Vous êtes sur la page 1sur 9

- Vocabulaire de la construction

31.09.13

BATIMAT, Villepinte

DQE : Document Quantitatif Estimatif

Introduction à la construction

C’est un art du compromis. Il existe toujours plusieurs solutions.

A l’origine les constructions sont en pierre et en bois (pierre de taille, sorte de moellons,

structures en bois en liteaux pour la charpente ). On a aussi des matériaux plus élaborés tels que

la brique et le verre (brique vaugirard, briqu e vent ilée pour la Grèce par exemple, quand il fait

chaud ) , (f enêtre de la basilique Saint Marc, verre profilé : armé avec des petits fils de fer : cité du monde arabe, verre cintré). Mais aussi des aciers (minerais de fer fondu avec du charbon, premier bâtiment en acier : la Samaritaine, accrochage par soudage ou bo ulonnage). La structure de la matière est multiple, certains aciers ont de très belles constitutions de minéraux lorsqu’on les chauffe. Structures fines en aciers profils (Peter Cook, archigram, Plugin city). Bauhaus, (stade en Allemagne qui a été rénové, musée du quai Branly : Jean Nouvel - > habillage

en bois impossible, choix de tiges d‘aciers recouvertes de bois).

Le béton (système d’attache des massifs de fondation, ossature en béton , pré mur pour remplacer un coffrage puis chaînage des plaques entre el les, béton cellulaire autoclavé acheté déjà terminé). Il y a aussi les nouveaux bétons (assemblage béton cellulaire et béton normal, béton décoré, création d’un coque suspendue à une structure en acier, béton peint - > autoroute entre Basel et Luzern, ancie nne façade du Quai Branly : expérimentation de Jean Nouvel qui n’existe plus). Compléments : Aluminium et plastiques (verre acrylique, qui a des propriétés autres que le verre). Thermique, acoustique : isolants (laine de verre, polystyrène expansé/extrudé). Habillage et cloisons : le plâtre

Qu’est ce que la construction ?

Structure ? Assemblage d’éléments entre eux pour résister aux efforts (maison alsacienne en colombage) L’attraction permet des structures très fines Le cas des structures en compression (aéroport de Stuttgart sur un modèle arboricole (similitude constructive) - > retransmission des forces au sol).

7.10.13

La toile d’araignée

La forme triangulaire ne se déforme moins que le carré ou le rec tangle quand il n’y a pas de renforcement au niveau des angles. La position des forces est importante (pour que cela tienne, il ne faut pas de moment). Les structures ont des squelettes.

Les coques Exemple du paraboloïde hyperbolique, mur très peu épais - > Niemeyer - > Gaudí

Film : Frei Otto

14.10.13

La construction est un moyen en architecture, ce n’est pas un problème.

1. L’histoire de l’acier - > chapiteau à la manière de Frei Otto de 40x40 cm

fonte : alliage de fer et de carbone

fer : alliage « m ou » de fer (presque 100%). On le considère aujourd’hui comme un acier de mauvaise qualité - > tour Eiffel en fer poudelé

acier : alliage de fer (99%) et de carbone (03%) et d’adjuvants divers (silicium…) produit par l’affinage de la fonte. On brûle le carbone par réaction chimique. - > le Samaritaine à Paris, autour de 1900

L’emploi du fer de l’antiquité au Moyen Age

- cathédral e de Reims (ceinture de fer dans le triforium)

- clavetage (Sienne, Italie, Piazza del Campo)

- cathédrales de Metz et Strasbourg : éléments en fer

a la fin du XVII, plus de forêt en Angleterre (domaine agraire saturé). En 1775 un homme utilise de la font e de fer et crée des fontes d ’arceaux pour créer un pont (plein cintre). Technique du moisage pour l’assemblage des pièces de fonte, aussi assemblé par des agrafes. - > transfert de technique (ex : voiture hippomobile - > automobile)

Les gares

- Liverpool C rown Street (Stevenson) : toiture en bois

- Propylées de Euston station

Changement d’architecture des gares (barres de fer pour les éléments horizontaux = gare du

Nord).

Grande Br etagne Serre de Chatsworth (1836 - 1840), pour le duc de Devanshare Variation de la forme pour des raisons structurelles et non formelles

France Haussmann sous le second Empire - > ossature du boulevard Haussmann entièrement en fer

Cristal palace de Londres par Joseph Paxton en 1850 (reine Victoria qui propose la première expositio n universelle). Albert va choisir les bâtiments pour l’exposition.

La passerelle des arts (1803) Pont cantilever sur la Forth (photo ouvrage en acier contemporain dans Paris, votre nom et le nom de l’ouvrage)

Elaboration artisanale de la fonte et du fer

Fondre le minerai au fourneau Couler la fonte dans la gueuse (crayon de fonte de fer) - > 18 e permet de faire des répliques exactes de la pierre

(manque les 3 cours précédents)

4.11 .13

Plus de trois rotules dans un cadre, cela ne tient pas. Pour certa ins éléments de poteau on utilise des éléments métalliques. On peut créer des arc en bois lamellé - collé. On peut également faire des voiles en contreplaqué (plusieurs feuilles, du multiplie). On déforme les feuilles puis on met de la colle et on obtient la courbe que l’on veut. On cloute ensuite sur ces pièces de bois des lattes. Ou encore utilisation de plateaux de bois pour faire une toiture.

Les structures en lamellé - collé On peut ce qu’on veut avec. Il a été inventé pour le Crystal palace de Joseph Paxton. Arcs cintrés en lamelles de bois. - > Musée Makino, de Hiroshi Naïto, Japon Construit entièrement en bois. A gauche : portée plus importante qu’à droite. Il garde des éléments de même dimensions : à droite une poutre normale et à gauche une poutre s ous - tendue (les morceaux de bois sont assemblés par des éléments métalliques : poutre « divisée » en deux et soutenue par des câbles pour tenir dans l’espace).

Ex : toit du musée du train de Mulhouse, raccord de poutre fait à l’endroit ou l’effort est le moindre pour ne pas qu’elle « craque »

Notion de poutre articulée/encastrée Poutre poisson Poutre sous - tendue - > coin d’épure Assemblage poutre en bois, parties métalliques avec des boulons, ou alors incision dans le bois.

Poutre primaire, secondaire tertiaire(porte le toit) - > Première structure perpendiculaire à la deuxième qui est elle - même perpendiculaire à la troisième

Ex :

- Françoise Jourdain, marché à Lyon

- Pieter Zumtor, formation d’ébéniste à la base

Mise en place d’une chapelle sur une p ente. Entrée par l’arrière (mais décalée sur la droite) comme dans un lieu de culte normal. Il fait rentrer la lumière par le haut, il n’y a pas d’autres fenêtres. Architecture extrêmement précise. Réfléchisse et laissent rentrer la lumière. Relecture de bardeau flammé (écailles de bois coupées puis flammées pour leur donner leur couleur). + utilisation du plancher suspendu Décollement de la paroi par rapport à la structure qui donne une grande impression d’espace.

Mixité de matériaux et de structure pour un entrepôt

- Construction d’un grand magasin

Structure mixte en bois articulée (pas encastrée car la poutre en métal est trop légère par

rapport à celle du toit en bois).

Encastrement : des pièces proportionnelles

+ stabilisé par des contreventement ( ?)

Peau métallique + isolant + bardage

Rem Coulas ( ?) utilisation de la taule ondulée en architecture

Poutres mixtes bois/béton

18.11.13

Place Saint Marc, Venise

- > bas style roman, haut de style byzantin

- > emprunt

La lumière est amenée non pas par les petites fenêtres mais par les mosaïques de pâte de verre sur la façade (emprunt à l’Empire romain d’Orient). Des éléments verticaux et horizontaux tiennent le verre (forme de cu l d e bouteille), les éléments de verre sont aussi fixés entre eux par des é léments en fer.

- Les pierres sauvages

Le temps des cathédrales (gothique, l’art des goths) En Italie on laisse les charpentes apparentes, pas de problème de résistance, fenêtres plus grandes qu’en France où on utilise des arcs boutants.

Révolution i ndustrielle transparente

Les anglais inventent la révolution industrielle. La reine Victoria épouse Albert le prince allemand - > crée une stabilité politique de l’Europe. Première Exposition universelle en 1851 : Crystal Palace de Joseph Paxton (était le j ardinier du duc de Devonshire le cousin de la reine), Victoria demande à Albert d’être responsable de cette première exposition (il doit choisir parmi les 247 projets).

- > co nstructions de serres, plantes e xotiques

- utilisation de bois et de verre (Palari um de Bicton vers 1820, palmeraie à Kew)

Paxton : modules de 7m20, position du cristal Palace en fonction des arbres déjà présents. Mise en place des plans en 7 semaines et construction en 7 mois.

! G. Mengoni, galerie, Milan

A l’origine, l’habitude des pa ssages est surtout parisienne (+ panoramas).

Les feuilles de verre sont posées comme des tuiles

Composition du verre

- vitrifiant : silice (sable), entre 70, 72 %

- fondant : la soude (carbonate ou sulfate)

- stabilisant ; chaux (forme calcaire)

- aditif s : oxydants (alumine, magnésie)

- > chauffage à 1550°C dans un four

chauffage du verre dans le four (précision au 1/1000 des quantités de poudre de verre), puis passage dans le float (inventé par Bill Clinton ), puis il passe à l’étenderie et enfin l’équarrissage (qui coupe les plaques, de largeur de 3 mètres 21 maximum).

Laminage : le verre passe entre deux rouleaux, cela donne l’épaisseur du verre L’étirage : étire le verre verticalement, verre artistique

La trempe : on refroidit le verre en très peu de temps pour augmenter sa résistance : vitres automobiles et vitrage de bâtiments (abris bus aussi par exemple).

En 1909, invention du verre feuilleté (plaques de verre collées entre des feuilles de butyle) par un chimiste français.

3. Les différe nts produits

- glaces claires (verre à lunette)

- glace teintées (bleutées…)

- verres imprimés (laminés)

- verres armés (fils métalliques en acier)

- verres argentés (miroirs)

- verres à couch es (différentes couches de verr e coloré)

Verres transformés

- v itrages feuilletés (verre - PVB ou butyle - verre, permet une résistance mécanique le temps de la changer) peut servir de verre antieffraction à 6 couches

- vitrages trempés

- vitrages isolants (intercale des gaz neutres pour isoler), pas plus de 15mm d’écart entre les deux plaques de verre

- émaillés

- sérigraphiés

- profilé

- pavés de verre

convection (élément qui chauffe sur une grande surface, on fait passer de l’air froid dessus, qui devient de l’air chaud), conduction (passage de la chaleur par la matière) pour transmettre le chaud

4. Propriétés physiques

- d=2,5 (2,5 kg/m2 par mm d’épaisseur)

- Verre non combustible

- dilatation thermique : & (bois : 0,5, Acier : 1,5, béton : 1,5…)

- déformation sous charges : verre : 3, acier : 1, aluminium : 3, plexiglas : 75

- résistance à la rupture - > à la compression : 100 daN/mm2 ou MPa, (acier : 250 MPa) - > à la flexion : verre recuit : 4daN/mm2 verre trempé : 12 à 20 daN/mm2

5. Les différents usages

- verre pareclosé : VEP (Mies van der Rohe)

- verre extérieur collé : VEC (pare - brise voiture)

- > colle + pattes pour retenir le verre - > rend les façades nettes, donc très utilisé par els architectes

(chercher des schémas de ces principes)

- verre extérieur agrafé : VEA

M is en place pour la première fois au parc de la Villette. Verre boulonné. Forme d’étoile attachée

en 4 points Agrafe fixée sur un tube, qui tient une sorte de bras qui lui - même tient des éléments qui tiennent enfin le verre. Fond de joint et joint en silicone pour faire la jonction entre les deux plaques de verre.

- > permet de faire des façades très transparentes

25.11.13

On peut aussi utiliser des poutres à câbles

- > façade bioclimatique, cité des sciences, 1985 (Pieter Reiss) + musée d’art contemporain de

Strasbourg

33x8 mètres Les éléments verticaux et horizontaux sont sous - tendus (maquette de la poutre), câbles à l’intérieur qui reli ent horizontalement les quatre modules carrés de façade entre eux (pour se protéger du vent) et les forces sont ensuite reprises aux extrémités des côtés par deux autres câbles. Cela forme deux arcs, l’un pour compenser le vent (pression, arc), et un deux ième pour retenir cet arc (dépression, arc inversé, qui renvoie les forces vers l’extérieur). Une articulation ne transmet pas les moments.

Quelques e xemples :

- > Massimiliano Fuksas, pour la marque de grappa Dardini , Balsamo del Grappa

galerie en verre qui monte dans un espace en forme de bulle. Sous bassement énorme d’ou part une structure pour mettre en place un ascenseur oblique qui sert aussi à tenir les bulles. Utilisation de poteaux penchés, idée très reprise. Les entreprises qui ont fait les plaqu es de verre sont à environ 10 km (une partie a été refaite 19 fois), dans cette partie de l’Italie on retrouve aussi un pont de Palladio. Le verre isolant est fixé sur un châssis métallique, lui - même fixé sur une structure.

- > Fuksas, Turin, marché couve rt contemporain, porta palacio

O palescence, au rythme cassé (morceaux de verre empilés : morceau de verre + plaque de butyle

+ morceau de verre + plaque de butyle … : passé au four) .

- > Zumtor, musée à Brigens en Autriche

Les feuilles de verre sont utilis ées comme des écailles (verre feuilleté, au rendu opalescent par sablage).

- > Mirales, Tour gaz naturel de Barcelone

Tour qui fait une ode à Barcelone, chaque partie de la tour pointe vers un en droit représentatif de Barcelone . 5 couleurs de verre différ ents, la vitre a été tordue (velouté sur la façade).

- > pose de verre profilé (lames en « U » emboîtées les unes dans les autres, « U » dans un « U », à côté d’un « U »). Rail + bavette qui permet de laisser s’écouler l’eau. Closoir dans le rail qui empêche de les remontées de courants d’air dans la parois en verre.

- > Calatrava, Lisbonne

verre feuilleté encore une fois, qui ne permet pas de voir le ciel. Devient une sorte de lanterne le soir.

- > Renzo Piano, pour la marque Hermès, Tokyo Fortes contraintes (place et tremblements de terre). Utilisation du pavé de verre. On ne voit presque pas le plancher. Pavés de verre boulonnés avec un joint de fer.

- > Zumtor, termes de Vals construits sous la colline. On voit uniquement des petits quadrillages à l’extérieur : font re n trer de la lumière à l’intérieur.

- > Renzo Piano, tombe du padre pio pierres post - contraintes (pierres empilées sur un câble d’acier).

4. Verres structuraux et spéciaux

contreventement : faire descendre les e fforts dans les soubassements

- > Jean - Michel Fourcade, aéroport de Bordeaux jupes de verre attachées ensembles + raidisseur + deux rotules, sur les boulonnages d’angle raidisseurs pas au même niveau que les raccordements.

Guidage de dilatation de la faça de (le verre est posé au bas sur une sorte de rails qui lui permet de bouger légèrement).

9.12.13

Le béton

- peut être coloré

- peut être moulé (reliefs de coffrage : caoutchouc, polystyrène, tôle métallique froissée

)

! Musée de la Préhistoire, R. Simonet, coffrage bois

! Maison Koshino (Tadao Ando), coffrage en béton

- lavage : béton lavé (projection d’eau, qui creuse le ciment, laisse apparaître les gravillons de carrière (anguleux) ou de rivière (polis))

- béton brossé ( au balais )

- sablé (projec tion de sable à très grande vitesse, abrase la surface)

- bouchardage (mettre deux couches : une couche d’enduis puis une deuxième que l’on gratte

pour faire apparaître la couleur de celle du dessous : couleur des agrégats et/ou du liant)

- polissage

- > ma tériauthèque

! John Johnson , Frank L l oyd Wright (école de Chicago) , un des premiers à utiliser le béton

Commande d’une usine dans le Wisconsin, le site ne lui plait pas. Il veut faire un projet sans fenêtres uniquement éclairé de manière zénithale (par le haut). Personne ne lui fait confiance au niveau de la faisabilité de son projet, il monte un chapiteau pour tester la portée (14 tonnes, en cas de neige). Utilise un empilement de tubes de pyrex pour faire certaines de ses parois.

! Auguste Perret, recons truction du Havre

Utilise les matériaux des bâtiments détruits qu’il concasse et utilise pour faire du béton (passe

du gris au mistre selon le temps).

! Nervi, Palais des sports de Rome

Nervures avec une couche de béton mince. Les nervures aboutissent à des piliers pour descendre les charges. Pose des fourches sous les arches extérieurs pour « limiter » la courbure ( courbure en « C » devient une courbure en « S »). Ligne de lissage donne de l’inertie et de la raideur.

! Scarpa, banque à Vérone , monument aux morts à Venise

Toujours dans le détail

! Scarpa, tombe des époux Brion

Utilisation du béton même dans les plus petits détails (+détails en céramique de couleur, et en dorures). Beaucoup de métaphores (au - delà…).

! Oscar Niemeyer, Maison de la culture du Havr e

- > Paraboloïde hyperbolique

! Santiago Calatrava, gare de Saint Paulas ?

Béton blanc Courbes, dentelles, diagonales

! Calatrava, il es Canaris, Opéra

Poutre en acier (mix acier/béton)

! Calatrava, aquarium à Valencia

! Calatrava, dôme Imax, Valencia

! Alvaro Ciza, bâtiment d’exposition universelle, Porto

Drap : 20 cm d’épaisseur de béton légèrement incliné pour laisser l’eau s’échapper. Encrage selon la tangente de la courbe (le drap).

! Fuksas, maison des arts de Bordeaux

Porte à faux, béton recouvert de cuivr e

Toyo Uto, Barcelone

Le béton est un matériau non réversible ?

Dalle simple de béton armé :

- ferraillage

- barres d’armatures (travaillent contre la traction)

béton armé préfabriqué, ou à fabriquer in situ

! Vaccini, école d’archi de Nancy

Les constructions en béton armé englobent les fondations (élément de transfert des efforts de la structure au sol. Les fondations sont généralement en béton armé de type isolées, filantes….) , les longrines (poutres en béton armé directement posées sur les tête s des massifs de fondation. La longrine est un élément de type rectangulaire qui est sollicité en flexion.) , les poutres, les poteaux, les dalles, les voiles et les murs de remplissage en parpaing de ciment.

Voile (élément structurel vertical d’épaisseur faible, comparable à une dalle. Les voiles reçoivent des charges de compression. Les voiles reposent sur les longrines et peuvent être droits ou courbes.

Pour porter un bâtiment on doit faire en fonction de la portance du sol (un sol classique peut porte 3 à 4 bars).

Mur de remplissage (n’a pas de rôle porteur. Il reprend tout au plus son poids propre et les efforts de vent dans le cas de murs situés sur l’extérieur.)

Armature de poteaux en béton armé - férraillé à 5 - 6 %