Vous êtes sur la page 1sur 24
Kerrar confirme ! «OK, je reviendrai terminer la saison à la JSK» Boutadjine : «Je
Kerrar confirme !
«OK, je reviendrai terminer
la saison à la JSK»
Boutadjine : «Je préfère partir sans faire
de bruit par respect aux supporters»
Vendredi 27 février 2015
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2929 PRIX 20 DA
MCA
De nos envoyés
spéciaux au Niger
Choqué par les conditions d’hébergement
Le Mouloudia crie au scandale
Zenir : «Même dans les années 70,
je n’avais pas vécu une telle mésaventure»
Djemili :
Artur Jorge
booste
Djemili
«Je ne suis pas
inquiet car je
connais sa valeur»
«Remplacer
Chaouchi n’est
pas un problème»
Equipe nationale
FC Foullah-USMA J-1
Il devrait assister au choc
Chafaï out
Club Africain-ES Sahel
CRB
Gourcuff
10 millions pour
gagner à Chlef
supervisera
USMBA-USMH,
Belkaroui
aujourd’hui à 16h
Amada : «On reviendra de
Bel Abbès avec les 3 points»
MOB
Mebarakou : «On ne pense
pas au goal average, mais
à battre l’ESS»
Fekir : «Je fais
mon choix, je ne
ferai plaisir à
personne !»
JSK
02
02
N° 2929 www.lebuteur.com Vendredi 27 février 2015 Equipe nationale Coup d’œil
N° 2929
www.lebuteur.com
Vendredi 27 février 2015
Equipe nationale
Coup d’œil

(meneur de jeu de Malines)

HAAAAANNIIIIII

«J’ai opté pour le championnat belge pour l’Equipe nationale et je suis honoré de l’intérêt que me porte Gourcuff»

S ofiane Hanni est parmi les meilleurs

de match en match. Cela s’est vérifié

meneurs de jeu du championnat de

Belgique. Ce jeune âgé de 24 ans s’illustre

dimanche passé, lors de la confrontation entre Malines son équipe et Lierse où évolue l’autre Algérien Bensebaïni. Un match auquel le sélectionneur national a assisté en venant spécialement superviser le défenseur axial Bensebaïni, mais il a été surpris de découvrir un autre jeune Algérien, en l’occurrence Sofiane Hanni qui a étalé sa classe en sortant le grand jeu lors de ce match. Sofiane Hanni se dit prêt à jouer chez les Verts, si le coach lui fait appel.

Tout d’abord Sofiane, pour- quoi avez-vous opté pour le championnat de Belgique, après 3 saisons passées en Turquie ?

Que voulez-vous que je vous dise ? J’ai passé trois belles sai- sons en Turquie, au club Anka- raspor, mais personne ne parlait de moi et de mes pres- tations. Pourtant je jouais ré- gulièrement, ce qui m’a poussé à changer d’air, en op-

tant pour

Malines.

Après avoir

discuté avec ma famille, j’ai pris la décision de jouer en Belgique et je pense que j’ai fait le bon choix. Depuis que je suis dans ce club, la presse parle de mes prestations et je suis sous les feux des pro- jecteurs. Ça marche bien et j’espère aller encore de l’avant.

««

«« «

vous avez préféré aller mon- nayer votre talent ailleurs, pourquoi ? Pour ne rien vous cacher, certains managers voulaient me transférer vers un club de

Division une ou deux pour en tirer profit, mais j’ai préféré quitter ce championnat et opter pour le cham-

pionnat belge. Je pense que je n’ai pas regretté ça. C’est une décision

««

««

«

mûre-

ment réfléchie et je suis très content de rejoindre Ma- lines où je ne manque de rien.

Content d’avoir joué sous les yeux de Gourcuff, même s’il n’est pas venu me superviser»
Content
d’avoir joué
sous les
yeux de
Gourcuff,
même s’il
n’est pas
venu me
superviser»

Sofiane, le pu- blic algérien ne vous connaît pas. Pourriez- vous nous dire dans quel poste vous avez été formé à Nantes et Clairefon- taine ? J’ai été formé comme milieu de terrain offen- sif et meneur de jeu, mais je peux

Comment vous sentez-vous dans ce club durant cette première sai- son dans le cham-

pionnat belge ? Dieu merci, je me sens bien et je donne le meilleur de moi- même à chacune de mes sor- ties avec mon club Malines. J’ai de bonnes relations avec tout le monde, joueurs, diri- geants et supporters du club. J’essaie à chaque fois de donner un plus à l’équipe et je crois que je peux donner plus. Dieu merci, ça marche bien et tout baigne dans l’huile, je suis sur la bonne voie.

Vous avez été le meilleur passeur de Liga 2 en Tur- quie durant les trois der- nières saisons, et votre nom était cité pour un transfert vers un grand club du championnat turc. Mais

jouer sur tout le front de l’attaque. Cela ne me pose aucun problème et je peux répondre aux attentes du staff technique. Donc vous jouez dans le même poste que Yacine Bra- himi que vous connaissiez (ils sont d’Evry et ont joué ensemble à l’école de Claire- fontaine)… Oui, vous pouvez dire ça, même si Brahimi joue de temps à autre comme ailier au FC Porto. Je peux dire qu’on joue dans le même poste de meneur de jeu. A votre avis, quel est votre point fort ? Je pense que mon point fort réside dans la technique, et j’ai

que mon point fort réside dans la technique, et j’ai Bensebaïni, dont je connais le niveau

Bensebaïni, dont je connais le niveau pour l’avoir

affronté, progressera encore davantage»

une bonne lecture de jeu, très vif et rapide. La presse belge vous sur- nomme le Benzema du championnat de Belgique, un commentaire ? Même en France, on me comparaît à Benzema,

mais je pense que je suis encore

loin du ni- veau de ce grand at- taquant de renommée mon- diale. Je dois crava- cher dur et travailler davantage pour at- teindre son niveau.

nir. Même si le coach national n’était pas venu pour me super- viser, j’espère que je ne l’ai pas déçu. Je n’ai fait que mon tra- vail en contribuant à la victoire de mon équipe. Souhaiteriez-vous retourner en sélection dans un proche avenir ?

C’est vrai qu’en Turquie, personne ne s’intéressait à moi, mais ce n’est plus le cas maintenant et je suis suivi de près. Ce qui m’ouvrirait grandes les portes de la sélection que j’avais rejointe en jeunes. Mais bon, je vais continuer à tra- vailler davantage avec mon club, avec l’es- poir de me frayer une place en Equipe na- tionale. Je suis venu

en Belgique pour l’équipe nationale algérienne et j’espère réussir, à gagner la confiance du coach national.

Vous avez joué contre le jeune défenseur Ramy Ben- sebaïni que Christian Gour- cuff a supervisé, en vue de le convoquer pour le prochain stage. Comment avez-vous trouvé le niveau de ce jeune défenseur, surtout que vous êtes un joueur offensif ? C’est la première que j’af- fronte ce joueur et je pense

««

«« «

Je joue dans le même registre que Brahimi»
Je joue
dans le
même
registre
que
Brahimi»

On a appris que le sélectionneur na- tional, Christian Gourcuff, était très épaté par vos

qualités et a coché votre nom, en pré- vision des prochains re- groupements des Verts, après cette belle prestation face à Lierse lors de ce match de la ville d’Antwer- pen, qu’en pensez-vous ? Je suis très content d’appren- dre ça de vous, personne ne m’a parlé de l’intérêt que me porte le sélectionneur national. Je suis très fier et très content d’apprendre que je fais partie des joueurs pressentis à jouer en sélection nationale à l’ave-

qu’il a des qualités et qu’il est sur la bonne voie. Mais il doit continuer à travailler pour pro- gresser et aller de l’avant. Mais je peux vous dire que l’avenir lui appartient, surtout qu’il est jeune. Vous avez certainement suivi les Verts en Coupe d’Afrique des nations. Com- ment jugez-vous son par- cours ? J’ai suivi tous les

matchs à la télévision et je pense qu’on pouvait prétendre au titre africain. Mais c’est bien dommage et j’étais très déçu, car on pouvait aller jusqu’au bout. La preuve, la Côte d’Ivoire qui nous a éliminés a remporté le sacre final. Avez-vous des contacts avec les joueurs de l’Equipe nationale, particu- lièrement Brahimi

avec qui vous avez joué ? Non, je n’ai aucun contact avec les joueurs de l’Equipe na- tionale. Même Brahimi qui est de Paris comme moi et avec qui j’ai joué à Clairefontaine, je

ne suis pas en contact avec lui.

Vos belles prestations en championnat de Belgique ont attiré les convoitises de plusieurs clubs, qu’en est-il au juste ? Je me concentre sur mon travail avec Malines et je laisse ça à mon manager qui s’occupe de mon avenir. J’ai des contacts et au moment voulu, on en re- parlera. Peut-on savoir quels sont ces clubs qui veulent s’offrir vos services en

fin de saison ? Il s’agit des six premiers du championnat belge, mais je ne peux dire plus concernant l’identité de ces clubs qui veulent s’attacher mes services. Il y a donc de fortes chances que vous chan- giez d’air en fin de saison, non ? Inch’Allah, et ce sera pour un grand club en

Belgique, et rien d’autre. Attendons la fin de la saison, pour en sa- voir plus.

Entretien réalisé par Abdelhak L.

««

«« «

Me comparer à Benzema m’honore, mais je suis loin de son niveau»
Me
comparer
à Benzema
m’honore,
mais je
suis loin
de son
niveau»

Il assistera au choc

Club Africain-ES

Sahel

Gourcuff se rendra à Tunis pour superviser Belkaroui

On le disait depuis quelques jours, le sélectionneur national Christian Gourcuff est à la recherche d’un défenseur central, pour assurer la succession de Madjid Bougherra parti en retraite, après une CAN-2015 réussie sur le plan personnel et remédier à la défection quasi certaine de l’ancien défenseur kabyle, Essaid Bel- kalem, toujours blessé et indisponible pour au moins 3 semaines, rapporte la presse turque. Ainsi, le driver des Verts a prévu une virée en Tunisie pour supervi- ser le sociétaire du Club Africain, Hichem Belkaroui. L’ex-Harrachi, qui a gagné des points en s’imposant comme un titulaire indiscutable avec sa formation, est en train de frapper en toute logique aux portes de l’Equipe national. L’entraîneur de l’EN compte donc le superviser, lors du choc du championnat de Tunisie qui met- tra aux prises, ce dimanche après-midi, le leader clubiste avec son grand rival,

l’Etoile Sportive du Sahel. C’est ce que la presse tunisienne d’hier a rapporté, s’ap- puyant sur une source du club de la capi- tale tunisienne.

Une occasion pour Bounedjah de le convaincre de nouveau

Cette confrontation aura un cachet particulier pour les Algériens du Club Afri- cain, à savoir Hichem Belkaroui et Abdel- moumen Djabou qui croiseront le fer avec leur compatriote et buteur de l’ES Sahel, Baghdad Bounedjah. Le meilleur buteur du championnat professionnel tu- nisien retrouvera son ancien camarade à El Harrach, Belkaroui, dans un duel entre amis qui promet énormément. Bounedjah aura aussi une belle aubaine pour convaincre de nouveau l’entraîneur natio- nal Christian Gourcuff. Retenu dans la

liste des réservistes de la dernière Coupe d’Afrique des nations, Baghdad doit abso- lument confirmer son retour en forme et son statut de meilleur buteur du cham- pionnat tunisien.

Djabou sera aussi sous la loupe

En dépit de tout ce qui a été dit à pro- pos de la mise à l’écart définitive d’Abdel- moumen Djabou du groupe des Verts, l’on apprend que tant que l’entraîneur na- tional, Christian Gourcuff, ne s’est pas prononcé sur son ce cas, l’ex-Sétifien de- meure un joueur sélectionnable, du moins jusqu’à nouvel ordre. Djabou sera de ce fait en toute logique sous la loupe, lors de ce classique Club Africain-ES Sahel, dimanche prochain. Le joueur du Club Africain se tient prêt à répondre à la sollicitation du coach, pourvu qu’on lui

fasse confiance, lors des prochaines échéances.

Une discussion avec le coach s’impose pour tout aplanir

La logique voudrait aussi que l’entraî- neur national Christian Gourcuff discute avec l’international algérien Abdelmou- men Djabou. En regain de forme avec le Club Africain, Gourcuff pourrait aussi pro- fiter de ce déplacement en Tunisie, pour s’entretenir avec son joueur, après toutes les rumeurs et les malentendus engen- drés par sa mise sur le banc de touche durant la CAN-2015. Une explication pour aplanir certaine choses s’impose et repar- tir de plus belle. C’est en tout cas ce que le meneur de jeu clubiste a affirmé lors d’une interview accordée au Buteur.

Moumen A.

C’est en tout cas ce que le meneur de jeu clubiste a affirmé lors d’une interview
www.lebuteur.com N° 2929 Equipe nationale 03 Vendredi 27 février 2015 Coup d’œil Des touches du
www.lebuteur.com
N° 2929
Equipe nationale
03
Vendredi 27 février 2015
Coup d’œil
Des touches du Portugal
Fekir
pour Abid
«Je fais mon choix
et je ne ferai plaisir
à personne !»
L’attaquant de l’USM El Harrach, Mohamed Lamine
Abeid, pourrait endosser une carrière professionnelle
à l’étranger, indique une source bien informée. En
effet, le buteur harrachi est courtisé par quelques clubs
portugais de première division. L’agent du joueur se-
rait, selon la même source, en pourparler avec plu-
sieurs formations portugaises. Le joueur est intéressé
par cette idée, surtout après l’expérience réussie de
Islam Slimani avec le Sporting de Lisbonne.
A l’occasion d’une
séance de dédi-
Le joueur veut gagner la confiance
de Gourcuff
cace hier à la
boutique de
l’Olympique
Lyonnais,
Nabil Fekir s’est exprimé sur son
choix, mais sans pour autant don-
ner d’indices. L’attaquant de l’OL,
qui brille de mille feux cette saison
en Ligue 1, n’a pas encore annoncé
de manière officielle son choix
entre la France et l’Algérie. Mais
concernant son choix, Nabil Fekir
en parle : «Tout le monde se pose la
question. Moi j'essaie de ne pas trop
me prendre la tête là-dessus. Je fais
mon choix et je ne suis pas là pour
faire plaisir à quelqu'un.» Lors de
notre précédente livraison, nous
avions annoncé, selon un proche
du joueur, que l’intéressé a bel et
bien fait son choix, qui est de por-
ter le maillot algérien, alors que
beaucoup pensent que Nabil Fekir
veut jouer au profit de la France.
haite voir
son pou-
lain por-
ter le
maillot
français,
comme
il l’a dé-
claré :
Le joueur veut gagner la confiance de
Christian Gourcuff. Retenu pour ce stage
des locaux entre le 2 et le 4 mars, Mo-
hamed Lamine Abid, qui est le meilleur buteur de son équipe, veut
montrer de bonnes choses lors du stage de Sidi Moussa, pour envi-
sager une convocation pour le stage de l’équipe A en mars à Doha
et prendre part aux deux rencontres amicales des Verts face au pays
hôte le 26 mars et à Oman, quatre jours plus tard.
H.
R.
Victime d’une élongation
ChafaïChafaïpourraitpourraitraterraterlelestagestagedesdesA’A’
ChafaïChafaïpourraitpourraitraterraterlelestagestagedesdesA’A’
ChafaïChafaï pourraitpourrait raterrater lele stagestage desdes A’A’
Farouk Chafaï pourrait rater le stage
de la sélection nationale A’ prévu entre
le 2 et le 4 mars au centre technique na-
tional de Sidi Moussa. Le libéro de
l’USM Alger a contracté une élongation
à
une cuisse, juste après le dernier
match de son équipe, mardi en cham-
pionnat face au CS Constantine au
stade Omar-Hamadi de Bologhine.
Mercredi, le forfait du joueur a été an-
noncé la veille du voyage de son équipe
«Personne ne
m’influencera
sur mon choix»
N’Djaména pour le match retour de la
Pour Nabil Fekir, personne ne
pourra l’influencer sur son choix.
La décision sera prise par le joueur,
sans aucune pression. Ainsi, Fekir
met un terme à certaines rumeurs
faisant état des pressions exercées
par les responsables de son club
employeur, l’Olympique Lyonnais,
afin de choisir la France. Il l’ex-
plique à travers cette déclaration :
«Pour Nabil,
on imagine,
tout en ayant de
bonnes relations avec
l’Algérie, qu’il y a un
potentiel gigantesque avec
cette équipe de France. On
espère évidemment que les
conseils que lui donnent Di-
dier (Deschamps) sont les
meilleurs et j’en suis convaincu.
Maintenant, je pense qu’il ne doit
pas y avoir d’ingérence», avant
d’enchaîner : «Mais je pense, et il l’a
dit d’ailleurs lui-même, qu’il préfére-
rait jouer pour l’équipe de France. A
Didier de saisir l’opportunité, s’il le
pense utile à la sélection.» Par ail-
leurs, ce n’est pas uniquement Jean-
Michel Aulas qui souhaite voir
Nabil Fekir avec la France. Selon
nos informations, même Bernard
Lacombe, conseiller du président
Aulas qui est en même temps
membre du comité exécutif de la
Fédération française de football,
souhaite voir Fekir avec les Trico-
lores, après ce qu’il a montré en
Ligue 1.
à
«C'est moi qui joue, c'est moi qui
suis sur le terrain. On ne va pas es-
sayer de m'influencer ou de me dire
quoi que ce soit. C'est moi qui vais
prendre la décision. On ne peut pas
m'influencer.» Selon nos informa-
tions, Nabil Fekir consultera sa fa-
mille et ses proches, avant de
prendre une décision finale.
Fekir négocie une
augmentation de salaire
Il affrontera Chelsea samedi
Nabil Fekir a voulu aussi remet-
tre chacun à sa place. L’attaquant
lyonnais a lancé un message à ses
dirigeants, à leur tête le président
Jean-Michel Aulas. Ce dernier sou-
Nabil Fekir est en train de négo-
cier une augmentation de salaire
avec la direction de l’Olympique
Lyonnais, selon des informations
données par la presse française.
Auteur d’une saison exceptionnelle
avec l’OL, le club souhaite lui pro-
longer son contrat. Entretemps,
l’intéressé souhaite avoir une reva-
lorisation de salaire. Pour cela, il a
confié la tâche de négocier à son
père au lieu de son agent avec le-
quel le divorce serait déjà
consommé.
Hamza R.
Ligue des champions africaine face au
FC Foullah Edifice. N’ayant pas effectué
le déplacement avec son équipe, le staff
médical du club de Soustara lui a ac-
cordé quatre jours de repos. Le joueur
devrait se remettre au travail le lundi,
soit la veille du stage. Du coup, il y a de
très fortes chances à ce qu’il fasse l’im-
passe sur le stage des locaux, à cause de
cette blessure puisque le sélectionneur l’a déjà super-
visé par le passé, plus récemment était face au CSC.
Selon les informations qui circulent, le joueur a
de très fortes chances de marquer sa présence
lors du stage de Doha. Avec le problème en
défense, Gourcuff est plus que jamais décidé à
donner leur chance à de nouveaux joueurs,
entre autres Chafaï et Demmou.
H.
R.
Une réponse au président
Aulas !
Mahrez «Tout pour assurer
le maintien en Premier League»
Ryad Mahrez, l’attaquant de Leicester City, aura
un rendez-vous très important, ce samedi face aux
Bleus de Chelsea. A douze journées de la fin de la
saison, Leicester est à la dernière place, devançant
de quatre points le premier relégable. Pour l’atta-
quant des Verts, il faudra à tout prix réussir la mis-
sion de maintenir le club en Premier League : «On
doit contribuer tous au maintien de Leicester en
Premier League. Il reste douze matchs et tout est
possible dans le football. C’est vrai, en Angleterre, il
y a beaucoup de grands clubs et les
matchs sont très souvent difficiles, mais
on n’a pas le choix. Il faudra tout faire
pour réaliser un bon parcours durant
le reste de la saison.» Mahrez n’ima-
gine pas Leicester évoluer en championship la sai-
son prochaine. Il l’a déclaré au micro de la BBC :
L’agent de Belfodil annonce :
«Les rumeurs ont influé
négativement sur Ishak»
Alors qu’il a montré un
visage très séduisant durant la
phase finale de
la Coupe d’Afrique des nations avec la sélection algérienne,
en Guinée
Equatoriale, Ishak Belfodil essuie tout de même quelques critiques de la
«Sincèrement, je n’imagine pas Leicester quitter la
Premier League pour la Championship. J’ai disputé
des matchs de deuxième palier pendant six mois et
c’était trop long. Au total, on a joué 46 rencontres. Il
faudra assurer le maintien.» Avant de conclure,
Ryad Mahrez a donné son avis sur le match face à
Chelsea : «Ce sera un match très difficile pour nous.
On affrontera une équipe très solide qui occupe
d’ailleurs la première place au classement. Malgré
ça, on fera le maximum pour réaliser une bonne
performance.»
part des médias italiens.
Son agent Georges Atangana
est monté au cré-
H. R.
neau. A travers une déclaration
faite à la presse italienne, l’agent
en ques-
tion a tenu à défendre son poulain
: «Ishak se donne à fond pour l’intérêt
du FC Parme. Les rumeurs concernant
son transfert ont influé négativement
sur Ishak. Il pouvait
pourtant rejoindre la Juventus, mais il
a préféré se donner à fond pour Parme. Il a contracté une
blessure qui l’a éloigné des terrains pendant deux mois, sans
oublier
certains problèmes personnels.
Je pense que le
joueur va retrouver son meilleur niveau.» Concernant le
conflit qui a éclaté entre Ishak Belfodil et le
capitaine du
FC Parme, Lucarelli,
l’agent de l’attaquant algérien an-
nonce que tout est rentré
dans l’ordre et ce, après que l’Al-
gérien eut été accusé de ne pas se donner à fond par le
capitaine parmesan : «Ishak est quelqu’un de sincère. Il se
donne à fond pour l’intérêt
du FC Parme. J’ai eu une dis-
cussion avec lui et il m’a dit que tout a été réglé avec son ca-
pitaine, juste après le match. Donc tout est réglé.»
N° 2929 www.lebuteur.com Coup d’œil JSK Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis Une clause
N° 2929
www.lebuteur.com
Coup d’œil
JSK
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis
Une clause lui permet
de retourner à la JSK
Comme l’ont très bien expliqué le joueur ainsi
que le secrétaire du club irakien, Kerrar doit
retourner à son ancien club, dans le cas
d’une non-qualification. Le joueur en ques-
tion poursuivra la saison à la JSK avec un
éventuel retour en Irak, l’été prochain, si
le club d’Al Zaoura’a tient toujours à lui.
La direction du club kabyle aura
l’avantage de le faire jouer directe-
ment, puisque le contrat résilié au
mois de décembre dernier n’est
plus valable. Il sera donc tout na-
turellement annulé.
que j’ai choisi par conviction.»
«J’aurai voulu jouer
avec mon nouveau club,
mais… »
La JSK aurait
restitué les 75. 000 $
à Al Zaoura’a
Avant d’ajouter dans la foulée : «Je
ne vous cache pas que j’aurais
voulu jouer avec mon nouveau
club. Mais que voulez-vous que je
fasse ? Je n’ai pas mon destin
entre mes mains. Nous sommes
en fin du mois de février et rien
n’est encore réglé. Pour l’instant,
je n’ai pas encore discuté avec les
dirigeants mais je sais que je vais
devoir retourner en Algérie, car les
choses n’avancent pas.»
«Toute cette attente n’a pas
joué en ma faveur»
Par la suite, l’Irakien n’a pas caché son dé-
sarroi, suite à cette non-qualification par la
FIFA. Il ajoutera : «Je dois dire que toute cette
attente n’a pas joué en ma faveur. Je sais que la
compétition est très importante pour un joueur. J’ai
besoin de jouer le maximum de matchs, surtout en
cette période. C’est la raison pour laquelle je dois pen-
ser à mon avenir. Dans l’immédiat, je n’ai pas le choix.»
D’après la même source
d’indiscrétion, la JSK
aurait déjà trouvé un
accord avec le club
irakien sur le cas
Kerrar. Voyant que
le joueur ne sera
pas qualifié
avant l’été pro-
chain, le pré-
sident
Hannachi au-
rait trouvé un
arrangement
pour restituer les
75.000 $ qui corres-
pondent au coût de
la lettre de libération
de Kerrar vers Al
Zaoura’a.
«Comme on ne peut pas me qualifier,
je retournerai à la JSK pour terminer
la saison»
Les Kabyles
empocheront
10 millions de primes
En dernier lieu, Kerrar a confirmé son retour au
club. «Dans le contrat qui a été signé, il est claire-
ment mentionné que je retournerais à la JSK, dans le
cas où je ne serais pas qualifié. Maintenant que c’est
le cas, je dois rejoindre mon ancien club. Je sais que
ma situation ne va certainement pas évoluer ici. Il
est donc naturel que je retourne à la JSK pour ter-
miner la saison.»
A. A.

Le président Moh Cherif Hanna- chi a fixé la prime de match à 10 millions de centime, pour la ren- contre de demain face à la JSS. D’après la même source, Hannachi au- rait balancé l’information à son entou- rage, afin de motiver les joueurs. Au même titre d’information, le président a promis de verser la totalité des primes, après le match face à la JSS. Le montant comprend aussi les primes de la coupe face au CSC ainsi que celle du championnat face au NAHD.

04
04

Intervenant sur une chaîne irakienne, Muhanned Kerrar évoque son cas

Kerrar «Il est normal que je retourne à la JSK»

C est sans doute pour la première fois

que l’attaquant irakien Muhanned

Kerrar s’est exprimé sur son pro-

blème administratif rencontré en

Irak depuis qu’il a quitté la JSK cet

hiver. L’ex-attaquant de la JSK s’est exprimé sur une chaîne privée irakienne, en dévoilant les dessous de sa non-qualification avec Al Zaoura’a. Par la suite, le joueur n’a pas caché son désarroi. Il aurait préféré être qualifié et en finir avec cette histoire qui l’a beaucoup affecté. En dernier lui, le joueur a bel et bien confirmé son retour à la JSK, comme le stipule le contrat qui a été signé entre lui et la direction de la JSK.

«Le secrétaire d’Al Zaoura’a a oublié de mentionner le montant du transfert, raison pour laquelle ça a bloqué»

Interrogé, dans un premier temps, sur les raisons de sa non-qualification, l’attaquant Kerrar dira : «C’est le secrétaire d’Al Zaoura’a qui a commis une erreur, en oubliant de mentionner le montant du transfert qui correspond à celui de la lettre de libération que le club a déboursé à la JSK. Le secrétaire d’Al Zaoura’a a men- tionné que le transfert s’est fait gratuitement. Mais lorsque la résiliation de mon contrat est parvenue, on a constaté qu’il fallait refaire le document, mais c’était trop tard, car le marché des transferts était définitive- ment bouclé. C’est la raison pour laquelle la FIFA a tout naturellement rejeté mon dossier de qualification.»

«J’ai temporisé car les dirigeants d’Al Zaoura’a m’avaient promis de régler mon problème»

Par la suite, l’attaquant irakien a expliqué les raisons qui l’ont poussé à rester avec Al Zaoura’a, même s’il n’était toujours pas qualifié. Il dira à ce sujet : «Ce sont les diri- geants du club irakien qui m’ont demandé de rester ici. On m’avait promis de régler mon problème rapidement. Mais voilà que ça ne s’est pas fait. Je suis vraiment déçu car j’aurais voulu débuter la compétition avec Al Zaoura’a

j’aurais voulu débuter la compétition avec Al Zaoura’a Wallemme jouera la carte de l’offensive falloir mettre

Wallemme jouera la carte de l’offensive

falloir mettre en place un milieu de terrain redoutable et d’une attaque efficace.

C’est la raison pour laquelle

il a axé son travail sur ce

volet. En se fiant aux 3 der- nières séances d’entraîne- ment, tout porte à croire que la JSK jouera l’attaque à ou- trance tout en restant bien évidemment assez vigilante derrière, notamment sur les contres de la JSS.

Confiance

renouvelée

à Ihadjadène

Tout porte à croire que le coach fera de nouveau confiance au jeune Malik Ihadjadène qui a brillé la se-

maine dernière face au CSC, en propulsant la JSK aux quarts de finale de la Coupe d’Algérie. D’ailleurs, le coach

a beaucoup encensé son

jeune joueur : «Il est pétri de qualités. Il progresse de jour en jour et je suis très content pour lui. J’espère qu’il pour- suivra sur ce rythme», a dé-

claré Wallemme après le match de coupe face au CSC. Désormais, Ihadjadène ten- tera de gagner en confiance

ce samedi.

Si Amar, Aïboud et Abdeldjelil, les solutions sur les côtés

Pour ce qui est des joueurs qui composeront le milieu du terrain, le coach semble toujours indécis. Jusqu’à hier, Wallemme n’avait toujours pas tranché, même s’il a sa propre idée en tête. Beau- coup de joueurs sont aussi susceptibles de

faire partie du onze. Entre Si Amar, Aiboud et Abdeldjelil, le coach aura le temps de tran-

cher. Wallemme attendra jusqu’à journée d’au- jourd’hui, avant de communiquer son onze à ses joueurs.

Plus de liberté pour Yesli

Pour ce qui est de la récupé- ration, on s’attend à revoir les mêmes joueurs, à savoir Yesli, Ferrahi et probable- ment Benlamri. Toutefois, on s’attend à ce que Yesli bénéfi- cie de plus de liberté, comme ce fut le cas face au CSC. En défense, on prend les mêmes et on recommence, c’est-à- dire Ziti, Mekkaoui, Rial et probablement Khiat.

A. A. Ultime séance hier après-midi Les Jaune et Vert ont effectué, hier après-midi, leur
A. A.
Ultime séance
hier après-midi
Les Jaune et Vert ont effectué,
hier après-midi, leur dernière
séance d’entraînement de la semaine.
L’entraîneur Wallemme était satisfait
du travail accompli et du retour des
joueurs blessés. C’est ce matin que la
délégation kabyle se rendra à Béchar
en prévision du match de demain
face à la JSS. Le coup d’envoi du
match sera donné à 15
heures.

L a veille du match du championnat face à la JS Saoura, l’entraî- neur en chef de

la JSK, Wallemme, a apporté les dernières retouches, avant de mettre en place son onze type qui débutera la rencon- tre de ce samedi à Béchar à partir de 15h. Un match à multiples enjeux, puisque le technicien français compte maintenir cette bonne dyna- mique au sein de son équipe, après deux belles victoires, l’une en championnat et l’au- tre en coupe. Le moral y est, il ne reste plus qu’à enchaî- ner. Toutefois, comme ce fut le cas face au CSC, l’entraî- neur sait que ce sera une rude bataille tactique, no- tamment au milieu du ter- rain. Et pour augmenter les chances de son équipe de re- venir avec un bon résultat de Béchar, Wallemme compte mettre en place un schéma offensif. Le coach sait qu’il va

www.lebuteur.com N° 2929 Coup d’œil JSK Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
www.lebuteur.com
N° 2929
Coup d’œil
JSK
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis
05
05

Boutadjine «Je préfère partir sans faire de bruit par respect à la JSK et à ses supporters»

faire de bruit par respect à la JSK et à ses supporters» Quelques minutes seulement avant

Quelques minutes seulement avant son départ hier en France, l’ex- milieu de terrain offensif Boutadjine a ouvert son cœur au Buteur pour revenir sur son départ prématuré de la JSK. Arrivé cet hiver dans le cadre de l’opération recrutement hivernal, la direction kabyle a résilié son contrat. Boutadjine, déçu, nous livre ses impressions.

«Je n’ai pas voulu polémiquer sur l’avenant avant le match du CSC, pour éviter à mon équipe de rater ce rendez-vous important»

La JSK vient de prendre la déci- sion de résilier votre contrat, comment cela s’est-il passé ? Tout d’abord, je tiens à m’excuser de n’avoir pas pu m’exprimer avant, car je devais régler des affaires person- nelles, avant de rentrer en France. Je considère que c’est un devoir pour moi de parler de tout ce qui s’est passé entre la direction et moi ces derniers jours, pour le porter à la connaissance des supporters. Tout a commencé avant le match de coupe face au CSC. Les dirigeants m’ont ramené un avenant que je de- vais signer. L’avez-vous signé ? Oui, je n’ai pas hésité à le signer. Je ne suis pas le genre de joueur qui verse dans la polémique et qui peut nuire à la stabilité et à la sérénité du club. J’ai signé l’avenant sans de- mander des explications. Par la suite, qui vous a signifié que votre contrat a été résilié ? Là, je dois apporter une précision par rapport à certains écrits de presse. Je tiens à dire que je n’ai ja- mais été renvoyé. C’est moi-même qui me suis rapproché des diri- geants, après la qualification en coupe face au CSC, pour leur dire que si vraiment ils n’avaient plus besoin de moi et qu’ils n’allaient pas

compter sur moi pour le reste de la saison, j’étais disposé à résilier mon contrat immédiatement. Quelle a été leur réaction ? On dirait qu’on attendait que ça. Dès que j’ai informé la direction de mon désir de partir, ils m’ont pré- senté le document à signer. En tout cas, c’était déjà dans l’air, dans la mesure où on m’a fait signer l’ave- nant. En tout cas, je n’ai aucun re- gret. Je suis un homme sincère et honnête. D’ailleurs avant ma venue à la JSK, je leur avais dit que j’étais resté un peu plus d’un mois sans compétition et qu’il fallait que je re- trouve ma forme. Je n’ai pas pro- posé mes services à ce club. Dieu merci, c’est eux qui m’ont contacté et j’ai accepté le challenge. Avez-vous rencontré le président du club ? Non, je n’ai pas parlé avec le prési- dent Hannachi. D’ailleurs, nous ne nous sommes jamais parlé depuis que j’ai signé à la JSK. J’ai eu des discussions avec les autres diri- geants. On vous sent très déçu… C’est normal, surtout que mon contrat a été résilié en milieu de sai- son. Néanmoins, je suis un joueur courageux, je tâcherai de bien gérer cette étape de ma carrière. Chaque

footballeur doit passer par là. Je sais qu’est ce qui m’attend. Je vais profi- ter de quelques jours de repos au- près de ma famille par la suite je reprendrai le travail en solo et pré- parer mon retour à la compétition la saison prochaine. Et si la JSK reprenait attache avec vous, quelle sera votre position ? Là, je ne peux pas répondre à votre question maintenant. Une chose est sûre, quand on quitte un club de cette façon, il est difficile de penser y revenir un jour. Enfin, c’est le des- tin, on ne sait jamais ce qui peut nous réserver. Revenir jouer dans le championnat d’Algérie est aussi possible. Quel est le message que vous sou- haiteriez adresser aux supporters de la JSK ? Sincèrement, je rentre chez moi avec le sentiment d’inachevé. Au moment où les supporters vont re- venir, moi je n’aurai pas cette chance de les découvrir c’est vraiment dom- mage. Je leur dirais de rester aux côtés de leur équipe et de tous les joueurs qui ont besoin de leur sou- tien. Je souhaite à la JSK tout le bon- heur du monde, j’espère que le club sortira de la crise et retrouvera très vite sa vitesse de croisière. Entretien réalisé par Lyès A.

Tahmi «La JSK ne se bat pas seule contre la CAF»

Comme cité sur ces mêmes colonnes, il y a quelques jours, le mi- nistre des Sports a recommandé à Raouraoua d’accélé- rer dans le dossier de la JSK, notam- ment les sanctions lo- cales. A propos du dossier de la CAF, Tahmi a aussi rassuré que la JSK n’est pas seule et qu’elle est soutenue par l’Etat et la FAF qui traite en ce moment ce dossier : «La sanction de la CAF est sévère. Beaucoup de spé- culations entourent cette affaire. Aussi, la multiplication des avis des uns et des autres ne joue pas en notre faveur. Ce dossier est épineux, nous devons aider la JSK, par le biais de la fédération, avec beaucoup plus de sé- rénité. Le problème doit être réglé entre la FAF et la JSK. Les propos dé-

doit être réglé entre la FAF et la JSK. Les propos dé- formés sont à l’origine

formés sont à l’origine des conflits», a déclaré le minis- tre dans un entretien ac- cordé à Liberté.

«L’AG de la FAF tranchera sur le reste des sanctions»

Dans sa dernière sortie médiatique, le ministre des Sports a aussi souligné la levée de sanction pour la JSK en coupe et a fait allusion sur la possibilité de voir l’AG de la FAF, qui se tiendra au début du mois prochain, procéder à la levée du reste des sanctions : «En coupe, la sanction du huis clos a été levée. Par ailleurs, l’assemblée géné- rale de la FAF, qui est souveraine, tranchera sur le reste des sanctions lors de son AG programmée dans les prochains jours.»

L. A.

Le ministre se rendra sur le chantier du stade de 50 000 places

Hannachi-Tahmi, RDV ce samedi à Tizi !

Le président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, n’ac- compagnera pas ce matin son équipe à Béchar où elle af- frontera la JSS. Et pour cause, il est retenu par la visite de travail qu’effectuera, demain matin à Tizi, le ministre des Sports, Mohamed Tahmi. En effet, le représentant du gouvernement chargé du secteur des sports a prévu de se rendre à Tizi pour inspecter les travaux du stade de 50 000 places qui ont repris avec une cadence appréciable, depuis la reprise en main du chantier par les Turcs. Le président Hannachi est convié à prendre part à cette vi- site. Du coup, il saisira cette occasion pour s’entretenir avec le ministre des Sports, pour la première fois à Tizi depuis la mort tragique de l’attaquant Albert Ebossé. Hannachi, qui souhaite voir les sanctions levées sur le plan local, saisira cette occasion pour interpeller encore une fois le ministre et lui demander d’intervenir auprès de la FAF.

Le ministre se dit rassurant par rapport au verdict de la prochaine AG de la FAF

Dans une récente sortie médiatique, le ministre des Sports a révélé que la JSK commence à voir le bout du

tunnel, notamment avec la levée de la sanction en Coupe

d’Algérie. Par ailleurs et pour ce qui concerne les autres sanctions, Tahmi a laissé entendre que l’assemblée géné- rale de la FAF, qui est souveraine, a prévu de traiter ce dossier lors de la prochaine assemblée. Selon Tahmi, il y

a de fortes chances de voir les sanctions levées, au grand

bonheur du club le plus titré du pays et qui pourra ainsi

terminer sa saison à domicile devant son public.

De nouvelles instructions seront données aux Turcs pour accélérer les travaux

Dans un autre registre, la visite du ministre des Sports a aussi pour but de se rendre sur le site du chantier du stade de 50 000 places. Il est certain que Tahmi se rendra compte que les travaux ont quelque peu avancé depuis sa

dernière visite, il y a une année, et que depuis la reprise en main du chantier par les Turcs, lesdits travaux avan- cent. De nouvelles instructions seront donc données à cette entreprise qui a pris une série d’engagements, dont

la livraison du stade clé en main, au mois de janvier 2016.

L. A.

Youcef Khoudja et Kooh Sohna non convoqués

C’est hier soir à l’issue de la dernière séance d’entraînement que le coach français Wallemme a dévoilé la liste des 18 joueurs concernés par le déplacement d’aujourd’hui à Béchar. Les deux attaquants Youcef Khoudja et le Camerounais Kooh Sohna ne font pas partie des choix du coach, même s’ils ne souffrent plus de blessures. Youcef Khoudja a repris avec le groupe en début de semaine, alors que Kooh Sohna a rejoint le groupe, il y a seulement deux jours.

Kooh Sohna a rejoint le groupe, il y a seulement deux jours. Benamara devrait retrouver le

Benamara devrait retrouver le onze

y a seulement deux jours. Benamara devrait retrouver le onze Pour ce match face à la

Pour ce match face à la JSS que l’entraîneur Wallemme a préparé avec l’ensemble de ses joueurs, il est fort probable qu’il recon- duise le même dispositif que la semaine dernière face au CSC en coupe. Wallemme est parti pour renouveler sa confiance au même onze type, à un joueur près. Selon une source digne de foi, Benamara devrait débuter la rencontre à la place de Mek- kaoui. C’est d’ailleurs le seul changement attendu ce samedi. L. A.

Ferguène à la place de Boutadjine

Le seul changement relevé dans la liste des 18 dévoilée par l’entraîneur Wallemme est le retour de

l’attaquant Saïd Feguène. Absent la se- maine passée face au CSC en coupe, Ferguène revient à la place du milieu offensif, Boutadjine, dont le contrat a été résilié cette semaine.

Boutadjine, dont le contrat a été résilié cette semaine. A une semaine de la tenue de

A une semaine de la tenue de l’AG de la FAF

La Wilaya de Tizi donne des garanties pour organiser les rencontres de la JSK avec le public !

A une semaine de la tenue de l’assemblée générale de la FAF au cours

de laquelle le dossier de la JSK sera soulevé, alors que des sources cré- dibles ont confié que ladite instance procéder à la levée de toutes les sanctions infligées à la JSK, notamment en lui permettant de jouer à Tizi au stade du 1er-Novembre 1954 en présence des supporters à par-

tir du prochain match face au MCEE, nous avons appris de sources dignes de foi que la Wilaya de Tizi Ouzou, par le biais du wali Abdel- kader Bouazghi, a donné des garanties sur le plan sécuritaire notam- ment concernant l’organisation des rencontres au stade du 1er-Novembre en présence des supporters, ce qui a conforté davantage

la position de l’AG de la FAF qui devra en principe en faire l’annonce

officielle le 5 mars prochain, soit la veille de la rencontre face au MCEE. A. Y.

06
06
N° 2929 www.lebuteur.com Coup d’œil MCA Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2929
www.lebuteur.com
Coup d’œil
MCA
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis

Choqué par les conditions d’hébergement

Le Mouloudia crie au scandale

conditions d’hébergement Le Mouloudia crie au scandale A près un long périple de cinq heures et
conditions d’hébergement Le Mouloudia crie au scandale A près un long périple de cinq heures et

A près un long périple de cinq heures et demie, la délé-

gation du Mouloudia croyait que le plus dur était

passé. Mais ce n’était que le début du cauchemar. Et

pour cause, dès l’arrivée à l’hôtel Ténéré, alors que

l’horloge indiquait 2h30 du matin (heure algérienne), les Mou- loudéens vont vivre une cruelle désillusion. En effet, au mo- ment où ils allaient prendre leurs quartiers, les gérants de l’hôtel en questionont annoncé que leur établissement affichait complet en raison de la CAN U-17 et qu’ils ne pourraient ré- pondre aux attentes du MCA. C’est un véritable coup de massue car on s’attendait à tout sauf à cette justification rocambolesque.

Le Sahel a réservé pour une délégation de 25 membres

Et pour couronner le tout, les responsables de l’équipe du SC Sahel, dans un souci d’économie, crise oblige, n’ont réservé que pour une délégation de vingt-cinq membres comme l’exige la réglementation en vigueur de la CAF. De quoi irriter le prési- dentRaïssi et Hadj Ahmed qui ont fait savoir à leurs homo- logues qu’ils s’étaient entendus lors du match aller sur le nombre exact des membres de la délégation mouloudéenne. À rappeler que l’équipe du Sahel avait passé presque une semaine à l’hôtel Mazafran de Zéralda. Et voilà qu’on sort cet argument qui ne tient pas la route. «Je ne comprends pas que vous puis- siez nous faire cela. On vous a pris en charge une semaine, vous devez faire de même avec nous, d’autant plus que nous restons que trois nuitées»,s’est exclamé Raïssi.

4h du matin, Jorge, Agaus, Valdo et Matos sans chambre !

Face à cette grosse confusion qui régnait dans le hall de l’hô- tel, les membres de la délégation algérienne ont essayé d’user de toute leur influence pour régler le problème, mais en vain. D’ailleurs, Artur Jorge, Valdo, Aguas et Matos trônaient dans le hall de l’hôtel dans l’incompréhension. Ce n’est que vers 4h30 du matin que les membres du staff technique ont pu rejoindre leur chambre d’hôtel.

Pas d’eau dans l’hôtel

Et comme si cela ne suffisait pas, il n’y avait pas d’eau dans les chambres de l’hôtel. Il a fallu acheter des fardeaux d’eau miné-

rale afin de permettre aux joueurs de se désaltérer sous la forte chaleur qui sévit à Niamey.

Raïssi, Zenir et le représentant de la FAF ont dormi dans le hall

Préférant que ses joueurs prennent leurs quartiers et se repo- sent de leur long voyage, Abdelkrim Raïssia fait un somme dans le hall de l’hôtel. Tout comme Zenir et le représentant de la FAF, AbdelhakBoukhabout. Mais par la suite les autres mem- bres de la délégation ont décidé de laisser leur chambre au pré- sident et autres responsables de l’équipe qui ont finalement quitté le hall de l’hôtel à contrecœur. Les autres membres ont dû improviser en dormant à plusieurs personnes à même le sol dans une seule chambre. C’est à cela qu’a été réduite la déléga- tion algéroise.

Zenir : «Même dans les années 70, je n’avais pas vécu une telle mésaventure»

Avec son vécu et son expérience, Zenir n’a jamais enduré pa- reille situation. Le manager général nous dira à ce propos :

«Même dans les années 70, je n’avais pas vécu une telle situa- tion. Pour moi, c’est du jamais vu !»

Raïssi : «C’est une stratégie pour nous détruire moralement et physiquement»

Excédé par la tournure des événements et cet accueil qui était loin de répondre aux attentes des Algérois, Raïssi nous a déclaré sans retenu. «Nous avons reçu royalement l’équipe du Sahel à Alger. Ils sont restés six jours aux frais du Mouloudia, et voilà comment nous avons été reçus. Je pense plutôt que c’est une stratégie qui a pour unique but de nous déstabiliser, voire nous détruire mentalement et physiquement.»

Hadj Ahmed : «C’est honteux ! Notre accord du match aller n’a pas été respecté»

Le directeur général du club, Rafik Hadj Ahmed, était lui aussi dans tous ses états. «Je ne comprends plus rien, pourtant il y avait un accord de réciprocité lors du match aller. On devait prendre en charge une semaine durant le Sahel, et au match re- tour on avait décidé qu’on passerait trois nuitées mais avec une

délégation de trente-trois membres. Cet accord n’a pas du tout été respecté. C’est une honte !»

Valdo : «Hébergés dans de telles conditions, nos joueurs sont mal barrés»

Au moment du petit-déjeuner, Valdo nous a affirmé qu’il n’avait pu dormir que vers 5 heures du matin. «Il y avait un bruit dans la chambre du dessus. Je ne pouvais pas dormir. Hé- bergés dans de telles conditions, nos joueurs sont mal barrés. Moi, je ne vais pas jouer et je suis abattu moralement. Alors que dire des joueurs», a lancé Valdo avant de se rendre à la salle de restauration pour un petit-déjeuner qui laisse à désirer.

Idrissa Djibou (sec. général du Sahel) :

«C’est à cause de la CAN, tous les hôtels affichent complet»

Présents en force, les responsables du SC Sahel ont tout tenté pour régler le problème selon les propos du secrétaire général, Idrissa Djibou, qui nous dira : «C’est à cause de la CAN des U- 17 qui est organisée ici au Niger. Ce problème est indépendant de notre volonté. Tous les hôtels de la capitale affichent com- plet. Ils sont tous réservés pour la CAN.»

«Nous avons sollicité la CAF pour reporter le match»

Poursuivant ses justifications, le dirigeant du Sahel ira même plus loin en nous affirmant que son club avait entrepris des dé- marches pour le report de la rencontre à cause de la CAN. «Et pour être franc avec vous, nous avons même sollicité la CAF afin de reporter le match face au Mouloudia à cause de la CAN. Mais il n’y a pas de réponse des autorités de la confédération africaine.»

Le président du Sahel présent hier matin à l’hôtel Ténéré

Jeudi matin, le président du SC Sahel s’est présenté à l’hôtel Ténéré pour être aux nouvelles. Il afait savoir à son homologue du Mouloudia, Raïssi, qu’il avait bien réservé pour une déléga- tion de 34 membres et qu’il y avait une incompréhension de la part des dirigeants de l’hôtel Ténéré.

T. Che

Un périple de cinq heures et demie pour arriver à Niamey 23h55, escale de quarante
Un périple de cinq heures et
demie pour arriver à Niamey
23h55, escale de quarante minutes
à Ouagadougou
Une fois n’est pas coutume, la délégation mou-
loudéenne est arrivée à l’heure à Niamey. L’itiné-
raire a été respecté à la lettre par la compagnie
nationale qui nous a habitués à plus de largesse.
Comme prévu, c’est à 20 heures que le Boeing
737 d’Air Algérie a décollé de l’aéroport Houari
Boumediene avec une délégation de trente-trois
membres, puisque Chaouchia brillé par son ab-
sence pour les raisons qu’on connaît. Avec un
personnel naviguant aux petits soins, les joueurs
ont eu pour dîner, à 21 heures, un plat chaud qui
a permis à tout le monde de se sustenter. Riz au
poulet, salade avec maïs et une pâtisserie étaient
au menu du soir. Arrive alors le moment de
frayeur avec quelques turbulences qui ont mis les
voyageurs dans une situation de stresse pro-
noncé, surtout lorsque l’hôtesse de l’air à de-
mandé d’attacher les ceintures pour traverser une
zone de turbulences. Quelques minutes plus tard,
le calme était de retour pour le plus grand bon-
heur de BillelOuali, Sid Ahmed Aouedj et Samy
Yachir qui ont une phobie de l’avion. Et pour
meubler les heures de vol, certains joueurs ont
écouté de la musique alors que d’autres lisaient le
Saint Coran. Film et PlayStation pour d’autres
joueurs. Amir Karaoui à, lui, trouvé la parade en
passant en boucle ses exploits avec l’Entente de
Sétif sous l’œil admiratif de Patrick Ngoula.
Après trois heures trente de vol, l’avion de la com-
pagnie nationale a amorcé son atterrissage sur le
tarmac de l’aéroport de Ouagadougou au Burkina
Faso. Un atterrissage pleinement maîtrisé par le
commandant de bord. C’était le moment du change-
ment d’équipage qui a souhaité bonne chance aux
Mouloudéens. Après une escale de quarante mi-
nutes, l’avion arepris son envol à destination de
Niamey. Cinquante minutes plus tard, les Vert et
Rougeapercevaient les lumières de Niamey. Le ther-
momètre affichait 24 degrés Celsius. Il était 1h20
lorsque les joueurs sont arrivés. Ainsi, l’équipe aura
fait un périple de cinqheures et demie pour arriver
à bon port.
Les
membres de
la diplomatie
algérienne à l’accueil
de l’équipe
Contrôle contre
le virus Ebola,
passage obligé
Malgré l’heure tardive de l’arrivée
de l’équipe, les représentants de la di-
plomatie algérienne au Niger étaient
Tous les membres de la
délégation ont dûse
conformer à la procédure
avec le contrôle obligé
contre le virus de l’Ebola
en force
à l’aéroport. Un accueil cha-
qui a fait ravage dans le
leureux
a été réservé à la délégation
qui passera plus de trois quarts
d’heure au niveau de la PAF.
Mais tout s’est déroulé dans
la bonne humeur.
T. Che
continent africain. C’est
avec le sourire vissé aux lè-
vres que les membres de la
délégation ont passé le
contrôle.
N° 2929 Coup d’œil www.lebuteur.com MCA 07 Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2929
Coup d’œil
www.lebuteur.com
MCA
07
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis
De nos envoyés spéciaux à Niamey Tarek B. «Ce que nous avons vécu à notre
De nos
envoyés
spéciaux
à Niamey
Tarek B.
«Ce que nous avons vécu
à notre arrivée à Niamey
est démoralisant»
Mohamed L.
L’entraîneur mouloudéen, Artur Jorge, était au
bord de la rupture avec l’attente interminable
avant de regagner sa chambre d’hôtel. Le techni-
cien portugais, qui était très excédé, n’a pas hésité
à nous dire : «Ce que nous avons vécu à notre ar-
rivée à Niamey est démoralisant pour tout le
monde», nous a-t-il lancé.
nat, Jorge estime toutefois qu’une victoire serait le
meilleur remède, surtout pour une équipe qui est
cernée par les doutes. «Écoutez, on n’a pas fait tout
ce long voyage pour faire de la simple figuration.
Il faut tout mettre en œuvre pour nous imposer.»
«Une qualification ferait le plus
grand bien au groupe»
Yacine S.
«Je demande pardon aux milliers
de supporters qui se sont rendus
à Oran»
Il compte sur
l’expérience de
certains joueurs
pour faire plier le
Sahel
N’ayant que furtivement parlé du match face à
l’ASMO, Artur Jorge était irrité en raison de l’inca-
pacité de ses troupes à se surpasser lors des ren-
dez-vous importants. «Je demande pardon aux
milliers de supporters qui se sont rendus à Oran.
Je comprends la frustration des fans qui avaient
cet espoir de voir leur équipe s’imposer. Et au bout
du compte, ils sont revenus bredouilles chez eux.»
Dans les conjonctures actuelles, une qualifica-
tion aux dépens du SC Sahel ferait le plus grand
bien au Mouloudia comme nous le confirme le
professeur. «Même si le championnat est la grande
priorité du club, une qualification ici à Niamey fe-
rait le plus grand bien au groupe. Je le dis et le ré-
pète, il n’y a pas meilleur remède que la victoire à
tous les maux», nous a lancé Jorge à son arrivée à
l’hôtel Ténéré.
«Les joueurs doivent être
conscients qu’on est toujours en
position de relégables»
«L’absence de Chaouchi ne
m’inquiète pas car on connaît la
valeur de Djemili»
Lancé dans sa plaidoirie, Jorge dira au sujet de
ses éléments. «Les joueurs doivent être conscients
qu’on est toujours en position de relégables et
qu’on n’est pas sortis d’affaire. Il faut une prise de
conscience collective, car sinon on n’ira pas loin.»
«On n’a pas fait tout ce long
voyage pour faire de la
figuration»
Sachant que la Coupe d’Afrique passe au second
plan face à cette situation de crise en champion-
Interrogé sur l’absence de dernière minute de
FawziChaouchi, Artur regrette le forfait de son
portier mais reste rassuré sur les qualités de Dje-
mili qui est à même de pallier cette défection de
dernière seconde. «C’est sûr que c’est un coup dur
de se passer des services de Chaouchi, mais que
voulez-vous,ce sont les aléas de ce sport. Il y a
Djemili qui sera dans les buts. L’absence de
Chaouchi ne m’inquiète pas outre mesure car on
connaît les qualités de Djemili qui reste une valeur
sûre de l’équipe»,a encensé Jorge le portier, héros
de la finale de la Coupe d’Algérie face à la JSK.
Propos recueillis par T. Che

La Coupe d’Afrique est une compétition qui peut grossir les performances du Mouloudia en cham- pionnat. En perte de vi- tesse depuis le revers inattendu essuyé face à l’ASMO, les joueurs du MCA, bien que dépités moralement, doivent trou- ver les arguments pour se rebeller dans la compéti- tion africaine. Et pour ce faire, Artur Jorge pourra compter sur le vécu de certains joueurs qui ont pris part aux joutes afri- caines. Des éléments assez aguerris qui peuvent per- mettre à leur équipe de s’imposer ce samedi face au SC Sahel. Il y a neuf joueurs qui ont pris part durant leur carrière à la C1 ou à la Coupe de la CAF.

Berchiche, un gros CV avec les Canaris

KoceïlaBerchiche, le dé- fenseur mouloudéen,a pu acquérir une grosse expé- rience avec la JSK de 2007 à 2011. Le joueur compte plus de vingt matches avec les Canaris où il a arpenté différents pays. Une expé- rience inoxydable qui ser- vira forcément son équipe en quête d’une qualifica- tion pour le second tour.

Hachoud, Karaoui et Djallit, l’expérience acquise avec l’Entente

Trois joueurs qui ont porté les couleurs de l’ESS ont pu se forger une expé- rience grâce à l’Aigle noir qui trône en roi sur le continent africain. Vous l’avez bien compris, il s’agit de Hachoud, Karaoui et Djallit. Amir a même par- ticipé à l’aventure de l’ESS en Ligue des champions avant de rejoindre les rangs du Mouloudia. Fort de cette expérience, Ka- raoui sera certainement d’un gros apport face au SC Sahel.

Ouali et Bachiri, un vécu avec la JSMB

l BillelOuali et Re- douaneBachiri

ont pour leur part disputé la Ligue des champions avec la JSMB. Une expé- rience non négligeable pour le vieux club algérois qui aura besoin de toutes ses forces vives lors de ce match à couperet.

Gherbi a fait ses classes africaines à Chlef

l SabriGherbi lui aussi n’est pas en reste. Le

milieu de terrain a déjà participé à la Ligue des champions avec l’ASO en 2012. Encore un autre joueur qui connaît les joutes africaines et qui

pourrait être d’un grand secours pour sa forma- tion.

Aouedj s’est distingué avec l’EN olympique

l Oui, Sid Ahmed Aouedjs’est lui

aussi construit un vécu sur la scène internatio- nale. Seulement, le gau- cher mouloudéen l’a fait avec l’équipe nationale olympique et non avec ses anciens clubs, en l’occur- rence le MCO et la JSK.

Ngoula connaît la C1 à travers l’Union Douala La nouvelle recrue, le Lion indomptable, Patrick
Ngoula connaît la C1 à travers l’Union Douala La nouvelle recrue, le Lion indomptable, Patrick

Ngoula connaît la C1 à travers l’Union Douala

La nouvelle recrue, le Lion indomptable, Patrick Ngoula, nous a confié qu’il connaissait les rencontres de la Coupe d’Afrique. En effet, le défenseur central s’est fait ses dents avec son club de l’Union Douala en Ligue des champions et la Coupe de la CAF. C’est toute l’expérience cumulée de ces joueurs qui pourra servir le MCA ce samedi contre le SC Sahel.

Huit éléments vont découvrir l’Afrique

Après avoir découvert le nom des joueurs affichant une certaine expérience sur le continent africain, on dénombre toutefois au sein du Mouloudia huit élé- ments qui n’ont jamais joué en Afrique. Il s’agit de Hendou, Djemili, Zeghdane, YachirBenbraham, Khadir, Mendouga et Chita. T. Che

Le staff technique habitué aux joutes africaines

l Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le staff

technique du MCA a une cer- taine expérience du continent. Artur Jorge, qui avait drivé l’Angola et le Cameroun, avait visité plusieurs pays africains. Idem pour Raul Aguas qui, lui, est né en Angola, une ancienne colonie portugaise. Aguas nous a fait savoir qu’il s’était rendu durant sa carrière dans plus de quatorze pays de l’Afrique. Valdo pour sa part avait af- fronté avec le Brésil, le Nigéria en 1983 dans le chaudron de Lagos. Il reviendra quelques années plus tard pour jouer avec son club de Gremio un tournoi en Angola. C’est dire que même le staff technique brésilo-portugais a une certaine vision de l’Afrique et ce n’est certainement pas en terre in- connue qu’ils vont s’affairer du- rant quelques jours pour tenter de qualifier les Vert et Rouge.

Le Niger, une première pour toute la délégation

l Qu’on soit joueurs, entraî- neurs, dirigeants ou

membres du staff médical, cette virée à Niamey est une pre- mière pour tout le monde. Aucun du côté du MCA ne s’est rendu à Niamey. Même Abde- louahabZenir, qui a un très gros vécu avec le Mouloudia des années 70, n’a jamais connu le Niger.

08
08
N° 2929 www.lebuteur.com Coup d’œil MCA Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2929
www.lebuteur.com
Coup d’œil
MCA
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis

«Même dans ces conditions nous jouerons la qualif’»

Après la JSMB, l’USMA et le CSC, le Mouloudia 4 e équipe à se rendre au Niger

Dans l’histoire

des dernières

confrontations

entre les clubs al- gériens et du Niger, on notera trois équipes qui sont venues arra- cher leur qualifi- cation à Niamey. La JSMB avait fait une virée de cinq jours au Niger pour affronter avec succès l’Olympique Nia- mey. L’année pas- sée, c’était le CSC qui avait pris la mesure de NJE- LEC sur le score de 6 buts à 1 au match aller à Hamlaoui avant de perdre 2 à 0 à Niamey. L’USMA, l’en- nemi juré, avait lui aussi disputé une rencontre face à la forma- tion de VAN avec un zéro à zéro à la clé. Au match aller les gars de Soustara avaient imposé leur loi sur le score de 3 buts à

Djemili

Propulsé au rang de numéro un après le forfait de Chaouchi, Houari Djemili sera ce samedi dans les buts, lui qui avait permis au Mouloudia de remporter la Coupe d’Algérie et de composter son billet pour la Coupe de la CAF.

Vous devez être hyper fatigués après votre long périple pour rallier Niamey ? C’est sûr que tout le monde est très fatigué. Nous avons fait plus de cinq heures trente avec cette escale à Ouagadougou. Mais le plus important, c’est d’être arrivés saints et saufs à bon port. Avant de parler des conditions d’hébergement, vous savez que vous êtes le seul gardien à avoir fait le voyage après le forfait de dernière minute de Chaouchi… Je tiens à souhaiter un prompt rétablissement à Fawzi qui s’est blessé au pied. Personnellement, je suis toujours prêt à relever le défi. Ce match contre le SC Sahel est difficile, mais rien n’est impossible. Ce challenge ne me fait pas peur. Avec votre situation très critique en champion- nat, il ne serait pas pénalisant de jouer sur les deux fronts ?

Je ne le pense pas. Je suis persuadé qu’une victoire en Coupe de la CAF nous permettrait de préparer la rencontre de championnat contre Bel Abbès. C’est aussi simple que cela. On n’a pas le droit de vendanger cette compétition. Vous avez souffert des conditions d’hébergement. Cela ne risque-t-il pas de vous dés- avantager ? Nous sommes tous très fatigués. Heu- reusement que le match aura lieu sa- medi, sinon ça aurait été la grosse catastrophe. Nous sommes tous exténués car chacun de nous n’a dormi que vers 5h du matin. Et puis il y a la chaleur étouf- fante qui aura son importance. Mais bon, c’est aussi cela l’Afrique. Il faut s’attendre à tout. Tout cela ne va

l’Afrique. Il faut s’attendre à tout. Tout cela ne va pas nous empêcher de jouer la

pas nous empêcher de jouer la qualification. Il ne faut pas croire que nous allons jouer relâchés ce match retour. On va tout mettre en œuvre pour poursuivre l’aventure en Coupe d’Afrique. Entretien réalisé par Tarek-Che

Le SC Sahel, l’équipe la plus titrée du Niger

Tout comme le Mouloudia, le SC Sahel est au Niger le club le plus titré avec 21 trophées. En effet, l’équipe drivée par le marocain, Rachid El Ghaflaoui, a remporté 12 championnats en 9 coupes du Niger. C’est dire le standing dont jouit le Sahel dans son pays qui tranche avec cette notoriété recherchée au ni- veau continental.

C’est le 2 e club le plus populaire

En termes de popularité, le SC Sahel est bien loti. En effet, le futur adversaire du Mouloudia est le deuxième club le plus populaire du pays derrière l’Olym- pique de Niamey. Cela démontre que les Algérois devront subir ce samedi une forte pression du public du Sahel en quête d’une qualification historique. T. Che

Hachoud s’est entraîné avec le groupe l Bien que souffrant d’un problème à l’orteil et
Hachoud s’est entraîné avec le groupe
l Bien que souffrant d’un problème à l’orteil et d’une blessure à la main gauche,
Abderrahmane Hachoud s’est entraîné hier le plus normalement
du monde. Le capitaine a serré les dents et a travaillé sans sour-
ciller. Bonne nouvelle pour le Mouloudia qui pourra comp-
ter sur son buteur maison, surtout en l’absence de Khaled
Gourmi.
L’Olympique
Niamey jouera
contre le Réal
Bamako au stade
Balles arrêtées au menu
municipal
l Pour forcer la décision, Artur Jorge a beaucoup
axé son programme du jour sur les balles arrê-
tées. Hachoud, Gherbi et Aouedj ont affuté leurs
armes. On a aussi beaucoup affectionné les actions
sur les centres et sur les corners.
Prévu aujourd’hui à 16h au stade
municipal, l’Olympique Niamey af-
frontera l’équipe du Réal Bamako
pour le compte du tour prélimi-
naire de la Ligue des champions.
Cela impose une nouvelle pro-
grammation pour le Mou-
Le Stade Malien partage le terrain avec
les Algérois
loudia.
l Ayant une séance au menu pour préparer son rendez-vous
de C1 face à l’Olympique Niamey, le Stade Malien a partagé
durant quelques instants le terrain avec le Mouloudia en pré-
sence des ultras qui n’ont pas manqué une seule miette.
Séance
à l’heure du
match, hier, sur le
terrain principal
L’ex-coach de la JSMB, Djabour, a salué
les Mouloudéens
l Actuel entraîneur du Stade Malien, Djabour a pro-
fité de l’occasion pour discuter avec les joueurs du
Mouloudia et avec Artur Jorge. Il est utile de rappeler
que le technicien avait drivé la saison passée la JSMB.
Les joueurs découvrent le stade
municipal
Avec cette rencontre de C1, les
dirigeants du SC Sahel étaient dans
l’obligation d’apporter quelques mo-
difications à la programmation initia-
lement mise en place. Ainsi, au lieu de
s’entraîner vendredi sur le terrain
principal, les Mouloudéens ont dû
préparer leur rendez-vous à
l’heure du match, hier, soit
quelques heures seulement
après leur arrivée sur le
l C’est donc hier que les Mouloudéens ont découvert le
stade municipal qui peut accueillir 10 000 spectateurs. Un
sol nigérien.
stade qui est doté d’une pelouse en gazon synthétique.
Vendredi,
Zeghdane en solo
l Toufik Zeghdane s’est entraîné pour sa part en solo. Le
joueur s’est contenté de quelques tours de piste pendant
les
Mouloudéens
s’entraîneront ailleurs
que ses camarades s’adonnaient à une séance spécifique.
Les joueurs se plaignent du terrain
l La majorité des joueurs se sont plaints de la qualité de la
pelouse en tartan. Un terrain qu’ils ont jugé très dur.
Les Mouloudéens devront s’en-
traîner vendredi sur un tout autre
terrain qui ne sera pas le stade mu-
nicipal. Artur Jorge devra donc-
faire avec ces nouvelles données
qui changent aux grés des
vents et des humeurs.
T. Che

1. Le Mou- loudia sera donc le troi- sième club à se produire à Niamey en espérant une qualifi- cation au

bout,histoire de perpétuer la tra- dition. T.Che

N° 2929 Coup d’œil www.lebuteur.com USMA Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2929
Coup d’œil
www.lebuteur.com
USMA
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis

Il ratera également le stage des locaux

Chafaï déclare forfait

à son tour !

«J’aurais aimé être du voyage»

Contacté par téléphone, Farouk Chafaï nous a confirmé cette information en nous déclarant : «C’est vrai, je ne pourrais pas être du voyage au Tchad à cause de la blessure dont je souffre. C’est dommage, parce que j’aurais aimé faire ce déplacement. Ça ne sera pas le cas, je vais donc me contenter de soute- nir mes amis à partir de chez moi. Je sais que leur mission sera difficile, c’est pour ça que je leur souhaite une bonne chance. En tout cas, je crois fort en eux et je sais très bien qu’ils ont les moyens de s’imposer dans n’importe quelle situation.»

Sa blessure nécessite quatre jours de repos

Par ailleurs, nous avons appris d’une source proche du dossier que la blessure dont se plaint Farouk Chafaï nécessite au moins quatre jours de repos. N’ayant rien de grave, le n°6 des Rouge et Noir doit donc bénéficier de repos tout en subissant les soins nécessaires dans la clinique du club durant toute la durée que les membres de la délégation passeront au Tchad. Une fois qu’ils seront de retour, il effectuera de nou- veaux tests médicaux pour savoir s’il pourra être apte pour renouer avec la compétition officielle à l’occasion du match face au MCO prévu pour le 6 du mois prochain. Adel Cheraki

face au MCO prévu pour le 6 du mois prochain. Adel Cheraki E ncore un forfait

E ncore un forfait pour

le match retour du

tour préliminaire de

la Ligue des cham-

pions face au Foul-

lah Edifice, prévu,

pour rappel, pour samedi 1 er mars à NDjamena. Après Rachid Nadji, Ros- tand Kako et Zinedine Ferhat, ce fut au tour de Farouk Chafaï de renoncer à ce voyage mais aussi au prochain stage de l’Equipe nationale A’. Si le défenseur central international ne sera pas du voyage avec le groupe, c’est tout simple- ment à cause de la blessure dont il souf- fre, contractée lors de la dernière sortie de son équipe face au CSC mardi au stade Omar-Hamadi. Une élongation des adduc- teurs qu’il l’obligera de rester plusieurs jours à l’infirmerie pour se soigner avant de pouvoir reprendre le service et se joindre à ses coéquipiers une fois qu’ils rentreront au pays la semaine prochaine. Auteur du pre- mier but des Rouge et Noir en C1, le joueur, formé au MCA, se contentera donc de sou- tenir ses camarades à partir de chez lui. Pour le remplacer, les membres du staff technique feront appel à Abdelkader Laï- faoui qui sera associé à Khoualed pour for- mer la charnière arrière des champions d’Algérie en titre lors de l’exercice précédent contre les Tchadiens.

La délégation sera hébergée à l’hôtel Novotel C’est à l’hôtel Novotel de Ndja- mena que
La délégation
sera hébergée
à l’hôtel Novotel
C’est à l’hôtel Novotel de Ndja-
mena que les membres de la délé-
gation passeront leurs deux nuits
au Tchad. Cet établissement est
l’un des meilleurs de la capitale, les
protégés d’Otto Pfister seront
donc mis dans des conditions fa-
vorables avant d’aborder la se-
conde manche du tour
préliminaire. Un tour pour lequel
ils sont bien partis et pour le
franchir avec succès.
Laroussi a déjà
visité le Tchad
A Ndjamena, Mustapha La-
roussi ne sera pas dans un ter-
rain inconnu, puisque le
secrétaire de l’USMA a déjà eu l’oc-
casion de visiter ce pays. Ce fut en
2002 à l’occasion d’un match qui a
opposé les Rouge et Noir au FC
Gazelle. Une rencontre qui s’est
soldée par un score nul de zéro
partout. A Bologhine, les Usmistes
se sont imposés par six buts à un.
09
09

Les membres de la délégation se retrouveront à 11h à l’aéroport

l l C’est aujourd’hui que les membres du staff tech-

nique prendront un vol spécial de la compagnie aérienne nationale d’Al- ger à destination de Ndjamena où les coéquipiers de Koudri affronteront dimanche le Foullah Edifice lors de la seconde manche du tour prélimi- naire de la Ligue des champions. Le décollage est prévu en début d’après- midi, c’est à 11h que ceux qui feront ce déplacement se retrouveront à l’aéroport Houari-Boumediène.

Le décollage est prévu à 12h30

l l Si tout se déroule comme prévu, c’est à 12h30 que

l’avion d’Air Algérie quittera le tar-

mac de l’aéroport international Houari-Boumediène à destination de Ndjamena. Le vol durera plusieurs heures avant que les membres de la délégation algéroise posent leurs ba- gages à l’hôtel Novotel, leur lieu d’hébergement lors de ce séjour qu’ils passeront au Tchad.

Deux séances d’entraînement au menu

l l Durant les 48h qu’ils passe- ront à Ndjamena, les Rouge et

Noir effectueront deux séances d’en- traînement. La première se déroulera le jour même de leur arrivée au Tchad tandis que la seconde est pro- grammée la veille de la rencontre à l’heure du match.

Elles se dérouleront au stade Idriss- Mahamat-Ouya

l l Les deux sessions d’entraîne- ment que les Usmistes effec-

tueront au Tchad se dérouleront sur le terrain qui abritera cette confron- tation, c'est-à-dire au stade Omni- sports Idriss-Mahamat-Ouya. Un stade doté d’une pelouse synthétique.

Manucho : «Au Tchad afin de valider notre billet pour le prochain tour»

apporter un plus. A chaque fois que les mem- bres du staff technique me feront
apporter un plus. A chaque fois que les mem-
bres du staff technique me feront confiance, je
ferai tout mon possible pour ne pas décevoir.
Est-ce le fait que vous étiez l’un des élé-
ments les plus en vue lors de cette
rencontre prouve que vous vous
êtes libéré et adapté à votre nou-
vel environnement ?
Oui, effectivement. Je me sens
bien à l’USMA. On m’a tout de
suite mis à l’aise depuis le pre-
mier jour de mon arrivée.
Ensuite, il fallait que je
fasse le reste en me fon-
dant dans le groupe et
en m’adaptant à ma
nouvelle vie. Je
me sens de plus
en plus mieux.
Je suis sûr qu’avec
plus de travail, je
serai meilleur. Je
sais ce que je
vaux, et je
ferai le
maxi-
mum
pour
prouver
que les di-
«Avec
plus de
temps et de
travail, je serai
encore
meilleur»
rigeants
n’avaient pas
tort de miser sur
moi.
Vous allez vous rendre au Tchad ce
vendredi où vous affronterez le
Foullah Edifice FC lors de la se-
conde manche du tour préliminaire
de la C1. Qu’avez-vous à nous dire à
propos de ce déplacement ?
C’est un déplacement périlleux. Nous

allons affronter le champion en titre de ce pays. Même si nous nous sommes imposés lors du match aller, je suis sûr que les joueurs de cette équipe vont faire tout leur possible pour faire bonne figure et tenter de créer l’ex- ploit devant leurs supporters. De notre côté, nous savons ce qu’il nous attend là-bas. Nous avons pris une option, à nous de bien termi- ner le boulot en résistant à Ndjamena. Ce qui pourra se produire qu’en fournissant une so- lide prestation lors du jour J. Le match est programmé à 14h, il se jouera donc sous un soleil de plomb. Ne craignez-vous pas que la forte chaleur vous joue un mauvais tour ? Nous sommes dans l’obligation de nous adapter, en tout cas nous ne dis- posons pas d’un autre choix. Nous savons que les conditions clima- tiques vont être un adversaire de plus face auquel nous lutterons, mais nous avons les moyens pour hono- rer les couleurs de notre club. A nous de développer notre meilleur football et être solidaires, si nous réussissons à l’être, nous pour- rons réaliser une belle performance. Entretien réalisé par Adel Cheraki

Auteur d’une passe décisive pour Belaïli qui a permis à ce dernier de faire le break face au CSC mardi passé, Fabrice Elysée Kouadio, plus connu sous le surnom de Manucho, est revenu dans cette interview qu’il nous a accordée sur sa performance et celle réalisée par son équipe. L’un des meilleurs éléments sur le terrain, l’Ivoirien a évoqué également le match retour face au Foullah Edifice FC.

Avec un peu de recul, quelle analyse faites- vous à propos du match disputé mardi ? Pour commencer, je dirais que notre vic- toire a été méritée. Cette rencontre n’a pas été facile à remporter, mais grâce à notre abnéga- tion nous l’avons remportée. Nous avons af- fronté un adversaire dont le souhait des joueurs était de se racheter auprès de leurs supporters après avoir été éliminé de la Coupe d’Algérie le week-end passé. Notre grosse envie de vaincre a fini par faire la différence. Nous avons dominé et géré comme il fallait la partie. Je pense même que le score aurait pu être plus large. Etes-vous satisfait de la prestation livrée par votre équipe ? Seul le premier responsable du staff tech- nique peut répondre à une telle question. Par contre, tout ce que je pourrais dire c’est que nous nous sommes donnés à fond pour être à la hauteur de la confiance placée en nous par nos supporters. Ils ont été merveilleux comme à chaque fois en créant une superbe ambiance. Je profite de cette occasion pour les remercier et leur demander de rester à fond derrière nous, parce que savoir qu’ils le sont ne fera que nous motiver un peu plus pour maintenir ce rythme. Et sur le plan personnel ? Je suis un attaquant, ma mission est de mar- quer des buts. Cette fois-ci je n’ai pas eu la chance de le faire, c’est tout à fait normal que je sois déçu mais la victoire que nous avons dé- croché m’a fait oublier cette sensation. Vous n’avez pas marqué, mais vous avez dé- livré une passe décisive. C’est votre deuxième… C’est un demi-but (rires). Non, sérieusement ça m’a fait plaisir de participer à cette victoire. Je tenterais de refaire ce coup à chaque fois que l’occasion se présentera. Si je suis là, c’est pour

10
10
N° 2929 www.lebuteur.com Coup d’œil MOB Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2929
www.lebuteur.com
Coup d’œil
MOB
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis

Banouh, Rahal et N’Diaye annoncent la couleur

l l Lors du dernier match amical face à Am- zour, certains attaquants du MOB se sont

mis en évidence en lançant un signe à leur entraî- neur. Il s’agit de Bannouh, Rahal et N’Diaye qui ont tous marqué durant cette rencontre. Ils ont en effet, rassuré leur entraîneur qui peut compter sur eux en cas de besoin.

Chatal veut marquer son premier but

Après avoir été décisif ces derniers temps en parvenant à offrir deux victoires à son équipe, no- tamment face à la JSS et au MCEE où il avait réussi à marquer deux buts décisifs, Chatal veut rééditer cela, mais cette fois-ci, sur le terrain de l’Unité ma- ghrébine et devant le public béjaoui. L’attaquant mobiste espère en effet, inscrire son premier but à Béjaïa cette saison, et ce match face à l’ESS est le mieux indiqué pour le faire.

Une séance vidéo hier matin

l l Comme il est de coutume, le staff tech- nique a programmé une séance vidéo

pour superviser leur prochain adversaire, même si ce dernier n’a pas de secret pour eux. Ladite séance a eu lieu hier matin et les joueurs ont pu avoir une meilleure idée sur le jeu de l’ESS avec les explica- tions d’Amrani.

Entraînement à l’heure du match

l l Les camarades de Mebarakou se sont en- traînés hier dans l’après-midi à l’heure du

match. La séance a débuté à 15h, presque au même

moment que le match de demain qui aura lieu à partir de 16h.

La séance d’aujourd’hui dans la matinée

l l La dernière séance d’entraînement de cette semaine aura lieu aujourd’hui dans la mati-

née où le staff technique procèdera aux dernières

retouches sur son onze.

Mise au vert, après l’entraînement

l l Juste après, à la fin de la séance, le groupe concerné par le match de demain rentrera

directement en mise au vert à l’hôtel les Hamma-

dites sis dans la commune de Tichy. Un endroit calme qui offre le confort nécessaire pour une meilleure concentration.

Des défis à relever

dant en force pour le sacre et l’un des fa- voris du championnat. Sur le plan sportif, et en cas de victoire, les Béjaouis se déta- cheront en tête, larguant leurs adversaires à trois points derrière. Ce ne sera pas une avance confortable, mais psychologique- ment, ça sera une grande victoire. Elle donnera des ailes aux joueurs et leur fera prendre conscience de leurs capacités à aller jusqu’au bout. Comme nous l’avons souvent indiqué, le titre n’est pas l’objectif du MOB, ni son obsession, mais s’il conti- nue à lui faire les beaux yeux, il ne résis- tera pas longtemps à la tentation.

Jauger ses capacités techniques, physiques et mentales

L’autre défi, de se mesurer à un ténor de l’Afrique, l’équipe qui a plané cette année sur le continent en remportant coup sur coup la Ligue des Champions Africaine et la Supercoupe d’Afrique. Il s’agira en effet, de jauger ses capacités techniques, phy- siques et mentales dans un match à grand enjeu face à un adversaire de taille de sur- croit. Ce match, faut-il le préciser, est loin d’être décisif sur le plan comptable. Le championnat ne va pas se jouer demain, ni la semaine prochaine, c’est tellement

serré en haut du tableau que le verdict final risque de ne tomber qu’à l’issue de l’ultime journée. En revanche, ce que l’équipe d’Amrani peut gagner demain, c’est un important ascendant psycholo- gique sur son adversaire et sur tous les au- tres concurrents. Un ascendant qui le rendra plus solide mentalement et qui lui permettra de mieux gérer la suite des évè- nements.

Savoir gérer la pression

Reste à savoir si les Mobistes seront en mesure de gérer la grosse pression qui en- toure ce grand rendez-vous de la saison, d’autant que les troupes d’Amrani ont sou- vent éprouvé des difficultés sur leur ter- rain comme en témoigne le nombre d’échecs à domicile, cinq matchs nuls et une défaite. Mais le MOB d’aujourd’hui n’est pas celui de la phase aller, il est plus costaud et plus aguerri, avec une défense solide qui n’a encaissé qu’un seul but en sept matchs et une attaque qui semble avoir retrouvé ses repères et son efficacité. La dernière victoire contre l’ASMO sur le terrain de l’Unité maghrébine, aurait fait beaucoup de bien à l’équipe qui ne compte plus se laisser faire à domicile.

N. F.

Le Mouloudia de Béjaïa reçoit demain, pour le compte de la 21 e journée de Ligue 1 Mobilis, un adversaire particulier dans un match qu’on qualifie déjà de tournant du championnat. Les Mobistes accueillent à la fois leur co-leader, l’équipe avec la- quelle ils partagent la première place, le champion d’Afrique en titre et récent dé- tenteur de la Supercoupe d’Afrique, rien que ça. Voilà un match qui s’annonce chaud, palpitant et hautement intéressant. Un grand rendez-vous de la saison où l’équipe de Amrani devra montrer ce qu’elle a dans le ventre, même si elle n’a pas grand-chose à se reprocher par rap- port à l’excellent parcours qu’elle a réalisé jusque-là.

Confirmer son statut

N’empêche, c’est le match où le MOB doit confirmer son statut actuel et mon- trer, même s’il faut le crier sur tous les toits, qu’il mérite amplement la place qu’il occupe aujourd’hui au classement du championnat. Il s’agira en même temps de relever plusieurs défis. Le premier, c’est évidemment de défendre crânement cette première place et de la préserver le plus longtemps possible. Mais cette fois-ci, ça sera face à un concurrent direct, le préten-

fois-ci, ça sera face à un concurrent direct, le préten- Mebarakou : «Je demande aux Crabes

Mebarakou : «Je demande aux Crabes d’être patients et de nous soutenir jusqu’au bout»

cause d’un meilleur goal-average particulier. En tout cas, votre défense semble très solide, elle n’a
cause d’un meilleur goal-average
particulier.
En tout cas, votre défense semble
très solide, elle n’a encaissé qu’un
seul but en sept matchs. Quel en
est le secret ?
En vérité, le mérite revient à tous
les compartiments, pas uniquement
à la défense. Car nous pratiquons un
football moderne avec un bloc ho-
mogène. Nous défendons tous et
nous attaquons tous. Les attaquants
sont les premiers défenseurs. Per-
sonnellement, je suis toujours
content quand on termine un match
sans encaisser de buts, mais je suis
plus content quand on gagne même
si on encaisse 20 buts. Le plus im-
portant c’est de gagner. Il faut savoir
que les défenseurs ont marqué pas
mal de buts et les attaquants font
beaucoup de travail défensif.
Sur le plan personnel, vous
n’avez pas été convoqué par
Gourcuff. Un commentaire ?
Je n’ai pas de commentaire à faire,
je trouve cela normal. Il m’a déjà su-
pervisé, il m’a vu dans les regroupe-
ments précédents, il me connaît
donc. Pour ma part, je reste à sa dis-
position.
Il est possible que
Neghiz soit présent
au stade face à
l’ESS…
Qu’il soit le bien-
venu, mais sachez qu’en
sa présence ou non, j’aurai
le même rendement. J’ai
l’habitude de me donner à
fond sans la présence du
sélectionneur ou de son ad-
joint.
Comment voyez-vous le reste du
parcours de votre équipe ?
Ça devient de plus en plus difficile
pour nous, car désormais, il y aura
beaucoup de calculs avec les enjeux
du haut du tableau et les équipes qui
luttent pour le maintien. Chaque
point aura son pesant d’or et les
matchs seront de plus en plus com-
pliqués. Il faut gérer match par
match, c’est la meilleure solution.
Un mot aux supporters ?
Je sais qu’ils seront très
nombreux ce sa-
medi, je n’ai
même
pas besoin de les motiver, ils sont
connus pour leur fidélité. Je leur de-
mande seulement d’être patients,
même si on ne marque pas dans les
premières minutes de jeu, le match
dure 90 minutes et la victoire peut
venir dans les derniers instants. Il faut
qu’ils nous soutiennent jusqu’au bout.
Entretien réalisé par Fahim N.

Mebarakou n’est pas affecté pour n’avoir pas été appelé par le sélectionneur natio- nal. Lucide et concentré sur son sujet, le solide dé- fenseur mobiste nous parle de la venue de l’ESS.

Quel est l’état des lieux au sein de l’équipe, à la veille de la réception de l’ESS ? Tout se passe bien, il y a une très bonne ambiance et très bon état d’es- prit au sein du groupe. Le moral est au beau fixe, surtout après notre qualification aux quarts de finale de la Coupe d’Algérie que nous avons arrachée à Oran face au MCO. Il n’est pas donné à tout le monde d’al- ler battre le MCO chez lui et c’est ce qui nous a donné plus de confiance. La préparation de ce rendez-vous a été ponctuée par un match ami- cal contre Amizour où les rem- plaçants se sont mis en évidence en gagnant par six buts à zéro. C’est rassurant, n’est-ce pas ? Oui bien sûr. L’entraîneur a pro- grammé ce match pour donner du temps de jeux à ceux qui n’ont pas joué le match de coupe ou ceux qui n’ont pas joué beaucoup. On ne sait pas ce qui va se passer demain, il faut que tous les joueurs soient com- pétitifs, on peut avoir besoin de tout le monde. C’est vrai que ce n’est qu’un match amical, mais une vic- toire avec un tel score est réconfor- tante et elle prouve que tout l’effectif est prêt à répondre présent, elle est surtout bonne pour le moral. Comment voyez-vous ce match

face à l’Entente ? Il n’y a pas de doute, ça va être un match très difficile, car il s’agira d’un concurrent avec lequel on partage la première place. Mais en même temps, c’est un match ordinaire en ce sens qu’il ne vaut pas plus de trois points. De toutes les manières, nous nous sommes habitués aujourd’hui aux matchs intenses, que ce soit contre les équipes du haut du ta- bleau ou celles qui luttent pour le maintien. Nous sommes donc prêts et nous allons tout faire pour gagner ce match. D’autant que vous allez recevoir sur votre terrain… Oui, nous allons tout faire pour profiter de cet atout ainsi que celui du public, ce sont deux paramètres très importants. Nous connaissons les points forts et faibles de notre ad- versaire et j’espère que nous serons au rendez-vous. Vous avez fait match nul un but partout au match aller. Est-ce que vous pensez au goal-average dans le cas où on sera obligé de dépar- tager les deux équipes à la fin du championnat ? Non, il reste beaucoup de matchs à jouer où nous allons essayer tou- jours de faire mieux pour glaner le maximum de points. On ne pense pas au goal-average, mais à la vic- toire et je crois que c’est la même chose en même temps. C’est vrai, ce point est important, moi-même j’ai vécu une situation pareille quand j’étais à la JSMB où nous avons ter- miné premiers avec un meilleur goal-average que l’ESS, mais c’est Sétif qui a gagné le championnat à

www.lebuteur.com N° 2929 Coup d’œil ESS Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
www.lebuteur.com
N° 2929
Coup d’œil
ESS
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis

La fête est terminée…

27 février 2015 Ligue 1 Mobilis La fête est terminée… U n véritable marathon attend les

U n véritable marathon attend les Sétifiens lors des

semaines à venir. Comme nous l’avions annoncé

dans ces mêmes colonnes, il y a quelques jours de

cela, une programmation démentielle sera imposée à l’ESS. C’est ce qu’il ressort du calendrier établi par la Ligue nationale de football en ce qui concerne le mois de mars. En effet l’Entente disputera, après le match de ce samedi contre le MOB, sept autres durant cette période.

Pas du tout fait pour arranger les affaires des Sétifiens

Les joueurs de l'Entente sont sur la brèche depuis plu- sieurs semaines, au vu de toutes les rencontres qu’ils ont disputées. L’accumulation de la fatigue et l’absence d’une période de récupération suffisante ont engendré des blessures et elles pourraient se traduire par des contre- performances. C’est ce qui explique les craintes de Ma- doui car son équipe sera soumise à un rythme démentiel.

Les négociations avec les Ciments d'Aïn Kbira vont être relancées

La cimenterie d'Aïn Kbira se trouve à 20 km au nord- est du chef -lieu de la wilaya de Sétif. C'est un énorme complexe dont la production annuelle dépasse les cent millions de tonnes. Les responsables de ce complexe pré- voient de tripler cette production à l'horizon 2016. Il est donc facile de comprendre pourquoi tous les responsa- bles qui se sont succédé à la tête de la direction du club sétifien ont assidûment courtisé la direction du com- plexe cimentier. Hammar aura à se réunir avec les res- ponsables du complexe, en vue d'un futur accord de sponsoring. Le projet du club sétifien est de faire des Ci- ments d'Aïn Kbira le principal actionnaire de la société qui gère l'ESS.

Un pôle rassembleur très influent

Plus qu’un club de foot, l’Entente de Sétif est un pôle rassembleur très influent dans la région, grâce notam-

ment à sa popularité acquise au fil des ans et les titres qu’elle a trustés. Il faut dire que ce n’est pas par hasard que le fonctionnement du superchampion d'Afrique en titre suscite tant de rumeurs. Certains détracteurs diront que l’opacité des rouages du grand club des Hauts-Pla-

teaux n’a d’égale que l’influence des rapports entre les di- rigeants et les bailleurs de fonds. Ils iront jusqu’à se demander d’où vient l’argent d’un des clubs les plus «sponsorisé» d’Algérie. Hammar a de tout temps précisé que la transparence la plus totale était

11
11

«Nous développerons un jeu d'attaque à Béjaïa»

11 «Nous développerons un jeu d'attaque à Béjaïa» l'entraîneur de l'ESS. La bonne santé des

l'entraîneur de l'ESS.

La bonne santé des Ententistes

L’équipe qui sortira vainqueur du duel de ce samedi aura beaucoup gagné et cela se verra au classement du championnat de L1 Mobilis, au vu du programme de cette journée. Les Sétifiens restent sur une excel- lente série en championnat et un magnifique succès continental. Cela dénote leur bonne santé à quelques encablures de la fin de la seconde manche de cet exercice. Seulement la tâche s’annonce com- pliquée car un autre enjeu est venu se greffer, celui de la suprématie entre les deux clubs qui occupent la plus haute marche du podium.

Un pari difficile

Concernant le match de ce samedi face au MOB, Madoui nous dira :

«Même s’il y a des absents, il nous faut jouer ce match à fond et essayer de réaliser la meilleure performance possible. Le compte à rebours a bel et bien commencé et désormais tous les matchs que nous jouerons seront dé- cisifs. Il s’agira pour l’équipe de don- ner le meilleur d'elle-même, et même en cas de contre-performance, il ne faut pas qu’il y ait matière à avoir des regrets.» Le pari est difficile pour le coach de l’ESS et donner la réplique à l’une des équipes les plus difficiles à jouer dans son fief et qui est en pleine confiance, est loin d’être évi- dent.

S.B.

P our le coach sétifien Khei-

pas question que son

reddine Madoui, il n’est

équipe subisse le match

face au MOB et c’est pour cette rai- son qu’il nous a avoué qu'il alignera une équipe tournée vers l'offensive. Celle que présentera le technicien sétifien a les moyens d’attaquer car pour ce match il s’agira d’abord d’en- granger des points. «Nous développe-

rons un jeu d'attaque face au MOB. D'un côté, nous en avons les moyens et d'un autre, il serait suicidaire

d'adopter une position attentiste. Il faut savoir que jouer la montre ou les gagne-

petit n'est pas du tout dans ma nature.» C'est ce que nous a confié en
petit n'est pas du
tout dans ma
nature.» C'est
ce que nous
a confié en
La nuit Les
à
substance
l'hôtel
Hammadites
Comme cela
est devenu une habi-
tude, lorsqu’ils jouent un match
à Béjaïa,
les Sétifiens ont choisi l'hôtel Les Hamma-
dites. C'est dans cette résidence
qu'ils effec-
tueront leur mise au vert. Le départ vers le
stade de l'Unité
heures avant le
maghrébine se fera deux
coup d'envoi. Les
espoirs
même établis-
de
l'ESS logeront
dans le
sement et la délégation
sétifienne
comptera en tout une cinquan-
taine de K.L. personnes.
Belamri
et Ziaya
avec le groupe
séance d'avant-hier,
Lors de la
deux joueurs qui
lors de la séance
S.B.
pris avec le reste
étaient absents
de reprise ont re-
du groupe. Il s'agit
de Ziaya et de Belameiri. Leur
participation au match de de-
main reste
cependant in-
certaine.

de mise à Sétif et que c'était loin d'être le cas dans plusieurs associations de même na- ture.

Des sources de financement diverses

Les millions de dinars qui affluent vers l’ESS proviendraient de trois sources. D’abord des pouvoirs publics :

la wilaya de Sétif ainsi que les collecti- vités locales. Cela représente l’équivalent d’un peu plus de 20% du budget du club. L’octroi des financements se fait par échéancier avec éventuellement des ral- longes en fonction des besoins du club.

Des grands et des petits sponsors…

Deuxièmes «généreux» donateurs : les entreprises privées, surtout de téléphonie mobile. L’une d’elles est le principal sponsor de l’ESS. Suivent les autres entreprises de moindre importance. On ne connaîtra pas avec exac- titude la liste de ces sponsors. Il est aisé d’en connaître les principales, en voyant les sigles floqués sur les maillots des joueurs. Aux côtés des entreprises d’envergure natio- nale, figurent d’autres, locales.

Les entraînements en salle

Suite aux abondantes chutes de neige qui se sont abattues sur la région, le terrain du com- plexe olympique est inutilisable. Madoui a dé- cidé que la séance d'avant-hier se déroule au niveau de la salle omnisport du complexe. La séance d'hier s'est déroulée au stade du 8-Mai.

Le départ vers Béjaïa aujourd'hui

Les camarades de Mellouli s'en- traîneront aujourd'hui à 11 heures. Ils se rendront à Béjaïa juste après la prière du vendredi et cela à bord du bus du club. La séance d'au- jourd'hui sera totalement consacrée au travail tactique et cela pour déga-

ger la stratégie qui sera de mise ce sa- medi.

Lamri : «La pression sera sur nos adversaires»

match face au MOB ? Il ne faudra pas calculer et se don- ner à fond sur le terrain. Nous occu- pons la première place du classement en compagnie de notre adversaire et c'est donc un match à 6 points. Ceci fait que cette rencontre est très im- portante pour nous. Ce match se dé- roule chez l’adversaire et la prudence est de mise. Il y a eu certaines perturbations pour ce qui est de la préparation de ce match. Cela vous a-t-il contrarié ? Pas vraiment. Ce sont des aléas dus au climat. L’essentiel est que le moral soit au beau fixe et qu’il y ait chez l’ensemble des joueurs une réelle envie de bien faire et surtout de se battre. Et vous personnellement, êtes- vous satisfait de vos prestations, jusque-là ? En réalité, je me dis tout le temps que je peux mieux faire. Mes parte- naires et mon entraîneur ont confiance en moi et c’est ce qui me permettra d’avancer. Dans quelle configuration tac- tique, pensez-vous être le plus ef-

Le club invité pour la commémoration du 58 e anniversaire de la mort de Ben

Le club invité pour la commémoration du 58 e anniversaire de la mort de Ben M'hidi

La direction de l'ESS a reçu une invitation pour que des re- présentants du club assistent aux cérémonies concernant la commémoration du 58 e anni- versaire de la mort de Larbi Ben M'hidi. Comme chaque année, ce sont les autorités d'Aïn M'lila qui seront chargées d'organiser cet événement qui se déroulera ce mardi. L'ESS sera représentée par Hammar, Arab, Madoui et Mellouli. Plu- sieurs manifestations sont au programme dont une impor- tante exposition sur la guerre de Libération nationale, un tournoi de football, de jeu d’échecs, de tennis de table et de karaté ainsi qu’une cérémo- nie de recueillement devant la stèle érigée à El Kouahi, près d’Aïn M’lila.

Hammar :

«Une fierté pour la famille de l'ESS»

Le président sétifien nous a dit que la pré- sence de l'ESS à cet im- portant est significative :

«C'est avec une grande fierté que nous repré- senterons la famille de l'ESS pour commémorer la mémoire d'un des plus illustres de nos martyrs. L'histoire n'oubliera pas celui qui a fait trembler le plus terrible des colo- nisateurs et qui fut l’un des principaux initiateurs de la révolution sacrée.»

Larbi Ben M'hidi a été assassiné par le sinistre Ausaresses dans la nuit du 3 au 4 mars 1957, dans un appartement de l’avenue Claude-Debussy (Saïd Hamedine, ndlr).

S.B.

Lamri, le milieu de terrain sétifien, nous a avoué que son souhait est d’aider son équipe à réaliser une belle performance face au MOB. Avant toute chose, contents de retrouver le championnat natio- nal ? Et comment, car cela commençait à nous peser sérieusement. Il faut re- connaître que le succès lors de la Su- percoupe, samedi dernier, nous a fait le plus grand bien. Le moral est au beau fixe est c'est cela le plus impor- tant. Nous croyons savoir que la mul- tiplication des matchs commence à peser sur l’équipe. Qu’en pen- sez-vous ? Oui et non. Nous aurions, cepen- dant, aimé qu’il y ait une petite cou- pure pour que les blessés aient le temps de récupérer. D’un autre côté, notre entraîneur a tout fait pour que les séances soient agréables. Nous nous sommes préparés comme il se doit pour les matchs que nous au- rons à jouer, et c’est cela l’essentiel. Justement, dans quel état d’esprit allez-vous aborder le prochain

ficace ? Disons que je peux évoluer à tous les postes au niveau du milieu. C'est à moi de m'adap- ter. Je peux jouer sans pro- blème avec mes autres coéquipiers. Le dernier mot re- vient évidemment à mon en- traîneur. Pensez-vous que ce match contre les Béjaouis est décisif

? Décisif, peut-être pas mais ce sera pour nous l’un des tour- nants du championnat. Il nous faut impérativement engranger un maximum de points. A par- tir de là, les choses iront beau- coup mieux pour nous. De toutes les façons, la pression sera sur nos adversaires. Après la LDC, vous avez gagné la Supercoupe. Un commentaire… Cela fait deux belles consécra- tions cette saison. Faites-nous confiance, nous n'avons pas du tout l'intention de nous arrêter en si bon chemin. Entretien réalisé par Khallil L.

12
12
N° 2929 www.lebuteur.com Coup d’œil ASMO Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2929
www.lebuteur.com
Coup d’œil
ASMO
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis

Benayada «Je ferai tout pour

convaincre Gourcuff de mes qualités»

Il est l’un des joueurs qui se sont le plus illustrés cette saison sous le maillot vert et blanc. Le défenseur Benayada s’est imposé comme un joueur cadre de la formation de M’dina Jdida. Alors qu’il vient d’être retenu dans la liste des joueurs qui participeront au stage de l’EN A’ le 3 mars prochain, Benayada nous a confié qu’il est motivé pour donner le meilleur de lui-même et essayer de convaincre le sélectionneur national, Gourcuff, de ses qualités. Benayada évoque aussi dans l’entretien qui suit le parcours de son équipe en championnat ainsi que les objectifs de son team en cette fin de saison.

Tout d’abord qu’avez-vous à nous dire sur votre récent succès face au MCA ? Nous sommes contents d’avoir remporté cette rencontre et ajouté trois précieux points à notre besace. Il faut reconnai- tre que notre mission n’a guère été facile face à une solide équipe du Mouloudia d’Alger qui a fait le déplace- ment à Oran avec la ferme in- tention de réaliser un bon résultat. Nous avions éprouvé quelques difficultés pour décro- cher les trois points de ce match. La pression était terrible sur nous au vu de la présence en force des supporters du Mouloudia d’Alger. Mais au final, nos efforts ont été récompensés. J’estime que nous avions amplement mérité de décrocher les trois points de ce match. Après avoir dominé les débats en pre- mière mi-temps, nous avons constaté que vous aviez eu du mal à poursuivre sur votre rythme en 2 e période…

Il ne faut pas oublier que nous avons encaissé un but dès le début de la seconde période. Ce but a eu un effet négatif sur notre moral. Nous n’avons alors pas voulu prendre de risque en se contentant de gérer les débats. Mais malgré tout, nous avions eu les meilleures occasions de but en cette seconde mi-temps. Sur l’ensem- ble, au vu de la physionomie du match, je dirai que nous avions amplement mérité notre victoire. Nous sommes heureux et fiers d’avoir offert les trois points de cette rencontre à nos supporters. Peut-on dire que vous avez déjà assuré votre maintien ? C’est vrai que ce succès réalisé face au Mouloudia d’Alger nous a permis de franchir un grand pas vers le maintien, mais je dirai que nous n’avons pas encore atteint mathématiquement cet objectif. Il reste encore plusieurs matchs à jouer et nous allons essayer de tout faire pour res- ter sur cette lancée et terminer la saison en force. Allez-vous revoir vos objectifs à la hausse en cette fin de saison ? On va continuer à gérer la saison match par match. Nous allons de- voir désormais se focaliser sur notre prochaine rencontre en

championnat face à l’ES Sétif, puis sur notre match face au Mouloudia de Béjaïa en Coupe d’Algérie. On fera tout ce qui est en notre possible pour terminer la sai- son en force et faire plaisir à nos suppor- ters qui attendent beaucoup de nous. Si l’occasion de faire mieux que le maintien en Ligue1 Mobilis se présente devant nous, on saisira alors cette chance. Sur un plan personnel, comment avez- vous appris la nouvelle de votre convocation en EN A’ ? C’est avec un grand plaisir que j’ai ap- pris cette nouvelle. Je suis content que le sélectionneur national me fasse confiance. Je vais faire de mon mieux pour lui prouver mes qualités et gagner sa confiance. Y’a-t-il du nouveau concernant les né- gociations avec vos dirigeants concer- nant votre prolongation de contrat avec l’ASMO ? Comme je l’ai toujours dit, ma priorité va pour l’ASMO. J’aimerai tant rester au club et poursuivre l’aventure avec mon club du cœur. Je suis en contacte perma- nant avec mes dirigeants et j’espère que nous allons bientôt trouver un accord. Entretien réalisé par Riad O.

Sebbah et Aoued absents hier La séance d’entraînement d’hier matin, qui a eu lieu au
Sebbah et Aoued
absents hier
La séance d’entraînement d’hier matin,
qui a eu lieu au stade Habib-Bouakeul, a
connu l’absence de certains joueurs. En plus
des joueurs qui habitent en dehors de la ville
d’Oran et qui sont rentrés chez eux avant-hier, le
défenseur Sebbah ainsi que le milieu de terrain
Aoued n’ont pas pris part à cette séance d’entraîne-
ment qui s’est déroulée dans de très bonnes conditions.
Le moral des coéquipiers du gardien de but, Bouhedda,
est au beau fixe notamment après le récent succès réa-
lisé face au MCA. Pour rappel, les Asémistes vont
bénéficier de deux jours de repos, et repren-
dre ce dimanche le chemin des entraî-
nements à partir de 16h au
stade Ahmed – Zabana.
Ballo est
rentré en
urgence au Mali
L’attaquant asémiste Ballo a appris le
décès de sa grand-mère. L’ancien joueur du
MOB, après avoir assisté au succès de son
team face au Mouloudia d’Alger, est rentré hier
soir à Bamako. Il sera de retour à Oran mardi pro-
chain, afin de préparer la prochaine rencontre de
son team face à l’ES Sétif. Rappelons que Ballo est
arrivé à l’ASMO cet hiver en provenance du
Mouloudia de Béjaïa.
R. O.

Déplacement aujourd’hui à Sétif, mise au vert à El Eulma

l l

La direction de la formation de M’dina Jdida a arrêté le plan de déplacement vers

Sétif, en prévision du prochain match de l’équipe pour le compte de la 22e journée du

championnat de Ligue1 Mobilis, qui aura lieu le vendredi 6 mars. Ainsi, les coéquipiers de Be- nayada rallieront la ville d’Ain Fouara le jeudi par avion. Les Asémistes effectueront leur tra- ditionnelle mise au vert à l’hôtel «El Baz» à El Eulma. Les gars de M’dina J’dida espèrent revenir de Sétif avec un résultat positif afin de rester sur leur lancée et confirmer leurs deux précédents succès réalisés en championnat face à l’ASO Chlef et le Mouloudia d’Alger.

Communiqué Mobilis au Salon Algeria Infrastructure Mobilis prend part au 2 e Salon Interna- tional
Communiqué
Mobilis au Salon
Algeria Infrastructure
Mobilis prend part au 2 e Salon Interna-
tional des Transports, de la Logistique et
de la Mobilité « Algeria Infrastructure »,
qui se tient du 23 au 25 février 2015, au
centre des conventions à Oran.
Véritable plate-forme d’échange, le
Salon rassemble durant (03) trois jours,
plus de 200 exposants issus des secteurs
du transport ferroviaire, aérien, routier et
maritime afin de présenter leurs savoir-
faire et innovations dans la matière et
mettre en exergue les outils et les enjeux
pour un meilleur développement de la mo-
bilité dans les transports.
Mobilis opérateur et acteur incontour-
nable dans le paysage économique en Al-
gérie, marquera sa participation à travers
son équipe Marché Entreprises, et présen-
tera ses dernières offres et solutions Cor-
porate adaptées aux besoins des profes-
sionnels de ce secteur.
Une opportunité pour l’opérateur natio-
nal d’effectuer des démonstrations sur la
maitrise des différentes solutions et d’ex-
poser ses nouveaux produits, ses offres et
ses services, notamment: le E Box et le
Cloud, La solution VPN 3G++, ainsi que
les solutions smartphones et Tablettes, le
tout sous un stand personnalisé.
A travers ce salon, Mobilis confirme son
engagement à accompagner toutes les
entreprises pour plus d’efficience et contri-
buer à la réalisation des objectifs tracés
pour le développement de ce secteur si
sensible, qu’es les transports.
Pour plus d’information, rendez-vous
sur le site de Mobilis au www.mobilis.dz
ou la page Facebook.

Deux jours de repos accordés aux joueurs

l l Le staff technique de la formation de M’dina Jdida a accordé deux jours de

repos aux joueurs. Ainsi, les coéquipiers de Bendjelloul seront au repos aujourd’hui et

demain samedi. La reprise des entraînements est programmée pour ce dimanche à partir de 16h au stade Ahmed-Zabana. Les Asémistes vont entamer dans de très bonnes conditions leur prochaine rencontre face à l’ES Sétif.

Hammiche n’a toujours pas repris l’entraînement

l l Hammiche Houari n’a toujours pas encore repris l’entraînement avec

ses coéquipiers. L’ancien joueur de l’USM Bel-Abbès y avait été inter-

dit, suite à ses nombreuses absences précédant la rencontre face au MO Béjaïa. Le joueur en question devait rencontrer son président, Ba- ghor, pour lui expliquer les raisons de son absence à l’entraînement, mais cette rencontre n’a toujours pas eu lieu. Selon le manager

général du club, Benamar Houari, deux rapports ont été rendus au président du CSA ainsi que la direction de la SSPA concernant le cas de Hammiche : «Nous avions établi un rapport concernant ses absences à l’en-

traînement. Un rapport a été remis au président du CSA et un autre à la direction de

la SSPA.» Arrivé à l’ASMO l’été dernier, Hammiche n’a fait que de rares apparitions en matchs officiels cette saison sous le maillot Vert et Blanc.

Benkablia : «J’espère reprendre la compétition face à l’ESS»

Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans notre édi-

tion d’hier, l’attaquant, Benkablia a réintégré avant-hier le groupe, après s’être remis de sa blessure. Victime d’une blessure au niveau du talent ainsi que d’une infection uri- naire, Benkablia avait été contraint de faire l’impasse sur les quatre précédents matchs de son team face au Mouloudia de Béjaïa, l’ASO Chlef et le Mouloudia d’Alger en championnat, ainsi que face à l’US Chaouia en Coupe d’Algérie. Benkablia, qui s’est entraîné avec le groupe sans ressentir la moin- dre douleur, espère effectuer son retour à la compétition face à l’ES Sétif comme il nous l’a fait savoir : «Je suis très content d’avoir réinté- gré le groupe. Dieu merci, je me suis rétabli de ma blessure. La preuve, je me suis entraîné le plus nor- malement du monde avec le groupe. La compétition me manque et j’ai vraiment hâte d’effectuer mon re- tour sur les terrains lors de la prochaine rencontre de mon team en championnat face à l’ES Sétif.»

www.lebuteur.com N° 2929 Coup d’œil NAHD Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
www.lebuteur.com
N° 2929
Coup d’œil
NAHD
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis
d’œil NAHD Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis 13 Ighil interdit aux Ighil interdit aux

13

Ighil interdit aux

Ighil interdit aux

Ighil interdit aux

Ighil interdit aux

Ighil interdit aux

Ighil interdit aux

joueurs de « parler »

joueurs de « parler »

aux journalistes

aux journalistes

joueurs de « parler »

joueurs de «parler»

aux journalistes

aux journalistes

joueurs de « parler »

joueurs de « parler »

aux journalistes

aux journalistes

L e staff technique du NAHD s’est réuni mer- credi avec ses joueurs pour les motiver et les inciter à se donner à

fond durant le reste du champion- nat, pour ne rien regretter à la fin. L’entraîneur Meziane Ighil a voulu responsabiliser son groupe tout en dictant sa feuille de route et les ob- jectifs tracés. Pour le coach nah- diste, les joueurs ne devront en aucun cas sortir du cadre général de leur travail et sont au Nasria pour bosser très dur et faire en sorte d’honorer les couleurs sang et or.

«Nous sommes ici pour travailler et encore travailler sans répit. C’est une période cruciale, laquelle nous devons réussir. C’est très important de réussir cette étape et atteindre nos objectifs sans le moindre pro- blème. C’est pour cela que vous êtes appelés à vous montrer profession- nels et responsables à la fois. J’in- siste sur la discipline et la rigueur dans le travail. J’exige plus de concentration au travail et chacun est appelé à contribuer au bon dé- roulement de notre mission.» Ighil n’en est pas resté là, puisqu’il a im- posé une nouvelle ligne de conduite

vis-à-vis des médias. Désormais, aucun joueur n’est autorisé à faire de déclarations à la presse. Si quelqu’un est sollicité par un jour- naliste, il doit d’abord demander l’autorisation de l’entraîneur. Si ce dernier accepte de lui accorder cette « faveur », le joueur n’a le droit de parler qu’une seule fois dans la se- maine. Donc, les journalistes auront une seule journée ouverte au NAHD. Que feront les journalistes durant le reste de la semaine pour donner des informations fiables aux supporters ? Une question qui de- meure suspendue.

Il axe son travail sur le volet psychologique

Meziane Ighil disputera ce samedi son premier match officiel avec le NAHD. Il aura la mission de pré- senter un onze rentrant cohérent et équilibré, mais aussi de bien coa- cher l’équipe et chercher le déclic tant attendu. En plus du volet tech- nique, le coach husseindéen a axé son travail durant toute la semaine sur le volet psychologique. Il n’a pas cessé de booster le moral de ses troupes et jouer le rôle du psycho- logue. A priori, le mental sera le

cheval de bataille d’Ighil qui veut redonner confiance au groupe avant de passer à autre chose. Il sait perti- nemment que les joueurs sont at- teints moralement et jouent la peur au ventre. Un constat nuisant à la sérénité du groupe et dont il veut se débarrasser le plus vite possible. C’est pour cela qu’il insiste beau- coup sur le volet psychologique, mais surtout sur un sursaut d’or- gueil contre le MCO. Une victoire samedi est synonyme de sortie de crise et permettra aux joueurs de viser plus haut.

Youcef M.

Le contrat a été reconduit pour une autre année supplémentaire

LG offre 400 millions pour la formation au Nasria

Ayant toujours prouvé son attachement pour l’émancipa- tion du sport en Algérie, en particulier le football, LG Algérie, après avoir été sponsor de l’équipe nationale pendant plusieurs années, se redéploie aujourd’hui en direction des jeunes catégories et opte pour une nouvelle forme de sponsoring en faveur de l’école de foot du NAHD. Désormais intitulée «LG Foot Academy», cette alliance prévoit un sponsoring financier d’un montant de 400 millions de centimes en faveur de toutes les catégo- ries de l’école du foot du NAHD à travers lequel LG tend à accompagner les jeunes talents du quartier, les assister dans leur parcours et contribuer ainsi à leur rêve de de- venir de futurs stars de football. À la faveur de ce parte- nariat qui permettra, d’une part, à l’école du NAHD de trouver réponse à tous ses besoins en termes de moyens humains et techniques ainsi que financiers pendant une année, et à LG de participer à l’émancipation du sport en Algérie, sont attendues plusieurs actions et autres activi- tés tels que des tournois LG en vue de marquer une pré- sence réelle sur la scène sportive nationale et aussi afin de renforcer les capacités insoupçonnées des jeunes ta- lents de cette école. LG Algérie a tenu à associer son nom à une action de construction et de développement pour être fier de contribuer à l’émergence de jeunes ta- lents qui ne manqueront pas de faire le bonheur du foot- ball national.

Ahn Woo Sang (DG LG Algérie) :

«Fier de soutenir à nouveau les jeunes Algériens»

LG Algérie marque une nouvelle fois son attachement à l’émancipation des jeunes algériens. Pour son premier responsable en Algérie, M. Ahn Woo Sang, ce partena- riat conclu avec l’école de Foot du NAHD n’est autre qu’un appui au développement du sport et de la forma- tion. «C’est un grand plaisir et un grand honneur pour moi d’avoir trouvé une occasion de soutenir encore une fois les jeunes algériens, fervents supporters du football, et de contribuer au progrès de cette discipline. Le NA Hussein Dey, un des clubs les plus prestigieux de la capi- tale et du football national, a suscité notre intérêt de par le dynamisme et le dévouement manifeste de ses diri- geants qui ont tout entrepris pour la réussite d’un tel par- tenariat. Un club qui a vu naître les plus grandes gloires

du football national et qui continue à se développer et à rechercher tous les moyens susceptibles de produire la qualité footballistique. C’est avec un énorme plaisir que nous prenons part à ce challenge et c’est également avec un grand plaisir que nous contribuons à la naissance de futures stars du football algérien», a lancé le DG de LG Algérie lors de la signature du nouveau contrat.

Ould Zemerli : «On essayera d’atteindre les 400 jeunes»

Le président Mahfoud Ould Zemerli nous dira que cet apport ne fera que booster l’école husseindéenne vers l’avant, même si la rénovation du centre Bensiam a déjà permis aux jeunes une meilleure prise en charge. «Ce sera un précieux apport à notre école de football. Ce par- tenariat nous rassure beaucoup plus et nous incitera à promouvoir encore la formation. À présent, 250 jeunes sont pris en charge par le club et cette aide de LG nous permettra encore de recruter d’autres jeunes talentueux d’Hussein Dey. On essayera d’atteindre le nombre de 400 enfants et mettre tous les atouts de notre côté pour ga- rantir la relève.»

Bouzidi : «Il faut un staff de qualité pour garantir une meilleure formation»

De son côté, le manager général Youcef Bouzidi estime que cet apport est venu au bon moment afin d’assurer une autonomie financière pour les jeunes catégories. Ce partenariat relancera la formation au sein du Nasria, mais nécessite surtout un staff de qualité pour réussir cette mission, ajoute Bouzidi. «Cette opération intervient au moment opportun et permettra aux jeunes de travailler dans les meilleures conditions. Nous avons malheureuse- ment lésé le volet formation au sein du NAHD alors qu’il était le point fort du club. Désormais, on n’aura pas be- soin d’aller chercher ailleurs et il suffira seulement de creuser dans les ressources du club. Cette action nécessite un staff technique de qualité et capable d’atteindre ces no- bles objectifs. Nous avons les moyens financiers et infra- structurels et ne manquent que les ressources humaines qualifiées, capables de concrétiser notre politique de for- mation. En somme, on tâchera de mettre un staff de haut niveau pour assurer la relève et relancer l’école hussein- déenne qui a toujours fait la force du NAHD.»

Youcef M.

déenne qui a toujours fait la force du NAHD.» Youcef M. RCA Zeddam «On va bien
déenne qui a toujours fait la force du NAHD.» Youcef M. RCA Zeddam «On va bien

RCA

qui a toujours fait la force du NAHD.» Youcef M. RCA Zeddam «On va bien préparer

Zeddam «On va bien préparer notre

prochain match face à

lASO»

Tout d’abord, peut-on connaître les raisons de votre absence lors du précédent match face au MCEE ?

J’avais été victime d’une forte grippe qui m’avait empêché de participer à ce match. J’avais même fait le déplacement à l’Arbâa pour parler au méde- cin du club ainsi qu’à l’entraîneur, et ce sont eux qui m’ont autorisé à ne pas participer à ce match face au MCEE. C’est la raison pour laquelle j’ai raté cette rencontre face au MCEE. J’ai repris le travail en solo afin d’entretenir ma forme, et je serai, inch’Allah, présent lors de la séance de re- prise prévue ce samedi.

Comment avez-vous appris la nouvelle de la défaite de votre équipe à El Eulma ?

J’étais déçu de l’apprendre. J’aurais aimé que mes coéquipiers reviennent d’El Eulma avec au moins le point du match nul.

Comment voyez-vous l’avenir du RCA après cette défaite ?

La situation du RC l’Arbâa n’est pas trop inquié- tante. C’est la raison pour laquelle on ne doit pas trop s’alarmer après une simple défaite en cham- pionnat. Nous avons encore la chance de nous ressaisir, afin d’assurer notre maintien parmi l’élite et pourquoi pas terminer le championnat à une place honorable. À présent, on va devoir bien pré- parer notre prochain match face à l’ASO.

Entretien réalisé par M. A.

match face à l’ASO. Entretien réalisé par M. A. Mihoubi «Le manque d’efficacité est notre souci

Mihoubi «Le manque d’efficacité est notre souci majeur»

Le premier responsable de la barre technique du RC l’Ar- bâa, Mihoubi, est revenu sur les récentes prestations de sa team en championnat en nous déclarant : «Nous avons com- mis quelques erreurs lors de nos précédents matchs disputés, surtout en dehors de nos bases. Nous avons essayé de trou- ver les solutions à ces problèmes, mais en vain. Nous allons désormais avoir une semaine pour bien nous préparer, en prévision de la suite de notre parcours en championnat.» L’entraîneur de la formation de l’Arbâa s’est également plaint du manque d’efficacité de ses attaquants, comme ce fut le cas lors du précédent match face au MC El Eulma : «On souffre d’un grand problème qui est le manque d’efficacité en at- taque. On se procure à chaque match beaucoup d’occasions de but, mais sans parvenir à les concrétiser. Il faudra essayer de résoudre ce problème.»

M. A.

N° 2929 www.lebuteur.com Coup d’œil 14 CRB Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis Départ
N° 2929
www.lebuteur.com
Coup d’œil
14
CRB
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis
Départ aujourd’hui pour Chlef
Malek promet
10
10
10 millions
10
10
10
millions
millions
millions
millions
millions
et le salaire de janvier
et le salaire de janvier
et le salaire de janvier
et le salaire de janvier
et le salaire de janvier
et le salaire de janvier
A pparemment, les dirigeants du CRB ont appris la leçon, ils
ne veulent pas refaire les erreurs du passé quand ils bril-
laient par leur absence. Aujourd’hui, la donne semble
différente au point où certains joueurs se sentent bien
soutenus. En effet, comme annoncé précédemment, le
président des V Blancs, Réda Malek a tenu parole en
réunissant ses capés à la veille du départ à Chlef en présence des diri-
geants à l’image du vice-président Boudoumi et du DTS Djilali Salmi,
ce qui a énormément fait plaisir aux joueurs. Malek a pris la parole en
axant son discours sur la nécessité de revenir à Alger avec un résultat
probant ainsi que l’objectif principal du club à se maintenir en D1 le
plus vite possible et pourquoi ne pas aspirer à plus. Il a rappelé son sou-
tien et sa détermination de réussir sa mission face à une opposition fa-
rouche, qui guette la moindre fausse note. Ensuite, le premier
responsable du club a abordé la pression du match qui, selon lui, pour-
rait être bénéfique pour le Chabab, expliquant que celle-ci devrait être sur
les épaules des Zaouche and Co. Par la suite, pour montrer sa bonne fois, le
boss de Belouizdad est revenu sur le sujet le plus brûlant dans notre cham-
pionnat, à savoir l’argent. Malek a été loin en affirmant à ses joueurs qu’en cas
d’une victoire à Chlef, ils toucheront durant la semaine 10 millions chacun en
plus du salaire du mois de janvier qui leur sera versé en même que la prime. Une
nouvelle qui a mis du baume dans le cœur des camarades d’Asselah.
F. A.
Bouchama au
sifflet
Retour
de Djediat
dans les 18
Après avoir raté le derniers
rendez-vous de son équipe, le me-
neur de jeu du Chabab, Laamouri
Djediat est revenu cette semaine aux
entraînements, ce qui a contraint
Alain Michel à lui faire appelle
cette fois-ci. Djediat fait partie
des 18 convoqués pour le
déplacement à
Chlef.
«J’espère rééditer ma
«J’espère rééditer ma
«J’espère rééditer ma
«J’espère rééditer ma
«J’espère rééditer ma
«J’espère rééditer ma
prestation face au MCEE»
prestation face au MCEE»
prestation face au MCEE»
prestation face au MCEE»
prestation face au MCEE»
prestation face au MCEE»
Le jeune milieu du terrain du Chabab
affirme que son équipe est prête au
combat face à l’ASO, qui ne cherchera
rien d’autre que les trois points. Il
estime que lui et ses camarades sa-
vent à quoi s’en tenir. Outre le
match en lui-même, il ambitionne de
refaire le coup du MCEE.
Comment vont les
choses à la veille du
match face à l’ASO ?
Tout va pour le mieux actuellement,
nous avons effectué un stage à Zéralda
pour remplacer la compétition, ensuite la
préparation s’est poursuivie ici à Alger. On
va dire que jusque-là, on est dans le tempo
du championnat sans pour autant jouer ré-
gulièrement. Pour revenir à votre question,
je dirais qu’on est prêts pour le match face
à l’ASO.
Comment allez-vous gérer
la pression ?
Comme on a toujours fait, c’est-à-dire
avec du sang-froid et le sérieux sur le ter-
rain. Je veux dire par là qu’il va falloir bien
appliquer les consignes de l’entraîneur, qui
insiste sur le self contrôle dans ce genre de
rencontres à enjeu délicat. Je dis aussi
qu’on est habitués à ce genre de rencontres
à enjeu important.
Mais l’ASO ne vous lâchera pas ?
On sait à quoi s’en tenir face à l’ASO, il
ne faut pas oublier que cette équipe est
dans une position pas du tout confortable.
Ils tenteront le tout pour nous épingler et
remporter les trois points qui leur seront
très importants, ils voudront s’imposer à
coup sûr. On sait ce qui nous attend, car la
pression pèsera sur leurs épaules, eux qui
ont besoin de points pour sortir de la zone
rouge et nous pour assurer notre main-
tien
Qui n’est pas loin…
Effectivement, avec un peu
plus d’efforts, on s’en sortira. Je
crois qu’il nous manque ma-
thématiquement six points
pour sauver notre saison, c’est
notre objectif. Si tout va bien,
on pourra aspirer à plus haut.
Il faut dire aussi que les
équipes ne sont pas loin
l’une de l’autre…
Oui, c’est une condensation
d’équipes, ce sera dur pour tout le
monde. Donc, on rattrape les points
perdus rapidement si on met du cœur,
c’est ce qui explique ce rapprochement
des équipes au classement que ce soit en
haut ou en bas du tableau.
Personnellement, vous avez été l’au-
teur du but victorieux face au MCEE,
on pense que vous allez tout faire
pour refaire le coup.
Je n’hésiterais pas à le refaire, ça c’est sûr,
ça me motive, mais j’essaye entre temps de
ne pas en faire une fixation, car c’est
l’équipe qui prime sur l’individu.
Par ailleurs, je demande juste
à nos supporters de venir en
masse nous soutenir à Chlef,
car on a besoin de leur sou-
tien.
Entretien réalisé par Farid. A.
Voulant tirer pro-
fit de la pression qui pèse sur les
épaules des joueurs de l’ASO, le
technicien du Chabab, Alain
Michel, ne veut pas trop évo-
quer la manière avec laquelle il
abordera la rencontre de demain
prévue au stade Boumezrag. C’est
du moins ce qui ressort de l’ul-
time séance d’entraînement qui
a précédé le départ à Chlef.
L’ex-coach de la JSS et du
MCA a axé, en tout cas, son
travail sur le volet technique.
Par ailleurs, ses remon-
trances faites lors de ladite
séance au 20-Août démon-
trent, si besoin est, que le
driver des V Blancs ne veut
rien laisser au ha-
sard, lui qui insiste à
chaque fois sur la
vitesse d’exécution
en contres, tout en veil-
sur la vitesse d’exécution en contres, tout en veil- Les poulains du technicien français Alain Michel

Les poulains du technicien français Alain Michel se déplace- ront aujourd’hui à Chlef où les attend de pied ferme l’ASO. Les camarades du gardien de but Malik Asselah éliront domicile à l’hôtel Lavani. Quant à la liste des 18, celle-ci a été établie, comme annoncé par Alain Michel, hier, en marge de l’ultime séance d’entraînement précédant la rencontre.

Séance légère à proximité de l’hôtel

L’entraîneur du Chabab, Alain Mi- chel, a programmé une séance d’en- traînement à proximité du lieu d’hébergement de la délégation belouizdadie. Celle-ci sera es- sentiellement consacrée au volet physique suivie d’un dé- crassage, le tout ponctué par une discussion entre le staff technique et les joueurs.

La rencontre ASO-CRB sera arbitrée par Bouchama. C’est ce qui a été mentionné sur le site de la Ligue natio- nale de football. Du côté du Chabab, on espère que l’homme en noir désigné soit courageux et honnête, afin de préserver l’éthique sportive, sachant que des équipes jouent leur survie en L1.

Les supporters comptent se déplacer en masse

Enthousiasmés par la bonne forme de leurs favoris en championnat, les suppor- ters du CRB ont prévu de faire le dépla- cement à Chlef, pour encourager leur équipe qui est appelée à poursuivre son petit bonhomme de chemin en cham- pionnat. Ces derniers comptent bien en- vahir les gradins du stade Boumezrag et soutenir leur équipe qui n’est pas loin d’assurer son maintien parmi l’élite, voire aspirer à plus, en cas de victoire demain.

F. A.

Alain Michel prépare une surprise aux Chélifiens

lant à ce que les défenseurs restent vigilants derrière. Outre le volet technique, Alain Michel ne veut pas lâcher un mot sur la compo- sante qui entamera la rencontre. D’ailleurs durant la séance de jeudi, il a contraint ses joueurs à travailler ses consignes, comme pour signifier aux espions présents que rien ne filtrera de sa part, ce qui a fait dire aux présents que le coach prépare une surprise à son adversaire qu’il compte vraiment battre chez lui. A ce sujet, on pense au retour à la compétition de Laamouri Djediat qui a fait l’impasse sur le dernier match. Avec son expérience et surtout son sens de l’organisation au milieu du terrain, l’ex-joueur de l’USMA pourra apporter de la stabilité et la clairvoyance et surtout son expé- rience dans l’entre jeu du Chabab, tout comme Bencherifa qui rem- placera le malheureux Chebira sur le côté gauche de la défense.

Bouguerroua, Galin et Derrag, le trio offensif du Chabab

En revanche, si le compartiment qui sera le plus sollicité, à savoir la défense, ne sera pas trop cham- boulé par rapport à la dernière victoire à Bel-Abbès, l’on s’attend à ce que la ligne d’attaque voie le re- tour de Derrag qui sera associé à Galin et Bouguerroua. Un trio sur lequel Michel compte beaucoup. Quant à la surprise, l’on s’attend à ce que Boubekeur Rebbih, la carte gagnante de michel, soit incorporé en seconde mi-temps.

F. A.

Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2929 MCO Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2929
MCO
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis
N° 2929 MCO Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis Nekkache rétabli Bonne nou- velle est

Nekkache rétabli

Bonne nou-

velle est pour

le joueur et

pour le MCO. Nek- kache, cet élément de valeur qui est

convoqué en

équipe natio-

nale réservée

aux joueurs

locaux, qui

était blessé, est totalement rétabli.

A présent, il est apte pour le ser-

vice. D’ailleurs, il a réintégré le groupe et s’est entraîné le plus nor- malement du monde avec ses co- équipiers et se prépare activement pour le match de demain face aux

et se prépare activement pour le match de demain face aux Algérois. Il a repris avant-hier

Algérois.

Il a repris avant-hier

Nekkache a repris les entraîne- ments avant-hier mercredi. Il se sent au mieux de sa forme et se tient prêt à jouer lors du prochain déplacement à Alger, et ce match qui les attend face au Nasr Hussein Dey pour le compte de la 21e jour- née de Ligue 1 Mobilis.

Il sera présent face aux Navigateurs

Nekkache, qui a repris avec le reste de ses coéquipiers, en mettant dés-

ormais aux oubliettes la blessure, sera d’attaque contre NAHD. Le coach du club d’El Hamri, le Fran- çais Jean-Michel Cavalli, peut compter sur ses services.

B.S.

Bencheikh remplacera Nessakh suspendu

sur ses services. B.S. Bencheikh remplacera Nessakh suspendu Le jeune Bencheikh fera le déplacement avec le

Le jeune Bencheikh fera le déplacement avec le groupe à Alger. Ce jeune arrière gauche qui est pétri de qualités remplacera son équipier Nessakh qui est suspendu pour ce match de demain. Il a écopé d’un quatrième carton jaune la semaine pas- sée et il est donc out pour ce match. Pour pallier cette défection, Cavalli a fait appel à Bencheikh.

«Je suis prêt à tenir mon rôle si le coach me fait confiance»

«Je suis prêt à prendre place dans le onze rentrant face au NAHD si, bien sûr, le coach Jean-Michel Cavalli me fait confiance. Nessakh laissera certes un grand vide, mais je suis déterminé à remplir cette tâche comme il se doit. L’entraîneur peut compter sur moi face au NAHD.»

B.S.

15
15

Bourzama «Un résultat positif s’impose si on veut rester sur le podium»

Comment se déroule la préparation pour ce match face au NAHD ? On se prépare dans de bonnes conditions et on est tous armés d’une grande volonté pour garder notre dy- namique en championnat. On est appelés à sortir le grand jeu face au NAHD, si on veut revenir à la maison avec la victoire ou un match nul. Cette élimination en Coupe d’Algérie vous a fait beaucoup de mal, n’est-ce pas ? Oui, on aurait pu prétendre à la qualification au pro- chain tour, mais la chance nous a tourné le dos. Mais bon la vie continue et c’est ça la loi du football. On a oublié ce match de coupe et cette élimination et on est concentrés sur la rencontre de championnat qui nous attend contre le Nasria. Vous aurez en face de vous une équipe du qui joue sa survie en Ligue 1 Mobilis. Un commentaire ? On sait très bien que ce match est déterminant pour la suite du parcours du NAHD mais aussi pour nous. On joue les premiers rôles et on ne doit pas perdre le contrôle, et on est donc appelés à réaliser un bon résul- tat afin de rester sur le podium. On est 5e et si on gagne on se replace et on retrouve la 3e place, pour vous dire

que ce rendez-vous revêt d’une grande importance et la défaite est strictement interdite. Quelle sera la clé de la victoire ? On doit jouer notre va-tout, en se montrant efficaces devant et vigilants derrière. Je pense que le groupe est conscient de la lourde tâche qui l’attend ce samedi au stade 20-Août d’Alger et inch’Allah on sera à la hauteur et on répondra présent. Ce sera certes difficile, devant une équipe du NAHD qui joue bien au ballon et qui fera son possible pour nous battre. Mais de notre côté on n’a pas droit à l’erreur, si on veut terminer cette sai- son sur le podium. Les Hamraoua attendent une réaction de votre part après cette élimination en Coupe d’Algérie. Les Hamraoua méritent tous les égards et on fera notre possible pour les rendre heureux et les satisfaire. On va tout faire pour se racheter de cette élimination en Coupe d’Algérie face au MOB, en arrachant au moins un nul contre les Nahdistes, une victoire ce sera mieux (rires). On fera tout pour rendre le sourire aux Hamraoua et inch’Allah on ne va pas les décevoir. Propos recueillis par Benfetta Sofiane

Baba a rendu visite aux joueurs

Baba le boss du MC Oran est plus proche de son équipe depuis l’entame de la saison. Encore une fois et à l’approche de ce match face au NAHD qui revêt, d’une extrême importance, le président du conseil d’administration, a rendu visite aux joueurs lors des séances d’entraînement effectuées avant-hier et hier. Sa présence aux côtés des joueurs, en est la parfaite il- lustration du soutien que le boss apporte au groupe, et ce, dans le but de rester sur la lancée en champion- nat, et surtout de se racheter après cette élimination amère en coupe d’Algérie face au MO Bejaia lors de la série de tirs au but.

Il les a motivés

Ahmed Belhadj, dit Baba, ne rate aucune occasion pour sensibiliser les joueurs. C’est ce qu’il a fait hier et avant-hier en les motivant leur demandant de travail- ler davantage et de bien négocier le prochain match

de championnat face aux Nahdistes de Meziane Ighil, pour qu’ils se surpassent et se transcendent. Baba qui veut bien voir le MCO en haut du tableau ne lésine pas sur les moyens afin de mettre ses joueurs dans les meilleures conditions et les pousser à réaliser que de meilleurs résultats.

En cas de bon résultat, ils percevront deux mois de salaire

D’après notre source, le boss Baba joue la carte de motivation et aurait, selon nos indiscrétions, promis deux mois de salaire pour les partenaires de Bour- zama, en cas d’un bon résultat. Les joueurs sont ap- pels à sortir le grand jeu face au NAHD pour s’imposer ou, à défaut, arracher le point du match nul s’ils veulent percevoir le salaire des mois de janvier et février.

Benfetta Sofiane

Merbah reprend avec le groupe

Le défenseur Merbah qui était blessé a repris du service. Il a ré- intégré le groupe hier jeudi, lors de la séance d’entraînement effec- tuée le matin. Le joueur se sent mieux et peut désormais repren- dre sa place dans le onze et jouer face au NAHD. C’est là d’ailleurs le souhait du staff technique qui mise beaucoup sur Merbah pour qu’il rende le compartiment de la défense plus soudé et solide.

«Je ne veux pas rater ce match»

Pour Merbah le défenseur, l’axial du MCO et qui a porté par le passé les couleurs du NAHD, est hors de question de rater ce match de demain en nous décla- rant ce qui suit : «Je ne veux en aucun cas rater ce match qui va nous opposer au NAHD. C’est un

rendez-vous important pour nous et le coach aura besoin des services de l’ensemble du groupe.» Et de conclure : «C’est un match qui revêt d’une

grande im- portance et inch’Allah je serai présent et d’attaque pour pren- dre ma place

grande im- portance et inch’Allah je serai présent et d’attaque pour pren- dre ma place dans le onze ren- trant.»

B.S.

Bezzaz incertain

En prévision du match de demain face au Nasr Hus- sein Dey, un joueur est in- certain. Il s’agit du che- vronné Ya- cine Bezzaz qui souffre d’une bles-

sure, et qui n’est pas totalement rétabli et n’est pas apte à 100% pour faire partie du groupe. Mais tout de même, il n’est pas encore décidé s’il sera du voyage ou pas. Certes il va mieux et son état s’est amélioré ces der- niers jours, mais le joueur reste in- certain pour cet important rendez-vous qui les

reste in- certain pour cet important rendez-vous qui les attend face aux poulains de Me- ziane

attend face aux poulains de Me- ziane Ighil, demain après-midi au stade 20-Août d’Alger.

Tout va s’éclaircir aujourd’hui

Rien n’est encore sûr quant à la participation ou pas de Yacine Bezzaz face au NAHD, demain lors du match de la 21 e journée du championnat national profession- nel, de Ligue 1 Mobilis. Bezzaz, qui est blessé, n’est pas encore réta- bli et sa participation est toujours incertaine pour ce match entre les deux extrêmes, le NAHD qui joue sa survie et le MCO qui joue les premiers rôles. Tout va s’éclaircir aujourd’hui, si l’attaquant Yacine Bezzaz joue ou pas face au Nasria. Benfetta S.

Yacine Bezzaz joue ou pas face au Nasria. Benfetta S.   Ultime séance ce matin à
 

Ultime séance ce matin à 9h30

Le coach du MCO, le Français Jean-Michel Cavali, a programmé une ultime séance d’entraînement, aujourd’hui, au stade Ahmed-Zabana. La session est programmée à 9h30 et sera consacrée aux derniers cor- rectifs et à la mise en place du plan d’attaque qui sera mis en exécution demain au stade du 20-Août face au Nasr Hussein Dey.

Départ sur Alger, après la prière du vendredi

Les coéquipiers de Merbah qui vont effectuer leur dernière séance d’entraînement ce matin au stade Ahmed-Zabana se rendront à Alger dans l’après-midi. Les gars d’El Hamri rallieront la capitale par bus. Le départ est prévu après la prière du vendredi.

Les gars d’El Hamri rallieront la capitale par bus. Le départ est prévu après la prière
16
16
N° 2929 www.lebuteur.com ASO Coup d’œil Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2929
www.lebuteur.com
ASO
Coup d’œil
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis

choix de joueurs et ne pas faire les mêmes erreurs que les rencontres du MCA et de la JSK et faire entrer des éléments qui ne sont pas prêts mentalement à jouer ce genre de confrontation surtout que l’équipe a du mal en ce moment à terminer ses matches avec onze joueurs et se retrouve toujours amoindrie à cause des cartons rouges. Les joueurs doivent maîtriser leurs émotions et ne pas tomber dans le piège des décisions arbitrales.

A.F.

ne pas tomber dans le piège des décisions arbitrales. A.F. Djeziri, Ejenavi et Naït Yahia comme

Djeziri, Ejenavi et Naït Yahia comme jokers

Benchouia devra utiliser les dé- fenseurs Adda Djeziri et Naït Yahia comme des jokers lors de cette prestation, surtout qu’il a pu récupérer les autres attaquants et milieux de terrain, les deux joueurs seront des cartes impor- tantes surtout qu’ils étaient ab- sents en matches de Coupe d’Afrique.

Messaoud et Sokambi de retour dans le onze

Mohamed Messaoud jouera dans son poste préféré, c’est-à- dire derrière l’avant-centre afin de pouvoir bénéficier d’une liberté pour se déplacer dans le milieu du terrain. Messaoud sera le plus concerné par les buts car il a était toujours le buteur de l’équipe lors des exercices précédents et doit contribuer en ce moment à aider l’équipe à s’en sortir.

Daham en renfort

Nour Eddine Daham a lui aussi rassuré le staff technique avec son doublé inscrit mardi dernier, ce qui veut dire qu’il a aussi des chances d’être dans le onze pour ce match car Benchouia peut lan- cer ses deux attaquants ensemble dès l’entame du match afin d’assu- rer plus d’occasions de but en pre- mière mi-temps, une stratégie à laquelle le staff n’avait pas adhéré auparavant.

Tedjar remplaçant

Finalement, Saad Tedjar ne fera pas partie du onze de demain, il sera remplaçant car Benchouia veut le garder comme une carte supplémentaire même si ses chances de jouer sont minimes, mais sa présence pèse positive- ment sur le groupe surtout que c’est l’un des joueurs les plus en forme cette saison dans le groupe et aussi le buteur de l’équipe.

Les Chélifiens ne jurent

Les Chélifiens ne jurent

Les Chélifiens ne jurent

Les Chélifiens ne jurent

Les Chélifiens ne jurent

Les Chélifiens ne jurent

que par la victoire

que par la victoire

que par la victoire

que par la victoire

que par la victoire

que par la victoire

A 24 h du début de la rencontre entre l’ASO et le CRB à Chlef, les Chélifiens ne jurent que par

une victoire qui pourrait leur ren- dre l’espoir de se maintenir surtout qu’il reste encore 30 points en jeu, ce qui rend ce match extrêmement important. Toutefois, l’équipe ap- préhende l’absence des supporters car elle joue cette saison avec une moyenne de deux mille par match à Boumezrag, chose qui ne sera

pas bénéfique. Les joueurs espè- rent le grand retour de leur public pour, ce qui sera une grosse bouf- fée d’oxygène car ils en ont besoin. La galerie chélifienne doit répon- dre présent et attendre le déclic de la part des joueurs qui auront la lourde responsabilité de ne pas dé- cevoir le public cette fois-ci et sur- tout marquer les premiers trois points en 2015. Benchouia qui est soulagé cette semaine par rapport aux deux matches de la Coupe de la CAF devra savoir faire son

Naamani «Il faut jouer intelligemment !»

un gros pressing pour marquer, tout comme les attaquants sont aussi concernés par l’action de dé- fendre, le plus important, ce n’est pas qui concrétise mais de le faire seulement.

Pensez-vous que cette empoi- gnade se jouera sur des détails ? Possible si on se réfère à la logique mais tous les scénarios peuvent ar- river car ce match se jouera sous une forte pression, j’espère qu’on pourra se libérer afin de pouvoir jouer avec nos réels moyens sans trop penser à l’échec.

Ce match aura-t-il un caractère de coupe pour vous ? Tous les matches qui restent pour nous sont comme des matches de

coupe car on n’a pas le choix, on doit jouer toujours pour la victoire que ce soit domicile ou à l’exté- rieur si on veut arriver à notre ob- jectif mais il faut évoluer intelligemment pour gérer nos ac- quis.

Vous aurez aussi besoin de votre public, pensez-vous qu’il sera nombreux cette fois-ci ? Je l’espère bien, il faut oublier les derniers matches et penser seule- ment à l’intérêt de l’équipe, on doit tous être solidaires pour arriver à assurer le maintien, notre mission est collective et nos supporters ont un grand rôle à jouer. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

USMBA-USMH

Un match important vous attend ce samedi, n’est-ce pas ? Evidemment, c’est un match de survie pour nous et il faut être à la hauteur surtout que notre mission sera les trois points qui nous man- quent énormément car on n’a pas réussi à gagner chez nous depuis plus de trois mois ce qui n’est pas normal, il faut mettre terme à cette situation.

Pour gagner, il faut marquer, vous sentez-vous concerné ? Certainement, j’ai pu marquer un but lors de notre dernier match en championnat à Boumezrag mais ce n’était pas suffisant pour gagner. Les défenseurs se sentent aussi concernés par le travail offensif car on jouera chez nous et il faut faire

travail offensif car on jouera chez nous et il faut faire e Aujourd’hui à 16h 21
e
e
travail offensif car on jouera chez nous et il faut faire e Aujourd’hui à 16h 21
Aujourd’hui à 16h 21 journée
Aujourd’hui à 16h
21
journée
nous et il faut faire e Aujourd’hui à 16h 21 journée Ogbi «Assurer face aux Harrachis»

Ogbi «Assurer face aux Harrachis»

Comment se présentent les choses avant ce match décisif contre El Harrach ?

Je pense que tout va pour le mieux maintenant. On dispose de tous les atouts et les moyens pour faire bonne figure durant cette rencontre et tenter de se racheter de nos der- nières contre- performances en ar- rachant la victoire qui sera notre seul leitmotiv.

Et l’état d’esprit du groupe ?

Je crois que tout le groupe est conscient et déterminé à ouvrir une nouvelle page. En tout cas, nous n’avons remarqué aucun signe d’af- faiblissement. Bien en contraire, les joueurs se sentent plus forts menta- lement après le soutien et le récon- fort que nous ont apportés les dirigeants et l’entraîneur.

Donc, on peut dire que va comme vous le souhaitez.

Je dirai que nous sommes prêts pour aborder la rencontre avec une déter- mination sans faille et un esprit ga- gneur. Maintenant, pour ce qui est des circonstances du match, ce sont les aléas du football. Cependant, on n’a pas à se justifier. On jouera sur notre propre terrain, ce qui exige de nous d’être présents et conquérants et faire ce qui nous est recom- mandée, c’est-à-dire jouer uni- quement pour la gagne.

mandée, c’est-à-dire jouer uni- quement pour la gagne. Comment voyez- vous cette empoignade ? C’est un

Comment voyez- vous cette empoignade ?

C’est un match à enjeu et difficile pour les deux équipes, en particulier pour nous car nous sommes tenus par l’obligation du résultat du fait que nous évolueront sur notre ter- rain. Il est clair qu’on n’aura pas la tâche aisée. Cela dit, nous devons restés concentrés et vigilants. En somme, nous ne devons pas compli- quer davantage notre mission, mais la prendre à notre avantage pour bien amorcer le restant de la compé- tition avec confiance et sérénité.

Ne pensez-vous pas qu’un succès vous servirait de déclic ?

Tout le groupe en est conscient. Une victoire est plus qu’impérative pour nous. Elle recouvrerait notre confiance et permettrait de croire en nos capacités et nos chances de maintien. C’est pourquoi il faut ga- gner ce match, ce n’est qu’après qu’on peut parler d’amorce.

Pensez-vous que l’USMBA est en mesure d’assurer le maintien ?

Et pourquoi pas ? C’est d’ailleurs notre seul objectif. Si on arrive à enchaîner des performances on aura de très grandes chances de réussir cet objectif. Le groupe recèle des éléments de qualité qui joue- ront à fond. On a un bon groupe qui est animé d’une grande volonté. A ce que je sache, nous ne sommes pas relégables, ce qui suppose que nous sommes plus que jamais dé- terminés à réussir notre mission.

Donc, décidés à arracher les trois points.

Absolument. L’ambiance est formi- dable et nous devons en profiter pour signer la victoire. Je crois que nous avons pas mal d’atouts à faire valoir malgré notre position au classement. En tout cas, nous allons nous surpasser pour offrir une vic- toire à nos supporters.

Entretien réalisé par M. O. N.

Bel Abbès jouera gros face à El Harrach

Aujourd’hui, la formation bel-abbé- sienne sera confrontée à un adver- saire de taille. Il s’agit de l’USMH qui sera la route des Vert et Rouge dans une rencontre considérée comme celle de la dernière chance. Ceci dans la mesure où les joueurs auront à cœur de se remettre de leur déca- dence, histoire de prouver que l’USMBA ne meurt jamais. C’est d’ail- leurs dans cette optique que les hommes de Mechiche s’apprêtent à accueillir leur adversaire dans une rencontre où le faux pas est absolu- ment interdit pour eux. Et c’est pour éviter toute mauvaise surprise que l’entraîneur s’est attelé à apporter en- core les réglages nécessaires à sa troupe.

L’espoir du maintien passe par une victoire…

Si la détermination est de mise du côté des joueurs de l’USMBA qui ne jurent que par la victoire, la tâche s'annonce des plus laborieuses pour le onze vert et rouge, sur le plan men- tal notamment car ils auront la lourde mission de se défaire d’une équipe de l’USMH qui ne se laissera pas faire fa- cilement. L’on comprend mieux maintenant la pression grandissante qui pèse sur les épaules des joueurs à

l’approche de cette joute. D’ailleurs, c’est les Vert et Rouge qui seront sous les feux des projecteurs de toute une ville. C’est pourquoi l’entraîneur devra trouver la recette idoine pour remo- biliser ses hommes et les rendre plus persuasifs. C'est dire que cette ren- contre face à El Harrach s’apparente à un véritable parcours d’obstacles. En somme, il y a un réel danger pour l’USMBA dont l’espoir du maintien passera, inévitablement, par un suc- cès et rien d’autre.

… et pour éviter la chute

Nul ne doute que cette affiche consti- tue un tournant décisif pour les Bel Abessiens en ce moment sensible car leur avenir en Ligue 1 Mobilis dépen- dra dans une large mesure du résultat qui la sanctionnera. En dépit de la dif- ficulté de la mission, le groupe compte jouer toutes ses cartes pour assurer la gagne. Ainsi, un succès per- mettrait à l’équipe de reprendre confiance mais surtout de se replacer en attendant le restant du parcours. Autrement dit, une victoire face aux Harrachis redonnerait un espoir fou aux Bel Abbésiens dans leur lutte au maintien. Le cas échéant, ça sera le scénario catastrophe.

M. O. Noureddine

fou aux Bel Abbésiens dans leur lutte au maintien. Le cas échéant, ça sera le scénario
Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2929 Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2929
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis
N° 2929 Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis e USMBA-USMH Aujourd’hui à 16h 21 journée
e
e

USMBA-USMH

Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis e USMBA-USMH Aujourd’hui à 16h 21 journée Bechouche «Nous
Aujourd’hui à 16h 21 journée
Aujourd’hui à 16h
21
journée

Bechouche

e USMBA-USMH Aujourd’hui à 16h 21 journée Bechouche «Nous avons notre idée pour gagner» Interrogé sur

«Nous avons notre idée pour gagner»

Interrogé sur la rencontre qui opposera au- jourd'hui son équipe à celle de l’USMBA, Be- chouche nous a répondu : «Je pense que ce match sera difficile. L’USMBA reste sur plusieurs contre- performances. Donc elle essayera de réaliser un autre résultat positif. Il faut se méfier de cette équipe,

mais nous avons notre idée pour la contrer. Je pense que les joueurs qui seront alignés vont donner ce qu'on attend d'eux.»

Il compte sur l'esprit de groupe

Pour cette rencontre tant attendue par les supporters de l'USMH, le staff technique compte beaucoup sur l'esprit de groupe et sur leur solida- rité pour réaliser un grand match. Mais le driver de l’USMH, ne veut sur- tout pas mettre une pression inutile sur les épaules des joueurs afin qu'il puisse jouer ce match avec plus d'aisance.

Voici à quoi ressemblera cet après-midi le onze harrachi

l l A travers les matchs d'application, on a pu se

rendre compte des choix et des options qui vont être prônés par le staff technique pour ce match face à l’USMBA. Voici à quoi devrait ressembler le onze qui débutera cet après-midi le match sur le terrain du stade 24-Février de Sidi Bel Abbès :

Kara, Benaldjia, Herrag, Ma- zari, Kenniche, Gharbi, Amada, Ait Ouamar, Boumechra, Abid, Mebarki.

Les Jaune et Noir confiants

l l Si l'on tient compte des dernières séances d'entraî-

trouvé au cours des dernières rencontres la grande forme. Tout en consti- tuant une ci- tadelle

Mazari : «On est capables d'arracher un succès face à n'importe quelle équipe»

Toujours égal à lui-même, Ma- zari, le défenseur central, a re-

égal à lui-même, Ma- zari, le défenseur central, a re- imprenable, l'ex-joueur de l'ASMO nous a

imprenable, l'ex-joueur de l'ASMO nous a déclaré à propos du match USMBA-USMH : «Vu la grande motivation qui caractérise le groupe, je dirai que c'est rassurant. Mais on doit voir la réalité en face, car un match contre l’USMBA n'est pas une simple formalité. Nous de- vons faire notre possible pour réali- ser le meilleur résultat possible. Cela dit, je suis persuadé que le groupe est capable d'arracher un succès face à n'importe quelle équipe.»

17
17

Un succès en

guise de sursaut

guise de sursaut

guise de sursaut

d’orgueil

d’orgueil

d’orgueil

d’orgueil

d’orgueil

d’orgueil

guise de sursaut

guise de sursaut

guise de sursaut

Un succès en

Un succès en

Un succès en

Un succès en

Un succès en

en Un succès en Un succès en Un succès en Un succès en L es Harrachis

L es Harrachis qui se

restent sur plusieurs

contre-performances

sont déterminés à re-

nouer avec les bons

résultats. Les der-

nières défaites n’ont pas été digérées et les séquelles sont toujours là. C’est une situation qui risque de perturber cette équipe harrachie, qui s’apprête d’ores et déjà à re- nouer avec le succès. Mais face à un adversaire qui lutte pour sa survie, cette mission ne sera pas facile pour les Jaune et Noir, qui restent sur deux contre-performances consécutives. C'est en tout cas, ce que nous ont laissé entendre les joueurs : «Nous allons tout faire pour nous racheter face à l’USMBA.» Les coéquipiers de Ma- zari ont, en tout cas, une grande envie de surprendre la formation locale dans son antre. Mais il est clair qu’ils auront fort à faire face à une équipe de Bel Abbès qui jouera avec les tripes pour tenter d’arra- cher un succès qui lui permettra de se maintenir parmi les clubs de l’élite. Les Jaune et Noir seront donc contraints de sortir le grand jeu dans cette confrontation.

L’essentiel est de ne pas chuter une nouvelle fois. Rigueur et combati- vité seront les clés du match de ce week-end. «On doit renouer avec les bons résultats», a souligné le milieu de terrain Amada. Cela dit, le staff technique harrachi sera-t-il capable de trouver des solutions à même de redonner à son équipe une plus grande efficacité ? Ce sera difficile pour lui et son équipe, surtout que l’attaque n’a pas encore convaincu lors des deux dernières rencontres, malgré la présence d’Abid Tiaiba et Benachour. En tous les cas, l’USMH doit chasser le doute et tenter de se refaire une santé. Un succès en guise de sursaut d’orgueil lui permettra de se réconcilier avec ses supporters

Mission difficile mais pas impossible

Quand on sait que les rencontres entre l’USMBA et l'USMH sont toujours serrées, il est certain qu'une victoire constituera une vé- ritable surprise. Mais cela est possi- ble pour une équipe qui fait constamment parler d'elle dans le giron de l'élite, en réussissant par- fois des exploits inespérés. Ce dé- placement se présente comme un

défi pour les Harrachis qui ont les moyens de battre l’USMBA chez elle. On peut donc s'attendre à un autre défi de la part des Harrachis. Ces derniers sont tout à fait capa- bles de sortir le grand jeu et s'impo- ser comme ils en ont l’habitude.

El Harrach s’est imposé trois fois à l’extérieur cette saison

Statistiquement, l'USMH reste l’une des meilleures équipes du championnat à l'extérieur. Avec trois victoires, elle est presque diffi- cile en déplacement. Pour ce match, les Jaune et Noir ne veulent en aucun cas déroger à la règle et comptent ainsi revenir au bercail avec un bon résultat, pour effacer le cauchemar né après les dernières défaites. Salim Boumechra, le mi- lieu offensif harrachi, qui réalise une saison assez bonne sous les couleurs de l'USMH, estime que son équipe tentera de réaliser l'es- sentiel dans ce match : «Sachez qu’en déplacement, nous avons réa- lisé trois victoires cette saison cela prouve que l'USMH a les capacités de s'imposer à l'extérieur.»

Nacer-Eddine Ratni

nement, on comprend que les Harrachis ont bien l'intention de s'imposer à Sidi Bel Abbès. Il faut croire que même si cette tâche s'annonce délicate devant une équipe qui veut améliorer son capital points, les Harrachis restent confiants quant à un ré- sultat positif cet après-midi. Pour dégager un groupe capa- ble de s'imposer, le coach a in- sisté sur une seule stratégie, à savoir la récupération de balles au milieu du terrain. Lors de la dernière séance d'entraîne- ment, il a pris le soin de par- ler et motiver les joueurs mais aussi de leur expli- quer sa stratégie. Abid et ses camarades ont donné l'air d'être très concentrés sur la rencontre. Cela prouve qu'ils sont plus que jamais déterminés à arracher une victoire.

L'USMH, votre équipe, sera confron- tée à l’USMBA cet après-midi. Com- ment voyez-vous l'issue de
L'USMH, votre équipe, sera confron-
tée à l’USMBA cet après-midi. Com-
ment voyez-vous l'issue de cette
confrontation ?
Ce sera certainement une rencontre
fortement disputée car les confronta-
tions entre l’USMBA et l'USMH sont
toujours difficiles pour les uns et les au-
tres. Nous avons grand intérêt à jouer
serré pour arracher un bon résultat. Une
victoire serait un apport de qualité pour
notre moral et pour la suite du cham-
pionnat bien entendu.
Quelle idée avez-vous sur votre
adversaire ?
L’équipe de l’USMBA est connue pour
son jeu ouvert. Elle est sous la menace
de la relégation et pour cela on s’attend à
affronter un adversaire redoutable. D'où,
l'obligation de le prendre très au sérieux
sans lui laisser les moindres espaces
d'évolution. Un succès est notre objectif
et pour cela, chacun de nous est
conscient qu'il se doit d'être au top et
donner le meilleur de lui-même.

Amada

au top et donner le meilleur de lui-même. Amada «Face à l’USMBA, un match ouvert à

«Face à l’USMBA, un match ouvert à tous les pronostics»

Votre objectif est la victoire On aimerait bien offrir un autre suc- cès à nos supporters. Mais il faut recon- naître que nous aurons à faire à un adversaire assez costaud et de surcroît jouera sur son terrain et devant son pu- blic. Cela dit, on s'efforcera pour réaliser le meilleur résultat possible. On comprend par là que vous craignez cette rencontre. On ne craint pas la rencontre mais je dirai que cela aurait été plus facile pour nous si on avait eu à faire à une équipe de moindre envergure. Quelles sont vos intentions à quelques heures seulement avant le coup d'envoi de la rencontre ? Nos intentions sont claires : la vic- toire. Mais on peut aussi se contenter du partage des points si les conditions nous sont défavorables. De toute façon, le groupe est animé d'une très grande vo- lonté pour s'assurer les trois points et, personnellement, je reste très confiant

quant à un résultat positif. On sent en vous une certaine détermination à arracher un bon résultat En effet, nous avons une grande envie de remporter un succès pour faire plaisir à nos supporters. On sait que notre mis- sion sera difficile mais pas impossible. Mais sachez que l’USMBA évoluera devant son grand public qui, apparem- ment, sera très nombreux cet après-midi dans les gradins du 24-Fevrier. Cela fait qu’il y aura une grande pression sur votre équipe. Au début du match, la pression sera sur les deux équipes. Si l’on tient bon la première demi-heure notre équipe prendra confiance et l’adversaire qui subira la pression de ses supporters. Mais nous aussi, nous serons soutenus par les nôtres. Je suis sûr qu’ils vien- dront en force. De ce côté, on ne se fait pas trop de soucis. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Une forte prime en cas de victoire

l l Lors des trois der- niers jours, c’était la

grande mobilisation du côté du club harrachi, pour passer avec succès le cap face à l’USMBA. C'est ainsi que la direction, dans le souci de motiver les joueurs, a décidé de mettre le paquet. En effet, les responsa- bles du l'USMH comptent oc- troyer une prime spéciale, en cas de victoire. Selon des indis- crétions, le montant de la prime devrait dépasser les dix mil- lions de centimes.

18
18
N° 2929 www.lebuteur.com Coup d’œil Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2929
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Vendredi 27 février 2015
Ligue 1 Mobilis

CSC

d’œil Vendredi 27 février 2015 Ligue 1 Mobilis CSC Les négociations ont échoué hier Bouaratta ne

Les négociations ont échoué hier

Bouaratta ne viendra pas

MCEE

ont échoué hier Bouaratta ne viendra pas MCEE En dépit du long trajet, le voyage s’est

En dépit du long trajet,

le voyage s’est déroulé dans d’excellentes conditions

le voyage s’est déroulé dans d’excellentes conditions M algré le long trajet et bien que le

M algré le long trajet et bien que le vol Alger-

Dubaï ait duré 6 heures, il faut dire que le

périple s’est déroulé dans d’excellentes

conditions du moment que la délégation

du MCEE a trouvé toutes les commodités

tout au long du trajet. Profitant du cadre détendant lors ce voyage, les joueurs en ont profité pour discuter du défi qui les

attend en Ethiopie devant la formation de Saint-Georges ce di- manche.

L’arrivée à l’hôtel Millenium à 3 heures du matin

La délégation de Babia est arrivée à l’hôtel Millenium, que Fly Emirates a réservée pour l’équipe, à 3 heures du matin. Les Eulmis ont dû passer près de deux heures et demie à l’aé- roport de Dubaï, en raison des formalités administratives d’usage. Par la suite, les joueurs ont rejoint leurs quartiers au Millenium où ils ont observé un court moment de répit, avant de se voir délivrer les cartes électroniques de leurs chambres par le manager Tarek Zaaboub.

Herrada en contact permanent avec le manager général

Voulant se rassurer, le président du MCEE, Arras Herrada, était en contact permanent avec le manager général, Tarek Zaaboub, et le coordinateur, Farès Fellahi, pour s’enquérir des conditions d’arrivée de la délégation de Babia à l’aéroport de Dubaï. Les membres de la délégation souhaitaient la présence du président, et ce, pour donner plus de chaleur humaine aux joueurs et les motiver afin d’arracher le billet qualificatif.

Mosaab K.

Zeghidi «Nous avons réalisé l’essentiel en championnat et maintenant on se concentre sur le match de Saint-Georges»

Comment s’est déroulé le vol Alger-Dubaï ?

Tout s’est passé à merveille et dans une ambiance conviviale. A aucun mo- ment, nous n’avons ressenti la fatigue du voyage d’autant que toutes les commodi- tés y étaient. Cependant, le périple sera encore long pour arriver à Bahidar où se déroulera la confrontation. Nous aurons à effectuer deux autres voyages par avion et cela risque de nous harasser. Mais cela ne sera pas, pour autant, un handicap pour nous afin d’atteindre l’objectif assi- gné et revenir à la maison avec la qualifi- cation.

Vous avez réalisé un succès im- portant face au RCA. Com- ment évaluez-vous le parcours de l’équipe depuis l’entame de la phase retour ?

Après le travail vigoureux lors du stage de Turquie, il était important pour nous de recouvrer notre niveau habituel. Pour preuve, ces prestations fournies lors des six dernières rencontres, même si les ré- sultats n’ont pas suivi. Mais dans l’ensem- ble, notre parcours est satisfaisant jusqu’ici. Toutefois, nous sommes contraints d’améliorer nos résultats lors des prochaines rencontres surtout lors de celles qui se joueront hors de nos bases car, en matière de statistiques, la récolte est encore maigre puisque nous n’avons réussi à arracher que 4 points depuis le début de saison.

Pour revenir à la rencontre de Saint-Georges, la pression sera forte sur vous

Il est vrai qu’on manque d’expérience continentale mais nous sommes persua- dés que l’équipe adverse va tout tenter sur son terrain et devant son public pour se qualifier. Toutefois, je vous confirme que nous allons en Ethiopie pour résister jusqu’à l’ultime minute, nous avons prouvé durant les dernières rencontres que nous avons un groupe soudé capable de réaliser des performances, que ce soit lors des échéances locales ou continen- tales.

une forte chaleur et d’humidité trop éle- vée, en plus de l’altitude. Néanmoins, nous devons faire avec surtout que les équipes nord-africaines ont réussi sou- vent à jouer des tours avancés dans cette compétition. Nous joueront à fond pour procurer de la joie à nos supporters et gagner leur confiance.

Entretien réalisé par Mosaab K.

et gagner leur confiance. Entretien réalisé par Mosaab K. Pensez-vous que la mission des défenseurs sera

Pensez-vous que la mission des défenseurs sera im- portante pour arracher la qualification ?

La qualification est la responsabilité de tous. Chacun des joueurs doit s’y mettre et donner le meilleur de lui-même durant 90 minutes pour prétendre passer au pro- chain tour de la Ligue des champions. Sans aucun doute, la responsabilité des défenseurs sera grande du fait qu’elle aura à faire face aux assauts de l’adver- saire.

N’appréhendez-vous pas les conditions climatiques ?

C’est vrai que ce paramètre aura son effet négatif sur l’équipe puisque nous ne sommes pas habitués à jouer sous

Chenihi : «Nous sommes capables de nous qualifier à Bahirdar» Lors d’une déclaration accordée à

Chenihi : «Nous sommes capables de nous qualifier à Bahirdar»

Lors d’une déclaration accordée à El Heddaf, Ibrahim Chenihi a affirmé que son équipe est en mesure d’ar- racher le billet qualificatif aux dépens de Saint-Georges, miettant en exergue la grande détermination des joueurs dans le but de reconquérir les milliers de supporters de Babia en passant au prochain tour de la cham- pions League africaine. «J’avoue que nous n’avons pas l’expérience nécessaire dans ce genre de compétition mais la résolution des joueurs est grande pour passer au prochain tour», a-t-il dit.

est grande pour passer au prochain tour», a-t-il dit. C’ st ce que nous e avons

C’ st ce que nous

e

avons appris, hier, d’une source sûre. La venue de l’entraî- neur Rachid

Bouaratta au CS Constantine coince et semble même s’éloigner. Boua- ratta, qu’on avait annoncé tout proche de succéder au coach Rachid Belhout, n’est plus la piste privilégiée des Sanafir. Hier soir, les deux par- ties n’étaient pas arrivées à un ac- cord. C’est ce qui a poussé la direction clubiste à se pencher sur une autre piste.

Il a fait part de sa décision à Bentobal

Ce n’est donc qu’hier soir que l’en- traîneur Rachid Bouaratta a décliné presque de manière officielle l’offre du CS Constantine. Nous apprenons que l’ex-entraîneur du MOC et du RC Kouba n’aurait pas apprécié cer- taines clauses. Il a d’ailleurs fait part de sa décision de ne pas driver le club constantinois au directeur gé- néral du club, Amar Bentobal. Boua- ratta s’est excusé de ne pas pouvoir répondre favorablement à sa propo- sition.

On lui a demandé une place sur le podium et un contrat d’un an et demi

Toujours selon notre source, Ra- chid Bouaratta, connu pour son in- transigeance dans ce métier difficile d’entraîneur, a refusé certaines choses qu’on a voulu lui imposer, liées aux objectifs assignés pour cette saison. La direction du club constantinois qui voulait lui imposer

sur son contrat une place sur le po- dium comme clause indiscutable, a reçu donc une réponse négative de Bouaratta qui espérait ou plutôt sou- haitait un bail à long terme. Ce der- nier, il faut le préciser, a décliné poliment l’offre du CSC qui aurait proposé un contrat d’une saison et demi, rajoute notre source.

Un second round de négociations est prévu aujourd’hui, mais…

Même si tout porte à croire que la venue de Rachid Bouaratta est presque impossible, étant donné que les deux parties ne sont pas arrivées à un accord concernant quelques dé- tails importants des clauses du contrat proposé, les dirigeants clu- bistes vont tout de même le rencon- trer une seconde fois, dans une tentative pour le convaincre à pren- dre en main les destinées techniques du CSC. Seulement, il va sans dire que Bouaratta n’est pas chaud pour succéder au coach Belhout, surtout après s’être rendu compte des objec- tifs qu’on a voulu lui assigner, pour cette saison.

La direction activera une autre piste

Les dirigeants du CS Constantine, après avoir été informés de la déci- sion du coach Rachid Bouaratta, ne tarderont pas à prendre attache avec un autre entraîneur. Mais devant la situation que traverse le club ont-ils vraiment le choix ou le temps de trop hésiter ? Une chose est sûre, ils comptent bien activer une autre piste dès aujorud’hui.

Samir K.

Cédric songe à quitter le CSC !

Le gardien de but international algérien du CS Constantine, Cédric Si

Mohamed, songe sérieusement à quitter le club constantinois, au terme

de cette saison. Ayant perdu toute envie de jouer pour le CSC, Cédric, qui est lié à son équipe jusqu’au mois de juin prochain, ne devrait pas rempiler, en fin de saison. L’ex-portier de la JSM Béjaïa n’est pas prêt à supporter la situation dif- ficile du club, au risque de perdre son statut d’international, lui qui ne veut pour rien au monde rater la prochaine CAN-2017.

l l

JSS

pour rien au monde rater la prochaine CAN-2017. l l JSS Terbah «La JSK n’a rien

Terbah «La JSK n’a rien à espérer»

Quel commentaire faites-vous sur la défaite face à l’ESS ?

Nous étions très déterminés. On court derrière le maintien coûte que coûte qu’on a presque assuré. Je pense aussi que le premier but concédé nous a démoralisés, même si on a tenté de revenir en seconde période. C’est un échec très amer qui a bouleversé tout le groupe, malgré une très bonne deuxième mi-temps. Il faut avouer que nous avions à cœur de confirmer nos derniers résul- tats à domicile. Je peux vous dire que nous avions plus d’une oc- casion de mettre en doute notre adversaire. Enfin, ce n’est pas un drame, on se rachètera face à la JSK, j’en suis certain.

Comment la situation a-t-elle été renversée par l’adversaire ?

Le fait d’avoir créé et raté des occasions prouve qu’on a bien dé- buté la partie, mais il faut avouer que l’arbitre a laissé les visi- teurs prendre le dessus en première période où nous avons voulu

marquer les premiers. L’adversaire était déterminé à ne pas se laisser faire. Il faut désormais oublier ce revers et penser à l’ave- nir.

Comment seront les débats face aux Kabyles ?

Même si le maintien n’est pas encore assuré, contrairement à notre adversaire du jour, les débats ne seront pas amicaux. Et puis, nous comptons nous hisser au tableau, car une place hono- rable est toujours en jeu.

Avouez que ce ne sera pas facile ?

Ce ne sera pas facile face à une équipe qui veut garder ses

chances intactes pour le maintien et nous sommes dans l’obliga- tion de surpasser cette peur de mal faire et je peux vous dire que la JSK n’a rien à espérer, car nous sommes déterminés à effacer

cet échec face à Sétif.

Entretien réalisé par Billel. G.

Belhafiane «On n’a pas droit à l’erreur»

Billel. G. Belhafiane «On n’a pas droit à l’erreur» La JSK s’annonce comme un adversaire redouta-

La JSK s’annonce comme un adversaire redouta- ble, Belhafiane avoue que le match sera compliqué. «Ce sera un match difficile. Toutefois, je tiens à vous dire qu’on doit quand même se donner à fond, d’autant plus qu’on n’a plus droit à l’erreur. Il ne faut pas oublier que l’équipe adverse veut confirmer son réveil, et son moral est au beau fixe après la victoire en coupe face au CSC. De notre côté, on veut gagner ce match pour renouer avec les victoires, c’est pour ça que je dis qu’on n’a pas droit à l’erreur.»

Le wali promet une prime de 20 millions

Le wali de Béchar, Slimani, veut booster les joueurs de la JS Saoura, leur promettant une prime spéciale de 20 millions de centimes pour chaque joueur, dans le cas où ils battraient la JS Kabylie, demain samedi.

Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2929 19 Vendredi 27 février 2015 Ligue 2 Mobilis JSMB-ABS Boukaf,
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2929
19
Vendredi 27 février 2015
Ligue 2 Mobilis
JSMB-ABS
Boukaf,
Tabchache
et Nezzar absents
Pour ce rendez-vous face à
la JSM Béjaïa qui aura lieu cet
après-midi au stade de l’Unité
maghrébine, le staff technique de
la formation de l’A Bousaâda sera
amoindri des services de trois
joueurs pour différentes raisons. Il
s’agit de capitaine Boukaf blessé
ainsi que Tabchache et Nezzar
pour les même raisons, ce qui va
pousser le coach Rahmouni à
trouver les solutions pour com-
bler le vide laissé par ces der-
niers.
Un
remaniement
en perspective
Les fans du club s’attendent à
ce que le premier responsable de la
barre technique procède à quelques
changements au niveau de la com-
posante qui affrontera le JSMB ce
soir au stade de l’Unité maghrébine,
afin de donner un nouveau sang à
l’équipe et avoir le meilleur ré-
sultat possible.
Les Béjaouis condamnés à gagner !
A près avoir été
contraints de
se remettre
au repos le
Des changements
dans l’équipe sont
prévus
week-end
dernier, les
Afin d’injecter du sang neuf
à l’équipe et se permettre d’ar-
racher les trois points de la
victoire, le staff technique de
la JSMB, sous la houlette du
coach français Stéphane
Paille, compte procéder à de
légers changements, avec la
probable incorporation de
nouveaux éléments surtout au
niveau du compartiment of-
fensif qui souffre de plusieurs
lacunes à cause du manque
Vert et Rouge de la JSM Béjaïa re-
trouveront la compétition cet
après-midi avec un match difficile
contre la formation de l’A Bou
Saâda, dans le cadre de la 21 e jour-
ne veulent pas laisser filer cette
belle opportunité de retrouver le
sourire et d’aborder les matchs res-
tants avec un moral au beau fixe.
Un souhait qui demeure à la portée
des Béjaouis surtout qu’ils se sont
bien préparés durant cette période
de deux semaines et pourraient se
relancer dans la course à l’acces-
sion.
Paille sermonne
d’efficacité. D’ailleurs, le coach
née du championnat de Ligue 2
Mobilis. Un match qui revêt une
grande importance pour les capés
de Stéphane Paille qui doivent dés-
ormais empocher les trois points de
la victoire pour reprendre
confiance et aborder la suite du
parcours avec un moral au beau
fixe. Etant sur une série de sept
matchs sans victoire et une position
que les Vert et Rouge n’auront pas
droit à une autre alternative que de
gagner, afin de reprendre confiance
et espérer dépasser ces moments
difficiles. C’est l’avis des joueurs qui
ont été unanimes à dire que seule la
victoire arrangera leurs affaires et
leur permettre de quitter cette zone
de turbulences, surtout qu’ils béné-
ficieront de l’avantage du public et
du terrain et affronteront une
équipe qui occupe une place dans
le bas du tableau. Un succès pour-
rait avoir des effets positifs sur la
suite du parcours.
Bou Saâda. Le premier responsable
de la barre technique garde tou-
jours l’espoir de réussir un tel ob-
jectif, en dépit de la difficulté de la
tâche, tout en insistant sur l’obliga-
tion de prendre les choses très au
sérieux et de ne pas céder le moin-
dre point à domicile lors des pro-
chaines rencontres. Les joueurs ont
bien profité de la trêve pour rechar-
ger leurs batteries durant le week-
end dernier et comptent relever le
défi avec un succès qui leur fera
que du bien pour la suite du par-
cours.
les attaquants
Une victoire pour
maintenir l’espoir
d’accéder
Les joueurs veulent
relever le défi
a tenu à miser sur ce volet
pour pousser ses joueurs à
réagir et renouer avec les
bons résultats.
non sécurisante au classement gé-
néral, voilà
Ultime séance hier
Tatem
pourrait
débuter la partie
En prévision de la rencon-
tre de cet après-midi face à
la
formation de l’A Bou
Saâda, les Béjaouis ont ef-
fectué leur ultime séance
d’entraînement hier jeudi
au stade de l’UMA, à 17h,
au cours de laquelle le
Etant le sauveur de son équipe
lors de la précédente journée face à
l’AB Merouana où il a été derrière le
but égalisateur, voilà que l’attaquant
Tatem pourrait bien débuter la partie cet
après-midi face à l’A Bou Saâda, afin de
donner du sang neuf au groupe et réa-
liser un bon ré-
sultat.
Disposant de quatre points de re-
tard sur la troisième équipe qui
postule pour une place parmi l’élite,
voilà que les Béjaouis n’auront pas
droit à une autre alternative que de
s’imposer pour espérer remonter
au classement et revenir dans la
course à l’accession. A dix rencon-
tres de la fin du championnat, rien
n’est encore fait pour les Béjaouis
qui pourraient se relancer dans
la course, à condition d’empo-
cher les trois points de la vic-
toire cet après-midi face à l’A
Alors que la situation semble être
compliquée, d’autant plus que les
Vert et Rouge ne dépassent que de
deux longueurs la troisième équipe
concernée par la descente aux en-
fers, voilà que les joueurs semblent
être décidés à relever le défi et réap-
prendre à gagner pour sauver leur
saison et réaliser l’objectif tracé. De
ce fait, ils comptent faire de leur
mieux pour empocher les trois
points de la victoire et remonter au
classement, pour éviter toute mau-
vaise surprise à la fin de la saison.
Les coéquipiers de Brahim Zafour
Le coach de la JSM Béjaïa a ser-
monné ses attaquants lors des
séances d’entraînement effectuées
durant la semaine, en leur deman-
dant de bien réagir pour renouer
avec les bons résultats. Alors que
leur rendement a été juste moyen
depuis quelques journées où ils
n’arrivent pas à inscrire plus d’un
but dans un match, comme cela a
été le cas face au DRTB et à l’ABM,
voilà que la venue de la formation
de l’A Bou Saâda s’annonce comme
une belle opportunité pour renouer
avec le succès et d’inscrire le maxi-
mum de buts pour permettre à
l’équipe de retrouver la confiance
tant perdue depuis quelques jour-
nées déjà.
H. L.
Paille
technicien béjaoui a tenu à
procéder aux ultimes ré-
glages, afin d’espérer de
s’imposer cet après-
midi et de réussir à
amorcer le déclic
Saïghi
purge et doit
faire plus attention !
Pour
le rendez-vous de
cet après-
midi face à la formation de l’A Bou
«Il n’y a pas de calcul à faire,
on doit s’imposer»
tant attendu.
Saâda, le staff technique de la JSMB aura à
bénéficier du retour de milieu
de terrain Sai-
Rahmouni
de retour à
Béjaïa pour
la première
fois
«L’effectif est prêt à relever
le défi»
ghi qui vient de purger ses deux matchs de
suspension et sera au rendez-vous pour retrou-
ver ses camarades, après avoir raté les deux
dernières
rencontres face au DRBT et à
L’actuel entraî-
neur de la forma-
l’ABM. Son retour devrait être bénéfique à
l’équipe afin de réussir à réaliser le ré-
sultat escompté.
tion de l’A Bou Saâda
effectuera son retour à
Béjaïa en tant qu’entraî-
Pour l’entraîneur français de la
JSMB, Stéphane Paille, son équipe
n’a plus de calcul à faire, désormais
où elle doit faire le plein pour espé-
rer réussir l’objectif tracé, à com-
mencer par ce rendez-vous face à l’A
Bou Saâda face auquel un succès de-
meure impératif pour espérer re-
monter dans le classement et
réaliser l’objectif tracé, bien que la
tâche ne soit pas facile.
Par ailleurs, le technicien français
a évoqué l’état d’esprit de ses joueurs,
en déclarant : «Je ne vous cache pas
que l’état d’esprit du groupe est bon,
dans la mesure où les joueurs affi-
chent un moral au beau fixe et se sont
montrés décidés à relever le défi et à
arracher la victoire. Ce qui est un bon
signe pour nous qui n’avons plus droit
à l’erreur.»
neur, pour la première
fois depuis qu’il a
quitté l’autre club
de la ville de Bé-
jaïa, le MOB.
D’ailleurs, jamais
il ne s’était dé-
Zafour
s’entraîne en
solo mais sera
d’attaque
«Face à l’ABS, la victoire
est impérative»
Evoquant ce match face à l’A Bou
Saâda, le technicien français dira :
«La direction a mis tous les
moyens nécessaires»
Lors de la séance d’entraînement de
Yahia-Cherif out
mercredi dernier, le défenseur Brahim
Sur un autre volet,
l’attaquant Yahia-
Zafour s’est entraîné en solo,
en raison
la
Cherif, qui ne s’est pas entraîné durant
placé à Béjaïa
sous la casquette
de coach, avant
cette fois où il af-
frontera la JSMB en
d’une petite blessure qui l’a contraint de
se faire soigner, avant de se contenter
de tours de piste. Cependant, il de-
vrait être présent cet après-midi
face à l’A Bou Saâda, car il a ré-
intégré le groupe hier
semaine, ne sera pas présent pour le ren-
dez-vous de ce week-end face à
l’A Bou
Saâda, en raison de
la sanction que la direc-
«Je crois que nous n’avons plus
droit à l’erreur, si on veut réus-
sir notre objectif. Certes, la
rencontre ne s’annonce pas dé-
cisive, étant donné qu’il nous
reste encore dix matchs à jouer,
tion lui a infligée. De ce fait, il devrait atten-
dre de passer devant
le conseil de discipline
tant qu’entraîneur de
après-midi.
l’ABS.
pour être fixé sur ce que décidera ladite commis-
sion à propos de son cas.
mais on doit s’imposer pour
garder nos chances intactes
pour la concrétisation de l’ob-
jectif tracé en début de saison.»
H. L.
Alors que les dirigeants ne perdent
pas espoir de réaliser l’objectif tracé,
le coach de la JSMB a déclaré : «La
direction a mis tous les moyens néces-
saires pour réussir de bons résultats et
atteindre nos objectifs. La balle est
dans notre camp et on doit faire le
maximum pour faire le plein à domi-
cile et récolter des points à l’extérieur
pour atteindre un tel objectif à la fin
de la saison.»
Propos recueillis par H. L.
N° 2929 www.lebuteur.com Coup d’œil 20 Vendredi 27 février 2015 Ligue 2 Mobilis
N° 2929
www.lebuteur.com
Coup d’œil
20
Vendredi 27 février 2015
Ligue 2 Mobilis

ASK-USMB

20 Vendredi 27 février 2015 Ligue 2 Mobilis ASK-USMB Blida veut faire un pas de plus
Blida veut faire un pas de plus vers la L1 Mobilis Des changements en défense
Blida veut faire un pas
de plus vers la L1 Mobilis
Des
changements
en défense
l l
Le secteur défensif
blidéen connaîtra
plusieurs changements, à
l’occasion du match face à
l'ASK. Celui-ci consistera
en la titularisation de
Zemmouchi à la place de
Zidane qui est blessé, en
défense centrale.
Tsmanda et Benhoua
compléteront la ligne dé-
fensive qui aura à faire en
sorte que Litime ait le
moins de travail possible.
Mellika
sanctionné
L'habituel meneur
l l
de jeu blidéen, Mel-
lika, n'a pas été convoqué
L e club de Blida occupe la première place du classement du championnat
de L2 Mobilis, reléguant le RCR, son dauphin, à 6 points. Ce vendredi
après-midi. Les choses sont on ne peut plus simples, les camarades de
Litime viseront la victoire pour faire un pas de plus vers le retour en L1 Mo-
bilis. L’équipe du Khroub, qui a trusté les scores de parité, n’arrive pas à véri-
tablement décoller, contrairement à son adversaire du jour. Elle veut quitter au
plus vite sa peu enviable position de premier relégable. La rencontre semble
déséquilibrée entre l’attaque mitrailleuse de l'équipe blidéenne, la meilleure
de la L 2 Mobilis, et l'approximative arrière-garde de l’équipe
par Mouassa pour le
match de ce vendredi. Le
joueur a raté deux séances
d'entraînement et cela n'a
pas été du goût du coach
de l'USMB. Cette sanction
sportive sera suivie très
certainement par des
sanctions financières.
du Khroub qui est très mal classée.
Aïche
Le déplacement
par avion
probablement
l l La délégation
blidéenne a re-
titulaire
Lahcen : «La victoire, sinon rien !»
Pour Abderraouf Lahcen, l’ASK n’a pas d’autre
choix que de décrocher une victoire : «C’est un
match qui n’est pas facile. On est conscients que
l’adversaire va nous poser beaucoup de problèmes,
mais il n’y aura pas d’autre issue à la rencontre. La
victoire, sinon rien !»
Bonne nouvelle pour les sup-
porters. Le défenseur du Khroub
est annoncé dans le onze de dé-
part, ce vendredi. Souffrant de
blessure, il avait raté la der-
nière sortie de son équipe
en championnat.
joint Constantine à
bord d'un vol régu-
lier d'Air Algérie. Le
reste du parcours
jusqu'à Khroub a été
effectué par route.
S. B

CAB-USMMH

Abbès «Ce match constitue un virage important pour l’accession» «Ce match constitue un virage important pour l’accession»

A ziz Abbès, qui appréhende le match de cet après-midi face à l’USMMH, nous a

dit : «Le match contre Hadjout est important, c’est le virage avant la ligne droite qui mène à l’accession. Si on gagne, on pourrait occuper

la 3 e place, d’autant plus que les autres équipes qui nous disputent une place sur le podium jouent entre elles ou en déplacement.»

«Hadjout est une coriace équipe qui n’a plus perdu depuis 5 matchs» L’entraîneur du CAB suit de très près l’adversaire de son équipe. «Il faut rester vigilants et bien tenir compte de l’adversaire. Hadjout n’a plus perdu en cham- pionnat depuis cinq matchs. Elle n’a plus concédé de défaite lors de la phase retour. Elle a tenu en échec l’équipe de Relizane. Had- jout avait ouvert la marque et avait terminé le mach à dix. Elle a battu l’ASK par trois buts à zéro.» M. B.

dix. Elle a battu l’ASK par trois buts à zéro.» M. B. Djerboue convoqué contre l’USMMH

Djerboue convoqué contre l’USMMH

l lDjerboue a été convoqué pour le match de cet après-midi contre l’USMMH. Le milieu de ter-

rain du CAB revient de blessure, après une longue ab- sence. Blessé contre l’ESMK, Djerboue est absent depuis plus de deux mois de la compétition. Il était convalescent, à la suite d’une fracture à un pied. Il ne sera, sans doute, pas aligné mais il retrouvera l’am- biance du championnat.

Zouaoui out pour cause de blessure

l l A z z e d d i n e Zouaoui ne jouera

pas contre Hadjout. Le mi- lieu de terrain du CAB a contracté une blessure contre l’ASK qui le fait tou- jours souffrir.

Benmalek, Kadi et Belkacemi ne seront pas du voyage

l lBelkacemi, auteur de six buts en champion-

nat, ne sera pas encore une

fois présent en champion- nat avec son équipe. Le bu- teur de l’USMMH, qui souffre d’une blessure, ne pourra pas faire le voyage. Tout comme Kadi et Ben- malek qui ne sont pas en- core établis de leurs blessures.

Laabani : «Nous ambitionnons de décrocher un bon résultat à Batna»

l lLaabani est conscient que la tâche

sera difficile, face à un ad- versaire qui a laissé échap- per les points de la victoire contre le WAT : «Nous avons un bon moral. On a préparé le match dans une bonne ambiance. En un mot, nous sommes prêts à revenir de Batna avec un bon résul- tat. Le CAB traverse une mauvaise période. On va profiter de la situation de l’adversaire, pour essayer de le surprendre. Le CAB sera en plus soumis à la pression, en raison de son dernier faux pas Quant à nous, il est important de nous éloigner de la zone dangereuse. On compte assurer notre main- tien.»

S. M.

WAT-DRBT

Le match de la dernière chance !  

Le match de la dernière chance !

 
 

S i la majorité du public tlemcé- nien a perdu tout espoir de voir le club phare des Zianides re-

trouver l’élite à la fin de cet exercice 2014-15, ils sont quelques rares opti- mistes à préserver le mince espoir de retrouver rapidement une place sur le podium. Cela passe par un succès cet- après midi, au moment de recevoir la formation de Tadjenanet, pour le compte de la 21 e journée de Ligue 2 Mobilis. Un seul absent dans le onze type Une semaine après le match nul concédé à domicile face au CABBA, l’entraîneur Mehdaoui aura un

Benyacine. Souffrant d’une blessure musculaire, il ne pourra pas tenir sa place aujourd’hui. Hadi Adel : «Prêt à apporter un plus face à Tadjenanet» De retour à l’entraînement, après une longue absence suite à une vilaine blessure, l’attaquant Hadi Adel, qui a suivi le dernier match face au CABBA depuis la tribune officielle, espère faire rapidement son retour à la com-

pétition officielle : «Je suis très motivé à l’idée d’aider mes coéquipiers face à Tadjenanet, mais le dernier mot re- vient à l’entraîneur. De mon côté, j’ai repris l’entraînement avec le reste du groupe, en espérant rejouer le plus tôt possible afin d’apporter un plus à

groupe élargi à sa disposition, à l’ex- ception du capitaine d’équipe Kada-

l’équipe.»

K. B.

du capitaine d’équipe Kada- l’équipe.» K. B. Bougherara refuse   de modifier son onze-type Face

Bougherara refuse

 

de modifier son onze-type Face à une équipe du WAT en quête de rachat à domicile et devant son public, l’entraîneur de Tadjenanet, Bougherara, totalement satisfait des ré- centes prestations de son onze, n’envisage nullement de le chambouler au mo- ment de se rendre à Tlem- cen.

Belalem : «Revenir avec les trois points de Tlemcen»

Rassuré par les probants résultats enregistrés depuis le début de saison, le portier de Tadje- nant, Belalem ne cache pas la forte volonté de son équipe de repartir avec le gain complet de Tlemcen : «On va entamer ce match avec comme seul objectif de donner le meilleur de nous-mêmes et décrocher un nouveau succès. C’est vrai que le WAT va évoluer à domicile, mais c’est un avan- tage pour nous, vu qu’ils joueront sous pression, surtout qu’il reste sur un match nul face au CABBA.»

 

CRBAF - USC

   
Rahali et Demène incertains

Rahali et Demène incertains

R ahali est annoncé incertain, au- jourd’hui. Le dé-

pas le seul absent dans le onze rentrant. De-

l’avis de l’entraineur ad- joint de l’USC, Benza- rafa : «Ce derby sera d’abord une fête. Peu im- porte qui gagnera. Le plus important dans cette confrontation est qu’il règne un total fair- play. La défaite de l’une ou l’autre équipe ne sera pas catastrophique. Les deux équipes auront l’oc- casion de confirmer lors des matchs à venir. Le championnat est encore long et il y a de la place pour accéder.» Zine El Abidine

fenseur central de l’USC avait contracté une blessure en Coupe d’Algérie, contre l’ASMO. Rahali avait demandé son change- ment à la mi-temps. Il souffrait d’une douleur au niveau d’une che- ville. Le défenseur a été convoqué pour le match. Son nom est ins- crit sur la liste des 18, certes, mais sa partici- pation ne nous a pas été confirmée. Il ne sera

mène, qui s’est blessé lors de la séance de mercredi, est improba- ble pour le derby.

Benzarafa : «Le fair-play est plus important que les trois points» Derby à risque ? Sans doute, puisque les deux équipes se disputent une place sur le podium à la fin de la saison. Le CRBAF comme l’USC ont besoin de confirmer leur statut. Ce n’est pas

Belatrèche : «Nous n’avons pas le droit au faux pas»

Belatrèche conduira son équipe, pour la deuxième fois consécutive, après avoir dirigé le CRBAF contre Le RCA. L’entraîneur du Chabab ne croit pas à un autre résultat que la victoire : «Nous allons jouer un match très important, pour la suite du championnat. Si on veut conti-

nuer à croire en nos chances d’acces- sion, nous n’avons pas le droit de faire un mauvais résultat. Le seul mot d’ordre que je donne aux joueurs, c’est de mettre le paquet pour revenir avec une victoire de notre déplacement.»

Programme de la 21 e Journée de Ligue2 MOBILIS Rencontres Arbitres 1 ers assistants 2
Programme de la 21 e Journée de Ligue2 MOBILIS
Rencontres
Arbitres
1
ers
assistants
2
es
assistants
Vendredi 27 février 2015
JSMB – ABS
17h
HALALCHI
BOUROUBA
DOULACHE
ESMK – OM
15h
BOUSLIMANI
RIMOUCHE
BELBACHIR
CRBAF – USC
15h
SAIDI
REZGANE
CHERCHAR
CAB – USMMH
15h
15h
MIAL
AZZOUZ
IDIR
ASK – USMB
15h
BEKOUASSA
RACHEDI
AZRINE
RCR - CABBA
15h
15h
BAHLOUL
CHELLI
BOULFELFEL
WAT – DRBT
15h
SEKHRAOUI
HAMMOU
SCHAMBY
MCS - ABM
15h
CHOUL
TAZEROUT
SAIDANI
Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2929 Ligue 2 Mobilis Vendredi 27 février 2015
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2929
Ligue 2 Mobilis
Vendredi 27 février 2015

RCR-CABBA

2929 Ligue 2 Mobilis Vendredi 27 février 2015 RCR-CABBA Le président promet une prime à ses

Le président promet une prime à ses joueurs Dans le même sillage, le président du club, Azzi en l’occurrence, qui sait à son tour qu’un faux pas compliquera encore plus sa tâche, compte jouer la carte de la motivation pour encourager ses joueurs. En effet, le pa- tron du Rapid de Reli- zane a promis une prime,

en cas de victoire, afin de les booster et les pousser

à renouer avec le succès.

Une décision applaudie par la famille du club et saluée par les joueurs qui ont promis de le remer- cier à leur façon sur le terrain, en remportant la victoire de l’espoir contre le CABBA.

Un seul changement par rapport au match contre le WAT Le coach n’a apporté qu’un seul changement par rapport aux 18 joueurs qui étaient pré- sents contre le WAT. Cette fois, Bira a convo- qué Djabout qui avait été retenu par ses examens à l’université, donc qui

n’avait pas pu se déplacer

à Tlemcen. C’est le jeune

défenseur Mebarkia qui a fait les frais du retour de Djabout.

Match spécial pour Bouguelmouna Originaire de Relizane et ayant été formé au RCR, l’attaquant Bouguel- mouna jouera à cette oc- casion un match spécial. Il sera sur le banc pour être utilisé comme joker par son coach. Pour rap- pel, c’est lui qui a égalisé face au WAT, après son entrée en jeu, à 4 minutes de la fin du match.

A. B.

21
21

ESMK-OM

Chaud derby à Koléa !

Chaud derby à Koléa !

Chaud derby à Koléa ! C et après-midi au stade de Koléa, c’est un derby palpitant

C et après-midi au stade de Koléa, c’est un derby

palpitant qui attend les camarades de Meh- daoui. L’équipe de Médéa va débarquer à Koléa, avec la ferme intention de ne pas se laisser faire. Si En- nedjma est bien dans son jeu, elle l'est moins au niveau du réalisme. De quoi rendre ce choc très attendu. L’équipe de Koléa aura à cœur de se racheter, après avoir essuyé une grosse désillusion lors

de la dernière journée. Justement, ce jour-là, la prestation des Vert et Rouge a pu paraître rassurante au niveau du jeu mais pas de la confiance des atta- quants. Brinis : «La victoire est impérative» «Cela va être un match chaud, disputé et équilibré. On va af- fronter un adversaire motivé. Les Médéens ont quelques points fai-

tout cas prendre cette équipe très au sérieux. Elle a réalisé de beaux matchs durant lesquels elle a montré des forces mais aussi quelques la- cunes. Il nous faut être au top pour espérer un bon résultat face à cette

équipe. De toutes les fa- çons, nous ne viserons que la victoire.» C’est ce que nous a dit l'atta- quant koléen Billel Brinis à propos du match de ce vendredi et de l’adversaire que son équipe aura à af-

bles, à nous de les ex- ploiter. Nous allons en

fronter.

S. B.

Boulaouidet :

Amokrane et Brinis pour dynamiter le mur médéen !

Il est certain que les Koléens sont au pied du mur, eux qui n’ont pas droit à l’erreur. Pour ce faire, il s’agira de jouer avec leurs forces et celles-ci

se situent plutôt du côté des lignes in- termédiaire et avant. Le maître mot sera d’arriver à monopoliser le cuir et surtout d’empêcher que les attaques adverses se développent. Au niveau des lignes avant, on comptera, encore une fois, sur Amokrane et Brinis pour porter le danger. L’équipe de Koléa possède des atouts, surtout offensifs. L’une des clés de ce match sera la ca- pacité qu’aura aussi la ligne défensive koléenne à contenir les assauts de l’OM.

«Se racheter du faux pas concédé contre Merouana»

«On a effectué une reprise en début de semaine en étant affectés. Le nul contre l’ABM nous a fait mal. Mais on n’a pas perdu tout espoir. Il se peut que ce semi- échec nous remo- bilise davantage pour la suite du championnat. On joue chez Koléa, cette semaine, une équipe qui souffre dans le bas du tableau, mais tout reste possible et on tâchera de nous racheter de notre dernier faux pas.»

 

MCS-ABM

 
Benchabane : «Les trois points resteront ici»

Benchabane : «Les trois points resteront ici»

Tout d’abord, com- ment est l’am- biance au sein de votre équipe ? Elle est parfaite. Nous avons fait une très bonne prépara- tion pour ce match face à Merouana et il y a un bon état d’esprit au sein de notre équipe. La victoire face à Boussaâda a donc remotivé le groupe… Vendredi dernier, en accueillant l’ABM dans le cadre du match en retard, nous étions dos au mur, car

le MCS était sur une longue série sans la moindre victoire. Il fallait mettre fin à cette situation pour éviter que le doute ne s’installe. Dieu merci, nous avons réussi à renouer avec la vic- toire. Vous allez recevoir l’ABM, comment se présente cette ren- contre ? C’est un match qui est très important pour la suite de notre parcours. Nous sommes prêts à faire un grand match et ar- racher un autre succès

pour espérer accéder. Mais l’adversaire viendra pour confirmer son der- nier résultat en dé- placement… On sait que le match n’est pas gagné d’avance et notre ad- versaire viendra à Saïda pour un bon ré- sultat. Nous sommes conscients de la tâche qui nous attend ce vendredi, mais on jouera avec un seul objectif, celui d’arra- cher les trois ponts de la victoire. Entretien réalisé par Amar B.

Slimani : «Les points du match face à Saïda sont importants»

Slimani est très optimiste, même si l’adversaire a pour nom le MCS. Saida est réputée être une équipe coriace en dehors de ses bases. L’entraî- neur de l’ABM nous a dit : «Il règne une bonne ambiance entre les joueurs dans le vestiaire. J’ai effectué un travail psychologique et j’ai remarqué que mon effectif est motivé et mobilisé à gagner le match. Les trois points du match contre Saida sont importants, il nous les faudra prendre.» Belaid

Bouda : «On doit respecter notre adversaire pour éviter de se faire surprendre» Le joueur
Bouda : «On doit respecter
notre adversaire pour éviter
de se faire surprendre»
Le joueur Bouda Ishak estime que
lui et ses camarades sont en train de
réaliser une belle fin de saison. Le
joueur assure qu’au Rapid de Reli-
zane, tout le monde contribue à
cette sérénité, il y a un bon groupe
qui travaille dans une très bonne
ambiance.
Que pensez-vous de votre pro-
chain adversaire en championnat,
en l’occurrence le CABBA ?
Je pense que ce n’est pas la peine de
vous dire que face au CABBA, ce sera
encore plus difficile que face à l’USM
Blida. Le match se jouera à domicile, ce
qui rendra notre tâche plus difficile.
Toutefois, on doit quand même allons
jouer nos chances à fond et faire de
notre mieux pour battre cette équipe
bordjienne. Je dirais aussi que pour le
moment, on doit seulement se concen-
trer sur notre match face au CABBA.
D’après vos déclarations, on sent
que vous appréhendez beaucoup
cette équipe bordjienne…
Ce n’est pas de l’appréhension, mais
plutôt de la vigilance. Certes, on a un
bon groupe qui peut contrer n’importe
quelle équipe, mais il ne faut pas tout
voir tout en rose. Un match se joue sur
le rectangle vert et durant 90 minutes.
Donc, on doit respecter notre adver-
saire afin d’éviter toute mauvaise sur-
prise. Avant cela, on doit penser à
notre prochain rendez-vous en dépla-
cement.
Justement, comment se présente
pour vous ce match ?
Ce sera un match très difficile pour
les deux équipes. Le CA Bordj Bou Ar-
réridj voudra certainement gagner ce
match pour confirmer sa bonne santé.
De notre part, nous sommes dans
l’obligation de réagir. On va faire de
notre mieux pour remporter une vic-
toire. Les joueurs sont tous conscients
de la tâche qui les attend et font tout
pour gagner.
Donc le groupe est motivé pour ce
match ?
Exactement. A présent, notre groupe
est en confiance et il y a une grande
motivation chez l’ensemble des joueurs
car même le discours de notre coach en
chef nous a beaucoup aidés morale-
ment. Nous avons donc décidé d’enre-
gistrer un nouveau succès dès ce
vendredi. On ne doit pas rater cette
rencontre de Bordj, si on veut jouer le
titre.
Sur le plan personnel, comment
jugez-vous votre rendement ?
Franchement, je n’ai aucun jugement
à porter sur mon rendement. Toute-
fois, je pense que j’ai fait de mon mieux
pour être au top le jour J. J’ai essayé
d’appliquer les consignes du coach à la
lettre et j’espère avoir été à la hauteur
de la confiance placée en moi.
Entretien réalisé par
Hamimid : «Nous jouerons pour la gagne à Relizane» Le jeune attaquant Hamimid, qui est
Hamimid : «Nous jouerons pour la gagne à Relizane»
Le jeune attaquant
Hamimid, qui est en
train de connaître une
ascension fulgurante
au sein d’un effectif
qui ne manque pas
d’éléments d’expé-
rience, estime que
l’objectif primordial de
son équipe est de ra-
mener les 3 points de
Relizane. Rien que ça !
Dans quelles condi-
tions s’est déroulée la
préparation du pro-
chain match contre le
RCR ?
Dans de très bonnes
conditions, du fait qu’on
était dès mardi à Chlef et
nous nous sommes en-
traînés à deux reprises sur
place tout en récupérant
du long déplacement.
L’ambiance est parfaite au
sein du groupe, ce qui est
essentiel pour la prépara-
tion d’un tel rendez-vous.
Comment se présente-
t-il justement ?
Comme tous les autres
matchs à l’extérieur. Nous
savons que nous aurons
en face un adversaire qui
évoluera sur son terrain et
devant son public, par
conséquent il cherchera à
profiter de ces paramètres
pour la différence mais
nous n’allons pas l’enten-
dre de cette oreille.
C'est-à-dire…
Il ne faut pas faire de ce
rendez-vous une mon-
tagne et aller jusqu’à sur-
estimer l’adversaire.
Toutes les équipes de
Ligue 2 Mobilis se valent
et dans un match, tout est
possible. Pour être clair
avec vous, nous nous
sommes préparés pour
ramener les 3 points de
Relizane. Certes, ce ne
sera pas facile mais c’est
un défi que tous les
joueurs se sont fixés pour
nous racheter des deux
points perdus contre le
WAT. Au cours de ce
match, nous avons perdus
beaucoup d’occasions
mais cette fois, on ne ré-
pétera pas les mêmes er-
reurs en attaque surtout.
Donc vous êtes
confiants ?