Vous êtes sur la page 1sur 52

Numéro#160

18 Janvier 2008
www.myfreesport.com
CLASSEMENTMONDIAL
DESNATIONSDUSPORT
LA CHINE
AUX AGUETS
© 2008 adidas AG. Le nom «adidas», le logo «Performance» et la «marque aux trois bandes» sont des marques déposées par le Groupe adidas et utilisées avec son autorisation. IMPOSSIBLE N’EST RIEN.
É D I T O R I A L
PRÉDICTION
Janvier 1996. Un reportage m’amène à
Valloire. Le sujet à traiter est plutôt abscons :
il s’agit d’expliquer en quoi l’apparition des
skis paraboliques a révolutionné
l’enseignement de la glisse. Pendant trois
jours, je peine à suivre
les gamins du village,
qui caracolent sur ces
planches magiques.
Christian Grange, le
directeur de l’école de
ski locale, attire mon
attention sur deux des
minots qui skient plus
vite que les autres. « Je suis très fier d’eux,
confie-t-il. Et pas seulement parce que ce sont
mes neveux ! » L’aîné, François-Cyril a fait la
gloire de Valloire, quatre ans plus tôt, après
avoir été choisi pour allumer la flamme des
J.O. d’Albertville, au côté de Michel Platini.
Quant à son jeune frère, Jean-Baptiste,
11 ans, il est soi-disant promis à un grand
avenir. « On parlera encore plus de celui-là,
affirme crânement son oncle. Retenez bien
ce que je vous dis, car un jour, Jean-Baptiste
sera un champion. » J’opine poliment,
dubitative quant à ce pronostic familial.
Douze ans plus tard, c’est avec bonheur, que
je m’incline devant le vieil oncle. Ce week-
end, à Wengen, sa prédiction s’est réalisée.
Jean-Baptiste Grange est devenu un
immense champion. ■ CLAIRE RAYNAUD
NEWS
6 ENJEUX &
RÉSULTATS
L1: Lens – Lyon
8 Lu dans la presse
étrangère
10 Business
12 Leclassementmondial
des nations du sport
18 L’autrefestival de CAN
22 RMC, radioolympique
24 Jean-Baptiste
Grange, l’étoile
desneiges
26 Fabrice Santoro,
l’inc(l)assable
28 AGENDA
7 jours de sport
LIFESTYLE
30 FREESTYLE
Vélib’ : Mêmepasmal
34 PHOTOGRAPHIE
Bêtes de scène
40 BIEN-ÊTRE
Love, etc.
42 PEOPLE
La star Ac’
de la boxe
44 GLAMOUR
Paris Hilton,
la reinedurien
46 TÉLÉVISION-WEB
48 SHOPPING
Saga Africa
NUMÉRO#160
18 JANVIER 2008
12
44
CLARO CORTES/REUTERS
ESTDISTRIBUÉ
DANS 25 VILLES SUR TOUTE LA FRANCE
Pour les trouver, ainsi que tous les points de distribution :
www.myfreesport.com
Siège social : 16-18, rue Rivay 92300 Levallois-Perret • SA au capital de 1 744 000 € • RCS Nanterre B 449 019
967 • Tél. : 01 41 27 89 79 Fax : 01 47 37 68 44 • Web : www.myfreesport.com• Email : contact@freesport.fr
• Président-directeur général : Christian Lamolinerie • Directeurs délégués à la publication : Bruno
Breton (89 78), François Rossignol (89 77) •Directeur de la rédaction et directeur artistique : Pascal Larché
• Rédactrice en chef : Claire Raynaud • Rédacteur en chef adjoint : Lionel Vella (89 62) • Rédacteurs :
Geoffroy Bresson (8967), Christelle Bruna (3635), Ronan Folgoas (8965), Alexandre Herbinet (3634), Jonathan
Louis (3635), Juliette Pascal (3632), Matthieu Sustrac (3635) • Première maquettiste : Laetitia Kalafat
(89 61) • Maquettiste : Sydonie Ghayeb (89 61) • Secrétaire de rédaction : Laurent Giraud-Coudière (89 57)
• Direction photo : Catherine Baduel (89 64) • Iconographe : Alexis Réau (89 63) • Vidéomaster : Nicolas
Marmion (89 52) • Webdesigner : Aurélien Meunier (89 52) • Responsable de production : Bruno Bergia
(89 69) • Ont collaboré à ce numéro : Pierre Davis, Julien Gaignard, Gérald Mathieu, Ludivine
Morbin, Christian Van Hanja • Assistante : Françoise Le Mesle • (Adhérent à l’OJD et
au CESP) © Sports Médias & Stratégie, 2005 Toute reproduction et/ou représentation,
même partielle, est interdite sans l'autorisation écrite préalable de l’éditeur. • Directrice du
développement international : Nadia Nardonnet (89 50) • Directeur général adjoint au
commercial et au marketing : François Merle (89 55) • Directeur des opérations : Frank
Ducret (89 68) • Directrice marketing et diffusion : Claire Meegens (89 70) • Chef de projet
diffusion : Frédéric Gondolo (89 75) • Chef de produit marketing : Virginie Péron (89 74) • Publicité : Jaël
Azoulay (8954), Vincent Leluc (8959), Adrien Clayeux (3758), Olivier Lamotte (8960), Sébastien Soboul (3752),
Frédéric Picchiarini (3751), Benoît Prual (Web, 3754),Valérie Vanvedeldaële (89 51) • Fabrication : Annick
Torrès (Delta Graphic), 92 Issy-les-Moulineaux • Photogravure : Compos Juliot • Impression : Maury,
à Malesherbes (45) •Dépôt légal : à parution. N
o
ISSN : 1764-1756
18
Sports Médias et Stratégie
SOMMAIRE
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
5
BUTS ENCAISSÉS
1 3 5 3 1 3 6 2 5 2 6 3 0 2
15’ 30’ 45’ 60’ 75’ 90’ AJ
LENS
18
e
20 pts - 8
ÉVOLUTION DU CLASSEMENT DES ÉQUIPES
LENS LYON LIGUE DES CHAMPIONS RELÉGATION
1
5
10
15
20
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38
BUTS PAR 1/4 D’HEURE
EN 2007-2008
(EXTÉRIEUR ET DOMICILE)
BUTS MARQUÉS
0 6 3 6 2 8 3 7 4 5 4 9 0 0
15’ 30’ 45’ 60’ 75’ 90’ AJ
LE CHOC DU WEEK-END
22 victoires
pour Lens
STATS ARBITRES
9 matches nul
SAISON 2007-2008
TOUS LES
LENS - LYON
(DEPUIS 1932-1933)
LYON
1
er
42 pts + 23
DIMANCHE 20 JANVIER
STADE FÉLIX-BOLLAERT
ARBITRE :
À L’EXTÉRIEUR

DERNIERS MATCHES À L’EXTÉRIEUR

INCIDENCE DU 1
er
BUT

LES HOMMES CLÉS À L’EXTÉRIEUR

SÉRIE ACTUELLE GGPN

BILAN
Nancy – Lyon 19
e
17
e
Caen – Lyon
Rennes – Lyon
12
e
Paris-SG – Lyon
15
e
QUAND LYON INSCRIT LE 1
er
BUT, IL OBTIENT
Défaite
Nul
Victoires
QUAND LYON ENCAISSE LE 1
er
BUT, IL OBTIENT
Défaites
Nul
Victoire
Buts marqués
Coup franc direct
De la tête
Sur penalty
Dans le jeu 6
0
0
0
6
Passes décisives pour...
... Anthony Réveillère
... Karim Benzema
Buts marqués
... Kim Kallström 1
7
1
1
5
1-1
1-0
0-2
2-3
5
1
0
0
0
3
– 20 h 55
Ä
Nul1 Victoires Défaites 3 5
M. KALT
PHILIPPE KALT, 39 ANS
Nombre de matches arbitrés dans la saison
Nombre de cartons jaunes distribués dans la saison
Nombre de cartons rouges distribués dans la saison
Nombre de buts inscrits dans les matches arbitrés 1,3
0,07
3,3
13
À DOMICILE

DERNIERS MATCHES À DOMICILE

INCIDENCE DU 1
er
BUT

LES HOMMES CLÉS À DOMICILE

SÉRIE ACTUELLE PGNP

BILAN
Lens – Le Mans 17
e
15
e
Lens – Lorient
Lens – Saint-Étienne
12
e
Lens – Rennes
13
e
QUAND LENS INSCRIT LE 1
er
BUT, IL OBTIENT
Défaite
Nul
Victoires
QUAND LENS ENCAISSE LE 1
er
BUT, IL OBTIENT
Défaite
Nul
Victoire
Passes décisives pour...
But marqué
... Saïd Khiter
... Aruna Dindane 1
1
1
2
Buts encaissés
De la tête
Sur penalty
Matches sans but encaissé
Coup franc direct 0
4
0
2
9
1-3
1-1
3-2
1-2
2
1
1
1
1
1
Ê
Nuls 4 Victoires Défaites 2 3
9 victoires
pour Lyon
20 ANS
Matches joués 9
BENZEMA
KARIM
ATTAQUANT
29 ANS
Matches joués 16
DEMONT
YOHAN
DEFENSEUR
32 ANS
Matches joués 18
JUNINHO
MILIEU DE TERRAIN
31 ANS
Matches joués 9
RUNJE
VEDRAN
GARDIEN DE BUT
... Sidney Govou, etc. 1
P
H
O
T
O
S
G
U
Y
J
E
F
F
R
O
Y
/
F
L
A
S
H
P
R
E
S
S
/
D
P
P
I
P
H
O
T
O
S
J
E
A
N
-
M
A
R
IE
H
E
R
V
IO
/
F
L
A
S
H
P
R
E
S
S
/
D
P
P
I
P
H
O
T
O
S
J
E
A
N
-
M
A
R
IE
H
E
R
V
IO
/
F
L
A
S
H
P
R
E
S
S
/
D
P
P
I
ENJEUX ET RÉSULTATS 6
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
6
« La sensation de cette première
journée de L1 de la nouvelle année
est venue de Paris. Le PSG a en effet
battu le RC Lens (3-0) au Parc des
Princes. Quelle tristesse pourtant de
constater que ce club n’a pas réussi
à l’emporter dans son stade entre
mai 2007 et janvier 2008 ! Cela paraît
incroyable... On attend quand même
autre chose de l’équipe de la capitale
que ce regrettable « record ». Mais
bon, heureusement que toutes les
séries finissent par s’arrêter. Même
les plus pénibles. Ironie du sort, ce
succès contre Lens est venu de deux
remplaçants. Deux doublures
(Pauleta et Amara Diané) qui
n’étaient pas, au départ, dans les
plans de Paul Le Guen, l’entraîneur
parisien. Que peut-on désormais
souhaiter au Paris-SG ? De revenir
dans le coup, bien sûr, et de lutter
pour une place vraiment digne de
son statut... En fait, il ne manquerait
plus que Paris inverse le processus
et commence à perdre ses matches
à l’extérieur, lui qui est pour l’instant
l’un des spécialistes de l’exercice
(5 victoires, 3 nuls, 1 défaite).
Motion spéciale à Jérôme Rothen,
qui abat un travail époustouflant
et qui mérite largement que le
sélectionneur national lui fasse
aujourd’hui confiance. Signalons
enfin la bonne prestation
d’ensemble de la défense
parisienne, qui n’a certes pas été
réellement inquiétée par une timide
attaque lensoise. Je reste malgré
tout confiant pour les Sang et Or.
Daniel Leclercq va calmer les
supporters et le Racing jouer le
milieu de tableau. Entre la 8
e
et la
12
e
place... »
GUY ROUX, CONSULTANT DE
CLASSEMENT JOUÉS À DOMICILE JOUÉS À L’EXTÉRIEUR
PTS J G N P BP BC DIF J G N P P. C. J G N P P. C.
1. Lyon 42 20 13 3 4 41 18 + 23 11 8 2 1 24 8 9 5 1 3 17 10
2. Nancy 36 20 9 9 2 25 11 + 14 10 7 3 0 16 4 10 2 6 2 9 7
3. Bordeaux 36 20 10 6 4 31 24 + 7 10 6 2 2 22 15 10 4 4 2 9 9
4. Valenciennes 32 20 9 5 6 25 17 + 8 10 8 2 0 20 3 10 1 3 6 5 14
5. Nice 32 20 8 8 4 20 14 + 6 10 6 4 0 14 5 10 2 4 4 6 9
6. Caen 32 20 9 5 6 23 19 + 4 11 7 2 2 19 9 9 2 3 4 4 10
7. Le Mans 30 20 9 3 8 26 28 - 2 10 5 3 2 12 9 10 4 0 6 14 19
8. Monaco 28 20 8 4 8 23 19 + 4 10 5 3 2 15 8 10 3 1 6 8 11
9. Rennes 28 20 8 4 8 21 24 - 3 10 4 1 5 12 12 10 4 3 3 9 12
10. Lorient 27 20 6 9 5 20 20 0 10 5 3 2 11 8 10 1 6 3 9 12
11. Paris-SG 25 20 6 7 7 19 20 - 1 11 1 4 6 10 16 9 5 3 1 9 4
12. Marseille 25 20 6 7 7 21 23 - 2 9 4 3 2 10 7 11 2 4 5 11 16
13. Saint-Étienne 25 20 7 4 9 20 22 - 2 9 6 2 1 12 2 11 1 2 8 8 20
14. Toulouse 25 20 6 7 7 21 24 - 3 10 3 5 2 7 7 10 3 2 5 14 17
15. Strasbourg 24 20 6 6 8 18 21 - 3 11 3 5 3 10 6 9 3 1 5 8 15
16. Auxerre 23 20 7 2 11 18 30 - 12 10 6 0 4 14 9 10 1 2 7 4 21
17. Lille 22 19 4 10 5 19 19 0 10 2 6 2 11 9 9 2 4 3 8 10
18. Lens 20 19 5 5 9 16 24 - 8 9 3 4 2 10 9 10 2 1 7 6 15
19. Sochaux 19 20 4 7 9 17 25 - 8 9 1 2 6 5 14 11 3 5 3 12 11
20. Metz 8 20 1 5 14 10 32 - 22 9 0 2 7 5 15 11 1 3 7 5 17
RESULTATS DE LA 20
e
JOURNÉE
SAMEDI Lyon – Toulouse 3-2
Caen – Nancy 0-0
Bordeaux – Auxerre 4-1
Valenciennes – Saint-Étienne 2-0
Strasbourg – Nice 0-1
Le Mans – Sochaux 0-2
Monaco – Lorient 1-0
Lille - Metz 1-1
DIMANCHE Rennes – Marseille 3-1
Paris-SG – Lens 3-0
LIGUE 1 – SAISON 2007-2008*
21
e
JOURNÉE (19 ET 20 JANVIER)
SAMEDI Lorient – Paris-SG 17 h 10
Le Mans – Bordeaux 20 h
Marseille – Valenciennes 20 h
Toulouse – Caen 20 h
Metz – Monaco 20 h
Saint-Étienne – Rennes 20 h
Auxerre – Strasbourg 20 h
Sochaux – Lille 20 h
DIMANCHE Nice – Nancy 18 h
Lens – Lyon 20 h 55
1 LENS–LYON 1 N 2
2 NICE–NANCY 1 N 2
3 LE MANS–BORDEAUX 1 N 2
4 TOULOUSE–CAEN 1 N 2
5 METZ–MONACO 1 N 2
6 SAINT-ÉTIENNE–RENNES 1 N 2
7 MARSEILLE–VALENCIENNES 1 N 2
8 AUXERRE–STRASBOURG 1 N 2
9 SOCHAUX–LILLE 1 N 2
10 UDINESE–MILANAC 1 N 2
11 INTERMILAN–PARME 1 N 2
12 FCBARCELONE–RACINGSANTANDER 1 N 2
13 VILLARREAL CF–FC VALENCE 1 N 2
14 ATLETICOMADRID–REAL MADRID 1 N 2
1 = victoire de la 1
re
équipe, N = match nul, 2 = victoire de la 2
e
équipe.

CLASSEMENT, RÉSULTATS, MATCHES À VENIR

LOTO FOOT 7&15 GRILLEN°4
LES PRONOSTICS DE SPORT
VALIDATION JUSQU’AU 19 JANVIER, JUSQU’À 19 h 55
“HEUREUSES
DOUBLURES...”
* La date du match en retard, Lens – Lille (19
e
j.) n’est pas encore fixée
Posez toutes vos questions
à Guy Roux sur myfreesport.com
Il y répondra en direct sur ,
tous les mercredis soir à 20 heures
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
V
IN
C
E
N
T
C
U
R
U
T
C
H
E
T
/
D
P
P
I
7
ET SI L’ON JOUAIT LA CAN
EN PLEIN ÉTÉ ?
Sulley Muntari, le milieu de terrain ghanéen de Portsmouth, que son club renâcle
à laisser jouer la Coupe d’Afrique des Nations, a eu une idée du feu de Dieu !
ANGLETERRE
DAILY MAIL

Chaque année paire, c’est la même
histoire. Une fois l’hiver venu, les
dirigeants des clubs européens se
réveillent. Avec, en gros, toujours le même
message : « On en a marre de perdre nos
Africains pendant la Coupe d’Afrique des Nations,
c’est très préjudiciable, cela oblige à recruter ou
à faire jouer des jeunes. » Ou comment recru-
ter un joueur en sachant très bien qu’il va
devoir partir un gros mois et demi en sélection
en milieu de saison puis… s’étonner de son
départ. Gonflés, les présidents ! Pour faire
plaisir à ses patrons, le Ghanéen Sulley
Muntari a trouvé une solution : le milieu de
terrain de Portsmouth, en Angleterre (Premier
League), milite en faveur d’une CAN jouée
l’été ! Une information du Daily Mail, le quoti-
dien britannique, qui reprend les déclarations
de Muntari (acheté 9,7 millions d’euros à
l’Udinese cet été, un record pour Portsmouth,
d’où l’envie de ne pas lâcher le joueur) sur le
site Internet de son club. « Je prie pour que,
dans le futur, les organisateurs changent la date
de la compétition et la déplacent en été afin de
pouvoir disputer toute la saison avec notre club,
lance le joueur des Black Stars du Ghana. Cela
serait bénéfique pour tout le monde et la CAN ne
poserait plus aucun problème. Il est vraiment
possible de le faire et la CAF [Confédération
africaine de football, ndlr] ferait bien de se pen-
cher sur la question. Avec le système actuel, les
équipes peuvent juste faire leur possible pour
marquer le plus de points avant le départ de
leurs Africains puis espérer ne pas trop perdre
le rythme en leur absence. » Problème : jouer
sur le sol africain l’été, c’est envoyer les
joueurs dans un four à très haute tempéra-
ture, avec tous les risques de blessures et de
fatigue que cela comporte. Et déplacer le
soleil, ça, on risque d’avoir du mal. ■
LE TOP
ITALIE
BENZEMA,
CHOUCHOU
DES ITALIENS
La France du foot le sait : Karim
Benzema est son plus beau joyau. Un
talent immense qui a vite franchi les
frontières. Témoin cette présentation,
début 2008, dans le quotidien italien La
Gazzetta dello Sport, des meilleurs
joueurs de moins de 20 ans évoluant en
Europe avec le brillant Karim comme
fer de lance. Un article accompagné
d’un sondage réalisé sur Internet pour
élire la crème de la jeunesse dont les
résultats sont sans équivoque : après
près de 50 000 votes, Benzema écrase
le scrutin avec...
44% des
suffrages ! Les
supporters
transalpins
adorent Karim.
Au moins autant
que les
recruteurs des
grands clubs
italiens…
LA GAZETTA
DELLO SPORT
LE FLOP
ÉTATS-UNIS
LE FIASCO
BECKHAM
Deux mois après la fin de la saison
2007 de MLS (le championnat
américain), les médias des États-Unis
font le bilan de l’arrivée de « Becks »
aux Los Angeles Galaxy. Un jugement
sévère. « Quand est-ce qu’un fiasco
n’est pas un fiasco ? Lorsque c’est David
Beckham, explique le célèbre
hebdomadaire Sports Illustrated. (…)
Une arrivée triomphale, sur le plan
commercial et médiatique, un désastre
sur le terrain. (…) Il est arrivé blessé,
s’est encore blessé, a joué seulement
7 matches et marqué un but. Les clubs
qui avaient vendu tous les tickets pour
leur match
contre les
Galaxy devaient
regarder le banc
de touche pour
voir l’attraction
majeure de la
saison. » Ça,
c’est fait. SPORTSILLUSTRATED
L’HISTOIRE
LU DANS LA PRESSE ÉTRANGÈRE
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
8
G
U
Y
J
E
F
F
R
O
Y
/
F
L
A
S
H
P
R
E
S
S
/
D
P
P
I
LE MATCH
LE CHIFFRE 3 QUESTIONS À...
LUCIEN BOYER
Président de Havas Sports
“La Chine crée
l’événement de ce
classement
des
grandes
nations”
Pourquoi réaliser ce
classement des
grandes nations du sport (voir p 12)
en partenariat avec Sport et RMC ?
Avoir initié en 2005 ce baromètre du sport
mondial est une satisfaction pour Havas
Sports et Sport, un réseau d’agences de
communication sportive et un magazine
tous deux d’origine française et fiers de
l’être, mais résolument tournés vers
l’international. Nous accueillons par ailleurs
cette année RMC, la radio la plus légitime
dans l’univers du sport. Pour sa troisième
édition, ce classement est diffusé via le
réseau Havas Sports International, en pleine
expansion au Royaume-Uni, en Espagne, en
Italie, en Chine, en Inde, en Malaisie, en
Argentine et au Mexique. C’est pour nous
une action concrète pour créer un levier
d’influence français dans un monde dominé
par les Anglo-Saxons.
Y a-t-il un lien entre la puissance
économique des pays et leur place
dans ce classement des puissances
sportives ?
Les médailles ne s’achètent pas mais il est
certain que le sport moderne nécessite des
moyens importants pour obtenir des
résultats sur la scène mondiale. Ainsi, les
10 premiers du classement sont tous dans
le Top 15 du classement du Fonds monétaire
international. La France, sixième PIB
mondial, maintient en 2007 sa cinquième
place au général et est huitième au
classement en fonction du PIB/habitant, ce
qui représente une vraie performance aussi.
Un mot sur la Chine ?
Devenue troisième puissance économique
mondiale en 2007, la Chine est
maintenant la deuxième puissance
sportive ! La Chine crée l’événement de
cette nouvelle édition du classement, à
quelques mois des Jeux. Certes,
la Chine reste assez loin des États-Unis,
mais il est intéressant de souligner
que la stratégie chinoise, qui consiste à
engager ses athlètes dans un nombre
assez restreint de sports, mais très
souvent pour y viser la première place est
particulièrement efficace.
C’EST IN
# Michael Llodra , 27 ans,
récent vainqueur du tournoi de
tennis d’Adelaïde, vient de signer
un contrat avec l’agence VIP-
Consulting, qui est désormais en
charge de la gestion des droits
d’images du joueur français.
# France Télévisions sera
cet été la seule chaîne hertzienne
à diffuser les Jeux olympiques
de Pékin. TF1 se contentera de
retransmettre les cérémonies
d’ouverture et de clôture. Pour
acquérir les droits des J.O.,
France Télé a déboursé
50 millions de dollars
(36,5 millions d’euros).
# La cérémonie d’ouverture
des Jeux olympiques de
Pékin pourrait devenir
l’évènement sportif le plus
regardé de l’histoire. Selon une
étude de l’agence Initiative
Sports, l’audience mondiale
devrait même dépasser le milliard
de téléspectateurs.
# Le salary-cap des clubs
de rugby anglais doit être revu
à la hausse. Alors que la masse
salariale des douze clubs de
la Guinness Premiership ne
peut dépasser actuellement
3,1 millions d’euros, le prochain
accord prévoit un plafonnement
de 5,6 millions d’euros
à partir de la saison prochaine.
# La Fédération française de
football (FFF) espère voir son
contrat d’équipementier revu à la
hausse. Partenaire historique de
la FFF, Adidas débourse chaque
année 10 millions d’euros pour
habiller les sélections nationales.
Mais le contrat arrive à échéance
et la FFF fait jouer la concurrence
entre Nike et Adidas pour faire
flamber les prix. On parle même
d’un futur contrat de 20 à
25 millions. Verdict le 22 février.
C’EST OFF
C
A
R
L
R
E
C
IN
E
/
F
L
A
S
H
P
R
E
S
S
/
D
P
P
I
H
A
V
A
S
B
O
U
E
/
F
E
P
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
ID
É
BUSINESS AVEC
Le club de Manchester United, futur adversaire de l’Olympique Lyonnais en 1/8 de
finale de la Ligue des champions, a enregistré un bénéfice record de 105 millions
d’euros en 2007, en augmentation de 61 % par rapport à 2006. Son chiffre d’affaires
entre juin 2006 et juin 2007 s’élève à 328 millions d’euros. Cette somme n’inclut pas
l’activité issue du merchandising, géré par une filiale.
328 MILLIONS
D’EUROS
0ael rrarrerta¢e ¢e |rarra|s et ¢'Ar¢la|s se ¢érlarert |rtéressés ra tres |rtéressés rar les rrmrét|t|rrs srrrt|ºes sa|ºartes
Srarre : SP0k!-NAkK!
Crare ¢a mrr¢e
¢e frrt|all
||¢ae ¢es
r|amr|rrs
!rarrr| ¢es s|t
rat|rrs
Crare ¢a mrr¢e
¢e ra¢|¡
Crare ¢'|arrre
¢e ra¢|¡
|rrmale J
!rarrr| ¢e terr|s
A!P
åI º
å1 º
1â º
/å º
åJ º
IJ º
å1 º
I1 º
J1 º
Jâ º
1I º
II º
I1 º
J1 º
BUSINESS 10
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
LES ÉTATS-UNIS
LA CHINE AUX
La piscine (à gauche)
et le stade olympique
de Pékin, appelé aussi
le nid d’oiseau.
H
. N
E
W
/
R
E
U
T
E
R
S
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
ÉVÉNEMENT CLASSEMENTMONDIALDESNATIONSDUSPORT 12
Pour la troisième année consécutive Sport et
Havas Sports publient le classement mondial
des nations du sport, en partenariat avec
RMC. La France conserve, comme en 2006,
sa cinquième place. Mais le fait marquant
concerne la Chine, qui pointe désormais en
deuxième position.
Malgré une année 2007 en pointillés marquée par les échecs
des Bleus lors de la Coupe du monde de rugby, des Mondiaux
d’athlétisme, des championnats d’Europe de basket-ball et
de volley-ball masculin, le sport français reste solidement accroché à sa
cinquième place du classement mondial des grandes nations. Loin
devant des pays dont la tradition sportive est depuis longtemps ancrée
dans les mœurs comme l’Australie (7
e
), la Corée du Sud (9
e
) ou le
Royaume-Uni (10
e
). Ce succès est essentiellement dû aux disciplines
historiquement pourvoyeuses de médailles comme l’escrime, le judo ou
la voile. Et aussi à l’émergence, ou à la confirmation, de grands talents
individuels comme la nageuse Laure Manaudou, le kayakiste Sébastien
Combot, le pilote de Champcar Sébastien Bourdais ou le « VTTiste »
Julien Absalon. Bref, les sportifs tricolores entendent bien rester aux
avant-postes lors des J.O. de Pékin, en août prochain. Une quinzaine que
les Chinois veulent dominer. La Chine, qui devance cette année la Russie
et qui occupe désormais la deuxième place de ce classement, se
positionne déjà comme le grand rival des États-Unis, pour l’instant
leader incontesté. Mais pour combien de temps encore ? « Pour les
Chinois, il n’y a que la médaille d’or qui compte, résume Christian Bauer,
entraîneur français des équipes chinoises de sabre depuis décembre
2006. Et quand on a dit ça, on a tout dit ! » DOSSIER RÉALISÉ PAR LIONEL VELLA
MÉTHODOLOGIE
L’ÉTUDE ENQUELQUES CHIFFRES
114 pays ont au moins une médaille
52 sports* (sports olympiques et fédérations internationales) --> Exemple : sports de glace
151 disciplines --> Exemple : patinage artistique
1 599 compétitions et titres - 4948 médailles prises en compte --> Exemple : Mondiaux danse sur glace - Couple
* cf. liste complète sur la page suivante
MODE DE CALCUL
Recherche de toutes les médailles (1
re
, 2
e
et 3
e
place) attribuées lors des compétitions officielles internationales
(les compétitions continentales n’étant pas retenues)
• Derniers Jeux olympiques en date (hiver et été)
• Derniers championnats du monde
• Pour quelques disciplines : derniers classements officiels internationaux (exemple : le classement ATP pour le tennis)
et compétitions internationales de références
Arrêt de la recherche le 15 Novembre 2007. Toutes les compétitions
après cette date n’ont pas été pas retenues.
Les classements sont établis en fonction du nombre décroissant de médailles d’or ou de premières places (méthodologie CIO)
Chacune des 1 599 premières places possède le même poids dans le classement
(pas de distinction selon les sports ou les disciplines).
LA RUÉE CHINOISE VERS L’OR...
Quatrième en 2005, troisième en 2006, la Chine grignote encore
une place en 2007, au détriment de la Russie. La stratégie chinoise
est imparable : plutôt que de s’éparpiller dans toutes les disciplines,
elle se concentre sur un nombre restreint de sports, dans lesquels elle forme
des bataillons d’athlètes, desquels il ressort imparablement une vraie élite.
Ces champions n’ont qu’une seule mission : rafler les titres et pas les acessits.
Si en nombre total de médailles (280), la Chine est moins bien lotie que
la Russie (359), l’Allemagne (330) ou la France, qu’elle précède au classement,
le pourcentage de médailles d’or glanées par ses champions devance
celui de tous les autres pays, puisqu’il est proche de 50 %.
CLASSEMENT GÉNÉRAL
DES GRANDES NATIONS DU SPORT
RANG
2007
RANG
2006
PAYS TOTAL
1 1 ÉTATS-UNIS 214 190 204 608
2 3 CHINE 132 80 68 280
3 2 RUSSIE 128 107 124 359
4 4 ALLEMAGNE 114 111 105 330
5 5 FRANCE 92 99 107 298
6 7 ITALIE 80 88 99 267
7 6 AUSTRALIE 64 54 56 174
8 8 JAPON 49 46 60 155
9 11 CORÉE DU SUD 44 38 39 121
10 9 ROYAUME-UNI 41 41 60 142
11 10 CANADA 38 51 45 134
12 18 SUISSE 38 32 39 109
13 12 HONGRIE 33 23 34 90
14 20 ESPAGNE 31 48 34 113
15 15 PAYS-BAS 31 34 49 114
16 17 AUTRICHE 27 38 29 94
17 13 NORVÈGE 27 23 29 79
18 14 RÉPUBLIQUE TCHÈQUE 25 26 26 77
19 19 SUÈDE 25 25 36 86
20 15 UKRAINE 21 20 34 75
S AU TOP,
X AGUETS
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
13
LES
FRANÇAISES
DANS LE TOP 5
Détrônées de leur cinquième
place en 2006 par les
Allemandes, en grande partie à
cause de piteux Jeux d’hiver, les
Françaises reprennent leur
« bien » en 2007. Au tableau
d’honneur, citons Clémentine
Lucine, qui a décroché, lors des
derniers championnats du monde
de ski nautique en Autriche,
en septembre dernier, deux titres
en figures et en combiné. Autre
grande satisfaction de l’année
2007, Audrey Prieto-
Boskhashivili, championne du
monde de Lutte libre en
catégorie 55-59 kg. Et puis
il y a comme toujours la star
Manaudou, qui a ramené
5 médailles dont deux d’or
des Mondiaux de natation.
Bravo les filles !
CLASSEMENT
PAR ÉPREUVES FÉMININES
RANG PAYS TOTAL
1 ÉTATS-UNIS 90 91 98 279
2 CHINE 75 48 43 166
3 RUSSIE 69 54 65 188
4 ALLEMAGNE 54 56 44 154
5 FRANCE 36 32 47 115
6 AUSTRALIE 33 27 30 90
7 JAPON 26 21 28 75
8 ITALIE 21 28 29 78
9 CORÉE DU SUD 21 18 13 52
10 CANADA 20 23 26 69
11 ROYAUME-UNI 16 14 21 51
12 SUISSE 15 11 10 36
13 PAYS-BAS 14 15 20 49
14 SUÈDE 14 12 17 43
15 RÉP. TCHÈQUE 13 11 7 31
16 AUTRICHE 12 12 9 33
17 HONGRIE 9 11 11 31
18 UKRAINE 8 10 18 36
19 ROUMANIE 8 7 6 21
20 BIÉLORUSSIE 7 11 11 29
CLASSEMENT
PAR ÉPREUVES MASCULINES
RANG PAYS TOTAL
1 ETATS-UNIS 112 81 89 282
2 RUSSIE 55 53 57 165
3 ITALIE 54 51 60 165
4 CHINE 53 29 21 103
5 FRANCE 48 56 55 159
6 ALLEMAGNE 47 48 52 147
7 AUSTRALIE 31 26 25 82
8 CORÉE DU SUD 23 20 26 69
9 ESPAGNE 22 28 18 68
10 SUISSE 22 17 25 64
11 NORVÈGE 21 16 16 53
12 ROYAUME-UNI 19 22 34 75
13 HONGRIE 19 12 23 54
14 JAPON 18 22 29 69
15 CANADA 17 25 14 56
16 BRÉSIL 16 8 11 35
17 PAYS-BAS 14 16 25 55
18 UKRAINE 13 9 15 37
19 RÉP. TCHÈQUE 12 15 19 46
20 AUTRICHE 11 21 16 48
LES BLEUS
GAGNENT DES
MÉDAILLES...
ET PERDENT
DES PLACES !
En 2006, les « hommes en Bleu »
avaient glané 47 titres pour un
total de 141 médailles. Cette
année, ils ont fait mieux (48 titres
pour 159 médailles). Malgré cela,
ils perdent deux places par
rapport à l’an dernier, devancés
par l’Italie et la Chine, dont les
athlètes se sont transformés en
super conquérants. Du coup, la
parité est parfaitement respectée,
puisque « nos » garçons occupent
la même cinquième place que
« nos » filles. À saluer au passage,
le quatrième titre mondial de
Champcar pour Sébastien
Bourdais. C’est la première fois
qu’un pilote réalise un tel exploit.
LES ÉTATS-UNIS ONT
ENGRANGÉ 608 MÉDAILLES
DONT 214 EN OR
Liu Xiang (Chine,
athlétisme)
D
O
N
A
L
D
M
IR
A
L
L
E
/
G
E
T
T
Y
/
A
F
P
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
ÉVÉNEMENT CLASSEMENTMONDIALDESNATIONSDUSPORT 14
LES
ÉTATS-UNIS,
LOIN DEVANT
Cela vous étonne-t-il ? Les
États-Unis pointent tout là haut,
au sommet de la hiérarchie
mondiale avec 136 médailles
d’or engrangées en 2007. Soit
plus du double de la Russie,
deuxième avec 57 victoires.
Rien qu’en natation, l’équipe
américaine est revenue des
Mondiaux de Melbourne avec
20 titres individuels et par
équipes. Même déferlante aux
Championnats du monde
d’athtlétisme d’Osaka où les
États-Unis ont décroché 14 titres,
dont celui d’Alisson Félix sur
200 mètres, égalant leur
propre record établi aux
Mondiaux d’Helsinki en 2005.
CLASSEMENT D’APRÈS
LES COMPÉTITIONS DE 2007
RANG PAYS TOTAL
1 ETATS-UNIS 136 112 131 379
2 RUSSIE 57 52 48 157
3 ALLEMAGNE 55 58 45 158
4 ITALIE 51 56 61 168
5 CHINE 50 35 31 116
6 FRANCE 47 55 53 155
7 JAPON 27 28 33 88
8 CORÉE DU SUD 27 14 23 64
9 CANADA 26 31 29 86
10 AUSTRALIE 25 23 20 68
11 ROYAUME-UNI 25 22 35 82
12 SUISSE 25 18 20 63
13 ESPAGNE 17 27 15 59
14 HONGRIE 17 12 24 53
15 NORVÈGE 16 11 15 42
16 BRÉSIL 13 9 10 32
17 RÉP. TCHÈQUE 12 12 12 36
18 PAYS-BAS 12 11 25 48
19 AUTRICHE 11 18 13 42
20 SUÈDE 11 12 16 39
CLASSEMENT
PAR ÉPREUVES PAR ÉQUIPE
RANG PAYS TOTAL
1 ETATS-UNIS 56 32 44 132
2 ALLEMAGNE 52 44 36 132
3 RUSSIE 39 24 26 89
4 CHINE 31 22 17 70
5 ITALIE 25 30 30 85
6 FRANCE 23 29 30 82
7 AUSTRALIE 20 17 16 53
8 HONGRIE 17 11 13 41
9 ESPAGNE 12 13 7 32
10 ROYAUME-UNI 11 14 23 48
11 CANADA 10 16 11 37
12 CORÉE DU SUD 10 7 6 23
13 SUISSE 8 12 12 32
14 AUTRICHE 8 8 6 22
15 SUÈDE 7 9 14 30
16 PAYS-BAS 7 7 14 28
17 BRÉSIL 7 7 1 15
18 JAPON 5 15 17 37
19 RÉP.TCHÈQUE 5 8 9 22
20 FINLANDE 5 5 3 13
L’ESCRIME ET...
LA PÉTANQUE
À L’HONNEUR !
Heureusement que les équipes
françaises d’escrime présentes aux
Mondiaux de Saint-Pétersbourg
(Russie) ont eu la bonne idée de
remporter, en septembre dernier, les
médailles d’or en fleuret (hommes),
épée (femmes et hommes) et sabre
(femmes). Sans cela, le classement
de la France aurait été certainement
revu à la baisse. Pas sûr en effet que
les Tricolores auraient alors conservé
leur sixième place (5
e
en 2006).
À noter la très belle victoire aux
championnats du monde de pétanque
triplette (oui, tous les sports
comptent !) organisés en septembre
2007 en Thaïlande. Thierry Grandet,
Bruno Leboursicaud, Philippe
Suchaud et Henri Lacroix ont
été impitoyables en finale
face à Madagascar : 13-5 !
LES PLUS FORTES
PROGRESSIONS
RANG
2007
RANG
2006
PAYS
È
48 87 VIETNAM + 39
76 105 BAHREÏN + 29
50 78 MALAISIE + 28
53 72 TRINITÉ-ET-TOBAGO + 19
54 71 TAÏWAN + 17
29 44 KENYA + 15
33 48 PHILIPPINES + 15
71 86 ARMÉNIE + 15
73 87 ERYTHRÉE + 14
69 82 LETTONIE + 13
57 69 PORTUGAL + 12
91 103 MONGOLIE + 12

LES PLUS FORTES
BAISSES
RANG
2007
RANG
2006
PAYS
Ê
87 52 SERBIE - 35
104 79 OUGANDA - 25
72 53 ZIMBABWE - 19
88 74 NICARAGUA - 14
79 65 ISRAËL - 14
60 46 MAROC - 14
106 93 URUGUAY - 13
106 93 KIRGHIZISTAN - 13
77 64 EMIRATS ARABES UNIS - 13
41 28 COLOMBIE - 13
95 83 GUYANA - 12
68 58 ÉGYPTE - 10

VIETNAM ET MALAISIE QUI RIENT, SERBIE QUI PLEURE...
Heureusement que certains pays peuvent compter sur les arts martiaux, aux disciplines parfois très confidentielles, pour bien
figurer dans ce classement. Grâce au Sanshou ou au Tao Lu, dans lesquels ses athlètes se sont adjugés quatre titres mondiaux,
le Vietnam fait un bond au classement (+ 39 places). Idem pour la Malaisie (+ 28) qui peut dire merci au Whushu, un art martial
chinois, qui lui a rapporté trois médailles d’or et fait gagner 28 places. Inversement, la Serbie, malgré l’excellente année
tennistique d’Ana Ivanovic et de Novak Djokovic, coule et perd 35 places. É
R
IC
F
E
F
E
R
B
E
R
G
/
A
F
P
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
15
FRANCE
RANG PAYS TOTAL
ESCRIME
1 FRANCE 7 3 4 14
2 ITALIE 4 7 5 16
3 RUSSIE 3 2 4 9
JET SKI
1 FRANCE 2 2 2 6
2 ITALIE 1 1 1 3
3 BRÉSIL 1 1 0 2
PETANQUE
1 FRANCE 2 1 1 4
2 THAÏLANDE 1 2 0 2
3 MADAGASCAR 1 1 0 3
SKI NAUTIQUE
1 FRANCE 3 1 0 4
2 ETATS-UNIS 2 2 2 6
3 GRÈCE 1 1 0 2
3 CANADA 1 1 0 2
VOILE
1 FRANCE 5 4 4 13
2 ROYAUME-UNI 5 1 8 14
3 BRÉSIL 5 1 1 7
WAKEBOARD
1 FRANCE 1 0 0 1
1 ALLEMAGNE 1 0 0 1
3 SERBIE 0 1 0 1
3 ETATS-UNIS 0 1 0 1
CHINE : LES
JEUX SONT-ILS
DÉJÀ FAITS ?
Organisateur des prochains J.O.,
la Chine entend marquer de son
empreinte l’olympisme moderne.
Voilà pourquoi les Chinois trônent
en tête des sports olympiques
tels que le badminton,
l’haltérophilie, le tennis de table
ou le tir. « Dans la salle d’es-
crime, il y a un compte à rebours
qui égrène les minutes qui
séparent de l’ouverture des Jeux,
explique Christian Bauer,
l’entraîneur français des équipes
chinoises de sabre. En Chine,
le sport est une élévation
sociale. Une médaille d’or et
c’est la pension à vie assurée.
Dans le cas contraire, vous
n’existez plus ! »
CHINE
RANG PAYS TOTAL
BADMINTON
1 CHINE 6 4 7 17
2 INDONÉSIE 3 1 3 7
3 CORÉE DU SUD 1 3 1 5
HALTEROPHILIE
1 CHINE 12 7 1 20
2 RUSSIE 3 7 7 17
3 TURQUIE 3 0 1 4
TENNIS DE TABLE
1 CHINE 12 10 11 33
2 CORÉE DU SUD 1 2 3 6
3 CORÉE DU NORD 0 1 0 1
TIR
1 CHINE 21 13 9 43
2 ETATS-UNIS 18 10 14 42
3 RUSSIE 10 12 13 35
WUSHU
1 CHINE 22 8 2 32
2 VIETNAM 4 7 3 14
3 MALAISIE 3 2 4 9
DES NICHES
QUI
RAPPORTENT
GROS POUR
LA FRANCE...
Leader en sports freestyle/
outdoor, devant l’Allemagne et la
Russie, la France doit notamment
ce beau succès aux titres conquis
en voile et planche à voile, jet-ski,
wakeboard et ski nautique. Des
«petites disciplines», en terme de
licenciés et de résonnance
médiatique, mais qui rapportent
leur pesant de médailles. Dans
cette catégorie, la fédération
française d’escrime remporte
incontestablement la palme d’or.
Avec seulement 65 000 licenciés,
elle a été, et de très loin, la plus
prolifique des discplines
tricolores en 2007, avec pas moins
de 7 titres. De quoi nourrir bien
des espoirs pour la quinzaine
olympique du mois d’août 2008 !
EN FRANCE, 2007
A VU L’ÉMERGENCE DE
GRANDS TALENTS
INDIVIDUELS COMME
TEDDY RINER
Teddy Riner
(France, judo)
ÉVÉNEMENT CLASSEMENTMONDIALDESNATIONSDUSPORT
S
E
R
G
IO
M
O
R
A
E
S
/
R
E
U
T
E
R
S
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
16
L’AUTRE FEST
COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS P
H
O
T
O
S
J
.B
. A
U
T
IS
S
IE
R
/
F
E
P
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
CHALLENGE FOOTBALL
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
18
La Coupe d’Afrique des Nations débute dimanche au
Ghana. Décryptage de cette compétition pas comme
les autres, avec Robert Nouzaret, Henri Michel, Claude
Leroy et Jean-François Jodar, quatre des six coaches
français qui entraînent des équipes africaines.
« En Afrique, le football est
comme une religion ». Une
profession de foi livrée par
le Français Jean-François Jodar, qui
s’apprête à disputer sa première CAN,
mais qui vit à l’heure africaine depuis un
an et demi, puisqu’il est sélectionneur
de l’équipe du Mali depuis juin 2006.
Avec Robert Nouzaret (Guinée), Henri
Michel (Maroc), Claude Leroy (Ghana),
Roger Lemerre (Tunisie) et Gérard Gili
(Côte d’Ivoire), il est l’un des six coaches
tricolores à diriger une équipe africaine
et à participer à cette compétition que
beaucoup considèrent comme « l’autre
Coupe du monde ».
Comme au Mondial, on y pratique le
beau jeu, mais dans une ambiance où
les émotions, les enjeux et les tensions
sont décuplés. « Dans le foot africain, il y
a encore une certaine fraîcheur. On y
défend les couleurs de son pays avec
ferveur et l’ambiance entre les joueurs
est phénoménale », raconte Robert
Nouzaret, sélectionneur de la Guinée
depuis deux ans.
L’AFRIQUE AU CŒUR
C’est pour toutes ces raisons que
Didier Drogba, Samuel Eto’o,
Mamadou Niang ou encore Frédéric
Kanouté resistent fermement à la
pression de leurs clubs, qui
souhaiteraient les voir faire l’impasse
sur la CAN et que certains coaches
français ont renoncé à une retraite
dorée pour venir s’implanter en
Afrique. « C’est vrai que je me plais
vraiment beaucoup ici, confie Henri
Michel, actuel entraîneur du Maroc et
finaliste de la dernière édition avec la
Côte d’Ivoire. En plus, le football
TIVAL DE CAN
Avec son équipe du Cameroun en 2006, Samuel Eto’o était passé à côté de son sujet.
Finalistes
malheureux
face à l’Égypte
en 2006, les Ivoiriens,
emmenés par Didier
Drogba, sont
les favoris de cette
CAN 2008.
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
19
africain reste un défi. Il y a les conditions
de jeu, les terrains, le climat et des
équipes que l’on croit a priori faciles,
mais qui ne le sont pas ». Et il est vrai
que ces dernières années, le niveau de
la compétition a considérablement
augmenté, grâce à la présence des
meilleurs joueurs africains dans des
très grands clubs européens et de
l’afflux de techniciens étrangers à la
tête des équipes. Le fait aussi que les
joueurs soient tactiquement moins
bridés par leurs coaches est une
garantie de beau jeu.
EMPORTÉS PAR LA FIÈVRE
« On est moins rigide. On accepte parfois
des comportements qui ne passeraient
pas en Europe », reconnaît ainsi Jean-
François Jodar. Le spectacle se fait sur
le terrain et aussi dans les tribunes
où l’ambiance est souvent survoltée.
Avec le risque, toujours présent, que
l’ambiance bon enfant ne dégénère en
quelques secondes. Comme le 12 octobre
dernier, lors des éliminatoires de la
CAN, où les joueurs maliens, après avoir
éliminé les Togolais à Lomé, ont été
violemment pris à partie par le public.
Frédéric Kanouté et ses coéquipiers ont
été molestés par les fans togolais et
séquestrés dans les vestiaires. Les
joueurs ont été choqués, mais cet
épisode a peut-être créé un état d’esprit
qui pourrait aider le Mali à sortir d’un
groupe très relevé où ils devront
affronter la Côte d’Ivoire, le Maroc et le
Bénin. « C’est le côté sombre du foot
africain. Les conditions ne sont pas les
mêmes qu’en Europe, les stades sont
vétustes et peu sécurisés. Parfois, les
terrains sont très mauvais et l’arbitrage
pas vraiment au niveau, mais ça n’en rend
que plus fortes certaines victoires »,
préfère retenir Jean François Jodar.
LA CAN, VITRINE AFRICAINE
« C’est l’inconnu, on ne sait jamais ce qui
peut arriver, mais on y est habitué. La
recette du succès c’est de compter
uniquement sur soi même », répond
Robert Nouzaret, sélectionneur
de la Guinée. Des circonstances qui
rajoutent une pression énorme sur
les épaules des équipes. Car pour
bien des pays africains, la CAN est
une vitrine. Et la sélection nationale
porte toutes les attentes.
UN ENGOUEMENT IMMENSE
« Ici, le foot est l’oxygène du peuple.
C’est aussi son opium et souvent une
manière de faire oublier les difficultés
du quotidien », témoigne Jean-François
Jodar. « Du coup, pour réussir il faut
en vouloir et surtout maîtriser son
organisation. Les joueurs font parfois
vivre des villages entiers et ont un
rôle social fort. L’engouement autour
de l’équipe nationale est immense,
il faut donc faire attention à ne pas se
faire polluer lors des rassemblements.
À l’entraînement, c’est parfois presque
ingérable », renchérit Robert Nouzaret.
En plus de la pression populaire,
les coaches doivent aussi gérer des
relations parfois compliquées
avec le pouvoir politique. Même
REPÈRES
COUPE D’AFRIQUE DES
NATIONS
Du 20 janvier au 10 février
au Ghana.
• Les 16 équipes qualifiées
sont réparties en quatre
poules de quatre.
• Les 32 matches auront
lieu dans les villes d’Accra,
de Kumasi, de Sekonde
et de Tamale.
• À suivre en direct sur
Eurosport
À RETROUVER SUR www.myfreesport.com
W
IR
E
IM
A
G
E
/
IC
O
N
S
P
O
R
T
Richard Kingson,
le gardien de but
du Ghana, ici lors
du dernier Mondial
en Allemagne,
évolue en
Premier League
à Birmingham City.
L’Auxerrois Sammy
Traoré (à gauche)
et Frédéric Kanouté
(à droite), l’attaquant
vedette du FC Séville,
réunis sous le même
maillot des Aigles
du Mali, l’outsider
de cette CAN 2008...
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
20 CHALLENGE FOOTBALL
TUNISIE
ROGER LEMERRE
DANS LA LIGNE DE MIRE
« Pourquoi celui-
ci ? Et pourquoi
pas celui-là ? Ce
choix, je l’ai fait
en mon âme et
conscience »,
se justifie Roger
Lemerre au
moment de
divulguer la liste
des 23 Tunisiens retenus pour la CAN. En
poste depuis 2002, les choix de Roger
Lemerre font aujourd’hui débat. La France
compte 60 millions de sélectionneurs, la
Tunisie 10 millions. Champion d’Afrique
2004, le Français n’avait pas réussi à
atteindre les demi-finales en 2006. Il se sait
donc attendu au tournant. « Les critères de
sélection sont simples : la compétence et
la faculté de vivre en groupe durant une
compétition. Le critère de culture entre en
ligne de compte, même si c’est une équipe
qui s’est renouvelée et qui manque un peu
d’expérience. Mais il n’y a aucune pression
pour sélectionner tel ou tel membre d’un
club local », affirme Lemerre pour éteindre
toute polémique. Malheureusement, la
presse nationale ne le lâche plus. « Il y a
beaucoup à dire. Cette liste de la CAN 2008,
on l’espérait différente. Axée, enfin, sur les
talents du championnat tunisien. Un peu
plus ambitieuse, lorgnant surtout vers ce
qui nous attend après le Ghana… C’est-à-
dire les qualifications pour le Mondial 2010
en Afrique du Sud », commente d’un ton
acerbe Khaled Tebourbi, du quotidien La
Presse. Avant d’en remettre une couche :
« Des espoirs vains de toute évidence : la
paire Lemerre-Maâloul (son adjoint) préfère
la fuite en avant, et donc s’en tenir à ses
choix dépassés. Tout en ignorant les médias
sportifs, les experts, les techniciens,
les dirigeants de clubs, les observateurs,
les milliers de connaisseurs, sans oublier
les millions de supporters ». Visiblement
remonté contre le technicien français,
Tebourbi achève son article par un
tonitruant « pour plus d’éclaircissements
s’adresser à www.Lemerre.ubu.com ».
Une élimination précoce signifierait
probablement la fin de l’exil tunisien d’un
Roger Lemerre désormais au pied du mur.
si les six entraîneurs français assurent
d’une seule voix que la
partie technique de leur mission
se fait en toute indépendance. « Il n’y
a aucune interférence dans mon travail »,
jure Henri Michel. Les relations
avec le pouvoir sont inévitables, car
comme les fédérations nationales
de football n’ont souvent pas d’argent,
c’est en général le ministère des Sports
qui paye la préparation et les primes,
que les joueurs ont parfois du mal
à toucher après-coup. « Or, se présenter
au coup d’envoi d’une compétition
avec une formation africaine où les
primes n’ont pas été discutées,
c’est l’assurance d’aller à la
catastrophe », assure Robert Nouzaret.
MERLIN L’ENCHANTEUR
Fric, tactique, technique, politique :
les coaches sont sur tous les fronts
et toujours en première ligne.
« C’est vrai qu’ici la place de l’entraîneur
est très importante, témoigne
Jean-François Jodar. C’est très
agréable quand ça va bien, mais
il y a aussi des excès dans l’autre sens.
La démesure n’est pas très loin »…
Une démesure qui plaît toujours
autant à Claude Leroy, qui va participer
à sa sixième CAN. Lui qui entraîne le
Ghana, pays hôte cette année, va être
servi de ce côté-là. « Le Président
de la République m’a dit que tout autre
résultat qu’une victoire serait un échec.
Je peux donc être viré en cas de
défaite au premier match », rigole
le Français. Depuis 1957 et la première
édition de la compétition, onze des
vingt-cinq pays organisateurs
se sont imposés. Claude Leroy
compte bien augmenter encore
ce score. En Afrique, il est déjà
considéré comme un magicien
depuis qu’il a mené le Cameroun
au succès en 1988. « Je suis Breton
comme Merlin l’enchanteur »,
conclut malicieusement Claude
Leroy, ravi à l’idée de troquer une
nouvelle fois son costume de coach
pour ses habits de sorcier blanc
et de faiseur de miracles.
MATTHIEU SUSTRAC
S
H
A
U
N
B
O
T
T
E
R
IL
L
/
G
E
T
T
Y
IM
A
G
E
S
/
A
F
P
A
L
A
IN
M
O
U
N
IC
/
F
E
P
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
21
“RMC, RADIOOLYMPIQUE”
Partenaire de Sport durant toute cette année olympique, RMC est déjà passée
à l’heure chinoise. Explications de son directeur général, Frank Lanoux.
À RETROUVER SUR www.myfreesport.com
Comme les athlètes, RMC
a-t-elle prévu une préparation
olympique d’ici aux J.O. ?
« Nous souhaitons que nos auditeurs
arrivent en forme olympique aux J.O. et
qu’ils apprennent à mieux connaître les
athlètes qui nous représenteront. Nous
avons donc déjà débuté un décompte
olympique, chaque soir dans le 30 minutes
de RMC Sport à 19 h 30 et un “Magazine
Olympique”, tous les dimanches après-
midi. Puis nous lancerons à partir du mois
de mai “Les paris olympiques de RMC” où
nous suivrons cinq espoirs de médailles.
Par ailleurs, le 7 février, nous fêterons à
l’antenne le Nouvel An chinois, et le 29
Avril, le “J -100”.
Et pendant les Jeux ?
L’antenne devient 100 % sport. Nous allons
vivre les quinze jours de compétition
comme jamais une radio n’a pu le faire en
France. Jean-Jacques Bourdin présentera
sa matinale depuis la Chine et RMC aura
dix-sept positions commentateurs sur les
différents sites de compétition alors que
les autres radios françaises n’en auront
que quatre. Nous prendrons l’antenne en
direct depuis Pékin à 2 h du matin pour
une “Intégrale Olympique” et la garderons
jusqu’en fin d’après-midi, où nous
terminerons la journée depuis le “Club
France” avec les athlètes.
Les Jeux intéressent-ils autant vos
auditeurs qu’un Mondial de foot ?
Je pense qu’il faut arrêter de se poser
cette question car nous avons déjà montré
à de multiples occasions que l’audience
est au rendez-vous de toutes les grandes
compétitions sportives. Pour les Jeux, il
n’y a aucun doute. Et en pleines vacances,
la radio est un relais formidable pour
suivre l’événement. Et là encore, le
décalage horaire sera favorable à la radio.
RMC et Sport vont travailler ensemble
durant toute cette année olympique.
Qu’attendez-vous de ce partenariat ?
Nous sommes passionnés et 100 %
sport ! Vos lecteurs et nos auditeurs se
retrouvent sur ces valeurs et savent qu’ils
ont affaire, chez vous comme chez nous,
à des spécialistes et même à des acteurs
du sport. Je m’attends donc à dépasser
ce stade de partenariat car l’affinité est
totale. Nous allons produire ensemble
ce fil rouge et j’espère surtout que
nous trouverons à cette occasion matière
à multiplier nos collaborations. » ■
PROPOSRECUEILLISPARCLAIRERAYNAUD
PHOTOSEB&ENZO
FRANK LANOUX
MÉDIAS RADIO
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
22
SLALOMEUR ET
DESCENDEUR HORS-PAIR,
JEAN-BAPTISTE GRANGE
EST UN CHAMPION
POLYVALENT
CHALLENGE SKI
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
O
L
IV
IE
R
M
O
R
IN
/
A
F
P
24
JEAN-BAPTISTE GRANGE
L’ETOILE
DES NEIGES
Vainqueur de deux épreuves de Coupe du monde, un super combiné et un slalom,
le week-end dernier, Jean-Baptiste Grange est le sauveur que le ski français attendait.
Aucun Français n’avait gagné
sur les pistes de Wengen
depuis Jean-Noël Augert en…
1972. Aucun tricolore n’avait remporté de
combiné depuis Michel Vion...en 1985.
Bref, avec ses victoires en slalom et
combiné le week-end dernier à Wengen,
Jean-Baptiste Grange a dépoussiéré le
ski hexagonal. Entretien avec un héros
serein, avant le slalom de Kitzbühel
ce dimanche. Une discipline où il caracole
en tête du classement de la Coupe
du monde.
Le grand public vous connaît peu.
Pouvez-vous nous raconter votre
parcours ?
« J’ai toujours vécu à Valloire. Mon grand-
père était moniteur de ski, mes parents
étaient en équipe de France, ma tante
aussi et mon oncle est directeur de
l’École du ski français de la station. Bref,
j’ai toujours baigné dans l’esprit de la
compétition. En voyant les courses à la
télé, atteindre le haut niveau est devenu
un rêve. J’ai touché à tous les sports :
escalade, judo, foot, tennis, hockey, moto.
Mais la priorité a toujours été le ski. Ma
mère était professeur d’éducation
physique et directrice du ski-études de
Modane, où j’ai fait mes études. Et cela a
sans doute aussi contribué à renforcer
ma passion.
Lorsque vous étiez jeune, aviez-vous
un modèle parmi les skieurs ?
Luc Alphand ! Je devais avoir 12 ou 13 ans
quand il a commencé à marcher fort et
c’est l’âge où j’ai pris conscience de ce
que je voulais faire plus tard.
Votre frère aîné, François-Cyril,
a été le dernier porteur de la flamme
olympique à Albertville, en 1992,
avec Michel Platini. En avez-vous
des souvenirs ?
Bien sûr, mais j’étais jeune. J’avais
7 ans, et je ne me rendais pas encore
bien compte de tout ça. Pour tout
sportif, les Jeux, c’est exceptionnel.
Mais je n’ai jamais vraiment rêvé
d’être champion olympique ou du
monde. Mon objectif a toujours été
d’être régulier et de faire partie
des meilleurs skieurs mondiaux.
Les championnats du monde se
déroulent à Val d’Isère en 2009. Est-ce
déja un objectif dans votre tête ?
J’y pense depuis ma médaille de bronze
mondiale l’an dernier. Accrocher une
médaille en France, c’est un rêve. C’est
un immense objectif, mais il faut rester
lucide : je suis conscient que je peux
passer à travers.
Votre entourage vous décrit comme un
garçon enjoué et très rieur. C’est votre
caractère ou est-ce juste un moyen
d’évacuer la pression ?
J’essaye de ne pas penser tout le temps
au ski. C’est le meilleur moyen de rester
au top car je sais que ce sport peut être
très cruel. Tout peut se dérégler très vite.
Comment gère-t-on son temps entre
deux week-ends de Coupe du monde ?
Ça me fait du bien de me poser un peu
à Valloire. Dimanche, il est tombé un peu
de neige donc je suis allé faire de la
poudreuse. Lundi, j’ai fait du ski de fond.
Je ne coupe pas totalement, puisque je
continue à faire du sport, mais
je me détache au maximum de la
compétition. Arriver frais et reposé, c’est
aussi se préparer physiquement. » ■
PROPOSRECUEILLISPARALEXANDREHERBINET
À RETROUVER SUR www.myfreesport.com
ITINÉRAIRE
JEAN-BAPTISTE GRANGE
23 ans, né le 10 octobre 1984 à
Saint-Jean de Maurienne (73)
1,80 m – 78 kg
Lieu de résidence :
Valloire (73)
Palmarès :
• 3 victoires en Coupe du monde
(slalom d’Alta Badia en décembre
2007, super-combiné et slalom
de Wengen en janvier 2008)
• Médaillé de bronze en slalom
aux Mondiaux 2007
COUPE DU MONDE
TOUS À “CHAM” ET
“VAL” AVEC “JB” !
Le public français a deux occasions en or de venir
encourager son nouveau porte-drapeau. La Coupe
du monde fait exceptionnellement étape deux
week-ends d’affilée dans l’Hexagone. Jean-
Baptiste Grange disputera deux super combinés à
Chamonix (27 janvier) puis Val d’Isère (3 février).
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
F
A
B
R
IC
E
C
O
F
F
R
IN
I/
A
F
P
25
À 35 ans, le Français dispute cette semaine à l’Open d’Australie son 62
e
tournoi
du Grand Chelem. Un nouveau record pour ce joueur inclassable. Portrait.
Sampras, Federer, Agassi,
Becker, Wilander, Edberg,
Courier, Noah, Ivanisevic,
Rafter, Hewitt, Safin, Roddick… Cette liste,
qui a tout du Hall of fame tennistique,
représente tout simplement le nec plus
ultra des champions que Fabrice Santoro
a épinglé à son tableau de chasse depuis
ses débuts sur le circuit professionnel, il y
a dix-neuf ans ! Le Français au format de
poche, mais à l’incommensurable génie
tactique, est passé maître dans l’art de
faire déjouer les plus grands champions
de son époque. À l’exception d’Ivan Lendl,
tous les cadors du circuit ont perdu pied
contre lui. Avec son coup droit à deux
mains, son revers tout en toucher, ses
montées en « chip », ses amorties
improbables, ses volées acrobatiques,
son mental en béton armé et sa condition
physique à toute épreuve, « le magicien »
ou « Picasso », comme l’ont
respectivement surnommé Sampras
et Leconte, a le don de faire mouche tout
en régalant la galerie.
DES JOUEURS FICHÉS
« C’est toujours un enchantement de voir
jouer Fabrice, s’enflamme Mats Wilander.
Grâce à ses neurones, il a rendu le jeu plus
intéressant tout au long de sa carrière. »
Le beau jeu, c’est un peu la profession
de foi de ce lutin bondissant entré en
résistance contre les cogneurs de fond
de court. C’est aussi le secret de son
incroyable longévité qui lui vaut,
aujourd’hui à 35 ans, d’être le nouveau
recordman du nombre de Grand Chelem
disputés avec 62 participations, contre 61
pour Andre Agassi. En attendant les 65,
son objectif pour 2008, année à la fin de
laquelle il envisage, peut-être mais pas
encore certainement, de se retirer. « Le
secret de ma longévité est simple, explique
ce fan de Borg et d’immobilier. Pour moi, le
tennis est resté un jeu. Je ne me suis jamais
lassé de mon métier. J’aime toujours autant
“matcher”. Ça m’amuse. Mon moteur, c’est
la passion. » Mais pour traverser les
époques, « Battling Fab » a dû sortir de son
jeu d’autres atouts que la simple joie de
taper dans la balle. Par exemple, ces
fiches qu’il tient à jour sur chaque joueur
et qui lui permettent de concocter des
tactiques sur mesure. « Comme je ne suis
pas très puissant, je base tout sur la tactique.
Et qui dit tactique, dit espionnage. J’aime
chercher des informations sur les
adversaires et savoir où je mets les pieds. »
Alors, à qui le tour ? ■
GÉRALDMATHIEU
À RETROUVER SUR www.myfreesport.com
ITINÉRAIRE
FABRICE SANTORO
Né le 9 décembre 1972 à Tahiti
1,77 m – 74 kg
Professionnel depuis 1989
Palmarès : 5 titres en simple,
24 en double (dont 2 Open
d’Australie et 1 Masters) ;
vainqueur de la Coupe Davis 2001.
Meilleure performance en
Grand Chelem : 1/4 finale
à l’Open d’Australie 2006
Meilleur classement :
17
e
en 2001
Classement actuel : 37
e
L’INC
(
L
)
ASSABLE
FABRICE SANTORO
GRÂCE À SES
NEURONES,
FABRICE A RENDU
LE JEU PLUS
INTÉRESSANT
Mats Wilander
Q
U
IN
N
R
O
O
N
E
Y
/
G
E
T
T
Y
IM
A
G
E
S
/
A
F
P
FABRICE SANTORO
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
PORTRAIT TENNIS 26
F É D É R A T I O N F R A N Ç A I S E D E T E N N I S
A
l
u
m
i
n
i
u
m
©

P
h
o
t
o
s

:

F
F
T
/
C
.

S
a
ï
d
i

-

I
T
F
/
P
.

Z
i
m
m
e
r

-

D
R

-

F
F
T
/
D
i
r
e
c
t
i
o
n

d
e

l
a

C
o
m
m
u
n
i
c
a
t
i
o
n
W W W. F F T . F R
Bravo à nos jeunes et à nos équipes de France qui se sont une nouvelle fois brillamment illustrés en 2007.
Ces succès sont le fruit de leur talent, mais aussi du remarquable travail accompli dans les structures
fédérales par les entraîneurs, les enseignants et les dirigeants bénévoles.
Cet engagement de tous encourage les jeunes à s’épanouir dans la pratique du sport et atteste de
la marche en avant du tennis français.
Bravo pour 2007, et meilleurs vœux pour 2008 !
BRAVO ET MERCI !
SKI
19 JANVIER
COUPE DU MONDE
DE DESCENTE À
KITZBÜHEL
(AUTRICHE)
S’il n’y en avait qu’une,
ce serait celle-là. La
descente de Kitzbühel,
est aux skieurs ce que
l’Everest est aux
alpinistes. Un mythe,
accessible seulement
aux très grands. Sur la
légendaire piste de la
Streif, un long serpent
verglacé de 3 km, les
descendeurs doivent
enfiler des goulets
avec une pente à 90 %
et des sauts de
60 mètres, avant de
franchir la ligne à plus
de 140 km/h. Autant dire
que dans ces conditions,
la Streif ne sacre que
des cadors : Killy,
Klammer, Alphand ou
Maier sont de ceux-là.
En savoir plus :
www.hahnenkamm.com
PATINAGE
21 AU 27 JANVIER
CHAMPIONNATS
D’EUROPE À
ZAGREB (CROATIE)
Après le carton plein de
Varsovie, en 2007,
l’équipe de France n’a
rien de moins que deux
titres à défendre dans
ces championnats
d’Europe de patinage
artistique. Chez les
hommes, Brian Joubert
vise, comme l’an
dernier, le doublé Euro-
Mondiaux et fera, cette
année encore, figure de
grand favori. La tâche
sera peut-être plus
ardue en danse pour le
duo tricolore Isabelle
Delobel et Olivier
Schoenfelder, qui auront
à faire à une très forte
concurrence russe.
En savoir plus :
www.euroskate2008.com
RUGBY
18 AU 20 JANVIER
COUPE D’EUROPE,
6
e
JOURNÉE
Pour cette sixième et
dernière journée de
poules, les enjeux sont
très différents pour les
six clubs français
engagés dans la
compétition. Bourgoin,
éliminé, reçoit les
Gallois d’Ospreys et
tentera juste de sortir la
tête haute. Toulouse, qui
accueille Edimbourg,
veillera à conserver la
tête de sa poule. Enfin,
Biarritz, opposé à
Viadana, Perpignan,
qui se déplace chez les
Gallois de Newport,
Clermont qui joue à
Llanelli et le Stade
Français, qui se rend
chez les Harlequins,
joueront, eux, leur
qualification pour les
phases finales.
En savoir plus :
www.ercrugby.com/fra
Champions d’Europe en titre, les Bleus
repartent à l’assaut du vieux continent.
Pour cette compétition, qui se déroule en
Norvège, Claude Onesta a retenu un groupe
de 21 joueurs. Le sélectionneur a fait appel
à deux petits nouveaux, les ailiers droits
Cédric Paty et Damien Scaccianoce, pour
pallier notamment aux forfaits de Michael
Guigou, Joël Abati et Sébastien Bosquet.
Pour le reste, Onesta s’est appuyé sur ses
cadres comme Thierry Omeyer, Nikola
Karabatic ou Bertrand Gille. La France a
bénéficié d’un tirage relativement clément
pour la phase de poule, où elle affronte
successivement la Slovaquie, la Suède et
l’Islande. Il lui faut impérativement terminer
à l’une des deux premières places de son
groupe pour pouvoir ensuite disputer le
deuxième tour et espérer, ensuite,
se qualifier pour les demi-finales.
En savoir plus :
www.ehf-euro.com
EURO 2008 DE HANDBALL EN NORVÈGE, DU 17 AU 29 JANVIER
Allez les Bleus !
SKI DE FOND
La Foulée Blanche
Depuis la création de la Foulée Blanche en 1979, ce sont près de cent quarante
mille personnes qui ont parcouru au total 2 300 000 kilomètres à travers les
paysages de rêve du plateau du Vercors. Dimanche, quelque 10 000 skieurs de
fond, parmi lesquels l’octuple champion du monde de biathlon, Raphaël Poirée,
sont de nouveau attendus au départ des quatre courses (5, 10, 20 et 42 km).
En savoir plus : www.lafouleeblanche.com
IM
A
G
O
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
A
L
F
A
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
E
D
D
Y
L
E
M
A
IS
T
R
E
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
C
. V
IL
L
E
/
F
E
P
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
Z
O
O
M
/
U
M
A
7 JOURS DE SPORT 28
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
LA SÉRI E ÉVÉNEMENT DÉBARQUE SUR NRJ12
RETROUVE DES EXTRAI TS DE FRI DAY NI GHT LI GHTS SUR NRJ12.FR
FRIDAY NIGHT LIGHTS saison 1
MERCREDI 9 JANVIER
20H45
ET LE DIMANCHE À 18H
VELIB’ : MEM
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
FREESTYLE VÉLIB’ 30
ME PAS MAL !
Chaque jour, vous êtes des
milliers à arpenter gentiment
Paris sur un Vélib’. Sport a fait
tester l’engin par des pilotes de
l’extrême. Une mission a priori
impossible, réalisée avec brio.

« Si t’es Parisien, roule en Vélib’’... » Ce
pourrait être le nouvel hymne de la
capitale. Lancé le 15 juillet dernier par la
Mairie de Paris, ce système de location de vélos en
libre-service disponible 24 h/24 et 7 j/7, est un vrai
triomphe pour la municipalité. En six mois, ce sont
près de quatre millions d’usagers qui ont utilisé l’un
des 20 600 vélos mis à disposition dans les
1 451 stations Vélib’ parisiennes. Bref, un véritable
phénomène de société. À tel point que des vidéos
montrant les exploits acrobatiques de certains
usagers ont commencé à fleurir sur la plupart des
sites de partage vidéo sur Internet. À Sport, nous
aimons le freestyle, mais seulement quand il est
pratiqué dans les règles de l’art et sans prendre
de risques inconsidérés. Nous avons donc décidé
de faire tester le Vélib’ par une équipe de choc : trois
pilotes pros du team KOXX qui sont tout simplement
les meilleurs mondiaux en BMX, flatland et trial. Les
règles de leur mission sont simples : repousser les
limites de l’utilisation normale, sans vandalisme, et
dans des conditions de sécurité satisfaisantes pour
les pilotes et pour les Vélib’. Il est impératif de
rendre les vélos sans plus de dégradations que lors
d’une journée d’utilisation normale. Ce qui tient
presque de la mission impossible quand on sait que
ces trois champions sont habitués à des prototypes
conçus spécialement pour eux, avec des matériaux
qui n’ont rien à envier à ceux utilisés en Formule 1.
Leurs vélos de course pèsent entre sept et huit kilos,
et sont prévus pour supporter des contraintes
proches de la tonne, alors qu’un Vélib’ pèse vingt-
deux kilos et ne peut encaisser normalement une
charge supérieure à 120 kilos...
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
31
LES TESTEURS
MATTHIAS
DANDOIS
À seulement dix-huit ans, Matthias a donné, par
son talent, un nouveau souffle au Flatland, sa
discipline qui consiste à réaliser des figures au
sol en BMX. Cette année, il a remporté deux
manches du championnat du monde et a
été élu « rider of the year » lors de la Nora Cup à
Las Vegas. Sous ses airs débonnaires, Matthias
est un compétiteur hors-pair et une machine à
gagner puisqu’il fait systématiquement main
basse sur les podiums des compétitions
auxquelles il participe.
PATRICK
GUIMEZ
Patrick est un des piliers du BMX Français.
Après des débuts prometteurs en course,
il delaisse cette discipline pour se spécialiser
dans le saut de bosse, appelé « dirt ».
Les bonds de neuf mètres sont monnaie
courante pour ce pilote, dans un sport
où la prise de risque est constante.
Il est l’un des meilleurs riders mondiaux :
troisième des derniers championnats du
monde, il a également gagné la compétition des
vibrations urbaines de Pessac 2007.
VINCENT
HERMANCE
Vincent est le meilleur trialiste VTT de
la planète. Double champion du monde
en titre, triple champion d’Europe, quintuple
champion de France, son palmarès est à la
hauteur de son talent. C’est un compétiteur
exigeant qui ne laisse aucune place au hasard
et un technicien avisé. Il est tellement
maniaque sur le choix des pièces de son vélo,
qu’il pèse personnellement sur une balance de
précision, toutes les composantes
de son engin, à la recherche du moindre
milligramme à délester.
LE FREESTYLE AU SOL
Premier à tester la bête, Matthias Dandois, qui doit faire
subir à l’engin des figures au sol pour le moins osées. Car
le flatland, sa spécialité, est une discipline qui est un
savant mélange de breakdance, de ballet et de skate, le
tout réalisé sur un vélo, sans jamais poser le pied à terre.
Nous installons des cale-pieds et gonflons les pneus au
maximum, deux critères indispensables pour qu’il puisse
réaliser sa chorégraphie cycliste. Ce sont les seules
modifications apportées à notre Vélib’, qui est pour le reste
entièrement d’origine ! Amusé, mais plutôt pessimiste
quant à ses chances de réussir, Matthias met plusieurs
minutes à trouver ses marques. Une fois la bête domptée,
il parvient finalement à exécuter quelques-unes des plus
belles figures de son répertoire. Sous ses mains expertes,
on en oublie même qu’il est sur un Vélib’ !
LE TRIAL
Après avoir brillamment franchi ce test du freestyle au
sol, nous chargeons le Vélib’ dans un van, direction le
skate-park de Saint-Nicolas en Belgique. Un endroit plus
propice aux nouvelles tortures que nous allons infliger à
ce pauvre engin. Une fois sur place, Vincent Hermance, le
meilleur pilote mondial de VTT trial, entame une séance
pour le moins technique. Malgré le fait qu’il est plus
habitué à enfourcher un VTT équipé de freins
hydrauliques comparables à ceux d’une moto, il fait
preuve de détermination mais aussi de douceur pour ne
pas abîmer le matériel. La prise de risque est énorme :
en équilibre sur la roue avant, posé sur une rambarde
métalique de 6 cm de large, avec un vélo de vingt-deux
kilos doté de pneus quasiment lisses, il lui faut beaucoup
de sang froid pour ne pas commettre d’erreur fatale.
Mais en vrai pro, Vincent franchit tous les obstacles et
passe le Vélib’ intact à Patrick. Il est épuisé mais
heureux : mission trial accomplie !
LE BACKFLIP
La pression repose maintenant sur les épaules de Patrick
Guimez, l’un des meilleurs « dirters » au monde. C’est lui
qui a la lourde tache de procéder au test fatidique : faire
un saut gigantesque avec cette enclume roulante. Avec le
sourire, il s’élance au-dessus du bac à mousse, une sorte
de piscine remplie de cubes de fibres, qui permet de
s’entraîner en toute sécurité. Pour la première fois, le
Vélib’ quitte la terre ferme sous les yeux hilares de toute
l’équipe et s’envole à une hauteur purement hallucinante.
Après quelques tests réussis, Patrick décide de faire
« le grand saut », en se réceptionnant cette fois-ci sur le
sol et non dans la mousse. Patrick risque réellement sa
vie si quelque chose se passe mal. Il s’élance sur la
rampe en prenant un maximum de vitesse, décolle à plus
de quatre mètres du sol pour effectuer le premier saut
périlleux de l’histoire du Vélib’ puis se pose en douceur
comme avec son BMX ! La bête a tenu bon et n’a pas
cassé. Patrick est fou de joie. Du coup, il repart et fait un
deuxième saut dans la foulée, encore plus parfait et plus
haut que le précédent. Après cette journée freestyle, le
Vélib’ est en parfait état, à l’exception du garde-boue
légèrement fendu. Il est temps de rentrer à Paris pour le
reposer discrètement à une borne : demain, ce sont des
kilomètres que ce bon vieux Vélib’ devra avaler... ■
TEXTE ET PHOTOS CHRISTIAN VAN HANJA
POUR LA PREMIÈRE FOIS, LE VÉLIB’
QUITTE LA TERRE FERME ET S’ENVOLE
À UNE HAUTEUR HALLUCINANTE
À RETROUVER SUR www.myfreesport.com
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
FREESTYLE VÉLIB’ 32
E
u
r
o
s
p
o
r
t

F
r
a
n
c
e

(
S
A
S
)

R
C
S

T
V
A

F
R

2
7

3
4
2

9
6
5

7
1
2

-

C
r
é
d
i
t

p
h
o
t
o

:

G
e
t
t
y

I
m
a
g
e
s
EUROSPORT EST DISPONIBLE SUR LE CÂBLE,
CANALSAT, LA TNT & LES TELEPHONES MOBILES
Suivez toute la compétition
en temps réel sur eurosport.fr
SUIVEZ LES MATCHES DE LA CAN
CHAQUE JOUR À 18H & 20H30,
AVEC NOS CONSULTANTS : MUSTAPHA HADJI,
SARR BOUBACAR & DIDIER NOTHEAUX
COUPE D’AFRIQUE
DES NATIONS

POUR GAGNER
LA COUPE D’AFRIQUE
DES NATIONS,
IL FAUDRA AVOIR
UNE BONNE DÉFENSE
EN EXCLUSIVITÉ DU 20 JANVIER AU 10 FÉVRIER
Plutôt que s’offrir un safari en pleine brousse, le
photographe américain Andrew Zuckerman a fait
poser les animaux dans son studio new-yorkais.
Les top models ont du souci à se faire...
DE SCENE
BÊTES
Ils incarnent l’essence même de la vie dans ce qu’elle a
de plus primitive. Ce sont des êtres intouchables,
insaisissables, libres. Alors voir ces caméléons, cobras,
chimpanzés, zèbres, girafes ou éléphants prendre la pose
dans un studio new-yorkais, sur un fond blanc dépouillé,
a quelque chose de surnarturel et d’irréel. D’inquiétant,
de presque dérangeant aussi, tant ces bêtes, sauvages s’il
en est, sont décontextualisées de la nature brute dans laquelle elles évoluent
habituellement et tant leur photogénie confine à la perfection. Leurs attitudes
nonchalantes et alanguies, pour ne pas dire lascives, leurs regards faussement
détachés de l’objectif et finalement tellement enjôleurs, leurs postures si
achevées et figées, qui révèlent des courbes souveraines : tout semble avoir été
savamment et minutieusement calculé. Pour réussir cette prouesse artistique
et photographique et transformer ces créatures indomptées en tops éthérés,
Andrew Zuckerman ne leur a pas infligé de cours de mannequinat. Tel le fauve,
qui est capable de rester tapi des heures pour mieux surprendre sa proie, il a
mis cinq ans à réaliser cet ouvrage, qui constitue le plus étrange et fascinant
bestiaire qui soit. ■ CLAIRE RAYNAUD – PHOTOS ANDREW ZUCKERMAN
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
PHOTOGRAPHIE 34
DES BÊTES
SAUVAGES QUI SE
MUENT EN TOPS
ÉTHÉRÉS
Cette jeune
panthère noire et cet
éléphant, qui vivent
tous les deux dans
les forêts d’Asie,
semble figés,
stoïques, comme
entièrement livrés
à leur préoccupation
du moment.
À RETROUVER SUR www.myfreesport.com
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
35
LE LIVRE
UN MONDE SINGULIER
Le photographe
américain Andrew
Zuckerman a passé
son enfance à
arpenter les allées du
prestigieux musée de
la Smithsonian
Institution de
Washington, qui possède la plus somptueuse
collection d’animaux empaillés au monde.
Littéralement fasciné par la taxidermie, qui
confère des traits parfois tellement vivants
à ces animaux, il s’est attaché à reproduire
ces expressions, en photographiant des
animaux bien vivants dans des postures
complètement figées, cherchant ainsi
à saisir ce qui se cache au plus profond
de leur âme.
Un monde singulier, éditions La Martinière,
300 pages, 45 euros.
LEURS POSES SONT
ALANGUIES,
PRESQUE LASCIVES
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
PHOTOGRAPHIE 36
Le chimpanzé,
le loris pygmée
(à gauche), un petit
primate lémurien,
le rollier à long
brins, un volatile
des forêts sub-
sahariennes, et la
girafe réticulée,
sont quelques-uns
des incroyables
spécimens
qu’Andew
Zuckerman a
magistralement
capturé dans son
objectif.
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
37
Du sable ocre, blanc ou encore
jaune… Du sable à perte de
vue, encore et toujours. Le
désert du Rub’al Khali, qui s’étale le long
du golfe Persique et qui recouvre près de
80 % du territoire de l’Émirat Arabe d’Abu
Dhabi, ressemble à un gigantesque océan
terrestre, modelé par des vagues de
dunes. Rares sont ceux qui osent s’y
aventurer. Car ce sable, qui s’immisce
partout, trouve son chemin au travers des
meilleurs équipements et transforme la
moindre randonnée en chemin de croix.
Avec des températures, qui descendent
rarement sous les 35° C en hiver et qui
dépassent allégrement les 50° C en été,
l’endroit est pour le moins hostile.
LE GRATIN MONDIAL
Les seules traces apparentes de vie sont
les sillons en zigzag laissés par des
vipères des sables ou les empreintes de
pattes de scorpions ou d’araignées. C’est
dans ce somptueux et sauvage no man’s
land, surnommé à juste titre « la zone
vide » par la population locale, que s’est
disputée le mois dernier la première
édition de l’Abu Dhabi Adventure
Challenge. « C’est en voyant un reportage
sur le marathon des sables, qui se dispute
au Maroc, que nous avons décidé de créer
ce raid pour promouvoir le tourisme
nature », explique le responsable du
département du tourisme d’Abu Dhabi.
Grâce à un parcours très relevé et une
organisation parfaite, les organisateurs
réussissent dès cette première édition à
attirer le gratin mondial du raid. Le 9
décembre, 26 équipes mixtes de raideurs
issues de 16 nations, se retrouvent donc
au départ. Avant de se frotter au désert,
les concurrents attaquent les hostilités
par 118 km de kayak de mer, à avaler en
deux jours. Ces deux étapes, ponctuées
d’un bivouac sur une petite île du golfe
La première édition de l’Abu Dhabi Adventure Challenge a réuni en décembre
dernier les meilleures équipes mondiales de raid aventure, qui se sont
affrontées pendant une semaine dans le désert du Rub’al Khali.
SEULES TRACES DE VIE :
LES EMPREINTES
LAISSÉES PAR LES VIPÈRES
ET LES SCORPIONS
À RETROUVER SUR www.myfreesport.com
P
H
O
T
O
S
M
O
N
IC
A
D
A
L
M
A
S
S
O
AVENTURE RAID 38
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
38
Persique, les conduisent d’Abu Dhabi à
Mirfa, le long des côtes d’Al Dhabeia. Au
matin du deuxième jour, un fort vent de
face se lève et souffle jusqu’à la tombée
de la nuit, creusant les écarts.
LES FRENCHIES RAVIS !
À l’arrivée, avec 30 minutes d’avance
sur leurs poursuivants, les Néo-
Zélandais de l’équipe Eurosport NZ
savourent ce premier triomphe. « Cette
avance est confortable. Maintenant les
autres devront faire l’effort pour nous
rejoindre », explique Richard Ussher, le
capitaine. Une technique qui s’avère
payante sur ce format de course, où
chaque jour ressemble à une nouvelle
spéciale. Après ces deux jours en mer,
c’est entre les dunes que les équipes
doivent naviguer. Après 87 km d’un trek
usant, en plein cagnard, les concurrents
pensent que la quatrième étape, un
parcours de 40 km accompagné d’un
dromadaire pour porter leurs affaires,
va leur permettre de souffler. Mais entre
les animaux qui refusent de passer les
dunes, ceux qui ne veulent plus avancer
et ceux qui s’enfuient avec tous les sacs,
tous doivent redoubler d’efforts ! Le
podium final se joue lors de l’épreuve de
VTT. Les Néo-Zélandais s’imposent au
finish devant l’équipe américaine de
Nike et les quatre Français du team
Wilsa Helly Hansen, épuisés mais
heureux. « Après cette semaine d’efforts
d’intense, nous avons passé la ligne avec
un mélange de joie et d’émotion »,
concluent les Frenchies, qui reviendront
l’année prochaine.
RÉGIS GASQUET, ENVOYÉ SPÉCIAL À ABU DHABI
L’ÉPREUVE
1. EUROSPORT (N.Z.)
40 h 55 min 12 s
2. NIKE (É.-U.)
41 h 15 min 32 s
3. WILSA HELLY HANSEN (FRA)
41 h 26 min 25 s
4. ORIONHEALTH COM (NZL)
41 h 46 min
5. LAFUMA SPORT 2000
(FRA)
42 h 13 min 47 s
6. ADCO BUFF COOLMAX (ESP)
43 h 17 min 10 s
7. ERTIPS (FRA)
44 h 59 min 53 s
8. SALOMON/CRESTED BUTTE
(É.-U.)
45 h 12 min 43 s
9. ADIDAS NATVENTURE (GER)
46 h 44 min 48 s
10. AFOC - FINLAND (FIN)
47 h 26 min 32 s
CLASSEMENT
SIX JOURS EN ENFER
L’Abu Dhabi Adventure Challenge
est un raid multisport qui se
court par équipe mixtes de
quatre personnes. La course
se déroule sur six jours, à raison
d’une épreuve quotidienne.
Au total, 404 km et 5 165 m
de dénivelé positif attendent
les participants.
• JOUR 1 ET 2
118 km de kayak de mer
équipés de gréement pour
pouvoir profiter du vent.
• JOUR 3
87 km de trek dans le désert
avec recherche de points de
contrôle. Les dunes étant
mouvantes et les cartes peu
précises, l’orientation se fait
au GPS. La difficulté de la
navigation consiste à prendre
le chemin le plus rapide pour
arriver au but.
• JOUR 4
Trek à dos de dromadaire et
orientation GPS sur 40 km.
• JOUR 5
110 km de VTT dans le sable.
• JOUR 6
24 km de trek orientation.
Rappel, trek de 2,5 km,
22 km de VTT et trek de 5 km.
Pour plus de renseignements sur
les prochaines éditions :
www.abudhabi-adventure.com
39
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
39
2
JE SUIS AMOUREUX DE L’AMOUR
Peu importe qui est l’objet de votre désir. Ce que vous souhaitez avant tout,
c’est de vous sentir amoureux, euphorique. Au final, vous tombez souvent
amoureux et cessez rapidement de l’être. En fait, vous ne prenez pas le temps
de connaître réellement votre compagne et de savoir si elle répond à vos
critères fondamentaux. Prenez déjà conscience que derrière cette folle
recherche d’amour, se cache la peur d’être seul. Prenez du recul et posez-vous
d’emblée la question « pourquoi elle ? » Si vos réponses sont basées sur des
critères superficiels, et non sur des valeurs communes, dites-vous que ce n’est
a priori pas celle qu’il vous faut.
3
4
JE MÉLANGE ADMIRER ET AIMER
Nombreux sont les couples qui se construisent sur l’admiration de tel ou tel
aspect de l’autre. C’est un bon pilier, sauf si vous idéalisez les capacités
intellectuelles de votre partenaire. Soyez lucide, ce n’est pas de l’amour mais
de l’intérêt personnel ! Vous vous lasserez bien vite de cette fille lorsque vous
aurez fait le tour des discussions qui vous intéressaient. Pour éviter les
déceptions, forcez-vous à dépasser le stade de l’admiration béate pour
découvrir ses qualités morales, son caractère, ses centres d’intérêt. Apprenez
à la connaître, elle, plutôt que son savoir ! Et surtout, descendez-la de son
piédestal. Aucune relation amoureuse n’est épanouissante sans égalité.
JE CONFONDS ATTIRANCE
PHYSIQUE ET AMOUR
Vous êtes attirés d’abord par l’apparence physique d’une personne,
par ce qu’elle dégage. Peut-être vous êtes-vous également cru amoureux
après avoir fait l’amour, les effets physiologiques étant les mêmes
(impatience, rythme cardiaque soutenu, excitation) ! Mais bien vite vous
désillusionnez. Pour y remédier, soyez curieux et respectueux de l’autre,
trouvez-vous des points communs de caractère, de projets, de centres
d’intérêt, de valeurs… Quand votre libido se calmera, vous aurez toujours
plaisir à être avec cette personne avec laquelle vous partagez tant !
PETITE HISTOIRE OU GRAND AMOUR ?
Les experts du cabinet Love Intelligence ont recensé les impasses dans lesquelles
il ne faut pas se laisser entraîner lorsqu’on est à la recherche du grand amour.
Huit pièges à éviter pour commencer 2008 du bon pied !
1
LOVE, ET
JE SUIS À LA RECHERCHE
DE LA FEMME IDÉALE
Vous recherchez, sans succès, le « grand amour » qui embellira votre vie.
En étant à ce point aveuglé, vous risquez de passer à côté d’une personne
qui pourrait vous faire réellement du bien. Lorsque vous êtes en couple,
vous devenez rapidement frustré : vous demandez à votre compagne de
changer pour s’adapter à votre idéal et, bien entendu, c’est le clash assuré.
Pour vous en sortir, admettez que ce que vous recherchez n’existe pas
et que vous n’aimerez jamais vraiment qu’une personne vivante, réelle,
avec des défauts et des qualités, tout comme vous !
BIEN-ÊTRE
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
40
5
6
7
8
JE SOIGNE MON CHAGRIN
DANS LES BRAS D’UNE AUTRE
Nous avons tous tenté d’oublier une déception amoureuse dans les bras de la
première venue. Et pourquoi pas ? Après tout, si une relation de transition peut
aider à guérir, il ne faut pas s’en priver. Mais mieux vaut savoir que le meilleur
moyen de faire le deuil d’une histoire est plutôt de rester un moment seul pour
faire le point sur sa vie amoureuse et se poser les bonnes questions
notamment sur ce que l’on veut et ce dont on a réellement besoin. ■
E
M
E
L
Y
/
Z
E
F
A
/
C
O
R
B
IS
TC.
JE FAIS PASSER LE TEMPS
Il nous est tous arrivé de sortir avec quelqu’un pour ne pas être
seul. C’est tout à fait légitime, même si c’est probablement l’un des
pires chemins pour trouver l’amour vrai. En effet, si cette fille vous
nourrit en sentiments et en émotions, il y a de fortes chances
qu’elle ne reçoive rien en retour et que rapidement, elle ne vous
suffise plus. Pour éviter cela, mieux vaut reconnaître que vous êtes
seul responsable de votre vie et de vos satisfactions. C’est d’abord
en vous qu’il faut puiser vos ressources. Il faut apprendre à vous
aimer et à apprécier votre propre vie pour réussir à aimer.
JE VIS UNE FOLLE PASSION
AVEC MON CONTRAIRE
Être attiré par quelqu’un qui nous est diamétralement opposé est
très fréquent. Mais ces relations passionnées mènent rarement à
un état amoureux stable. Bien vite, les différences deviennent trop
pesantes puisque vous ne vous rejoignez sur aucun point si ce n’est
l’attirance première. Pour éviter de tomber de haut, dites-vous que
le véritable amour se construit sur des bases communes d’intérêts,
de principes, de valeurs. L’amour peut être étincelles et excitation,
mais il doit toujours, impérativement, être créateur de bien-être.
JE SORS AVEC UNE STAR
Vous êtes souvent attiré par la réussite professionnelle d’une personne,
sa beauté… Là encore, prenez conscience que ce n’est pas de l’amour
mais plutôt de la jouissance que de sortir avec une personne convoitée
par d’autres. Cela flatte votre ego, vous vous sentez élu. Sachez que la
supériorité de l’un peut rapidement générer le mal-être et la jalousie de
l’autre. Instaurez donc d’emblée un rapport d’égal à égal, considérez
cette personne extraordinaire comme une personne « normale »
et cherchez à savoir si vous l’aimez pour ses vraies qualités.
Fondée par Florence
Escaravage,
Love Intelligence
est formée de quatre
coaches spécialisés
enPNL
et psychologie
et experts des
dynamiques
amoureuses.
Ensavoir plus :
www.love-
intelligence.fr
ou0142210701.
À RETROUVER SUR www.myfreesport.com
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
41
PETITS-FOURS ET
CHAMPAGNE AVANT
LES BEIGNES
PEOPLE BOXE
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
42
LE GRAND TOURNOI
LA STAR AC’
DE LA BOXE
Pour dépoussiérer une discipline en manque de sensations fortes en France,
la famille Acariès lance au Cirque d’Hiver un tournoi de boxe très tendance.
Il faut croire qu’il n’y a pas que
la politique qui verse dans la
« peopolisation ». À y regarder
de plus près, plusieurs sports majeurs
ont saupoudré ces dernières années
leurs compétitions de strass et de
paillettes. Et après le football, le tennis,
la F1 ou encore le rugby, c’est au tour
de la boxe de s’engager dans ce tournant
aussi superficiel que nécessaire.
Cadre feutré et mythique du Cirque
d’hiver, club VIP, loges labellisées,
voituriers, champagne à volonté, petits-
fours… avant les beignes. Pour le
lancement de leur premier grand tournoi
réservé aux professionnels de 71 kg à
75 kg (poids moyens et super-moyens), le
promoteur Michel Acariès et son fils
Sébastien ont souhaité draper cette
compétition pas comme les autres dans
une étoffe glamour. Histoire d’attirer le
tout-Paris comme jadis, où l’on venait se
montrer lors des grandes soirées de boxe
organisées à l’Élysée Montmartre, au
Pavillon Baltard ou à la salle Wagram.
« Le but est de faire passer aux aficionados
une bonne soirée et d’attirer une nouvelle
clientèle avec ce côté VIP, souligne
Sébastien, 23 ans, propulsé co-
organisateur de l’événement. Il ne faut
pas s’en cacher, le people plaît aux gens.
Et pour ceux qui ont réussi dans le monde
de l’industrie, de l’informatique ou du
multimédia, c’est l’occasion rêvée de venir
faire des relations publiques tout au long
de l’année. » Mais l’emballage n’est
rien sans le contenu et, à ce titre, les
Acariès père et fils ont le mérite
d’avoir vraiment imaginé un tournoi
de boxe d’un genre nouveau.
PLUS PRO QUE STALLONE
Subtile fusion entre notre « Star
Academy » nationale et la télé-réalité
pugilistique made in USA avec les
« Contenders » amateurs de Sylvester
Stallone, le Grand Tournoi mettra aux
prises seize pros tricolores, à raison d’un
gala par mois. En jeu, lors de la grande
finale du 11 décembre et à l’issue de
dix mois de compétition : une bourse,
un bolide japonais et un plan de carrière
pour définitivement sortir de l’ombre et
briguer une ceinture continentale voire
mondiale. « Ces derniers temps, il y avait
une demande accrue du public pour un
retour à la fabrication de nouveaux
champions, explique Michel Acariès. Ça
passe par là. Par cette confrontation
intergénérationnelle où les acteurs auront
entre 23 ans et 34 ans. Ce sera une saga.
Une réactualisation de la boxe. » Et pour
ceux qui douteraient encore de la
crédibilité du concept, un championnat de
France et deux combats internationaux
seront au programme de chaque gala. ■
GÉRALDMATHIEU–PHOTOPAUCE
À RETROUVER SUR www.myfreesport.com
REPÈRES
LE GRAND TOURNOI
Du 24 janvier au 13 décembre
2008 (un jeudi par mois sauf
en juillet et en août, en direct
sur Canal + Sport)
Participants :
16 pros répartis en 2 poules
(rouge et bleu)
De janvier à avril :
1/8 de finale en six rounds
En mai et juin :
1/4 finale en 8 rounds
D’octobre à décembre :
demi-finales et finale
en 10 rounds
Plus d’infos :
www.amiprod.com
UN PLATEAU HÉTÉROCLITE
Qualifié par Michel Acariès lui-même
d’« échantillonnage hétéroclite », le plateau
des 16 postulants (parmi 38 candidats) à la
victoire finale est composé de trentenaires en
fin de carrière (Touzet, Moreno), de boxeurs
invaincus, de jeunes loups prometteurs
(Amar, N’Dan, Belaghchemi), d’un ex-
challenger mondial (Hakkar) ou encore d’un
ancien champion de France (Karl). « Mais
malgré les apparences, ce sera très équilibré
car les jeunes auront du mal à battre les plus
expérimentés », certifie le promoteur.
D
R
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
43
PARIS HILTON
LA REINE DU RIEN
Elle est belle, jeune, célèbre. Elle pose toute dorée et nue comme un ver dans les pages de Sport. Mais
au fait, à quoi sert l’héritière Hilton ? À pas grand-chose. Et c’est pour ça qu’on l’aime tant.
C’EST LA STARLETTE
BLONDE LA PLUS
INUTILE DE CE SIÈCLE
ET DU PRÉCÉDENT
À RETROUVER SUR www.myfreesport.com
44 GLAMOUR
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
Vous connaissiez Paris, la Ville lumière. Bienvenue
chez Paris, la Fille lumière. Recouverte d’une peinture
dorée cette fois-ci et nue, comme d’habitude. Grande
prêtresse des poses lascives, la starlette blonde la plus inutile de
ce siècle et du précédent, ne rate jamais une occasion de sortir
en tenue d’Eve. On entend déjà votre question : mais quel prétexte
l’héritière Hilton a-t-elle encore trouvé pour nous offrir la vue, fort
agréable au demeurant, de ses généreuses formes ? Si la reine
des frasques mondaines se déhanche dans le désert californien,
c’est pour assurer la promotion d’une boisson pétillante à base
de vin blanc vendue en canette (on sait, ça fait peur…) dont la belle
est l’égérie depuis 2006. Une nouvelle opération marketing donc,
et une occasion d’apprécier le côté sainte, mais pas vraiment
nitouche, de l’infernale miss. Une partie des bénéfices des ventes
du breuvage est en effet reversée à la « Rich Water Foundation »,
une association cofondée par Paris et la société autrichienne qui
commercialise cette boisson dans le but de militer pour l’accès
des plus défavorisés à l’eau potable. Un vrai cœur sur la main,
cette Hilton. Nous, on l’avoue, on préférerait avoir la main sur son
cœur… Désolé, on s’égare. Revenons à notre brebis. Rassurez-
vous, le rapport entre Paris et le vin blanc, on ne le voit pas non
plus. Remarquez en cherchant un peu, il y en a bien un. Car
qu’elle soit en prison ou sur une publicité, la provocatrice reste
l’inexplicable centre d’attention des caméras de la planète. Paris
Hilton, en conclusion, c’est un peu l’art de vendre tout et n’importe
quoi à partir de rien. Sauf, évidemment, à considérer une noto-
riété acquise par des parties de jambes en l’air diffusées sur
Internet (dont elle est à ce jour la championne du monde) comme
autre chose que rien... ■ ALEXANDREHERBINET
PHOTOSMARKLIDELL/RICHPROSECCO
REPÈRES
PARIS HILTON
Née le 17 février 1981 à New York (É.-U.)
Signes particuliers :
Jet-setteuse de renom et riche
héritière.
• A parcouru les États-Unis dans
des « road trips » irréels avec sa copine
Nicole Richie pour une émission de
télé-réalité : « The Simple Life ».
• Légende vivante des vidéos
hot sur Internet.
• On a beau chercher, on ne voit
rien de plus...
45
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
SUR LE WEB
À LA TÉLÉ PROGRAMME DE LA SEMAINE DU 1
VENDREDI
18 JANVIER
SAMEDI
19 JANVIER
DIMANCHE
20 JANVIER
LUNDI
21 JANVIER
Ce premier tournoi du Grand Chelem de l’année peut
accoucher d’une surprise. Lors des deux dernières éditions,
dans le tableau masculin, un joueur inattendu s’est hissé
en finale : Marcos Baghdatis en 2006, et Fernando Gonzalez
l’année dernière. Dans le tableau féminin, les surprises sont
monnaie courante : aucune joueuse n’arrive à conserver son
titre depuis Jennifer Capriati en 2002.
BIATHLON • 14 h 45 • EUROSPORT
• Sprint messieurs, coupe du monde à Antholz
Deuxième l’an passé, Bjoerndalen survole cette saison.
HANDBALL • 18 h 15 • SPORT+
• Norvège – Russie : Euro masculin, poule B
Chez elle, la Norvège doit briller.
MAGAZINE • 23 h 45 • EUROSPORT
• Yoz : le magazine des sports extrêmes
Une saison de glisse se doit d’être animée par les
artistes de l’extrême.
ÉQUITATION • 18 h30 • EQUIDIA
• « Jump », présenté par N. Harry
À NE PAS MANQUER
TENNIS• 0 h • EUROSPORT
OPEN D’AUSTRALIE
SKI ALPIN • 11 h 30 • SPORT+
• Descente hommes, Coupe du monde à Kitzbühel
Duel à suivre entre D. Cuche et M. Walchhofer
RUGBY • 18 h30 • SPORT+
Llanelli – Clermont : H Cup, 6
e
journée
Victoire indispensable pour les Clermontois.
RUGBY • 20 h 45•EUROSPORT
Montpellier – Sale : Challenge Cup, 6
e
journée.
Un match pour assurer le passage des deux équipes.
FOOT • 17 h 10 • CANAL+
Après son élimination par le Paris-SG en Coupe de la Ligue,
Lorient a une revanche à prendre.
À NE PAS MANQUER
À peine les Mondiaux féminins terminés, les hommes
prennent le relais pour l’Euro. Victorieuse en Suisse
en 2006, l’équipe de France fait figure de favorite à
sa propre succession, même si les Bleus restent
sur une décevante 4
e
place lors des derniers Championnats
du monde. L’opposition avec la Suède, quatre fois vainqueur
de l’épreuve, promet des étincelles.
HANDBALL• 20 h 15 • SPORT +
FRANCE – SUÈDE
Choc des extrêmes au Stade Félix Bollaert. Les Lensois,
en position délicate (premier relégable), accueillent le
leader lyonnais. Ce match sera également l’occasion
de voir Nadir Belhadj face à son ancienne équipe. Le
latéral gauche n’a sans doute pas digéré son manque de
temps de jeu du côté de Lyon et espère briller sous ses
nouvelles couleurs devant les supporters lensois.
SKI ALPIN • 13 h 45 • EUROSPORT
Super G Dames, Coupe du monde à Cortina d’Ampezzo
Un match à trois entre Paerson, Schild, et Riesch.
FOOT • 15 h • TPS STAR
AS Roma – Catania : Serie A, 19
e
journée
FOOT • 18 h • C+ SPORT
Nice – Nancy : Ligue 1, 21
e
journée
Duel entre deux équipes du haut du classement.
FOOT • 18 h • EUROSPORT
Ghana – Guinée : CAN, poule A
Le Ghana ouvre sa CAN face à la Guinée
de Pascal Feindouno.
À NE PAS MANQUER
FOOTBALL• 21 h • CANAL+
LENS – LYON
Aux États-Unis, le « Martin Luther King day » a lieu tous
les ans le troisième lundi du mois de janvier pour célébrer
la naissance du plus jeune prix Nobel de l’histoire. La NBA
fête ce jour férié à sa façon en proposant des matches tout
au long de la journée ! Gros programme en perspective
donc, avec, en ouverture, les Spurs de Tony Parker qui se
déplacent à Charlotte, en Virginie.
FOOT • 16 h • EUROSPORT
Namibie – Maroc : CAN 2008, poule A
Le Maroc ne fait pas partie des favoris, mais les
Marocains proposent toujours une solide équipe.
FOOT • 18 h • EUROSPORT
Nigéria – Côte d’Ivoire : CAN 2008, poule B
Le choc du groupe B. Un match à gagner
impérativement pour les Ivoiriens qui visent le titre.
EQUITATION • 18 h 30 • EQUIDIA
Coupe du monde de jumping, à Leipzig
Le saut d’obstacle fait toujours partie des disciplines
les plus suivies en équitation.
À NE PAS MANQUER
BASKET• 19 h • SPORT+
12 HEURES DE NBA
PARIS HILTON
FAITSON
SHOW !
SPORT TV, CHAÎNE
« VU SUR LE NET »
IM
A
G
O
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
A
. B
IB
A
R
D
/
F
E
P
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
C
A
S
T
A
N
O
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
F
R
A
N
C
K
F
A
U
G
E
R
E
/
D
P
P
I
J
E
A
N
N
O
Ë
L
H
E
R
R
A
N
Z
/
D
P
P
I
M
A
R
K
L
ID
D
E
L
L
/
R
IC
H
P
R
O
S
E
C
C
O
TÉLÉVISION – WEB
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
46
Jeu gratuit sans obIigation d'achat vaIabIe du 17/01/2008 au 24/01/2008. 1 gagnant tous Ies 60 sms.
À gagner 50 DVD HOT FUZZ {VaIeur unitaire 20 € TTC).

©
l
1
1
I
J
a
|t
s
(s
±
| º
|a
1
|t
s
. J
t
a
s
1
(t
||s
(s
s
s
(t
s
s
.
{0,50 € par envoi+prix d'un SMS)
GAGNEZ
DESBONS
D’ACHATDE
50ET
OFFREZ-VOUS
UNMAILLOT
DESTAR
RUBRIQUE « JOUEZ
ET GAGNEZ »
RUBRIQUE « GLAMOUR »
ÉLISEZVOTRE
GLAMOUR 2008
TIGNES AIRWAVES
LEBESTOF
2008,
ÇA ENVOIE !
SPORT TV, CHAÎNE
« FREESTYLE »
COTE & MATCH
CHAQUESEMAINE,
RETROUVEZLESPRONOS
DENOSEXPERTSSUR
LAL1ETLETOP14
RUBRIQUE
« PARIEZ EN LIGNE »
U 18 AU 24 JANVIER
MARDI
22 JANVIER
MERCREDI
23 JANVIER
JEUDI
24 JANVIER
C’est la grand-messe du football africain. La Coupe
d’Afrique des Nations s’installe pendant un peu moins
d’un mois au Ghana. Le tenant du titre égyptien tentera
de conserver son bien, mais comme toujours, les
prétendants sont nombreux. À commencer par le Cameroun
de Samuel Eto’o, qui a l’occasion de frapper un grand
coup d’entrée dans cette édition 2008.
PATINAGE ARTISTIQUE • 14 h • EUROSPORT
Championnat d’Europe à Zagreb, épreuve de danse imposée.
Les Français Isabelle Delobel et Olivier Schoenfelder
tenteront de conserver leur titre.
SKI ALPIN • 18 h • SPORT+
Slalom hommes, Coupe du monde à Schladming
Le Français Jean-Baptiste Grange vise une nouvelle
victoire.
POKER • 21 h 40 • C+ SPORT
World poker tour, présenté par L. Rosso et P. Bruel
Nouvelle escale aux États-Unis pour une partie de poker
entre spécialistes.
À NE PAS MANQUER
FOOTBALL• 18 h • EUROSPORT
ÉGYPTE – CAMEROUN
Une fois n’est pas coutume, la Ligue 1 se joue en
semaine. Toujours bien accrochés à leur deuxième
place, les Lorrains savent qu’ils ne sont plus
considérés comme une surprise éphémère du
championnat, mais bien comme une équipe solide et
efficace. Les Marseillais, englués dans le ventre mou
du classement, sauront-ils déjouer les pronostics ?
FOOT • 20 h30 • EUROSPORT
Afrique du Sud – Angola : CAN 2008, poule D
Les Bafana-Bafana comptent sur Benny McCarty
pour transpercer le défense angolaise.
VOLLEY • 19H • SPORT+
Paris – Maaseik : Ligue des champions, poule F
Dernière chance de qualification pour les Parisiens.
PATINAGE ARTISTIQUE • 20H45 • FRANCE4
Championnat d’Europe à Zagreb,
programme court messieurs.
Tenant du titre, Brian Joubert est le grand
favori de ce championnat d’Europe.
À NE PAS MANQUER
FOOTBALL• 20 h 45 • CANAL+
NANCY – MARSEILLE
Les 10 qui comptent. Un bien petit palmarès pour
l’univers des sports extrêmes. Les places y sont
chères. Tony Hawk ou Rodney Mullen? Kelly Slater ou
Laird Hamilton? Hawaï ou l’Australie? Car l’émission
ne se limite pas aux sportifs. Chaque épisode met en
compétition spots de surf, skateparks… Et vous, qui
mettriez-vous dans votre top ?
FOOT • 18 h • EUROSPORT
Guinée – Maroc : CAN 2008, poule A
Feindouno-Chamakh , un joli duel de buteurs
en perspective.
FOOT • 20 h 30 • EUROSPORT
Ghana – Namibie : CAN 2008, poule A
Le Ghana ne peut pas se rater à domicile.
FOOT • 20 h 45 • C+ SPORT
Bordeaux – Saint-Étienne :
Ligue 1, 22
e
journée
Les Bordelais seront durs à maîtriser
pour les Stéphanois.
À NE PAS MANQUER
MAGAZINE• 18 h • EXTREME SPORTS CHANNEL
« 10 COUNT »
J
.B
. A
U
T
IS
S
IE
R
/
F
E
P
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
V
. M
IC
H
E
L
/
F
E
P
/
P
A
N
O
R
A
M
IC
Z
O
O
M
/
U
M
A
É
R
IC
B
R
E
T
A
G
N
O
N
/
F
L
A
S
H
P
R
E
S
S
/
D
P
P
I
A
N
D
R
É
R
A
U
J
E
A
N
-
N
O
Ë
L
H
E
R
R
A
N
Z
/
D
P
P
I
À LA RADIO
RETROUVEZ LE
MULTIPLEX DE LIGUE 1
SUR EUROPE 1 LE SAMEDI
À PARTIR DE 19 h 30.
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
47
48 SHOPPING
1 8 J A N V I E R 2 0 0 8
RASTA ROCKET
Cette planche de skate, elaborée par le
champion de board Tosh Townend, fera
de vous la star du bitume.
Élément, 69 €
RUGIR DE
PLAISIR
C’est avec ce maillot
que Samuel Eto’o et
les Lions
Indomptables du
Cameroun espèrent
illuminer la CAN de
leur talent.
Puma, 70 €
PEACE & LOVE
Pour jouer au foot intelligent, tapez dans ce ballon
écologique, issu du commerce équitable et fabriqué sous
l’égide des Nations Unies. Ethletic, 30 €
MAGIQUE
Le V640 offre la possibilité
d’identifier un titre et de
le télécharger en moins de
20 secondes. Il permet aussi
la lecture de vidéos
sur l’écran de 2 pouces.
Sony Ericsson,
en exclu chez SFR, 239 €
DIVIN
Super confort pour ce
casque GI grâce aux
écouteurs en cuir doux,
rotatifs. Le son se règle
depuis la télécommande
intégrée au câble.
Skullcandy, 62 €
ENVOÛTANT
Le VAIO CR21Z possède le
dernier système Intel Core
2 Duo, 2 Go de RAM,
200 Go de disque dur,
la fonction Bluetooth et ne
pèse que 2,5 kg.
Sony, à partir de 1 400 €
ZENISSIME
Grâce à son design ergonomique et son
poids plume, le Zen Stone tient dans la
main. Doté d’1 Go de mémoire, il peut
contenir 500 titres. Creative, 40 €
PAGE RÉALISÉE PAR JULIETTE PASCAL
SAGA
AFRICA
C’est l’hiver, mais grâce à la CAN, la Coupe d’Afrique des
Nations, l’ambiance sera rasta et colorée. Tropicalisez-vous.