Vous êtes sur la page 1sur 9
FRANCE
FRANCE

e-JOURNAL

FRANCE e-JOURNAL avril 2009 l'ère du temps « La vie a beaucoup plus d'imagination que nous

avril 2009

l'ère du temps

« La vie a beaucoup plus d'imagination que nous »

François Truffaut

La journée internationale de la francophonie p1

Meilleurs ouvriers de France ! p2

La Nouvelle vague est encore en mer p3

de France ! p 2 La Nouvelle vague est encore en mer p3 L'ère du temps
de France ! p 2 La Nouvelle vague est encore en mer p3 L'ère du temps

L'ère du temps

vous est offert par

BLs ecole de français

nos rubriques p4/5

exercices de

français

p6/7

BLS, le français avec passion

BLS BIARRITZ

les bonnes nouvelles de BLS
les
bonnes
nouvelles
de BLS
FRANCE
FRANCE
Pour les 18 - 22 ans, nous proposons un programme de français + surf avec
Pour les 18 - 22 ans, nous
proposons un programme
de français + surf avec un
hébergement optionnel à l'auberge
de Jeunesse de Biarritz :
FRANCAIS + SURF A BIARRITZ
CONTACTEZ-NOUS :
info@bls-frenchcourses.com

PROGRAmmE FRANçAIS + SURF POUR 18-22 ANS

e-JOurNAL

BLS BORDEAUX

DEGUSTATIONS DE VINS GRATUITES Du 27 avril au 5 juin 2009 BLS vous offre des
DEGUSTATIONS DE VINS GRATUITES
Du 27 avril au 5 juin 2009 BLS vous
offre des excursions (3 heures) et
des dégustations gratuiteS dans
les vignobles de St emilion et du
Médoc.
CONTACTEZ-NOUS :
info@bls-frenchcourses.com
et du Médoc. CONTACTEZ-NOUS : info@bls-frenchcourses.com Je Le mONde La journée InTernaTIonaLe de La francophonIe
Je
Je

Le mONde

CONTACTEZ-NOUS : info@bls-frenchcourses.com Je Le mONde La journée InTernaTIonaLe de La francophonIe «J 'ai

La journée InTernaTIonaLe de La francophonIe

«J 'ai appris l’italien pour parler au Pape, l'espagnol pour parler à ma mère, l'anglais à ma tante,

l'allemand à mes amis et le français à moi-même. » Cette phrase n’a pas été prononcée par l’intendant de Benoit XVI, mais par Charles Quint, il y a plus de quatre cent cinquante ans et semble bien cerner, déjà à cette époque, les difficultés de la diplomatie et derrière cela, la course des langues.

Car il s’agit bien d’une bataille, amicale certes, mais néanmoins passionnée. Puisque la Journée Internationale de la Francophonie avait lieu le 20 mars dernier, profitons-en pour nous pencher sur l’un des concurrents, descendant du gaulois : le français. Si le pays de la révolution est aujourd’hui avide de conserver sa place dans ce bras de fer collectif – et surtout contre l’anglais – c’est qu’il connaît son histoire et sait que sa langue était parlée officiellement à la cour d’Angleterre pendant plus de trois cents ans ! Vers 1700, le français remplace le latin dans la diplomatie. On le parle désormais en Russie, en Hollande… En Allemagne, l’Académie lance même un concours : quelles sont les causes d’une telle universalité ? Tolstoï écrit une grande partie des dialogues de Guerre et Paix en français et Dante lui-même s’est sérieusement interrogé pour l’utiliser pour sa fameuse Divine Comédie. Mais en 1919, à Versailles, l’anglais fait son arrivée dans la rédaction des traités et n’aura de cesse alors de s’imposer. Pour contre-attaquer, la France fonde la Francophonie, un rassemblement politique, économique et culturel de 56 pays. Plus amusant, et outre son Académie Française, qui vieille sur le respect de la langue, elle créé la Délégation générale à la langue française et aux langues de France. Une commission chargée de rétablir les déviances internationales…

Une

langUe

qUi

ne

se

laisse

pas

avaler !

Elle recommande par exemple aux adeptes du surf, de ne plus dire : « C’est un super spot, ici ! » Mais bien plutôt : « C’est un superbe site de pratique ! » Aux usagers de la route, d’employer plutôt autocaravane à camping car ou sac gonflable à airbag. Enfin, il serait drôle, dans une discothèque, de présenter la star de la soirée, un célèbre Dj, comme un animateur vedette !

Mais s’il est permis de plaisanter sur cela, rappelons toutefois que l’Unesco a déclaré 6000 langues ou dialectes en voie de disparition et qu’elles constituent toutes la richesse de l’humanité.

p1

 

m

o

t

s

e x p l i q u é s

-Gaulois : langue de la Gaule, avant de s’appeler la France -avide : adjectif, très désireux -bras de fer : nom masculin, jeu pour connaître le plus fort de 2 participants -collectif : adjectif, qui réunit plusieurs personnes -un concours : une compétition

-universalité : qui est universel -n'aura de cesse : ne pas arrêter -outre : en plus de -les déviances : les expressions incorrectes -adeptes : nom masculin, ceux qui pratiquent un sport

  

retrouvez tous nos programmes sur www.bls-frenchcourses.com

FRANCE
FRANCE

e-JOurNAL

FRANCE e-JOurNAL U n bruit sec retentit dans une forêt des Vosges, encore embrumée par le

U n bruit sec retentit dans une forêt des Vosges,

encore embrumée par le matin. Patrick, un bâton à la main, frappe le tronc d’un épicéa, puis semble écouter l’écho mourir au fond de la vallée. Un sourire se dessine sur son visage alors qu’il donne un nouveau coup.

Voilà, ça y est, après plusieurs semaines, il a trouvé son arbre. Il est pour lui parfait, d’une sonorité claire et franche, qui se transmet jusqu’aux branches, puis sur les collines enneigées. Il imagine, derrière l’écorce, le réseau étroit des fibres et leur homogénéité, qu’aucun noeud ne semble altérer. Patrick veut faire correctement les choses, car il n’aura droit qu’à un seul essai dans sa carrière de luthier. Il s’est donné cinq ans pour réussir le célèbre concours du meilleur ouvrier de France.

Meilleurs ouvriers de France

Je
Je

LA FrANCe

ouvrier de France. Meilleurs ouvriers de France Je LA FrANCe p2 l’homme et l’objet Dans un

p2

l’homme et l’objet

Dans un petit atelier de Lyon, Nicolas, la tête baissée derrière son établi, termine une minuscule pièce en acier qui servira à poinçonner le visage d’une femme sur un médaillon, copie d’un célèbre dessin. Voilà le sujet qu’il a deux ans pour terminer. Mais ce n’est pas le seul, il doit librement exécuter une pièce de monnaie sur le thème des douze travaux d’Hercule. Nicolas ne compte plus les heures passées, à se documenter dans les bibliothèques, à dessiner des croquis préparatoires, à définir les meilleures techniques, se remettre en question, puis tout recommencer. il sait que ses juges sont les maîtres de l’artisanat en France et qu’ils ne lui pardonneront aucun écart. C’est cette exigence ultime et ce savoir-faire ancestral qui lui ont valu de rejoindre en 2000 les quelques noms d’ouvriers parvenus à l’excellence. aujourd’hui il a exécuté la médaille du Président de la république et vient de terminer celle de la ville de Lyon. Ce concours triennal est né en 1929 et récompense l’élite de plus de 200 métiers, parmi lesquels, on compte la pâtisserie, la coutellerie, l’ébénisterie et la taille de pierre…

A l’heure où les technologies veulent remplacer la main de l’homme, certains artisans prouvent que cela est encore chimérique, car aucune machine ne sait rendre l’acoustique d’un Stradivarius ou la surface organique d’un grand vase, transmise par un souffleur de verre.

 

o

t

s

e x p l i q u é s

m

-retentit : verbe retentir, résonner, renvoyer un son -embrumée : emplie de brume -brume : nom féminin, brouillard léger -une sonorité : un son -l’écorce : enveloppe de l’arbre -le réseau : l'ensemble des fibres -homogénéité : nom féminin, qui est uniforme, harmonieux -altérer : changer, modifier -luthier : personne qui fabrique des instruments de musique à cordes

-minuscule : adjectif, très petit -acier : métal très dur -poinçonner : ici imprimer une petite marque dans une pièce de métal

-médaillon : bijou de forme circulaire porté au cou grâce à une chaîne -croquis : nom masculin, dessin -ecart : nom masculin, ici défaut, imperfection

-ancestral :

-triennal : qui a lieu tous les 3 ans -la coutellerie : art de fabriquer des couteaux -l’ébénisterie : art de fabriquer des meubles -chimérique : adjectif, imaginaire -l’acoustique : nom féminin, qui concerne le son -la surface organique : le corps du vase -souffleur de verre : homme qui créé des objets en soufflant dans le verre

-ont valu :

adjectif, des ancêtres verbe valoir, au passé

composé, ici ont permis

  

retrouvez tous nos programmes sur www.bls-frenchcourses.com

FRANCE
FRANCE

e-JOurNAL

Je

LA FrANCe

FRANCE e-JOurNAL Je LA FrANCe La Nouvelle vague est encore en mer p3 C omparé aux
La Nouvelle vague est encore en mer
La Nouvelle vague
est encore en mer

p3

C omparé aux arts individuels, le cinéma

a toujours souffert de son manque de

personnalité. Chaque décision du metteur en

scène pouvant être modifiée par le producteur,

par le chef opérateur, par les contraintes

techniques, jusqu’au scénario même, qui est

souvent le résultat de plusieurs volontés.

C’est contre cette réalité, qu’après la deuxième

guerre mondiale, se rassemblèrent un certain

nombre de critiques français, refusant le cinéma

de studio et tous ses codes. ils souhaitaient qu’on

reconnaisse les oeuvres, comme on reconnaîtrait

un Braque ou un Picasso.

La majorité, issus du journal Les cahiers du

cinéma, essayèrent de nouveaux films, parfois

avec des moyens dérisoires et de toutes petites

productions. Finis les lourdeurs de décors, les

éclairages complexes et artificiels. Les caméras

plus sensibles et plus légères pouvaient enfin

permettre le tournage en extérieur et les lumières

naturelles. Les spectateurs découvraient les

vraies rues de Paris, les atmosphères glauques

des ouvertures de café dans le quartier

Montparnasse…

La nouvelle vague est alors née, avec sa volonté

réaliste ; mais si godard, pour ne prendre que

lui, coupait son montage pour donner un effet

saccadé, se moquant des invraisemblances,

c’est aussi pour qu’on n’oublie pas que c’était

du cinéma. Les scénarios cherchaient à

impliquer le spectateur, créant des difficultés de

compréhension, des flash-backs, des ellipses,

une déstructuration des modèles classiques, des

non-dits et puis surtout, rompre avec la tradition

de l’adaptation littéraire. Les acteurs n’étaient

plus des stars, et souvent même étaient-ils

simplement amateurs ou n’avaient jamais joué.

La vérité était la destination de la Nouvelle

Vague, une vérité qui ne pouvait se satisfaire d’un

dogme. C’est la raison pour laquelle les oeuvres

sont tellement différentes : de la bourgeoisie

provinciale de Chabrol, à la rébellion sauvage de

godard.

La Nouvelle Vague a 50 ans, et n’a cessé depuis, d’influencer le cinéma moderne, notamment Tarantino, qui se reconnaît être un élève de Godard.

Il y a de quoi apprendre, en effet, de ce cinéaste. Souvenons-nous de cette merveilleuse scène, totalement imprévisible et gratuite, lorsque Belmondo, dans Pierrot le Fou, rencontre cet homme perdu et fou lui aussi, sur le quai d’un port, et que ce dernier commence à chanter, sur un fond de Jazz, ce qui restera comme un des plus beaux moments poétiques du cinéma : « Est-ce que vous m’aimez ? »…

les offres avantages BLs !
les offres
avantages
BLs !

27 avril au 3 juillet

Réduction de 20%

+

Gratuité sur les frais administratifs

Réduction de 20% + Gratuité sur les frais administratifs contActeZ-nouS ! info@bls-frenchcourses.com REGARDEZ !

contActeZ-nouS !

info@bls-frenchcourses.com

REGARDEZ ! Pierrot le Fou - Devos et Belmondo :

http://www.youtube.com/watch?v=dxkb1cL-I40

 

m

o

t

s

e x p l i q u é s

-souffert : participe passé, verbe souffrir -contraintes : inconvénients, difficultés techniques -un Braque : tableau du peintre Braque -un Picasso : tableau du peintre Picasso -des moyens dérisoires : très peu d’argent -les lourdeurs : de l’adjectif lourd -le tournage : action de filmer les scènes d’un film -glauques : tristes, sinistres -saccadé : avec des secousses

-invraisemblances : bizarreries -impliquer : faire participer le spectateur -une déstructuration : une désorganisation -rompre : casser -adaptation littéraire : adaptation d’un livre au cinéma -amateurs : non professionnels -un dogme : une loi, une théorie -la rébellion : la révolte, le refus -cinéaste : homme qui tourne des films

  

www.bls-frenchcourses.com

retrouvez tous nos programmes sur www.bls-frenchcourses.com

e-JOurNAL FRANCE l es rubriques du mois P E r s o N N A
e-JOurNAL
FRANCE
l
es rubriques du mois
P
E r s o N N A l I t é
d
u
M o I s
› › › › ›

Je

LA FrANCe

A l I t é d u M o I s › › › › ›

p4

histoire drôle

CItAtIoN

si dieu descendait sur la terre, tous

les peuples se mettraient à genoux, excepté les Français qui diraient : « Ah ! Vous êtes la ! C'est

pas trop tôt ! On va pouvoir discuter un peu »

Lord Balfour

Ceux de la future "Nouvelle Vague". ensemble, ils prennent fait et cause pour des cinéastes méconnus ou jugés uniquement commerciaux, comme alfred Hitchcock et Howard Hawks.

réalisé en 1954, le premier court-métrage de François truffaut n'a qu'une valeur anecdotique : « une visite» n'a guère de scénario et il est interprété par des acteurs amateurs. il tournera « Les Mistons », trois ans plus tard où il sera autrement maître de ses moyens. Ce film de 23 minutes est le véritable prélude de toute son oeuvre.

il reste à truffaut à réaliser son premier long métrage. Ce sera un film sur l'adolescence, en partie autobiographique et interprété par un inconnu de quatorze ans, Jean-Pierre Léaud, que l'on retrouvera dans le même personnage d'antoine Doinel tout au long de la filmographie de l'auteur, à la fois double, alter ego et "fils spirituel". Au même titre que « Le beau Serge » de Claude Chabrol, d' « A bout de souffle » de Jean-Luc godard, de « Paris nous appartient » de Jacques rivette ou du « Signe du Lion » d'eric rohmer, « Les Quatre Cents Coups » peut être considéré comme l'un des manifestes de cette "Nouvelle Vague", qui prend alors le "pouvoir" dans le cinéma français. Véritable triomphe « Les Quatre Cents Coups » assoit définitivement la place de François truffaut.

Sa vie va se confondre dès lors avec ses films. Le cinéma a la priorité absolue. Il disparut en pleine gloire à l’âge de 52 ans.

(source : www.ecrannoir.fr )

Le Motard

Un motard roule à 130 km/heure sur une route déserte quand il se trouve nez à nez avec un petit moineau. Il fait tout ce qu'il peut pour éviter le malheureux oiseau, mais rien à faire, la collision est inévitable ! Il voit, dans le rétroviseur, la malheureuse petite bête faire des pirouettes sur le bitume, puis tomber sur le dos, ailes étendues. Pris de remords, il s'arrête, ramasse la bestiole inconsciente, achète une petite cage, et l'y installe douillettement, avec un peu de pain et une soucoupe d'eau pour quand elle se réveillera. Le lendemain, l'oiseau se réveille, voit les barreaux de la cage, le morceau de pain et la soucoupe d'eau, se prend la tête entre les ailes et s'exclame :

Oh mon Dieu ! J'ai tué le motard et me voilà en taule!

mon Dieu ! J'ai tué le motard et me voilà en taule! motard : motocycliste de

motard : motocycliste de la police nez à nez : face à face moineau : petit oiseau brun et beige très commun en France collision : choc entre deux corps rétroviseur : petit miroir qui permet au conducteur de voir la route derrière pirouettes : acrobatie, faire un tour sur soi-même bitume : goudron, asphalt pris de remords : pris de regrets bestiole : petite bête douillettement : confortablement soucoupe : sous-tasse, petite assiette placée sous une tasse barreaux : barres utilisées dans une prison en taule : mot argotique pour désigner prison

FRANCOIS TRUFFAUT L’un des artisans de la « Nouvelle Vague » du cinéma français On sait que François truffaut est né le 6 février 1932 à Paris, et qu'il est officiellement le fils de Roland Truffaut, architecte-décorateur, et de Jeanine de Montferrand. Ce que François truffaut n'a appris que tardivement, c'est que roland truffaut n'était pas son véritable père. il a raconté que sa mère ne le supportait pas, qu'il devait se faire oublier, rester sur une chaise à lire, qu'il n'avait le droit ni de jouer, ni de faire du bruit. Souvent confié à ses grands-mères, c'est d'elles qu'il tient le goût, pour ne pas dire la passion, de la lecture. La lecture est un refuge, une passion qu'il conservera toute sa vie. Le cinéma devient vite aussi important, sinon plus, que la lecture, une "évasion encore plus forte ". Ses souvenirs d'école buissonnière seront liés au cinéma. « Les Quatre Cent Coups » donnent une assez bonne idée de ce qu'a pu être l'adolescence de truffaut, avec une très mauvaise scolarité et de rares amis. François truffaut a tout juste vingt ans quand il devient un des membres de la critique française de cinéma, avec des amis comme Jacques rivette, Claude Chabrol, Jean-Luc godard et eric rohmer.

 

mots expliqués

supportait : (supporter) ne pas accepter la présence, l’existence de qq se faire oublier : être très silencieux et sage confié : (confier) remettre à une personne refuge : masculin, un abri faire l’école buissonnière : ne pas aller à l ‘école prennent fait et cause : (prendre) défendre méconnus : peu ou mal connus

court-métrage : film court (45 à 60 mn) guère : peu, presque pas prélude : masculin, introduction alter ego : masculin, âme sœur, ‘autre moi’ manifestes : masculin, proclamation (en général écrite) assoit : (asseoir) ici confirmer, établir dès lors : à partir de cet époque

E t Y M o l o G I E

/

E X P r E s s I o N

› › › › ›

« Faire les 400 coups »

Lors de la guerre menée par Louis Xiii contre le protestantisme, la ville de Montauban (département du tarn et garonne, sud-ouest de la France) fut attaquée en 1621 par 400 coups de canon, censés faire plier les habitants qui étaient en majorité protestants. Mais ils ne se rendirent pas. L’expression est restée et on dit d’une personne qu’elle « fait les 400 coups » lorsqu’elle mène une vie désordonnée, sans respect des us et coutumes.

(source : www.linternaute.com )

 

mots expliqués

censés faire plier : être censé faire quelque chose, qui devait normalement faire plier les habitants

us et coutumes : ensemble des usages, des habitudes et des coutumes d’un pays, d’une communauté

C I N E M A

coutumes d’un pays, d’une communauté ⎬ C I N E M A › › › ›

› › › › ›

NULLE PART, TERRE PROMISE

Réalisé par : Emmanuel FINKIEL, sorti le 1er avril 2009 Avec : Elsa AMIEL , Nicolas Wanczycki , Joanna GRUDZINSKA trois personnes sillonnent l'europe aujourd'hui. un jeune cadre,

une étudiante et un Kurde. Vers l'est ou vers l'ouest, en camion, en business class, en stop, en train, avec ou sans papier, à travers l'europe contemporaine, chacun en quête de sa terre

promise.

(source : www.premiere.fr)

mots expliqués

sillonnent : sillonner, parcourir

  

retrouvez tous nos programmes sur www.bls-frenchcourses.com

e-JOurNAL FRANCE l es rubriques du mois
e-JOurNAL
FRANCE
l
es rubriques du mois

t E N d A N C E s

› › › › ›

Je

LA FrANCe

du mois t E N d A N C E s › › › › ›

E V é N E M E N t

C u lt u r E l

› › › › ›

Opéra Rock - Jean-Luc Blanc A voir absolument. Musée d’Art Moderne CAPC de Bordeaux jusqu'au dimanche 14 juin 2009.

Depuis une quinzaine d'années, Jean-Luc Blanc sélectionne des images imprimées issues de films, de cartes

Depuis une quinzaine d'années, Jean-Luc Blanc sélectionne des images imprimées issues de

films, de cartes postales, de photos de presse,

de revues

qu'il compile et organise de façon

très disparate. Source: www.bordeaux.fr

 

p5

La MaisoN bois, source de bieN-être,
La MaisoN bois,
source de bieN-être,
une solution équilibrée pour une qualité de vie inégalée. Que la Sorbonne doit son nom
une solution équilibrée
pour une qualité de vie
inégalée.
Que la Sorbonne doit son nom à son
fondateur Robert de Sorbon,
chapelain et confesseur de Louis IX
(nommé Saint Louis) ?
le saviez-vous?
L'architecture de la maison bois s'adapte à votre style de vie et peut
s'intégrer harmonieusement dans les différentes régions, sous tous les
climats, et sur tous les types de terrain. une construction à structure
bois répond aujourd'hui à un véritable besoin : se sentir bien, de
manière durable, dans un lieu à la fois personnalisé et proche de ses
racines. Même si l'on n'a plus le temps de faire un détour par le parc en
rentrant du travail, dans une maison bois, le bien-être se respire tous les
jours.
La maison bois est aujourd'hui le meilleur lien qui existe entre les
hommes, fatigués d'un monde où ils ne cessent de circuler, et la nature
dans laquelle ils peuvent s'enraciner. Dans les pays à haut niveau de
vie, tels que les etats-unis, le Canada et la Scandinavie, plus de 90 %
des maisons individuelles construites chaque année sont en bois. Ce
chiffre dépasse les 50 % au Japon.
En France, de plus en plus de ménages font le choix réfléchi d'une
maison bois pour ses nombreux atouts et ne se satisfont plus de l'offre
banalisée des pavillonneurs.
Son histoire, au cours des siècles, a été si
intimement liée à celle de l'Université de Paris,
qu'elle en est devenue le symbole.
L'Université naît au XIIIème siècle, de l'organisation en
corporation des maîtres et écoliers de Paris.
Reconstruite par Richelieu au XVIIème siècle, fermée par la
Révolution en 1791, atelier d'artistes en 1801, la Sorbonne est à
nouveau affectée à l'enseignement en 1821. A la fin du XIXème
siècle, la République la reconstruira à son tour pour faire, de la
Nouvelle Sorbonne, le sanctuaire de l'esprit, le lieu privilégié
de la connaissance. Centre de ralliement de la contestation en
mai 1968, l'Université est réorganisée depuis en universités
autonomes, mais la Sorbonne, symbole de l'université
française, demeure, encore et toujours, l'espace magique, le
point magnétique de la jeunesse et du talent.
Source: www.sorbonne.fr
mots expliqués
Chapelain : un prêtre
en charge d’une
chapelle (petite église)
Confesseur : un
prêtre qui recueille
la confession d’une
personne
Intimement :
personnes d’une même
profession
Affectée à : utilisée pour
Sanctuaire : (masculin)
lieu saint, refuge
Centre de ralliement :
étroitement
Corporation : (féminin)
groupe, ensemble de
lieu de rassemblement
des étudiants en grève
La contestation :
désaccord, remise en
cause d’un système
A découvrir : www.maisons-bois.org

s C I E N C E - d é C o u V E r t E

› › › › ›

Des bulles de savons pour comprendre les ouragans

› › Des bulles de savons pour comprendre les ouragans Des chercheurs du CNRS leurs similitudes.
Des chercheurs du CNRS leurs similitudes. en analysant (Centre National de la Recherche Scientifique) de
Des chercheurs du CNRS
leurs similitudes. en analysant
(Centre National de la Recherche
Scientifique) de l’Université de
Jane, Nicolas
les chercheurs
Bordeaux 1 et de l’Université de
la Réunion ont découvert que
des tourbillons créés dans des
bulles de savon se comportent
comme de vrais cyclones.
Mieux comprendre la trajectoire
des ouragans grâce aux bulles
de savon
La bulle de savon est un modèle
idéal pour étudier l’atmosphère
car elle possède des propriétés
physiques analogues : comme elle,
elle se compose d’une couche très
fine par rapport à son diamètre(2).
Dans cette expérience, les
chercheurs ont créé une demi-bulle
de savon qu’ils ont chauffée « à
l’équateur » puis ensuite refroidie
« aux pôles », donnant naissance
à un gros tourbillon unique,
semblable à un ouragan dans la
paroi de la bulle. Les chercheurs
ont étudié le mouvement de ce
tourbillon, fluctuant de manière
aléatoire. Celui-ci est caractérisé
par une loi dite superdiffusive (1)
bien connue des physiciens mais
qui n’avait jusque là jamais été
observée dans le cas de tourbillons
uniques dans un milieu turbulent.
finement les trajectoires de certains
cyclones récents comme ivan,
La ressemblance troublante
des tourbillons sur les bulles
de savon avec les cyclones a
conduit les chercheurs à étudier
ont mesuré la composante
aléatoire toujours présente dans
le mouvement des ouragans. ils
ont alors mis en évidence la très
grande similarité de ces fluctuations
avec celles qui caractérisent le
mouvement désordonné des
tourbillons qu’ils avaient créé sur
les bulles de savon.
Source: www.science.gouv.fr

  

retrouvez tous nos programmes sur www.bls-frenchcourses.com

e-JOurNAL
e-JOurNAL

FRANCE

e-JOurNAL FRANCE J'AppreNds Le FrANçAIs les exercices du mois p6 niveau élémentaire / intermédiaire Exercice 1
e-JOurNAL FRANCE J'AppreNds Le FrANçAIs les exercices du mois p6 niveau élémentaire / intermédiaire Exercice 1

J'AppreNds Le FrANçAIs

les exercices du mois

p6

niveau élémentaire / intermédiaire
niveau élémentaire / intermédiaire

Exercice 1

A. MOIS AUSSI ! Compléter selon les exemples :

-> Je suis souvent malade, et vous ? Moi aussi je suis souvent malade -> Il ne voyage jamais, et elle ? Elle non plus, elle ne voyage jamais

1. Nous sommes sportifs, et vous ?

6.

Caroline est libre demain, et sa sœur ?

2. Je suis marié, et vous ?

7.

Nous sommes fatigués et toi ?

3. Ils ne sont pas grands, et eux ?

8.

Ils ne partent pas demain, et nous ?

4. Elle n’est pas prête pour l’examen, et lui ?

9.

Nous serons à Paris en août, et vous ?

5. Mike n’est pas français, et toi ?

10.

Elle finit demain, et eux ?

Corrigés p7

niveau intermédiaire
niveau intermédiaire

Exercice 2

A. L'IMPARFAIT Mettre cette chanson à l’imparfait

2 A. L'IMPARFAIT Mettre cette chanson à l’imparfait ARTISTE: Laurent Voulzy chanteur compositeur français,

ARTISTE: Laurent Voulzy chanteur compositeur français, né à Paris en 1948.

Voir la video sur Youtube 

La Fille d'Avril de Laurent Voulzy

C'est une fille d'Avril (1) Pauvre de moi Une fille difficile Elle ne veut pas (2) Découvrir d'un fil Tout ce qu'elle a (3) Ni son cœur, ni son corps C'est comme ça (4)

Les filles de Janvier, on le dit (5) N'aiment pas garder leurs habits (6) Au coin du feu Elles se prélassent (7) Février Mars Voici le joli mois de Mai Les manteaux, on les met jamais (8) Elles ne gardent presque rien (9) Quand vient le soleil de Juin (10) Enfin Juillet les déshabille (11) Mais elle, c'est une fille d'avril Pauvre de moi Une fille difficile Elle ne veut pas Découvrir d'un fil Tout ce qu'elle a Ni son cœur, ni son corps C'est comme ça

Le soleil n'a plus aucun doute (12) Allongées sur le sable d'Août En Septembre un autre rêve Le vent se lève (13) Elles aiment le vent les filles d'Octobre (14) C'est de l'air qui vient sous les robes (15)

En Novembre il fait plus froid (16) Serre-moi fort dans tes bras Et passons Noël enlacés Mais elle

C'est une fille d'avril Pauvre de moi Une fille difficile Elle ne veut pas Découvrir d'un fil Tout ce qu'elle a Ni son cœur, ni son corps C'est comme ça

Pauvre de moi Une fille difficile Elle ne veut pas Découvrir d'un fil Tout ce qu'elle a Ni son cœur, Ni son corps

C'est une fille, Une fille d'Avril

Elle ne veut pas Ni son cœur Ni son corps C'est comme ça Talalala ouh

Corrigés p7

  

retrouvez tous nos programmes sur www.bls-frenchcourses.com

e-JOurNAL

J'AppreNds Le FrANçAIs

FRANCE
FRANCE

vos exercices du mois

   

niveau avancé

Exercice 3

 

LES SYNONYMES Texte de présentation par le Musée CAPC de Bordeaux de l’exposition de l’artiste Jean-Luc Blanc « Opéra Rock ». Jusqu'au dimanche 14 juin 2009.

Trouvez un synonyme pour les mots écrits en orange

œuvre de Jean-Luc Blanc
œuvre de Jean-Luc Blanc

OPéRA ROCk l'exposition de Jean-Luc Blanc

Ces images (réunies partiellement pour la première fois dans l'exposition) occupent une place centrale dans son processus créatif : selon un processus immuable, ses œuvres y trouvent leur origine.

A un moment donné, presque à l'improviste, une image émerge, s’impose à

l'artiste qui, en isolant un motif, se la réapproprie. Extrait de son contexte, le motif isolé est alors travaillé sur papier ou toile, au crayon ou à l’huile. Il est recadré, le plus souvent en plan rapproché et peut subir plusieurs traitements qui vont du texturage façon croûte au lissage cosméto-publicitaire. Ce protocole donne aux œuvres de l'artiste un caractère ambigu et énigmatique.

Quoiqu'il en soit, le motif retraité et vampirisé, peut mettre mal à l’aise. Si les dessins et les peintures de Jean-Luc Blanc semblent constituer une compilation du déjà là, en réalité, ils s'en dégagent en modifiant sensiblement les images à partir desquelles il travaille, Jean-Luc Blanc leur confère une charge nouvelle,

il leur donne une autre voix, active leur potentiel. Il les recharge. Ainsi, que

ce soient les nombreux visages qui fixent et apostrophent le visiteur ou qu’il s’agisse des natures mortes habitées qui parsèment cette interzone entre le monde des morts et celui des vivants, toutes ces œuvres fascinent et repoussent, parce qu'elles travaillent l'idée même de la pétrification. Le trouble perceptif "atmosphérique" qui en découle est d'autant plus persistant que l’apparente simplicité de ces saynètes quasi-cinématographiques et le côté ordinaire des stars, demi-stars et illustres inconnus absorbés et tenant tête ne permettent pas, d’emblée, de comprendre la longue maturation qui les a vus naître. Pour cette raison notamment, l'exposition a été pensée comme une zone d'acclimatation qui ne prétend pas "révéler le secret derrière chaque image", pour reprendre les mots de l'artiste, mais explorer davantage l'imaginaire qui les imprègne […]

A cette occasion, plus de deux cents oeuvres de l'artiste sont réunies dans les

treize salles de la galerie Foy augmentées d'un épilogue, de deux cages d'escalier

et d’une cabine d'ascenseur. Avec la complicité du curator Alexis Vaillant, à

l'initiative du dialogue avec l'artiste, à travers lequel l'exposition a pris forme, il a été décidé de combiner les oeuvres de Jean-Luc Blanc (dessins et tableaux

de 1986 à 2009) à celles de quarante-cinq artistes historiques et contemporains

ainsi qu'à quelques objets, antiquités, bijoux, cristaux, curiosités et naturalia, pour lesquels Jean-Luc Blanc éprouve de l'empathie […].

Source : www.bordeaux.fr

Photo © Jean-Luc Blanc

p7

CORRIGéS

Corrigé Exercice 1 : 1 . Nous aussi nous sommes…. 2. Moi aussi je suis…. 3. Eux non plus ne sont pas …. 4. Lui non plus n’est pas prêt… 5. Moi non plus je ne suis pas… 6. Sa soeur aussi est… 7. Moi aussi je suis… 8. Nous non plus nous ne … 9. Nous aussi nous serons… 10. Eux aussi finissent…

Corrigé Exercice 2A :

01. était - 2. voulait - 3. avait - 4.était – 5. disait - 6.n’aimaient - 7. se prélassaient – 8. mettait -9.gardaient - 10. venait - 11. déshabillait - 12.n’avait - 13. se levait - 14. aimaient - 15.venait - 16. faisait

Corrigé Exercice 3 :

Immuable : constant, inaltérable, invariable. A l’improviste : inopinément, subitement Réapproprie : (réapproprier), réattribuer Ambigu : équivoque, évasif

Vampirisé : cannibalisé, exploité Confère : (conférer), attribue Active : (activer), initialise, initie, stimule Apostrophent : (apostropher), interpeller, héler Illustres : célèbres, glorieux

Imprègne : (imprégner) pénétrer Augmentées : (augmenter) supplémentées, accentuées Empathie : sympathie

  

retrouvez tous nos programmes sur www.bls-frenchcourses.com

e-JOurNAL

envoyez-nous vos idées ou vos remarques sur nos articles, ou encore, adressez-nous des informations que vous voulez transmettre à nos lecteurs, anciens étudiants de BLs.

l'ère du temps

FRANCE
FRANCE

L'ère du temps

Pour notre édition de mai 2009 nous serions heureux de publier vos points de vue sur le thème suivant :

- selon vous, quels bienfaits la crise économique de 2009 peut-elle apporter dans nos sociétés et plus généralement pour l’humanité ?

NB : vos réponses seront soumises à notre comité de rédaction avant leur possible publication.

BLS 42, rue Lafaurie de Monbadon 33000 BORDEAUX - FRANCE. Tel : +33(0) 5 56 51 00 76 Fax : +33(0) 5 56 51 76 15 info@bls-frenchcourses.com www.bls-frenchcourses.com

BLS, le français avec passion