Vous êtes sur la page 1sur 5

La Rose s’invite au jardin…

« Un jardin, c’est une leçon d’humilité et de


patience ! C’est du travail, certes… mais j’aime
Des me dire que lorsque je passe du temps à couper
passionnés mes roses fanées, c’est pour mieux voir refleurir
de roses à mes rosiers au printemps suivant ! »
rencontrer Odile Hennebert – Jardin « A Fleur d’O »
en Picardie : à Davenescourt

L a rose, symbole de paix et de beauté, est de l’avis de certains, la plus belle


des fleurs. C’est aussi la plus ancienne, ses parfums et ses couleurs
fascinent depuis l’Antiquité. Odile Hennebert, passionnée de roses, en cultive
quelque 650 variétés dans son jardin « A Fleur d’O », à quelques kilomètres
d’Amiens. C’est dire si la culture des roses n’a plus de secrets pour elle. Elle
Odile Hennebert, vous donne ici quelques unes de ses astuces pour retrouver chez vous les roses
au Jardin « A
Fleur d’O » à qui vous ont tant émerveillées en Picardie…
Davenescourt
Comment choisir ses rosiers ?
« Il faut tout d’abord choisir ses rosiers selon
les coloris que l’on aime et selon les couleurs
de son jardin. Par exemple, si vous voulez
planter des rosiers dans un jardin riche en
verdure ou le long d’une maison aux façades
Vincent Delaitre,
dans les Jardins de claires, choisissez des roses foncées, ou mêmes
l’Abbaye de blanches, car le blanc donne plus de force. Si
Valloires, à vous avez un petit jardin, choissiez des rosiers La roseraie du Château de Rambures
Argoules dans les tons clairs (ivoire ou rose clair) et
installez les au fond du jardin. Vous serez étonné de voir que votre jardin paraît
agrandi ! Et si vous avez un vieil arbre, installez un rosier liane à l’intérieur, c’est
du plus bel effet. »

Comment planter ses rosiers ?


Hélène de
Blanchard, dans
la roseraie du
« Vient ensuite le moment de planter les rosiers. Je recommande de planter en
Château-Fort de novembre, dans un endroit exposé au soleil. Faites un grand trou de 50 cm de
Rambures diamètre et 50 cm de profondeur. Ensuite, tout dépend de la qualité de votre terre :

- si votre terre est argileuse, mettez du terreau standard ou du terreau de feuilles et


du compost. Ajoutez un tiers de tourbe blonde au mélange : cela permet de retenir
l’humidité ainsi que les quelques petits gravillons qui composent le sol.
- si votre terre est sableuse, les substances nutritives ont tendances à être lessivées
par la pluie et l’arrosage. Dans ce cas, apportez une double dose d’humus.

Raccourcissez les racines de votre rosier et laissez lui trois branches, pas plus !

A ce stade, j’ai un petit « truc » bien à moi, et qui marche très bien : je mets des
orties fraîches au fond du trou. L’ortie fraîche est un excellent insecticide et un
apport considérable en azote naturel. Mettez ensuite du terreau au dessus – de très
bonne qualité, c’est important ! Ne réutilisez pas la terre extraite du trou, car elle
est trop pauvre. Et plantez ensuite votre rosier. Pour savoir à quelle profondeur le
planter, repérez-vous au point de greffe. Il faut que le point de greffe soit au ras du
Des sol, à fleur de terre. Arrosez ensuite abondamment, n’hésitez pas à mettre 10 litres
passionnés d’eau au pied, pour bien plomber la terre et éviter ainsi de laisser de l’air entre les
racines.
de roses à
rencontrer Quelques petits conseils annexes : ne plantez jamais un rosier lorsque la terre est
en Picardie : gelée ou détrempée ! Attendez une journée douce entre novembre et mars. Evitez
également de mettre les racines au contact de l’engrais minéral spécial rosier ».

Comment fertiliser ses rosiers et les protéger ?


« Pour que vos rosiers soient beaux et en pleine
santé, vous pouvez bien entendu leur apporter de
l’engrais. Engrais chimique ou engrais « fait
Nathalie Vinçon, maison », tout est question de philosophie, mais
dans le Jardin personnellement, je préfère les engrais naturels
Clos du « faits maison » qui respectent l’environnement.
Vendangeoir Pour les fabriquer, j’ai quelques « trucs » que je
d’Orgeval
n’hésite pas à transmettre à mes visiteurs.

Pour nourrir vos rosiers, vous pouvez tout


d’abord utiliser du fumier de vache ou de cheval
(qui date de plus d’un an, sinon vous allez brûler
vos plantes).

L’hiver, en dehors des périodes de gelées, vous


Valérie La Rose de Picardie,
Bernardeau, dans pouvez traiter vos rosiers contre les maladies, en
à l’Abbaye de Valloires
la roseraie du utilisant de la bouillie bordelaise, du purin
Jardin de Puisieux d’orties ou de consoude, très riche en potasse. Les orties sont excellentes pour
et Clanlieu avoir des rosiers en pleine forme.

On peut également éliminer de façon naturelle les insectes, en utilisant du purin de


fougères. Il suffit de laisser macérer des fougères dans de l’eau, d’ajouter du savon
noir à la préparation et de pulvériser le mélange sur les rosiers. Ca tue les limaces
et les pucerons, et c’est, de plus, un excellent apport en calcium et en potassium.
André Gamard,
dans la roseraie de En entretien, on peut aussi mettre de la cendre de bois au pied de ses rosiers, en
l’Abbaye Royale faisant attention de ne pas faire pénétrer la cendre dans la terre.
de Chaalis, à
Fontaine Chaalis Pour allier fantaisie et utilité, je recommande de planter de la ciboulette au pied
des rosiers, ainsi que de l’ail, de la sauge, de la lavande et même des épinards !
C’est idéal pour protéger les rosiers des maladies, comme l’oïdium ou la rouille!
J’utilise cette technique pour protéger un de mes rosiers, qui est particulièrement
rare. Il n’en reste plus que trois en France…

Saviez-vous que les œillets d’indes et les tagètes sont les nettoyeurs du sol les plus
efficaces et également d’excellents répulsifs contre certains ravageurs ? Si vous
constatez des moisissures autour d’une plante ou d’un rosier, semez ou plantez des
œillets d’inde !

Enfin, sachez que les rosiers ne doivent pas avoir les pieds dans l’eau. Si vous avez
un sol très humide, je vous conseille les rosiers palustris, qui produisent au passage
Les rendez- un très beau bois. » (O. Hennebert)
vous à ne
pas Comment tailler ses rosiers ?
manquer :
« La taille de ses rosiers est
indispensable pour préserver leur
bonne santé et leur donner une
floraison belle et abondante ainsi
qu'une forme harmonieuse. Non taillé,
le rosier devient un arbuste élevé,
Les Journées de la fleurissant beaucoup, mais qui
Rose, à l’Abbaye donnera des fleurs d'autant plus
Royale de Chaalis petites et éphémères qu'elles seront
Les 8, 9 et 10 juin
2007 nombreuses. D'autre part, un rosier
non taillé vieillit vite… Deux principes
simples : La roseraie de l’Abbaye Royale de Chaalis

- Tailler en mars les rosiers remontants qui fleurissent à partir de juin, pour
continuer de fleurir jusqu’à l’automne.
Balade de roses du
temps jadis aux
temps modernes, - Tailler en juillet, août et septembre les rosiers qui ne fleurissent qu’une fois au
dans les Jardins printemps et en début d’été.
« A Fleur d’O »
d’Odile Hennebert
Les 15, 16 et 17 juin Tous les deux ou trois ans, supprimez une ou deux branches maîtresses pour
2007 favoriser de nouvelles pousses. Pour les rosiers remontants, les rosiers buissons,
les rosiers modernes et les rosiers anciens, enlevez toutes les fleurs et rabattre un
tiers de branches vers la fin de l’automne (mi-novembre).

Il y a une taille particulière pour chaque type de rosier :


La Fête des Roses
à Gerberoy, classé
- Les rosiers buissons-nains (buisson grandes fleurs, polyanthas) :
parmi les « plus Au jardin, sur un rosier de vigueur moyenne, la coupe de 3 à 5 rameaux suffit
beaux villages de généralement. Ils sont taillés au premier tiers de leur longueur à partir de leur
France » empattement.
Le 17 juin 2007
Les rameaux à supprimer sont majoritairement ceux du centre de l'arbuste, où il est
toujours bon de faire pénétrer l'air et la lumière au maximum, ou ceux trop
rapprochés d'autres plus vigoureux, mieux formés ou mieux situés. Pour les variétés
peu vigoureuses, la taille sera sévère (courte), à 2 ou 3 yeux. Plus la vigueur de
votre rosier sera importante plus la taille sera longue (mais ne jamais laisser plus
de 5 ou 6 yeux).

Taille d’un rosier buisson

- Les rosiers arbustes (espèces botaniques et variétés vigoureuses dont on


désire obtenir de grands arbustes)
L'année qui suivra la plantation, vous taillerez court (à 3 ou 4 yeux), de façon à
obtenir le départ d'un petit nombre de forts rameaux qui deviendront les branches
charpentières du rosier. Les années suivantes on taillera de plus en plus long.
Ensuite on se limitera à nettoyer le rosier, et à une taille d'éclaircissage, comme
représenté sur le schéma ci-dessous :

Le rosier arbustif avant la taille Le rosier arbustif après la taille

- Les rosiers grimpants remontants


En fin d'hiver, on supprime 2 à 3 branches principales parmi les plus grosses et les
plus âgées afin de rajeunir le pied. Le nombre de branches supprimées doit rester
proportionnel au nombre de branches nouvelles (mais sans dégarnir excessivement
le rosier). Ne pas hésiter à tailler les branches principales ayant bien fleuri pendant
deux périodes de végétation.

- Les rosiers grimpants non-remontants


Ces rosiers, très vigoureux, fleurissent sur le bois de l'année précédente ; c'est
pourquoi (contrairement aux rosiers remontants) il faut les tailler aussitôt après la
floraison, vers le mois d'août. Leur taille consiste à supprimer les vieilles tiges qui
ont fleuri pour ne conserver que les nouvelles et fortes pousses âgées de 1 an. Elles
se couvriront sur toute leur longueur, en juin-juillet suivant, d'innombrables
bouquets de fleurs.

Le rosier grimpant avant la taille Le rosier grimpant après la taille

- Faut-il tailler les rosiers anciens ?

La plupart des rosiers anciens ne fleurissent


qu'une fois. C'est le cas des rosiers botaniques ou
des rosiers de Bourbon ou de Damas. Ces rosiers
anciens forment de gros buissons naturels qu'il
convient de ne pas tailler trop sévèrement faute de
quoi vous vous priveriez d'une importante
floraison. Procédez à un simple nettoyage que
vous pouvez encore pratiquer maintenant en
prenant soin de ne pas tailler dans les boutons de
l'année. Coupez en revanche les branches
abîmées, le bois mort et les branches pointant
vers le centre de l'arbuste.
Le Jardin Clos du
Vendangeoir d’Orgeval Si vous constatez la présence de taches noires ou
blanches sur les feuilles de l'an dernier, ôtez les et
brûlez les sans les laisser sur le sol.

Quelques conseils pratiques pour terminer…


Un conseil qui vaut pour toutes les tailles:
opérez en tenant le sécateur de façon à ce
que la lame soit orientée vers le pied du
rosier. La lame se trouve donc du côté du
bois restant, alors que la contre-lame
écrase le rameau qui tombe. Ceci permet
une coupe plus nette, qui cicatrisera
mieux.

Par ailleurs, veillez à bien désinfecter vos


outils de coupe avant usage; c'est en effet
un vecteur important dans le transfert des maladies... »