Vous êtes sur la page 1sur 12

CHAPITRE

© Nathan 2012 – Transmath Term. S

Fonctions : limites

ACTIVITÉS

(page 52)

Activité 1
Activité 1

a)Term. S Fonctions : limites ACTIVITÉS (page 52) Activité 1 b) u n 1 O n

S Fonctions : limites ACTIVITÉS (page 52) Activité 1 a) b) u n 1 O n

b)

u n 1 O n 1
u
n
1
O
n
1

c)

et 3.

La suite semble croissante et de limite comprise entre 2,7

2
2

a)

lim u n = lim

n+

n+

3n

n

= 3.

b) x > 0, f’(x) =

croissante sur [0 ; + [. n , n < n + 1 donc f(n) < f(n + 1) soit u n < u n+1 . La suite

(u n ) est (strictement) croissante.

(x + 7 2) 2 > 0. f est donc (strictement)

c) (u n ) est croissante et de limite 3 : donc pour tout naturel n,

u n < 3 (théorème 10 page 28 du manuel).

3x 1

3
3

x 7 + 2 < 0.

b) x > 0, f(x) – 3 =

x + 2

– 3 =

c) x > 0, 2,99 < f(x) < 3 –0,01 < f(x) – 3 < 0

1

–7

2 x + 2

 

<

100

x +

7

> 100 x > 698.

A

= 699.

d)

3 – α < f(x) < 3 < 3 + α ⇔ α <

7

x +

2 < 0

4 a) Non. b) Non. Activité 2
4
a) Non. b) Non.
Activité 2

7

7

x + 2 > α x > α – 2 = A.

1
1

x > 0, f’ 1 (x) = 1, f’ 2 (x) = 2x, f’ 3 (x) = 31x , f’ 4 (x) =

1

2

x 2 .

f’ 5 (x) =

2
2

a) x > 1, 1x < x donc x < x 1x < x 2 soit

f 1 (x) < f 3 (x) < f 2 (x).

b) Cela résulte du a).

1

2 1x ,

3
3

a) On utilise la stricte croissance de la fonction carrée

sur ]0 ; + [.

Pour x > 0 : 1x > 1 000 x > 10 6

x > 10 12 .

b) 1x > M x > M 2 , donc A = M 2 .

1x > 10 6

4
4

a)

x >

0,

f’ 5 (x) =

croissante sur ]0 ; + [.

1 2 > 0, donc f 5 est strictement

x

b)

x > 0, 1 x > 0 donc f 5 (x) < 1. La courbe représentative

de

f 5 est située sous la droite d’équation y = 1.

c)

Pour x > 0 :

f 5 (x) > 0,999 1 –

1

x

> 1 –

1

1 000

1

1

1 000 x > 1 000.

<

x

1

x

1

x

<

1

f 5 (x) > 1 – 10 6

d) f 5 (x) > 1 – α ⇔

10

6

x > 10 6 .

1

α .

< α ⇔ x >

PRoblèmE ouVERT

Notons H le point de coordonnées (x ; 0).

x > 1. Pour tout x, aire de OAH =

x Lorsque x prend des grandes valeurs, AH et BD tendent vers 0 et on peut conjecturer que l’aire du trapèze ABDH devient aussi petite que l’on veut. L’aire de OABD est

voisine de

1

2 × x ×

1

=

1

2 .

1

2 .

0 < x < 1. L’aire de OAH reste constante et égale à

2 1 . Par

contre l’aire du trapèze ABDH devient aussi grande que l’on veut et donc tend vers + . À la fin du chapitre :

Aire de OABD = (x) =

1

2 1 1 +

+ x + 1 2 ,

1

1

x

lim (x) =

x+

1

2 et lim (x) = +.

x0

EXERCICES

Application (page 59)

1
1

a) lim f(x) = lim 3x 2 = +;

x+

x+

lim f(x) = lim 3x 2 = +.

x

x

b)

lim f(x) = lim (–2x 4 ) = –;

x+

x+

lim f(x) = lim (–2x 4 ) = –.

x

x

c)

lim f(x) = lim x 5 = +;

x+

x+

lim f(x) = lim x 5 = –.

x

x

a) f ( x ) = –3 x 2 + x + 1. f(x) = –3x 2 + x + 1.

lim f(x) = lim (–3x 2 ) = –;

x+

x+

lim f(x) = lim (–3x 2 ) = –.

x

x

b) f(x) = 6x 3 x + 2. lim f(x) = lim 6x 3 = +;

x+

x+

lim ∞ f(x) = lim ∞ 6x 3 = –∞. x→– x→– 3 a) lim
lim ∞ f(x) = lim ∞ 6x 3 = –∞.
x→–
x→–
3
a) lim ∞ f(x) = lim ∞ (– x 4 ) = –∞;
x→+
x→+

lim f(x) = lim (– x 4 ) = –.

x

x

b)

lim f(x) = lim (–3x 6 ) = –;

x+

x+

lim f(x) = lim (–3x 6 ) = –.

x

x

c)

lim f(x) = lim (–3x 5 ) = –;

x+

x+

lim ∞ f(x) = lim ∞ (–3x 5 ) = +∞. x→– x→– 4 a)
lim ∞ f(x) = lim ∞ (–3x 5 ) = +∞.
x→–
x→–
4
a) lim ∞ (x + 3) 2 = + ∞ et lim ∞ (2x – 1) 2 = + ∞, donc
x→+
x→+

lim (x + 3) 2 (2x – 1) 2 = +.

x+

b) lim ∞ (x + 5) 2 = + ∞ et lim ∞ (– x
b)
lim ∞ (x + 5) 2 = + ∞ et lim ∞ (– x + 2) 3 = + ∞, donc
x→–
x→–
lim ∞ (x + 5) 2 (– x + 2) 3 = +∞.
x→–
x
5
a) lim ∞ f(x) = lim
= 1;
x
x→+
x→+ ∞
x
lim ∞ f(x) = lim
= 1.
x
x→–
x→– ∞
x
2
b)
lim ∞ f(x) = lim
x = lim ∞ x = +∞;
x→+
x→+ ∞
x→+
x
2
lim ∞ f(x) = lim
= lim ∞ x = –∞.
x→–
x→– ∞
x
x→+
© Nathan 2012 – Transmath Term. S
x c) lim ∞ f(x) = lim lim ∞ 1 x = 0; 2 =
x
c)
lim ∞ f(x) = lim
lim ∞ 1 x = 0;
2 =
x→+
x→+ ∞
x
x→+
x
lim ∞ f(x) = lim
lim ∞ 1 x = 0.
x→–
x→– ∞
x 2 =
x→+
3x 2
3
6
a) lim ∞ f(x) = lim
x→+
x→+ ∞
2x 2 =
2 ;
3x
2
lim ∞ f(x) = lim
=
x→–
x→– ∞
2x 2
3 2 .
–x 3
–1
b)
lim ∞ f(x) = lim
=
lim
= 0;
x→+
x→+ ∞
x 4
x→+ ∞
x
–x 3
–1
lim ∞ f(x) = lim
=
lim
= 0.
4
x→–
x→– ∞
x
x→+ ∞
x
x 5
1
c)
lim ∞ f(x) = lim
=
x→+
x→+ ∞
2x 5
2 ;
x
5
lim ∞ f(x) = lim
=
x→–
x→– ∞
2x 5
1 2 .
1
7
a) n < 4 :
lim ∞ f(x) =
lim
x 4–n = 0;
x→+
x→+ ∞
1
lim ∞ f(x) = lim
x 4–n = 0.
x→–
x→– ∞
x 4
b) n = 4 :
lim ∞ f(x) = lim
= 1;
x→+
x→+ ∞
x 4
x 4
lim ∞ f(x) = lim
= 1.
x→–
x→– ∞
x 4

c) n > 4 et n pair : (n – 4) est pair.

lim f(x) = lim x n4 = +;

x+

x+

lim f(x) = lim x n4 = +.

x

x

d) n > 4 et n impair : (n – 4) est impair.

lim f(x) = lim x n4 = +;

x+

x+

lim ∞ f(x) = lim ∞ x n–4 = –∞. x→– x→– 2x – 1
lim ∞ f(x) = lim ∞ x n–4 = –∞.
x→–
x→–
2x – 1
8
Si a = 0, f(x) =
x + 2 .
2x
2x
lim ∞ f(x) = lim
= 2 ;
lim ∞ f(x) = lim
x→+
x→+ ∞
x
x→–
x→– ∞
x
ax 2
Si a > 0, lim ∞ f(x)
=
lim
= lim ∞ ax = + ∞ ;
x→+
x→+ ∞
x
x→+
ax 2
lim ∞ f(x) = lim
= lim ∞ ax = – ∞.
x→–
x→– ∞
x
x→–

= 2.

© Nathan 2012 – Transmath Term. S

ax 2 11 Si a < 0, lim ∞ f(x) = lim = lim ∞
ax 2
11
Si a < 0, lim ∞ f(x)
=
lim
=
lim ∞ ax = – ∞ ;
x→+
x→+ ∞
x
x→+
∀ x > 0, 3 x – 1 < 3 x – sin( x ) < 3 x + 1
3x – 1
< f(x) < 3x x + 2 1
.
ax 2
x 2
lim ∞ f(x) = lim
=
lim ∞ ax = + ∞.
x→–
x→– ∞
x
3x – 1
3x + 1
3x
x→–
lim
=
lim
=
lim
=
lim ∞ 3 x = 0.
x→+ ∞
x 2
x→+ ∞
x 2
x→+ ∞
x 2
x→+
–3x
Le théorème des gendarmes permet de conclure :
9
1. lim ∞ f(x) = lim
= –3 : la droite Δ d’équation
x→+
x→+ ∞
x
lim ∞ f(x) = 0.
x→+
y = –3 est asymptote horizontale à # f en + ∞.
1
12
∀x > 1, 5 +
< f(x) < 5 +
.
13
1 2
x
x
f(x) – (–3) =
x + 4 .
lim ∞ 1 5 +
1 2 2 = 5 =
lim ∞ 1 5 + 3 x 2 .
x
∀x > –4, x + 4 > 0 donc f(x) > –3 : # f est au-dessus de Δ.
x→+
x→+
Le théorème des gendarmes permet de conclure :
13
1
lim ∞ f(x) = 5.
2. 5
10 ⇔ x + 4 > 130 ⇔ x > 126 donc il suffit de
x
+ 4 <
x→+
x + 4 > 0
1 1 3 – x – 1
1
1
13
1 2 < f(x) <
2 1 3 – 1 +
x 2
2
x +
prendre A > 126.
x
+ 2
< f(x) < 2x 2x + 1
.
4x
2
x
+ 1
10
x + 2
2x + 1
1. a) lim ∞ f(x) = lim
= 4.
lim
= lim
= 1. Le théorème des gendarmes
x→–
x→– ∞
x
2
x→– ∞
x + 1
x→– ∞
2x
b) La droite d’équation y = 4 est asymptote horizontale à # f
permet de conclure : lim ∞ f(x) = 1.
en – ∞.
x→+
14
2. ∀x < 0, x 2 > 0 donc :
a) x 3 – 1 < x 3 – cos(x) < x 3 + 1.
lim ∞ (x 3 – 1) =
lim ∞ (x 3 + 1) = – ∞
x→–
x→–
3,99 < f(x) < 4,01 ⇔ 3,99 < 4x 2 – 4x + 1 < 4,01
x 2
donc (théorème 1) lim ∞ 1x 3 – cos(x)2 = – ∞.
x→–
⇔ 3,99 x 2 < 4x 2 – 4x + 1 < 4,01 x 2
lim ∞
(x 3 – 1) =
lim ∞ (x 3 + 1) = + ∞
0
< 0,01 x 2 – 4x + 1
[1]
x→+
x→+
⇔ 5
donc (théorème 1) lim ∞ 1x 3 – cos(x)2 = + ∞.
0
< 0,01 x 2 + 4x – 1
[2] .
x→+
Comme x < 0, 4x – 1 < –4x + 1, la résolution de [2] suffit.
Δ = 16,04.
1
< cos(x)
1
b) Si x > 0 : –
<
x
x x .
cos(x)
x 1 = –4 – 816,04 < 0 et x 2 = –4 + 816,04
lim ∞ 1 – 1 x 2 = lim ∞ 1 x = 0, donc (théorème 1)
lim
= 0.
> 0.
x→+
x→+
x→+ ∞
x
0,02
0,02
1
< cos(x)
1
Si x < 0 :
< –
Sur ]– ∞ ; 0[, le trinôme 0,01x 2 + 4x – 1 est positif pour
x
x x .
x < x 1 ≈ –400,25 (par défaut).
1
cos(x)
lim
=
lim ∞ 1 – 1 x 2 = 0, donc (théorème 1) lim
=
0.
Conclusion : A < –400,25 convient.
x→– ∞
x
x→–
x→– ∞
x

EXERCICES

Activités de recherche (page 64)

19
19

Courbe et asymptote

• L’outil

– Limite à l’infini d’une fonction rationnelle.

• Les objectifs

– Déterminer une équation d’une droite asymptote.

– Déterminer la position relative d’une courbe représentative d’une fonction et d’une asymptote horizontale.

1.

asymptote horizontale à # f en + et en – . 6x 8

2. a) f(x) – 3 =

b) f(x) – 3 est du signe de (–6x – 8) sur R – {–1}.

lim f(x) = lim f(x) = 3 : la droite Δ d’équation y = 3 est

x+

x

(x + 1) 2 .

–6x – 8 > 0 x <

4

3 .

c)

# f est au-dessus de Δ pour x 4 ; – 4 3 et

3

# f est sous Δ pour x 4

4

3

; –1 3 ]–1 ; + [.

20
20

Comparez des courbes à l’infini

Les outils

Calculs de limites.

 

Lever

des

indéterminations

à

l’aide

d’expressions

conjuguées.

• Les objectifs

– Conjecturer le comportement à l’infini de deux fonctions et l’allure de leurs représentations graphiques.

– Mettre en évidence une droite asymptote non parallèle à un des axes.

© Nathan 2012 – Transmath Term. S

1.

Pour x > 1, posons Y = x 2 + 1. lim Y = + et

x+

lim 1Y = + . Donc (théorème de la fonction composée

Y+

(théorème 3)), lim 8x 2 + 1 = +.

x+

De même, lim 8x 2 – 1 = +.

x+

2. a) Pour x > 1, x 2 – 1 < x 2 < x 2 + 1. La fonction racine

carrée étant croissante sur [1 ; + [,

8x 2

– 1 < 3x 2 < 8x 2

+ 1 soit g(x) < x < f(x).

# f est au-dessus de Δ qui est au-dessus de # g .

b) Les égalités s’obtiennent en multipliant par les expres-

sions conjuguées.

c)

lim 3 f(x) – x4 = 0 (par valeurs positives).
x+

lim 8x 2

x+

+ 1 = + , donc lim 18x 2

x+

+ 1 + x2 = + et

lim 8x 2

x+

– 1 = + , donc lim 18x 2

x+

– 1 + x2 = + et

lim 3 g(x) – x4 = 0 (par valeurs négatives).
x+

d) Les courbes # f et # g sont de plus en plus « proches »

de Δ et # f est au-dessus de Δ qui est au-dessus de # g .

Retrouver l’équation d’une courbef est au-dessus de Δ qui est au-dessus de # g . • Les outils –

• Les outils

– Représentation graphique d’une fonction rationnelle.

– Expression algébrique d’une fonction rationnelle.

• Les objectifs

– Savoir traduire algébriquement les propriétés de la courbe représentative (hyperbole).

– Savoir vérifier les calculs effectués.

1.

b) –1 + c = 0 c = 1.

2. a) lim f(x) = 3.

a) f n’est pas définie pour x = –1.

x+

b) Si a = 0,

lim f(x) = 0 donc a 0 ; ax

x+

x

si a 0, lim f(x) = lim

x+

x+

= a donc a = 3.

a) f(x) = 3x + b et f(0) = –1, donc b = –1 et f(x) = 3x 1

3.

b) lim

x+

x + 1 3x – 1

x + 1

=

lim

x+

3x

x

= 3.

x + 1 .

lim 1 (3x – 1) = –4,

x

lim (x + 1) = 0 donc lim f(x) = +.

x –1

x –1

lim + (x + 1) = 0 + donc lim + f(x) = –.

x –1

x –1

22
22

Narration de recherche

f(x) est le quotient de deux polynômes : f(x) = Q(x) P(x) . La droite d’équation y = 0 est asymptote horizontale à # f

donc lim f(x) = 0 soit deg P < deg Q.

x

La droite d’équation x = 0 est asymptote verticale à # f donc lim Q(x) = 0, soit Q(0) = 0.

x0

Il en résulte que le terme constant de Q est nul : on peut mettre x en facteur. Q(x) = x Q 1 (x), où Q 1 est un polynôme (avec degré de Q 1 = (degré de Q) – 1). De plus, f n’est pas définie en 0 et en 2. ax + b

On peut conjecturer que f(x) =

x(x – 2) .

f(1) = –1

f 1

1

2 2 = –1

a + b = 1.

2 a + b = –

5

4

3 5 3x – 1 5 2 et f(x) = – a + b =
3
5
3x – 1
5
2 et f(x) =
a + b = 1
a 2 + b = –
⇔ 5 a =
2x(x – 2) .
4
b = – 1
2
23
Narration de recherche
y
C
B
1
A
O
M
N
P
x
1
Notons M, N et P les projetés orthogonaux respectivement
de A, B et C sur l’axe des abscisses.
S(x) = Aire ABNM + Aire BCPN – Aire ACPM.
Aire ABNM = 1x + 7x + 1 , Aire BCPN = 7x + 1 + 7x + 2
,
2
2

Aire ACPM = 1x + 7x + 2.

S(x) = 7x + 1 – 1x + 7x + 1 – 7x + 2

2

2

,

S(x) =

1 1

22 et lim S(x) = 0. 217x + 1 + 1x2 217x + 1 + 7x +

x+

TD – Au voisinage de la limite2 1 7 x + 1 + 1 x 2 – 2 1 7 x +

A 1. lim f(x) = lim

2x

x

= 2.

2. x > 1 donc x – 1 > 0.

x+

x+

Il en résulte que 1,99(x – 1) < 2x + 1 < 2,01(x – 1)

1,99x – 2,99 < 2x < 2,01x – 3,01

5 –2,99 < 0,01x

3,01 <

0,01x x > 301 et M = 302.

3. 2 – 10 6 < f(x) < 2 + 10 6

(2 – 10 6 )(x – 1) < 2x + 1 < (2 + 10 6 )(x – 1)

(2 – 10 6 )x – 3 + 10 6 < 2x < (2 + 10 6 )x – 3 – 10 6

5 –3 + 10 6 < 10 6 x

10 6 < 10 6 x x > 3 × 10 6 + 1

3 +

et A = 3 000 001.

B 1. a)

b) Des calculs comme A conduisent à une inéquation du

3 e degré dont la résolution n’est pas possible « à la main ».

5x 3

x 3

lim g(x) = lim

x+

x+

= 5.

2.

a) 5 est la première valeur de x pour laquelle g(x) I.

b)

g semble croissante sur [0 ; 9], puis décroissante.

3.

a) h’(x) = – 6x(x – 6).

x 1 6 10 + ∞ h’ + 0 – h –199 17
x
1 6
10
+ ∞
h’
+
0
h
–199
17

g’(x) est du signe de h(x) sur [1 ; + [ donc négatif sur [10 ; + [.

g(10) = 5 1 009 001 5,004 < 5,01 donc x > 10, g(x) < 5,01.

b) N = 29 (Fonction Table de la calculatrice).

© Nathan 2012 – Transmath Term. S

TD – Quelle méthode utiliser en présence© Nathan 2012 – Transmath Term. S de radicaux ? A Posons Y = x 2

de radicaux ?

A Posons Y = x 2 + x.

lim Y = + et

x+

lim 1Y = + (théorème de la fonction

Y+

composée (théorème 3)).

B 1 re méthode

a) f(x) est la somme de deux expressions ayant pour

limite + en + donc lim

x+ f(x) = +.

b) Cette méthode ne convient pas pour g et h car elle

conduit à une forme indéterminée. 2 e méthode

a)

Pour x > 0, x 2 + x = x 2 1 1 + 1 x 2 et 3x 2 = x.

b) Posons Y = 1 +

1 .

x

lim 1 x = 0 donc lim Y = 1.

x+

x+

Comme 11 = 1,

lim 7 1 +

x+

1

x

= 1.

x+ 17 1 +

1

x

Soit lim

– 2 2 = –1 et lim g(x) = –.

x+

c) h(x) = x 17 1+ –1 2 . Cette forme ne permet pas de conclure

1

x

17 1 +

1

x

car lim

x+

– 1 2 = 0 et nous sommes de nouveau en

présence d’une forme indéterminée.

3 e méthode

a)

Pour x > 0 : f(x) = 18x 2

+ x x218x 2

+ x + x2

8x 2 + x + x

.

f(x) =

x

8x 2 + x + x

l’indétermination.

=

1

8 1 +

1

x

+ 1

, ce qui permet de lever

b) lim

x+

17 1 +

1

x

+ 1 2 = 2 donc

lim f(x) = 1

x+

2 .

C a) Remarque. x R, 2x 2 x + 1 > 0.

En – : pour x < 0, 3x 2 = –x.

f(x) = –x 19 2 –

1

x

+

1

x

2 + 1 2 .

Or lim

x

19 2

1

1

x

+

x

2 + 1 2 = 12 + 1 > 0,

donc lim f(x) = +.

x

En + : pour x > 0, 3x 2 = x.

f(x) = x 19 2 –

1

x

+

x

1 2 – 1 2 .

Or lim

x+

19 2

1

1

x

+

x

2 – 1 2 = 12 – 1 > 0,

donc lim f(x) = +.

x+

b) En – : g(x) = –2x 18 1 +

3

4x

2

– 1 2 .

18 1 + 4x

3

2 – 1 2 = 0 et nous sommes en présence

Or

d’une forme indéterminée. L’utilisation de l’expression conjuguée conduit à :

lim

x

Or lim

x

3

g(x) =

3

94x 2 + 3 – 2x

–2x 18 1 +

3

4x

2

+ 1 2 .

+ 1 2 = 2, donc lim g(x) = 0.

x

=

18 1 + 4x

3

2

En + : lim 94x 2 + 3

x+

= lim 2x = + , donc lim g(x) = +.

x+

x

EXERCICES

Entraînement (page 68)

De tête

26
26

lim f(x) = lim 5x 3 = +;

x+

x+

lim f(x) = lim 5x 3 = –.

x

x

27
27

lim f(x) = lim x 5 = +;

x+

x+

lim f(x) = lim x 5 = –.

x

x

28
28

lim (2x – 10) = lim 2x = + donc lim f(x) = 0;

x+

x+

x+

lim (2x – 10) = lim 2x = – donc lim f(x) = 0.

x

x

x

29 30
29
30

lim

x+

x

Corrigé sur le site élève.

x+

x

2

x

x

x

x – 1 =

lim

x+

lim

x+

2

x

lim

x

x

x

x

x

lim

x

+ 1 =

lim

x – 1 = donc lim f(x) = +.

= 1 et

lim

x

= + , donc lim f(x) = –.

x

= 1 et

x

x+

2

x

2

+ 1 =

x

lim

x

x

= –,

31 32
31
32

Corrigé sur le site élève.

a) lim

x+

1

2 = 0, donc lim f(x) = +.

x

x+

1 b) lim 2 = 0, donc lim ∞ f(x) = –∞. x→– ∞ x
1
b)
lim
2 = 0, donc lim ∞ f(x) = –∞.
x→– ∞
x
x→–
1
c) lim
2 = + ∞, donc lim f(x) = +∞.
x→0
x
x→0
33
x > 1. lim 6x – 1 = 0 par valeurs positives, donc
x→1

lim f(x) = +.

x1

34
34

Faux. f(3) = 2. Par contre

lim f(x) = 3 : la droite

x+

d’équation y = 3 est asymptote horizontale à # f .

35
35

Vrai. lim 1 x = lim

x+

x+

1

x 2 = 0, donc

lim f(x) = 0 :

x+

l’axe des abscisses est asymptote horizontale à # f en + (remarque : en – aussi).

lim + 1 x = + et lim

x0

x2 +

1

x 2 = +: # f admet deux asymptotes

verticales d’équations x = 0 et x = 2.

36
36

a) lim 3 f(x) × g(x)4 = lim f(x) × lim g(x) = –.

x+

x+

x+

b) Forme indéterminée.

c) lim 32f(x) × g(x)4 = 2 lim f(x) – lim g(x) = +.

x+

x+

x+

Limite D’une fonCtion

1 . 1.

lim f(x) = 0,

x

lim f(x) = + ,

x –1

lim + f(x) = – ,

x –1

lim f(x) = – , lim + f(x) = + et lim f(x) = 0.

x1

x1

x+

2.

lim f(x) = – , lim f(x) = – , lim + f(x) = +,

x

x –2

x –2

lim f(x) = – , lim + f(x) = + et lim f(x) = +.

x2

x2

x+

38
38

On peut conjecturer que la courbe admet deux

asymptotes : une horizontale, d’équation y = 2 et une verti- cale, d’équation x = 3.

39
39

On peut conjecturer que f n’est pas définie en 3 et

qu’elle n’a pas de limite en 3. On peut aussi conjecturer que lim – f(x)
qu’elle n’a pas de limite en 3. On peut aussi conjecturer que
lim – f(x) = – ∞ et lim + f(x) = +∞.
x→3
x→3
40
1. lim ∞ f(x) = + ∞ et lim ∞ f(x) = 3. La courbe admet
x→–
x→+
une asymptote horizontale d’équation y = 3.
2.
y
3
1
1
– 5
O
x
1
– 1
– 2
41 1. lim ∞ f(x) = – ∞, lim – f(x) = – ∞, lim
41
1. lim ∞ f(x) = – ∞, lim – f(x) = – ∞, lim + f(x) = + ∞ et
x→–
x→2
x→2
lim ∞ f(x) = –2.
x→+
2.
y
4
1
O
x
1
– 2
42 f et 2, g et 6, h et 3, k et 5, m et
42
f et 2, g et 6, h et 3, k et 5, m et 4, n et 1.
43
Corrigé sur le site élève.
44
x 2 – x – 2 = (x + 1)(x – 2).
x(x + b)
n f(x) =
(x + 1)(x – 2) .
• Si b = 1, pour x ≠ –1, f(x) =
x
x – 2 . f ne convient pas car
elle a une seule asymptote verticale d’équation x = 2.
© Nathan 2012 – Transmath Term. S

• Si b = –2, pour x 2, f(x) =

elle a une seule asymptote verticale d’équation x = –1.

• Si b est différent de 1 et de –2, lim f(x) = lim

x + x 1 . f ne convient pas car

x+

x+

x

2

x

2

= 1,

lim 1 x(x + b) = 1 – b 0 donc

lim 1 (x + 1)(x – 2) = 0 et

x

x

lim 1 f(x) = : la droite d’équation x = –1 est asymptote

x

verticale à la représentation de f.

lim

(x + 1)(x – 2) = 0 et lim x(x + b) = 4 + 2b 0 donc

x2

x2

lim f(x) = : la droite d’équation x = 2 est asymptote
x2

verticale à la représentation de f.

n lim g(x) = lim

= 0,

la droite d’équation y = 1 n’est pas asymptote donc g ne

convient pour aucune valeur de b.

: la droite d’équation

x = 2 n’est pas asymptote verticale à la représentation de h.

• Si b 0,

n • Si b = 0, h(x) = x + 1 + 1 et h(2) = 4

2x

x 2

2x

x 2

= 0 et

lim g(x) =

x

3

lim

x

x+

x+

1

lim

x –1 +

1

x + 1

= + et

lim

x –1 +

b

x

2

+ 1 =

4

3

donc

lim + h(x) = + : la droite d’équation x = –1 est asymptote

x –1

verticale à la représentation de f.

De même, lim + h(x) = (signe de b) : la droite d’équation

x2

x = 2 est asymptote verticale à la représentation de h.

45 1. lim ∞ f(x) = lim x→– x→– ∞ 2x lim ∞ f(x) =
45
1. lim ∞ f(x) = lim
x→–
x→– ∞
2x
lim ∞ f(x) = lim
= 2;
x→+
x→+ ∞
x

2x

x

= 2;

lim (2x + 1) = 3 et lim (x – 1) = 0 par valeurs négatives,

x1

x1

donc lim f(x) = –.

x1

lim + (2x + 1) = 3 et lim + (x – 1) = 0 par valeurs positives,

x1

x1

donc lim + f(x) = +.

x1

2. # f admet deux asymptotes : une horizontale Δ d’équation

y = 2 en + et en – , une verticale d’équation x = 1.

3

f(x) – 2 = x 1 , donc du signe de x – 1.

Si x < 1, alors # f est en dessous de Δ. Si x > 1, alors # f est au-dessus de Δ.

46
46

1. lim f(x) = lim

x

x

–2x

x

lim f(x) = lim

x+

x+

–2x

x

= –2 ;

= –2 ;

lim (–2x) = 2 et lim (x + 1) = 0 par valeurs négatives,

x –1

x –1

donc lim f(x) = –.

x –1

lim + (–2x) = 2 et lim + (x + 1) = 0 par valeurs positives,

x –1

x –1

donc lim + f(x) = +.

x –1

2. # f admet deux asymptotes : une horizontale Δ d’équation

y = –2 en + et en – , une verticale d’équation x = –1.

f(x) + 2 =

x + 2 1 du signe de x + 1.

Si x < –1, alors # f est en dessous de Δ.

Si x > –1, alors #