Vous êtes sur la page 1sur 282

Pierre-Antoine Dusoulier a commencé sa carrière comme trader à Paris au CIC puis à Londres à la Commerzbank et chez Indosuez (devenu Calyon). En 2006, il crée cambiste.com dans le but de fournir aux particuliers français un accès simple et légal au marché des changes (Forex). Cambiste.com a été la première société à avoir un agrément du CECEI permettant d’offrir un service de changes scriptural au comptant et incluant une opération de crédit. En 2008, Cambiste.com devient SAXO BANQUE France, première banque française à proposer un accès au marché des CFD. Pierre-Antoine Dusoulier est aujourdhui le président de SAXO BANQUE.

Un site internet conçu spécialement pour accompagner cet ouvrage permettra au lecteur d’obtenir des informations actualisées : www.fxeo.com. L’auteur peut être joint à l’adresse suivante : pierre-antoine.dusoulier@maxima.fr

L’auteur tient à remercier Nicolas Charbonnier et Clémence Sénéclauze sans qui l’écriture de ce livre n’aurait pas été possible. Il les remercie particulièrement pour leur concours sur les parties consacrées à l’analyse technique et pour le travail global effectué afin de rendre cet ouvrage le plus clair et le plus complet possible.

L’auteur tient également à remercier Jean-Jacques Lévy, professeur de finance, qui a aidé à la révision et à la correction de la précédente édition de l’ouvrage.

infos/nouveautés/catalogue : www.maxima.fr

l’ouvrage. infos/nouveautés/catalogue : www.maxima.fr 192, bd Saint-Germain, 75007 Paris Tél. : + 33 1 44 39

192, bd Saint-Germain, 75007 Paris Tél. : + 33 1 44 39 74 00 – Fax : + 33 1 45 48 46 88

© Maxima, Paris, 2009.

ISBN : 978 2 84 001 609 0

Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays.

Avertissement : L’auteur ou toute personne ayant participé à la rédaction des contenus de ce livre ne sauraient être tenus responsables de toute perte découlant d’un investissement fondé sur toute recommandation, prévision ou autre information apparaissant dans ce livre. Le contenu de ce livre ne saurait être considéré comme une promesse explicite ou implicite que les lecteurs tireront des bénéfices des stratégies décrites ou que les pertes découlant de la mise en œuvre desdites stratégies pourront être ou seront limitées. Les investissements sur marge comme la négociation des devises ou l’investissement dans des produits dérivés peuvent être très spéculatifs et résulter en des pertes aussi bien qu’en des profits, en particulier si les conditions envisagées dans l’analyse ne sont au final pas réunies.

Table des matières

AVANT-PROPOS

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

11

I. QU’EST-CE QUE LE FOREX ?

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

13

1. Introduction

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

13

2. Le Forex : données de base

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

14

• L’adoption des changes flottants

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

14

• Réticences et attraits

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

14

• Une dynamique nouvelle grâce à l’arrivée d’Internet

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

15

3. Les intervenants sur le marché des changes

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

16

• Les Banques Centrales

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

17

• Le marché interbancaire

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

18

• Les entreprises multinationales

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

19

• Les investisseurs institutionnels

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

20

• Les black boxes

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

20

• Les investisseurs particuliers

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

20

• Les courtiers

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

21

4. Les avantages du Forex

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

21

• Des frais moindres

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

22

• L’absence d’intermédiaires

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

22

• Un marché « OTC » (Over The Counter)

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

22

• Des opportunités de gains en cas de hausse, comme en cas de baisse

.

.

.

.

.

22

• Un marché très liquide, ouvert 24 h/24

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

23

• Un marché sûr

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

23

• L’utilisation d’outils accessibles

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

23

• L’existence de mini-comptes

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

24

• Un effet de levier important

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

24

• Un marché accessible à tous

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

25

5. Le Forex comparé au marché des actions

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

25

6. Le Forex comparé au marché des futures

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

27

II. COMMENCER À TRADER SUR LE FOREX

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

31

1. Notions de base

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

31

A.

Les « cross » ou paires de devises

 

31

• Généralités

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

31

• Cotations et parités

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

32

• Calcul des dates de valeur

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

32

• Les notions d’achat et de vente sur le Forex

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

33

B. Le bid, l’ask et le spread

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

33

C. Comment clôturer une position ?

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

35

D.

Les pips

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

36

• Qu’est ce qu’un pip ?

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

36

• Calcul de la valeur d’un pip

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

36

E.

L’effet de levier

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

37

• Mécanisme de l’effet de levier

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

37

• Les garanties : l’appel de marge

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

38

F.

Les ordres

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

39

• Définition générale

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

39

• Les ordres connexes ou ordres liés

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

40

• Les ordres non connexes ou non liés

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

42

• Exemples de stratégies mixtes

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

42

• Les autres types d’ordres

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

45

G.

Comment vendre et acheter sur une plate-forme de trading ?

 

46

• Achat et vente en temps réel

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

46

• Achat et vente par le biais d’ordres

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

47

2. Les meilleurs moments de la journée et de l’année pour trader

.

.

48

A. 23 h 00 – 11 h 00 : Horaires d’ouverture en Asie

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

48

B. 13 h 00 – 23 h 00 : Horaires d’ouverture aux États-Unis

 

50

C. 8 h 00 – 18 h 00 : Horaires d’ouverture en Europe

 

50

D. 8 h 00 – 11 h 00 : Simultanéité Europe/Asie

 

50

E. 13 h 00 – 18 h 00 : Simultanéité Europe/États-Unis

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

51

F. Les moments clés de l’année

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

51

3. Un trade de A à Z

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.