Vous êtes sur la page 1sur 2

Enseignements du Seigneur

(Résumé du Shiksha-patri, la Lettre d’instructions)


A propos de la non-violence. Selon le Seigneur, il ne faut:
ni tuer (d'animal),
ni tuer d'être humain,
ni se suicider,
ni manger de la viande,
ni se mutiler,
ni mutiler pour punir,
ni calomnier,
ni injurier,
ni blasphémer.

Code de conduite. En plus de cela, le Seigneur prescrit qu'il ne faut non plus:
ni voler,
ni adultérer,
ni s'alcooliser,
ni se droguer,
ni prendre de nourriture qui ait été contaminée,
ni accepter de nourriture carnée ou d'alcool offert en sacrifice,
ni abandonner ses propres devoirs religieux,
ni faire les devoirs d'autrui,
ni suivre une religion imaginée,
ni suivre des religieux conseils qui nous détournent de notre pratique religieuse,
ni révéler une vérité pouvant s'avérer destructrice,
ni accepter de pot-de-vin,
ni avoir de mauvaises fréquentations,
ni rester en compagnie de gens, qui bien qu'étant religieux, sont matérialistes,
ni écouter ni croire en des discours qui réfutent la religion,
ni boire de liquide qui n’est pas filtré,
ni se laver avec de l'eau contaminée,
ni prendre de médicaments contenant de la viande ou de l'alcool,
ni accepter de médicaments d'un médecin inconnu,
ni salir les lieux publics,
ni passer par des portes non appropriées,
ni camper dans un lieu privé sans la permission du propriétaire,
ni écouter ou discuter de propos religieux donnés par le sexe opposé,
ni insulter de personnes supérieures à soi,
ni agir subitement par impulsion, (mais promptement quant aux devoirs religieux,)
ni rompre la confiance qui nous est portée,
ni se faire d'éloge personnelle,
ni s'habiller trop légèrement ou indécemment,
ni rejeter les pratiques religieuses.

Telles sont les règles de conduite données par Swami-Narayan dans le Shikshapatri, versets 10 à 39.
D'autres règles cette fois-ci se rapportent au culte et pratiques religieuses hindoues:
saluer et visiter les temples de Shiva ou d'autres divinités, si l'on passe à proximité
enseigner selon ce qu'on a appris personnellement,
s'accompagner de personnes saintes,
ne pas venir les mains vides auprès de personnes supérieures hiérarchiquement,
dans le temple, ne pas toucher les personnes du sexe opposé,
pour les initiés, porter un collier de perles en bois de tulasi,
pour les autres pratiquants, un collier de perles en bois de santal,
s'appliquer le signe distinctif des Vishnouïstes,
pour les pratiquants d'autres traditions, garder le signe requis d'ordinaire,
croire en le Dieu Unique, qu'il soit appelé Vishnou, ou Shiva, ou Brahman.

Voici les devoirs matinaux de tout fidèle Vishnouïste (accomplis dans cet ordre):
se lever avant que le soleil apparaisse,
chanter le nom de Shri Krishna,
aller faire les besoins naturels,
se laver les dents,
prendre un bain (ou une douche) avec de l'eau propre,
revêtir des vêtements de dessous et de dessus,
s'asseoir en un lieu propre pour se gargariser,
appliquer le trait vertical (tilaka) sur le front, ou pour les femmes le point rouge, exception pour les
femmes veuves,
méditer sur l'adoration et le service rendu à Shri Krishna,
se prosterner devant l'image de Radha-Krishna,
répéter le mantra de Shri Krishna,
et aller aux occupations et travaux de la journée.
(versets 49 à 55)

Suite des règles du culte extérieur, ou des rituels:


adorer la forme représentant Shri Vishnou,
lui offrir différentes choses, comme des fleurs, des fruits, etc.,
lire et étudier des textes sanskrits, ou,
chanter en l'honneur de Krishna et réciter le nom de Krishna,
consacrer de la nourriture en offrande à Dieu,
partager cette nourriture avec les fidèles,
se consacrer ou se dévouer avec amour à son service,
se consacrer totalement à Dieu, et être ainsi sans cesse lié à lui,
même l'eau et la moindre nourriture doit lui être offerte,
les personnes âgées dans l'incapacité d'adorer l'image, doivent rendre mentalement le culte si la
santé le permet,
seule l'image de Krishna installée spécialement pour le culte doit être adorée,
se réunir tôt dans la soirée pour chanter, à voix haute, pour Krishna,
écouter des enseignements et récits de vie du Seigneur Krishna,
avoir un accompagnement musical pour les chants des jours de festivités,
chaque jour, étudier les Écritures, du mieux de son intelligence.

(deuxième partie à suivre…)