coherencesocialiste.

com
Cohérence Socialiste
@Coherence_PS
contact@coherencesocialiste.com

Congrès de Poitiers 2015

Avec Cohérence Socialiste prenez parti !
La contribution « Avec Cohérence Socialiste, prenez parti ! » s’inscrit dans la continuité des
actions engagées par notre sensibilité depuis huit mois. Notre contribution a été élaborée de
manière participative, avec des ateliers organisés dans toute la France, et collaborative,
avec une délocalisation en région de l’écriture des différentes thématiques. Notre objectif
affirmé est de concourir à la réussite de la fin du quinquennat de François Hollande et de
préparer notre famille politique aux échéances de 2017. Cette préparation suppose de refaire
du Parti socialiste un lieu de débat d’idées et d’échanges, de rétablir la communication, le
« lien organique » entre ses différentes composantes et entre les militants et le Gouvernement.
Pour gagner la prochaine élection présidentielle, nous voulons réarmer la gauche en
propositions fortes, certaines peuvent être mises en œuvre avant 2017. Il nous faut redonner
l’envie du socialisme : prenons parti !

Notre vision
ü Pour réussir le congrès de Poitiers, refusons le « bloc contre bloc » qui se dessine et réalisons
l’unité et le rassemblement de tout le Parti sur une ligne claire tranchée par les militants ;
ü Reconstruisons le lien entre le Parti socialiste, ses militants, le Gouvernement et le peuple de
gauche ;
ü Pour que la gauche retrouve confiance, faisons que le Parti socialiste et ses militants donnent
leur avis avant que les textes de l’exécutif et de la majorité soient votés ;
ü Au-delà des débats avec le Gouvernement, posons en interne les cadres nécessaires à des
débats efficaces, productifs et respectueux ; ne nous interdisons aucun sujet, aucune idée ;
recommençons à parler de fond et d’idéologie, plutôt que de forme et de politique
politicienne. Pour cela, mettons en place des méthodes de démocratie délibérative afin
d’élaborer ensemble et de façon différente nos programmes :
ü Pour faire réussir la Gauche dans les années à venir et reprendre le chemin de la victoire,
soutenons le Gouvernement dans le cadre d’un dialogue constructif et exigeant ;
ü Inventons la République et le militantisme du XXIe siècle, à l’heure des réseaux sociaux et de
nouvelles méthodes de communication et de campagne de terrain ;
ü Refusons de céder aux lobbys et aux pressions des conservateurs : plus jamais de recul
devant les Bonnets rouges ou les Pigeons.

Notre contribution
Elle procède en quatre étapes.
ü La première partie est celle du socialism e exem plaire : si le PS connaît des difficultés
aujourd’hui et déçoit certains de nos concitoyens, la seule solution pour aller de l’avant est
l’exemplarité dans les actes et partout.
ü La seconde partie dessine le socialism e m oderne, ce socialisme du 21e siècle, européen
écologique, social-démocrate et réformateur.
ü La troisième partie prend position en faveur d’un socialism e renouvelé qui fait le pari
d’être aux avants-postes, se saisit des nouvelles technologies et surtout d’un socialisme à
l’image de notre société.
ü Le dernier temps de notre contribution s’engage pour un socialism e de com bat : alors
que la République est remise en cause par une montée des extrémismes, nous devons plus
que jamais être en alerte mais surtout offensifs, audacieux, entreprenants et ambitieux pour
aller défendre nos valeurs et lutter contre les inégalités

coherencesocialiste.com/jesigne

Nos propositions
ü Pour lutter contre la déflation et soutenir l’investissement, mettons fin dès 2015 à
la baisse programmée des dotations aux collectivités territoriales ;
ü Pour le rendre plus fort, lançons vraiment la refonte des missions de l’Etat et
la réforme des services publics du XXIème siècle face à la hausse des
inégalités territoriales ;
ü Pour réhabiliter le rôle de l’État souverain dans la mondialisation, commençons par
réhabiliter l’impôt avant la fin du quinquennat, en respectant nos engagements
sur la fiscalité et en attaquant le chantier de sa refonte et en luttant contre les
exceptions : fraude fiscale, exonérations abusives, etc. ;
ü Pour contrer la folie des marchés spéculatifs, mettons en place dans l’année qui vient
une taxe sur les transactions financières et votons dans l’année des
dispositifs contre l’évasion et l’optimisation fiscale ;
ü Pour aider nos entreprises à innover, mettons en place dès la prochaine loi de finance
la mise sous conditions et le ciblage des aides sur les PME, lieux
d’innovation et d’exportation, et investissons dans le numérique ;
ü Réfléchissons collectivement à une refonte en profondeur des missions de l’Etat
autour de l’idée qu’il ne faut craindre ni d’assumer un rôle de régulation, ni
d’assumer la transparence et l’Open data, ni craindre d’investir dans des
domaines d’avenir ;
ü Pour enfin passer à la croissance durable, ayons le courage de mettre en œuvre
une fiscalité écologique et d’investir des moyens importants dans le
développement des énergies vertes, secteur d’avenir créateur d’emplois non
délocalisables ;
ü Envisageons une adhésion automatique aux syndicats pour rendre aux corps
intermédiaires leur représentativité et rendre toute son efficacité au dialogue social ;
ü Pour l’égalité réelle entre les hommes et les femmes, lançons le combat contre
la nouvelle misogynie, cette idée que le combat pour l’égalité entre les femmes
et les hommes est démodé, dépassé et déphasé ;
ü Pour être à la hauteur de nos convictions européennes, proposons des listes
transnationales aux prochaines élections européennes, faisons
débattre par le Parlement les textes avant qu’ils ne soient discutés
par le Conseil européen et médiatisons les débats européens en donnant aux
parlementaires nationaux l’occasion de poser des « questions à l’Europe » :
montrons que l’Europe peut être voulue, et pas seulement subie ;
ü Pour que les citoyens reviennent voter, changeons nos institutions dans le sens de
plus de respect de la séparation des pouvoirs, en supprimant le droit de
dissolution, en réduisant le nombre de parlementaires et en demandant au
Parlement de valider les nominations des ministres, en imposant non
seulement maintenant le non-cumul des mandats exécutifs mais aussi le non cumul
des mandats dans le temps (pas plus de trois successifs) ;
ü Pour lutter contre les communautarismes et pour faire face à l’extrême-droite, n’ayons
pas peur de redéfinir une laïcité forte et de reconstruire l’école pour
qu’elle soit réellement égalitaire : ce sont les garants de nos valeurs et de
l’universalisme républicain, avec lesquels nous ne pouvons transiger ;
ü Pour mettre fin aux ghettos, mettons les villes en chantier, multiplions par
quatre le budget de la politique de la ville : l’égalité des territoires et la fin des logiques
de ghettoïsation se feront au prix d’une politique audacieuse et soutenue ;
ü Enfin, respectons vraiment les militants de notre Parti. Redonnons au
militantisme de terrain sa vitalité et sa dignité. Cela passe par l’exemplarité de tous, à
commencer celle des élus ; osons aussi aller vers un parti plus représentatif, à l’image
de la société, valorisant la jeunesse et la diversité des talents.

coherencesocialiste.com/jesigne

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful