Vous êtes sur la page 1sur 5

DST de Sciences Physiques 1 ere S

27 mai 2013

durée 3h

L'usage de la calculatrice est autorisé.

Exercice I : Le pendule simple

Considérons le pendule du professeur Tournesol des albums de Tintin. On l'incline d'un angle α A par rapport à la verticale et on le lance à la vitesse V A =1,0 m.s -1 . Il arrive en B avec une vitesse nulle. Données. Longueur du pendule :

L =20 cm; α A =30 °

Les frottements sont Au point 0, Epp(0) =0 J

α A =30 ° Les frottements sont Au point 0, Epp(0) =0 J négligeables. 1. Déterminer

négligeables.

1. Déterminer l'expression des altitudes en A et B,z A et z B , en fonction de L et respectivement α A et α B

a.

b.

En déduire les expressions des énergies potentielles de pesanteur du pendule en A et B.

2. Donner les expressions des énergies mécaniques du pendule en A et B.

a.

b.

En déduire l'expression de l'angle maximum α B atteint par le pendule. Calculer sa valeur.

Exercice II Détermination du champ magnétique terrestre

1. Quelle est la particularité du champ magnétique à l'intérieur d'un solénoïde parcouru par un courant continu ?

2. On rappelle l'expression de la valeur du champ magnétique à l'intérieur d'un solénoïde de longueur L, comportant N spires et

N.I

L

parcouru par un courant d'intensité I : B = μ 0.

solénoïde caractérisé par N = 800 spires et L = 40 cm.

Pour I = 500 mA, calculer la valeur B du champ magnétique dans un

3. Dessiner, en le justifiant, le vecteur champ magnétique à l'intérieur du solénoïde suivant.

magnétique à l'intérieur du solénoïde suivant. 4. Une aiguille aimantée horizontale, sur un pivot

4. Une aiguille aimantée horizontale, sur un pivot vertical, est placée à l'intérieur du solénoïde. En l'absence de courant, elle s'oriente perpendiculairement à l'axe du solénoïde sous l'action du seul champ magnétique terrestre. Lorsqu'un courant circule, elle tourne d'un angle α par rapport à cette position.

a. Schématiser les champs magnétiques qui agissent sur l'aiguille, lorsqu'elle a dévié d'un angle α.

b. Donner la relation entre la tangente de l'angle α et les valeurs des champs magnétiques qui agissent sur l'aiguille.

c. Pour quelle valeur de α, les champs magnétiques qui agissent sur l'aiguille sont-ils égaux

5. Cette condition est obtenue pour I= 8 mA. En déduire la valeur du champ magnétique terrestre.

Donnée : μ 0 = 4π .10 -7 SI.

Exercice : Mesure de la constante solaire

Le dispositif suivant permet de mesurer l'énergie reçue par unité de surface exposée au rayonnement solaire direct. Le système est constitué d'un bloc de laiton de masse m placé dans la cavité d'un bloc de polystyrène expansé. Les parois de cette cavité et le bloc de laiton sont peints en noir. La cavité est fermée par un plaque de verre de surface S. Une sonde insérée dans le bloc de laiton permet de mesurer la température Θ de celui-ci.

A. Protocole

1. À l'heure de l'expérience, mesurer la valeur de l'angle α que font les rayons du Soleil avec l'horizontale, par exemple à l'aide de l'ombre d'un bâton.

1. Effectuer un schéma de l'expérience réalisée.

a. Quelles mesures faut-il effectuer pour déterminer l'angle α ?

mesures faut-il effectuer pour déterminer l'angle α ? 2. Placer un cache sombre sur la plaque

du soleil.

a. Proposer une méthode pour positionner le dispositif.

b. Faire un schéma de l'expérience.

3.

Enlever le cache et relever la température Θ du bloc de laiton en fonction du temps t. On obtient le tableau suivant :

 

Θ(°C)

22,0

22,0

22,3

22,6

22,9

23,2

23,4

24,1

24,3

t(mn)

0,0

1,0

2,0

3,0

4,0

5,0

6,0

7,0

8,0

4. Tracer la courbe représentant l'évolution de la température Θ en fonction du temps t.

B. Exploitation des résultats On peut considérer que, sur quelques minutes, la position du Soleil n'a pas varié. Données :

capacité thermique massique du laiton : c = 370 J.kg -1 .°C -1 ; masse du bloc de laiton : m = 238 g; surface de la vitre : S = 18 cm 2 .

1. a. Quel est le rôle de la plaque de verre? Du polystyrène expansé?

b. Pourquoi, au début de l'expérience, la température varie-t-elle peu?

2. a. Dans la zone linéaire de la courbe, déterminer le coefficient directeur de la droite.

b. En déduire l'augmentation de température ΔΘ du bloc de laiton par seconde.

3. a. Exprimer la variation, par seconde, de l'énergie interne ΔU du laiton en fonction de sa capacité thermique massique c, de sa masse m et de la variation de température ΔΘ.

b. Calculer sa valeur.

4. Faire un inventaire des échanges d'énergie du dispositif avec l'extérieur.

5. Quelle est la quantité d'énergie transférée par seconde par le rayonnement solaire si on admet que le système est pratiquement isolé thermiquement ?

6. En déduire la valeur de la puissance rayonnante transférée Pr exprimée en W.m -2 , sur la plaque de verre.

Exercice Mise en évidence d'un précipité

On prépare précisément un volume V 0 = 200 mL d'une solution aqueuse de sulfate de sodium de concentration en soluté apporté c 0 = 0,125 mol.L -1 .

1. Quelle masse de sulfate de sodium pentahydraté, de formule Na 2 SO 4 , 5 H 2 O(s), doit être pesée pour réaliser cette solution ? Détailler le mode opératoire de la préparation et faire le schéma de la verrerie contenant la solution finale.

2. Écrire l'équation de dissolution du sel. Calculer alors la concentration réelle (ou effective) des ions présents.

3. On veut obtenir un volume V 1 = 250 mL d'une solution fille de concentration effective [Na + ] = 0,0250 mol.L -1 . Détailler le mode opératoire, la verrerie et les volumes nécessaires de solutions à prélever pour réaliser cette dilution.

4. Dans un bécher, on verse de la solution mère précédente de concentration c 0 , et on ajoute, à l'aide d'une burette, une solution limpide et homogène de chlorure de baryum (Ba 2+ (aq) + 2 Cl - (aq)). On observe la formation d'un précipité blanc dès l'ajout de la première goutte. Sachant qu'une solution de chlorure de sodium est homogène, expliquer ce qui s'est passé et en déduire l'équation globale traduisant la précipitation.

Données. Masses molaires atomiques :

Élément

H

O

Na

S

M(g.mol -1 )

1,00

16,00

23,00

32,10

CORRECTION DST DE 1ERE S DU 27 MAI 2013

EXERCICE I : (4 points)

1.

Expression des altitudes de A :

 

Projection de OA sur l'axe vertical

 

Z

A =− L.cos ( α A )

( 0,5 pts)

 

idem pour B

 
 

Z

B =− L.cos

( α B )

( 0,5 pts)

 

b.

Expression de l'énergie potentielle de pesanteur en A :

En prenant pour origine des énergies potentielles le point O

Epp(O)=0

 
 

Epp ( A )= m.g.z A =− L.m.g.cos ( α A )

( 0,5 pts)

 

En B

 
 

Epp ( B ) = m.g.z B =− L.m.g.cos ( α B )

( 0,5 pts)

2.

a.

Expression de l’énergie mécanique du pendule en A

Em ( A )= Ec ( A ) + Epp ( A )= 2 .m.V L.m.g.cos ( α A )

A

1

2

z L B z A
z
L B
z A

( 0,5 pts)

En B

Em ( B )= Ec ( B )+ Epp ( B ) =− L.m.g.cos ( α B ) V B =0 ( 0,5 pts)

b. Il y a conservation de l'énergie mécanique

2

Em ( A )= Em ( B ) ⇒ 2 .m.V L.m.g.cos ( α A )=− L.m.g.cos ( α B ) ⇒ cos ( α B ) = cos ( α A ) − V A

1

2

A

2.L.g

AN

cos ( α B )= cos ( 30 ° )−

1

20,29,81 α B = 52,3 °

( 1 pt)

EXERCICE II : ( 4,5 pts)

1. A l'intérieur du solénoïde le champ est uniforme.( 0,5 pts)

2. Valeur du champ magnétique dans le solénoïde

pts)

B = µ 0 . N .

I

L

AN

3. En utilisant la règle de la main droite. ( 0,5 pts)

B = 4.

π 10 -7 .800. 0,5

0,4 = 1,26.10 -3 T

B

B

B ⃗
B

( 0,5

4.

5.

a. Schéma de la situation

Le champ magnétique

solénoïde.

B R

est le champ résultant du champ magnétique terrestre et du champ magnétique créé par le

B R = B S +

B T

( 0,5 pts)

b. relation entre les différents champs

tan α = B T B S

( 1 pt)

c. Si les champs sont égaux alors B T =B S donc tan α = 1 , on en déduit que α=45° ( 0,5 pts)

Calcul du champ magnétique terrestre

B S

⃗ B R α B ⃗ T
B R
α
B
T

B T = B

S = µ 0 . N.I AN B T = 4. π .10 -7 . 800.8.10 -3 = 2.10 -5 T

L

0,4

( 1 pt)

EXERCICE : Mesure de la constante solaire ( 7 pts)

1.

a . schéma de la mesure

H α L
H
α
L

b .On mesure l'ombre portée L du bâton de hauteur H. L'angle α est tel que tan α = H/L ( 0,5 pts)

2. On place une tige perpendiculaire à la face de devant du dispositif. L'ombre portée par la tige doit être minimale ( 0,5 pts)

portée par la tige doit être minimale ( 0,5 pts) 3. Courbe représentant l'évolution de la

3. Courbe représentant l'évolution de la température en fonction du temps ( 1 pts)

de la température en fonction du temps ( 1 pts) 1.a. La plaque de verre permet

1.a. La plaque de verre permet d'éviter les transferts thermiques par convection avec l'extérieur ( 0,25 pts)

Le polystyrène sert à isoler thermiquement le bloc de laiton de l'extérieur ( limiter les transferts thermiques) ( 0,25 pts)

b. Au début il faut du temps de chauffer tout le laiton dans sa masse par conduction thermique

2. a. Le coefficient directeur :

k = Δ Δ Θ t = 0,286° C / mn

( 1 pts)

b. Soit

Δ Θ =

k

= 0,286

60

60

= 0,0047 = 4,7 .10 -3 ° C / s

( 0,5 pts)

3. a. La variation d'énergie interne du laiton est

Δ U = m.c. Δ Θ

b.

AN

Δ U = 0,238. 370.4 ,7.10 -3 = 0,44 J /

s

( 1 pts)

4.

Le bloc de laiton reçoit de l'énergie du soleil par rayonnement , il perd un peu d'énergie vers le milieu extérieur par

conduction thermique ( 0,5 pts)

5. L’énergie transférée par le rayonnement solaire est donc pratiquement égale à la variation d'énergie interne du laiton, soit

0,44J/s ( 0,5 pts)

6. La puissance rayonnée est

de

P R = Δ Δ t U .

0,44

-4 = 244 W / m 2

18.10

S =

( 1 pt)

Exercice Mise en évidence d'un précipité ( 4,5 pts)

1. Calcul de la masse de sulfate de sodium pentahydraté Masse molaire : M(Na 2 SO 4 ,5H 2 O)= M(Na) + M(S) + 4.M(O) + 5. M(H 2 O) = 2*33+32,1+4*16+5*18=232,1 g.mol -1 ( 0,5 pts)

2. m=M.C 0 .V 0 la masse est de 5,8 g ( 1 pt)

AN m=232,1.0,125.0,2=5,8 g

3. Équation de dissolution

Na 2 SO 4 ,5H 2 O(s) → 2 Na + (aq) + SO 4 2- (aq) + 5.H 2 O(l) ( 0,5 pts) Concentration des ions en solution

[Na + ]= 2.c 0

[SO 4 2- ]=c 0

( 2 x 0,25 pts)

4. Calcul du volume V0 à prélever pour obtenir la solution fille

C 0. V 0 = C 1. V 1 = 2.C 0 .V 1 V 0 = [ Na + ] .V 1 AN V 0 = 0,0250

2.C 0

2.0

,125 . 250 = 25 mL

Protocole : ( 0,5 pts)

( 0,5 pts)

Prélever à l'aide d'une pipette jaugée de 25 mL la solution S0 Introduire ce volume V0 dans une fiole jaugée de 250 mL . Remplir à moitié et homogénéiser la solution . Compléter avec de l'eau distillée jusqu'au trait de jaune

5. Les ions présents dans la solution :

- Na + , SO 4 2- , Cl - , Ba 2+ Un anion ne peut réagir qu'avec un cation. Comme qu'il n'y a pas de réaction entre Cl - et Na + ( solution limpide), les ions qui réagissent sont Ba 2+ et SO 4 2- Équation de la réaction

Ba 2+ (aq) + SO 4 2- (aq)

→ BaSO 4 (s)

( 1 pt)