Vous êtes sur la page 1sur 2

Vague/Taḍḍinga

Mohamed Ouagrar Traduction de Lahsen Oulhadj

J’ai aperçu en vous Les reflets de la lune Maîtresse Vague Vous caressent-ils? Vous léchouillent-ils? Ou vous guident-ils?

 

eṛiγ g-im

Idumsal n wayyur

A

lalla taḍḍinga

Is d is a kem ttellilen

Is d is a kem ttelleγen Nγedd is kem glin ?!

Où vous vous hâtez ainsi, Maîtresse Vague? Dans quel moment Allez-vous vous consumer sur la rive? Mais où vous vous pressez le pas ?

Mani s di-tusit assar

A

lalla taḍḍinga

Yam man tigira Rad nn-texsit γ taγart Mani tteγawalt ?!

Qui vous a contraint Ô Vague À la malveillance? À l’espièglerie ? Dites-moi Mais où vous vous pressez le pas !

Mad am d ikʷman A taḍḍinga Γadd n uzawar Γadd n tedwwayt Mlamt iyi, a-ma Mani tteγawalt ?!

Je suis un chasseur Je connais tous Les labyrinthes des abysses marins Que je sois en haut de vous En bas de vous Ou devant vous Je suis votre témoin Chanceuse que vous êtes ! Mais où donc vous vous pressez le pas ?

Nekkin giγ angʷmar Xalḍeγ awn Ammuttl n waman Iliγ iyyt γ iggi Ddaw am Niγ mnid nnunt Nekkin giγ inigi nnunt Irγud awnt Mani tteγawalt ?!

Il vaut mieux Il est même préférable Si vous partez En reculant derrière Mais vous ne pourrez jamais Apprécier mon témoignage Que c’est dommage pour vous Lorsque vous enfourchez votre folie! Mais où donc vous vous pressez le pas !

As nniγ yuf Yuf awnt ukan Mradd is tsmunemt Turrimt aat Macc tggummimt Ad tesγalmt tugga nu Ayhayya nnunt Tessudumt iinnunt Mani tteγawalt ?!

Que de querelles! Que de crasse! Que de folie! Et vous ne savez même pas Où vous vous en allez! Votre veille est domptée Vos jambes ne font plus qu’errer Bravo donc! Mais où donc vous vous pressez le pas !

Midd n tazat Midd n iiMidd n unufl Ur yad tssenmt Mani s kʷnt igli uaṛ Igʷred iwiz nnunt Afud izug awnt Ayyuz nnunt ! Mani tteγawalt ?!

Que vous êtes haute, ô Vague!

Tattuyt a taḍḍinga

Vague/Taḍḍinga

Mohamed Ouagrar Traduction de Lahsen Oulhadj

Vous vous êtes dressée Dites-moi au juste Je veux savoir À qui vous faites Vos caprices Quel est cet abîme Auquel vous vous attachez tant? Mais où donc vous vous pressez le pas !

Tessdusmt nit i tiddi nnunt Mlamt iyi ka Riγ ad issaneγ Ma f ar teẓẓamt Ienirn nnunt Man arwass ann Lli ttγʷmmact Mani tteγawalt ?!

Vous m’avez trouvé avec ma canne Son silence, pourvu de son appât, Vous embusque avec toute votre taille Si celle-ci se courbe Elle ne fait qu’attendre Sa part Dans vos pérégrinations Que c’est triste pour vous! Mais où donc vous vous pressez le pas !

Tuffit di taγanimt Issmdi-d ifssi nns ani I tiddi nnunt Iγ yad awnt kʷnant Is nn ka kesant I taγamt nnes Γ ummuddu nnunt Wayyahu nnunt Mani tteγawalt ?!

Ô Vague, vous vous êtes échoué sur la plage Comme si ce n’était pas le cas Toute votre svelte taille s’est dressée Pour se flétrir dans le sable Pour devenir écume Ou s’émietter sur les rochers Maudite, fille de maudite Qu’elle est votre taille! Il n’a point raison Celui qui vous a vue Que c’est dommage, que c’est triste! Où donc vous vous pressez le pas ?! Mais où donc vous vous pressez le pas !

Tezrit a taḍḍinga Zunn ur tezrit ! Taγʷd tiddi lli n teγanimt Tesllaw nn γ umlal Teg aluss Niγ nn tfruri γ ujaṛif Tacc ultt tacc Lli igan tiddi nnunt Ur ar ittiγʷẓin ar imal inigi nnunt ! Axxayt,wayyahu nnunt Mani tteγawalt ? Man ama tteγawalt ?! ?! ?!