Vous êtes sur la page 1sur 6

EXERCICE 4 (7 points )

(Commun à tous les candidats)

Partie A. Restitution organisée de connaissances

Prérequis : on rappelle que

 

lim

e

x

= + .

x

+

x

1) Démontrer que lim

x

+

ln( x)

x

= 0 .

2)

En déduire que pour tout entier naturel n non nul :

lim

x

+

ln( x)

x

n

= 0 .

Partie B. Etude d’une fonction f

Soit f la fonction définie sur ]0 , + [ par :

f ( x) = x ln( x x)

2

.

On note C sa courbe représentative dans un repère orthonormé O, i , j (unité graphique 2 cm).

1)

Soit u la fonction définie sur l’intervalle ]0 , + [ par :

u ( x) = x 3 1 +

2 ln(x) .

a) Etudier le sens de variation de la fonction u sur l’intervalle ]0 , + [.

b) Calculer u (1) et en déduire le signe de u ( x) pour x appartenant à l’intervalle ]0 , + [.

2)

Etude de la fonction f

a) Déterminer les limites de f en 0 et en + .

b) Déterminer la fonction dérivée de f et construire le tableau de variation de la fonction f .

3)

Eléments graphiques et tracés

a) Démontrer que la droite (∆) d’équation y = x est asymptote oblique à la courbe C .

b) Déterminer la position de C par rapport à (∆) .

c) Tracer la courbe C et la droite (∆) .

Page 5 / 6

Partie C. Calculs d’aires

On note α un nombre réel strictement positif et on désigne par A ( α ) l’aire, exprimée en unités d’aire, de la partie du plan délimitée par la courbe C , la droite (∆) et les droites d’équation x = 1 et x = α .

1)

On suppose dans cette question que α > 1 .

a) A l’aide d’une intégration par parties, démontrer que :

A ( α ) =

1 ln α 1

α α .

b) Déterminer la limite de A ( α ) lorsque α tend vers + .

2)

Dans cette question, toute trace de recherche, même incomplète, ou d’initiative non fructueuse, sera prise en compte dans la l’évaluation.

Démontrer que = A 1 e .

Page 6 / 6

EXERCICE 4

Partie A. Restitution organisée de connaissances

1) Pour tout réel x > 1,

Or lim

x+ ln (x ) = +et lim

X+

e

X

X

ln(x ) = ln(x )

x

1

e ln( x) / ln(x ) .

e ln( x) =

= +et donc lim

x+

ln( x)

e

ln(x ) = +. Mais alors,

lim

x+

ln(x ) lim = 0. x→+∞ x
ln(x )
lim
= 0.
x→+∞
x

ln(x )

x

= lim

x+

1

e ln( x) / ln(x ) = 0.

2) Soit n un entier naturel supérieur ou égal à 2. Pour tout réel x > 0, on a

Or, lim

x+

ln (x )

x

ln(x ) = ln(x )

x

n

x

1

= 0 et lim x n 1 = 0. Par suite, lim

x+

x+

ln (x )

x

n

×

=

1

x n1 .

0.

ln(x ) pour tout entier naturel non nul n, lim = 0. x→+∞ x n
ln(x )
pour tout entier naturel non nul n, lim
= 0.
x→+∞
x n

Partie B. Etude d’une fonction f

1) a) La fonction u est dérivable sur ]0, +[ en tant que somme de fonctions dérivables sur ]0, +[ et pour tout réel

x > 0, on a

On en déduit que

2

u (x ) = 3x 2 + x > 0.

la fonction u est strictement croissante sur ]0, +∞[.
la fonction u est strictement croissante sur ]0, +∞[.

b) u(1) = 1 3 1 + 2 ln (1) = 1 1 + 0 = 0.

Soit alors x un réel strictement positif. Comme la fonction u est strictement croissante sur ]0, +[, on en déduit que

u(x ) < u(1) ou encore u(x ) < 0,

si x < 1,

u(x ) > u(1) ou encore u(x ) > 0.

si x > 1,

On a montré que

la fonction u est strictement négative sur ]0, 1[, strictement positive sur ]1, +∞[ et
la fonction u est strictement négative sur ]0, 1[, strictement positive sur ]1, +∞[ et s’annule en 1.

2) Etude de la fonction f

a) Limite en 0. lim ln(x ) = −et lim

x0

x>0

x0

x>0

1

2 = +. On en déduit que

x

lim

x0

x>0

ln(x )

x

2

1

= lim ln(x ) × x 2 = −

x0

x>0

et donc lim

x0

x>0

ln(x )

x

2

= +. D’autre part, lim x = 0 et finalement

x0

x>0

http ://www.maths-france.fr

lim f (x ) = +∞. x→ 0 x>0
lim f (x ) = +∞.
x→ 0
x>0

6

c

Jean-Louis Rouget, 2009. Tous droits réservés.

Limite en +. D’après un théorème de croissances comparées, lim

x+

x→+∞ f (x ) = +∞. lim
x→+∞ f (x ) = +∞.
lim

ln (x )

x

2

= 0. D’autre part, lim

x+ x = +et donc

b) f est dérivable sur ]0, +[ en tant que somme de fonctions dérivables sur ]0, +[ et pour tout réel x > 0,

f (x ) = 1 ln(x ) ×

2 = 1

1

x

x × x 1

1

2 + ln(x ) × 2

x

3

= x 3 1 + 2 ln (x ) = u(x )

x

3

x 3 .

Pour tout réel x > 0, on a x 3 > 0 et donc f (x ) est du signe de u(x ) pour tout réel x > 0. Ce signe a été étudié à la question 1)b) et on en déduit le tableau de variation de f :

x 0 1 +∞ f ′ (x ) − 0 + +∞ +∞ f 1
x
0
1
+∞
f
′ (x )
0
+
+∞
+∞
f
1

3) Eléments graphiques et tracés

a) Pour tout réel x > 0, f (x ) − x = − ln(x ) . Mais alors, x+ lim (f (x ) − x ) =

x

2

lim

x+

ln(x )

x

2

= 0. On en déduit que

la droite (∆) d’équation y = x est asymptote à la courbe C en +∞.
la droite (∆) d’équation y = x est asymptote à la courbe C en +∞.

b) La position relative de C est () est donnée par le signe de f (x )− x . Or, pour tout réel x > 0, f (x )− x = − ln(x ) est du

x

2

signe de ln(x ) et donc f (x ) − x > 0 pour x ]0, 1[ et f (x ) − x < 0 pour x ]1, +[. On en déduit que C est strictement

au-dessus de () sur ]0, 1[ et strictement au-dessous sur ]1, +[. Enfin, C et () se coupent en leur point d’abscisse 1 c’est-à-dire au point de coordonnées (1, 1).

c) Graphe.

4 C 3 2 1 1 2 3 4 http ://www.maths-france.fr 7 c Jean-Louis Rouget,
4
C
3
2
1
1
2
3
4
http ://www.maths-france.fr
7
c
Jean-Louis Rouget, 2009. Tous droits réservés.
(∆)

Partie C. Calculs d’aires

1) a) Soit α > 1. D’après la question B - 3)b), la courbe C est au-dessous de la droite () sur [1, α ]. Puisque f est

continue sur [1, α ], on a

A (α ) =

α

1

(x f (x )) dx =

α

ln(x )

1

x

2

dx

.

Calculons alors A (α ) à l’aide d’une intégration par parties.

1

Les deux fonctions u : x ln(x ) et v : x x sont définies et dérivables sur le segment [1, α ] et pour tout réel x de

[1, α ], u (x ) = x et v (x ) = 1 2 . De plus, les fonctions u et v sont continues sur le segment [1, α ]. On peut donc effectuer

1

x

une intégration par parties et en posant

u(x ) = ln(x )

1

u (x ) = x

v(x ) = − 1

x

1

v

(x ) =

x 2

on obtient

A (α ) =

α

ln(x )

1

x

2

dx = ln(x ) ×

x α

1

1

α

1

x ×

1

1 dx = ln(α ) + ln(1)

x

α

1

= ln(α )

α

+

x α

1

1

=

ln(α )

α + 1 = 1 ln (α ) 1

1

α

α .

α

+

α

1

1

2 dx

x

Pour tout réel α > 1, A (α ) = 1 − ln(α ) −
Pour tout réel α > 1, A (α ) = 1 − ln(α ) − 1
α
α .

b)

α

lim

+

ln(α )

α

= 0 et lim

α

+

1

α = 0. On en déduit que lim

α + A (α ) = 1.

ℓ = 1.
ℓ = 1.

2) D’après la question B - 3)b), la courbe C est au-dessus de la droite () sur e , 1 . Puisque f est continue sur e , 1 ,

on a

1

1

A

1 e =

1

1/e (f (x ) − x ) dx = −

1

1/e

ln(x )

x

2

dx

.

Le calcul de la question 1)a) peut alors être réutilisé avec α = 1 e et après deux changements de signe, on obtient

A

1 = 1 ln(1/e)

e

1/e = 1 1/e 1

1

1

1/e

1/e = 1 + e e = 1 = .

ℓ = A 1 e = 1.
ℓ = A 1 e = 1.

http ://www.maths-france.fr

8

c

Jean-Louis Rouget, 2009. Tous droits réservés.

13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 1 2
13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
1
2
3
4
5
6
7
8
9

http ://www.maths-france.fr

9

c

Jean-Louis Rouget, 2009. Tous droits réservés.