Vous êtes sur la page 1sur 4

Document pédagogique mis à la libre disposition de tous par le groupe Sciences Physiques de l’Académie de Toulouse

Fiche de cours “Elève” pour la classe de terminale L page 1

THEME II Energie mécanique, énergie


électrique ... et chaleur.

I. Qu'est-ce que la chaleur ?


Tout comme le mot "énergie", celui de "chaleur" est largement utilisé. On parle de boisson chaude
(ou froide), on se demande si "l'été sera chaud" ...
On peut remarquer que la notion de chaleur est souvent liée à celle de température. Ne dit-on pas de
quelqu'un de fiévreux "qu'il a de la température".
Enfin, nous n'avons pas tous la même perception physiologique du chaud et du froid, et cette notion
est toute relative: une pièce à la température de 20 °C est "chaude" en hiver et relativement
"fraîche" par temps de canicule.

1. La chaleur peut-elle être stockée ?


Non !
Alors pourquoi dit-on d'un corps qu'il est "chaud" ? Non parce qu'il possède de la chaleur, mais
parce qu'il libère de l'énergie sous forme de chaleur.
Quelle est la nature de cette énergie que possède un corps dit "chaud" ? C'est de l'énergie
microscopique, liée aux particules de la matière qui le constitue.
- Chauffer de l'eau, c'est augmenter l'énergie des molécules d'eau.
- Laisser refroidir de l'eau chaude, c'est libérer cette énergie microscopique des molécules
d'eau dans l'environnement, sous forme de chaleur.
La chaleur (comme le travail mécanique, ou comme l'énergie électrique) apparaît donc comme
une forme de transfert de l'énergie.
Ce transfert peut s'effectuer de deux façons :
- par conduction: une casserole métallique transmet la chaleur de la plaque de cuisson à l'eau
qu'elle contient.
- par convection : l'air chaud pulsé permet le chauffage de la totalité d'une habitation.
Remarque : Un corps chaud peut également libérer de l'énergie par rayonnement. Ainsi, une
présence humaine peut être décelée dans l'obscurité à partir de son rayonnement infrarouge.

2. Comment produire de la chaleur ?


La combustion du bois, du charbon, du pétrole et ses dérivés (essence, fuel, ...), du gaz naturel, est
la première forme de production de chaleur; elle résulte de la transformation de l'énergie chimique
de certains corps appelés combustibles (voir ultérieurement).
Nous allons nous intéresser ici, aux transformations d'énergie mécanique ou d'énergie électrique en
chaleur, en montrant les limites des transformations inverses.
Energie Energie
mécanique électrique

Chaleur

PCTLCO02.DOC TERMINALE L ~ COURS n°02 ~ 1/4 Antenne de TARBES 01/10/98


Document pédagogique mis à la libre disposition de tous par le groupe Sciences Physiques de l’Académie de Toulouse

Fiche de cours “Elève” pour la classe de terminale L page 2

II. Energie mécanique et chaleur.


1. Comment transformer l’énergie mécanique en
chaleur ?
a) Exemples de situations.
- Les hommes primitifs allumaient le feu par frottement de deux morceaux de bois secs.
- Un enfant peut se brûler les mains sur un toboggan ou en descendant une corde lisse (dans
ce cas, l’énergie potentielle de pesanteur est d’abord transformée en énergie cinétique).
- Les freins à disque d’une voiture de course s'échauffent très fortement lors de freinages très
appuyés et répétés.
- Lors du retour d’une navette spatiale, la chaleur produite lors de l'entrée dans l'atmosphère
est telle, qu'il a fallu inventer de nouveaux matériaux réfractaires pour la protéger.

Dans tous ces exemples, les frottements permettent la transformation de l’énergie mécanique
en chaleur. Dans l’industrie, ce dégagement spontané de chaleur est souvent gênant : on y remédie
en diminuant les frottements par lubrification.

b) Quel est le rendement de cette transformation ?


Le rendement est défini comme le rapport de l’énergie produite à l’énergie utilisée (éventuellement
multipliée par 100 pour être exprimé en pourcentage).
E produite Q
rendement (%) = ×100 = ×100 Q : chaleur (J) ; Em : énergie mécanique (J).
E utilisée Em

Dans les conditions idéales, la transformation d’énergie mécanique en chaleur peut être totale; alors
Q = Em et le rendement est de 100%, donc excellent.

2. Et la transformation inverse ?
La transformation de la chaleur en énergie mécanique est beaucoup plus difficile à réaliser; elle
nécessite des convertisseurs complexes appelés machines thermiques.

a) Exemples de machines thermiques.


* Les machines à vapeur étaient les moteurs thermiques des bateaux et trains à vapeur.
piston
vanne Dans la chaudière, la combustion de charbon
libère la chaleur nécessaire à la production de
vapeur d'eau sous pression.
vanne
ensemble bielle Cette vapeur actionne le piston du moteur, en
chaudière manivelle un mouvement de translation.C'est le système
vapeur
bielle-manivelle qui communique aux roues le
d'eau mouvement de rotation.
condenseur
eau eau
pompe

foyer

PCTLCO02.DOC TERMINALE L ~ COURS n°02 ~ 2/4 Antenne de TARBES 01/10/98


Document pédagogique mis à la libre disposition de tous par le groupe Sciences Physiques de l’Académie de Toulouse

Fiche de cours “Elève” pour la classe de terminale L page 3


* La turbine à vapeur est le moteur thermique des
rotor
centrales thermiques.
vapeur d'eau
La chaleur issue d’une combustion (cas des centrales
thermiques classiques), ou la chaleur d’origine nucléaire
(cas des centrales nucléaires), permet de produire de la
vapeur d’eau sous pression. Cette vapeur entraîne la turbine
en rotation. stator

soupape
bougie
soupape * Le moteur à explosion qui équipe un
véhicule automobile est un moteur thermique.
Mélange Gaz
air-essence d'échappement
La chaleur issue de la combustion d'essence ou de
gazole est transmise aux gaz d'échappement. Lors de
piston la détente, ceux-ci actionnent le piston du moteur, ...

ensemble bielle
manivelle

b) Quel est le rendement de cette transformation ?


E produite Em
rendement (%) = ×100 = ×100
E utilisée Q
Em et Q sont exprimées avec la même unité (J).

Le rendement de la transformation de la chaleur en énergie mécanique est mauvais :


∗ de l'ordre de 10% pour une machine à vapeur.
∗ de l'ordre de 30 à 40% pour les turbines à vapeur et les moteurs à explosion.
Remarque : Une centrale nucléaire est toujours implantée au bord d’une rivière, d’un fleuve ou de
la mer, car son fonctionnement nécessite la présence d’une source d’eau froide à laquelle elle cède
de la chaleur. La chaleur ainsi perdue est l’un des éléments d’explication du mauvais rendement.

III. Energie électrique et chaleur.


1. Comment transformer l'énergie électrique en chaleur ?
a) Exemples de convertisseurs.
Tout appareil électrique d’usage courant, en fonctionnement, s’échauffe !
Dans certains cas, cet échauffement n'est pas souhaité (moteurs électriques par exemple).
D'autres appareils sont particulièrement destinés à la production de chaleur; ils sont caractérisés par
leur résistance électrique et se nomment conducteurs ohmiques. On peut citer :
- les radiateurs électriques dans les appartements,
- les plaques électriques de cuisson,
- les fers à repasser...
L'effet thermique accompagnant le passage du courant électrique
dans un conducteur ohmique, s’appelle l’effet Joule.

PCTLCO02.DOC TERMINALE L ~ COURS n°02 ~ 3/4 Antenne de TARBES 01/10/98


Document pédagogique mis à la libre disposition de tous par le groupe Sciences Physiques de l’Académie de Toulouse

Fiche de cours “Elève” pour la classe de terminale L page 4


b) La loi de Joule.
D'après la loi d’Ohm, la tension aux bornes d’un conducteur ohmique de résistance R, parcouru par
un courant d'intensité I, a pour expression: U = R.I .
Par suite, les expressions générales de la puissance électrique et de l'énergie électrique reçue
deviennent dans le cas d'un conducteur ohmique : P = U.I = R.I2 .
et E = P.t = R.I2.t .

La totalité de l’énergie électrique reçue par le conducteur ohmique


est transférée à l’environnement sous forme de chaleur.
E=Q E : énergie électrique reçue (en J) ; Q : chaleur dégagée (en J).

Q = R.I2.t R : résistance (en Ω ) ; I : intensité (en A) ; t : durée de passage du courant


(en s).
Q : chaleur dégagée (en J) ;

Cette transformation est totale (Q = E) : le rendement est donc de 100% , soit excellent.

2. Et la transformation inverse ?
La transformation de la chaleur en énergie électrique nécessite un dispositif complexe comprenant
deux types de convertisseurs; elle est réalisée dans les centrales thermiques.

chaleur moteur énergie mécanique énergie


thermique alternate
ur électrique

chaleu énergie
chaleu r microscopique
r
Environnemen
t

On peut constater une perte d'énergie sous forme de chaleur lors de chaque transformation.
Le rendement global est donc mauvais, de l’ordre de 30% au plus.

En conclusion.
Energie électrique et énergie mécanique peuvent être transformées totalement en chaleur.
Les transformations inverses sont, en revanche, limitées.
Cette comparaison nous conduit à admettre que la chaleur est une forme dégradée d’énergie.

PCTLCO02.DOC TERMINALE L ~ COURS n°02 ~ 4/4 Antenne de TARBES 01/10/98