Vous êtes sur la page 1sur 24

197-Une:mag REGION calibrage 14/03/08 16:16 Page 1

10 16 23

Un budget Les chercheurs Portrait :


solidaire en Provence-Alpes- Colette Renard
Côte d’Azur

Provence-Alpes- Côte d’Azur – 197


La Lettre de la Région – Mars 2008 – gratuit

Agriculture :
enjeu qualité
197-p2:mag REGION calibrage 14/03/08 17:08 Page 2

Actions Région Mars 2008


7 Associations : du nouveau
Solidarité

Jeunesse

Emploi 14 Femmes de plume


en région
Transports

Éducation, formation
4
Développement économique

Développement durable L’excellence


régionale
Sport
16
Culture

Recherche

Vie associative

Habitat – Logement

Agriculture, mer, forêt


Agriculture : enjeu qualité
Territoires 23
Identité régionale
Colette Renard
Un budget
International

Le Conseil régional
10 solidaire
8
Collectionnez les posters Région
p. 12 -13

Vie publique
La lettre de la Région – mensuel gratuit – Numéro 197 – Mars 2008 – Hôtel de Région – 27, place Jules-Guesde. 13481 Marseille
Cedex 20. Directeur de la publication : Bruno James. Directrice adjointe : Nathalie Bonsignori. Rédactrice en chef : Jacqueline Jouffret-
Massot. Directeur artistique : Bernard Stabile. Conception maquette et P.A.O. : Martine Canzonieri, Rémy Daumas, Olivier Mori,
Marie-Laure Peyremorte. Secrétariat de rédaction : M. K.-R. Rédaction : Thierry Auffray, Andréa Haug, Madeleine Krémer-Rodenas,
Lauriane Michel, Morgane Turc. Photothèque : Françoise Villard. Photographies : Anne Van der Stegen ; Régis Cintas-Florès ; Jean-
Pierre Garufi. Couverture : Gettyimages. Impression : Trulli, Vence. Commission paritaire : 1726 ADEP ISSN 0991-0107.
Membre de l'UJJEF. Tirage : 355 000 exemplaires. Gratuit. Dépôt légal : février 2007. Distributeur : Globe diffusion Marseille
197-p3:mag REGION calibrage 14/03/08 17:09 Page 3

Notre Région protège


ses habitants et ses territoires
Michel Vauzelle,
Président de Région

L e 8 février dernier, la Région a voté son budget pour


2008. Ce budget s’élève à 1,812 milliard d’euros. Il traduit
notre volonté de mener une politique dynamique et
volontaire. Il faut répondre aux besoins et à la demande de
solidarité des habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Avec
ce budget, j’ai fait le choix, une fois de plus, d’une Région
proche des préoccupations de ses habitants, au quotidien,
sur le terrain. Je veux aussi aider tous nos territoires et toutes nos communes, où qu’elles se
situent. Il faut pourtant insuffler toujours davantage une dynamique puissante pour créer des
emplois et du mieux vivre pour tous.
En 2008 la Région versera plus de 1,410 milliard d’euros pour ses habitants. Notre
effort d’investissement est exceptionnel. Il s’élève cette année à 547 millions d’euros. C’est
un niveau jamais atteint dans notre Région. Pour cela, nous avons maîtrisé les dépenses de
fonctionnement. Le poste consacré aux moyens généraux par exemple est en baisse de
13,5 %. Mais, bien sûr, certaines dépenses restent indispensables. Les charges dont l’État
se débarrasse sur la Région ont considérablement augmenté. Notre budget actuel traduit
donc le choc et le poids des nouvelles responsabilités qui pèsent sur notre Région.
Après les transports ferroviaires, les personnels de l’Éducation nationale, les aides
aux entreprises, le patrimoine et la formation des professions sanitaires et sociales, l’État
ne cesse de transférer des charges nouvelles aux collectivités locales sans les moyens
financiers correspondants. Le principe de la compensation des frais « à l’euro près » promis
par le gouvernement et inscrit dans la Constitution de la République n’est pas respecté. La
loi du 13 août 2004 avait pourtant prévu l’intégralité de ces transferts de moyens.
Le manque à gagner pour notre Région à cause de ces charges nouvelles est de
365 millions d’euros. C’est donc 365 millions d’euros que je demande à l’Etat de nous
rembourser dans le courrier que j’ai adressé au Premier ministre le 8 février dernier, quitte
à m’adresser aux tribunaux ensuite pour obtenir ce qui nous est dû.
Je souhaite que notre Région assume pleinement ses responsabilités, mais sans pour
autant faire peser sur ses habitants le poids de cette « fausse » décentralisation. Je main-
tiendrai donc le cap pour nos politiques de solidarité, de justice sociale, de formation, d’aide
aux jeunes, de développement des infrastructures et des transports publics. Pour autant, je
n’augmenterai pas les impôts. Avec une masse d’investissement exceptionnelle, la poursuite
d’une vraie politique de service public pour tous, de solidarité et de justice sociale, le recours
à l’emprunt restera modéré.
Le budget 2008 contribuera donc à placer Provence-Alpes-Côte d’Azur au premier
rang des régions de France, tournée vers l’avenir, avec dynamisme et dans la solidarité avec
chacun.
197-p4-5-6:mag REGION calibrage 14/03/08 17:11 Page 4

4 ACTUALITÉ

1re région agricole pour la production


de fruits et légumes, de riz et de fleurs
coupées, 2e vignoble AOC de France…
Provence-Alpes-Côte d’Azur est une
authentique « Terre de goût ».

Des fruits et légumes savoureux dans votre (180 000 personnes vivent de l’agriculture,
assiette, des vins de table dont les richesses gus- directement ou non)… C’est pourquoi la Région
tatives enchantent vos papilles, une huile d’olive s’engage aux côtés des 55 000 agriculteurs
fondante à souhait… Vous en rêvez ? Avec Terre de Provence-Alpes-Côte d'Azur en faveur d’une
de goût, campagne de promotion relayée au der- politique agricole qui met à l’honneur la qualité et
nier Salon de l’agriculture à Paris, familiarisez- la diversité des productions, qui préserve la sécu-
vous avec les produits de notre terroir. Tomates, rité alimentaire, la traçabilité et qui contribue à
salades, cerises, pommes, poires, fraises, abri- un environnement de qualité.
cots... notre territoire regorge de produits Pour maintenir une agriculture régionale opti-
goûteux et gorgés de soleil. Avec 31 labels male, la Région facilite l’installation de plus de
« Appellation d’Origine Contrôlée » (AOC), la 300 jeunes agriculteurs chaque année, en
qualité, c’est toute l’année en Provence-Alpes- permettant aux nouveaux exploitants âgés de
Côte d'Azur… Promouvoir les fruits et légumes 18 à 40 ans de mener des études et d’obtenir
emblématiques de notre région, rapprocher des conseils pour leur projet d’installation et/ou
producteurs et consommateurs et soutenir la de formation. En 2006, la Région a consacré

enjeu
filière agricole, c’est bien là tout l’enjeu de Terre plus de 945 000 € à ce dispositif. Afin de
de goût. poursuivre la modernisation de l’agriculture,

Agriculture :
S’installer et se moderniser elle soutient également les chefs exploitants agri- maîtrise de l’énergie, de gestion de l’eau et des
Avec 44 % de la surface du territoire régional, coles au travers d’aides aux investissements et à déchets. À ce jour, une quarantaine d’exploi-
l’agriculture est aujourd’hui un fort enjeu de déve- l’achat de matériels. tations et une quinzaine de coopératives agricoles
loppement économique, en terme d’emplois se sont portées candidates. Une participation
A.G.I.R par l’exemple enthousiaste à ce projet d’envergure qui illustre
Qualité et traçabilité des productions, actions bien les préoccupations environnementales des
environnementales et coopération économique agriculteurs.
sont les nouvelles orientations de la politique agri-
cole régionale adoptées en juin 2006. Une agriculture durable
Elles sont déclinées dans les différents pro- Agir pour un environnement de qualité, c’est
grammes et dispositifs régionaux. Ainsi, dans le aussi contribuer à la biodiversité en développant
cadre du programme A.G.I.R. – Actions Globales les méthodes alternatives à l’utilisation des
Innovantes Régionales –, la Région a lancé un produits phytosanitaires (désherbage mécanique,
appel à projets pour accompagner 100 exploita- utilisation de la vapeur, des argiles, des cocci-
tions et coopératives agricoles qui s’inscriront nelles, etc.). Les enjeux liés aux évolutions clima-
dans une démarche exemplaire en matière de tiques nécessitent aussi de nouvelles variétés
197-p4-5-6:mag REGION calibrage 14/03/08 17:12 Page 5

ACTUALITÉ 5

qualité
mieux adaptées à notre monde méditerranéen.
Aussi la Région accompagne-t-elle un programme
répondre à l’essor du marché bio, la Région a
adopté le 30 juin 2006 le Plan régional de déve-
pour le maintien d’une agriculture durable et
de qualité.
© Gettyimages

d’expérimentation pour répondre aux besoins loppement de l’agriculture biologique. Objectifs :


d’une agriculture durable et à l’attente des accompagner les recherches et expérimenta- ■ Lauriane Michel
consommateurs citoyens. tions, soutenir la formation, aider les exploita-
tions, structurer les filières et promouvoir les pro-
Cap sur le bio ductions bio de Provence-Alpes-Côte d'Azur. En
Dans ce cadre, le bio joue un rôle moteur. Avec 2007, la Région a créé une aide à la certification
929 fermes certifiées et 44 000 hectares en bio en prenant en charge les coûts de certifica-
bio, Provence-Alpes-Côte d'Azur arrive en tête tion « Agriculture Biologique » à concurrence de
des régions françaises pour l’agriculture biolo- 1 000 € par exploitation et par an.
gique (2e pour la production de fruits bio et Encourager la consommation de produits de
3e pour les légumes bio). Un tel classement qualité, de proximité, respectant les saisons,
montre bien que notre région possède un véri- promouvoir les richesses de ses terroirs, préserver
table potentiel de croissance pour répondre aux et développer les savoir-faire des producteurs…
demandes accrues des consommateurs ! Pour autant de priorités au cœur de l’action régionale
197-p4-5-6:mag REGION calibrage 14/03/08 17:12 Page 6

6 ACTUALITÉ Propos recueillis par L. M.

enjeu qualité Ils témoignent…

Yves Gros, André Pinatel, René Reynard,


agriculteur à Hyères et président de la Chambre président du Bassin Rhône-
président de Bio Provence. régionale d’agriculture. Méditerranée, Avignon.

« Agriculteur installé en bio depuis « Véritable tête de réseau, la « La Région a toujours soutenu la
une quinzaine d’années sur un Chambre régionale définit les actions démarche de notre organisation de
domaine de 17 ha, je suis vigneron prioritaires pour les chambres dépar- producteurs, notamment pour la
et je fais de l’élevage de volailles ainsi tementales : la valorisation et la campagne de communication « Terre
que du tourisme rural. J’ai répondu à promotion des produits, le foncier et de goût » en 2007. Ainsi, nous avons
l’appel à projets A.G.I.R. de la Région, l’eau. Notre large palette de produc- sensibilisé le consommateur à la
car mes propositions vont dans le sens tions doit être promue, d’autant que qualité des fruits et légumes produits
d’une réduction de la consommation chaque département est riche en près de chez lui, au rythme des saisons,
Agriculture :

d’énergie, notamment d’électricité : je AOC. Aux professionnels de préserver ce qui lui permet de faire la différence
souhaite produire de l’électricité avec les signes de qualité et d’origine de avec les produits venus d’ailleurs.
du photovoltaïque et produire de l’eau leurs produits pour ne pas galvauder Les entreprises régionales de fruits
chaude via le solaire pour les gîtes, ces appellations. Pourquoi ne pas et légumes qui ont participé au Salon
l’abattoir et le bureau. J’ai aussi pro- associer plusieurs produits représen- Fruitlogistica à Berlin sont aussi
posé que nos nouvelles constructions tatifs de la Provence pour donner une soutenues. Il est également important
pour l’aménagement des abattoirs image plus forte de la région ? Quant d’aider le développement des exploita-
possèdent les normes HQE. Enfin, je au foncier, son coût reste trop élevé. tions de fruits et légumes par le sou-
réfléchis à un climatiseur solaire : Même si la Région intervient avec tien à la rénovation des vergers et
comment, grâce au soleil, faire du l’Établissement public foncier régional, des serres, afin d’améliorer durable-
froid pour climatiser les caves. l’installation agricole est encore diffi- ment la qualité des produits et les
C’est une vraie satisfaction que la cile. L’eau enfin : pour la première conditions environnementales. Enfin,
Région s’occupe des problèmes année, le lac de Serre-Ponçon a l’expérimentation et la recherche de
d’énergie et de la gestion des déchets donné de réels signes de fatigue. Les méthodes durables, ainsi que la bonne
et de l’eau. Une bonne initiative économies sont nécessaires et la gestion des réseaux hydrauliques, pour
à médiatiser ! » Région doit poursuivre la modernisation réaliser des économies d’eau, sont
des réseaux pour contribuer à cruciaux dans notre action. »
l’irrigation des productions. »

La Région s’engage Menus bio au lycée


Depuis 2004, « Produire et manger bio en
Provence-Alpes-Côte d'Azur » permet aux
Un Plan végétal pour l’environnement lycéens d’une soixantaine d’établissements
Fin 2007, les conseillers régionaux ont voté un « Plan végétal pour l’environnement » de manger « bio » une fois par mois
dans le cadre d’une politique agricole régionale pour un environnement de qualité. (100 000 repas en 2006-2007).
Objectif de ce Plan : subventionner des équipements acquis par les exploitants agri- Démocratiser l’accès aux produits bio et
coles afin de réduire leur pollution par produits phytosanitaires et par fertilisants, de modifier les comportements alimentaires
réaliser des économies d’énergie et de récupérer et valoriser leurs déchets. pour une plus grande exigence gustative et
qualitative des aliments : tel est l’objectif.
197-p7:mag REGION calibrage 14/03/08 17:14 Page 7

RÉGION, MODE D’EMPLOI 7

Associations :
du nouveau ! Guide pratique
Pour en savoir plus, procurez-vous le Guide
pratique à l’usage des associations en appelant
le 04 91 57 54 40 ou sur internet :
« Services en ligne » (page d’accueil) puis
Pour vos demandes de subventions, « Demande de subvention ».
• Pour retirer vos dossiers de demandes de
la Région a mis en place une nouvelle Cellule. subventions, connectez-vous sur le site de
la Région : www.regionpaca.fr rubrique
« Services en ligne » puis « Demande de
subventions » ou contactez la Cellule Vie
associative. Tél. : 04 91 57 53 13
• Pour déposer vos dossiers, envoyez-les à
Mieux répondre aux associations antennes à la Direction et/ou au service chargé la Cellule Demandes de subventions de la
Avec 80 000 associations et 800 000 béné- de son instruction. Région : Hôtel de Région – 27, place Jules
voles, Provence-Alpes-Côte d'Azur est une région Guesde – 13481 Marseille Cedex 20
particulièrement active pour son engagement Un interlocuteur référent Tél. : 04 91 57 54 80 fax : 04 91 57 51 04
associatif. Attentive à résoudre les difficultés qui Une fois le dossier complet, avec toutes les dsg-cs@regionpaca.fr ou bien auprès des
freinent parfois leur dynamisme, la Région a créé pièces administratives requises, les directions antennes départementales de la Région
fin 2007 la Cellule demandes de subventions qui et/ou services envoient au demandeur un cour- (liste : www.regionpaca.fr)

enregistre et accuse réception des demandes de rier précisant les coordonnées de l’interlocuteur
subventions. Mieux répondre aux attentes des référent au sein de la Région. Puis le dossier est
associations, c’est améliorer le service public. instruit. Les conseillers régionaux peuvent alors
examiner le dossier en commission de travail et
© Gettyimages

Suivi personnalisé d’études puis le voter en assemblée délibérante.


Aussi, pour une meilleure traçabilité des La décision d’octroyer la subvention est alors noti-
demandes de subventions, un numéro unique fiée au demandeur par les directions et/ou ser-
leur est attribué dès réception, un interlocuteur vices instructeurs. Dans le cas inverse, un cour-
Règlement mieux adapté
référent pour chaque dossier est désigné, des rier de refus motivé est expédié.
Montant, versement, date de dépôt, délai de
réponses précises à vos questions sont appor- Pour autoriser le versement des subventions, un
validité… : le « règlement financier » de la
tées… En résumé : un suivi personnalisé des contrôle des pièces justificatives est effectué.
Région a été adapté aux besoins du terrain.
demandes de subventions. Un dossier complet Pour boucler le circuit, la Direction des finances
À chaque type de subvention correspondent,
réduit bien sûr son délai de traitement par les ordonne le paiement au comptable public, qui
après instruction et vérification de l’éligibilité,
services de la Région. émet alors le virement vers l’organisme bancaire
des modalités différentes de versement. Les
du bénéficiaire. À chaque type de subvention – de subventions de fonctionnement de moins de
En pratique, comment fonctionnement spécifique, d’exploitation ou 10 000 € pourront être versées, dans leur
ça marche ? d’investissement – correspondent des règles totalité, en amont de la réalisation du projet,
Après l’attribution d’un numéro unique à chaque d’attribution bien précises édictées par le règle- les justificatifs restant bien sûr à être four-
dossier, la Cellule demandes de subventions ou ment financier de la Région (voir en colonne). nis par l’association. Le délai de versement
les antennes de la Région envoient un accusé de Ainsi, la Région améliore ses relations avec ses est ainsi raccourci. Toujours dans la logique
réception au demandeur comportant la référence partenaires associatifs. Pour aller à l’essentiel et d’un partenariat renforcé, une convention
de son dossier. mener vos actions au quotidien, cette nouvelle Région/association sera établie pour les
Ce courrier demande, si besoin, les pièces admi- cellule va vous faciliter la vie ! montants dépassant 10 000 €. Enfin, pour
les subventions d’exploitation, le montant de
nistratives complémentaires. Parallèlement, la
l’avance consentie est porté à 80 % du total.
demande est transmise par la Cellule ou les ■ Lauriane Michel
197-p8-9:mag REGION calibrage 14/03/08 17:16 Page 8

8 VIE PUBLIQUE

L’Eurorégion inaugurée à Bruxelles, de nouveaux locaux pour le


centre de microélectronique, installation de panneaux solaires…
L’actualité régionale était chargée le mois dernier.
Revue de détail en images.

Une Eurorégion
d’avance
Le siège de l’Eurorégion Alpes-Méditerranée
a été inauguré par Michel Vauzelle, Président
de la Région Provence-Alpes-Côte d’azur et
Président de cette nouvelle instance, aux
côtés des Présidents des 4 autres régions
qui la composent : Claudio Burlando (repré-
senté par Gian-Carlo Cassini, Vice-président
de la Ligurie), Mercedes Bresso (Piémont),
Florès
© Régis Cintas
Jean-Jack Queyranne (Rhône-Alpes) et
31/01/08 bruxelles Luciano Caveri (Vallée d’Aoste).

Agir pour
Rendez-vous notre planète
Avec l’installation de 200 m² de panneaux
Étudiants méditerranéens solaires à Mougins, la Région s’est engagée à
La Région accueille 150 étudiants venus de hauteur de près de 100 000 € pour le
toute la Méditerranée : ils vont simuler une développement des énergies renouvelables.
Assemblée générale des Nations Unies sur le Pierre Bernasconi, Conseiller régional délégué
thème de l’environnement en Méditerranée.
à la Culture scientifique, a inauguré cet
Cet exercice, mené en partenariat avec
l’ONU, doit les familiariser aux techniques
de négociations internationales.
équipement qui fait partie d’un programme
de 14 sites au total.
07/02/08 mougins
Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre
d’« Eurorégion », nouvelle structure compo-
sée de cinq Régions, dont Provence-Alpes-
Côte d'Azur. Les jeunes, la coopération, la Solidarité alpine
Méditerranée sont au cœur des priorités
de l’Eurorégion. Michel Vauzelle a signé la Convention de solidarité
2008-2013 avec les Alpes de Haute-Provence
Du 25 au 27 mars 2008, à l’Hôtel de et les Hautes-Alpes, aux côtés des Présidents
Région, 27, place Jules Guesde, Marseille
© Régis Cintas Florès

de ces Départements, respectivement, Jean-Louis


2e. Renseignements : 04 91 57 50 57 Bianco et Auguste Truphème, et des conseillers
régionaux alpins. Il a ensuite signé avec ce
dernier et avec Michel Sappin, Préfet de région,
la convention d’application pour les Hautes-Alpes
07/02/08 laragne du Contrat de projets État-Région 2007-2013.
197-p8-9:mag REGION calibrage 14/03/08 17:16 Page 9

VIE PUBLIQUE 9
Ils témoignent

Remise des
Grands Prix sportifs
Ces Prix ont été décernés aux sportifs de
David Lisnard,
haut niveau de notre région par Michel Vauzelle,
directeur du Syndicat intercommunal des
Samia Ghali, Vice-présidente déléguée aux Sports, communes alimentées par la Siagne et le Loup.
à la jeunesse et à la vie associative, Pierre
« Le SICASIL a inauguré son 1er site équipé
Mariné, Président du CROS Provence-Alpes
en panneaux photovoltaïques à Mougins ;
et Pierre Cambréal, Président du CROS
01/02/08 marseille Côte d’Azur.
3 000 m2 de panneaux sur 14 sites seront
déployés sur les toitures des installations
d’eau potable. Ce programme innovant et
d’envergure triplera la puissance photovol-
taïque équipée des Alpes-Maritimes. »
9e Tournée
« Éclats de neige »
La Région est allée comme chaque année à
la rencontre des habitants, vacanciers et
touristes, dans 10 stations des Alpes du sud
du 10 au 22 février. Christophe Castaner,
Vice-président délégué à l’Aménagement des
territoires, a participé à ce traditionnel rendez-
vous au pied des pistes qui met à l’honneur
les richesses de notre région. 13/02/08 praloup Jean-Patrick Reydellet,
Lauréat du Grand Prix sportif catégorie
« jeune arbitre ».

« À 18 ans, j’ai atteint le niveau fédéral


me permettant d’arbitrer de grands tournois
internationaux. Aujourd’hui, je participe à la
Nouveau centre de détection et la formation des jeunes arbitres.

microélectronique Cette récompense conforte l’excellente


représentation de la Ligue de Provence
Le Centre de Microélectronique de Provence dans les instances nationales de tennis
Georges Charpak a été inauguré par Alain Hayot, au niveau de l’arbitrage. »
Vice-président de la Région, délégué à la Culture
et à la recherche. La Région a participé à la
première phase de cette opération à
hauteur de 11 M€ (coût total 46,1 M€).
30/01/08 gardanne
Aéroport transféré
Philippe Collo,
Michel Vauzelle s’est rendu à Avignon, aux côtés
directeur du Centre de microélectronique
notamment de Jean-Louis Joseph, Vice-prési- de Provence, Gardanne (13).
dent délégué aux Finances, à l'évaluation, à la
« Doper l’innovation dans la microélectro-
planification et aux lycées, afin d’examiner les
nique est devenu un enjeu majeur, surtout
modalités de travail entre la Région, le
pour la Provence, qui compte 35 % de la
Département de Vaucluse, présidé par Claude
production française de semi-conducteurs.
Haut, et ses autres partenaires pour le fonction- Pour y répondre, ce centre forme les futurs
nement de l’aéroport d’Avignon. La Région est cadres de la microélectronique et met en
en effet devenue, en 2007, autorité concédante place un dispositif alliant le monde universi-
de l’aéroport à la place de l’État. 15/02/08 avignon taire, industriel et de la recherche. »
197-p10-11:mag REGION calibrage 14/03/08 17:18 Page 10

10 BUDGET

2008 :
un budget
solidaire
Avec 1,8 milliard d’euros de budget
pour 2008, la Région confirme son
ambition : être à la fois proche des
citoyens et au cœur des territoires.

Le budget a été adopté le 8 février dernier par les fil de son parcours de formation et de sa trajec-
conseillers régionaux. La Région honore, envers toire professionnelle, mais aussi au gré de ses
et contre tout, ses engagements et responsabili- activités sportives et culturelles. Près d’un demi-
tés. Elle a prévu de dépenser cette année, inves- milliard d’euros donc pour financer la création
tissement et fonctionnement confondus, plus de d’emplois, les actions éducatives et en faveur des
1 812 millions d’euros au bénéfice des habitants. jeunes, de la vie étudiante, du développement de
la culture et de la pratique sportive, mais aussi en
Proche des citoyens faveur de la santé et de la solidarité. Mais le plus
Plus d’un tiers de ses dépenses d’intervention* gros de ces crédits d’intervention, soit plus de
(477 M€ sur 1 411 M€) est destiné à per- 358 M€ sur 477 M€, est consacré à deux
mettre à tout un chacun d’élargir ses horizons au domaines de responsabilité majeurs de la Région : la formation professionnelle, avec des
missions qui se sont élargies encore récemment
(cf. p. 7) et l’apprentissage (la Région soutient,
Dépenses d’intervention entre autres, le fonctionnement des Centres de
formation d’apprentis).
• Europe et relations
• Agriculture
• Économie, recherche, internationales
et environnement Au cœur des territoires
TIC, tourisme 75 493 688 € 2 673 933 €
Les deux autres tiers du budget d’intervention,
130 375 027 € • Emploi, formation
apprentissage soit 931 M€**, sont mobilisés pour l’aména-
386 218 078 € gement et le développement durable du territoire
• Aménagement régional : du littoral aux Alpes, la Région finance
du territoire • Actions éducatives, les grands équipements et infrastructures,
81 225 522 € sport, jeunesse et vie
l’aménagement et le développement des villes, de
associative
40 922 702 € la montagne et des zones rurales, des espaces
naturels… C’est grâce à ces crédits que la
Région construit et modernise les lycées (8 nou-
• Transports et grands • Culture veaux établissements créés et 3 reconstruits en
équipements 49 671 880 € dix ans), améliore les transports collectifs régio-
365 295 367 € • Lycées
279 004 334 € naux (rattrapage du retard ferroviaire avec
aujourd’hui 568 trains express régionaux en ser-
• La Région proche des citoyens : 476 M€
vice et 100 000 voyageurs quotidiens), accom-
• La Région au cœur des territoires : 931 M€ (934 M€ avec Europe et relations internationales)
pagne la croissance ou l’implantation des entre-
197-p10-11:mag REGION calibrage 14/03/08 17:18 Page 11

BUDGET 11
En savoir plus

La Région a changé
de dimension
Il faut savoir qu’en quelques années,
le visage des Régions françaises a considéra-
blement changé. Leurs missions ont été très
élargies. L’État leur a transféré nombre de
charges qu’il assumait auparavant, en appli-
cation des deux grandes lois de « décentrali-
sation » de 2002 et 2004 : transports fer-
roviaires, apprentissage, formations AFPA et
sanitaire/social/para-médical (voir en
page 7), patrimoine, personnels Techniciens,
Ouvriers et de Service des lycées (« TOS »).
Cette année, 587 nouveaux agents TOS
rejoignent les effectifs de la Région, suite au
transfert par l’État de leur gestion et de leur
rémunération (2 000 agents déjà intégrés
en 2007). La Région aujourd’hui a changé
de dimension…

Les chiffres du budget 2008


• 1 812 millions d’euros : + 5 % par rapport
à 2007.

• Budget d’intervention (hors dépenses


de personnels, dette et frais généraux) :
1 411 M€.

• Dépenses « communes » (frais personnels,


entretien, moyens généraux, en baisse
de – 13,5 %, informatique-bureautique en
baisse de – 5 %, etc.) : 248,8 M€ ;
© Anne Van der Stegen dette : 152 M€ (– 5,3 % de remboursement
du capital : 81 M€ contre 85,5 M€ en
prises, aide les agriculteurs à moderniser leurs baisse des dotations de l’État, coût croissant des 2007), soit 1 811,6 M€ au total.
exploitations, soutient l’effort d’équipement transferts de compétences… • 547 M€ d’investissement et 258,5 M€
des petites communes… Autant d’exemples d’emprunt pour les financer.
d’interventions qui contribuent à faire de Assumer sans rupture
• Recettes :
Provence-Alpes-Côte d’Azur une grande région de Plus de compétences, plus de poids aussi. Mais,
– fiscales : 57 % ;
France, tournée vers l’avenir, au sein d’un espace en matière de dépenses, il faut faire face au coût
– dotations et compensations de l’État : 41 % ;
euro-méditerranéen de plus en plus affirmé. croissant de cette décentralisation. L’État est en
– diverses : 2 %.
effet loin d’avoir compensé les transferts de
Un niveau d’investissement charges par l’octroi de crédits correspondants,
exceptionnel comme le législateur l’avait prévu. En Provence-
4 points-clés à retenir
Ce qu’il est également important de retenir de ce Alpes-Côte d’Azur, le surcoût pour la Région est
budget 2008 concerne les investissements : estimé à 50 M€ pour 2007 et 2008. En dépit • la décision de ne pas augmenter les taux

avec près de 547 M€ tous domaines confondus, du contexte institutionnel, budgétaire et fiscal de la fiscalité directe ni les tarifs de la

ils s’élèvent à un niveau encore jamais atteint défavorable aux Régions françaises, la Région carte grise ;

pour notre collectivité. Provence-Alpes-Côte d’Azur maintient le cap, • le coût croissant des transferts de compé-
Grâce à un effort de maîtrise des dépenses de sans rupture entre le geste et le verbe, avec un tences non compensés par l’État ;
fonctionnement, la Région a pu se ménager suffi- budget qui reste placé en 2008 sous le signe de
• la poursuite d’une politique dynamique
samment d’épargne pour financer ses investisse- la solidarité et du développement durable.
et volontariste ;
ments sans recours excessif à l’emprunt. * hors dépenses de personnel, dette et frais généraux.
Pourtant, le contexte n’est pas des plus faciles : ** 934 M€ avec l’Europe et les relations internationales. • le maintien d’un effort d’investissement
faible dynamisme des recettes fiscales (plafonne- sans précédent.
ment de la taxe professionnelle notamment), ■ Madeleine Krémer-Rodenas
197-p12-13:mag REGION calibrage 14/03/08 17:18 Page 12

Massif du Tanneron (Var) – Photo : C. Moirenc / Wallis.fr


197-p12-13:mag REGION calibrage 14/03/08 17:18 Page 13
197-p14-15:mag REGION calibrage 14/03/08 17:20 Page 14

14 DÉCOUVERTE

Colette, Alexandra
David-Néel ou
encore Katherine
Mansfield…
Ces trois femmes
de caractère nées
avant 1900 ont Femmes de
succombé aux
charmes de notre
région.
plume en
« Aucune route ne traverse Saint-Tropez, une
seule y mène et ne va pas plus loin. Si vous vou-
lez repartir, il faut rebrousser chemin. Mais vou-
drez-vous repartir ? » Colette exprime à merveille
son engouement pour la Provence, qu’elle
découvre en 1925 aux côtés de Maurice
Goudeket, son nouveau compagnon.

« Un lumineux rivage »
Littéralement séduite par le petit port de pêche,
elle se met en quête d’un lieu pour s’y installer.
Provence
Tableau de Charles Camoin, « Terrasse à Saint-Tropez ».

en 1927 une œuvre teintée d’autobiographie, Conquise par les Préalpes qu’elle qualifie
Elle découvre et achète une maison pour laquelle « La naissance du jour ». « Le monde m’est nou- d’« Himalayas pour Lilliputiens », elle sait tenir là
elle a un coup de foudre : « Je l’ai trouvée au veau à mon réveil, chaque matin… » : cette cita- le lieu idéal pour y bâtir « Samten-Dzong », sa for-
bord d’une route que craignent les automobiles, tion de l’auteur des « Claudine » retrouve tout son teresse de méditation. La Bléone n’est pas le
et derrière la plus banale grille… une maison sens dans ce pays de beauté, de liberté, source fleuve Brahmapoutre, et le pic du Couard encore
petite, basse d’étage... sa terrasse est couverte d’une inspiration à l’origine de très belles pages : moins l’Everest, mais le soleil y est généreux, l’air
de glycine... la mer limite, continue, prolonge, la Treille Muscate, Sido, Bella Vista. Mais, en parfumé de senteurs de lavandes, la nuit pure et
ennoblit, enchante cette parcelle d’un lumineux 1936, Saint-Tropez perd de sa tranquillité : les étoilée… Elle peut y suivre à la lettre l’un de ses
rivage (…). Ici je suis libre maintenant de vivre, si premières fausses notes se font jour dans l’esprit préceptes favoris : « Choisissez une étoile, ne la
je veux, de mourir, si je peux... » Colette devien- de cette mélomane née. Pour ne pas troubler quittez pas des yeux. Elle vous fera avancer loin,
drait-elle méditerranéenne ? l’image du bonheur qu’elle y a vécu, elle se résout sans fatigue et sans peine. » Méthode qu’elle
Elle connaîtra douze ans de quiétude retrouvée à vendre « La Treille Muscate ». aura largement pratiquée au long d’une vie excep-
dans cette maison située à l’orée de la baie des tionnelle vouée à l’exploration, l’étude et
Canoubiers et qu’elle rebaptise « La Treille « Choisissez une étoile… » l’écriture ! Ces trois passions ont fait d’elle une
Muscate ». Là, en totale connivence avec la Digne est un bourg paisible des Alpes de Haute- enfant fugueuse éprise de liberté, une adoles-
nature, elle écrira « comme personne avec les Provence lorsqu’en 1928, Alexandra David-Néel cente contestataire, une jeune anarchiste puis
mots de tout le monde ». En pleine maturité, tou- sillonne la région. Voyageuse intrépide, elle l’un des plus sages « penseurs libres » du 19e
jours en quête de soi et d’authenticité, elle publie revient d’un premier périple de 13 ans au Tibet. siècle. Première femme blanche à pénétrer jus-
197-p14-15:mag REGION calibrage 14/03/08 17:20 Page 15

DÉCOUVERTE 15
Voir et savoir

Le « Mois des femmes


en région »
À suivre et à découvrir dans le cadre du
« Mois des femmes en région », proposé
par le Groupement régional pour l’action
et l’information des femmes (GRAIF),
avec le soutien de la Région :

• l’exposition « Femmes en résistance » :


organisée la Région : 160 photographies de
Pierre-Yves Ginet, photojournaliste attaché à
l’agence Rapho.

Gratuit, jusqu’au 19 avril à l’Hôtel de Région


à Marseille (détails page 20).

• des débats, jusqu’au 28 mars


(10 h à 18 h) en gares SNCF de :

– Manosque, 19 mars : « Les femmes face


aux inégalités dans le sport » ;

– Avignon-centre, 20 mars : « Les femmes


face aux différences dans l’emploi » ;

– Gap, 25 mars : « Les femmes face aux


bouleversements environnementaux » ;

– Toulon, 27 mars : « Les femmes face aux


archaïsmes du monde agricole » ;

– Nice, 28 mars : « Les femmes face aux


exclusions ».

Renseignements au Graif : 04 91 99 00 13.

Libres de lire…
© Adagp, Paris 2008

Soucieuse de favoriser l’accès de tous, et


des jeunes en particulier, à la lecture et à la
culture, la Région propose plusieurs disposi-
tifs : le chèque Ciné-lecture, le Prix littéraire
des lycéens et des apprentis et Lycéens au

qu’à Lhassa, ville sainte du lointain Tibet, elle a daise qui a mené jusque là une vie de Bohème, cinéma.

traversé l’Extrême-Orient, appris 10 langues, veut oublier la détresse née de la mort d’un frère Renseignements : www.regionpaca.fr
vécu recluse 3 ans dans une caverne pour rece- sur le front français en 1915. À Bandol, elle fait
voir l’enseignement d’un philosophe bouddhiste. À halte à l’hôtel Beau Rivage, puis séjourne dans la
82 ans, elle va camper en début d’hiver au lac villa Pauline qui abrite la naissance de Le musée Samten Dzong
d’Allos, à 2 240 m d’altitude. À 87 ans, elle envi- « Prélude ». Ce texte fait d’elle une maîtresse Le Centre culturel Alexandra David-Néel à
sage encore un départ pour le Tibet… qui n’aura incontestée de l’art de la nouvelle. Katherine Digne-les-Bains regroupe le musée Samtem
pas lieu : elle s’éteint à 101 ans dans sa maison, compte sur la douceur du climat de Menton pour Dzong, l’association de parrainage d’enfants
un lieu imprégné de sa forte personnalité et qui se guérir d’une méchante pleurésie… qui réfugiés en Inde et la boutique tibétaine. Il a
regorge de souvenirs de voyage. s’avèrera plus tard être la tuberculose. Installée été créé le 31 juillet 1977, après la mort de
dans la villa « Isola Bella », sur la colline ver- la célèbre exploratrice qui vécut à Digne
D’autres chemins, doyante de Garavan, elle connaît la période la plus près de 30 ans. Au programme : visites gui-
d’autres talents prolixe d’une carrière interrompue par la mort à dées de la maison où se trouve le musée et
Poursuivons vers d’autres chemins cette balade la fleur de l’âge. La présence de Katherine s’y fait le siège de l’association et activités gratuites
littéraire… Il en est qui mènent à la baie de encore sentir, mais le beau jardin qui l’entoure et ouvertes à tous.
Bandol, aux calanques de Cassis, aux jardins de semble pourtant abandonné…
Renseignements : www.alexandra-david-neel.org
Menton… Face à ces paysages émouvants, une
certaine Katherine Mansfield, jeune Néo-zélan- ■ Jacqueline Jouffret-Massot
197-p16-17:mag REGION calibrage 14/03/08 17:46 Page 16

16 IDENTITÉ

Nous
sommes
12 400
chercheurs en Provence-
Alpes-Côte d'Azur*
Matière grise et excellence scientifique
contribuent largement à notre renommée
internationale… : la recherche régionale
se porte bien.
■ Andréa Haug © Anne Van der Stegen

* pour 22 000 personnes travaillant au total dans le secteur (administratifs, techniciens…).


Source : Schéma régional de l’enseignement supérieur et de la recherche, juin 2006.

Budget
52 M€
sont alloués chaque année par la
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
à la recherche et à l’enseignement supérieur,

Compétences deux domaines qui ne relèvent pas de ses


compétences obligatoires mais qui sont très por-
Position teurs pour l’avenir et le dynamisme régional. Ce

e
3 rang 8 disciplines financement, qui a triplé depuis 1998, traduit la
politique volontariste menée depuis de nom-
breuses années par la Région.
scientifiques de haut niveau béné-
C’est la place occupée par la ficient d’une renommée interna-
région au plan national en tionale, au regard de l’excellence scientifique
matière de recherche, avec 8 % de l’ef- telle que reconnue par les instances nationales
fectif scientifique français : 34 % chercheurs d’évaluation : biologie-santé ; sciences de la
dans le public et 27 % en entreprise et 39 % d’in- Terre, de l’univers et de l’espace ; sciences pour
génieurs, de techniciens et d’administratifs l’ingénieur ; sciences physiques et chimiques ;
en secteur académique ou privé. On compte sciences et technologies de l’information et de la
270 unités de recherche, réparties dans les communication ; mathématiques ; sciences de la
6 universités d’Aix-Marseille et de Nice. société ; sciences de l’Homme et humanités. © Photo DR
197-p16-17:mag REGION calibrage 14/03/08 17:46 Page 17

IDENTITÉ 17
En savoir plus

Bourses doctorales
Un partenariat Région/entreprises permet
l’attribution de 90 bourses de thèse par an.
Chaque projet doit associer un étudiant fran-
çais de moins de 28 ans (ou de moins de
30 ans pour les étudiants étrangers), un
laboratoire de recherche et un partenaire
socio-économique (notamment les PME
membres d’un Pôle régional d’innovation et
de développement économique solidaire –
PRIDES). Attribuées pour trois ans au plus,
les bourses de thèse sont proposées dans le
cadre de projets présentant un
intérêt scientifique régional marqué en agri-
culture, agroalimentaire, sciences de la vie
et de la santé ou encore en chimie.
Pour la période 2006-2009, le montant des
bourses s’élève jusqu’à 86 000 euros, selon
les universités. Cette démarche participe à
l’insertion professionnelle des jeunes cher-
cheurs, au transfert de technologies et de
compétences vers les petites et moyennes
entreprises régionales ainsi qu’au renforce-
ment du rayonnement international de
Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Informations : 04 91 57 54 44,
www.regionpaca.fr (rubrique vie étudiante).

Appel à projets
recherche finalisée

Études Pour 2008, la Région renouvelle avec OSEO


Innovation un « Appel à projets recherche
finalisée ». Il est destiné à soutenir des pro-

Plus de 100 jets collaboratifs innovants et développés au


sein de l’un des pôles régionaux d’innovation
et de développement économique solidaire
opérations annuelles concernant la nés à l’initiative de la Région (PRIDES).
recherche et l’enseignement supérieur sont sou- Chaque projet doit aussi associer au
Publications tenues par la Région (4 M€) : programmes de
recherche et de coopération internationale,
minimum deux entreprises et un laboratoire.
Seront également inspectés pour sélection

7% actions pour la diffusion scientifique et technique,


édition de revues, organisation de colloques…
les enjeux scientifiques des travaux, la
gestion de la propriété industrielle ou encore
les retombées attendues pour la région
des articles scientifiques français en termes d'emplois.
– synthèses des travaux de recherche publiées Date limite de dépôt des dossiers :
dans des revues de prestige – ainsi que 5 % du lundi 21 avril 2008
nombre annuel de brevets déposés dans Informations : 04 91 57 50 57 (poste 5825)
l’Hexagone émanent de Provence-Alpes-Côte aprf@regionpaca.fr
d’Azur. C’est sans compter le millier de thèses de
doctorat soutenues chaque année : au total, la
région est ainsi troisième au classement national
pour la production scientifique !
197-p18-19:mag REGION calibrage 14/03/08 17:46 Page 18

18 NOS ÉLUS ONT LA PAROLE

Tribune ouverte L’ESPACE D’EXPRESSION DES ÉLUS DU CONSEIL RÉGIONAL

CONFORMÉMENT À LA LOI N° 2002-276 DU 27 FÉVRIER 2002, « LORSQUE LA RÉGION DIFFUSE, SOUS QUELQUE FORME QUE CE SOIT, UN BULLETIN
D’INFORMATION GÉNÉRAL SUR LES RÉALISATIONS ET LA GESTION DU CONSEIL RÉGIONAL, UN ESPACE EST RÉSERVÉ À L’EXPRESSION DES GROUPES D’ÉLUS ».

GROUPE SOCIALISTE, RADICAL, CITOYEN rement attachés, nous permettra d’examiner et de retenir, ensemble, vos
propositions et vos doléances.
ET APPARENTÉS
Pour toutes ces raisons, l’habitat et le logement sont d'abord des problé-
matiques politiques. Ils doivent certes être abordés avec des instruments
techniques lors de la mise en œuvre des stratégies décidées dans la plus
large concertation, mais la définition de ces stratégies relève, elle, de choix
politiques. Pourtant, malgré l'urgence de la situation et la multiplication des
Logement et Habitat, piliers mises en garde, le gouvernement sous-estime lourdement l’ampleur du pro-
d’une politique régionale volontariste, blème. Il méconnaît l’importance et la spécificité du logement en le considé-
cohérente et participative. rant comme un secteur économique parmi d’autres, soumis à la spécula-
tion et à l’investissement privé. Nous préférons accompagner et susciter
Afin d’accompagner au mieux les communes, les les réactions de nos partenaires institutionnels et d’une majorité de
Sylvie Andrieux,
Présidente du groupe intercommunalités et les principaux opérateurs bailleurs afin de respecter l’un des tous premiers droits de nos conci-
fonciers et du logement, la Région a créé six dis- toyens : celui au logement. Permettre à chacun de vivre dans un logement
positifs d’intervention dans un objectif d’aménagement cohérent de l’espace digne, de qualité, adapté à ses besoins, à sa famille, aux évolutions de la vie
régional, pour faire partager, dans le souci d’une démocratie participative constitue pour le Président Michel VAUZELLE et les élus du groupe
qui nous tient à cœur, la stratégie et les dispositifs régionaux en matière de Socialiste et Apparentés un objectif majeur pour rendre notre Région tou-
logement et d’habitat. jours plus juste et plus humaine.
Autour du Président Vauzelle, et malgré le fait que les lois de décentralisa-
tion ne donne pas compétence aux régions dans ces domaines, les élus du
groupe Socialiste, Radical, Citoyens et Apparentés ont fait le choix d’une
politique volontariste doublée d’un partenariat avec l’Etat, les départements GROUPE COMMUNISTE ET PARTENAIRES
et les communes, et ont pris l’engagement de tout mettre en oeuvre pour
freiner la crise de l’habitat et du foncier, insupportable pour nos conci-
toyens. À travers ces nouvelles orientations, nous souhaitons favoriser le
développement d’une offre nouvelle de logements sociaux et la requalifica-
tion du parc public et privé pour mettre en œuvre le droit au logement :
améliorer les conditions de vie quotidienne des populations et leur environ- Carton rouge à la SNCF
nement, limiter les hausses des loyers, permettre aux populations
modestes de se loger décemment, notamment dans les centres villes, et La gauche élue à la Région a misé depuis 10 ans
faciliter l’accès et le maintien dans les logements. Mais la crise de l’habitat Jean-Marc Coppola, sur les transports collectifs de voyageurs. Pour
n’est pas qu’une crise du logement locatif social, c’est toute la chaîne du Président du groupe l’intérêt général. Pour éviter à nos concitoyens
logement qui est concerné. La pression sur le foncier disponible et sur bouchons, pollutions, stress, fatigue et risques
l’habitat s’accroît d’année en année et devient de plus en plus intolérable d’accidents. Ainsi le nombre de dessertes a été multiplié par deux, des
pour les salariés (67% des actifs sont éligibles au logement social), les gares ont été rénovées, des rames modernes, climatisées, confortables
retraités et les chômeurs. ont été achetées et des infrastructures créées. C’est avec ce bilan positif
Donner la priorité au logement social et au logement des actifs, quand la et pour donner des perspectives aux habitants, aux usagers et aux chemi-
décentralisation se résume à un transfert de charges que l’Etat ne veut plus nots qu’il y a un an la Région a conventionné avec la SNCF pour une durée
assumer, exige la mise en place de priorités et critères précis et transpa- de dix ans et s’est engagée à verser 195 millions d’euros par an pour un
rents, et de partenariats fondés sur la contractualisation et sur des projets service de qualité. Or en 2007, cette convention n’a pas été respectée par
inscrits dans le temps. l’exploitant ferroviaire et près de 14 000 TER ont été supprimés sans par-
Dotés de cette logistique concertée et incontestable, la Région soutiendra ler des retards journaliers. Le responsable ? La direction de la SNCF qui se
la création de logements sociaux publics et les acquisitions foncières, à révèle incapable de faire vivre le dialogue social, qui reporte sur la Région
condition que ces programmes respectent un objectif global de deux tiers les économies en personnel que lui impose le gouvernement. C’est en
de logements très sociaux, ainsi que le développement de l’offre de loge- quelque sorte une trahison de la confiance qu’accorde la Région à cette
ments privés à vocation sociale. Les petites communes rurales de moins de entreprise. Et malgré les alertes, les discussions avec cette même direc-
3 500 habitants réalisant des programmes de logement communal peu- tion régionale, la réponse est toujours la même : « c’est structurel. On n’y
vent en bénéficier sous réserve de plafond de loyer. Notre démarche de peut pas grand-chose ». C’est la raison pour laquelle la Région a décidé uni-
proximité et de démocratie participative, à laquelle nous sommes particuliè- latéralement de doubler les pénalités en cas de non-respect de la conven-
197-p18-19:mag REGION calibrage 14/03/08 17:46 Page 19

NOS ÉLUS ONT LA PAROLE 19

Tribune ouverte
tion, afin de ne pas dilapider l’argent des contribuables dans un service qui calité, cette année, ce sont plus de 90 M€ supplémentaires qui entreront
n’est pas de qualité. Une délibération rejetée par les élus de droite, peut dans les caisses régionales. Nous devons en grande partie cela à
être pour couvrir le gouvernement UMP qui sabote le service public pen- l’augmentation de la TIPP (la taxe sur l’essence). Cet impôt modulé à son
dant que la gauche le défendra bec et ongles. À suivre… maximum par la Gauche pour la deuxième année consécutive, ce sont les
automobilistes régionaux en général et les plus nécessiteux en particulier
qui le paieront ; méditant en cela la conception qu’ont les socialistes de la
justice fiscale. Automobilistes certainement ravis par ailleurs de savoir que
GROUPE DES ÉLUS VERTS ET APPARENTÉS cet impôt régional est fort dynamique : il rapportera en effet 224 M€ en
2008. Une augmentation de 21,5 % par rapport à 2007 soit, 40 M€ de
plus. Belle contribution en effet, au combat que mènent les socialistes – à
leur manière – pour l’augmentation du pouvoir d’achat !!! Quant à la dette,
Pour désenclaver le massif
son encours – c’est-à-dire la réalité de notre endettement – devrait
alpin : oui au ferroviaire ;
s’alourdir de 150 M€ en 2008, la portant ainsi à 1,407 milliard d’Euros.
non aux autoroutes
65 % d’augmentation enregistrés depuis les débuts de la Gauche au pou-
voir en Provence Alpes Côte d’Azur … une dérive par ailleurs confirmée
On attendait que les belles paroles présidentielles
dans le Conseil Economique et Social qui s’inquiète de la gestion financière
prononcées à l’issue du Grenelle de l’environ-
Jacques Olivier, de la Région. Ce dixième budget, le dixième de Monsieur VAUZELLE,
nement se traduisent par des actes et notam-
Président du groupe marque une décennie de toujours plus : plus de fiscalité, plus de dettes et
ment par le gel annoncé de tout projet autorou-
plus de peine à financer l’investissement…
tier en France. Or, jour après jour on voit qu’il n’en est rien. Chez nous, c’est
le barreau autoroutier Digne–Peyruis qui a été récemment accepté par le
Préfet des Alpes de Haute-Provence et même l’autoroute A51 a été exhu-
mée. La Région doit prioriser la réouverture de la ligne ferroviaire Digne - GROUPE FRONT NATIONAL
Saint-Auban qui finirait le triangle Digne–Marseille–Nice et ferait corres-
pondre le train des Pignes et le Val de Durance. Son coût est estimé à
21 ME contre 280 ME pour l’autoroute. CQFD.

Budget croupion

GROUPE UMP, UDF ET APPARENTÉS Budget Régional 2008 : 1 milliard 800 millions
d’Euros, en équilibre. Dépenses de fonctionne-
ment : 1 milliard 300 millions d’Euros. Dépenses
Guy Macary, d’investissement : 500 millions d’Euros pour
Président du groupe
l’équipement de la Région. Pour cet équipement,
Budget 2008 : 198 millions seulement proviennent de l’épargne
moins d’investissements, nette, c'est-à-dire du solde subsistant après paiement des dépenses de
plus de fiscalité, plus de dettes !!! fonctionnement et après remboursement de la fraction exigible du capital
de la dette. Que l’on me pardonne ce jargon, mais en d’autres termes, la
En 2008, le montant du budget de la Région région ne dispose, en fonds propres, pour ses dépenses d’investissement
Bernard Deflesselles
Président du groupe
s’élève à 1,8 milliard d’Euros. Pourtant, que d’un peu moins de 200 millions sur une manne globale de près de
l’investissement fondamental pour l’avenir de nos 2 milliards d’Euros. La différence entre les dépenses financées par les
territoires, n’en représente désormais qu’un petit tiers. À périmètre fonds propres et les dépenses globales, soit plus de 300 millions est four-
constant, la Région investit désormais deux fois moins qu’il y a 10 ans. En nie par l’emprunt. Or, la région est déjà trop endettée : 1 milliard 115 mil-
10 ans, la Gauche a réussit le tour de force de doubler la pression fiscale lions d’Euros en 2008, dépassant le cap de 1 milliard d’Euros. Et puis,
et de diviser par deux l’effort budgétaire dédié à l’investissement. En quelle est la destination de ces dépenses de fonctionnement d’un tel mon-
10 ans, là où la Région jouait un rôle d’initiateur, elle n’est désormais plus tant ? C’est simple : il s’agit de dépenses démagogiques destinées à assu-
qu’un partenaire de rang inférieur…. et ce, malgré les incantations que rer le maintien « aux affaires » des politiques en place : dépenses de com-
nous ne cessons d’entendre budgets après budgets, séances après munication hors du commun, subventions distribuées dans le cadre de la
séances. Certes, la conduite des affaires est difficile. Assurer la présidence politique de la ville, subventions encore au monde associatif, de préférence
d’une grande région comme la nôtre n’est pas chose aisée. Nos conci- politisé. Et pourtant la Région a besoin d’équipements, et d’équipements
toyens veulent des résultats rapidement, nous sommes bien placés pour le lourds. Son territoire est constitué de telle sorte – surpeuplement de la
savoir…. Mais 10 ans, c’est un terme qui devrait quand même laisser espé- zone côtière et désertification de l’intérieur – qu’il nécessite des actions de
rer des résultats probants ! Or, Monsieur VAUZELLE a multiplié les actions désenclavement et de communication importantes. Les dépenses de fonc-
de la Région bien au-delà de ses compétences sans prendre garde au tionnement seraient beaucoup mieux employées en équipement dramati-
risque de saupoudrage que cela engendrerait. Pour ce qui concerne la fis- quement nécessaires.
197-p20-21:mag REGION calibrage 14/03/08 17:48 Page 20

20 EN BREF – AGENDA

En bref...
Agenda
L’info du mois
« Femmes en résistance »
PRIDES La Région propose au public de découvrir l’exposition « Femmes en résistance » du photographe
Pierre-Yves Ginet. À travers portraits et reportages, ses photos témoignent de l’engagement et
Lundi 31 mars
de la lutte des femmes dans le monde contre l’oppression et l’injustice.
HÔTEL DE REGION – MARSEILLE
À l’Hôtel de Région jusqu’au 19 avril, du lundi au samedi de 9 h à 19 h (exceptés jours fériés
La 1re conférence régionale des Pôles et 4 avril). 27, place Jules-Guesde, Marseille 2e. Métro Jules Guesde ou Colbert.
Régionaux d’Innovation et de Développement Renseignements : 04 91 57 52 78
Économique Solidaire (PRIDES) a pour thème
« Les PRIDES, levier pour l’économie de la
connaissance ».
Initiés par la Région en 2006, ces réseaux
Innovation Région élargit aux fiches et
d’entreprises regroupent plusieurs centaines
d’acteurs économiques en Provence-Alpes- Succès cahiers d’exercice son disposi-
Côte d’Azur, dans des secteurs d’activités La Région en pointe tif d’aide à l’acquisition des
variés. Entreprises, laboratoires et manuels scolaires.
Hémicycle, 10 h - 13 h. Informations : enseignement supérieur misent
tél. 04 91 57 51 23/58 29 sur l’innovation dans les tech-
nologies de l’information et de Environnement
Multimédia la communication en région.
Présente à leurs côtés, la © Photo DR
L'eau, enjeu du siècle
Mercredi 2 et jeudi 3 avril
PÔLE CULTUREL ET MULTIMÉDIA
Région vient de leur décerner Entreprendre La Région lance le Schéma
BELLE-DE-MAI – MARSEILLE les premiers Prix de l’innovation pour tous ! Régional de Ressource en Eau
TIC PACA. Cette mise en valeur Les 3es Trophées de la afin de construire une nouvelle
Les 13es Rencontres de l’ORME (Observatoire
du potentiel régional est une Responsabilité sociétale des politique régionale de gestion
des Ressources Multimédias en Éducation)
initiative du Pôle Solutions entreprises, dont la Région durable. Une grande réflexion
présentent les innovations et les ressources
Communicantes Sécurisées est partenaire, ont désigné collective doit au préalable
en ligne destinées aux secteurs de la forma-
tion et de l’éducation en Provence-Alpes-Côte
(SCS), réseau d’entreprises leurs lauréats : les sociétés déterminer, au plus près, les
d’Azur. labellisé à la fois « Pôle Lyondell chimie France SAS, besoins et les usages. Trois
La Région y présente CORRELYCE, un Régional d’Innovation et de B2S, L’Occitane, HTS bio, étapes sont prévues : diagnos-
« Catalogue Ouvert Régional des Ressources Développement Économique Multi restauration Méditer- tic et analyse prospective,
Editoriales pour les Lycées » proposé aux Solidaire » (PRIDES) et Pôle de ranée et ST Microelectronics associant acteurs locaux et
élèves depuis la rentrée 2007/2008. compétitivité mondial. ont été récompensées pour partenaires concernés ; phase
Informations : tél. 04 91 14 13 40 opérationnelle, avec des
leurs démarches volontaires
visant au développement actions de maîtrise de la
Plénière durable, à la cohésion sociale consommation d'eau ; syn-
thèse sur la ressource en eau
© Régis Cintas Florès

Vendredi 4 avril et à la compétitivité.


HÔTEL DE REGION – MARSEILLE
et sur le développement
durable des territoires.
Les conseillers régionaux se réunissent pour
pensables aux élèves. Ainsi,
leur deuxième assemblée plénière de l’année.
l’aide régionale au premier
L’occasion de voter les dossiers importants
pour l’année en cours, notamment concer-
Éducation équipement en lycée profes-
sionnel est étendue aux élèves
nant l’aménagement du territoire, la
formation, les transports ou encore Moins de frais de seconde suivant un bacca-
l’environnement. à la rentrée lauréat technologique de la
À la rentrée 2008, la Région filière hôtellerie-restauration.
élargit ses dispositifs de gra- Pour ces élèves, le forfait sera
tuité des équipements indis- de 350 euros. D’autre part, la
197-p20-21:mag REGION calibrage 14/03/08 17:48 Page 21

EN BREF – AGENDA 21
Babel Med Music
« Babel Med Music » proposé par la Région est un événement culturel et professionnel de grande envergure
qui ouvre ses portes aux nouveaux talents et au public friand de découvertes. Du 27 au 29 mars aux Docks En chiffres...
des Suds à Marseille, tous les soirs à partir de 19 h. Docks des Suds, 12, rue Urbain V, (M° National, Bus
70, 35, 89, 535, Tramway T2 arrêt Euroméditerranée Gantès) www.dock-des-suds.org.

Jeunesse travers les évolutions dans


Population
Succès les domaines des textiles et
Sac à dos
Pour aider les 18-25 ans à
partir en vacances, la Région a
des technologies. Une ren-
contre avec d’anciens élèves
exerçant dans la profession est
4 818 000 habitants
recensés en Provence-Alpes-Côte d’Azur
mis en place « Sac à dos en organisée le 29 mars matin au 1er janvier 2007 (source Insee). Avec
Provence-Alpes-Côte d’Azur ». par le lycée. 300 000 personnes de plus en huit ans,
© Photo DR

Dès cette année, 100 jeunes Rens. : 04 91 36 52 10. notre région s’enrichit de près de
vont en bénéficier. Les candi- 40 000 personnes par an !
dats doivent présenter un projet
Un record
de vacances autonomes (sans
accompagnement scolaire ou et les J.O.
Préalpes d’Azur Emploi
familial) dans la région, avec
l’appui d’une structure-relais
2 h 28’ 24’’ ! Le nouveau
record de France du mara-
Patrimoine commun
La Région, le Département 12 279
(service Jeunesse d’une com-
mune, centre social…). Les
projets retenus recevront un
thon chez les féminines appar-
tient désormais à Christelle
Daunay. L’athlète de la Société
des Alpes-Maritimes, 6 Établis-
sements publics de coopéra-
tion intercommunale (EPCI) et
établissements
employeurs de la région, soit 8 % du total,
sac à dos contenant, entre culturelle et omnisports 45 communes composent le font partie du secteur de l’économie sociale
autres, 100 € de chèques- Sainte-Marguerite (Marseille) Syndicat mixte de préfiguration et solidaire : associations, coopératives,
vacances et 30 € de chèques- a établi ce temps en termi- du Parc Naturel Régional mutuelles et fondations. Une progression
déjeuner. nant à la 10e place du mara- (PNR) des Préalpes d’Azur. de près de 9 % par rapport à 2002. À elles
Renseignements à partir d’avril : thon d’Osaka au Japon. Avec Créé fin 2007, le syndicat a seules, les associations emploient plus de
www.regionpaca.fr – rubrique cette remarquable perfor- réuni tous ses membres à 100 000 salariés en Provence-Alpes-Côte
« Tourisme » ou 04 91 57 54 60 / 61. mance, elle s’ouvre une voie Saint-Vallier-de-Thiey (Alpes- d’Azur. Source : Observatoire régional de
royale pour les Jeux Maritimes), en février dernier. l’économie sociale et solidaire.

Olympiques de Pékin. Rendez- En 2004, la Région a lancé la


Mode vous en août ! procédure de création du PNR Formation
pour préserver et valoriser un
Marie Curie a 50 ans !
Le lycée technologique régional
patrimoine naturel exceptionnel.
11 millions d’euros
Marie Curie à Marseille fête C’est la contribution de la Région à
son cinquantenaire. Avec le l’implantation à Gardanne (13) du Centre
de Microélectronique de Provence Georges
soutien de la Région, le lycée
Charpak (coût total 46,1 M€). Le centre
revalorise métiers et forma-
assure les formations supérieures dédiées
tions. Il promeut notamment
aux métiers de la microélectronique, secteur
© R. Cintas Florès les métiers de la mode à © C. Moirenc/wallis.fr
qui représente près de 10 000 emplois en
Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Succès Le vert porte ses fruits Culture


L’association « Le Loubatas » de Peyrolles-en-Provence (13), Centre permanent
d'initiation à la forêt provençale soutenu par la Région, a reçu le Prix national
700 œuvres
du concours 2007 de la Fondation MACIF, catégorie « Économie sociale, inno- signées de quelque 400 artistes
vation et développement durable, structure en développement ». L'association constituent la collection du Fonds régional
organise des classes de découverte, des visites du site et de son éco-gîte, des d’art contemporain (FRAC). Un nouvel écrin
animations environnement, des stages de formation, des chantiers internatio- pour ces œuvres va être construit. La Région
naux de jeunes bénévoles pour l'éco-construction... Elle développe aussi des vient d’approuver le projet de l’architecte
projets de partenariat sur l’environnement avec la région marocaine de Tanger- japonais Kengo Kuma. Le bâtiment devrait
Tétouan. Informations pour des visites gratuites de l’éco-gîte au 04 42 93 03 69, s’élever en 2011 dans le périmètre
© Photo DR

Espace Info Énergie du pays d'Aix. d’Euroméditerranée à Marseille.


197-p22:mag REGION calibrage 14/03/08 17:49 Page 22

22 HISTOIRES D’ICI

La fin’amors dei trobadors o l’image


nòu de la femna a l’atge mejan
Demest lei desparianças mairalas que se veson tar lei belesas d’una que, benlèu, l’aurián jamai dins femna un puech de vertuts e de belesas, aquela se
entre la literatura dau Nòrd de la França e la lite- son lièch. L’eissemple famós es lo dau trobador deu de se mostrar denha dau servici de son
ratura dau Miegjorn, a l’Atge Mejan, se parla de Jaufre Rudel, qu’a viscut en Gasconha au sègle amorós. Es aquí ont lei qualificatiu de la femna se
contunh de l’estatut de la femna. Cèrtas, a la dife- dotzen, qu’amèt la comtessa de Tripòli simpla- mudan : tre ara, dins lo Miegjorn, volèm de fem-
rença deis escrivans dau Nòrd, lei trobadors dau ment, nos ditz sa vida, « ses vezer, per lo ben qu’el nas que siegan francas, apertas (tant vau dire
Miegjorn an fondat una idèa nòva de l’amor e n’auzi dire als pelerins que veguen d’Antiocha ». doças e avisadas), ensenhadas (ben educadas) e…
subretot una idèa nòva d’aquela qu’èra au mièg Coma aquò, la femna estent lonchenca, se rese- conoissens (ambé de saber) ! Per un còp, èra pas
d’aquest amor. Aquí ont leis eroïnas dau Nòrd gava pas d’èsser decebut o de veire son amor per son còs sol o sa belesa fisica que se fasiá
èran, pauc o pron, de gasardons carnals a la bra- morir en potonant vertadierament la bèla… amar. Lei causas cambiavan… A mai, lo famós
variá e ai fachs d’armas de nòstrei valents cava- Aquesta distença, qu’en cò de Rudel es butada a mercé, lo gasardon, lo guerredon coma se ditz a
lièrs, lei mestressas dei trobadors seràn pas vistas l’estrèma, se retrobarà un pauc d’en pertot dins la l’epòca, se passava pas qu’au lièch ; podiá se deba-
dau meme biais. Dins çò qu’an nomat la fin’ amors literatura dei trobadors. Ramenta que la femna es nar en una mirada solament dau còs nus de la
(« l’amor fin », se volètz), la femna s’aplanta, pri- l’objècte regde de conquista esperitala, e que bèla… Amb aquò pas mai ! E la tòca amorosa se
mièr, coma un èsser mai naut que son amorós, l’amorós, lo cavalièr, es que son servidor. Coma compendava pas qu’en l’acte naturós final. Çò que
una mena de tòca suprèma, de conquista – mai aquò, un vertadièr servici se bastirà dins lei religa- volián lei trobadors èra un escambi de còr.
nòbla, mancablament, que la conquista d’un terra- sons, que l’amorós passarà de menas de « nivèls Cercavan lo moment ont lo còr de l’autra anava
dor. L’afar es de cantar mai lo deseg e mens lo pla- » : primièr es fenhedor (sospirant), apuèi passa batre dins son pitre, e ont son còr anava batre dins
ser. Un sapient, especialiste de l’Erotica dei troba- precador (soplegant), apuèi entendedor (amorós lo pitre de la bèla… Vous an pas dich que lei Dante
dors (es lo títol de son libre), Renat Nelli, nos ditz agradat) per fenir drut (amorós carnal). Coma far e Petrarc, qu’anavan tant ispirar lei escrivans fran-
qu’aquò lo devèm a la literatura araba de l’Atge per montar aquest escalièr ? Servir la femna, la cés, an posat fonz dins la literatura de nòstrei tro-
Mejan, qu’ensenhava que lo deseg amorós treco- blandir, l’onorar e, subretot, èsser celós que lo bador e dins aquest image nòu de la femna ?
lava tre que lei darrièrei favors èran acordadas. marit (la fin’ amors es gaireben tot lo temps asul- ■ Emmanuel DESILES
Per reprene l’idèa, lei trobadors se botèron a can- tèr) dòrm a costa… Dau còp, perqué se fai de la Mèstre de conferenças à l’Universitat de z-Ais

Retrouvez cette rubrique et sa traduction en français sur notre site internet www.regionpaca.fr

sur internet www.regionpaca.fr et GAGNEZ :


Jouez avec 100 serviettes « bain de mer »
Testez vos connaissances ! 5 questions vous attendent sur notre site…
« Notre Région » vous apporte les réponses. Sachez les repérer au fil des pages de ce magazine.
Règlement du jeu disponible sur le site internet de la Région.
197-p23 new:mag REGION calibrage 14/03/08 17:50 Page 23

Chaque mois, une personnalité se révèle... PORTRAIT 23

Chanteuse, comédienne,
actrice, auteure… : artiste
aux multiples facettes,
Colette Renard vit aujourd’hui
à Marseille où elle surplombe
la mer… quand elle ne joue
pas le personnage de Rachel
dans « Plus belle la vie ».

Colette

Renard
© François Lefebvre / France 3

Avec ce feuilleton TV, vous voilà connais la région pour y avoir chanté durant ma divertissement », « IP5 » avec Yves Montand,
ambassadrice de notre région ! carrière. Les gens vous arrêtent dans la rue dans des téléfilms, j’ai créé des pièces de
Oui ! Mais ce n’est pas d’hier ! Vous savez, à pour vous dire qu’ils vous aiment… C’est une théâtre, « Un amour de femme », et des comé-
Marseille, j’étais connue, j’ai chanté pour la pre- région dynamique et affectueuse ! dies musicales… J’ai eu une belle carrière. J’ai
mière fois à l’Alcazar en 1958 puis au Gymnase, eu une vie très épanouie. Davantage une vie
au Pharo… Le succès de cette fiction aux cou- Côté gastronomie, quel plat d’homme, une vie de bagarre…
leurs marseillaises me ravit bien sûr mais il régional vous plaît ?
m’étonne à moitié : quand j’ai commencé, il y a Je suis gourmette et gourmande ! Je me régale Quelle est votre plus belle
près de 4 ans, j’étais certaine que ça allait réus- avec la bouillabaisse et l’aïoli ! Je suis toujours rencontre ?
sir mais pas dans ces proportions-là. Un feuille- heureuse d’aller faire la connaissance d’une Mon amie Violette, qui me suit depuis des
ton, c’est agréable, on prend un rendez-vous bonne table ici. années et s’occupe bien de moi. Elle est devenue
tous les soirs. J’étais très confiante. C’est une ma petite sœur.
très belle aventure. Quelle est votre activité
professionnelle en région ? De quoi êtes-vous la plus fière ?
Aujourd’hui, vous vivez À l’occasion des 20 ans du « Blé de Il faut beaucoup d’humilité et de modestie dans
et travaillez ici… l’Espérance », dont je suis la marraine, nous notre profession ! Il faut avoir foi en son métier,
À Marseille, je vais avec ravissement jusqu’à la montons un spectacle pour le 12 avril au théâtre en la fidélité des gens qui vous aiment et se
Pointe Rouge et Callelongue sans cesser de du Gymnase à Marseille avec les comédiens de déplacent pour vous applaudir.
m’extasier : la baie marseillaise est l’une des plus « Plus Belle la Vie », bénévoles pour l’occasion.
belles de France et du monde. Quelle chance, Les bénéfices seront reversés à cette œuvre Un mot pour résumer
cette température, ce temps, ce soleil, cette caritative. J’ai écrit des sketches à la manière de votre carrière ?
lumière : je voudrais être peintre pour dessiner Guitry, Cocteau… et j’ai aussi repris des textes Le bonheur, ça a été d’être sur scène. Avoir un
les couchers de soleil sur la mer ! que j’avais déjà joués. contact avec les gens par personnage interposé,
c’est un peu magique. La vie sur scène était plus
Quels lieux aimez-vous en Vous avez enregistré réelle pour moi : avoir quelque chose à dire aux
Provence-Alpes-Côte d'Azur ? plus de 900 chansons… gens, les faire rire ou pleurer, les embarquer
J’aime aller sur la Côte, à Carry-le-Rouet, Chanteuse d’orchestre, j’ai fait mes classes et dans de belles histoires avec de belles
Sausset-les-Pins, Cassis, La Ciotat… J’aime appris mon métier pendant dix ans, mais j’ai musiques… ça m’a fait vivre vraiment.
aussi voir les mimosas… J’aime tellement voya- d’abord été connue comme actrice avec « Irma
ger, je suis une saltimbanque attirée par tout. Je la douce ». J’ai joué au cinéma « Un Roi sans ■ Propos recueillis par Lauriane Michel
197-p24:mag REGION calibrage 14/03/08 17:51 Page 24

Ne pas jeter sur la voie publique – Imprimé sur du papier 100 % recyclé sans chlore


Abonnez-vous gratuitement !
Date de
Mme Mlle M. Nom : Prénom : naissance

Adresse : Ville : Signature :

Provence-Alpes- Côte d’Azur Code postal E-mail Tél. port.

J’autorise la Région à m’envoyer ses publications et des invitations pour toute manifestation organisée par ses soins (par courrier, SMS, courriel).
Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978, modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.
Abonnez-vous ou contactez-nous : HÔTEL DE RÉGION, « LA LETTRE DE LA RÉGION »
27, PLACE JULES-GUESDE 13481 MARSEILLE CEDEX 20 - info@regionpaca.fr