Vous êtes sur la page 1sur 57
CLIMA-WIN FICHES TECHNIQUES Document mis à jour le 21 février 2014 SOMMAIRE Fiche signalétique 3
CLIMA-WIN FICHES TECHNIQUES Document mis à jour le 21 février 2014 SOMMAIRE Fiche signalétique 3

CLIMA-WIN FICHES TECHNIQUES

Document mis à jour le 21 février 2014

SOMMAIRE

Fiche signalétique

3

Configuration matérielle nécessaire

7

Communication de Clima-Win avec des modules et logiciels externes

8

Clima-Win organisateur

9

Un logiciel intégré : le cadre de saisie commun

12

Organisation générale des modules

14

Clima-Win thermique ( Ubât, Ubât réf , déperditions)

15

Clima-Win Bbio

17

Clima-Win C+

18

Clima-Win confort d’été (Th-E)

20

Clima-Win C CLIM

21

Clima-Win C existant global

22

Clima-Win PHPP

23

Clima-Win RT existant par élément

24

Clima-Win RT maison individuelle neuf

25

Clima-Win RT maison individuelle existant

26

Clima-Win climatique (apports)

27

Clima-Win STD (simulation thermique dynamique)

29

Clima-Win DPE neuf

31

Clima-Win faisabilité

32

Clima-Win radiateurs (bitube)

33

Clima-Win convecteurs

34

Clima-Win monotube

35

Clima-Win planchers (calcul)

36

Clima-Win planchers (tracé)

37

1

Clima-Win hydraulique (schéma de principe et équilibrage)

38

Clima-Win aéraulique et VMC

40

Clima-Win centrales + air humide

41

Clima-Win air humide CTA (détermination de centrales sur diagramme)

43

Clima-View – éditeur graphique pour le thermicien

45

Clima-Win AEC

46

Crédits

47

Liste de références

49

2

CLIMA-WIN FICHE SIGNALÉTIQUE

CLIMA-WIN est un logiciel déposé, par la société BBS SLAMA, auprès de l’APP sous le numéro d’enregistrement IDDN 99.160003.00 et auprès de l’INPI sous le numéro d’enregistrement 95590295. Clima-Win est évalué par le CSTB pour les calculs RT 2005 ET 2012.

est évalué par le CSTB pour les calculs RT 2005 ET 2012. CLIMA-WIN est un logiciel
est évalué par le CSTB pour les calculs RT 2005 ET 2012. CLIMA-WIN est un logiciel

CLIMA-WIN est un logiciel intégré, composé de différents modules :

un logiciel intégré , composé de différents modules : CLIMA-WIN ORGANISATEUR : plate-forme de base autour

CLIMA-WIN ORGANISATEUR : plate-forme de base autour de laquelle s’articulent les éléments constitutifs de CLIMA-WIN.

CLIMA-WIN THERMIQUE : module de calcul des déperditions (selon la norme NF EN 12831 et le complément national module de calcul des déperditions (selon la norme NF EN 12831 et le complément national NF P52-612/CN) ; calcul des coefficients réglementaires Ubât, Ubâtréf selon les règles Th-U de la RT 2000 ou 2005. Pour un projet régi par l’arrêté du 13 juin 2008 (rénovation), Ubât et Ubâtréf prennent en compte les dispositions spécifiques prévues dans ce même arrêté. Ce module permet également le calcul détaillé des parois vitrées.

permet également le calcul détaillé des parois vitrées. CLIMA-WIN BBIO : module de détermination du besoin

CLIMA-WIN BBIO : module de détermination du besoin bioclimatique conventionnel en énergie d’un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage artificiel, conformément aux dispositions des arrêtés du 26 octobre 2010 et du 28 décembre 2012.

des arrêtés du 26 octobre 2010 et du 28 décembre 2012. CLIMA-WIN C+ : module de

CLIMA-WIN C+ : module de calcul Th-C selon les règles Th-CE 2005 (RT 2005) ou Th- BCE 2012 (RT 2012); permet également le calcul suivant les règles Th-C 2001 (RT 2000) pour les bâtiments dont le permis de construire est antérieur au 1 er septembre 2006. Ces calculs sont réalisés à partir de la dernière version du moteur de calcul développé par le CSTB. Le module traite les différentes catégories de locaux prévues par la réglementation. Le calcul des sensibilités est également disponible. La conformité aux labels (HPE, HPE EnR, THPE, THPE EnR, BBC) est contrôlée. Les calculs relatifs aux arrêtés dits « Titre V » sont intégrés au fur et à mesure de leur parution.

CLIMA-WIN CONFORT D’ÉTÉ : module de détermination automatique de la température opérative corrigée en RT 2012 et en RT 2005 (pour les locaux classifiés CE1); permet également le calcul suivant les règles Th-E 2001 (RT 2000) pour les bâtiments dont le permis de construire est antérieur au 1 er septembre 2006. Ces calculs sont réalisés à

3

les bâtiments dont le permis de construire est antérieur au 1 e r septembre 2006. Ces

partir de la dernière version du moteur de calcul développé par le CSTB : Th-CE 2005 pour le neuf en RT 2005, Th-BCE 2012 pour le neuf en RT 2012, Th-E en RT 2000, Th-C-E ex en RT pour l’existant.

2012 , Th-E en RT 2000, Th-C-E ex en RT pour l’existant . CLIMA-WIN C CLIM

CLIMA-WIN C CLIM : module de calcul du coefficient Cep selon les règles Th-CE 2005 (RT 2005) ou Th-BCE 2012 (RT 2012), intégrant la prise en compte des consommations de climatisation. Ces calculs sont réalisés à partir de la dernière version du moteur de calcul développé par le CSTB.

CLIMA-WIN C EXISTANT GLOBAL : module de calcul des coefficients Cep selon les dispositions de l’arrêté du 13 juin 2008 module de calcul des coefficients Cep selon les dispositions de l’arrêté du 13 juin 2008 et des règles Th-C-E ex. Cette réglementation s’applique aux bâtiments construits à partir de 1948 lorsque leur SHON est supérieure à 1000 m², et uniquement dans le cas où le coût des travaux de rénovation thermique dépasse 25% de la valeur du bâtiment. Le module C existant global effectue également le calcul exigible dans le cadre de l’arrêté du 30 mars 2009 (prêt à taux zéro) lors de l’application aux bâtiments terminés après le 1 er janvier 1948 des dispositions prévues au titre II de ce même arrêté. Les calculs sont réalisés à partir de la dernière version du moteur de calcul Th-C-E ex développé par le CSTB. La conformité aux labels HPE, THPE, BBC rénovation peut également être contrôlée.

THPE, BBC rénovation peut également être contrôlée. CLIMA-WIN PHPP – EXPORTATION PASSIVE HOUSE : module

CLIMA-WIN PHPP – EXPORTATION PASSIVE HOUSE : module d’exportation vers l’outil développé par le PassivHaus Institut et destiné à la conception de bâtiments à très basse consommation d'énergie.

CLIMA-WIN RT EXISTANT PAR ÉLÉMENT : module d’application de l’arrêté du 3 mai 2007, applicable aux travaux de rénovation dans les cas suivants : SHON inférieure à 1000 m², coût des travaux de rénovation thermique inférieur à 25% de la valeur du bâtiment, bâtiment construit avant 1948.

de la valeur du bâtiment, bâtiment construit avant 1948. CLIMA-WIN MAISON INDIVIDUELLE NEUF : module de
de la valeur du bâtiment, bâtiment construit avant 1948. CLIMA-WIN MAISON INDIVIDUELLE NEUF : module de

CLIMA-WIN MAISON INDIVIDUELLE NEUF : module de calcul selon les règles Th-CE 2005 et Th-BCE 2012 pour les maisons individuelles, dans le cadre d’une arborescence plus légère que celle habituellement utilisée (bâtiment/local au lieu de bâtiment/ zone / groupe / ensemble / local). La conformité aux labels est également contrôlée.

La conformité aux labels est également contrôlée. CLIMA-WIN MAISON INDIVIDUELLE EXISTANT : module de calcul

CLIMA-WIN MAISON INDIVIDUELLE EXISTANT : module de calcul selon les règles Th-C-E ex pour les maisons individuelles, dans le cadre d’une arborescence plus légère que celle habituellement utilisée (bâtiment/local au lieu de bâtiment / zone / groupe / ensemble /local). La conformité aux labels est également contrôlée.

La conformité aux labels est également contrôlée. CLIMA-WIN CLIMATIQUE : permet de calculer les apports heure

CLIMA-WIN CLIMATIQUE : permet de calculer les apports heure par heure sur les mois choisis, en utilisant la méthode RTS des Fundamentals Ashrae 2009/2013 ou 2005, l’ancienne méthode CLTD/CLF du Fundamentals Ashrae 1985, la méthode dynamique RC (basée sur la RT) ou encore la méthode Climcréole, développée en liaison avec le CSTB et utilisable en Martinique, Guadeloupe et Guyane. Ce module peut faire l’objet d’une saisie commune avec le module thermique. Il peut être complété par un utilitaire permettant les impressions en anglais des principaux résultats.

les impressions en anglais des principaux résultats. CLIMA-WIN SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE : simulant le

CLIMA-WIN SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE : simulant le comportement du bâtiment au pas horaire, ce module épouse le cadre de la RT 2012 et assure une parfaite cohérence avec ses prescriptions. On obtient ainsi heure par heure et pour chaque jour de l’année les besoins de chauffage, de climatisation, de préchauffage, de prérafraîchissement, d’humidification, d’éclairage, les températures horaires été et hiver, la courbe monotone…. Géographiquement, le calcul peut être basé sur l’un ou l’autre des sites disponibles au format METEONORM. L’acquisition de ce module donne également accès à Clima-Win consommations (calcul des consommations de chauffage et de climatisation, utilisable en-dehors du cadre de la RT 2012) et à Clima-Win comportement (calcul des températures et hygrométries intérieures d’été obtenues en cas de non climatisation, de climatisation insuffisante ou d'arrêt volontaire ou non de la climatisation).

4

CLIMA-WIN DPE NEUF : module permettant d’éditer les calculs de DPE pour les bâtiments neufs

CLIMA-WIN DPE NEUF : module permettant d’éditer les calculs de DPE pour les bâtiments neufs dans le cadre de l’arrêté du 21 septembre 2007, en liaison avec un calcul de RT 2005 ou de RT 2012. La société BBS Slama développe par ailleurs, indépendamment de Clima-Win, le logiciel Éco-Diag, qui permet de traiter les DPE pour les bâtiments neufs ou existants ; il est évalué par l’ADEME et le ministère de l’Écologie.

CLIMA-WIN FAISABILITÉ : module de calcul des systèmes alternatifs prévus par les arrêtés du 18 décembre 2007 (pour module de calcul des systèmes alternatifs prévus par les arrêtés du 18 décembre 2007 (pour la RT 2005) et du 11 octobre 2011 (pour la RT 2012). Ces calculs sont réalisés selon les règles Th-CE 2005 ou Th-BCE 2012, suivant le cas, et à partir de la dernière version du moteur de calcul développé par le CSTB.

version du moteur de calcul développé par le CSTB. CLIMA-WIN BITUBE : module de calcul des

CLIMA-WIN BITUBE : module de calcul des installations de radiateurs en bitube ou sur collecteurs (hydrocâblé). Le programme calcule le nombre d'éléments à prévoir, le débit à faire passer dans le radiateur et le réglage des vannes et robinets. Ce module fonctionne de manière indépendante ou reprend les résultats issus du module THERMIQUE.

ou reprend les résultats issus du module THERMIQUE . CLIMA-WIN CONVECTEURS : module de calcul des

CLIMA-WIN CONVECTEURS : module de calcul des installations en convecteurs électriques. Ce module fonctionne de manière indépendante ou reprend les résultats issus du module THERMIQUE.

ou reprend les résultats issus du module THERMIQUE . CLIMA-WIN MONOTUBE : module de calcul des

CLIMA-WIN MONOTUBE : module de calcul des installations en monotube. Ce module fonctionne de manière indépendante ou reprend les résultats issus du module THERMIQUE.

ou reprend les résultats issus du module THERMIQUE . CLIMA-WIN PLANCHERS : module de calcul des

CLIMA-WIN PLANCHERS : module de calcul des installations de planchers émissifs. Le logiciel calcule le pas et réalise l'équilibrage des circuits d'un collecteur. Le module permet également d'étudier le comportement des boucles de planchers en rafraîchissement. Les calculs peuvent être réalisés selon la méthode européenne ou la méthode Cadiergues et Clain. Ce module fonctionne de manière indépendante ou reprend les résultats issus du module THERMIQUE. Il peut également échanger des informations avec le module PLANCHERS TRACÉ AUTOMATIQUE.

informations avec le module PLANCHERS TRACÉ AUTOMATIQUE . CLIMA-WIN PLANCHERS TRACÉ AUTOMATIQUE : module de tracé

CLIMA-WIN PLANCHERS TRACÉ AUTOMATIQUE : module de tracé de boucles de planchers chauffants. Ce module fonctionne en liaison avec le module PLANCHERS.

Ce module fonctionne en liaison avec le module PLANCHERS . CLIMA-WIN HYDRAULIQUE : module de calcul

CLIMA-WIN HYDRAULIQUE : module de calcul sur les installations hydrauliques en bitube. Différents types de terminaisons peuvent être étudiées (radiateurs classiques, réseaux hydrocâblés, boucles en monotube), avec équilibrage automatique des organes. Saisie graphique du réseau et génération de l'arborescence correspondante.

et génération de l'arborescence correspondante. CLIMA-WIN AÉRAULIQUE : module d'étude de réseaux

CLIMA-WIN AÉRAULIQUE : module d'étude de réseaux aérauliques. Réalisation du schéma de principe avec génération automatique des tronçons dans le tableur. Proposition de différentes options pour réaliser l'équilibrage automatique du réseau. Saisie graphique du réseau et génération de l'arborescence correspondante. Étude des réseaux de ventilation mécanique pour les locaux d'habitation et le tertiaire. Détermination des bouches d'extraction en fonction du type de pièce et du type d’appartement. Tracé graphique du réseau de toiture et génération automatique de ce réseau dans le tableur.

et génération automatique de ce réseau dans le tableur. CLIMA-WIN CENTRALES + AIR HUMIDE : module

CLIMA-WIN CENTRALES + AIR HUMIDE : module de calcul des centrales de traitement d'air (débit, puissances en chaud et en froid, température et hygrométrie de l'air soufflé). Calcul en climatisation avec ou sans contrôle de déshumidification. Calcul en chauffage direct ou avec des batteries terminales. La partie AIR HUMIDE est la version informatique du diagramme psychrométrique. Le logiciel affiche en temps direct les caractéristiques des points saisis à la souris ainsi que les propriétés du mélange. Ce module fonctionne de manière indépendante ou reprend les résultats issus des modules THERMIQUE et CLIMATIQUE.

résultats issus des modules THERMIQUE et CLIMATIQUE . CLIMA-WIN CENTRALES + AIR HUMIDE CTA : module

CLIMA-WIN CENTRALES + AIR HUMIDE CTA : module de détermination de batteries de centrales de traitement d’air en climatisation, en chauffage ou en déshumidification, sur diagramme physchrométrique.

5

CLIMA-VIEW : module de saisie graphique compatible DXF et IFC, dédié aux professionnels du génie

CLIMA-VIEW : module de saisie graphique compatible DXF et IFC, dédié aux professionnels du génie thermique et climatique. L'utilisateur saisit un local de manière graphique et le récupère automatiquement dans les modules THERMIQUE et CLIMATIQUE de CLIMA-WIN pour en calculer les déperditions, les apports et les coefficients réglementaires.

les apports et les coefficients réglementaires. CLIMA-WIN AEC : module permettant de travailler directement

CLIMA-WIN AEC : module permettant de travailler directement sur la maquette du bâtiment dans l’interface de Revit®. C’est un Clima-Win coulé dans l’interface de Revit® et répondant parfaitement aux exigences réglementaires. Clima-Win AEC reprend les certifications réglementaires de Clima-Win et permet donc, en plus des calculs d’apports, de simulation thermique dynamique et de déperditions, d’éditer en parfaite conformité les documents résultant d’un calcul en RT 2012.

6

CONFIGURATION MATÉRIELLE NÉCESSAIRE

Système d'exploitation

Les logiciels de BBS Slama fonctionnent exclusivement sur des systèmes Windows® (XP, Vista, Seven, Server 2003, Server 2008, Windows 8).

Clima-Win supporte les versions 32 bits et 64 bits de ces systèmes.

Clima-Win ne fonctionne pas sur les “Netbooks” et tablettes munis d’un système d’exploitation autre que Windows. Sur les tablettes et Netbooks munis de Windows, le fonctionnement est parfois possible mais n’est pas garanti.

Espace disque

L'installation complète de Clima-Win (avec toutes les banques de données) nécessite environ 600 Mo d'espace disque disponible.

Carte graphique et résolution

L'utilisation des outils de saisie graphique requiert une carte graphique 3D suffisante, et

obligatoirement compatible

. .

Une résolution minimale de 1280x800 pixels est nécessaire au fonctionnement de Clima-Win.

Une résolution supérieure à 1280 pixels est fortement recommandée pour une utilisation confortable.

Mémoire vive

Un minimum de 2 Go de RAM est nécessaire pour une utilisation habituelle.

L'emploi de Clima-Win pour l'étude de bâtiments de grande taille (hôpital par exemple) augmentera ses besoins en mémoire. Il est donc recommandé dans ce cas d'avoir une mémoire d'au moins 3 à 4 Go.

BBS SLAMA

23 rue du Mont-Mouchet CS 59382 63000 Clermont-Ferrand www.bbs-slama.com

CS 59382 63000 Clermont-Ferrand www.bbs-slama.com Tél : 04.73.34.96.60 Fax : 04.73.34.10.03 Tél :

Tél : 04.73.34.96.60 Fax : 04.73.34.10.03

Tél : 04.73.34.73.20

Service commercial Courriel : contact@bbs-slama.com

Service technique Courriel : sav@bbs-slama.com

7

COMMUNICATION DE CLIMA-WIN AVEC DES MODULES ET LOGICIELS EXTERNES

BANQUES DE DONNÉES EDIBATEC (locales ou en ligne) SITES METEONORM FICHIERS IFC FONDS DE PLANS
BANQUES DE DONNÉES
EDIBATEC (locales ou en ligne)
SITES METEONORM
FICHIERS IFC
FONDS DE PLANS
DXF/DWG
Fichiers au
format GBXML
MOTEURS
DE CALCUL
DU CSTB
IMPRESSIONS
Échanges au
format NBDM
(format d’échange
de l’enveloppe du
bâtiment)
COMPATIBLES
Word
EXPORTATIONS
PHPP
EXPORTATION DES
RÉSULTATS AU
FORMAT DÉLIMITÉ
Mises à jour automatiques
FICHE DE
SYNTHÈSE
Envoi des projets au
service technique BBS
par simple clic en cas
de difficulté
EXPORTATION
DU PROJET

8

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

OOORRRGGGAAANNNIIISSSAAATTTEEEUUURRR

UTILI-THERM, BIBLIO-TECH, PROJET et CLIMA-CLIC

,
,

Le calcul des pertes de charge régulières d’un tronçon

Le module ORGANISATEUR est indispensable au fonctionnement de CLIMA-WIN. Il se décompose en quatre éléments : UTILI-THERM, BIBLIO-TECH, PROJET et CLIMA-CLIC.

1 - UTILI-THERM

UTILI-THERM permet de réaliser différents calculs liés aux pertes de charge, de convertir des unités et de dimensionner un tronçon de réseau sanitaire. Le convertisseur d'unité permet d’obtenir l’équivalent d’unités de pression, de force, d’énergie, de puissance, de température, de viscosité cinématique, de viscosité dynamique, de longueur. Le dimensionnement d'un tronçon de plomberie permet de déterminer les caractéristiques d'un tronçon (diamètre nominal, vitesse, pertes de charge linéaires) en fonction de la situation du tronçon, du nombre et de la nature des appareils sanitaires alimentés. Le dimensionnement s'effectue selon le DTU 60.11 ou d'après une formule scientifique paramétrable. L'ensemble des résultats issus des différents calculs effectués peuvent être ensuite être imprimés.

Le calcul de pertes de charge permet de déterminer les pertes de charge linéaires de tronçons pour différents fluides (eau, air, fioul) selon la méthode de Colebrook, de calculer le dzéta de différents accidents aérauliques, de déterminer le diamètre optimal des tuyauteries pour les installations d’eau chaude, d’obtenir les courbes de Lambda en régime

mais en compte des éléments tels

turbulent, de définir le Kv d'une vanne en fonction de la perte de charge à récupérer, de déterminer les caractéristiques de l'air (masse volumique et viscosité) en fonction de l'altitude et de la température.

en fonction de l'altitude et de la température. Calcul de la masse volumique et de la

Calcul de la masse volumique et de la viscosité de l’air

9

2

- BIBLIO-TECH

BIBLIO-TECH permet d'importer et de consulter les banques de données fabricants stockées au format EDIBATEC. Cette base de données comprend plus de 100 000 articles fournis par les plus importants fabricants du génie climatique (plus d'informations sur www.edibatec.org). Chaque produit est renseigné sur le plan commercial et sur le plan technique. Vous pouvez ainsi interroger la base à partir de critères techniques ou encore à partir d'une partie de la référence commerciale du produit recherché. Il est également possible d’accéder directement aux banques en ligne des fabricants et de les télécharger.

aux banques en ligne des fabricants et de les télécharger. La consultation de la banque des

La consultation de la banque des chaudières gaz

La base de données peut être personnalisée en la complétant avec les données de fabricants qui n’y figurent pas encore ou encore avec une banque de données personnelle regroupant les articles fréquemment utilisés. Les informations qui figurent dans cette banque de données pourront être utilisées dans l'ensemble des autres modules de CLIMA-WIN.

3 – PROJET

La partie PROJET de CLIMA-WIN ORGANISATEUR permet à l'utilisateur d'organiser son travail en définissant les différents intervenants et les caractéristiques administratives des études. Une page de garde peut être imprimée. Les projets peuvent être dupliqués ou supprimés. En cas de difficulté avec l'utilisation de CLIMA-WIN, un utilitaire, accessible par un clic sur une icône, permet à l'utilisateur d'envoyer directement les fichiers du projet courant au service technique pour que ce dernier dispose de toutes les informations nécessaires à la résolution du problème rencontré.

10

L ’arme absolue en cas de problème : l’envoi du projet au service technique 4

L’arme absolue en cas de problème : l’envoi du projet au service technique

4 – CLIMA-CLIC

Clima-Clic est un outil de saisie graphique simple, permettant à l’utilisateur de saisir l’enveloppe de son bâtiment. Clima-Clic permet l’importation de fonds de plan aux formats « image », DXF / DWG (formats Autocad) et IFC, qui sont alors utilisés comme images de fond. Pour bénéficier pleinement des possibilités offertes par ces formats d’échange, le module Clima-View est indispensable. Cependant, avec Clima-Clic vous pouvez effectuer toutes les opérations de saisie de l’enveloppe en mode graphique.

vous pouvez effectuer toutes les opérations de saisie de l’enveloppe en mode graphique. Vue 3D avec

Vue 3D avec Clima-Clic

11

UUUNNN LLLOOOGGGIIICCCIIIEEELLL IIINNNTTTÉÉÉGGGRRRÉÉÉ

UN CADRE DE SAISIE COMMUN POUR LES CALCULS RÉGLEMENTAIRES, LE DIMENSIONNEMENT HIVER ET ÉTÉ, LES CALCULS D’APPORTS, LA SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE, LES ÉQUIPEMENTS, LES RÉSEAUX HYDRAULIQUES ET AÉRAULIQUES,

,
,

Une partie de l’écran de saisie des bâtiments : les caractéristiques thermiques et climatiques sont renseignées simultanément

Avec chaque nouveau développement, BBS SLAMA a essayé d’alléger la tâche de saisie des utilisateurs. Ainsi dès 1989 avons-nous rassemblé les calculs thermiques et climatiques dans une même saisie. De nos jours l’abondance des informations nécessaires au calcul réglementaire rend cette intégration plus que jamais nécessaire. CLIMA-WIN offre aujourd’hui un cadre de saisie unique pour la totalité des modules : calculs thermiques et climatiques, mais aussi calculs de simulation, d’équipements, de réseaux hydrauliques et aérauliques.

Cette saisie s’appuie sur des catalogues prérenseignés (ban- ques METEONORM, matériaux,

menuiseries, chaudières, radia-

) qui peuvent

être enrichis à volonté par l’utili- sateur. Il est également possible de consulter les banques des fabricants en ligne et d’en im- porter tel ou tel élément.

teurs, robinets,

mais en compte des éléments tels

À chaque étape de la saisie

l’utilisateur peut s’appuyer sur des pages d’aide qui précisent les

points délicats ou reprennent une partie des textes réglementaires.

ou reprennent une partie des textes réglementaires. Saisie graphique, caractéristiques des locaux en mode texte

Saisie graphique, caractéristiques des locaux en mode texte et résultats des calculs dans la même fenêtre

.

12

Préalablement à l'étude des locaux, vous définissez les catalogues propres au projet :

site, parois, menuiseries, ponts thermiques et obstacles par l'horizon. Vous disposez pour cela d'informations stockées dans des banques de données que vous pouvez enrichir en fonction de vos besoins. Vous avez accès à l'ensemble des éléments tabulés présents dans les règles Th-U (que ce soit pour les matériaux, les briques et parpaings ou pour les ponts thermiques).

les briques et parpaings ou pour les ponts thermiques). Ca talogue des ponts thermiques – choix

Catalogue des ponts thermiques choix dans une banque de données

des ponts thermiques – choix dans une banque de données Étude du risque de condensation dans

Étude du risque de condensation dans une paroi

La définition des éléments en catalogue est intuitive et assistée grâce à l'affichage de schémas explicatifs. La saisie peut atteindre un haut degré de précision grâce à une description extrêmement détaillée du bâti : coffres de volets roulants, brise-soleil, parois hétérogènes partiel- lement ou totalement vitrées, ponts thermiques intégrés aux parois,

Des utilitaires intégrés

permettent d’effectuer des calculs annexes : calcul de coefficient b, condensation

dans les parois,

Win peut en outre échanger des données avec le logiciel Physalis, dédié au calcul détaillé des baies.

Clima-

Physalis, dédié au calcul détaillé des baies. Clima- Le détail d’une paroi hétérogène Tous les modules

Le détail d’une paroi hétérogène

Tous les modules de Clima-Win bénéficient ainsi des informations saisies au sein des divers utilitaires disponibles. Des manuels d’utilisation détaillés, qui précisent en particulier les méthodes de calcul utilisées, sont disponibles en téléchargement libre sur le site de BBS Slama.

13

ORGANISATION GÉNÉRALE DES MODULES DE CLIMA-WIN

ORGANISATEUR Utili-Therm, Projet, Biblio-Tech

ORGANISATEUR Utili-Therm, Projet, Biblio-Tech

ORGANISATEUR Utili-Therm, Projet, Biblio-Tech
ORGANISATEUR Utili-Therm, Projet, Biblio-Tech
CLIMA-VIEW Éditeur graphique

CLIMA-VIEW Éditeur graphique

CLIMA-VIEW Éditeur graphique
CLIMA-VIEW Éditeur graphique
Projet, Biblio-Tech CLIMA-VIEW Éditeur graphique THERMIQUE SIMULATION C+ Th-C (RT 2012 et 2005)
Projet, Biblio-Tech CLIMA-VIEW Éditeur graphique THERMIQUE SIMULATION C+ Th-C (RT 2012 et 2005)
THERMIQUE SIMULATION C+ Th-C (RT 2012 et 2005) THERMIQUE DYNAMIQUE Ubât, déperditions, calcul détaillé des
THERMIQUE
SIMULATION
C+
Th-C (RT 2012
et 2005)
THERMIQUE
DYNAMIQUE
Ubât, déperditions,
calcul détaillé des
parois vitrées
CCLIM
Calcul de Cep (RT
2012 et 2005)
BBIO
Maison
individuelle
existant
C existant
Maison
CONFORT D’ÉTÉ
individuelle
Th-E (RT 2012,
2005, existant)
CLIMATIQUE
neuf
Apports
DPE NEUF PHPP Exportation Passive House
DPE NEUF
PHPP
Exportation
Passive House

TRACÉ AUTOMATIQUE DES PLANCHERS

PHYSALIS
PHYSALIS
Passive House TRACÉ AUTOMATIQUE DES PLANCHERS PHYSALIS FAISABILITÉ Reprise de la saisie effectuée dans les
FAISABILITÉ
FAISABILITÉ

Reprise de la saisie effectuée dans les modules thermique et climatique + brève saisie complémentaire

COMPORTEMENT dérives de températures
COMPORTEMENT
dérives de
températures
CONSOMMATIONS été et hiver
CONSOMMATIONS
été et hiver
ÉQUIPEMENTS Les modules d’équipements peuvent fonctionner indépendamment ou reprendre la saisie effectuée avec les
ÉQUIPEMENTS
Les modules d’équipements peuvent fonctionner indépendamment ou
reprendre la saisie effectuée avec les modules thermique et climatique.
PLANCHERS
BITUBE
MONOTUBE
CONVECTEURS
HYDRAULIQUE
AÉRAULIQUE
CENTRALES
AIR HUMIDE CTA
VMC

14

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

TTTHHHEEERRRMMMIIIQQQUUUEEE

- CALCUL DES DÉPERDITIONS

- COEFFICIENTS Ubât ET Ubât réf

- CALCUL DÉTAILLÉ DES PAROIS VITRÉES

ET Ubât r é f - CALCUL DÉTAILLÉ DES PAROIS VITRÉES Les résultats partiels pour la

Les résultats partiels pour la zone en cours de saisie, obtenus en temps réel à l’écran

Ce module autorise le calcul des déperditions (selon la norme NF EN 12831 et le complément national NF P52-612/CN) et des coefficients réglementaires UBât et UBâtréf selon les règles Th-U, que ce soit pour un bâtiment neuf ou dans le cadre de la RT pour l’existant.

Ce module peut faire l'objet d'une saisie commune avec les modules de calcul réglementaire (RT 2000, RT 2005, RT pour l’existant, RT 2012) et de calcul d’apports. La saisie effectuée peut également servir de base aux calculs de comportement été (dérives de températures), de consommations et d’équipements.

Les caractéristiques des locaux et de l’enveloppe peuvent être en grande parties récupérées depuis le module CLIMA-VIEW, à partir d’un plan DXF/DWG ou d’un fichier IFC.

Les calculs de déperditions sont effectués selon la norme NF EN 12831 et l’annexe nationale NF P52-612-2. Les calculs de déperditions par ventilation en système autoréglable sont réalisés (pour l'habitat) à partir des débits d'extraction définis par l'arrêté du 24 mars 1982. Pour les systèmes hygroréglables, les déperditions sont calculées en fonction de la marque de la ventilation installée et en fonction des débits donnés par les avis techniques.

Le système d’aide, accessible tout au long de la saisie (ci-contre), permet souvent de venir à bout de contraintes réglementaires complexes. Lorsqu’un texte réglementaire est susceptible de plusieurs interprétations, nous trans- mettons votre question au CSTB et la solution retenue est mise en œuvre dès que possible dans le logiciel.

Remarques :

- Les débits d'infiltration sont calculés globalement au niveau de l'ensemble de locaux, puis répartis au prorata des volumes entre les locaux munis d'au moins un mur ou un plafond extérieur.

- Aux termes des règles, le débit d'infiltration à travers l'enveloppe doit être multiplié par 2 pour tenir compte du cas le plus défavorable, dans lequel tout l'air d'infiltration entre sur une seule face du bâtiment. Clima-Win permet à l'utilisateur de s'affranchir de cette multiplication (option dans les données générales de l'ensemble de locaux).

15

À n’importe quel moment de la saisie, vous pouvez contrôler directement les résultats du calcul de déperditions, la valeur des coefficients UBât et UBâtRéf, le pourcentage de gain (rapport entre la valeur calculée et la valeur de référence), ainsi que le coefficient UBâtBase et les résultats partiels pour chaque élément du bâti.

et les résultats partiels pour chaque élément du bâti. Résultats partiels relatifs à une paroi Vous

Résultats partiels relatifs à une paroi

Vous disposez ensuite d’un large choix d’impressions. En particulier, dans le cadre d’un calcul réglementaire, vous pouvez obtenir la totalité des éléments exigibles dans le dossier final en fonction des dernières spécifications du CSTB.

dans le dossier final en fonction des dernières spécifications du CSTB. L ’exportation des débits au

L’exportation des débits au format csv

16

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN BBBBBBIIIOOO

- COEFFICIENT BBIO

- COEFFICIENT BBIOMAX

BB B II I OO O - COEFFICIENT BBIO - COEFFICIENT BBIOMAX C’est le moteur Maestro

C’est le moteur Maestro du CSTB qui se charge du calcul.

C’est le module de détermination du besoin bioclimatique conventionnel en énergie d’un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage artificiel, conformément aux dispositions des arrêtés du 26 octobre 2010 et du 28 décembre 2012. Pour chaque composante du Bbio (chauffage, climatisation, éclairage), il fournit le résultat obtenu pour chaque mois de l’année. Il donne en outre la valeur du coefficient BbioMax. Une édition de la fiche d’attestation à joindre au permis de construire est également disponible.

joindre au permis de construire est également disponible. Ce module peut faire l'objet d'une saisie commune

Ce module peut faire l'objet d'une saisie commune avec les modules de calcul de Cep, de déperditions et d’apports. La saisie effectuée pourra également servir de base aux calculs de simulation thermique dynamique et d’équipements.

Les caractéristiques des locaux et de l’enveloppe peuvent être en grande parties récupérées depuis le module CLIMA-VIEW, à partir d’un plan DXF/DWG ou d’un fichier IFC.

17

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

CCC+++

Coefficients Cep, Cep réf , Cep max

Dispositions de la RT 2012 et de la RT 2005 – édition de la fiche de synthèse – Titre V

,
,

La répartition des consommations par poste en RT 2012

V , La répartition des consommations par poste en RT 2012 Ce module permet le calcul

Ce module permet le calcul des coefficients Cep, Cepmax (et Cepréf en RT 2005) conformément aux règles Th-BCE 2012 ou Th-CE 2005 dans tous les cas où le calcul des consommations de climatisation n’est pas nécessaire (le calcul du Cep intégrant les consommations de climatisation est inclus dans le module C CLIM). Un calcul suivant l’ancienne réglementation RT 2000 est également possible. Le module C+ vérifie en outre que le projet respecte l’ensemble des dispositions prévues par la RT : garde-fous de parois et de ponts thermiques, dispositions relatives aux ouvrants, Un calcul de sensibilités peut être demandé au moteur. La conformité aux labels (HPE, HPE EnR, THPE, THPE EnR, BBC) est également contrôlée. On vérifie enfin les possibilités de dérogation au coefficient d’occupation des sols.

Ce module peut faire l'objet d'une saisie commune avec le module CONFORT D’ÉTÉ et avec les modules de calcul de déperditions et d’apports. La saisie effectuée peut également servir de base aux calculs de simulation thermique dynamique (en RT 2012), de comportement été (dérives de températures), de consommations et d’équipements (en RT 2005).

Les caractéristiques des locaux et de l’enveloppe peuvent être en grande parties récupérées

Les calculs sont effectués au moyen de la dernière version disponible du moteur fourni par le CSTB. La saisie suit point par point la réglementation et permet de considérer les différents cas, même les plus rares, prévus par celle-ci :

traitement de tous les types de locaux prévus par la réglementation et intégrés au moteur du CSTB : locaux d'habitation individuels ou collectifs, hôtels, locaux de soins avec ou sans hébergement, bureaux, etc.cas, même les plus rares, prévus par celle-ci : calcul avec les différents modes de chauffage

calcul avec les différents modes de chauffage et d’eau chaude sanitaire, complément solaire, générateurs en cascade, système d’émission multiple, puits climatiques, systèmes photovoltaïques,: locaux d'habitation individuels ou collectifs, hôtels, locaux de soins avec ou sans hébergement, bureaux, etc.

18

En sus d’impressions détaillées présentées de manière classique, vous pouvez éditer la fiche de synthèse exigée lors d’une opération, suivant la nature de la certifi- cation demandée. Cette fiche reprend les caracté- ristiques administratives

de l’étude, aussi bien que le détail du calcul régle-

mentaire

cients de référence, gain, répartition par poste et

par composant,

effectué : coeffi-

répartition par poste et par composant, effectué : coeffi- Dans le cadre de l’extension du diagnostic

Dans le cadre de l’extension du diagnostic de performance énergétique aux bâtiments neufs, la fiche de synthèse peut être utilisée en entrée par le module Clima-Win DPE neuf ou par le logiciel Éco-Diag (qui n’est pas un module de Clima-Win, mais un logiciel indépendant développé par BBS Slama).

mais un logiciel indépendant développé par BBS Slama). Le module C+ permet en outre de traiter

Le module C+ permet en outre de traiter les dispositions relatives aux arrêtés dits «Titre V»: chaudières à micro-cogénération, poêles à bois, appareils électriques individuels de production d’eau chaude sanitaire thermodynamique, production d’eau chaude sanitaire indirecte par une pompe à chaleur à absorption à chauffage direct au gaz, système «Héliopac®» couplant un capteur solaire non vitré de marque Solerpool® à une pompe à chaleur eau-eau de marque Solerpac®, système Températion® T.Zen d’Aldes, systèmes Powerpipe® et Recoh® de récupération de l’énergie des eaux usées. Des solutions provisoires efficaces sont systématiquement proposées dans l’intervalle entre la parution d’un « Titre V » et son intégration dans Clima-Win.

Le calcul avec options

Nouveau-venu dans Clima- Win, le calcul avec options permet de tester la sensibilité des coefficients réglemen- taires à divers paramètres. Le calcul avec options est totalement indépendant du calcul réglementaire des sensibilités, également inclus dans le module C+.

options est totalement indépendant du calcul réglementaire des sensibilités, également inclus dans le module C+ .

19

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

CCCOOONNNFFFOOORRRTTT DDD’’ÉÉÉTTTÉÉÉ

TEMPÉRATURE OPÉRATIVE CORRIGÉE

’ ÉÉ É TT T ÉÉ É TEMPÉRATURE OPÉRATIVE CORRIGÉE Comme les autres modules de Clima
’ ÉÉ É TT T ÉÉ É TEMPÉRATURE OPÉRATIVE CORRIGÉE Comme les autres modules de Clima

Comme les autres modules de Clima-Win, le module Confort d’été n’oublie pas les réglementations plus ancinnes : RT 2005 ( ci-dessus) ou même RT 2000.

Dans le cadre de la RT 2012, de la RT 2005 et de la RT pour l’existant, le module CONFORT D’ÉTÉ permet de calculer la température opérative corrigée Tic. Il est toujours possible d’effectuer les calculs régis par la RT 2000 : Tic, facteur ROSE pour les bâtiments tertiaires et facteur solaire moyen des baies pour les bâtiments d'habitation. Dans tous les cas, ces calculs sont effectués grâce au moteur de calcul fourni par le CSTB. La saisie se confond avec celle des modules THERMIQUE, C+ et C existant.

La saisie se confond avec celle des modules THERMIQUE , C+ et C existant . Le

Le détail des résultats en RT 2012

20

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN CCC CCCLLLIIIMMM

COEFFICIENTS Cep, Cep réf et Cep max INTÉGRANT LES CONSOMMATIONS DE CLIMATISATION

m a x INTÉGRANT LES CONSOMMATIONS DE CLIMATISATION Les résultats du calcul de Cep sous forme
m a x INTÉGRANT LES CONSOMMATIONS DE CLIMATISATION Les résultats du calcul de Cep sous forme

Les résultats du calcul de Cep sous forme de graphique

Le module C CLIM s’adresse aux utilisateurs qui sont amenés à traiter en RT 2012 ou en RT 2005 des bâtiments climatisés. Ce module fonctionne exactement de la même manière que le module C+, mais il intègre les consommations réglementaires de climatisation.

Ce module peut faire l'objet d'une saisie commune avec le module CONFORT D’ÉTÉ et avec les modules de calcul de déperditions et d’apports. La saisie effectuée peut également servir de base aux calculs de suimulation thermique dynamique (en RT 2012), de comportement été (dérives de températures), de consommations et d’équipements (en RT 2005).

Les caractéristiques des locaux et de l’enveloppe peuvent être en grande parties récupérées depuis le module CLIMA-VIEW, à partir d’un plan DXF/DWG ou d’un fichier IFC.

Bien entendu, dans le cadre de C CLIM vous disposez de toutes les options offertes par le

module C+ : impressions, exportations, liaison avec le module graphique, sorties au format

Word,

Vous pouvez également reprendre avec le module C CLIM un projet primitivement

étudié avec C+, soit par vous-même soit par un autre bureau d’études.

, soit par vous-même soit par un autre bureau d’études. De nombreux utilitaires facilitent le travail

De nombreux utilitaires facilitent le travail avec Clima-Win. Ici, l’historique des dernières modifications effectuées par l’utilisateur.

21

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN CCC EEEXXXIIISSSTTTAAANNNTTT GGGLLLOOOBBBAAALLL

- Arrêté du 13 juin 2008 (rénovation des bâtiments de plus de 1000 m ²) - Prêt à taux zéro (arrêté du 30 mars 2009, titre II)

- Prêt à taux zéro (arrêté du 30 mars 2009, titre II) Les résultats généraux Ce

Les résultats généraux

Ce module permet le calcul de Cepprojet, Cepinitial, Cepmax et Cepréf conformément à l’arrêté du 13 juin 2008 et aux règles Th-C-E ex. Il autorise également le calcul de confort d’été prévu par cette même réglementation. Le module C EXISTANT GLOBAL vérifie en outre que le projet respecte l’ensemble des dispositions prévues par la RT, par exemple les garde-fous de parois et de ponts thermiques. Il permet les calculs prévus par le titre II de l’arrêté du 30 mars 2009 (ÉcoPrêt à taux zéro) et autorise l’édition des documents exigibles dans ce cadre. La conformité au label BBC Effinergie est également contrôlable.

Les calculs sont effectués au moyen de la dernière version disponible du moteur fourni par le CSTB. La saisie suit point par point la réglementation : vous renseignez le bâtiment avant travaux et indiquez point par point quels éléments doivent être modifiés ou remplacés. Bien entendu, vous disposez de toutes les options habituellement offertes par Clima-Win :

impressions, exportations, liaison avec le module graphique, sorties au format Word,

liaison avec le module graphique, sorties au format Word, Les histogrammes de consommations et l’étiquette

Les histogrammes de consommations et l’étiquette énergétique

22

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

PPPHHHPPPPPP

EXPORTATION PASSIVE HOUSE

WW W II I NN N PP P HH H PP P PP P EXPORTATION PASSIVE

La fenêtre d’exportation

Ce module autorise l’exportation vers l’outil développé par le PassivHaus Institut et destiné à la conception de bâtiments à très basse consommation d'énergie. Le PHPP est un outil de validation de la construction qui est utilisé comme base pour l’attribution de certifications en Europe (Passivhaus Institut Darmstadt, Plateforme Maison Passive belge). Ce logiciel a fait l’objet d’une traduction en français. Parmi ses fonctionnalités, nous pouvons citer :

Le calcul du U des composants à isolation thermique élevéefrançais. Parmi ses fonctionnalités, nous pouvons citer : Le calcul des bilans énergétiques Le calcul des

Le calcul des bilans énergétiquescalcul du U des composants à isolation thermique élevée Le calcul des débits de ventilation adaptés

Le calcul des débits de ventilation adaptésU des composants à isolation thermique élevée Le calcul des bilans énergétiques Le calcul des charges

Le calcul des charges thermiquesà isolation thermique élevée Le calcul des bilans énergétiques Le calcul des débits de ventilation adaptés

Le calcul des bilans énergétiques Le calcul des débits de ventilation adaptés Le calcul des charges

23

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN RRRTTT EEEXXXIIISSSTTTAAANNNTTT PPPAAARRR ÉÉÉLLLÉÉÉMMMEEENNNTTT

Dispositions de l’arrêté du 3 mai 2007 – rénovation des bâtiments de moins de 1000 m²

mai 2007 – rénovation des bâtiments de moins de 1000 m² Conformité réglementaire pour l’éclairage Ce

Conformité réglementaire pour l’éclairage

Ce module permet de traiter les dispositions de l’arrêté du 3 mai 2007, applicable aux travaux de rénovation dans les cas suivants : SHON inférieure à 1000 m², coût des travaux de rénovation thermique inférieur à 25% de la valeur du bâtiment, bâtiment construit avant 1948.

Ce module peut faire l'objet d'une saisie commune avec les modules de calcul de déperditions et d’apports. La saisie effectuée peut également servir de base aux calculs de comportement été (dérives de températures), de consommations et d’équipements.

Les caractéristiques des locaux et de l’enveloppe peuvent être en grande parties récupérées depuis le module CLIMA-VIEW, à partir d’un plan DXF/DWG ou d’un fichier IFC.

Cet arrêté fixe les caractéristiques minimales des éléments de construction et des équipements dans le cadre de l’étude réglementaire des les bâtiments existants. Pour chaque élément concerné : parois opaques, parois vitrées, système de chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement, ventilation, éclairage et énergies renouvelables, le module compare les caractéristiques du projet aux caractéristiques exigibles. Les tableaux de conformité sont alors édités.

exigibles. Les tableaux de conformité sont alors édités. Le logiciel donne à l’utilisateur la possibilité de

Le logiciel donne à l’utilisateur la possibilité de se placer dans le cadre des dérogations accordées par l’arrêté.

24

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

MMMAAAIIISSSOOONNN IIINNNDDDIIIVVVIIIDDDUUUEEELLLLLLEEE NNNEEEUUUFFF

ÉTUDE RÉGLEMENTAIRE DANS LE CADRE D’UNE SAISIE SIMPLIFIÉE

RÉGLEMENTAIRE DANS LE CADRE D’UNE SAISIE SIMPLIFIÉE Une saisie simplifiée : l’utilisateur n’a plus à se

Une saisie simplifiée : l’utilisateur n’a plus à se soucier des notions de zone, groupe et unité.

Ce module permet le calcul des coefficients Ubât, UBâtréf, Bbio, BbioMax, Cep, Cepréf et Cepmax conformément aux règles Th-CE 2005 ou Th-BCE 2012, dans le cadre d’une saisie simplifiée : les notions de zone, de groupe et d’unité, généralement inutiles en maison individuelle, sont ici transparents pour l’utilisateur et la saisie sera donc plus rapide qu’avec le module C+, qui permet également ce genre de calculs. La même remarque s’applique au calcul de déperditions selon la norme NF EN 12831, qui peuvent également être effectués avec le module MAISON INDIVIDUELLE NEUF.

Comme le module C+, le module MAISON INDIVIDUELLE NEUF vérifie en outre que le projet respecte l’ensemble des dispositions prévues par la RT : garde-fous de parois et de ponts

Un calcul de sensibilités peut être demandé

au moteur. La conformité aux labels (HPE, HPE EnR, THPE, THPE EnR, BBC) est également contrôlée. On vérifie enfin les possibilités de dérogation au coefficient d’occupation des sols. Ce

thermiques, dispositions relatives aux ouvrants,

module permet en outre de traiter les dispositions relatives à tous les arrêtés dits « Titre V » applicables aux maisons individuelles.

La saisie effectuée peut également servir de base aux calculs de comportement été (dérives de températures), de consommations et d’équipements.

Les caractéristiques des locaux et de l’enveloppe peuvent être en grande parties récupérées depuis le module CLIMA-VIEW, à partir d’un plan DXF/DWG ou d’un fichier IFC.

Les calculs sont effectués au moyen de la dernière version disponible du moteur fourni par le CSTB.

En plus d’impressions détaillées présentées de manière classique, vous pouvez éditer la fiche de synthèse exigée lors d’une opération, suivant la nature de la certification demandée. Cette fiche reprend les caractéristiques administratives de l’étude, aussi bien que le détail du calcul réglementaire effectué : coefficients de référence, gain, répartition par poste et par composant,

référence, gain, répartition par poste et par composant, Dans le cadre de l’extension du diagnostic de

Dans le cadre de l’extension du diagnostic de performance énergétique aux bâtiments neufs, la fiche de synthèse peut être utilisée en entrée par le module Clima-Win DPE neuf ou par le logiciel Éco-Diag (qui n’est pas un module de Clima-Win, mais un logiciel indépendant développé par BBS Slama).

25

logiciel Éco-Diag (qui n’est pas un module de Clima-Win, mais un logiciel indépendant développé par BBS

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

MMMAAAIIISSSOOONNN

IIINNNDDDIIIVVVIIIDDDUUUEEELLLLLLEEE

EEEXXXIIISSSTTTAAANNNTTT

ÉTUDE RÉGLEMENTAIRE DANS LE CADRE D’UNE SAISIE SIMPLIFIÉE

RÉGLEMENTAIRE DANS LE CADRE D’UNE SAISIE SIMPLIFIÉE Une saisie simplifiée : l’utilisateur n’a plus à se

Une saisie simplifiée : l’utilisateur n’a plus à se soucier des notions de zone, groupe et unité.

Dans la quasi-totalité des cas, la rénovation d’une maison individuelle doit respecter les dispositions de l’arrêté du 3 mai 2007, applicable aux travaux de rénovation dans les cas suivants : SHON inférieure à 1000 m², coût des travaux de rénovation thermique inférieur à 25% de la valeur du bâtiment, bâtiment construit avant 1948. Le module MAISON INDIVIDUELLE EXISTANT permet de traiter ces dispositions dans le cadre d’une saisie simplifiée : les notions de zone, de groupe et d’unité, généralement inutiles en maison individuelle, sont ici transparents pour l’utilisateur et la saisie sera donc plus rapide qu’avec le module C EXISTANT PAR ÉLÉMENT, qui permet également ce genre de calculs. La même remarque s’applique au calcul de déperditions selon la norme NF EN 12831, qui peuvent donc être également évaluées avec le module MAISON INDIVIDUELLE EXISTANT.

La saisie effectuée peut également servir de base aux calculs de comportement été (dérives de températures), de consommations et d’équipements.

Les caractéristiques des locaux et de l’enveloppe peuvent être en grande parties récupérées depuis le module CLIMA-VIEW, à partir d’un plan DXF/DWG ou d’un fichier IFC.

L’arrêté fixe les caractéristiques minimales des éléments de construction et des équipements dans le cadre d’une étude réglementaire pour les bâtiments existants. Pour chaque élément concerné : parois opaques, parois vitrées, système de chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement, ventilation, éclairage et énergies renouvelables, le module compare les caractéristiques du projet aux caractéristiques exigibles. Les tableaux de conformité sont alors édités.

exigibles. Les tableaux de conformité sont alors édités. Conformité réglementaire pour les caractéristiques

Conformité réglementaire pour les caractéristiques générales de la maison

26

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

CCCLLLIIIMMMAAATTTIIIQQQUUUEEE

CALCUL DES APPORTS Ashrae, méthode RC, Climcréole

Extrait d’une page d’aide
Extrait d’une page d’aide

Le module CLIMATIQUE de CLIMA-WIN permet de réaliser les calculs d'apports selon les spécifications de l’ASHRAE (Fundamentals 2009/2013, méthode RTS). Les calculs peuvent être effectués sur un local, une zone ou un bâtiment entier. Il est également possible d’utiliser la méthode RTS dans sa version 2005, l’ancienne méthode CLTD/CLF, la méthode dynamique RC basée sur la RT et, pour les départements de Guadeloupe, Martinique et Guyane, de calculer avec la méthode CLIMCRÉOLE. Un module complémentaire permet d’imprimer les principaux résultats des calculs en anglais.

Ce module peut faire l'objet d'une saisie commune avec les modules de déperditions et de calcul réglementaire.

La saisie effectuée peut également servir de base aux calculs de comportement été (dérives de températures), de consommations et d’équipements.

L es caractéristiques des locaux et de l’enveloppe peuvent être en grande parties récupérées depuis le module CLIMA-VIEW, à partir d’un plan DXF/DWG ou d’un fichier IFC.

Pour chaque élément de l’arborescence on peut ainsi obtenir le mois et l'heure pour lesquels le maximum des apports est atteint, la valeur des apports maximaux et leur répartition en sensible et en latent. Les valeurs des apports peuvent être imprimées non seulement à l’heure du maximum, mais pour toute heure et tout mois faisant partie de la période de calcul.

PRINCIPE DE CALCUL

Clima-Win permet d’utiliser la méthode RTS, recommandée par le Fundamentals Ashrae 2009/2013. Cette méthode offre un progrès indéniable par rapport à l’ancienne méthode CLTD/CLF, dont le caractère empirique ressortait beaucoup plus nettement. Cette ancienne méthode peut cependant toujours être employée. Pour les DOM (Guadeloupe, Martinique, Guyane), la méthode Climcréole, développée en liaison avec le CSTB, offre la garantie d’une prise en compte précise des caractéristiques spécifiques à ces départements. En particulier, le maximum des apports pouvant y être atteint par temps couvert, il est possible de calculer en se plaçant dans cette situation météorologique.

27

Dans tous les cas, le calcul peut si nécessaire prendre en compte de façon très détaillée les divers éléments constitutifs de l’étude, par exemple :

caractéristiques détaillées du site : latitude, altitude, longitude, températures moisdivers éléments constitutifs de l’étude, par exemple : par mois, hygrométries ; masques architecturaux, ombrages

par mois, hygrométries

;

masques architecturaux, ombrages par l’horizon, brise-soleil ;longitude, températures mois par mois, hygrométries ; coffres de volets roulants ; présence de moquette, de

coffres de volets roulants ;architecturaux, ombrages par l’horizon, brise-soleil ; présence de moquette, de voilages intérieurs ; ponts

présence de moquette, de voilages intérieurs ;par l’horizon, brise-soleil ; coffres de volets roulants ; ponts thermiques, y compris les ponts thermiques

ponts thermiques, y compris les ponts thermiques de menuiseries ;roulants ; présence de moquette, de voilages intérieurs ; couleur des composants opaques ; prérafraîchissement de

couleur des composants opaques ;thermiques, y compris les ponts thermiques de menuiseries ; prérafraîchissement de l’air. Il est également possible

prérafraîchissement de l’air.thermiques de menuiseries ; couleur des composants opaques ; Il est également possible de déclarer des

Il est également possible de déclarer des locaux comme non climatisés. Dans ce cas leurs apports seront calculés à titre indicatif mais ne seront pas inclus dans le total des apports de l’unité.

seront pas inclus dans le total des apports de l’unité. Exemple d’impression des apports (ici le

Exemple d’impression des apports (ici le détail pour un local)

Les calculs conduits dans le cadre du module d’apports peuvent ensuite servir de base aux calculs de dérives de températures et de consommations d’été. Ils pourront également être repris par le module CENTRALES. Le module complémentaire CLIMATIQUE, IMPRESSIONS EN ANGLAIS permet d’obtenir l’impression en anglais des principaux résultats du calcul.

28

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

SSSTTTDDD

SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE

WW W II I NN N SS S TT T DD D SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE Le

Le module SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE de Clima-Win permet de simuler le comportement du bâtiment au pas horaire sur une année entière. Basé sur une méthode nodale elle-même basée sur la norme ISO 13790, il va au-delà du calcul réglementaire en autorisant un calcul détaillé local par local et en gérant en outre l’interaction entre ces mêmes locaux.

À partir d’un site français ou étranger, éventuellement importé depuis Meteonorm, ce module détermine les consommations pour la totalité des postes : chauffage, climatisation, préchauffage, prérefroidissement, humidification, eau chaude sanitaire, éclairage, auxiliaires de ventilation.

Le module Simulation thermique dynamique peut communiquer en entrée et en sortie avec les formats suivants :

* études saisies dans Clima-Win pour le calcul RT 2012 ;

* fichiers IFC de BuildingSmart ;

* fichiers gbXML, format supporté par les principaux logiciels CAD ;

* fichiers moteur RT 2012.

Dans tous les cas, le calcul prend en compte de façon détaillée les éléments constitutifs de l’étude, notamment :

caractéristiques détaillées du site : latitude, altitude, longitude, températures et hygrométries journalières, rayonnements solaires direct et diffus, vitesse de vent, …;

masques architecturaux, ombrages par l’horizon, brise-soleil ;

facteurs solaires des vitrages ;

coffres de volets

présence de voilages intérieurs ;

ponts thermiques, y compris les ponts thermiques de menuiseries ;

couleur des composants opaques ;

préchauffage et/ou prérafraîchissement de l’air.

roulants ;

;  couleur des composants opaques ;  préchauffage et/ou prérafraîchissement de l’air. roulants ; 29

29

Les résultats mois par mois. Le module STD permet également d’éditer les résultats au pas

Les résultats mois par mois. Le module STD permet également d’éditer les résultats au pas journalier ou horaire.

Les techniques nouvelles ne sont pas oubliées :

Matériaux innovants, éléments végétalisés ;ou horaire. Les techniques nouvelles ne sont pas oubliées : Espaces tampons : serres, patios, jardins

Espaces tampons : serres, patios, jardins d’hiver ;: Matériaux innovants, éléments végétalisés ; Divers équipements : puits climatiques, ECS

Divers équipements : puits climatiques, ECS thermodynamique, ….; Espaces tampons : serres, patios, jardins d’hiver ; Outil de conception d’autant plus précieux qu’il

Outil de conception d’autant plus précieux qu’il s’inscrit dans le cadre d’un logiciel intégré et d’une saisie unique avec la RT 2012, le module SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE se place dans la perspective d’une évolution à long terme, fortement liée à la maquette numérique du bâtiment.

fortement liée à la maquette numérique du bâtiment. Les consommations annuelles et le détail horaire des

Les consommations annuelles et le détail horaire des consommations par poste

30

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN DDDPPPEEE NNNEEEUUUFFF

Diagnostic de performance énergétique

NN N EE E UU U FF F Diagnostic de performance énergétique Le diagramme des gaz

Le diagramme des gaz à effet de serre

Le module DPE neuf permet d’établir le diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs. Après un calcul réglementaire, il est possible d’éditer une fiche de contrôle qui sera à son tour utilisée en entrée pour calculer la performance énergétique. Le logiciel calcule alors la performance énergétique par poste (chauffage, eau chaude sanitaire, climatisation, ventilation, auxiliaires, éclairage) et par énergie, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre. L’utilisateur peut également éditer des recommandations d’améliorations énergétiques.

des recommandations d’améliorations énergétiques. La répartition des dépenses par énergie Pour traiter le

La répartition des dépenses par énergie

énergétiques. La répartition des dépenses par énergie Pour traiter le DPE dans l’existant, vous pouvez utiliser
énergétiques. La répartition des dépenses par énergie Pour traiter le DPE dans l’existant, vous pouvez utiliser

Pour traiter le DPE dans l’existant, vous pouvez utiliser Éco-Diag ; ce n’est pas un module de Clima-Win mais un logiciel indépendant de BBS Slama, qui a fait l’objet d’une évaluation par l’ADEME. Il permet de traiter le DPE pour le neuf ou pour l’existant, et de transmettre le dossier à l’Observatoire des DPE de l’ADEME.

31

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

FFFAAAIIISSSAAABBBIIILLLIIITTTÉÉÉ

Dispositions de l’arrêté du 18 décembre 2007 et du 11 octobre 2011 – étude des systèmes alternatifs

et du 11 octobre 2011 – étude des systèmes alternatifs Cep et Cepmax, sous forme de

Cep et Cepmax, sous forme de diagramme, pour l’une des variantes

Préalablement à une demande de permis de construire (ou à l’acceptation des devis en rénovation), le maître d’ouvrage doit comparer le système pressenti à un certain nombre de variantes : système solaire thermique, système solaire photovoltaïque, système de chauffage à bois ou à biomasse, système éolien, production combinée de chaleur et d’électricité, etc C’est cette phase du calcul que permet de traiter le module de faisabilité, en se basant sur les données saisies pour le calcul de la RT 2005 ou la RT 2012 dans le cas de base (système pressenti).

En RT 2012, ce module propose une option particulièrement pratique : la transformation directe de la variante choisie en étude thermique.

directe de la variante choisie en étude thermique. Les résultats dét aillés pour toutes les variantes

Les résultats détaillés pour toutes les variantes envisagées par l’utilisateur

32

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

BBBIIITTTUUUBBBEEE

CALCUL DES PUISSANCES DE RADIATEURS

INSTALLATIONS EN BITUBE OU SUR COLLECTEURS

DE RADIATEURS INSTALLATIONS EN BITUBE OU SUR COLLECTEURS Ce module fonctionne de manière autonome ou en

Ce module fonctionne de manière autonome ou en utilisant les possibilités de récupération automatique des informations issues du calcul de déperditions du module THERMIQUE.

Le programme détermine le modèle le mieux adapté et le nombre d'éléments à prévoir en fonction des déperditions à combattre et des contraintes de dimensions à respecter.

Vous définissez le principe d'installation (bitube ou par collecteur), puis vous choisissez la gamme de radiateurs qui sera utilisée, les gammes et modèles pour les robinets, les têtes thermostatiques, etc. Ces éléments peuvent être trouvés dans la banque de données livrée avec le logiciel ou dans les banques Edibatec en ligne. Puis, au niveau de chaque pièce, vous saisissez la surface, la température intérieure, les déperditions à combattre, les dimensions disponibles pour l'instal- lation des radiateurs, le nombre d’émet- teurs souhaité. La majeure partie de ces données peuvent être instantanément récupérées depuis le module de calculs de déperditions, mais une étude indépen- dante, sans calcul préalable des déperditions, est également possible.

préalable des déperditions, est également possible. La définition d’un système de radiateurs Le logiciel

La définition d’un système de radiateurs

Le logiciel détermine alors le modèle nécessaire pour combattre les déperditions, le débit traversant le radiateur, le déficit éventuel ainsi que l’évolution de la température du fluide dans le circuit.

Notez que c’est au niveau de l’unité (c’est-à-dire de l’appartement) que Clima-Win permet de choisir le type de chauffage. Il est donc possible, par exemple, d’étudier une partie du bâtiment avec le module BITUBE et une autre avec le module PLANCHERS, tout cela avec une saisie minimale s’appuyant sur les informations déjà fournies dans le module thermique.

33

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

CCCOOONNNVVVEEECCCTTTEEEUUURRRSSS

CALCUL DES PUISSANCES DE RADIATEURS ÉLECTRIQUES

U RR R SS S CALCUL DES PUISSANCES DE RADIATEURS ÉLECTRIQUES Ce module fonctionne de manière

Ce module fonctionne de manière autonome ou en utilisant les possibilités de récupération automatique des informations issues du calcul de déperditions du module THERMIQUE.

Le logiciel détermine le modèle le mieux adapté en fonction des déperditions à combattre et des contraintes de dimensions à respecter.

Vous commencez par choisir la gamme de convecteurs qui sera utilisée. Cet élément peut être trouvé dans la banque de données livrée avec le logiciel ou dans les banques Edibatec en ligne. Puis, au niveau de chaque pièce, vous saisissez la surface, la température intérieure, les déperditions à combattre, les dimensions disponibles pour l'installation des convecteurs, le nombre d’émetteurs souhaité. La majeure partie de ces données peuvent être instantanément récupérées depuis le module de calculs de déperditions, mais une étude indépen- dante, sans calcul préalable des déper- ditions, est également possible.

préalable des déper- ditions, est également possible. La définition d’un système de convecteurs Le logiciel

La définition d’un système de convecteurs

Le logiciel détermine alors le convecteur optimal et le déficit éventuel.

Notez que c’est au niveau de l’unité (de l’appartement) que Clima-Win permet de choisir le type de chauffage. Il est donc possible, par exemple, d’étudier une partie du bâtiment avec le module CONVECTEURS et une autre avec le module BITUBE, tout cela avec une saisie minimale s’appuyant sur les informations déjà fournies dans le module thermique.

34

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

MMMOOONNNOOOTTTUUUBBBEEE

CALCUL DES PUISSANCES ET DES PERTES DE CHARGE

UU U BB B EE E CALCUL DES PUISSANCES ET DES PERTES DE CHARGE Ce module

Ce module fonctionne de manière autonome ou en utilisant les possibilités de récupération automatique des informations issues du calcul de déperditions du module THERMIQUE.

Vous définissez le principe d'installation (bitube ou par collecteur), puis vous choisissez la gamme de radiateurs qui sera utilisée, les gammes et modèles pour le robinet, la tête

Ces

éléments peuvent être trouvés dans la banque de données livrée avec le logiciel ou dans les banques Edibatec en ligne. Puis, au niveau des locaux, vous saisissez la hauteur manométrique disponible, la chute nominale de température, la surface, la température intérieure, les déperditions à combattre, les dimensions disponibles pour l'installation des radiateurs, le nombre d’émetteurs souhaité,

thermostatique, éventuellement la vanne de tête, la pompe, la température de départ,

données

peuvent être instantanément récupérées

de

déperditions, mais une étude indépen-

dante, sans calcul préalable des déperditions, est également possible.

depuis

La

majeure

le

partie

de

de

ces

module

calculs

depuis La majeure le partie de de ces module calculs Les résultats affichés pour une boucle

Les résultats affichés pour une boucle

Le logiciel effectue alors un calcul global de l’ensemble de la boucle et détermine les radiateurs adaptés aux déperditions à combattre, les débits traversant les radiateurs (en fonction des coefficients de répartition des émetteurs), les déficits éventuels ainsi que l’évolution de la température du fluide dans le circuit . Simultanément un équilibrage de la boucle est réalisé, ce qui permet de déterminer si nécessaire le réglage de la vanne de tête.

Notez que c’est au niveau de l’unité (de l’appartement) que Clima-Win permet de choisir le type de chauffage. Il est donc possible, par exemple, d’étudier une partie du bâtiment avec le module MONOTUBE et une autre avec le module PLANCHERS, tout cela avec une saisie minimale s’appuyant sur les informations déjà fournies dans le module thermique.

35

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

PPPLLLAAANNNCCCHHHEEERRRSSS

CALCUL DES PLANCHERS ÉMISSIFS EN CHAUD ET EN FROID

Liaison possible avec le module TRACÉ AUTOMATIQUE

u l e T R A C É A U T O M A T I

Les courbes de températures pour différentes valeurs du pas de pose

Le module PLANCHERS permet de déterminer les caractéristiques des planchers chauffants. Le programme calcule le pas et détermine l'équilibrage des différents circuits. Ce module fonctionne de manière autonome ou en utilisant les possibilités de récupération automatique des informations issues du calcul de déperditions du module THERMIQUE. Il peut également fonctionner en liaison avec le module PLANCHERS TRACÉ AUTOMATIQUE. Il est possible d’étudier des planchers de type A, B ou C (en fonction du positionnement des tubes par rapport à la dalle). Le calcul peut être effectué avec la méthode européenne ou avec la méthode Cadiergues et Clain. La saisie est réduite à sa plus simple expression, la plupart des informations ayant été saisies au niveau du module thermique. L’utilisateur s’appuie sur un système de planchers prédéfini à partir des caractéristiques saisies par les fabricants, et au niveau du bâtiment il fixe essentiellement la température de départ et le nombre de circuits à affecter à chaque pièce. Le logiciel prendra également en compte les longueurs des passages et des raccordements.

Le logiciel calcule l’émission et choisit le pas optimal pour chaque circuit. Le débit, les longueurs de circuits, la puissance émise, la température et la vitesse de l'eau dans le circuit, les températures de fluide sont alors calculés. En fonction de la hauteur manométrique disponible au collecteur, Clima-Win détermine égale- ment la perte de charge à récupérer, le Kv et le réglage à mettre en œuvre pour équilibrer les différents circuits entre eux. À partir des longueurs de circuits calculées, le logiciel se charge également du calcul des couronnes nécessaires. La répartition des circuits entre les couronnes est imprimée avec les fiches installateur.

couronnes nécessaires. La répartition des circuits entre les couronnes est imprimée avec les fiches installateur. 36

36

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

PPPLLLAAANNNCCCHHHEEERRRSSS

TRACÉ

AUTOMATIQUE

P LL L AA A NN N CC C HH H EE E RR R SS

Le tracé complet d’un niveau avec raccordement des boucles aux collecteurs

Le module PLANCHERS TRACÉ AUTOMATIQUE permet de réaliser le tracé de boucles de planchers chauffants. Il fonctionne en liaison avec le module de calcul de planchers.

L’utilisateur commence par choisir le pas utilisé et la distance des circuits aux murs. En fonction de ces données, il est possible de travailler de deux manières différentes :

Soit directement, en définissant à la souris les contours des circuits ;est possible de travailler de deux manières différentes : Soit en demandant le tracé automatique à

Soit en demandant le tracé automatique à partir d’un fichier DXF ou IFC.en définissant à la souris les contours des circuits ; Dans les deux cas, le logiciel

Dans les deux cas, le logiciel dessine automatiquement les boucles en fonction des critères choisis. Il ne reste plus alors qu’à positionner les collecteurs et à les raccorder aux boucles. Le module de tracé peut fonctionner indépendamment ou échanger des données avec le module PLANCHERS, le tout au moyen d’une interface très simple. Le logiciel autorise dorénavant le tracé en épingle aussi bien que le tracé en escargot.

Cinq secondes suffisent pour obtenir le tracé des boucles à partir d’un fichier IFC. Il ne reste plus qu’à positionner les collecteurs. Le tracé complet peut alors être visualisé en 3D ou imprimé.

Il ne reste plus qu’à position ner les collecteurs. Le tracé complet peut alors être visualisé

37

Il ne reste plus qu’à position ner les collecteurs. Le tracé complet peut alors être visualisé
Il ne reste plus qu’à position ner les collecteurs. Le tracé complet peut alors être visualisé

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

HHHYYYDDDRRRAAAUUULLLIIIQQQUUUEEE

SCHÉMA DE PRINCIPE ET ÉQUILIBRAGE AUTOMATIQUE DU RÉSEAU

INSTALLATIONS EN BITUBE, EN MONOTUBE ET EN HYDROCÂBLÉ

INSTALLATIONS EN BITUBE, EN MONOTUBE ET EN HYDROCÂBLÉ Le module CLIMA-WIN HYDRAULIQUE est un puissant outil

Le module CLIMA-WIN HYDRAULIQUE est un puissant outil de travail qui permet de réaliser l'étude de réseaux hydrauliques. L'utilisateur crée le schéma de principe grâce à une génération automatique des tronçons dans le tableur. Le module réalise ensuite l'équilibrage automatique du réseau.

Par l’intermédiaire d’une feuille de style, vous commencez par sélectionner le matériel qui sera

proposé par défaut (organes de réglage sur le réseau ou les terminaux, organes d'arrêt, tubes,

Sont également définis les

paramètres qui seront utilisés pour réaliser les calculs de pertes

de charge (caractéristiques du fluide, vitesses de dimension- nement des tuyauteries, pertes de charge de sécurité dans les organes de réglage, …). Puis vous

saisissez votre réseau graphi- quement en mode axonométrique, par l’intermédiaire d’icônes vous permettant de placer sur le schéma les divers éléments (départ, intersection, terminaison,

accidents,

).

).

(départ, intersection, terminaison, accidents, ). ). La feuille de style : définition d’un système

La feuille de style : définition d’un système hydraulique

Vous saisissez ainsi le schéma exactement comme vous le feriez avec un crayon et du papier. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez également définir votre réseau hydraulique en utilisant un tableur classique, non graphique. Le logiciel créera lui-même l’arborescence graphique.

Dans l’un et l’autre cas, vous pouvez à tout moment éditer les caractéristiques des terminaisons (chute de température, débit et pertes de charge pour un radiateur par exemple).

38

ÉQUILIBRAGE DU RÉSEAU

Le logiciel effectue les cumuls de débits sur les tronçons, et réalise automatiquement le calcul du diamètre des tuyauteries. Le calcul des pertes de charge est effectué selon la méthode de Colebrook, avec prise en compte du thermosiphon. Le logiciel calcule et affiche pour chacun des tronçons les perte s de charge linéaires, singulières et totales, la vitesse de l'eau dans le tronçon ainsi que les températures d'entrée et de sortie. Est également déterminé le tronçon le plus défavorisé ainsi que la hauteur manométrique nécessaire qui lui est associée.

la hauteur manométrique nécessaire qui lui est associée. Une partie du système d’aide Vous pouvez également

Une partie du système d’aide

Vous pouvez également obtenir également à l'écran l'évolution de la température du fluide tronçon par tronçon sur l'aller et sur le retour. Lorsque vous avez choisi la pompe et fixé la hauteur manométrique disponible, le logiciel recalcule les pertes de charge par tronçon et fait apparaître les déséquilibres par tronçon. Le programme a réalisé automatiquement l'équilibrage du réseau : en fonction des pertes de charge minimales à respecter pour une bonne autorité des organes de réglage, une procédure récursive est lancée. Le programme détermine alors la perte de charge à récupérer, le Kv et le nombre de tours de réglage à appliquer sur chaque organe de réglage.

Différentes impressions sont ensuite disponibles (détail du calcul des pertes de charge, équilibrage des vannes, équilibrage des robinets). Vous pouvez également imprimer le schéma de principe de l’installation.

également imprimer le schéma de principe de l’installation. Impression du réglage des organes sur les émetteurs

Impression du réglage des organes sur les émetteurs

39

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN AAAÉÉÉRRRAAAUUULLLIIIQQQUUUEEE EEETTT VVVMMMCCC

VENTILATION – SOUFFLAGE ET REPRISE – ÉQUILIBRAGE - CALCUL ACOUSTIQUE

RÉSEAUX DE VENTILATION EN HABITAT ET EN TERTIAIRE

DE VENTILATION EN HABITAT ET EN T E R T I A I R E Le

Le spectre acoustique d’une bouche

Le module AÉRAULIQUE - VMC permet de réaliser l'étude des réseaux aérauliques. La création du réseau, très intuitive et basée sur un système de copier/coller entre les colonnes, est extrêmement aisée.

copier/coller entre les colonnes, est extrêmement aisée. Le logiciel détermine automatiquement les diamètres de

Le logiciel détermine automatiquement les diamètres de conduits à mettre en œuvre pour respecter les vitesses limites définies dans la feuille de style. Puis il procède à l’équilibrage automatique : les différents calculs de pertes de charge (linéaires, singulières et totales) sont réalisés, de même que sont déterminées les conditions de fonctionnement du caisson (débit, pression). Le logiciel propose ensuite différentes possibilités pour équilibrer les différentes bouches les unes par rapport aux autres (changement de diamètre, ajout de registres de réglage, …), ce qui conduit à l’équilibrage du réseau. Le calcul du spectre acoustique des bouches est également disponible.

40

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN CCCEEENNNTTTRRRAAALLLEEESSS +++ AAAIIIRRR HHHUUUMMMIIIDDDEEE

DÉTERMINATION DES CARACTÉRISTIQUES DES CENTRALES DE TRAITEMENT D’AIR EN CLIMATISATION ET EN CHAUFFAGE ; DIAGRAMME PSYCHROMÉTRIQUE

CLIMATISATION ET EN CHAUFFAGE ; DIAGRAMME PSYCHROMÉTRIQUE Le module CENTRALES permet de dimensionner une centrale de

Le module CENTRALES permet de dimensionner une centrale de traitement d'air en calculant le débit, les puissances en chaud et en froid, la température et l’hygrométrie de l'air soufflé. À partir des caractéristiques entrées par l’utilisateur (altitude, conditions extérieures, caractéristiques de l’échangeur, débit d’air neuf, …), le logiciel détermine pour l’été et pour l’hiver les conditions de soufflage (température et hygrométrie), le débit de soufflage, la puissance de la centrale, …. Le logiciel peut également déterminer les conditions de fonctionnement été de la centrale avec contrôle de déshumidification (puissance et conditions de sortie de la batterie chaude). Pour les calculs hiver, vous pouvez intégrer des batteries terminales avec ou sans préchauffage. Le logiciel calcule alors la puissance de batterie chaude dans la centrale ainsi que les puissances de batteries à prévoir dans chaque pièce.

ainsi que les puissances de batteries à prévoir dans chaque pièce. La représentation graphique de la

La représentation graphique de la centrale

41

Le sous-module AIR HUMIDE est la version informatique du diagramme psychrométrique. Le logiciel affiche en temps direct les caractéristiques des points saisis à la souris ainsi que les propriétés du mélange.

saisis à la souris ainsi que les propriétés du mélange. Une évolution « 4 points »

Une évolution « 4 points »

Le diagramme prend en compte l’altitude du site, ce qui apporte une amélioration importante par rapport aux diagrammes papier qui sont établis au niveau de la mer.

Lorsque vous positionnez un point sur le diagramme, vous visualisez directement à l'écran les différentes valeurs caractéristiques de ce point, à savoir les températures sèche, humide, de rosée, la teneur en humidité, le degré hygrométrique, l’enthalpie et le volume spécifique. Vous choisissez les courbes que vous souhaitez afficher à l'écran de manière à obtenir un tracé plus ou moins complet du diagramme et à disposer d'une visualisation optimale des droites d'évolution de l'air. Les diagrammes obtenus peuvent ensuite être imprimés.

Les diagrammes obtenus peuvent ensuite être imprimés. Les caractéristiques des points remarquables sont

Les caractéristiques des points remarquables sont affichées en temps réel.

Différents types de traitements sont envisageables avec ce module :

L’évolution simple. Vous positionnez deux points sur le diagramme et fixez le débit. . Vous positionnez deux points sur le diagramme et fixez le débit.

La droite d'évolution (ou mélange 4 points). Vous fixez les conditions intérieures, extérieures et de soufflage. Le programme calcule les caractéristiques . Vous fixez les conditions intérieures, extérieures et de soufflage. Le programme calcule les caractéristiques de l'air de mélange et détermine les évolutions de l'air en termes de puissances sensibles et latentes dans la centrale (entre le point de mélange et le point de soufflage) et dans le local (entre le point de soufflage et les conditions intérieures).

42

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN AAAIIIRRR HHHUUUMMMIIIDDDEEE CCCTTTAAA

DÉTERMINATION DE CENTRALES SUR DIAGRAMME PSYCHROMÉTRIQUE

A DÉTERMINATION DE CENTRALES SUR DIAGRAMME PSYCHROMÉTRIQUE CTA en déshumidification avec récupérateur de chaleur de

CTA en déshumidification avec récupérateur de chaleur de type PWT

Le module AIR HUMIDE CTA est un système de détermination des centrales de traitement d’air sur diagramme psychrométrique. Il permet d’effectuer quatre sortes de calculs, éventuellement sur une même centrale :

Mode évolution : il s’agit d’un simple utilitaire. Ce peut être le tracé d’une droite d’évolution simple, : il s’agit d’un simple utilitaire. Ce peut être le tracé d’une droite d’évolution simple, entre le point intérieur et de point de sortie, ou une étude avec mélange. Dans ce dernier cas l’utilisateur fixe le point intérieur, le point extérieur, le point de sortie et les proportions du mélange. Le logiciel calcule alors le point de mélange et le fixe sur le diagramme.

Mode refroidissement : cette option permet de traiter en refroidissement les différents types de centrales : simple : cette option permet de traiter en refroidissement les différents types de centrales : simple flux, double flux, DAC et DAV.

option permet de traiter en refroidissement les différents types de centrales : simple flux, double flux,

43

Vous fixez les caractéristiques de la centrale : puissance des ventilateurs, débit d’air neuf, dT de soufflage et de reprise, présence d’un prérefroidissement et d’un contrôle d’humidité, nature du complément (par un système à air, par un système sec, par un système mixte). Puis vous fixez le point intérieur, le point extérieur et le point de sortie. Le logiciel détermine alors les points de fonctionnement de la centrale et ses caractéristiques : puissance de batterie, débit de soufflage, température de l’eau à la surface de la batterie, ….

Mode chauffage : cette option permet de traiter en chauffage les centrales assurant ou non un préchauffage, : cette option permet de traiter en chauffage les centrales assurant ou non un préchauffage, avec ou sans humidification de l’air (avec laveur, avec laveur et préchauffage ou avec vapeur).

(avec laveur, avec laveur et préchauffage ou avec vapeur). Vous fixez les caractéristiques de la centrale

Vous fixez les caractéristiques de la centrale : température de l’eau, efficacité de l’échangeur, déperditions à combattre,…. Puis vous fixez le point intérieur, le point extérieur et le point de sortie. Le logiciel détermine alors les points de fonctionnement de la centrale et ses caractéristiques : conditions de mélange, puissance de la batterie chaude, débit de soufflage, ….

Mode déshumidification : vous commencez par choisir le type de calcul : : vous commencez par choisir le type de calcul :

réchauffage terminal, réchauffage par batterie, PMP, système avec récupérateur de chaleur de type PWT. Puis vous fixez des paramètres complémentaires tels que l’efficacité de l’échangeur et le débit d’air nominal. Vous fixez encore le point d’entrée et le point de sortie. Le logiciel détermine les points de fonctionnement de la centrale et ses caractéristiques : point de condensation, puissance nécessaire, points de vaporisation et de rejet, ….

44

CCCLLLIIIMMMAAA---VVVIIIEEEWWW

ÉDITEUR GRAPHIQUE POUR LE THERMICIEN

Travail à partir de fichiers DXF, DWG, IFC

LE THERMICIEN Travail à partir de fichiers DXF, DWG, IFC Clima-View est un outil de saisie

Clima-View est un outil de saisie graphique qui s’inscrit dans une démarche de modélisation et de simulation thermique du bâtiment entier. En particulier Clima-View permet l’utilisation de fonds de plan aux formats « image », DXF / DWG (formats Autocad) et de fichiers IFC, suppléant ainsi une grande partie de la saisie en mode texte. L’utilisation de fichiers DXF/DWG modifie les rapports entre les intervenants d’une même opération : bureau d’études, architecte, maître d’ouvrage. Le bureau d’études récupère les caractéristiques de l’enveloppe issues d’un logiciel de dessin en ne conservant que les éléments utiles à l'étude thermique et climatique.

éléments utiles à l'étude thermique et climatique. Directement du fond de plan aux caractéristiques

Directement du fond de plan aux caractéristiques réglementaires : ici, la saisie d’une fenêtre avec sa zone de bruit, utilisée pour le calcul de confort d’été.

Cette technique assure naturellement un gain de temps en éliminant les saisies multiples, d’où un travail plus rapide et plus sûr.

Cependant, une saisie appuyée sur le DXF reste limitée par la nature même des fichiers DXF/DWG. En particulier, il est difficile de gérer par ce moyen l’ensemble d’un bâtiment multiniveaux. En revanche, les fichiers IFC (Industry

Foundation Classes) de Building Smart International ne sont pas de simples fonds de plans, mais intègrent des objets

Par ailleurs ils

thermiques, électriques,

fonctionnent en trois dimensions, ce qui permet de redessiner le bâtiment en un

seul clic dans le cadre de Clima-View.

Les modules de Clima-Win peuvent ainsi gérer les interactions entre locaux, une nécessité qui devient de plus en plus évidente depuis l’introduction de la RT 2012 et de la simulation thermique dynamique.

Les fichiers IFC ne sont pas de simples fonds de plans et regroupent des informations de natures très diverses. Cette structure permet à Clima-Win d’échanger un nombre toujours croissant d’informations avec des logiciels issus d’autres concepteurs, par exemple dans le domaine de l’électricité.

Clima-View offre un vaste éventail d’outils de visualisation et de saisie : travail en 3D, zoom,

Ce module est par ailleurs l’objet de développements réguliers

et importants : nouvelles possibilités d’impression, prise en compte au niveau du dessin des modifications apportées en mode texte,

changement de perspective,

45

CCCLLLIIIMMMAAA---WWWIIINNN

AAAEEECCC

Toutes les fonctionnalités de Clima-Win dans l’interface de Revit®

fonctionnalités de Clima-Win dans l’interface de Revit® Un calcul de simulation thermique dynamique avec Clima -

Un calcul de simulation thermique dynamique avec Clima- Win AEC

Clima-Win AEC offre la possibilité de réaliser l’ensemble des calculs permis par Clima-Win (déperditions suivant la norme EN 12831, calculs d’apports par les méthodes Ashrae et RC, calculs réglementaires RT 2012, simulation thermique dynamique, etc.) depuis l’interface

Revit® d’Autodesk®, en travaillant directement sur le projet développé sous Revit®. Chacun des objets Revit® qui intervient dans les calculs thermiques et climatiques peut être qualifié avec les catalogues de Clima-Win (parois, menuiseries, ponts thermiques, …).

de Clima-Win (parois, menuiseries, ponts thermiques, …). L’environnement Clima - Win dans Revit ® : ici,

L’environnement Clima-Win dans Revit® : ici, le catalogue des parois

Les fenêtres de résultats des calculs s’affichent dans Revit® et, de la même façon, cest

depuis Revit® que l’on pourra obtenir les attestations de prise en compte de la réglementation. En complément des avancées effectuées dans les échanges et l’interopérabilité grâce aux IFC, cela permet, sur les projets importants qui se traitent sous Revit®, d’accélérer les procédures d’étude et d’améliorer la robustesse des résultats.

46

CRÉDITS

AUTEURS / ÉDITEUR

Auteurs : Bruno SLAMA / BBS Slama Moteurs de calcul ThC et ThE : CSTB Éditeur : BBS Slama

BIBLIOGRAPHIE

Arrêtés du 26 octobre 2010 et du 28 décembre 2012 relatifs aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments (RT 2012).

Méthode de calcul Th-BCE 2012 : annexe à l’arrêté portant approbation de la méthode de calcul Th-BCE 2012.

Règles de calcul 2005 : arrêté relatif aux caractéristiques thermiques des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments, règles Th-CE.

Règles de calcul 2007 pour l’existant : arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants et règles Th-C-E ex.

Arrêté du 18 décembre 2007 relatif aux études de faisabilité des approvisionnements en énergie.

Arrêté du 13 juin 2008 relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu’ils font l’objet de travaux de rénovation importants.

Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine.

Règles de calcul 2001 : arrêté du 29 novembre 2000 relatif aux caractéristiques des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments, règles Th-C, Th-E, Th-S, Th-U, Th-I.

NF EN 12831 – mars 2004 : "Méthode de calcul des déperditions calorifiques de base". NF P 52-612-2 – février 2005 : annexe nationale à la norme NF EN 12831.

XP P50-777 - décembre 2011 : Performances thermiques des bâtiments - Parois vitrées associées ou non à des protections mobiles - Détermination du facteur de transmission solaire et lumineuse. ISO 10077-2:2012 : Performance thermique des fenêtres, portes et fermetures -- Calcul du coefficient de transmission thermique -- Partie 2 : Méthode numérique pour les encadrements. NF EN 673 : Verre dans la construction - Détermination du coefficient de transmission thermique – U. NF EN 13363-2 : Dispositifs de protection solaire combinés à des vitrages. Calcul du facteur de transmission solaire et lumineuse. Partie 2 : méthode de calcul détaillée. NF EN 13125 : Fermetures pour baies équipées de fenêtres, stores intérieurs et extérieurs. Résistance thermique additionnelle. Attribution d'une classe de perméabilité à l'air à un produit.

AHSRAE "Fundamentals2005", "Fundamentals2009" et "Fundamentals2013" (méthode RTS).

La verifica termoigrometrica delle pareti, Nervetti et Soma, Hoepli 1982 (calcul de la condensation dans les parois).

CALCULS DES PERTES DE CHARGE - A. BOUSSICAUD - Éditions Parisiennes. I.E. IDEL'CIK - Mémento des pertes de charge - Éditions EYROLLES.

PN EN 1264-2 : Chauffage par le sol : Systèmes et composants - Partie 2 : Méthodes de détermination de l'émission thermique.

47

Calculs de planchers chauffants en informatique (article paru dans Chaud-Froid-Plomberie

n°518).

Articles de BBS Slama parus dans la presse spécialisée

Calculs d’une centrale sur un diagramme (article paru dans Chaud-Froid-Plomberie n°534).

Calculs d’ équilibrage : la fin de l’empirisme (article paru dans Chaud-Froid-Plomberie n°504).

Équilibrage de réseaux d’air : une somme de calculs à aborder avec méthode (article paru dans Chaud-Froid-Plomberie n°545).

 

Pour la RT 2012 : moteur Maestro du CSTB – la dernière version disponible au 21 février 2014 est la version 1.1.6.3.

MOTEURS DE

Pour la RT 2005 : moteur Th-CE du CSTB – la dernière version disponible au 21 février 2014 est la version 1.1.3.

CALCUL

Pour la RT de l’existant : moteur ThC-Ex du CSTB - la dernière version disponible au 21 février 2014 est la version 1.0.3.

Pour la RT 2000 :

- moteur Th-C version 1.10 – datant du 25/01/2002

- moteur Th-E version 3.1.0 – datant du 23/07/2003

48

CLIMA-WIN - LISTE DE RÉFÉRENCES

(plus de 2700 licences installées au 21 février 2014)

01 Ain

I.C.T.

BOURG-EN-BRESSE

IUT GTE

BOURG-EN-BRESSE

CAILLAUD INGÉNIÉRIE

BOURG-EN-BRESSE

B3E Ingénierie

BOURG-EN-BRESSE

ALLIE' AIR

MEXIMIEUX

02

Aisne

BE BATITECH

SAINT-QUENTIN

IPH

SIRETEC

SAINT QUENTIN

AXIOTHERM

SAINT QUENTIN MARIGNY EN ORXOIS

03

Allier

IUT de MONTLUCON

MONTLUÇON

ARIZZOLLI (SNC)

CUSSET

04

Alpes-de-Haute-Provence

EXPER'NERGIES

MANOSQUE

INNOVATION & CREATIVITE

VILLEUNEUVE

05

Hautes-Alpes

ALPES SANITHERM

GAP

06

Alpes-Maritimes

Yves AMESELLEM AFPA SECTION TSEGC B.B.I. CETE APAVE NICE AGENCE

NICE CANNES-LA BOCCA CEDEX CANNES-LA BOCCA CEDEX

CINFORA DESJARDINS ENVIRO'THERM LA MAÎTRISE ÉNERGÉTIQUE SLH SUDEQUIP BUREAU VERITAS SEEI CONSULTANTS BET LAMY SARL H&P enerBAT INGÉROP CI COPLAN Ingénierie SARL SEMEAU AGATHE BET ADEME SUDECO INGENIERIE

NICE NICE NICE NICE NICE NICE NICE CEDEX 3 MANDELIEU VALLAURIS CEDEX BEAUSOLEIL Mougins VILLENEUVE-LOUBET CEDEX NICE CEDEX 3 ROQUEFORT LES PINS CONTES VALBONNE VALBONNE

E

F M

ANTIBES

LYCEE DU GENIE CIVIL CONSEIL PLUS

ANTIBES CEDEX SAINT-LAURENT-DU-VAR

L

B INGENIERIE

ASPREMONT

Cabinet Christian PIEL COSTAMAGNA DISTRIBUTION SAMOP PACA ENERA Conseil

CAGNES SUR MER CAGNES SUR MER CEDEX SOPHIA ANTIPOLIS SOPHIA ANTIPOLIS cEDEX

07

Ardèche

BEOD

LE TEIL

08

Ardennes

ATE

Charleville Mezières

HABITAT 08

CHARLEVILLE-MÉZIÈRES CEDEX

09

Ariège

BEIBI

VERNIOLLE

BET FLUIDES GARROS

LAROQUE D'OLMES

11

Aude

BET VERGE

CARCASSONNE

NR+

CARCASSONNE

ets FABAS

NARBONNE

STAF

CASTELNAUDARY

CEDRE

TREBES

12

Aveyron

THERMATIC

RODEZ CEDEX 9

BE INSE

ONET-LE-CHÂTEAU

13 Bouches-du-Rhône

GFC CONSTRUCTION DIREC TECHNIQUE BET GARNIER Yves

MARSEILLE MARSEILLE

ID

& M

MARSEILLE

BG INGÉNIEURS CONSEILS POLAIR FROID POLAIR FROID SARLEC BE ERIC

MARSEILLE MARSEILLE MARSEILLE MARSEILLE

CLIMELEX

MARSEILLE

INGÉROP CI SOM GROUPE ORTEC CRUDELI SA SNEF

MARSEILLE MARSEILLE MARSEILLE MARSEILLE MARSEILLE

A

à Z INGENIERIE

MARSEILLE

BET TECHNOV BE COTECSO SOMEDEC CELSIUS ITA SOGREAH - DARAGON CONSEIL

MARSEILLE MARSEILLE MARSEILLE MARSEILLE MARSEILLE

A.D.2.I.

MARSEILLE

BRACE INGENIERIE PLB ENERGIES CONSEIL SETOR Pays d'Aix SOCOTEC Aix en Provence ECCYO SOLAIR TUNZINI INDUSTRIE

AIX-EN-PROVENCE AIX-EN-PROVENCE AIX-EN-PROVENCE AIX-EN-PROVENCE AIX EN PROVENCE AIX EN PROVENCE CEDEX 3 AIX-EN-PROVENCE

TEP 2E

AIX-EN-PROVENCE CEDEX 2

DALKIA

GARDANNE VITROLLES

E

I T P

VITROLLES

NEC DRAW GÉNIE CLIMATIQUE CONSULTANTS IOSIS MEDITERRANEE CORNU APAVE SUD VAUTRAY GÉRARD BETEREM INGENIERIE IUT de Marseille Dépt. GTE Lycée Régional Denis Diderot ROBERT CELAIRE CONSULTANT SITEC

VITROLLES ALLAUCH MARSEILLE CEDEX 08 SALON-DE-PROVENCE MARSEILLE CEDEX 16 ROGNAC MARSEILLE CEDEX 10 MARSEILLE CEDEX 13 MARSEILLE Cedex 13 LAMBESC

I.C.2.M.

PUYRICARD

SLH SUD-EST

MEYREUIL

BUREAU VERITAS

AIX-EN-PROVENCE CEDEX 3

CETE MÉDITÉRRANÉE

AIX-EN-PROVENCE CEDEX 3

VR INGENIERIE

AIX-EN-PROVENCE CEDEX 3

AXIMA SEITHA

LE ROVE

ACT

VITROLLES

BETEREM INGENIERIE

VENELLES

GREEN LOGIC

AIX-EN-PROVENCE CEDEX 3 AIX EN PROVENCE Cedex 3

I

G TECH

AIX EN PROVENCE Cedex 3

14

Calvados

CAPS DELTA FLUIDES IOSIS CENTRE OUEST CAEN FROID LARCHER ET FILS BUREAU VERITAS TECHNITHERM CPES AREHA A2GC INGÉNIÉRIE

CAEN CAEN CAEN CEDEX 5 LOUVIGNY CORMELLES-LE-ROYAL HEROUVILLE ST CLAIR Clinchamps VIMONT VIRE

D2GC

GONNEVILLE-SUR-HONFLEUR

BE BABIN

PUTOT EN BESSIN

SOCIETE AIR/EAU

VERSON SAINT ARNOULT

16

Charente

DYNAMIC ENERGIE

CHATEAUNEUF SUR CHARENTE

ENTREPRISE RADOUX

HERVE THERMIQUE

PUYMOYEN SAINT-YRIEIX-SUR-CHARENTE

17

Charente-Maritime

UNIVERSITÉ DE LA ROCHELLE

LA ROCHELLE

B2E

PUILBOREAU

LAGORD

EVERTUDE

Sainte Colombe

EVERT

ROCHEFORT CEDEX

HERVE THERMIQUE

ROCHEFORT CEDEX

BET LESAGE BETOM ING ATLANTIQUE

AYTRE

C

+M

JONZAC

49

18

Cher

OPHLM R-G/A HERVE THERMIQUE BOURGES BET SEI Th ETS CHAMPAULT

BOURGES BOURGES FUSSY LE SUBDRAY AUBIGNY SUR NERE

19

Corrèze

 

TULLE

BE LAI SAUNIER & ASSOCIÉS

TULLE

BRIVE

SYNERGIE IUT Génie Civil

EGLETONS

2A et 2B Corse

INGENIERIE CORSE ASSISTANCE

SISCO

CORTE

IUT CORSE ALTERN'ÉCO

BASTIA

21

Côte-d’Or

ALTERGIE

DIJON

BEVM

DIJON

IOSIS GROUPE

DIJON

SOCOTEC

DIJON

BENEFFICIENCE

DIJON CEDEX

ARCHIMEN

DIJON CEDEX

BUREAU VERITAS

DIJON Cedex

BATHY

CHENOVE

DGET

CHENÔVE

22

Côtes-d’Armor

GRAINE D'HABITAT

DINAN

AFOBAT22

PLERIN

ARMOR INGENIÉRIE

LANGLEUX

KLIMATHERM

MORIEUX

CHAFFOTEAUX

ST BRIEUC

23

Creuse

LARBRE INGÉNIÉRIE SARL

GUÉRET

Lycée TECH. J FAVARD

GUERET

LYCEE DES METIERS DU BATIMENT

FELLETINS

24

Dordogne

BERTI INGÉNIÉRIE Conseil général de la Dordogne INTECH ETS ALAIN BARRIÈRE ATSE BORDES ALARY VIMARD

PÉRIGUEUX PÉRIGUEUX CEDEX PÉRIGUEUX CEDEX 9 BERGERAC ST GENIES CHANCELADE

25

Doubs

BUREAU VERITAS

BESANÇON

IMAGE ET CALCUL

BESANÇON

INGÉROP CONSEIL ET INGÉNIÉRIE

BESANÇON CEDEX

LYCEE PIERRE-ADRIEN PÂRIS

BESANÇON CEDEX

SAS CHOLLEY INGÉNIÉRIE

ÉCOLE-VALENTIN

CABINET ROSTAIN ET COSTE SARL

VALENCE

26

Drôme

CABINET ROSTAIN ET COSTE SARL CERTIB MSIS AREVA BUA ENERTECH GERARD BEZ INGENIERIE QUALICLIM GUIRAUD MONTELIMAR SECA INGÉNIÉRIE SIETRA PROVENCE BILLON BUREAU VERITAS

VALENCE VALENCE ST PAUL TROIS CHATEAU FELINES SUR RIMANDOULE MONTÉLIMAR MONTELIMAR MONTELIMAR PIERRELATTE CEDEX PIERRELATTE CEDEX PORTES-LÈS-VALENCE VALENCE CEDEX 9

27

Eure

ROSELET ENTREPRISE POINT SERVICE SNET CCAD

VAL DE REUIL CEDEX GISORS IGOVILLE LA COUTURE-BOUSSEY

28

Eure-et-Loir

 

LUCE CEDEX

STE DELAGE ET COULIOU

EPERNON CEDEX

CERIB

SAINT-PREST

BET EFFITEC

MAINVILLIERS

LEROY DURAND HERVE THERMIQUE CHARTRES

MAINVILLIERS CEDEX

29

Finistère

ATIS HERVE THERMIQUE BREST TECHNICONSULT STEFAL Agence de Brest AXIMA SEITHA BETDI DILASSER BUREAU VERITAS APAVE CSO

BREST BREST BREST BREST Cedex 03 LE RELECQ-KERHUON ST MARTIN DES CHAMPS BREST CEDEX 2 BREST CEDEX 9 PLABENNEC

30

Gard

SOLIS INGÉNIÉRIE

LES ANGLES

TEISSIER ARCHITECTE

JBC CLEMENT

ST HYPPOLYTE DU FORT BAGNOLS SUR CEZE cedex

SOGEI

SPIRAL INGENIÉRIE

BAGNOLS-SUR-CEZE

CEA VALRHO

BAGNOLES-SUR-CEZE BAGNOLS-SUR-CÈZE CEDEX

ENERGITECH

L.C.O Ingéniérie

AIGUES MORTES BEAUCAIRE

HOMEA

GÉNÉRAC

 

BE -TEC

NÎMES

31

Haute-Garonne

F4 INGENIERIE DALKIA INDUSTRIE SUD ETDE Centre Midi Pyrénées SOCOTEC Toulouse SPIE UNIVERSITÉ PAUL SABATIER IUT GENIE CIVIL INGÉROP CI CEGELEC SUD OUEST BE SERIGE BEFS MAIRIE DE TOULOUSE SLH SUD OUEST COFATHEC SERVICE SOTEC INGÉNIÉRIE ALDES AÉRAULIQUE 3D MANAGER COORDINATION UCF Bruno COSTEDOAT BETEREM INGENIERIE GTVS INGEBAT IOSIS SUD OUEST

TOULOUSE TOULOUSE CEDEX 2 TOULOUSE CEDEX 3 TOULOUSE cedex 4 TOULOUSE CEDEX 4 TOULOUSE CEDEX 4 TOULOUSE CEDEX 4 TOULOUSE CEDEX 5 TOULOUSE CEDEX 1 TOULOUSE CEDEX 1 TOULOUSE TOULOUSE TOULOUSE TOULOUSE CEDEX 1 TOULOUSE CEDEX 1 BALMA AUCANVILLE SAINT ALBAN TOULOUSE TOULOUSE TOULOUSE TOULOUSE

SECHAUD BATIMENT MIDI PYRENEES TECHNISPHERE INGÉNIÉRIE STUDIO CETE APAVE SUDEUROPE GENICLIM MIDI PYRENEES SACET SA RIBO FRANCE CAP INGÉLEC PLATONIC SOLAR ENERGIES

TOULOUSE TOULOUSE TOULOUSE TOULOUSE CEDEX L'UNION ST JEAN SAINT-JEAN VILLEFRANCHE DE LAURAGAIS TOULOUSE RIEUMES

LP

CONSULTANT

CARBONNE

BETCE Ingenierie

TOULOUSE

CD2I

CULOS Ingénierie

TOULOUSE TOULOUSE

G

V ÉTUDES

TOULOUSE

CNES FORCLIM SUD OUEST ALIBERT ET FILS BE BORDRON GA SAS GIRUS MATH INGENIERIE ATM SUD OUEST LYCEE CHARLES DE GAULLE BARBANEL S A FORCLIM SECA INGÉNIÉRIE LAURENTI CLEAN ELEC HERVE THERMIQUE TOULOUSE

TOULOUSE CEDEX 9 TOULOUSE CEDEX 4 NOE SAINT LYS TOULOUSE cedex 5 RAMONVILLE-SAINT-AGNE RAMONVILLE ST AGNE NAILLOUX MURET CEDEX BLAGNAC BLAGNAC BLAGNAC ESCALQUENS COLOMIERS COULOMIERS

32

Gers

FORCLIM LIGORRED

AUCH

ELIOSYSTEM

LOMBEZ

M. FERRIEN

CASTEX D'ARMAGNAC

ADDENDA

MIRANDE

50

33

Gironde

BET

AUDREN

BORDEAUX

BETEREM INGENIERIE CETAB CP3E CLIADE INGENIERIE SECOTRAP INGENIERIE

BORDEAUX BORDEAUX BORDEAUX

EIFFAGE CONST ATLANTIQUE

BORDEAUX BORDEAUX CEDEX

AIE

THERMIQUE

BORDEAUX CEDEX

APCI

GIRONDE HABITAT

BORDEAUX

REGAZ

BORDEAUX CEDEX

IOSIS SUD-OUEST

BORDEAUX CEDEX

SOGILEC

BORDEAUX CEDEX

SCT ELECLIM

BORDEAUX CEDEX118 BORDEAUX

E

G B

SAINT LAURENT MEDOC

CEA CESTA

CAP INGÉLEC

LE BARP SAINT-JEAN-D'ILLAC

MATH INGENIERIE

BEGLES

CBS

TECHNIQUES

VILLENAVE D'ORNON

ITH

VILLENAVE D'ORNON

LUSEO

LUSEO

LE HAILLAN LE HAILLAN

B

E T ALBERT

BORDEAUX CAUDERAN

ISO

33

LES ÉGLISOTTES

IBAT CHARRIER CMFT INDUSTRIE Espace Conseils Services BECEDE CONSEIL & INGENIERIE SDEEG SOPCZ FORCLIM ARTAL CETE APAVE SUDEUROPE ITHER

AUBIE ET ESPESSAS BLANQUEFORT cedex BORDEAUX LORMONT EYSINES BÈGLES CEDEX BÈGLES CEDEX ARTIGUES-PRÈS-BORDEAUX ARTIGUES PRES BORDEAUX

C

B C

JUGAZAN

SNEF

DALKIA

LE BOUSCAT CEDEX

ALARY VIMARD

LIBOURNE

ENERGIE CONCEPT

BRUGES HAUX

BE

Vincent JUYON

STE EULALIE

ESPACE LOISIRS CONCEPTS

BUREAU VERITAS ALVES THERMIQUE HABITAT SYSTMES MULTI ENERGIE ARTEC INGÉNIÉRIE Entreprise GUYSANIT GENICLIME SUD OUEST

PESSAC CESTAS SAINT SELVE CABANAC-ET-VILLAGRAINS LE PORGE MÉRIGNAC MÉRIGNAC

HERVE THERMIQUE BORDEAUX

MERIGNAC MÉRIGNAC

DV

CONSTRUCTION

MÉRIGNAC CEDEX

INGÉROP CI

MÉRIGNAC CEDEX

I.G.C. CONSTRUCTION

BEYCHAC ET CAILLAU

BET

TIFFON

BORDEAUX

34

Hérault

ALTERNATIVE

MONTPELLIER

BETEREM INGENIERIE

BUREAU VERITAS

MONTPELLIER

CELSIUS ENVIRONNEMENT

MONTPELLIER

SOCOTEC Montpellier

MONTPELLIER MONPELLIER

G

F C CONSTRUTION

MONTPELLIER

BETSO HERVE THERMIQUE MONTPELLIER B.K.T. BET PATRICE DURAND VTI

MONTPELLIER MONTPELLIER MONTPELLIER MONTPELLIER FRONTIGNAN cedex

IZUBA ENERGIES

SOLAN

MEZE