Vous êtes sur la page 1sur 4

Document pédagogique mis à la libre disposition de tous par le groupe Sciences Physiques de l’Académie de Toulouse

Fiche de cours “Elève” pour la classe de terminale L page 1

THEME VII Utilisation de l’énergie électrique


pour réaliser une réaction chimique :
l’électrolyse.

Nous savons qu'une réaction chimique peut produire de l’énergie :


- sous forme de chaleur : c'est le cas des combustions par exemple;
- sous forme d'énergie électrique : c'est le cas des réactions d'oxydoréduction qui s'opèrent
dans les piles.

I. Quel est le principe d'une électrolyse ?


Un électrolyseur réalise la transformation d’énergie électrique en énergie chimique par une réaction
d'oxydoréduction provoquée.

Energie électrolyseur Energie


électrique chimique

1. Comment provoquer une réaction d'oxydoréduction ?


Au passage du courant électrique, on observe :
+ _ - un dégagement gazeux à l'anode (électrode
anode en
e e
cathode en reliée à la borne + du générateur). Ce gaz de
carbone carbone
- - couleur jaune qui décolore l'encre est du
dichlore (Cl2).
- un dépôt de zinc à la cathode (électrode
l'encre reliée à la borne - du générateur).
se dépôt de zinc
décolore Cette expérience prouve qu’en fournissant de
l’énergie électrique, nous pouvons faire réagir les
solution de chlorure
ions Cl- avec les ions Zn2+.
de zinc (Zn2+ + 2Cl-)

2. Comment interpréter cette expérience ?


Le générateur impose le sens du courant dans le circuit donc le sens des électrons.
Deux ions Cl- attirés par l'anode se transforment en molécule Cl2 en libérant deux électrons.
Un ion Zn2+ attiré par la cathode capte ces deux électrons et se transforme en atome du métal Zn.
Au bilan, il y a échange d’électrons entre les ions chlorure et les ions zinc par le circuit extérieur.
Zn2+ + 2 e- Zn traduit la réduction des ions zinc.
2 Cl- Cl2 + 2 e- traduit l'oxydation des ions chlorure.
Zn2+ + 2 Cl- Zn + Cl2 est une réaction d'oxydoréduction.

Cette réaction est provoquée (elle ne s'opère que pendant le passage du courant).
C'est l'inverse de la réaction d'oxydoréduction naturelle.

PCTLCO07.DOC TERMINALE L ~ COURS n°07 ~ 1/4 Antenne de TARBES 01/10/98


Document pédagogique mis à la libre disposition de tous par le groupe Sciences Physiques de l’Académie de Toulouse

Fiche de cours “Elève” pour la classe de terminale L page 2

II. Les applications industrielles de l'électrolyse.


Elles peuvent se regrouper en deux catégories, illustrées par les deux exemples suivants.
1. Electrolyse de la solution aqueuse de chlorure de
sodium.
a) Expérience.
Au passage du courant_électrique, on observe :
+
- un dégagement gazeux à l'anode.
anode en
Ce gaz
cathode en
de carbone
couleur jaunee- qui décolore
e - l'encre
carbone est du
dichlore (Cl2).
- un dégagement gazeux à la cathode.
Recueilli, ce gaz brûle avec un
l'encre
"aboiement":
se c'est du dihydrogène la(H
phénolphtaléine
2). au rose
vire
décolore
Au niveau de la cathode, la coloration rose de la
phénolphtaléine indique la formation d'une
- de chlorure
espèce basique, l'ion hydroxyde (OH ).
solution
de sodium (Na+ + Cl-)

b) Comment interpréter cette expérience ?


• Quelles sont les espèces chimiques qui interviennent ?
Cl- et H2O de la solution aqueuse.
• Quelles sont les réactions électroniques qui se produisent au niveau des électrodes ?
- à l'anode : Cl- ½ Cl2 + e- Il y a oxydation des ions chlorure.
- -
- à la cathode : H2O + e ½ H2 + OH Il y a réduction de l'eau.
• Quelle est l'équation bilan de la réaction d'oxydoréduction ?
H2O + (Na+ + Cl-) ½ Cl2 + ½ H2 + (Na+ + OH-)

c) Importance industrielle de cette électrolyse.


Elle consomme de l’énergie électrique mais :
 les produits de départ sont peu coûteux.
La consommation annuelle de sel par cette électrolyse en Europe de l’ouest est :
- environ de 5 Mt en provenance des marais salants ;
- environ de 15 Mt en provenance des mines à ciel ouvert ;
- environ de 5 Mt en provenance des exploitations par injection de vapeur d’eau dans
les mines de sel.

 les corps obtenus sont des matières premières très importantes dans l’industrie chimique.
La soude NaOH est utilisée pour la fabrication des savons, des lessives, des pâtes à papier
(20%), pour le traitement des eaux, pour l’élaboration de l’aluminium.
Le dichlore Cl2 est utilisé pour la synthèse de l’eau de Javel, de l’acide chlorhydrique, des
PVC (700000 t par an en France), des solvants, des insecticides.
10% du dihydrogène H2 utilisé par l’industrie chimique provient de cette électrolyse. On
l’utilise principalement pour la synthèse de l’ammoniac.

PCTLCO07.DOC TERMINALE L ~ COURS n°07 ~ 2/4 Antenne de TARBES 01/10/98


Document pédagogique mis à la libre disposition de tous par le groupe Sciences Physiques de l’Académie de Toulouse

Fiche de cours “Elève” pour la classe de terminale L page 3

2. Electrolyse à anode soluble.


+ _
a) Expérience. anode
cathode en
de
e- e- carbone
Lors du passage du courant électrique, on observe : cuivre

- la disparition du cuivre à l'anode,


- un dépôt de cuivre à la cathode.
La couleur de la solution de sulfate de cuivre n'est pas
modifiée, ce qui montre que les ions cuivre II de la
solution se conservent.
solution bleue de sulfate
de cuivre (Cu2+ + SO42- )
b) Comment interpréter cette expérience ?
• Quelles sont les espèces chimiques qui interviennent ?
Cu2+de la solution et Cu de l'anode.
• Quelles sont les réactions électroniques qui se produisent au niveau des électrodes ?
- à l'anode : Cu Cu2+ + 2 e- Il y a oxydation du cuivre.
de l'anode

- à la cathode : Cu2+ + 2 e- Cu Il y a réduction des ions cuivre.


de la solution

• Quelle est l'équation bilan de la réaction d'oxydoréduction ?


Cu + Cu2+ Cu + Cu2+
de de la sur dans la
l’anode solution cathode solution

En conclusion...
Le cuivre de l’anode disparaît, d’où le nom d’électrolyse à anode soluble.
La concentration en Cu2+ de la solution ne change pas (couleur inchangée).
Le cuivre qui se dépose sur la cathode est parfaitement pur.

c) Importance industrielle des électrolyses à anode soluble.


 Sur le principe on utilise toujours :
- une cathode conductrice,
- une anode constituée du métal que l’on veut déposer sur la cathode,
- une solution contenant les ions du métal de l’anode.

 Les applications sont de trois ordres :


La galvanostégie : elle consiste à former une couche métallique mince sur un objet qui sert
de cathode, soit pour l’embellir (l’anode utilisée est alors en or ou en argent ou en étain ou en
cuivre), soit pour le protéger contre la corrosion (l’anode utilisée est alors en chrome ou en
nickel...).
La galvanoplastie : elle permet la reproduction d’objets. On utilise un objet comme cathode
et il se recouvre du métal déposé. Lorsqu’on détache ce dépôt métallique, on obtient le moule
de l’objet, reproduction par exemple de médailles anciennes, de disques compacts...
La purification des métaux : l’anode est constituée par le métal contenant des impuretés.
Lors de l'électrolyse ce métal est oxydé et les ions métalliques correspondant ainsi que les
impuretés passent en solution. Seuls les ions métalliques sont attirés par la cathode où ils sont
réduits pour redonner le métal. Les impuretés restent en solution.

PCTLCO07.DOC TERMINALE L ~ COURS n°07 ~ 3/4 Antenne de TARBES 01/10/98


Document pédagogique mis à la libre disposition de tous par le groupe Sciences Physiques de l’Académie de Toulouse

Fiche de cours “Elève” pour la classe de terminale L page 4

3. Application à d’autres exemples.


Certaines électrolyses permettent d’obtenir des métaux difficiles à élaborer par la voie chimique.
Les métaux obtenus sont alors très purs.
Les deux exemples suivants font intervenir des électrolytes fondus et non des solutions aqueuses.

a) Electrolyse du chlorure de sodium fondu.


Elle consiste à préparer du sodium métal à partir de l’électrolyte ayant pour formule chimique
(Na+ + Cl-).
- par réduction de Na+ à la cathode : Na+ + e- Na
- par oxydation de Cl- à l’anode : Cl- ½ Cl2+ e-
L'équation bilan de la réaction s'écrit : Na+ + Cl- Na + ½ Cl2

110000 tonnes de sodium sont produites chaque année dans le monde. Il était utilisé comme
fluide de refroidissement dans les réacteurs nucléaires de type surgénérateur (Creys Malville).

b) Electrolyse de l’alumine fondue.


Elle consiste à préparer de l’aluminium métal à partir de l’électrolyte ayant pour formule chimique
(2 Al3+ +3 O2-).
- par réduction de Al3+ à la cathode : 2 Al 3+ + 6 e- 2 Al
- par oxydation de O2- à l’anode : 3 O2- 3/2 O2 + 6 e-
L'équation bilan de la réaction s'écrit : 2 Al 3+ + 3 O2- 2 Al +3/2 O2

215000 tonnes d’aluminium (soit la moitié de la production nationale) sont produites chaque
année à Dunkerque. L’aluminium est utilisé pour la fabrication des boîtes de boisson, dans
l’industrie alimentaire, dans le bâtiment (menuiserie)...

PCTLCO07.DOC TERMINALE L ~ COURS n°07 ~ 4/4 Antenne de TARBES 01/10/98