Vous êtes sur la page 1sur 2

Institut des Libertés et de la Citoyenneté Numerique

site web : http://ilcn.asso.st

Lettre ouverte à Mme NKM

Chère Mme NKM,

Afin de préserver votre anonymat sur Internet, nous allons vous appeler par ces initiales, pour ne
pas vous porter trop ombrage. De plus, nous masquerons votre adresse IP via un VPN afin que vous
ne puissiez être accusée de téléchargement illégal, Hadopi oblige ;)

Chère Madame NKM donc, j'ai lu avec un étonnement très prononcé le transcript de vos propos
tenus hier à La Cantine, et je vais tâcher d'expliquer rationnellement votre prise de position en
faveur de la loi LOPPSI.

J'y vois bien sûr le soucis légitime d'une future mère de famille, qui tient à protéger son enfant de
certaines horreurs que l'on peut trouver, entre autres, sur Internet. A ma connaissance, je ne connais
personne, que ce soit dans le milieu politique et culturel, qui se prononcerait ouvertement en faveur
de la défense d'un individu qui abuserait d'un enfant sexuellement, ou qui lui infligerait quelconque
sévice que ce soit.

Pour autant, je vous rappelerai que certains systèmes d'exploitation, comme Windows, possèdent un
système de contrôle parental installé par défaut. Et même si celui-ci est contournable, le meilleur
filtre parental qui puisse exister, ce sont les parents eux-mêmes. Rien n'interdit aux parents de
surveiller leurs enfants et de regarder sur quoi ils surfent. Rien ne leur interdit, non plus, de les
éduquer sur les bonnes pratiques à adopter et sur les sites web à ne pas consulter, sans avoir besoin
d'une loi qui ne le fasse à leur place.

Je pourrai même comprendre que vous souhaitez vous rapprocher de la majorité gouvernementale,
après vous en être écarté lors des débats sur la loi HADOPI, et ce en affichant une culture
technologique qui n'est probablement pas du goût de vos confrères et consoeurs de l'hémicycle droit
de l'Assemblée. Ceci vous permettrait d'en regagner quelques faveurs, voire de conserver votre
place au sein de la Majorité après un éventuel remaniement ministériel.

Je comprend moins en revanche qu'une ministre comme vous aie pu effectuer un spectaculaire
retour en arrière en matière de raisonnement sur la loi LOPPSI. Jusqu'à présent vous faisiez preuve,
comme votre collègue de la majorité M. Lionel TARDY, d'une ouverture d'esprit toute particulière
concernant les questions fondamentales liées à Internet. Ce qui m'a le plus frappé, c'est de vous voir
chantre de la propagande déjà véhiculée par mesdames ALLIOT-MARIE et MORANO, qui tend à
expliquer qu'il faut filtrer le contenu du web via les FAI (qui devraient donc porter atteinte à la
neutralité du réseau), afin de bloquer les sites malveillants.(dont on ne sait toujours pas sous quels
critères ces derniers seront considérés comme tels)

Ce serait un peu comme si on demandait à La Poste, de regarder dans les courriers des particuliers
Institut des Libertés et de la Citoyenneté Numerique

site web : http://ilcn.asso.st

avant leur acheminement, pour vérifier si ceux-ci ne s'échangent pas des lettres ou photos à
caractère pédopornographique.

Serait-il possible, mme NKM, que durant tout ce temps vous n'ayez tenu des propos éclairés
seulement pour attirer les plus "geek" de vos électeurs vers votre majorité ?

Nous faut-il donc enfin comprendre cette évidence, que les politiques progressistes ne se trouvent
en fait qu'en dehors du Parlement, et que le peu qui demeurent en son sein ne feront jamais partie
que d'une minorité, y compris ceux qui portent les couleurs des Partis majoritaires ?

Cordialement,

Laurent LE BESNERAIS
Vice Président / Porte Parole d'ILCN
http://ilcn.asso.st