Vous êtes sur la page 1sur 46

Dossier pédagogique

Le sommeil, un art de vivre 1

Dossier pédagogique
SOMMAIRE

 Description de l’exposition p. 2

 Description de l’atelier p. 3

 Liens avec les programmes de l’Education Nationale p. 4 – 12

 Chronologie de l’étude du sommeil p. 13 – 14

 Une nuit de sommeil p. 15 – 18

 Les rythmes biologiques p. 19 – 22

 Les pathologies du sommeil p. 23 – 24

 L’exploration du sommeil p. 25 – 27

 Activités classes

Expressions et proverbes p. 28 – 30

Une nuit de sommeil p. 31 – 35

Cycles et rythmes biologiques p. 36 – 40

Les EEG des différents états de vigilance p. 41 – 43

 Bibliographie et sites internet p. 44 – 45


Le sommeil, un art de vivre 2

Dossier pédagogique
Présentation de l’expo

Découvrez tous les aspects du sommeil à travers différentes parties de l’exposition. Laissez-
vous guider dans une découverte ludique et scientifique du sommeil…

Les phases du sommeil


C’est découvrir l’organisation d’une nuit
de sommeil. Espace « fort », à la fois L’exploration du sommeil
vidéo et graphique où le visiteur pourra C’est découvrir comment les spécialistes,
s’asseoir et prendre le temps de regarder. dans les centres du sommeil, peuvent
On présentera l’analogie du sommeil avec explorer ce dernier. Une transposition
une succession de « trains du sommeil » scénographique évocatrice permettra au
et pourquoi l’on ne peut y monter ou en visiteur d’imaginer ce qu’est un
descendre n’importe quand. laboratoire du sommeil et de se rendre
compte du nombre important de
paramètres physiologiques nécessaires
pour analyser et mesurer les troubles du
sommeil.
Les rôles du sommeil
C’est découvrir que le cerveau, maître-
d’œuvre du sommeil et de l’éveil, reçoit Le bien et le mal dormir
des stimulations externes et internes. Il en C’est découvrir que le sommeil est fragile
contrôle les entrées mais aussi les : notre mode de vie, le stress, le travail, la
sorties. Quand on entre dans le sommeil, vie familiale, l’environnement, nos
le cerveau change ses priorités mais il est activités peuvent le perturber. Alors
lui-même sous le contrôle de s’installe l’insomnie avec ses
l’environnement et du milieu interne. conséquences : la fatigabilité, l’irritabilité
et l’intolérance. C’est découvrir les
maladies du sommeil, les apnées, la
narcolepsie qui altèrent le sommeil et
induisent des troubles de la vigilance.
Les rythmes Notre sommeil nous appartient. Nous
C’est découvrir qu’il existe des rythmes et devons le connaître pour le gérer.
des cycles dans la nature. Ils reposent, en L’ambition de cette exposition est de
général, sur les grands mouvements permettre à chacun de mieux dormir et
astronomiques. Comme les végétaux, de… laisser dormir !
nous avons une horloge interne qui bat
son propre temps et qui influence le
rythme éveil-sommeil. Elle est elle-même Les rêves
contrôlée par des synchroniseurs Depuis les années 50, on pensait que le
externes. Décaler son rythme par rapport rêve avait lieu exclusivement pendant la
au temps ambiant, c’est aller vers les phase de sommeil paradoxal. Lorsqu'on
troubles des décalages horaires. réveillait les sujets pendant cette phase,
ils se rappelaient beaucoup plus souvent
de leur rêve. Il y aurait plusieurs formes
successives du rêve…

Cette exposition « Le Sommeil, un art de vivre » est une co-production de Science


Animation, Toulouse et Cap Sciences, Bordeaux
Le sommeil, un art de vivre 3

Dossier pédagogique
Atelier
Le bon sommeil

Niveau : Tous niveaux


Thème : Les rites d’endormissement, la physiologie et les pathologies du sommeil.
Durée : 30 minutes

Liaisons avec les programmes scolaires

- L’hygiène et la santé : Maîtriser des connaissances sur le fonctionnement du corps


humain.
- Mobiliser ses connaissances dans des contextes scientifiques différents.

Objectifs pédagogiques

- Découvrir les phases et cycles du sommeil.


- Reconnaître les bonnes ou mauvaises habitudes liées au sommeil.
- Discuter des maladies du sommeil.
- Comprendre comment fonctionne notre organisme au repos.
- Appréhender l’influence de notre environnement sur le sommeil.

Descriptif de l’activité

C’est le moment de se coucher, nos connaissances vont nous aider à bien dormir, à
construire notre nuit.
Les élèves sont divisés en 4 équipes qui doivent chacune reconstituer une image, le puzzle
de bonne nuit, en répondant correctement aux questions.
Si l’équipe donne une mauvaise réponse, elle prend une pièce du puzzle « mauvaise nuit ».

« Quelle équipe arrivera la première à passer une bonne nuit ? »


Le sommeil, un art de vivre 4

Dossier pédagogique
CYCLE DES APPRENTISSAGES FONDAMENTAUX – CP, CE1

Extraits des programmes de l’école élémentaire 2008


BO hors série n°3 du 19 juin 2008.

Français
Langage oral - S’exprimer avec précision pour se faire comprendre.
- Participer à un échange : questionner, apporter des
réponses, écouter et donner un point de vue en
respectant les règles de la communication.
- s’exprimer clairement à l’oral en utilisant un vocabulaire
approprié.
Lecture - Lire silencieusement un texte en déchiffrant les mots
inconnus et manifester sa compréhension dans un
résumé, une reformulation, des réponses à des
questions.
Etude de la langue française : - Utiliser des mots précis pour s’exprimer.
vocabulaire
Découverte du monde
Se repérer dans le temps - Repérer l’alternance jour-nuit.
- Utiliser des outils de repérage et de mesure du temps :
l’horloge.
Découvrir le monde du vivant Apprendre quelques règles d’hygiène personnelles.
Maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication
Commencer à s’approprier un environnement numérique.
Autonomie et l’initiative
- Ecouter pour comprendre, interroger, répéter, réaliser un travail ou une activité.
- Echanger, questionner, justifier un point de vue.
- Travailler en groupe.
Compétences sociales et civiques
- Respecter les autres et les règles de la vie collective.
- Appliquer les codes de la politesse dans ses relations avec ses camarades, avec les adultes
hors de l’école.
- Participer à un échange verbal en respectant les règles de la communication.
Le sommeil, un art de vivre 5

Dossier pédagogique
CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS – CE2, CM1, CM2

Extraits des programmes de l’école élémentaire 2008


BO hors série n°3 du 19 juin 2008.

Français
Langage oral : Échanger, - Participer aux échanges de manière constructive : rester
débattre dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres
(questionner afin de mieux comprendre).
- apporter des arguments,
- mobiliser des connaissances,
- respecter les règles habituelles de la communication
(écouter et prendre en compte ce qui a été dit, demander
et prendre la parole à bon escient, participer à un débat
en respectant les tours de parole et les règles de la
politesse).
Lecture - S’appuyer sur les mots de liaison et les expressions qui
marquent les relations logiques pour comprendre avec
précision l’enchaînement d’une action ou d’un
raisonnement.
- Effectuer, seul ou avec un adulte, des recherches dans
des ouvrages documentaires (produits multimédia).
Etude de la langue Acquisition du vocabulaire
française : vocabulaire - Utiliser les termes exacts qui correspondent aux notions
étudiées dans les divers domaines scolaires.
- Commencer à utiliser des termes renvoyant à des
notions abstraites (devoirs, droits).
- Comprendre des sigles.
Maîtrise du sens des mots
- Utiliser le contexte pour comprendre un mot inconnu.
Mathématiques
Organisation et gestion de - Interpréter un tableau ou un graphique.
données
Sciences expérimentales et technologie
- Développer la curiosité, la créativité, l’esprit critique et l’intérêt pour le progrès scientifique et
technique
- Etre responsables face à l’environnement, au monde vivant, à la santé.
L’élève doit-être capable de :
- Pratiquer une démarche d’investigation : savoir observer, questionner;
- Manipuler et expérimenter, formuler une hypothèse et la tester, argumenter;
- Mettre à l’essai plusieurs pistes de solutions;
- Exprimer et exploiter les résultats d’une mesure ou d’une recherche en utilisant un vocabulaire
scientifique à l’écrit et à l’oral;
- Maîtriser des connaissances dans divers domaines scientifiques;
- Mobiliser ses connaissances dans des contextes scientifiques différents et dans des activités
de la vie courante (par exemple, apprécier l’équilibre d’un repas).
Le fonctionnement du corps Hygiène et santé : actions bénéfiques ou nocives de nos
humain et la santé comportements, notamment dans le domaine du sommeil.
Le sommeil, un art de vivre 6

Dossier pédagogique
L’autonomie et l’initiative
L’élève doit-être capable de :
- Respecter des consignes simples en autonomie ;
- Montrer une certaine persévérance dans toutes les activités ;
- Commencer à savoir s’auto-évaluer dans des situations simples ;
- S’impliquer dans un projet individuel ou collectif.
Le sommeil, un art de vivre 7

Dossier pédagogique
CLASSE DE 6ème
Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008

Français
- Réutiliser ses connaissances pour mieux comprendre les textes lus.
- Acquérir une culture que l’environnement social et médiatique quotidien ne suffit pas
toujours à construire.
- Réfléchir sur la place de l’individu dans la société et sur les faits de civilisation.
- Découvrir et étudier différentes formes de langage : celui de l’information, de la publicité,
de la vie politique et sociale.
- Etre des lecteurs autonomes.
- Susciter le goût et le plaisir de lire.
Mathématiques
Organisation et S’initier à la lecture, à l’utilisation et à la production de représentations, de
gestion de graphiques.
données,
fonctions
Compétences transversales
- Développer ses compétences à expliquer, argumenter, justifier, à communiquer avec le
professeur et/ou les autres élèves en sachant écouter et respecter les différents avis émis
dans la classe.
- Développer la capacité des élèves à lire et utiliser les images (tableaux, graphiques,
schémas, cartes, images de synthèses, photographies …).
- Se situer dans le temps et dans l’espace.
- Acquérir une culture humaniste.
- Développer sa responsabilité face à la santé et à l’environnement, ce qui constitue des
occasions de développer son esprit d’initiative.
- Apprentissage de l’autonomie et l’initiative.
Sciences
Objectifs scientifiques
- Sensibiliser les élèves au respect nécessaire de règles élémentaires de sécurité.
Méthodologie Scientifique
Démarche d’investigation :
- Observer des phénomènes perceptibles à différentes échelles d’organisation,
- Manipuler, expérimenter ou modéliser pour répondre à des questions,
- Eprouver des hypothèses explicatives et de développer l’esprit critique.
Technologie
La communication et Consulter des documents existants (textes, schémas, animations,
la gestion de représentations volumiques…), extraire les informations utiles.
l’information
Le sommeil, un art de vivre 8

Dossier pédagogique
CLASSE DE 5ème
Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008
Français
- Réutiliser ses connaissances pour mieux comprendre les textes lus.
- Acquérir une culture que l’environnement social et médiatique quotidien ne suffit pas
toujours à construire.
- Réfléchir sur la place de l’individu dans la société et sur les faits de civilisation.
- Découvrir et étudier différentes formes de langage : celui de l’information, de la publicité,
de la vie politique et sociale.
- Etre des lecteurs autonomes.
- Susciter le goût et le plaisir de lire.
Mathématiques
Organisation et Interpréter les premiers outils statistiques (organisation et représentation
gestion de de données, fréquences) utiles dans d’autres disciplines et dans la vie de
données, fonctions citoyen, de se familiariser avec des écritures littérales.
Compétences transversales
- Entraîner à une argumentation utilisant un vocabulaire bien défini.
- Développer la pensée logique : formuler des hypothèses et les confronter aux faits.
- Rechercher l’information utile, l’analyser, la hiérarchiser, mettre en relation les acquis et
les mobiliser.
- Acquérir des compétences sociales et civiques.
Sciences
Objectifs scientifiques
- Développer des éléments de culture scientifique indispensables dans le monde
contemporain.
- Former les esprits à la rigueur, à la méthode scientifique, à la critique et à l’honnêteté
intellectuelle.
- Former au raisonnement.
- Prolonger les apports des sciences à la préparation et à l’éducation aux choix
d’orientation.
- Susciter des vocations scientifiques.
Méthodologie Scientifique
- Utiliser la conjonction « donc » de façon pertinente dans des argumentations.
- Utiliser le conditionnel « si … alors ».
- Développer l’autonomie, la responsabilité et la créativité dans le domaine des sciences.
Sciences de la Vie et de la Terre
- Eduquer à la santé.
Technologie
La communication et la - Rechercher, recenser, sélectionner et organiser des
gestion de l’information informations pour les utiliser.
- Identifier les sources (auteur, date, titre, lien vers la
ressource).
Le sommeil, un art de vivre 9

Dossier pédagogique
CLASSE DE 4ème
Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008

Français
- Réutiliser ses connaissances pour mieux comprendre les textes lus.
- Acquérir une culture que l’environnement social et médiatique quotidien ne suffit pas
toujours à construire.
- Réfléchir sur la place de l’individu dans la société et sur les faits de civilisation.
- Découvrir et étudier différentes formes de langage : celui de l’information, de la publicité,
de la vie politique et sociale.
- Etre des lecteurs autonomes et susciter le goût et le plaisir de lire.
- Utiliser un vocabulaire de plus en plus riche.
Mathématiques
Organisation et gestion Consolider et enrichir les raisonnements pour traiter des situations de
de données, fonctions proportionnalité, pour interpréter des résumés statistiques
(moyennes, graphiques), pour analyser la pertinence d’un graphique
au regard de la situation étudiée.
Compétences transversales
- Eduquer à la santé, à l’environnement et à la citoyenneté ;
- Acquérir des capacités liées à la maîtrise des technologies usuelles de l’information et de
la communication ;
- Développer de l’autonomie et de l’initiative de l’élève ;
- Eduquer aux choix d'orientation.
Sciences
Objectifs scientifiques
- Développer chez l’élève, une plus grande prise de conscience à l’égard de la santé et de
l’environnement pour permettre de densifier l’éducation à la responsabilité amorcée aux
niveaux précédents
- Enrichir les attitudes que sont d’une part la conscience des implications éthiques de
certains progrès scientifiques, d’autre part la responsabilité face à l’environnement, au
monde vivant et à la santé.
Le sommeil, un art de vivre 10

Dossier pédagogique
CLASSE DE 3ème
Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008

Français
- Réutiliser ses connaissances pour mieux comprendre les textes lus.
- Acquérir une culture que l’environnement social et médiatique quotidien ne suffit pas
toujours à construire.
- Réfléchir sur la place de l’individu dans la société et sur les faits de civilisation.
- Découvrir et étudier différentes formes de langage : celui de l’information, de la publicité,
de la vie politique et sociale.
- Etre des lecteurs autonomes.
- Susciter le goût et le plaisir de lire.
Compétences transversales
- Développer l’autonomie et l’initiative de l’élève.
- Rechercher l’information utile, l’analyser, la trier, la hiérarchiser, l’organiser, la
synthétiser.
- Développer une argumentation et prendre un recul suffisant afin d’améliorer la vie en
société (respect de soi, respect des autres).
- Se préparer à la vie de citoyen (faire preuve de jugement et d’esprit critique, savoir
construire son opinion personnelle).
Sciences
Objectifs scientifiques
- Développer des éléments de culture scientifique indispensables dans le monde
contemporain.
- Former les esprits à la rigueur, à la méthode scientifique, à la critique et à l’honnêteté
intellectuelle, au raisonnement.
- Prolonger les apports des sciences dans à la préparation et à l’éducation aux choix
d’orientation.
- Susciter des vocations scientifiques.
- Mettre à profit l’attitude d’esprit curieux et ouvert, développée dans les classes
précédentes.
- Permettre aux élèves d’argumenter à partir de bases scientifiques sur différents thèmes
de société.
Méthodologie Scientifique
- Développer les capacités d’observation et de réflexion parallèlement aux aptitudes
expérimentales.
- Développer l’autonomie, la responsabilité et la créativité dans le domaine des sciences.
Le sommeil, un art de vivre 11

Dossier pédagogique
LYCEE

Seconde

Français
- Acquérir des savoirs, se construire une culture, se former personnellement et en tant
que citoyen.
Compétences transversales
- Trier des informations.
Sciences - B.O HS N°2 du 30 août 2001
Objectifs Disciplinaires
- Aimer, s'intéresser aux sciences.
- Apporter les éléments de connaissance et plus largement de culture permettant de
saisir les enjeux éthiques et sociaux auxquels est confronté le citoyen de notre temps.
- Comprendre la démarche intellectuelle, l’évolution des idées.
- Construction progressive du corpus de connaissances scientifiques.
- Acquérir une culture scientifique élémentaire, une culture de base dans un domaine
de la connaissance indispensable à la compréhension du monde qui nous entoure.
- Inciter certains élèves à s'orienter vers les filières à dominante scientifique et à choisir
plus tard des métiers liés aux sciences et aux technologies.
- Faire apparaître les liens entre l'activité scientifique et le développement
technologique qui conditionne notre vie quotidienne.
Compétences Scientifiques
- Pousser l'élève à se poser des questions.
- Utiliser un vocabulaire scientifique.

Première
Français - J.O. du 18-10-2006
Réaliser des recherches documentaires (utilisation d’internet, usage des fonds multimédias
et pluridisciplinaires...).
Compétences transversales
Trier des informations.
Sciences - B.O HS N°7 du 31 août 20007 du 31 août 2000
Objectifs Disciplinaires
- Aimer, s'intéresser aux sciences.
- Apporter les éléments de connaissance et plus largement de culture permettant de
saisir les enjeux éthiques et sociaux auxquels est confronté le citoyen de notre
temps.
- Comprendre la démarche intellectuelle, l’évolution des idées.
- Construction progressive du corpus de connaissances scientifiques.
- Acquérir une culture scientifique élémentaire, une culture de base dans un domaine
de la connaissance indispensable à la compréhension du monde qui nous entoure.
- Inciter certains élèves à s'orienter vers les filières à dominante scientifique et à
choisir plus tard des métiers liés aux sciences et aux technologies.
- Faire apparaître les liens entre l'activité scientifique et le développement
technologique qui conditionne notre vie quotidienne.
Compétences Scientifiques
- Pousser l'élève à se poser des questions.
- Utiliser un vocabulaire scientifique.
Le sommeil, un art de vivre 12

Dossier pédagogique
Terminale

Compétences transversales
Trier des informations.
Philosophie - BO n°25 du 19 juin 2003
- Favoriser l’accès de chaque élève à l’exercice réfléchi du jugement.
- Offrir une culture philosophique initiale.
- Développer chez les élèves l’aptitude à l’analyse, le goût des notions exactes et le
sens de la responsabilité intellectuelle.
- Former des esprits autonomes, avertis de la complexité du réel et capables de
mettre en œuvre une conscience critique du monde contemporain.
Le sujet - La conscience,
- La perception,
- L’inconscient,
- Le désir.
La raison et le réel - L’interprétation,
- La matière et l’esprit.
Sciences - B.O HS N°2 du 30 août 2001
Objectifs Disciplinaires
- Aimer, s'intéresser aux sciences.
- Apporter les éléments de connaissance et plus largement de culture permettant de
saisir les enjeux éthiques et sociaux auxquels est confronté le citoyen de notre
temps.
- Comprendre la démarche intellectuelle, l’évolution des idées.
- Construction progressive du corpus de connaissances scientifiques.
- Acquérir une culture scientifique élémentaire, une culture de base dans un domaine
de la connaissance indispensable à la compréhension du monde qui nous entoure.
- Inciter certains élèves à s'orienter vers les filières à dominante scientifique et à
choisir plus tard des métiers liés aux sciences et aux technologies.
- Faire apparaître les liens entre l'activité scientifique et le développement
technologique qui conditionne notre vie quotidienne.
Compétences Scientifiques
- Pousser l'élève à se poser des questions.
- Utiliser un vocabulaire scientifique.
Le sommeil, un art de vivre 13

Dossier pédagogique
Chronologie de l’étude du sommeil

 1672
Le neurologue anglais Thomas Willis rapporte la première observation du « syndrome des jambes
sans repos » puis en 1861, P. Vittmaack fait une description de ce qu’il appelle “l’anxietas
tibiarum” et qu’il considère comme une manifestation hystérique.

 1877
1ère description par le neurologue berlinois Carl Friedrich Westphal d’ « un homme atteint d’accès
de sommeil soudains et d’épisodes d’inhibition motrice du langage ». Trois ans plus tard, le
médecin français Jean-Baptiste Edouard de Gélineau donne à cette pathologie le nom de
narcolepsie (« saisi par le sommeil en grec »).

 1924
Découverte de l'électroencéphalographie (EEG) par Hans Berger, psychiatre allemand, qui
enregistre les faibles courants électriques émis par notre cerveau au cours de ses différentes
activités. On s'aperçoit qu'il existe une corrélation entre nos différents états de vigilance et certaines
modifications de notre activité électrique cérébrale.

 1937
Alfred Lee Loomis neurophysiologiste américain réalise le premier enregistrement EEG nocturne de
sommeil aux Etats-Unis et met en évidence cinq phases successives dans une nuit de sommeil.

 1945
Première étude clinique sérieuse du syndrome des jambes sans repos (SJSR), encore appelé
«syndrome d’impatience des membres inférieurs». Il touche 8,5% de la population française et plus
souvent les femmes que les hommes.

 1953
Eugène Aserinski et Nathaniel Kleitman découvrent la traduction électrique du sommeil de rêve.

 1965
Henri Gastaut, épileptologue marseillais, constate pour la première fois chez des patients
pickwickiens (patients atteints d’obésité et d’hypoventilation) endormis, la survenue d´arrêts répétés
de la respiration, les apnées. Ce syndrome affecte entre 5 et 15% de la population adulte, selon
l'âge.

 1958
Dement réalise des travaux sur le sommeil de l'adulte aux États-Unis.

 1959
Michel Jouvet, chercheur au CNRS, travaille sur le sommeil chez l'animal à Lyon.
Le sommeil, un art de vivre 14

Dossier pédagogique
 1966
Premiers enregistrements électroencéphalographiques du sommeil de nouveaux-nés prématurés
ou des nouveaux-nés à terme hospitalisés, faits par Nicole Monod et Colette Dreyfus-Brisac à
l'hôpital de Port-Royal à Paris.

 1972
Anders réalise les premiers enregistrements polygraphiques de sommeil (EEG, ECG, rythme
respiratoire) de nouveau-nés à terme.

 1972,
Christian Guilleminault, médecin français, isole du syndrome de Pickwick une nouvelle entité : le
syndrome d´apnées obstructives du sommeil (SAOS).

 1980
1ères observations d’enfants en bonne santé, filmés pendant leur sommeil.

 Aux environs de 1980


Richard Ferber ouvre le 1er laboratoire au monde spécialisé dans l'étude du sommeil de l'enfant et
de ses troubles à Boston.
Le sommeil, un art de vivre 15

Dossier pédagogique
Une nuit de sommeil

Le sommeil est indispensable à la


récupération de la fatigue physique et de
la tension nerveuse accumulée dans la
journée. Un homme passe en moyenne
1/3 de sa vie à dormir . A 60 ans il aura
passé 20 ans à dormir et 5 ans à rêver !

La durée du sommeil
La durée du sommeil d’un homme
adulte est en moyenne de 7h30 par
jour. Les différences constatées entre les Les besoins de sommeil diminuent
gros dormeurs et les petits dormeurs généralement au cours de la vie mais les
sont importantes. Certains sujets, auront troubles du sommeil semblent toucher
besoin de moins de 6h par nuit. Ces petits 19% des Français qui déclarent souffrir
dormeurs représentent environ 5% de la d’insomnie. Ce trouble s'observe surtout
population. Par contre, les gros dormeurs chez les personnes âgées qui ont parfois
qui représentent environ 10 à 15% auront l'impression de ne pas avoir dormi alors
besoin d'une durée moyenne de plus de que les enregistrements montrent le
9h de sommeil par jour. On ne rencontre contraire.
que 0,5% de la population en dessous de
5h et au-dessus de 11h de sommeil Cette plainte de sommeil est attribuable,
quotidien. en fait, à un trouble de la mémoire. Ces
Il n’existe pas de durée idéale de personnes ne se souviennent pas d'avoir
sommeil. Chaque individu présente des dormi, elles ne se souviennent que des
besoins spécifiques dans ce domaine. On éveils, soit provoqués par des
trouve des familles de petits ou de gros stimulations externes ou internes, soit
dormeurs mais aussi des familles spontanés survenant à la fin d'un cycle
hybrides où on rencontre les deux de sommeil.
tendances. Ces besoins de sommeil sont
probablement innés, en grande partie Les cycles du sommeil au cours de la
déterminés héréditairement. Ils évoluent nuit.
pendant l'enfance, puis ils restent en Le sommeil se décompose en
général remarquablement constants plusieurs cycles semblables. Leur
après la fin de l'adolescence. nombre varie selon la durée de la nuit
mais on constate en général 4 cycles de
Les besoins de sommeil évoluent au 2h ou 5 cycles de 1h30 pour une nuit
cours de la vie. Les bébés sont de gros complète. La durée d’un cycle est
dormeurs. Le sommeil a un rôle essentiel constante pour chacun d’entre nous.
pour l’enfant : réparation des tissus, Chaque cycle est constitué par 2
sécrétion d’hormones de croissance, grandes phases : le sommeil lent et le
maturation du cerveau, organisation de la sommeil paradoxal. Le sommeil lent
pensée et de la mémoire, mise en place présente lui-même plusieurs stades.
des défenses immunitaires… Entre chaque cycle, il existe une phase
de pré-réveil, très courte, insensible pour
le dormeur et ces micro-réveils durent
moins de trois minutes.
Le sommeil, un art de vivre 16

Dossier pédagogique
Les différentes phases du sommeil Durant notre sommeil, surviennent de
grandes différences dans le
A l’âge adulte, notre vie est faite de la fonctionnement de notre corps. L'activité
succession de trois états de vigilance, de notre cerveau, notre respiration, notre
totalement différents les uns des autres. rythme cardiaque, notre tension artérielle,
Ils sont visibles dans notre comportement notre température corporelle, tout se
extérieur et dans les électro- modifie.
encéphalogrammes qui traduisent
l’activité de notre cerveau. Ces 3 états 2 / Le Sommeil Lent est ainsi appelé car
sont l'éveil, le sommeil lent et le sommeil il est caractérisé par un changement dans
paradoxal. l’activité électrique du cerveau
(ralentissement des ondes électriques
1/ L'éveil caractérise tous les moments corticales et augmentation de leur
conscients de notre vie, et représente amplitude). Un adulte s'endort presque
chez l'adulte près des deux tiers du toujours en sommeil lent et ce sommeil
temps. Cet état oscille de façon plus ou représente chaque nuit environ 75 à 80%
moins rapide entre des temps d'éveil actif du sommeil total, soit environ 6h de
et des temps d'éveil passif. Au cours de sommeil lent pour une nuit de 8h. Ce
l'éveil actif, nos yeux sont grands ouverts, sommeil peut être décomposé en quatre
très mobiles, nos gestes rapides et précis, stades de profondeur croissante :
notre temps de réaction très court, notre
envie de communiquer et notre facilité  Le sommeil lent très léger
pour apprendre sont importantes. Il serait correspond à l'endormissement ou à
difficile de nous endormir au cours de un état de pré-réveil, périodes au cours
cette période de veille active. desquelles nous sommes "entre deux
A ces états actifs succèdent de façon eaux", pas tout à fait endormis, ni
périodique des états de veille passifs. complètement réveillés. Les
Éveils au cours desquels nos gestes sont mouvements corporels se font rares.
plus lents, nos yeux moins vifs, notre Notre cerveau ralentit mais nous
temps de réaction à ce qui nous entoure sommes encore très réceptifs au bruit
beaucoup plus long. A ce stade, nous et à tout ce qui peut perturber notre
avons envie de nous relaxer, de nous sommeil.
détendre, et il nous est facile de fermer
 Le sommeil lent léger permet une
les yeux et de nous endormir.
certaine activité mentale : rêves plus
Le sommeil est un état de suspension logiques, plus cohérents que ceux du
partielle et périodique des rapports sommeil paradoxal. L'activité
sensitifs et moteurs d’un être vivant avec électrique du cerveau est de plus en
son environnement. Cet état est plus lente. Ces stades I et II
immédiatement réversible par une représentent 50% du sommeil total,
stimulation suffisante. Les attitudes soit 4h par nuit.
comportementales durant le sommeil sont  Les stades III et IV correspondent à
très variables d’une espèce à l’autre. un sommeil lent profond et lent très
C’est pourquoi pour caractériser le profond. La réactivité aux stimulations
sommeil on a recours à diverses extérieures est très faible, l'immobilité
méthodes d’exploration : électro- à peu près totale. Le visage est
encéphalogramme, électro-myogramme inexpressif, l'activité mentale
et électro-oculogramme réunis sous le probablement très faible. Les yeux
terme de polysomnographie. sous les paupières fermées sont
immobiles.
Le sommeil, un art de vivre 17

Dossier pédagogique
Le pouls et le rythme respiratoire sont En sommeil paradoxal, notre visage est le
lents et réguliers. Par contre, le tonus reflet de l'activité onirique. Il est mobile,
musculaire est conservé, les muscles expressif. Les paupières sont fermées,
restent fermes, le corps à demi plié, les mais les yeux bougent très rapidement et
doigts serrés (dormir à poings fermés). ces mouvements sont visibles au travers
S'il nous arrive de nous endormir des paupières. Le pouls et la respiration
debout, nous ne nous effondrerons pas. sont aussi rapides qu'en phase d'éveil,
L'activité électrique cérébrale est lente mais plus irréguliers. Il peut exister de
et ample. Ces deux stades représentent temps à autre quelques brefs
environ 25% du sommeil total, soit 2h mouvements corporels, mais, en
par nuit. Ce sommeil profond est pratique, la caractéristique de ce sommeil
indispensable à la récupération de notre paradoxal est une hypotonie musculaire
fatigue physique. intense. Nous sommes complètement
détendus, étalés, muscles relâchés,
3 / Le sommeil paradoxal succède au doigts ouverts. Endormi en position
sommeil lent. Il en est aussi différent que instable, la tête s'écroule, le corps se
le sommeil lent est différent de l'éveil. Il a laisse tomber. Il existe une véritable
été nommé "paradoxal" par Michel paralysie transitoire qui, bien sûr,
Jouvet, car il y a en même temps une disparaît dès que nous sommes réveillés
importante atonie musculaire et activité ou dans une nouvelle période de sommeil
cérébrale proche de celle de l’éveil. lent. Cette paralysie nous empêche peut-
(l'enregistrement EEG montre une activité être de "passer à l'acte" au cours de nos
électrique corticale intense, avec des rêves.
ondes rapides, peu amples, très proches
de celles de l'éveil actif). Ce sommeil La qualité du sommeil se modifie au
représente 20 à 25% du sommeil total cours de la nuit à l’intérieur des cycles :
soit, lui aussi, près de 2h par nuit. dans le premier tiers, le sommeil lent est
plus profond, plus prolongé. On constate
L'activité électrique est le reflet d'une que les deux premiers cycles comportent
activité mentale intense, d'un véritable presque la totalité du sommeil lent
éveil cérébral, qui correspond au rêve. Si profond. La durée globale de cette phase
l'on réveille un dormeur pendant cette est indépendante de la durée totale du
période, dans 80% des cas il raconte une sommeil mais elle semble dépendre de la
histoire de rêve très précise, très durée de l’éveil qui précède et de la
détaillée. Ces rêves sont fugaces, vite qualité de cet éveil : une activité physique
effacés de notre mémoire, ce qui peut importante augmente le temps de
nous faire croire que nous n'avons pas sommeil profond. Le sommeil lent léger et
rêvé. Les rêves dont on se souvient au le sommeil paradoxal sont
matin sont ceux des dernières minutes du proportionnellement plus importants en
sommeil paradoxal, juste avant notre fin de nuit. La durée des phases de
réveil. En effet, l'éveil spontané du matin sommeil paradoxal qui s’allonge d’un
survient souvent à la fin d'une phase de cycle à l’autre est par contre directement
sommeil paradoxal. L’activité du rêve liée au temps de sommeil : plus on dort
semble importante non seulement sur le plus on rêve. Le sommeil lent profond
plan des régulations affectives mais diminue avec l’âge au profit du sommeil
également par son rôle sur la stabilisation léger.
des apprentissages et la capacité de
stockage de la mémoire.
Le sommeil, un art de vivre 18

Dossier pédagogique
Source : http://ura1195-6.univ-lyon1.fr/index_f.html
Le sommeil, un art de vivre 19

Dossier pédagogique
Les rythmes biologiques

Tous les êtres vivants, humains, animaux Dans les conditions normales, cette
et végétaux sont soumis à des rythmes alternance est synchronisée par le rythme
naturels : la rythmicité est une des jour-nuit et permet un ajustement de
propriétés fondamentales de la matière l'organisme au mode de vie. Nos activités
vivante. Un rythme biologique se définit passent, chaque 24h, par un sommet et
comme la variation périodique ou cyclique un creux qui ne sont pas distribués au
d'une fonction particulière d'un être vivant. hasard mais relèvent d'une véritable
Celui-ci peut être d'ordre physiologique programmation dans le temps. Pour
(battement cardiaque, activité électrique l'humain tous les rythmes biologiques
cérébrale...), biochimique (synthèse répondent à la nécessité de faire face,
moléculaire, hormonale...) ou physiquement et intellectuellement, à une
comportementale (sommeil, migration.) activité diurne. Les performances du
De nombreux rythmes, fort différents les système nerveux (attention, coordination
uns des autres, ont été identifiés. La motrice, mémoire), la force musculaire,
classification la plus couramment utilisée les fréquences cardiaque et respiratoire
est fondée sur la période des biorythmes, atteignent leur maximum au cours de la
c’est-à-dire sur la durée d'un cycle journée. Par contre, d'autres variations
complet exprimée en unités de temps. On biologiques, comme le taux de
distingue des rythmes de haute, de lymphocytes, cellules blanches du sang
moyenne et de basse fréquences. qui participent à la défense anti-
infectieuse de l'organisme, sont au
Les rythmes ULTRADIENS sont des maximum au milieu de la nuit.
périodes courtes, de quelques minutes à
quelques heures, qui régulent nos jours et Les rythmes INFRADIENS sont des
nos nuits. Les cycles nocturnes de rythmes lents. Ils peuvent être mensuels,
sommeil de 1h30 à 2h, les alternances de saisonniers ou annuels. Certaines
sommeil lent et de sommeil paradoxal en insomnies sont rythmées par le cycle
sont des exemples. Dans la journée, nous mensuel et les statistiques de criminalité
alternons aussi des cycles de repos et montrent une indiscutable aggravation au
d'activité, de fatigue et de grande moment des pleines lunes.
efficacité : phases d'éveil actif au cours
desquelles nous sommes très vigilants, et D'autres rythmes, encore plus lents,
phases d'éveil passif au cours desquelles saisonniers, bi-annuels, annuels, voire
nous sommes beaucoup moins vifs, tous les trois ou cinq ans, sont repérables
beaucoup moins efficaces. Ces rythmes chez certains d'entre nous : signes
influencent la plupart de nos fonctions dépressifs minimes survenant chaque
biologiques : rythme cardiaque, rythme année à la même période, besoin plus
respiratoire, température corporelle, important de sommeil et sensibilité
sécrétions internes. Ils jouent ainsi un rôle accrue aux infections en hiver.
important sur nos performances
physiques et mentales.

Les rythmes CIRCADIENS sont des


alternances, de 24h environ. Les
variations périodiques circadiennes
gouvernent les fonctions métaboliques,
physiologiques et psychologiques des
êtres vivants.
Le sommeil, un art de vivre 20

Dossier pédagogique
Horloge interne et synchroniseurs externes

La diversité des rythmes biologiques d'éveil et de sommeil s'ajuste


implique l'existence de plusieurs types de quotidiennement aux événements
mécanismes régulateurs. Dans le monde périodiques de l'environnement et elle
du vivant, on remarque couramment que permet ainsi à l'organisme de suivre
le rythme circadien domine les activités l’alternance entre le jour et la nuit. Chez
des végétaux et des animaux. Une la plupart des espèces le rythme
horloge interne présente dans chaque nycthéméral agit comme synchroniseur
organisme et des donneurs de temps liés ou donneur de temps sur notre horloge
à l’environnement organisent notre vie interne et il influence les variations
dans des cycles proches de 24h. circadiennes d'hormones.
L’horloge biologique interne de Le synchroniseur externe le plus
l’organisme humain est située dans le important tant pour les animaux que pour
cerveau. Elle est encore mal connue et les plantes est la lumière ou l'alternance
semble constituée de plusieurs réseaux entre le jour et la nuit. La lumière
neuronaux générateurs de rythmes. On a naturelle fixe la période des rythmes
cependant identifié des petites zones biologiques circadiens à 24h, alors qu’on
dans l'hypothalamus, juste au-dessus du a remarqué que ceux-ci pourraient être
croisement des nerfs optiques, qui un peu plus longs ou un peu plus courts
tiennent sous leur dépendance de sous l'influence des seules horloges
nombreuses fonctions biologiques internes. Chez les mammifères, les
périodiques. Ces noyaux supra- signaux lumineux perçus par la rétine
chiasmatiques sont en relation étroite sont interprétés par les noyaux supra-
avec la glande pinéale et ils contrôlent chiasmatiques de l’hypothalamus et on
ensemble la synthèse d'enzymes ou sait aujourd’hui que 20% des cellules
d'hormones et des paramètres ganglionnaires de la rétine se projettent
physiologiques comme la fréquence sur cette zone. Ce système photique,
cardiaque ou la température corporelle. sensible aux variations d'intensité
Ces rythmes biologiques endogènes lumineuse est distinct du système visuel
semblent dépendre de facteurs classique et garde une activité rythmique
génétiques. Un des arguments majeurs unitaire même s’il est déconnecté du
en faveur d'une composante génétique reste du cerveau. Certains neurones du
des rythmes biologiques est leur noyau sont actifs dès l'installation de la
persistance même lorsque l'organisme lumière (light-on cells), d'autres sont
est complètement coupé de l'influence de actifs à l'obscurité (light-off cells). Ils
son environnement. En l'absence de sécrètent respectivement des signaux
synchroniseurs externes, lors d’un séjour chimiques transmis à la glande pinéale
prolongé dans un abri ou une grotte, notre ou épiphyse. En retour, celle-ci par
horloge biologique interne fonctionne en l'intermédiaire de la sécrétion nocturne de
libre cours non plus sur 24h mais avec un mélatonine, informe l'organisme de la
petit retard sur un rythme circadien venue du crépuscule et des durées
proche de 25h. Ce phénomène de respectives du jour et de la nuit qui
persistance a été constaté pour tous les varient dans l’année. Le soir dès 20h, la
êtres vivants, depuis les êtres quantité de cette hormone augmente
unicellulaires jusqu'à l'homme. pour culminer vers 3h du matin. La
mélatonine ainsi libérée agit sur notre
Dans des conditions de vie normales, véritable horloge interne.
cette horloge interne qui contrôle le cycle
Le sommeil, un art de vivre 21

Dossier pédagogique
Celle-ci réagit en conséquence en Certains cycles "jour-nuit" atteignent 60
modulant la température du corps : en heures, d'autres sont plus courts et ne
l’abaissant le soir, elle induit le sommeil. durent que 12 heures environ. Pourtant,
Durant la journée, la lumière perçue par la pendant toute cette période, le cycle de la
rétine inhibe la sécrétion de mélatonine. température reste stable sur 25h. Le sujet
Ainsi les rythmes biologiques résultent à vit donc souvent à contretemps de ses
la fois de l'influence de facteurs exogènes rythmes de température. Il dort en phase
(alternance lumière-obscurité, veille- "chaude", s'active, travaille et mange en
sommeil, chaud-froid ou variations phase froide. Il n'existe plus de relation
saisonnières) et d'éléments endogènes de phase stable entre, d'une part, la
d'origine génétique. Les facteurs température et d'autres constantes
exogènes prépondérants chez l'homme biologiques et d'autre part, les rythmes
sont de nature socio-écologique : horaires éveil-sommeil. Chacun de ces rythmes
des repas et alternance repos-activité font oscille de façon autonome. On parle alors
également partie de ces donneurs de de syndrome de désynchronisation
temps qui modulent les rythmes interne.
biologiques.
Les horloges biologiques.
Les expériences "hors du temps". Pour expliquer ces faits
Plusieurs études de "vie hors du temps", d'expérimentation, il semble que l'on ne
chez des sujets volontaires isolés dans puisse parler d'une horloge biologique
des grottes ou dans des bunkers, ont été unique des rythmes circadiens. Il existe
réalisées. La plus connue est celle de vraisemblablement non pas une, mais
Michel Siffre, enfermé dans une grotte deux horloges principales appelées par
pendant plusieurs mois sans aucun les chercheurs "oscillateurs".
repère temporel, ni communication avec
l'extérieur. Les découvertes sur les L’oscillateur fort est peu dépendant
rythmes profonds dans de telles de l'environnement et des donneurs de
conditions sont tout à fait passionnantes. temps. De lui dépendrait la modulation
En l'absence des donneurs de temps ou des rythmes de température, de la
synchroniseurs que sont les rythmes sécrétion du cortisol, et aussi
sociaux et les alternances jour-nuit, le vraisemblablement, du sommeil
rythme circadien spontané n'est pas de paradoxal. Ces rythmes sont très stables
24h, mais de 25h (+ 2h). Au début de et peu soumis aux modifications de
l'expérimentation, la périodicité du rythme l'environnement, ils ont un caractère
veille-sommeil suit celle de la température endogène prépondérant. Par contre, ils
corporelle et s'organise sur 25h. Le sujet opposent une inertie importante aux
se lève et se couche en se décalant d'une changements extérieurs. Ainsi, en cas de
heure tous les jours par rapport à ses vol transméridien, de nouveaux horaires
horaires habituels de 24h. de travail, de décalage horaire saisonnier,
Au bout de quelques semaines l'organisme mettra souvent plusieurs
d'expérience, on voit apparaître des semaines pour s'adapter. C'est ce que
anomalies du rythme veille-sommeil. l'on appelle désynchronisation externe,
L'alternance phases éveillées et phases entre le rythme biologique profond et les
de sommeil se poursuit, et garde une donneurs de temps extérieurs.
proportion stable de 2/3 d'éveil pour 1/3
de sommeil. Mais ces alternances se
dérèglent.
Le sommeil, un art de vivre 22

Dossier pédagogique
L’oscillateur faible, beaucoup plus
sensible aux signaux des donneurs de
temps se dérègle plus vite en leur
absence. Il contrôle notre vigilance,
synchronise nos rythmes de
veille/sommeil et probablement certaines
de nos sécrétions très dépendantes du
sommeil, telles que les sécrétions de
prolactine et d'hormone de croissance.
Cet oscillateur a une inertie faible et
s'adapte vite aux modifications brutales
de l'environnement. En cas de vol
transatlantique par exemple, nous
dormirons la nuit et nous nous éveillerons
le jour en très peu de temps. Pourtant,
nos rythmes profonds de température
resteront, eux, bien plus longtemps
perturbés. C'est ce que l'on appelle les
altérations de phase d'origine externe.
C'est aussi cet oscillateur faible qui se
dérègle le plus vite en l'absence de
donneurs de temps, d'où les alternances
jour-nuit tout à fait anarchiques, de 12 à
60 heures dans les expériences hors du
temps.

Extrait de l’ouvrage « Le sommeil, le rêve et l’enfant ».


J.M.Challamel et M. Thirion.
Le sommeil, un art de vivre 23

Dossier pédagogique
Pathologies du sommeil
1/3 des Français souffrent de troubles du l’endormissement, mais aussi durant les
sommeil. Les pathologies liées au sommeil moments d’inactivité le jour. Pour éviter le
sont bien souvent négligées alors qu’elles syndrome des jambes sans repos, il est
peuvent avoir des conséquences graves conseillé de ne pas se mettre au lit trop
(obésité, dépression, troubles longtemps avant de dormir.
comportementaux…).
Une diminution ou une augmentation
• Les apnées du sommeil
anormale de la durée du sommeil, une
Elles touchent surtout les ronfleurs, les
détérioration de sa qualité ou des accès de
personnes obèses et les personnes de plus
somnolence dans la journée en sont
de 50 ans (5% à 7% de la population
quelques signes.
adulte, 15% chez les plus de 70 ans). Elles
se traduisent par des obstructions du
On note quatre grands types de pathologies
pharynx tout au long de la nuit qui
du sommeil :
provoquent des arrêts respiratoire répétés.
Ce phénomène d'obstruction peut se
• L’insomnie (du latin somnus = sommeil) produire des dizaines voire des centaines
Elle touche près de 10 % des français. Elle de fois par nuit. Chaque apnée
se caractérise par une difficulté à s'accompagne d'un micro-éveil qui
s’endormir ou à dormir suffisamment, le déstructure le sommeil et provoque un
sommeil de mauvaise qualité, et des réveils stress cardio-vasculaire. La journée les
multiples et/ou trop précoces le matin. A symptômes de l’apnée du sommeil sont la
noter que l’insomnie peut découler d’autres somnolence excessive, des troubles de
pathologies comme la dépression, les l'attention, de la mémoire ou de l'humeur.
problèmes digestifs (reflux gastro- La nuit, deux symptômes sont très
œsophagien notamment) ou l’asthme évocateurs : des ronflements bruyants et
nocturne. des arrêts respiratoires perçus par
Les conséquences de l’insomnie peuvent l'entourage. Ce trouble peut-être lié à des
notamment être : une moins bonne facteurs très divers, tels que le poids, la
attention, de l’irritabilité et des problèmes morphologie ou les excès d’alcool ou de
de mémoire. médicaments. Et parfois à des pathologies
associées comme l’hypertension et les
atteintes cardiovasculaires.
• Le syndrome des jambes sans repos
Il se traduit par un désordre des
mouvements moteurs, par des • Les hypersomnies
mouvements involontaires au cours du Elles se caractérisent soit par un
sommeil dont le dormeur n’a pas allongement anormal de la durée du
conscience (flexion des pieds et des sommeil (sommeil non récupérateur qui
orteils). Mais également par des entraîne des somnolences diurnes), soit par
impatiences ou des douleurs dans les des endormissements répétés et
jambes, le soir ou la nuit. La cause en est incontrôlables (entrées subites et
souvent l’immobilité prolongée. Les imprévisibles dans un état
sensations désagréables que ce syndrome d’endormissement dans l'après-midi, en
provoque se manifestent généralement début de soirée ou après les repas,
pendant les périodes de repos, plus narcolepsie) dus à un problème de
particulièrement au moment de régulation du sommeil. Ces patients
dorment, en moyenne 5-6 heures par nuit
en semaine et 9 heures les week-ends.
Le sommeil, un art de vivre 24

Dossier pédagogique
Le réveil matinal est pénible avec une
impression de confusion comme une
"ivresse du sommeil". Il peut exister une
diminution nette des performances diurnes,
surtout pour les tâches nécessitant une
attention et une vigilance soutenues. Le
syndrome de privation chronique de
sommeil peut également s'accompagner de
fatigue, de douleurs musculaires, de
troubles anxieux voire de l’humeur, de
troubles alimentaires, de troubles gastro-
intestinaux voire de troubles visuels.
Ces troubles peuvent néanmoins être
traités soit par traitement médicamenteux,
soit par une rééducation du sommeil.
Le sommeil, un art de vivre 25

Dossier pédagogique
L’exploration du sommeil
La manière de dormir, la durée totale Ces différentes variables biologiques ont
nécessaire de sommeil, la durée de une périodicité nocturne que l'on peut
chaque cycle sont spécifiques à chaque enregistrer, mesurer, doser.
individu. Elles sont vraisemblablement
programmées par nos gènes, contrôlées Les études du sommeil sont maintenant
par notre cerveau et elles évoluent tout au polygraphiques, c'est-à-dire que l'on
long de notre vie. enregistre simultanément l'activité
Pour la première fois en 1924, Hans électrique du cerveau (EEG), les
Berger enregistra les faibles courants mouvements des yeux (électro-
électriques émis par notre cerveau au oculogramme), le tonus musculaire
cours de ses différentes activités. Cette (électromyogramme) au niveau des
découverte de l'électroencéphalographie muscles du menton, l'activité cardiaque
par EEG montra qu'il existait une (électrocardiogramme), et la respiration.
corrélation entre nos différents états de Tous ces éléments sont recueillis par des
vigilance et notre activité électrique électrodes collées sur le cuir chevelu, de
cérébrale. Le premier enregistrement chaque côté des yeux, sur le menton et
EEG nocturne de sommeil fut réalisé en sur le thorax. Elles sont reliées par de
1937, mais c'est seulement en 1953 que longs fils à un appareil d'enregistrement
l’on découvrit le sommeil paradoxal et sa sur lequel se déroule à vitesse lente le
traduction électrique. Par la suite, les tracé de sommeil. De plus, le sujet
travaux sur les différents états de endormi est en permanence filmé par une
vigilance chez l'homme et chez l'animal caméra et tous les bruits sont captés par
se succédèrent notamment avec le un système de micros. Des programmes
professeur Jouvet à Lyon en 1959. sur ordinateur permettent d'obtenir très
Depuis cette époque, des dizaines de rapidement les caractéristiques de la nuit
centres spécialisés pour l'étude du de sommeil et le dessin de
sommeil se sont ouverts aux États-Unis et l'hypnogramme, c'est-à-dire le
en Europe. Des milliers de tracés déroulement temporel de la nuit de
électroencéphalographiques ont été sommeil, avec les différents niveaux de
enregistrés, en très grande partie chez vigilance en fonction du temps. Les
l'adulte jeune. enregistrements polygraphiques de
Ces études ont permis de découvrir que sommeil ont permis de connaître
notre sommeil est un état très complexe. parfaitement notre sommeil. Ils sont
Il ne s'agit pas du tout d'une mise en utilisés pour diagnostiquer certains
veilleuse de notre activité mentale et troubles ou maladies neurologiques dont
physique. Il s'agit d'un réel état second, les symptômes sont masqués le jour et
aussi varié et complexe à décrire que n'apparaissent qu'au cours du sommeil.
l'état de veille et où toutes nos fonctions Depuis 1968, toutes les études cliniques
biologiques sont modifiées. L'activité et EEG de sommeil ont abouti à une
électrique du cerveau est différente pour classification et une codification
chaque phase du sommeil. Mais, le internationales des états de vigilance en
sommeil est une période tout à fait fonction des différents stades des tracés
particulière où toutes nos autres électriques d'encéphalogrammes.
caractéristiques biologiques vont se
modifier rythmiquement : la température,
le rythme cardiaque et le rythme
respiratoire, la pression artérielle, le tonus
musculaire, les sécrétions hormonales.
Le sommeil, un art de vivre 26

Dossier pédagogique
Les hypnogrammes La figure représente les valeurs EEG de
l'aire occipitale, qui correspond à la
vision. Le nombre représenté est la
valeur moyenne de l'amplitude efficace
du signal électrique. Une grande
activation produit de faibles amplitudes :
en effet, l'EEG mesurant la
synchronisation d'un groupe de
neurones, l'activation particulière de l'un
d'eux crée une désynchronisation qui
diminue l'amplitude du signal. Le sommeil
paradoxal et le stade I d'endormissement
(REM) ont des activations intermédiaires,
entre celles de l'éveil actif yeux ouverts et
Les différents stades de vigilance de l'éveil calme yeux fermés. La
Ils sont caractérisés par des fréquence des ondes électriques croît
hypnogrammes dont les tracés révèlent lorsque l'amplitude de l'activation décroît.
les différentes phases du sommeil. Les
résultats des enregistrements sont
schématisés dans le tableau suivant :

Classement des états de veille et de sommeil

Source : http://ura1195-6.univ-lyon1.fr/index_f.html
Le sommeil, un art de vivre 27

Dossier pédagogique
Le sommeil, un art de vivre 28

Dossier pédagogique
Expressions et proverbes

Niveau : Cycle 2 et 3

Thème : les proverbes et expressions sur le sommeil

Durée : 30 minutes

Matériel

Cahiers de brouillon, annexe.

Objectifs

- Extension et structuration du vocabulaire.

- Etude des relations de sens entre les mots (champs lexical du sommeil).

Descriptif

1. Suite à un module de sciences sur le thème :


Hygiène et santé : actions bénéfiques ou nocives de nos comportements,
notamment dans le domaine du sommeil,
L’enseignant achève sa synthèse par ce proverbe « Le sommeil est la moitié de la santé ».
(Il peut s’agir de n’importe quelle activité sur ce thème-là : lecture d’un livre, d’une nouvelle,
découverte d’une photo, d’une œuvre, d’une exposition…)

2. Consigne : « Pouvez-vous me donner des mots ou d’autres expressions de natures


variées qui se rapportent au thème du sommeil ? »
 Ecrire au tableau ce que disent les élèves.
 Vérifier avec les élèves que les mots, les expressions et les proverbes existent à l’aide
d’un dictionnaire.

3. Réalisation de deux affiches sur le champs lexical du « sommeil », l’une avec les mots et
l’autre avec les expressions et les proverbes.
Le sommeil, un art de vivre 29

Dossier pédagogique
Prolongements

- Education physique et sportives

o Concevoir et réaliser des actions à visées expressives.

JEU DE MIME

 Diviser la classe en 4 équipes.

 But du jeu : Deviner l’expression ou le proverbe mimé par ses

coéquipiers dans un temps limité.

 Consigne : « A tour de rôle, vous allez devoir choisir une

expression ou un proverbe sur le thème du sommeil sans rien dire

aux autres élèves de votre équipe et le mimer pour leur faire

deviner.

o Si l’équipe de celui qui mime trouve, elle marque 1 point.

o Attention, si une autre équipe trouve l’expression ou le

proverbe avant, elle marque 2 points. »

 L’équipe qui gagne est celle qui a marqué le plus de points.

- Arts visuels

o S’exprimer par le dessin, la peinture.

 Consigne : « A la manière de Pablo Picasso dans son tableau

Femme endormie dans un fauteuil (1932), choisis une

expression ou un proverbe sur le thème du sommeil à illustrer. »


Le sommeil, un art de vivre 30

Dossier pédagogique
Annexe

Proverbes

- « La nuit porte conseil »


- « Le sommeil est la moitié de la santé »
- « Bien nourrir fait dormir, et bien vivre bien mourir »
- « Comme on fait son lit on se couche »
- « La fortune vient en dormant »
- « Qui dort dîne »
- « La nuit est destinée au sommeil, le jour au repos et l'âne au travail » -
Proverbe Afghan
- « Le rire et le sommeil sont les meilleurs remèdes du monde » - Proverbe
Irlandais

Dictons, expressions, adages

- « Tomber de sommeil »
- « Le marchand de sable est passé »
- « La nuit porte conseil »
- « Se coucher comme les poules »
- « S'endormir comme une masse »
- « Dormir sur ses deux oreilles »
- « Dormir comme un loir »
- « Dormir d'un sommeil de plomb »
- « Dormir comme un bébé »
- « Dormir en chien de fusil »
- « Dormir à bâtons rompus »
- « Dormir son dernier sommeil »
- « Ne dormir que d'un œil »
- « Ne pas fermer l'œil de la nuit »
- « Faire la grasse matinée »
- « Etre un papillon de nuit »
- « Piquer un somme »
- « Le sommeil épaissit le sang »
- « Mourir dans son sommeil »
- « Le lit est l'écharpe de la jambe »
- « Il va du lit à la table, et de la table au lit »
Le sommeil, un art de vivre 31

Dossier pédagogique
Une nuit de sommeil

Niveau : Collège - Lycée

Thème: Le sommeil

Durée : 45 minutes

Matériel :

Documents ci-dessous.

Objectif pédagogique :

- Définir son profil de dormeur.

- Découvrir les cycles qui se succèdent au cours d’une nuit de sommeil.

- Caractériser les différentes phases du sommeil.

Descriptif :

Cette approche du sommeil devrait permettre de retenir l’idée directrice de l’exposition : le

sommeil est une nécessité physiologique identique pour tous les individus, mais chacun en

fonction de son âge, de son hérédité ou de son mode de vie l’adapte à ses besoins

spécifiques.
Le sommeil, un art de vivre 32

Dossier pédagogique
Activité N°1

En blanc : état de veille. Hachuré : sommeil de jour. En noir : sommeil de nuit.

Extrait de l’ouvrage « Le sommeil, le rêve et l’enfant ». J.M.Challamel et M. Thirion.


Membre du comité scientifique de l’exposition.

Questions :

- Quelles sont les durées moyennes quotidiennes de sommeil en fonction de l’âge ?

- Quelle est l’évolution constatée au cours de la vie? (Durée et répartition)


Le sommeil, un art de vivre 33

Dossier pédagogique
Activité 2
Le sommeil, un art de vivre 34

Dossier pédagogique
Activité n° 3

En utilisant les informations recueillies durant votre visite et le tableau « Caractéristiques du


sommeil » ( doc n°1), replacez les observations dans les cases appropriées pour caractériser
les trois états d’éveil. ( Certaines d’entre elles conviennent à plusieurs états.)

EVEIL

SOMMEIL LENT

SOMMEIL PARADOXAL

Observations : gestes rapides et précis / tonus musculaire aboli / visage inexpressif / pouls
lent et régulier / envie de communiquer / pas de mouvements oculaires / activité électrique
cérébrale rapide et intense / pouls rapide / temps de réaction très court / visage expressif /
respiration lente et régulière / yeux grands ouverts / paralysie / envie de se relaxer / tonus
musculaire conservé / mouvements oculaires rapides / activité cérébrale lente et ample /
facilité pour apprendre / respiration rapide et irrégulière.
Le sommeil, un art de vivre 35

Dossier pédagogique
Activité N° 4
Le sommeil, un art de vivre 36

Dossier pédagogique
Cycles et rythmes biologiques

Niveau : Collège - Lycée

Thème: Cycles et rythmes biologiques

Durée : 45 minutes

Matériel :

Documents ci-dessous.

Objectif pédagogique :

- Comprendre l’influence conjuguée de l’horloge interne et des donneurs de temps.

- Définir et identifier différents cycles biologiques auxquels nous sommes soumis.

- Découvrir l’importance des rythmes biologiques et leur rôle physiologique.

Descriptif :

Les rythmes biologiques résultent à la fois de l’influence de facteurs extérieurs comme

l’alternance jour/nuit et d’éléments endogènes d’origine génétique. Chez l’homme, les

facteurs exogènes prépondérants sont de nature socio-écologique : les horaires des repas et

l’alternance repos-travail font partie de donneurs de temps qui modulent nos rythmes

biologiques.
Le sommeil, un art de vivre 37

Dossier pédagogique
Activité N° 1

Parmi les exemples cités, classer ces différents cycles en fonction de leur période. En faisant
référence à votre propre expérience et à vos observations, caractérisez d’autres rythmes
biologiques ou naturels qui vous sont familiers.

RYTHMES DE HAUTE FREQUENCE

ULTRADIENS

(Période qui varie de quelques fractions


de seconde à quelques heures.)

RYTHMES DE MOYENNE FREQUENCE

CIRCADIENS

(Période d'environ 24 heures (entre 20 et


28 heures et rythmes lunaires période de
24 h 8 min.)

RYTHMES DE BASSE FREQUENCE.

INFRADIENS

( Période mensuelles, saisonnières ou


annuelles.)

Un rythme biologique (ou biorythme) est défini comme la variation périodique ou cyclique,
d'une fonction particulière d'un être vivant. Cette dernière est d'ordre physiologique
(battement cardiaque, activité électrique cérébrale...), biochimique (synthèse moléculaire...)
ou comportementale (sommeil, migration...). La variation cyclique de chacun de ces
phénomènes peut être décrite en fonction du temps par un certain nombre de valeurs.
Le sommeil, un art de vivre 38

Dossier pédagogique
Quelques floraisons végétales ont lieu selon Les amibes sont des carnivores dévoreuses de
un rythme qui peut durer jusqu'à 28 ans, en bactéries. Lorsque leurs proies se font rares,
particulier pour certaines espèces de bambou. elles entrent dans une phase d'agrégation. Cette
activité rythmique a une période de quelques
minutes.

L'activité locomotrice des crabes se


renouvelle toutes les 24 heures et dure L’algue verte géante, Acetabularia
50 minutes. Elle est synchrone avec le rythme mediterranea, a une variation d'activité
des marées basses journalières, lesquelles photosynthétique très marquée. Dans des
résultent des effets de gravitation de la lune. conditions d'alternance entre le jour et la nuit, sa
capacité photosynthétique s'accroît
régulièrement au cours de la journée et atteint un
L'hibernation, la migration se retrouvent chez pic vers 15 heures.
de nombreux insectes, oiseaux ou mammifères :
la vie est ralentie en période froide et connaît un
Le nombre d’individus dans une population
regain d'activité en période chaude.
animale peut être soumis à des rythmes; c'est le
cas pour les lynx et les lièvres. Sur une période
de 10 ans, le nombre d'individus passe par un
maximum et par un minimum. Cette fluctuation
La feuille du haricot horizontale le jour, prend est due au rapport de prédation qu'entretiennent
une position sensiblement verticale la nuit. Ce ces deux espèces: les lynx chassent les lièvres
mouvement alterné se manifeste pendant toute pour se nourrir. Au fur et à mesure que leur
la croissance des feuilles selon un cycle de 24 population s'accroît leurs besoins augmentent le
heures. gibier se raréfie et les lynx ne peuvent plus
assurer leur subsistance. Tout naturellement,
leur nombre diminue tandis que la population de
lièvres, épargnée, se reconstitue. Puis le cycle
recommence.
Les nourrissons ont une vie particulièrement
rythmée. La prise alimentaire comme le sommeil
reviennent selon un cycle de quelques heures
qui se transforme, au bout de quelques L'activité électrique cérébrale a une fréquence
semaines, en un rythme circadien. de sept cycles par seconde chez un sujet
parfaitement éveillé.

Le battement cardiaque est une activité


L'éclatement des bourgeons, dans les régions cyclique dont la période est de 1 seconde
tempérées ne se produit qu'une seule fois dans environ chez un individu au repos.
l'année. Ils apparaissent au printemps auquel
vont bientôt succéder la floraison, puis la chute
des feuilles en automne.
Chez une algue brune, Dictyota dichotoma, le
rythme de libération des gamètes est lié aux
Les oscillations glycolytiques marquent les révolutions lunaires. La libération, qui a lieu le
variations du métabolisme glucidique. Leur cycle, long du littoral atlantique, survient à la fin de l'été,
observé dans des cellules de nombreux tissus, a à des dates bien précises et pendant quelques
une période très brève, de quelques secondes à heures. L'intervalle qui sépare chacune de ces
quelques minutes. libérations est de l'ordre de 14,5 jours, soit la
moitié de la durée d'un cycle lunaire.

Les vacuoles contractiles des végétaux,


fonctionnent selon un cycle de contraction et de
relâchement dont la période est d'une dizaine de
secondes.
Le sommeil, un art de vivre 39

Dossier pédagogique
Activité N° 2

Document n°1 : Comment interpréter cette courbe ?

Document n°2 « les fonctions biologiques » :

Déterminer les fonctions biologiques qui interviennent préférentiellement dans les

performances physiques.

Quelles sont les heures les plus propices à la pratique sportive ?

Les informations données par ce diagramme correspondent-elles à vos observations

personnelles sur votre potentiel physique ? Quels sont les facteurs susceptibles de modifier

ces rythmes circadiens endogènes ?


Le sommeil, un art de vivre 40

Dossier pédagogique
Les fonctions biologiques (document n°2)

jour nuit

Performance de calcul
Cerveau mental

hypophyse Hormone de croissance

Fréquence cardiaque
Cœur

Poumon Calibre bronchique

Synthèse de glycogène
Foie
Insuline
Pancréas

Température corps
Corps entier Force musculaire
Muscles, Oxygène du sang
etc … Performance sportive

Extrait de l’ouvrage « Le sommeil, le rêve et l’enfant ».


J.M.Challamel et M. Thirion.
Membre du comité scientifique de l’exposition.

Les rythmes regroupés sur ce schéma sont circadiens, c'est-à-dire que leur période est
d'environ 24h. L'emplacement du pic (ou acrophase) de chaque variable biologique est
représenté par un rond. Le rectangle figure les limites de confiance de cet emplacement,
de part et d'autre du pic, pour une sécurité statistique de 95%. Ces rythmes sont
caractéristiques d’une espèce : ils ont une origine génétique. La période de ces rythmes et
de l’emplacement de leur acrophase peuvent être modifiés par les facteurs de
l'environnement, les donneurs de temps. Pour notre espèce, le synchroniseur circadien le
plus puissant est représenté par les cycles de 24h des impératifs horaires liés à notre vie
sociale (activité diurne et repos nocturne) et de certains facteurs de notre niche
écologique : alternance jour/nuit, bruit/silence, chaud/froid, etc. Cette information
indispensable figure en haut du dessin.
Le sommeil, un art de vivre 41

Dossier pédagogique
Les EEG des différents états de vigilance

Niveau : Collège - Lycée

Thème: les phases de sommeil

Durée : 45 minutes

Matériel :

Documents ci-dessous.

Objectif pédagogique :

- Décrire les différentes phases de sommeil.

Descriptif :

L’électroencéphalogramme donne une image de l’activité électrique du cerveau. Sur les

enregistrements des EEG, on constate que les différents états de vigilance se traduisent par

des tracés différents : la fréquence et l’amplitude des ondes cérébrales varient d’une phase à

l’autre.
Le sommeil, un art de vivre 42

Dossier pédagogique
L’éveil est marqué par des ondes On attribue au sommeil lent une fonction
nommées alpha ( 8 à 12 Hz ) et bêta ( 12 de récupération physique de la fatigue
à 18 Hz), de faible amplitude. journalière : durant ce stade, les réserves
énergétiques des cellules se
L’endormissement ou le sommeil lent reconstituent. Le sommeil paradoxal
très léger montre des ondes irrégulières nécessite par contre autant d’énergie
et plus lentes, baptisées ondes thêta ( 4 que l’éveil. Les hypothèses sur le rôle
à 8 Hz). physiologique de cette phase concernent
surtout le cerveau. Pour certains
La phase de sommeil lent léger est spécialistes, l’activité importante du
ensuite nettement signalée par la cerveau serait le signe d’une révision de
présence sur l’EEG une onde de forme l’ensemble des circuits neuronaux qui
stable associée à la perte de conscience permettrait d’entretenir ceux qui ne
et que l’on appelle fuseau du sommeil. servent pas régulièrement. Pour d’autres
Son amplitude croit et décroît avec une chercheurs, cette période correspondrait
fréquence de 15 à 18 cycles par seconde. au traitement des expériences de la
Ce stade II de sommeil lent léger occupe journée qui seraient alors triées et
à lui seul la moitié du temps de sommeil. mémorisées.

Durant le sommeil lent profond des


ondes appelées delta (1 à 4 Hz) viennent
se mêler au fuseau. Plus le sommeil
devient profond plus la fréquence des
ondes électriques cérébrales diminue et
plus leur amplitude augmente (200
microvolts contre 50 durant d’éveil). Ces
ondes delta occupent une large place
dans le sommeil lent très profond où elles
finissent par être prédominantes. A ce
stade, les stimuli nécessaires pour
éveiller le dormeur doivent aussi être plus
importants.

Le sommeil paradoxal : après la phase


IV, les enregistrements des EEG se
trouvent complètement bouleversés. Les
ondes lentes et de fortes amplitudes
laissent la place à des ondes courtes et
peu marquées où l’on retrouve les ondes
bêta caractéristiques de l’éveil. Mais cet
état de sommeil paradoxal n’a que cette
similitude avec l’éveil car le dormeur reste
difficile à réveiller et présente une forte
atonie musculaire. Cette phase occupe 15
à 20 minutes en fin de cycle.
Le sommeil, un art de vivre 43

Dossier pédagogique
Consigne :

Découpez chaque tracé EEG. Déterminez quelle est la phase de sommeil enregistrée.
Collez chaque EEG dans un rectangle en pointillé. Associez par une flèche la trace EEG à
une portion correspondante de l’hypnogramme. Ecrire le nom de chaque type d’onde.
Le sommeil, un art de vivre 44

Bibliographie

Tout public

 Les mécanismes du sommeil : rythmes et pathologies, Sylvie Royant-Parola, Claude


Gronfier et Joëlle Adrien, Editions le Pommier, Collection Le collège de la cité, octobre 2007,
173 pages.

 Le sommeil : Temps d'oubli, heures de vie, Anne-Marie Malabre, préface de Louis Arbus,
Edition Aubanel, Collection Epicuria, février 2004, 142 pages.

 Le rêve du papillon, Tchouang-Tseu, Edition Albin Michel, Collection Spiritualité, janvier


2002, 340 pages.

 Du rêve au sommeil paradoxal, Collectif d’auteurs sous la direction de Françoise Parot,


Edition Delachaux & Niestle, Collection Textes de base en psychologie, juin 2001, 331 pages.

 Le grenier des rêves essai d'onirologie diachronique, Michel Jouvet et Monique Gessain,
Edition Odile Jacob, Collection Science Hum, février 1997, 279 pages.

 Dormir les 1001 rituels du sommeil, Gluck Denise, Edition Christine Bonneton, Collection
Images et Symboles, mars 1997, 255 pages.

 Le château des songes, Michel Jouvet et Hugues La Scève, Edition Odile Jacob, février
1992, 362 pages.

 Les mots du sommeil, Philippe Brenot, Edition L'Esprit du Temps, 1 septembre 1991, 62
pages.

Jeunesse

 Je ne trouve pas le sommeil, Christine Féret-Fleury et Mayalen Goust, Edition Flammarion,


Collection Les p'tits albums du Père Castor, mai 2009, 27 pages.

 Le laboratoire du sommeil de Stefanie Schwartz et Irina Constantinescu (Auteurs), Aurélien,


Débat (Illustrations), Editions le Pommier, Collection Les Minipommes, mai 2009, 63 pages.

 La nuit et le sommeil, Edition Albin Michel, Collection Les petits débrouillards, avril 2001, 64
pages.

 Bleu nuit, Anita Siegfried (Auteur) et Hannes Binder (Illustrations), Edition La Joie de Lire,
Collection ALBUMS, mars 2006, 63 pages.

 Le livre du dodo, Judy Hindley et Tor Freeman, Edition Gallimard-Jeunesse, Collection Album
Gallimard, mars 2006, 14 pages.
Le sommeil, un art de vivre 45

Sites

 http://ura1195-6.univ-lyon1.fr/index_f.html

 http://www.sfrms.org/index1.php?pageID=sommaire_accueil

Site de la Société française de recherche et médecine du sommeil.

 http://www.institut-sommeil-vigilance.org/

 http://www.prosom.org/

Association nationale loi 1901 de PROmotion des connaissances sur le SOMmeil.

 http://www.je-dors-trop.com/centre2.asp

Site de la clinique du sommeil du Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux.

 http://www.alptisetlesommeil.org/index.html

 http://www.hypersomnie.fr/index2.php