Vous êtes sur la page 1sur 14

Rapport

d’audit

Rapport d’audit AIP-PRIMECA LORRAINE référentiels : ISO9001 date de l’audit : 05/04/13 référence organisme :

AIP-PRIMECA LORRAINE

référentiels : ISO9001 date de l’audit : 05/04/13 référence organisme : 27743

Votre chargé d’affaires : Gaelle VANHOVE ligne directe : 01 41 62 84 64 adresse e-mail : gaelle.vanhove@afnor.org

Votre responsable d’audit : Alain CHOSEROT ligne directe : 03 29 65 82 23 / adresse e-mail : alain.choserot@wanadoo.fr

AFNOR Certification - Siège : 11, rue Francis de Pressensé - 93571 La Plaine Saint-Denis Cedex France T. +33 (0)1 41 62 80 00 - F. +33 (0)1 49 17 90 00

SAS au capital de 18 187 000 € - 479 076 002 RCS Bobigny

Sommaire du rapport d’audit Conclusions générales - Proposition Management - Synthèse - Forces Management -

Sommaire du rapport d’audit

Conclusions générales - Proposition Management - Synthèse - Forces Management - Synthèse - Faiblesses Eléments techniques de l’audit Annexes du rapport d’audit

Organisme

Nom

AIP-PRIMECA LORRAINE

Adresse

54600 VILLERS-LES-NANCY

Effectif

5

Représentant

Monsieur Jean-Yves BRON

Fonction

Directeur

Contact téléphonique

03 83 68 28 81

Contact mail

jean-yves.bron@univ-lorraine.fr

Abréviations

QSE

Qualité, Santé et Sécurité au Travail, Environnement

OC

Organisme de Certification

RA

Responsable d’Audit

PF

Point fort

SM

Système de Management sur un ou plusieurs thèmes que sont la Qualité, la Santé et la Sécurité au Travail et/ou l’Environnement.

PP

Piste de progrès

SME

Système de Management Environnemental

PS

Point sensible

SMQ

Système de Management Qualité

NC. Min.

Non conformité mineure

SMS

Système de Management de la Santé et de la Sécurité au Travail

NC. Maj.

Non conformité majeure

Clause de confidentialité : Ce rapport d’audit est confidentiel et limité en diffusion aux services de l'organisme de certifi cation et de l’organisme audité. Il demeure la propriété exclusive de l'organisme de certification. © Toute reproduction intégrale ou partielle, faite en dehors d’une autorisation expresse de l'organisme de certification ou de ses ayants cause, est illicite. CERTI F 0442.3 04/2009

Rapport d'audit

AFNOR Certification

Organisme 27743

page 2 sur 9

Conclusions générales de l’audit

Conclusions générales de l’audit Revue du système de management Le système de management intègre-t-il les exigences

Revue du système de management

Le système de management intègre-t-il les exigences des référentiels audités ? Le système de management est-il effectivement mis en place et entretenu ?

management est-il effectivement mis en place et entretenu ? Oui Non Oui Non L’organisme a -t-il

Oui

est-il effectivement mis en place et entretenu ? Oui Non Oui Non L’organisme a -t-il mis

Non

est-il effectivement mis en place et entretenu ? Oui Non Oui Non L’organisme a -t-il mis

Oui

est-il effectivement mis en place et entretenu ? Oui Non Oui Non L’organisme a -t-il mis

Non

L’organisme a-t-il mis en place des objectifs mesurables et cohérents avec sa politique ? Les audits internes participent-ils à l’amélioration effective du système de management ?

à l’amélioration effective du système de management ? Oui Non Oui Non La revue de Direction

Oui

l’amélioration effective du système de management ? Oui Non Oui Non La revue de Direction permet-

Non

effective du système de management ? Oui Non Oui Non La revue de Direction permet- elle

Oui

effective du système de management ? Oui Non Oui Non La revue de Direction permet- elle

Non

La revue de Direction permet-elle d’assurer que le système est efficace et conforme aux référentiels ?

le système est efficace et conforme aux référentiels ? Oui Non La formation et la sensibilisation

Oui

système est efficace et conforme aux référentiels ? Oui Non La formation et la sensibilisation des

Non

La formation et la sensibilisation des personnels sont-elles entretenues ?

la sensibilisation des personnels sont-elles entretenues ? Oui Non Des dispositions pour maîtriser la qualité des

Oui

sensibilisation des personnels sont-elles entretenues ? Oui Non Des dispositions pour maîtriser la qualité des

Non

Des dispositions pour maîtriser la qualité des produits sont-elles mises en œuvre ? L’amélioration continue est-elle effective ?

œuvre ? L’amélioration continue est -elle effective ? Oui Non Oui Non Pour Environnement et Santé

Oui

? L’amélioration continue est -elle effective ? Oui Non Oui Non Pour Environnement et Santé et

Non

? L’amélioration continue est -elle effective ? Oui Non Oui Non Pour Environnement et Santé et

Oui

L’amélioration continue est -elle effective ? Oui Non Oui Non Pour Environnement et Santé et Sécurité

Non

Pour Environnement et Santé et Sécurité au Travail :

naNon Pour Environnement et Santé et Sécurité au Travail : Une analyse de risques a-t-elle été

Une analyse de risques a-t-elle été effectuée et/ou actualisée ?

de risques a-t-elle été effectuée et/ou actualisée ? Oui Non La veille réglementaire est-elle documentée et

Oui

de risques a-t-elle été effectuée et/ou actualisée ? Oui Non La veille réglementaire est-elle documentée et

Non

La veille réglementaire est-elle documentée et appliquée et la conformité à ces exigences (ré)évaluée ?

et la conformité à ces exigences (ré)évaluée ? Oui Non L’écoute des parties intéressées est -elle

Oui

et la conformité à ces exigences (ré)évaluée ? Oui Non L’écoute des parties intéressées est -elle

Non

L’écoute des parties intéressées est-elle documentée et effective ?

parties intéressées est -elle documentée et effective ? Oui Non Une procédure de situation d’urgence est

Oui

intéressées est -elle documentée et effective ? Oui Non Une procédure de situation d’urgence est -

Non

Une procédure de situation d’urgence est-elle appliquée et les situations d’urgence testées ? Une analyse des incidents est-elle effectuée suivant une procédure documentée ?

est-elle effectuée suivant une procédure documentée ? Oui Non Oui Non Des preuves et enregistrements suffisants

Oui

est-elle effectuée suivant une procédure documentée ? Oui Non Oui Non Des preuves et enregistrements suffisants

Non

effectuée suivant une procédure documentée ? Oui Non Oui Non Des preuves et enregistrements suffisants ont

Oui

effectuée suivant une procédure documentée ? Oui Non Oui Non Des preuves et enregistrements suffisants ont

Non

Des preuves et enregistrements suffisants ont été présentés au RA au cours de l’audit.

Nombre de constats

PF : 6

PP : 5

PS : 2

NC min : 0

NC maj : 0

Proposition du responsable d’audit

Conformité du Système

Non Conformité du Système

Certification initiale immédiateConformité du Système Non Conformité du Système Maintien du certificat Renouvellement du certificat

Maintien du certificatConformité du Système Certification initiale immédiate Renouvellement du certificat Organisati on d’un audit

Renouvellement du certificatCertification initiale immédiate Maintien du certificat Organisati on d’un audit anticipé Audit documentaire par

Organisation d’un audit anticipé on d’un audit anticipé

Audit documentaire par l’OCdu certificat Organisati on d’un audit anticipé Audit documentaire par le RA Audit complémentaire

Audit documentaire par le RAon d’un audit anticipé Audit documentaire par l’OC Audit complémentaire Suspension du certificat Retrait du

Audit complémentaireAudit documentaire par l’OC Audit documentaire par le RA Suspension du certificat Retrait du certificat Précisions

Suspension du certificatl’OC Audit documentaire par le RA Audit complémentaire Retrait du certificat Précisions sur les référentiels

Retrait du certificatpar le RA Audit complémentaire Suspension du certificat Précisions sur les référentiels concernés ISO 9001 (

Précisions sur les référentiels concernés

ISO 9001 ( 2008)

Autres commentaires

Aucune Non-conformité n’a été identifiée lors de cet audit. Je propose évidemment le maintien de la certification pour AIP PRIMECA LORRAINE

Date de rédaction du rapport

6 Avril 2013

Rapport d'audit

AFNOR Certification

Organisme 27743

page 3 sur 9

Management - Synthèse - Forces

Management - Synthèse - Forces Les points forts identifiés lors des audits précédents sont confirmés, le

Les points forts identifiés lors des audits précédents sont confirmés, le système de management est mis en œuvre avec beaucoup de maturité.

Pilotage / Management / Système / Gestion des Ressources

La planification du système qualité est toujours un point fort de l’organisme :

L’identification et la formalisation de la stratégie

Le déploiement de cette stratégie en objectif et actions

L’utilisation d’indicateur pertinent et utilisé avec sens

La dynamique d’amélioration structurée à partir des objectifs définis par la direction

Le pilotage et la surveillance du fonctionnement du système :

Réunion de service, de direction (1 x 3 mois)

Des moyens informatiques permettant de manager efficacement la planification des actions

Deux audits réalisés par des organismes externes

La gestion des ressources humaines, notamment la mise en œuvre d’entretiens parfaitement intégrés à la planification du système qualité.

Les performances atteintes en ce qui concerne la satisfaction des clients, la disponibilité du matériel.

Clients / Parties Intéressées / Personnel

L’orientation client du système particulièrement perceptible au travers des aspects suivants :

Les moyens mis en œuvre pour optimiser la communication avec les « client » notamment au travers de l’intranet :

 

o

Présentation de l’organisme et de l’activité

o

Le système de management de la qualité

o

Les dossiers relatifs aux plateformes

o

Les informations relatives aux salles, aux équipements associés

o

L’occupation des salles

o

L’ouverture du système qualité aux « Clients » : Mise a disposition de Fiches réclamations, suggestion.sur intranet

La participation active des enseignants au processus de développement

Les enquêtes clients et leur utilisation

Le résultat sur le niveau de satisfaction des clients

 

Production / Réalisation

L’utilisation pertinente des moyens et des compétences informatiques : Interactions entre Intranet et Advitium, L’utilisation de Workflow… La mise en œuvre rigoureuse et avec réactivité des dispositions définies dans le cadre du système de management Le suivi en mode projet du développement des moyens.

Fournisseurs / Partenaires / Sous-traitance

RAS

Rapport d'audit

AFNOR Certification

Organisme 27743

page 4 sur 9

Management - Synthèse - Faiblesses (suite)

Management - Synthèse - Faiblesses

Clients / Parties Intéressées / Personnel

Le libellé du certificat pourrait évoluer pour être plus accessible par les « clients » éventuels, …pour être plus vendeur.

Le logo AFAQ n’a pas été actualisé pour prendre en compte la nouvelle charte graphique

Production / Réalisation

Le processus de conception est en cours d’évolution. Dans ce cadre il serait nécessaire de mettre plus précisément en évidence les livrables à chaque jalon de la conception, les attendus lors de la vérification et la validation de la conception.

Un calcul d’incertitude est associé aux vérifications des moyens de mesure (réalisé en interne). La méthode de calcul n’a pu être présentée lors de cet audit.

Les capabilités des moyens de mesure sont transmises aux utilisateurs par affichage au sein de l’atelier, celle concernant la machine à mesurer tridimensionnelle n’est pas disponible.

Fournisseurs / Partenaires / Sous-traitance

RAS

Pilotage / Management / Système / Gestion des Ressources

Suite à réclamation ou Non-conformité, l’analyse des causes n’est pas systématiquement enregistrée. Dans de telle circonstance, des actions relatives au traitement des non-conformités sont mises en œuvre mais la recherche d’actions pertinentes pour éviter le renouvellement, n’est pas facilitée.

Chaque année, l’organisme réalise une « Auto évaluation » basée sur une grille de maturité inspirée de l’ISO 9004. La maturité du système qualité est maintenant démontrée, il serait intéressant de faire évoluer cette grille en prenant en compte d’autres aspects, en s’inspirant par exemple du référentiel ISO 26000.

Rapport d'audit

AFNOR Certification

Organisme 27743

page 5 sur 9

Éléments techniques de l’audit

Éléments techniques de l’audit Évolutions – Contexte – Champ – Périmètre Le pôle AIP-PRIMECA Lorraine

Évolutions Contexte Champ Périmètre

Le pôle AIP-PRIMECA Lorraine est un centre régional de ressources pédagogiques à caractères industriels, utilisé par des formations régionales (initiales ou continues) en productique et en conception intégrée en mécanique. Il favorise le transfert de compétences vers l'entreprise.

Le pôle AIP-PRIMECA Lorraine fait partie d'un réseau national regroupant 9 pôles régionaux. Cet organisme est intégré à l’Université Lorraine.

Il est géographiquement réparti sur deux sites : l’un à Nancy, sur le campus de la faculté des sciences et technologies de l’Université de Lorraine (Périmètre de certification) et l’autre au centre ENSAM de Metz. Il reste ouvert à d’autres établissements en réalisant des conventions de collaboration.

Ce centre de ressources est utilisé comme support expérimental par des formations initiales et continues dans le domaine de la productique et de la conception intégrée en mécanique. Le pôle a vocation à favoriser la mise en œuvre de manipulations à caractère industriel pour des enseignements approfondis par disciplines ou interdisciplinaires, de bac+2 à bac+5.

Le pôle dispose de matériels et de logiciels industriels couvrant les domaines de la conception à la production :

CFAO, usinage, forge, fonderie, contrôle tridimensionnel, ERP, GPAO, MES, maintenance, qualité, robotique, vision, système flexible, base de données techniques, réseaux industriels,

Le champ de certification :

CONCEPTION ET REALISATION DE PLATES-FORMES A DIMENSION INDUSTRIELLE POUR L'ENSEIGNEMENT DE LA PRODUCTIQUE ET DE LA CONCEPTION INTEGREE EN MECANIQUE. MAINTIEN OPERATIONNEL ET MISE A DISPOSITION DE CES PLATES-FORMES POUR LA FORMATION INITIALE, CONTINUE ET POUR L'ENTREPRISE. PRESTATIONS DE SERVICE AUX ENTREPRISES LIEES A CES PLATES-FORMES.

Est cohérent avec les activités auditées sur le site de Nancy

Exclusions Externalisations - Justifications

L’organisme n’a pas exclu d’exigence

Événements remarquables depuis le dernier audit

La nomination du président de l’UL

Exigences légales et réglementaires : appréhension de la législation afférente aux activités de l’organisme audité

Du fait de ses activités de conception de plateforme (outillage), AIP est soumis aux exigences règlementaires associées. La veille réglementaire est menée au travers de l’application « Enviroveille » et par des relations avec l’APAVE qui valide les mise en service des outils

Rapport d'audit

AFNOR Certification

Organisme 27743

page 6 sur 9

Mise en demeure ou procès-verbal en cours Éléments techniques de l’audit (suite) Oui Non Commentaire

Mise en demeure ou procès-verbal en cours

Éléments techniques de l’audit (suite)

en cours Éléments techniques de l’audit (suite) Oui Non Commentaire sur l’utilisation de la marque de

Oui

en cours Éléments techniques de l’audit (suite) Oui Non Commentaire sur l’utilisation de la marque de

Non

Commentaire sur l’utilisation de la marque de l’OC

Le client utilise le droit d'usage de la marque de certification délivrée par l’OC L’organisme utilise la marque d’une façon qui paraît claire et sincère L’organisme respecte le règlement d'usage de la marque de certification de l’OC (à justifier)

de la marque de certification de l’OC (à justifier) Oui Non Oui Non Oui Non Le

Oui

de la marque de certification de l’OC (à justifier) Oui Non Oui Non Oui Non Le

Non

la marque de certification de l’OC (à justifier) Oui Non Oui Non Oui Non Le nouveau

Oui

marque de certification de l’OC (à justifier) Oui Non Oui Non Oui Non Le nouveau Logo

Non

de certification de l’OC (à justifier) Oui Non Oui Non Oui Non Le nouveau Logo n’est

Oui

certification de l’OC (à justifier) Oui Non Oui Non Oui Non Le nouveau Logo n’est pas

Non

Le nouveau Logo n’est pas encore utilisé

Traitement des réclamations client - Demandes et réclamations de parties intéressées

RAS

Rapport d'audit

AFNOR Certification

Organisme 27743

page 7 sur 9

Annexes du rapport d’audit

Management - Synthèse - Principes Liste des constats de l’audit Fiches de non conformité

Plan d’audit réalisé

[Autres documents]

Management - Synthèse - Principes

Management - Synthèse - Principes Dans les pages suivantes, Forces et Dans les pages suivantes, Forces

Dans les pages suivantes, Forces et

Dans les pages suivantes, Forces et

Faiblesses sont développées par grands axes

Faiblesses sont développées par grands

de type :

axes de type :

  Clients/Parties Clients/Parties intéressées intéressées / Personnel

  Production Production / / Réalisation Réalisation

  Fournisseurs/ Fournisseurs/ Partenaires Partenaires / / Relations Sous- externes traitants

  Pilotage Pilotage / / Management Management / / Système Système / gestion des ressources

Dans la synthèse des Forces, on trouve également, par item, les bonnes pratiques constatées.

Dans la synthèse des Faiblesses, on trouve dans chaque item la synthèse des risques identifiés, les impacts sur le système de management et les opportunités d’amélioration identifiées.

Vous trouverez ci-après la définition des différentes catégories de constats d’audit (PF, PP, PS, NC).

La liste des constats de l’audit est consultable en annexe.

Les non-conformités et réponses afférentes sont documentées et consultables dans les fiches de non- conformité que l’on trouve en pièces jointes à ce rapport.

Ces éléments ont servi de base pour la rédaction du rapport et toutes ces données sont exploitables par l’organisme (fichier électronique en ligne dans votre espace client).

La méthode d’audit utilisée est conforme aux règles de certification internationales régies par l’IAF, aux critères de la norme ISO 17021 et elle suit les dispositions décrites dans les guides d’audit expliquant les protocoles d’audit de l’Organisme de Certification : la revue technique de la documentation, les interviews du personnel de management et de production, l’observation des processus et de leur environnement en rapport avec les exigences des référentiels choisis par l’organisme pour le présent audit.

Bonnes Pratiques

Pratiques de travail sans erreur, dont la bonne réalisation est prouvée et documentée et dont le résultat dépasse les normes de performance opérationnelle actuellement connues dans un environnement de marché spécifique

Point Fort : PF

Elément du Système de Management sur lequel l’organisme soit dépasse les exigences du référentiel d’audit, soit se distingue par une pratique, méthode ou technique performante.

Piste de Progrès : PP

Voie identifiée sur laquelle l’organisme peut progresser. La définition de la Piste de Progrès correspond, d’une part, au terme « opportunité d’amélioration » utilisé dans la norme ISO 19011:2002 et d’autre part, aux pratiques des équipes d’audit. La Piste de Progrès donne à l’organisme Client la possibilité :

soit de dépasser les exigences du référentiel d’audit pour un élément de son Système de Management.

soit d’améliorer la performance d’un élément de son Système de Management sans toutefois dépasser les exigences du référentiel d’audit.

Point Sensible : PS

Elément du Système de Management sur lequel des preuves d’audit montrent que l’organisme, actuellement conforme, risque de ne plus atteindre les exigences du référentiel à court ou moyen terme. Un Point Sensible étant un constat particulier de conformité par rapport au référentiel d’audit :

son libellé ne doit pas prêter à confusion.

l’Instance de Décision ne peut pas le requalifier en Non Conformité Majeure ou en Non Conformité Mineure

un point sensible doit être réévalué à l’audit suivant.

Non Conformité Mineure : NC Min

Non-satisfaction d’une exigence du référentiel n’entraînant pas de risque important de non-respect d’une exigence spécifiée. Non-satisfaction d’une exigence ne compromettant pas l’efficacité ou l’amélioration du Système de Management. Une certification peut sur recommandation du RA être délivrée, maintenue ou renouvelée en présence de Non- conformités mineures non levées. Un ensemble de Non Conformités Mineures non levées peut être considéré par l’Instance de Décision comme constituant globalement une Non Conformité Majeure.

Non Conformité Majeure : NC Maj

Non-satisfaction d’une exigence du référentiel touchant l’organisation, l’application ou la formalisation du Système de Management et entraînant un risque avéré (c’est-à-dire fondé sur des éléments objectifs) de non- respect, récurrent ou unique en cas de risque très important, d’une exigence spécifiée.

Non-satisfaction d’une exigence mettant en cause l’efficacité ou l’amélioration du Système de Management. Une certification ne peut être délivrée, maintenue ou renouvelée tant qu’il reste une Non Conformité Majeure

non

levée.

Rapport d'audit

AFNOR Certification

Organisme 27743

page 9 sur 9

Constats de l'audit S u r v e i l l a n c e

Constats de l'audit

Surveillance 2

Date (mois/année) : Avril 2013

27743/CSI

"Type" : Non-conformité majeure (NC Maj), Non-conformité mineure (NC Min), Point sensible (PS), Piste de progrés (PP), Point fort (PF), Autre (Note) "X/>>" : NC et PS fermés (X) ou reconduits (>>)

 

Processus /

             

Principes /

Type

Libellé et sites concernés

Q

S

E

X/>>

Organisation

01

Diriger le

Note

1

Le président de L'UL après une vacance de près de 6 mois a été nommé en mai 2012. Le directeur de l'AIP a pu le rencontrer durant l'année pour conforter et valider sa stratégie

5.1

     

Service

01

Diriger le

Note

2

Le directeur de l'AIP Lorraine a renouvelé son mandat pour une durée de 5 ans

       

Service

01

Diriger le

PF

1

Dans ce cadre en évolution, la direction a recherché et identifié, autant que possible, les axes stratégiques de l’UL. En s'appuyant sur ces axes, la direction a défini et déployé la stratégie de l'AIP Lorraine. Ce déploiement est toujours réalisé avec sens.

5.1

     

Service

02

Manager le

PF

2

Le système qualité est simple et bien adapté à la taille de l'organisme.

4.1

     

système QSE

02

Manager le

PF

3

Une nouvelle fois, la valeur ajoutée des applications informatiques, développées en internes, a pu être démontrée : Ces moyens facilitent le pilotage et la surveillance du système qualité

6.3

     

système QSE

02

Manager le

PF

4

La dynamique d'amélioration est à signaler comme un point fort. Les axes stratégiques sont déployés au travers de plan d'actions, les actions sont nombreuses et pertinentes.

8.5

     

système QSE

02

Manager le

PS

1

Une non-conformité a été identifiée lors d'un audit interne (Le Projet TUBE n'était pas suivi en mode projet), il est normalement prévu d'enregistrer l'analyse des causes dans un document spécifique (FRS). Cet enregistrement n'a pas été réalisé. Dans de telle circonstance, Il n'est pas certain que les actions identifiées et mises en œuvre permettraient d'éviter le renouvellement du dysfonctionnement. A noter ce constat n'est que ponctuel ce qui explique son classement en PS

8.3

     

système QSE

02

Manager le

PP

1

Chaque année, l’organisme réalise une « Auto évaluation » basée sur une grille de maturité et inspirée de l’ISO 9004. La maturité du système qualité est maintenant démontrée, il serait intéressant de faire évoluer cette grille en prenant en compte d’autres aspects, en s’inspirant par exemple du référentiel ISO 26000.

8.2.2

     

système QSE

03

Mettre à

PF

5

Lors de cet audit de suivi, la plateforme "Usinage" a été auditée. Comme pour les autres années et les autres plateformes, la proximité de l'AIP et des clients a été démontrée notamment dans la réactivité pour prendre en compte les demandes clients.

5.2

     

disposition les

plateformes

04

Concevoir et

Note

3

Lors de cet audit de suivi 2, le projet AmbiMaint a été audité

7.3

     

développer les

plateformes

04

Concevoir et

PP

2

Le processus de conception est en cours d’évolution. Dans ce cadre, il serait nécessaire de mettre plus précisément en évidence les livrables à chaque jalon de la conception, les attendus lors de la vérification et la validation de la conception. Cette évolution permettrait, entre autres, de prendre en compte les attentes des clients exprimées lors des enquêtes de satisfaction

7.3

     

développer les

plateformes

CERTI F 0442.3 – 04/2009

AFNOR Certification

© Toute reproduction intégrale ou partielle, faite en dehors d’une autorisation expresse de l'Organisme de Certification ou de ses ayants cause, est illicite.

p.1/2

Constats de l'audit S u r v e i l l a n c e

Constats de l'audit

Surveillance 2

Date (mois/année) : Avril 2013

27743/CSI

"Type" : Non-conformité majeure (NC Maj), Non-conformité mineure (NC Min), Point sensible (PS), Piste de progrés (PP), Point fort (PF), Autre (Note) "X/>>" : NC et PS fermés (X) ou reconduits (>>)

 

Processus /

             

Principes /

Type

Libellé et sites concernés

Q

S

E

X/>>

Organisation

04

Concevoir et

PS

2

L'étape de validation, récemment intégrée au processus de conception, a été réalisée (dans le cadre du projet audité) par le pilote du projet en présence du "Client". Dans les faits, cette méthode s'apparente plus à de la vérification. La validation doit être réalisée "dans l'usage du client», il serait donc intéressant de mener cette étapes après utilisation avec les étudiants.

7.3

     

développer les

plateformes

05

Réaliser des

Note

4

L'essentiel de l'activité d'AIP est réalisée avec des partenaires et des prestations récurrentes. Il existe toutefois des prestations ponctuelles différentes qui peuvent être réalisées (activités et/ou clients différents). Les dispositions

       

prestations à la demande

05

Réaliser des

PP

3

Il serait intéressant de réfléchir à l'évolution du certificat pour valoriser les différentes activités de l'AIP, pour avoir un libellé plus "vendeur"

7.2

     

prestations à la demande

06

Gérer

Note

5

Lors de cet audit de suivi, seul la planification a été auditée

5.1

     

administrativeme

nt et

financièrement le

service

07

Maintenir les

Note

6

La maintenance des plateformes, le suivi des moyens de mesure, sont planifiés, les actions sont générées et suivies en utilisant un workflow. Bien que n'étant pas un centre de production, ces dispositions sont définies et menées avec rigueur (absence de retard le jour de l'audit)

6.3

     

plateformes

07

Maintenir les

Note

7

L'AIP met à disposition des moyens de mesure. Ces moyens sont vérifiés, étalonnés. Dans ce cadre des calculs d'incertitude sont réalisés et la capabilité des moyens est mise à disposition des utilisateurs.

7.6

     

plateformes

07

Maintenir les

PP

4

Si les incertitudes sont calculées, la méthode de calcul (définie il y a quelques années) n'a pu être expliquée lors de cet audit de suivi. Il serait intéressant dans le cadre pédagogique de l'AIP de disposer de cette méthode

7.5

     

plateformes

07

Maintenir les

PP

5

La capabilité de la machine à mesurer tridimensionnelle de mesure n'est pas mise à disposition des utilisateurs, alors que cette information est diffusée pour les autres moyens.

7.2

     

plateformes

08

Gérer la

PF

6

L'ensemble de la documentation du système qualité est administré par informatique. Le système documentaire est dimensionné en cohérence avec les besoins et la taille de l'entreprise.

4.2

     

documentation

CERTI F 0442.3 – 04/2009

AFNOR Certification

© Toute reproduction intégrale ou partielle, faite en dehors d’une autorisation expresse de l'Organisme de Certification ou de ses ayants cause, est illicite.

p.2/2

Revue préparatoire et plan d’audit

Revue préparatoire et plan d’audit Référentiels – Edition – Type d’audit Audit : Avril 2013 ISO9001

Référentiels Edition – Type d’audit

Audit : Avril 2013

ISO9001

2008

Suivi 1

Libellé :

CONCEPTION ET REALISATION DE PLATES-FORMES A DIMENSION INDUSTRIELLE POUR L'ENSEIGNEMENT DE LA PRODUCTIQUE ET DE LA CONCEPTION INTEGREE EN MECANIQUE. MAINTIEN OPERATIONNEL ET MISE A DISPOSITION DE CES PLATES-FORMES POUR LA FORMATION INITIALE, CONTINUE ET POUR L'ENTREPRISE. PRESTATIONS DE SERVICE AUX ENTREPRISES LIEES A CES PLATES-FORMES.

Sites concernés par le périmètre de la certification

Villers les Nancy

Points spécifiques à auditer issus du dernier audit

Intégré au plan

Existence de plainte(s) enregistrée(s) au sein de l’Organisme de Certification et devant être traitée(s) au cours de cet audit

RAS

Documentation mise à disposition

Manuel de management de la qualité disponible par WEB

Commentaires ou problèmes constatés lors de cette préparation

RAS

La revue préparatoire a été effectuée

dans les locaux du client RAS La revue préparatoire a été effectuée depuis nos bureaux © Toute reproduction intégrale ou

depuis nos bureauxpréparatoire a été effectuée dans les locaux du client © Toute reproduction intégrale ou partielle, faite

© Toute reproduction intégrale ou partielle, faite en dehors d’une autorisation expresse de l’organisme de certification ou de ses ayants cause, est illicite. CERTI F 0442.3 – 04/2009

Annexe au rapport d’audit

AFNOR Certification

Organisme 27743

page 1 sur 3

RA :

Alain CHOSEROT

Date de l'audit:

5 Avril 2013

Auditeur 1 :

Nombre jour(s) sur site :

1

Auditeur 2 :

Observateur ou autre :

Auditeur 3 :

Observateur ou autre :

Date /

Préciser les noms des sites audités et des processus / services concernés

§ du référentiel

Equipe

 

Personnes /

Heure

Q

S

E

d’audit

Fonctions

   

Vendredi 5 Avril 201

3

         

9 H 00

Réunion d'ouverture

       

Toute l'équipe AIPL

Présentation

Champ et périmètre de l'audit

 

Les règles de l'audit

Validation et adaptation du plan d’audit

 

Responsabilité de la direction (Processus Direction)

       

J.-Y. Bron

Présentation de l’entreprise, des produits, des clients

B.

Salzemann

Evolution depuis le dernier audit

Ecoute client

 

4.1

5.1

5.2

 

Présentation des processus

5.3

Politique qualité

5.4

Responsabilité

5.5

Objectifs

5.6

Management, communication

 

6.3

Analyse des données

Revue de direction »

 

Exigences légales et réglementaires

Sous processus « Gestion de l’activité »

 

Gestion des Ressources Humaines

 

6.2

     

J.-Y. Bron

Identification des besoins en compétences

B.

Salzemann

Identification des besoins en formation

 

Formation

 

Sous processus Mesure Analyse et amélioration

8

     

B.

Salzemann

Satisfaction des clients, Réclamations

J.-Y. Bron

Audit interne

Maitrise des non conformité

 

Analyse des données

Amélioration

12

H 00

Pause

         

13

H 30

Processus Réalisation

 

7.1

     

B.

Salzemann

 

Concevoir et développer des plateformes « Projet AmbiMaint »

7.2

C.

Gigout

7.3

O.

Nartz

Mettre à disposition des plateformes « Plateformes usinage »

7.4

O.

Masschelein

7.5

E.

Collot

Mise à disposition des salles

 

7.6

 

16

H 00

Réunion de Clôture

       

Toute l'équipe AIPL

Annexe au rapport d’audit

AFNOR Certification

Organisme 27743

page 2 sur 3

Date /

Préciser les noms des sites audités et des processus / services concernés

§ du référentiel

Equipe

Personnes /

Heure

Q

S

E

d’audit

Fonctions

16 H 30

Fin d’audit

         
 

Rédaction rapport

         
 

Note : Les points suivants seront examinés lors de l'audit de chacune des activités du Système de management

         

Finalité et objectifs de l’activité auditée

4.1

Documentation et enregistrement utilisés

4.2

Usage de la marque

Responsabilités, autorité, communication interne, compétences du personnel concerné

5.5

6

Surveillance et mesure du processus

Analyse des données

Analyse de l’amélioration continue

8.2.3

8.4

8.5

Projet de plan d’audit établi le

Plan revu le Plan d’audit réalisé

Projet de plan d’audit établi le Plan revu le Plan d’audit réalisé

Le plan d’audit réalisé est à fournir en annexe du rapport final

Annexe au rapport d’audit

AFNOR Certification

Organisme 27743

page 3 sur 3