Vous êtes sur la page 1sur 4

UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD LYON 1 Cours: O.

Kravchenko
Institut Camille Jordan Travaux dirigés: T. Altınel & S. Richard

Math IV, analyse (L2) – Fiche 2

26 & 27 février 2007

Exercice 1.
sin(xy)
1. Etudier la limite à l’origine de la fonction définie par f (x, y) = .
xy

Réponse : On effectue un changement de variable en posant u(x, y) = xy. Comme lim(x,y)→(0,0) xy =


0, les développements limités (ou les équivalents) au voisinage de 0 nous permettent de conclure :
sin(xy) sin(u)
lim = lim = 1.
(x,y)→(0,0) xy u→0 u

2. Calculer, si elles existent, les limites des fonctions suivantes pour (x, y) → (0, 0) et (x, y) appar-
tenant à l’ensemble de définition :

x1/3 y 2 cos(xy) − 1 x2
f (x, y) = , f (x, y) = , f (x, y) = ,
x2 + y 2 + |x − y| x2 + y 2 y ln(y − x2 )
y3
f (x, y) = xy , f (x, y) =
.
x2 + y 2
Réponse : En utilisant les coordonnées polaires on trouve :

x1/3 y 2
lim =0.
(x,y)→(0,0) x2 + y 2 + |x − y|

En effet soient x = r cos θ et y = r sin θ. Alors

r7/3
|f (x, y)| ≤ ≤ r1/3 .
r2 + r| cos θ − sin θ|

Or limr→0 r1/3 = 0.

Comme lim(x,y)→(0,0) xy = 0, les développements limités au voisinage de 0 nous permettent d’écrire


x2 y 2
cos(xy) − 1 − 2 + o((xy)2 )
lim 2 2
= lim .
(x,y)→(0,0) x + y (x,y)→(0,0) x2 + y 2

Détaillons une fois pour toutes pourquoi nous pouvons ignorer o((xy)2 ). Par définition, il existe une
2 2
fonction ² telle que limxy→0 ²(xy) = 0 et que cos(xy) = 1 − x 2y + (xy)2 ²(xy). En conséquence, si
2 (xy)2 ²(xy)
limxy→0 x(xy)
2 +y 2 existe alors limxy→0 x2 +y 2
=0
Il nous reste à calculer
−x2 y 2
lim .
(x,y)→(0,0) 2(x2 + y 2 )

Il suffit d’utiliser les coordonnées polaires pour conclure que cette limite est 0.
Pour la troisième fonction il est crucial de constater qu’en raison de la fonction logarithme, on doit
2
avoir y > x2 ⇔ xy < 1. Alors, quand on passe aux limites des valeurs absolues, on obtient

x2 1
lim ≤ lim = 0.
(x,y)→(0,0) y| ln(y − x2 )| (x,y)→(0,0) | ln(y − x2 )|

Pour la fonction f (x, y) = xy , l’approche la plus efficace est de comparer


lim ( lim xy ) = 1
x→0+ y→0+

à la limite
lim ( lim xy ) = 0.
y→0+ x→0+

La cinquième fonction a pour limite 0 en utilisant les coordonnées polaires.

Exercice 2.
1. Soient α1 , α2 ∈ R∗ , β1 , β2 , γ ∈ R∗+ et la fonction
f : R2 −→ R
(
|x|α1 |y|α2
(|x|β1 +|y|β2 )γ
si (x, y) 6= (0, 0)
(x, y) 7−→
0 si (x, y) = (0, 0)

α1 α2
Montrer que la fonction f est continue si et seulement si β1 + β2 > γ.
Réponse : La réponse à chaque question de ce type contient un passage standard qui sert à vérifier
la continuité aux points réguliers. En l’occurrence, un tel passage concerne tout point différent de
(0, 0). En effet, siα (x0α, y0 ) 6= (0, 0) il existe un voisinage de (x0 , y0 ) sur lequel la fonction est définie
par (x, y) → (|x||x|β1 +|y|
1 |y| 2
β2 )γ . Alors la continuité au point (x0 , y0 ) découle de la continuité de la somme,

du produit, de la composition des applications, de la projection sur les coordonnées, etc.


Donc il reste à vérifier si f est continue au point (0, 0). Avant d’introduire les coordonnées polaires,
β1 β2
on pose u = |x| 2 et v = |y| 2 . Alors, quand (x, y) 6= (0, 0)
α1 α2
2 2
|x|α1 |y|α2 |u| β1 |v| β2
= .
(|x|β1 + |y|β2 )γ (u2 + v 2 )γ
Le passage aux coordonnées polaires en posant u = ρ cos θ et v = ρ sin θ donne alors
α α α1 α
2( β 1 + β 2 ) 2 2 β2
ρ 1 2 (cos β1 θ sin 2 θ)
.
ρ2γ
Cette expression ne dépend pas de θ si et seulement si
α1 α2
+ − γ > 0,
β1 β2
d’où la réponse.
2. Etudier la continuité des fonctions suivantes :
f : R2 −→ R
( 2y
ex −1
(x, y) 7−→ xy si xy =
6 0
x si xy = 0
f : R2 −→ R
½ 2
(x + 3x + 2) sin(π/y) si y=
6 0
(x, y) 7−→
0 si y=0.

Réponse : Soit (x0 , y0 ) un point fixé de R2 . Si (x0 , y0 ) n’est pas sur l’un des axes, la continuité
est vérifiée en (x0 , y0 ) en utilisant les résultats généraux du cours. Si x0 y0 = 0, alors on pose
u(x, y) = x2 y pour (x, y) dans un voisinage borné de (x0 , y0 ). Remarquez alors qu’en se restreignant
à ce voisinage, on a que xy → 0 si et seulement si x2 y → 0. En conséquence, on peut appliquer les
développements limités et conclure
2y 2y
ex −1 ex −1
lim = lim ( x)
(x,y)→(x0 ,y0 ) xy (x,y)→(x0 ,y0 ) x2 y
eu − 1
= lim lim x
u (x,y)→(x0 ,y0 )
u→0
1 + u + o(u) − 1
= lim x0
u→0 u
= x0 .

Remarque : La démonstration ci-dessus doit se faire localement car sinon l’affirmation xy → 0 ⇔


1
x2 y → 0 n’est pas vraie. En effet, si y = 1+|x| α , avec α ∈]1, 2[ on a xy → 0 pour x → +∞ mais
2
x y → +∞ pour x → +∞. Cependant, on remarque que dans cette situation, la condition (x, y)
dans un voisinage borné de (x0 , y0 ) n’est pas satisfaite.
En ce qui concerne la deuxième application, les points qui nécessitent une approche particulière
sont ceux où la deuxième coordonnée s’annulle. Autour d’un tel point, disons (α, 0), si α est une
racine du polynôme x2 + 3x + 2 on obtient
¯ µ ¶¯
¯ 2 π ¯¯
¯
lim ¯(x + 3x + 2) sin ≤ lim |x2 + 3x + 2| = 0
(x,y)→(α,0) y ¯ (x,y)→(α,0)

si on évite les points de la forme (x, 0) au voisinage de (α, 0). Si on est sur un point de la forme
(x, 0), alors la valeur de la fonction est toujours 0. Donc la limite est 0. Cette conclusion entraı̂ne
la continuité aux points (−1, 0) et (−2, 0).
Si α n’est pas une racine du polynôme, alors la limite dépend de la valeur de sin(π/y) au voisinage
2
de (α, 0) et celle-ci ne peut pas être controlée. Posez par exemple, y = 2k+1 , (k ∈ N).

Exercice 3.
Calculer
ln(x + y)
lim .
(x,y)→(1,0) x2 + y 2 + 2xy − 1

Réponse : Remarquez qu’en posant x + y = 1 + v, vous pouvez transformer la limite recherchée


à la suivante :
ln(1 + v) 1
lim 2
=
v→0 (1 + v) − 1 2
en appliquant les développements limités.
Exercice 4.
Calculer les limites quand ||(x, y)|| → +∞ des fonctions suivantes (le choix de la norme n’est pas
précisé puisqu’elles sont toutes équivalentes sur R2 ).

x arctan y x2 + y 4
f (x, y) = , f (x, y) = , f (x, y) = (1 + |x| + |y|) sin(y 2 ).
x2 + y 2 + 1 x4 + y 2

Réponse : Contentons-nous des réponses, le travail pour les obtenir étant un entraı̂nement facile :
0, pas de limite, pas de limite.