenny Kravitz de conser-
et «rares». ver un excellent souvenir de sa rencontre pro-
fessionnelle avec Michael Jackson: «Travailler
◗ Le rôle du psychanalyste, Sigmund avec Michael a été la plus belle expérience d'en-
Freud, sera interprété par l'acteur autri- registrement de mon existence. Il était très drôle
chien, Christoph Waltz, dans le nouveau et fort professionnel (...). Un génie de la musique
film du réalisateur canadien David !» Et un fantôme du buzz qui n'a pas fini de han-
Cronenberg The Talking Cure, rapportait, ter la Toile, les conversations et, c'est l'essentiel, cien a dénoncé avec force l’apparition sur inter- a intérêt d’avoir pris soin de masquer son identi-
lundi, le site moviepilot.de. Ainsi, l'acteur les oreilles de son public. Au lendemain de la net d’une partie de la chanson Another Day, té sur le net. Il précise que le master d’Another
autrichien obtient à nouveau un rôle hol- fuite de la chanson inédite avec Michael enregistrée avec Michael Jackson. Précisant Day est conservé dans son coffre-fort personnel
lywoodien après la collaboration avec le Jackson, Lenny Kravitz n’est vraiment pas qu’il joue lui-même de tous les instruments sur et qu’il est impossible que la fuite vienne de son
réalisateur américain Quentin Tarantino content. Plutôt qu’une conférence de presse ce titre, l’interprète de Mamma Said a déclaré entourage proche. Il promet en outre de sortir la
dans Inglorious Basterds, pour lequel il a longue, Lenny Kravitz a préféré la plateforme de qu’il mène son enquête pour déterminer qui est chanson en intégralité, par «respect pour les
été primé à Cannes en 2009 et nominé microblogging Twitter. Dans une vidéo, le musi- l’indélicat qui a balancé la chanson. Ce dernier fans». In voici.fr et gala.fr
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 15

CULTURE

ÉCOLE D’ARTS ARTISSIMO

La récréation,
c’est la classe !
●L’école d’arts Artissimo organise du 14 au 16 Janvier 2010, à la salle
Cosmos de Riadh El Feth à Alger, un événement : les Journées récré
des enfants baptisées «Tchkikoun, on va s’amuser !»

D
urant trois
jours, les
enfants vont
prendre part à
une récréation
extra-scolaire
grandeur nature. Les Journées
récré des enfants, sous les
auspices de l’école Artissimo
et en collaboration avec le ser-
vice culturel de l’ambassade
de France, l’office Riadh El-
Feth, et la salle Cosmos se
veulent une activité candide,
ludique, pédagogique, artis-
tique et didactique. Au pro-
gramme figurent des repré-
sentations de théâtre, magie,
marionnettes et chansons
interprétées par des compa-
gnies et autre troupes, des ate-
liers d’animation pour faire
découvrir aux enfants les
secrets et techniques des
artistes, des narrations et
interprétations de contes
consignés par les enfants au
sein d’un atelier d’écriture et
des expositions de vidéos et
décors conçus par les élèves technicien supérieur en Arts et sées, une amélioration des
Publicité

de l’atelier Artissimo. industries graphiques (diplô- prestations de formations qui


La tranche d’âge de ce public me d’Etat), les formations visent à satisfaire les appre-
enfantin ciblé est de 6 mois à qualifiantes en infographie, nants, une intégration des
12 ans. L’école Artissimo est décoration d’intérieur, céra- nouvelles technologies et des
un établissement de formation mique... A titre indicatif, méthodes pédagogiques d’en-
artistique et professionnelle, l’école Artissimo est implan- seignement au fur et à mesure
dont Mmes Zafira Baba et tée au cœur de la ville de leur évolution, un dévelop-
Naouel Achour sont respecti- d’Alger, à la rue Didouche pement des formations sur
vement gérante et co-gérante Mourad, dans un appartement mesure (ou à la carte) desti-
de l’école agréée par l’Etat d’une superficie de 350 m2 et nées aux entreprises dans le
depuis juillet 2002 sous le composée de dix classes dont cadre de la formation conti-
numéro 1255. Première école la surface varie entre 20 et nue de celles-ci et une autre
privée spécialisée dans le 40m2 chacune, d’une salle de structuration ainsi que l’amé-
domaine des arts appliqués et travail, et d’un espace déten- lioration de l’organisation des
arts décoratifs, elle prépare te. L’établissement Artissimo fonctions administratives et
aux métiers du graphisme, du s’inscrit dans une dynamique commerciales. Synthèse/K.S.
design d’espace et de la pote- de revalorisation des métiers Contact :
rie céramique. Parmi les diffé- de l’art en proposant des pers- L’atelier Artissimo
rentes formations dispensées, pectives professionnelles au Tel : 021-64-38-89/90
l’on peut citer le Brevet de terme des formations propo- contact@artissimo-dz.com

■ CARAVANE DE PROXIMITE DE SOS BAB EL OUED


Dune de miel àTimimoun
in décembre 2009, Timimoun fut la der- giné des textes de slam, cette poésie popu-
F nière étape de «La caravane de proximi-
té» organisée par l’association culturelle
laire, fort appréciée par les jeunes. Elle a
même coécrit avec Myriem, une jeune fille
SOS Bab El Oued, l’association Oasis rouge de L’Oasis rouge, un texte sur la vie à
et l’Office municipal de la jeunesse Timimoun. «Nous avons été frappés par
d’Aubervilliers (OMJA). Azzeddine, Yazid, l’hospitalité, la tolérance et la générosité
Amel, Amine et une trentaine d’autres des gens du Sud», a confié Amel qui vit à
jeunes d’Aubervilliers, d’Alger et de Aubervilliers. Le groupe, venu de France,
Timimoun, âgés entre 20 et 24 ans, se sont était également composé de jeunes origi-
rencontrés pendant une dizaine de jours. naires de Guinée, du Mali et de Tunisie. «La
Ils ont travaillé en trois ateliers : cinéma, caravane de proximité» a déjà fait des
slam et théâtre. Autour de Saïd Mokrani, ils haltes à Aubervilliers, Alger, Béjaïa,
ont réalisé un court métrage Dune de miel Constantine et à Oran. Ce projet a été sou-
sur l’histoire d’un enseignant qui ne trouve tenu par le programme concerté «pluriac-
pas un poste d’emploi au Nord et qui se teur» (Joussour) du ministère français des
déplace à Timimoun pour travailler. Affaires étrangères et par la Fondation de
«Nous avons voulu tordre le cou à certains France.
préjugés et idées reçues sur le Sud», nous «Les jeunes forment désormais une véri-
ont expliqué les concepteurs de la fiction. table famille. Des ponts ont été jetés entre
Le jeune Kheireddine, lui, s’est occupé du les deux rives. Nous souhaitons donner
théâtre. Il a, sous forme de conte, monté suite à ce projet par d’autres initiatives», a
une pièce à trois scènes sur l’histoire d’une promis Nacer, président de SOS Bab El
famille. En arabe et en français, Amel a ima- Oued. F.M
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 23

JEUX - DETENTE
HORIZONTALEMENT : Quinze sur 15 N° 2477
Mots Croisés N°3407
1.Avec grand soin 2.Continent. Harassées de fatigue 3.Note.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Par M. IRATNI
Bois Arbre. Naturel. Mèche rebelle 4.Isolés du monde. Col des
Alpes 5.Primo. Paulo au Brésil. Ouf! Dieu 6.Roche poreuse. 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Egouttoir. Avant facto 7.Mordants. Glace de la Tamise. Cri des I


2
charretiers 8.Multiplicateur. Abris orientables 9.Rivière d’Asie. II
Formule de sport. Ville côtière. Floué 10.Apophyse du cubitus. 3
III
A rendre 11.Précède le pas. Interjection. Ça suffit ! Symbole 4 IV
12.Omets. Points opposés. Divinité 13.Homme de grande ré-
serve. Purissiez 14.Inhumation. Monnaie 15.Fermer. Connu. 5 V

Cœur d’un cyclone. 6 VI


VII
7
VERTICALEMENT : VIII
1.Echange d’un poste. Gus 2.Elément d’adresse. Parties d’ovu- 8 IX
les d’angiospermes. Changement de quartier 3.Infinitif. Chômé 9 X
et payé. Voiture 4.Os. Roulement de tambour. Tomber 5.Racine
vomitive. Canal organique 6.Ville de Belgique. Bourreau de 10
HORIZONTALEMENT
Catane 7.En toute égalité. Paniers 8.Ville côtière. Amérindiens. 11 I- Simplifie à l’excès. II- Essaims de météores. III- Suit la
Touché 9.Agent en jupon. Courroux. Liquide nourricier 10.Gé- cape à l’écran - Ecueil - Pour un oui fort. IV- Macaque -
12 Exclu par le régime. V- Individu spécial - Fête. VI- Objet
nérosités. Vieilles nourrice 11.Maladies infectieuse. Très petite de fièvre - Sa lecture est plaisante - Espèce disparue. VII -
quantité. En bas de page. Ecole. Drogue. Recherché par des li- 13 Est en cellule - Rivalise. VIII- Fleuve côtier - Lettre
grecque. IX- Qui rapportent de l’argent. X- Elle enflamme
miers 13.Pri???re d’une belle mort. Poème. Vieux plis. Rivière 14 la rue - Epoque.
14.Barre de fermeture. Baie nippone. Donne le jour à 15.Fabri-
15 VERTICALEMENT
quera. Hors chant. Bleu clair.
1- Qui concerne les excréments. 2- Endroit très encombré
SOL. QUINZE SUR 15 PRECEDENTS : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.GENTILHOMMIERES 2.ANOURE. SAINTETE et en désordre. 3- Sifflées - Démonstratif. 4 - Repères de
1.GARGOUILLEMENTS 2.ENUMERE. EPANOUI 3.NO. TIENT. AN 4.TUF. 3.RU. FATALITE. CIL 4.GMT. IAGO. ISOCELES 5.OEIL. LE. AG. OUR géologues - Osé. 5- Note - Reçoit des avis partagés -Asta-
te. 6- Talus protecteur - Roche silicieuse. 7- Possessif. 8-
LEASING. NIN 5.IRAI. ARCANES 6.LETAL. OR. HIE. ER 7.AGENCE- 6.UREES. NOTER 7.IENA. OC. ETETE 8.TSAREVITCH. EN 9.LE. IR. S’abreuve à la Tille - Déclenche. 9- Décider avec autori-
MENTS 8.OSLO. VIMES. ST 9.MAI. ATTIRES. NOE 10.MITIGE. TON. MIROITENT 10.EPANCHEMENT. UTE 11.MA. GAINES. ALLA 12.ENA.
EDEN 11.INES. RECITAL. UT 12.ET. OO. THT. TRI 13.RECLUSE. EULER NETS. EL. ETC 13.NONNE. ND. TRIA 14.TU. ISE. SOEUR. OR 15.SIEN.
14.ETIER. TENTATION 15.SELS. SENTE. CARS. RETENTIONS. SOLUTION N° 3406
HORIZONTALEMENT
I- EMOUSTILLE. II- FACTEUR - ON. III- FR -
Biffe Tout N° 2477 ACCES - ACTIVITE - AERAGE - BIDONVILLE ERATO. IV- LAURE - AMER. V- EURIPIDE. VI-
UDINE - AI. VII- RE - ERRER. VIII-AUX - LA - OSE.
- BRANCHAGE - CACHETAGE - CALEPIN -
E D R U E T O C I R F P E U E RÈGLE DU JEU IX- GRISAILLE. X- ES - ANE - ECU.
DEBILE - DEFI - ECOUTE - EMPUSE -
E T E I G N I T I O N I G G L Biffer tous les mots de la VERTICALEMENT
FRICOTEUR - FROMAGE - GLOIRE - 1- EFFLEURAGE. 2- MARAUDEURS. 3- OC - URI -
N M I B E N E C E M F V A R L liste que vous retrouverez
GRAMMAIRE - GRATIN - HERMETISTE - XII. 4- UTERINE - SA. 5- SE - EPERLAN. 6- TUE -
dans la grille, en utilisant RAIE. 7- IRRADIE. 8- AME - ROLE. 9- LOTE - SEC.
E I P V I P O R E E E L T A I HIATALE - IGNITION - INDOLORE - 10- ENORMITE.
tous les sens possibles.
T L T U I L T R D R E E E M V Les lettres qui n'auront LESSIVAGE - LEVRE - MECENE - MEME -
S E E A S T E V R A C V H M N pas été cochées serviront NARRATIF - NATURE - POPOTE - PORE -
I S R P R E C O E E B R C A O à former le mot défini ci PRES - VERAISON - VERROTERIE - VRAC Fléchés Express N° 2477
T S U R S G T A N R G E A I D dessous.
qui sont met échappé
E I T E C E E H A I A A C R I venus avant
de même crise
DEFINITION : à égalité
M V A S R G I N E G P I R E B (écono-
qui écrit instrument conseillère
sujet à pourrir partir mique)
R A N I A A C C C E S E S E I en prose de musique secrète
E G E M T H O M E M E O L O A
(11 lettres)
H E O A A U E T O P O P I A N Solution Biffe Tout
B R L G T N A R R A T I F R C précédent :
F E E E L E R O L O D N I E E PEDOLOGUE science
des verts
montagnes
Tout Codé N° 2477 En vous aidant de la définition du mot encadré,
complétez la grille, puis reportez les lettres cor-
grecques
feuilletée
définition respondant aux bons numéros dans les cases ci-des- atomes
du mot encadré sous et vous découvrirez le nom d’un personnage roue
à gorge
Alcool d’agave, fabriqué au Mexique bat le pavé

1 2 3 4 5 6 7 7 3 8 3 9 10 rigole
alliage
M de métaux
11 12 13 6 3 4 3 11 14 15 6 3
cyclade
12 4 6 3 11 6 3 14 16 3 14 9 excavations

9 3 4 3 7 3 8 3 7 16 pépinière personnes
de cadres en nombre
pièce
4 11 14 10 3 13 3 15 17 15 de selle
B puissance
lettres note
5 3 15 6 9 10 3 18 11 3 11 de cour
grand nid
3 10 3 19 15 6 2 12 20 14 2 symbole de taupes
V pantalon
sinuosité
8 6 3 15 4 2 12 13 15 4 3 fait d’être
à la surface
absent très jeune
de l’eau
3 11 7 3 2 2 6 13 7 3 20 poisson

9 12 14 3 3 12 6 18 3

10 6 8 17 11 3 15 10 4 14 11 patrie pacte
d’Abraham politique noir en
donne le Arabie
13 6 3 11 11 3
fruit personnel

11 6 4 5 12 11 16
note

SOL. TOUT CODÉ PRECEDENT : DUCE - ROGER MOORE


SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRECEDENTS :
HORIZONTALEMENT : POISSARDE / RETENDRE / ADN / RI / ET / IAMBE / TI / DA / AIRS/ argile peiner
LOUEE / EN / NE / SAC / AIS / TI / REBELLION / TO / AI / TONDRE / STEPPAGE.
VERTICALEMENT : CORDIALE / EPIS / IENA / AB / OST / MAUVIETTE / SERBIE / SLOOP
/ MANIERES / NP / RD / IODA / ADRET / ECTO / RG / EETION / INIEE. Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 24

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT DES PASSAGERS DÉTROUSSÉS À BORD DU TOKYO-PARIS Le doyen
L’allégeance à l’Emir en débat des Français
«La symbolique de la moubayaâ», tel est le thème de la
conférence organisée par la fondation Emir Abdelkader et
qui se déroulera les 2 et 3 février prochains au Cercle
militaire de Béni Messous. «La bay’a que l’Emir Abdelkader
Le pickpocket aérien a 108 ans
Le doyen des Français, Philibert
Parnasse, est un Guadeloupéen
●En plein vol de nuit, le pickpocket a dérobé plusieurs milliers d'euros de 108 ans et 8 mois depuis le
imposa aux tribus se situait dans la lignée de l’héritage décès, le 31 décembre 2009, de
prophétique et que l’allégeance ainsi obtenue revêtait un parmi les voyageurs de la classe affaires. Félix Maximilien Rostaing, qui
caractère sacré, car placée justement comme un venait de fêter ses 109 ans.
e ciel, s'il est parfois décrit

L
engagement total. Le rassemblement que l’Emir obtint jetait D'une parfaite lucidité et ayant
les bases d’un nouvel Etat, comme Hudaybiyya avait comme le plus bel endroit
de la terre, n'en est pas la répartie facile, le nouveau
consolidé la communauté musulmane en voie de doyen a reçu lundi soir
constitution à Medine.» Ce thème, dont l’intitulé est plus pour autant le plus sûr. Mardi,
l'hommage du président du
explicite, à savoir «Le rattachement initiatique bay’a dans cinq clients de la compagnie Air Conseil régional de
les voies soufies, engagement, témoignage et France ont pu méditer cette mo- Guadeloupe, Victorin Lurel, qui
transmission», sera développé par Jean-Jacques Thibou de rale acide après avoir été dé- s'est rendu chez lui. Paralysé
l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand (France). troussés de leurs liquidités à depuis 2001, M. Parnasse, né le
La fondation Emir Abdelkader s’emploie à préparer cet bord d'un vol Tokyo-Paris. 6 mai 1901, s'exprime
événement depuis quelques semaines afin de lui assurer Le pickpocket, qui n'a pu être exclusivement en créole.
toute la réussite attendue. identifié avant l'atterrissage, au- La doyenne des Françaises, une
rait exclusivement ciblé des religieuse retraitée de 113 ans,
La natation algérienne dans passagers de la classe affaires.
Selon les premiers éléments de
Eugénie Blanchard, est
originaire de Saint-Barthélémy,
l’illégalité l'enquête, il aurait profité de longtemps commune insulaire
leur sommeil pour rafler près de de Guadeloupe et aujourd'hui
Après la démission du président Jawad Larbaoui, la collectivité d'outre-mer, où elle
Fédération algérienne de la natation (FAN) se dirige tout 4000 euros au nez du personnel
navigant. réside.
droit vers l’illégalité. En effet, il y a quelques jours, le
«Sur ce vol, qui décolle de To-
ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS) a réuni les
membres du bureau et la nouvelle secrétaire générale de la kyo-Narita vers 22 h, il est fré- ritant, c'est d'imaginer que ce qu'à un examen sommaire des
Décès
FAN pour leur proposer d’installer un directoire jusqu'à
décembre 2010, alors que les statuts de la FAN stipulent
quent que les passagers s'en- voleur a pu agir sans que le per- lieux. «Au bout d'une demi-heu- d’un survivant
dorment profondément pour ne sonnel de bord ne s'aperçoive re à bord, ils ont cependant dû
qu’en cas de démission du président, c’est le premier vice- se réveiller que peu avant l'arri- de rien, peste un passager. Lors- se résoudre à laisser les passa- des bombes
président qui assure la vacance dans un délai qui ne
dépasse pas un mois. Du coup, la réglementation en vigueur
vée à Paris, vers 4 h du matin»,
raconte l'une des victimes, qui
qu'on voyage en classe affaires,
on paie tout de même suffisam-
gers débarquer», relate un té-
moin.
atomiques
a été bafouée. Cette entrave risque de poser problème avec précise que de nombreux sacs à ment cher pour espérer que Seules les cinq victimes ont été Le Japonais Tsutomu Yamaguchi,
les instances internationales comme la FINA ou la main avaient été laissés sur les qui avait survécu aux deux
Confédération africaine de natation que préside Mustapha
l'équipage veille sur nous. Ou priées de se rendre dans les lo-
sièges vacants. bien alors, il faut que la compa- caux de la PAF, où leurs plaintes bombardements atomiques de
Larfaoui, lesquelles ne reconnaissent pas le directoire des Hiroshima et Nagasaki en 1945,
En ouvrant les yeux, l'un des gnie diffuse en début de vol une ont été recueillies.
fédérations nationales. Lyes Kebbab, désigné à la tête du est mort d'un cancer de
directoire, aura sûrement du pain sur la planche. voyageurs aurait donné l'alerte, annonce invitant les voyageurs Informée de cet incident, la di-
alors que le Boeing 777 s'apprê- l'estomac à 93 ans. Yamaguchi
Par ailleurs, les membres du bureau qui ont signé la motion à la vigilance, un peu comme rection d'Air France n'a pas sou- était officiellement la seule
de retrait de confiance au président Larbaoui sont aussi tait à entrer dans l'espace aérien cela se fait dans le métro pari- haité le commenter, se bornant à victime reconnue des deux
dans l’illégalité eu égard au cumul de fonctions. Il s’agit de français. «Cette dame a appelé sien…» préciser que les vols commis en bombes nucléaires américaines.
trois présidents de ligue de natation, et un président d’une le personnel pour signaler que Volant à encore plus de 10 000 cabine constituent des événe- Blessé à Hiroshima, il s'était
association sportive. tout son argent liquide, contenu pieds au-dessus du sol, le com- ments «rarissimes». rendu deux jours plus tard à
dans son sac à main, avait été mandant de bord a demandé «D'une façon générale, il Nagasaki. En 2006, un
dérobé, complète sa voisine de sans attendre à la police de l'air convient de rappeler que seul le documentaire a retracé son
Contrôle des compteurs de taxi cabine. En comptant les francs et des frontières (PAF) de se passager est responsable de ses expérience et celle de sept
1500 nouveaux compteurs de taxi (taximètres) ont été suisses, les euros et les yens, il y préparer à intervenir. biens et effets personnels lors- autres victimes des deux
contrôlés par les installateurs réparateurs agréés en 2009 à en avait apparemment pour Dès son arrivée au terminal 2E, qu'ils sont rangés en cabine, bombes. Il a ensuite prononcé
l'ouest du pays, selon chef de l'annexe régionale ouest de 3000 euros.» En tout, cinq pas- l'aéronef a donc reçu la visite de précise un porte-parole de la un discours au siège de l'ONU à
l'Office national de métrologie légale (ONML), Abdelli sagers auraient ainsi été dé- plusieurs fonctionnaires qui se compagnie. Seuls les bagages New York lorsque le film y a été
Belmadani. «Malgré leur état neuf, ces compteurs ont été troussés, alors qu'ils dormaient sont livrés à un interrogatoire de soute sont placés sous notre diffusé. Juste avant sa mort,
soumis au test de vérification», a expliqué le même à poings fermés. «Ce qui est ir- détaillé des cinq victimes, ainsi responsabilité…» Yamaguchi avait reçu la visite, le
responsable, en soulignant qu'un défaut technique peut, 22 décembre 2009, du
par voie de conséquence, léser l'usager. Il a ajouté qu'en réalisateur américain de Titanic
totalité, pas moins de 3422 compteurs ont été contrôlés,
LES PROPOS RACISTES SE BANALISENT EN ITALIE et Avatar, James Cameron, qui
dont les 1500 nouveaux compteurs durant l'année 2009 et nourrit le projet de tourner un
que compte tenu de leur usure et l'usage intensif des
taximètres, 101 compteurs ont été refusés. «Pas d’étrangers ni d’animaux» film sur les bombes atomiques.
Les bombes larguées sur
Hiroshima et Nagasaki ont fait
respectivement 140 000 et
Un complexe islamique ●Un footballeur italien traité de «Nègre de merde», des annonces 75 000 morts.
immobilières qui stipulent «Italiens uniquement, pas de Chinois»...
traîne depuis 20 ans Un Iranien arrêté
Le projet de réalisation du complexe islamique de Tébessa
lancé en 1989 a connu une «relance effective» pour
P asagressés
d'animaux, pas d'étrangers», des immigrés
la nuit du nouvel an : les comporte-
besoin du soutien de la Ligue, elle peut dire tout ce
qu'elle veut.» avec 4 kg de
atteindre aujourd’hui un taux d’avancement «proche de ments xénophobes se banalisent en Italie, certains
évoquant même un «racisme institutionnel». «La
Le chef de la Ligue «Umberto Bossi a qualifié les
noirs de ‘‘bingo bongo’’ à plusieurs reprises», relè-
méthamphétamine
50%», indique la direction du logement et des équipements
publics (DLEP). L’important retard accusé par ce projet est situation se dégrade. Tous les jours, un Noir se fait ve M. Stella, en rappelant ce film de 1982 où Adria- Un Iranien a été arrêté à
dû essentiellement, selon cette source, à «l’insuffisance de tabasser. On ne peut pas continuer comme ça», ex- no Celentano incarne un homme-singe. l'aéroport de Bangkok avec 4 kg
l’enveloppe financière de 300 millions de dinars plique un journaliste. Parmi les derniers exemples Pour Piero Soldini, responsable immigration au de méthamphétamine
initialement allouée», ce qui a nécessité, a-t-on ajouté à la relevés, la nuit de la Saint-Sylvestre, un Ethiopien Cgil, le plus grand syndicat italien, tous ces propos dissimulés dans sa valise, ont
DLEP, «plusieurs réévaluations qui ont porté le coût de ce tabassé à Florence parce que son amie protestait relèvent d'un «racisme institutionnel et d'une bana- annoncé les douaniers
complexe à 1,87 milliard de dinars, dont 550 millions puisés contre des jets de pétards et un Egyptien frappé aux lisation des propos racistes» qui «produisent un ra- thaïlandais. Keyvan
du programme de développement des Hauts-Plateaux». cris de «p... de merde». cisme populaire et toléré au sein de la société». Ghanavatirajabnejad, 33 ans, a
Quelques jours plus tôt, c'était le Noël blanc organi- Ainsi dans les stades, après les cris de singe saluant été placé en détention avant-
4,7 kg de kif saisis à Aïn Azel sé par un maire de la Ligue du Nord, parti anti-im- les joueurs noirs, des supporters de la Juventus de hier à l'aéroport de
Suvarnabhumi alors qu'il
migrés membre de la coalition de droite au pouvoir, Turin ont traité de «Nègre de merde» l'attaquant de
Les éléments de la compagnie de la Gendarmerie nationale s'apprêtait à quitter la
qui défrayait la chronique. L'opération visait à re- l'Inter de Milan Mario Balotelli, Italien d'origine
d'Aïn Azel (au sud de Sétif) viennent de mettre la main sur plateforme. L'homme, en
censer les étrangers de Coccaglio (3000 habitants) ghanéenne, scandant : «Il n'y a pas de noirs ita- provenance de Dubaï sur un vol
une bande de six trafiquants de drogue. Faisant partie d'un
réseau écumant l'axe El Eulma- Aïn Oulmène-Aïn Azel, les
et à dénoncer les clandestins en préfecture. Des res- liens». Et dans la presse paraissent tous les jours d'Emirates, avait attiré
mis en cause ont été appréhendés en possession de 4,7 kg ponsables de la Ligue du Nord ont également pro- des dizaines d'offres de location à caractère xéno- l'attention des douaniers qui
de kif traité. Poursuivis pour détention, consommation et posé de réserver des wagons de train ou des presta- phobe : «Pas d'animaux, pas d'étrangers» ou enco- ont découvert dans son bagage
commercialisation de stupéfiants, les prévenus ont été, tions sociales aux Italiens. re «Italiens uniquement, pas de Chinois». Un pre- un sac de méthamphétamine
nous dit-on, présentés lundi dernier devant le procureur de «La Ligue est décidée à exploiter le sentiment d'in- mier procès contre le journal de petites annonces (cristal) d'une valeur marchande
la République près le tribunal d'Aïn Oulmène, lequel a placé sécurité vis-à-vis de l'immigration», commente Porta Portese, qui a laissé paraître des avis excluant de 17 millions de bahts (plus de
cinq inculpés en détention préventive. Le sixième a été l’éditorialiste du quotidien Corriere della Sera. les personnes de couleur, est en cours à l'initiative 500 000 dollars). Il encourt la
laissé, quant à lui, en liberté provisoire. «Comme (le Premier ministre) Silvio Berlusconi a de l'Office national anti-discrimination. peine de mort.
Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi
ElWatan - Le Quotidien Indépendant Site web : http://www.elwatan.com E-mail : Yahia, Hydra. Tél : 021 56 32 77 - Tél/Fax : 021 56 10 75
Édité par la SPA “El Watan Presse” admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- Imprimerie Les manuscrits, photographies ou tout autre
au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar - Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. document et illustration adressés ou remis
publication : Omar Belhouchet Place du 1er Mai - Alger. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : Société à la rédaction ne seront pas rendus et ne feront l’objet
Direction - Rédaction - Administration Maison de la Presse : Téél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. de distribution El Khabar. d’aucune réclamation.
Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er R.C : N° 02B18857 Alger. Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan Reproduction interdite de tous articles
Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) sauf accord de la rédaction.
Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 25

SPORTS

GUILLAUME PIVOT. Reporter à Canal +

«On va essayer de suivre l’équipe


algérienne en Coupe du monde»
suis donc resté sous la protection de la déléga-
Guillaume Pivot, journaliste de Canal+, est réalisateur des tion algérienne. Je n’ai pas eu de problème
documentaires Bab El World et Le piège du Caire sur l’équipe algérienne après, je n’avais aucun contact direct avec les
de football et ses mésaventures en Egypte. Hier, il était l’invité de la autorités égyptiennes. Elles n’ont pas cherché à
me rencontrer. Par contre, j’ai eu affaire à la
nouvelle émission de Canal+ «Les Spécialistes Maghreb», dédiée à FIFA qui m’avait demandé toutes les images.
l’actualité du football en Algérie, au Maroc et en Tunisie et animée par Selon elle, il s’agit de pièces à conviction à ajou-
Younès Belasry, entouré de deux chroniqueurs Amine Rahmouni et ter au dossier algérien sur l’attaque du bus.
Au Stade du Caire, vous avez assisté au
Ibtissam Koutaib, mais également des experts Saïd Haddouche, match du 14 novembre. Comment avez-vous
Abdelkhalek Louzani, Hicham El Khlifi et Khaled Hosni. vécu cette rencontre ?
Ils analysent et décryptent l’actualité du football au Maghreb. Des Même après l’agression, j’ai senti que les
Algériens étaient déterminés. J’étais avec le ca-
résumés des championnats algériens, marocains, tunisiens et pitaine d’équipe Mansouri qui m’a appelé pour
européens seront diffusés. voir ce qui se passait dehors à cause des klaxons.

PHOTO : D. R.
Les joueurs ne semblaient pas perturbés. Cé-
Propos recueillis par algérienne à l’heure actuelle taient des couche-tôt et dormaient. Ils avaient
Fayçal Métaoui Vous avez intitulé votre reportage Bab El fait un bon match au Caire. Je ne suis pas parti
World, pourquoi ce titre ? avec l’équipe à Khartoum en raison d’un problè-
Le journaliste Guillaume Pivot
Comment a commencé votre aventure On cherche toujours quelque chose d’origi- me de visa. J’ai dû retourner à Paris pour l’obte-
avec l’équipe algérienne de football ? nal. J’ai essayé de faire un jeu de mots avec Bab lait pas de journalistes avec l’équipe, qu’ils nir et j’ai rallié la capitale soudanaise la matinée
Je suis venu en Algérie pour essayer de com- El Oued pour qu’on situe le lieu. Bab El Oued soient de Canal+ ou autres. Les circonstances même du match contre l’Egypte, le 18 no-
prendre comment l’équipe d’Algérie est reve- signifie «porte de la rivière». Et Bab El World des événements du Caire ont fait que les choses vembre. J’ai vécu la rencontre avec les joueurs
nue à son meilleur niveau et comment s’est-elle veut dire «ouvrir la porte du monde». Donc, changent. et j’ai eu des discussions avec eux à l’hôtel avant
qualifiée à la Coupe du monde. Je voulais mon- l’Algérie est à la porte du monde. Bab El Oued Pouvez-vous raconter cette histoire d’at- le match. J’étais un peu privilégié, puisque j’ai
trer cela et mettre en lumière la manière avec la- est le quartier mythique d’Alger avec ses im- taque du bus de l’équipe algérienne le 12 no- eu accès aux vestiaires à la fin du match où j’ai
quelle cette équipe est arrivée en première pla- meubles blancs. Un quartier représentatif de la vembre 2009 au Caire ? vécu des moments exceptionnels. Je suis rentré
ce. Et je voulais savoir si c’était durable ou non. culture de l’Algérie. Partout au niveau de Bab El Comme je n’avais aucun accès à l’équipe au avec l’équipe le lendemain par avion vers Alger.
Je suis allé voir comment cela se passait dans les Oued, on a trouvé des jeunes qui jouent au foot. départ, j’étais avec tous les journalistes à l’aéro- J’étais à l’intérieur du bus qui transportait les
clubs en m’intéressant au MCA. J’ai constaté Etait-il facile pour vous d’accompagner port du Caire pour attendre l’arrivée des joueurs et j’ai assisté à la liesse algéroise. Même
que malheureusement ce club n’était pas bien l’équipe algérienne de football ? Ne fallait-il joueurs. On était bloqué à 500 mètres de l’aéro- les joueurs ne s’attendaient pas à cela. On ne
structuré sur le plan de l’entraînement. Je vou- pas négocier avec la Fédération algérienne de port. Nous avons été quelque peu attaqués par peut pas imaginer cette euphorie tant qu’on ne
lais montrer où en était le football algérien. football (FAF) pour avoir l’autorisation de des supporters égyptiens qu’on voit sur les l’a pas vécue. Je garde cette image de supporters
Pourquoi le choix du MCA ? suivre l’EN ? images. Certains ont foncé sur nous. J’ai détec- qui embrassaient le bus. Des scènes de liesse in-
Parce qu’il était en tête du championnat et Je vais être clair avec vous. Je n’ai rien négo- té le guet-apens, je me suis mis en retrait derriè- croyables. J’ai assisté également à la réception
c’est le club le plus populaire. Un club qui cié avec la FAF. Je n’ai eu aucun passe-droit, au- re. Lorsque le bus de l’équipe algérienne est du président de la République. Il y avait tant
s’entraîne dans des conditions pas dignes cun privilège. Il n’a été à aucun moment ques- passé, j’ai demandé à mon chauffeur égyptien d’émotion...
d’une grande équipe. C’est un club tion d’argent comme cela a été rapporté par de le suivre. On était derrière le cortège. J’ai vu Allez-vous suivre l’équipe algérienne en
qui avait aussi un entraîneur fran- certains médias algériens. On a suivi l’équipe le manège mais de loin. Le bus s’était éloigné. A Coupe d’Afrique en Angola ?
çais. Cela me paraissait évi- algérienne de l’intérieur. On a passé une demi- côté de l’hôtel, j’ai dit à mon chauffeur de s’ar- A Canal+, on est en train de voir ce qu’on
dent d’aller voir le MCA journée avec les joueurs à l’hôtel pour les inter- rêter et j’ai continué à pied caméra à la main. Ar- peut faire. On va prendre rendez-vous avec le
pour avoir une idée viewer. J’ai demandé à ce qu’on puisse filmer le rivé à l’hôtel, j’ai tout filmé, le bus avec les président de la FAF. On va essayer d’aller à
sur le football repas. On m’a autorisé à le faire, Rafik Saïfi ap- vitres brisées. Toutes les images que vous avez Luanda pour poursuivre l’aventure. Et pourquoi
de la divi- paraît à l’image. On a accompagné d’autres vues. Je me suis donc trouvé seul avec un col- pas suivre l’équipe en Coupe du monde en
sion I joueurs dans les chambres. J’ai donné la caméra lègue de DZ Foot. Nous avons filmé tout ce qui Afrique du Sud. C’est tout de même l’événe-
à Yazid Mansouri pour filmer les footballeurs s’est passé. ment 2010.
algériens en train de regarder le match Zambie- Vous avez pu transmettre les images vers I Selon vous, quelles sont les chances de
Egypte. Des images que j’ai récupérées après. Télé et Canal+. Avez-vous eu des problèmes l’équipe algérienne en Coupe d’Afrique des
Donc, j’ai passé un bon temps avec les avec les autorités égyptiennes après la trans- nations et en Coupe du monde ?
joueurs. Il y a eu un bon feeling. Par mission de ces images ? L’équipe algérienne, pour le coach Rabah
contre, quand j’ai voulu aller en Après avoir filmé, mon collègue de DZ Foot Saâdane, est la révélation 2009. Il y a des
Egypte pour suivre le dernier et moi avons été approchés par des agents de équipes fortes en Afrique, telles que le Ghana et
match, j’étais obligé de renseignements généraux égyptiens qui par- la Côte d’Ivoire. Comme l’Algérie doit les croi-
demander l’accord du laient un anglais approximatif et en arabe. Le ser en quarts de finale, cela risque d’être dur.
président de la président de la FAF, Mohamed Raouraoura, qui Mais, on peut s’attendre à tout, y compris une
FAF. Au dé- nous connaissait, a alors intervenu et nous a em- élimination au premier tour. Il faut toujours
but, il ne menés avec lui en me disant de ramener la camé- continuer à travailler pour franchir la première
vou- ra. C’était une manière de sauver les images. étape. En Coupe du monde, l’Algérie affrontera
Depuis, je n’ai pas quitté l’hôtel. Je suis monté à les Etats-Unis et la Slovénie qui ne sont pas de
Publicité

l’étage où se trouvait la délégation algérienne et grandes nations de football mais il va falloir s’y
j’ai envoyé toutes les images par Internet. préparer sérieusement.
Je me suis attendu à ce qu’il y ait des Avant cette aventure, connaissiez-vous le
représailles et que les autorités football algérien ?
égyptiennes aillent chercher Je suis venu pour la première fois en Algérie
les images. Le lendemain, avec la visite de Zineddine Zidane après la Cou-
les collègues m’ont pe du monde. Je l’ai suivi dans tous ses déplace-
appelé pour me ments. Je suis revenu deux fois après pour faire
dire de me un reportage sur le MCA et un autre sur le Bal-
m é f i e r. lon d’or algérien en 2008.
J e Vous avez sûrement reçu des messages de
supporters algériens après vos reportages...
Oui, j’ai reçu beaucoup de messages de re-
merciement de la part de supporters algériens
sur les images tournées au Caire. J’ai
même un groupe de fans sur Face-
book ! Cela m’a agréablement
surpris. Je ne sais pas si je
mérite tout cela, mais
cela m’a beaucoup
touché. F. M.
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 26

SPORTS

ENTRE NEDJMA ET DJEZZY, LE CŒUR BALANCE MALI


Les grandes
Les clubs banalisent ambitions
des Aigles
le sponsoring L
e Mali, avec sa légion étrangère de joueurs évo-
luant dans les plus grands clubs européens,
abordera la 27e édition de la Coupe d'Afrique
e sponsoring est revenu au

L
des nations 2010 avec l'ambition de faire mieux que
galop cette semaine au détour lors de la précédente édition au Ghana, où l'équipe
d'un changement de cap qui avait quitté la compétition dès le premier tour. Les
demeure énigmatique pour plu- Aigles du Mali dont le meilleur résultat en phase fi-
sieurs observateurs. Si l'opérateur nale de la CAN remonte à 1972, ayant été battus en
de téléphonie mobile Djezzy a été finale par le Congo (3-2), sont décidés cette fois-ci à
renié par les uns, boudé par les jouer les premiers rôles, et pourquoi pas se mêler à la
autres et ignoré par d'autres encore, bataille pour le sacre final. «Je sais que nous ne
il redevient ce partenaire incon- sommes pas parmi les favoris de la Coupe d'Afrique,
tournable pour les six présidents de mais nous sommes confiants que cette équipe pourra
club qui prennent à contrepied tout aller aussi loin que la finale», a déclaré l'entraîneur
leur monde. La soirée de «réconci- Stephen Keshi à la presse, quelques jours avant le
liation» qui s'est tenue lundi der- coup d'envoi de la compétition. Les partenaires du
nier à Alger autour du PDG de l'en- capitaine Mahamadou Diarra ont décroché leur
treprise Djezzy, Thamer El Mehdi, billet pour la CAN 2010 après un parcours en demi-
a confirmé l'amateurisme qui en- teinte et une troisième place dans le groupe D. «Nous
toure ce genre d'opération où il est avons raté la qualification au Mondial 2010. Nous
pourtant question de millions de n'avons plus droit à l'erreur en Angola. Nous
dinars. En fait, pour être plus expli- sommes dans l'obligation de réussir une bonne CAN
cite, il s'agit du dernier épisode qui et aller le plus loin possible dans cette compétition»,
a vu un certain nombre de prési- a indiqué l'attaquant du FC Seville, Kanouté, auteur
dents de club monter au créneau de 8 buts lors des qualifications. Après une participa-

PHOTO : D. R.
pour protester contre la décision de tion au tournoi de la Fraternité au Qatar du 27 dé-
la Fédération qui oblige les équipes cembre au 2 janvier, où les hommes de Keshi se sont
à ne porter que le logo de Nedjma contentés de la 3e place avec une défaite face à la Co-
durant la compétition de la Coupe rée du Nord (1-0), une victoire devant l'Iran (1-0) et
Les six présidents de club autour du premier responsable de Djezzy
d'Algérie. Cette décision a, par la un nul contre le Qatar (0-0), les Maliens ont clôturé
suite ouvert la porte à des équipes ternaliste, Hannachi, Allik, Me- de Djezzy ne voulaient aller au savoir Nedjma, certainement dans leur préparation par un match amical contre les
comme l'Entente de Sétif ou le douar et Amrous ne ménagent au- fond des choses. Les questions un souci de ne pas envenimer les champions d'Afrique en titre, l'Egypte, perdu sur le
Mouloudia d'Oran, à engager de cun vocabulaire pour féliciter une d'actualité ont été clairement évi- choses, n'a pas du tout réagi au re- score de 1-0. Les blessures de certains cadres de
nouveaux contrats de partenariat nouvelle fois l'opérateur de télé- tées pour des raisons que l'avenir virement du président du club séti- l'équipe, à l'instar du Turinois Momo Sissoko et du
avec Nedjma. Déclarations de cir- phonie mobile Djezzy pour avoir élucidera certainement. fien. Il y a comme une impression milieu du FC Barcelone Seidou Keita, absents des
constance, photos souvenir et com- été à leurs côtés durant plusieurs Quoi qu'il en soit, ce qu'il faut rete- que chacune des parties a voulu au terrains depuis plusieurs semaines, constituent un
muniqués ont suivi ces opérations. saisons déjà. Au détour de cette nir de cette parenthèse, c'est que le plus vite fermer une parenthèse véritable casse-tête pour le sélectionneur du Mali.
Comme le football n'est pas une soirée informelle, l'on serait tenté sponsoring, voire le partenariat, qui, faut-il le souligner, constitue «La succession des blessures nous handicape beau-
science exacte, juste pour re- de dire que tout est bien qui finit n'obéit pas à des règles et des lois un gros compromis dans une expé- coup dans notre préparation à la CAN 2010. En cas
prendre cette maxime devenue un bien, pourtant plusieurs interroga- très précises. Sinon, comment ex- rience de sponsoring tout à fait d'éventuelles autres blessures, je serai dans l'obliga-
slogan dans le domaine sportif, ces tions sont restées en suspens à pliquer qu'un président de club nouvelle sur la scène du football tion de me baser sur les joueurs locaux», a-t-il affir-
mêmes présidents abandonnent, commencer par le revirement du puisse faire et défaire, en l'espace national. mé. Pour motiver les joueurs, la Fédération malienne
sans crier gare, leurs nouveaux en- président de l'Entente de Sétif, qui d'une semaine, un contrat dûment Il faut dire que le sponsoring, deve- a promis une prime alléchante de 20 millions de
gagements pour retourner faire ne donnera aucune explication paraphé ? En d'autres lieux et dans nu depuis assez longtemps un outil francs CFA (655 F CFA =1 euro) en cas de victoire
l’éloge de Djezzy. Changement quant à sa position vis-à-vis de l'un d’autres circonstances, pareille at- stratégique dans le développement finale en Angola.
brusque et total qui laisse place à et de l'autre opérateur. Il planait titude ne se terminerait pas autour du sport, ne doit nullement s'em-
d'autres déclarations de circonstan-
ce, photos souvenir, accolades et
comme un flou durant cette soirée
de réconciliation car il était percep-
d'un repas mais tout simplement
devant les tribunaux.
barrasser d’attitudes qui frisent
l'amateurisme car, au bout de la MALAWI
communiqués... Serrar présente
des excuses, Elimane devient pa-
tible que ni les présidents de club
présents ni le premier responsable
Il faut signaler aussi que l'autre
opérateur de téléphonie mobile, à
chaîne, l'argent entre en jeu.
A. Hammou Les Flammes
JOSÉ MANUEL, ENTRAÎNEUR DE L’ANGOLA veulent
surprendre
«L’équipe est fin prête»
'Angola, qui accueillera la 27e portugais de première et seconde
e Malawi, invité surprise de la 27 Coupe
Lconfirmer
e

d'Afrique des nations (CAN 2010) compte bien


sa progression des dernières années et
rendre la vie difficile à ses adversaires en Angola, à
L édition de la Coupe d'Afrique
des nations du 10 au 31 janvier
divisions ainsi que face à des sé-
lections d'Estonie (0-1) et de Gam-
commencer par l'Algérie le 11 janvier à Luanda.
Pour leur seconde participation à une phase finale de
2010, est décidée à aller le plus bie (1-1). Sur dix matchs sous la la CAN après celle de 1984 en Côte d'Ivoire, les
loin possible dans cette compéti- conduite du technicien portugais, Flammes du Malawi affichent une confiance à toute
tion à l'occasion de la cinquième l'Angola en a remporté deux, a fait épreuve. «Nous sommes prêts pour le tournoi afri-
participation de ce pays à ce ren- sept nuls et a perdu une seule ren- cain. Les Flammes ne se rendront pas en Angola en
dez-vous continental. Dirigés par contre (face à l'Estonie). A la CAN touristes mais en concurrents», a déclaré Phiri à la
le coach angolais Manuel José de- 2010, l'Angola sera privée de l'un presse locale. Le petit Poucet de l'épreuve a décroché
puis l'été 2009, en remplacement de ses joueurs clés, le capitaine son billet pour la CAN 2010 après avoir terminé 3e
du sélectionneur national Mabi de André Makanga, blessé. Mais le du groupe E avec un match nul face à la Côte d'Ivoire
Almeida, les Palancas Negras, ad- coach Manuel José misera sur (mondialiste). En vue du rendez-vous en Angola, les
versaires de l'Algérie, du Mali et d'autres joueurs expérimentés, à pouvoirs publics et la fédération du Malawi n'ont pas
du Malawi dans le groupe A, sont l'image des professionnels Sébas- lésiné sur les moyens pour permettre à leur sélection
conscients que leur mission ne tien Gilberto, Flavio ou encore l'at- nationale de bien préparer son retour parmi le gotha
PHOTO : D. R.

sera pas facile, même en jouant à taquant Manucho, de retour en sé- africain. «Le gouvernement fera tout ce qui est né-
domicile. Le parcours décevant lection. Le sélectionneur portugais cessaire pour aider notre sélection nationale à effec-
des partenaires de Flavio en quali- est serein avant d'aborder la com- tuer la meilleure préparation possible pour la Coupe
fications jumelées de la Coupe du José Manuel pétition contre les Aigles du Mali, d'Afrique des nations 2010», avait assuré le ministre
monde et de la CAN 2010 en dit dimanche prochain à Luanda. de la Jeunesse et des Sports, Lucius Kanyumba.
long sur la difficile passe que tra- peux vous assurer que l'équipe na- la a effectué un long stage au Por- «Nous allons débuter le tournoi Après deux semaines de stage à Blantyre, les
verse l'équipe. Depuis son installa- tionale d'Angola sera mentale- tugal au cours duquel les parte- contre le Mali, un autre adversaire hommes de Kinna Phiri se sont rendus successive-
tion à la tête de l'Angola, l'ex-en- ment, physiquement, technique- naires de Amadou ont beaucoup coriace. Cependant, je reste ment à Maputo et au Caire pour disputer des matchs
traîneur d'Al Ahly, Manuel José, a ment, tactiquement et travaillé sur les plans physique, confiant et optimiste. Nous allons amicaux contre le Mozambique (0-1) et l'Egypte (1-
multiplié les stages et les matchs psychologiquement prête», avait technique et tactique pour être nous qualifier au second tour. 1), avant de boucler leur préparation par un match
amicaux à Luanda et à l'étranger promis Manuel José lors de sa pri- prêts le jour J. En outre, les Palan- L'Angola doit être forte pour espé- amical, mardi, face au Ghana (0-0). Des résultats en-
pour arriver à former une sélection se de fonction en juin 2009. En vue cas Negras ont disputé une série de rer aller très loin dans cette Coupe courageants pour les partenaires de Chiukespo Mso-
compétitive. «En décembre, je de la CAN 2010, l'équipe d'Ango- matchs amicaux contre des clubs d'Afrique», a t-il déclaré. (APS) woya, avant d'aborder la compétition face aux Verts.
El Watan - Jeudi 7 janvier 2010 - 27

SPORTS

Ziaya à CLÔTURE DU STAGE DES VERTS EN ROUTE VERS LA CAN


l’Ittihad de
Sur une note
GETAFE REFUSE DE LIBÉRER BOATENG
Djeddah pour (GHANA)
Le défenseur John Mensah, blessé à un genou et forfait
1,6 million pour la Coupe d’Afrique des nations (du 10 au 31 jan-
vier en Angola), la fédération ghanéenne a décidé de
d’euros
L’avant-centre international de
l’ESS, Abdelmalek Ziaya, s’est
officiellement engagé hier avec
d’optimisme convoquer Derek Boateng, le joueur de Getafe (D1 es-
pagnole), pour pallier cette absence, mais le club espa-
gnol a refusé de le libérer puisqu’il n’a pas été préve-
nu deux semaines avant le début de la compétition,
comme le stipule le règlement de la FIFA, ce qui contra-
le club saoudien, l’Ittihad de Toulon (France) rie terriblement les Blacks Stars et leur staff technique
Djeddah, qu’il rejoindra dès son De notre envoyé qui s’est vu dans l’obligation de trouver un autre rem-
retour d’Angola où il prendra spécial plaçant au plus vite à John Mensah, au risque de se re-
part à la prochaine Coupe trouver avec un effectif de 22 éléments seulement pour
d’Afrique des nations avec la C'est hier mercredi, à prendre part à la prochaine CAN qui débutera dans
sélection nationale. C’est ce 12h15, qu'a pris fin, au trois jours. Dans le même registre, la liste de l'équipe
qu’a annoncé le club saoudien du Ghana retenue pour disputer la CAN-2010 a été ac-
stade d'Aubagne, dans
dans un communiqué publié tualisée hier par la fédération, suite à la défection de
les environs de Mar- Boateng, mais surtout après les forfaits de John Paint-
sur son site. Cette information a
seille, le stage de prépa- sil et John Mensah, remplacés par Ransford Osei et Jo-
du reste été confirmée par le
président de l’ESS, Abdelhakim ration de l'équipe natio- nathan Mensah. T. A. S.
Serar, dans une déclaration nale en prévision de la
faite à l’APS. C’est à Marseille CAN, qui débutera di- MATIP NE DISPUTERA PAS LA CAN AVEC LES
que le désormais ex-Sétifien a manche prochain en An- LIONS INDOMPTABLES
paraphé un contrat de deux gola. Contrairement aux Joël Matip, le joueur allemand d'origine camerounaise,
saisons au profit de l’Ittihad de précédentes, l'ultime que Paul Le Guen a sélectionné pour la Coupe d'Afrique,
Djeddah, en présence de séance s'est déroulée ne pourra pas prendre finalement part à sa première
Abdelhakim Serar et du boss de dans la matinée afin de CAN en raison d’un problème administratif du fait qu’il
la formation saoudienne, le permettre aux joueurs de n’a pas de passeport camerounais, faisant que son club
docteur Khalid Al Marzoug. Le profiter d'un après-midi La sélection nationale boucle son stage de préparation pour la CAN de Schalke 04 n'est pas tenu de le libérer. Titulaire de la
transfert de Ziaya, estimé à 1,6 libre et de se préparer nationalité allemande, le natif de Bochum, âgé d’à pei-
million d’euros selon les pour le départ vers l'An- Meghni s'entraînait nor- la France, du 26 dé- le 11 janvier prochain. ne 18 ans, Joël Matip convoqué pour la première fois en
informations en notre gola, prévu aujourd'hui malement avec le grou- cembre dernier au 6 jan- Pour l'entraîneur natio- sélection camerounaise a soulevé une vive polémique
possession, intervient pour de l'aéroport de Mar- pe des 20, Antar Yahia et vier courant. «Nous for- nal, les motifs de satis- médiatique sans précédent en Allemagne menée par
rappel quelques jours seille à bord d'un vol Saïfi étaient soumis sé- mons un ensemble faction sont nombreux ; les médias locaux qui ont tout fait pour bloquer le dé-
seulement après l’échec du spécial d'Air Algérie. En parément à des exercices solidaire, volontaire et il y a d'abord la «qualité part de ce jeune prodige. Selon la presse camerounaise,
transfert de l’attaquant vers la plus d'un cycle de quatre avec ballon, ce qui, de combatif à souhait», de la préparation» dans des responsables du ministère des Sports et de la Fédé-
formation de Sochaux. T. A. S. jours réservés à l'évalua- ration se sont rendus lundi à Gelsenkirchen pour négo-
l'avis de leur médecin, a nous a indiqué, à l'issue un site adapté, le climat
tion de l'état du groupe et cier la libération du milieu de terrain, en vain, d’autant
été une épreuve réussie, du stage, le coach Rabah méditerranéen, les plus que le jeune joueur est actuellement suivi de très
ÉCHOS DU CASTELLET à sa remise en forme, les qui confirme à la fois la Saâdane, qui s'est dit, par moyens mobilisés pour près par les responsables du football allemand. K. T.
Fennecs ont foulé à cinq «bonne santé des deux ailleurs, satisfait du dé- la réussite de ce rendez-
w Départ aujourd'hui pour l'An- reprises les pelouses des éléments». Comme lors roulement de cette pré- vous et, surtout, «l'am- EN AMICAL : TANZANIE 0 - CÔTE D’IVOIRE 1
gola stades de Toulon et des précédents entraîne- paration. Lui emboîtant biance extraordinaire La Côte d'Ivoire a battu la Tanzanie (0-1), lundi à Dar Es
L'équipe nationale s'envolera d'Aubagne, où le travail ments, l'équipe a beau- le pas, le président de la qui a prévalu au sein de Salam, en match amical de préparation à la CAN Angola
aujourd'hui, à 10 h, à destina- a été surtout axé sur les coup travaillé hier les tirs FAF, Mohamed Raou- l'équipe». Un seul souci,
tion de l'Angola à partir de l'aé- 2010. Les Eléphants ont pris le meilleur sur les Taïfas
aspects technique et tac- aux but, les retraits, le raoua, a également fait c'est le climat extrême- Stars de Tanzanie grâce à une réalisation de Didier
roport de Marseille. La déléga- tique. C'est par un temps marquage et la conserva- part de sa satisfaction ment chaud pour la sai-
tion comprenant 23 joueurs, le Drogba à la 39e minute dans le stade de Tanzania natio-
ensoleillé et en présence tion du ballon. Autre quant aux conditions son qui règne en ce mo- nal stadium de Dar Es Salam. Vahid Halilhodzic a fait
staff technique et les dirigeants, de supporters algériens
sera conduite par le président point positif, l'ambiance d'accueil et d'entraîne- ment en Angola, où le tourner son effectif, peaufiné certaines séquences de
de la FAF, Mohamed Raouraoua. — 200 environ — que le remarquable qui a régné ment des Verts. Rappe- thermomètre atteindrait jeu et sa stratégie. Le technicien bosniaque et les stars
Elle effectuera le déplacement à dernier entraînement a au sein des Verts du dé- lons que le stage en ques- les 31° avec un fort taux de la Côte d’Ivoire, qui poursuivent leur préparation en
bord d'un vol spécial de la com- débuté sous la direction but jusqu'à la fin du sta- tion a connu deux d'humidité. Mais Saâda- Tanzanie, disputeront cet après-midi leur second match
pagnie nationale Air Algérie, qui de Saâdane et de ses col- ge, comme nous avons phases, la première qui a ne n'est pas pour autant amical, toujours à Dar Es Salam face aux Amavubies du
reliera directement Marseille à laborateurs. Ce qui a at- pu le remarquer une nou- été consacrée à la «régé- préoccupé et tient à ras- Rwanda. K. G.
Luanda. L'arrivée est prévue à tiré d’emblée l'attention velle fois ce mercredi à nération du groupe», se- surer : «Les joueurs sont
16h à l'aéroport de la capitale de l'assistance, c’était la Aubagne. Ce climat a été lon Saâdane, et la secon- prêts pour cela.» On le UN PRIX SPÉCIAL POUR SOUTENIR
angolaise, Luanda. participation de tous les particulièrement souli- de et dernière qui a vu le saura dans quelques LES ÉPERVIERS
joueurs, y compris les gné par tous les observa- collectif s'attaquer à la jours à l'occasion du pre- Le gouvernement togolais a entrepris une opération de
w Puma complète sa dotation trois blessés, Mourad collecte de fonds à travers les différents fabricants de
L'équipementier Puma a livré, teurs qui ont suivi de près préparation proprement mier tour de la Coupe
Meghni, Antar Yahia et l'EN durant son séjour au dite du premier match de d'Afrique. ciment du pays pour soutenir l'équipe nationale togo-
hier, à l'EN toute la commande laise de football à la CAN. Le Prix ciment Eperviers, une
des équipements (tenues, sur- Rafik Saïfi. Pendant que Castellet dans le sud de la CAN face au Malawi, Ahmed Yechkour
opération qui a débuté le 4 janvier, se traduit par une
vêtements, maillots, etc.) qui augmentation de 100 francs CFA, à titre de contribution
sont prévus dans le contrat de
fourniture signé avec la FAF et RABAH SAÂDANE. Sélectionneur national de chaque acheteur sur tout paquet de ciment de 50 kg
mis sur le marché par les différents fabricants de ciment
qui a pris effet à compter du 1er
du pays, a expliqué hier le ministère togolais du Com-
janvier dernier. Cette livraison
vient s'ajouter à celle réception-
née au début du stage des Verts
au Castellet, le 26 décembre
«Faites-nous confiance» merce dans un communiqué. En outre, les autorités to-
golaises ont créé le 2 décembre 2009 trois comités pour
bien préparer le voyage des Eperviers en Angola : un co-
dernier. Il faut signaler qu'après mité ad hoc de supervision, un comité d'organisation et
l'expiration du contrat de fourni-
L'entraîneur national, Rabah Saâdane, a accordé un comité de mobilisation de fonds. Les Togolais sont
ture avec le Coq sportif, les Fen- hier un bref entretien à El Watan avant le début de actuellement en stage de préparation à Pointe Noire
necs avaient évolué avec des te- (Congo-Brazzaville). APS
nues ordinaires qui ne
la dernière séance d'entraînement des Verts au
comportaient aucune marque stade d'Aubagne. Il dresse un premier bilan de la TUNISIE - GAMBIE EN AMICAL CE SAMEDI
pour des raisons évidentes. préparation de son équipe au Castellet dans le En stage à Abou Dhabi pour préparer la CAN de l’Angola
2010, les Aigles de Carthage, de retour vendredi en Tuni-
w Coca-Cola versera 600 000 eu- sud de la France. sie, affronteront les Scorpions de la Gambie dans deux
ros jours en amical, soit samedi prochain à Tunis, au stade
Le président de la Fédération al- Entretien réalisé par excellente ambiance et les séances
d'El Menzah. En Angola, les poulains du sélectionneur
gérienne de football, Mohamed A. Yechkour étaient très claires, j'espère que
Faouzi Benzarti évolueront dans le groupe D en compa-
Raouraoua, a révélé hier, en cela durera et que les Verts conti-
gnie de la Zambie, du Gabon et du Cameroun. A. B.
marge de l'entraînement de l'EN Quelle est votre évaluation nueront sur cette voie pendant la
au stade d'Aubagne, que le du regroupement ? compétition africaine où nous al- ENERAMO ÉCARTÉ DE LA CAN
contrat de sponsoring des Verts Le stage s'est bien déroulé, lons défendre crânement nos
par la firme Coca-Cola s'élève à Optimiste, donc ? L’ex-joueur de l’USMA et actuel sociétaire de l’Espéran-
tout s'est bien passé et nous avons chances. ce de Tunis, Michael Eneramo, vient de faire les frais de
600 000 euros. Il dévoilera aussi réalisé exactement tout ce qui était Des appréhensions quand Oui, je le suis, car j'ai un grou-
que la firme rivale, Pespsi-Cola, pe qui a démontré tout le bien la convocation de Chinedu Obasi, l'attaquant nigérian
prévu au départ dans notre pro- même... d'Hoffenheim, convoqué mardi par le sélectionneur
a, quant à elle, proposé une offre Luanda, c'est autre chose ; il y qu'on pense de lui. Un groupe ca-
nettement inférieure pour le gramme de préparation. Shaibu Amodu.
Concrètement, nous avons ob- a la chaleur et l'humidité, il faudra pable de relever les défis, qui a déjà
même objet et la même durée, réalisé un excellent parcours de- Obami avait pourtant été écarté du groupe des 23 le
soit 150 000 euros. Il a tenu à tenu des résultats probants qui dé- bien se préparer pour s’y acclima- week-end dernier après qu'Obafemi Martins ait été dé-
ter. Même les joueurs évoluant à puis deux années pour le compte
préciser que seule la FAF est ha- montrent l'utilité et la réussite de claré apte pour la compétition. Toutefois, la venue de
l’étranger sont prêts pour cela. Je de la CAN et du Mondial. Il ne l’attaquant d'Hoffenheim n'est pas encore assurée,
biliter à négocier et signer ces ce regroupement dans le sud de la
contrats avec les partenaires France. le répète, l'EN a les moyens et les compte pas s'arrêter en si bon che- puisque le joueur devra d’abord négocier sa libération
concernés pour préserver, dit-il, Et l'ambiance qui règne au capacités de faire de bonnes min. Je suis effectivement optimis- avec le club allemand, du fait que la Fédération nigéria-
les intérêts de l'équipe sein du groupe ? choses en Angola. Alors, faites- te quant à l'avenir de cette équipe et ne l’a convoqué hors délai, puisqu’elle aurait dû faire sa
nationale. A. Y. Vous avez pu le voir, il y a une nous confiance. de ses objectifs immédiats. A.Y. demande avant le 3 janvier au plus tard. A. C.
El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 7 janvier 2010

COMMENTAIRE

Retour
du boomerang
Par Omar Berbiche
es décisions imposées par le haut sans la

L concertation de la base sont toujours source de


contestation et, par conséquent, difficiles à faire
appliquer sur le terrain. Ce postulat se vérifie
encore, une fois de plus, avec la grogne des travailleurs
de la SNVI qui ont entamé un mouvement de grève lar-
gement suivi pour protester contre les dernières mesu-
res de la tripartite, concernant notamment le réajuste-
ment des salaires jugé insuffisant et le retour à l'ancien
dispositif fixant l'âge de départ à la retraite à 60 ans,
lequel remet en cause le système de retraite anticipée.
La satisfaction exprimée par les partenaires de la tri-
partite (gouvernement-UGTA-patronat) quant aux
résultats des travaux de leur dernière réunion n'a pas
résisté à la réalité du terrain. Le retour du boomerang
aura été aussi rapide que spectaculaire. Le mouvement
TASSILI AIRLINES SE DOTE D’UN CENTRE DE MAINTENANCE de grève des travailleurs de la SNVI fait déjà grand
bruit et suscite dans les chaumières, bien au chaud en
cette période hivernale, de la centrale syndicale et du

La concurrence avec Air Algérie gouvernement de profondes inquiétudes.


Le débrayage des travailleurs de la SNVI – une entre-
prise dont nous connaissons la symbolique et la place
dans l'industrie algérienne – est à prendre très au

n’est pas pour demain sérieux pour les risques de contagion qu'il fait planer
sur les autres collectifs de travailleurs, dans la zone
industrielle de Rouiba et à travers le pays. Le PDG de
la SNVI, qui a reconnu l'impact du mouvement de
grève dont il a estimé le taux de suivi à 60%, a rejeté la
balle dans le camp du gouvernement et de la tripartite,
estimant que les solutions aux revendications expri-
mées par les travailleurs de ce complexe industriel
dépassent le cadre de son entreprise. La grève de la
SNVI, qui risque de faire tache d'huile et de créer un
climat de démobilisation si des réponses ne sont pas
rapidement apportées dans le sens des attentes des tra-
vailleurs, pose la problématique de fond de la représen-
tation et de la représentativité syndicales des tra-
PHOTO : DR

vailleurs, au sein et en amont de l'entreprise, ainsi que


de l'efficacité du cadre de concertation en place à tra-
vers l'instrument de la tripartite, qui exclut du débat et
des centres de décisions les organisations syndicales
es centres de maintenance et d'ex- et 17,3 millions de dollars pour la par- valeur globale de 228,4 millions de autonomes. Pour désamorcer le conflit, le gouverne-

L ploitation de la compagnie Tassili


Airlines, filiale de Sonatrach, ont
été inaugurés hier par le ministre de
tie devises. Selon le ministre de l’Ener-
gie, Tassili Airlines est appelée d'abord
à servir le secteur de l'énergie et des
dollars. Le contrat avait été attribué au
constructeur américain lors de l’ouver-
ture publique des offres commerciales
ment, dans le cadre de la tripartite ou par d'autres voies
réglementaires, pourrait lâcher du lest et donner des
gages aux travailleurs. Le problème de fond demeurera
l'Energie et des Mines, Chakib Khelil. mines, en particulier la relève de Sona- organisée le 6 juillet 2009. Un avis pour autant entier. D'autres départs de feu, plus mena-
Ces nouvelles infrastructures, situées trach pour le personnel travaillant dans d'appel d'offres pour trois avions de çants peut-être pour la stabilité de l'entreprise algérien-
dans l'enceinte de l'aéroport Houari le sud du pays. Elle aura aussi à tra- 100 places doit être relancé après l'é- ne et du pays, pourraient survenir, dans ce complexe et
Boumediène, devraient permettre à vailler pour le secteur agro-aérien. chec de l'avis d'appel d’offres qui avait ailleurs, tant que les travailleurs continueront à n'être
Tassili Airlines d'assurer la maintenan- Concernant le réseau domestique, le été décroché provisoirement par le considérés que comme une banale force de travail sans
ce d'une partie de sa flotte, notamment ministre a indiqué que c'est le gouver- constructeur brésilien Embraer. aucune emprise ni sur le destin de leur outil de travail
les Dash Q400 et Q200 ainsi que les nement qui décidera des opportunités Finalement, Tassili Airlines n'est pas ni sur leur avenir qui se décident ailleurs, sans eux et
Beechcraft, les Cessna, les Pilatus et d’intervention de Tassili Airlines. Le prête à entrer en concurrence avec Air souvent contre eux. En cela, telle qu'elle a fonctionné
les Bell, soit un total de 17 aéronefs. ministre a confirmé la réception des Algérie, vu que sa flotte reste encore jusqu'ici, la tripartite vient de faire la démonstration
La maintenance des avions Boeing 4 Boeing durant les deux prochaines peu importante dans le segment où elle éclatante qu'elle est en nette décalage par rapport aux
737-800 de 150 sièges que Tassili Air- années. pourrait assurer des vols domestiques préoccupations des travailleurs. D'où la nécessité et
lines va acquérir durant les deux pro- Tassili Airlines et le constructeur amé- ou internationaux. l'urgence de refonder et d’élargir le cadre du dialogue
chaines années sera assurée par les ser- ricain Boeing avaient signé, au mois de Pour l'année 2009, elle a pris 27% de et de la concertation par une meilleure représentation
vices d’Air Algérie, selon un cadre de juillet 2009, au siège de Sonatrach, un parts de marché de la relève des pétro- des travailleurs, qui rompt avec le syndicalisme en col
la société. Les deux infrastructures contrat portant sur la livraison par l’a- liers et parapétroliers, selon un premier blanc plus proche du pouvoir que des travailleurs qu'il
inaugurées hier ont coûté 1,3 milliard vionneur de 4 avions jets de type bilan. En 2008, cette part avait été est censé défendre.
de dinars pour la partie monnaie locale B737-800 de 150 sièges pour une de 17%. Lies Sahar

KHAZROUNA (BLIDA) MÉTÉO AU J O U R D ’ H U I

HOMMAGE À ZINO ALGER : 18° SKIKDA: 21°

e quinzième anniversaire loyauté et la bonté du ra la meilleure production


Lzrouna,
de l’assassinat à Kha-
à l’entrée de Blida,
défunt ainsi que sa défense
des principes de justice et
journalistique de la presse
locale. Cet événement a été
ORAN : 18° TÉBESSA : 19°

du journaliste Zinedine de liberté. Par ailleurs, le aussi marqué par la présen- CHLEF : 16°
Aliousalah, communément représentant de l’Associa- ce d’un nombre appréciable
CONSTANTINE : 17°
connu sous le nom de Zino, tion des journalistes et cor- d’écoliers, qui ont reçu des
a été célébré, comme respondants de la presse cadeaux des mains de la MOSTAGANEM : 17°
chaque année, le 6 janvier locale, en l’occurrence Smaïl veuve du défunt. GHARDAÏA : 21°
en présence de sa famille, Bouchechiche, a rendu, au Enfin, des agents de la gen-
de ses amis, de quelques nom des journalistes locaux, darmerie locale ont surveillé ANNABA : 17°
journalistes et représen- un brillant hommage au de près cette cérémonie, BISKRA : 18°
tants de la société civile. défunt en proposant de allant jusqu’à l’interpella-
Une gerbe de fleurs a été veuve et sa mère, qui ont dépasser un simple tion sur place de la mère du BÉJAÏA : 20°
déposée à l'endroit où il est brillé par leur présence, ont recueillement chaque année défunt qui, semble-t-il, BATNA : 17°
tombé sous les balles prononcé un discours émou- à sa mémoire pour décerner, aurait subi un timide interro-
assassines de ses bour- vant où elles ont mis en au prochain anniversaire, un gatoire à l’intérieur de SÉTIF : 13° OUARGLA : 23°
reaux. A cette occasion, sa exergue le courage, la «prix Zino» qui récompense- sa voiture. Hocine Mallek