Vous êtes sur la page 1sur 4

I.INIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH

Ecole Nationales des Sciences appliquées

Filière Génie Industriel (cycle ingénieure 2è'" année;

Fès le 05-12-2013

Contrôle de : Machines Thermiques

ETUDE D'UN TURBOMOTEUR

DONNEES :

R: 8,32 JlmollK, Masse volumique molaire de l'air p :1,3Kg/m3, Vol.rme molaire normal

de l'air Yç:22,4llmol, pouvoir calorifique du carburant : 48000 IU/Kg

*t*,1.**rf*{.*,f!f4.,F:Ftl.,l.r8rt{(,1.*rË{.,f*{.**rfrl.*,1.r1.,1.***,f*:trS***:t***,t*:f*:&**,f****:1.***:t,$,t:1.******

Le fonctionnement théorique d'un turbomoteur peut être décrit à l'aide du cycle de Joule,

composé de deux adiabatiques séparées par deux isobares. Le fluide décrivant le cycle est l'air qui sera considéré ici comme un gazparfait. Il subit les transformations suivantes :

- Une compression adiabatique réversible fait passer l'air de l'état A (P1,V1,T1) àl'état

B (Pz,Vz,Tz) Pr :

I bar et Tr :OoC

Un échauffement isobare fait passer I'air de l'état B à l'état C (P3,V3,T3) lors de la

combustion

du carburant qui est injecté dans la chambre de combustion. On prendra

T:: 1504oC

- L'air se détend ensuite de façon adiabatique réversible jusqu'à l'é*,ât D (Pa,YcTa)

- L'air subit enfin un refroidissement isobare de l'état D à l'état A.

Ouestion I

Représenter le cycle dans un diagramme (P,V) puis dans un diagramme (T,S)

Ouestion 2

Etablir I'expression du rendement théorique de ce cycle en fonction de T1, T2, T3 et Ta

En déduire l'expression de ce rendement en fonction de x: P2lPl etde y: Cp/Cv. On prendra

T:1,4

Ouestion 3

Calculez le rendement théorique de ce cycle pour x:24, Calculez le rendement réel sachant qu'il est égal à 52% fu rendement théorique

Ouestion 4

On appelle d le débit du turbomoteur ( c'est la masse d'air qui traverse le turbomoteur en une

seconde) d:75Kÿs. Après avoir calculé T2, calculezlaquantité de chaleur reçue par l'air en une seconde au cours de la phase BC du cycle. En déduire la puissance développée par le

moteur, l'exprimer en unité du système international et en Ch. Calculez la consommation horaire de ce moteur

UNMR.§ÏTE

EcoEe

SIBI MûT{A&,SMED BEN AËBE§,LÀÉI Ee tr9-S4"?Si-3

Nationale des Sciences Âppliquées

Fr Y. MûUR.AB

FiÂièrc Méeatronique (Lère anmée cycle imgén*.eur) Examee de: Machimes Thermiqares

Dsrré : 13e 38run {awcwn document n'est perneîs}

ETUPE SU §YCL§ D'UI§ VE§{TCULE J9IESET,

.

-

{.ftæ Âi$ffBsbitrs possMe ua nsotËi.rr à cçn*ni$i*n

gar pur$It ) déuirre*t ffi: eysls rêwrsfule Siesel

ir:tsrâ*. fl* æ*T*eir- rl,îi:Às# de [*sir {c*msâdSr$

& §* t, #, "& *onpxé d'ræs iscber,e

st d'uræ

ia*ch*re

roli$e* per deux nd*ahæiqu**.

l. L,âk Êdmis subit uu*

§f,Wssi§lr âdiabetiqus dn i'êt*t initinl ê. { Fl, Yi* Tl i â }'ét#

§ { P}, V}, }.

2* II se p,raduit rmsuiüe TJss sûrÊtüstien Lsobâr* pr iqiecti**progres*ive dlr csrbsr*nt ea#e

f&*t B ct

tr'État C {Y3, T3 }.

3, L'iqiection ssssô *tt *

le mdlaxg* snb§É u** d*{eaâs aéiab*tiqlæ jusry,:'à l'*Éet §

{W4=VI,

î4

}.

4. §e §

*Â, m&sidissar,üsnt icsshorâ-

ün donne les caractÉr"rstiques techaiques du msteur l

*

*

*

Taxx dc *ogrpressior îc * ë

: ,n

( Eapport v*fusaique d* *ocgression )

* ?

Tçgxx dc d*tglrt* ro

= ë

t X,âS,po,X

v*fumiqua d* d*t*r§c )

S * $ t[trss de Êssh:râd { gâ§.Êifl } eux 10û kffi

Vue*;= Ê55 krsllq au

Ç**souarutio*

vttecm *raxiual*du yshi*§rÏÊ

correqp*nda:rË à trB

r*gime N * 4St* tcurs/ r*htlte.

Carscf*risfs$lss du ggs-*ü

:

* &(asss vclurniq:re

p * &6t k§/mrr}

*

* Fctwoâr *aÏ*r[fi[q*e F*i

4$,§ l$e.T/ Kffi

Q+ dexp*qG§-r

t" @$seultx ie oy*k ilis$âI s$r rr$ disgrc*w* dm fil*peSron { F * f tV} } *t scir t:R

diesrâr,ffi er#*p$E*e {

f

* f (§} }.

-/

II. Ëxprirnm le rerdmrpnt t*6ori6re du cyeÏe §iessl sn f,str§tion :

e)
b)

c)

d.ffi ternperatures T'tr, T2, T3, T4, *t da ***ffi*ier* isentrepiq*e y.

du tarprde c*nryxr*mi*ntç, du t*ux dsdé**rrt* rd ft *s Y.

applücæiemæur#gue.

TII, §éterminor à"vitesss roeldmab :

a)

bi

lc rnmrke d* eyclc* p*r s*.enÉ*

ie *herxiuprëosnl pm I* v*fuim:le petd*ttt lâ d.tsés d'a* *yck

c)

6)

kmae**dÊ car&r§,sffi æ!*tÉcà*haq*s *yale.

le pi*u*nra lu*xlmaÏë d,c c* m*teur *t*w}, s*ppo*d id**ï"

UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH

ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES

Pr Y. Mourad

F'èS IE 15-06'2012

Fitière Mécatronique 11è'" année cycle ingénieur)

Examen de : Machines thermiques

A.ETUDE D'UNE POMPE A CHALEUR

Afin de maintenir une température

estimes les dépenses calorifiques

extérieure est de 7 oC. Cetapport de chaleur peut être réalisé de plusieurs façons :

idéale de 19oC à I'intérieur d'un centre sportif, on

à 2x108 calories par jour lorsque la température

1)

Par conversion de l'énergie électrique en énergie calorifique

Directement au moyen de résistances chauffantes (effet joute) . Quelle est en KWH, la

rl

consommation éIectrique quotidienne ?

Indirectement à I'aide d'une pompe à chaleur utilisant le centre comme source chaude et l'air extérieur comme §ource froide

Quelle est en K\ilH la consommation électrique quotidienne lorsque la pompe

fonctionne suivant :

a:Le cycle de Carnot

b-Le cycle de Joule décrit par un gaz assimilé à un gaz parfùt pour le quel P/Pe = 2 et

T=lr4

Comparez les deux consommations et conclure Comparez les deux types de conversions directe et indirecte puis conclure.

2) Par combustion,du mazoute dans une chaudière :

La chaleur sert à chauffer directement I'eau du chauffage central. Quelle est en litres la

L-

co[sommation quotidienne en mazout sachaut que le pouvoir calorifique est del8500

\_

KcalpaM

B- MACHINE A GLACE

Une machine frigorifique fonctionne selon un cycle réversible de Carnot entre deux

sources de chaleur I'une à OoC et I'autre à 20oC. La chaleur de fusion de la glace étant

de 80 KcaUKg, calculez la quantité de glace formée par KWH dépensé. Quelle est I'efficacité de la machine

c- LTQUTDE FRTGORIGENE (BONUS)

I)onnez la formule chimique du : RLll2, R134a

t

-fj à

-",-

UNIVERSITE SIDI MOHAMED BE}[ ABDELLAH

Ecole Nationale des Sciences Appliquées Filière Mécatronique

Pr Y. Mourad

Fès le 03-06-2013

Examen de : Machines Thermiques

On adopte le modèle de moteur Diesel suivant : une même quantité d'u2.paz parfait de

coefficiànt isentropiquey:

avec I'extérieur un cycle

!,40 décrit de manière quasistatique et en équilibre mécanique ABCD: Les évolutions AB et CD sont adiabatiques réversibles;

par f inflammation spontanée du

l,évolution BC modélisl la phase de combustion provoquée

mélange par

gne évolutiôn isobare au cours de

thermique-ec

une

laquelle le gaz reçoit un transfert

en provenance d'une source chaude fictive ; l'évolutionDAest modélisée par

evotution isoôhore au contact de I'atmosphère jouant ie rôle de source froide.

On donne À: 8,314 J.K-t.mol-t.

Le tableau ci-dessous résume les dorurées concernant les differents états dtt gaz.

A B

p enbar

1,00

Zen K

323

954

V enL

2.40

C

a,24

.,D ,-

2,40

-'-")

1. Compléter le tableau, en déterminant les volumes, températures et pressions des

élats A, B, C et D.

2. Tracer l'allure du cycle décrit par Ie gaz dans un diagramme de Clapeyron- On ne

recherchera pas à respecter une échelle précise.

-r- Calculer le nombre ru de moles de gazqui évolue.

4. Calcuier les capacités thermiques à volume constant et à pression constante.

5. Calculer les travaux et les transferts thermiques reçus par le gaz' av cours de

chacune des évoiutions AB, BC, CD et DA.

6. Définir le rendement thermodynamique ft du moteur Diesel, le calculer et le comparer à I'efficacité d'un moteur de Carnot fonctionnant entre deux sources de température égales à T,t et 76. Quelles conclusions pouvez-vous tirer sur les transferts thermiques et pourquoi ?