Vous êtes sur la page 1sur 29
m MERCREDI 24 DÉCEMBRE 2014 www.lebuteur.com QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2864 PRIX 20 DA «Maintenant,
m
MERCREDI 24 DÉCEMBRE 2014
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2864 PRIX 20 DA
«Maintenant, je ferai
tout pour gagner la
Coupe d’Afrique»
«Un honneur de recevoir
le Ballon d’Or des mains
de Ribéry et de Baresi»
Boudebouz
«Bravo
Yacine !»
«Ce trophée coïncide
avec le premier voyage en
Algérie de ma petite fille»
«Voilà ce que
m’a dit Ribéry»
JSK
NkamaNkamaNkamaNkamaNkamaNkama aaaaaa signésignésignésignésignésigné
MCA
Valdo veut vite conclure
avec les Brésiliens
«Porter le numéro
d’Ebossé est une
lourde responsabilité»
Gourmi «Je promets de
marquer d’autres buts»
Vers un échange Moulay
contre Benayada
Le Buteur du 24-12-2014
Le Buteur du 24-12-2014
N° 2864 www.lebuteur.com 02 Mercredi 24 décembre 2014 Ballon d’Or Coup d’œil Un lundi particulier
N° 2864
www.lebuteur.com
02
Mercredi 24 décembre 2014
Ballon d’Or
Coup d’œil
Un lundi particulier
Un lundi particulier
Un lundi particulier
Un lundi particulier
Un lundi particulier
Un lundi particulier
pour Yacine «l’artiste»
pour Yacine «l’artiste»
pour Yacine «l’artiste»
pour Yacine «l’artiste»
pour Yacine «l’artiste»
pour Yacine «l’artiste»
C’est en jet privé que la star de cette 14e édition du Ballon d’Or du
Buteur et El Heddaf, Yacine Brahimi, a débarqué, lundi, aux alen-
tours de 11h 40 à Alger en compagnie de son épouse, son frère Il-
lyés et sa petite fille. Le numéro 8 de Porto ne savait pas qu’une
journée longue, mais enrichissante l’attendait. Après sa sor-
tie du salon d’honneur, le joueur a été conduit directement
à son hôtel, le Hilton où l’attendaient ses parents et sa
grand-mère, arrivés sur les lieux la veille. Après de
chaudes retrouvailles, la grande famille est allée re-
joindre tout naturellement un des restaurants de l’éta-
blissement pour le repas de midi. Le représentant du
Buteur était convié à ce déjeuner copieux et bien
garni, où les différents membres de la famille ont eu
à débattre de l’actualité du moment et parler bien
évidemment de tout ce qui concerne la grande fa-
mille.
joueur qui, durant un court moment, a apporté beaucoup de joie et
de bonheur à ces enfants qui n’en demandaient pas tant. Yacine, très
peiné par les cas difficiles de ces enfants, n’a pas manqué de les en-
courager malgré tout et leur souhaiter un prompt rétablissement.
Direction ensuite le Palais des Raïs
Un crochet à l’hôpital pour faire
la surprise aux petits
Aux alentours de 15h, c’était l’heure pour
Yacine et son jeune frère, Illyés de quitter mo-
mentanément leur famille pour se rendre à
l’hôpital Mustapha Pacha d’Alger afin de ren-
dre visite aux enfants malades se trouvant au
service pédiatrie. Parti sous escorte policière
afin d’éviter la grosse circulation qu’il y avait,
le convoi est arrivé sur les lieux très rapi-
dement, et là, Yacine a fait montre
de sa générosité en distribuant
aux petits malades des ca-
deaux et en réconfortant
surtout leurs mamans, qui
n’ont qu’apprécié ce geste du
Vers 16h, et après cette visite à l’hôpital, direction Palais des Raïs,
appelé aussi Bastion 23, qui se trouve à la Basse Casbah. Là-bas, Ya-
cine Brahimi, très attentif au guide touristique qui lui a été prévu, a
fait le tour de ce monument historique, émerveillé, aussi bien par
son architecture que par l’histoire qu’il dégageait. «Franchement, je
suis très content de venir ici et d’apprendre des choses sur l’histoire
de la ville d’Alger que je ne connaissais pas du tout. Je ne suis pas un
adepte des musées, mais là, ça m’intéresse vraiment» nous dira Ya-
cine. De la terrasse de ce monument, le joueur a pu admirer la belle
vue sur la Casbah, la mer, et un bout du quartier mythique de Bab
El Oued. Avant de quitter les lieux, il a eu droit à quelques présents
symboliques de la part du directeur de ce Palais, attention qui lui a
fait énormément plaisir. Evidemment, Yacine a pris le soin de pren-
dre de nombreuses photos souvenirs avec les personnes qui travail-
lent dans ce monument.
Rencontre avec les invités de marque de la
cérémonie
De retour au Hilton, on a laissé Brahimi se reposer et faire une
petite sieste avant de le retrouver deux heures plus tard (19h 30) et
cette fois, direction le chapiteau de la Safex pour se rendre à cette
cérémonie qui s’annonçait grandiose. Très classe dans son smoking,
Yacine a veillé à ce que sa famille l’accompagne et partage avec lui
cette soirée de bonheur. Arrivé au salon VIP, le joueur a pu rencon-
trer pour la première fois Franck Ribéry avec lequel il a échangé
quelques mots et revu ensuite Franco Baresi, qu’il avait déjà croisé
durant le déjeuner. Brahimi était tout aussi heureux de croiser de
nouveau Rabah Madjer et de papoter avec quelques légendes de
notre football national. Vers 20h 50, le futur lauréat du Ballon
d’Or prend place dans la Wolswagen qui lui a été réservé pour
rallier le lieu de la fête et soulever deux heures plus tard le
trophée tant attendu.
S. F.
Brahimi, un talent
aux pieds d’Or !
Ce lundi 22 décembre 2014 restera sans doute
à jamais gravé dans la mémoire de la grande fa-
mille Brahimi et plus particulièrement, son fils
chéri, que tout un peuple adule, Yacine. Heureux
lauréat du Ballon d’Or algérien 2014, le sociétaire
du FC Porto, a passé, en compagnie des personnes
qui lui sont les plus chères, l’une des journées les
plus marquantes de sa jeune vie. Un talent connu
et reconnu et à nouveau primé, mais cette fois
avec de l’or pur, qui symbolise toute la classe d’un
joueur qui a été longtemps sous-évalué en
France. L’Algérie, son pays natal et terre de ses
ancêtres, n’a pas manqué de lui ouvrir les bras et
de l’accueillir chaleureusement, comme elle le fait
Le directeur
du Buteur offre
des cadeaux
symboliques à
la famille
Brahimi
Yacine se repose
en Espagne
à chaque fois avec ses enfants. Brahimi a sur-
classé ses concurrents cette année et a mérité
sans la moindre contestation possible son tro-
phée. Ses débuts exceptionnels avec le FC Porto
n’ont fait que conforter ses partisans dans leur
vote. Certains observateurs diront que le talent, à
lui seul, souvent ne suffit pas. La maturité et la
modestie sont des vertus que seuls les grands de
ce sport roi possèdent. Brahimi, et de l’avis de
tous, peut se targuer d’avoir non seulement du ta-
lent, mais aussi une éducation des plus remar-
quables, que ses parents ont su parfaitement lui
inculquer. On dit souvent que Yacine est très gé-
néreux sur un terrain et ne manque pas de distil-
ler un maximum de passes décisives à ses
compères de l’attaque, mais que nos lecteurs se
rassurent, cela ne se limite pas uniquement sur un
terrain de football. En effet, dans la vie quoti-
dienne, le joueur, digne représentant d’une mixité
kabylo-saharienne, sait se montrer tout aussi gé-
néreux et vaillant quand il s’agit d’apporter un
peu de bonheur à des enfants malades. A 24 ans,
Yacine, pour ceux qui ne le savent pas encore, est
déjà marié et papa d’une fillette de deux mois. Un
réconfort familial qui a grandement contribué à
son essor au plus haut niveau et ça ne risque pas
de s’arrêter en si bon chemin. Par cette tradition
qui est le Ballon d’Or, Le Buteur, qui a toujours eu
pour but d’encourager et de motiver au maximum
tous nos joueurs algériens là où ils évoluent, ne
peut que saluer l’artiste et lui souhaiter encore
plus de succès à l’avenir, sur le plan personnel au-
tant que collectif. Yacine, tu as mérité ton titre,
en attendant que tu nous offres le titre que tout
les Algériens attendent… cette deuxième Coupe
d’Afrique des Nations. Bon vent…
Au terme du déjeu-
ner, le rédacteur en
chef du Buteur et au
nom du directeur du
journal, Nabil Amra, a
fait la surprise à la fa-
mille Brahimi en leur
offrant quelques cadeaux
symboliques. Ainsi le papa
s’est vu offrir un burnous tra-
ditionnel du Sud, alors que la
maman a reçu un magnifique
bijou kabyle. La grand-mère
a eu droit à une robe kabyle
qu’elle n’a pas hésité à enfiler
immédiatement et à l’exhiber
fièrement devant les caméras.
Le Buteur n’a pas oublié aussi
l’épouse de Yacine ainsi que
sa petite fille, qui a soufflé
hier ses deux mois.
Après des débuts et une phase aller parfaitement réussies avec
son club du FC Porto, Yacine Brahimi, qui a eu droit, à l’instar de
l’ensemble de ses coéquipiers, à quelques jours de congé, se trouve
en ce moment en Espagne, plus précisément, du côté de Malaga où il
se repose en compagnie de sa petite famille. L’international algérien,
pour recevoir son trophée du Ballon d’Or, a dû interrompre ses vacances
pour 48h.
Il a fait une virée à Grenade dimanche dernier
Profitant de sa présence dans le sud de l’Espagne, Yacine Brahimi a fait un
petit crochet, dimanche, dernier du côté de la ville de Grenade où il est
parti revoir ses anciens partenaires de Granada CF ainsi que son ex-
président et directeur sportif. L’ancien Rennais a eu droit à un accueil
des plus chaleureux et tout le monde était content de le revoir.
Il a longuement discuté avec Lacen
Brahimi a prolongé
son séjour à Alger
Présent donc à Grenade, Brahimi est parti en fin de cet après-midi
de dimanche au stade pour suivre le match de championnat pro-
grammé entre Granada et Getafe. Il en a profité à l’issue de cette
partie pour aller à la rencontre de son coéquipier en sélection, Medhi
Lacen, sociétaire rappelons-le de Getafe. Les deux hommes ont lon-
guement discuté ensemble.
Il rentrera à Porto le 28 décembre
Il était prévu au départ que
Yacine Brahimi et son épouse
retournent à Malaga une
heure après la fin de la céré-
monie, c'est-à-dire vers mi-
nuit à bord du jet privé qui
les avait amenés, sauf que le
joueur, heureux de retrouver
les siens, a préféré prolonger
son séjour et reporter son
départ au lendemain.
Le séjour de Brahimi et sa petite famille se poursuivra en Espagne
jusqu’au 28 décembre. Après cela, fini les vacances, puisqu’il rentrera
le même jour à Porto où il devra reprendre l’entraînement collectif dès
le lendemain.
Il ralliera Alger le 5 janvier
A Porto, le joueur restera encore quelques jours avant de rallier le
5 janvier la capitale algérienne pour entamer le stage préparatif à la
CAN avec la sélection nationale. Yacine manquera donc les trois pre-
miers jours de ce regroupement prévu au CTN de Sidi Moussa (le stage
débute officiellement le 2 janvier) en raison de sa participation au
match de championnat devant la formation de Gil Vicente, programmé
pour le 4 janvier.
S. F.
Saïd F.
www.lebuteur.com N° 2864 Ballon d’or 03 Mercredi 24 décembre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2864
Ballon d’or
03
Mercredi 24 décembre 2014
Coup d’œil
BrahimiBrahimiBrahimiBrahimiBrahimiBrahimi
«Un honneur de recevoir le
Ballon d’Or des mains de Ribéry et Baresi»
«Voilà«Voilà cece queque m’am’a ditdit Ribéry»Ribéry»
«Voilà«Voilà cece queque m’am’a ditdit Ribéry»Ribéry»
«Voilà«Voilà cece queque m’am’a ditdit Ribéry»Ribéry»
Malgré une heure très
tardive, Yacine Brahimi, tout
content de remporter son premier
Ballon d’Or a gentiment accepté de
nous recevoir dans sa suite à
l’hôtel et évoquer avec nous ce
triomphe amplement mérité.
ger de tels moments
dans mon pays, avec ma

famille et ma petite fille, qui découvre, pour la première fois, l’Algé- rie. J’ai vraiment passé de très bons mo- ments et je vous en remercie encore.

Pour sa première visite en Algérie, elle a été gâtée, avec ce beau temps qu’il y avait aujourd’hui… Oui, il a fait très beau aujourd’hui. La petite était très sage, très calme et je pense qu’elle était très heureuse de voir pour la première fois son pays d’origine. Ce trophée et ce voyage en Algérie, reste- ront vraiment gravés dans ma mémoire.

Yacine, il est actuellement 1h 25 du matin. Nous venons d’assister à une magnifique soirée du Ballon d’Or au

côté de grandes stars du football mondial. Sans grande surprise, le lauréat de cette année 2014, c’est vous. Déjà, on voudrait avoir vos impressions quant à cette consé- cration amplement méritée… Effectivement, ce fut une très belle soirée. J’ai eu la chance et l’honneur de recevoir ce magnifique trophée de- vant tous les membres de ma famille, ma grand-mère, mes parents, mon épouse, ma petite fille, mon frère, mes cousins et cousines. Je remer- cie vraiment Le Buteur et El Heddaf pour cette superbe cérémonie, mais aussi tous ceux qui ont voté pour moi. Un grand merci à tous

les Algériens et à toutes les per- sonnes qui me soutiennent. Ce nou- veau trophée me procure beaucoup de joie et va me donner encore plus de motivation pour continuer à travailler et ainsi progres- ser davantage.

C’est un rêve qui se réalise ? Oui bien sûr ! Il est certain que c’est une très belle récompense, mais je sais que sans l’aide de mes coéquipiers, que ce soit d’Algérie, de Porto ou même de Gra- nada, je n’aurais sans doute jamais pu re- cevoir ce trophée du Ballon d’Or. Ça fait vraiment plaisir, même si, comme je le dis toujours, le plus important, c’est le collec- tif.

On sait Yacine que vous êtes très famille. Aujourd’hui, le Buteur et El Heddaf ont réussi à réunir toute votre grande famille. On a senti chez vous une grande émotion en soulevant ce trophée du Ballon d’Or en présence des êtres qui vous sont chers… Oui, en effet. Ça me tenait vraiment à cœur que mes proches soient là, présents

à mes côtés. C’est vrai, je suis très attaché

à la famille et tout le bonheur que je vis en ce moment, je ne peux que le partager avec eux.

C’est peut-être pour ces moments- là que vous avez choisi de défendre les couleurs de l’Algérie et non pas celles de la France ? Oui, bien sûr. Forcément, ça fait partie des choses qui m’ont encore plus convaincu de défendre les couleurs de mon pays d’origine, même si, dans ma tête, c’était clair dès le départ, à savoir jouer pour l’Algérie et rien d’autre. Au- jourd’hui, tout ça conforte mon choix et je suis vraiment très heureux de parta-

«Partager ce bonheur en présence de toute ma famille, c’est quelque chose d’indescriptible»
«Partager ce bonheur
en présence de toute ma
famille, c’est quelque
chose d’indescriptible»

En début d’après-midi, vous avez fait un saut à l’hôpital Mustapha Pacha où vous avez eu à rencontrer quelques enfants malades auxquels vous avez offert des cadeaux… C’était vraiment important pour moi, même si, au fond, je sais que ce n’est pas grand-chose et que je pourrais faire plus, mais voilà, ce sont des choses qui me tien- nent à cœur, car tomber malade, ça peut arriver à tout le monde. Donc, si je peux apporter un peu de bonheur à ces enfants, je le ferai très volontiers et sans aucun problème. J’admire leur courage et je prie pour qu’ils guérissent tous comme ils sont.

Vous êtes papa depuis deux mois exactement. Voir ces petits bambins malades, on sentait que ça vous a énormément touché … Oui, c’est vrai que ce sont des choses qui me tiennent vraiment à cœur, mais c’est déjà avant d’avoir ma petite fille. Après, c’est sûr qu’être au quotidien avec

ma fille, ça m’a apporté de nouvelles sen-

sations. J’espère rééditer de telles initia- tives, et aider un maximum d’enfants malades.

Cette année 2014 a été un franc succès pour vous, avec la naissance de votre premier enfant, l’excel- lente Coupe du Monde avec l’Algé- rie, un transfert au FC Porto, des titres individuels à la pelle… Est-ce qu’au début du mois de janvier der- nier, vous vous attendiez à une telle année de bonheur ? Non, je ne peux pas dire que je m’y at- tendais. Ce qui est clair, c’est que je tra- vaillais pour en arriver là. J’étais vraiment déterminé et je n’ai rien lâché. Là maintenant, je ne peux dire que El Hamdoulilah, mais je sais que le plus dur débute à peine. A moi de confir- mer et progresser davantage.

Vous avez aussi fait un tour du côté du Palais des Raïs, appelé Bastion 23, qui demeure l’un des monuments les plus importants à Alger. On vous a vu très à

«Ce trophée restera à jamais gravé dans ma mémoire car il coïncide avec le premier
«Ce trophée restera à
jamais gravé dans ma
mémoire car il coïncide
avec le premier voyage en
Algérie de ma petite fille»
Vous avez échangé avec lui quelques mots sur la scène et même avant, dans le
Vous
avez
échangé
avec lui
quelques mots
sur la scène et
même avant, dans le salon
VIP. Que vous a-t-il dit de
particulier ?
Il m’a surtout félicité. Ensuite,
il m’a souhaité de continuer ainsi
et Inch’Allah de gagner plus de
titres et d’aller le plus loin possi-
ble.
De telles stars qui viennent
en Algérie et nous honorent
de leur présence. Qu’en pen-
sez-vous ?
La venue de grands joueurs
comme Franck Ribéry ou même Ba-
resi donnent une bonne image, sur-
tout de la cérémonie et du pays.
L’Algérie est très attachée au football et
dans ce domaine, elle ne cesse d’évoluer.
Ça prouve qu’on progresse d’année en
année.
A 24 ans, vous remportez déjà votre
premier Ballon d’Or. Vous avez donc
goûté à ce premier trophée, on ima-
gine que vous allez tout faire pour
ne pas le laisser vous échapper…
C’est sûr ! Après, comme je l’ai dit, ce
premier trophée du Ballon d’Or me
donne plus d’envie et de force pour
progresser et aller de l’avant. Toutes
ces récompenses personnelles me
procurent un immense bonheur, mais
le plus important reste le collectif.
Que peut-on vous souhaiter pour
cette année 2015 qui arrive ?
Déjà, que toute ma famille soit en
bonne santé, beaucoup de bonheur,
pleins de buts, des titres avec le FC
Porto, et Inch’Allah, la Coupe d’Afrique.
«Apporter de la joie aux enfants malades, c’est un devoir, et cela me tient vraiment
«Apporter de la joie aux
enfants malades, c’est un
devoir, et cela me tient
vraiment à cœur»

On vous laisse conclure… Je tiens à dédier ce Ballon d’Or à toute ma famille, mes coéquipiers et à tous les pays d’Afrique. Je remercie encore une fois Le Buteur et El Heddaf pour tout et on se donne rendez-vous très vite. Entretien réalisé par Saïd Fellak

et Hamza Berkaoui

l’écoute auprès du guide de ce site historique… Je ne vous cache pas que je ne connais- sais pas cette partie de l’histoire de l’Algé- rie. J’étais très intéressé, car ça m’a surpris l’intelligence des gens de cette époque-là (Ndlr, les années 1540), comment ils vi- vaient, la manière aussi dont ils construi- saient leurs maisons. C’est vrai que j’ai vraiment accroché avec le guide et de plus, les belles vues auxquelles on a eu droit, c’est juste magnifique.

Ce fut une journée vraiment enri- chissante pour vous ? Oui, c’est sûr et sur tous les plans. Sportif, familial, et aussi au niveau émo- tionnel. C’était une très bonne journée et je suis vraiment content.

Aujourd’hui, vous avez eu à rencon- trer énormément de fans dans vos différentes sorties. Tout le monde vous demandait de ramener la Coupe d’Afrique. Est-ce une pression supplémentaire à quelques jours du début du stage ? On sait que le peuple al- gérien attend de son équipe nationale qu’elle réalise une bonne Coupe d’Afrique. Je pense que tout le groupe en a conscience, mais sans aucune prétention, on sait qu’on est l’un des favoris, même si les choses vont être extrê- mement compliquées, vu le groupe dont on a hérité. On va essayer de se préparer du mieux pos- sible et que tout se passe bien.

Pour revenir au Ballon d’Or, recevoir ce trophée des mains de Franck Ribéry et en présence de l’ancienne star du Milan AC, à savoir Franco Baresi, ça donne encore plus de saveur et de charme à cette cérémonie, n’est- ce pas ? Oui, bien sûr. Baresi, c’est un joueur très connu. C’est vrai qu’il n’est pas de la même génération que moi, mais tout le monde le connaît et a parlé de lui et de ses belles an- nées passées avec la sélection ita- lienne. Pour Ribéry, il est plus dans ma génération. C’est quelqu’un qui a fait beaucoup de choses avec le Bayern. Il a gagné de nombreux titres et réalisé de très grosses saisons. Il était parmi les meilleurs joueurs du monde. C’est vraiment une fierté de recevoir le trophée de la part de grands joueurs comme Ribéry et Baresi. Des moments que je savoure…

Ça vous a surpris la présence d’un joueur comme Ribéry ? C’est vrai que je ne pensais pas qu’il serait là. C’était vraiment un plaisir pour moi de le rencontrer, parce que c’était la première fois.

N° 2864 www.lebuteur.com 04 Mercredi 24 décembre 2014 Ballon d’Or Coup d’œil Invité de marque
N° 2864 www.lebuteur.com 04 Mercredi 24 décembre 2014 Ballon d’Or Coup d’œil Invité de marque
N° 2864
www.lebuteur.com
04
Mercredi 24 décembre 2014
Ballon d’Or
Coup d’œil
Invité de marque du Buteur et d’El Heddaf
Franco Baresi à la découverte
d’Alger la blanche
je vais décerner un Ballon d’Or, alors
que je ne l’ai jamais gagné».
A près plusieurs semaines de sus-
cité pour des photos
souvenirs avant que le di-
recteur de l’hôtel Hilton n’ait fait son
entrée à la salle pour lui souhaiter la
bienvenue.
Direction le Bastion 23 et
l’hôpital Mustapha-Pacha
pense, la cérémonie de la qua-
torzième édition du Ballon
d’Or algérien s’est déroulée
lundi soir à Alger, au pavillon
S de la SAFEX. Le Buteur et El
L’occasion de se faire
présenter le Baresi
algérien, Tarek Laâzizi…

Après la conférence de presse, Baresi a préféré regagner sa chambre d’hôtel pour se reposer un peu d’autant plus que la soirée s’annonçait longue. Une heure plus tard, l’Italien et Franck Ri- béry étaient invités à faire un petit tour au Bastion 23 (Le palais des Raïs), l’un des prestigieux monu- ments historiques de la ville d’Alger. Il représente l’un des derniers témoins qui attestent physiquement le prolon- gement de la médina d’Alger jusqu’à la mer. Au bout de vingt minutes au palais, les deux hommes ont signé d’abord le livre d’or du Bastion 23 avant de prendre la direction de l’hô- pital Mustapha-Pacha où les deux mo- numents du football mondial ont tenu à rendre visite aux enfants malades pour leur re- mettre quelques cadeaux et prendre des pho- tos avec eux.

Modeste, il prend des photos avec les malades

Même s’il était fatigué après une journée chargée, Franco Baresi, un homme de parole, ne voulait pas revenir à l’hôtel sans rendre vi- site aux enfants malades. L’Italien a pris des photos souvenirs avec des enfants, qui étaient heureux de rencontrer un grand joueur de la trempe de Baresi. Même Ribéry et Rafik Saïfi étaient présents. Un moment d’émotion avec des innocents à qui on souhaite un prompt ré- tablissement.

Quand la star remercie chaleureusement un motard

De retour à l’hôtel Hilton, et même avec une escorte de la police, c’était très difficile de dé- gager la route pour permettre à la délégation de rallier rapidement l’hôtel, du moment que l’heure de la cérémonie approchait à grands pas. Il a fallu l’aide d’un motard qui a pris l’ini- tiative de prendre les commandes et faciliter la tâche aux chauffeurs en leur dégageant la route. Un geste que Franco Baresi a apprécié. Pour preuve, il a tenu à saluer en personne le motard pour son geste remarquable. Hier matin, et avant de rentrer chez lui, Baresi a vi- sité le musée du Moudjahid de Riadh El Feth avant de rallier en fin de soirée l’aéroport international Houari-Boumediene. Saïd Djoudi

Heddaf, et comme chaque année, désignent cinq joueurs pour remporter un Ballon en or dans une soirée en or. Après Islam Slimani, c’est au tour de la star du FC Porto, Yacine Bra- himi, de vivre un moment d’émotions qu’il n’oubliera certainement pas de sitôt. Accompa- gné de sa petite famille et de son frère, le mi- lieu de terrain de l’Equipe nationale a remporté haut la main le trophée de rêve en présence de deux stars mondiales, à l’image de l’ancien défenseur du Milan AC, Franco Ba- resi, et de l’un des meilleurs joueurs du monde actuellement, Franck Ribéry. Plusieurs heures avant le début de la cérémonie, laquelle a été diffusée en direct sur le petit écran, nous avons prévu de consacrer toute une demi-journée au solide défenseur italien pour lui faire décou- vrir plein de belles choses, notamment l’un des plus beaux endroits de la capitale. Franco Ba- resi, souriant, humble et très sympathique, était très heureux de voir pour la première fois l’Algérie et son peuple.

L’Italien a débarqué à midi

C’est un accueil des plus chaleureux qui a été réservé à Franco Baresi. Même s’il a rallié

l’Algérie via un vol régulier, il a quitté l’aéro- port Houari-Boumediene depuis le salon d’honneur où nous l’attendions. Des photos ont été prises et des vidéos, pour immortaliser

le moment, ont été enclenchées. L’ancien

joueur du Milan, actuellement ambassadeur du club italien, est arrivé en Algérie vers les coups de 12h30. L’ancien défenseur était accompagné par son manager, qui a aussi insisté pour venir en Algérie et as- sister à la cérémonie grandiose du Ballon d’Or.

Lors des années 1990, les supporters du MCA comparaient souvent le dé- fenseur Tarek Laâzizi à Franco Baresi. D’ailleurs, une chanson avait fait le buzz dans les stades à cette époque-là. Lundi après-midi, et dès qu’il s’est confortablement installé au salon VIP, nous n’avons pas manqué l’occasion d’expliquer à Baresi que son nom avait été cité dans une chanson que les sup- porters du MCA fredonnaient dans les stades en le comparant à un défenseur central algérien. Une révélation qui a fait énor- mément plaisir à Franco, lequel était vraiment surpris avant que Laâzizi ne fasse son appari- tion dans la salle.

«Mais il est plus grand que moi !»

A peine entré, Franco Baresi voulait connaî- tre l’identité de la personne qui a été autorisé à accéder au salon. Notre journaliste, qui maî- trise l’italien, lui a fait savoir qu’il s’agit de Tarek Laâzizi. Surpris, Franco Baresi dira :

«Ah, d’accord ! Donc on me comparait à lui ! Mais il est plus grand que moi». Les deux hommes se sont serrés la main et ont pris des photos ensemble. C’est un moment magique pour l’ancien joueur du MCA qui rêvait certai- nement de croiser un jour son idole. Avec le Buteur, le rêve peut devenir réalité !

n’abordent un sujet passionnant concernant le football africain et européen. Une discus- sion qui a permis à l’Italien de connaître da- vantage le football en Afrique et les différentes compétitions africaines.

L’ancien Milanais anime un point de presse

Une heure plus tard, Franco Baresi, l’invité de marque du Buteur et d’El Heddaf, a été ap- pelé à animer un point de presse. Des journa- listes sont venus de partout pour couvrir cet événement historique. Affichant un large sou- rire large, la star mondiale a tenu à répondre volontiers aux questions des journalistes, no- tamment sur les Algériens qui évoluent en Serie A, à l’image de Mesbah, Taïder, Ghoulam et Belfodil. Et en ce qui concerne l’identité du joueur algérien qui possède suffisamment de qualités pour jouer au Milan AC, Baresi dira :

«Actuellement, le joueur algérien qui a les ca- pacités de se produire au Milan, c’est
«Actuellement, le joueur algérien qui a les ca-
pacités de se produire au Milan, c’est Yacine
Brahimi».
«Même moi, je n’ai pas eu le
Ballon d’Or»
En abordant le sujet du Ballon d’Or,
Franco Baresi, qui, pourtant, était l’un des
meilleurs joueurs de son époque, n’a pas
remporté le Ballon d’Or européen. D’ail-
leurs, il a même déclaré sur le ton de la
plaisanterie aux journalistes lors de la
conférence de presse : «Aujourd’hui,
Laâzizi : «Je remercie
le Buteur et El Heddaf
… et de discuter
avec Hassan
Shehata
pour cette surprise»
Après Tarek Laâzizi, un
autre invité a été appelé à se
joindre à Franco Baresi. Il
s’agit de notre premier invité,
l’Egyptien Hassen Shehata.
Le champion d’Afrique avec
les Pharaons, et dès qu’il s’est
assis, a pris des nouvelles de
l’ancien défenseur du Milan
avant que les deux hommes
Interrogé par nos soins, l’ancien dé-
fenseur du MC Alger, Tarek Laâzizi, s’est
dit heureux de rencontrer Franco Baresi
avant de remercier le Buteur et El Hed-
daf pour la grandiose cérémonie du Bal-
lon d’Or : «Tout d’abord, je remercie le
Buteur et El Heddaf pour cette surprise.
C’est un grand plaisir de rencontrer un
joueur de la trempe de Franco Baresi.
C’est un grand honneur pour moi. Je
tiens même à dire que la cérémonie
s’est déroulée dans les meilleures
conditions. Brahimi, quant à lui, mérite
amplement cette distinction.»

Un cortège «officiel» pour le conduire à l’hôtel

Tout a été parfaitement organisé plu- sieurs jours avant le jour J. Des voitures de luxe ont été mises à la disposition de Franco Baresi et de son agent pour le conduire directement à l’hôtel. A sa sortie du salon VIP, une Volkswagen Passat noir attendait la star juste devant l’entrée du salon. La portière côté droit déjà ouverte et le chauffeur, bien vêtu, n’attendait que le si- gnal pour démarrer. Derrière, deux autres voitures la suivaient pour assurer le transfert jusqu’au lieu indiqué.

Une petite pause au salon VIP

A

peine arrivée à l’hôtel Hilton, déjà plu-

sieurs journalistes étaient sur place, caméras braquées sur l’ancien défenseur italien, pour prendre un premier plan avant la conférence de presse. Franco Baresi, toujours souriant, a été directement conduit au salon VIP pour des rafraîchissements et se reposer quelques mi- nutes aux côtés de nos journalistes qui l’ont ac- compagné depuis son arrivée. L’ancien champion italien a été, bien évidemment, solli-

www.lebuteur.com N° 2864 Ballon d’or 05 Mercredi 24 décembre 2014 Coup d’œil Bougherra Haïmoudi «La
www.lebuteur.com N° 2864 Ballon d’or 05 Mercredi 24 décembre 2014 Coup d’œil Bougherra Haïmoudi «La
www.lebuteur.com
N° 2864
Ballon d’or
05
Mercredi 24 décembre 2014
Coup d’œil
Bougherra
Haïmoudi «La consécration
de Brahimi est méritée»
«Cette cérémonie a été
grandiose surtout avec
la présence de Ribéry»
Le Buteur n’a pas raté l’occasion de s’entretenir avec
l’arbitre international, Djamel Haïmoudi, qui a mis fin
à sa carrière. Appelé à donner son avis sur le Bal-
lon d’Or remporté par Yacine Brahimi, il nous a
fait savoir que c’est mérité. Le referee nous a
aussi parlé de ses projets d’avenir et de l’ar-
bitre qu’il voit comme son successeur. «Je
suis très heureux et très fier et j’espère
que cette récompense sera quelque
chose de motivant pour les jeunes arbi-
tres et, pourquoi pas, voir un trio algé-
rien lors du mondial en Russie 2018.
Je pense que Brahimi mérite ample-
ment cette consécration de meilleur
joueur algérien, vu son grand talent
et tout ce qu’il a réussi avec
l’Equipe nationale et le FC Porto»,
L e Magic a tenu à s’excuser auprès du large public et des responsables
nous dira-t-il, avant de conclure :
d’El Heddaf et le Buteur pour avoir fait l’impasse sur cette cérémo-
«Brahimi a de grandes qualités.
Il a aussi cette grandeur de star
nie du Ballon d’Or 2014. Madjid Bouguerra nous a joint au télé-
phone en tenant à s’excuser de son absence pour la deuxième fois
et ce, pour des raisons familiales. Bougherra nous a déclaré ce qui
mondiale, je lui souhaite d’au-
tres consécrations avec les
Verts et son équipe le FC Porto.»
suit : «J’étais dans l’obligation de faire l’impasse sur cette grandiose
Abdelhak L.
fête footballistique qui est devenue une tradition et j’aurais aimé être présent
mais pour des raisons familiales, je n’ai pas pu venir assister à cette 14e édi-
tion du Ballon d’Or. Je vous promets de venir l’année prochaine. J’aurais
vraiment aimé être présent surtout qu’il y avait des invités de marque
comme à l’accoutumée et j’aurais souhaité rencontrer Ribéry». Bou-
guerra était très déçu d’avoir loupé cette grandiose fête footballis-
tique organisée par El Heddaf et le Buteur, surtout lorsqu’il a
appris que la sélection nationale a été récompensée et honorée
après son très bon parcours en coupe du Monde qui a eu lieu
au Brésil, mais il a tenu à nous assurer qu’il fera de son
mieux l’année prochaine pour marquer de sa présence la
15e édition du Ballon d’Or en nous déclarant : «Je serai
présent Inchallah la saison prochaine. Je tâcherai de ne pas
rater cette cérémonie lors de sa 15e édition, surtout que je
vais mettre fin à ma carrière d’international après cette
CAN».
Mourad Hadj Saïd
(Avenir Décoration)
«Brahimi mérite ce Ballon d’Or
et la soirée a été grandiose»
«Brahimi mérite amplement d’être élu meilleur joueur de l’année. Ce Ballon
d’Or, il le mérite après tout ce qu’il a réalisé avec les Verts et son équipe le
FC Porto. Je le félicite à l’occasion et je lui souhaite d’autres succès à
l’avenir. Concernant cette soirée, elle a été grandiose et fantas-
Toufik Mekhloufi
(champion olympique)
tique, comme d’habitude, avec la présence de personnalités
sportives et politiques algériennes et étrangères, à l’image
de Baresi et Ribéry. Je souhaite une grande réussite aux
journaux El Heddaf et Le Buteur».
«Je félicite Brahimi pour cette
consécration»
«Je suis content pour
Brahimi. La cérémonie a
été de haute facture comme
d’habitude»
Drid «M’bolhi mérite d’être
sacré meilleur gardien de but
et je lui souhaite une grande
réussite lors de la prochaine CAN»
Comme il a saisi l’occasion pour féliciter son équipier, Ya-
cine Brahimi, pour sa consécration de meilleur joueur algé-
rien de l’année 2014, en lui adressant un message de
félicitations. Il déclare à ce sujet : «J’étais très content après
cette consécration de Yacine Brahimi du Ballon d’Or 2014, et
je lui souhaite une grande réussite dans sa carrière de foot-
balleur, surtout qu’il n’en est qu’à ses débuts et que l’avenir
est devant lui».
«Je suis très content pour Brahimi qui vient de rempor-
ter le Ballon d’Or 2014. Il le mérite amplement, après ses
belles performances avec son club et l’Equipe nationale.
En ce qui concerne les autres nominés, j’aurais sou-
haité que des Ballons d’Or leur soient remis, sachant
L’ancien gardien de but international, Nasreddine
Drid, s’est dit très content de la consécration de Rais
M’bolhi qui, à ses yeux, mérite amplement ce sacre de
meilleur gardien de l’année 2014 : «Au vu de ce qu’il a
montré et de son rendement lors du dernier Mondial au
qu’ils le méritent eux aussi. Pour ce qui est de
cette cérémonie, elle a été gran-
diose, comme nous y ont ha-
bitués El Heddaf et Le
Buteur».
Brésil, M’bolhi mérite cette consécration. Il a réussi à émer-
ger du lot. Même si ce gardien est resté loin des terrains, il a
su comment garder son niveau en continuant à s’entraîner. Je
lui souhaite de réussir une grande CAN.»
H. Mourad
Bencheikh
«Je remercie El Heddaf
Hamza
Aït Ouamar
et Le Buteur pour cette grandiose cérémonie
et d’avoir honoré la mémoire de Khabatou»
«Un plaisir
d’être
parmi vous»
Ali
Bencheikh, l’ancienne star du football algérien, n’a
pas omis de signaler le
grand travail accompli par El Heddaf et Le Buteur et cette grandiose cérémonie du
«Je suis très honoré d’être
là ce soir parmi
vous ! Une excel-
lente soirée, je vous félicite, c’est
vraiment grandiose
comme
chaque année, surtout avec la
présence de grandes stars. C’est
devenu une tradition,
et cela honore le football algérien.
Ballon d’Or, la 14e du genre, en est la parfaite illustration. Il n’a pas raté l’occasion
de remercier les deux journaux pour avoir honoré la mémoire de Smail Khabatou
qui nous a quittés il y a peu. Ali Bencheikh, très ému par cette récompense, a dé-
Quant
claré :
«Je suis vraiment très ému et très touché par le geste d’El Heddaf et du Bu-
à Brahimi, il mérite largement
son titre».
Concernant l’hommage
rendu à Hemani, Hamza dira :
«Ce fut un moment
très émouvant,
très difficile. Que Dieu le Tout-Puissant
assiste sa famille.
Merci
d’avoir pensé à eux, c’est vraiment noble de
votre part. Vous avez
teur envers cette grande icône du football algérien, Ammi Smail Khabatou, Allah
yerrahmou. C’était vraiment un hommage émouvant pour ce grand monsieur et sa fa-
mille. Je tiens encore une fois à remercier El Heddaf et Le Buteur pour cette belle soirée
et cette grandiose cérémonie.»
marqué un point très fort».

Kaddour Beldjilali «La cérémonie a

été magnifique, les stars présentes l’attestent»

a été magnifique, les stars présentes l’attestent» Hachoud «Ce que Le Buteur et El Heddaf Hachoud

Hachoud «Ce que Le Buteur et El Heddaf

Hachoud «Ce que Le Buteur et El Heddaf

font pour le football algérien est exceptionnel»

font pour le football algérien est exceptionnel»

font pour le football algérien est exceptionnel»

font pour le football algérien est exceptionnel»

Hachoud «Ce que Le Buteur et El Heddaf

Hachoud «Ce que Le Buteur et El Heddaf

Hachoud «Ce que Le Buteur et El Heddaf

Hachoud «Ce que Le Buteur et El Heddaf

Hachoud «Ce que Le Buteur et El Heddaf

font pour le football algérien est exceptionnel»

font pour le football algérien est exceptionnel»

font pour le football algérien est exceptionnel»

Keddour Beldjilali, qui était parmi les joueurs de l’équipe-type de la saison qu’El Hed- daf et Le Buteur ont choisis, nous a déclaré qu’il était très heureux d’assister à une grande cérémonie telle que le Ballon d’Or algérien : «La cérémonie a été au top à tous les niveaux. Je suis très content d’être ici parmi les personnalités footballistiques du monde entier. C’était une fête grandiose en présence de Franck Ribéry, Baresi et Shehata et bien d’autres. Toutes mes félicitations pour El Heddaf et Le Buteur.» «Mon nom dans l’équipe-type, un énorme plaisir pour moi !» Le milieu de terrain de l’Etoile du Sahel était très fier d’être parmi l’équipe-type. Il nous a déclaré : «Figurer dans l’équipe-type de l’année, c’est très encourageant. Cela prouve qu’on est suivi, et qu’il y a des gens qui nous encouragent. Je suis très content et très ému même, c’est quelque chose qui signifie beaucoup pour un footballeur, ça encourage à redoubler d’ef- forts.»

Le capitaine du Mouloudia d’Alger était aussi parmi les in- vités de la cérémonie du Ballon d’Or algérien : «Franchement, bravo ! Rien à dire, la soirée a été magnifique. Comme chaque année, cela est devenu une habi- tude de la part du Buteur et d’El Heddaf. Franchement, cette cé- rémonie constitue une fierté pour le foot algérien. Il y a eu des invités de marque !! Ça fait plai-

sir !».

«Je dédie mon trophée à tous les Chnaoua»

Abderrahmane Hachoud était parmi les joueurs qui figu- raient dans l’équipe-type de la saison. Très fier, il nous a dit :

«Je vous remercie infiniment pour cette récompense, ça m’a fait vraiment chaud au cœur. Le mérite revient aussi à mes co- équipiers et surtout aux suppor-

ters qui étaient toujours là pour nous. Je les remercie eux aussi».

«L’hommage rendu à Hemani, un moment très émouvant»

«Quand j’ai vu les filles de feu Hemani, Allah yerrahmou, j’avais les larmes aux yeux, c’était très émouvant. C’est un très beau geste de votre part. Vraiment chapeau !».

N° 2864 www.lebuteur.com Mercredi 24 décembre 2014 Ballon d’Or Coup d’œil
N° 2864
www.lebuteur.com
Mercredi 24 décembre 2014
Ballon d’Or
Coup d’œil

Une journée pas comme les autres avecavecavecavecavecavec BilalBilalBilalBilalBilalBilal RibéryRibéryRibéryRibéryRibéryRibéry

06
06
BilalBilal RibéryRibéryRibéry Ribéry RibéryRibéry 06 Arrivée à Alger à 14h… C omme à chaque fin

Arrivée à Alger à 14h…

C omme à chaque fin d’année, Le Bu- teur et El Heddaf, qui organisent la cérémonie de remise du Ballon d’Or récompensant le meilleur joueur de l’année, réservent une surprise de taille aux Algériens. Lors de l’édi- tion de l’année écoulée, deux stars

du football mondial avaient marqué leur présence à

cette cérémonie pour remettre le Ballon d’Or à Islam Slimani, attaquant et buteur de la sélection nationale. Vous vous sou- venez sans doute de la star du Camp Nou et du Barça, le Brésilien Rivaldo, et du chouchou de San Siro, l’Argentin Javier Zanetti. Avant eux, c’était une des lé- gendes du football, un révolutionnaire sur le terrain, qui a fait les beaux jours de l’Ajax d’Amsterdam et de la sélection oranje ainsi qu’au Barça comme joueur puis comme entraîneur, de remettre le Ballon d’Or à Sofiane Feghouli, l’atta- quant du FC Valence, qui a reçu son tro- phée des mains de Yohan Cruyff. La liste des invités d’honneur est très longue. On rappellera Fabio Canna- varo, champion du monde 2006, qui a remis le trophée à Ryad Boude- bouz, une cérémonie à laquelle a as- sisté également la légende espagnole Butragueno. Hier, à l’oc- casion de la 14 e édition, Le Buteur et El Heddaf ont réservé une autre surprise aux Algériens. De gros calibres ont marqué leur présence durant cette cérémonie. Il s’agit de l’ancien capitaine em- blématique du Milan AC et de la Squadra Azzura, Franco Baresi, celui que tous les Rossonories portent tout haut. Mais il n’était pas le seul à marquer sa pré- sence puisque la star principale de cette cérémonie était incon- testablement l’ex-attaquant de l’Olympique de Marseille et de l’équipe de France, ac- tuellement au Bayern Mu- nich, Franck Ribéry, qui a remis le Ballon d’Or à Yacine Brahimi. Hier, une équipe de journalistes Buteur et d’El Heddaf ont passé une journée entière avec celui qui fait les beaux jours du club bavarois.

Il était prévu que Franck Ribéry atterrisse à Alger à 13h25, pour lui permettre de se reposer, avant de découvrir la capitale. Seulement, vol qui devait em- mener Ribéry de France jusqu’à Alger a quitté le sol français avec une demi-heure de retard. C’est ainsi que notre invité a atterri à l’aéroport interna- tional d’Alger Houari-Boumediène à 14h. Tout a été mis en place pour faciliter les formalités dou- nières et de policie à la star du Bayern. Une fois arrivé au salon d’honneur, c’est le rédacteur en chef du Buteur, Ali Hamouche, qui l’a accueilli. Le responsable du journal a tenu à lui souhaiter la bienvenue : «Bonjour Franck, vous êtes le bienvenu.» Ribéry a répondu par des remercie-

ments accompgné d’un très large sourire.

… sa femme Wahiba était présente

Franck Ribéry n’est pas venu seul. Il était accompagné de son épouse madame Ribéry Wahiba. Comme tous les Algériens le savent, la femme de l’attaquant du Bayern de Munich est originaire d’Oran. Elle a, en effet, tenu à être présente pour visiter le pays de ses origines afin de se ressourcer. A l’aéroport d’Alger, elle était toute souriante.

Ils ont été enchantés par le climat d’Alger

Accompagné du rédacteur en chef du Buteur, Franck Ribéry et son épouse ont quitté ainsi le salon d’hon- neur pour aller rejoindre le Multivan Volkswagen qui a été mis à leur disposition. Mais avant de quitter l’aéro- port, nos deux invités n’ont pas manqué de dire qu’il a fait beau hier à Alger. Franck et Wahiba ont été impres- sionnés par le climat d’Alger.

«Salam, hamdoulillah»,

Bilal impressionne déjà

Franck Ribéry s’est fait remarquer à son arrivée à Alger. Le joueur, qui s’est converti à l’Islam en 2006, s’est même donné un nouveau nom musulman, Bilal Moha- med Youssef. Très attaché à l’Islam, Ribéry a attiré l’at- tention de plusieurs personnes surtout à l’aéroport et à l’hôtel. Tout d’abord, il a tenu à saluer les gens en disant «Salam», puis à chaque fois, il n’hésitait pas un instant à dire «Hamdoulillah». Bilal impressionne déjà ses fans. Beaucoup qui ne connaissaient le joueur que par ses prouesses sur les terrains, ont découvert Franck le mu- sulman, quelqu’un de vraiment exceptionnel.

Fier de ses liens avec l’Algérie

Franck Ribéry est fier de ses liens avec l’Algérie. Il l’a clai- rement montré lors de la journée qu’on a passée avec lui. Franck s’est d’ailleurs montré joyeux d’être ici au pays, lors de l’interview exclusive qu’il nous a accordée. Pour sa deuxième visite au pays, après celle effectuée il y a quelques années, la joie de Franck ou Bilal, comme ai- ment à l’appeler les Algériens, était indescriptible.

Il a écourté ses vacances au Touquet juste pour l’Algérie

Ressetant quelque chose pour l’Algérie, Franck Ribéry tenait à être présent, pour partager, en compagnie du Buteur et d’El Heddaf, les moments forts de cette 14 e édition du Ballon d’Or. Alors qu’il avait tracé son pro- gramme de vacances, il y a quelques mois, Ribéry a ac- cepté volontiers d’honorer cette cérémonie par sa présence. Emu, il a décidé d’écourter ses vacances qu’il passait au Touquet, en France. Il a ainsi décidé de sa- crifier une journée de ses vacances pour venir en Algé- rie et y passer quelques heures. Pour lui, il n’était pas question de rater cette belle occasion de visiter Alger.

Destination, l’hôtel Hilton

Une fois dans le Multivan mis à sa disposition, Franck Ribéry, Wahiba et le rédacteur en chef du Buteur ont quitté l’aéroport d’Alger. Les deux journalistes du Bu- teur et d’El Heddaf chargés de couvrir la visite de Ri- béry étaient eux aussi présents et ont suivi le joueur dans un autre véhicule. Sous escorte policière, Franck Ribéry est ainsi arrivé très vite à l’hôtel Hilton.

Accosté à la réception pour des photos souvenir

Juste devant l’entrée de l’hôtel, Ribéry a quitté le Multi- van vers 14h20. Il prend ses bagages et se dirige vers la réception de l’hôtel. A ce moment-là, du monde at- tendait la star du Bayern de Munich. Une seule phrase revenait sur toutes les lèvres : prendre une photo avec Franck. La star de cette cérémonie a ainsi pris quelques photos avec ceux qu’on considère comme les plus chanceux qui l’attendaient à la réception de l’hôtel Hil- ton, avant de prendre la destination du salon VIP de l’hôtel. Au côté du rédacteur en chef du Buteur et des journalistes du journal, Ribéry et son épouse sont res- tés pendant un moment, avant de rejoindre l’hôtel.

Une fois dans la chambre, il admire la baie d’Alger

Une fois dans sa chambre avec son épouse, Franck Ri- béry s’est empressé de se mettre au balcon. Il a ainsi jeté un premier coup d’œil sur la côte algérienne, qui ressemble beaucoup à celle de Marseille où il a passé presque quatre ans. Il a été très impressionné par le beau paysage, sachant surtout que l’hôtel Hilton offre une belle vue sur la baie d’Alger.

Le point de presse de Franck a suscité l’intérêt de tous les mé- dias

Lors de la visite de Franck Ribéry, une conférence de presse était au programme, comme ce fut le cas avec l’ancien sélectionneur des Pharaons d’Egypte, Hassan Shehata, alors que l’Italien Franco Baresi a été le der- nier à animer ce point de presse. Concernant Franck Ribéry, il faut savoir qu’il a suscité l’intérêt de toute la presse. Un nombre assez important de journalistes et de caméramans étaient présents pour couvrir cet évé- nement.

Il a reporté le déjeuner pour la conférence de presse

Tenant à s’exprimer sur sa visite en Algérie, Franck Ri- béry a tenu à s’adresser au peuple algérien à travers la presse locale. Ainsi, la conférence de presse était prévue juste après le déjeuner. Mais après le retard, Franck Ribéry a décidé tout d’abord de répondre aux sollicitations de la presse locale. Un geste qui démon- tre le respect du joueur envers la presse algérienne et le peuple, notamment.

Destination, palais des Raïs

Après une courte pause où le joueur s’est relaxé, la première visite du joueur était le palais des Raïs, connu sous le nom du Bastion 23, situé en plein cœur d’Alger longeant le front de mer. Il était environ 15h lorsque Ribéry a pris place dans la voiture réservée, toujours accompagné de son épouse, Wahiba. Sous escorte policière, le cortège a dû mettre un quart d’heure de l’hôtel Hilton jusqu’au Bastion 23, malgré les bouchons sur l’autoroute vers Alger. A son arrivée, il a été accueilli par les responsables.

Impressionné par l'architecture

Sous les caméras d’El Heddaf TV qui détiennent l’ex- clusivité de l’événement, Franck Ribéry et son épouse, sans oublier la star italienne Franco Baresi qui se trou- vait dans une autre voiture, sont arrivés à bon port. C’est le guide du Bastion 23 qui a fait visiter les lieux à Ribéry et sa femme, ne manquant pas de leur four-

www.lebuteur.com N° 2864 Ballon d’Or 07 Mercredi 24 décembre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2864
Ballon d’Or
07
Mercredi 24 décembre 2014
Coup d’œil
Ballon d’Or 07 Mercredi 24 décembre 2014 Coup d’œil nir les explica- tions nécessaires sur ce

nir les explica- tions nécessaires sur ce palais, notamment son his- toire. Les visiteurs ont été impressionnés par l'architecture.

Lui et son épouse ont écouté avec beaucoup d’intérêt toutes les explications du guide

Franck et Wahiba Ribéry ont écouté les explications du guide avec beaucoup d’intérêt. Outre le fait d’avoir été impressionnés par l’architecture, nos invités ont eu toutes les informations nécessaires sur ce palais qui fait partie du patrimoine et l’histoire d’Algérie.

Il a admiré la baie d’Alger à partir de la terrasse

La visite s’est terminée lorsque la délégation s’est diri- gée vers la terrasse du palais. C’était l’occasion alors pour Franck Ribéry et son épouse d'admirer la beauté de la côte d’Alger. A ce moment-là, le rédacteur en chef du Buteur, Ali Hamouche, lui lança : «Franck, tu vois là où il y a la tour, c’est l’hôtel où tu résides…». A partir du Bastion 23, on pouvait facilement apercevoir l’hôtel Hilton, là où Ribéry a pris ses quartiers.

Il a signé le Livre d’Or

Avant de quitter le Bastion 23, Ribéry a signé le Livre d’Or du palais qui a vu de nombreuses personnalités, qu'elles soient sportives ou politiques, défiler dans ses couloirs. Après l’avoir signé, Franck a fait appel à son épouse Wahiba pour qu’elle écrive, elle aussi, un petit mot.

Seconde destination, le CPMC de Mustapha-Pacha

En quittant le Bastion 23, la prochaine destination de la famille Ribéry était le CPMC de Mustapha-Pacha. Franck et Wahiba allaient ainsi rendre visite aux en- fants malades au service de cancérologie. Du Bastion 23 à l’hôpital, le cortège a mis cinq minutes, grâce à l’escorte policière.

Il a distribué des cadeaux aux petits enfants

Une fois à l’hôpital Mustapha-Pacha, Franck Ribéry et

Wahiba sont allés rendre visite aux enfants du service de cancérologie. Accompagné de Rafik Saïfi, l’idole de la jeunesse algérienne, Ribéry a distribué des cadeaux en compagnie de sa femme, afin de redonner le sourire aux petits malades. En apprenant qu’il allait rendre vi- site aux enfants, Ribéry était tout content. Il a même insisté pour y aller.

Touché et peiné par l’état des petits enfants malades

La visite rendue par Franck Ribéry et son épouse aux enfants du service de cancé- rologie n’a duré que quelques minutes. Contre toute attente, elle n’a duré que cinq minutes, avant que la star du Bayern de Munich ne quitte l’hôpital précipitam- ment. Il était, en effet, très touché et peiné par l’état des enfants. Quant à son épouse, elle avait les larmes aux yeux. Cette visite à l’hôpital a été interrompue, sur demande de Franck Ribéry. Ce dernier a demandé à son conseiller de quitter la salle et de ne pas visiter les deux autres salles qui étaient au pro- gramme de sa virée. Il était très touché de voir ces enfants. Il a même confié à un responsable : «Je n’en peux plus, on part !» Le joueur et son épouse ont été conduits vers la voiture qui les attendait dehors. Ri- béry a été accosté par de nombreux jeunes qui étaient à l’hôpital, juste pour prendre une photo.

Son retour à l’hôtel Hilton s’est fait en quelques minutes, malgré les bouchons

En quittant l’hôpital, le cortège n’a mis que quelques minutes pour rejoindre l’hôtel Hilton, lieu de résidence du couple. En effet, avec les policiers qui étaient sur place, le cortège est vite passé notamment sur l’auto- route de l’est d’Alger qui connaît trop de bouchons aux alentours de 18h30.

Il a filmé tout le trajet de l’hôpital jusqu’à l’hôtel

Dans le Multivan, Franck Ribéry a filmé tout le trajet de l’hôpital Mustapha-Pacha à l’hôtel Hilton. Il a pris son téléphone pour tout filmer, histoire de garder des souvenirs. Franck Ribéry n’a pas été surpris par les bouchons.

Il a insisté sur le fait de prendre une photo avec les policiers qui l’ont escorté

Une fois à l’hôtel Hilton, Franck Ribéry a surpris plus d’un en se dirigeant vers les policiers qui ont escorté la délégation. Ces derniers voulaient prendre une photo avec lui et Franck a tenu à répondre à leur solli- citation. Il voulait les remercier à sa manière. Un geste qui a beaucoup plu aux policiers.

Désormais, il connaît l’USM El Harrach !

Avant d’arriver à l’hôtel Hilton, le cortège s’est arrêté pendant quelques secondes sur l’autoroute, tout près d’El Harrach. Le stade du 1er-Novembre de Lavigerie était bien visible et la star du Bayern n’a pas manqué de demander des informations sur le stade. Le chef

manqué de demander des informations sur le stade. Le chef avant que la dame ne verse

avant que la dame ne verse des larmes, au moment où l’épouse du défunt Nabil Hemani était montée sur scène pour recevoir un prix symbolique à la mémoire de son mari décédé en juin dernier. Wahiba n’a pas pu retenir ses larmes.

du service photo et caméra du Buteur, Yacine Sel-

hani, qui est issu de ce quartier, lui a répondu :

«Ici, c’est Guantanamo, c’est le surnom de ce

stade.» Par la suite, son conseiller lui a expliqué que ce stade est réputé pour être le plus chaud du pays. Franck Ribéry a beaucoup apprécié. Désor- mais, Franck Ribéry connaît l’USM El Harrach puisque son conseiller lui a expliqué que c’était un club de banlieue. Ribéry a répondu par un large sou- rire. Il était très content surtout qu’il s’agissait du seul stade qu’il a pu voir en Algérie.

19h45 : RDV à la chambre 1217

Le rendez-vous était donné à l’équipe du Buteur pour interviewer le joueur. Il était, en effet, 19h45 lorsque nous étions déjà dans sa suite au numéro 1217. Avec le caméraman Cherif ainsi que Yacine Selhani, l’inter- view a commencé et n’a duré qu’un quart d’heure, selon l’accord qui a été conclu dès le départ. Ribéry a revêtu un costume pour rejoindre la salle où a eu lieu la cérémonie.

Un moment fort, il récite la Fatiha

Franck Ribéry a accepté de parler de tout dans l’in- terview, sauf de l’équipe de France. L’ex-internatio- nal français a, en effet, accepté de parler sur sa reconversion à l’Islam. Le joueur a accepté de répon- dre à toutes les questions. Le moment fort de cette interview, c’était lorsque le joueur a accepté de réciter «Sourate El Fatiha». Franck ou Bilal, pour les musul- mans, a voulu montrer qu’il connaissait des versets du Coran.

20h20 : Il quitte l’hôtel Hilton par une porte dérobée, destina- tion le salon Sirya pour la céré- monie

Après l’interview, le moment était venu pour que le joueur quitte l’hôtel Hilton, destination la salle Sirya située à la Safex. Avec le beau monde qui l’attendait à la réception de l’hôtel, il a été décidé qu’il quitte l’hô- tel par une porte dérobée sous escorte en compagnie bien sûr de son épouse qui s’était aussi préparée pour la cérémonie.

Il entre sur scène en portant le Ballon d’Or

Une fois la cérémonie commencée, les présentateurs ont annoncé que le coup d’envoi sera donné par une star planétaire. Pour les nombreux Algériens qui sui- vaient cette cérémonie en direct à la Télévision algé- rienne, personne ne connaissait l’identité. Sauf que quelques minutes plus tard, Franck Ribéry est entré sur scène avec le Ballon d’Or à la main. Il venait ainsi de donner le coup d’envoi de cette 14 e édition du Bal- lon d’Or.

Applaudissements pour la chan- son de cheb Wahid puis les larmes de Wahiba

Après le début de la cérémonie, cheb Wahid a été ap- pelé sur scène pour chanter. Il avait notamment com- posé une chanson dédiée à l’Equipe nationale algérienne qui avait connu un grand succès pendant la Coupe du monde. Franck et Wahiba ont applaudi,

23h45 : Il remet le Ballon d’Or à Brahimi

Le moment fort de cette émission, c’était à 23h45 lorsque Franck Ribéry a annoncé le vainqueur du Bal- lon d’Or, en l’occurrence Yacine Brahimi. C’est lui qui lui a remis ce trophée aux côtés de l’Italien, Franco Baresi. Un moment unique pour Yacine Brahimi qui venait de recevoir le trophée des mains d’un nomminé pour le Ballon d’Or FIFA.

00h30 : Il quitte l’hôtel Hilton pour regagner la France

Juste après la remise du trophée, Franck Ribéry a quitté immédiatement la Safex en compagnie de son épouse pour l’hôtel Hilton. Il devait ainsi récupérer ses bagages, avant de se rendre à l’aéroport pour re- partir en France. Bilal n’oubliera pas de sitôt les belles heures qu’il a passées à Alger.

Hamza Rahmouni

N° 2864 www.lebuteur.com Mercredi 24 décembre 2014 Ballon d’Or Coup d’œil
N° 2864
www.lebuteur.com
Mercredi 24 décembre 2014
Ballon d’Or
Coup d’œil
08
08

Madjer : «Brahimi mérite amplement ce Ballon d’Or»

08 Madjer : «Brahimi mérite amplement ce Ballon d’Or» Tout d’abord, peut-on connaître votre avis sur

Tout d’abord, peut-on connaître votre avis sur la consécration de Brahimi ? Je pense que Brahimi mérite amplement cette consécration. C’est vrai que les cinq prétendants ont été à la hauteur cette année, mais ce qu’a fait Brahimi est exceptionnel. Je dirais que les choix des précédents lauréats étaient souvent logiques. Celui de cette année n’a pas dérogé à la règle. Permettez- moi de souhaiter bonne chance à Brahimi dans sa carrière de footballeur. Sincèrement, vous attendiez-vous à ce qu’il soit le vainqueur de cette édition ? Oui, il était évident que Brahimi était en pole position pour gagner ce trophée cette année. Il a gagné tous les trophées à titre individuel. Il a gagné le titre de meilleur Africain du championnat d’Espagne, de meilleur joueur africain de la chaîne BBC et meilleur joueur

arabe, à l’issue du sondage d’El Heddaf. Donc, il était évident qu’il soit consacré meilleur joueur algérien même si je dirais que Slimani, Djabou, Soudani et Feghouli ont eux aussi réalisé de belles choses avec leur équipe. Je voudrais aussi ajouter autre chose… Allez y… Je ne comprends pas pourquoi Brahimi ne figure pas parmi la liste des éléments nomi- nés par la CAF pour gagner ce trophée de Meilleur joueur africain. C’est vraiment dés- olant. Bon, ça ne fait rien car Brahimi a toute une carrière devant lui pour prouver ses qualités. Je lui souhaite de tout mon cœur qu’il brillera encore et ira le plus loin possi- ble dans sa carrière. On vous a vu parler avec Ribéry dans la salle d’honneur. La discussion a tourné

autour de quoi ?

On ne s’est rien dit de spécial, car c’est la pre- mière fois que j’ai rencontré Ribéry. Je lui ai souhaité la bienvenue en Algérie, comme je l’ai encouragé à persévérer dans le travail car

il faut reconnaître que ce joueur fait partie

des meilleurs au monde. Je pense que Ribéry

a une partie d’Algérien en lui puisque sa

femme est algérienne (rires). Il comprend bien notre façon de réfléchir. On a donc parlé de football et d’autres sujets. Et avec Baresi ? Idem pour Baresi que j’ai rencontré pour la

première fois. Je lui ai dit qu’on aurait pu se rencontrer dans le championnat d’Italie, du moment que j’ai failli signer à l’Inter de Milan. Il m’a parlé lui du talon d’or qu’il a qualifié de talonnade divine. Il m’a dit qu’il était honoré de me rencontrer. C’est un per- sonnage vraiment hors pair et une vraie star.

Je dois dire que le Ballon d’Or nous permet

de rencontrer, chaque année, des stars mon- diales, ce qui est remarquable pour le foot- ball algérien.

Quels ont été les moments forts de cette cérémonie, selon vous ? La cérémonie dans sa totalité a été excep- tionnelle avec ces moments de consécra- tions, à commencer par l’équipe idéale qui était logique à mon avis, en passant par le titre de meilleur entraîneur destiné à Ma- doui, jusqu’à la consécration finale de Bra- himi. Mais ce qui m’a touché le plus a été incontestablement le fait d’avoir honoré la famille du regretté Hemani. C’était un mo- ment chargé en émotions et un geste gran- diose de la part de votre journal. Entretien réalisé par Youcef K.

Boudebouz : «Bravo Yacine, félicitations !» Le plus jeune lauréat du Ballon d’Or algérien El
Boudebouz :
«Bravo Yacine,
félicitations !»
Le plus jeune lauréat du
Ballon d’Or algérien El
Heddaf/Le Buteur, Ryad
Boudebouz, a déclaré
que son
ami et ex-équi-
pier en équipe de France
en jeunes, Yacine Bra-
himi, a mérité sa consé-
cration. En vacances,
Boudebouz, que nous
avons joint hier, a bien
voulu répondre à nos
questions. Il s’est
adressé directement à
son pote Yacine, pour lui
présenter ses sincères
félicitations : «Brahimi Ballon d’Or, cela n’étonne per-
sonne. J’aurais aimé être là pour partager ce moment
de bonheur avec lui. C’est mon frère, Yacine, je tiens à
le féliciter pour tout ce qu’il fait avec Porto.»
«C’est mérité pour le joueur
et l’homme qu’il est»
Ryad Boudebouz, qui est un admirateur de Yacine Bra-
himi, nous a raconté quelques anecdotes concernant
son copain Yacine que nous publierons ultérieurement,
a surtout voulu mettre en avant les valeurs sportives et
morales du milieu de terrain du FC Porto : «Je crois
que les 5 nominés étaient vraiment d’égale valeur sur
le plans des performances individuelles. Après, Brahimi
a survolé tout le monde par sa classe et sa technique
qui ne laissent pas indifférent. Un joueur aussi specta-
culaire mérite le respect, c’est bien mérité pour le
joueur et pour l’homme qu’il est.»
«La présence de Ribéry a
rehaussé la cérémonie»
Voulant avoir son avis sur les invités, Ryad Boudebouz
a rendu hommage au Buteur et El Heddaf pour la qua-
lité des stars invitées durant cette cérémonie qui s’ins-
talle comme un événement national incontournable :
«El Heddaf nous a habitués à ce genre d’événement.
Je n’oublierai jamais ce moment de bonheur que j’avais
vécu en recevant le trophée du Ballon d’Or des mains
du célèbre Canavaro. Et là, la présence de Ribéry a
aussi rehaussé cette cérémonie.»
Moumen A.
Rédah Malek : «El Heddaf est devenu une marque internationale» «La cérémonie, qui aura été
Rédah Malek : «El Heddaf
est devenu une marque
internationale»
«La cérémonie, qui aura été une était réussite sur tous les plans, était
très riche en émotions et en consécrations. Je félicite El Heddaf pour ce
grandiose travail et toutes les stars qui ont rehaussé la cérémonie. Cela
devient une habitude et El Heddaf prend de l’ampleur pour devenir une
marque internationale. Je profite aussi de l’occasion pour féliciter le Bal-
lon d’Or 2014, Yacine Brahimi.»
Bentoubal : «On pourrait ramener
Ronaldo, ça ne m’étonnera pas»

Belloumi : «El Heddaf et Le Buteur,

une fierté pour l’Algérie»

D ans un brin de causette qui nous a réunis

Lakhdar Belloumi, ce dernier reconnaît

que la cérémonie du Ballon d’Or El Heddaf-Le Buteur a été une totale réussite. Pour lui, cette cérémonie met en avant le professionnalisme des deux quotidiens algériens. «Je suis très content d’assister à cette cérémonie qui est deve- nue une tradition en Algérie. Toute la famille sportive en Algérie attend avec impatience cet

avec l’ancienne star du football algérien,

évènement. Pour moi, Le Buteur et El Heddaf sont devenus la fierté de l’Algérie. Ce genre de consécration va promouvoir davantage le foot- ball algérien. La présence de stars mondiales est un fait exceptionnel. Je souhaite bonne chance à votre journal.»

«Brahimi mérite cette distinction» Pour ce qui est de la consécration de Brahimi, Belloumi trouve logique que ce joueur soit le lauréat de l’édition de 2014. «Je pense qu’on s’at- tendait à la consécration de Brahimi, au vu de ce

s’at- tendait à la consécration de Brahimi, au vu de ce qu’il a réalisé lors du

qu’il a réalisé lors du Mondial au Brésil ainsi que lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique. Il a également réussi de bons débuts avec le FC Porto. Cette distinction du Buteur et d’El Heddaf va cer- tainement le revigorer pour réaliser une CAN à la hauteur», a-t-il conclu. Y. K.

«C’est une cérémonie de grande classe à laquelle ont assisté toutes ces figures de classe
«C’est une cérémonie de grande classe à laquelle ont assisté toutes ces
figures de classe mondiale. Aujourd’hui, on pourrait nous ramener Cristiano
Ronaldo et cela n’e m’étonnera pas. Je souhaite encore plus de réussite au
journal El Heddaf et Le Buteur et je les remercie pour le trophée du fair-play
que nous avons bien mérité. Cela va encore nous encourager. Pour Yacine
Brahimi, je pense que c’était logique, j’ai personnellement voté pour ce
joueur exceptionnel.»
Medouar : «Brahimi l’a mérité» «C’est une cérémonie réussie. D’ailleurs, je pense qu’elle a été
Medouar : «Brahimi
l’a mérité»
«C’est une cérémonie réussie. D’ailleurs, je pense qu’elle a été
un peu au-dessus des années précédentes. Je félicite le journal
El Heddaf à qui je souhaite beaucoup de réussite. Concernant le
trophée du Ballon d’Or 2014, Brahimi l’a amplement mérité.»
Hemmar : «El Heddaf contribue
au progrès du football national»
«Nous nous sommes vraiment régalés aujourd’hui avec la pré-
sence de grandes figures du football mondial et national. Ce que fait
El Heddaf permet à notre football d’évoluer. Je tiens à remercier le
quotidien pour avoir honoré l’ESS. Je lui souhaite un avenir ra-
dieux.»

Madoui : «Fier de recevoir ce trophée des mains de Shehata»

Kheirdine Madoui s’est dit fier de la consé- cration qui lui a été dé- cernée par les journaux El Heddaf et Le Buteur. «Je suis vraiment honoré par cette distinction. Je ne trouve pas les mots pour vous décrire ma joie. Maintenant, je dois remercier tous les joueurs, staff technique et dirigeants qui ont adhéré à ma conception de travail. Je les remercie du fond du cœur pour cette aide précieuse. Ce trophée est aussi le leur», nous a-t-il dit.

«Je remercie

El Heddaf et Le Buteur pour cet

honneur qu’on m’a fait» L’entraîneur de l’ES Sétif, sacré champion d’Afrique avec l’En- tente, poursuit sa déclaration au Buteur : «Je suis aussi très honoré et fier d’avoir reçu ce trophée des mains du doyen des entraîneurs africains actuellement. Pour moi, c’est un encouragement. Je suis vraiment flatté par cette distinc- tion. Je remercie El Heddaf et Le Buteur qui m’ont offert cette op- portunité de figurer parmi les meilleurs entraîneurs du pays.» Moumen A.

et Le Buteur qui m’ont offert cette op- portunité de figurer parmi les meilleurs entraîneurs du
www.lebuteur.com N° 2864 Ballon d’Or 09 Mercredi 24 décembre 2014 Coup d’œil nommés pour le
www.lebuteur.com N° 2864 Ballon d’Or 09 Mercredi 24 décembre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2864
Ballon d’Or
09
Mercredi 24 décembre 2014
Coup d’œil
nommés pour le Ballon d’Or 2014 organisé par les deux publications Le Buteur et El
nommés pour le Ballon
d’Or 2014 organisé par
les deux publications Le
Buteur et El Heddaf en
compagnie de Sofiane
la liste des lauréats du Ballon d’Or. En
tout cas, c’est le rêve du joueur qu’il
nous a confié quelques heures avant que
la fête commence.
Il était accompagné de son
jeune frère !
Invité pour assister à cette quator-
zième édition du Ballon d’Or d’El Hed-
daf et Le Buteur, El Arbi Hillal Soudani
n’a pas fait le déplacement à Alger seul
puisqu’il était accompagné de son jeune
frère, Samir. Ce dernier joue aussi en
Croatie, et c’est chez les jeunes du Di-
namo Zagreb également qu’il est en
train de faire son apprentissage tout en
espérant connaitre le haut niveau en in-
tégrant le groupe professionnel lors des
années à
venir.
Heureux de retrouver ses amis
Actuellement en vacances chez lui à
Chlef, Soudani était heureux de retrou-
ver avant-hier soir ses amis. En tout cas,
c’est l’impression que nous avons eu au
moment où il est allé saluer les Hal-
liche, Brahimi ou encore Saïfi et
Cheklam. Sympathique et tou-
jours souriant, celui qui a été
longtemps sollicité par ses fans
pour des photos souvenirs, a fait
de son mieux pour répondre à
toutes les demandes, c’est lui qui
a été contraint de passer plu-
sieurs minutes dans le hall de
l’hôtel Hilton avant et après la cé-
rémonie.
Adel Cheraki
Remerciements au P-DG de la Safex, M. Gasmi
La 14e édition de la cérémonie du
Ballon d’Or algérien a connu, une nou-
velle fois, un franc succès, cette fois
grâce à la collaboration de plusieurs
partenaires, parmi eux la Société des
foires et des expositions d’Alger, à sa
tête son P-DG, M. Gasmi. Ce dernier a
mis tous les moyens à la disposition des
organisateurs pour la réussite de cette
manifestation qui a pris une dimension
internationale par la présence de stars
mondiales que sont cette année Ribéry
et Baresi.

Soudani, encore

un trophée personnel !

un trophée personnel !

un trophée personnel !

un trophée personnel !

un trophée personnel !

un trophée personnel !

A yant fait partie des cinq

Feghouli, Yacine Brahimi, Abdelmou- men Djabou et Islam Slimani, El Arbi Hillal Soudani n’a pas quitté le Palais des Expositions les mains vides. Puisque même s’il ne l’a pas décroché, le joueur formé à l’ASO Chlef a rem- porté un trophée qui garnira désormais sa collection. Ce trophée n’est autre que celui de meilleur buteur algérien lors de l’année civile. Auteur d’un bon parcours avec son club, le Dinamo Zagreb, le n°15 des Verts a fait preuve de beau- coup de réalisme en enchainant les réa- lisations, que ce soit en championnat croate ou en Europa League, ce qui lui a valu cette distinction. Présent à la céré- monie, celui qui a fêté ses 27 ans, il y a exactement un mois, a déjà été primé lors de la onzième édi- tion en terminant l’exercice 2010/2011 comme meil- leur buteur ajouté à une consécration en attendant qu’il écrive peut-être un jour son nom dans

Soudani, encore

Soudani, encore

Soudani, encore

Soudani, encore

Soudani, encore

écrive peut-être un jour son nom dans Soudani, encore Soudani, encore Soudani, encore Soudani, encore Soudani,
N° 2864 www.lebuteur.com Mercredi 24 décembre 2014 Ballon d’Or Coup d’œil
N° 2864
www.lebuteur.com
Mercredi 24 décembre 2014
Ballon d’Or
Coup d’œil

Halliche

«Recevoir mon trophée des mains de Baresi, c’est énorme !»

10
10

Khabatou, Hemani, Zitouni et Ebossé

Les moments forts de la cérémonie

Avec sept apparitions lors des deux phases finales qu’il a disputées avec l’EN en 2010
Avec sept apparitions
lors des deux phases
finales qu’il a
disputées avec l’EN
en 2010 et 2014,
Rafik Halliche est le
joueur ayant le plus
représenté l’Algérie
en Coupe du monde.
C’est donc pour cette
raison qu’il a été
honoré par Le Buteur
et El Heddaf lors de
la 14e édition du
Ballon d’Or. Accosté
au moment où il
s’apprêtait à partir, le
défendeur central des
Verts nous a accordé
cette interview.
Pour commencer, qu’avez-
vous à nous dire à propos
de cette 14e édition du
Ballon d’Or ?
Je suis ravi d’avoir assisté à
cette cérémonie. Je remercie
les responsables du Buteur et
d’El Heddaf. Ce n’est pas une
première pour moi, puisque
j’ai eu l’occasion de prendre
part aux précédentes édi-
tions, donc je ne suis pas sur-
pris de la réussite qu’a
connue celle de cette année
vu les moyens déployés. Plu-
sieurs stars internationales et
acteurs du ballon rond étaient
présents, c’est ce qui fait que la
soirée soit spéciale.
Vous avez été honoré.
Qu’avez-vous à nous dire à
propos de cette initiative ?
Croyez-moi, c’est un grand
honneur pour moi d’être récompensé.
Cette distinction signifie beaucoup pour
moi. C’est le fruit des efforts que j’ai four-
nis et que je fournis toujours d’ailleurs.
Ce trophée a un goût spécial. C’est sûr
que je vais bien en prendre soin, en at-
tendant peut-être d’autres à l’avenir.
Vous avez été primé en présence de
votre papa. Une réaction ?
C’est avec une grande émotion que j’ai
vécu cet instant. Les parents, c’est sacré.
C’est aussi le fruit de leurs sacrifices. C’est
une grande fierté pour moi que je sois
récompensé en présence de mon père. Je
ne crois pas que je vais arriver à trouver
les bons mots pour expliquer ce que j’ai
ressenti au moment où j’ai été appelé
pour recevoir mon prix.
C’est Franco Baresi qui vous l’a remis,
ça a dû vous faire plaisir…
Et comment ! C’est l’un des meilleurs
dé-
fenseurs de sa génération, si ce
n’est le meilleur. C’est un grand monsieur
avec un grand vécu. Il a marqué l’his-
toire, c’est tout à fait normal donc que je
sois heureux d’avoir pu le rencontrer et
échanger avec lui quelques mots.
Parlons de l’EN à présent, un mot sur
votre groupe en Coupe d’Afrique…
C’est un groupe difficile dans lequel fi-
gurent plusieurs grandes nations du
football continental. Toutefois, même en
présence du Ghana, l’EN garde son sta-
«Même
en présence du Ghana et du
Sénégal, l’EN n’a
pas perdu
son statut de favori»
tut de favori. Nous avons des atouts à
faire valoir et c’est sûr que nous allons
défendre nos chances à fond et avec
toutes nos forces.
Un dernier mot pour conclure…
Je remercie tous ceux qui nous sou-
tiennent et qui croient en nous.
Entretien réalisé par
Moumen Aït Kaci Ali
Dziri : «Une totale
réussite !»
L’un des lauréats du Ballon d’ Or, Billel Dziri, était
présent lors de cette 14e édition. D’ailleurs, c’est lui
qui s’est présenté pour remettre à la veuve de Nabil
Hemani le trophée symbolique remis en guise d’hom-
mage à l’ex-attaquant international. Voulant avoir ses
impressions, il nous dira : «Ce fut une totale réussite.
Je tiens à saluer les gros efforts des responsables des
deux journaux pour que cette fête soit réussie. Elle l’a
été et j’espère que la tradition sera perpétuée le plus
longtemps possible.»
Koudri : «Je remercie
El Heddaf et Le Buteur pour
Ferhat : «Faire en sorte
pour que je sois là l’an
prochain»
cette récompense»
Koudri n’a pas été le seul joueur de l’USMA à
être récompensé puisque Zinedine Ferhat l’a été
Auteur d’une grosse saison close par le titre de
champion que son équipe a décroché après dix ans de
disette, Hamza Koudri a été l’un des artisans de ce
beau parcours. Normal donc qu’il figure dans le onze
lui aussi. Présent à cette cérémonie, l’attaquant
international nous a dit : «C’est la seconde fois
de suite que je remporte un prix lors de la céré-
monie du Ballon d’Or. Je commence à m’y habi-
tuer, mais il faudra que je continue sur cette
de l’année. Interrogé à propos de sa consécration, il
déclarera : «Je remercie El Heddaf et Le Buteur pour
leur récompense. C’est toujours agréable de recevoir
des trophées, que ce soit collectif ou individuel. Rien
n’est dû au hasard. Si je suis là ce soir, c’est parce que
j’ai consenti beaucoup d’efforts. Je suis heureux et
lancée pour espérer être présent lors des pro-
chaines éditions. Je sais ce qui m’attend et je vais
faire de mon mieux pour mériter d’autres consécra-
tions. Pour terminer, un grand merci au Buteur et à
El Heddaf».
j’espère que ce trophée en appellera d’autres». Le natif
de Mila, et même s’il est le meilleur à son poste, ne fi-
gure toujours pas dans les plans de Gourcuff, une déci-
sion que de nombreux amateurs du ballon rond local
n’arrivent pas à comprendre, vu le niveau qu’il affiche
de match en match.

L a cérémonie du Ballon d’Or algérien, si

elle récompense le meilleur footballeur

de l’année et les meilleurs espoirs du

football algérien, si elle honore tous

ceux qui contribuent de loin ou de près au dé- veloppement de notre sport-roi, elle n’oublie jamais ceux qui nous ont quittés, ceux qui, il n’y a pas longtemps, étaient parmi nous et fai- saient vibrer de joie les gradins de nos stades, que ce soit sur le terrain ou sur le banc, à l’image d’un géant qui a façonné de ses mains la génération dorée du MCA des années 70, celle qui avait offert à l’Algérie son premier sacre africain. Vous l’avez reconnu, c’est Ami Smaïl Khabatou, que Dieu ait son âme. Le Bu-

teur et El Heddaf ont tenu, lors de cette céré- monie, à rendre hommage à ce grand monsieur qui nous a quittés récemment, et ce sont deux de ses élèves et pas des moindres, Omar Betrouni et Ali Bencheikh, qui sont mon- tés sur scène pour recevoir symboliquement le trophée offert en sa mémoire.

L’émouvant hommage rendu à Hemani

L’un des moments les plus forts de la soirée, sans doute le plus émouvant, c’est la montée sur scène des quatre petites filles de Nabil He- mani accompagnées de leur mère et l’oncle de l’ancien joueur de l’OMR, de la JSK, de l’ESS, du CSC et du NAHD. Un lourd silence s’est abattu subitement sur la salle au moment où les images du défunt, disparu tragiquement il y a six mois, défilaient sur les écrans géants et du témoignage de l’épouse de Hemani juste après le décès de son mari. La photo de Nabil avec ses quatre petites filles, qu’il adorait plus que tout au monde, a ému tous les présents, y compris Ribéry qui n’a pu retenir ses larmes. C’est Billel Dziri, ami du joueur, qui a eu l’hon- neur d’honorer la famille du défunt sous les applaudissements des présents qui se sont tous levés en signe de soutien à la petite fa- mille de Hemani.

«Grâce à vous et par ses filles, Nabil restera toujours vivant parmi nous»

En prenant la parole, Mme Hemani a tenu d’abord à remercier le Buteur et El Heddaf pour cette louable initiative, avant d’enchaîner

: «Cet hommage nous fait du bien et nous permet de supporter, tant bien que mal, sa disparition. Mais grâce à vous et par ses filles, Nabil restera toujours vivant parmi nous, il était toujours présents pour sa famille et le restera pour toujours, merci à vous et bonne chance à l’équipe nationale et à l’ESS». Juste après, c’est l'oncle, Smaïl, qui a pris la parole, mais il a eu du mal à trouver les mots : «Excu- sez-moi, c’est difficile de parler de Nabil, je dois avouer que nous ne nous en sommes pas encore remis, c’est difficile d’oublier, mais cet hommage nous fait beaucoup de bien, je suis bien content de savoir que sa grande famille ne l’a pas oublié et merci au Buteur et à El Heddaf pour tout ce qu’ils ont fait».

Après Lalmas, Mustapha Zitouni honoré

Après Lalmas qui a été honoré lors de la précédente édition, c’est une autre légende du football algérien qui a été honorée hier à titre posthume, il s’agit de l’ancien libéro de charme de l’Equipe du FLN, Mustapha Zitouni, décédé lui aussi cette année. Sans doute l’un des meil- leurs défenseurs au monde de son époque, comme en témoigne l’offre qui lui a été faite par le grand Real de l’époque. Zitouni a séduit toute l’Europe et pouvait prétendre à une meil- leure carrière, mais il a préféré répondre à l’appel du devoir en rejoignant l’Equipe du FLN. Toute la salle s’est levée pour Zitouni, pour ce géant, en signe de respect.

Son fils Saïd : « Je vous invite à vous lever pour tous les sportifs algériens qui nous ont quittés »

Lorsque le fils de Mustapha Zitouni a pris la parole, il n’a pas parlé uniquement de son père. Il a, en effet, tenu à ce que tous ceux que le football algérien a perdus soient hono- rés en demandant à tous les présents de se lever et d’avoir une pensée pour eux. «Mon père a qualifié la France au Mondial de 1958, mais il a préféré par la suite rejoindre l’Equipe du FLN. Je remercie Le Buteur et El Heddaf pour cet hommage et j’espère que vous allez continuer à honorer les grandes figures de notre football», a-t-il ajouté. Bien entendu, le Ballon d’Or algérien n’a pas ou- blié Albert Ebossé, le gentil garçon came- rounais décédé dans des conditions tragiques après le match entre la JSK et l’USMA. L’occasion aussi de dénoncer toute forme de violence dans les stades à travers l’hommage qui lui a été rendu.

F. A.

www.lebuteur.com N° 2864 Equipe nationale Mercredi 24 décembre 2014 Coup d’œil 1 er Algérien à
www.lebuteur.com
N° 2864
Equipe nationale
Mercredi 24 décembre 2014
Coup d’œil
1 er Algérien à avoir remporté la Supercoupe d’Italie
PUB
11
11
à avoir remporté la Supercoupe d’Italie PUB 11 Ghoulam «Cette coupe est pour l’Algérie et les

Ghoulam «Cette

coupe est pour l’Algérie et les Algériens !»

«Cette coupe est pour l’Algérie et les Algériens !» Il aura été le premier joueur à

Il aura été le premier joueur à avoir gagné une fi- nale de Coupe d’Italie en tant que titulaire. Faouzi Ghoulam a inscrit de nouveau son nom dans l’his- toire du football italien, en devenant le premier Algé- rien et Arabe à remporter la Supercoupe d’Italie, après la victoire de Naples aux tirs au but face à la

Juventus, lundi soir à Doha. Dans une brève déclara- tion faite au Buteur, Faouzi dira : «Je suis très fier et content de ce trophée. Cette coupe est pour mon pays

l’Algérie, les Algériens et pour tous mes fans.»

«Je termine une magnifique année avec Naples»

Faouzi Ghoulam a réalisé sans conteste son meil- leur match de l’année. Faouzi, qui a attaqué et sur- tout, bien défendu, a été désigné parmi les acteurs

de cette Supercoupe d’Italie. Ghoulam dira à propos de cette consécration : «C’est une fierté pour moi, ma famille et mon club. Je suis très heureux, comme ça

on aura bien fini l’année.» Moumen A.

Hanovre revient à la charge pour Soudani Courtisé un peu partout en Alle- magne, l’Algérien
Hanovre
revient à la
charge pour Soudani
Courtisé un peu partout en Alle-
magne, l’Algérien du Dinamo Zagreb,
Soudani, intéresse toujours la
formation
de Bundesliga Hanovre 96. Déjà approché
au mois d’août dernier, l’ex-buteur de Gui-
marães, qui n’a pu concrétiser son rêve de
rejoindre ce championnat de Bundesliga, a
été relancé par la même équipe, cet
hiver, rapportent plusieurs journaux al-
lemands spécialisés. Hier, Soudani
avait même été annoncé
tout
poche d’un accord avec cette
équipe.
Oman
veut jouer
l’Algérie en amical
La presse omanaise d’hier a évo-
qué une rencontre amicale entre l’Al-
gérie et Oman, au mois de mars
prochain. L’Equipe nationale algérienne,
qui devrait jouer le Qatar, pourrait aussi
répondre favorablement à l’invitation
omanaise. Ce duel amical pourrait avoir
lieu à Doha, le 30 mars prochain, rap-
porte le même journal. Oman a pro-
grammé aussi un match amical
le 26 du même mois face à la
Côte d’Ivoire.

Belfodil tout proche d’un départ à Bologne

En manque de confiance et de sérénité avec Parme FC, l’Algérien Ishak Belfo- dil,songe sé- rieusement à changer d’air de nouveau. Après avoir été peu utilisé, l’entraîneur parmesan, Ro- berto Dona- doni, ne

Fekir dans l’équipe de la phase aller

Dona- doni, ne Fekir dans l’équipe de la phase aller La star franco-algérienne de l’Olympique Lyonnais,
Dona- doni, ne Fekir dans l’équipe de la phase aller La star franco-algérienne de l’Olympique Lyonnais,

La star franco-algérienne de l’Olympique Lyonnais, Nabil

Fekir, ne cesse de cueillir les fruits de son travail. Après

compte pas beaucoup sur l’attaquant algérien. Un état de fait qui a poussé Belfo- dil à aller monnayer son talent ail- leurs. Selon la presse italienne, le joueur formé à Lyon, serait proche d’un accord de prêt avec Bologne, son ancien club. Pour rappel, Belfodil avait fait ses débuts avec Bologne. C’est là aussi qu’il a

avoir été désigné comme la grande révélation de la Ligue 1, Fekir a été mis dans l’équipe-type de la phase aller en France. Buteur à 6 reprises, Nabil, qui compte aussi plusieurs passes déci- sives, aura été l’un des joueurs les plus influents

connu une période faste qui lui a valu

de son équipe en cham- pionnat. Le journal L’Equipe

d’être courtisé par plusieurs grands clubs, anglais notamment. Le challenge semble intéresser l’international algérien qui pourrait venir en aide à ses ex dans leur course

lui a attribué la note de 6,24/10. Il est classé deuxième meilleur joueur de la Ligue 1, juste der- rière son coéquipier Alexandre Lacazette.

pour l’accession en Série A.

Watford veut garder Guedioura jusqu’à la fin de la saison Parti en prêt à Watford
Watford veut garder Guedioura
jusqu’à la fin de la saison
Parti en prêt à Watford pour une durée d’un mois et demi, l’Algérien de Crystal
Palace, Adlène Guedioura, est très courtisé en Championship. Auteur d’une belle
prestation lors de sa première sortie comme titulaire avec Watford cette année, ses
dirigeants veulent bien prolonger sa période de prêt jusqu’au mois de juin prochain.
Non convoqué pour la Coupe d’Afrique des nations, les Lions de Watford, qui étaient
convaincus de son rendement contre Reading samedi passé, ont officiellement saisi
leurs homologues de Palace pour discuter d’une éventuelle prolongation.
Moumen A.
Kadir enflamm l’Andalousie
Ça craint vraiment
pour Abeid !
Facile vainqueur du Racing
Santander, le Bétis Séville doit
sa belle victoire à son interna-
tional algérien, Foued Kadir. En
confiance depuis qu’il a reçu la
bonne nouvelle de participer
avec l’Algérie à la Coupe
d’Afrique, l’ancien Marseillais
enchante les supporteurs anda-
lous. Très technique, Foued a
aussi contribué grandement au
succès de ses camarades en
étant derrière les réalisations du
Bétis.
Julio Velázquez
(son entraîneur) :
«Difficile de
combler son
départ à la CAN»
Ses belles prestations avec le Bétis Séville lui ont valu la reconnaissance
des médias espagnols et andalous en particulier, unanimes à louer le mé-
rite de l’Algérien dans cette bonne place occupée au classement de la Liga
2 par Séville. Son entraîneur regrette, toutefois, son départ pour la Coupe
d’Afrique : «Il sera difficile de remplacer un meneur de jeu comme Kadir,
en plus il est en superbe forme. On essayera de faire avec. En tout cas, on
n’a pas le choix», disait-il à la presse.
Mehdi Abeid est-il en train de
compromettre ses chances de
disputer la CAN ? On est bien
tenté de le croire surtout que la
situation de l’Algérien ne s’amé-
liore pas avec Newcastle. Ecarté
pour la 4 e fois d’affilée de
l’équipe-type des Magppies,
Abeid risque de cumuler un gros
déficit en matière de temps de
jeu. Ce qui le mettra en difficulté
vis-à-vis de la sélection nationale
où ses concurrents dans son
poste, Guedioura et Ahmed
Kashi, sont en nette progression
et en pleine accession avec leurs
clubs respectifs. Une absence qui
risque de durer encore, selon la
presse anglaise d’hier. En effet,
une source de Newcastle United
affirme que l’infirmerie du club
est bien remplie et que l’entraî-
neur Alain Pardew ne compte pas
du tout utiliser les joueurs pas
encore remis à 100% de leurs
blessures lors des matchs in-
tenses du Boxing-Day.
Moumen A.
M. A.
 

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

 

WILAYA DE OUARGLA DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE

 
 

Avis d'Appel d'Offre National Restreint

n° : 02 / 2014

 

NIF : 408002002030054

Adresse : la nouvelle zone d'équipement en face de l'université d'Ouargla. La direction de la protection civile de la wilaya de Ouargla lance un avis d'appel d'of- fre national restreint pour :

REALISATION D'UNE UNITE SECONDAIRE DE LA PROTECTION CIVILE A TOUGGOURT Les soumissionnaires intéressés par le présent avis d'appel peuvent retirer les ca- hiers des charges auprès Bureau des études d'architecture et d'urbanisme - AFKAR & TASSAMIME - TABTIA MOURAD sis à la cité 150 logements /Tôuggourt Ouargla contre paiement d'un montant de 1000,00 DA Non remboursable. L'offre technique et financière composées séparément des pièces suivantes :

 

A)

L'offre Technique :

01- Déclaration à souscrire dûment paraphé, rempli, daté et signé par le soumission- naire 02- Déclaration de probité dûment paraphé, rempli, daté et signé par le soumission- naire

 

03

- Le cahier des charges dûment paraphé, rempli, signé et daté par le soumission-

naire

 

04- Copie légalisée du registre de commerce

 

05 -Copic légalisée du code fiscal.

06 - Copie légalisée du statut pour les sociétés.

07- Copie légalisée de l'attestation de déclaration des comptes sociaux pour les so-

ciétés concernées année 2012 ou 2013. 08- Attestation de qualification et classification professionnelle (activité principale : bâ- timent) catégorie trois (03) et plus copie légalisée en cours de validité a la date de dépôt des offres. 09-Copie légalisé du casier judiciaire du gérant en cours de validité à la date de dépôt des offres. 10- Copie légalisée de mise a jour de l'extrait de rôle sons dette en cours de validité a la date de dépôt des offres accompagné d'un échéancier de paiement en cas de dette.

 

11

- Copie légalisée des mises à jour suivantes

 

CNAS apuré ou avec calendrier en cour de validité à la date de dépôt des offres. CASNOS apuré ou avec calendrier en cour de validité à la date de dépôt des of- fres . CACOBATPH apuré ou avec calendrier en cour de validité à la date de dépôt des offres. 12- expérience professionnel des dernières années de (2010 - 2014) dûment justifiés et légalisés (certificat de bonne exécution du maitre d'ouvrage y compris la nature des travaux , le montant et la date de réception). 13- liste des moyens humains dûment justifiés et légalisés.(Certificat de Réussite ou diplôme + prouver inscription sur les intérêts de la CNAS dans l'année en cours) 14- liste des moyens matériels dûment justifiés et légalisés, (acte notarié, facture d’achat. carte grise)

15- Bilan fiscale des trois (03) dernières années (2011-2012-2013) 16- Planning prévisionnel de réalisation des travaux visé et signé par le soumission- naire.

 

B)

L'offre Financière :

Accompagnée des pièces suivantes :

 

1)- Lettre de soumission dûment rempli, daté et signée par le soumissionnaire. 2)- Bordeaux des prix unitaires rempli et daté et signée par le soumissionnaire. 3)- Devis Quantitatif et estimatif rempli et signé et daté par le soumissionnaire. Les offres doivent être déposées par porteur à la direction de la protection civile de la wilaya de Ouargla sous la forme suivante :

L'offre Technique :

 

Mise dans une enveloppe fermée et cacheté portant la mention suivante : « avis d'ap- pel d’offre national restreint N° 02 / 2014 pour :

 

REALISATION D'UNE UNITE SECONDAIRE DE LA PROTECTION CIVILE A TOUGGOURT - l'offre technique »

L'offre financière :

 

Mise dans une enveloppe fermée et cacheté portant la intention suivante : « avis d'appel d'offre national restreint N° 02 / 2014 pour :

REALISATION D'UNE UNITE SECONDAIRE DE LA PROTECTION CIVILE A TOUGGOURT DE LA PROTECTION CIVILE OUARGLA l'offre financière» Les deux enveloppes indiquées sus-dessus doivent être mises à leur tour dans un autre enveloppe fermé, anonyme et portant la mention suivante : à monsieur le direc- teur de la protection civile de la wilaya de Ouargla . « A ne pas ouvrir » « avis d'appel d'offres restreint N° :02 /2014 pour :

 

REALISATION D'UNE UNITE SECONDAIRE DE LA PROTECTION - CIVILE A TOUGGOURT

-

La durée de préparation des offres est fixée à quinze jours (15) jours à compter de

date de la première, parution de l'avis d'appel d'offre dans les journaux nationaux ou BOMOP. Le dépôt des offres aura lieu le dernier jour de la durée de préparation des offres jusqu'au : 12:00 H, si ce jour coïncide avec un jour week-end ou jour férié, la durée de préparation sera prolonger au jour de travaille suivant.

-

Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour une durée de prépara-

tion des offres plus trois (03) mois.

 

-

Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance d'ouverture des plis tech-

niques et financières le jour correspondant à la date limite de préparation des offres, à 14:00 h au siège de la direction de la protection civile de la wilaya de Ouargla sis à

la nouvelle zone d'équipement en face de l'université d'Ouargla.

 
 

Anep : 164438 / Le Buteur du 24-12-2014

BRAHIMI BALLON D’OR ALGÉRIEN 2014
BRAHIMI
BALLON D’OR
ALGÉRIEN 2014
N° 2864 www.lebuteur.com 14 Mercredi 24 décembre 2014 Coup d’œil JSK
N° 2864
www.lebuteur.com
14
Mercredi 24 décembre 2014
Coup d’œil JSK

La JSK et l'ASMO d'accords pour un échange

Moulay-Benayada

On s'en doutait que Ahmed Khalil Moulay était en ins- tance de départ de la JSK. Les récentes in- formations faisant état d'une telle issue n'étaient finalement pas qu'un feu de paille, le Mauritanien devant effective- ment refaire son ba- luchon dès ce mercato. En effet, la direction de la JSK et son homologue de l'ASMO ont conclu ce mardi un accord pour un échange Moulay Benyada. Le Mauritanien qui est encore sous contrat à la JSK partira à l'ASMO sous forme de prêt avec option d'achat. Il en sera de même pour le défen- seur de l'ASMO qui prendra le sens in- verse. Pour ceux qui s'interrogent sur les raisons qui ont poussé Hannachi à se séparer de son ai- lier gauche, l'arrivée prochaine d'un autre attaquant camerou- nais dont on dit déjà le plus grand bien, a fait décider le boss kabyle à se passer du premier cité, plu- tôt que de Kerrar qui devrait reprendre les entraînements avec le groupe dans les prochains jours.

M.L.

Il a été présenté aux médias au siège du club, hier matin La Kabylie ouvre
Il a été présenté aux médias au siège du club, hier matin
La Kabylie ouvre son cœur au
Camerounais Gaël Nkama !
C’ est fait, l’attaquant came-
bert Bodjongo Ebossé.
rounais Gaël Nkama a
est difficile, a confié le joueur, mais
avec le temps il y arrivera sans doute.
signé pour la JSK un
contrat de deux ans.
Il portera le numéro 9 de
son compatriote Ebossé
Nkama a salué les
joueurs sur la pelouse
Toutes les formalités de son transfert,
visite médicale, formalités administra-
tives, ont été réglées lundi matin. Les
deux parties n’ont pas tardé à trouver
un accord avant de procéder à la signa-
ture du contrat. C’est hier que le désor-
mais nouvel attaquant kabyle,
première recrue hivernale, a été pré-
senté aux médias. Arrivé en Algérie sa-
medi dernier en provenance de
Yaoundé, le meilleur buteur du cham-
On croyait que depuis le décès tra-
gique d’Albert Ebossé, le dossard nu-
son déplacement au Cameroun pour
régler des affaires personnelles. C’est
aujourd’hui en principe que Nkama
devra rallier la capitale camerounaise
Yaoundé via le Maroc.
méro 9 allait être retiré, tellement le
coup a été fatal. Après Gasmi Hocine,
décédé sur la pelouse du 1er-Novem-
bre, le décès tragique d’Albert Bod-
jongo Ebossé, la JSK aura traversé
deux pénibles épreuves de son histoire.
Peu avant de rejoindre le siège du
club, Nkama s’est présenté au stade où
son équipe effectuait sa deuxième
séance d’entraînement de la semaine.
Nkama a assisté au début de la séance
et, avant de partir, il a salué ses nou-
veaux équipiers à qui il a souhaité
Retour à Tizi le 3 janvier
prochain
A la présentation de Gaël Nkama aux
bonne chance pour ce week-end en
coupe.
pionnat camerounais s’engage avec la
JSK avec beaucoup d’ambitions. L’arri-
vée du joueur en Kabylie, coïncide avec
le contexte assez particulier que vit le
club phare du Djurdjura depuis le mois
d’août dernier, date du tragique décès
du défunt attaquant camerounais Al-
médias, le président Hannachi, tou-
jours sous le choc d’avoir perdu son at-
taquant vedette, a remis sur la table le
maillot portant le numéro 9 sur lequel
est floqué le nom de son désormais
nouvel attaquant Nkama. Ce dernier
Il rentre au Cameroun
aujourd’hui
s’est dit très fier d’hériter de ce maillot
Malgré la signature du contrat avec
la JSK, Nkama n’a pas encore entamé
Selon le programme du joueur came-
rounais Gaël Nkama, ce dernier sera de
retour en Algérie le 3 janvier prochain.
Le joueur arrivera juste après la fin de
la phase aller et commencera avec son
équipe officiellement lors du stage hi-
vernal. Le compatriote du défunt
Ebossé s’est dit heureux de venir en
Kabylie, il fera tout pour gravir très
vite les échelons et permettre à la JSK
de revenir en haut du classement.
et il sent déjà une grosse responsabi-
sa mission avec les Canaris. Il n’a tou-
jours pas débuté le travail en raison de
Lyès A.
lité peser sur ses épaules. La mission

«En portant le numéro d’Ebossé, je ressens déjà une lourde responsabilité»

d’Ebossé, je ressens déjà une lourde responsabilité» Juste après avoir signé son contrat puis présenté

Juste après avoir signé son contrat puis présenté officiellement aux médias avec le maillot de la JSK portant le numéro 9, qui était celui de son défunt compatriote, l’attaquant camerounais Gaël Nkama a aimablement accepté de répondre à nos questions. Ses impressions et le sentiment qui l'anime en venant en Algérie, les objectifs qu’il souhaite concrétiser avec sa nouvelle formation, mais surtout cette lourde responsabilité qui lui est confiée, celle de remplacer Ebossé. Entretien.

Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter aux supporters de la JSK ? Je m’appelle Gaël Nkama, je suis né le 25 dé- cembre 1991 à Yaoundé au Cameroun. J’ai joué dans plusieurs clubs au Cameroun, puis j’ai tenté une expérience professionnelle en Guinée Equa- toriale. En revenant au Cameroun, j’ai plutôt évolué dans la région ouest. Mon dernier club est le Panter sportif de Yaoundé. J’ai été plusieurs fois sélectionné en sélection locale de mon pays. Mon poste de prédilection est avant-centre. Vous avez paraphé officiellement votre contrat de deux années à la JSK, quelles sont vos premières impressions ? Permettez-moi d’exprimer toute ma joie d’avoir signé un contrat professionnel à la JSK. C’est un moment assez particulier de ma car- rière. Je suis officiellement lié à ce club pour une durée de deux ans, je tâche- rai de donner le meilleur de moi-

même pour honorer la confiance des dirigeants et de tous ceux qui attendent de moi d’apporter un plus au club.

Qu’est-ce que vous connaissez du club kabyle pour lequel vous avez opté en ce mercato hivernal ? Je pense que la JSK n’est plus à présenter, il est connu à travers le continent et chez nous au Ca- meroun, nous respectons beaucoup cette forma- tion. Je ne viens pas dans un monde inconnu, je suis ravi de porter le maillot de cette équipe et, comme je vous l’ai dit, je ferai tout pour réussir dans ma nouvelle mission, et je sais que beau- coup de choses m’attendent. Vous arrivez à la JSK dans un contexte assez particulier, le club vient de perdre un atta- quant, qui est votre compatriote Albert Ebossé, quel est votre sentiment ? Tout d’abord, paix à son âme ! L’attaquant Al- bert Ebossé était un grand monsieur très estimé au Cameroun. Il avait du talent et, pour moi, c’était un très bon joueur. Il était comme un frère pour moi et sa mort nous a tous fait mal. Je viens

à la JSK pour le remplacer, mais sachez que ça ne sera pas facile, j’espère qu’avec le temps et le travail j’y arriverai.

Vous héritez du dossard numéro 9 que portait le défunt Ebossé, que ressentez-vous ? Je ressens déjà une lourde res- ponsabilité sur mes épaules. Ebossé

était quelqu’un de très courageux et décisif sur le terrain, dans la vie c’était quelqu’un de très aimable. Tout le Cameroun pleure son dé- part. On regrette beaucoup d’avoir perdu quelqu’un comme Ebossé. J’hérite du maillot

pour lequel Ebossé s’est donné à fond et j’estime que tout le monde lui reconnait son sacrifice et son dévouement pour ce club. Moi je ferai de mon mieux pour apporter un plus à la JSK dès la phase retour.

naux algériens que vous

« Tout le peuple du Cameroun respecte la JSK, je tâcherai d’être à la hauteur
« Tout le peuple
du Cameroun
respecte la JSK,
je tâcherai d’être
à la hauteur »
«Je félicite Brahimi pour son Ballon d’Or»
«Je félicite
Brahimi pour
son Ballon
d’Or»

Quand allez-vous commencer votre aventure avec les Canaris ? Maintenant que mon transfert à la JSK s’est concrétisé, je suis contraint de repartir au Cameroun pour régler des affaires personnelles. La direction a donné son accord pour que je rejoigne

mon pays, je serai de retour le 3 janvier en Kabylie. Je vais commencer avec ma nou- velle équipe dès la préparation hiver- nale. Je serai prêt pour la phase retour.

On croit savoir que vous êtes retenu sur la liste des 28 joueurs de la sélection camerounaise en prévi- sion de la CAN, le confir- mez-vous ? Pour l’instant, il n’y a rien de concret. J’attends bien évi- demment toujours une

convocation pour défendre les couleurs de la sélection de mon pays. Cet objectif fait également partie de mes ambitions. Quels sont les joueurs internatio-

connaissez ? Oui, je connais quelques uns des joueurs qui font partie de la sélection d’Al- gérie. Je sais que Brahimi, déjà, vient de remporter le Ballon d’Or algérien. Je le

félicite à l’occasion. Cela fait quatre jours de- puis que vous êtes arrivé en Kabylie, comment vous trouvez l’accueil qui vous a été réservé ? Honnêtement, je suis très satisfait. Je me sens bien, les gens sont accueillants et adorables, je me sens comme chez moi, franchement je ne manque de rien. Que connaissez-vous du football algé- rien ? Pour l’instant, je ne peux pas faire un ju-

gement, je n’ai jamais joué en Algérie, c’est la première fois que je viens ici, avec le temps je pourrais me faire une idée là-des- sus. Le Cameroun est le pays qui a enfanté de nombreuses stars en football, un com- mentaire ? Seul Dieu connait le se-

Achille Fouda (agent du joueur) «Nkama saura prouver ses qualités» Dans une brève discussion avec
Achille
Fouda
(agent du joueur)
«Nkama saura
prouver ses qualités»
Dans une brève discussion avec l’agent de
Nkama, en l’occurrence Achille Fouda, présent aussi
à la cérémonie de signature, ce dernier n’a pas
caché son émotion en voyant son compatriote
porter le maillot d’Ebossé. «C’est un moment
plein d'émotion, je souhaite bonne chance à
Nkama. Je connais ses qualités, il saura
prouver son talent et faire honneur au
football camerounais.»

cret, il a donné don à tout le monde, chacun a son propre don, peut- être qu'au Cameroun ça se situe à ce niveau-

là, dans le foot- ball. Je tâcherai de confirmer tout le bien que pensent les Algériens du football camerou- nais. Entretien réalisé par Lyès Aouiche

www.lebuteur.com N° 2864 Coup triple JSK 15 Mercredi 24 décembre 2014 Hannachi : «Le successeur
www.lebuteur.com
N° 2864
Coup triple
JSK
15
Mercredi 24 décembre 2014
Hannachi : «Le successeur de
Ciccolini sera un entraîneur
français»
Tahmi
(ministre des Sports :
«La thèse de l’acte prémédité dans
la mort d’Ebossé est à écarter»
L e ministre des Sports s’est
exprimé hier matin sur
les ondes de la Radio
L e président de la JSK,
Mohand Cherif Hanna-
chi, a révélé que le pro-
chain entraîneur qui
succédera au Corse François Cic-
colini, dont le contrat a été résilié,
sera connu dans les prochains
jours et que, pour le moment,
l’équipe travaille bien sous la hou-
lette de Hamenad et Labbane.
«Avec le départ de Ciccolini, l'inté-
rim sera assuré par l'entraîneur
des gardiens de but, Aomar Hame-
nad, et le préparateur physique,
Driss Labane. En ce qui concerne
le prochain entraîneur, il sera
connu durant la trêve qu’observera
le championnat, et ce sera un
Français», a indiqué à l'APS le
premier responsable du club ka-
byle.
Chaîne III et a révélé que la thèse
«de l’acte prémédité» dans le décès
de l’attaquant camerounais de la
JSK, Albert Ebossé Bodjongo, est
«complètement à écarter». «Nous
avons reçu une enquête adminis-
trative qui évoque, si on peut le
dire, un homicide involontaire. Les
joueurs présents dans le stade
étaient tous visés par des projec-
tiles. La thèse de l'acte prémédité
est donc à écarter», dira-t-il avant
d’ajouter : «L'affaire est à présent
entre les mains de la justice qui va
déterminer les responsabilités qui
seront par la suite assumées par les
parties concernées».
vienne un spectacle. Le comporte-
ment de certains dirigeants sportifs
n'est pas à la hauteur et attise par-
fois le feu à travers des déclarations
à la presse», a-t-il regretté. «Nous
avons l'intention d'organiser une
rencontre réunissant des responsa-
bles de la Fédération algérienne de
football (FAF) et les représentants
des clubs professionnels. Des me-
sures seront prises pour mettre fin
aux agissements irresponsables» a
déclaré le ministre pour conclure.
L.A.
Hannachi
bientôt en France
«L’ambiance est très
«Le nouvel entraîneur
prendra ses fonctions
dès la nouvelle année»
bonne au sein du
groupe, même
après le départ de
Ciccolini»
A la question de savoir quand le
nouvel entraîneur arrivera en Ka-
bylie pour prendre ses fonctions,
Hannachi a confié : «Le match de
Coupe d'Algérie (ndlr, face au
MCE Eulma) et le dernier match
de la phase aller du championnat
face au CS Constantine seront as-
surés par le staff intérimaire», a
précisé Hannachi, ajoutant que
«le futur entraîneur prendra ses
fonctions au début de la nouvelle
année».
Evoquant l'ambiance qui
règne actuellement au sein
du groupe, 24 heures après
le départ de Ciccolini, le
président kabyle s'est dit ras-
Et afin de bien étudier les CV d’entraî-
neurs étrangers, nous avons appris que le
président Hannachi devrait s’envoler la semaine
prochaine en France pour rencontrer 1 ou 2
agents d’entraîneurs. L’occasion pour le président
kabyle de rencontrer l’éventuel futur entraîneur de
la JSK. Toutefois, le premier responsable du club sait
qu’il a suffisamment de temps pour trancher le nom
du successeur de Ciccolini. Hannachi prendra donc
le temps qu’il faut.
«Certains présidents
de club font des
déclarations
incendiaires, des
mesures seront
prises contre les
agissements
irresponsables »
suré et confiant : «J'ai assisté à
la séance d'entraînement de ce
matin (hier ndlr). Les
joueurs ont travaillé dans
une excellente ambiance.»
Ça parle de
Zvunkja
Le premier responsable du
secteur du sport a, par ailleurs,
déploré les «déclarations incen-
diaires» de certains présidents de
club. «Il faut que le football rede-
A la recherche d’un entraîneur fran-
çais, la direction kabyle s’est mise sur
les traces de plusieurs techniciens. Et
d’après nos sources, il semblerait que le nom
Lyès A.
de Zvunkja soit sur le calepin de Hannachi.
L’ex-entraîneur du CRB aurait été proposé à
la direction kabyle. Connaissant le football
algérien, Zvunkja peut être une bonne op-
tion pour la JSK en prévision de la se-
conde manche du championnat.
Yesli toujours blessé…
Ça se complique davantage pour le Franco-algérien,
cause, le joueur ne s’est toujours
pas remis de sa blessure.
Kamel Yesli. Pour
Après avoir raté les
deux derniers matchs de son équipe, Yesli risque de voir sa
Rial
autorisé
durée de convalescence
prolongée jusqu’à la semaine pro-
chaine. Pour l’instant, Yesli est
soumis à des soins inten-
à
Pour s’absenter…
sifs en attendant d’être remis sur pied.
sa part, le capitaine
Ali Rial ne
s’est pas déplacé hier
à Tizi à l’occasion
… il ratera le match de coupe…
Au rythme où vont les choses,
de la séance matinale.
il est clair que Yesli
Le défenseur de
ratera le 3e match de suite, celui de samedi prochain,
la JSK aurait avisé ses dirigeants
et les
face au MCEE. Ce sera un autre coup dur pour la JSK
membres du staff médical de cette ab-
Des douleurs du genou
pour Fergane
Quant à l’attaquant Saïd Fer-
gane, il a ressenti des douleurs au
genou. Le joueur, qui a été aligné d’entrée
face à l’USMH, a été l’auteur d’une bonne
réalisation. Toutefois, ces douleurs du
genou risquent de compliquer sa situation.
D’ailleurs, Fergane essaye de prendre son
mal en patience. Il veut à tout prix repren-
dre avec le groupe, histoire d’être opéra-
tionnel pour ce samedi. Là aussi, c’est au
staff médical de trancher.
qui sera privée
d’un cadre au milieu
sence. Rial devrait
du terrain. A noter
reprendre les entraîne-
que, pour le moment,
ments aujourd’hui, dans le cadre de la
préparation pour le prochain match de coupe face
personne n’a été en mesure de nous
communiquer la durée exacte de la convalescence
du joueur.
Tamazight Mohamed : «Jouer
au MCEE.
à la JSK est un honneur»
l Le jeune défenseur de Oued El
Fedha, convoité par la JSK, Tama-
Benlamri en tenue
de ville
… Il souffre toujours de
la cheville
l
D’après nos sources,
En effet, le capitaine kabyle
il existe une raison à l’absence de
Rial.
l lLe défenseur Djamel Ben-
lamri n’a pas pris part à la
se trouve toujours
cheville. Il a ressenti des douleurs avant-hier
souffrant de la
et l’a fait savoir au
zight Mohamed, nous parle de l’intérêt
du club kabyle. Tamazight nous dira
un premier temps, le joueur a bénéficié
médecin de l’équipe. Dans
de 24h de repos avant de se
soumettre dès aujourd’hui
a de nouveaux
examens. Si les douleurs persistent, Rial
pourrait rater le prochain
match de coupe face au MCEE.
Labane augmente la charge
de travail
Sétif. Le déplacement se fera bien
évidemment dans l’après-midi,
Tours de piste pour Khiat et
Ihadjadene
Pour leur part, le défenseur central, Khiat,
et le milieu de terrain, Ihadjadene, se sont
contentés de quelques tours de piste hier
matin. Les deux joueurs ont été ménagés
l l
Le préparateur physique,
soit après la séance du matin.
par le staff lors de cette séance matinale du
moment que la charge de travail était
quelque peu élevée. Toutefois, Khiat et
Ihadjadene ne souffrent de rien de grave
: «Je sais que l’on parle d’un intérêt
de la JSK à mon égard et jouer
pour ce grand club serait un
honneur pour moi. En tant que
Kabyle, c’est un rêve de porter
les couleurs de ce club phare de
la Kabylie. Je souhaite que cela se
Driss Labane, a soumis les
concrétise pour moi».
séance d’entraînement d’hier
matin. Pour cause, le joueur a res-
senti une certaine fatigue phy-
sique, d’où la décision de le
ménager pour cette séance. Tou-
tefois, le joueur était présent au
stade en tenue de ville. Il a eu une
discussion avec Labane avant de
s’entretenir avec le médecin de
l’équipe qui s’est renseigné sur son
état de santé.
joueurs à une grande charge de tra-
vail hier matin. Les camarades de
Mise au vert à
l’hôtel Zidane
Mekkaoui ont énormément
sué du-
l l
Les Kabyles de-
puisqu’ils sont attendus à la séance de ce
matin.
rant une bonne quarantaine de mi-
vraient prendre
Le wali était hier sur le site du stade
de 50 000 places
nutes avant d’enchaîner par
un
travail avec ballon. Labane a jugé
utile d’axer la séance sur le volet
place au niveau de
l’hôtel Zidane pour
l’habituelle séance de
Dourari a repris
Le jeune Espoir, Dourari, a repris le che-
min des entrainements avec les seniors
physique en prévision de la
chaine rencontre.
pro-
«L’effectif des ouvriers de
l’entreprise turque sera renforcé
dès janvier prochain»
La charge va baisser ce
matin
l l Toutefois, l’on s’attend à ce
que la charge de travail baisse
mise au vert. Aux der-
nières nouvelles, les diri-
geants ont souhaité passer la
nuit à Sétif plutôt qu’à El Eulma
afin que les joueurs soient mis dans
les meilleures conditions de prépa-
ration.
hier matin. Le jeune Kabyle semble dés-
ormais à 100% de ses moyens, après avoir
fait l’impasse sur plusieurs séances d’en-
traînement suite à sa blessure. Désormais,
le jeune Espoir est opérationnel et attend une
nouvelle chance.
Comme nous l’avions annoncé dans une de nos précédentes
éditions, le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya
de Tizi, Abderrahmane Iltache, a assuré devant les élus de
considérablement à l’approche de la
Travail de récupération pour
rencontre de ce samedi. Les
vont beaucoup plus centrer
joueurs
Départ pour El Eulma
le
leur pré-
jour du match
paration sur le volet technico-tac-
tique, histoire de corriger certaines
lacunes dans le jeu.
l l
Et comme d’habi-
tude, c’est le jour de
Les Kabyles quitteront Tizi
ce vendredi
l l
C’est ce vendredi que les Ka-
l’APW que le stade de 50 000 places repris par les Turcs
connaît une avancée remarquable. Tout le monde atteste que,
depuis la résiliation du contrat avec les Espagnols, le chantier a
repris de fort belle manière. On le sait, le projet a trop tardé mais,
avec la venue de cette entreprise turque, les choses ont bougé. C’est
l’engagement fait par le maître de l’ouvrage. Hier, le wali de Tizi Ouzou,
Abdelkader Bouazghi, s’est rendu sur le chantier. Sur place, il a bien évi-
demment constaté la reprise du chantier avec un effectif assez conséquent
et qui est appelé, selon le responsable de l’entreprise, à être renforcé dès le
mois de janvier prochain par pas moins de 200 ouvriers qui arriveront de
Turquie juste après les fêtes de fin d’année. Le même responsable a assuré
que des efforts seront déployés et que le retard sera rattrapé. «Le stade
byles quitteront la ville
de Tizi
certains joueurs
En prévision du match du week-end et
après les grosses charges de travail, le staff
a jugé utile de soumettre certains joueurs à
des séances de récupération. Et c’est au ni-
veau de la salle de soins que certains élé-
ments ont effectué des massages ainsi que
des bains chauds et froids, histoire d’éva-
cuer la fatigue. Pour rappel, la séance en
question a été dirigée par les deux kinés,
Hamraoui et Goussam.
sera livré, clés en main, le 2 janvier de l’année 2016», nous a-t-il dit.
Ouzou en direction de Sétif. D’après
la rencontre que les
Kabyles se déplace-
ront à El Eulma. Pour
rappel, le match se
jouera à 16h au stade
Messaoud-Zeggar. Les
Kabyles devraient donc
L. A.
nos sources, les joueurs vont effec-
tuer leur séance de mise au
vert à
quitter leur lieu d’héberge-
ment 2h avant le coup d’envoi de
N° 2864 www.lebuteur.com 16 Mercredi 24 décembre 2014 MCA Coup de starter D epuis le
N° 2864
www.lebuteur.com
16
Mercredi 24 décembre 2014
MCA
Coup de starter
D epuis le match contre
l’USMBA à Bel
Abbès comptant
pour la 7e journée de
Valdo
très satisfait
de son logement
de fonction
Hier soir, Valdo et ses camarades,
Aguas et Matos, ont visité l’apparte-
ment qui deviendra leur quartier géné-
ral. L’ex-star du PSG, Valdo, était très
satisfait du logement de fonction qui
est un appartement de haut stan-
ding situé au niveau de la cité
Sahraoui.
T.Che
championnat, les attaquants du Mou-
loudia ne se sont plus mis en évi-
dence. Ibrahima Sylla avait inscrit le
but égalisateur à la 54’ avant que
Abdat ne crucifie les Algérois dans le
temps additionnel. Depuis ce match
cauchemardesque, les attaquants du
Mouloudia connaitront une très
longue traversée du désert. Incapa-
ble de trouver le chemin des filets
face à l’ESS, la JSK, le CRB,
l’USMA, l’USMH, le CSC en cham-
pionnat puis en coupe d’Algérie, il
aura fallu attendre le voyage à Zabana
et le temps additionnel pour assister à une
réalisation d’un animateur de la ligne avant.
Il s’agit bien évidemment de Khaled
Gourmi qui a su mettre ses craintes de
côté pour transformer avec brio un pe-
nalty alors qu’on jouait les ultimes se-
condes de la partie. En plus de son
importance, cette réalisation constitue un
événement pour le Mouloudia car cela
faisait 880’ que l’attaque n’avait plus
planté la moindre banderille. Espérons que
cette réalisation provoquera le déclic tant at-
tendu pour le reste du groupe, en l’occurrence
Sylla, Aouedj, Yachir et Djallit.
Sylla
refuse l’option
du prêt au
NAHD ou au
MCEE
Reprise
cet après-
midi à 16 h au
stade
d’El Mokrani
Après avoir observé trois jours de repos total, les gars de Bab El Oued sont
Après avoir observé trois
jours de repos total, les gars
de Bab El Oued sont appelés à
reprendre cet après-midi
à 16 h au stade d’El
Mokrani à Ben Ak-
noun. Tout le
monde, sans ex-
ception, devra
se remettre au
boulot avec
l’objectif de
mettre le
cap
sur
le der-
nier match
de champion-
nat face au RCA. Amine
Aksas devrait lui aussi
se remettre au boulot
avec l’ambition de jouer
la dernière affiche de
l’année face à ses ex-
camarades qui compo-
sent l’équipe de
l’Arbâa, à l’image de
Daoud, Moumen et
Kacem.
Ngoula sera
de la partie
T.Che
Le défenseur central
camerounais, Patrick
Ngoula devra commencer
cet après-midi les entraî-
nements avec sa nouvelle
équipe. Ce sera l’occasion
pour Ngoula de faire les
présentations et de faire
connaissance avec son nou-
vel environnement. Les
Chnaoua pourront se rappro-
cher du défenseur central qui
devra, lui, se préparer pour le
stage en Espagne. Les suppor-
ters rêvent déjà d’un duo
composé de Ngoula, qu’on
surnomme la "muraille" chez
lui à Douala, et Aksas qui est
réputé pour sa hargne et sa
rage de vaincre.
T.Che

C’est donc hier après-midi qu’Ibrahima Sylla a rencontré le président Hadj Taleb, pour négo- cier une séparation à l’amiable. De ce fait, la direction lui a proposé l’option du prêt puisque le NAHD et le MCEE veulent l’enrôler. Seu- lement, l’attaquant africain a re- fusé catégoriquement l’idée de rejoindre une autre équipe. Il pré- fère obtenir sa lettre de libération pour rejoindre le club de son choix.

Il a exigé 6 mois de salaires

Durant la discussion, Sylla a exigé six mois de salaire, soit une année de contrat. Le joueur veut donc être rémunéré jusqu’au mois de juin. Une revendication aussitôt rejetée par le boss mouloudéen, qui juge les prétentions du joueur excessives.

La direction lui a proposé 2 mois d’indemnités

Une contre-proposition a été faite par la direction moulou- déenne qui serait disposée à offrir deux mois de salaires au joueur en guise d’indemnités, suite à quoi on procédera à la résiliation du contrat. La somme proposée par Taleb est loin de répondre aux attentes de Sylla, qui a rejeté cette offre.

Prochainement un RDV pour trouver un accord

N’ayant pu trouver un terrain d’entente vu que les deux parties ont décidé de camper sur leurs positions, le président Hadj Taleb et Ibrahima Sylla ont décidé de prendre un ou deux jours de ré- flexion avant de se revoir dans une dernière rencontre avec l‘am- bition de parvenir à un accord qui arrangerait les deux parties.

de parvenir à un accord qui arrangerait les deux parties. Gourmi met fin à 880’ de

Gourmi met fin à 880’ de stérilité de l’attaque mouloudéenne

Khaled n’avait plus marqué depuis 10 matches et 1020’ de jeu

Même s’il faut reconnaitre que Khaled Gourmi n’avait pas pris part aux derbies face à l’USMA et le CRB, pour cause de suspension, le Franco-Algérien a mis fin le week-end dernier au signe indien. En effet, depuis la 5e journée et le fameux match contre le MOB, Gourmi ne s’était plus mis en évi- dence. Avec sa troisième réalisation depuis le début du championnat, il a mis fin à 10 rencontres sans le moindre but (toutes compétitions confondues) soit une traversée du désert de 1020’. Après ce but ô combien précieux face aux Hamraoua, Gourmi pourra repartir sur des bases nouvelles. Il sera sans l’ombre d’un doute l’une des forces de frappe des Algérois lors de la dernière journée de la phase aller contre le RCA à Bologhine.

« A moi de tout faire pour marquer d’autres buts »

Très soulagé d’avoir vaincu enfin le signe indien, Khaled Gourmi ne cache pas son, envie de mar- quer d’autres buts à l’avenir, à commencer par le match face au RCA qui sera capital pour le Doyen. «On dit bien que l’appétit vient en mangeant. A moi de tout faire pour marquer d’autres buts, à commen- cer par le match face au RCA qui est décisif pour nous», nous a lancé l’ex-Ententiste qui est désor- mais co-meilleur buteur de l’équipe, avec Hachoud et Sylla. T.Che

Hachoud : « Face au RCA on jouera un match capital dans la course au maintien »

Un mot sur votre dé- signation dans le onze type de la sai- son écoulée lors de la cérémonie du Ballon d’Or ? Ç'a été un très grand honneur de figurer dans ce onze qui a été désigné par les observa- teurs. Tout le mérite re- vient à mes camarades qui m’ont beaucoup aidé à reve- nir à mon meilleur niveau après des débuts très difficiles au Mouloudia. Je tâcherai cette année de faire mieux pour venir en aide à mon équipe. Vous avez été nommé avec Zeghdane… Zeghdane aussi mé- rite cette distinction car il a été la révélation de

Très remuant face au MCO, Abderrahmane Hachoud a été le passeur décisif qui a permis à Gourmi de provoquer le penalty. L’enfant d’Al Attaf estime que ce point aura un impact positif sur le groupe qui doit désormais se focaliser sur le prochain rendez-vous face au RCA.

la saison écoulée. On tâchera, à nous deux, de se transcender pour être à la hauteur de cette confiance qui a été placée en nous. Revenons au dernier match face au MCO. On imagine que vous avez eu chaud avec une égalisation sur- venue dans le temps additionnel. Est-ce que vous vous attendiez à un tel scénario ? C’était un scénario à la Hitchcock. Nous avons fait montre de force de ca- ractère pour revenir dans le match dans le temps additionnel. Il faut dire que nous y avions cru jusqu’au bout. Il était hors de question pour nous de perdre encore une fois après avoir pro- duit une seconde mi-temps de bonne facture. C’est vous qui avez délivré la passe décisive à Gourmi qui a provoqué par la suite un penalty très contesté par les Oranais… Je ne voulais pas tenter une frappe lointaine car nous jouions les ultimes secondes de la partie. J’ai voulu mettre le ballon dans le dos de la défense, Gourmi a fait le reste en provoquant un penalty grâce à sa vivacité. Ensuite, nous avons tous croisés les doigts car il fallait aussi du caractère pour transfor- mer un penalty à ce moment crucial de la partie. C’était la délivrance sur- tout après le coup de sifflet final. Ce

point arraché in extremis a l’allure d’une victoire pour nous, surtout sur le plan psychologique. Vous avez eu en première période une occasion de scorer en vous re- trouvant en position d’avant-centre. Que s’est-il passé au juste ? J’allais égaliser car j’étais idéalement placé grâce à une passe lumineuse de Gourmi, mais le défenseur a accroché mon pied d’appui. Je peux dire que ça méritait un penalty indiscutable. Après ce match nul, il faut absolu- ment vaincre lors de la prochaine journée face au RCA, qui vient de battre le Chabab de Belouizdad… Certes, le RCA est dans une bonne dynamique avec cette victoire obtenue face au CRB, mais nous on n’a pas le choix. Nous devons gagner pour notre dernier match de l’année. Ce sera un match capital face à un concurrent di- rect dans la course au maintien. Sans public, ce sera difficile, mais nous avons les arguments pour nous impo- ser. On n’a pas d’autres choix que de gagner pour rester dans la course au maintien. Et même sans public, nous devons puiser au fond de nos res- sources pour renouer avec la victoire. Entretien réalisé par Tarek-Che

Alors qu’Eric Sackey avait exigé une indemnité de 18 mois, soit l’intégralité de son contrat qui avoisine les 2,3 milliards de centimes, Hadj Taleb lui a proposé une compensation de 520 millions de centimes, soit quatre mensualités. Face à cette proposition, le joueur ghanéen a demandé une période de réflexion. Au moment où nous mettons sous presse, le joueur n’a toujours pas tranché. Le Ghanéen veut encore at- tendre vingt-quatre heures avant de rendre une réponse défi- nitive. Il se pourrait que l’attaquant réclame une indemnité plus importante, lui qui a un contrat qui expire en juin 2016. T.Che

Alors que la direction lui a offert une indemnité de 520 millions

Sackey n’a toujours pas tranché

www.lebuteur.com N° 2864 MCA 17 Mercredi 24 décembre 2014 Coup d’accélérateur Hadj Taleb demande à
www.lebuteur.com
N° 2864
MCA
17
Mercredi 24 décembre 2014
Coup d’accélérateur
Hadj Taleb demande à Valdo de
Hadj Taleb demande à Valdo de
conclure avec les Brésiliens
conclure avec les Brésiliens
A nnoncés la semaine passée à Alger,
les deux joueurs brésiliens convoi-
naires d’Hydra que d’autres clubs sont sur
leurs traces.
tés par le Mouloudia n’ont pas en-
core donné leur accord définitif
pour endosser le maillot vert et rouge. Bien
que leur manager soit en contact avec
Valdo, on laisse entendre qu’ils attendent
une offre financière concrète. C’est dire que
les deux joueurs ne sont pas prêts à faire le
déplacement s’ils ne sont pas emballés par
la proposition du Mouloudia. Ayant eu vent
du développement de cette affaire, Hadj
Taleb n’a pas manqué d’afficher son inquié-
tude à ce sujet et aurait demandé à Valdo de
conclure avec leur manager, afin que les
deux joueurs brésiliens puissent venir le
plus vite possible à Alger et conclure leur
transfert. Ainsi l’ex-star du PSG va passer la
vitesse supérieure dans les négociations et
se pencher donc sur le volet financier, d’au-
tant plus que Valdo a confié aux pension-
Le volet financier sera
tranché, avant leur venue
à Alger
ne pas peuvent attendre longtemps. Reste à
savoir maintenant si les joueurs en question
ont un grand potentiel qui a attiré l’inten-
tion des recruteurs ou une manière de faire
pression sur le MCA qui a enclenché une
course contre la montre pour conclure leur
recrutement.
La signature du contrat sera
tributaire uniquement de la
visite médicale
Valdo, qui mènera les négociations avec le
meneur de jeu et l’attaquant brésiliens à
travers leur manager, mettra au courant le
premier responsable du club de l’évolution
des porparlers, lui qui est confiant de parve-
nir à un accord final le plus vite possible. En
plus de la volonté des deux joueurs de tout
conclure sur le plan financier, pour éviter de
faire un déplacement inutile, les responsa-
bles du MCA sont aussi de cet avis, eux qui
ne veulent pas revivre le scénario de
Ngoula. A croire la même source, on laisse
entendre que le manager des deux joueurs
brésiliens aurait confié à Valdo qu’ils sont
convoités par d’autres formations et qu’ils
Valdo se montre rassurant
au sujet de leurs qualités
Cependant, tout le monde voudrait savoir
quelles sont les raisons pour lesquelles les
dirigeants du MCA tiennent au recrutement
des deux joueurs, sans même leur faire
subir des essais. La réponse est toute sim-
ple, l’ex-star du PSG s’est bien renseignée
au sujet de leur valeur à travers ses rela-
tions au Brésil, et il a tenu à donner les
moindres détails aux responsables du vieux
club algérois.
Si maintenant les deux Brésiliens sont
emballés par l’offre financière du MCA, à ce
moment-là, ils déposeront leur demande de
visa au niveau de l’ambassade d’Algérie au
Brésil, eux qui ont reçu des invitation de la
part de la direction du club. Des contrats
leur seront préparés et une copie leur sera
envoyée pour gagner du temps et apporter
des rectificatifs, si cela s’avère nécessaire.
Une fois à Alger et après la visite médicale
qu’ils auront passée, ils procéderont à la si-
gnature du contrat et se prépareront au
voyage avec l’équipe qui effectuera son
stage de préparation habituel à Benidorm.
K. M.
Lazizi «Taleb m’a proposé le poste de coordinateur» Tarek Lazizi nous a confirmé les contacts
Lazizi
«Taleb
m’a
proposé le
poste de
coordinateur»
Tarek Lazizi nous a confirmé
les contacts entrepris par
Hadj Taleb lors de la cérémonie
du Ballon d’Or. «Oui, lors de la
cérémonie du Ballon d’Or, le pré-
sident Taleb m’a proposé de
venir aider le Mouloudia du fait
que je suis un enfant du club. Il
est prévu qu’on se revoit ultérieu-
rement pour finaliser. Personnel-
lement, je mettrai mon cœur à
l’ouvrage pour aider le Mou-
loudia à sortir de cette crise.»
pour aider le Mou- loudia à sortir de cette crise.» Les négociations avec Aksas en fin

Les négociations avec Aksas en fin de semaine

de son équipe, par respect au Mouloudia. Aksas accorde donc la prio- rité à son équipe, comme il l’a af- firmé, sans toute- fois écarter la possibilité de changer d’air, s’il ne trouve pas un ac- cord avec Hadj Taleb.

Il veut

être fixé

sur son

avenir

De cela, on pourra dire que cette ren- contre prévue entre le joueur et son président en cette fin de semaine sera décisive car Aksas veut être fixé sur son avenir le plus tôt pos- sible, sachant que la majorité des clubs vont partir en stage de préparation à l’étranger juste après la fin du champion- nat, du moment que le début de la phase retour est prévue le 17 janvier pro- chain. Ainsi, Aksas pourra se pencher sur les autres contacts si rien ne sera conclu à la fin de cette se- maine.

K. M.

Hedroug opte pour l’USC

Recruté à l’intersaison, l’ex-milieu de terrain du CABBA, en l’occurrence Hedroug, qui a signé une licence Espoir avec le Mouloudia, a brillé de mille feux avec sa catégorie. Seulement, le joueur, qui n’a pas eu la chance d’être convoqué en équipe fanion pour montrer de quoi il est capable, a fini par demander sa lettre de libération, afin qu’il puisse rentrer chez lui. Bien que le joueur ait été complétement pris en charge par le MCA qui lui offert la chance de se préparer avec l’équipe en Turquie, Hedroug a pris tout le monde à contre-pied en optant pour l’USC. En effet, les res- ponsables du club ne voulaient pas bloquer le joueur qui a émis le vœu de retrouver le CABBA pour se rapprocher de sa famille. Les pensionnaires d’Hydra, déçus par cette attitude le moins que l’on puisse dire inconvenable, se sont montrés compréhensifs envers Hedroug en acceptant de le libérer sans contre-partie financière.

K. M.

C’ est à la fin du mois en cours que le contrat qui lie Aksas à son équipe arrivera à son terme.

Les responsables du MCA ont donc décidé de passer à la table des négo- ciations pour le convaincre de rem- piler. Les pensionnaires d’Hydra tiennent donc à le garder pour deux autres saisons et Artur Jorge ne veut pas entendre parler de son départ, car il le considère actuellement comme le pilier de sa défense. Ainsi, le président Hadj Taleb convoquera Aksas en fin de se- maine pour l’entame des négocia- tions, lorsqu’on sait qu’il est le seul joueur qui sera libre de tout enga- gement envers l’équipe à l’issue de cette phase aller du championnat. De son côté, Aksas se montre prêt à rester et ne veut pas laisser son équipe dans une situation difficile comme il l’a déjà affirmé, seulement il aura des conditions à poser mais qui ne seront en aucun cas draco- niennes. Si les deux parties par- viennent à trouver un terrain d’entente lors de cette rencontre prévue en fin de semaine, Aksas ap- posera sa signature sur le nouveau contrat et sera mouloudéen jusqu'en 2017.

Le CSC et le MCEE sur ses traces

Tout en étant prêt à rester au Mouloudia, Aksas est aussi convoité par d’autres formations qui veulent bénéficier de ses services, à l’image du CSC et du MCEE qui sont tou- jours sur ses traces et qui sont prêts à mettre le paquet pour le convain- cre de porter le maillot de leur équipe. Ainsi, le joueur est en train d’étudier toutes les propositions qui émanent des autres formations no- tamment celles de ces deux forma- tions, mais il refuse négocier, avant d’avoir discuté avec les responsables

Le standard de Liège pourrait remplacer Anderlecht

Au cours de son stage de préparation qui aura lieu du 2 au 12 janvier à Benidorm, il a été convenu que le MCA dispute deux matchs amicaux respectivement face aux Hol- landais de Heerenveen et l’ogre belge, en l’occurrence Anderlecht. Toutefois, les organisa- teurs du stage, en collaboration avec Joma, ont pris leurs dispositions. C’est ainsi que dans le cas où le calendrier ne conviendrait pas à Anderlecht, c’est une autre formation belge qui le remplacera, à savoir le Standard de Liège. Ce choix est aussi judicieux lorsqu’on sait que cette formation est parmi celles qui ont d’une bonne réputation à l’échelle européenne et qui joué les barrages des qualifica- tions à la Ligue des champions. Toutefois, quel ce soit Anderlecht ou le Standard de Liège, le Mou- loudia donnera la réplique à une bonne formation, la veille de son retour au pays. Ce qui constituera un véritable test pour les poulains d’Artur Jorge qui pourra apporter par la suite les correctifs nécessaires, avant le premier match de la phase retour du championnat face au MCEE.

K. M.

de la phase retour du championnat face au MCEE. K. M. Benbraham inquiet de sa situation

Benbraham inquiet de sa situation

Bien qu’il ait eu une discussion avec Valdo à travers laquelle il a été rassuré au sujet de son statut dans l’équipe, Sofiane Benbraham compte s’entretenir, une nouvelle fois, avec l’entraineur adjoint du MCA, du mo- ment qu’il est inquiet de sa situation. Le joueur, qui a prouvé ses quali- tés à chaque fois qu’on lui donne la chance de jouer, s’est subitement retrouvé en dehors de la liste des dix-huit, depuis le match de Sétif. Dans l’entourage du club, on laisse entendre que sa mise à l’écart de- meure une véritable énigme et c’est pour cette raison qu’il tient à dis-

Artur Jorge invite son staff à un dîner

cuter avec Valdo. Etant donné que Karaoui est suspendu pour le dernier match de cette phase aller du championnat, Benbraham attend qu’on lui fasse appel face au MCCE, car il n’est pas prêt à rester dans l’expectative.

K. M. Alors qu’il avait prévu de rentrer chez lui, Artur Jorge est resté finale-
K. M.
Alors qu’il avait prévu de rentrer
chez lui, Artur Jorge est resté finale-
ment à Alger et c’est sa femme qui l’a
rejoint à Alger. Lundi soir, le coach a
même convié les membres de son staff
à un dîner en présence de son épouse
qui est hébergée à l’hôtel El Biar.
18
18
N° 2864 www.lebuteur.com Mercredi 24 décembre 2014 Coup sûr USMA
N° 2864
www.lebuteur.com
Mercredi 24 décembre 2014
Coup sûr USMA

Khoualed, le patron de la défense, de retour dans le onze

l lLa défaite contre l’ASMO a montré les limites d’une défense axiale qui ne fonctionnait pas

bien en l’absence de sa tour d’ivoire. Le chef est de re-

tour et tout devrait rentrer dans l’ordre. Nacer Khoualed devrait, sauf changement de dernière mi- nute, récupérer son bien. Malgré sa taille moyenne, le défenseur central de l’USMA qui avait commencé sa carrière à l’US Biskra sur le flanc droit de la dé- fense, est devenu incontournable dans l’axe. Il compense sa taille par sa fougue et son engage- ment physique parfois à la limite de la correction, il faut le reconnaître. Ce défenseur mange le bal- lon quand il joue et ne laisse pas de territoire à son adversaire. Khoualed pourrait retrouver sa place à la suite de la défaite de l’USMA contre l’ASMO. Une rencontre que les Usmistes avaient sans doute gagné avant de rentrer sur le terrain. Résultat des courses : ils se font piéger par un nouveau promu.

Aux côtés de Chafaï, l’axe de la saison dernière

l lAvec Chafaï à ses côtés, Khoualed constituait la paire qui avait fait des

matchs de qualité la saison dernière. D’ail- leurs, l’entourage du MCA regrette amère- ment le départ de Chafaï chez le voisin. Sobre et efficace en attaque, l’ex-joueur du MCA avait marqué de nombreux buts de la tête la saison dernière.

Ferhat sur le couloir gauche et

Belaïli en attaque

l lVelud pourrait aussi opter pour d’autres variantes en

attaque, tout comme au milieu de ter- rain. On annonce le retour de Ferhat, le jeune attaquant de l’USMA, qui oc- cupera comme à son habitude quand il est titulaire le couloir gauche. C’est Rolland Courbis qui lui a trouvé ce nouveau rôle et cela avait fait mouche. Belaïli et Feham Bouaza seront de la partie. Comme quoi, l’USMA reste un des rares clubs à posséder des doublures pour peu que la concurrence soit le maitre mot. Les meilleurs en champion- nat portent le maillot de l’équipe.

Chafai : «La défaite contre l’ASMO nous pousse à poser les pieds sur terre»

contre l’ASMO nous pousse à poser les pieds sur terre» que match nul. Des points comme

que match nul. Des points comme ça coûtent cher. On aurait pu prendre une option sur le titre de champion d’automne. Le championnat est long et il faut avoir le souffle long, pour espé- rer être parmi les meilleurs. Cette défense qui regarde faire les attaquants de l’ASMO, avant de constater les dégâts. A croire que vous aviez gagné le match avant de

le jouer ? Je suis un défenseur et je suis le pre- mier à me sentir triste et déçu de cette défaite. Il ne faut pas jeter la pierre à qui que ce soit. Nous partageons tous la responsabilité de cette défaite. Un mot sur le prochain match contre l’USMH en Coupe d’Algérie ? Les matchs de championnat n’ont rien à voir avec les matchs de coupe. Si on

Chafaï esquive, au début de l’entretien, le match de l’ASMO. Mais on était obligés de re- venir sur cette déroute surprenante contre une équipe qui n’espérait pas tant, avant le coup d’envoi.

Quelle est l’ambiance actuelle dans le vestiaire, quelques jours seule- ment après une défaite pour le moins surprenante contre l’ASMO ? Franchement, le match contre l’ASMO

a été oublié. On ne pense plus qu’au

match de la coupe contre l’USMH. On est concentrés et prêts à jouer la quali- fication.

Etre mené au score par deux buts, mérite que l’on s’y attarde pour comprendre ce qui s’est passé, n’est- ce pas ? On aurait pu tuer le match en pre- mière mi-temps. On s’est crées au moins quatre occasions de buts, mais

que l’on n’a pas su concrétiser. Ensuite,

il y a cette seconde période et les deux

buts que l’ASMO a réussi à marquer. Il fallait courir derrière le score. On est parvenus à marquer un but, mais sans pouvoir revenir à la marque. Voilà, grosso modo la physionomie de la partie. On a été surpris par un adver- saire qui a su profiter de nos erreurs.

Comme l’USMH s’est fait accrocher à domicile, l’USMA aurait pu pren- dre le fauteuil de leader, vous ris- quez de le regretter… On a raté l’occasion de prendre la pre- mière place au classement, d’autant plus que l’USMH n’a pas fait mieux

rejouait contre l’ASMO, je suis persuadé que le match serait diffé- rent de celui qu’on a joué et perdu, le week-end dernier. Cette défaite en championnat nous pousse à poser les

pieds sur terre. En coupe, les erreurs se payent cash, on doit rester concentrés. Vous avez rencontré deux fois l’USMH en coupe, quelle sera l’is- sue de la 3e rencontre ? C’est vrai, on a joué deux fois contre l’USMH, en Coupe d’Algérie. On a perdu une fois aux tirs au but, une fois on a gagné sur le score d’un but à zéro. C’est la 3e rencontre dans

cette épreuve, le vainqueur aura un ascendant psycholo- gique. La réaction du public est positive malgré la défaite en championnat… Exact, on remercie notre pu- blic et on demande à nos sup- porters de nous soutenir. Le match contre l’USMH se jouera sur des détails. On a pris la mau- vaise habitude de jouer sur des balles longues dès qu’on encaisse un but. On doit revoir tout ça et on promet à notre public une qua- lification. On fêtera la fin de l’an- née 2014 par une victoire. Entretien réalisé par Zerrouk M.

USMH

par une victoire. Entretien réalisé par Zerrouk M. USMH 1,5 milliard est arrivé de Saidal l

1,5 milliard est arrivé de Saidal

l l

Le président de

l’USMH vient de

conclure un contrat de sponsoring avec la so-

ciété nationale des pro- duits pharmaceutiques, Saidal, d’une valeur de

1,5 milliard pour une

durée d’une année. La

signature du contrat a

été faite jeudi dernier.

Sitôt entré, cet argent a servi pour le payement

des joueurs.

Les primes seront revues à la hausse

l l

Pour motiver

davantage les

joueurs en perspective

de la phase retour, les dirigeants de l'USMH envisagent d'augmen-

ter le barème des

primes de matches. Notre source nous a in- diqué qu’aucun mon- tant n'a été fixé, cela devrait dépendre de l'importance du match. A titre d'exemple, on prévoit une prime de huit millions de cen-

times en cas de victoire dans un derby. Six mil- lions de centimes pour

un

succès à Lavigerie et

dix

millions pour une

victoire à l'extérieur.

Cinq titulaires absents

L e prochain match, très attendu, qui op- posera l’USMA à

l’USMH à Omar-Hamadi avance à grands pas. Cette rencontre ne se pré- sente pas dans les meil- leures conditions pour l'équipe harrachie qui sera amputée de plusieurs titulaires. Abdelkader Iaïche a du souci pour choisir les éléments qui composeront le onze. Le coach se trouve dans une situation délicate, en rai- son des nombreuses dé- fections à l'image de Benachour, Amada, Ken- niche et Aït Ouamar. Mais le hic dans cette his-

toire, c'est que l'USMH est sous la pression de ses supporters qui attendent impatiemment une qualifica- tion. Iaïche devra non seulement trou- ver de bons remplaçants, mais aussi des éléments qui peuvent contenir toute la pression qui entoure cette affiche. Vu la situation dans laquelle se trouvent les Jaune et Noir à trois jours de cette chaude confrontation, l'on peut dire que leur mission n'a rien d'une partie de plaisir. Avant de penser à l'adversaire, Iaïche sera face à un véritable dilemme,

celui de présenter un onze compétitif face à un spécialiste de la Coupe. Ce qui n'est pas du tout évident sachant que plusieurs joueurs risquent de déclarer forfait pour ce match.

face à l’USMA

qui peuvent faire l'affaire. Au milieu, Iaïche peut compter sur Herrag, qui a les qualités d'un milieu of- fensif. Ce jeune pourrait combler le vide d’Aït Oua- mar. Cependant, on ne sait pas si cet ex-joueur de l’USMA et du CRB est en possession de tous ses moyens. Si oui, il pourrait être utile. L’entraîneur de l’USMH peut aussi miser sur la technique et la poly- valence du jeune Yacine Medane qui promet. Son incorporation sur l'aile droite pourrait être une arme à double tranchant, car le pur produit de l’USMH a les capacités

techniques de tenir conve- nablement son rôle, mais son manque d'expérience risque de le handicaper.

Pas de soucis dans l'axe défensif

Ziane Chérif qui avait fourni une pres- tation sans reproches lors de la dernière rencontre face à la JSK, sera reconduit dans l'axe ce samedi face à l’USMA pour le compte de la Coupe d’Algérie. Même si en début de semaine il se plaignait de douleurs à la cheville, le joueur s'est complètement rétabli et est déjà prêt pour ce match. Son retour sera certaine- ment un atout pour l'équipe, et surtout pour Iaïche qui ne trouvera aucun souci pour composer la charnière centrale.

trouvera aucun souci pour composer la charnière centrale. Iaïche dans l'embarras Quoi que l'on puisse dire

Iaïche dans l'embarras

Quoi que l'on puisse dire concernant cette empoignade, l'USMH devra l'abor- der avec une seule idée en tête, arracher la qualification. Les supporters, pour leur part, ne veulent pas voir leur équipe se faire éliminer aussi tôt. Iaïche se trouve dans une situation embarras- sante, car il doit trouver la solution la moins handicapante pour l'équipe. Remplacer cinq titulaires est un vrai casse-tête pour le coach harrachi.

Des solutions il y en a, mais…

Le coach harrachi n'a pas d'autre alter- native que de chercher de nouvelles so- lutions en incorporant certains éléments

Gharbi : «Jouer contre l’USMA, une source de motivation»

«Les joueurs sont conscients de l'enjeu de ce match. Je dirais que c'est une bonne chose, sur le plan psychologique s’entend, que de rencontrer une équipe qu’on a battue en cham- pionnat. Nos joueurs évo- lueront sans complexe. Ils se sentent motivés, pour mon- trer qu'ils méritent leur suc- cès en championnat.» Concernant l’effectif, il dira : «Nous sommes maintenant habitués à jouer amoindris depuis le début de la saison. On continuera à gérer l'ef- fectif, en attendant de récu- pérer l'ensemble de nos joueurs».

En championnat, l’USMH a battu l’USMA à Bologhine

Les Harrachis ambition- nent d’arracher leur billet qualificatif au prochain tour. Toutefois, la forma- tion harrachie retrouvera ce week-end sur son che- min, un adversaire qui af- fiche de son côté, les mêmes ambitions. Lors de la der- nière confrontation entre les deux équipes, en cham- pionnat, lors de la qua- trième journée, l’USMH s’est imposée à Omar-Ha- madi (1-0).

18
18
N° 2864 www.lebuteur.com Mercredi 24 décembre 2014 MOB Coup d’œil
N° 2864
www.lebuteur.com
Mercredi 24 décembre 2014
MOB
Coup d’œil

Béjaïa prépare la bataille des Aurès

A près avoir battu le MCEE la semaine der- nière en championnat, les Béjaouis occupent désormais la seconde

place avec 24 points. Après leur vic- toire, certes difficile, mais méritée, le MOB semble progresser après chaque match, comme le confie Am- rani qui nous dit que le groupe est en train de prendre de l'envergure. L'objectif pour le club béjaoui au cours de cette semaine, c'est de prendre toutes les dispositions pour ce énième déplacement à Batna afin d'affronter le CAB local, dans le cadre des 16es de finale en coupe d’Algérie et le mot d'ordre est de continuer sur la lancée et revenir à Béjaïa avec le billet qualificatif. Bref, le match de championnat ne ressem- ble pas à celui de coupe et les Bé- jaouis ont tout mis de côté pour ne se concentrer que sur cette rencon-

tre afin de s’offrir la qualification qui ramènera à coup sûr la sérénité à la maison béjaouie qui est en train de réaliser un parcours très correct en championnat depuis le début de cet exercice.

La mobilisation bat son plein et la vigilance est de mise Les Vert et Noir, qui restent sur une belle victoire acquise face au MCEE, ne comptent surtout pas s'arrêter en si bon chemin. Ils enten- dent réaliser d'autres bonnes perfor- mances et ce, à partir de ce week-end face au CAB, chez lui. Certes, ce dernier n'est pas un ogre, comme le disait le coach Abdelkader Amrani, mais ça reste toutefois une formation difficile à manier sur son terrain. Mais, de leur côté, les Bé- jaouis, qui veulent faire de ce match celui du succès, ne jurent que par la qualification avant d'aborder cette

rencontre qui s'annonce déjà palpi- tante entre deux bonnes équipes. Le staff technique béjaoui a basé son travail sur le plan psychologique pour motiver ses poulains et les amener à réaliser un grand match, ce samedi, à Batna.

Les joueurs, gonflés à bloc, ne jurent que par la qualif’ La dernière performance arrive donc au bon moment pour effacer le doute qui s'est installé après le revers face à l’USMA. Actuellement, les joueurs sont plus que déterminés à poursuivre leur chemin sur cette bonne voie. Ils sont gonflés à bloc, quoi ! En attendant donc cette confrontation face aux Batnéens, le staff technique aura encore quatre jours devant lui pour préparer cette empoignade et c'est pour cette rai- son qu'il a un peu accentué la ca- dence, exigeant de ses joueurs plus

d'efforts et plus de concentration et en faisant tout pour corriger les la- cunes durant cette semaine avant la rencontre de ce week-end. Il faut dire que les joueurs ont commencé à oublier la dernière victoire qui leur a fait beaucoup de bien et sont en train de travailler d'arrache-pied, dé- cidés à faire leur possible pour se qualifier au prochain tour devant des Batnéens qui les attendent de pied ferme. Ce sera donc une mis- sion très difficile pour les Béjaouis mais qui reste toutefois dans leurs cordes.

Le staff technique calme les ardeurs et refuse d’évoquer le match de l’USMBA De son côté, le staff technique du MOB ne veut pas trop s'enflammer car il estime que, malgré cette der- nière bonne performance, notam- ment devant le MCEE chez lui, qui a

fait beaucoup de bien aux Béjaouis, il lui reste beaucoup de travail même si sa formation commence quand même à retrouver ses marques. Certes, le staff reconnaît qu'il y a de l'amélioration dans le jeu de l'équipe. Sinon, comment expliquer la bonne réaction des joueurs lors du dernier match. Mais il demeure toujours exigeant vis-à-vis de ses poulains afin de les pousser à tra- vailler et éviter ainsi un certain relâ- chement : «Si on veut réussir, on doit continuer à travailler avec la même cadence. Notre équipe a encore besoin de travailler. Je dois toujours mettre en garde les joueurs afin qu'ils restent concentrés seulement sur ce match de coupe. Il faut qu'ils soient bien enca- drés et bien orientés.» «Oublions le championnat pour le moment», dira Amrani pour conclure.

S.A.

Boumelaha ne sera pas retenu En période de stage avec le MOB depuis presque une
Boumelaha ne
sera pas retenu
En période de stage avec le MOB
depuis presque une semaine, le dé-
fenseur polyvalent, Sabri Boume-
laha, qui a joué son premier match
amical hier face à la JSIO, ne sera
pas retenu par la direction bé-
jaouie. Bien qu’il possède des
qualités très intéressantes, la di-
rection aurait déjà pris la décision
de ne pas le retenir dans son ef-
fectif en prévision de la seconde
manche de la compétition.
D’après nos informations, le
joueur franco-algérien devra re-
tourner chez lui au courant de la
semaine.
La direction
privilégie la piste
des joueurs locaux
Ces derniers jours, la di-
rection a refusé la proposition
de deux joueurs africains, Ousman Ben Goita et
Abdoulaye Bathily. Se joint à eux, le Franco-algé-
rien, Sabri Boumelaha, qui, malgré sa présence à
Béjaïa, ne sera pas mobiste. Après l’échec de
quelques transactions africaines, cette saison et la
saison écoulée, la direction aurait pris la décision
de faire au pays son marché cet hiver. C’est d’ail-
leurs la raison qui l’a poussée à prendre attache
avec plusieurs joueurs qui évoluent en Ligue 1 ou
en Ligue 2 Mobilis pour leur proposer l’idée de
rejoindre le MOB.
Musculation hier matin

Après la première séance de lundi, le staff technique du MOB a décidé de baisser un peu la charge pour la journée d’hier. Ainsi, le coach Amrani n’a programmé qu’une légère séance de musculation pour tout le groupe dans la mati- née avant de terminer par une séance de récu- pération et de remise en forme. Pour le moment, le coach insiste beaucoup sur la récu- pération afin que le groupe soit prêt pour le match de samedi face au CAB.

Kadri dans le viseur Amrani a repris hier Plus peur Absent lors de que de
Kadri dans le viseur
Amrani a
repris hier
Plus
peur
Absent
lors
de
que de
de
mal !
mière
le séance
travail
de
son
équipe
dimanche
der-
pour
Aguid
MOB 5 - JSIO 0
nier,
coach,
Abdelkader
En
Ferhat,
Les jeunots s’illustrent
Amrani,
à qui du a
assisté
la
ne
s’est
pas
entraîné
cérémonie
du
Ballon
d’Or
Dans le cadre de la préparation de
Coupe, les coéquipiers de Chettal ont
disputé, hier dans la soirée, un match
amical face au voisin, la JS Ighil Oua-
zoug. Les pensionnaires de la Ligue 1
Mobilis n'ont pas trouvé de difficultés à
venir à bout de la volonté de leur adver-
saire qui n'a pu résister à la différence.
Les Vert et Noir ont disposé de cette mo-
deste équipe sur le score sans appel de 5
buts à 0, dans une partie à sens unique.
Les buts de cette partie ont été l’œuvre
de Chettal, Rahal, Batraoui, Hamzaoui et
Bensayeh.
défenseur
algérien,
repris
les
Amir
Aguid,
mandes
groupe
à
aussi
interrompre
à la-
l’occasion
de
séance
de
pour
bles-
la
matinée
qui
s’est
dé-
sure.
Le
se
roulée
8h
stade
de
douleurs
de
l’UMA.
Sans
a au perdre la de
la est hier plus pre- com-
la
jambe.
Ce
qui
poussé
de
temps,
Amrani
à de di-
staff
médical
Le sug- lui qui
rectement
entré
dans
le
d’aller
effectuer
vif du sujet où
il a fait
de
à a soins lui
suer ses joueurs durant
deux heures de travail
chargé basé essentielle-
le plaignait avant-hier, l’infirmerie, latéral, dite gérer une
le
temps
de
se
a sentir séance séance plus
de joueur le mieux.
joueur ne risque rien de
En plus de certains atta-
quants qui ont déjà donné
leur accord de principe aux
Béjaouis, selon une source
autorisé, la direction, qui veut
recruter quatre joueurs cet
hiver, aurait déjà jeté son dé-
volu sur le jeune attaquant
du MCEE, Yacine Kadri, qui
n’a pas trop joué avec son
équipe cette saison. Malgré
son statut de joker au MCEE,
le joueur a pu quand même
captiver l’intérêt des diri-
geants du MOB qui le sui-
vent de près depuis
quelques semaines. Ce der-
nier qui veut changer d’air
pour avoir plus de temps de
jeu, ne ferme pas la porte
devant les Béjaouis et n’at-
tend qu’un contact officiel
pour négocier sa libération
avec le MCEE.
ment sur
plan physique.
grave du fait
qu’il devrait
Il s’est réuni
Faghloul ne viendra pas,
Rebaï en bonne voie
reprendre le travail au-
jourd’hui avec le groupe
après avoir eu le feu vert
Bouhamou promu
3 e gardien
longuement
avec
ses joueurs
du médecin.
Contacté par la direction béjaouie, le
milieu de terrain, Faghloul Senouci, ne
sera pas Béjaoui finalement. En effet, le
joueur est soumis à une libération et en ce
moment, la direction du MCS refuse caté-
goriquement de le céder. Concernant
Rebaï, ce dernier aurait déjà convaincu les
responsables du WAT de lui octroyer ses
papiers afin de rejoindre le club de Yemma
Gouraya cet hiver. Ce joueur est attendu in-
cessamment à Béjaïa pour concrétiser son
transfert.
Alors
début,
coach
a
directe-
«On ira chercher
qualif’ à Batna»
la
ment
séance,
ce
dernier
n’a
pas
hésité
se
réunir
«Ma
n’est
pas
avec
ses
joueurs
avant
grave.
Je
souffre
d’une
l’entraînement
aux
petite
Après
tiaires.
L’ancien
coach
avoir
le
méde-
WAT
a la est
a sur les entamé afin leur revenu qu’au ont pour bien
avec
ses
cin,
m’a
accordé
hommes
pré-
quelques
heures
de
cédent.
Par
la
repos.
le consulté se le profite je blessure contusion. il Actuellement, du
je
rani
expliqué
suis
des
séances
de
soins
programme
cette
se-
et
j’en
aussi
pour
La libération de Bouamria se
précise
maine.
Vigilance
et
récupérer,
avant
de
pou-
dité
sont
de
chez
voir
reprendre
du
service.
l'entraîneur
Comme tout le monde le sait, la direction
qui a déjà libéré trois joueurs d’une manière
officielle, pourrait bien lâcher encore un ou
deux autres éléments avant la phase retour.
Si le MOB arrive à recruter Rebaï, cela signi-
fie automatiquement qu’elle libérera un dé-
fenseur. Ainsi, c’est fort probable que ce soit
Ali Bouamria qui en fera les frais.
Ma
situation
n’est
pas
in-
fait
tout
les
quiétante.
La
preuve,
si
ardeurs
de
ses
le du Il
tout
passe
comme
leur
donc
recommandé
prévu,
serai
d’attaque
d’oublier
suc-
pour
match
de
coupe
cès
et
de
le luci- leurs ves- Am- qui
ce
samedi
face
au
CAB.
efforts,
un
Ce
sera
un
match
diffi-
éventuel
relâchement,
cile,
mais
on
se
déplacera
La direction, qui a dé-
cidé de libérer son gar-
dien, Mustapha Zaidi cet
hiver, ne compte pas en
recruter un autre pour le
remplacer. En effet,
d’après nos informations,
les dirigeants de concert
avec le staff technique et
l’entraîneur des gardiens,
Mourad Taïri, ont décidé
de promouvoir le jeune
gardien des U21, Bouha-
mou qui a été appelé
hier dans la matinée
pour rejoindre l’équipe
première et s’entraîner
avec les seniors pour le
reste de la saison. Une
décision sage prise par
la direction qui possède
déjà deux très bons
gardiens, Mansouri et
Rahmani.
surtout
après
rencontre
dans
but
de
revenir
de
samedi
dernier
les
avec
une
belle
qualifica-
joueurs
donné
tion
qui
ne
nous
fera
que
durant
le de tout Amrani d'éviter la dernier mise gérer à calmer suite, match joueurs. minutes.
90
bien».
4 contrat renouvelle Mobilis pour son milliards Comme annoncé par nos soins, Mobilis prouvé une
4 contrat renouvelle Mobilis
pour son
milliards
Comme
annoncé
par
nos
soins,
Mobilis
prouvé
une
nouvelle
fois
son
intérêt
pour
renouve-
ler
son
contrat
avec
la
di-
rection
du
MOB.
Après
plusieurs
négociations
entre
dirigeants
a bé-
jaouis
les
responsables
de
Mobilis,
la
direction
du
MOB
a la les et algérien, officiellement
ac-
cepté
dernière
offre
de
l’opérateur
de
téléphonie
mobile
Mobilis,
qui a décidé
de renouveler
son contrat
pour
une autre
saison. En effet, selon une
source proche du dossier,
l’opérateur de téléphonie
mobile va injecter la somme
de 4 milliards dans les
caisses du club dans les
prochains jours.
Soit juste
après la signature
du
contrat de manière officielle
dans les
tout prochains
jours, à Alger, en présence
du PDG de l’organisme, Saâd
Damma. Rappelons que cet
important contrat de sponso-
ring est le deuxième pour le
MOB depuis
son accession en
Ligue 1 Mobilis, la
saison
écoulée. La direction
de Mo-
bilis a décidé
revaloriser son
contrat après la demande des
Béjaouis qui
ont insisté
pour
montant beaucoup plus in-
un
téressant
que celui de la sai-
son écoulée
estimé à 3
milliards.
Une bouffée pour le
d’oxygène
club
Il faut dire que ce
contrat de
sponsoring constitue une très
bonne opération pour
le club
béjaoui dans la mesure où la
forte somme que va injecter
son nouveau
sponsor lui évitera
une éventuelle crise financière.
L’aide financière de Mobilis per-
mettra également aux respon-
sables du Mouloudia
gérer le club jusqu’à
de bien
la fin de
l’actuel exercice,
notamment la
régularisation de la situation fi-
nancière des partenaires
de Nas-
sim Dehouche
qui auront besoin
de motivation pour rester sur
cette
bonne dynamique, même
lors de la phase
retour.
S.A.

Sauna pour les titulaires

Ressentant une grosse fatigue suite aux gros efforts déployés lors du dernier match face au MCEE en déplacement, le staff tech- nique béjaoui a programmé une séance de sauna hier en fin de journée, seulement pour les joueurs qui ont participé au dernier match. Une occasion pour eux de récupérer et d’atta- quer la séance de ce soir avec leurs meilleurs atouts.

Les réservistes ont affronté la JSIO

Contrairement aux dernières séances, le staff technique du Mouloudia de Béjaia a scindé son effectif en deux groupes hier. Le premier groupe, composé essentiellement des joueurs titulaires, se sont contentés d’une séance de remise en forme alors que le second groupe, composé des joueurs remplaçants et des jeunes, a joué un match amical à 16h face à l’équipe locale de la JS Ighil Ouazoug. A signaler que Boumelaha, le joueur venu spécialement pour passer des essais, a pris part à cette joute amicale.

18
18
N° 2864 www.lebuteur.com Mercredi 24 décembre 2014 Ligue 1 Coup d’œil
N° 2864
www.lebuteur.com
Mercredi 24 décembre 2014
Ligue 1
Coup d’œil

ASMO

Mercredi 24 décembre 2014 Ligue 1 Coup d’œil ASMO Aoued out face à l’USMS F inalement,

Aoued out face à l’USMS

F inalement, le me- neur de jeu asé- i

,

Aoued-Mohamed Amine, ne sera pas de la partie ce vendredi face à l’USM Sétif. Alors qu’il était incertain pour cette rencontre, le joueur que nous avons joint au bout du fil hier matin nous a déclaré qu’il ne pourra pas participer à la rencontre des 16es de fi- nale de la Coupe d’Algérie face à l’USMS : «J’ai été vic- time d’une blessure à la cuisse lors du précédent match face à l’USM Alger. J’ai passé une échographie à

m

s

t

e

l’issue du match à Alger, qui a révélé une élonga- tion. J’ai rencontré le médecin du club hier (Ndlr : lundi) et j’espère inch’Allah que je vais pouvoir retrouver rapi- dement le chemin des entraînements.» Aoued ne pourra reprendre le travail que samedi pro- chain. Alors qu’il ra- tera le match de coupe face à l’USMS, cet élé- ment espère retrouver la compétition mardi prochain face au MC El Eulma.

Riad O.

la compétition mardi prochain face au MC El Eulma. Riad O. Chicoto a terminé sa rééducation

Chicoto a terminé sa rééducation

Comme il l’avait dé- claré dans ces mêmes colonnes la semaine dernière, Chicoto a terminé
Comme
il l’avait dé-
claré dans
ces mêmes
colonnes la
semaine
dernière,
Chicoto a
terminé
hier sa ré-
éducation.
Victime
d’une bles-
sure à la
cheville

lors du match de sa sélection nationale du Niger face à la Zambie, disputé le 11 octobre dernier pour le compte des éliminatoires de la CAN-2015, Chi- coto est absent depuis ce jour des terrains. Ayant subi une intervention chirurgicale, l’ancien sociétaire du Coton Sport est en période de ré- éducation depuis le 3 décembre. Il sera donc soumis à un programme spécifique avant de pouvoir repren- dre l’entraînement avec le groupe. La trêve hivernale qu’observera le championnat de Ligue 1 mobilis ar- rive au bon moment pour lui, qui es- père être au top de sa forme d’ici le début de la phase retour de la saison.

R.O.

Herbache reprendra aujourd’hui l’entraînement C’est au- jourd’hui mercredi que le joueur mi- lieu de ter-
Herbache reprendra
aujourd’hui l’entraînement
C’est au-
jourd’hui
mercredi que
le joueur mi-
lieu de ter-
rain,
Herbache
Bilel, devrait
reprendre le
chemin des
entraîne-
ments avec
ses coéqui-
piers. En
effet, l’Asé-
miste, qui se
trouvait depuis vendredi dernier chez
lui à Blida, devait rentrer hier soir à
Oran. Joint hier matin par téléphone,
l’ancien sociétaire de l’AS Khroub nous a
confié que sa blessure n’a rien de sérieux
et qu’il fera tout pour participer au
match de ce vendredi face à l’USM Sétif
: «J’ai un vol aujourd’hui (Ndlr : hier), à
15h, pour Oran. Je ne pense pas que je
vais pouvoir m’entraîner avec mes co-
équipiers aujourd’hui (Ndlr : hier). Mais
demain (Ndlr : aujourd’hui) je serai de
retour à l’entraînement. Le médecin m’a
expliqué que ma blessure n’est pas grave.
J’ai effectué quelques séances de soins et
je me sens prêt à reprendre le travail
avec le groupe.»
R.O.

Entraînement aujourd’hui et demain à Bouakel

L es gars de M’dina J’dida poursuivront leur préparation pour le match de ce week-end face à l’USM Sétif. Au-

jourd’hui, les Asémistes s’entraîneront à par- tir de 10h au stade Habib-Bouakel et demain, ils y effectueront une ultime séance. C’est d’ailleurs à l’issue de cette séance que le coach Benchadli dévoilera la liste des 18 retenus pour le match du week-end.

Mise au vert à l’hôtel «El Mouahidine»

Comme ce fut le cas depuis le début de la

lui ai expliqué qu’il va être convoqué par le président du club afin de s’expliquer au sujet de son comportement avec l’entraîneur. Là, vous me donner l’occasion d’expliquer une chose, à savoir qu’il s’agit d’une convocation de Zidane par le président, et non pas du conseil de discipline comme j’ai entendu dire ça et là.» Selon nos indiscrétions, Baghor, et afin de ne pas perturber son équipe, va at- tendre la fin de la phase aller pour convo- quer son joueur et évoquer avec lui cette affaire.

R.O. Afin de prendre en charge les frais du stage hivernal : La direction de
R.O.
Afin
de prendre en charge
les frais du stage hivernal :
La direction de l’ASMO a
envoyé une lettre hier au wali
Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans
notre édition d’hier, les Asémistes espèrent que le wali
d’Oran prenne en charge les frais du stage hivernal de
l’équipe. Ce stage devrait avoir lieu à Oran et plus
exactement à l’hôtel «El Mouahidine». Hier, les res-
ponsables de l’ASMO ont envoyé une lettre dans ce
sens au premier magistrat de la ville d’Oran. Il est
à noter que ce stage de préparation durera huit
jours et sera l’occasion pour le staff tech-
nique de préparer comme il se doit
son team à la phase retour du
championnat.

saison, les Asémistes effectueront leur tradi- tionnelle mise au vert avant d’affronter l’USM Sétif à l’hôtel «El Mouahidine». Les Asémistes ont prit l’habitude de préparer leur match à domicile dans cet hôtel. Rappelons que les co-

équipiers de Benayada affronteront ce vendredi l’USM Sétif dans le cadre des 16es de finale de la Coupe d’Algérie au stade Ahmed- Zabana.

Pour Zidane, il s’agit d’une convocation et non pas d’un CD

Le manager général de l’ASMO, Benamar Houari, a eu une discussion avec Zidane en marge de la séance de lundi dernier : «Il est venu au stade et je le

MCO

de lundi dernier : «Il est venu au stade et je le MCO Baba cherche désespérément

Baba cherche désespérément

un manager général

L a façon avec laquelle son équipe a été traitée par les arbitres, ces der- niers temps, a poussé le président du Mouloudia, Ahmed Belhadj, à penser sérieusement à engager

un manager général afin de servir de lien entre la direction du club et l’équipe première. Ayant voulu assurer lui-même cette tâche depuis le retrait de Habib Benmimoun, Baba qui se pré- sentait deux à trois fois par semaine à l’entraî- nement a fini par être convaincu qu’il a besoin d’une personne non seulement qui assure quo- tidiennement cette tâche mais surtout qui fera l’unanimité autour du très exigeant entourage du Mouloudia. Baba, qui voulait ramener une personne qui n’est pas d’Oran, a eu beaucoup de mal à dénicher ce manager qui remplit le profile idéal. Celui qui a un vécu en football et qui connaît bien cette équipe du Mouloudia. N’ayant pas réussi à trouver cette personne, Baba a décidé de relancer Abdelhafid Tasfaout, actuellement manager général de l’Equipe na- tionale Olympique. Sachant qu’il risque de buter sur le refus de l’ancien buteur de la sé- lection, du moment qu’il est toujours en place chez les Verts, Belhadj semble vouloir explorer d’autres pistes.

On parle également de Belloumi

Un autre nom est pressenti pour ce très convoité poste de manager général. Il s’git en effet de Lakhdar Belloumi. Ahmed Belhadj qui était accompagné de son bras droit, Hafid Be- labbès, et le chargé de sponsoring, Abdelkader Benzerbadj, aurait discuté autour du sujet avec Lakhdar Belloumi qui avait marqué sa pré- sence avant-hier à la cérémonie en question. Les deux parties ont en effet évoqué l’éventua- lité de confier cette tâche à l’ancien Ballon d’or africain. Belloumi, qui était pressenti pour ce poste en début de saison avant qu’il ne choi- sisse le WAT, s’est montré avant-hier disponible à aider le Mouloudia. «Je suis prêt à revenir au Mouloudia, car j’aime beaucoup ce club», ne cesse de répéter Lakhdar Belloumi qui rappelle avoir fait partie de l’équipe dirigeante ayant réalisé une saison honorable en 2010-2011.

Il a décidé d’assister aux matchs

Bien qu’il soit à la recherche d’un manager général, le président du Mouloudia d’Oran, ir-

manager général, le président du Mouloudia d’Oran, ir- rité par la façon avec laquelle on a

rité par la façon avec laquelle on a lésé son équipe face au MC Alger, aurait pris la décision d’assister aux matchs de son équipe. «J’avais mes raisons en refusant d’assister aux matchs à Oran. Mais je me déplace au stade pour motiver mes joueurs avant le coup d’envoi de la partie. De toutes les façons, j’ai décidé, après ce match contre le MCA, de rester au chevet de mon équipe durant toute la partie».

A. L.

Fin de la phase aller pour Berradja

B lessé à la veille du match contre le MC Alger, le ca- pitaine des Ham-

raoua, Seddik Berradja, sera finalement out pendant toute la

phase aller. Le joueur a été vic- time d’une blessure vendredi passé, qui l’a obligé de rater le rendez-vous du MCA. D’ailleurs,

il a été soumis à tous les examens

pour définir la nature de sa bles- sure. Après avoir effectué une échographie, il s’est avéré qu’il souffre d’une entorse derrière la cuisse qui aurait pu se transfor- mer en déchirure si jamais il avait continué à s’entraîner ce jour-là. Finalement, son médein lui a accordé 10 jours de repos, avant qu’il ne lui définisse le trai- tement idéal pour se remettre sur pied. «Ça aurait pu être pire» Joint hier au bout du fil, le joueur affirme que le médecin lui

a recommandé de se reposer du- rant dix jours. «Le médecin m’a recommandé un repos total de 10 jours. En tous les cas, je ne peux même pas poser le pied. Il m’a dit que j’étais intelligent d’avoir réussi à stopper à temps mes efforts, car dès que j’ai ressenti la douleur der- rière la cuisse, j’ai dû lever mon

pied», a affirmé Berradja hier, alors qu’il était encore chez le médecin Merili. Et ajoute :

«Cette blessure aurait pu être pire, si j’avais continué à m’entraîner. Dieu merci, je ne vais rater que deux matchs, celui de la coupe et contre l’ESS. Cette trêve tombe à point nommé pour moi, car je pourrai reprendre avant la reprise du championnat.» «On est sur la bonne voie avec Cavalli» Pour ce qui est du parcours du Mouloudia, le capitaine des Rouge et Blanc affirme que son équipe a bien réagi durant cette phase aller : «Après un début dif- ficile en championnat, l’équipe a réussi à améliorer sensiblement ses résultats. Le Mouloudia est de- venu une équipe solide dans ses trois compartiments, comme en témoigne ces derniers résultats. Nous sommes en train de jouer en

bloc. Aucune équipe ne nous fait peur. Une phase retour difficile nous attend. Pour rester sur cette lancée, il faut mettre les bouchées doubles et continuer à travailler. Ce n’est pas facile de rester en contact avec le peloton de tête.» A. L.

doubles et continuer à travailler. Ce n’est pas facile de rester en contact avec le peloton
www.lebuteur.com N° 2864 Ligue 1 19 Mercredi 24 décembre 2014 Coup d’œil CRB NAHD Remettre
www.lebuteur.com
N° 2864
Ligue 1
19
Mercredi 24 décembre 2014
Coup d’œil
CRB
NAHD
Remettre «encore»
de l’ordre dans
la défense !
Il faut tourner la page du RCA
et penser à la Coupe
L formation du Chabab
a
l’USMH en Championnat. C’est du-
a
repris hier la prépara-
tion, deux jours après
sa sortie à l’Arbâa où,
rappelons-le, l’équipe
avait perdu sur le score
rant ces deux matches que les
joueurs doivent oublier la défaite à
l’Arbâa.
est attendu ce jeudi, c'est-à-dire un
jour avant le rendez-vous pour as-
surer l’ultime séance avant le dépla-
cement.
Deux jours d’arrêt pour se
remettre en question
de 2-0 dans des conditions qui fe-
ront encore parler pendant un mo-
ment pour tous les faits que nous
vous avons relaté dans nos der-
nières éditions. Entre-temps, hier,
les joueurs du Chabab sont retour-
nés au 20-Août, pour effectuer leur
première séance qui marque la pré-
paration d’une nouvelle sortie, la
quatrième consécutive, cette fois-ci
pour le compte de la coupe d’Algé-
rie. Le CRB affrontera la formation
de Tadjnanet en 16e de finale. Bien
que certains ont en tête encore les
événements tragiques du début de
semaine, ils sont aujourd’hui après
deux jours d’arrêt obligés de mettre
l’histoire de côté du moins laisser la
direction du club s’en occuper, leurs
pensés ainsi que toutes leurs forces
doivent converger sur ce match de
coupe de Tadjnanet, qui se jouera
vendredi au lieu de samedi.
En décidant d’accorder deux
jours de repos aux joueurs au lieu
d’une journée, le staff technique a
pensé à leur accorder du temps
pour se vider la tête après ce qu’ils
ont vécu en début de semaine der-
nière. Le fait de retrouver leur fa-
mille, pour certains qui habitent
loin d’Alger, semble leur faire beau-
coup de bien sur le plan mental cela
sans oublier bien sûr que ces deux
jours de repos tombent à point
nommé pour le groupe qui a en-
chainé deux matches (coupe et
championnat) dans la même se-
maine.
Le changement de
programme chamboule les
calculs de Michel
En revenant sur l’absence d’Alain
Michel, celle-ci aura complètement
chamboulé la préparation du club
cette semaine surtout avec la pro-
grammation du match pour ven-
dredi au lieu de samedi. En effet, le
coach qui reviendra vendredi
comptait programmer deux séances
d’entraînement pour attaquer le
côté technique ainsi que désigner
son onze pour le match. Ainsi cela
ne pourrait pas se faire avec cette
nouvelle programmation.
L e coach Hugo
Broos a été satis-
fait du rendement
de ses joueurs et
leur comporte-
ment contre
C’est Maroc qui assure la
préparation
Maroc : « On veut se
concentrer sur la coupe
maintenant »
de Slimane Allali. En parallèle,
Sofiane Bendebka sera aligné
sur le côté droit de la défense.
Deux options qui pourront
largement faire l’affaire des
Sang et Or, surtout qu’on sait
que les deux joueurs ont déjà
évolué dans ces postes. Abdes-
lam, vu son capital expé-
rience, est bien placé pour
tenir convenablement son rôle
dans l’axe de la défense. Ben-
debka, quant à lui, a déjà
prouvé qu’il peut tenir son
rôle sur le côté droit de la dé-
fense. Donc, on ne pourra pas
constater une grande diffé-
rence ce week-end contre
l’USMC.
Une petite réunion avant
la séance
Avant de débuter la séance d’en-
traînement de la semaine, le staff
technique, pas au complet pour la
reprise en l’absence du technicien
Alain Michel qui se trouve actuelle-
ment en France, s’est réuni un petit
moment avec ses joueurs. L’objectif
était d’évacuer tout ce qui leur res-
tait comme souvenir du dernier
match de samedi. On leur fera
rappeler l’importance du
match de Tadjnanet ainsi
que celui d’après face à
Nous vous l’avons déjà appris
dans l’une de nos dernières édi-
tions, ce ne sera pas Alain Michel
qui assurera la préparation de la se-
maine du rendez-vous face à Tadje-
nanet en coupe d’Algérie. Le
technicien français se trouve actuel-
lement en France avec sa petite fa-
mille pour passer les fêtes de Noêl.
Avant de partir, ce dernier avait
laissé un programme de prépara-
Les attaquants doivent
mettre fin à leur
apathie
tion ainsi que des instructions à son
adjoint Maroc, qui assurera donc la
préparation de ce match des 16es
de finale de la coupe d’Algérie.
Alain Michel devra
Obélé
quand même assis-
ter à la rencon-
tre puisqu’il
Puisqu’il sera le premier respon-
sable du staff durant cette semaine
de préparation, nous avons pris at-
tache avec Maroc pour connaitre
l’état d’esprit du groupe à la reprise
après deux défaites consécutives en
championnat. «Aujourd’hui ça va
beaucoup mieux. Comme nous
l’avions prévu, les deux jours de
repos semblent avoir permis aux
joueurs de prendre du recul quant à
cette histoire de l’Arbâa. La reprise
s’est bien passée, lors de laquelle nous
avons organisé une petite réunion
pour remotiver les troupes. Notre
message est bien passé puisqu'à l’en-
traînement les joueurs avaient déjà
la tête au match de coupe.»
Lamine Amimi
souffre des
adducteurs
En dépit de la victoire ac-
quise vendredi dernier à do-
micile, les attaquants ont été
un peu incisifs et ont fait de
leur mieux pour perturber la
défense de l’ASO sans pour
autant arriver aux buts ad-
verses. Ils ont été moins per-
cutants et n’ont pas réussi à
redonner espoir au comparti-
ment offensif, qui peine de-
puis le match de l’USMBA.
Un sursaut d’orgueil est at-
tendu ce week-end contre
Kaouche à l’occasion du match
de coupe. En tout cas, les
joueurs, précisément les atta-
Une seule
séance au lieu
de deux à la
reprise
L’autre absent lors de cette
séance de reprise est l’attaquant
François Obélé. Le Camerounais de-
vrait manquer même les prochaines
quants, ont intérêt à mettre fin
Benchrifa toujours en solo
leur apathie et redémarrer
séances d’entraînement, voire le ren-
dez-vous en coupe, et ce, après qu’il
a ressenti des douleurs aux adduc-
l’ASO, vendredi dernier. A la
fin de ladite rencontre, le
Belge n’a pas hésité à dresser
un bilan positif sur l’équipe
qui s’est très bien comportée
contre Chlef, mais surtout la
détermination des joueurs.
Lors de la première séance de
la semaine, l’entraîneur ad-
joint, Farid Zemiti, avait féli-
cité ses éléments pour leur
honorable prestation, surtout
leur application et leur
concentration. Lors de cette
empoignade gagnée dans le
temps additionnel, les joueurs
y avaient cru jusqu’au bout et
avaient réussi à imposer leur
rythme. En parallèle, s’il y a
un autre constat à faire à l’is-
sue de cette empoignade, c’est
que le staff technique est dés-
ormais confronté à un nou-
veau dilemme. Ce n’est pas
parce que ce compartiment
s’est montré déséquilibré et
que les défenseurs sont com-
plètement passés à côté, mais
plusieurs défenseurs, pour ne
pas dire tous, sont forfaits
pour le match de coupe. En
plus de Herida, Benabderrah-
mane et Guebli, l’arrière laté-
ral Khiter vient de rejoindre la
liste des blessés. Des défec-
tions défensives qui tracassent
le staff technique husseindéen,
appelé à trouver des solutions
fiables et remettre encore de
l’ordre dans la défense.
à
leur compteur, avant la pro-
chaine virée à Béchar.
Sylla, presque acquis
Pour entamer la pré-
paration du match face à
Tadjenanet, le staff du CRB
teurs. Le staff médical l’a mis pour
le moment au repos avec des
séances de soins pour l’ai-
der à mieux se réta-
avait programmé en premier
lieu deux séances d’entraînement
afin de rattraper les deux jours de
repos accordés aux joueurs. Or, avec
le changement de programme au
niveau de la LFP pour ce match de
coupe, qui se jouera ce vendredi au
lieu de samedi, on a dû revoir le
blir.
Le latéral gauche, Zakaria
Benchrifa, n’a pas assisté à la
séance d’entraînement
d’hier. Ce dernier souffre
encore de la cuisse, une
blessure qui le tient à
l’écart du groupe depuis
deux semaines.
Abdeslam axial,
Bendebka sur la droite
La direction husseindéenne
est en train de négocier le
transfert de l’attaquant du
MCA, Sylla. Selon des indis-
Draoui
crétions, le président nahdiste
malade
a
reçu des garanties de la part
Le milieu de terrain,
Draoui, lui, s’était présenté à
la séance d’entraînement, mais
n’est pas arrivé à s’entraîner en
raison d’une angine qui l’aurait
Il rejoindra le
groupe aujourd’hui
beaucoup affaibli. Le staff tech-
nique lui a permis de quitter le
programme de la reprise, et, au lieu
de deux séances, une seule avait été
retenue pour éviter aux joueurs une
surcharge durant la semaine.
groupe quelques minutes
après le début de la
séance pour aller se
faire soigner.
L’absence de Benchrifa ne
s’éternisera pas puisque, hier, à
son arrivée au stade, le staff médi-
cal lui a donné son feu vert pour repren-
dre les entrainements avec le groupe dès
aujourd’hui. Les derniers examens auraient ras-
suré le médecin de l’équipe
sur l’état de santé de
son joueur.
Devant ce nouveau constat,
l’entraîneur du NAHD semble
avoir un plan « B » pour ré-
équilibrer sa défense. A cet
effet, Hugo Broos songe à
chambouler son dernier plan
et apporter deux changements
de taille. Le coach nahdiste
compte faire reculer Cherif
Abdeslam d’un cran et l’incor-
porer dans l’axe en compagnie
de son homologue moulou-
déen pour la libération du
Guinéen au profit du NAHD
dès la fin de la phase aller.
Sauf revirement de dernière
minute, Sylla est presque ac-
quis pour Hussein Dey.
Youcef M.
www.lebuteur.com N° 2864 ESS Coup d’œil Jeudi 24 décembre 2014
www.lebuteur.com
N° 2864
ESS
Coup d’œil
Jeudi 24 décembre 2014
19
19

Coupe d’Algérie : MOC-ESS

La conquête du 9 e trophée

commence au stade Hamlaoui

La conquête du 9 e trophée commence au stade Hamlaoui A près avoir arraché une belle

A près avoir arraché une belle vic-

CSC, à Constantine, pour le

compte de la mise à jour de la 14 e jour- née de Ligue 1 Mobilis, les Sétifiens tenteront de défier sur le même terrain l’autre formation constantinoise, le MO Constantine, cet après-midi où un bil- let pour l’accès aux 16 es de finale de la

Coupe d’Algérie sera mis en jeu. Car, comme on le sait, ce match des 32 es de finale a été reporté en raison de la pré- sence de l’Entente à Marrakech où elle avait pris part au dernier Mondial des clubs. Sur le papier, et même si les Séti- fiens joueront chez leur adversaire, le club de Aïn El Fouara part avec les fa- veurs des pronostics. En effet, le MOC, et c’est malheureux, n’est plus celui des années 70 et 80, mais la coupe c’est tou- jours la coupe. La compétition n’a pas changé, elle apporte toujours son lot de surprises. Dame coupe n’obéît pas à la logique et ne reconnaît pas la hiérar- chie. C’est elle qui choisit toujours son heureux élu et non l’inverse. C’est la raison pour laquelle l’équipe de Khei- reddine Madoui doit faire très attention

toire dimanche dernier face au

et ne doit en aucun cas sous-estimer son adversaire au risque de le regretter. Cela dit, il semble que les Sétifiens, grâce à leur expérience dans ce genre de compétitions, en sont bien conscients. Ils savent que leur mission ne sera pas facile et qu’il va falloir prendre les choses très au sérieux pour pouvoir passer ce cap sans embûches. Sachant qu’ils recevront l’Olympique de Médéa au prochain tour sur le ter- rain du 8-Mai-45 en cas de qualifica- tion, les troupes de Kheireddine Madoui seront plus que jamais moti- vées à revenir avec la qualification dans les bras, avec en ligne de mire, un neu- vième trophée. Un seul souci, l’état physique du groupe Le souci majeur des Ententistes cet après-midi est d’ordre physique. Il faut savoir, en effet, que les camarades de Djahnit sont sur la brèche depuis une dizaine de jours avec une succession de matchs sans relâche. Le match d’au- jourd’hui est le quatrième en dix jours après la première rencontre disputée contre Auckland City le 13 décembre,

puis face à Western Sydney le 17 dé- cembre avant d’affronter le CSC le 21 décembre. Et ce qui va compliquer da- vantage la tâche aux Sétifiens, c’est le gazon naturel du terrain du stade Hamlaoui qui exige, comme on le sait, plus d’effort physique. C’est un rythme infernal auquel est soumise l’équipe de- puis deux semaines et toute la question est de savoir aujourd’hui, à quelques heures du coup d’envoi de ce match de coupe, si les joueurs ont bien récupéré de leurs efforts ou non. 4 e confrontation entre les deux équipes en Coupe d’Algérie Au-delà du souci physique, il faut sa- voir que les équipes amateurs réussis- sent souvent à l’ESS dans cette compétition. En plus, les équipes des divisions inférieures n’ont plus de se- cret pour les Sétifiens qui en choisis- sent toujours leurs sparring-partners lors de la préparation de l’intersaison. En plus clair, l’ESS ne part pas cet après-midi dans l’inconnu, elle sait à quoi elle doit s’attendre. Aussi, faut-il le noter, que le match d’aujourd’hui est le

(1-1).

quatrième dans l’histoire de la Coupe d’Algérie entre les deux for- mations. La première fois où les deux clubs se sont croisés dans cette compétition, c’était lors de la finale de 1964 au stade 20- Août où l’Entente avait réussi à décrocher son deuxième tro- phée en battant le MOC sur le score de 2 buts à 1. La deuxième fois, c’était en 1970 en 16es de finale sur le terrain d’Akid Chabou de Annaba, et cette fois-ci, le dernier mot est revenu aux Constantinois qui

l’ont emporté par la plus petite des marges (1-0). La troisième confrontation a eu lieu en 1976 en aller et retour pour le compte des demi-finales. Le premier match s’est déroulé sur le terrain du stade Kessab et s’est soldé par un nul (1-1). Lors du

match retour, le MOC s’est imposé par deux buts à un, décrochant ainsi son billet pour la finale. La dernière confrontation entre le MOC et l’ESS remonte à mars 2002 Il faut savoir aussi que la dernière confrontation entre les deux équipes remonte au mois de mars 2002 sur le terrain de Hamlaoui. L’ESS, alors en difficulté en championnat, avait besoin d’un point pour assurer son maintien au moment où le MOC occupait la deuxième place au classement. Les Séti-

fiens ont bien résisté jusqu’au temps additionnel où ils ont

encaissé un but assassin à la septième minute des arrêtes de jeu inscrit par Aissoug. L’En- tente a pu toutefois, ramener juste après le point dont elle avait besoin pour éviter la relé- gation du stade Sefouhi de Batna en imposant le match nul au CAB

CSC

stade Sefouhi de Batna en imposant le match nul au CAB CSC Place à la Coupe

Place à la Coupe d’Algérie

le match nul au CAB CSC Place à la Coupe d’Algérie P lace maintenant à la

P lace maintenant à la Coupe d’Algérie et à la préparation du match que les poulains de

Belhout disputeront face à l’USMBA, au stade Chahid-Ham- laoui, ce vendredi. Les Clubistes, qui veulent aller le plus loin

possible dans cette compétition, comptent mettre tous les atouts de leur côté, afin de passer. Même si les Sanafir ont joué le match des 32es de finale à la maison, le hasard a voulu qu’ils recevront encore chez eux leur adversaire des 16es de fi- nale. Cependant, il faut souligner que les poulains de Belhout ont hé- rité pour ces deux tours d’équipes de Ligue 1, chose qui n’est pas facile du tout dans la mesure où ça se joue à

Boulemdais dans l’équipe-type de l’année

Lors de la cérémonie de remise du Ballon d’Or algé- rien organisée par Le Buteur et El Heddaf, parmi le onze type de l’année choisi pour l’exercice 2013/2014, figure le canonnier du CSC, Hamza Boulemdaïs, qui avait totalisé 12 buts en champion- nat derrière le regretté Albert Ebosse Bondjongo avec 17 buts inscrits. En véritable renard des sur- faces, Hamza a logiquement fait partie des meil- leurs joueurs.

de Antar Boucherit a donné à réflé-

chir au coach sur l’équipe qui sera alignée ce vendredi face à l’USMBA.

A noter que le Malien Ousmane

Berthe, qui revient de blessure, a fait son apparition lors du match de sa- medi dernier contre l’Entente de Sétif. D’ailleurs, il a évolué à la pointe de l’attaque pour aider ses ca-

marades qui étaient menés au score,

afin de revenir dans le match et éga- liser. Belhout a opéré ce change- ment dans le souci de mettre à profit

les centres adressés par les latéraux,

sachant que Berthe excelle dans le jeu aérien. En tout cas, les deux joueurs seront parmi les 18 qui se- ront convoqués pour ce match.

Le coach aura plus de solutions pour composer son équipe Avec le retour de Sameur et Bouba qui ont purgé leur suspension d’un match, et de Remache qui a été mis sur le banc contre Sétif, le coach constantinois aura du mal à compo- ser son équipe qui devra affronter l’USM Bel-Abbès, pour le compte des 16es de finale de la Coupe d’Al- gérie. Le choix sera difficile dans la mesure où tout le monde sort ses

griffes ces derniers temps et fait des efforts pour jouer d’entrée de jeu. Ce qui est certain, c’est qu’il aura un banc plus intéressant qu’auparavant,

lui qui a été obligé de mettre les trois

gardiens parmi les 18 joueurs

convoqués, pour compléter la feuille

Lamine B.

de match.

Boulemdaïs : «C’est un honneur pour moi de figurer parmi ce onze»

Après la consécration de Hamza Boulemdaïs parmi

les lauréats, nous avons pris contact avec le joueur, afin d’avoir ses impressions à chaud. «C’est un grand honneur pour moi de figurer parmi ce onze type. Cette consécration est le fruit de mon travail et de celui de mes coéquipiers qui m’aident sur le terrain. Cela me donne encore plus de force et de détermination à travailler davantage pour obtenir plus de succès et gagner d’autres récompenses à l’avenir. Je tiens à remercier les deux journaux Le Buteur et El Heddaf pour leur initiative et je leur souhaite bonne continuation.»

Le public des Sanafir récompensé

Ce n’est que juste récompense pour le public des

Sanafir qui a été consacré meilleur public de l’exer- cice 2013/2014 décerné par les organes Le Bu- teur/El Heddaf et sponsorisé par Mobilis lors de la

Bentoubal : «Je suis fier des Sanafir» Commentant cette consécration du trophée du fair-play qu’il
Bentoubal :
«Je suis fier
des Sanafir»
Commentant cette consécration
du trophée du fair-play qu’il venait de
recevoir, le président de l’équipe de l’an-
tique Cirta était très content que le public
du CSC eut été élu meilleur public de la sai-
son 2013/2014. «Je suis très fier de ce trophée
et fier de notre public qui a su donner une
image reluisante. Elle n’est pas la première
et ne sera pas la dernière, il y’aura
inch’Allah d’autres trophées et nous al-
lons tout faire pour conserver
celui-là.»

cérémonie de remise du Ballon d’Or or- ganisée dans la soirée du 22/12/2014. C’est le président Omar Bentoubal qui a reçu le trophée des mains de M. Dama, P-DG de Mobilis qui sponsorise la céré- monie du trophée et qui est aussi le sponsor majeur du CSC. Le président était très content de ce trophée qui vient récompenser un public qui pas plus tard que samedi passé a fait preuve de maturité en se levant comme un seul homme pour applaudir les joueurs et le staff technique et toute l’équipe qui ve- nait de perdre son match face à l’En- tente de Sétif.

Lamine B.

50-50.

Berthe et Boucherit dans les plans de Belhout Belhout et ses joueurs, qui ont en- tamé hier la préparation du match de coupe contre Bel-Abbès, appor- tera sans doute quelques réglages dans le onze qui affrontera la forma- tion de La Mekkera. Le retour en forme de Berthe et la qualification

Constantine a vécu au rythme du Ballon d’Or

ll La cérémonie de remise du trophée du Ballon d’Or organisée par Le Buteur et El

Heddaf a été suivie à Constantine avec un intérêt grandissant. Les Constantinois, no- tamment les Sanafir, avaient tous sur la bouche le nom de Brahimi lauréat du Bal-

lon d’Or 2014 et étaient tous très heureux du trophée de la meilleure galerie gagné par la galerie clubiste qui a été consacrée pour la saison 2013/2014. Pas seulement, ils étaient tous aussi contents pour leur idole et buteur Hamza Boulemdaïs qui fi- gure lui aussi dans l’équipe-type de la même saison. Quant à celui qui a triomphé et gagné le Ballon d’Or, en l’occurrence Ya- cine Brahimi, tous étaient unanimes à dire que la logique a été respectée et que le joueur de Porto méritait cette consécra- tion. Enfin, les supporters clubistes que nous avons pu rencontrer ont été aussi unanimes à dire que c’était une organisa- tion grandiose comme ça se passe en Eu- rope. A chaque fois, la cérémonie du Ballon d’Or est rehaussée de la présence de grandes stars, c’est l’avis des Constanti- nois et notamment les fans clubistes avec qui nous avons discuté.

Les Sanafir soutiennent les joueurs et leur entraîneur

ll Sachant que les joueurs avaient tout fait pour remporter la rencontre face aux Sétifiens et que leur équipe ne pouvait lut- ter contre un douzième homme qui n’est autre que l’arbitre qui a pu et su mener l’orchestre à sa manière, les Sanafir l’ont traité de tous les noms d’oiseau mais sont restés dignes allant jusqu’à se lever en fin de partie pour une standing-ovation aux joueurs et leur entraîneur qui le méritaient bien au regard de la prestation fournie face au champion d’Afrique. Ils étaient là même une heure après la rencontre près du por- tail du vestiaire, tenant à saluer et à re- mercier les joueurs et leur entraîneur qu’ils ont abordés pour leur signifier leur soutien total.

L. B.

Coup d’œil Ligue 1 www.lebuteur.com N° 2864 19 Mercredi 24 décembre 2014 Zaouche «On jouera

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2864

19
19

Mercredi 24 décembre 2014

Zaouche

«On jouera nos chances à fond»

Zaouche «On jouera nos chances à fond» Comment se présente pour vous ce match de coupe

Comment se présente pour vous ce match de coupe ? C’est un autre contexte, on sera plus libérés que lors des matchs de cham- pionnat, car on sait qu’il y aura un seul vainqueur. Nous avons besoin de marquer, si nous voulons nous quali- fier. C’est pour cette raison qu’il faut donner le tout pour le tout afin de ne pas avoir de remords en cas de défaite. C’est du 50/50 pour les deux équipes et ça se jouera sur des détails. La dernière défaite ne semble pas vous avoir fait douter, non ? Non, on a perdu le dernier match à cause des erreurs arbitrales et on a fait un match héroïque, car même amoin- dris, on a tenu tête à l’adversaire qui n’a pas pu faire la différence. D’ailleurs tout le monde qui était présent a vu ce qu’on a enduré lors des arrêts de jeu où on était obligé de rester à neuf sur le terrain parce que l’arbitre n’avait pas voulu faire de changement. Les nombreuses absences à chaque match ne vous pénali- seront-elles pas lors de cette affiche ? On aurait aimé jouer avec tous les joueurs, afin de voir notre réel niveau pour la première fois de la saison, mais on est obli- gés de jouer avec les joueurs qui seront disponibles. Le plus important sera notre solidarité sur le terrain et notre envie de gagner, c’est ce qui fera la différence. Comment voyez-vous votre adversaire ? C’est un adversaire qui n’est pas à présenter, c’est une grande équipe qui cherche à revenir cette saison à sa vraie place en Ligue 1. Il possède des joueurs d’expérience et je suis persuadé qu’il n’y a pas de différence entre les deux équipes qui partent à chances égales. Mais nos adversaires seront avantagés, car ils joueront chez eux devant leur public. Quelle sera la meilleure façon de gagner ce match ? Ça sera très serré, c’est pour cette raison qu’il faut être pré- sents dans les duels, réduire les espaces de jeu et jouer le contre. Dans de telles affiches, les occasions nettes sont rares, il faut être le plus efficace possible et concrétiser la moindre occasion qui se présentera. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

ASO

Le match aller aura lieu les 13, 14 ou 15 février

Aujourd’hui, dernière séance L’ASO effectuea la dernière séance d’entraînement, avant de se rendre cet
Aujourd’hui,
dernière
séance
L’ASO effectuea la
dernière
séance d’entraînement, avant
de se rendre cet après-midi
au stade Boumezrag, pour se
consacrée au volet
tactique
de ce match de coupe. Ben-
chouia devra faire des chan-
gements au niveau du onze
qui a joué le dernier
match
sachant que l’équipe se dépla-
cera jeudi très tôt afin
d’être à l’heure pour son
vol prévu à 8h à destina-
tion de Béjaïa. L’équipe
reviendra tout de suite
après la fin de la rencon-
tre.
Hier, en amical
face au CRBOR
Le match amical
d’hier était l’occasion
pour
le Benchouia
de
juger
trio
Fosso,
Farés
Morgan.
Benchouia
in- et
corporé
de jeunes
a élé-
ments
surtout
qu’il
ne
voulait pas risquer
de
faire jouer ses titulaires
pour éviter d’autres
blessures
qui pouvaient
encore
compliquer
la
si-
tuation, avant le match de
coupe.
Lakhdari touché
aux adducteurs
Adel Lakhdari n’a pas
pris
part au match d’hier,
à cause
d’une blessure aux adduc-
teurs contractée lors du
match contre le NAHD. Il sera
incertain pour le match de
vendredi. Le staff médical es-
saye de le préparer pour ce
match surtout que son
ab-
sence
serait
un coup
dur pour
la défense
chélifienne.
Badarou blessé
à la