Vous êtes sur la page 1sur 3

Fiche de lecture

Étape 1:
• Les auteurs de ce numéro sont Vincenzo CICCHELLI et Olivier GALLAND ,
deux sociologues réputés. Vincenzo Cicchelli est maître de conférences, il
a publié de nombreux livres sur les adolescents et la jeunesse. Olivier
Galland quant à lui, est directeur de recherche, GEMAS et chercheur
associé au Laboratoire de sociologie quantitative au CREST. Ils ont
ensemble réalisé différentes études sur la jeunesse.
Ils ont fait ce dossier en se référant aux propos de nombreux sociologues
ou chercheurs et tirés les articles de différents livres ou journaux.
• Dans sa collection « Problèmes politiques et sociaux », La
Documentation Française a publié « Les nouvelles jeunesses ». Un
numéro comprenant 112 pages .
• C'est le numéro 955 qui est paru en décembre 2008.
• Il n'a pas d' ISBN car c'est un magazine mais un ISSN : 0015-9743

Étape 2:
• Mots clefs : nouvelles jeunesses, stigmatisation, montée des cultures,
individualisation des valeurs, internationalisation des parcours,
diversification des addictions.
• Le livre correspond au programme de première, le chapitre de la culture
peut être enrichi par la lecture de celui-ci car les jeunesses y sont
décrites comme des sous cultures. Car elles se détachent et forment de
nouvelles cultures comme le montre les nombreux thèmes abordés dans
le dossier.
• C'est à la fois un complément et un enrichissement du cours car il décrit
bien ce qu'est une sous culture mais c'est aussi une enquête qui a pour
intérêt d'illustrer le cours et de montrer l'intérêt des démarches étudiées
en analysant un cas particulier, la jeunesse.

Étape 3 :
Dans l'introduction les sociologues parlent de nouvelles jeunesses et
s'interrogent sur l'évolution des jeunes. Ils s'interrogent également sur les
différentes difficultés qu'ils peuvent rencontrer. Ils vont y répondre en décrivant
tout ce à quoi ils peuvent être confrontés. Le livre parle de beaucoup de
choses, à la fois de l'anorexie, de la consommation de drogue ou d'alcool mais
aussi des études .

Le plan est composé de 4 parties, chacune détaillant un des thèmes


proposés pour définir la jeunesse.
La première partie parle de la montée des cultures adolescentes et
l'exposition à de nouveaux risques. Elle va décrire comment une nouvelle
étape de la vie a été reconnue en tant que telle : l'adolescence.

La seconde porte sur l'individualisation des valeurs et la redéfinition des


rapports au politique. Elle complète la première dans le sens ou l'adolescent
est aussi un individu.

La troisième des discriminations et des nouvelles formes d'exclusion, ou


de la difficulté des jeunes à devenir des adultes et à se faire une place dans la
société actuelle.

Et enfin la quatrième porte sur l'internationalisation des parcours, le


jeune est reconnu comme adolescent, individualiste comme un futur adulte
mais surtout ouvert sur le monde et désireux d'élargir les frontières .

Les auteurs ne font pas réellement d'ouverture car ils ne font que
constater, observer et décrire les comportement et les différentes épreuves de
cette jeunesse tout au long du livre. A chaque fin de sous partie ils font des
conclusions se basant sur les propos tirés de différents textes.
En revanche, ils décrivent bien l'évolution des jeunes .

Étape 4 :
Les points forts de ce livre :
• dans la forme il a une longueur du développement adaptée à un lycéen.
Dans le sens où de nombreux exemple, des témoignages de jeunes de
notre âge ou encore des statistiques illustrent bien les idées
développées.

• dans le fond il peut nous permettre de réinvestir certains exemples dans


les devoirs ou les cours. Car dans un devoir de sociologie il sera pour moi
possible désormais de dire que Roxane Silberman et Irène Fournier ont,
dans un article, démontré la pénalité ethnique à l'embauche.

• L'ouvrage m'a intéressée car il parle de la jeunesse , ce qui nous


caractérise et on peut se reconnaître dans certains propos. Il aborde de
nombreux sujets qui peuvent nous faire découvrir certaines choses sur
nous-mêmes, nous les faire réaliser. Comme par exemple le fait que sans
s'en rendre compte on rentre dans un groupe et nous faisons tout pour y
rester, avec notre façon de nous habiller, la musique qu'on écoute et
d'autres caractères importants qui nous sont définis et que nous sommes
obligés d'avoir.

Les limites de ce livre :


• dans la forme , j'ai trouvé le vocabulaire et la syntaxe compliqués. Avoir
un important vocabulaire sociologique et un dictionnaire sont de rigueur
pour comprendre les textes.
• dans le fond trop de sujets sont abordés.

Étape 5 :
Le livre porte sur les nouvelles jeunesses,il décrit tout ce qui se rapporte
à elles. De leurs apparitions, à ce qu'elles sont réellement. Elles sont
caractérisées par de nombreux idéaux repris et expliqués dans ce dossier ce
qui pourra vous aider à en comprendre certaines telles que la stigmatisation ou
alors les sous cultures. Ceci grâce à des exemples variés que vous
comprendrez plus facilement car ils parlent de votre génération , vos idées.
Le livre aborde de nombreuses thématiques , certaines sont plus
complexes et le niveau de certaine partie est élevé. Il est important d'avoir un
vocabulaire sociologique.
Les nombreuses thématiques abordent des sujets réellement différents tels que
l'anorexie, les drogues etc.
C'est donc un livre complet mais avec trop de sujets. Il apporte tout de
même de nombreuses informations et aides pour le programme de première.

Quelques livres du CDI peuvent compléter cet ouvrage :

• Ce que nous savons des jeunes, Pugeault-Cichelle 305.23 PUG


Il porte aussi sur les jeunes et leurs vies.

• Jeunes l'age des indépendances 305.23 INSEE


Il porte sur un des thèmes de notre ouvrage et renforce donc les
différentes idées en les développant plus particulièrement.

• Les jeunes et l'emploi, Lefresne 331.34 LEF


Celui-ci porte aussi sur une des parties, la partie 4 qui parle beaucoup de
l'emploi des jeunes.

J'ai donc trouvé certaines parties de cet ouvrage intéressantes car elles
nous concernent. D'autres le sont moins car elles sont plus abstraites, elles
s'adressent moins à nous particulièrement. En général, c'est un livre
intéressant malgré l'abondance de sujets et certains compliqués.