Vous êtes sur la page 1sur 24
De nos envoyés spéciaux en Guinée-Équatoriale QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2896 PRIX 20 DA Dimanche
De nos envoyés spéciaux
en Guinée-Équatoriale
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2896 PRIX 20 DA
Dimanche 25 janvier 2015
www.lebuteur.com
Djabou se défend
«Faux, je n’ai pas refusé
de m’échauffer !»
«Je n’ai aucun
problème avec
Gourcuff»
«Madjid
est comme
mon grand
frère»
Bougherra : «Djabou et Soudani
sont exemplaires»
Slimani out face
au Sénégal
Antar Yahia
défend Gourcuff…
«C’est un technicien
compétent»
et égratigne Halilhodzic
1 Les Kabyles font
«Vahid a beaucoup
pressé sur les joueurs»
1 - de la résistance
Sadio Mané : «L’Algérie est
une grande équipe, mais c’est
le Sénégal qui se qualifiera»
lWallemme : «Les
3 points étaient
possibles si…»
lVelud : «La balle
de Khoualed
a franchi la ligne»
JSS 0 - MOB 1
90’+ 5, Chettal surgit !
0
-
MCO 0 - CRB 0
0
Michel épingle Cavalli !
Le point
de l’espoir
MCEE 4 - USMH 1
El Harrach prend une raclée !
Chaouchi : «Maintenant,
il faut battre le NAHD !»
CAN 2015
CAN 2015
02
02
www.lebuteur.com
www.lebuteur.com

N° 2896

Dimanche 25 janvier 2015

De nos envoyés spéciaux Moumen Aït Kaci Ali Le Sénégal : Ce sera un match
De nos
envoyés
spéciaux
Moumen Aït Kaci Ali
Le Sénégal : Ce sera
un match d’hommes
Saïd Fellak
M ardi pro-
chain,
Les joueurs n’auront
aucune excuse
les Algé-
riens au-
ront un
rendez-
La séance d’hier
complètement
ouverte
à Zefzef
présent
l’entraînement
Djahid Zefzef est actuellement
le seul
La séance d’entraîne-
ment d’hier a été ouverte
en entier aux journalistes
algériens et même aux
supporters. Ainsi, le dé-
crassage des titulaires a
été suivi par les médias,
avant de se consacrer à
l’entraînement tactique
des remplaçants.
responsable au niveau de la Fédération
algérienne de football qui est à Mon-
gomo en compagnie
de l’EN. En effet,
le président de la commission des
équipes nationales, Walid Sadi, est déjà
vous important. Ce sera
même le plus grand rendez-
vous de cette nouvelle année
2015. Les Verts joueront leur
avenir dans cette trentième
édition de la Coupe
d’Afrique des nations. La dé-
faite du Ghana a mis les co-
équipiers de Sofiane
Feghouli dans une très mau-
vaise posture. Le nul aurait
été bon pour le troisième
match face au Sénégal, mais
cela se s’est pas déroulé
comme prévu. Ce but assas-
sin d’Asamoah Gyan oblige
les Algériens à battre les
Lions de la Téranga. Ce sera
même un match d’hommes
où la volonté des joueurs
doit faire la différence. Avec
la bonne préparation effec-
tuée par l’EN, la volonté suf-
fira aux bonheurs des
quarante millions d’Algériens
qui attendent beaucoup de
cette équipe qui leur a pro-
curé de la joie, il y a quelques
mois de cela lorsqu’elle a
réussi à atteindre les hui-
tièmes de final de la Coupe
du monde.
Si pour les deux matchs
disputés à Mongomo respec-
tivement face à l’Afrique du
Sud et au Ghana, on pourra
comprendre que la presta-
tion moyenne de l’EN est
due à plusieurs paramètres.
Tout d’abord, il y a les condi-
tions climatiques qui ne sont
pas du tout favorables au jeu,
sachant que 90% de l’actuel
effectif de l’EN n’a pas l’habi-
tude de jouer sous une telle
température. Puis, il y a l’état
de la pelouse qui s’est dégra-
dée et qui ne permet pas à
l’EN de produire son vrai jeu
basé sur la technique des Fe-
ghouli, Brahimi et les autres.
Deux paramètres certes im-
portants mais que les joueurs
et même le sélectionneur
doivent complètement ou-
blier pour ce match face au
Sénégal, même si à Malabo,
le taux d’humidité est beau-
coup plus élevé qu’à Mon-
gomo, car il s’agit de l’avenir
de l’EN.
tion algérienne de football.
Ces derniers ont mis tous les
moyens à la disposition de
l’EN pour qu’elle réussisse un
grand tournoi. D’ailleurs,
parmi les seize équipes qui y
prennent part, il n’y a pas
une sélection qui possède la
moitié des moyens de l’Algé-
rie. Ceci dit, de ce côté, il n’y
aura pas d’excuses pour les
joueurs. La Fédération algé-
rienne de football est
l’unique fédération parmi les
seize avoir promis des
sommes importantes aux
joueurs comme prime.
Hamza Rahmouni
Mourad Hachemi
N. Sidi Athmane
à Malabo pour préparer
le séjour de
l’EN là-bas. Zefzef a marqué sa pré-
Une finale,
ça se gagne !
sence hier à l’entraînement
au stade
municipal.
Adlane Chouial
Raouraoua
absent
Décrassage
pour les
titulaires
Comme il fallait s’y at-
tendre, les joueurs titu-
laires, ayant pris part à
cette deuxième rencontre
de la CAN contre le
Ghana, ont été soumi hier
matin à une séance de dé-
crassage au stade d’Akoa-
kam. Cela leur permet de
souffler un peu après
avoir disputé deux ren-
contres de haut niveau en
l’espace de quatre jours.
Le président de la Fé-
dération algérienne de
football, Mohamed
Raouraoua, n’a pas as-
sisté hier à la séance de
la reprise qui a eu lieu à
Mongomo. Raouraoua
est resté à l’hôtel Mon-
gomo où il supervisait
l’organisation du tour-
noi à Mongomo au
profit de la CAF, dont il
est membre du Comité
exécutif.
Algérie-Sénégal, ce sera
tout simplement la finale de
ce groupe C. Les deux
équipes peuvent se qualifier
au deuxième tour de cette
CAN, sans pour autant pren-
dre en considération le résul-
tat de l’autre match entre le
Ghana et l’Afrique du Sud.
L’équipe qui veut se qualifier
directement doit impérative-
ment remporter la rencontre.
Dans un tel contexte et
comme le dit l’adage, une fi-
nale ça se gagne, ça ne se
joue pas. Seul le résultat
compte mardi.
Hamza R.
Y. Z. Khouni
La Fédération a mis
tous les moyens à
leur disposition
Abdelhak Laribi
Aussi, les joueurs n’auront
pas d’excuses par rapport aux
responsables de la Fédéra-
Zahir Lahlah
puis direction
l’hôtel Akoakam
Le décrassage des
joueurs titulaires n’a pas
duré longtemps. En effet,
les coéquipiers de Yacine
Brahimi ont effectué des
tours de piste avant d’être
soumis à des étirements.
Cela a duré une vingtaine
de minutes avant de quit-
ter le stade, direction l’hô-
tel Akoakam afin de se
reposer.
«Surmonter cette déception pour
rebondir contre les Sénégalais»
L’un des rescapés de la dernière
CAN-2013, Foued Kadir, a été in-
corporé en fin de match contre le
Ghana. Il parle d’une finale contre
le Sénégal, décisive pour une
place au second tour. Il affirme
que ses camarades sur-
monteront cette décep-
tion engendrée par ce revers
difficile à avaler contre le Ghana
et montreront un bien meilleur vi-
sage ce mardi.
Chérif Kamel
La déception
était visible
Chez les joueurs, la dé-
ception était bien visible.
Les camarades de Madjid
Bougherra affichaient
cette déception sur leur
visage, après la défaite
amère à la dernière mi-
nute de la rencontre sur
un but assassin d’Asa-
moah Gyan. Certains
joueurs ont même perdu
le sourire comme par
exemple Sofiane Feghouli
qui était abattu après ce
revers.
Foued, vous avez fait votre en-
trée en jeu en fin de rencontre,
un mot sur cette défaite ?
C’est vraiment difficile de s’ex-
primer, après un tel scénario. On a
perdu de manière cruelle, per-
sonne ne s’y attendait. On a pour-
tant bien maîtrisé la situation
jusqu’à ce but ghanéen. C’est dom-
mage, on aurait mérité au moins le
point du nul. On a résisté aux
conditions de jeu, malgré la chaleur,
mais l’état du terrain a beaucoup
gêné mes camarades. Je ne cherche
pas des excuses mais c’est la vérité.
Et si on revenait sur ce match ?
C’était vraiment serré, les deux
équipes se sont adonnées à une ba-
taille au milieu, mais malheureuse-
ment, le Ghana a eu plus de chance en
nous marquant en toute fin de rencon-
tre. On était bien solides derrière, on a
vraiment bloqué cette équipe gha-
néenne mais là, on a payé cash notre
seule erreur défensive pendant tout le
match.
Vous êtes très déçus, n’est-ce pas ?
Il est clair qu’il faudra maintenant
oublier cette défaite parce qu’on main-
tient nos chances d’aller au second
tour. Il nous reste encore un joker qu’il
faudra bien utiliser. Maintenant, on sait
ce qui nous attend pour passer en
quarts de finale.
Le match du Sénégal,
vous le voyez comment ?
C’est une autre bataille qu’on va li-
vrer ce mardi contre le Sénégal qu’on
connaît très bien. C’est une équipe qui
aime jouer comme nous, donc il y aura
de la place pour chercher la qualifica-
tion, inch’Allah.
D’aucuns pensent
que c’est une finale…
Oui, c’est une finale, il n’y a rien à
dire. Le faux pas n’est plus permis. Il
faudra s’armer de volonté et rester soli-
daires pour espérer passer inch’Allah.
Que pensez-vous de cette équipe ?
On connaît le Sénégal, c’est un ad-
versaire coriace mais on va bien les
voir et on essayera de tout donner pour
gagner. On ne veut dépendre de per-
sonne, on doit jouer notre jeu et ga-
gner pour passer en quarts inch’Allah.
Entretien réalisé par
Moumen Ait Kaci Ali
N° 2896 CAN 2015 Dimanche 25 janvier 2015 «Algérie-Sénégal «Algérie-Sénégal «Algérie-Sénégal
N° 2896
CAN 2015
Dimanche 25 janvier 2015
«Algérie-Sénégal
«Algérie-Sénégal
«Algérie-Sénégal
«Algérie-Sénégal
«Algérie-Sénégal
«Algérie-Sénégal
«Algérie-Sénégal «Algérie-Sénégal Les Verts seront au Sofitel Sipopo La sélection
Les Verts seront au Sofitel Sipopo La sélection nationale algé- rienne sera logée à l’hôtel
Les
Verts seront
au Sofitel Sipopo
La sélection nationale algé-
rienne sera logée à l’hôtel Sofitel
Sipopo au bord de l’océan Atlan-
tique, comme nous l’avions déjà in-
diqué au cours de nos précédentes
livraisons. Le président de la
commission des équipes na-
tionales, Walid Sadi, a
tout réglé là-bas.
et les Lions
de la Téranga au
Sofitel Président
Si les Verts sont logés au Sofi-
tel Sipopo, les Sénégalais seront
quant à eux logés dans un autre
hôtel de la ville. Il s’agit du Sofi-
tel Président. Les deux
équipes seront ainsi dans
deux endroits diffé-
rents.

est une finale

est une finale

est une finale

est une finale

est une finale

est une finale

Départ aujourd’hui à midi pour Malabo

C’est aujourd’hui que la sélec- tion nationale algérienne quittera la ville de Mongomo à destination de la capitale Malabo, afin de pré- parer le troisième match qui y est prévu face au Sénégal. L’avion qui transportera l’EN à Malabo quit- tera l’aéroport de Mongomeyen à midi. L’arrivée des camarades de Sofiane Feghouli est prévue à 13h.

La délégation algérienne seule dans l’avion

Pour le déplacement d’au- jourd’hui à destination de Ma- labo, la délégation algérienne sera seule à bord de l’avion mis à sa disposition par le Comité d’orga- nisation local. Au départ, il était prévu que les Algériens et les Sé- négalais se rendent ensemble à Malabo, finalement, chacune des équipes aura à sa disposition un avion pour effectuer le déplace- ment.

03 www.lebuteur.com
03
www.lebuteur.com
pour effectuer le déplace- ment. 03 www.lebuteur.com avant l’heure» avant l’heure» avant l’heure» avant

avant l’heure»

avant l’heure»

avant l’heure»

avant l’heure»

avant l’heure»

avant l’heure»

L’ arrière gauche des Verts, Djamel Mesbah,

estime que le troisième match qui mettra

aux prises l’Algérie et le Sénégal sera dé-

cisif, même si l’Algérie n’aurait pas perdu face au Ghana. Pour lui, les joueurs doivent faire leur possible pour gagner, se racheter et assurer la qualification au prochain tour.

il faut être forts et robustes pour pouvoir espérer aller le plus loin possible. Revenons au rendement de l’équipe devant le Ghana. Sin- cèrement, l’Algérie était-elle à la hauteur ? Il faut dire qu’on a bien joué par rapport au match de l’Afrique du Sud. Le bloque défensif a été ex- cellent. On était beaucoup mieux que le Ghana et on n’aurait certai- nement pas mérité cette défaite qui nous reste en travers de la gorge. Ne pensez-vous pas que vous avez trop respecté le Ghana ? Non, je ne pense pas, du mo- ment qu’on les a dominés tout au long de la rencontre. On a en- caissé un but dans les arrêts de jeu et cela ne prouve pas que le Ghana a été mieux que nous. Il faut apprendre de nos erreurs

Tout d’abord, parlez-nous de cette défaite inattendue, faut-il le dire, face au Ghana. C’est une défaite qui nous a fait beaucoup de mal, mais on va es- sayer de la digérer. On n’est pas encore éliminés, du coup on doit se focaliser sur la prochaine ren- contre qui s’annonce difficile et décisive face au Sénégal. Rien n’est encore joué, il faut juste rester po- sitif, car même avec un match nul contre le Ghana, il nous fallait les trois points face au Sénégal. Comment comptez-vous gérer cette période, du moment qu’un match capital vous at- tend bientôt ? Dans ce genre de compétition, il faut savoir se serrer les coudes. C’est la Coupe d’Afrique, toutes les équipes sont difficiles à battre et le Ghana en fait partie. Il ne faut pas lâcher prise, au contraire,

pour les éviter à l’ave- nir. Un match décisif vous attend contre le Sénégal. Que pouvez- vous dire là-dessus ? Ce n’est pas un match mais plutôt une finale. Ce jour-là, il ne faut surtout pas passer à côté car on doit gagner et assurer notre qualification. Nous allons nous donner à fond pour être au rendez-vous et faire plaisir au peuple algérien qui nous soutient à fond. La der- nière rencontre se déroulera dans une autre ville et dans un autre stade. J’espère que la pe- louse à Malabo sera meilleure que celle d’ici car, il faut le dire, les joueurs ont beaucoup souffert. C’est vraiment difficile d’évoluer dans un terrain impraticable. Entretien réalisé par S. F.

L’état de la pelouse du stade Malabo s’est dégradé ! meroun. Excepté les coins du
L’état de la pelouse
du stade Malabo s’est dégradé !
meroun. Excepté les coins du
stade, tous les autres endroits se
trouvent dans un piteux état, no-
tamment au milieu du terrain et
dans la surface de réparation.
En livrant deux matchs à Mon-
gomo, l’Equipe nationale n’a réussi
à en gagner qu’un seul et c’était
face à l’Afrique du Sud. Lors du se-
cond match disputé vendredi face
au Ghana, l’Algérie ne pouvait
faire mieux que de concéder une
défaite dans les toutes der-
a handicapé les joueurs. Pour
preuve, le rendement de Feghouli
et Brahimi a nettement baissé vu
qu’ils ne se sentaient pas à l’aise
sur un terrain pareil. Alors que
tout le monde attendait avec impa-
tience le troisième match qui se
déroulera au stade Malabo entre
l’Algérie et le Sénégal vu la qualité
du gazon posée sur cette enceinte,
nous avons constaté que l’état du
terrain s’est détérioré au fil des
matchs.
Ce n’est plus la pelouse d’avant le
début de la compétition. Cela
risque d’influer négativement sur
le rendement des joueurs de
l’équipe d’Algérie qui sont habitués
à évoluer sur des «tapis verts» en
Europe.
Les équipes du 4 e groupe
ont évité de s’y entraîner
Et pour ne pas dégrader davan-
tage l’état de la pelouse, les équipes
du quatrième groupe (Guinée-
Mali) ont été obligées de parcourir
quelques kilomètres pour assurer
la dernière séance d’entraînement
du moment qu’ils ont été interdits
de fouler la pelouse principale à la
veille de la rencontre et ce dans
l’espoir de la garder intacte le jour
J. De loin, la pelouse de Malabo à
l’air excellente, mais on se rappro-
chant, on découvre de mauvaises
surprises. Du coup, les joueurs de
l’EN doivent savoir que cette pe-
louse n’est pas meilleure que celle
de Mongomo.
A. L.
Medjani s’est entraîné
en solo
Au moment où les titulaires ef-
fectuaient le décrassage, le défen-
seur central des Verts, Carl
Medjani, s’entraînait seul. Le libéro
de l’EN a effectué des tours de
piste avant d’effectuer des étire-
ments et des exercices physiques
en solo.
Forte chaleur hier
Les conditions climatiques en
Guinée Equatoriale sont très diffi-
ciles. Les joueurs ont pu confirmer
cela encore une fois, hier matin, à
l’occasion de la séance de reprise.
Il a fait très chaud, environ 35°.
Malgré cela, les joueurs qui n’ont
pas pris part au match du Ghana
se sont sérieusement entraînés, en
prévision du match du Sénégal.
Les supporters algériens Mis à part les coins du stade qui restent praticables encouragé Le
Les supporters
algériens
Mis à part les coins
du stade qui restent
praticables
encouragé
Le stade de Malabo a déjà abrité
plusieurs rencontres, à savoir Gui-
née-Côte d’Ivoire et Mali-Ca-
ont les
joueurs
Les supporters algériens étaient pré-
nières minutes de la ren-
contre. Le sélectionneur
national, Christian Gour-
cuff, et lors de la confé-
rence de presse
d’après-match, n’a
pas hésité la moin-
dre seconde à criti-
quer l’état de la
pelouse qui
sents hier au stade
municipal de Mon-
gomo pour assister à la séance
d’entraînement des Verts, au lende-
main de cette défaite inattendue
Zone
mixte au menu
face aux Black Stars du
Ghana.
A leur arrivée, les joueurs ont
été encouragés par les
quelques supporters ayant ef-
fectué le déplacement jusqu’en
Guinée équatoriale, afin de
prendre le dessus sur le Sénégal
et offrir la joie au peuple algé-
rien.
Une zone mixte est pro-
grammée pour l’entraînement
d’aujourd’hui, prévu à Malabo. En
effet, avant le coup d’envoi de la
séance d’entraînement, quatre
joueurs vont répondre aux questions
des nombreux journalistes algé-
riens, présents ici en Guinée
équatoriale pour couvrir
l’événe-
Ils ont sollicité
Cadamuro et Kashi
pour des photos
souvenirs
Séance
d’entraînement
à 19h
A la fin de la séance
d’entraînement, deux sup-
porters ont sollicité deux
joueurs de l’Equipe natio-
nale pour des photos
sou-
venirs. Il s’agit du défenseur
Liassine Cadamuro et du mi-
lieu de terrain Ahmed Kashi.
La séance d’entraînement
d’aujourd’hui est prévue à Ma-
labo et non pas à Mongomo. C’est
ce qu’on a appris auprès des res-
ponsables de la FAF. La session
aura lieu sur un des terrains
de la capitale. Elle est
prévue à 19h.
Ils
ont accepté la demande.
04 www.lebuteur.com N° 2896 Dimanche 25 janvier 2015 CAN 2015 Djabou : «Je n’ai aucun
04 www.lebuteur.com N° 2896 Dimanche 25 janvier 2015 CAN 2015 Djabou : «Je n’ai aucun
04
04
www.lebuteur.com
www.lebuteur.com

N° 2896

Dimanche 25 janvier 2015

CAN 2015

Djabou : «Je n’ai aucun problème avec Gourcuff, et Bougherra est comme mon grand frère»

Comment est l’ambiance au sein du groupe, après le récent revers face au Ghana ? C’est une défaite très amère, car nous avons en- caissé l’unique but dans le temps additionnel. Maintenant, il faut rebondir face au Sénégal. Je pense que nous avons l’équipe qu’il faut pour bat- tre notre adversaire qui n’a besoin que d’un nul pour se qualifier, alors que nous devons récolter les trois points pour passer au prochain tour. Etes-vous en colère pour n’avoir pas joué les deux premiers matchs de la CAN ? Ma grosse déception, c’est de voir mon nom lié à de fausses rumeurs, en évoquant mes relations ten- dues avec le sélectionneur ou l’un de mes coéqui- piers, et c’est pour cela que je veux préciser une chose. Oui, allez-y… Je suis très impatient de jouer et montrer mes qua- lités, et c’est donc illogique de refuser l’échauffe- ment, alors que j’étais prêt à rentrer dans le temps additionnel. Le dernier mot revient au sélection- neur, et c’est lui qui ne m’a pas demandé de m’échauffer durant la rencontre face au Ghana. Certains ont cité votre nom concernant la ru- meur évoquée sur les tensions dans les ves- tiaires, après la rencontre… Ne me dites pas qu’ils ont osé dire cela aussi ?! J’étais le premier joueur à avoir quitté les vestiaires pour m’installer dans le bus, en attendant mes co- équipiers. D’ailleuts, on a quitté le stade sans la moindre embrouille. Quel est votre avis sur les récents propos du ca- pitaine Bougherra qui a affirmé que ceux qui refusent le banc n’ont qu’à partir ? J’ai discuté avec Bougherra que je considère

Entretien réalisé par Nedjmou S. Bougherra «Djabou et Soudani sont exemplaires depuis le début de
Entretien réalisé par
Nedjmou S.
Bougherra
«Djabou et Soudani sont
exemplaires depuis le
début de la compétition»
Les déclarations
de Madjid Bou-
gherra ne sont
pas passées ina-
perçues à l’inté-
rieur du camp de
base de la sélection
nationale. Le capi-
taine de l’EN a
constaté que ses pro-
pos avaient été très
mal interprétés. Hier,
le joueur a tenu à
mettre un terme aux
rumeurs à travers une
déclaration faite sur un
média fran-
çais : «Ce sont des bêtises.
En tant que capitaine, j’ai
parlé et c’est tout. Djabou et
Soudani sont des garçons ex-
trêmement respectueux et
très bien éduqués. Depuis le
début de la compétition, ils
sont exemplaires.»
«J’ai parlé
de manière
générale»
Madjid Bougherra a tenu à
préciser que les déclarations
qu’il a faites concernaient tout
le monde : «Oui, j’avais dit
que les joueurs qui ne respec-
taient pas les décisions du
coach devaient partir. J’ai
parlé de manière générale…
Je vous rassure, en sélection
algérienne, ce n’est pas un
problème qui se pose. Comme
avant chaque compétition, on
se parle et tout le monde
connaît les règles. On est une
famille.»
Hamza R.

comme un frère et il n’a visé personne par ses pro- pos, car avant tout, je suis quelqu’un de discipliné, en acceptant tous les choix du sélectionneur. Je n’ai jamais eu des problèmes avec mes clubs, alors comment je pourrais-je en créer en sélection, du moment que je défends le drapeau national et pas moins de 40 millions d’Algériens. Peut-on connaître les dessous de votre discus- sion avec Bougherra ? Il m’a remonté le moral, en me félicitant en com- pagnie de Soudani, car nous n’avons pas pris part à ce match, mais nous avons tenu à encourager ceux qui étaient sur le terrain. Personnellement, j’ai beaucoup d’estime pour Bougherra qui est le frère de tous les joueurs présents en sélection. Sincèrement, avez-vous boudé les journalistes, en évitant de vous présenter à la zone mixte, mercredi dernier ? Non, ce n’est pas la réalité, j’étais blessé ce jour-là, et le médecin de la sélection était en train de me pro- diguer les soins nécessaires. C’est pour cela que l’entraîneur adjoint m’a remplacé afin de finir la séance de travail à huis clos. Etes-vous prêt à rencontrer les journalistes ? Bien sûr, je n’ai pas le moindre problème à m’ex- primer avec eux, surtout pour préciser que je ne suis pas un joueur indiscipliné. J’accepte les déci- sions du staff technique et je n’ai pas le moindre problème avec n’importe quel joueur présent dans la sélection. Tout le monde connaît mon éducation et ma bonne conduite au sein du groupe.

Il a discuté avec eux à l’entraînement

Bougherra réconforte Djabou et Soudani

A u cours de la conférence de presse

d’après-match, les journalistes al-

gériens ont été surpris par la décla-

ration de Madjid Bougherra. Le capitaine emblématique des Verts a déclaré : «A Alger, on avait parlé et on s’était dit que l’intérêt de l’Equipe nationale passait avant tout. Celui qui ne peux pas faire passer l’intérêt de l’Algérie n’a qu’à quitter le groupe.» Néanmoins, cette déclaration

qui a fait couler beaucoup d’encre, a été interprétée par beaucoup comme étant un message adressé à deux joueurs qui ne jouent plus et qui sont relégués sur le banc de touche, depuis l’arrivée de Chris- tian Gourcuff. Les deux joueurs sont Ab- delmoumen Djabou et Hillal Soudani. Le premier avait épaté lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil, tandis que le se- cond avait brillé de mille feux durant les éliminatoires du Mondial. Les deux joueurs, qui n’ont pas été alignés lors des deux premiers matchs face à l’Afrique du Sud et au Ghana, sont déçus et l’ont même montré au cours de certaines séances d’entraînement. Ayant compris que ses déclarations ont été très mal in- terprétées, Bougherra a eu hier une dis- cussion avec les deux joueurs lors de l’entraînement de la matinée. En tant que capitaine et leader de cette équipe, Bou- gherra les a réconfortés en leur rappelant qu’il fallait patienter, surtout qu’ils sont des éléments confirmés. Bougherra leur a aussi fait savoir que c’était le moment d’être solidaires pour passer au deuxième tour. Il leur a fait savoir qu’il ne les visait pas à travers ses déclarations Madjid Bougherra a tenu à éclaircir les choses avec Abdelmoumen Djabou et Hillal Soudani. En tant que capitaine et surtout le joueur le plus ancien du groupe, Madjid a joué le rôle du papa et du grand frère lors de cette conférence de presse d’après-match, afin que le groupe ne soit pas perturbé, à quelques jours du match très important face aux Lions de la Téranga du Sénégal. Ainsi, Bougherra a fait savoir à Soudani et à Djabou qu’il ne les avait pas du tout visés à travers cette déclaration. Seulement, Bougherra avait

dire : «Je suis fort, je suis fort.» Guillaume Mari lui a répondu par un large sourire. Soudani a aussi montré une grosse volonté de concrétiser les occasions de but lors des exercices technico- tactique.

Hamza R.

voulu adresser un message, en sa qualité de leader de l’équipe. Magic les a sensibilisés pour l’intérêt de l’Algérie Madjid Bougherra a aussi sen- sibilisé les deux joueurs en leur faisant savoir que l’intérêt de l’Algérie passait au-dessus de

tout autre considération. Il leur

a demandé de se donner à fond

aux entraînements, de travailler dur, de soutenir le groupe et sur-

tout le onze aligné et d’être der- rière le pays. Jusque-là, et même

si les deux joueurs ont été déçus

de ne pas avoir eu la chance de jouer, ils se sont comportés cor- rectement. Les joueurs travaillent dur à l’entraînement Le message adressé à Djabou et de Soudani est vite passé. Cette discussion a eu lieu, avant le début de cette séance d’entraî- nement. Finalement, après le départ de Bougherra à l’hôtel, en compagnie des titulaires qui ont pris part à la ren-

contre du Ghana, Dja- bou et Soudani ont vite

répondu, mais sur le ter- rain. Le sourire n’a pas quitté les deux joueurs qui ont créé une bonne ambiance. Ils sont aussi animés d’une grosse vo- lonté lors de ladite séance. Lors des exer- cices physiques, Djabou

a démontré au prépara-

teur physique qu’il affi- chait une bonne forme.

Il n’avait pas cessé de

Groupe A Congo-Burkina Faso, aujourd’hui à 19h Guinée équatoriale-Gabon, Avantage aux Congolais ! aujourd’hui
Groupe A
Congo-Burkina Faso,
aujourd’hui à 19h
Guinée
équatoriale-Gabon,
Avantage aux Congolais !
aujourd’hui
à
19h
Les Congolais se trouvent dans une situation avantageuse, avant de dé-
fier les Burkinabè à Ebibeyin. «Le plus important et le plus dur, ça va
être contre cette équipe du Burkina», prévient le milieu de terrain
congolais Delvin Ndinga. « Il faudra jouer de manière encore plus libé-
Le pays organisateur
rée face au Burkina, pour savourer encore plus notre parcours», ajoute-
t-il. En tenant tête aux Equato-Guinéens (1-1) et en battant les Gabonais
(1-0), les Diables rouges ont déjà remporté leur pari et gagné le respect
veut
éviter l’élimination !
Equato-Guinéens
disputeront,
en
effet,
un
général. Reste qu’ils ne veulent pas s’arrêter en si bon chemin. D’autant
qu’un nul suffirait à les envoyer en quarts de finale de la CAN-2015. Pour
les Burkinabè, en revanche, c’est une question d’honneur et d’orgueil,
après leur flamboyant parcours à la CAN-2013. La seule équipe du tour-
noi à ne pas avoir marqué sait qu’elle doit se méfier du Congo. «Ils ont
une très bonne équipe, surtout avec leur entraîneur Claude Le Roy, un
grand tacticien, souligne le milieu de terrain Mohamed Koffi au micro de
Christophe Jousset. Ils ont une jeune équipe qui va très vite et qui joue
beaucoup l’attaque. C’est une équipe très technique et à craindre». Les
Etalons, eux aussi, devront attaquer. Ils ont impérativement besoin de 3
points pour aller au second tour. Ils devront également compter sur une
contre-performance du Gabon, actuel 2e de la poule, face à la Guinée
équatoriale.
derby
aussi
se Gabon, du pas fois. palpitant
la qu’il dernière la avec Gabonais être qu’émouvant.
la Les
à voisins, hôte
qui
avaient
de co-organisé le le
CAN
ne
le va tour, feront du deux pays
pas
de
ca-
deau
cette
Un
nul
pourrait
éventuellement
suffire
qualifier
La Panthères va contrairement et
au
Nacional»,
qui
doit
gagner.
préférèrent
cependant
ne
à pas et
trop
spéculer.
gros
match
c’est
dans
ce
genre
rencontre
faut
faire
souligne
l'attaquant
Pierre-Emerick
Il «Nzalang se différence, Aubameyang. jouent
Ça
va
être
très,
très
le compliqué, «Ça Gabon, Les
parce
qu’ils
domicile
vont
avoir
tout
public
derrière
eux.
falloir
jouer
notre
jeu,
ne
pas
mettre
pression,
mettre
et rythme
comme
on
sait
faire.»
fois
que
d’une
CAN
ne
s’est
qualifié
pour
second
c’était
en
1994
la un 2012, Tunisie. le
N° 2896 CAN 2015 Dimanche 25 janvier 2015
N° 2896
CAN 2015
Dimanche 25 janvier 2015
N° 2896 CAN 2015 Dimanche 25 janvier 2015 B ien que déçu de la défaite concédée

B ien que déçu de la défaite concédée dans le temps additionnel

face au Ghana, l’adjoint du sélec- tionneur national, Nabil Neghiz, s’est exprimé en zone mixte où il a tenté d’expliquer certains choix de Christian Gourcuff lors de cette partie, notamment Nabil Bentaleb qui a été aligné sur le côté gauche en lieu et place de Riyad Mahrez. «Certains pouvaient croire qu’on avait aligné trois récupérateurs pour ce match, mais comme vous l’avez sans doute constaté, on a gardé notre même système de jeu, le 4-4-2. On a

fait jouer Taïder et mis Bentaleb sur

le côté gauche. On a opté pour ce

choix car nous savions que le point fort du Ghana, c’était justement le couloir droit. J’estime que Bentaleb a bien fait son travail et que notre stratégie était bonne, mais malheu- reusement, on concède ce but qui fausse tout.»

«On n’a pas demandé aux joueurs de jouer le nul» Alors que pas mal de critiques ont visé le staff technique sur sa gestion du match, Nabil Neghiz a tenu à

clarifier les choses : «Il faut que vous sachiez qu’on n’a pas demandé aux joueurs de jouer le nul. Ils sont en- trés avec la ferme intention de ga- gner, mais comme vous l’avez vu, on

a manqué de chance. Je crois qu’on

était mieux organisés sur le terrain que lors du premier match, mais cela n’a pas suffi.»

«Non, on n’a pas trop respecté l’adversaire» Et d’enchaîner : «Non, je ne crois

05 www.lebuteur.com
05
www.lebuteur.com

Neghiz répond aux critiques

«Voilà pourquoi on a fait jouer Bentaleb sur le couloir gauche»

pas qu’on a trop respecté l’adversaire comme vous dites. Le coach a fait quelques réajustements afin d’éviter de commettre les mêmes erreurs du premier match. Aujourd’hui, on était mieux en jambes et on aurait mérité mieux. On a bien contré cette équipe du Ghana qui ne s’est pratiquement procuré aucune occasion durant le match, mis à part cette dernière ac- tion en toute fin de match qu’on a payée cash.»

«On va revoir le match et on tirera les conclusions nécessaires» Appelé à commenter le rendement de certains éléments, tels Belfodil, Feghouli et autres, Neghiz a ré-

pondu : «Je pense que je ne suis pas habilité à parler de la production d’un joueur ou autre. Pour nous, c’est le collectif qui prime. Le match était fermé et très tactique. Chaque adver- saire avait peur de l’autre. Difficile dans ce contexte pour un joueur de se mettre en valeur. Néanmoins, j’es- time qu’on s’est créé quelques occa- sions de scorer qu’on n’a malheureusement pas su mettre de- dans. Demain (Ndlr, aujourd’hui), on va revoir ce match et on va en tirer les enseignements.»

«Un gros travail psychologique nous attend» «Perdre un match d’une compétition aussi importante que la CAN n’est

pas facile à digérer. On doit accepter

cette défaite et passer à autre chose maintenant. Les joueurs doivent tout oublier à présent et se préparer pour le prochain match. Un gros travail psychologique nous attend afin de mettre le groupe dans d’excellentes conditions pour la rencontre de mardi.»

«Pas d’autre alternative que de battre le Sénégal» Concernant le prochain match at- tendu face au Sénégal, l’ancien coach de l’Olympic de Médéa dira :

«Il est clair qu’avec la défaite d’au- jourd’hui, la victoire face au Sénégal devient une nécessite. On n’a pas d’autre alternative que de le battre pour passer. Ça sera une finale. Mal- gré la déception engendrée par cette défaite, j’estime qu’on a les moyens de gagner ce mardi.»

«On va insister sur la récupération et il pourrait y avoir des changements» Voulant savoir s’il opérera des chan- gements pour ce match face au Sénégal, le pre- mier assistant de Gourcuff a rétor- qué : «C’est en- core trop tôt pour le dire, mais je pense que oui. On doit gérer un tel tournoi et avec le cumul de la fatigue et des blessures, c’est sûr qu’on fera appel à d’autres joueurs. On a le temps pour trancher, mais ce qui est sûr, c’est que du- rant les trois jours à venir, notre travail sera axé essentielle- ment sur la récupération.» Saïd F.

Certains joueurs mécontents de leur situation Si la difficile victoire arra- chée face à l’Afrique
Certains joueurs
mécontents de leur situation
Si la difficile victoire arra-
chée face à l’Afrique du Sud
lors du premier match de
cette CAN a eu un effet posi-
tif sur le groupe et a surtout
caché le mécontentement de
certains éléments vis-à-vis
de leur situation, cette dé-
faite concédée face au Ghana
n’a pas manqué de soulever
davantage la frustration de
ces mêmes éléments qui
commencent à monter au
créneau pour demander des
explications. En effet, et sans
citer de noms, pas mal de
joueurs disent se sentir lésés
par les choix de Christian
Gourcuff qui ne leur prête
pratiquement aucune atten-
tion. Des joueurs qui étaient
titulaires à part entière ou
non sous l’ère Vahid Halil-
hodzic et qui, du jour au
lendemain, se sont retrouvés
complètement hors course.
Cela a rendu l’ambiance
assez lourde au sein du
groupe et les choses risque-
raient même d’empirer, en
cas d’une autre contre-per-
formance mardi prochain
face au Sénégal.
CAN, mais aussi ceux
d’avant comptant pour les
qualifications. Christian
Gourcuff, qui a choisi de
compter essentiellement sur
un groupe restreint de
joueurs (14 à 15 éléments) a,
par cette stratégie, tué prati-
quement la concurrence au
sein du groupe. Cela a com-
plètement découragé les ha-
bituels remplaçants qui
pensent que tout ce qu’ils
font à l’entraînement ne ser-
vira à rien finalement,
puisqu’ils n’auront pas ou
peu de chances d’évoluer en
matchs officiels.
Le coach doit
rassembler son
groupe
«Je n’ai pas
enchaîné un match
entier depuis le 20
décembre, mais je
suis satisfait de mon
retour»
ma dernière CAN. Avec
Medjani, j’ai essayé de don-
ner le meilleur de moi-même,
mais c’est dommage de perdre
ainsi.
Ils estiment que
Gourcuff a tué la
concurrence
Entretien réalisé par
Saïd Fellak
Ce que reprochent le plus
ces joueurs mécontents au
sélectionneur national, c’est
sa stratégie de gestion de
l’effectif pour ces matchs de
Face à cette situation et à
cette gronde de certains élé-
ments (Soudani ne s’était
pas fait prier pour afficher
son mécontentement vis-à-
vis de sa nouvelle situation
avec Gourcuff), le sélection-
neur national doit rapide-
ment réunir tout son groupe
et appeler tout le monde à la
mobilisation et la solidarité,
à quelques heures du match
décisif face au Sénégal. L’in-
térêt suprême de la sélection
doit primer avant tout et
l’ego de certains éléments
doit être mis de côté pour
éviter un naufrage ce mardi.
S. F.

Bougherra remobilise les troupes

«Oublions le Ghana et concentrons-nous sur le Sénégal»

Après son coup de gueule à l’adresse de certains de ses co- équipiers mécontents de leur si- tuation de remplaçant, le capitaine, Madjid Bougherra, a tenu à remobiliser les troupes, en appelant à la révolte, en prévi- sion du match décisif face au Sé- négal.

dans pareilles condi- tions, on ne peut pas enchaîner des at- taques. On se devait de gérer le match et nos efforts pour éviter un naufrage physique. Je pense qu’on a eu quelques contre-at- taques qu’on n’a pas su concrétiser. On repart de

«Une finale nous attend ce mardi»
«Une finale
nous attend
ce mardi»

Comment expliquez- vous cette défaite face au Ghana ? On est vraiment très déçus. On a tout donné sur le ter-

rain, mais nos efforts n’ont pas été récompensés. On te- nait le match nul, mais sur la dernière action du match, on prend ce but assas- sin. C’est vraiment dommage. Comment peut-on se relever, après une telle défaite ? Ça fait vraiment mal au cœur de perdre d’une telle façon. L’équipe a été solidaire aujourd’hui, mais il faut dire qu’on a joué aussi sur un terrain très difficile et, avec l’humidité, croyez-moi que ce n’était pas facile du tout. La pelouse aussi était catastrophique. On n’a pas réussi à développer notre jeu habituel. Sur un terrain pareil, tu dois faire un ou deux contrôles de plus pour éviter de faire des erreurs de passe. Ne pensez-vous pas que, encore une fois, on a trop respecté l’adversaire ? Même pas. On voulait vraiment gagner. Ce n’est pas l’impression que don- naient certains de nos joueurs qui per- daient très souvent du temps Il faut que les gens comprennent. Il fai- sait très lourd, le terrain était difficile et

zéro ? Oui, on repart

de zéro. Le prochain match face au Sé- négal s’annonce dé- cisif… Oui, voilà. Il faut ou- blier cette défaite et gagner coûte que coûte face au Sénégal. C’est une finale qui s’annonce pour nous. On doit tout donner pour arracher notre qualification. Sur le plan per- sonnel, vous avez fait votre grand retour dans le onze titulaire aujourd’hui et, le moins que l’on

puisse dire, vous avez sorti un gros match… Physiquement, ça a été quand même difficile. Depuis le 20 dé- cembre, je n’avais plus enchaîné un match entier. C’est bien pour moi de re- trouver mes sensations, surtout que c’est

06 www.lebuteur.com N° 2896 Dimanche 25 janvier 2015 CAN 2015 Après les moments difficiles qu’il
06
06
www.lebuteur.com
www.lebuteur.com

N° 2896

Dimanche 25 janvier 2015

CAN 2015

Après les moments difficiles qu’il a vécus

Gourcuff

Aubameyang

les moments difficiles qu’il a vécus Gourcuff Aubameyang «L’Algérie est désormais condamnée à gagner» De
«L’Algérie est désormais condamnée à gagner» De nos envoyés spéciaux A près une première victoire
«L’Algérie est
désormais condamnée
à gagner»
De nos
envoyés
spéciaux
A près une première victoire difficile obtenue face à
une très bonne équipe d’Afrique du Sud, l’Algérie
s’est inclinée, trois jours plus tard, face aux Black
Stars sur le score d’un but à zéro. Avec trois
points, l’Algérie est désormais dos au mur et une victoire
face au Sénégal est plus qu’obligatoire. D’ailleurs, c’est
ce qu’a déclaré l’attaquant gabonais pierre Auba-
meyang, que nous avons rencontré à Bata et qui a ac-
cepté volontiers de répondre à nos questions,
notamment sur la défaite des Verts face au Ghana. Selon
la star du Borussia Dortmund, l’Algérie n’a désormais
Moumen Aït Kaci Ali
pas d’autre choix que de gagner le troisième match
pour assurer la qualification au prochain tour de la
compétition. À ce sujet, il dira : «Comme ce fut le cas
lors du premier match face à l’Afrique du Sud, j’étais
content pour Ghoulam qui a été élu homme du
match. J’ai suivi la deuxième rencontre de l’Algérie
face au Ghana. Maintenant, l’Algérie n’a pas
d’autre choix que de gagner.»
Saïd Fellak
Hamza Rahmouni
«Bonne chance à Ghoulam et pourquoi
pas un match Algérie-Gabon»
Poursuivant ses déclarations, Aubameyang a tenu à souhaiter
bon courage à l’Algérie lors du troisième match face au Sénégal.
Toutefois, il a souhaité rencontrer son ex-coéquipier à Saint-
Étienne, Faouzi Ghoulam : «On est les favoris de notre groupe et j’es-
père qu’on ira le plus loin possible dans cette compétition et pourquoi
pas croiser l’Algérie lors des prochains tours. Je profite de cette occasion
pour souhaiter bon courage à l’Algérie. Bonne chance à
Ghoulam aussi.»
Mourad Hachemi
«Il est devenu un pilier à Naples»
Avant de conclure, la star du Borussia Dortmund a
encensé son ex-coéquipier Faouzi Ghoulam qui,
selon lui, est devenu un joueur important à Naples :
N. Sidi Athmane
«Jouer à Naples était un choix judicieux pour Ghou-
lam qui est devenu un joueur important avec le club
italien. Je lui souhaite beaucoup de succès à l’avenir.»
Y. Khouni
Adlane Chouial
Augustin Senghor
(président de la Fédération sénégalaise de football)
Y. Z. Khouni
«Sénégal-Algérie sera
difficile, mais on gagnera»
Abdelhak Laribi
Zahir Lahlah
Chérif Kamel
À la fin du match Sénégal-Afrique du Sud,
nous nous sommes approchés du président de
la Fédération sénégalaise de football, Augustin
Senghor, pour nous parler du prochain et der-
nier match de la phase des poules et qui mettra
aux prises le Sénégal eavec l’Algérie. D’après lui,
cette rencontre s’annonce vraiment difficile, car
le vainqueur arrachera la qualification au pro-
chain tour de la compétition. «L’Algérie est une
grande équipe qui a déjà fait ses preuves par le
passé, notamment lors du Mondial brésilien. Le
groupe C est celui de la mort et on s’avait dès le
début que toutes les rencontres allaient être diffi-
ciles. Le match Sénégal-Algérie est une finale
avant l’heure. Les deux équipes joueront pour ga-
gner. Je pense qu’on aura le dernier mot.»
possède 4 points, après le match nul face à
l’Afrique du Sud, vendredi. «Par rapport à l’Algé-
rie, on a plus de chance de se qualifier au pro-
chain tour, car nous possédons quatre points.»
«Face à l’Afrique du Sud, je
pense que nous avons gagné
un point»
«On a plus de chance que
l’Algérie»
Revenant sur le match Sénégal-Afrique du
Sud, le président de la fédération estime que le
Sénégal a gagné un point devant une équipe
sud-africaine qui pratique un très beau football
et qui est capable de battre n’importe quelle sé-
lection. «Nous sommes contents du match nul
enregistré face à l’Afrique du Sud. Nous avons eu
affaire à une très bonne équipe qui résiste conve-
nablement sur le terrain. Je pense que nous avons
gagné un point, pas le contraire.»
Le président de la Fédération sénégalaise de
football estime que le Sénégal a plus de chance
de se qualifier par rapport à l’Algérie, vu qu’il
Propos recueillis par
S. F.
à l’Algérie, vu qu’il Propos recueillis par S. F. retrouve le sourire C hristian Gourcuff a

retrouve le sourire

C hristian Gourcuff a passé des mo-

ces deux derniers jours. Tout a

commencé la veille de cette ren-

ments très difficiles et pénibles

discussion n’avait rien à voir avec le volet professionnel. Cela s’est passé après l’entraînement, lorsque le sélec- tionneur s’apprêtait à quitter le stade en direction de l’hôtel. Comme à son habitude, Gourcuff a eu une discussion avec quelques agents dans une bonne ambiance.

contre Ghana-Algérie lorsqu’il a appris le décès de sa maman. Très touché, Gourcuff a été déconcentré sur ce match face au Ghana. Par la suite, la défaite d’avant-hier l’a vraiment déçu. D’ailleurs, il était inconsola- ble en fin de match. Néanmoins, Gourcuff a retrouvé hier le sourire au cours de la

séance d’entraînement à Mongomo.

Il a effectué du footing du stade jusqu’à l’hôtel

Même s’il a couru avec ses joueurs, Christian Gourcuff ne s’est pas em- pêché de faire du footing, du stade jusqu’à l’hôtel Akoakam, avec le préparateur physique Guillaume Mari et Yazid Mansouri, manager général de l’EN. H. R.

Il a même discuté avec les agents de sécurité

Malgré cette défaite amère face au Ghana, Christian Gourcuff n’a pas trouvé d’incon- vénient à discuter avec les agents de sécu- rité algériens dépêchés par la FAF. La

Sadio Mané

«L’Algérie reste une très grande équipe, malgré sa défaite face au Ghana»

L’international sénégalais Sadio Mané estime que le prochain match qui opposera le Sénégal à l’Algérie sera très difficile. Selon lui, la défaite des Fennecs face au Ghana n’affectera pas la sélection algérienne qui reste une grande équipe.

Vous avez croisé le fer avec une très bonne équipe d’Afrique du Sud.

Qu’avez-vous retenu de cette rencontre

?

Sincèrement, la partie a été très difficile devant une très bonne équipe qui pratique un très joli football. Je pense qu’un point est mieux qu’une défaite. Maintenant, il fait oublier ce match et préparer la der- nière rencontre face à l’Algérie. Vous n’avez pas brillé lors de cette ren- contre, comment jugez-vous votre ren- dement ? Je ne pense pas avoir été nul quand même (rires). Je suis habitué à ce genre de rencontre et j’ai essayé de donner le meil- leur de moi-même lors de cette empoi- gnade. L’entraîneur vous a-t-il parlé à la mi-temps ? Oui, il nous a demandé de jouer notre football habituel et presser davantage l’ad- versaire pour profiter de ses erreurs. Tou- tefois, il a insisté pour qu’on se donne à fond et qu’on réalise un bon résultat. L’arbitre vous a refusé un but, qu’avez- vous à dire là-dessus ? Je suis un joueur et je pense que mon but était valable. Après tout, le dernier mot revient à l’arbitre. Peut-être qu’il a raison. Le plus important, c’est que nous avons inscrit un but qui nous a permis de revenir au score. L’Algérie est désormais dos au mur et une victoire face au Sénégal est obliga- toire. Comment appréhendez-vous ce match ? Malgré la défaite face au Ghana, l’Algé-

ce match ? Malgré la défaite face au Ghana, l’Algé- rie est une très bonne équipe

rie est une très bonne équipe qui renferme de grands joueurs. De notre côté, nous al- lons aussi faire de notre mieux pour ga- gner et assurer notre qualification au prochain tour. Il faut dire que la rencontre s’annonce très difficile. Ce match se jouera sur un détail.

Entretien réalisé par N. S.

out C’ est désormais offi- ciel ! Islam Slimani est out pour le troi- sième
out C’ est désormais offi- ciel ! Islam Slimani est out pour le troi- sième

out

C’ est désormais offi- ciel ! Islam Slimani est out pour le troi- sième et dernier match du premier

tour de cette trentième édition de la Coupe d’Afrique des nations 2015. L’attaquant des Verts était en effet absent au cours de la séance d’entraî- nement d’hier matin, qui a eu lieu à Mongomo. L’attaquant du Sporting de Lisbonne a en effet effectué hier une IRM dans une clinique à Bata où cet examen n’a pas été rassurant pour lui, qui veut à tout prix être présent lors de la rencontre face au Sénégal, déterminante pour la quali- fication en quart de final. Le staff médical en a informé Christian Gourcuff hier en début d’après-midi que Slimani est carrément out pour cette rencontre de très grande im- portance.

Une élongation de la cuisse le prive de ce match important Selon une source crédible, Islam Slimani souffre d’une élongation de la cuisse. Alors que tout le monde pensait que c’était une blessure du genou, il s’est avéré qu’il souffre de la cuisse. Une élongation qu’il a contractée au cours de ses deux ap- paritions durant cette CAN.

N° 2896 CAN 2015 07 Dimanche 25 janvier 2015 www.lebuteur.com Il a effectué une IRM
N° 2896
CAN 2015
07
Dimanche 25 janvier 2015
www.lebuteur.com
Il a effectué une IRM hier
choses ont été dites à propos de l’en-
trée du joueur, évoquant même un
conflit avec Gourcuff. Finalement,
l’indisponibilité de Slimani est venue
confirmer qu’il n’y a aucun problème
entre le sélectionneur et le joueur. Si
le joueur n’a pas été aligné d’entrée,
c’est à cause de la blessure qu’il
traînait depuis la première ren-
contre face à l’Afrique du Sud.
En plus, une mise à l’écart
d’un joueur qui a marqué
contre les Sud-Africains est
impensable. Selon une
source autorisée auprès
de la FAF, la décision
de laisser Slimani sur
le banc a été prise
par le staff médi-
cal lui-même, qui
n’a pas voulu
prendre de risque.
Le joueur ne s’était
pas entraîné pendant
deux jours d’ailleurs.
Cela confirme que l’en-
trée du joueur face au
Ghana a été carrément
un très mauvais choix.
Le joueur aurait dû
être soumis au repos
afin de l’avoir prêt pour le
match du Sénégal, prévu mardi à
Malabo.
Raouraoua en
colère contre
les joueurs
Mohamed Raouraoua était
très déçu après la défaite de
la sélection nationale algé-
rienne face au Ghana. C’est
une défaite amère qui a mis
le président de la Fédération
algérienne de football dans
une colère noire contre les
joueurs. Selon son entourage,
il n’a pas accepté la défaite et
était carrément inconsolable
en fin de rencontre.
Hamza R.
Il a fait un saut à
l’hôtel tard dans la nuit
Raouraoua était tellement
en colère qu’il n’a pas voulu
rencontrer les joueurs à l’hô-
tel Akoakam, lieu d’héberge-
ment de la sélection
nationale à Mongomo. Le
président y a fait un saut tard
dans la nuit, au moment où
les joueurs dormaient. Raou-
raoua a voulu éviter les
joueurs, mais aussi leur lan-
cer un message et les mettre
devant leurs responsabilités.
Le président attend
une réaction de la part
des joueurs
Selon l’entourage du prési-
dent de la Fédération algé-
rienne de football, ce dernier
ne perd pas espoir de voir
l’EN se qualifier au deuxième
tour de cette trentième édi-
tion de la Coupe d’Afrique
des nations. Avec les gros
moyens qu’il a mis à la dispo-
sition de la sélection natio-
nale, Raouraoua attend une
réaction de la part des
joueurs.
reste vrai-
ment une in-
trigue.
H.R.

et qualifier l’EN au moins en quart de efinal. Cela permettra à la FAF de conforter le choix de Gourcuff comme sélectionneur national. Une grosse polémique était née l’été der- nier lorsque Halilhodzic était parti à destination du Trabzonspor. Gour- cuff doit donc réussir cette CAN pour conforter le choix de Raou- raoua, même si cela a pu être confirmé au cours des éliminatoires où l’EN avait produit un jeu mille fois meilleur que lors de l’époque Halil- hodzic.

Pour le match du Ghana, les circonstances lui ont joué un vilain tour Concernant cette défaite face au Ghana, elle intervient dans des cir- constances particulières. L’entraîneur qui a appris, vingt-quatre avant le coup d’envoi, le décès de sa mère, n’a pas pu se concentrer à fond sur la rencontre. C’est quelque chose de très logique et d’humain. Du coup, au- cune critique ne semble valable dans de telles circonstances, sauf celle du choix de deux joueurs particulière- ment.

La mise à l’écart de Soudani et Djabou intrigue Ces deux joueurs sont Hillal Soudani et Abdelmoumen Djabou. Ils ne rentrent plus dans les plans du sélectionneur national. Depuis l’arrivée de Gourcuff, Djabou n’a joué que quelques minutes, face à l’Ethiopie, à Blida. Hormis ces petites minutes, l’attaquant du Club Africain n’a jamais plus joué, alors qu’il a été étincelant en Coupe du monde. Hillal Soudani, pour sa part, a été titularisé lors de la première sorti de Gourcuff à Addis-Abeba face à l’Ethiopie. Depuis cette rencontre, Soudani n’a plus joué jusqu’au dernier match des élimina- toires de la CAN, à Bamako, face aux Aigles du Mali. En effet, c’était une rencontre sans aucun enjeu et Gour- cuff a essayé le joueur comme deuxième attaquant. Face au Ghana, l’on se demande pourquoi Gourcuff a fait rentrer Foued Kadir au lieu de Djabou ou Soudani. La question reste posée et demeure sans réponse. La mise à l’écart des deux joueurs cités

Il pense à des changements face au Sénégal Maintenant que tout est clair, Gourcuff envisage d’effectuer quelques changements. On n’e sait pas encore s’il fera appel à Djabou ou à Soudani, mais une chose est sûre, c’est qu’il y aura du changement. Selon une source crédible, Gourcuff n’a pas ap- précié le rendement de certains joueurs et le manque de volonté chez d’autres. Le sélectionneur a donc dé- cidé d’apporter des changements par rapport à ce qui n’a pas marché face au Ghana, mais aussi par rapport à ce qu’il a constaté lors du match Séné- gal-Afrique du Sud. Hamza R.

lors du match Séné- gal-Afrique du Sud. Hamza R. Séance vidéo hier Au programme de la

Séance vidéo hier Au programme de la journée d’hier, une séance de visionnage vidéo a été effec- tuée. Les joueurs ont ainsi revu la rencontre contre le Ghana afin de corriger leurs er- reurs en prévision du dernier match, prévu ce mardi, face au Sénégal.

Officiel : Slimani

face au Sénégal

Le staff médical lui a prescrit 5 jours de repos Au cours de la réunion d’hier entre Christian Gourcuff et le staff médical, à sa tête le docteur Yekdah, médecin chef de l’EN, ce dernier a fait savoir à Gourcuff que le joueur souffre d’une élongation. Il lui a même fait savoir qu’il sera out pour une durée de cinq jours. Une mau- vaise nouvelle qui a mis le sélection- neur national dans une très mauvaise situation. Ça l’oblige dés- ormais de penser à son remplace- ment.

En cas de qualification, il prendra part au quart de finale Selon notre source, Islam Slimani n’est pas out pour toute la CAN, mais pour le match du Sénégal seu- lement. Avec les cinq jours de repos dont il a bénéficié, le joueur sera apte à disputer le match du quart de finale. D’ici-là, il sera complètement rétabli.

Sa mise à l’écart contre le Ghana a été décidée par le staff médical A l’occasion de la rencontre face au Ghana, l’attaquant du Sporting, Slimani, était sur le banc avant d’en- trer en cours de jeu. Beaucoup de

L’EN jouera son destin face aux Lions de la Terranga

Gourcuff sous pression

La sélection nationale algérienne jouera gros ce mardi face à la sélec- tion sénégalaise. L’EN sera face à son destin. Une rencontre face aux Lions de la Terranga aux allures de finale. Le sélectionneur national, Christian Gourcuff, a déjà commencé à prépa- rer la rencontre. Après avoir répondu aux questions des médias, il s’est rendu directement à la tribune offi- cielle où il a suivi la rencontre Séné- gal-Afrique du Sud. Le but était d’avoir une idée sur les Lions de la Terranga, prochain adversaire. Gour- cuff, et même s’il est serein et opti- miste, est quand même sous pression. La pression du résultat. Même si l’EN a fait un parcours exceptionnel lors des éliminatoires, tous les Algériens attendent une participation honora- ble au cours de cette CAN.

Il doit réussir le pari pour conforter le choix de la FAF Gourcuff n’aura pas uniquement la pression du peuple algérien, mais aussi celle de la FAF. Même si le pré- sident de la Fédération, Mohamed Raouraoua; n’exerce aucune pression sur Gourcuff, direct ou indirecte, le technicien français doit réussir le pari

Raouraoua; n’exerce aucune pression sur Gourcuff, direct ou indirecte, le technicien français doit réussir le pari
Raouraoua; n’exerce aucune pression sur Gourcuff, direct ou indirecte, le technicien français doit réussir le pari
08 www.lebuteur.com N° 2896 Dimanche 25 janvier 2015 CAN 2015 Seydouba Soumah «Si nous devions
08
08
www.lebuteur.com
www.lebuteur.com

N° 2896

Dimanche 25 janvier 2015

CAN 2015

Seydouba Soumah
Seydouba Soumah
Seydouba Soumah
Seydouba Soumah
Seydouba Soumah
Seydouba Soumah

Seydouba Soumah

Seydouba Soumah

«Si nous devions affronter l’Algérie, nous nous préparerons à fond»

Deuxième meilleur buteur des éliminatoires de la CAN, le milieu de terrain guinéen de Slovan Bratislava, Seydouba Soumah, a joué un rôle important dans la qualification de sa sélection à la phase finale de la compétition continentale. Suspendu, Soumah a raté le premier match du Sily contre la Côte d’Ivoire et devra renouer avec la compétition contre le Cameroun. Approché, le joueur de la Guinée nous a donné son avis sur l’équipe d’Algérie qu’il pourra affronter en quart de finale.

Vous avez raté le premier match contre la Côte d’Ivoire, pour quelle raison ? Je ne pouvais pas jouer à cause de la suspension, maintenant je suis prêt pour le prochain match contre le Cameroun. Et comment voyez-vous justement votre confrontation avec le Cameroun ? Nous allons jouer toutes nos chances dans cette rencontre qui ne sera pas facile, mais nous sommes prêts à en découdre avec cette équipe. Je voudrais vous interroger sur l’équipe d’Algé- rie, avez-vous suivi le premier match contre

l’Afrique du Sud ? Oui, j’ai vu une équipe algérienne qui joue bien au foot. Elle possède de bons joueurs, et l’essentiel a été réalisé lors du premier match. Connaissez-vous quelques joueurs ? Personnellement non, mais je les ai vus à la télévision. Il y a Brahimi qui est le plus connu de tous. Feghouli et Mah- rez aussi. Avez-vous déjà affronté des joueurs algériens dans votre carrière ? Non, comme vous le savez, j’ai commencé ma carrière en Guinée. Après, je suis allé en Afrique du Sud. Actuelle- ment je joue en Slovaquie, et il n’y a pas d’Algériens dans ce championnat.

et il n’y a pas d’Algériens dans ce championnat. Abdelhak L. Côte d’Ivoire 1 - Mali

Abdelhak L.

n’y a pas d’Algériens dans ce championnat. Abdelhak L. Côte d’Ivoire 1 - Mali 1 Gradel
n’y a pas d’Algériens dans ce championnat. Abdelhak L. Côte d’Ivoire 1 - Mali 1 Gradel

Côte d’Ivoire 1 - Mali 1

Gradel sauve les Ivoiriens !

L. Côte d’Ivoire 1 - Mali 1 Gradel sauve les Ivoiriens ! Alain Traoré «Votre début

Alain Traoré

«Votre début est difficile, mais Gourcuff sait ce qu’il fait»

Accrochée juste avant les matches de jeudi, la star du Bur- kina Faso, Alain Traoré, nous dira ce qu’il pense de la perfor- mance de l’équipe d’Algérie lors du premier match contre l’Afrique du Sud. Evoluant à Lo- rient, Traoré connaît assez bien le sélectionneur de l’équipe na- tionale algérienne, Christian Gourcuff, qui était son entraî- neur en Bretagne : «J’ai vu le match contre l’Afrique du Sud et j’ai constaté l’envie qui animait vos joueurs de revenir au score. Ce qui a été fait. L’équipe algé- rienne est entrés progressivement et difficilement dans la compéti- tion, mais elle se donnera à fond pour se qualifier».

en parlant de l’équipe d’Algérie. «Je connais bien l’entraîneur Christian Gourcuff, c’est un très bon entraîneur et il fait bien son boulot. Je crois qu’il mérite d’aller loin avec l’équipe algérienne dans cette CAN» dira-t-il.

«Je lui souhaite bonne chance» «Gourcuff est un très bon entraîneur» Alain Traoré a joué
«Je lui souhaite bonne
chance»
«Gourcuff est un très
bon entraîneur»
Alain Traoré a joué pendant
deux saisons sous les ordres de
Christian Gourcuff à Lorient.
C’est la raison pour laquelle il ne
pouvait s’empêcher de l’évoquer
Le joueur burkinabé n’est tou-
tefois pas en odeur de sainteté
avec le sélectionneur Christian
Gourcuff. Ce dernier l’a relégué
sur le banc des remplaçants la
saison passée à cause notamment
de blessures à répétition. En lui
demandant d’adresser un mes-
sage à Gourcuff, Alain Traoré ré-
pondra : «Tout ce que je peux dire
c’est que je lui souhaite la réussite
avec son équipe actuelle. Il est
dans une autre équipe que la
mienne, je souhaite qu’il se quali-
fie avec l’Algérie et qu’il aille loin
dans la compétition».
Younes Khouni

Mais vous avez joué contre Ghoulam, le joueur de Na- poli dans le cadre de la Coupe d’Europe… Franchement, je ne le connais pas. C’est l’auteur du deuxième but contre l’Afrique du Sud, après un travail individuel… Ah oui, je vois, je crois que c’est un bon joueur. Il y a une possibilité de croiser l’équipe algérienne en

quart de finale en cas de qualification, êtes-vous prêts

?

Si nous devions affronter l’Algérie dans le prochain tour, nous allons nous préparer à fond certainement. Entretien réalisé à Malabo par

C'était un des matchs qui faisait saliver les amateurs de football afri- cain. Ce match du groupe D s'est achevé sur un match nul sans grande saveur. Pourtant, les Maliens avaient bien débuté grâce à un but venu d'ailleurs de Bakary Sako (7’) à la réception d'un centre repris d'une volée imparable. Mais c'était sans compter sur la détermination des Ivoi- riens, passés en 4-2-4, qui ont insisté, touché les montants et égalisé à l'approche de la fin du temps réglementaire, à la 86’, par Gradel.

Ghilas marque face au Real et entre dans l’histoire de Cordoba Nabil Ghilas a établi
Ghilas
marque face au
Real et entre dans
l’histoire de Cordoba
Nabil Ghilas a établi un nouveau record
pour son club en ouvrant, hier, le score face
au Real Madrid à la 2e
minute de jeu, sur pe-
nalty. Il a ainsi inscrit le
but le plus rapide de
l'histoire de Cordoba en
Liga. Malgré cela, les
coéquipiers de Ghilas
se sont inclinés 1-2
face aux Madri-
lènes.
de Ghilas se sont inclinés 1-2 face aux Madri- lènes. Les Algériens de Bata souhaitent accueillir

Les Algériens de Bata souhaitent accueillir les Verts dans les prochains tours Les ressortissants algériens et d’autres pays arabes n’ont pas caché leur déception de ne pas pouvoir voir les Verts évoluer dans cette ville, contrairement à ceux de Mongomo et de la capitale, Malabo. Cer- tains ont bravé toutefois la fatigue du dé- placement, pour assister aux deux premiers matches joués par les Verts à Mongomo. Alors que d’autres souhaitent carrément que les camarades de Feghouli terminent deuxièmes de leur groupe pour qu’ils se déplacent à Bata pour disputer la demi-finale et la finale dans le grand stade de cette ville. Ce qui reflète l’état d’esprit des supporters des Fennecs qui s’attendent à un exploit des poulains de Christian Gourcuff le 8 février prochain.

Soutenir la Tunisie en attendant l’EN Pour son troisième match de poules, la sélection tunisienne s’est rendue dans la ville de Bata pour affronter l’équipe du Congo. Les Algériens, mais aussi les Ma- rocains, les Libanais et les Egyptiens se- ront d’un soutien important pour les Aigles de Carthage en attendant la venue des Verts.

Ndinga «Contre l’Afrique du Sud, la chance était du côté de l’Algérie»

Le milieu de terrain d’Olympiakos, Melvin Ndinga, est l’un des joueurs les plus célèbres de la sélection congolaise grâce à son club qui a réalisé un parcours remarquable la saison passée en Ligue des champions européenne. L’ancien joueur d’Auxerre nous a accordé un entretien à Bata dans lequel il nous parle de l’équipe algérienne et des Verts qu’il a déjà côtoyés dans sa carrière.

et des Verts qu’il a déjà côtoyés dans sa carrière. Nous avons réalisé un pas vers

Nous avons réalisé un pas vers la qua- lification par notre victoire contre le Gabon. Nous sommes contents de ga- gner, mais nous le serons encore plus si nous arrivons à rééditer l’exploit contre le Burkina Faso. En tout cas nous avons encore du temps devant nous pour nous préparer, corriger les erreurs commises dans les matches précédents, et être prêts à 100% pour le match du Burkina.

Si vous avez suivi le premier match de l’équipe d’Algérie contre l’Afrique du Sud, veuillez nous donner votre

Vous avez réalisé une victoire pré- cieuse contre le Gabon grâce à la- quelle vous gardez toutes vos chances de vous qualifier au prochain tour… Nous sommes très contents de ce suc- cès, mais il est prématuré de parler de qualification pour le prochain tour. Les joueurs se sont donnés à fond contre le Gabon, le résultat était en notre faveur comme nous l’avions souhaité. Un match déterminant vous attend contre le Burkina Faso ; êtes-vous prêts pour cet ultime combat des groupes ?

avis sur sa production sur le ter- rain… Oui j’ai vu le match, je crois que l’Al- gérie a eu la chance de son côté au vu du niveau montré par l’équipe sud-afri- caine. Cette dernière était plus dange- reuse et maîtrisait mieux la balle, mais c’est ça le foot. Vous jouez actuellement à Olympia- kos, vous devez connaître quelques joueurs qui sont passés par ce club n’est-ce pas ? Effectivement, j’ai déjà joué avec Carl Medjani. On était ensemble à Monaco avant d’aller à Olympiakos. C’était une belle expérience pour nous. Medjani est un très bon défenseur. Avez-vous un message à lui trans- mettre ? Je lui souhaite bonne réussite et qu’il puisse aller le plus loin possible avec l’équipe algérienne dans ce tournoi. Comment voyez-vous les chances de l’Algérie dans les prochains matches (l’entretien à été réalisé avant le match du Ghana ndlr) ? Je souhaite de tout mon cœur que Medjani brille et réussisse ses prochains matches. Ce sont des matches difficiles contre des adversaires de gros calibre. Merci Melvin et bonne chance pour le Congo… De rien, à la prochaine. Entretien réalisé à Bata par Younes Khouni

N° 2896 CAN 2015 Dimanche 25 janvier 2015
N° 2896
CAN 2015
Dimanche 25 janvier 2015
09 www.lebuteur.com
09
www.lebuteur.com
CAN 2015 Dimanche 25 janvier 2015 09 www.lebuteur.com AntarAntar Antar AntarAntarYahiaYahia Yahia

AntarAntarAntarAntarAntarYahiaYahiaYahiaYahiaYahiadéfenddéfenddéfenddéfenddéfendGourcuffGourcuffGourcuffGourcuffGourcuff

défenddéfendGourcuffGourcuff Gourcuff GourcuffGourcuff «J’ai une totale confiance en lui, c’est un technicien

«J’ai une totale confiance en lui, c’est un technicien renommé et compétent»

statut plutôt que de finir sur le banc, puis d’être oublié. Dieu merci, j’ai le
statut plutôt que de finir sur le banc, puis d’être oublié.
Dieu merci, j’ai le respect de tout le
monde et notamment des
supporters.
«Cette
génération est
séduisante,
laissons-la
grandir»
Je ne regrette pas mon choix. J’ai tout donné pour l’Algérie,
sans jamais tricher. Au contraire, j’étais prêt à tous les sacri-
fices pour ce maillot. Le sang qui coule dans nos veines est
algérien, on ne peut pas trahir cette responsabilité.
Tu connais la plupart des joueurs de l’équipe nationale.
Est-ce la meilleure génération de l’histoire du football
algérien?
Aujourd’hui, la seule à avoir gagné un titre reste celle de
1990. L’EN a toujours connu de belles générations, de la
période FLN à maintenant. Celle-ci est séduisante, mais
laissons-la grandir. Laissons-les faire de belles
choses. Les étiquettes sont parfois lourdes à
porter, même pour les générations les plus
talentueuses. Ce que je souhaite, c’est
«Vahid a beaucoup
pressé sur les
joueurs pour en tirer
le maximum. C’est
une politique de
court terme car,
humainement, il y a
un effet d’usure»
qu’ils parviennent à faire flotter le
drapeau et les couleurs natio-
nales le plus haut possible.
L’arbitrage africain est-il un
facteur à craindre pour l’Algé-
rie à la CAN ?
Pas plus que ça. Les arbitres afri-
cains ne font pas plus d’erreurs que
sur les autres continents. Il suffit de
jeter un coup d’œil sur le nombre d’ar-
bitres présents dans les compétitions inter-
nationales pour s’en rendre compte. À la dernière
Coupe du monde, il y avait des arbitres africains alors
que certaines nationalités n’étaient pas représen-
tées.
Que penses-tu du travail effectué par Chris-
tian Gourcuff ?
Il a hérité d’un groupe compétitif au
lendemain d’un bon Mondial.
Dans ce contexte, ce n’est
pas simple de remobili-
ser les troupes et de
repartir pour une
c a m p a g n e
qualificative
à la CAN
2015.

Antar, continues-tu à suivre les résultats de l’équipe nationale ? Oui, de très près même. Comme tout le monde, j’ai regardé le match face à l’Afrique du Sud. Tout le monde leur est tombé dessus, mais je peux vous assurer que les joueurs ont eu du mérite. Ce n’est jamais fa- cile de s’imposer dans un premier match de Coupe d’Afrique, surtout pour l’Algérie. La pression était énorme sur leurs épaules et ils l’ont plutôt bien assumée. Il ne faut pas leur taper dessus. Pour juger une équipe, il faut pouvoir se mettre dans le contexte du match. Le foot en Europe et en Afrique, ça n’a rien à voir. C’est presque un sport différent. Il faut être juste dans l’analyse. Dans son canapé, c’est facile d’avoir un regard critique, mais il faut aussi se mettre à leur place. Dès le début, quand j’ai vu leurs vi- sages marqués, j’ai eu de la peine. La température était supérieure à 30 degrés et je ne parle même pas du taux d’humidité. C’est presque irres- pirable. Dans ces conditions, gagner 3-1 et prendre la tête du groupe, c’est méritoire. Oui, mais certains ont été éton- nés de l’absence de fond de jeu… C’est au rôle du staff de déceler les choses qui n’ont pas fonctionné. Moi, en tant qu’observateur, je retiens d’abord la victoire. C’était vital de ga- gner, surtout mentalement. L’approche psychologique n’est plus la même. Après, bien sûr qu’il y a des rectificatifs

à

vers Christian Gourcuff pour ça. C’est un technicien renommé et compétent, il va mettre le doigt sur ce qui ne va pas et l’équipe va repartir de l’avant. Pourquoi les Algériens ont-ils paru aussi fatigués physiquement ? La plupart de nos joueurs évoluent en Europe où le climat hivernal diffère complètement de l’Afrique centrale. Il faut du temps pour permettre aux organismes de s’habituer. Ce ne sont pas des robots. Les autres sélections n’ont pas autant souffert… De quelle équipe me parles-tu ? De l’Afrique du Sud ou de la Tunisie, par exemple. Le contingent sud-africain évolue quasi exclusivement dans son pays, on ne peut donc pas comparer cela avec l’Algérie. Ils sont tous habitués à ces conditions, il s’y adap- tent plus facilement. Quant à la Tunisie, la plupart de ses joueurs sont nés en Tunisie. Ils possèdent tous un gros vécu de l’Afrique. Même un garçon comme Ragued, né en France, joue dans le championnat tunisien. Cela aide à apprivoiser cet environnement. Comment expliques-tu malgré tout la victoires des Fennecs? On a su profiter de notre temps fort. La chance, il faut savoir la saisir. C’est ce que les Sud-Africains n’ont pas réussi à faire. Il y a un proverbe italien qui dit : «Celui qui rate finit par le payer». Lorsqu’ils ont raté le penalty, j’étais convaincu qu’on gagnerait. Le foot est comme ça. Comment évalues-tu le groupe de l’Algérie avec le Ghana, le Sénégal et l’Afrique du Sud ?

Il a bien géré ça en signant un parcours satisfaisant. Après, concernant l’homme, c’est un entraîneur qui n’est plus à présenter. Il a connu une réussite incroyable à Lo- rient que ce soit au niveau des

résultats ou du style de jeu. Quand on pense à Lorient, on pense à Gourcuff et ça, ce n’est pas un mince exploit. C’est un choix positif, très judicieux de la part de la fédération. Surtout pour succéder à Vahid Halilhodzic dont les méthodes sont complètement diffé- rentes. On ne peut que reconnaître la qualité de bosseur et de me- neur d’hommes de Vahid, mais il a beaucoup pressé sur les joueurs pour en tirer le maximum. C’est une politique de court terme, car, humainement, il y a un effet d’usure. C’est sans doute pour cela qu’au- cun grand club ne lui a accordé sa confiance. On dit souvent que l’Algérie dispose d’infrastructures top ni- veau. Peux-tu nous en dire plus ? Aujourd’hui, c’est le cas, mais ça n’a pas toujours été comme ça. Avec ma génération, on a été les pionniers de ces progrès. Il y avait un grand échange avec le président de la Fédération Algérienne de Football, Mohamed Raouraoua, pour améliorer les conditions de travail. On se concertait, on échangeait, il y avait une coopération y compris au niveau mé- dical. On invitait alors les médecins de nos clubs à venir travailler avec la FAF. À l’époque, on ne disposait pas du centre d’entraîne- ment de Sidi Moussa. On se regroupait à l’hôtel Hilton ou Shera- ton et on se retrouvait à la merci de tout le monde, avec des supporters dans nos chambres. On jouait même des matchs ami- caux à Goussainville ou je ne sais où encore. Depuis, ça s’est pro- fessionnalisé et ça ressemble à ce qui fait dans les clubs européens. Avant chaque rencontre à l’extérieur, une délégations se rend sur place pour préparer le déplacement. Je me souviens que pour le match d’appui du Mondial 2010, face à l’Égypte, au Soudan, on avait déjà réservé le meilleur hôtel de Khartoum, avant même d’avoir disputé la manche au Caire. Mais, tout ce boulot a pris près de 10 ans.

faire, mais j’ai une totale confiance en-

Antar, parlons un peu de ton cas personnel. Comment cela se passe-t-il pour toi à Angers ? Tout va très bien hormis que je n’ai pas encore pu porter le maillot du SCO en match officiel et ça, ça m’embête. Sinon, tout se déroule pour le mieux. Le courant passe bien avec le coach. Je ne cogite pas trop dans la mesure où c’est la pre- mière fois que je connais une bles- sure aussi longue. J’ai souffert d’une blessure au quadriceps, j’ai rechuté, puis j’ai dû me résoudre à me faire opérer. J’ai repris avec la réserve, il y a quelques jours, mais j’ai ressenti une douleur. Je suis sorti par précaution, mais c’est une alerte courante après une si longue ab- sence. Désormais, je commence à trouver le temps long. Le terrain me manque. J’ai envie d’être sur le rectangle, d’aider mes copains. Avec ton statut d’élément expérimenté et d’an- cien capitaine, j’imagine que les plus jeunes doi- vent te solliciter pour des conseils… Et je le fais avec plaisir. J’ai été capitaine à Bochum, à Al Nassr (Arabie Saoudite), à l’Espérance (Tunisie) et surtout avec la sélection algérienne. Si je peux transmet- tre une partie de ce vécu, c’est avec joie. Pour l’instant, du fait de mes indisponibilités, ça n’a pas toujours été facile. Quel est l’objectif d’Angers en Ligue 2 ? Il n’y a pas d’objectif mathématique ar- rêté. Le projet à moyen terme est d’ins- taller le club et de terminer le plus haut possible au classement. C’est une des raisons qui m’ont poussé à rejoindre le SCO. Le président Saïd Chabane a tenu un discours cohérent et ambitieux. À moi de rendre cette confiance. In Onze Mondial

C’est un groupe compliqué où toutes les équipes veulent faire tomber l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde 2014. L’Algérie est un pays de football, connu et reconnu, ça galvanise nos adversaires. Surtout qu’ils disposent tous de bons effec- tifs. Le Ghana, c’est du très lourd avec trois participation au Mondial en 2006, 2010 et 2014. Le Sénégal, c’est séduisant aussi avec des garçons comme Sow ou Cissé. Enfin, on a déjà vu de quoi est capables l’Afrique du Sud. Comment éviter le piège pour les Fennecs ? Il faut une préparation mentale spéciale basée sur la fibre patrio- tique. Quand on endosse le maillot vert, c’est pour se dépouiller. Les couleurs nationales sont en jeu. Rien que d’en parler, j’ai la chair de poule. On ne joue pas un match de foot, on représente 40 millions d’Algériens au pays et des millions à travers le globe. Porter le maillot algérien, c’est une lourde responsabilité. Toutes les nations africaines et arabes en particulier savent que notre fibre patriotique est spéciale

avec un nationalisme exacerbé. Ce n’est pas de l’arrogance, c’est un truc au fond des tripes. Une qualification avant le dernier match de poule est-elle im- portante ? Évidemment ! Cela permettrait au sélectionneur de faire souf- fler son équipe type. Je me souviens de la CAN 2010. On s’était loupé face au Malawi (0-3) lors de notre entrée en matière et cela nous avait condamné à être à fond tout le temps. C’est très éprouvant sur le plan physique. Si on peut éviter ça, c’est top. Pourquoi avoir pris ta retraite internatio- nale aussi jeune ? J’ai mis un point d’honneur à stopper par moi-même. C’est un ressenti très personnel, mais j’ai préféré me retirer

à

un certain niveau et avec un certain

N° 2896 www.lebuteur.com 10 Dimanche 25 janvier 2015 Ligue 1 Coup d’œil USMA 1 1
N° 2896
www.lebuteur.com
10
Dimanche 25 janvier 2015
Ligue 1
Coup d’œil
USMA
1
1
JSK
Kooh Sohla reconduit La seule nouvelle l l recrue kabyle qui a été titularisée deux
Kooh Sohla
reconduit
La seule nouvelle
l l
recrue kabyle qui a
été titularisée deux
fois de suite face au
MCO et à l’USMA
est l’attaquant ca-
merounais, Kooh
Sohla. Ce dernier a
été reconduit hier
dans le onze de dé-
part, malheureuse-
ment pour lui, il a dû
quitter le terrain à la 29’
souffrant d’une blessure
contractée en début de ren-
contre.
Il a été touché
à la cheville
Le Camerounais se tordait de dou-
leurs à sa sortie. Selon le staff médical
de la JSK, le joueur a reçu un coup à la
cheville. Il devra effectuer les examens
nécessaires aujourd’hui pour déterminer
la nature de sa blessure.
Boutadjine titulaire
Le Franco-Algérien, Boutad-
l l
jine, recruté cet hiver, a été titu-
larisé hier à l’occasion du match
face à l’USMA. Mardi dernier, le
joueur a débuté le match
contre le MCO sur le banc.
Abdeldjelil relégué
sur le banc
l l Contrairement
à Boutadjine,
l’autre Franco-Algé-
rien, Abdeldjelil, re-
cruté lui aussi cet
hiver, a été relégué
sur le banc après
avoir été titularisé
contre le MCO. Il a
néanmoins été incor-
poré peu avant la demi-
heure de jeu à la place du
Camerounais Kooh Sohla,
blessé.
Baïtèche et Lagoun
dans la tribune
L’attaquant usmiste, Karim Baï-
l l
tèche, toujours en convalescence,
était présent hier au stade Omar-Ham-
madi. Il a suivi la rencontre à partir de la
tribune officielle où il avait pris place au
côté du nouveau gardien de but des
U21, Hocine Lagoun.
Velud a effectué trois
changements
Hubert Velud a effectué
l l
hier trois changements
dans son effectif type par
rapport au précédent
match face à l’ESS. Il a
incorporé Chafaï à la
place de Laïfaoui,
Benkhemassau à la
place de Koudriu et
Naddiu à la place
de Kako.
Beldjilali sort
blessé
l lKeddour Beldji-
lali boitait hier au
moment où il quittait le
terrain. Il est sorti blessé
lorsqu’il avait cédé sa place à
Andria. Le joueur souffrait d’une
blessure du mollet qui l’avait em-
pêché d’aller au bout de la rencontre.
Benlamri nargué
par les Usmistes
Les supporters de l’USMA ont
l l
tout fait hier pour déstabiliser Dja-
mel Benlamri. Ils lui ont même rappelé
le match aller et l’action sur laquelle
Belaïli l’avait mis dans le vent avant de
marquer le but de la victoire. Mais le
Kabyle n’a pas réagi.
le but de la victoire. Mais le Kabyle n’a pas réagi. Coaching gagnant de Wallemme !

Coaching gagnant de Wallemme !

ont eu une occasion sur un coup franc de Boutadjine, son tir est passé à côté. À la première demi-heure, l’attaquant ca- merounais, Kooh Sohna, quitte le terrain pour cause de blessure. Wallemme le remplace par Abdeldjelil.

Belaïli et Chafaï ratent l’ouverture du score

La première action nette de scorer est venue pour l’USMA. Un joli travail mené du milieu par Belaïli, ce dernier adresse un bolide de loin, le cuir s’est écrasé sur la transversale. Repris de la tête, le ballon s’écrase une nouvelle fois sur la transversale avant que Chafaï ne tente sa chance de la tête, tous les trois ont raté une action franche d’ouvrir la marque.

Domination usmiste, la JSK résiste

Juste après cette action, les Canaris ont réagi par un contre conduit par le jeune Ihadjadene, ce dernier se fait un chemin sur le flanc droit, adresse un joli centre, il n’y avait malheureusement aucun joueur kabyle à la réception, le portier Berrefane n’a trouvé aucune difficulté à récupérer le ballon. Lors du dernier quart d’heure de la première mi-temps, les Usmistes dominent de bout en bout alors qu’en face, les Kabyles subissent les assauts et résistent.

Boudebouda, sans marquage, trouve la faille avant la pause

Alors que l’on jouait les dernières se- condes de la première mi-temps, les Us- mistes bénéficient d’un corner que le spécialiste maison, Meah, s’est chargé

d’exécuter. Se trouvant sans marquage, Boudebouda reprend de la tête et bat Mazari, signant l’ouverture du score (45’+1), à la grande joie des supporters.

Wallemme revoie sa copie, les Kabyles se réveillent en seconde période

De retour de la pause, l’entraîneur fran- çais de la JSK, Jean Guy Wallemme, a opéré son deuxième changement de la rencontre après Abdeldjelil à la place de Kooh Sohna, blessé, en faisant appel à son milieu offensif et attaquant, Si Ammar, dans l’optique de revenir dans le match. De l’autre côté, son compatriote, Velud, a senti qu’il y avait encore de la place pour un autre but et c’est la raison pour laquelle il a aligné les deux étran- gers, Koudiou et Andréa. Les Canaris ont bénéficié de quelques maigres occa- sions qu’ils n’ont pu exploiter.

L’entrée payante de Yesli et Si Ammar

Dans le dernier quart d’heure, Wal- lemme a joué sa carte offensive en fai- sant appel à Yesli à la place de Mekkaoui. Le jeune émigré qui aura été trop patient sur le banc pendant toute la rencontre a fait encore parler son pied magique. Suite à un joli centre à l’adresse de Si Ammar, ce dernier a été fauché à l’inté- rieur de la surface de réparation par Meah, l’arbitre désigne le point du pe- nalty que Rial s’est chargé de botter avec réussite (81’). À dix minutes de la fin du match, la JSK revient au score qu’elle préserve jusqu’à la fin, arrachant un pré- cieux point du match nul.

A. C.

Velud «A mon avis, la balle de Khoualed a franchi la ligne»

«A mon avis, la balle de Khoualed a franchi la ligne» «C’est un nul difficile à

«C’est un nul difficile à digérer, on méritait de gagner ce match, d’autant que notre adversaire n’a rien fait pour nous inquiéter, je crois qu’ils n’ont eu qu’une seule occasion durant tout le match. Malgré cela, mes joueurs sont à féliciter, ils ont bien joué, mais il nous a manqué ce petit plus pour faire le break, même si je pense que l’arbitre nous a privés d’un but, car à mon avis, la balle de Khoualed avait franchi la ligne. Je crois aussi que nous n’avons pas su profiter des espaces que la JSK a laissés. Cela dit, je reste op- timiste pour l’avenir. A ce rythme, nous allons faire des merveilles. Je suis sûr que toutes les équipes qui vont nous affronter vont souffrir».

A. C.

M oins d’une se- maine après la reprise de la compétition ratée pour les

deux antagonistes d’hier soir à Bologhine (17e journée du championnat Mobilis), l’USMA et la JSK se sont retrouvées dans un pal- pitant clasico qui aura tenu toutes ses pro- messes tant sur la

pelouse que dans les gradins où l’on a relevé le fair-play entre les supporters. Condamnés à réagir devant

leur public, les Usmistes ont raté une occasion d’amé- liorer leur classement,

concédant un match nul après avoir imposé leur suprématie en première mi- temps.

Les Kabyles optent pour la prudence

Dès l’entame de la rencontre, les lo- caux ont affiché leur intention de jouer l’offensive en acculant l’adver- saire du jour, la JSK, qui a opté pour la prudence ou plutôt la défensive. Le latéral droit usmiste, Meah, adresse un joli centre sur Belaïli, ce dernier rate de peu le cadre (10’). Peu avant, les Canaris

Belaïli «On promet aux supporters de se racheter le plus vite possible»

«Je crois que nous avons man- qué de chance, elle nous a vraiment tourné le dos. Nous avons tout fait, on a dominé le match, mais la réussite n’était pas au rendez-vous. On promet à nos supporters que nous allons nous racheter le plus vite possible et revenir en force. Le championnat est en- core long, rien n’est encore joué».

17 e journée Stade : Omar-Hamadi (Bologhine) Affluence : nombreuse Arbitres : Aouina, Benaïssa, Chenaoua
17 e journée
Stade : Omar-Hamadi
(Bologhine)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Aouina, Benaïssa,
Chenaoua
Avertissements : Nadji (20’),
Bouchema (50’), Meah
(81’), Belaïli (90’)(USMA) ;
Benamara (55’), Benlamri
(67’)(JSK)
Buts : Boudebouda
(46’)(USMA) ; Rial
(81’)(JSK)

USMA : Berrefane, Meah, Boudebouda, Khoualed, Chafaï, Bou- chama, Benkhemssa, Beldji- lali (Andrea 67’), Ferhat, Nadji, (Koudiou 60’), Bezili. Entraîneur : Velud

JSK : Mazari, Ziti, Bena- mara, Rial, Benlamri, Mek- kaoui (Yesli 73’), Kooh Sohna (Abdeldjelil 28’), Fer- rahi, Boutadjine, Meguehout (Si Ammar 61’), Ihadjadene. Entraîneur : Wallemme

(Si Ammar 61’), Ihadjadene. Entraîneur : Wallemme LE CHIFFRE 14 En concédant un match nul hier

LE CHIFFRE

14

En concédant un match nul hier soir face à la JSK (1-1) pour le compte de la 17e journée du championnat Mobilis, la forma- tion de Soustara porte le nom- bre d’unités perdues à domicile cette saison à 14. Pour de nom- breux observateurs, une équipe qui ambitionne de jouer le titre ne peut se permettre de perdre autant de points, notamment à domicile. Les équipiers de Mef- tah sont contraints de se ressai- sir au plus vite s’ils ne veulent pas se voir distancés.

È

TOP

Beldjilali réussit ses débuts à l’USMA

Arrivé cet hiver à l’USMA, le milieu de terrain, Beldjilali, n’a pas tardé à s’adapter à sa nou- velle équipe. Mieux, il réussit ses débuts et promet encore plus. Sa sortie à un quart d’heure de la fin du match s’est fait ressentir, le rythme de jeu a baissé d’un cran.

FLOP

È

Boutadjine, l’ombre de lui-même

Aligné dans le onze rentrant, la nouvelle recrue kabyle, Karim Boutadjine, n’a pas été très per-

cutant. Pendant la première mi- temps notamment, il n’a été que l’ombre de lui-même. En prévi- sion des prochains matchs, le joueur se doit de donner un peu plus sur le terrain surtout que la direction attend beaucoup de ses nouvelles recrues pour faire grimper le club en haut du ta- bleau.

U21
U21

USMA 1 – JSK 1

Comme leurs aînés, les U21 de l’USMA ne sont plus ce rouleau compresseur qu’ils étaient lors des deux précédentes saisons. Ils sont en plein déclin et cela se voit. Après la défaite concédée mardi dernier face à l’ESS, ils ont subi un semi-échec

hier à domicile contre la JSK (1-1).

www.lebuteur.com N° 2896 Ligue 1 Dimanche 25 janvier 2015 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2896
Ligue 1
Dimanche 25 janvier 2015
Coup d’œil

Wallemme «Si on n’avait pas encaissé en fin de mi-temps, les trois points étaient possibles»

en fin de mi-temps, les trois points étaient possibles» L’ entraîneur français de la JSK s’est

L’ entraîneur français de la JSK s’est dit sa- tisfait du match nul arraché hier soir face à l’USMA dans

son stade et devant son public. Wallemme estime que son équipe s’est déplacée avec l’ambition de gagner, malheureusement certains paramètres ont faussé les calculs du Français et de ses éléments sur la pelouse : «Je reconnais que ce point du nul est positif. Il nous per- met de rentrer satisfaits mais je dois vous révéler que si on n’avait pas pris le but à quelques secondes de la fin de la première mi-temps, nous aurions pu rentrer avec un résultat meilleur. Le but de l’USMA nous a déstabilisés, il a perturbé mon groupe, les joueurs sont revenus avec moins de confiance».

«La blessure de Raphael nous a chamboulés»

S’exprimant sur quelques phases importantes du match, Wallemme a déploré la sortie prématurée de

son attaquant Camerounais, Ra- phael Kooh Sohna, pour cause de blessure : «Je reconnais que ce n’est pas évident de s’ouvrir face à l’USMA, d’où notre prudence en première mi-temps mais j’avoue aussi que la sortie de notre atta- quant, Raphael, nous a chambou- lés».

«Les remplaçants ont apporté ce que j’attendais d’eux»

Menés au score en fin de première mi-temps, les Canaris de la JSK ont montré un meilleur visage en se- conde période. Les équipiers de Rial ont évolué avec beaucoup d’assu- rance, se créant plusieurs occasions de scorer. L’entrée de Abdeldjelil, Yesli et Si Ammar a apporté du sang neuf. Wallemme a exprimé sa satis- faction concernant ses éléments et dira à ce propos : «Je suis très satis- fait du plus apporté par les joueurs qui sont rentrés en seconde période. Je confirme qu’ils ont apporté ce que j’attendais d’eux en seconde période,

en témoigne notre bonne prestation et notre retour dans le match».

«Le groupe manque toujours de rythme, la confiance doit être retrouvée très vite»

Pour Wallemme, qui a hérité d’une situation très difficile, le groupe kabyle manque toujours de rythme et de confiance. Au vu de toute la situation endurée depuis le début de saison, la JSK montre toujours des signes de faiblesse. «Le groupe manque de rythme, la confiance doit être retrouvée. Je comprends que le groupe a vécu des moments difficiles mais nous de- vons tous mettre main dans la main pour tirer la JSK vers le haut» a indiqué Wallemme.

«Ce n’est pas facile de préparer les matchs sans connaître la domiciliation exacte»

L’autre paramètre qui perturbe le technicien français dans sa mission avec les Canaris c’est le fait de pré- parer un match sans connaître son lieu de domiciliation exact dans la semaine : «Ce n’est pas facile pour l’équipe de préparer un match sans savoir où il se jouera. Croyez-moi que c’est pénible car ces déplace- ments à chaque fois perturbent le groupe et influent sur les résultats».

«Je n’ai aucun challenge personnel face à l’USMBA, je suis maintenant à la JSK»

En dernier, Wallemme a évoqué la prochaine sortie de son équipe face à l’USMBA, le club où il a dé- buté la saison : «Nous allons prépa- rer le match dans la sérénité. Sincèrement je n’ai aucun challenge personnel pour ce match, tout ce qui importe c’est mon équipe, nous allons accueillir chaleureusement l’USMBA et nous tâcherons de ga- gner notre match.» Propos recueillis par Abdelatif A.

Rial «Heureusement qu’on a bien réagi en deuxième mi-temps»

«Heureusement qu’on a bien réagi en deuxième mi-temps» L’auteur de l’égalisation, le capitaine Ali Rial,

L’auteur de l’égalisation, le capitaine Ali Rial, s’est dit très heureux d’avoir marqué le but qui permet à son équipe de revenir avec un pré- cieux point du match nul de son déplacement à Bologhine. Accosté

avant le retour sur Tizi, Rial a déclaré : «Franchement, je suis heureux d’avoir marqué le but de l’égalisation. J’avoue qu’on a produit une prestation à deux vi- sages ce soir (hier ndlr) face à l’USMA.

On a mal débuté le match laissant l’initiative aux locaux. Heureuse- ment pour nous qu’on a bien géré la deuxième mi-temps. Ceux qui nous ont rejoints sur le terrain en deuxième mi-temps ont apporté un grand plus. Ce match nul est positif, il nous permettra d’aborder la suite sous de bons auspices. On avance doucement mais sûrement.»

Rial hué Quelques supporters de l’USMA se sont amusés avant le début de la rencontre
Rial hué
Quelques supporters de
l’USMA se sont amusés
avant le début de la rencontre à
narguer le défenseur kabyle, Ali
Rial, à l’échauffement. Certains
sont allés jusqu’à l’insulter
sans que l’ex-défenseur
usmiste ne bronche.
A.A.
sans que l’ex-défenseur usmiste ne bronche. A.A. Les supporters usmistes pas très nombreux C’est la

Les supporters usmistes pas très nombreux

C’est la première fois depuis plu- sieurs années, plus de quinze ans peut-être, que le clasico USMA- JSK n’attire pas la foule à Bolo- ghine. D’habitude, la venue de la JSK se déroule devant des gradins archicombles, ce qui était loin d’être le cas hier. A quelques mi- nutes du coup d’envoi, la tribune du tableau d’affichage était presque vide, ce qui n’est pas normal, alors

que les autres tribunes n’étaient pas entièrement remplies.

Ils supplient Nadji de marquer

A un moment, les supporters de l’USMA ont supplié Rachid Nadji de marquer. L’attaquant usmiste, pas très efficace depuis son arrivée, éprouve beaucoup de difficultés en effet, à trouver le chemin des filets.

11
11
Un vibrant hommage rendu à Ebossé

Un vibrant hommage rendu à Ebossé

Un vibrant hommage rendu à Ebossé C’est un vibrant hommage celui qui a été rendu hier
Un vibrant hommage rendu à Ebossé C’est un vibrant hommage celui qui a été rendu hier
C’est un vibrant hommage celui qui a été rendu hier à Albert Ebossé, l’ex-attaquant de

C’est un vibrant hommage celui qui a été rendu hier à Albert Ebossé, l’ex-attaquant de la JSK, tué dans des circonstances tra- giques et encore floues lors du match aller joué entre les deux équipes il y a cinq mois jour pour jour. Les supporters de l’USMA et la direction des Rouge et Noir ont tenu hier, à l’occasion de ce match retour entre les deux formations, à honorer la mémoire du joueur camerounais avant le début de la rencontre, en présence des repré- sentants du comité de supporters de la JSK. Un bouquet de fleurs, une écharpe aux couleurs des deux clubs et un cadre illustrant la photo d’Ebossé ont été offerts symboliquement aux membres du comité des supporters de la

JSK, qui ont beaucoup apprécié l’initiative des responsables des Rouge et Noir.

«Ebossé, à jamais dans nos cœurs»

«Ebossé, à jamais dans nos cœurs»

De leur côté, les supporters de l’USMA ont accroché une grande banderole au niveau de la deuxième tribune où l’ont pouvait lire : «Ebossé, à jamais dans nos cœurs.» Et au moment où on honorait la mémoire du joueur camerounais, les fans des Rouge et Noir et les supporters de la JSK qui avaient fait le dé- placement, se sont tous levés comme un seul homme pour applaudir Ebossé en scandant son nom dans une ambiance émouvante.

se sont tous levés comme un seul homme pour applaudir Ebossé en scandant son nom dans

Belaïli hué et… applaudi

l l Comme on s’y attendait, une bonne partie du public usmiste avait réservé

un accueil spécial à Youcef Belaïli, alors qu’une autre partie a préféré oublier ce qui s’est passé. Les supporters ont été donc dé- partagés, certains l’ont insulté comme la der- nière fois, d’autres l’ont applaudi et encouragé.

USMA - CRB, vendredi à 16h

l l Le prochain derby de la 18e journée entre le CRB et l’USMA vient d’être

avancé à vendredi. C’est ce que la Ligue de football professionnel vient d’annoncer sur son site officiel. Le coup d’envoi de la rencon- tre est prévu à 16h.

Wallemme réunit ses joueurs et les remercie avant qu’ils rejoignent le vestiaire

l l Juste après le coup de sifflet final, l’en- traîneur de la JSK est allé saluer ses

joueurs pour le match qu’ils ont fait, mais il a tenu à le faire à sa manière et avant qu’ils ne rejoignent leur vestiaire. Guy Wallemme les a réunis en effet, sur le terrain en leur tenant un discours encourageant. Il les a remerciés pour avoir été très appliqués, mais surtout, pour avoir bien réagi en seconde période, ce qui n’était guère évident compte tenu de la minute à laquelle ils avaient encaissé le premier but.

la minute à laquelle ils avaient encaissé le premier but. Une fin de rencontre houleuse l

Une fin de rencontre houleuse

l lA la fin de la ren- contre, quelques sup-

porters de l’USMA avaient envahi le terrain et au mo- ment où les agents de l’or- dre allaient interpeller l’un d’entre eux, Djamel Ben- lamri est intervenu pour le protéger et l’accompagner jusqu’à la sortie. Un geste

l’un d’entre eux, Djamel Ben- lamri est intervenu pour le protéger et l’accompagner jusqu’à la sortie.

qui a été très apprécié par les supporters des Rouge et Noir.

Rial et Benlamri offrent leurs souliers aux stadiers

l lLes défenseurs de la JSK, Ali Rial et

Djamel Benlamri, ont of- fert hier à la fin du match leurs souliers aux stadiers de Omar-Hammadi. Ces derniers étaient très contents et ont tenu à re- mercier les deux défen- seurs kabyles de leur générosité.

Boudebouda 3 – Wallemme 0

Boudebouda 3 – Wallemme 0

Guy Walemme devrait retenir le nom de Brahim Boudebouda pendant long- temps. Pour son retour

Guy Walemme devrait retenir le nom de Brahim Boudebouda pendant long- temps. Pour son retour à Bologhine, c’est le défenseur usmiste qui s’est chargé une nouvelle fois de son accueil en mettant un but à son équipe. Lors de son précédent déplacement à Bologhine à la tête de l’USM Bel Abbès, Bou- debouda avait inscrit deux des trois buts marqués par l’USMA contre l’USMBA.

C’est son quatrième but

C’est son quatrième but

En ouvrant hier le score pour son équipe, Brahim Boudebouda venait d’ins- crire son quatrième but en championnat en rejoignant Rabie Meftah à la tête des meilleurs buteurs de l’USMA.

d’ins- crire son quatrième but en championnat en rejoignant Rabie Meftah à la tête des meilleurs

Après trois semaines de convalescence

Benlamri de retour

Le défenseur kabyle, Djamel Benlamri, a effectué hier sa première apparition en cette deuxième phase du championnat après avoir fait l’impasse sur la précé- dente rencontre face au MCO. C’est une blessure qui l’avait contraint d’observer une longue période de convalescence qui ne lui a pas permis d’ailleurs de bien profi- ter de la préparation hivernale.

Il a été aligné dans la récupération

Benlamri n’a pas retrouvé à l’occasion son poste de prédilection. Le nouvel entraî- neur de la JSK a préféré l’aligner dans l’entrejeu, devant les deux arrières cen- traux, Rial et Ziti.

12 ASO 0 0 MCA
12
ASO
0
0
MCA

Le Mouloudia respire

MCA et bien que le point arraché ne lui ait pas suffi pour quitter la dernière place du classement, il sera sans aucun doute précieux pour les coéquipiers de Chaouchi dans le décompte final et il leur a permis aussi de confirmer leur bon début de cette phase retour du championnat. L’entame du match était a l’actif des Chélifiens qui ra- tent une belle opportunité d’ouvrir le score après six minutes de jeu seulement, puisque sur un centre de Kouakou, Hadouche tacle la balle, mais n’a pu tromper la vigi- lance de Chaouchi qui étale toute sa classe pour repousser le cuir sur sa ligne. En dominant les débats de cette première période de jeu,

les Chélifiens se sont créé une se- conde occasion de but par Djadiri à la 22’ qui reprend la balle de la tête mais une fois de plus, Chaou- chi était à la parade. Quoi que les locaux aient réussi à assiéger le Mouloudia dans sa zone, ils ne parviennent pas à se procurer d’autres occasions de but.

La dernière touche manque aux Chélifiens A la reprise du jeu, c’est le Mou- loudia qui a essayé de répliquer par deux balles arrêtées de Ha- choud respectivement à la 49’ et la 57’, mais sans danger pour Salhi. Après le quatrième quart d’heure de la rencontre et suite aux chan-

gements opérés par Benchouia afin d’injecter du nouveau sang à son équipe, l’ASO a accéléré le jeu afin de pousser son adversaire à commettre la faute, mais il man- quait cette dernière touche pour s’offrir des occasion face à une équipe du Mouloudia qui s’est can- tonnée dans sa zone afin de pré- server son acquis. En dépit de leur domination, les Chélifiens n’ont pas réussi à trouver la faille, faisant ainsi le bonheur de leur adversaire laissant ainsi filer les trois points dont ils avaient besoin, alors que le MCA semble bien parti pour se maintenir parmi l’élite.

A. Feknous

J ouant leur survie en élite, la rencontre qui a opposé l’ASO et le MCA n’a pas tenu toutes ses pro- messes et elle s’est

soldée sur un score vierge qui il-

lustre le jeu prudent pour lequel ont opté les deux formations, no- tamment de la part des Algérois qui ont préféré se cantonner en

défense tout en essayant de répli- quer par des contres. En concé- dant un autre échec à domicile, la bande à Benchouia s’est compliquée la situation et rate une précieuse occasion pour se relancer dans la course

au maintien. Quant au

N° 2896 www.lebuteur.com Dimanche 25 janvier 2015 Ligue 1 Coup d’œil Stade : Mohamed- Boumezrag
N° 2896
www.lebuteur.com
Dimanche 25 janvier 2015
Ligue 1
Coup d’œil
Stade : Mohamed-
Boumezrag (Chlef)
Affluence : moyenne
Arbitre : Ghorbal, Cherchar,
Serradj
Avertissements : Hendou
(62’), Gherbi (66’) (MCA)
ASO : Salhi, Boulehia, Cherchar, Badarou, Kouakou, Hadouche (Nait Yahia 83’), Djadiri (Messaoud 67’), Meliani,
ASO : Salhi,
Boulehia, Cherchar,
Badarou, Kouakou,
Hadouche (Nait Yahia 83’),
Djadiri (Messaoud 67’),
Meliani, Bouassaid (Tedjar
61’), Nâamani, Zaouche
Entraîneur : Benchouia

MCA : Chaouchi, Hachoud, Zeghdane, Berchiche, Bachiri, Hendou, Karaoui, Benbraham (Ouali 68’), Chita, Mendouga (Gherbi 60’), Djallit (

Gourmi36’)

Entraîneur : Artur Jorge

LE CHIFFRE

1

En tenant en échec les Chélifiens sur leur propre terrain, le MCA a récolté son premier point en déplacement après onze rencontres, puisque la dernière bonne opération des Algérois remonte à la cinquième journée du championnat lorsqu’ils ont obligé le MOB au partage des points.

lorsqu’ils ont obligé le MOB au partage des points. È TOP Chaouchi sauve son équipe de

È

TOP

Chaouchi sauve son équipe de la défaite

Si le Mouloudia a réussi à évi- ter la défaite, c’est grâce à Fawzi Chaouchi qui était incontesta- blement l’homme de la rencon- tre en étant auteur de deux arrêts décisifs en première période de jeu, sans compter sa bonne lec- ture des trajectoires de la balle et ses interventions qui lui ont per- mis de préserver sa cage vierge.

Benchouia «On se battra jusqu'à l’ultime journée pour le maintien»

«Que voulez-vous que je vous dise, nous avons dominé la ren- contre et on s’est créés des occasions de buts que nous n’avons pas concrétisées. Malheureusement la chance nous a tournés le dos aujourd’hui et la dernière touche nous a fait défaut. Notre si- tuation s’est compliquée, mais on se battra jusqu'à l’ultime jour- née pour le maintien.»

… il décide de démissionner

Artur Jorge «Ce point nous permettra de bien préparer le match face au NAHD»

«Je pense que mon équipe n’a pas réalisé une bonne première mi- temps mais on a tout de même amélioré la qualité de notre production en seconde pé- riode. Il est vrai que nous n’avons pris qu’un seul point et qui ne pourra améliorer notre position dans le classe- ment, mais je pense qu’il est très

dans le classe- ment, mais je pense qu’il est très Accosté dans le parking par une

Accosté dans le parking par une frange des supporters, le coach de l’ASO, Benchouia,

a décidé de démissionner de son poste. Toutefois, ces derniers refusent d’entendre par-

ler de son départ, car ils savent pertinemment que s’il quitte ses fonctions, aucun autre entraîneur n’acceptera de prendre une équipe qui a presque compromis ses chances du maintien. Quant aux joueurs, une fois avoir eu écho de la décision de leur coach, et afin de le dissuader de prendre une telle décision, ils ont tout simplement menacé de le suivre s’il quitte son poste.

Raïssi «C’est une bonne performance pour la suite du parcours»

«Bien qu’on souhaitait prendre les trois points face à l’ASO, il n’en demeure pas moins que cette opération nous aidera à prendre confiance, après avoir réussi à gagner notre pre- mier match de la phase retour du championnat. Ainsi, cette performance est une bonne opération pour la suite du parcours.»

bon pour le moral des joueurs, car il nous permettra de bien préparer le match face au NAHD, et c’est ce qui nous intéresse le plus.»

Sur le banc malgré sa grippe

FLOP L’ASO n’arrive plus à gagner à domicile Alors que tout le monde croyait que
FLOP
L’ASO n’arrive plus à
gagner à domicile
Alors que tout le monde
croyait que l’ASO allait pourvoir
redémarrer du bon pied à l’occa-
sion de cette phase retour du
championnat, notamment après
leur bonne opération à Béchar,
les Chélifiens continuent à man-
ger leur pain noir en étant inca-
pables de provoquer le déclic à
domicile.
voulait donc confirmer sa
bonne prestation face au
MCEE, manque de chance
et a quitté le terrain en
traînant la patte.
È
Gherbi perd sa
place au profit de
Chita

et même s’il était un peu déçu comme cela a été le cas mardi dernier, a accepté le choix de son coach en toute sportivité, ce qui nous renseigne sur le bon état d’esprit qui règne actuellement au Mou- loudia.

… il a pris la place de Djalit à

la 36’, suite à sa blessure

Cependant, Gourmi a pris sa place sur le terrain à la 36’ en remplaçant Djalit qui s’est blessé suite à une intervention mus- clée d’un défenseur de l’ASO. Djalit, qui

Tout porte à croire que Gherbi a payé sa mauvaise préparation lors du mercato hivernal où il était contraint de rester en Algérie pour les raisons que tout le monde connaît. Lors de la dernière confrontation livrée face au MCEE, l’enfant de Relizane, qui avait pris sa place sur le terrain, a été remplacé à la mi-temps par le jeune Chita qui a tiré son épingle du jeu, et c’est logi- quement que ce dernier soit titularisé hier, au grand dam de Gherbi qui est resté sur le banc des remplaçants.

T. Che

Comme nous l’avons rapporté dans notre précédente livraison

et bien qu’il souffrait d’une forte grippe, Artur Jorge a effectué le déplacement avec son équipe à la ville de Chlef. Ce dernier était in- certain d’être sur le banc pour diriger son équipe, car tout était tribu- taire de l’évolution de son état de santé. Hier matin, Artur Jorge s’est senti légèrement mieux après les soins qu’on lui a prodigués et il a dé- cidé d’être sur le banc pour diriger son équipe.

a dé- cidé d’être sur le banc pour diriger son équipe. Chaouchi «Le NAHD n’a rien

Chaouchi «Le NAHD

n’a rien à espérer à Bologhine»

«On s’attendait à ce que la rencon- tre soit difficile, car on était aussi confrontés à une équipe qui joue sa

survie en élite. Il est vrai qu’on pou-

vait mieux faire, mais je pense que le point récolté est d’une précieuse va- leur pour nous, dans la mesure où il nous mettra davantage en confiance. Lors du stage de préparation que nous avons effectué en Espagne, on s’est mis d’accord de ne perdre aucun point à domicile et le NAHD n’a rien à espérer à Bologhine.»

Hachoud «C’est un bon point pour l’équipe»

«Nous avons assisté aujourd’hui à une rencontre très serrée car l’enjeu était de taille et le faux pas interdit. Nous avons es- sayé de réaliser un bon résultat en récoltant au moins un point, ce qu’on a réussi à faire. Le plus important pour nous est d’assurer toujours les trois points à domicile et en prendre d’autres en déplacement. Nous sommes sur la bonne voie.»

Benbraham jouit de la confiance du coach

Le stage de préparation effectué en Es- pagne a été bénéfique à plus d’un titre pour le milieu de terrain du Mouludia, So- fiane Benbraham, du fait qu’il lui a profité pour gagner la confiance de son entraî- neur. Après avoir été titularisé face au MCEE pour le compte de la première jour- née de la phase retour du championnat, Benbraham vient d’être reconduit dans le onze rentrant, puisqu’il a donné entière satisfaction au technicien portugais. Ainsi, l’ancien joueur d’Amiens a pris une re- vanche sur le sort, lui qui avait réussi à l’époque de Charef de gagner sa place dans l’équipe, avant qu’il ne soit mis à l’écart par Boualem Laroum, sans aucune raison valable.

Gourmi sur le banc, malgré son doublée

raison valable. Gourmi sur le banc, malgré son doublée Bien qu’il soit auteur d’un doublée face

Bien qu’il soit auteur d’un doublée face au MCEE, en faisant une rentrée remar- quable dans les vingt dernières mi- nutes, Khaled Gourmi a été laissé sur

le banc des remplaçants par le staff

technique qui a préféré renouveler sa confiance à la paire composée de Djalit et Mendouga. Toutefois Gourmi,

www.lebuteur.com N° 2896 13 Dimanche 25 janvier 2015 Coup difficile MCA Les Algérois dépités par
www.lebuteur.com N° 2896 13 Dimanche 25 janvier 2015 Coup difficile MCA Les Algérois dépités par
www.lebuteur.com
N° 2896
13
Dimanche 25 janvier 2015
Coup difficile
MCA
Les Algérois dépités par
la défaite des Fennecs
Tout heureux de prendre leur quartier
en force de Redouane Ba-
chiri conjugué au recrute-
ment de Patrick Ngoula
sans oublier la disponibilité
de Koceila Berchiche et
Ayoub Azzi ont eu raison de
l’enfant du Ruisseau. Avant-
hier, le joueur ne s’attendait
certainement pas à une
nouvelle mise à l’écart alors
qu’il avait tout pour aider
son équipe lors d’un match
d’une aussi grande impor-
tance. Finalement, c’était la
grosse désillusion pour
Amine qui avait l’opportu-
nité de signer pour un club
libyen lors du mercato hi-
vernal moyennant une
prime de signature avoisi-
nant les 120 000 euros. Un
sacrifice pour la bonne
cause qui n’a pas eu l’écho
escompté auprès du staff
technique et des dirigeants
du club vu la tournure des
événements et cette mise à
l’écart qui ne dit pas son
nom et qui se prolonge dans
la durée. Toujours est-il,
Aksas garde la tête froide et
refuse de céder à la panique
car dans l’immédiat, c’est les
résultats de l’équipe qui doi-
vent prédominer.
à l’hôtel la Vallée situé dans la ville de
Chlef, les camarades de Hachoud
étaient au rendez-vous pour suivre le
match des Verts face au Ghana. Alors
que le match nul était à la portée des
hommes de l’équipe nationale, Gyan
d’une frappe croisée à crucifié Mbolhi.
Un moment de flottement dans le
temps additionnel a été fatal aux Verts,
c’est ce que les joueurs ont ressenti à
la fin de la rencontre. C’est cette
concentration de tous les instants que
Jorge et Valdo ne cessent de réclamer
à leurs joueurs car dans le football de
haut niveau, le moindre égarement
peut se payer cash avec des consé-
quences fâcheuses. Après le coup de
sifflet final, les partenaires de Hachoud
étaient abattus car ils ne s’attendaient
certainement pas à un tel scénario qui
remet en question la qualification de
l’Algérie au second tour.
Hadj Ahmed rassure
sur la situation
au Niger
T.Che
tendre que les responsables de la Juventude au-
raient juste accusé du retard pour accomplir les
formalités administratives nécessaires et que la
direction du club a donné son accord, ils ont ras-
suré Valdo à ce sujet, puisque l’entraîneur-adjoint
du Mouloudia a eu aussi une discussion avec le
manager du joueur et un officiel de la Juventude.
dance ne lui a été parvenue de la Confédération
brésilienne du football, tout en rassurant les
pensionnaires de Hydra de faire le nécessaire
pour la qualification du joueur si la Juventude a
donné son accord à la CFB.
Nous avons
évoqué il y a
quelques jours
l’instabilité qui
règne à Niamey
en raison d’un
conflit intercon-
fessionnel qui a
éclaté suite aux
caricatures du
journal sati-
rique, Charlie
Hebdo. Après
Artur Jorge exige de régler
le problème
La correspondance de la CFB
attendue cette semaine
De cela, on pourra dire qu’une correspondance
de la CFB est attendue cette semaine pour trans-
mettre le CIT à la Fédération algérienne de foot-
ball pour que Roberson soit qualifié pour la
prochaine rencontre du championnat. La direc-
tion du MCA a saisi à son tour les responsables
de la FAF à ce sujet et on lui a confirmé que
jusqu'à preuve du contraire aucune correspon-
Bien qu’il soit informé de toutes les démarches
entreprises par son adjoint Valdo au même titre
que la direction du MCA, Artur Jorge exige de
régler le problème afin qu’il puisse compter sur
les services de Roberson dès le prochain match
du championnat face au NAHD. Lui qui souhaite
bénéficier de tous ses atouts pour le reste du par-
cours afin d’accroitre les chances de son équipe
pour réaliser le maintien.
plusieurs arres-
tations, les autorités de l’Etat ont dé-
cidé de relâcher les manifestants
rendant ainsi un semblant de calme
dans la capitale du Niger. Et sachant
que dans un mois le Mouloudia ira à
Niamey pour défier l’équipe locale pour
le compte du premier tour de la Coupe
de la CAF, le directeur général du club,
Rafik Hadj Ahmed s’est voulu rassu-
rant. «Nous suivons de très près la si-
tuation qui s’est nettement améliorée.
Je rassure tout le monde, il n’y a aucun
souci à ce propos», se contentera de
nous dire le responsable mouloudéen
qui est actuellement au four et au
moulin.
K.M.
T.Che

PUB

Mis à l’écart par Jorge, Aksas dans le creux de la vague

A près sa mise à l’écart contre le Mouloudia d’El Eulma, Amine Aksas

était persuadé que ce n’était qu’une décision passagère et qu’il allait refaire surface très vite, surtout que ce match contre l’ASO se profi- lait à l’horizon. Bourreau des Chélifiens la saison der- nière avec ce but inscrit de fort belle manière qui avait permis à la bande de Bouali de perpétuer la tradition, Aksas se retrouve désormais éjecter du groupe. Le retour

Le Mouloudia rassuré pour la qualification de Roberson

La qualification du milieu de terrain brésilien Roberson De Arruda est toujours d’actualité au Mouloudia, puisque son certificat de transfert international n’est toujours pas parvenu à la FAF, ce qui a privé le club de sa présence pour la se- conde rencontre d’affilée. En dépit des efforts dé- ployés par l’entraîneur adjoint Valdo, qui a pris attache avec la CFB afin de régler le problème le plus vite possible, il semble bien que l’instance suprême du football brésilien attend l’aval du club employeur du joueur en l’occurrence la Ju- ventude. Appartenant toujours à cette formation, Roberson a été transféré au MCA sous forme de prêt pour une période de dix-huit mois, et la CFB ne peut donc en aucun cas envoyer le fa- meux sésame sans l’accord de cette formation. A en croire une source digne de foi, on laisse en-

cas envoyer le fa- meux sésame sans l’accord de cette formation. A en croire une source
cas envoyer le fa- meux sésame sans l’accord de cette formation. A en croire une source
N° 2896 www.lebuteur.com 14 Dimanche 25 janvier 2015 Ligue 1 Coup d’œil MCEE 4 1
N° 2896
www.lebuteur.com
14
Dimanche 25 janvier 2015
Ligue 1
Coup d’œil
MCEE
4
1
USMH
25 janvier 2015 Ligue 1 Coup d’œil MCEE 4 1 USMH Les Jaune et Noir coulent

Les Jaune et Noir coulent à Zougar

C’est ainsi que les visiteurs vont subir la do- mination de l’équipe locale qui se s’est créé de bonnes occasions de but. Kara, le gardien

harrachi, s’est illustré à trois reprises sur des tentatives de Chenihi (20’), Hamiti (21’) et Derardja (23’). Du côté du MCEE, on sen- tait le but venir. En effet, à la 25’, Bouzama arrive à ouvrir la marque. A l’origine du but, un coup franc de Derardja, suivi d’un ca- fouillage devant les buts de Kara. La balle at- territ dans les pieds de Bouzama qui secoue les filets. Menés au score, les Jaune et Noir décident alors de réagir. Ils fonceront vers le camp adverse à la recherche d’une égalisa- tion. Sur un coup franc d’Amada (30’), l’USMH a failli niveler la marque. Peu avant la mi-temps, Derardja, le buteur maison, d’un tir puissant des 30 mètres, surprend Kara. L’arbitre sifflera la fin du

premier half avec un score de 2 à 0 pour l’équipe locale. Au retour des vestiaires, les deux

équipes, notamment les Harrachis, qui se montrent plus vigilantes qu’en première pé- riode. Cela n’a pas empêché Hamiti d’ajou- ter un troisième but suite à une contre-attaque menée par les attaquant du MCEE. Quelques minutes après ce troisième but, les visiteurs parviennent à réduire le score par l’intermédiaire de Ziane Cherif. Ce dernier, qui a hérité d’un mauvais renvoi de la défense du MCEE, battra Mehsas d’un tir puissant. On jouait le temps additionnel quand Hamami sert un caviar à son coéqui- pier Kara. Ce dernier, qui venait de rentrer, n’eut aucune peine pour ajouter la quatrième réalisation mettant ainsi fin au festival de buts.

N. R.

Ligue 1 Mobilis Résultats et classement de la 17 e journée MC El Eulma JS
Ligue 1 Mobilis
Résultats et classement de la 17 e journée
MC El Eulma
JS Saoura
NAHussein Dey
ASO Chlef
4-1
USM El Harrach
0-1
MO
Béjaia
2-1
ASM Oran
0-0
MC
Alger
USM Bel Abbès
USM Alger
1-2
ES
Sétif
1-1
JS Kabylie
MC
Oran
0-0
CR
Belouizdad
CS Constantine
2-0
RC
Arbaa
Classement
Prochaine journée
ASM Oran USM El Harrach RC Arbaa CR Belouizdad JS Saoura CS Constantine MC Oran
ASM Oran
USM El Harrach
RC Arbaa
CR Belouizdad
JS Saoura
CS
Constantine
MC
Oran
USM Alger
ES Sétif
MC El Eulma
JS Kabylie
USM Bel Abbès
MC Alger
NAHussein Dey
MO Béjaia
ASO Chlef

L a série noire continue pour les Harrachis qui ont, encore une fois, été battus. Cette fois-ci, c’est sur le terrain du stade Ze- ghar face au MCEE que les

Jaune et Noir se sont inclinés sur un score de

4 à 1. Les deux équipes n’ont pas eu recours au traditionnel round d’observation.

Comme pour montrer leurs intentions, les

Eulmis ont d’emblée pris la direction du camp adverse et la 2’ minute de jeu, Hamiti donnera la première alerte après avoir repris de la tête un cen-

tre au cordeau de Chenihi. Nulle-

ment impressionnés, les gars d’El Harrach répliquent par Tiaiba. Ce dernier sur un contre se retrouve en position idéale. Son tir sera détourné en corner par le gardien Meh- sas. Après le premier quart, les poulains d’Ait Djoudi décident de mettre la pres- sion dans le camp adverse.

Ait Djoudi

«J'y suis, j'y reste»

Le coach du MCEE Azeddine Ait Djoudi que certains ont an- noncé sa démission imminente a précisé qu'il n'a jamais pensé à

quitter la barre technique du MCEE. Du moins c'est qu'il a déclaré hier après la fin du match : «D'abord avant de parler du match et de cette

turc Un veut club Abid Les bonnes performances de Abid sous le maillot de l’USMH
turc
Un veut
club Abid
Les
bonnes performances
de Abid
sous le maillot de l’USMH
ne laissent
pas
indifférents
des présidents
de club de
Ligue 1 en
harrachi a
Algérie. L’attaquant
également quelques touches à l’étranger. La
dernière en date vient
de Turquie.
On ap-
évoluant en Spor Toto
prend ainsi qu’un club
du champion-
Süper Lig (première division
nat turc)
veut
enrôler l’attaquant harrachi,
avant la clôture
du marché des trans-
ferts
en Turquie, le 31 janvier. Mais
cela semble
impossible car le
joueur est toujours sous
les drapeaux.

victoire, je tiens à préciser que je n'ai jamais envisagé une démission. J'y suis, j'y reste. Concernant le match, je suis satisfait de cette victoire. Mon équipe s'est imposée après avoir fait

preuve d'une grande vo- lonté et beaucoup de réalisme. Ce succès qui vient après une série de contre-perfor- mances permettra

au MCEE de mon-

ter un peu plus au classement et de quit- ter la zone rouge

Pas de déclarations côté harrachi

Fidèles à leurs habitudes quand leur équipe perd, les joueurs autant que les membres du staff tech- niques n'ont pas fait la moindre déclaration aux journalistes présents. Les Harrachis sont restés cloî- trés dans les vestiaires pendant plus de trois-quart d'heure. A leur sorti, ils se sont dirigés directement vers le bus laissant les journalistes sur leur faim.

17 e journée Stade : Messaoud-Zougar (El Eulma) Affluence : faible Arbitres : Benbrahem, Alaoua,
17 e journée
Stade : Messaoud-Zougar
(El Eulma)
Affluence : faible
Arbitres : Benbrahem,
Alaoua, Chelaoui
Avertissements : Hamiti
(18’) (MCEE) ; Benachour
(16’), Keniche (62’) (USMH)
Buts : Bouzama (25’), De-
rardja (44’), Hamiti (55’),
Kara (90’+1) (MCEE) ;
Ziane Cherif (57’) (USMH)

USMH : Kara, Be- naldjia, Keniche, Mazari, Ziane Cherif, Gharbi, Bena- chour, Amada, Boumechra (Frioui 62’), Bouguèche (Me- barki 70’), Tiaiba Entraîneur : Iaiche

MCEE : Mehsas, Belkiter, Bouzama, Zaidi, Ousalah, Hamami, Tombangh, De- rardja (Kadri 75’), Abbès (Kara 85’), Hamiti, Chenihi (Bentayeb 65’) Entraîneur : Ait Djoudi

Hamiti, Chenihi (Bentayeb 65’) Entraîneur : Ait Djoudi LE CHIFFRE 1 Dix jours seulement après son

LE CHIFFRE

1

Dix jours seulement après

son arrivée à l’USMH, Hadj Bouguèche a déjà gagné la confiance du coach harrachi Abdelkader Iaiche qui a décidé de l’aligner d’entrée hier face au MCEE. C’est donc la première titularisation sous le maillot de l’USMH.

È

TOP

Le but

de Derardja

Malgré sa blessure, Derardja, le meilleur du championnat, s’est encore une fois illustré par son efficacité devant les buts. Il a été longuement applaudi après avoir marqué le deuxième but

d’un tir puissant des 30 m.

È

FLOP

Les supporters eulmis fuient leur équipe

Il n’y avait pas une grande af- fluence hier au stade Moha- med-Zeghar où les gradins étaient quasiment vides, à l’ex- ception de quelques centaines de supporters du club eulmi qui ont marqué leur présence.

de supporters du club eulmi qui ont marqué leur présence. U 21 : MCEE 2 -

U 21 :

MCEE 2 - USMH 1

La rencontre des jeunes espoirs comptant pour la dix-septième journée du championnat de Ligue 1 Mobilis et qui a opposé le Mou-

loudia d’El Eulma à l’USMH s’est soldée par la victoire du MCEE sur un score de 2 à 1. Longtemps menés au score après un but de Hetabi, les jeunes Harrachis, ré-

duits à dix après l’expulsion de

Medane, ont cédé après la pause. Un doublé de l’attaquant Rachi a permis aux gars des Hauts-Pla- teaux de remporter une victoire méritée.

www.lebuteur.com N° 2896 Ligue 1 15 Dimanche 25 janvier 2015 Coup d’œil Un seul JSS
www.lebuteur.com
N° 2896
Ligue 1
15
Dimanche 25 janvier 2015
Coup d’œil
Un seul
JSS
0
1
MOB
changement côté béjaoui L’entraîneur du l l MOB a opéré un seul changement par rapport
changement
côté béjaoui
L’entraîneur du
l l
MOB a opéré un
seul changement par
rapport à la dernière
rencontre face au
NAHD. Ce dernier
n’a pas voulu cham-
bouler l’équipe qui a
été tenue en échec
par le NAHD. En
effet, c’est Ferhat, le
revenant qui a pris la
place de Hamzaoui qui
n’a pas fait le déplacement
hier à Béchar pour affronter
son ancienne équipe.
Ferhat retrouve une
place de titulaire
Absent lors des quatre der-
l l
nières rencontres, suite à une
blessure à la main qu’il a contractée lors
du match face à l’USMA, le milieu de
terrain béjaoui, Malek Ferhat, a été ali-
gné d’entrée hier face à la JSS. Ce dernier,
qui a été recommandé pour ratisser la
zone médiane, a réalisé un match plein,
tout comme son camarade Dehouche.
Yaya, seul en pointe
l l Fidèle à sa tactique quand
son équipe évolue en dé-
placement, Amrani a renforcé
le milieu de terrain en pla-
çant un cinquième élément
Si l'on devait attribuer
une note à ce match, la JSS au-
rait obtenu un 10/10, même si le
au lieu de quatre. Mais il
faut tout de même pré-
ciser qu’il s’agit là d’un
choix. En effet, le
schéma tactique mis
en place par le staff
technique hier re-
posait sur un 4-3-2-
1. Le coach a préféré
sacrifier un atta-
quant pour renforcer
le milieu. Yaya a dé-
buté la partie seul de-
vant.
Première
convocation de
MOB a réussi, hier, le hold-up
parfait. Un but, c'est tout, il est vrai,
mais suffisant pour engranger les
trois points de la victoire qui conforte
sa place de leader et se consoler de son
semi-échec de mardi dernier face au
NAHD à domicile. Comme pour mon-
trer leur intention d’arracher les trois
points, les locaux assiègeront le camp
des visiteurs. Avant d'en arriver là, et
même si cette première période a été
littéralement dominée par la JSS, c'est
le MOB qui s'est mis le premier en
évidence sur un tir sans contrôle
de Zerdab dès la 6' de jeu. Un tir
puissant des 20 mètres qui a
obligé le gardien de la JSS à
dévier d'une claquette en
Domrane et N’Diaye
Absentes lors du premier
l l
match de la phase retour face
au NAHD à Béjaïa, les deux nouvelles
recrues du Mouloudia de Béjaïa cet
hiver, à savoir Jugurtha Domrane et le
Mauritanien Oummarou Ibrahima
N’Diaye, ont été retenues dans les liste
des dix-huit, hier, à l’occasion du match
face à la JSS. Toutefois, c’est à partir du
banc que ces deux joueurs ont suivi la
corner. A partir de là, il
n'y avait qu'une seule
équipe sur le terrain.
Les locaux, détermi-
nés à faire une en-
trée fracassante lors
de cette phase re-
tour, ont pris les
choses en main en
dominant leur vis-
partie.
Banouh hors des dix-
huit
Retenu tous dans la
l l
liste des 18 joueurs
convoqués pour le match
d’hier face à la JSS, le
jeune attaquant béjaoui,
Hamza Banhouh, n’a
pas été retenu dans la
liste des éléments
concernés par ce
match face aux Su-
distes. En effet, le
coach Amrani a dé-
cidé donc de sacri-
fier un attaquant en
lui préférant le jeune
espoir Rachedi.
La JSS, la
première à
l'échauffement
qu’on tenait jusqu’à la 90’+5,
vu notre belle prestation. J'es-
père que cet échec ne va pas in-
fluer négativement sur le groupe.
En plus, je pense que les cinq mi-
nutes du temps additionnel
étaient vraiment de trop. Je l'ai
toujours dit, quand on affronte
les grands du championnat, il
ne faut jamais se contenter
de jouer la prudence. J'es-
père qu'on rebondira lors
des prochains matchs.»
l l Pour l'échauffement
des deux équipes, c'est
l’équipe locale qui s'est
présentée la première
sur le terrain. Le stade
La JSS a pris le meilleur,
chez les U21, face au MOB sur le
score sans appel de trois buts à zéro.
a explosé au moment
Cette
où les camarades de
Merbah ont fait leur
apparition. Son hôte,
de Saoura de conforter leur place, alors
que les Béjaouis n’ont pu tenir le rythme,
après
le MOB, n'a pas tardé
de la
à le suivre, bien en-
de
tendu, sous les huées
des supporters de la
Saoura.
de tendu, sous les huées des supporters de la Saoura. 17 e journée Stade : 20-Août-1955
17 e journée Stade : 20-Août-1955 (Béchar) Affluence : moyenne Arbitres : Benouza, Aomari, Ayad
17 e journée
Stade : 20-Août-1955
(Béchar)
Affluence : moyenne
Arbitres : Benouza, Aomari,
Ayad
Avertissements : Sidibé (50’),
Mansouri (79’) (MOB)
But : Chettal (90’+5) (MOB)
JSS : Laouti, Toubal,
Terbah, Babidy, Benzerga,
Bousmaha, Merbah, Amri,
Tiouli (Achour 70’), Aoudou
(Abdelhafid 61’), Hamia
(Mokdad 80’)
Entraîneur : Goavec

MOB : Mansouri, Aguid, Be- nali, Mebarakou, Messaoudi, Sidibé, Ferhat (N’Diaye 75’), Dehouche (Domrane 89’), Zerdab (Chettal 82’), Yaya, Rahal Entraîneur : Amrani

90’+ 5, et Chettal surgit !

match n'a pas changé. Une équipe qui do- mine et une autre qui défend, mais les oc- casions se font de plus en plus rares. On notera, toutefois, la reprise de la tête de Benzerga, après le corner de Tiouli qui a été intercepté facilement par Mansouri (60’). Cinq minutes plus tard, passe en profondeur de Toubal pour Abdelhafid qui drible deux défenseurs mais son tir n’a pas été puissant pour inquiéter le gardien bé- jaoui. A la 79', Terbah a failli tromper la vi- gilance de Mansouri par un centre tir qui passe légèrement au dessus de la barre. C'était le ratage de trop. Car, le MOB va se réveiller dans les dix dernières minutes et va même faire mouche en réussissant le hold-up parfait.

Chettal crucifie

les Sudistes

Alors que tout le monde croyait que le match allait se terminer sur un score vierge, à la 95', Chettal, le remplaçant de luxe, tente une incursion du milieu de ter- rain, puis décroche sur son pied droit et tire. Heureusement pour lui, et malheu- reusement pour les Saouris, la balle s’est logée au fond des filets. Le MOB empoche trois précieux points inespérés puisque rien ne changera au tableau d'affichage jusqu'au coup de sifflet de M. Benouza. Benfetta

jusqu'au coup de sifflet de M. Benouza. Benfetta LE CHIFFRE 4 On retiendra le chiffre 4

LE CHIFFRE

4

On retiendra le chiffre 4 lors du match d’hier. C’est le nombre de victoires remportées par les Béjaouis cette saison en dehors de leurs bases. En plus du succès d’hier face à la JSS, les Béjaouis ont déjà réussi à battre le NAHD chez lui lors de la première jour- née (2-0), le CRB aussi au 20- Août lors de la 8 e journée sur le même score et le MCEE lors de la 14 e journée sur le score de deux buts à un.

È

TOP

Un joker nommé Chettal

Pour une fois, on met en évi- dence l’attitude et la réaction de l’équipe du MOB qui a su se bat- tre jusqu’à l’ultime minute. Mal- gré toute la pression de l’équipe adverse, ils n’ont jamais renoncé, ce qui leur a permis d’inscrire le but de la victoire par l’intermé- diaire de Chettal qui conforte son statut de joker, après avoir réussi le même coup lors de la 14 e journée face au MCEE.

FLOP

È

Les Crabes malmenés à Béchar

Les supporters du MOB, mal- menés à Béchar face à la JS Saoura, ont eu le mérite de ne pas laisser de plumes dans cette arène qui leur a été hostile, à eux comme à leurs fans. Une attitude inconvenante que les Crabes n'ont pas manqué de dénoncer et surtout d’interpeller les res- ponsables du football, notam- ment la Ligue et la Fédération, pour qu'il soit mis fin à de tels comportements.

à-vis de bout en bout.

Dominer n'est pas gagner

La première alerte fut donnée à la 9' lorsque Hamia, reprenant de la tête un centre de Tiouli de la droite, a raté le cadre. Mais la grosse occasion de cette première période a été à l'actif d’Aoudou qui a très mal ajusté sa reprise de la tête sur un dé- bordement de Boussamha alors qu'il était seul face aux bois. C'est un but tout fait que venait de rater l'attaquant saouri (14'). Trois minutes plus tard, les Bédjaouis s'of- frent une autre occasion en or qu'ils vont également rater. Rahal, bien démarqué dans la surface, récupère la balle, mais il manque lamentablement le cadre (17'). Les visiteurs ont failli trouver la faille sur un tir puissant de Yaya qui a trouvé le défenseur Benzerga qui a changé la trajectoire du ballon (28’). Le Mouloudia a failli, par la suite, payer cash tous ces ratages lorsque la tête d’Aoudou a effleuré la barre transver- sale du gardien Mansouri (36’). Peu avant la pause, Benzerga, du cafouillage après le corner de Terbah, se présente seul face à Mansouri, mais ce dernier a eu le dernier mot en sauvant son équipe d'un but cer- tain (45').

La JSS s'essouffle

A la reprise du jeu, la physionomie du

Goavec «Une Amrani grosse déception !» L'entraîneur de la JSS, Denis Goavec, était très déçu
Goavec «Une
Amrani
grosse déception !»
L'entraîneur de la JSS, Denis Goavec,
était très déçu du résultat du match qui était
largement à la portée de son équipe qui a do-
miné le MOB pratiquement pendant toute la
«On ne pouvait espérer
meilleur scénario»
rencontre. «Je suis déçu par cette défaite, car on
méritait au moins le nul
Accosté à l’issue de cette rencontre face à la JSS,
le coach béjaoui a tenu à nous parler de cette pré-
cieuse victoire à l’extérieur. «Je suis heureux et fier
de cette victoire importante pour notre équipe. On
a fait ce qu’il fallait, grâce à la volonté des joueurs
qui y ont cru jusqu’au bout. Gagner dans les ul-
times secondes, franchement, on ne pouvait pas es-
pérer meilleur scénario. Cette victoire nous a
permis de nous racheter de notre dernier faux pas
at home. Je suis vraiment fier de ce qu’on a réalisé
cette saison, notamment ces performances en dé-
placement. C’est tout à fait le contraire de la saison
écoulée où nous étions la plus faible équipe à l’extérieur.»
Interdits d’accès au stade
U21
JSS 3 - MOB 0
victoire a permis donc aux jeunes
Selon les témoignages des supporters ayant fait
le déplacement à Béchar, le climat dans lequel s'est
déroulée la partie était loin de celui du match aller et
du match de coupe aussi. Des incidents qui ne font
guère honneur au football national puisque le peu de
supporters béjaouis qui ont décidé de faire plus de 1
200 kilomètres pour suivre la partie d’hier ont été
suppliés de faire demi tour par les dirigeants de la
JSS qui ont refusé l’accès à tous les supporters du
MOB qui n’ont pas pu assister au match de leur
équipe favorite.
leur belle victoire à domicile lors
dernière journée. Les camarades
Mouhli, devront faire mieux à
l’occasion de la réception de
l’ASO lors du prochain
match.
La direction condamne : «Cela
n'honore pas les dirigeants
de la Saoura»
Les dirigeants béjaouis ne sont pas restés les bras
croisés et ont décidé de réagir, après ce qui s’est
passé avec les Crabes, hier à Béchar : «La direction
du MOB condamne vigoureusement le comportement
indigne des dirigeants de la JSS et de ceux qui sont

Les supporters béjaouis ont vécu l’enfer à Béchar

censés d’assurer la sécurité au stade de Béchar, après avoir empêché l’accès aux gradins du stade du 1 er -No- vembre à une poignée de nos supporters, une ving- taine. Ce geste indigne n’honore ni le football algérien ni l’équipe de la JS Saoura qui a été très bien accueil- lie à Béjaïa lors de son dernier match de Coupe d’Al- gérie.»

Même les Espoirs ont vécu une pression terrible

En plus des supporters qui ont vécu un vrai cau- chemar, hier, les Espoirs du MOB, qui ont joué leur match en championnat, ont vécu une forte pression exercée par les dirigeants de la JSS qui n’ont pas ar- rêté d’intimider les joueurs et tous les autres membres de la délégation béjaouie présente sur place. Cela a bien sûr influé sur le moral des camarades de Ben- sayeh qui se sont inclinés sur le score de trois buts à zéro.

S. A.

N° 2896 www.lebuteur.com 16 Dimanche 25 janvier 2015 Ligue 1 Coup d’œil 1 2 ESS
N° 2896
www.lebuteur.com
16
Dimanche 25 janvier 2015
Ligue 1
Coup d’œil
1
2
ESS
Delhoum, dix minutes sur le terrain… et deux buts inscrits ! Delhoum a l l
Delhoum, dix
minutes sur le
terrain… et
deux buts
inscrits !
Delhoum a
l l
joué son tout
premier match, ou
plutôt les toutes
premières minutes
sous les couleurs
cette saison. Il a
remplacé Kourbia à
la 47'. Sur son premier
ballon, il ouvre le score.
Quatre minutes plus tard,
il récidive et donne une
belle avance à son équipe.
Coup du sort, Delhoum quit-
tera ses coéquipiers à la 62', suite
à une blessure.
Madoui, sacré Meilleur
entraîneur arabe
l l Juste après le match disputé hier
contre l'USMBA, Kheireddine Ma-
doui s'est rendu à Alger. Il a pris le vol ré-
gulier d'Air Algérie en direction du
Caire. Le coach sétifien a été désigné
Meilleur entraîneur arabe et il devait
être honoré le 11 janvier dernier. Les
organisateurs égyptiens ont reporté
la cérémonie car Madoui était pris
par le stage effectué par son
équipe à Alicante.
La cérémonie
se déroulera à
l'hôtel Le
Baron du
Caire
Cette céré-
l l
monie a été
conjointement or-
ganisée par le Cen-
tre de la culture
sportive égyptien et
le quotidien El
Ahram. Elle se dérou-
lera à l'hôtel Le Baron
du Caire en présence de
plusieurs personnalités po-
I l n’y eu pratiquement pas de
quart d’heure d’observation
et les joueurs de Charef
vont d’emblée porter le dan-
ger dans le camp sétifien. A
la 1', Bounoua démarque
Chico qui verra sa reprise frôler le po-
teau de Khedhaïria. Ce dernier sera à la
parade pour repousser le cuir qui prenait
le chemin des filets, suite à un tir
d'Achiou (5'). Les joueurs de Charef
s'installeront dans le camp sétifien,
sans toutefois trouver le chemin des
filets. Achiou servira idéalement
litiques et sportives. Après la
cérémonie, Madoui se rendra
au siège de la chaine de télévi-
sion Ennahar dont il sera l'invité.
Takhout, nouveau
sponsor de l'Entente
Bounoua à la 30'. L'attaquant de
l'USMBA verra son tir contré
in extremis par Mellouli.
Après une bonne demi-
heure de jeu, les Sétifiens
prendront les choses en
main et exerceront un
l l Lors de la Supercoupe d'Afrique
qui se jouera le 21 février prochain
au stade Tchaker, les Sétifiens arboreront
le sigle d'un nouveau sponsor. Ce sera
celui de l'entreprise des transports Ta-
khout et cela en lieu et place de Sona-
trach. La société pétrolière qui était le
partenaire de l'ESS lors de la der-
nière campagne africaine n'a pas
renouvelé son accord pour l'an-
née 2015.
pressing. La première
réelle occasion des Sé-
tifiens est à l'actif de
Benyettou dont la re-
prise de la tête rasera la
transversale de Jona-
Zerrara, Gasmi,
Legraa et
Demou
absents
Quatre habi-
l l
tuels titulaires
de l'équipe de Sétif
n'ont pas effectué le
déplacement à Bel
Abbes. Il s'agit de
Zerrara, Gasmi, Le-
graa et Demou qui
sont tous les quatre,
blessés.
Djahnit
hors des dix-huit
Même si Akram Djah-
l l
nit a totalement récupéré de
sa blessure, il n'a pas été convo-
qué par Madoui pour le match
d'hier face à l'USMBA.
U21
USMBA 0 - ESS 2
Belameiri
préféré à Younes
l l Le match entre les es-
poirs de l'USMBA et de
Madoui a présenté
l l
un duo d'attaque
assez inédit face à
l'USMBA. Il a associé Be-
nyetou à Belameiri. Ce der-
nier a été préféré à Younes.
l'ESS s'est joué en lever de ri-
deau de celui des seniors. Ce
sont les Sétifiens qui se sont
imposés (0-2). Les espoirs de
l'ESS ont regagné Sétif
dès la fin de leur
match.

«Je suis déçu car cette défaite complique encore plus notre situa- tion. Bien sûr, l’ESS mérite sa victoire, mais il faut reconnaître que mes joueurs se sont bien battus. Ils ont pris des initia- tives en début de match. Par la suite, nous avons laissé l’initiative aux Sétifiens et cela ne pardonne pas avec cette équipe. Nous continuerons à nous battre.»

USMBA
USMBA
17 e journée Stade : 24-Février (Bel-Abbès) Affluence : moyenne Arbitres : Bekouassa, Bounoua, Rachedi
17 e journée
Stade : 24-Février
(Bel-Abbès)
Affluence : moyenne
Arbitres : Bekouassa,
Bounoua, Rachedi
Buts : Ogbi (69') (USMBA) ;
Delhoum (51' et 55') (ESS)
Avertissements : Dagoulou
(27'), Delhoum (55'), Bela-
meiri (56') ; Ogbi (69') (ESS)
USMBA : Jonathan,
Yaghni, Cherifi, Abdat, Dieu-
merci (Khalli 61'), Garriche,
Achiou, Chico (Bennai 61'),
Bounoua (Gagaa 66'), Mayelé,
Ogbi
Entraîneur : Charef

ESS : Khedhaïria, Megatli, Boukria, Aroussi, Mellouli, Raït, Kourbia (Delhoum 47') (Younès 62'), Lamri, Dagou- lou, Benyetou, Belameiri (Dahar 78') Entraîneur : Madoui

Benyetou, Belameiri (Dahar 78') Entraîneur : Madoui LE CHIFFRE 6 La rencontre face à l'ESS est
LE CHIFFRE 6 La rencontre face à l'ESS est le sixième match de l'USMBA sans
LE CHIFFRE
6
La rencontre face à l'ESS est
le sixième match de l'USMBA
sans victoire. Les camarades de
Bounoua avaient enregistré leur
dernier succès face au MCEE
(2-1).

È

TOP

Retour gagnant de Delhoum

On se rappelle que Delhoum avait opté pour la JSK en début de saison, sans réellement s'im- poser. Il a décidé de finir la sai- son dans son ancien club. Hier, il a effectué ses débuts sous les couleurs de l'Entente et a inscrit les deux buts de son équipe en l'espace de quatre minutes. Il quittera ses coéquipiers, dix mi- nutes plus tard, suite à une bles- sure.

È

FLOP

Les joueurs de l'USMBA conspués par leurs fans

C'est devenu une bien mau- vaise habitude du côté de Bel- Abbès. Les fans des Vert et Rouge conspuent leurs joueurs, dès qu’ils encaissent un but. Cela fait perdre quelque peu leurs moyens aux camarades d'Achiou qui, paradoxalement, s'expri- ment bien mieux hors de leurs bases.

Raït dans la récupération

l l En l'absence de Zerrara, c'est Raït qui a été choisi par Madoui

pour occuper le poste de milieu récu- pérateur. Il a été épaulé dans sa tâche par Dagoulou.

Jonathan de retour dans l'équipe

l l

A l'occasion de la réception de

l'ESS, Jonathan a retrouvé sa

place dans la cage bel-abbesienne. On se rappelle qu'il avait été remplacé par

Chouih lors des quatre derniers matchs et cela à cause d'une blessure.

Hammar et Arab sont restés à Sétif

l l

Contrairement à leur habi-

tude, Hammar et Arab ne se sont

pas déplacés avec leur équipe. Les deux dirigeants sétifiens sont tous deux souffrants.

L’Entente plane sur Belabbés !

than. On jouait la 35’ quand Belameiri effectue un petit slalom dans la défense locale pour ensuite rater le dernier geste. Juste avant la pause, le même Belameiri, bien servi par Megatli, ne trouve pas le cadre. Les joueurs regagneront les ves- tiaires sur un score blanc, même si ce sont les joueurs de Bel-Abbès qui ont montré un bien meilleur football.

Delhoum, héros malheureux

Au retour des vestiaires, le jeu ne bais- sera pas d’intensité et on sera loin du scé- nario de la première mi-temps. Les choses ne vont pas trainer et le festival Delhoum, qui venait de faire son entrée sur le terrain, commencera à la 51'. Suite à un centre millimétré de Boukria, Del- houm reprendra de la tête et ne laisse au- cune chance à Jonathan (0-1). On jouait la 54', quand Benyettou alerte le même Delhoum qui fusille Jonathan d’un tir des 20 mètres (0-2). A partir de cet instant, les animateurs de l'USMBA tenteront de poser le jeu.

69', Ogbi réduit le score

Les tentatives de Bel Abbes se multi-

plieront et les Sétifiens se battront bec et ongles pour conserver leur avance. Les locaux réduiront la marque à la 69'. Ogbi logera le cuir dans les filets sétifiens, suite à un tir sec, à l'entrée de la surface. Khe- dhaïria étant masqué sur ce coup (1-2). Achiou a failli égaliser à la 72’. Son tir sur coup franc rasera la transversale de Khe- dhaïria. Dans les dix dernières minutes, les Sétifiens tenteront de gérer leur ac- quis en se repliant quelque peu, laissant seul Benyettou en pointe. Les joueurs de Charef mèneront des rushs, sans arriver à conclure. On assistera à une fin de match assez hachée au cours de laquelle les Sétifiens se regrouperont autour de leur gardien pour défendre leur avantage. Les choses en resteront là et le moins que l’on puisse dire est que l’ESS, au vu de sa prestation en seconde mi-temps, mérite amplement sa victoire devant une valeu- reuse équipe de l'USMBA qui continue de manger son pain noir. Les protégés de Charef auraient pu prétendre à mieux, s'ils avaient montré plus de sang-froid et surtout d'adresse dans le dernier geste. M. O. Noureddine

Abdelaziz «Nous y avons cru, hélas !» Madoui «Conforme à notre tableau de marche»
Abdelaziz
«Nous y avons
cru, hélas !»
Madoui
«Conforme à notre
tableau de marche»

«Nous avons eu du mal à entrer dans le match, face à une bonne équipe de l'USMBA. Il a fallu à mes joueurs de trouver leurs marques sur le terrain et cela nous a pris du temps. Malgré les nombreuses ab-

sences, ils voulaient une vic- toire et c’est pour cela qu’ils ont fait preuve d’un esprit de corps qui leur a permis de contrôler la partie après la pause et de marquer des buts à des moments impor-

tants. Cette victoire, comme certains résultats en notre défa- veur, est conforme à notre ta- bleau de marche.»

Demou «Je dois d'abord me soigner» Demou a été l’un des grands ab- sents de
Demou
«Je dois d'abord
me soigner»
Demou a été l’un des grands ab-
sents de ce match face à l’USMBA,
dans les rangs de l’ESS. Le défen-
seur sétifien, dans l’entretien qu’il
nous a accordé la veille de cette
rencontre très importante, nous a
dit qu’il aurait beaucoup donné
pour être sur le terrain. Pour ce
qui est de l’avenir, il est
certain que son équipe
réalisera un parcours de
tout premier ordre :
«C’est un match difficile
et aussi très important
que celui que nous au-
rons à jouer face à
l’USMBA et, croyez moi,
j’aurais beaucoup donné
pour être sur le terrain.
Je suis blessé et cela me
prive de match. Je dois
d'abord bien me soigner
pour être utile à mon
équipe dans les plus
brefs délais. Les matchs
vont se succéder et le
coach aura besoin de
tout le monde. Il nous
faut faire des sacrifices et
surtout ne pas se décou-
rager. De toutes les fa-
çons, ce sera compliqué
pour toutes les équipes.»

Une première

pour Kourbia
pour Kourbia

l l Djahnit sur le banc, c'est Kour-

bia qui a été aligné d'entrée de jeu. Il a évolué juste derrière ses deux attaquants, au poste de meneur de jeu. C'est la toute première titularisation de Kourbia depuis le début de la saison.

www.lebuteur.com N° 2896 Ligue 1 17 Dimanche 25 janvier 2015 Coup d’œil CSC 2 0
www.lebuteur.com
N° 2896
Ligue 1
17
Dimanche 25 janvier 2015
Coup d’œil
CSC
2
0
RCA
Stade : Hamlaoui
(Constantine)
Affluence : faible
Arbitres : Mial, Idir et
Semsoum
Buts : Boulemdais (51’ et
61’ sp) (CSC)
Avertissements : Bencherifa
(45’), Alleg (63’), Bouhena
(76’), Sameur (81’) (CSC) ;
Moumen (31’), Seddiki (54’),
Ferhani (61’) (RCA)
CSC : Ghoul, Remache, Bencherifa, Berthé, Bouhena, Boucherit, Alleg, Guerabis (Anane 85’), Boulemdais (Messadia
CSC : Ghoul,
Remache, Bencherifa, Berthé,
Bouhena, Boucherit, Alleg,
Guerabis (Anane 85’),
Boulemdais (Messadia 89’),
Sameur et Moulay (Voavy 46’).
Entraîneur : Belhout

RCA : Fellah, Moumen, Ferhani, Zalani, Zeddam, Seddiki, Daoud, Yettou (Bouaicha 66’), Derfelou (El Mouden 82’), Harrouche, Bouderbal. Entraîneur : Mihoubi

LE CHIFFRE

11 C’est le onzième but de Bou- lemdais en championnat, après 17 journées. Ce dernier
11
C’est le onzième but de Bou-
lemdais en championnat, après
17 journées. Ce dernier
confirme de match en match
son talent de grand attaquant.

È

TOP

Doublé de Boulemdaïs L’attaquant constantinois Hamza Boulemdais confirme son grand retour. Cela s’est véri- fié hier face au RC Arba, avec son doublé inscrit aux 51 et 61’. Quant il est en forme, le CSC carbure à plein régime.

È

FLOP

L’absence des supporters Le fait marquant de ce match entre le CSC et le RCA aura été l’absence du public qui n’a pas fait le déplacement en force comme d’habitude. Apparem- ment, ils ont boudé leur équipe.

d’habitude. Apparem- ment, ils ont boudé leur équipe. Précieuse victoire des Constantinois corner. Ghoul

Précieuse victoire des Constantinois

corner. Ghoul intercepte mal la balle. Bou- derbal, seul face au cadre, rate un but tout fait. Touchés dans leur amour propre, et

sur une erreur de Ferhani qui remet la balle à l’attaquant Sameur, ce dernier tire en puissance, mais le gardien de but Fellah repousse le cuir. A la 41’, les Arbéens ra- tent un but par Derfelou qui reçoit une balle en profondeur, mais le keeper Ghoul lui subtilise le ballon sans commettre de faute en dehors de la surface des 18 mè- tres. Les Constantinois reviennent à la charge à la 45’, et sur une incursion de Sa- meur, il adresse un centre en retrait, Bou- cherit, d’une tête, a failli tromper la vigilance de Fellah. Avant le renvoi des 22 acteurs aux vestiaires pour la pause citron, Derfelou a failli ouvrir la marque d’un tir puissant, en vain. En seconde période, re- tournement de situation. Les Constanti- nois reprennent le match en main et ne

tardent pas à ouvrir la marque. A la 51’, sur à un une-deux avec Voavy, Boulemdais se- coue les filets et fait exploser les tribunes. Continuant leur pressing, les partenaires de Ghoul réussissent à provoquer un pe- nalty par le buteur attitré Boulemdais fau- ché dans la surface par Ferhani. Hamza Boulemdais exécute la sentence et double la mise à la 61’. Les Arbéens, par l’entre- mise de Derfelou d’une belle tête plon- geante à la 71’, a failli tromper la vigilance de Ghoul. Le reste de la partie n’apportera aucun changement au score. Les Vert et Noir du CSC peuvent désormais entrevoir la suite avec un moral au beau fixe. Quant aux poulains de Mihoubi, cette défaite ne va pas les freiner et va les pousser à se transcender et à se racheter lors de la pro- chaine journée.

Lamine Boudebza

L match de la 17e journée du

championnat national profes- sionnel de Ligue 1 Mobilis qui

mis aux prises le CS Constan-

tine avec le RC Arba, au stade

Chahid Hamlaoui, était tout juste moyen. Au finish, les deux équipes se sont sépa- rées sur le score de 2 à 0 en faveur des Constantinois. La première mi-temps était équilibrée, avec plus de danger du côté des visiteurs. D’ailleurs, la

première action du match est à mettre à l’actif des Arbéens par

l’entremise de Yettou qui, d’un tir puissant, oblige Ghoul à dévier le cuir en corner à la 13’. Encore une fois, à la 25’, les poulains de Mi- houbi se procurent une autre occasion par Har-

rouche qui exécute un

Bounaâs «C’est une victoire méritée»

Mihoubi «On a raté le match en 1 re mi-temps»

«C’est vraiment rageant de rater un match pareil, car on avait la possibilité de marquer en première mi-temps, si mes joueurs avaient su comment exploiter les occasions qu’ils se sont procurés. En se- conde période, le CSC est revenu dans le match et nous a dominés, ce qui lui a permis de marquer deux buts. La victoire du CSC est méritée. Quant à nous, on doit vite oublier ce faux pas en pensant au prochain match, avec comme objectif de refaire surface et re- nouer avec le succès.»

L. B.

«On a mal débuté la rencontre, en laissant l’initiative aux visiteurs qui ont pris les choses en main et nous ont créé beaucoup de pro- blèmes. On aurait même pu encaisser des buts à plusieurs reprises, fort heureusement que les attaquants du RCA n’ont pas su exploiter leurs oc-

casions. En seconde mi-temps, on est revenus dans le match. Aussi, l’en- trée en jeu de Voavy a été très bénéfique car elle nous a permis de marquer un premier but, avant d’ajouter un second sur penalty. On aurait même pu inscrire d’autres buts. Je pense que cette victoire est amplement méritée et cela va nous permettre d’entrevoir la suite du parcours avec confiance et assurance.»

Djelilahine sera qualifié contre El Harrach

Djelilahine «C’est dans l’axe que je me sens à l’aise»

France, après je suis parti pendant cinq mois en aïlande en première di- vision. Maintenant, je suis venu ici à Constantine en espérant faire quelque chose de bien. Comment avez-vous at- terri à Constantine ? Je connaissais Constan- tine de réputation, elle fait partie des grands clubs d’Algérie avec ses supporters qui créent vraiment une grande am- biance, et un magnifique terrain, c’est cela qui m’a poussé à venir à Constan- tine et à venir dans mon pays d’origine. Comment voyez-vous le championnat national ? C’est vrai qu’en Algérie, c’est un championnat

technique. Après, c’est physique aussi, il y a de l’engagement et de l’inten- sité dans le jeu, c’est bien.

A quel poste vous sen- tez-vous à l’aise ? Là où je me sens le plus à l’aise, c’est dans l’axe, of- fensivement parlant bien sûr, en tant que relayeur ou en véritable n° 10 comme on dit. J’ai joué aussi sur les côtés à gauche comme à droite. Donc je peux jouer un peu partout, mais là où je me sens le mieux, c’est dans l’axe. Apparemment, vous at- tendez toujours votre qualification, n’est-ce pas

?

Oui, j’attends toujours ma qualification pour pou-

pas ? Oui, j’attends toujours ma qualification pour pou- Vous n’êtes pas bien connu ici, veuillez

Vous n’êtes pas bien connu ici, veuillez vous présenter… Je m’appelle Ottomane Djelilahine, j’ai 27 ans. J’ai joué à Créteil (Ligue 2) en

C’est enfin réglé, la lettre de sortie du joueur Ottomane Djeli- lahine a été envoyée par la Fédération thaïlandaise de football. Il faut dire que les dirigeants clubistes avaient brandi la me- nace de se référer directement à la FIFA. Seulement, et même si cette lettre est au niveau de la LFP, Djelilahine ne sera pas concerné par cette rencontre. Il devra attendre la prochaine journée pour pouvoir être aligné.

voir jouer. D’après ce qu’on m’a dit, ça ne sau- rait tarder, c’est soit au- jourd’hui ou demain, et j’ai hâte de jouer prochai- nement à El Harrach (ndlr : entretien réalisé le

23/01/2015).

Vous avez hâte de débu- ter dans le championnat pro, n’est-ce pas ? Bien sûr ! Inchallah, c’est mon souhait de jouer le plus rapidement possible, surtout que là, il y a un bon groupe et une bonne ambiance. Avec Moulay, on nous a bien accueillis, ça se passe bien pour nous. Je vous remercie…

Merci à vous aussi. Entretien réalisé par Lamine B.

Sa licence sera prête aujourd’hui

Tarek Arama, le manager de l’équipe, vient de met- tre au courant le Franco-Algérien de la bonne nou-

velle. Il l’a rassuré que sa la lettre de sortie est arrivée de Thaïlande et que sa licence sera reti-

rée aujourd’hui. En apprenant la nouvelle, Dje- lilahine s’est rassuré et son moral est au beau fixe, sachant qu’il pourra jouer incessam- ment.

Il attend avec impatience le match face à l’USMH

En apprenant la bonne nouvelle et sa- chant qu’il sera qualifié cette semaine, le nouveau venu du championnat thaïlan- dais attend avec impatience le match contre El Harrach. Il veut vite entrer dans le vif du sujet. Mais cela sera tributaire de l’accord de Belhout auquel revient le dernier mot.

L. B.

la direction

Cest

qui

Chabab

a du qualifié

Galin,

d’autre

personne

du Chabab nient

Les dirigeants

avoir eu un coup de pousse de certains bienfaiteurs dans laf-

eet, dérangés

En

faire Galin.

circulent, du club sont pour clari-

par les rumeurs qui

quelques décideurs

montés au créneau

En fait, on nous

fier les choses.

fera savoir quil ny a jamais eu

Galin. La direction

une affaire

elle-même a lancé la procédure

joueur selon

pour qualifier son

la réglementation en vigueur

de situation.

dans ce genre

Il sera à Alger aujourd’hui à 23h30

quali-

officiellement

été

Ayant

déplacer

enfin

se dans Bosnien

peut

Galin

fié,

retardé

été

avoir

après

Alger

à nous vol arrivera par

personnelles,

aaires

des

le

Ainsi,

dit-on.

un à

aujourd’hui

Rome

de

provenance

en

23h30.

18 Les joueurs oranais applaudis à la fin du match Le MCO a manqué le
18
Les joueurs
oranais
applaudis à la
fin du match
Le MCO a manqué le
coche hier en se
contentant d’un
match nul face au
CRB à domicile. Cela
n’empêche que les
joueurs de Cavalli en
vue des bons résultats
cette saison ont eu droit
à une standing ovation à
la fin de la partie.
Saoula-
Dekimèche,
les retrouvailles
Les deux se sont affrontés plus d’une
fois durant leurs carrières respectives,
mais voilà qu’aujourd’hui, Saoula et De-
kimèche se retrouve face-à-face cette fois-
ci
dans un nouveau rôle celui d’entraîneur
des gardiens. Les deux hommes qui se res-
pectent toujours ont eu une petite discus-
sion amicale à leur l’entrée sur le terrain.
Benchaieb
présent malgré
son opération
Le joueur du MCO Benchaieb est
passé sur le billard il y a exacte-
ment trois jours, cela ne l’a pas
empêché hier d’être présent
dans les gradins et suivre
la rencontre qui a op-
posé son équipe au
CRB pour le compte
de la deuxième jour-
d’Oran a
hier
née de la phase re-
tour.
Balagh ne
passe pas
inaperçu
Formé par le MCO puis
passé par l’ASMO, l’autre
équipe de la ville, Balagh est
aujourd’hui au CRB. L’attaquant
n’est pas passé inaperçu aux yeux
des supporters qu’ils ont chahuté à
son entrée sur le terrain.
Bourzama
présent
dans les gradins
Lui aussi non convoqué pour cette occasion
en raison de sa convalescence, Bourzama,
le
latéral droit oranais,
se
présenter hier au stade Zabana pour
soutenir ses camarades
velles épreuve en championnat.
Berradja et
Hemdadou dans
les 18
La liste des 18 convoqués
dans cette semaine pour
la rencontre du Chabab
comporte le nom de
Berradja et Hemda-
dou. Les deux cadres
de l’équipe viennent
tout juste de repren-
dre du service après
une période de conva-
lescence.
Baba assiste à
son deuxième
match
Baba, le président du MCO, est
un homme superstitieux. Et pour
cause, il évite souvent le stade de Za-
bana quand il s’agit d’un match de son
équipe, cela pour éviter de lui porter la
poisse. Depuis le match de la JSK à do-
micile en début de saison, il n’a plus remis
les pieds aux gradins. Il se contentait seu-
lement d’aller motiver les joueurs dans les
vestiaires avant de quitter le stade. Cette
fois-ci, vu les bons résultats enregistrés par
son équipe, il a tenté le coup le coup une
nouvelle fois face au CRB.
N° 2896 www.lebuteur.com Dimanche 25 janvier 2015 Ligue Coup d’œil MCO 0 0 CRB
N° 2896
www.lebuteur.com
Dimanche 25 janvier 2015
Ligue
Coup d’œil
MCO
0
0
CRB
17 e journée Stade : Zabana (Oran) Affluence : forte Arbitres : Necib, Tamen, Meghlout
17 e journée
Stade
:
Zabana
(Oran)
Affluence : forte
Arbitres : Necib, Tamen,
Meghlout
Avertissements : Nekache
(30’) (MCO) ; Athmani (61’),
Chebira (28’), Khoudi ( 3O’)
Ngomo (47) (CRB)
MCO
:
Latrèche,

Saidi (Drardja 78’), Nessakh, Belabes, Merbah, Ouasti (Athmani 26’) (Benchikh 74’), Heriat, Larbi, Nekache, Bez- zaz, Hicham-Cherif. Entraîneur : Cavalli CRB : Asselah, Nemdil, Chebira, Khoudi, Cherfaoui (Sidhoum 92’), Ngomo, Ba- lagh (Bougueroua 75’), Draoui, Derrag (Amiri 81’), Djediat, Tariket, Entraîneur : Alain Michel

81’), Djediat, Tariket, Entraîneur : Alain Michel LE CHIFFRE 0 Le chiffre de la rencontre est
LE CHIFFRE 0 Le chiffre de la rencontre est 0 comme le nombre d’occa- sions
LE CHIFFRE
0
Le chiffre de la rencontre est
0 comme le nombre d’occa-
sions que s’est créées le CRB
dans cette rencontre face au
MCO. L’équipe visiteuse a tout
simplement refusé le jeu en se
contentant de défendre avec la
totalité de ses joueurs.

TOP

È

Larbi, l’homme à tout faire

Kamel Larbi est le genre de joueur que tous les coaches rê- veraient d’avoir. Il a encore une fois fait parler toute sa polyva- lence, en commençant par le rôle de milieu de terrain avant d’occuper l’axe central de la dé- fense après la blessure de Ouasti et enfin se décaler à droite pour remplacer Saidi en seconde pé- riode

FLOP

È

Asselah provoque le stade Zabana

Le portier du Chabab Asselah avait plus d’une fois provoqué la colère du public oranais durant ce match. Ce dernier, à l’image de son équipe, refusait le jeu et profitait de chaque occasion pour perdre du temps. L’arbitre de la rencontre Necib lui a adressé plus d’un avertissement verbal, le plus judicieux aurait peut-être été de le sanctionner.

le plus judicieux aurait peut-être été de le sanctionner. Un match tellement ennuyeux ! tard, c’est

Un match tellement

ennuyeux !

tard, c’est Kamel Arbi qui est à la ba- guette, le joueur oranais transperce la défense du CRB sert Nekache qui en- chaîne contrôle-frappe, mais se montre aussi mal à droit qu’à sa première action. Une autre action pour les Hamraoua sur coup franc cette fois-ci joué en deux temps entre Bezzaz et Saidi, le second trouve Athmani qui conclut d’une frappe encore une fois mal ajustée. Ce sont les rares occasions d’une première mi-temps complétement dominée par l’équipe locale. En seconde période, rien ne changera, d’un côté une équipe du CRB qui se contente du score nul et de l’autre une monopolisation stérile du

L e stade Zabana

abrité

cuir de la part des Ora- nais. Néanmoins, dans leurs rares actions, les lo-

caux se montreront plus entreprenants comme à la 47’ sur une action collective menée par Nekkache qui remet pour Hicham-Cherif. Ce der- nier des 20 mètres tente sa chance, il obligera Asselah à déployer toute sa classe pour dégager au corner. 59’, c’est Bezzaz qui s’offre un duel avec le portier du Chabab sur un coup franc bien botté mais encore une fois Asselah avec une main ferme dégage au corner. On notera aucune nouvelle tentative jusqu’au coup de sifflet final de monsieur Necib. Ainsi, l’équipe locale manque le coche après sa belle victoire face à la JSK.

Lamri Amine

le Clasico

entre le MCO et le

CRB pour le compte de la 17 e journée de

Ligue 1 Mobilis. Revanchards de leur

défaite de l’aller mais surtout sentant le bon coup pour se placer en haut du ta- bleau, les hommes de Cavalli sont les premiers à passer à l’abordage face à une équipe du CRB qui se contentait de subir. A la 6’ de jeu, Nessakh sur

un coup franc trouve la tête de Nekache, ce dernier ajuste mal

sa reprise et manque le cadre. A préciser que l’attaquant se trouvait dans une po- sition très favorable. Cinq minutes plus

Michel: «Equitable !» «Je pense que le nul était équita- ble dans un match où
Michel:
«Equitable !»
«Je pense que le nul était équita-
ble dans un match où il n’y avait
presque pas d’occasions. J’avoue que j’ai
opté pour un jeu regroupé derrière, car ce
n’est pas facile de jouer face à une équipe
comme le MCO en plein boom depuis
quelques matches. C’est un bon point
pour nous qui nous fera beau-
coup de bien sur le plan
moral.»

Ouasti quitte le terrain à la 26’ ll Titularisé pour ce match face au CRB, Ouasti, le milieu de terrain du MCO, n’a même pas pu finir la pre- mière période après un choc avec un joueur adverse, il quittera le stade, remplacé par Athmani à la 26’. Cavalli accueilli chaleureusement à Oran ll Après deux matches à l’extérieur, le MCO retrouve enfin ses suppor- ters dans enceinte du Zabana. Une occasion pour tous les présents pour ce rendez-vous face au CRB de rendre hommage à Cavalli pour ses deux dernières victoires à l’exté- rieur.

Affluence record de la saison ll La victoire face à la JSK à l’ex- térieur a permis au MCO de rester dans la course dans cette lutte acharnée du haut de tableau. Une nouvelle victoire face au CRB pouvait propulser le club à jouer les premiers rôles, c’est donc tout à fait normal vu l’importance du rendez-vous d’enregistrer une af- fluence record depuis le début de la saison.

Cavalli : «Un peu déçus du résultat»

«Nous sommes un peu déçus car on voulait enchaîner avec un troisième succès. Je savais que la fatigue allait nous jouer

a, lui aussi, tenu à

dans cette nou-

un mauvais tour. Nous sommes à notre troisième match en une semaine. La victoire devait se jouer en première période en ne réussissant pas à faire la différence. J’ai compris que les carottes étaient cuites pour nous. Je tiens à rendre hommage à nos supporters pour leur fair-play en nous applaudissant à la fin en dépit du résultat.»

Une cinquantaine de supporters du CRB présents ll Pour ce qui est des supporters du club algé- rois, on comptera un chiffre qui ne dépassera pas les

cinquantaines de fervents supporters qui ont fait le déplacement. Le groupe était placé au virage nord du stade.

Malade, Khelili déclare forfait ll Ayant pris part à la préparation des précédents jours, on s’attendait à ce que Khelili, comme est devenu une ha- bitude depuis quelques semaines, forme un duo avec Cherfaoui dans l’axe de la défense. Néanmoins, on nous annoncera au matin de la rencontre que le joueur souf- frant d’une angine ne pouvait assurer sa place, ce qui explique la titularisation de Khoudi à sa place.

Bougueroua se blesse la veille du match ll Autre coup dur pour le Chabab avant

ce match est la blessure de son attaquant

Adel Bougueroua lors de l’ultime séance d’entraînement qui s’est tenu à Oran.

séance d’entraînement qui s’est tenu à Oran. Encore une fois, le staff s’est vu obliger d’apporter

Encore une fois, le staff s’est vu obliger d’apporter des retouches dans son équipe type pour la confrontation face au MCO.

Les U21 du MCO victorieux

Quelques heures avant le ren- dez-vous, les deux catégories jeunes du MCO et celle du CRB se sont affrontées dans ce même stade de Zabana. Ce sont les lo- caux qui sortiront victorieux avec les deux buts signés Doukhi et Belghemlache en seconde période.

Première titularisation de Balagh ll En vue des belles prestations proposées lors de ses dernières ap-

paritions, Balagh a profité hier du forfait de Rebih blessé pour enfin

avoir sa chance comme titulaire.

www.lebuteur.com N° 2896 Ligue 1 19 Dimanche 25 janvier 2015 Coup d’œil NAHD 2 1
www.lebuteur.com
N° 2896
Ligue 1
19
Dimanche 25 janvier 2015
Coup d’œil
NAHD
2
1
ASMO
Abdeslam et Herida dans les tribunes Non convoqués l l pour cette rencontre, Abdeslam et
Abdeslam et Herida
dans les tribunes
Non convoqués
l l
pour cette rencontre,
Abdeslam et Herida ont
suivi la rencontre de
leur team face à
l’ASMO à partir des
tribunes. Les deux
joueurs en question
n’ont pas été retenus
par leur entraîneur,
Broos, pour ce match.
Cela ne les a pas empê-
chés de se présenter au
stade pour assister à cette
rencontre et encourager
leurs coéquipiers.
Toujours pas de
licence pour Zemiti
Une fois n’est pas coutume,
l l
l’entraîneur adjoint du NA Hussein
Dey, Zemiti, a été contraint de suivre la
rencontre à partir des tribunes. En effet,
Zemiti n’a toujours pas bénéficié d’une li-
cence pour pouvoir suivre les matchs offi-
ciels de son équipe à partir de la main
courante. Selon les informations en notre
possession, c’est le président de la JSK,
Hannachi, qui bloque Zemiti au niveau
de la LFP.
Une dizaine de
supporters asémistes
présents au stade
du 20-Août
Alors que leur
l l
team reste sur une
très positive série de
trois succès de suite
en championnat, une
dizaine de supporters
asémistes ont fait
hier le déplacement
au stade du 20-Août
pour encourager leur
équipe. Ce groupe de
fans s’est montré déçu
par le résultat final de ce
match.

PUB

montré déçu par le résultat final de ce match. PUB Les Sang et Or 17 e

Les Sang et Or

17 e journée Stade : 20-Août-1955 (Alger) Affluence : moyenne Arbitres : Zouaoui, Aouina, Boulfelfel
17 e journée
Stade : 20-Août-1955 (Alger)
Affluence : moyenne
Arbitres : Zouaoui, Aouina,
Boulfelfel
Avertissements : Benayad
(55’), Metref (90’+1)(NAHD) ;
Herbache (49’), Djamaouni
(84’)(ASMO)
Buts : Benyahia (13’), Benayad
(54’)(NAHD) ; Djamaouni
(83’)(ASMO)
NAHD
:
Mokrani,
Besseghir, Khellaf, Allali, Gue-
bli, Bendebka, Metref, Bou-
khenchouch, Benayad
(Ouznadji 71’), Benyahia
(Boussaïd 79’), Ouhadda
(Touahri 67’)
Entraîneur : Broos

ASMO : Bouhedda, Bouâam- ria, Belaïd, Benayada, Sebbah, Aoued (Hamiche 88’), Tabti (Bentiba 75’), Belalem, Her- bache (Ballo 68’), Djamaouni, Benkablia. Entraîneur : Benchadli

68’), Djamaouni, Benkablia. Entraîneur : Benchadli LE CHIFFRE 1 C’est la première fois de la sai-

LE CHIFFRE

1

C’est la première fois de la sai- son que le NA Hussein Dey quitte la zone rouge du classe-

ment. Le succès réalisé hier face

à l’ASMO a permis aux Sang et

Or de se hisser à la 12e place et de quitter définitivement la zone de relégation. Les hommes de Broos sont plus que jamais dé- terminés à éviter le purgatoire et assurer le maintien parmi l’élite.

È

TOP

Benayad monte en puissance

S’il y a un joueur du côté du NA Hussein Dey qui ne cesse d’impressionner ces dernières se- maines, c’est bel et bien le jeune et très prometteur attaquant, Be- nayad. Ce dernier, qui ne faisait plus partie des plans de l’ancien entraîneur, Aït Djoudi, est devenu un élément indispensable dans le onze de Broos. Auteur d’un joli but hier, Benayad a grandement contribué au succès réalisé par son équipe face à l’ASMO.

ne sont pas relégables

à côté du poteau droit de la cage du gardien des Sang et Or. Les hommes de Broos, et contre le cours du jeu, sont parvenus à ou- vrir le score à la 13’ par Benyahia. Ce dernier était à l’origine de l’action de ce but en servant Boukhenchouch qui, d’un tir puis- sant, a obligé le gardien Bouhedda à repousser la balle. Benyahia, bien placé, n’a eu qu’à pousser le cuir au fond des filets du gar- dien de l’ASMO, ouvrant ainsi le score en faveur du NAHD pour la plus grande joie des supporters présents dans les travées du stade du 20-Août. La suite de cette première mi-temps a été si- milaire à son début avec une bonne maîtrise de la balle des Asé- mistes mais sans qu’ils ne parviennent à trouver le chemin des

filets du gardien Mokrani. Et c’est d’ailleurs sur cet avantage d’un but en faveur du NAHD que s’est achevée la première mi-temps de cette rencontre. Les Asémistes se sont procuré la première oc- casion de cette seconde manche par Djamaouni qui a

failli, de la tête, tromper la vigilance du gardien Mo- krani, mais ce dernier n’a pas trouvé de difficulté à cap- ter le cuir. Une minute plus tard, les Sang et Or sont parvenus à aggraver la marque par Benayad qui, d’un tir puissant, n’a laissé aucune chance au gardien Bouhedda. Menés par deux buts à zéro, les Asémistes sont sortis de leur zone pour réduire la marque et sons parvenus à trouver le chemin des filets par Djamaouni. Ce dernier, bien servi par Aoued, a réussi de la tête à inscrire le seul but de son équipe. Le NAHD a failli aggraver la marque dans les ultimes minutes du match par Metref qui a raté deux occasions de buts (88’) et (90’+4). Les Sang et Or décrochent ainsi un précieux succès qui leur permet de quitter la zone rouge du classement pour la première fois de la saison. Les Asémistes, et après une série de trois succès de suite en championnat, ont concédé leur première défaite en cette seconde manche du champion- nat. Les Vert et Blanc vont devoir se ressaisir lors des prochaines journées.

Forte de ses trois succès de suite en championnat, l’ASMO s’est présentée au stade du 20-Août avec la détermination de poursuivre ses résultats positifs. En face, le NA Hussein Dey, qui lutte pour assurer son maintien parmi l’élite, voulait confir- mer son précieux point du match nul réalisé mardi dernier chez le leader du championnat, le MO Béjaïa, et garder intactes ses chances dans la course pour le maintien. Ce sont les Asémistes qui ont maîtrisé les débats en cette première mi-temps. Les hommes de Benchadli, fidèles à leurs habitudes, ont monopo- lisé le ballon, mais sans parvenir vraiment à inquiéter le gar- dien Mokrani. La première tentative de cette première période est intervenue à la 10’ par Benayada. Le défenseur asémiste a tenté de surprendre le gardien Mokrani d’un tir puissant des 25 mètres, mais sa balle est passée juste

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA DE LAGHOUAT - DAIRA DE AIN MADHI COMMUNE DE KHENEG - SERVICE TEGHNIAUE

PROJET D'AVIS D'APPEL D'OFFRE NATIONAL OUVERT N ° : 01 / 2015

Code fiscal n° 098503090093036

Un appel d'offre national ouvert n° 01/2015 est lancé pour réaliser les opérations suivantes :

01 - Réalisation de travaux de nivellement, terrassement, aménagement, et réalisation des tra- vaux d'éclairage dans le cadre de l'opération d'étude et suivi et aménagement de stade com- munal d'El kheneg (Activité principale construction, catégorie 01 est plus). 02- Réalisation d'un siège d'une recette intercommunal à kheneg + logement de fonction d'as- treinte (600 m2) dans le cadre de l'opération d'étude et suivi et réalisation d'un siège d'une re- cette intercommunal à kheneg + logement obligatoire (600 m2) ( Activité principale construction, catégorie 01 est plus).

Les entreprises intéressées par le présent avis peuvent retirer le cahier des charges auprès du service technique de la commune de Kheneg contre paiement de mille ( 1000 ,00) DA. Les soumissionnaires doivent présenter deux offres :

1- Offre Technique : (mise à part dans une enveloppe intérieure porte uniquement le cachet de l'entreprise) -Soumission à souscrire bien lisible avec date, cachet, et signature.

- Cahier des chargés bien lisible avec date, cachet, et signature.

- Copie de registre de commerce légalisée.

- Attestation de, qualification catégorie 02 et plus légalisée.

- Références professionnelles légalisées.

- Pièces fiscales et parafiscales - mise à jour (CASNOS - CNAS - CACOBATH - Extrait de rôle).

- Copie d'extrait de rôle mis à jour ou avec calendrier légalisée.

- Casier judiciaire original moins de 03 mois.

- Déclaration de probité bien lisible avec date, cachet, et signature.

- Copie de la carte du code fiscal.

- Liste de matériels juste comme elle est exigée au cahier des charges.

- Copie de la liste de ressources humaines visée par les services de CNAS de l'année 2013.

- Planning d'avancement des travaux avec date, cachet, et signature.

- Attestation des dépôt des calcules sociaux pour les sociétés: SNC-SARL-EURL.

- Copie de la quittance de paiement des droits de soumission de mille (1000 ,00) DA légalisée.

- Copies d'attestations justifiant total des chiffres d'affaires des trois dernières années. 2- Offre financière : (mise à part dans une enveloppe intérieure porte uniquement le cachet de l'entreprise)

- Lettre de l'offre.

- Bordereaux des prix unitaires rempli et signé.

-Devis quantitatif et estimatif rempli et signe.

* les deux (02) enveloppes seront mises dans une enveloppé extérieure fermée et anonyme portant la mention

"appel d'offres national restreint " ( Projet

Kheneg. La date limite de dépôt des offres est fixée au 21 ème jour à 09 h 30 mn à compter de la pre- mière parution dans les quotidiens nationaux et le BOMOP,. Les Soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 111 jours à compter de la date limite de dépôt des offres. L'ouverture des plis aura lieu au siège de la commune de Kheneg en séance publique le dernier jour correspondant à la date limite de dépôt des offres à 10h00. Reportée éventuellement au 1er jour ouvrable au cas ou cette date coïnciderait avec les jours fer- rés ou repos hebdomadaires légaux, Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance d'ouver- ture des plis dans ce même jours à 10:00h .

) adressé à M. le Président de l'APC de

Anep : 303719 / Le Buteur du 25-01-2015

   

FLOP

È

Youcef M.

     
 

L’arbitrage de Zouaoui contesté

Le moins que l’on puisse dire

est que l’arbitrage de M. Zouaoui

Broos «Notre victoire est amplement méritée»

Le premier responsable de la barre technique du NAHD, Broos, s’est montré satisfait du succès

réalisé hier par son équipe face à l’ASMO. Le technicien belge nous a déclaré à l’issue de cette rencontre : «Je suis, bien sûr, très satisfait du succès réalisé aujourd’hui par mon équipe face à l’ASMO. Il était important pour nous de rempor- ter ce match afin de confirmer le grand match que nous avons livré mardi dernier chez le leader du championnat, le MOB, et d’entamer notre campagne de sauvetage du NAHD par un suc- cès. Je remercie mes joueurs qui se sont donnés à fond sur le terrain.» Et d’ajouter : «Maintenant, nous allons de- voir nous concentrer pleinement sur notre prochain match. Peu im- porte le nom de l’adversaire, on fera tout ce qui est en notre pouvoir pour ajouter trois autres points à notre besace.»

le nom de l’adversaire, on fera tout ce qui est en notre pouvoir pour ajouter trois

a

été critiqué par les deux par-

ties. Que ce soit les joueurs du NAHD ou ceux de l’ASMO, ils n’ont pas manqué de contester à maintes reprises les décisions du referee.

Lezzoum a assisté au match

Lezzoum, membre du staff tech- nique de l’EN olympique, était présent hier au stade du 20-Août pour assister à la rencontre entre le NA Hussein Dey et l’ASM Oran. L’assistant de Pierre- André Schürmann s’est rendu au stade afin de superviser les quatre joueurs asémistes de l’EN, en l’occurrence Tabti, Benkablia, Barka et Tahar.