Vous êtes sur la page 1sur 55

Lambeaux de

couverture du pouce

Christian Dumontier
Urgence Main Guadeloupe

Avec l’aide des travaux anatomiques de F. Brunelli & G. Dautel
Rappel
• La vascularisation du pouce
est différente de celle des
doigts longs ➽ lambeaux
différents

• Le pouce a DEUX phalanges,
il est plus court +++

• Les lambeaux avancent
moins loin si ils ne sont pas
pédiculés
• Une artère métacarpienne (pollicis princeps) enfouie dans les
thénariens

• Se divise en deux branches juste avant la MP
Les artères sont courtes
• L’anatomie vasculaire du pouce présente de
nombreuses variations, surtout du côté radial +++
• Exemple d’artères radiales non individualisées (20% des cas)
• Ou d’artère passant / se terminant sous la gaine des fléchisseurs ce qui
empêche une levée en îlot

• ATTENTION aux lambeaux sur le pédicule radial
Réseau dorsal

• Deux axes avec deux anastomoses
(col P1 et sertissure de l’ongle)
Réseau veineux

• Dense, individualisable à
l’interphalangienne
Le problème principal: la
couverture de la pulpe

• Cross-finger de Gaul (-)

• Lambeau de Hueston (+/-)

• Lambeau de Venkataswami (+/-)

• Lambeaux bi-pédiculés de Snow, Moberg,
O’Brien
Cross-finger

• 2 temps opératoires

• Doigts en syndactylie

• Sensibilité du dos de P1

• Lui préférer le lambeau cerf-
volant (mêmes indications)
Lambeau de Hueston

• Même principe, mêmes techniques MAIS

• Le pouce est plus court +++ donc il avance peu
Lambeau de Venkataswami

• Décrit initialement pour le pouce

• Mais risque vasculaire ++ sur le versant radial

• Et la pulpe ulnaire est la plus importante
Lambeau de Moberg

L’absence de libération cutanée proximale limite son
avancement et oblige à fléchir l’IP
Petit truc
• Pour repérer la jonction peau
palmaire-peau dorsale, fléchir
un peu le pouce

• La limite se situe sur la ligne
entre la partie dorsale des plis
de flexion IP et MP

• Attention les axes vasculaires
sont juste en avant de cette
ligne
Attention à mettre la tension sur la partie proximale, pas sur la
partie distale du lambeau
Moberg
Lambeau indiqué pour
les pertes de substance
jusqu’à 3 cm (10-15 mm
en fait)
Lambeau d’O'Brien

• Lambeau bi-pédiculé avec libération cutanée proximale
Lambeau de O’Brien
O’Brien
Variante d’Elliott (Moberg-O’Brien)

• Dessin en VY à la
base
Autres lambeaux possibles

• Lambeau dorso-ulnaire de Brunelli

• Lambeau Cerf-volant de Foucher

• Deuxième choix car peau dorsale avec sensibilité moindre +++
Le lambeau cerf-volant

• Pseudo-îlot décrit par
Foucher

• Basé sur la 1ère artère
intermétacarpienne
dorsale
• Prendre la peau dorsale ET latérale de P1 de
l’index
• Emmener en bloc
l’aponévrose du 1er IOD au
ras de P2 (branche profonde)
et jusqu’au milieu de la
commissure (branche
superficielle)
Proxim
al
Cerf-volant
Cerf-Volant pour reconstruction pulpaire
Variante pour limiter les risques
de compression du pédicule
Le lambeau dorso-ulnaire
(Brunelli)
• Basé sur les
anastomoses retro-
unguéales et sous-
tendineuses (col P1)
au dos du pouce
Pulpe ?
Moignon d’amputation
PdS dorsales ou palmaires
Cross-thumb

Position
intrinsèque plus
■ Lambeau dorso-radial du pouce (Brunelli)
Attention

• L’artère radiale dorsale du
pouce qui nait de l’artère
radiale et passe sous le
tendon EPB n’est présente
que dans 52 à 70% des cas
dans la littérature
Couverture du pouce hors la pulpe

• Lambeau de
Hueston surtout
ou autres (double
lambeau ici)
Au pouce, utiliser l’artifice d’Argamaso
pour limiter la taille de la PDS proximale
Face dorsale
Sans oublier !

• Les doigts-banques

• Les lambeau hétéro-dactyles

• Les lambeaux à distance
(chinois)

• Les transferts de pulpe
Pulpe libre en doigt-banque

Lambeau hétérodactyle (rares
indications car troubles de la
sensibilité +++)
Transfert libre de
pulpe d’orteil
Comment choisir ?
Conclusion de cette session
sur les lambeaux (1) Echec Moberg
L’échec de la chirurgie est
impardonnable +++
Mieux vaut une cicatrisation dirigée
(mauvaise indication rattrapable)
Qu’un échec de lambeau (mauvaise
technique, non rattrapable et
responsable de dégâts supplémentaires)

42 complications sur 118 lambeaux (Henry M. J Reconstr Microsurg. 2008 Apr;24(3):221-5.)
Surtout

Ne vous lancez pas dans des
techniques de lambeaux que vous
ne maîtriseriez pas !
Mais apprenez à faire des
lambeaux car c’est une chirurgie
passionnante source d’innovation