Vous êtes sur la page 1sur 51

POLLUTION

ELECTROMAGNETIQUE

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 1


LE (RIIREM
(CENTRE DE RECHERCHES ET D’INFORMATIONS INDEPENDANTES
SUR LES RAYONNEMENTS ÉLECTROMAGNÉTIQUES)

 INFORMER

 MESURER

 PROTEGER

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 2


Qu’est ce qu’un champ électromagnétique ?

Un champ électromagnétique est une zone de l’espace


dans lequel se propage
une onde électromagnétique

Quels champs électromagnétiques habitent notre


environnement aujourd’hui?

Comment se mesurent-t-ils?

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 3


Une onde électromagnétique se déplace à la vitesse de
la lumière C, c’est à dire 300 000 km/s.
Elle est caractérisée par sa fréquence F
nombre de pulsations par seconde, mesuré en Hertz, Hz.
Ou par sa longueur d’onde λ , mesurée en unité de
longueur, m, cm...

Plus sa fréquence F est grande


plus sa longueur d’onde λ est petite,
soit λ = C /F

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 4


Les Bandes Spectrales Usuelles

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 5


Une fréquence est très présente
dans notre environnement
le 50 Hertz
Il est généré par le courant électrique alternatif
qui alimente nos habitations, nos installations
professionnelles et industrielles…
On le trouve autour des câbles des lignes électriques,
autour des appareils électrodomestiques,
autour des transformateurs…

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 6


On mesure le champ électromagnétique de 50
Hertz
avec 2 mesureurs différents.

Un pour le champ électrique E


en Volt/mètre, V/m.

Un pour le champ magnétique H


en microTeslas, µT

Ou en milliGauss, mG avec 1mG = 0,1 µT.


CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 7
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 8
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 9
QUELQUES EXEMPLES

Une ligne T.H .T . 400 000 Volts produit un champ électrique de 1000
à 6 000 V/m et un champ magnétique de 1 à 20 µT.
Une cafetière électrique produit un champ électrique de 15 à 250 V/m
et un champ magnétique de 0,1 à 0,4 µT, à 30 cm de distance,
suivant la qualité de la mise à la terre.
Dans l’ambiance générale d’une maison bien conçue sur le plan
électrique, on peut mesurer un champ électrique de 1,5 à 10 V/m et
un champ magnétique de 0,05 à 0,10 µT.
Dans une maison mal conçue sur le plan électrique, le champ
électrique peut varier de 10 à 200 V/m et le champ magnétique de
0,05 à 2,7 µT.

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 10


Les effets des champs électromagnétiques
de 50 Hz sur la Santé

Effets thermiques :

Brûlures, échauffement, sensations de chaleur


pour des expositions brèves et des champs élevés
à des niveaux supérieurs à 100µT.

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 11


Les effets athermiques :
 Comportementaux:
-Irritabilité, tension nerveuse, contractures, problèmes de sommeil,
rythmes circadiens perturbés, agressivité, fatigue…
 Physiopathologiques:
24 études réalisées en Europe et aux USA,complètement
reconnues par la communauté scientifique internationale confirment
les effets suivants, au delà de 0,4 µT :
- perturbations des flux d'ions calciques in vitro
l'ion calcium est un des messagers les plus importants du signal
cellulaire. Il intervient dans de nombreux processus physiologiques
vitaux (excitabilité de la cellule nerveuse, libération de
neurotransmetteurs,... ).

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 12


- Modifications du rythme circadien
- Perturbations physiologiques de la glande pinéale
avec suppression de la sécrétion de la mélatonine, hormone qui
régit le système immunitaire.
- Perturbations des défenses immunitaires
les lymphocytes T perdent 25% de leur pouvoir de détruire les
cellules cancéreuses.
- Au niveau du système nerveux
les expériences réalisées montrent des effets sur les
neurotransmetteurs, la dopamine et la sérotonine.

- Modifications génétiques
perturbations dans la synthèse de protéines impliquant des
modifications dans la transcription de l'ADN et de l'ARN.

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 13


RISQUES DE CANCERS ET DE LEUCÉMIES

Les études épidémiologiques, montrent une augmentation des risques


de cancers et de leucémies chez les enfants pour des expositions
prolongées au delà de 0,4 µT.
Rapport Wartenberg (2001):
Dans son étude Residential EMF exposure and childhood leukemia,
parue dans la revue Bioelectromagnetics en 2001, Daniel
Wartenberg considère que sur les 2200 cas annuels de
leucémies d'enfants (moins de 15 ans) recensés aux USA, 175 à
240 (ce qui représente 8 à 11 % des cas) seraient attribuables à
une exposition résidentielle au champ magnétique 60 Hertz.

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 14


Rapport Draper 2005:

Portant sur plus de 29.000 enfants souffrant de cancer, dont 9.700 de


leucémie, cette étude, publiée en juin 2005 par des chercheurs de
l'université d'Oxford a montré que le risque de leucémie augmente
de 69% pour les enfants dont le domicile se trouvait à moins de 200
mètres des lignes Haute tension au moment de leur naissance et de
23% pour ceux domiciliés à une distance située entre 200 et 599
mètres, par rapport à ceux nés à plus de 600 mètres, a rappelé
Gerald Draper, principal auteur de ces travaux.
PLUS LE DOMICILE EST PROCHE DE LA LIGNE ÉLECTRIQUE,
PLUS LE RISQUE DE CONTRACTER UNE LEUCÉMIE AUGMENTE.

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 15


OMS NIEHS et CIRC

Le CIRC a maintenant conclu, selon sa classification, que les champs


magnétiques ELF sont "peut-être cancérogènes pour l'homme", sur
la base d'associations statistiquement significatives et concordantes
entre les champs magnétiques domestiques les plus élevés et un
doublement du risque de leucémie chez l'enfant. Les enfants qui
sont exposés à des champs magnétiques ELF domestiques de
moins de 0,4 microTeslas n'ont pas de risque accru de leucémie.

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 16


La réglementation française

Elle fixe la limite d’exposition à 100 µT.(norme européenne1999/519/CE).


La norme pour la compatibilité électromagnétique(CEM) est de 3,75 µT.
L’arrêté du 19 août 2004 préconise un périmètre de servitude avec
interdiction de construction autour des lignes de plus de 130 kVolts.
Mais pour être applicable cet arrêté doit être signé par les préfets et
actuellement on constate que dans de nombreux départements, il est
inconnu des services de la DDE et n’est pas passé à la signature.

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 17


CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 18
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 19
Les hyperfréquences
ou micro-ondes

Elles sont générées par les stations relais de téléphonie


mobile,GSM 900MHz, GSM 1800MHz,UMTS
2100MHz,les systèmes DECT WiFi WiMax,les fours à
micro-ondes,les faisceaux hertziens,les RADARS, les
satellites...

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 20


CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 21
COMMENT LES MESURER?

Le champ électromagnétique est mesuré par la densité de puissance


en W/m² ou en mW/cm². La mesure utilisée par la communauté
scientifique est le V/m. Les appareils mesurent la densité de
puissance et la transforment en V/m.

Exemples de mesure:

30 V/m devant une antenne GSM 900 sur un toit.


12 V/m dans une chambre à 13m de 3 antennes GSM 1800.
3 V/m à 28m de 3 antennes GSM 900 et 3 antennes GSM 1800.
0,2 V/m à une distance de 250m d’une station relais de 6 antennes
GSM 900 et 1800.
38 V/m au niveau de l’oreille quand le téléphone portable cherche sa
destination.
1,5 V/m pendant la communication,avec un DAS de 1,8W/kg.
.
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 22
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 23
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 24
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 25
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 26
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 27
Les effets des hyperfréquences sur la Santé

Le syndrome des micro ondes ou hyperfréquences a été décrit dès les


années 1960, confirmé par de nombreuses études parues dans
diverse revues médicales (liste à consulter sur le net).

Fatigabilité, irritabilité, nausées,céphalées,anorexie,dépression,


brachycardie, tachycardie, hyper ou hypotension, somnolence,
insomnie, difficulté de concentration, allergies cutanées, eczéma,
psoriasis, des modifications de la formule sanguine,des
perturbations de l’électroencéphalogramme et de la reproduction,
atteintes aux organes des sens (vision,ouïe,odorat).
Lilienfield (1978) et Liakouris (1998).

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 28


Lilienfeld, 1978 Ambassade E.U à Moscou, 50-70
Cité par Cherry, 2000 : « Health Effects Associated with Mobile Base
Stations in Communities. The need for health studies »

Photo : Mosnews.com
Photo : Mosnews.com

 Employés exposés chroniquement 9 heures par jour


(façade ouest de l’ambassade) à de faibles signaux
radars
 Expositions moyennes de 9 à 19 V/m
 Des test sanguins ont montré des niveaux élevés
d’aberrations chromosomiques chez plus de la
moitié des patients testés.
 Taux de leucémie élevés pour les adultes et les
CRIIREM enfants. Valence, le 26 janvier 2006 29
Ambassade E.U à Moscou, 50-70
Liakouris, 1998
Radiofrequency (RF) sickness in the Lilienfeld study. An effect of modulated
microwaves? Arch. Environm. Health, 1998 May-Jun;53(3):236-238 (PUBMED)

 Etude levant la controverse sur l’existence du


Syndrôme des Microondes, basée sur les
travaux de Lilienfeld
 Corrélation possible entre les effets sur la
santé et l'exposition chronique à des CEM
modulés de basse intensité.

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 30


Les effets physiopathologiques
Pour une exposition prolongée supérieure à 0,6V/m, les paramètres
physiologiques suivants sont modifiés:
- variations dans les flux d’ions calciques
- dommages sur l’ADN et génotoxicité 13 études et Reflex -2004-
étude européenne
- anomalies des chromosomes
- modifications des défenses de la cellule:Lushnikov-2001-2002,
Binhi-2002-, Busljeta-2002-,Bonhomme Faivre-2004-
- perturbation de l’encéphalogramme
- augmentation de la perméabilité de la barrière hémato-
encéphalique, Salford-1994- Persson-2001- et COMOBIO –2002-
réalisé avec les opérateurs
- modification de la sécrétion des neurotransmetteurs
- modification des sécrétions de la glande thyroïde, de l’axe-cortico-
hypothalamique et de l’hypophyse

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 31


OMS : Base de données EMF
 Au 15/09/06, 12 études épidémiologiques sur des
antennes relais (base station)
(http://www10.who.int/peh-emf/emfstudies/studysearch.cfm)
 5 études en cours
 3 rapports non disponibles
 4 études seulement publiées
 Santini 2003 : Syndrôme des micro-ondes / 300 m
 Wolf 2004 : Risque de cancer x 4
 Eger 2004 : Risque de cancer x 3
 Siegriest 2005 : Facteurs psychologiques
 Manque dans cette liste de l’OMS 4 études PUBMED:
 Bortkiewicz 2004 : Syndrôme des micro-ondes
 Hutter 2004 : Absence de facteurs psychologiques
 Hutter 2006 : Risque dès 0,1 V/m
 Abdel-Rassoul 2006 : Plaintes neuro-comportementales
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 32
L’affaire de Saint Cyr l’École
En France, une enquête a été conduite à Saint Cyr I'Ecole et a fait
l'objet d'un rapport de I‘ Institut de Veille Sanitaire (IVS) en octobre
2004 (Investigation du signalement d'un agrégat de pathologies
diverses à Saint Cyr I'Ecole (78) (2004. 67 pages ).
Selon ce rapport, « le nombre total de cas de cancers de I'enfant
observés sur la commune est 2 fois supérieur au nombre de cas
attendus, .. », et « on observe une plus forte proportion de tumeurs
du système nerveux central que dans les populations de référence,
de I'ordre de 4 » .
Malgré ces conclusions inquiétantes,les augmentations des cas de
cancers à Saint Cyr I‘ Ecole ont été attribuées par I’ IVS, « au
hasard » .
Mesure de champ faite dans l’école, par les opérateurs: 0,1 V/m, par
CRIIREM: 2 à 4 V/m
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 33
ETUDES SANITAIRES (A)
Etude de R.Santini en 2001
Incidence des antennes en fonction de la distance et du sexe
Plus grande sensibilité des femmes, des plus de 60 ans, et plus grande
nocivité en face des antennes
Symptômes sur 530 riverains :
Jusqu’à 100m : irritabilité,tendance dépressive,perte de la mémoire
difficulté de concentration,vertige
Jusqu’à 200m : maux de tête perturbations du sommeil,sentiment
d’inconfort,problème cutanés
Jusqu’à 300m : fatigue

Étude similaire effectuée à Valence en Espagne (autour de 8 stations de base


900 MHZ)exposition de 0,05 microwatt/cm²

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 34


ETUDES SANITAIRES (B)
Etude du laboratoire TNO septembre 2003
Exposition de 45 minutes à des doses moyennes de 0,7 V/m soit une DAS de
0,08milliwatt/kg en double aveugle (GSM900Mhz , DCS1800Mhz,
UMTS2100Mhz)
72 volontaires en 2 groupes
Mesure de symptômes représentatifs du mal d’être des fonctions cognitives

Résultats:
Différence significative entre les deux groupes
Augmentation significative des scores du mal être pour l’exposition UMTS
Augmentation significative de l’agressivité pour le GSM
Modification pour les taches cognitives :
temps de réaction modification des taches doubles réduction de l’attention
visuelles pour l’UMTS modification de la vigilance pour le GSM

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 35


ETUDES SANITAIRES (C)
 ETUDES SUEDOISES
Dans le cadre de l’OMS : étude de Lonn et coll. (2004)
Au delà de 10 ans d’utilisation du téléphone portable les risque de tumeur du
nerf auditif sont multiplié par 4

Etude de Lennart Hardell de l’Hôpital d’Oerebro (mai 2005)


Les résidents des zones rurales s’étant servi d’un portable plus de 3 ans ont au
moins 3 fois plus de risques d’avoir une tumeur que ceux des villes

 PROGRAMME REFLEX (12 équipes de recherche dans 7 pays d’Europe)


Les ondes de la téléphonie mobile provoquent des ruptures d’ADN

 Rapport de l’IDEA en Irlande (février 2005)


L’association des médecins Irlandais pour la protection de l’environnement
montre qu’une partie de la population pourrait être sensible aux
champs électromagnétiques.
Ces personnes sont dites électrosensibles

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 36


Etude du Professeur OM GANDHI
Université de l’UTAH
 Effets des radiations sur le cerveau

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 37


Löscher, 2003
Die Auswirkungen elektromagnetischer Felder von Mobilfunksendeanlagen auf
Leistung, Gesundheit und Verhalten landwirtschaftlicher Nutztiere.
Der praktische Tierarzt 84, Heft 11, 850-863 [2003]

 Première étude en champs sur l’effet de CEM d’antennes de téléphonie


mobile sur les performances, la santé et le comportement de bovins.
 Forte augmentation (facteur 2,4) du nombre de fausses couches
(et même de 3,5 en prenant en compte le plus grand nombre de
diarrhées bovines).
 Augmentation significative des conjonctivites et d'autres affections.
 Augmentation significative du nombre de bovins avec érythrocytes à
deux micro-noyaux.
 Modifications claires du comportement : avec temps d'arrêt et de
rumination écourtés, avec comme conséquence une moins bonne
valorisation alimentaire et une baisse de la production laitière.

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 38


Stever et al, 2005
Verhaltensänderung unter elektromagnetischer Exposition, Universität Koblenz-Landau

 Les abeilles comme bio-indicateur possible


pour les effets non thermiques des CEM.
 Essai réalisé avec des téléphones sans fil
DECT en fonction, 1900 Mhz pulsé à 100 Hz,
placés directement sur le sol des ruches (4
ruches de 30-40.000 abeilles mellifères).
 Résultats : Perte de poids de 20% des
colonies exposées par rapport aux colonies
témoins.
 Dans une ruche exposée, moins de 50% des
abeilles sont revenues, avec un temps de
retour nettement allongé (plus de 400%). Une
autre ruche exposée a été entièrement
abandonnée.

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 39


Balmori, 2005
Possible Effects of Electromagnetic Fields from Phone Masts on a Population of White
Stork. Electromagnetic Biology and Medicine, 24: 109–119, 2005.

 Baisse de la fertilité de 50% pour des nids situés à


moins de 200 m des antennes par rapport à ceux situés
à plus de 300 m.
 40% des nids situés à moins de 200 m n'avaient pas de
poussins, comparés à seulement 3% des nids situés à
plus de 300 m.
 Observations comportementales (nids à moins de 100
m)
 Disputes fréquentes du couple au cours de la construction
du nid
 Les nids les plus affectés ne sont jamais terminés
 Mort fréquente de jeunes poussins à un âge précoce.

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 40


CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 41
CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 42
 TEXTES ET REGLEMENTS

 Directive Européenne sur la compatibilité électromagnétique 2004/108/CE


et textes d’application , seuil à 3 V/m
 Décret du 3 Mai 2002 qui définit les valeurs d’exposition du public :
41 V/m pour les fréquences de 900 MHz
58 V/m pour 1800 MHz
61 V/m pour 2100 MHz
 Rapport TAMINO de 1999 du parlement européen préconise 1 V/m comme
seuil d’exposition électromagnétique
 Charte de Paris intensité maximale à 2 V/m moyennée sur 24H
 Proposition de loi relative à la réduction des risques pour la santé publique
des installations et des appareils de téléphonie mobile du 13 juillet 2005
seuil demandé 0,6 V/m

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 43


 PROPOSITIONS
 Favorable à l’utilisation des portables
MAIS
 Obligation d’une charte tripartite : Opérateurs,
Collectivités et Associations
 Pas d’antennes à moins de 300m des établissements
publics
 Seuil d’exposition à 0,6 V/m
 Contrôle indépendant
 Pas de portable aux enfants inf. à 15 ans

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 44


Charte de l’ environnement
Article 5
Lorsque la réalisation d’un dommage, bien qu’incertaine en
l’état des connaissances scientifiques, pourrait affecter
de manière grave et irréversible l’environnement, les
autorités publiques veillent , par application du principe
de précaution et dans leur domaine d’attributions , à la
mise en proportionnées fin de parer à la réalisation du
dommage. œuvre de procédures d’évaluation des
risques et à l ’adoption de mesures provisoires

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 45


CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 46
Etude du Professeur OM GANDHI
Université de l’UTAH
 Effets des radiations sur le cerveau

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 47


TEXTES ET REGLEMENTS
 Directive Européenne sur la compatibilité électromagnétique
89/336/CEE et 92/31/CEE et textes d’application , seuil à 3 v/m
 Décret du 3 Mai 2002 qui définit les valeurs d’exposition du public :
41 v/m pour les fréquences de 900 Mhz
58 v/m pour 1800 Mhz
61 v/m pour 2200 Mhz
 Rapport TAMINO de 1999 du parlement européen préconise 1 v/m
comme seuil d’exposition électromagnétique
 Charte de Paris intensité maximale à 2 v/m moyennée sur 24H
 Proposition de loi relative à la réduction des risques pour la santé
publique des installations et des appareils de téléphonie mobile du 13
juillet 2005 seuil demandé 0,6 v/m

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 48


PROPOSITIONS
 Favorable à l’utilisation des portables
MAIS
 Obligation d’une charte tripartite : Opérateurs,
Collectivités et Associations
 Pas d’antennes à moins de 100m des
établissements publics
 Seuil d’exposition à 0,6 v/m
 Contrôle indépendant
 Pas de portable aux enfants inf. à 8 ans

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 49


Localisation des antennes relais à
VALENCE

CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 50


CRIIREM Valence, le 26 janvier 2006 51