GRATUIT

Tache 2 k’encr
e
Parution épisodique

et charlique Tirage

800 exemplaires +

SANG

le tien

La tuerie de Charlie Heb

23 janvier 2015

do

Mercredi 7 janvier
2015, 11h30, le journal satirique Charlie
Hebdo, a été victime
d’un attentat. Douze
personnes ont perdu
la vie, sauvagement
assassinées, dont de
talentueux dessinateurs, Cabu, Honoré,
Wolinski, Charb, Tignous.

P

ourquoi ces islamis- d’hommes à abattre par
tes ont-ils voulu
Al Qaïda car en tant que
tuer Charlie Hebrédacteur de publication,
do ?
il avait publié en 2011,
C’est un journal satirique les douze caricatures daqui se moque de tout, des noises de Mahomet par
religions, des partis poli- solidarité avec ce journal
tiques, qui agit contre
Jyllands-Posten. Or les
l’obscurantisme et la bê- musulmans ne doivent
tise par le dessin et la ca- pas représenter leur proricature. Leur arme c’est phète.
leur seul crayon.
En France le délit de
Mais pourquoi ce journal blasphème, parole qui
n’a t- il pas été supprimé outrage le sacré, a été
s’il caricature le pape à
aboli à la révolution franpoil ou Mahomet se ditçaise de 1789. « La Franon ?
ce a beaucoup souffert au
Stéphane Charbonnier
cours de son histoire
faisait partie d’une liste
pour lutter contre l’obs-

©Léa Viault

curantisme religieux. Des
philosophes comme
Rousseau, Voltaire, ont
façonné notre pays et la
France a inventé la liberté, la démocratie, la laïcité. Liberté, Egalité, Fraternité. Chacun est libre
de pratiquer sa religion à
condition de ne pas l’imposer aux autres, y compris le droit de ne pratiquer aucune religion ».
Voici les propos d’un fidèle lecteur de Charlie
Hebdo, (…)
à suivre p. 2

ACTU
Suite de l’article page 1
(…) Suite de la page 1
instituteur républicain,
qui a du mal à croire ce
qu’il a vu mercredi.
En France la liberté de
la presse permet de pratiquement tout mettre
dans un journal à condition de ne pas insulter
ni blesser un individu.
« Dessiner une idée, ce
n’est pas insulter ni
blesser un individu. On
peut porter plainte s’il y
a eu insulte, incitation à
la haine ou appel à la
tuerie, et caricaturer une
idée religieuse ou politique ce n’est pas insulter les hommes qui adhèrent à cette religion
ou ce parti politique.
On peut porter plainte
en France si l’individu

se sent attaqué par des
propos mensongers ou
outrageux, et des juges
sont là pour faire respecter nos lois démocratiques. Or Charlie
Hebdo a pratiquement
gagné tous ses procès ! »
On peut encourir une
amende ou la prison
lorsqu’on s’attaque à
une seule communauté
et qu’on se moque précisément d’elle, mais la
liberté de la presse
« permet de se moquer
des idéologies totalitaires ».
« Rire ce n’est pas un
appel à la haine ou au
meurtre. Une poignée
de fanatiques religieux
barbares veut profiter

de la faiblesse de nos
démocraties pour imposer leurs soi-disant lois
divines anti démocratiques. S’ils veulent attaquer la liberté, la laïcité, la démocratie, ils
n’ont qu’à les caricaturer dans un journal et
on rira bien ensemble !
Mais partout dans le
monde, des caricaturistes sont menacés de
mort car leurs dessins
font réfléchir et élèvent
la pensée humaine. Et
c’est bien ce qui dérange les fanatiques religieux et les dirigeants
totalitaires qui ne veulent pas d’un peuple libre ! »
Propos recueillis par
Raphaël TRIBOT

Je suis Charlie ?
Suite àa ce fameux attentat, de nombreux français ont arboré le «Je Suis
Charlie» ;que veut-il vraiment dire?

P

our une 6ème, cela
veut dire : je suis
Charlie du verbe être :
je suis Charlie, je suis
libre comme ces dessinateurs. Je porte en
moi, leur mémoire.

2

Pour un 4ème, il s'agit
juste d'une phrase banale qui veut juste dire
que nous les soutenons.
Moi, je pense qu'il s’agit du verbe suivre, on
suit leurs idées de liber-

té d’écrire, de dessiner
sans avoir peur, on est
derrière eux, on porte
leurs messages.
Clément Bonneau

actu
Je suis Charlie!!
Réactions après ces meurtres… Des crayons contre des armes à feu.
ner. Afin de terro? riser tous les dessinateurs et journalistes, les empêcher par
exemple de parler de religion. Cette attaque est une
réponse à une caricature
du prophète Mahomet publiée dans le journal Charlie Hebdo.
Déjà, en 2011, on avait attaqué les locaux à coups de
cocktail Molotov pour des
raisons semblables.
Les humoristes n'ont-ils
our ceux qui ne le savent pas,
c’est la liberté de la presse, la li- plus le droit de s'exprimer sans repréberté d’expression, la liberté de sailles ?
rire de tout qu’on a essayé d’assassi- Chollet Quentin , Bonneau Clément

P

Les Lycéens se
rassemblent !

Des millions de personne dans
les rues !

Le Jeudi 8 qui a suivi
l'attentat, les lycées
n'ont pas fait cours
l'après-midi !

Dimanche 11 janvier, des millions de personnes se
sont rassemblées pour défendre la libéerté d’expression.

Pour permettre aux lycéens, qui le souhaitaient,
de pouvoir manifester, La
plupart des lycéens ont
fait une grande marche
pour faire honneur aux
morts du 7 janvier.
Chollet Quentin

3 millions de personnes de toutes nationalités,
de toutes religions et de tous âges se sont réunis
dans les rues afin de proclamer le droit à la liberté d'expression. Les familles des victimes et
50 personnalités (françaises et étrangères) comme des présidents ou des ministres se sont réunies avec les autres personnes dans les rues de
Paris.
Chollet Quentin
3

Y ‘a

du

rabe

Comment faire pour mettre en pratique
la leçon apprise au collège ?
Au Mans, les élèves d'un collège a passé une nuit dans une tranchée qu'ils
avaient creusé eux même pour savoir ce que ressentaient les soldats de la première guerre mondiale (1914-1918 ). On a donc essayé de trouver différentes
"mises en pratiques" pour rendre une leçon plus vivante...

U

ne idée très radicale : installer
une guillotine
dans la cour et décapiter le principal lors de
la leçon d’Histoire sur
Louis 16.
Pour la leçon de SVT :
passer la nuit et la journée à côté d'un étang ou

d'un marais pour ressembler à une grenouille.
Pour le cours de physique, aller en récré à la
vitesse de la lumière.
Pour le cours de géographie, voyager sur
tous les continents.
Pour le cours de proba-

bilité en maths, pourquoi ne pas apporter
des galettes des rois et
calculer la probabilité
d’avoir la fève ou pas.
Et en latin, se déguiser
en gladiateurs!
Et on peut encore en
imaginer pleins d'autres… Tom Le Guillou

La Rédaction : Raphaël Tribot, Clément Bonneau, Jeanne Maisonneuve, Orlane

Petitgas, Ahmed Moustafa Nada, Cléo Marcadal, Elisa Roy, Tom Le Guillou ,Luca
Bruel, Laura Hoffmann, Quentin Chollet, Laura Breimier. Léa Viault et victoria David
Directeurs de publication : Mme Lenhard, M. Arfeuillère.

4

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful