Vous êtes sur la page 1sur 15

RÉSUMÉ DE FRANCE

Vous êtes Japonais? Oui, Je suis Japonais Il est vieux=>ils sont vieux
Vous êtes médecin? Non, Je suis chemise Exceptions :
Vous—êtes (liaison) Il est beau=>ils sont beaux
Z LE VERBE ÊTRE
Je suis Dio =Je m’appelle Dio Je suis anglais(e)
GENRE MASCULIN ET FÉMININ Tu es anglais(e)
ADJECTIFS : Féminin =masculin+e Il/elle/on est jeune
Marié=>mariée Nous sommes fatigué
Il est grand=> elle est grande Vous êtes fatigué
Pas de changement : Ils/elles sont Italiens (nes)
il est jeune=elle est jeune Vous—êtes (liaison)
EN devient ENNE Z
Il est Italien=>elle est Italienne On---est (liaison)
Les finales : S /D/T sont muettes au masculin, et N
sonores au féminin. Ils---sont (liaison)
Elle est—anglaise (liaison) S
T Elles---sont (liaison)
Il est-- amusant (liaison) S
T VOUS : est une forme de politesse
Masculin final ON=>féminin ONNE Vous êtes prêt, monsieur ?
Bon =>bonne Vous êtes prête, madame ?
Masculin final ER=>féminin ÈRE VOUS : est la forme du pluriel
Infirmier=> infirmière Vous êtes prêts?
Masculin final EUR/EUX=>féminin EUSE Vous êtes prêtes ?
Serveur=> serveuse TU : est une forme familière :
Heureux=>heureuse Tu es prêt, papa ?
Masculin TEUR devient=>féminin TRICE Tu es prête, maman ?
Acteur=> actrice ON :=NOUS pluriel
EXCEPTIONS : On est fatigués
Chanteur => chanteuse ON : généralité singulier
Professeur=>professeur On est fatigué
Médecin=> médecin LES PRONOMS TONIQUES
Ecrivain=>écrivain C’est toi ? Oui, c’est moi
Beau=> belle Pour identifier une personne :
Gros=> grosse C’est + tonique
Vieux=> vieille C’est + moi/toi/lui/elle
Gentil=>gentille C’est + nous/vous/eux/elles
Blanc=>blanche Après une préposition :
NOMS la finale indique parfois le genre : Avec/chez/pour + tonique
Masculin : Ment/Phone/scope/eau/teur/ age Je travaille AVEC toi
Féminin ; tion /sion/té/ure/ette/ence/ance CHEZ lui
PLURIEL ET SINGULIER POUR eux
ADJECTIFS : Pluriel=singulier + S Une pronom tonique peut renforce un sujet : moi,
Il est blond=> ils sont blonds j’aime le bleu
Elle est blonde=>elles sont blondes Lui, il aime le vert
Finales en S/X pas de changement
Il est Français=>ils sont français
L’INTERROGATION Vous parlez anglais ?
L’intonation montante Non, je ne parle pas anglais.
Vous êtes prêt, monsieur ? LES VERBES PRONOMINAUX EN (er)
Vous êtes prête, madame ? Je me lave
Vous êtes Japonais ? Tu te laves
Est-ce que vous êtes Japonais ? Il /elle/on se lave
L’indentification des personnes : Nous nous lavons
Qui est-ce ? (quien es) Vous vous lavez
C’est --une amie (liaison) Ils/elles se lavent
T Nous nous---amusons (liaison)
C’est Dio Z
Ce sont des amis Vous vous ---ennuyez (liaison)
L’ indentification des choses Z
Qu’est-ce que c’est ? (que es) LE NOM ET L’ARTICLE
C’est un cadeau Le nom est, en général, précédé d’un article :
Ce sont des cadeaux Indéfini : une, un, des
LA NÉGATION : ne+verbe+pas Défini (précise) : le, la, les
Elle n’est pas riche ? L’article peut être remplace par un démonstratif
Vous n’êtes pas riche ? ou un possessif.
Est-ce que Marie travaille ? Un pont => le pont-neuf
Non, elle ne travaille pas Une femme=>la femme de Paul
LA NÉGATION : Des rues=>les rues de Paris
Ne ....rien (nada) : je ne dis rien Un---ami (liaison)=> l’ami
Ne....jamais (jamás) : elle ne sort jamais N
Ne....personne (nadie) : tu n’aime personne Un---homme (liaison) => l’homme
Ne... plus (más) : il ne fume plus. N
Personne/rien : sujets d’un verbe, sont seulement Des---amis (liaison)=> les—amis
suivis par NE ; Z Z
Personne ne parle (nadie habla) LES POSSESSIFS
Rien ne bouge (nada se mueve) Je : mon père/ ma mère/ mes parents
LE VERBE AIMER Tu : ton père/ ta mère/ tes parents
Sentiments et goûts Il/elle : son père/ sa mère/ ses parents
J’aime Jean Nous : notre père ou mère/ nos parents
J’aime mon mari Vous : votre père ou mère/ vos parents
J’aime la musique Ils/elles : leur père ou mère/ leurs parents
J’aime les carottes LES DÉMONSTRATIFS
J’aime Paris Montre un objet est proche ou lointain.
LES VERBES EN (ER) Masculin =>féminin
e/es/e/ons/ez/ent : Cet chat=> cette voiture
Je parl-e Ces arbres=> pluriel
Tu parl-es Il désigne un moment de la journée en cours :
Il/elle/on parl-e aujourd’hui
Nous parl-ons Ce matin
Vous parl-ez Cet après-midi
Ils/elles parl-ent Ce soir
Les finales en E et ES sont muettes En général : le matin, l’après-midi, le soir
Les finales en EZ et ONS sont sonores Ces—arbres/ hommes (liaison)
Dio et moi, on parle russe (on=nous) Z
En Russie, on parle Russe (on=en général) Cet homme/acteur
SINGULIER ET PLURIEL DES NOMS Trois exceptions :
Un garçon => des garçons Le Mexique, le Mozambique, le Cambodge
Une fille => des filles. J’habite au Mexique
Finales en S/X/Z pas de changement Mozambique
Un pays => des pays Cambodge
Un choix=> des choix AU devient EN devant une voyelle
Finales en AL/ AU deviennent AUX L’Iran : J’habite EN Iran
Un journal => des journaux AUX (en los)+ pays pluriels :
Un gâteau => des gâteaux Les Antilles :
À+ ARTICLES DÉFINIS : J’habite aux---Antilles (liaison)
À+LE= AU Z
Je vais au Louvre À + VILLES
À+LES=AUX J’habite à Rome
Je vais aux Invalides
À LA et À L’ =pas de changement LES PARTITIFS : DU/DE LA/DES
Je vais à la bastille Dans ce gâteau il y a du chocolat
DE + ARTICLES DÉFINIS LE/LA LES : tout l’ensemble
DE+ LE= DU : les chaussures du père J’aime la viande, les fruits
DE +LES= DES : les chaussures des martiens. DU/DE LA/DES : partie de l’ensemble
DE LA et DE L’ : pas de changement J’achète De la viande
Les chaussures de la mère Du poison (de+le=du)
LOCALISATION : À/DE/PRÈS DE Des fruits (de +les=des)
LOIN DE/ CHEZ LES ARTICLES PARTITIFS :
À+ LIEU OÙ ON EST (lugar donde esta) Pour exprimer une quantité indéterminée :
Je suis à paris/Rome/Berlin Pour faire une tarte aux pommes :
Je suis au cinéma (à+le=au) -il faut des pommes, du sucre, du beurre.
Je suis à la plage (à la ) DES+ NOM PLURIEL
Je suis à l’aéroport (à l’) Du+ nom masculin : du sucre
DE+ LIEU D’ORIGINE (lugar de origen) De la + nom féminin : de la farine
Je suis de Tokyo De l’ +nom féminin : qui commence par une
Je suis d’Istanbul voyelle.
CHEZ+ PERSONNE :(estoy en casa) NEGATION :
Je suis chez moi. Il faut du sucre
PRÈS DE : petite distance Il ne faut pas de sucre
Nice est près de Marseille Il faut de la farine
LOIN DE : grande distance Il ne faut pas de farine
Nice est loin de paris Il faut des oeufs
À/AU/EN + VILLE OU PAYS Il ne faut pas d’oeufs.
Je connais la Colombie Beaucoup de fromage
Je connais le Perou Stylo
J’habite en Colombie Voiture
J’habite au Perou DU/DE LA /DES : un utilise devant les quantités
EN (en) + PAYS féminin (finales en E) no exprimées ou non comptables.
J’habite en Belgique Je mange du riz
AU (en) + PAYS masculin (autres finales) Je mange de la viande
J’habite au brésil, Je mange des pâtes
J’habite au Canada Elle a de la patience
Il y a du soleil
LA POSSESSION : AVOIR+ NOM DANS : à l’intérieur espace fermé
Le garçon est dans la voiture
J’ai une Maison SOUS : contraire de SUR
Vous—avez une belle maison Le ballon est sous la voiture
Z SUR : à l’extérieur espace ouvert
J’ai une petite voiture DEVANT : contraire de DERRIÉRE
Beau / joli/ bon : avant le nom IL Y A + NOM (l’existence)
Petit/grand/gros/vieux : avant le nom Dans l’eau, il y a un crocodile
Elle a les yeux noirs En Afrique il y a des éléphants
Elle a le visage rond Qu’est-ce qu’il y a dans la pièce ?
L’AGE Il y a une table
AVOIR + NOMBRE D’ANNÉES Est-ce qu’il y a un lit ?
Il a trois ans Non, il n’y a pas de lit
Il a cent ans C’EST=L’identification C’est/ ce sont + NOM :
ÊTRE + ADJECTIFS Personnes :
Il est vieux C’est un homme C’est une femme
LES SENSATIONS DE DOULEUR Ce sont des hommes
Il a mal au pied Choses :
Il a mal à la tête C’est un sac Ce sont des sacs
J’ai mal aux pieds C’est décrit une chose en général :
LES SENSATIONS DE MANQUE C’est beau, une rose.
Ils ont chaud C’est + adjectif :
Vous avez envie Tu aimes la mer ? oui, c’est beau
LE VERBE AVOIR La mer, c’est beau.
J’ ai faim Nous avons faim IL EST =La description : Personnes ou choses :
Tu as froid Vous avez faim Il est : décrit une chose en particulier
Il/elle/on a faim Ils/elles ont faim Il est beau, cet enfant
On---a (liaison) Nous ---avons (liaison) Elle est belle, cette rose
N Z Il/elle est + adjectif : il est grand
Vous –avez (liaison) Ils ---Ont (liaison) Ils/elles sont + adjectif : ils sont grands
Z Z LA DATE ; LE+ JOUR+ NUMÉRO :
Ils---Sont (liaison) Nous sommes le mardi trois mai
S Le premier mai
L’INTERROGATION ET NÉGATION Le deux mai
Vous avez froid ? non, je n’ai pas froid Le trois mai
Est-ce qu’il a soif ? non, il n’a pas soif LE JOUR :
Est-ce qu’elles ont sommeil ? Aujourd’hui : c’est mardi
Non, elles n’ont pas sommeil On est mardi
PAS LE : Lundi = ce lundi
J’ai le chien de Dio Lundi, je commence à 7 h
Je n’ai pas le chien de Dio Le lundi =tous les lundis
J’ai la photo de Dio Le lundi, je suis fatigué
PAS LA L’HEURE ; IL EST + HEURES
Je n’ai pas la photo de Dio 17 h 05 : cinq heures cinq
PAS LES 17h 15 : cinq heures et quart
J’ai les clés de Dio 17h 30 : cinq heures et demie
Je n’ai pas les clés de Dio 17h 45 : six heures moins le quart
PAS DE 17h 55 : six heures moins cinq
J’ai un chien 12h= midi
Je n’ai pas de chien 0 h = minuit
J’ai des enfants MOMENTS DE LA JOURNÉE
Je n’ai pas d’enfants Le matin : six heures du matin
L’après-midi : six heures de l’après-midi
Le soir : huit heures du soir
POUR INDIQUER UNE HEURE PRÈCISE (À) Ces verbes se forment souvent sur un adjectif.
Je termine à 6heures Vieille => vieillir (envejecer)
J’ai rendez-vous à midi cinq Rouge => rougir
POUR DEMANDER L’HEURE Grande => grandir
Quelle heure est-il ? LES VERBES EN (IR)
LE VERBE FAIRE (RE) PART-IR
Je fai-s Nous fais-ons Je par-s Nous part-ons
Tu fai-s Vous fait-es Tu par-s Vous part-ez
Il/elle/on fai-t ils/elles font Il/elle/on par-t ils/elles part-ent
FAIRE DE+ ACTIVITÉ SPORTIVE Sortir /Dormir/Vivre/ sentir/servir/suivre
Je fais de la natation LES VERBES (re)
Je fais du judo ÈCRI-RE (+v)
JOUER À + SPORTS Je ècri-s Nous ècriv-ons
Je joue au football Tu ècri-s Vous ècriv-ez
JOUER DE+ INSTRUMENT DE MUSIQUE Il/elle/on ècri-t ils/elles ècriv-ent
Je joue du piano
FAIRE + TRAVAUX DE LA MAISON LIRE (+s) Met-tre (+t) répondre/attendre
Je fais le ménage entendre.
LE TEMPS (la météo) N’ importe que (que cualquier)
Il faut chaud / froid / beau / dix degrés N’ importe quoi (cualquiera cosa)
Il pleut Il neige Il grêtes N’ importe qui (cualquiera)
LES MOIS (EN)
En janvier, En août......... LAS PARTICULIER DE VERBES
En août, il faut chaud CONNAÎTRE (+SS)
Au mois de janvier Je connai-s Nous connaiss-ons
LES SAISONS ; Tu connai-s Vous connaiss-ez
Le printemps => au printemps Il/elle/on connai-t Ils/elles connaiss-ent
L’automne => en automne Connaître +nom : il connaît le code de la route
L’été => en été SAV-OIR (+V)
L’hiver => en hiver Je sai-s Nous sav-ons
LA COMPARAISON : plus/ moins/aussi Tu sai-s Vous sav-ez
+plus/moins/aussi +adjectifs/adverbe+que Il/elle/on sai-t Ils/elles sav-ent
Dio est plus sympathique que carlos Savoir+ verbe : elle sait lire
Dio est aussi vite que carlos CROIRE (+Y)
BON/MEILLEUR (ADJECTIFS) Je croi-s Nous croy-ons
Le café martien est meilleur Tu croi-s Vous croy-ez
BIEN/MIEUX (ADVERBES) Il croi-t Ils/elles croi-ent
Carla danse mieux VOIR (+Y)
LA COMPARAISON DE QUANTITÉS LES VERBES (IR/RE/OIR)
PLUS/MOINS/AUTANT BOIRE
Max travaille plus que Carlos Je boi-s Nous buv-ons
Max a plus de travail Tu boi-s Vous buv-ez
SUPERLATIF (LE LA LES) Il boi-t ils boiv-ent
C’est le restaurant le plus confortable RECEVOIR (recibir)
Le moins cher Je reçoi-s Nous recev-ons
Le meilleur Tu reçoi-s Vous recev-ez
POUR PRÈCISER : DE+ NOM Il reçoi-t ils reçoiv-ent
C’est le meilleur restaurant de la ville VENIR
Je vien-s Nous ven-ons
LES VERBES (IR) Tu vien-s Vous ven-ez
GROSSI-R Il vien-t ils vienn-ent
Je grossi-s Nous grossiss-ons
Tu grossi-s Vous grossiss-ez
Il/elle/on grossi-t Ils/elles grossissent
PREND-RE PARTICIPES PASSÉS EN (it)
Je prend-s Nous pren-ons Dire=> J’ai dit
Tu prend-s Vous pren-ez Écrire=> J’ai écrit
Il prend Ils prenn-ent AUTRES CAS
VOULOIR (intention) Faire => J’ai fait
Je veu-x Nous voul-ons Être => J’ai été
Tu veu-x Vous voul-ez Avoir=> J’ai eu (se lee como u)
Il veu-t Il veul-ent LE PASSÉ COMPOSÉ AVEC ÊTRE
POUVOIR (possibilité) Il est né Il est retourné
Je veu-x Nous pouv-ons Il est mort Il est descendu
Tu veu-x Vous pouv-ez Il est venu Il est tombé
Il veu-t ils peuv-ent Il est arrivé Il est parti
DEVOIR (obligation) Il est monté Il est allé
Je doi-s Nous dev-ons Il est resté Il est passé
Tu doi-s Vous dev-ez Il est sorti Il est entré
Il doi-t Ils doiv-ent
LE VERBE ALLER (suivi d’un lieu) Je suis parti(e)
Je vais à Paris Nous allons en France Tu es parti(e)
Tu vais à Paris Vous allez au Maroc Il est parti
Il/elle/on va au cinéma Ils/elles vont chez des amis Elle est partie
EN+MOYEN DE TRANSPORT On est partie (s)
Je vais à Rome En train Nous sommes parti(e)s
En voiture Vous êtes parti(e)s
En avion Ils ont partis
Je vais au bureau à pied Elles ont parties
À bicyclette LES VERBES PRONOMINAUX avec être
À chevel Se lever : (me/te/se/nous/vous/se)
LE FUTUR PROCHE (un evénement immediat ou Je me suis levé(e)
prévisible) Tu t’es levé(e)
ALLER+ infinitif Il s’est levé
Aujourd’hui Demain Elle s’est levée
Je travaille Je vais travailler On s’est levé(e)s
LE PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR Nous nous sommes levé(e)s
Pour raconter des actions et événement passés. Vous vous êtes levé(e)s
Aujourd’hui Hier Ils se sont levés
Je mange J’ai mangé Elles se sont levées
Tu manges Tu as mangés
Il mange Il a mangé L’IMPARFAIT : exprime des habitudes passées.
Nous mangeons Nous avons mangé FORMATION : On remplace la finale de vous au
Vous mangez Vous avez mangé présent par. AIS/AIS/AIT/IONS/IEZ/AIENT
Ils mangent Ils ont mangé Vous prenez => Je pren-ais
PARTICIPES PASSÉS EN (u) Vous buvez => Je buv-ais
Boire =>J’ai bu Vous finissez =>Je finiss-ais
Voir => J’ai vu Vous croyez => Je croy-ais
Pouvoir => J’ai pu
PARTICIPES PASSÉS EN (i) HABITER
Finir => J’ai fini J’habit-ais Nous habit-ions
Dormir=> J’ai dormi Tu habit-ais Vous habit-iez
PARTICIPES PASSÉS EN (is) Il/elle/on habit-ait ils/elles habit-aient
Prendre => J’ai pris LE FUTUR SIMPLE : Exprime des proyects
Mettre=> J’ai mis FORMATION : Le futur simple se forme sur le R de
infinitif : AI/AS/A/ONS/EZ/ONT
HABITER Vous avez déjà fait DU ski ?
J’habiter-ai Non, je n’ai jamais fait DE ski
Paler => Je parler-ai LE PRONOM EN
Dire =>Je dir-ai EN remplace les partitifs (de la/du/des)
Exceptions : Vous mangez de la salade ?
Être => Je serai Oui, J’en mange
Avoir => J ‘aurai Vous avez des enfants ?
Faire=> Je ferai Qui, J’en ai
Aller=> J’irai Il y a trois chaises ?
Venir=> Je viendrai Oui, il y en a trois
Voir=> Je verrai Il y a beaucoup d’étudiants ?
Imparfait : J’habitais à paris Oui, il y en a beaucoup
Passé composé : J’ai déménagé Vous parlez de votre travail ?
Présent : J’habite à paris Oui, j’en parle souvent
Futur proche : Je vais déménager (mudarse) J’en—ai (lo tengo)
Futur simple : J’habiterai à paris. N
PRÉPOSITIONS DE TEMPS Il y en –a (hay)
Il y a : moment dans le passé N
Je suis arrivé il y a dix heures LE PRONOM (Y) Évite de répéter un nom de lieu
DE PUIS : durée qui continue DEPUIS+PRÉSENT Je vais à la gare =>J’y vais en taxi
Je suis professeur depuis 1995 Je suis chez moi=>J’y suis jusqu’à 6h
PENDANT : durée finie et limitée À+ un nom de chose (y) :
PENDANT+PASSÉ COMPOSÉ : Je pensé à mon pays =>J’y pense souvent
J’ai été secrétaire pendant 6 jours Elle croit à l’astrologie=>elle y croit
J’ai dormi pendant 4 heures Vous—y allez (ud va allí)
DANS moment dans le futur Z
Je passerai la licence dans 6 mois J’y vais (voy allá)
EN : courte quantité de temps utilisé On y va (vamos allá)
J’ai fait le voyage en 8 heures LES PRONOMS COMPLÉMENTS DIRECTS
L’INTERROGATION (LE/LA/LES) Pour éviter de répéter un nom
Lieu=>Où allez-vous ? Vous allez où ? complément.
Temps=>Quand partez –vous ? Il me regarde Il nous regarde
Quantité=>Combien payez-vous ? Te regarde vous regarde
Manière=> Comment partez-vous ? Le/la regarde les regarde
Cause et but=>Pourquoi partez-vous en train ?
Parce que... Il regarde le garçon =>il le regarde
Pour... Il regarde les enfants=> Il les regarde
Quel (cual) =>masculin Quel Louvre ? Il nous—invite
Quels => masculin pluriel Z
Quelle =>féminin Quelle voiture ? Il vous—attend
Quelles => féminin pluriel Z
LA NÉGATION ET L’INTERROGATION Il les---adore
AU PASSÉ COMPOSÉ : Z
Est-ce qu’il a dormi ? LES PRONOMS COMPLÉMENTS INDIRECTS
Je n’ai pas dormi (LUI/LUER) À+NOMS DE PERSONNE
Tu n’as pas travaille Je téléphone à pierre=> Je lui téléphone
Jamais Je téléphone à mes cousins => je leur téléphone
Rien
Plus Paul Me téléphone Marie nous écrit
Te vous
Exceptions : Ne---personne Lui leur
Nous n’avons vu personne.
LE FORME NÉGATIVE : DU/DE LA/DES Parler à Répondre à Envoyer à
Deviennent DE. Ecrire à Dire à Donner à
LES RELATIFS SIMPLES Où se trouve=donde esta
QUI/QUE pour relier plusieurs phrases en une ya -t-il=hay.
seule :
Qui ; remplace une personne ou une chose sujet du INTERMEDAIRE : GRAMMAIRE
verbe LE PASSÉ COMPOSSÉ AVEC :
Une gondole passe. Cette gondole est belle -AVOIR
La gondole qui passe est belle -ÊTRE
Que : remplace une personne ou une chose -SE PRONOMINOUX
complément du verbe. PASSÉ COMPOSÉ :
Je filme une gondole. Cette gondole est belle - une action que terminée
La gondole que je filme est belle. - une action ponctuelle
Qui +verbe :=>La femme qui attend -suite d’actions
Que+ pronom=> la femme que tu attends ÊTRE 14 VERBES :
LES PRONOMS DÉMOSTRATIFS NAÎTRE MONTER PARTIR
Adjectifs démonstratif Pronoms ENTRER RESTER VENIR
Ce (este) livre Celui-ci/là ARRIVER DESCENDRE SORTIR
Cette voiture Celle-ci/là ALLER TOMBER MOURIR
Ces livres Ceux-ci/là PASSER RETOURNER
Ces voitures Celles-ci/là
LES PPRONOMS POSSESSIFS LES 6 VERBES QUE CONJUGUENT AVEC
Adjectif Pronom Adjectif Pronom (AVOIR) : Quand ils ont un Complément objet direct
possessif (C.O.D) :
Mon/ma=>le mien(ne) Mes=> les miens (nes) SORTIR –MONTER -DESCENDRE
Ton /ta=> le tien(ne) Tes=> les tiens (nes) PASSER –ENTRE -RETOURNER
Son /sa=> le sien(ne) Ses=> les siens (nes) J’ai remonté les escaliers
Notre => le nôtre Nos=> les nôtres J’ai descendu la valise
Votre => le vôtre Vos => les vôtres
Leur => le leur Leurs => les leurs Il est né au Pérou
PHRASES UTILES Il a réussi licence
C’est ça=eso es Il a fait service militaire
J’aime=me gusta Il s’est marié avec Anne
Ils sont là=estan aqui Il a eu des jumeaux
Quel est ton métier=cuales es su profesion Il a divorcé
Elle près d’ici=esta cerca de aqui Il s’est présenté aux Elections
Qu’avez-vous dit=como ha dicho Il a été élu maire
Laissez-moi vous aider=déjeme ayudarlo Il a eu=tuvo
C’est gentil=muy amable Il a été=fue
Que voulez-vous savoir=que quieres saber Roux>>rojizo
N’est –ce pas=verdad Rousse>>pelirojo
Ci-contre=al lado Blond>> rubio
Cuis-je = puedo Brun>> moreno
peu importe=da igual Châtain >>castaño
pourvu que= siempre que Participes en U
près de = cerca de Lire >>lu Entendre>>> entendu
bien sur =por supuesto Voir >>vu Attendre>>> attendu
A qui le tour=a quien le toca Boire>>bu Répondre >>répondu
Ai-je=necesitar Perdre >>>>perdu
Eh bien= vaya Vouloir>>>voulu Croire>>>>cru
Voici= aqui Devoir>>>dû Falloir >>>fallu
Ça m’est égal= me da iqual Pouvoir>>>pu
il faut = es necesario Savoir>>>su
Cela ira= esta bien
Cela ne fait rien=no importa
C’est possible =es posible
Participes en U LES PRONOMS COMPLÉMENTS :
Courir>> couru Pleuvoir>> plu COMPLÉMENTS OBJECTS DIRECT (COD)
Connaître>>connu Recevoir>>>reçu Sujet COD.
Disparaître>> disparu Venir >>>venu Je me/m’
Plaire>>>plu Vivre>>>vécu Tu te/t’
Participes en I Il /elle/on Le/la/l’
Finir >>> fini Prendre >>>pris Nous nous
Grandir>>>grandi Apprendre>>> appris Vous vous
Choisir>>>choisi Comprendre>>>compris Ils/ elles Les
Mettre >>>mis Pour les personnes :(aimer, connaître)
Dire>>> dit Tu aimes Anne ? >>> Oui, Je l’aime
Écrire>>>écrit Tu connais son père ? >> Oui, Je le connais
Conduire>> conduit Elle connaît toi et moi>> elle nous connaits
AUTRES CAS Pour les objets : :(aimer, connaître)
Faire>>> fait Ouvrir>> ouvert Tu aimes le fromage ?>>>Oui, J’aime ça
Être >>>été Découvrir>>découvert Tu connais Le Paris ? >>Oui, Je connais
Avoir>>> eu (u) Offrir>> offert Passé composé : (PC)
Peindre>>> peint Elle mange la pomme >>> présent
Craindre>>>craint Elle la mange >>> COD
IMPARFAIT : Elle ne la mange pas >>> négation du présent
-Une actions pas terminé la durée Elle a mangé la pomme>>> PC
-L’habitude (tous les jours ; j’allais à l’école) Elle l’a mangé >>>> COD
-Une explication, un commentaire (c’était Elle ne l’a pas mangée >>>négation du PC
magnifique), Une description, J’ai rencontré Pirita au cinéma >>PC
-Hypothèse dans le présent : Je l’ai rencontrée au Cinéma>>> COD
FORMATION DE : NOUS//VOUS Je ne l’ai pas rencontré au cinéma>> négation
ALLONS>>on remplace par : (ais, ais, ait, ions, iez, COMPLÉMENT INDIRECT (CID) Introduit par
ALLAIS aient) une préposition : à /de/par/pour/sans
EXCEPTIONS ; seul un NOUS SOMMES : avec/devant/derrière…
J’ÉTAIS À + NOM DE PERSONNE :
Nous faisons>>> je faisais Penser >>>à quelqu’un
Nous disons>>> je disais Intéresser>>> à quelqu’un
Les verbes en : GER : je mangeais Tenir >>>>> à quelqu’un
CER ; je commençais Je pense à Dio>> Je pense à lui
LES ACTIVITÉS QUOTIDIENNES ; Je m’intéresse à Alice
SE COUCHER>>DORMIR>>SE RÉVEILLER Je m’intéresse à elle
SE LEVER>> SE LAVER>> S’HABILLER Sujet CID.
Les repas ; Je me/m’
Prendre le petit déjeuner, Tu te/t’
Déjeuner, Il /elle/on Lui
Goûter, Nous nous
Dîner Vous vous
LE ROUTINE : MÉTRO – BOULOT -DODO Ils/ elles Leur
ARRIVER :- EN RETARD Anne parle à Nuria
- EN AVANCE Anne Lui parle>>>CID
- À L’HEURE Je ne lui pas parle>>>négation
LE PRÉQUENCE : Je parle aux étudiants>> je leur parle
Toujours>> siempre, aun Autres préposition + Personne
Souvent>>> a menudo (de, pour, sans, avec)+(moi, toi,lui,elle,
Parfois>>> a veces nous,eux,elles )
Quelquefois>>> algunas veces
Rarement>>> raramente
Jamais>>>nunca
L’IMPERATIF : L’EXPRESSION DU COMPARAISON
Le pronom est après de verbe :
Mange-la soupe ! >> mange-la Supériorité (plus que, plus de)
Ne mange pas la soupe ! ne la mange pas Adjectifs : Claudine est Plus sympa que Mathilde
LE PRONOM >>EN Noms : Il y a plus de monde que d’habitude
DE+NOM DE CHOSE : Verbes : Nathalie travaille plus que Jean
Je viens de California :>> J’en viens Adverbes: J’achète des vêtements plus
Je m’occupe de mes affaires>> Je m’en occupe souvent que toi
Complément de quantité ; Infériorité (moins que)
Je veux du sucre >>> J’en veux Adjectifs : Mathilde est moins sympa que Claudine
Je veux de la farine >>> J’en veux Noms : Il y a moins de monde que d’habitude
Je veux des enfants>>> J’en veux Verbes : Jean travaille moins que Nathalie
J’ai 3 voitures >> J’en ai 3 Adverbes: Tu achètes des vêtements plus
Sujet+EN+verbe+beaucoup/peu/trop/assez : souvent que moi
J’ai beaucoup de voitures>>> J’en ai beaucoup Egalité (aussi que, autant que)
J’ai peu de voitures>>>>>>> J’en ai peu Adjectifs : Mathilde est aussi sympa que Claudine
J’ai trop de voitures>>>>>>> J’en ai trop Noms : Il y a autant de monde que d’habitude
J’ai assez de voitures>>>> J’en ai assez Verbes : Jean gagne autant que Nathalie
LE PRONOM >> Y Adverbes: Nous faisons les soldes aussi souvent
Remplace un nom de chose ou de lieu : que nos amis
à+nom chose/lieu Systématisation d’adjectif
à + nom de chose : Masculin m.s devant Masculin
Je m’intéresse à ton problème>>> Je m’y singulier voyelle pluriel
intéresse nouveau Nouvel nouveaux
Je pense aux cadeaux >> J’y pense beau Bel Beaux
Je n’y pense pas >>>> négative vieux vieil vieux
Je n’y ai pas pense >>>> Passé
composé Féminin singulier Féminin pluriel
Je vais à Paris >>> J’y vais nouvelle nouvelles
à + nom de lieu : belle belles
Le livre est sur la table>> Le livre y est vieille vieilles
Je vais aller chez marie>> Je vais y aller
Expressions ; Nouveau :
Quel age as-tu ? Regarde, J’ai une nouvelle robe
Quel age avez-vous ? J’ai une nouvelle chaussure
Ça fait = J’ai une nouvelle jupe
Ça suffit= J’ai une nouvelle écharpe
C’est juste= J’ai un nouvel ordinateur
Chez moi= dans ma maison J’ai un nouvel animal
Chez toi= dans ta maison J’ai des nouvelles lunettes
Chez lui= dans sa maison J’ai des nouveaux amis
Chez nous= dans notre maison J’ai un nouveau chapeau
Chez vous=dans votre maison J’ai une nouvelle photo
Chez eux= dans leur maison. J’ai un nouveau téléphone
LE SITUATION DANS L’ESPACE : J’ai un nouvel appareil photo
Devant Sur le pont Beau :
Derrière Sous le pont Magnifique, Quel beau tableau
À côte Jusqu’ au feu (hasta Quelle belle femme
semaforo) Quel beau chien
En face Tout droit Quelle belle table
Entre deux Au bout (al final) Quelle belle montre
Parmi. Au coin (a la Quelle belle botte,
esquina) Quelles belles bottes
LES PROFESSIONS ET LES MÉTIERS
Quelle est votre profession ou métier ?
Qu’est-ce-tu fais ?
Vous faites quoi dans la vie ?
Tu travailles dans quoi ?

Vieux :
Fais attention, C’est un vieux livre L’EXPRESSION DU QUANTITÉ
C’est un vieux magazine
C’est une vieille boîte QUANTITÉ PRÉCISE
C’est une vieille Articule indéfini ou Unités de mesure
machine numéral+ nom
C’est un vieux vélo comptable
C’est un vieil appareil Un camembert Un morceau de lard
C’est un vieil ordinateur Une pizza Un paquet de pâtes
C’est des vieux Trois yaourts Un kilo d’aubergines
vêtements Cinq pommes Une tasse de café
C’est un vieux vêtement Un litre de lait
C’est des vieux objets, Une bouteille de vin
C’est un vieil objet
C’est un vieux jouet QUANTITÉ IMPRÉCISE
C’est un vieux miroir Articule partitifs + nom Adverbes de quantité
C’est une vieille lampe non comptable
C’est des vieilles balles, Du fromage Un peu de/d’
C’est une vieille balle De la moutarde Peu de/d’
C’est un vieil aspirateur De l’huile Assez de/d’
Expressions : La plus, Le plus Des oranges Beaucoup de/d’
La musique la plus émouvante Trop de /d’
Le filme le plus drôle Moins de/ d’
Plus de /d’
PLACE DES ADJECTIFS :
1.-NOM+ADJECTIF : La peinture Noms non comptables : un peu de vin/ peu de vin
flamande Mais, noms comptables : nous avons peu d’amis ici
-nationalité : Un étudiant espagnol
-couleur : Un oiseau noir L’OPPOSITION :
-forme : Une table ronde MAIS : Introduit une opposition.
-dérivés du participe passé : Un enfant Il fait froid dans le nord mais il fait beau dans le sud.
abandonné PAR CONTRE (en cambio) en langage
-adjectifs dérivés du nom : La politique courant renforcent l’opposition.
régionale Il faut froid à Paris.
-appréciation : Une soirée EN REVANCHE (sin embargo) en langage
agréable formel. Renforcent l’opposition.
2.- ADJECTIF+ NOM : Le premier Il fait chaud à Nice.
essai TANDIS QUE (mientras que): opposent en
-les adjectifs numéraux : Le comparant
deuxième étage ALORS QUE (mientras que) opposent en comparant
-petit, grand, gros, jeune, joli, beau, belle,
bon, mauvais, vieux, vieille : Un joli livre. C’est l’hiver en France, TANDIS QUE c’est
l’été au Brésil.
Expressions : ALORS QUE
-Je le vois>>négative : Je ne le vois pas
-Je l’ai vu>>négative : Je ne l’ai pas vu LA CONSESSION OU RESTRICTION
-Je veux le voir>>négative : Je ne veux Exprime deux aspects contradictoires d’une
pas le voir même réalité.
Forme impérative : MAIS : introduit une concession
Il fait froid, mais il y a du soleil.
Regarde-le ! >>négative : Ne le regarde
MÊME SI+ VERBES :( incluso si)
pas MALGRÉ + NOM (a pesar de)
Parle-lui !>> négative : Ne lui parle pas
Prends-en ! >>>négative : N’en prends Il faut froid MEME S’il y a du soleil.
pas Il faut froid MALGRÉ le soleil.
TRANSPORTS CIRCULATION
Je prends le train
Mon billet au guichet
Un aller simple
Un aller-retour
Une réservation
Je consulte une fiche - horaire
Je appelle les renseignements
-il faut composter son billet

POURTANT (sin embargo) renforce la Il est ÈVIDENT qu’il partira


concession. CLAIR
J’ai sommeil, pourtant j’ai dormi neuf CERTAIN
heures. LE SUBJONCTIF PRÉSENT
J’attends qu’il soit là
CEPENDANT (sin embargo).
J’ai attendu qu’il soit là
TOUTEFOIS (no obstante) J’attendrai qu’il soit là
Tout est prêt TOUTEFOIS il reste quelques
LE SUBJONCTIF PASSÉ
détails a régler.
CEPENDANT
Le subjonctif présent+ participe passé
QUAND MÊME (aun, aunque)
Je regrette qu’il soit parti
(lamente) (que sea)
LA CONSÉQUENCE
Je suis contente qu’il ait trouvé un emploi
(que haya)
DONC (por tanto) introduit une conséquence
LES VERBES OBJECTIFS sont suivis de
logique.
indicatif :
Je n’ai pas de permis, donc Je ne peux pas
Je constate qu’il est absent.
conduire.
Je observe qu’il est absent
PAR CONSÉQUENT (por lo tanto).
Je remarque qu’il est absent
Il y a travaux, par conséquent la rue est
barrée
Je pense qu’il est en retard
ALORS (entonces)
Je crois qu’il est en retard
La rue est barrée, alors nous passons par-
Je suppose qu’il est en retard
derrière.
J’imagine qu’il est en retard
SI BIEN QUE (de modo que) exprime une
conséquence prévisible.
J’affirme qu’il ne reviendra pas
À TEL POINT QUE (tanto que) exprime une
Je déclare qu’il ne reviendra pas
conséquence prévisible.
Je dis qu’il ne reviendra pas
La pollution augmente À TEL POINT QUE la
planète est en danger.
LES VERBES SUBJECTIFS. Sont suivis du
SI BIEN QUE subjonctif.

C’EST LA RAISON POUR LAQUELLE (por eso) : Je désire qu’il soit là


apport une explication J’aimerais qu’il soit là
C’EST POUR ÇA QUE (es para eso que): Je souhaite qu’il soit là
apport une explication (desee)
J’ai peur qu’il ne soit malade
Je crains qu’il ne soit malade
LE BUT Je rodaute qu’il ne soit malade
POUR+ INFINITIF
POUR QUE+ SUBJONCTIF : Je veux qu’il revienne
Je me dépêche POUR être à heure J’ordonne qu’il revienne
Je me dépêche POUR QUE tout soit prêt. (pido)
AFIN DE (con el fin de) + infinitif : J’exige qu’il revienne
AFIN QUE (para que) + subjonctif : Je supplie qu’il revienne
Je vous écris AFIN DE vous informer de la
situation LA FORMATION DU SUBJONCTIF
AFIN QUE vous soyez informé Se forme de 3ra.personne du pluriel du
de la situation présent :
E / ES / E / IONS / IEZ / ENT.
LES RELATIONS LOGIGUES PARTIR=> ILS PART-ENT
LA CAUSA Il faut que je part- e
PARCE QUE(por que)=CAR(ya que) Que tu part- es
Le match a été annulé parce que qu’il Que il part- e
pleuvait. Que nous part-ions
COMME : comme il pleuvait le match a été
Que vous part-iez
annulé
PUISQUE(puesto que/ ya que) :
Que ils part-ent
PUISQUE le match est annulé ils doivent nous
rembourser
À CAUSE DE (debido a) : cause négative
Je dors mal À CAUSE DU bruit
GRÂCE À ( debido a, a causa de)
J’ai réussi GRÂCE À toi
LES CONSTRUCTIONS IMPERSONNELES
Il faut (es necesario)
qu’il parte (vaya)
Il vaut(vale) mieux (es mejor)
qu’il parte
Il vaudrait mieux (seria mejor)
qu’il parte
Il est important
qu’il parte
Il est dommage (lastima)
qu’il parte

METTRE=> ILS METT-ENT Il faut que LE FUTUR PROCHE.


je mette Indique en général un changement à
LIRE=> ILS LIS-ENT Il faut que venir.
je lise Je vais avoir un bébé
ÈCRIRE => ILS ÉCRIV-ENT Il faut que
LE FUTUR SIMPLE.
je écrive
BOIRE=> ILS BOIV-ENT Il faut que
Indique en général une programmation :
je boive J’aurai des enfants
NOUS BUV-ONS Il faut que On utilise le futur simple pour faire des
je buvions projets d’avenir ou des prévisions.
VOUS BUV-EZ Il faut que Dans cinq ans, je prendrai ma retraite.
je buviez FORMATION DE FUTUR SIMPPLE
PRENDRE=> ILS PRENN-ENT Il faut que je On ajoute à l’infinitif + ai/as/a/ons/ez/ont
prenne Parler => Je parler-ai
NOUS PREN-ONS Il faut que je Boire=> Je boir-ai
prenions Dire=> Je dir-ai
VOUS PREN-EZ Il faut que je
VERBES IRRÉGULIERS :
preniez
ÊTRE=> Je serai FAIRE => Je
ferai
ÊTRE AVOIR ALLER AVOIR=> J’aurai ALLER =>
FAIRE J’irai
QUE je sois aie aille VOIR => Je verrai ENVOYER =>
fasse
J’enverrai
QUE tu sois aies ailles
fasses
POUVOIR => Je pourrai SAVOIR=> Je
QUE il soit ait aille saurai
fasse IL Y A => il y aura IL FAUT => il
QUE nous soyons ayons allions faudra
fassions DEVOIR => Je devrai VENIR => Je
QUE vous soyez ayez alliez viendrai
fassiez RECEVOIR => Je recevrai COURIR=>
QUE ils soient aient aillent Je courrai
fassent IL PLEUT => IL pleuvra
L’INDICATIF. Indique une réalité objective.
VENIR DE + INFINITIF : exprime un passé
Paul est absent
LE SUBJECTIVE. Exprime une attitude récent :
subjective. Jean vient de sortir
Je voudrais qu’il soit là Jean vient juste de partir

IL FAUT QUE : ÈTRE EN TRAIN DE + INFINITIF : exprime


IL FAUT + ININITIF .exprime une obligation une action en cours de réalisation :
générale. Vous êtes en train de manger (esta
Il faut manger pour vivre. comiendo)
IL FAUT QUE+ SUBJONCTIF. Exprime une ÊTRE SUR LE POINT DE + INFINITIF :
obligation personnelle. (esta a punto de)
Il faut que je mange tôt.
Exprime une action imminente, qui va se
POUR LES VERBES EN (ER). La conjugaison du
subjonctif est identique à présent, sauf pour produire dans quelques instante.
NOUS ET VOUS qui se terminent par : IONS La conférence est sur le point de
ET IEZ. commencer.

CONDIITIONNEL PRÉSENT : LE DISCOURS INDIRECT AU PASSÉ


Il dit qu’il pleut
RADICAL DU FUTUR + TERMINAISON DE Qu’il q plu
L’IMPARFAIT ; Qu’il va pleuvoir
AIS / AIS / AIT / IONS / IEZ / AIENT : Qu’il pleuvra
Je VOUDRAI => Je voudr-ais (querria)
Il a dit qu’ il pleuvait
Je DEVRAI => Je devr-ais (deberia)
J’ AIMERAI => J’ aimer-ais (gustaria)
Il avait plu
Il allait pleuvoir
Il pleuvrait
CONDITIONNEL PASSÉ
Il m’a dit qu’il était allemand
CONDICIONNEL PRÉSENT de ÈTRE ou Je croyais / pensais que….
AVOIR + PARTICIPE PASSÉ

J’aurais (tendria) =>J’aurais voulu


(queria)
J’aurais =>J’aurais aimé
J’aurais => J’aurais dû
Je serais (seria) => Je serais chanté
LE FUTUR ANTÉRIEUR :
Indique qu’un événement précéde un
autre événement dans l’avenir :
FUTUR SIMPLE DE ÊTRE ou AVOIR +
PARTICIPE PASSÉ :
J’aurai dîné (habre ou tendre cenado)
Je me serai couché

LE PLUS-QUE-PARFAIT
Indique qu’un événement précède un
autre événement dans le passé.
FORMATION : ÊTRE ou AVOIR à l’imparfait
+ PARTICIPE PASSÉ.
J’avais dîné.
Nous avions fini
Il était parti
Je m’étais couché.

PAR RAPPORT au PRÉSENT


AUJOURD'H
AVANT-HIER HIER UI DEMAIN APRÈS-DEMAIN
MATIN MATIN CE MATIN MATIN MATIN
CET APRÈS-
APRÈS-MIDI APRÈS-MIDI MIDI APRÈS-MIDI APRÈS-MIDI
SOIR SOIR CE SOIR SOIR SOIR
LA SEMAINE LA SEMAINE CETTE LA SEMAINE LA SEMAINE
D'AVANT DERNIÈRE SEMAINE PROCHAINE D'APRÈS
LE MOIS LE MOIS LE MOIS LE MOIS
D'AVANT DERNIÈRE CE MOIS-CI PROCHAINE D'APRÈS
L'ANNÉE L'ANNÉE CETTE L'ANNÉE L¡ANNÉE
D'AVANT DERNIÈRE ANNÉE PROCHAINE D'APRÈS

PAR RAPPORT au PASSÉ ou au FUTUR


DEUX JOURS CE JOUR-LÀ(ese DEUX JOURS
AVANT LA VEILLE dia) LE LENDEMAIN APRÈS
(el dia
(la vispera) CE MATIN-LÀ siguiente)
CET APRÈS-MIDI-LÀ
CE SOIR-LÀ
DEUX DEUX
SEMAINES LA SEMAINE LA SEMAINE SEMAINES
AVANT D'AVANT CETTE SEMAINE-LÀ D'APRÈS APRÈS
DEUX MOIS LE MOIS LE MOIS DEUX MOIS
AVANT D'AVANT CE MOIS-LÀ D'APRÈS APRÈS
DEUX ANS L'ANNÉE L'ANNÉE
AVANT D'AVANT CETTE ANNÉE-LÀ D'APRÈS DEUX ANS
(el año
anterior)