Vous êtes sur la page 1sur 56
Passeport Francais Marie-Héléne ROBINOT 1 LIENFANT ET LE DAUPHIN Adverbes en -ment - Nature et fonction 2 ROULETABOSSE Noms féminins en -tié ou t6 - Impariait et futur 6 3. CALAMITY JANE Verbes en -er ou participes passés en é~ La B. D. 8 4 Le uevre Accord du partcipe passé - Niveau de langue 10 5 Le DEPART DE LA COLUMBIAD —Adjectif démonstatif cevcette~ La phrase 12 6 LA FOURMI ET LA CIGALE Les noms en -tion,-sion ou -ssion La poésie 4 7 Sacué Proposition principale - Proposition subordannée relative 16 8 VARC-EN-CIEL Les sons -ge ou -g, -c ou -¢~ Les compléments circonstancic 18 9 Bon apréntr Accord du participe passé ~ Infiniti 20 10 LES PLAISIRS DE LA CAMPAGNE ! Infiniti en -oir ou -oire~ La comparaison 2 11 LiRE DANS LES NUAGES Noms en -i ie, -s, il, ise ~ Fonctions de Vadjectif qualiticati.... 24 12 Aprés-mup1 vere Champ lexical ~ Nature et fonction 26 13. LE CHASSEUR DE LION Co ou se ~ Degrés le comparaison de Vadjectf qualificati 28 14 ENQUETE suR WILE Verbes en -ir ou -ire. Proposition subordonnée conjonetive 30 15 Were 1a, fi ou Fa ~ Temps composés 32 | 16 CHEZ LES TARTARES Construction active ~ Construction passive 34 \ 17 UN NOUVEAU ROBINSON m devant m, b, p— Nature d’un mot 36 | 18 LE VIOLON Famille de mots ~ Passé simple 38 AIDE-MEMOIRE 40 LEXIQUE a7 + UN CAHIER CENTRAL DETACHABLE DE 8 PAGES REGROUPANT TOUS LES CORRIGES DES EXERCICES EN CADEAU, un mini-roman palpitant a dévorer | L’ENFANT ET LE DAUPHIN tun dauphin est ve = a nouvelle se répand [..J Le lendemain, le rivage est assiégé; les regards sont tournés vers la mer et vers Mestuaire. Les enfants agent et, parmi eux, celui dont j'ai parlé, mais il est moins hardi qu‘avant. Le dauphin revient a la ire, et sfapproche du méme enfant Celui-ci senfuit avec les autres. Le dauphin, comme pour Vattier et le rappeler, saute hors de eau, plonge, enroulle et déroule toutes sortes de wo cercles BEB vrai ou faux? Entoure fe V ou le F. Cela se reproduit le lendemain, puis le surlen demain, puis les jours suivants [...]. On s'approche a. Lhistoire se passe au bord de la mer. faa Vie Wee imal, on Vappelle, et méme on v F le touche et le caresse : il se laisse fare. En voyant a on s‘enharcit. enfant qui avait été le premier 2 faire connaissance du dauphin a plus d’audace b, Un dauphin vient voir un enfant pour a {a premigre fis, que les autres; il nage & cOté de lui, saute sur son v F Jos, il se fait transporter dans un sens et dans . Lenfant et le dauphin deviennent amis. Vfautre; il se croitreconnu, aimé, il aime a son tour 20 animal ; la crainte a disparu d'un cété comme de vooF (faut; la confiance dv premier augmente, et la d. Le narrateur* est Pline le Jeune. douceur du second [aussi]. Mines Pline le Jeune, auteur latin du ' siécle apr. J-C e, Lhistoire se passe & l’époque contemporaine* Lettres. K-33. vooF BD quelle série télévisée raconte Pamitié d’un enfant et d’un dauphin? | Le sais-tu? Le dayphin, mammitere de Vordre des ‘cétacés ~ comme la baleine — appartient 4 [a famille des Aelphinides. I pese environ 70 kg, mesure a peu prés 2 metres et vit ~ dans les eaux cétiores des mers tropicales me et fempérées ot il trouve les poissons qui crainte - constituent Iessentiel de sa nourriture, ——— I se déplace en troupeau. Sa forme élancée et son comps lisse lui permettent hardiesse | . diatteindre une vitesse de 44 ki/h, Cet | Rarcles : cess animal marin, qui ne peut rester que quelques minutes sous l'eau, remonte réguliérement a [a surface pour respite Complete le tableau suivant : nom | adjectif qualificati* douceur amour ZA soutigne dans la liste suivante les adjectifs qualificatifs qui sont synonymes* de « hardi » brave, poltron, courageux, vaillant, sage, risque-tout, valeureux, décidlé, entrepreneur, décideur entreprenant, intrépide, déterminé, genti, peureux, résolu, audacieux, téméraire Wag Recopie la phrase suivante en remplagant « on » par « nous » et fais les transformations nécessaires. On s‘approche, on joue avec animal, on 'appelle, et méme on le touche et le caresse : il se laisse faire. En voyant cela on s’enhardit Donne la nature* et la fonction* des mots suivants : a, dauphin (1. 7) b. on (1. 12) 6. le (touche) (14) di. qui (l.15) e. il(.17) f. animal (1. 20) 5 Coche celle des deux affirmations qui est vraie, a. Rouletabosse est bossu parce qui est né bossu. se penche avec curiosité sur les choses. b, Rouletabosse veut tout savoir sur ce qui l'entoure. n'en connaitre qu'une partie, ¢. Le petit garcon parvient a satisfaire sa curiosité facilement dificilement d. Lorsqu'il ne réussit pas a percer le mystire des choses : Rauletabosse renonee. Rouletabosse persévere. €. Lorsque Rouletabosse a découvert une chose il Voublie immédiatement, il s'en souvient pour toujours ‘était un petit gargon tout rond, et il était tellement curieux qu’a force de se pencher sur les choses pour mieux les voir i en était resté bossu. Crest pourquoi on 'appelait Rouletabosse La curiosité de Rouletabosse n’avait pas de limites, Tout ce qu'il rencontrait, il fallait qu'il I'examine de loin, de pres, de face, de c6té, parderriére, pardevan, i allat qu'il le flaire, le léche, le suce, le mortle, le godite, le fasse tournes, marcher, monter, descendre, il fallait qui souffle & travers, qu/il regarde dedans, quiil le pince, le gait, le fotte, le pousse, Ie tire, 15 Four le ferme En général, cela se terminait de maniére désagréable pour lui, car il y a toujours une chose qu‘on ne peut pas faire avec une chose soit parce qu'elle n’est pas faite pour ¢a, soit parce quielle n’est pas 20 d'accord pour qu’on lui fasse. Dans les premiers temps, comme il ne savat pas encore parler, Rouletabosse lorsqu'il se heurtait & la mauvaise volonté des choses, poussait de grands hurlements pour alerter 25 son entourage, puis on voyait son petit font rond se plisser dattention et ses petits yeux ronds fixer farouchement la fleur animal, le caillou, Vustensile, le truc, le machin qui lui résistait, comme sil avait voulu le garder w dans sa petite téte ronde. Et il le gardai Ensuite, il ne se trompait plus jamais ile touche, l'écoute, Robert Escarpit, ages de Rouletabosse, Magnard, 1978 Les Repor BU Retave toutes les expressions du texte qui traduisent la rondeur de Rouletabosse Relis le deuxitme paragraphe (I. 6 8 20), puis reldve les verbes appartenant au champ* ic SD de la vue : : . : . de louie : de l'odorat du godt : du toucher EA En ajoutant le surfixe* -oir au radical* . jis-tu 2. des verbes ci-dessous, trouve comment Le sais-tu? Dans le langage families « rouler sa bosse » signe voyager sans cesse pour découtir le ratte ee ‘monde, Diol le nom de notre petit reporter Ancétre de Rouletabosse, le personage de s/appelle Vobjet avec lequel on pousse ferme Rouletabille. Créé par Gaston Leroux au début du f ane siécle, ce reporter-détective débrouille les heurle énigmes les plus complexes gre a sa logique et 2 son inlsépidié, Ces exploits les plus célebres ont contés dans Le Mystere de la chambre jaune et Le Parfum de la dame en noir Complete chacun des noms par -é ou -ée, Apres avoir fait une dict... , Rouletabosse ira se promener sur la jet... . De 1a, il admirera la beaut... du paysage. Puis il prendra la mont... qui méne a la cit... II cueillera une brass. de fleurs qu'il offrira & sa mere. Ensuite, il portera la pat... son chat. Cirza VWo)2 oF . 6 exten PPINLZUAB SY Conjugue les verbes « voir » et « flairer » a Vimparfait et au futur. Imparfait : Voir Flairer je MOUS. eeeeee je eveeeeee ee nous tu . vous tu seve VOUS. il ils we ow. ils Futur : Voir Flairer je nous . je beveeee ee nOUS tu vous tu vous il ils. i. ils CALAMITY JANE i Tt (iit ais | (rez Guaiie wees wea A Compléte la fiche d'identité du narrateur*. Nom Prénom + amc te sr ce capases. Mee les sbons dnfgrcanous ‘ABlae MTA ie ve met Sumom : Date de naissance : Lieu de naissance ville état pays Nombre de fréres et scours Ses jeux denfant Biss reamast © sacanseacon 22 atte be ret: Ses différents emplois ie re Acted ne Peon Go ts Rese DAT HE eae Son principal trait dat envoyé pour reconnaite un itinéraire. de langage Lucky Luke, Calamity Jane, © Mortis et Goscinny, éd Dupuis. (1) scout Son principal trait de caractére Son interlocuteur* se nomme : Souligne celui qui est le bon. a. soldat qui débute son service : une recrue ou un rodéo. b, masse longue et étroite de minéraux : une piste ou un filon, ¢,€tre doué pour : avoir des dispositions pour ou se faire respecter. d. flatter quelqu’un pour obtenir ce qu'on désire : amadouer ou recouri -€ ou -er : mets les verbes entre parenthéses a la forme qui convient. a. (amadouer, jouer) Calamity réussira-t-elle eee les garcons pour avec eux? b. (travailler, gagner) Calamity a au pony express pour c. (décider) On a ; qu'elle conduirait des attelages de mules. vignette a les paroles des personages. planche b B bulle —¢ c récitatif = d D bande e Une rangée de sa vie, ss ED Frais correspondre chaque mot et sa définition. ignettes. E5 Pour chacune des définitions, deux mots du texte te sont proposés. A. Espace entouré dun trait dans lequel sont inscrites Le sais-tu? Calamity Jane n’est pas une hétoine de B. D. Ceest une authentique conquérante du Far West américain dont la conduite fait scandale é une époque ot il est in- tercit aux femmes de porter un pantalon, de boire, de fumer ou dentrer dans un saloon! Outre ce que tu as appris dans ccelte page ~ tout y est vrai -, sache que Calamity a eu une fille quelle a confiée 2 une famille adoptive, faute de pouvoir elever. Ele a poursuivi sa vie errante jusqu’a sa mort en 1902, sans oublier sa lle & laquelle elle écrivait réguliérement es eres qui ne lui seront remises Chacune des cases de la bande dessinée. Texte narratif qui accompagne les vignettes, Ensemble des vignettes figurant sur une page de bande dessinée. ED Barre ta mauvaise réponse, a. Ce texte® est : descriptif/ narratf b. Le narrateur* est: le livre / la tortue. ¢, Uhistoire racontée compte 2 personages / 3 personages. d. Le texte est écrit en langage’ familier / langage soutenu BA Vrai ou faux? Entoure la bonne réponse, a. La tortue parie qu'elle court plus vite que le lidvre, v F b. Le lidvre organise la course v F ¢. Un corbeau est choisi pour arbitr. v F d. La tortue gagne son pari v F e. Le li@vre ne comprend pas ce que la tortue a voulu faire. v F torlue? dit le liévre, Bien sr je la connais. Nous Mais aujourd’hui_nous Le ns ts amis. autrefois sommes fachés. Pourquoi? 5 ~ Pourquoi? Si vous pouviez me lexpliquer, vous me feriez plaisir! Parce que moi, je n Enfin, qu‘est-ce qui s’est passé? = Eh bien voila : un jour, nous nous promenions ensemble, quand tout & coup elle me dit : « Je parie que je cours plus vite 1 que toi. » Moi, je rigole : « Tu es folle, ma pauvre vieille, que je lui dis, - Folle ou non, je le parie tout de méme » qu‘elle me fat. Moi, je croyais qu'elle voulait rire... Pas du tout! Elle appelle un corbeau et lui dit : « Toi, tu seras V'arbitre! » Elle me monire un {0s arbre & quelques metres de Ia et me dit: « Voila fe but! Et 15 ici, quelle me fait, c'est la ligne de départ! Tu est prét? » Mot jedis oui. « Eh bien, qu'elle me fait, allons-y : une, deux, trois! » La-dessus, moi je fonce. ‘ai pas encore compris! Ben oui! Elle avait lair tellement sore delle la bougresse! Ma parole, en arrivant au but, je m’attendais & la trouver! Bien aoentendu, jarrive, pas de tortue.., Je me retourne : elle avait & peine dépassé la ligne de départ. A ce moment-Ia, jentends le corbeau qui crie de toutes ses forces « Croa, ctoa, le liévre a gagné! » (..] Et depuis ce temps-la, la toriue, elle me fait la gueule! Vous y comprenez quelque chose, 35 vous? Elle est vexée sans doute, ~ Mais enfin ce nest pas ma faute! Qu’est-ce qui lui a pris de me proposer cette course idiote? Aujourdhui encore, quand j'y pense, je me demande bien ce quelle voulat faire Pierre Gripari et autres contes exemplaires, De Fallois, 1992 « Le Livre », in Je suis un r LENA SD ih iN a a N a. Donne le nom de la fable* de La Fontaine dans laquelle il est question d’un livre et d’une tortue : b. Souligne celui de ces deux proverbes qui pourrait servir de morale* a I’hi re de P. Gripari : = II ne faut jurer de rien, La fortune sourit aux audacieux. WzzD test : . La Fe ine, dont s‘est inspiré P. Gripari, est un EA dans chacune des listes suivantes, et ee ae écrivain fiangais du xvse siécle, Dans ses Fables, it dénonce les habitudes sociales t politiques de a.mille b. courir c. dire son époque et se propose dinstruire le lecteur ie trottiner ae tout en le divertissant. I sult ainsi la voie tacée par le Gree Esope (une - ve siécle ay, JC) et le Latin Phédre (ie siecle av. JC). I emprunte 2 conter @l¥G | un et 2 autre les sujets de certaines de ses ) | fables et les adapte au godt du xvie siecle B eit yo a Complate le texte ci-dessous en écrivant dans Vordre les verbes suivants au participe passé : perdre organiser ~ gagner ~ prévenit — écouter. souligne Vintrus® : lieu courte compter metre marcher La tortue a - la course qu’elle avait . ; Cest le liévre qui a 1 Favait , mais elle ne Favait pas Peete? : TF reéécris en tangage* courant les expressions suivantes: a. qufelle me fait (11) b. elle me fait la gueule (1. 24) ¢. Moi, je rigole (I. 10) : dans la colonne qui convient. témérité — culot ~ courage / copain — camarade ~ condisciple / livre - manuel ~ bouquin. langage* familier | langage* courant langage* soutenu a BBB comptate tes phrases ci-dessous : a. La Columbiad part pour . b. La Columbiad rest pas lenom d’une fusée, mais celui d'un 6. La base de lancement est située en pres de Vocéan d. Ce récit a été écrit a la fin du siécle par a Reléve dans le texte : a. toutes les expressions utilisées par Vauteur pour insister sur le bruit que fait la Columbiad : . rente-cing! ~ trente-six! ~ trente-sept! J trente-huit! — trentesneuf! quarante! Feulll» Aussit6t Murchison, pressant du doigt Iinterrupteur 5 de l'appareil, rétablit le courant et langa létincelle électrique au fond de la Columbiad, Une détonation épouvantable, inouie, surhumaine, fe, ni les éclats de la foudre, ni le fracas des éruptions se produisit WJ instantanément. Une immense gerbe de feu jail des entrailles du sol comme d'un cratére, La terre se souleva, et c'est & peine si quelques personnes purent un instant entrevoir le projec tile fendant victorieusement lair au milieu des dont rien ne saurait donner une id 15 vapeurs flamboyantes, ‘Au moment olla gerbe incandlescente! s'éleva vers le ciel & une prodigieuse hauteur, cet épanouis sement de flammes éclaira la Floride entigre, et pendant un instant incalculable, le jour se substitua 2 2 la nuit sur une étendue considérable du pays. Cet immense panache de feu fut apercu de cent miles ‘en mer du golfe comme de VAtlantique, et plus un capitaine de navire nota sur son livre de bord Vapparition de ce météore gigantesque. La détonation de la Columbiad fut accompagnée d'un véritable tremblement de terre. La Floride se sentit secouerjusque dans ses entrailles. Les gaz de poudre, dilatés par la chaleur, repoussérent avec tune incomparable violence les couches atmosphé. »oriques, et cet ouragan artificiel, cent fois plus rapide que Vouragan des tempétes, passa comme Une trombe au milieu des airs, Jules Verne, De fa Terre @ la Lune, 1865. 1. incandescent lumineuse sous fet d'une forte chaleur cratére a A. Orage avec du vent et de la pluie, tempéte B_ Une trés violente tempéte. \ météore C Jaillissement de lave, de cendres... 8 Vextérieur d'un volcan. éruption D_ Ouverture d’un volcan par oi sort la lave : ouragan E_ Phénoméne lumineux qui se produit dans le ciel. Le sais-tu? bee Lorsqu’en 1865, J. Verne écrit De la Tefté & la Lune, personne ne pense réellement quiil sera un jour pos- Fais précéder chacune des expressions de Vadjectif démonstratif cet ou cette. a - Immense gerbe de feu. sible d’atteindie la Lune. Pourtant, un siecle plus tard, b. instant incalculable. fe 20 juillet 1969, 'Américain Neil Armstrong est le i détonation épouvantable. premier homme 3 fouler le sol lunaire. Coincidences “ amusantes : les hommes installés dans le « projectile » d.. inimaginable météore. de J. Verne étaient trois, les Américains embarqués & e ouragan efiroyable. bord d’Appolo XI aussi; les deux engins om décollé de f “violence incomparable. Floride, Mais, alors que le « projectile » a gagné la Lune en « 97 heures 20 minutes », if a fallu quatre jours aux astronautes américains | * : a ae Bs Pour chacune des phrases suivantes, complete le tableau ci-dessous : Phrase n° 1: Aussitét Murchison, pressant du doigt lintertupteur de l'appareil, rétablit le courant et langa I'étincelle électrique au fond de la Columbiad. Phrase n° 2: Une immense gerbe de feu jaillit des entrailles du sol comme d'un cratére. | Phrase n° 1 Phrase n° 2 Nombre de verbes conjugués | Nombre de propositions | Phrase simple ou complexe ? ai © TUN i ne fourmi fait l'ascension SY d'une herbe flexible 7 elle ne se rend pas compte #1 de la difficulté de son entreprise 5 elle s'obstine la pauvrette CHEZ dans son dessein délrant pour elle c'est un Everest pour elle c’est un mont Blanc Vai ou faux? Entoure la bonne réponse. ce qui devaitarriver arrive La fourmi escalade une herbe. ' wwelle choit patatratement voo«F une cigale la regoit b. Cette ascension est facile. dans ses bras bien gentiment voor ¢h ditelle point n’est la saison ¢. La fourmi décide d’aller jusqu’en haut de 'herbe, des sports alpinistes 15 (vous ne vous étes pas fait mal j‘espere?) voor ct maintenant dansons dansons Elle fait une chute. une bourrée ou la matchiche| a F Raymond Queneau, Battre la campagne, Une gentille cigale amortit cette chute. Gallimard, 1968. vooF 1. matchiche : danse d'origine bésilienne ». Releve dans le texte trois expressions montrant la difficulté de ascension entreprise par la fourm: : Relave toutes les paroles dites par la cigale a la fourmi = Eq souligne tes mots ou expressions synonymest des mots ou expressions en gras ci-dessous: a. flexible : souple, raide, rigide, qui peut se plier. b. dessein délirant: projet extravagant, intention folle, bonne forme. c. sobstiner : s'acharner, abandonner, survivre, s‘entéter, renoncer. dd, battre la campagne : avoir des idées extravagantes, parcourir une région en tous sens a la recherche de quelqu’un ou de quelque chose, se promener. (2) ends a chaque animal son cri en écrivant & c6té du nom de animal le verbe qui convient: béle — brait — coasse ~ croasse ~ vagit ~ stridule a. le corbeau aa d. la grenouille c. la cigale . Vane b. Fagneau «. le levee . ~ Le sais-tu? ‘Diapres les myrmécologues (savants qui étudient les fourmis|) il existe plus ce six milla especes de fourmis dont la taille varie de quelques mili métres & quatre centimetres, Tes organisées, les Complate les mots ci-dessous par -tion, -sion ou -ssion, , F fourmis vivent en colonies dans des fourmi- Vinserip eee alae liéres qui apparaissent comme de véritables Vexpul... la diseu la conver villes souterraines. Chacune y exerce sa propre Vaddi Vatten. la diminu, . . activité: moisson, jardinage, élevage de pucerons destinés a la nourriture, chasse... ou encore guere. Ces! la reine qui par la ponte Eee assure la survie de espace. [GF Ecris chacun des mots suivants a Vemplacement q Ce texte compte quatre... . etseize.........,Cestun. convient: rime* ~ vers* ~ po&me ~ strophes* Et pourtant on ne trouve aucune ant : [A Ata maniare de Queneau, invente des adverbes* en complétant le tableau sui conomatopée* | signification adverbe inventé patatras | bruit c"'une chose qui tombe avec fracas patatratement | ouille e nom de Saché (ville de 738 hab. [les Sachéens}) est célebre pour avoir abrité de nombreux séjours de Balzac. Plus récemment, le sculpteur 5 américain Alexander Calder (1898-1976), créateur de mobiles et de stabiles aux formes abstraites, choisit dy vivre; on peut voir, sur la place de Saché qui porte son nom, I'un de ses mobiles. et xvii? siécles, entouré d'un agréable parc, appartenait au siécle dernier & M. de Margonne, ami de Balzac, chez qui Vécrivain aimait venir oublier V’agi- 15 tation parisienne et les poursuites de ses ccréanciers! ; i trouvait & Saché une séré- nité propice? au travail, et clest ici que furent écrit, entre autres, Le Pére Goriot, La Recherche de Fabsolu, et, en parti, m0 Le Lys dans la vallée dont Vaction se déroule justement dans la vallée de Vindre, entre Saché et Pont-de-Ruan. La chambre oii Balzac travaillat est restée telle quelle était alors. Plusieurs salles as présentent des portraits, manuscrits, Editions originales, souvenirs de lépoque 1850. Un montage audiovisuel évoque la Vie et Pceuvre de Balzac Chateaux de la Loire, Guide Vert, Michelin, 1990. 1. eréanciers : ceux qui il doit cle argent 2, séénit6 propice: une trang favorable. ‘a. Limoges => b. Besancon > ¢. Bordeaux > Souligne les affirmations qui sont vraies. a. Ce texte est un texte informatif b, Saché est une grande ville. c. Les habitants de Saché se nomment les Sachéens, d. UIndre coule a proximité de Saché. ec. Au xixe sidcle, le chateau de Saché appartenait aM. de Margonne. it couvert de dettes. f, Balzac é g, Le Pere Goriot est un roman de Balzac h, Balzac travaillait dans la salle a manger du chateau. BX Recherche pour chacune de ces villes le nom de ses habitants. d. Strasbourg. -» eParis > f, Chartres 4 16 Eq ans chacune des listes suivantes, entoure Fntrus*, a, agréable — attrayant — aimable — plaisant — changeant Le sais-tu? b. agitation ~ excitation - énervement - exclamation ~ Honoré de Balzac est né 3 Tours en 1799 et morta Paris en 1850, Aprds des études . de dro, il se tourne vers Ia littérature. Ila c. original ~ fondamental ~ fantaisiste ~ bizarre caiioieiuelteneyteeiamlanan turbulence dans lesquels i a cherché & décrire aussi fidélement que possible la société de la premiére moité du mye sidele, Pour donner image de la réalité, il a Vidée de faire revenir les mémes personnages dans ses ditféents romans. Rastignac, le plus célebre cdeses personages, le hos clu Pée Gort, a. Explique la formation des adverbes® suivants : récemment réapparait dans plus de vingt romans, A justement : . . At ensemble de son ceuvre, Balzac donne b, Donne les adverbes correspondant aux adjectifs* Je tive de la Comédie humaine. qualificatifs suivants et explique leur formation : agiéable: .... . : | \ dernier : Seaeas : ata, ae oe KS! Dans les phrases suivantes, reléve la proposition® prit pale, la proposition* subordonnée relative; puis fais analyse de la relative. a. On peut voir, sur la place de Saché qui porte son nom, l'un de ses mobiles La proposition principale est La proposition subordonnée relative est Analyse b. Ici furent écrts, entre autres, Le Pére Goriot, La Recherche de Vabsolu, Le Lys dans la vallée dont Vraction se déroule justement dans la vallée de l'indre, La proposition principale est La proposition relative est Analyse : James et ses amis, qui voyagent a bord dune péche, viennent de combattre les Nuageois — habitants des ages ~. Soudain, ils les apercoivent sur un arc sgigantesque. ais questice que c'est que cette « histoire? » fit la coccinelle « Quiest-ce qulel font encore [les Nuageois|? 5 « Je m’en moque! » dit le mille-pattes en se dit geant vers 'entrée du tunnel, « Moi je me sauve! A bient6t! » Mais les autres étaient trop effrayés ou peut-étre trop fascinés pour faire un gest. 10 « Tiens, fai trouvé! » dit james. Alors? » «Ce grand arc, on dirait qu‘ls sont en train de le repeindre! tls ont des pots de peinture et des brosses, vous les voyez? » 15 Il ne se trompait pas. A présent, ils étaient assez prés pour discerner ce que faisaient les Nuageois ‘Munis de gros pinceaun, il épandaient de la peinture sui la voiite majestueuse de l'arc. Mais comme ils travaillaient vite! Au bout de quelques minutes 0a peine, tout Marc était couvert de couleurs 6clatantes.Ily avait de tout, Du rouge, du bleu, du vert, du jaune, du violet. « Clest un are-en-ciel ! » cri@rentils tous en méme lemps. 2% « Comme il est beau! » « Quelles couleurs magnifiques! » Mille-pattes! » criérent-il. « Monte! il faut que tu voies ga! » R. Dahl, James et la grosse péche, traduit de anglais par Maxime Orange, Gallimard, 1966. Vrai ou faux? Entoure le V ou le F. =. Les Nuageois sont installés sur un are gigantesque.,_. Ils utilisent des pistlets& peinture sy v F v F p. Lorsqu'il les voit, le mille-pattes se sauve. Ils travaillent avec rapicité. v F v = Tous les autres se sauvent également. Le résultat est magnifique. 7 F v F Les Nuageois repeignent I’arc h, Les Nuageois ont créé un arc-en-ciel, b a F v F PUA SA Bl Ajoute un préfixe a chacun des mots suivants de maniére a obtenir le mot correspondant ala définition : a... histoire : période de ’histoire antérieure faire :réaliser 'opération inverse a apparition de I'écriture, de la précédente, b.... .. pris: pris une seconde fois. di... couvert : couvert complétement Eq soutigne tes mots ou expressions synonymes* des mots ou expressions en gras : a. fasciner + charmer, hypnotser, teroriser, apeurer, lout b. discerner : distinguer, apercevoir, voir, expliquer, deviner. . majestueux : magique, grandiose, imposant, merveilleux, tes beau 4. couleurs éclatantes : couleurs brillantes, couleurs temnes, couleurs vives, couleurs gates, Onthographe Le sais-tu? oe arc-en-ciel que tu admires les sors a wie dlorage est un phénoméne physique. Remplace les pointillés par -ge ou -g. Nd 4a lumiére blanche qui Ventoure est faite d'une superposition de lumiéres unca...ot—unen... in undiri...ant | golopaeeeiitetie | cate Smile ilplon...a —— unpi...on jeman...ais blanche traverse les gouttes d'eau, in bouteoi aration sei elle se décompose — se divise - pour donner les sept couleurs qui forment ED Remptace tes pointilés par -c ou -¢. Farc-en-ciel et qui sont, de bas en haut : violet, indigo, bleu, vert, jaune, jfaper...ois — ledis... ernement ale. . . on i ar orange et rouge. Les Grecs de I’Anti- lere...u lela... age lafa...e quité pensaient que larc-en-ciel legar...on —jerin...e ilrin. . ait apparaissait lorsqu'tris, la messagere des dieux, déployait son écharpe. Cest pourquoi ils Vappelaient aussi Vécharpe d's Grammaine ; PNT 2 ¢ ep Ss n* des mots ou groupes de mots suivants : a. Donne la foncti sur la votte (. 18) vite (I. 19) Au bout de quelques minutes (1. 19) b. Dans ¢ ils travaillaient vite » remplace « vite » par « avec des pinceaux ». Donne la fonction* de ce groupe* nominal : avec des pinceaux BON APPETIT eC. aux abricots 1 pimcée de sel et 2 ei aet ailt nie te petit & petit 110 g de farine. Ajouter alors 50 cl delat et manger jusqu’a ce que vous obteniez tne pte lisse et onctueuse. 5 Avec 20 g de beurre, beurtez un moule en terre ou en verte de 25 cm de diamétre. Disposez-y une vingtaine d/abricots dénoyautés et ouverts en deux. Versez la pate sur les abricots Faites cuire 45 minutes environ dans un four préalablement chauffé Vérifiez la cuisson a Vaide d’un couteau la lame enfoncée dans i 10 doit ressortir nette. Servez tiéde. 200°. fiteau ED En vappuyant sur le texte, complete les phrases suivantes : a. Les ingrédients nécessaires a la confection du clafoutis sont b. Les ustensiles utilisés pour la réalisation du clafoutis sont c. La température de cuisson est de 4d, Le temps de cuisson est e. Pour vérifer la cuisson, j‘utilise un f. Le clafoutis se mange : BA Vrai ou faux? Entoure la bonne réponse. a. La pate doit étre pleine de grumeaux v b. Le four doit étre chaud lorsqu‘on y place le clafoutis. —V Cette recette est un texte* injonctif. v Inscris, en face de chaque défi fournée — fournil -fournaise - four - enfourner. ion, le mot qui convient, choisi dans la liste suivante : a, mettre au four A b. pidce ot se trouve le four du boulanger c. appareil servant & cuire les aliments d, lieu trés chaud . quantité cuite en une seule fois dans un four LB pans chacune des listes suivantes, entoure I'intrus*. a, terre — terreur — terrier — terrestre — terreux. ¢, Cuire — cuir — Cuisson — Cuisant — recuire. b. verre ~ verrier ~ verroterie - véreux ~ verriére. _d. servir ~ serveur — service — servant — sévices. B mia fi ‘Complete le menu ci-dessous en écrivant dans ordre les verbes au participe passé. rper — farcir — rotir~frire ~ braiser ~ varier ~ perdre Menu du jour Carottes ........ 2. ou feuilles de vigne . Poulet. Pommes........... ouendives Fromages ar nw Og: coms” © Cae" [Ey Mets tes deux derniers &. du texte aa 10) a Pinfinitifs, LA COMPARAISON. GD vrai ou faux? Entoure le V ou le F. a. Les Robineau ont invité leurs amis Dubochet & la campagne. V F b. M, Dubochet trouve I’endroit merveilleux. VF Marcher dans les graviers abime les souliers VE d, M. Dubochet trouve la nourriture malsaine VF e. Il pense qu’il n’est pas & la campagne pour se fatigue. VF f, Mme et Melle Dubochet donnent elles aussi leur avis. VF Relave dans ce texte : a. ce qui concerne le portrait physique des membres de la famille Dubochet M. Dubochet Mme Dubochet : LES PLAISIRS Les Robineau ont invité leurs amis Dubochet 4 venir passer quelques jours auprés d’eux a la campagne. crsque la famille Dubochet fait son apparition, le Lim grand homme maigre a la voix bougonne, seexclame «Eh bien, favoue quil faut beaucoup vous aimer pour venir 5 se fourrer dans un trou pareil ! Cette plaine est sinistre! Il y a de quoi mourir ennui! » 11 n'a pas fat trois pas dans le jardin qu'll remarque « Ah! vous avez fait mettre du gravier sur les allées, Cela abime les soulirs..'aurais plutt mis du sable. » 10 Mme Dubochet et sa fille Pélagie sont sorties dela diligence, air 6perdu, Mme Dubochet est une forte femme ronde comme une boule alors que sa fille Pélage, dgée de quatorze ans, a hérité de la haute taille de son pére et est maigre comme une tringle. |. A table, Dubochet critique tout. Vivre & la campagne, & son avis, 5 est la pire es absurités, C'est bien la peine de venir sfenterrer cn pleins champs pour boire du mauvais lait, manger du beurre rance et une omelette faite avec des oeufs pourts.[.. Les Robineau s‘efforcent d’apaiser leurs amis. Mon Dieu! la cam- pagne est toujours la campagne... Ils se soucient que leurs amis a0 ne sfennuient pas trop. [..J Ils leur proposent une promenade a Saint-Hilare, le seul endroit de la région oit ily ait quelque chose A voir Mais Dubochet répond qu’il faut y réfléchir. II n’est pas venu a la campagne pour se fatiguer. E, Zola, Contes et nouvelles (1875-1880), Les Parisiens en villégiature. Pélagie Dubochet ble verbe qui résume latitude de M. Dubochet face 8 la campagne Complete le tableau suivant : 4 | adjectif qualiticatir* | nom |ronde { we] grand [haute l EA elie chaque mot a sa définition, voiture A a Voiture & deux roues servant au transport des charges lourdes, charrette Bb Voiture tire par des chevaux et servant au transport des personnes aiigence C € Voiture & chevaux & deux roues et munie d'une capote ou voiture décapotable cabriolet. Dd Véhicule servant & transporter des personnes ou des marchandises Le sais-tu? Emile Zola, né a Paris en 1840, y est mort en 1902. Aprés avoir exercé livers meters ile tourne vers la ite fate. Son ceuvre la plus importante est la. série des Rougon-Macquart, dans laquelle il décrit la société Donne le verbe correspondant chacun des noms ci-dessous. lascience » ... la valeur DP cceeee. du Second Empire (1852-1870). une boisson unaperu UAssommoit,sepidme volume de a série qu en compte vingt lui apporte lavision lacioyance > la célébrité; Germinal, consacré 4 la lapluie une déception =» vie et aux dificultés des mineurs, unreu une conception =» fa consératon, on dsr dur les aspects qui, dans Vhomme, reld- vent fa nature et de se lis en fait eae le chef de école naturaliste, ga « Ronde comme une boule » (1. 11)! A la manitre de Zola, forme des comparaisons* en Complétant chacune des expressions par un des mots suivants (un méme mot peut étre utilisé plusieurs fois) : éclair ~ plume ~ chéne ~ i fil — air ~ image. a. fortcomme..... . mince comme : f. léger comme b. rapide comme » dedroit comme ++. comme comme €. robuste comme 8: Sage comme 23 Cranes A FONCTION DE: ~LIRE DANS LES NUAGES Cy jeux que les grenouilles! Les nuages en dlisent long sur le temps & {qui veut bien les regarder. Oe cirrus, signe de beau temps, est levé (de 7 & 12 km) : humidité Sf transforme en cristaux de glace qui lui donnent cet aspect filamenteux et 5 rougeoyant lors des couchers de soleil @ Le citrostratus, qui peut annoncer une perturbation, est un voile blanchatre qui vogue & une altitude aussi élevée que les précédents. Parfois il forme un beau halo autour du soleil @ Valtocumulus annonce un risque de pluie. Observé & une altitude de 3 a (a) 106 km, il est composé d'eau et de glace, et forme des couches de lamelles comme « empilées » ou des flocons réguliersalignés ou groupés © Le strato-cumulus nous rapproche du plancher des vaches : on Vobserve de 500.m a2 km daltitude. Composé d'eau, il s’tire en nappe ou en couche de nat rnuages souvent sombres. I peut se trouver en cehors des zones de perturbations 15 et n'apporte pas forcément de plu. Le stratus [..] ll vogue & basse altitude et touche méme paris le sol, oi: on i le nomme alors « brouillard ». Pris dans une perturbation, il déverse de la 5) bruine ou de la neige © Le cumulus (altitude 2 000 m en général) nous promet souvent des averses aul ayaa Yells 29 mais ne menace pas impression globale de beau temps. Ila une forme caracté- ga i Fistique : ses contours sont nets, une base plate et un sommet bourgeonnant. “= ® Le cumulo-nimbus nous invite 4 emporter le parapluie, car il peut annoncer des orages violents et des averses de gréle. Naviguant a son gré dans V'atmospheére (de 150.m A 10.000 m!) sa masse épaisse transporte de l'eau ou de la glace. Cassnchecsiait Science et Vie Junior, Novembre 1995, n° 75. EF pour chacun des nuages, complete le tableau suivant : nom | annonciateur de altitude aspect | | | XXX x | | | | / : XXX XXX XXX XX XXX KK KK 24 a. V (ele rivage » L 2 ~ «les regards sont tournés vers la mer re eg Champ lexical de a vue «examine » (8), « regarde » (13), Champ lexical de Vout: « écoute » (I. 10), Champ lexical de Vodorat: «fare» (I 10). cet vers Pestuaite «|. 2:3) i, F(e le dauphin revient & la méme heute » | 5) 6 V («la craine a disparu mente, et la douceur du second [aussi » |. 20 3 22) tune seule et méme personne, Flipper le dauphin, ES Les symonymes de « hadi » sont: brave ~ cour tout ~ valeuroux ~ décidé intrépide - déterming — résolu ~ audacious ~ tema faire. En voyant cela nous nous enhardissons. «enroute , « déroule », ', on : pronom inden, sujet ce « s‘approche ». 6. le: pronom personnel, COD de « touche ». <4. qui: pronom relat, sujet de « avait été «il: pronom personne, sujet de « nage » la confiance du premier aug: 4d. V Le texte présenté est une lee. Le nartateur et ‘auteur sont La ete conte une histoire qui se passe au w sige ape IoC. centieprenant — 1 Nous nous apprachons, nous jouons avec animal, nous Fappelons et méme nous le touchons et le catessons si se laisse a. dauphin : nom commun, sujet de « saute », « plonge », Champ lexical du goat: « leche se suce », « morde »,« goite » tL 10-10, Champ lexical du touches: « touche » (10), « ince », «grate », scfrote » (L. 14 {G1 grattoir~ poussoir—fermoir~ heurtoit dictée—jotée beauté ~ montée ~ cite — brassée~ pte G mpariait Voi je woyais nous voyions tu voyais yous voyiez iIvoyait ils voyaient Fairer jeflaais nous flairions tu laiais vous flaviez ‘flat ils flaraieat Futur Voit jeverat nous verrons tuverras vous verrez il verra ils vertont Flairer Fe lairerai nous ilaeerons tu flareras vous fairer iNflaiera ils flareront f. animal : nom commun, COD de «aime Gin HD a. se penche avec curiosité sur les choses, (« & force de se ppencher [1 resté bossu. » 1 3-4) }. veut tout savoir sur ce qui entoure «la curiosté de Rouleta boss rvavait pas de limites,» |. 6 © difcilement. (« En général, cela se terminait [a] qu'on li fasse.» 1.15.8 20) 4. Rouletabosse persévere. (« pus on voyait son petit front [J sa petite téteronde, » |. 25 3.30) «. il sen souvient pour toujours, se twompait plus jamais.» |, 30-31) Fil le gardai. Ensuite, il ne Les expressions qui tradulsent la randeur sont: «un petit gar= {gon tout rond » (1), « son petit font rond » (25 yeu ronds » (26), «sa petit tte onde » (I. 30), 50s petits Mh a. Cannary >, Martha Jane, «, Calamity Jane dl. vers 1850. «. Ville: Princeton Etat; Missouri f. 5 reves ot sours 8, le todo — les jeux de garcons. ha, scout ~ conducteurdattelage cle mules chercheuse d'or ~au chemin de fr. les jurons. j.- mentcuse (deridre vignette. au pony express Lucky Luke (voir le tte de la bande dessinée, p. 8) a, Un soldat qui débute son service es une reerue be. Une masse longue et étroite le minéraux est un filon. des dispositions pour ni ce qu'on ds, c'est Pamadouer: a. amadouer — jouer b. tavailé ~ gagnes «. décidé, B acB-bad-cetA-detC-ectE Mas, texte raconte une histoire be, Ba la totue (Cest le ldvte (I, 1) qui raconte cette histoire un interlocuteur* dont le nom n'est pas précis «, Barter 2 (Iya bier corbeau qui dd Barter la ris personnages : la torte, fe libvre et le it abit) ie soutenu. (De nombreux mots et expressions ppartennent au (1.7), «jerigole » Bav familier:« Qu’es-ce qui s'est passé ? «quelle me fait. 11 Je parie que je cour us vite que to. 1. 9-10) bre 12816) ©. V(c Elle appele un corbeau et lu dit : Toi, tu seras Varbite 112413) AF (Cros, BE a. La fable est: Le lieve et la tortue | b, La morale pourrait éte: Il ne faut jurer de tien a lie. b. coure gn6 — prévenue ~ écouté tae. Tae A COLUMBIAD Lun projectile « Floride, prés de ocean Atlantique «Ala fin du xne site pa jules Vere Ba. Expressions co table » (7), «foudre la Columbiad » (2 (30), ant le bruit fracas des éruptions » 9), « * tremblement de tre bs, Expressions inss (1.8, flamboyantes (18, ur les flames (9), be incandescente» 1 16), « lames » clas de la foudre Gauptions erbe de feu » (|. 10) Ls) le jour se substitu 3 la nuit (1.19, HI actD-betA-cete-detC-eet Ba. cete~b, cet ~c. cette d.cet-e, cet ~f. ce langa 9), Phrase n® 2 1 erbe conjugué (jail simple CMU Ha. V(eUne b. F(eelle ne rend pas comple de la diliculté de son enite prise» v. 3 et a6) A.V (elle choit p . Vie une cigalela re ns ses bras bien gentiment ov, 1 et 12 BL a. Expressions montant la dificult de Vasc dlficulté-de son entreprise »(v. 4 pour elle cst un mont Blanc pour elle cest un Everest 7et8 b. Les paroles de la cigale:« point n'est la saison des sports api nstes (vous ne vous étes pas fit mal jespire 2); et maintenant dansons dansons une baurrée ou la matchiche » (v.13 317 Bi a. souple—qui ». projet extravagant 4. avoir des idées extravagantes, parcourit une région en tous sens 3 la recherche de quelqu'un ou de quelque chose BI a. le corbeau croasse bh agneau bite «lefevre vagit «la cigale stride 51 inscription = lation strophes - vers ~ poe ~ rime Sym Hh Doivent ére soulignées : a. -«. -d. =e a Oui, ce texte ext bien informatif il renseigne le lecteur sur la peat ville de Saché ', Non, Sache nvest pas une grande vill 738 habitants 6. Oui, ce sont les Sachéens. (2) 4. Oui Inde coule « ene Saché et Pont-e-Ruan » (122 . Oui, puisque « Ce chateau |..1 appartenat au siéele dernier 3 IM. de Margonne. » (1, 10.4131 f. Oui, puisquill venait & Saché oublier les poursites de ses créanciers» (1 15) 4 Oui, le texte dit Le Pére Gori» (I. 17-18) fh, Non. Le texte parle de «la chambre oi travallait Balzac (22-23) Bi a. timou b, Bisontins, ©. Bordelais, 4. Strashourgeois, , Paisiens. 4 Chartrains geauds ED a, chang b. exclamation «. fondamenta nt BL a.récemment < récemsment < récentment < técent+ment justement a a, On peut voir, su la place de Saché..., un de ses mobiles proposition principale qui porte son nom : proposition relative ‘Analyse: proposition subordonnée relative, inode parle pronam teat «qui», complément de Fantécédent « place i. Ici furent Gris, entre autres, Le Pive Goria, La Recherche de absolu, Le Lys dans la vailée: proposition principale dont action se déroule justement dans la vallée de l'indre proposition subordonnée relative ‘Analyse : proposition subordonnée relative, intioduite par le att « dont» , complément de Vantécédent Le Lys cans pronom Ia valée a. V (Voir la derige ligne de Finroducton.) b, V («Moi je me sauve 1A bientt! I. 6:7) 6. F (Mais les autres éiaient trop effrayés ou peutée wop fascinés pour faire un geste.» |. 8-9) «dV (e Munis de gros pinceaux les Nuageois] répandaient de la peinture sur la vodte majestueuse de are» I. 17-18) «. F lls sont « munis de gros pinceaus » | 17) {VG Mais comme is travallaient vite!» |, 18-19), V(« Comme i est beau! » | 25 hviec ‘est un arc-en-cel» 1.23) EL a. pechistore b eeprs. © déaire . recouvert a. charmer ~ hypnotiser ~ Gbouir b. distnguer -apercevoir «grandiose «4. couleurs brillantes ~ couleurs vives ~ couleurs gaes [Bun cageot- i plongea — un bougeoir - un engin — un pigeon — agence — un dirgeant~ je mangeais ~ agiter, _j'apercois— le regu — le gargon —le discemement - le lacage je since ~ la logon = Ia face ~ i ingait. a. surla voite: Ct cic, de lew de vite: Ct eire. de maniére de ‘Au bout de quelques minutes tl 19): Ct ct. de temps. b, avec des pinceaux : Ct circ. de moyen de «travaillaient UeNWNaaaiiind HH a. 4 crufs ~ 100 g de sucre en poudte 2 sachets de sucre vanillé~ 110 g de farine de beurre - une vingtaine oabricos, b. un salaier tun moule en terre ou en verre de 25 em de damete ~ un couteau , 200° 4. 45 minutes répandaient travallaent » | pincée de se! 50 cl de ait 20 g un fouet , couteau, ft Bi a.F (La pite doit tre « lisse et onctueuse » I. 4 b. V (e dans un four préalablement chautlé« 8) .V (le texte est bien injoncti, puisqu'ilexplique ce que tu dois faire pour réaliser un claoutis, B aenioumer. b. four four (ou fourneau) 4, fouraise «. founée a. tereur (grande peur b, vérea rempli de vee) cuir (peau épaise de certains animaun) . sévicestmawvaistaitemen's Bi ipée fancies ~ rot frites - br ~ perdu, 10 LES PLAISIRS DE LA CAMPAGNE ! a. Voir la pre oF (« venir se fourrer dans un trou parel ! Cette plane es! sinise y a de quoi mourird'ennui » 1 5-6) eV ay @ phrase de introduction) Cela abime les soulies» 1.9) pour boire du mauvais lat, manger du beure rance et 1.16 ©. V («Il nest pas ver 1,23) f. F (Seul Dubochet, tout au long du texte, donne son avis, a.M,Dubochet chet Pélagie une forte femme ronde comme une a hee la haute taille de son pre et est m: comme une tingle» 12-13), ronde : rondeur ~arrandir~ rondement i= grand cu granelewr~ grandir ov agrand forte: force ou fort ou renfort —forcir ou forcer ou renforcer fortement haute : hauteur ou haussement ~ hausser — hautement B Actd-Beta-Cetb-Dete 1 savoir ~boire — voir — plewoir- recevoir- valor — aperce Ba unchone, b. un éclair- aie 6. unfl douni «. un chéne f 1 une imag 11 LIRE DANS LES NUAGES a rn beasts [73 12m BE a. Ses contours sont précis, b. Son relus est catégorique Cette maison est poy 4. La ference est marqué Sa postion nest pas tres claire Bi a.toile bala «place, 4. force, f dogue souris~brebis ~ ortie~ sortie — fourm Ba. giobat be. beau : 6 tristique : épithete de dd nets attrbut du sujet «¢ épithéte de f. bourgeannant épithéte de « sommet 12 pris: Pua Ha La seine « tunnel de racine de s nt. Faune et flare sont celles de sont Pascalet ot Gatzo. (Vé sraphe dans le texte 6. Ils e trouvent 3 bord dune bargue fix rmenions la bagque » | 1 On sfamarrait 3 une racine » |, 4 oleter [gets inatigables » | 5-6 ~ puis ils admirent« une belette » 1.15, « le martin-plcheur » 17, . Un martinspécheur est un oseau, (Situ Ves tompé, c'est que tw aurais da owvrir ton dctionnaire!) f. Lesoir ils regagnent la tere ferme, coups de perce, ») | 21 [Nous repartions, a petits Ba. Régne animal : papillons~éphéméres—libelules ~ gens bite - animal ~ belete ~ martn-pécheur. 'b, Regne végétal: ser ~ arbre ~ olivier ~saule toute roseaun branches ~ eullage . Cou thyacinhe — roux. urs: verdure ~ argent ~ rouge ~ bleu ~ rose ~ d'or — a biser le silence frat Von rien ne révélat sa pré 4. Tes eaux se teintaient de rose. Ba. des chapeaux marron des jupes mauves, ©. des pull vert bouteile 4. une ti . une chevelure ousse 1. des vestes marine & des chapeaux bleus, hh des manteaux orang ides tableaux noi © a.tunnel : nom commun, Ct cite. de lieu de « menions bs, rouge : adjecti qualificait, épithete de « osier 6. Souci: nom commun, Ct cite. de mane de « Sabandonnait», 4. plaisir: nom commun, COI de « s'abandonnait €. qui: pronom relat sujet de « ament » £. invisible: adjectf qualifcati,atwibut du sujet «i» {8 martn-pécheur : nom cammun, suet de « s'élancait h Ventre : nom commun, Ccitc. de moyen de «eflerait roux: adjecti quaificatit pthite de «feuillages cea g LISTanIeNt WL a. Vc Tartarin de Tarascon » 1.4) Si Tartarin état le narateur, le texte serait écrit la premiere Personne du singulir,) ©. F(Vintroduction dit: »& quelques kilometres d’Alger 4. F(« Nuit sans lane criblée d'étoile.» 1.) ©. V («Alors i se souvint que, dans les lives.» 24 avait tout de méme un peu peut que le lion Ventendt. 36) 'Nrayant pas de cheveeau « 3 B aciC-beD-cerA-detB, a. sanglier + ae, i. cen + biche «jars + oie 4. fion + lionne . mouton + brebis, 4. bouc + chive 1G Ce chasour de lion qui se trouvait pris d’Alger se croyait en Plein desert Fi se cisait que ce sot, i allait tuer ee ion dont il vain Fare ~ plus rare = le plus rare ~ confus ~ plus confus~ le plas Confus~ fort ~ plus fort ~le plus fort, COATS HE a. Vera Claythomne. '. « une chaise sur le sidge de laquelle on a rettouvé des traces a9), «Seulement voila: la chaise nétait pas renversée quand on Va etrouvée. le était alignée contre le mur avec les auttes » (at algues.. es mémes que sur ses chaussures,» Ba. innocent bi. emport descend 4. dépes entre tae hh, détégler. i. premier, a partie du corps b. personne sans intelligence : so. 6. surface d'un terain: aire dd. couleur: vert €. poisson: sole Ba Gite ~grandir~ pie ~ choise ~ mois ice ~ line seri = ut. Ei Proposition principale : Vous dtes Proposition subordonnée conjonctive : Que Vera est la coupable, ‘Analyse: proposition subordonnée conjonctiv, inttodite parla Cconjonction de subordination « que », COD du verbe de la principale « dites 1 Leenquéte a commencé pris que les meurtres ont éé commis, Avant que Finspecteur Maine narve sur Fle, on pensait que Vera stat pendue aprés avoir tué Lombard, Mais cela était impossible : la chase qui poriat les mémes marques de goémon «que ses chaussures ait rangée contre le mur ; done elle avait été Femise en place aprés la mort de Vera, Puisque Vera ne pouvait tre coupable, il devait y avoic quelqu‘un date sur Vile Cette enkuminutereprésent les travaux effects pa les paysans aw mois de juillet. Av premier plan 2 droite, un hor femme vétue d'une abe bleue sont accupés&tonde des moutons Au deuxime plan a gauche, deux paysans coitiés de chapeaux dle pallet tenant la main une faucile moissonnent le bl Vu porte une simple chemise blanche; autre, une blouse bleu gris, Au fond, le chateau du seigneur avec ses trois tous. a. Un live ancien écrit la main est un manus b. Une personne qui recopiait les manuscris est un copiste, 6. Une peau séchée destinge & recevoir une écriture manuserite est un parchemin 4. Vart de bien tracer Vécriture est la caligraphie. . Une lette ornée en tote d'un chapitre 'un manuscrit est une miniature, a. faux Vherbe. b, tour: bitiment doit et éevé ou exercice difcile qui demande ce qui n'est pas vrai ou outl servant & coupe do ladresse. ‘¢.mouton : mammifére ruminant 3 comes ov amas de poussiée, Ce mouton-a tat le plus beau de a Va tond b. La tour, li-bas, a été du pont-levis, est la plus haute da chiteau ; il fa vue de loin, «. Le paysan qui fauche, Ia chemise traditionnelle ans le champ, est vétu de la i Plus que parfait java tonda nous avions tondy us avais tondu vous aviez tonda ilavaittonduy ils avaient tondu Futur antérieur ifaurai tondu tu auras tondu il aura tondu ous aurons tondu vous aurez tondu ils auronttondu Passé composé je suis passée) i, elle est passe) ils, elles sont passéleis Passé antérieur je fus passéte) nous ftimes passéles vous ftes passes ils, elles furent passéte)s il elle fut passé(e) Urea HH a, V (Dans Vintecuction il estat que Tartares est un autre rom des Chinois.) by, Vl s'agit bien de nomades puisquls passent « Vhiver dans les plaines [| de quo faire pate le beta.» | 43 10) «. F(Cest inverse ! ils demeurent iver dans les plaines et les Hiewx chauds » 4-5), 4. F(Cest inverse €. V («ils les [leurs maisons| portent avec eux partout oi is vont » 1.12413) £. Falls ont des chars ecouverts de feutre nos I. 18) et V&6 dans les lieu froids » 1 7) : Feth. Fe Les hommes ne s‘accupent [tout le meni 2. Expressions se rapportant aux maisons quills recouvrent de cordes » faites de perches onde» — «ils es portent avec eux la porte est vers le midi». 10317) bs, Expressions se rapportant aux chars feutre noir les chars vont les femmes et es enfants» (183 « hgres3 porter» + chars recowverts de nés par des beeufset des chameaux » ~ « sur 1 Vesbes cemportec supporter ~ transporter ~ porter Noms : composement ~ emportement ~ exporlateur ~ expr tation ~ importation porteut~ portable. Adjectils: exportable -importabe - supportable potable comporter exporter — importer transportable a, des liewx neigeux — des adieux majestueux — des jeux rmystéreux ~ des aveux orguelleux~ des peu ceux des neveu amoureux - des bleus douloureux, by. nejgeuse ~ majestueuse - mystrieuse — orgueilleue. 1a. Des heoufs trainent les chars. Les femmes achetaient la nouritue, ». Les maisons sont dresses par les nomades. En hiver, les Hieux cchauds étaient recherches par les nomades 17 UN NOUVEAU ROBINSON HI a. F (Le naratour s‘appelle Daniel Eys b. F(Cest Vendvedi qui est le serviteur de Robinson, Voir note 1) . V (La fabrique n’était pls la fabrique + I. 8) «4. F (Leuts jeux s‘ingpirent de la lecture de Robinson Crusoé « le Soir aprés souper |. je envdlais dans la comédi,» I. 5 a7) te 1.3) a Rouget : Vendredi — une tribu de sauv. revolt b., Daniel Eyssete «. La fabrique A. Les bassin Vocéan, . Le jardin ses ~ un équipage master Crusoé a.un lon, Ba. troupe — ensemble Da je le faisais enter je lui onnais une place «6, Grange — original, d. en y coyant tr fort ~en y mettant tout son eceur. a. ensacher ~ entasser - ensorceler - embouteiller ~ tembracher ~ empiler. b, embonpoint ~ emmagasiner ~ contempler - enfoncer centouter jambe ~ emmener = néanmoins o i ck abe a | HL a. F (Cesta grandmére maternal de Yehudi qui habie 3 jf 1.17) b. Ve Un de mes colligues de Féole» 13-4) V (Maratha est ferme ct narateur) 4. F. (Ce west pas Yehudi qui raconte Ia scéne puisqurelle nest lier, Vintraduction précise que le narrateur est son péve Bd-e-£-a-c-b-g BL a. manifest son inte ie re au courant de : connaite Ga. agitation /agitateur bof / offande dd trait tit i jevins nous primes tu coupas vous partes jedansai is vireat i ine ous couriimes ils lancerent je tus ils eurent {B a.Jelepris,croyant que je pourais, comme par enchantement en tier des sons harmonicus : devant mes résulas peu satsfasants entra dans une rage folle comme si ce cadeau é Je mis le jouet en pidces et le ptinal BA rais correspondre chacun des adjectifs qualifcatifs de a liste suivante avec Vexpression dans laquelle Vadjectif qualificatif « net » a le méme sens : catégorique ~ claire ~ marquée ~ précis ~ propre. a. Ses contours sont nets. > b. Son refus est net. 2 F ¢, Cette maison est nette. a | d. La différence est nette. ? | €. Sa position n’est pas tres nette. -» .. 4 la définition : a.voile >... tissu d.forme >. | vigueur bbasse ee eee ee eeee sfatiguée emieux 0.2.2... 2 Agé | cplate >. 2. lieu f. vogue >. ceceeeeee chien | ae a a ! Complite les noms suivants par -,-ie, -s la myop .. lasour.. la fourm la mair | la fantais la breb lanu la perdr . Le sais-tu? Chacun des nuages tire son nom d’un ‘mot latin en rapport avec sa forme. Le cirrus, @ « aspect filamenteux » vient Dans le paragraphe concernant le cumulus, releve les d'un nom latin signfiant e filament», Le six adjectifs* qualificatifs et donne leur fonction. stratus, long nuage de basse altitude, Adc a emprunte son nom & un mot latin dont le sens est « étend », Le cumulus, dont la masse est importante, a été baptisé du bocce om rom qui, en lati, veut dire « masse » = vooveeees ne ee les autres nuages portent des noms composé, également formés de mots latins : altus, haut (Valtocumulus est un cumulus des hauteurs) ou nimbus, nuage 25 ED 1. soutigne ratfiemation quiest vraie. a. La scéne se passe sur une rivigre / au bord de la mer. b. Les deux enfants sont Pascalet et Gatzo / Pascalet et Gasto. lls se trouvent : & bord d'une barque fixée a une racine / au bord de l'eau. d.lls viennent : admirer les animaux / pécher & la ligne . Un martin-pécheur est : i un oiseau / un poisson f. Le soir ils : regagnent la terre ferme / continuent leur voyage. tuelquefois nous menions la barque sous un tunnel de verdure, & l'abri. La poussaient l'osier rouge et ‘cet « arbre dargent » qui resemble 4 lolivier. (On s'amarrait& une racine de saule et jusqu/au soir on s‘aban: 5 donnait sans souci au plaisir de voir voleter, sur les eaux, papillons, éphémeres! et libellules, ou gerris? infatigables qui rament si nerveusement, pour le plaisir de plisser Yeu. Nous parlions peu. Gatzo ne rompait le silence que pour me chuchoter 10 — Pascalet,tiens-oi bien, il y a une béte. On ne bougeait plus. Une touffe remuait. Le plus souvent, rien ne cécelait la présence d'un animal, tl estat invisible. Quelquefois un museau pointu fouillait les roseaux; et une béte apparaissait, roussie, aux 15 yeux cruels. Une belette.[ Pariois, sous la votte des branches, telle une leche, s'élangait, le martin-pécheur; de son ventee bleu il effleurait onde. Le soir venait bient6t, de la tere sur note retraite. Toutes les, eaux se coloraient de rose, d'or et d'hyacinthe?, et es feuillages 2p 1oux se reflétaient sur la lisse étendue du canal tranquil Nous repartions,& petits coups de perche. Henri Bosco, ’En/ant et la Riviére, Gallimard, 1953. phéméce:insecte qui ne vit qu'un jour ou deux. 2. gets: insect aux longues pats qu it la surface des eaux douces. 3, hyacinhe : couleur rouge-orangé. DA Retave tous tes mots appartenant au champ* lexical : a. du regne animal b.du regne végétal cc. des couleurs : E11 pans les expressions suivantes, remplace le verbe en gras par un synonyme* : ahs Le sais-tu? Crest la Durance, riviere qui prend sa source dans les Alpes du Sud. et qui se jette dans le Rhéne au sud dAvignon, qui inspira aH. Bosco (1888-1976) VEnfant et la Riviere En effet, c'est & partir de Vexpérience cde son enfance provengale, illuminée parla présence ensorcelante et mysté- rieuse de ce fleuve magique, que Bosco a écrit son livre. Aujourd!’hui, Te cours de la Durance a été aménagé afin que ses eaux soient utilisées pour Virrigation et la production a. rompre le silence : le silence, a ng - " délectricité, b. il effleurait I'onde : i Vonde. c.rien ne décelait sa présence : rien ne sa présence d. les eaux se coloraient de rose : les eaux se. . . CS mein mi de rose. Accorde correctement les adjectifs qualificatifs de couleur’ d. une tige vert . . une chevelure rou a. des chapeaux marron g des chapeaux bleu \ b. des jupes mauve h. des manteaux orange f. des vestes marine des tableaux noir = \\ c. des pulls vert bouteille Donne la nature* et la fonction* des mots suivants : a. tunnel (I. 1): b. rouge (1.2) ¢. souci (1.5) d. plaisir (1.5) e. qui (l.6) f. invisible (1.13) 8 martin-pécheur (|. 17) h. ventre (1.17) : i. roux (1.20) 27 Bm Tartarin croit chasser le lion dans le BI) césert, alors qui vest u’a quelques kilometres d’Alger. Gj les maisons se fasaient plus rares, les passants aussi La nuit tombait, les objets devenaient confus... Tartarin de } heure. A la fin il s‘arréta... C'était tout 3 fait la nuit. Nuit sans lune, criblée détoiles. Personne sur la route... J Malgré tout, le héros pensa que les Ho lions n’étaient pas des diligences et ne devaient pas volontiers suivre le grand chemin. Il se jeta a travers Bee champs... A chaque pas des fossés, des ronces, des _broussailles. 5 Nimporte! il marchait toujours Puis tout & coup, halte! « Ily a du lion dans lait, par ici », se dit notre homme, et il renifla fortement de BA) droite et de gauche. [..] @}0 Un fusil devant Iu, un autre dans les mains, Tartarin de Tarascon mit un ‘genou en terre et attendit.. Il atendit tune heure, deux heures... Rien! Alors il se souvint que, dans les lives, bs les grands tueurs de lions n’allaient jamais a la chasse sans emmener un petit chevreau quis atlachaient 3 quelques pas devant eux et quiils faisaient crer en lui tant la patte avec 0 une ficelle. ayant pas de chevreau, le Tarasconnais eut Vidée dessayer des imitations, et se mit a béler dune voix chevrotante : « Mé! MB...» Diabord trés doucement, parce qu’au 35 fond de I'ame il avait tout de méme tun peu peur que le lion ented puis voyant que rien ne venait, i béla plus fort : « Mé! Mé...» Rien encore!... Impatienté, il reprit de GD Vrai ow faux? Entoure le V ou le F an «a plus belle et plusieurs fois de suite Le héros s'appelle Tartarin de Tarascon. v ae ate pele Tartan de Ts FEN Ml lo avec de b. Crest lui le narrateur*. VF puissance que ce chevreau finissait Il chasse le lion en plein désert VF par avoir Paird’un beet d. La nuit est sans étoile ve Papers Cane. : Tartarin de Tarascon, 1872. e.Tartarin a appris a chasser dans les livres. ve Alte wit ! Il n’a peur de rien VF binges g. Il a emmené un petit chevreau pour attirer les lions. VF 28 Relie chacun des mots suivants & sa définition, champ a. A, Plante couverte dépines fossé ib, B, Fourré de plantes épineus ronce . Terrain cultivable. broussaille d. D. Tranchée creusée le long des routes pour écoulement des eaux. ED En taidant des listes ci-dessous, associe chaque animal son pere et a sa mere: pére : bouc ~ cerf~ jars ~ lion ~ mouton ~ sanglier mire: biche ~ brebis ~ chévre ~laie~ lionne — oie Bee Boece eee epmarcassin dec bee eee es vp Hionceau bot +29 faon Oct cess eb agneau Gee + + «9 oison 6 f. fee eee seep chevreau Le sais-tu? NG a Nimes, A, Daudet (1840-1897) restera toute sa vie attaché a sa tere rnatale. II nest pas seulement le pére lu méridional Tartarin de Tarascon, ES mena Complete le texte suivant par ce ou se. «Chasseur de lon qui. trowvait prs arte cse Alger ... croyait en plein désert. Et il... disait 1% il est aussi Fauteur des Letes de mon que ... soir-la, il allaittuer ... lion MW ~ Ioulin (1866), tout imprégnées de soleil dont il révait Wy 2 et de poésie, dans lesquelles i fait a part \Wés ~ belle aux contes provencaux : La Chevre ° de ; autobiographie® a peine romancée den * enfance difficile, (Cf. texte n? 17, p.40) wom /K\s a Complate le tableau des degrés* de Vadjectif* qualificatif suivant, selon le modéle donné ; osiif® comparatif® superlatif® | pe pal IP ae | i puissant | plus puissant le plus puissant [owe . | plus rare EDD mane renquéte. a. Donne le nom de celle qui pourrait étre la meurtriére de Lombard et Blore b. Relive la phrase qui semble confirmer cette idée : e c. Relave les phrases qui prouvent que cette supposition est impossible Bi tn eaidant deta liste commencer ~ dépendre a. coupable -» b.rapporter -» e. sortir comonter o.e.ceeeeee he dire lérégler — descendre ~ emporter ~ entrer ~ innocent ~ premier d.pendre -» commis sur {fle didentitier Dix meurtres mystérieux ont du Négre, Vinspecteur Maine cherchi le ou les coupable(s Qu’elle a tué Lombard, rapporé le ff revolver dans la maison, balancé le bloc de marbre 5 sur la « Ft ca se tient tout 2 fait... 8 un détal pres. lly a dans sa chambre une chaise sur le siege de laquelle on a relevé des traces dalgues... les mémes que sur ses chaussures, Comme si elle était montée sur tola chaise, s’était passé la corde au cou et avait renversé la chaise d’un coup de pied, « Seulement voila : la chaise n’était pas renversée quand on Ia retrouvée. Elle était alignée contre le mur avec les autres, Eta, ¢’a été fat par quelqu’un 15 d/autre... aprés la mort de Vera Claythorne. + Reste donc Blote. Mais si vous essayez de me convainere que Blore, aprés avoir tiré sur Lombard et forcé Vera Claythore & se pence, est sort sur la terrasse et s'est fait tomber dessus un énorme bloc 1 de marbre en le manceuvrant avec une ficelle ou je te de Blore, puis... quielle sfest pendue. ne sas trop quoi... ch bien! je ne vous croirai pas On ne se suicide pas comme ¢a... 1 Par conséquent, monsieut, reprit 'inspecteur Maine, il y avait forcément quelqu‘un d'autre sur 25 Ile, Quelqu’un qui a réglé les derniers détails une fois que tout a été fini Agatha Christie, Dix Petits Négres, 1939, traduction de Gérard de Chergé, Librairie des Champs-Elysées. lessous, associe chaque mot & son antonyme® : gfinir hirégler 4» i. dernier H Entoure I’homonyme* qui correspond ‘i wart i Le sais-tu? Seo Le nom d’Agatha Christie (1890-1977) est un des tout a. partie du corps humain : cou ou coup premiers dans le monde du roman policier. Son gott b. personne sans intelligence : saut ou sot enfant pour les énigmes et les personnages imag naires, ses voyages dans le monde enter, son dipléme daide-chimiste... tout cela sera mis au service de quelque quatre-vingts romans aux intrigues variées et situées dans les pays les plus divers. Elle crée deux déiectives: la veille Miss Marple et le belge Hercule Poirot. Le Crime de l'Orient-Express (1934) et Dix Petits Neégres (1939) sont mondialement conus. c. surface d'un terrain : aire ou air d. couleur : vert ou vers . poisson : saule ou sole Indique pour chacun des verbes ci-dessous si a 'infinitif, il se termine par -ir ou -ire. écrirlire sevesee choisirfire >... weve litle grandirfire > moisir/ire >. sevens Sewvit/ite >. périrlire >. coves litfire luirfire > YY weno ens Dans la phrase suivante, reléve la proposition principale et la proposition* subordonnée conjonctive. Puis fais Vanalyse de la subordonnée conjonctive. Vous dites que Vera est la coupable. Proposition principale : Proposition subordonnée conjonctive Analyse EL complate le texte avec les conjonctions* ci-dessous en respectant les liens logiques : avant que ~ aprés que - donc ~ mais ~ puisque. Venquéte a commencé . . les meurtres ont été commis. ........... Vinspecteur Maine n’arrive sur Ile, on pensait que Vera s'était penclue aprés avoir tué Lombard. cela était impossible : la chaise qui porta les mémes marques de goémon que ses chaussures Gtait rangée contre le mur elle avait été remise en place aprés la mort de Vera Vera ne pouvait étre coupable, il devait y avoir quelqu‘un d’autre sur Ile 31 Observe l’image et complete le texte suivant : Cette enluminure repr Au premier plan a droite, un robe sont occupés & deux paysans coiffés de de le blé. Lun porte une simple chemise Au fond, le 32 Les Tiés Riches Heures du duc ce Bery, « Jullet », n° 15, enluminure des feres Limbourg, début du xvesiécle. ente les travaux effectués par les du se Chantilly, Musée Condé, Hubert Joss. au mois de etune - vétue d’une des moutons. Au deuxigme plan a gauche, et tenant a la main une faucille ; Vautre, une blouse igneur avec ses tours, BA Termine chacune des définitions par un des mots suivants : calligraphic - copiste ~ manuscrit ~ miniature ~ parchemin. a. Un livre ancien écrit & la main est un b. Une personne qui recopiait les manuscrits est un c. Une peau séchée destinge & recevoir une écriture manuscrite est un . d. Lart de bien tracer I'écriture est la e. Une lettre omée en téte d'un chapitre d'un manuscrit est une EX) trouve te mot qui correspond a chacune des deux définitions suivantes : a «ce qui n'est pas vrai ou outil servant & couper l’herbe. bi. batiment droit et élevé ou exercice difficile qui demande de adresse. c _mammifére ruminant a cornes ou amas de poussidre. Le sais-tu? ga wit est & partic du verbo illuminer quia 66 formé au xine siécle le Remplace les points par la, [a ou Fa. nom enluminure. I! désigna tout x a.Ce mouton— ... était le plus beau de bergerie; dabord les décors quiil élait sysanne ton aire depend Neyer We Paysanne - " dans les marges entourant le b. Latour, ... — bas, A cOté du pontlevis, est... plus fee cancers veceux haute du chateau; il vue de loin. Ces décors étaient exécutés a c.Le paysan qui fauche, ... dans le champ, est vétu de ener beng Guide coulcti Pet) 4 peu, on passa de Vornemen- tation du texte a Illustration des ‘manuscrits. Venluminure devint alors indépendant du texte; elle occupa 4 elle seule une page entiére et utilisa des techniques chemise traditionnelle. Cirzz Bh mena pproches de Ia peinture. Conjugue les verbes suivants aux temps demandes. * tondre : plus-que-parfait et futur antérieur i 7 nous ig nous tu.. VOUS... 6.06 . wu vous, il sae Merereeaseegemls passer : passé composé et passé antérieur ie beeeee MOUS eee je ses nous : tues vous er tu vous il . ils te il... ils | Vrai ou faux? Entoure le V ou le F. a. La scéne se passe en Chine, au xe siécle. | } b. Le texte parle de la vie de nomades Uhiver, les Tartares séjournent dans les lieux froids Ils transportent leurs maisons avec eux. Ils se déplacent dans des chars ouverts. Les travaux domestiques sont réservés aux hommes. v v v L’été, les Tartares séjournent dans les lieux chauds. V v v v v h. La chasse est la principale occupation des femmes. 2. Relave les expressions se rapportant aux maisons Reléve les expressions se rapportant aux chars : ‘le, Marco Polo, un ne quinzaine d/années, accompagne son pere et son oncle en Chine. Pendant vingt quatre ans, il sera conseiller de Vempereur de Chine et étudiera les ares A la fin des ae si jeune Vénitien dt meeurs des f, puisque nous avons commencé a parler des Tartares, je vous en dial autre chose : ils demeurent I'hiver 5 dans les plaines et les lieux chauds oii ily a des herbages pour leurs bestiaux et I'été dans les lieux froids des montagnes et des vallées ot ils trouvent la fraicheur et de quoi faire 10 paitre le bétail. tls ont des maisons faites de perches qu'ils recouvrent de cordes. Elles sont rondes et ils les portent avec eux partout att ils vont car ils lient les perches ensemble si ‘habilement quielles sont légeres a porter. Lorsquils dressent leur maison, la porte est toujours vers le mid Ils ont des chars recouverts de feutre noir, si bien que nulle pluie n'y 2opéndtre, Is sont trainés par des bhonuts et des chameaux. Sur les chars vont femmes et enfants. Les hommes ne soccupent que de chasser et doiseler', de faucons, d’autours? et 5 de faits d'armes, comme des gentils- hommes. Les dames achétent Elles vendent et font tout le ménage sont capables, bonnes et loyales eenvers leurs maris. D’aprés Le Livre des Merveilles de ‘Marco Polo, Hachette Jeunesse, 1970. 1. oiseler : chasse & Visca. 2, autours oiseaux rapaces. Ajoute les préfixes* et les suffixes® suivants au radical* « port » pour obtenir un maximum de mots de la méme famille* que tu classeras en fonction de leur nature grammaticale. Préfixes : com-, em, ex-, im, sup-, trans- Radical : port Suffixes : -able, -ateur, -ation, -ement, -eur, -er Verbes i fl eee : oer Noms : Adjectifs P onaD a ete a, Mets les expressions suivantes au pluriel : un lieu neigeux un adieu majestueux un jeu mystérieux un aveu orgueilleux ai un pneu creux : b, Mets les quatre premiers adjectifs de Un neveu aMOUEUX 6s... sess sees see Pexercice précédent au féminin singulier. un bleu douloureux ae ; Ge ireny a. Mets les phrases suivantes a la construction* active : ~ Les chars sont train par des baeuts = La nourriture était achetée par les femmes. : b. Mets les phrases suivantes a la construction* passive : ~ Les nomacles dressent leurs maisons. En iver, les nomadesrecherchaient es lieux chauds ouget, pour moi, n’était pas Rouget. II était tour a tour mon fidéle Vendredi, une tribu de sauvages, un équipage révolé, tout ce qu'on voulait. Moi-méme, en ce temps-la, je ne m’appelais pas Daniel Eyssette :'étais cet homme singulier, vétu de peaux de bétes, dont on venait de 5 me donner les aventures, master Crusoé lui-méme. Douce folie | Le soir, apres soup, je relisais mon Robinson, je 'apprenais par coeur le jour je le jouais, je le jouais avec rage, et tout ce qui m’entourait, je lenrélais dans la comédie. La fabrique?, était plus la fabrique ; était mon fle déserte, oh | bien déserte, Les bassins jouaient le rdle docéan, le jardin faisait une forét verge; [..1 10 Rouget |... ne se doutait guére de importance de son réle. Si on lui avait demandé ce que c’était que Robinson, on Vaurait bien embarrassé ; pourtant je dois dite qu'l tenait son emploi avec la plus grande conviction, et que, Vrai ou faux ? Entoure le V ou le F. pour imiter le rugissement des. sau- 15 vages, il ny en avait pas deux comme Le narrateur* s‘appelle Rouget. F F lui, O8 avaitil appris? je I'ignore. F F Robinson est le serviteur de Vendredi. Toujours estil que ces grands rugis- sements de sauvage qu'il allaitchercher dans le fond de sa gorge, en agitant sa La scene se passe dans une usine désaffectée, Leuts jeux s'inspirent d’une histoire vue au cinéma. 20 forte criniére rouge, auraient fait frémir Compléte le tableau suivant : les plus braves. Mokméme, Robinson, en avais quelqueiois le cceur boule versé, et j‘étais oblige de lui dire & voix Rouget ve +++ basse : « Passi fort, Rouget, tu me fais 25 peur.» Eléments de la réalité -» Eléments dans le jeu Alphonse Daudet, Le Petit Chose, 1868. 1. enced: serveur de Robinson. Les bassins cee 2: fabrique: usin da pte de Daniel Esse Le jardin Daniel Eyssette La fabrique A quel animal te font penser les noms « rugissements » et « criniére » utilisés pour qualifier Rouget ? a Souligne dans la liste de droite le (les) mot(s) ou Mes) expression(s) synonyme ()* du mot enlgras.. 4“ a. une tribu de sauvages : troupe, ville, ensemble, bateau b. je Venrélais dans ma comédie : je le faisais entrer, je lui donnais une place, je le refusais c. un homme singulier : étrange, seul, original, unique d. avec la plus grande conviction : sans y croire, en y croyant ts fort, en y mettant tout son cceur Waepae) Bi miata a. Complete selon le modéle lessous en respectant la régle proposée : enrouler sur une bobine - embobiner mettre en sac)... ceveeeee mettre en bouteille mettre en tas 2.2... enfiler sur une broche > jeter un sort -» wees mettre en piles >. b, Remplace les pointillés par moun: ..bo.. point —e.. tourer e..magasiner ja. . be Robinson et Vendedi sont les personages d'un roman de [Anglais cee eae Daniel Defoe inttulé Robinson Crusoé et paru au xv siecle, Cest a cen s‘inspirant de Ia vie d'un marin écossais, un certain Alexandre e. . foncer nea. mains Selkirk, qui s‘6tait fait débarquer sur une ile déserte et y avait passé quatre ans, que Defoe créa Robinson. Seul rescapé d’un naulrage, Robinson vivra pendant vingt-huit ans sur une tle déserte avant de se faire un compagnon en la personne dle Vendredi qu'il arracha aux cannibales et de regagner sa terre natale. 6 Pour chacun des mots, coche les cases qui conviennent : [| nom [verte —Jacjectfquatifcatf] pronom | article adverbe | souper le vierge Si ney A age de quatre ans, celui qui deviendra le célébre violoniste Yehudi Menuhin recoit un violon comme cadeau ‘anniversaire. Son pére raconte. ehudimanifestait toujours un intérét particulier pour le violon et s‘agitait & chaque solo! Un de mes collegues de Fécole, fervent mélomane?, qui était au courant 5 de ce phénomene, oft a Yehudi pour ses quatre ans un petit violon, qui n’était qu’un jouet Yehuii le pit, croyant qu'il pourrait, comme par enchantement, en tirer des sons harmonieux devant ses résultats peu satisiaisants, il entra dans 10 une rage folle, comme si ce cadeau insulte. II mit le jouet en pices et le piétina tait une Cette manifestation de rage était tout a fait extra- / ordinaire et totalement contraire & sa nature. Ce / fut la premiére et la demie fimes se comporter ainsi, Cette réaction nous parut si étrange que Marutha? en parla dans une lettre & sa mére, qui vivat a Jafas, Par retour du fois que nous le Courrier, elle recut un mandat de 25 dollars et la recommandation expresse d/acheter un vrai violon 208 notre petit garcon, La mere de Marutha nous conseillait aussi de lui faire donner des lecons Spee de vilon Compathension Moshe Menuhin, La Saga des Menuhin, traduit de Vaméricain par M.-F. Cachin, Vrai ou Faux ? Entoure le V ou le F. Payot, 1984. a. La famille Menuhin habite a Jaffa VF | Solo: morceau de musique joué parle volon seul. __b Le pre de Yehudi est instituteur VF eee ot c. Sa mére s‘appelle Marutha. VF 4 Jaf vlle a Crest Yehudi qui raconte la scéne. VF 1 Reemets les événements suivants dans Vordre du texte, a. Yehudi ne réussit pas en sort des sons. _ b, Sa mére rapporte I'incident & sa grand-mere, .. eS oF ¢. Alos il se met en cole. i: Ba 4d. Le petit Yehudi aime écouter des solos de violon, Sr Z { e. Un collégue de son pre l’apprend, | oT f, Pour son anniversaire il lui offre un violon qui n‘est qu'un jouct. 8: Cette dernigre envoie de argent pour acheter un violon et payer des lecons & son petitfils 38 Donne pour chacune des expressions le verbe synonymet. a, manifester son intérét pour =» . b. étre au courant de > c. mettre en pieces > El Pour chacun des verbes suivants, donne deux noms de la méme famille. a. agiter ./ b. offrir o / Cv0ir Eee / datiter + Jf \Osthoprapte) B aie Orthographic correctement chacune des formes suivantes au passé simple. je (venir nous (prendre) tu (couper) vous (partir) je (danser) ils (voir) il (tenir) nous (courir) ils (lancer) vous (faire) je (@tre) ils (avoir) Le sais-tu ? Connais-tu les difirentes partes dun violon ? Volue Chesile — Manche Conde Niche felise Touche oie Chevales Conte Merconnive [1 Dans te texte suivant, remplace Yehudi par « je » et fais les transformations nécessaires. Yehudi le prt, croyant qu'il pourrait, comme par enchantement, en tirer des sons harmonieux devant ses résultats peu satisfaisants, il entra dans une rage folle, comme si ce cadeau était une insulte. 1 mit le jouet en pices et le piétina AIDE-MEMOIRE Cet aide-mémoire contient tous les rappels de cours et les méthodes nécessaires a la résolution des exercices assortis du petit logo menial. assemble les savoirs et savoir-faire essentiels du programme. Vocabulaire | Aipe 1 | Les adverbes en -ment a, Aux adjectifs qualificatfs masculins terminés par -ant correspondent les adverbes en -amment, méchan + Exemple: méchant + mer + mécham + ment devant « m » le «1n» devient rm)» méchamment b. Aucadjectis qualificatifs masculins terminés par -ent correspondent les adverbes en -emment. P Exemple: intelligent + ment -r intelligen + ment = intelligem + ment ~ intelligemment. . Pour la plupart des auties adjectis qualificatis, les adverbes se forment & partir de Padjectif qualifcatif au féminin auquel on ajoute -ment. Exemples facile + facilement, premier -> premiérement. Altention aux adjectfs qualifcatis terminés par un -i! Ceux-ci se forment& partir di masculin. joi -»jaliment poli > poliment nae Les noms fémin 8 en -tié ou -té scrivent sans e. Exemples: Famiti, la bonté saut la but la nuitée, la patée, la porté ct les noms qui expriment un contenu: fa brouetté la dicté, la fotée, la jetée, la montée la cuiler Situ hésites sur la terminaison d’un verbe du premier er ou -€(@)s, remplace-le par un verbe groupe en d'un autre groupe Exemples: Je vais manger (Je peux dire: je vais boire infiniti) Yai mange. (Je peux dire: ‘a bu, patticipe passé) Le participe passé des verbes conju saccorde avec le complément «objet direct quand és avec avoir celui-ci est placé avant Exemples : Cette route, je Va deja prise. existe un COD placé avant le verbe prendre Je pronom personnel « I" », mis pour «la», féminin singulier. Le participe passé est donc au féminin sin Jai pris cette route. Le partcipe passé reste invariable puisque le COD est placé aprés le verbe I riable puisqu’il aly a pas de COD. voyagé. Le pantcipe passé reste inva + Vadjecti démonstratif «cette» “utilise devant un fxemple: Cete journée + Vadjectif démonstrati « cet» s'utlise& la place de ant un nom ou un adjectifquaifcaif masculin eco» ‘commencant par une voyelle Exemples : Cet ouragan. Cet immense chateau. a. On écrit tion apres p, ¢, 0 ou au. Exemples : une gption, une action, une notion, tune caution, . On écrit -sion apres |. Exemple: une convulsion, ¢. On ne trouve -ssion qu’apres une voyelle : une passion, une procession, Dans les autres cas, il faut vérifier dans le dictionnaire ct apprendie le mot rencontré, Toutefois, Vorthographe -tion est beaucoup plus fréquente que les deux autres, a. Pour obtenir le son ge, devant les voyelles «a» et co» il faut écrire -ge Exemples : Une nageoire, un dirigeable, mais un gi b, Pour obtenir le son ce devant les voyelles « a £0, et cu» il faut écrte ¢ Exemples : un recu, une facade, un apercu, mais une Le panticipe passé employé seul s'accorde comme tun adjectf, Exemple : des feuilles tombées, Les infinitifs terminés par le son « oir» s‘écrivent -oir saut b reek croire Les noms féminins terminés par le son « is s‘écrivent -ie saut souris, brebis, fourmi, perdrix, nuit a, Devant un nom « a » est article défini, Devant un verbe, pronom personne Exemple : La voie ferrée, je la traverse chaque jour b, « La vest adverbe de lieu. Exemple : Is se trouvent la ¢. Dans la forme « a », a appartient au verbe « avoir». Exemple : On Fa aidé peut se remplacer par On avait aide AIDE-MEMOIRE On écrit «ce», adjectif® démonstati devant un nom, Exemple : ce garcon, On écrit «se», pronom personnel, devant un verbe Exemple : Ise lave Un infinitif en -ir se termine par -ire si son participe présent est en -isant ou Exemples : écrivant = éer ant. lisant - lire grandissant -» grandir CEES Les adj qualificatifs de couleurs s‘accordent en genre et en nombre avec le nom quiils qualifient. Exemples : une jupe verte, des me nteaux rouges, A exception a. des adjectfs qualificatifs dérivés c’'un nom, moins fauve, mauve et rose Exemples : des vestes marron, des gants créme, des fleur b, des adjectifs qualificatis composé Exemples : des costumes bleu marine, cles robes bleu vert, De a. Les noms en -eu font leur pluriel en -eux sauf pr et bleu, Exomples : un veeu =» des verux mais un pneu -> des pneus, un bleu -» des bleus b. Les adjectis qualiicatifs en -eux sont invariables au pluriel et font leur féminin en -euse. Quand ils sont utlsés comme noms, ils gardent le x. Exemples : dangereux » dangereuse ambitieux ++ un ambitieux rar Devant m, p,b, on met un m:: emmener importance, embarrasser sauf dans : bonbon, bonbonne, bonbonniére, embonpoint, néanmoins. La nature des mots Certains mots sont des mots variables. Ce sont + Le nom commun, qui désigne tous les éres ou toutes les choses appartenant & une méme catégorie. Exemples: le chien, la table + Le nom propre, qui désigne un ére, un lieu unique et qui commence toujours par une majuscule Exemples: Piere, Pari + Le pronom qui remplace un nom. Ceux que tu rencontreras le plus souvent sont : les pronoms personnels (je, tu i, nous, vous, moi, to, eux.) at les pronoms relatifs (qui, que, quoi, dont, ot fequel et ses composé). Mas il existe aussi ds pronoms indéfinis (on, chacun, out, plusieurs... «# Les déterminants : articles définis (le, la...) articles indéfinis (un, une, des. adjectifs possessts (on, sa, ses) adjectifs démonstralifs (ce, cet, cette, ces) « Ladjectif qualifcatif, qui indique une qualité de létre ou de la chose désignéte) par le nom, Exemples : Une belle fille. U voiture rouge + Le verbe qui indique l'action faite ou subie par le sujet Certains mots sont invariables. Les plus courants sont «# Vadverbe qui moditie le sens d'un verbe, dun adjectif qualificati ou d'un autre adverbe Exemple: f mange mal. « Les conjonctions* de coordination : mas, ou, et + Les conjonctions* de subordination lorsque, etc CoE Le sujet* et le COD* a. Pour trouver le sujet d'un verbe, on pose la question qui estce qui » ou « qu’estce qui »? Le sujet est le plu ‘mais il peut aussi se trouver aprés. On parle de sujet néralement placé avant le verbe, rversé Bxemples: Le gargon travaile, Qui est-ce qui tra vaille? Le garcon » garcon est sujet de travail Bonjour, dit le canard. Qui est-ce qui dit? Le canard -» canard est sujet inversé de cit. b. Pour trouver le complément d objet direct d’un verbe con pose la question « qui? ou « quoi »? apres le verbe Exemple : Le garcor apprend sa leco Le garcon apprend quoi? sa fecon =» lecon est COD La proposition et la phrase On appelle proposition un ensemble de mots ayant ns et construits autour d’un verbe conjugué et de son sujet. phrase compte avtant de propositions quil y de verbes conjugués. Une phrase qui comporte un seule verbe, compte une seule proposition CCest une phrase simple. Une phrase qui comporte plusieurs verbes, compte plusieurs propositions est une phhrase complexe. Exemples : Aujourd hu, apprends ma lecon, spprends Hl yaun seul verbe dans cette phrase donc une seule proposition, C'est une phrase simple. Qu. ly a deux verbe nd je suis courageux, j‘apprends mes lecons. dans cette phrase (suis, apprends) donc deux propositions. C’est une phrase complexe. ae La propostion principale, la proposition subordonnée Une proposition principale est une proposition dont dépend une autre proposition appelée proposition subordonnée. Exemple Ma mére aime, que je aide. Proposition Une proposition® subordonnée relative Ell est une expansion du nom. Elle commence par un pronom relat (qui, que, quoi, dont, od, equel et ses composé) reprenant le nom auquel la subordonnée relative est rattachée. Le nom repris parle pronam relatf 'appelle Vantéoédent Exemple Jhabite dans une maison qui est situ sur une place, Proposition suboxdonnée relative Analyse: Jhabite dans une maison : proposition principale, {qui est située sur une place: proposition suborconnée relative, introduite par le pronom relatf « qui» ccomplément de l"antécédent « maison » Une proposition subordonnée conjonctive Elle dépend du verbe de la principale par rapport auquel elle a une fonction* (COD, Ct cir: Elle commence par une conjonction* de subordination (que, quand, lorsque...) Exemple: Je pense que tu viendras. Proposition subordonnée conjonctive Analyse Je pense : proposition principale que tu viendras : proposition subordonnée conjonctive, introduite par la conjonction de subordination » que », COD du verbe de la principale, « pense». Ala place de proposition subordonnée conjonctive tu peux dite proposition subordonnée complétive pour une subordonnée dont la fonction est COD. Les compléments circonstanciels Le Ct cire. de temps répond 8 la question Quand ? Le Ci cic, de lieu répond a la question Ot? Le Ctcire de quelle manire ? Le Ct circ, de moyen répond a la question Comment ‘au moyen dle quoi ? Exemple : Ce matin, je vais rapidement au college & manibre répond a la question Comment, bieyclette, matin : Ct cre, de tem rapidement : Ct circ. de maniére de « vais collége : Ct circ. de lieu de « vais» bicyclette : Ct cir. ce moyen de « vais », de «vais» ‘AIDE-MEMOIRE Vadjectif qualificatit 1 peut tre épithate,attribut ou mis en apposition. a. Ladjectit qualificatif épitheéte se reconnaitfacilement, il et plac juste avant ou juste apres le nom, On Fappelle encore épithete lige. Exemple : Une belle voiture rouge. Belle et rouge sont Gpithétes du nom « voiture» b. Vadjectif qual apiés « étre» ou un verbe d'état (paraitre, semble, if attribut est toujours placé ddevenit, reser, passer pour..) Exemple : Je deviens sage. Sage est atiibut du sujet «je » c.Vadjecti qualficatifapposé est séparé du nom par Une vrgule. On appelle aussi épthéte détachée. Exemple : Heureus, elle s’en alla en chantant FHleureuse es en apposition au sujet « elle» Transformation de la construction active la construction passive Voix active : fmilie_cueille des fleur. Sujet Verbe COD au preset ay Voix passive : Les fleurs sont cuellies par Emile Sujet fue présent Complément +Passé dagen Sie verbe est Vimpariait, on met « dre » & Vimparfit sil est au futur, on met « étre » au futur. Le passé simple a. Les verbes du 1 groupe prennent la terminaison as, a, ~Ames, tes, rent Exemple : Je chaniai, tu chantas. b. Les verbes du 2° groupe prennent la terminaison it, -imes, -tes, irent Exemple : Je francis, tu franchis . Pour les verhes du 3° groupe, il faut se reporter la liste des verbes irréguliers. Certains se terminent comme les verbes du 2* groupe, d/autres par -us,-us, ut imes, Ate, -urent... ou -ins, ins int, -inmes, intes, intent... (xemples : venirettenit) Conjugarson Vimpartait et le futur a. AVimparfait, tous les verbes prennent la méme terminaison:-as, as, ait, ions, -iez, -aient Pour former limparfat, i faut partir du radical de la premiére personne du pluriel du présent et ajouter les terminaisons. Exemples: boite: nous buvons- je buvtais» je buvais réoudke ; nous résolvons + je résolv+ais > jo résolvas. tier : nous crions -» je critais =» je criais. b. Au futur, tous les verbes prennent la méme terminaison : -ai,-as, a, ons, -ez, -ont Pour les verbes régulies, ces terminaisons s'ajoutent & Vinfinitif du verbe, Les verbes irtéguliers ne répondent wucune régle de formation. INDICATIF Présent Pas composé je i eS ale il es il 6 iis sont ie om ae Innparfait Pls-que-pariait i ais mais 6 il ait il avait lis laient is avaient Pass simple ass antéieur fut eee is front ciiiteoc| Futur simple Four antérieur je seni i awa a 1 se 1 Gum ae ELE Les temps composés On les forme avec Tauniliaire a pour les verbes transits, cest-a-dre ceux acceptant un complément «objet ou &tre (pour les verbes r’acceptant pas de complément objet) et le participe passé du verbe conjugueé A indicat, i existe quatre temps composés « Le passé compos partici re » OU « avoir » au présent e passé. Exemples : Je suis tombé, j'ai chant « Le plus-que-parfait: «tre » ou «avoir » 8 imparait + panicipe passé Exemples :Jétais tombé, favais chanté «Le futur antérieur :« re » ou « avoir » au futur pattcipe passé Exemples : Je serai tombe, j‘aurai chanté « Le passé antérieur :» étre » ou « avoir » au passé simple + participe pass. Exemples: Je fus tombé, jeus chanté, Le participe passé conjugué avec @tre s'accorde fen genre et en nombre avec le sujet. Pour l'accord avec avoir cf. Aide 4 SUBJONCTF Présent Pas w il er qi sovent ak alent a Inmparfait Ps-que parfait que je fe fase ae que fuses W eusies 66 wot fi woot. ae que nous fussons the nous etssions te que vous fisier cee vous eusier Gl wis fassent is eassent ae ‘CONDITIONNEL Présent Passé Je sera auras a sera i dual a IMPERATIE Présent Pass INAINITIE PARTICIPE Présent Passé Présent ase fe aoe coy lc 6, ayant Présent ie Inpariait jf ais avait iis vaient sé simple eee eat iis eurent Futur simple i aul Tawa Présent Inparisit iT Gimait iis aimaient Pass simple ‘ie Simérent Futur simple [aime i aimea ile Simeront INDICATIE iL, Baty We Plus que pra Futur antérieur ro aura ew Is auront INDICATIF Pasé composé fa aime Ie ont Sim Plus-qu-parait po aais aime iT avait ime Te valent ime ass antérieur ile eurent Sime Futur anérowr I arent ime AIDE-MEMOIRE SUBIONCHIE Présent we fae qe a we Wales we tes wi oat voto oa que nous avons que nous ayons que vous ayer que vous ayer 4 tent wis enw Inara Ph que part ae Me qe jf cme qe Meuses we Was at wo ek wo at a que nous estions © que nas eusions et que wos ese que vous cussion ws esent Wik eusent ev ‘CONDITIONNE Présent Pa aura i awis ew Guat ait eu DRA Présent Pasé INFINITE Pawereire Present Pasé Présent Passe SUBIONCHF Présent Pasé we nme que fae aime qe tu aimes que ty ales ime wil Sime woot at dime ue nous aimions que nous ayons amg due vous ainiez we VOWS ayer ain ails alment qe sent ain impart Plus que part ve ff aimasse que ji ewie img qt aint wo eit aime que nous aimassions ue nous. eusions aime he vous aimasier = pe vous ens aime is aimasent =u’ ts ensent aim CCONDITIONNEL Présent ae ales i ris aime Timea i Strait aime is imerabent is auraient aime IMPERATIE Présent Passé mans yons aime dimer yer aime INFINITI Prevent asd Present ainer avi aimé smart aime, ayant aim Prssent init finsent Inport Pass simple int Futur simple Prévent paws pars pat patons putes potent Pad simple pais paris pati putes parites patent Fur simple pata paras patra paivons puter patiront INDICATIE INDICATIF Passé composé fe ake rin renee ie ont fink Plus. qu-partait avait fink Is avaient fink Passéantricur I eat find yous ets fi iis erent fink Futur antricu i rail Tawa fink His awont fink Pasé composé je span hoo pant Tet pan ous sommes pari vous ales pais iis sont pais Pas.qu- parfait pais pan te Glas path i it pt ous élions partis ous tier paris ie tant paris as antérieur je tis pat fsa ft pan ous fimes pari vos files parts iis farent paris tur antérieur je sera pa tu seras pad SUBIONCHIE trent Passé wee tne we fae ink che Ty inles we aks fi wo tie qr at tk Weinert ug Sent fi impart us-que parfait cue je tne qe jf ewe fi wwe hes Gey ees wt wot ie fil qu Tk tinisent gis eset fi CONDITIONNEL resent ase init i aura int is fae Is alent tk IMPARATIE Present ase INFINITE YARIICIPE Présent Passe Prsent Fis nna SUBIONCHI Présent Passe wl pare wt at pant wis parent w sotent ps Inpartait we pati qe je pitise que je he pa fue ty parses ue ty ses pa wo pant a tan the now parsons ie nous fsions pas ue vous parisier que ous finden paris qv iy parisent quis sent pris CCONDITIONNEL Prssent Passe je pata je seals pat pa seep iN tat Serta ie patent in eraent ti eae Present Passe pars sis par portons soyons pat per soyer pat INFINITE PARIICINE Présent Pass Présent Pass porte ire prti_——prtant—_ pare, tant pare LEXIQUE Tous les mots de ce Passeport suivis d’un astérisque rouge (*) sont définis dans ce lexique . N’hésite pas a t'y reporter, afin de mieux comprendre la signification d'un énoncé, Adjectif démonstratif Vadjectif démonstratif est un déterminant (voir aide 17) placé devant un nom connu parce qu’on en a parlé ou parce qu'on le désigne d'un geste Ex. : Regarde ce beau sapin ! Adjectif qualificatit Mot variable qui indique une qualité du nom auquel il se rapporte. Adverbe Mot invariable qui modifi le sens dun verbe, d'un agjectit qualificatif cu d’un autre adverbe. Ex. Il travaille vite, Antonyme (n, c. masc.) Mot quia un sens contraire un autre, Ex. + Laid est lantonyme de beau Autobiographie Récit qu’un aut ur fait de sa propre Champ lexical Ensemble de mots désignant un rméme theme. Ex. : champ lexical de la guerre armée, épée,fusil,arme, général. cop Le complément dobjet direct se constut sans préposition, I désigne Veire ou la chose sur lequel porte ac tion du verbe Ex. Il classe ses photos, cop col Le complément dobjet indirect est un complément dobjet qui se consti avec une preposition & ou de Ex : mille se souvientde ses dernigres vacances co Comparaison (Mise en relation de deux éléments a aide d'un mot tel que « comme » Ex, : Blanc comme la neige. Comparatif Voir degrés* de Vadiectif qualificatit Conjonction ‘Mot invariable qui met en relation des groupes de méme nature, HT existe des conjonctions de coordina tion (mais, ou, et, donc, or ni, eat) qui ccoordonnent les mots ou des proposi tions de méme nature Ex.: Le chat et le chien. I est content car il est en lexiste aussi des conjonctions de subor dination (que, parce que, avant que...) Gui relent une principale et une subor donnée conjonctiv. Fx. :Je pense que tu ussias. Construction dune phrase ‘On parle de construction active lorsque le sujet du verbe fait Vaction exprimée par le verbe. Ex. : Mon pire repent le poral de la maison, On parle de construction passive lorsque le sujet du verbe subit action cexprimée par le verbe Ex. : Le portal de la maison est repeint par mon pére. Ala place de construction active ou passive tu peux trouver voix active forme active, tournure active ainsi que voix passive, forme passive, tour ure passive Contemporain,e (adj. et n.) Qui vit a la méme époque qu'une autre personne. Ex. : Moliée et La Fontaine ont vécu a la méme époque, ils éaient contem- porains. a7 Degrés de si de Vadjectif qualificatit. On appelle degrés de comparaison de Vadjectit qualificatf les tis formes de Vadjectt qualifcatf posi, comparatif et superlai = Le positf est la forme nomale de Vadjectif qualificatif, celle que tu trouves dans le dictionnaire Le comparati établit entre deux éléments une relation + dégalité (Pierre est aussi grand que Paul) * de supériorité (Pierre est plus grand que Paul + diintériorité (Pierre est_moins grand que Paul) ~ Le superlatit ser exprimer la supé- riorité d'un élément sur tous les autres :Piere est le plus grand Fable Petit récit en vers ou en prose comportant une histoire destinge & illustrer une morale, Famille de mots Ensemble des mots construits & partir d'un meme radical” x. : lent, lenteur, lentement,ralentir. Fonction Donner la fonction d'un mot, cst indiquer le rapport qui existe entre ce mot et un mot de la méme phrase Ex. suet du verbe, épithete de ladjec tif qualificatt... (voir aides 18, 23, 24) Groupe nominal Groupe de mots qui comporte un nom. x. : un grand homme. Homonyme (n.c. mase.) Mot qui se prononce de la. méme maniere qu'un aute. Ex. un aif, une ate, une @. tnfintit Verbe tel que tule trouves dans le dic tionnaire. Ex. :chanter, grandir, dormir. Interlocuteur Personne qui converse avec une autre Ex, ; Jean parle avec Pierre, Pierre est interlocuteur de Jean. Intrus Elément qui n’est pas & sa place Ex. : chapeau est lintrus dans la liste suivante tet, pied, main, nez, chapea Langage Il existe dlférents niveaux de lan- gage le langage courant Cest le langage correct que tu dois utiliser a T’éerit ou lorsque tu adresses dautres personnes qu’a tes camarades. Ex, : Faime beaucoup cette idée. ~ le langage familie Cest le langage que tu ulilises avec tes camarades de classe Ex. : Super, etidée le langage souteru Crest le langage soigné utilisé sur tout a l'écrit Ex. : Cette idée me plait particu- liérement Morale Crest la legon que Ion tire du court récit mis en scene dans une fable. Narrateur Celui qui raconte histoire Nature Donner la nature d'un mot, cest dre a catégorie grammaticale 3 laquelle il appartient. Ex. : nom, pronom, adjectif qualifica- if (voir aide 17) Onomatopée (n.c. fém.) Une onomatopée est un mot imitan par un son la chose qu’il représente, Ex, :coucou, boum, Positif Voir degrés* de Vadjectif qualficatt Préfixe Elément qui, dans un mot, se place avant le radical Ex. le préfie déplacé avant le rad cal tour donne le nom de détour. Proposition On appelle proposition un ensemble de mots ayant un sens et constuits autour d'un verbe conjugué et de son sujet Ex. Cematin, au colldge [a assisté au cours de francais Radical Elément invariable d'un mot. Ex. : ent dans lenteur, ralenti,ralen- tissement, lentement Rime Retour d'un méme son a deux ou plusieurs vers La cigale, ayant chanté Tout I'sté Se trowva fort dépourvue Quand la bise fut venue La Cigale et la Four La Fontaine, |, 1 Strophe Ensemble de vers* séparés des sui- vants par un blanc Suftixe Flément qui, dans un mot, s‘accroche apis le radica Ex. : le sufixe -eur placé aprés le radi- al lent donne le nom lenteur Suj I at ou subit Faction indiquée par le verbe. Il commande l'accord du vesbe €en personne et en nombre Superlat Voir dogrés* de Vadjectif Synonyme Mot ayant le méme sens qu'un autre cf qui peut le remplacer Ex. : joi est synonyme de beau, Texte HN existe différents types de textes Le texte descriptif qui présente 'as pect et les caractéristiques d'un lieu, un objet Le texte informatif qui renseigne le lecteur sur un sujet quill ne connait pas (dictionnaire, manuel, encyclopé- fie = Le texte injonctif qui explique au lecteur ce quill doit faire (reglement, recette de cuisine.) = Le texte narratif qui rapporte les actions d'un ou plusieurs person. nagels) et qui se déroule dans le temps. Vers Un vers régulier est carac nombre de syllabe Se | rou I va I fort | dé 12 3 5 7 syllabes, une rime en ue. ay | o at Ealsom srs fuels) corrigés ISBNIBKS-2-01-169424-9 ih a |