Vous êtes sur la page 1sur 26
JSK battre le CRB Karouf «Il reste 4 matchs à gagner, le 1 er face
JSK
battre le CRB
Karouf «Il reste
4 matchs à gagner, le
1 er face au Chabab»
Khodja «On s’est libérés»
LUNDI 27 AVRIL 2015
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2988 PRIX 20 DA
MCA
USMA
Bachiri
18
points
perdus
remet Pfister
à sa place !
à Bologhine,
c’est trop !
«On aurait pu jouer
deux jours de suite
sans que l’USMA
ne nous marque»
MOB
Rahal victime
Rahal victime
Rahal victime
Rahal victime
Rahal victime
Rahal victime
d'un grave
d'un grave
d'un grave
d'un grave
d'un grave
d'un grave
accident
accident
accident
accident
accident
accident
CRB
Joueurs-supporters,
le clash !
«Basta les insultes, un peu
de respect à nos mères !»
«Vu l’état de la voiture,
je l’ai échappé belle»
Bouguèche
Hammar «13 blessés
lors du retour, ce n’est
pas normal !»
«Battons le MCA,
puis pensons
au titre !»
ESS
USMH
02
02
N° 2988 www.lebuteur.com Lundi 27 avril 2015 Equipe nationale Coup d’œil
N° 2988
www.lebuteur.com
Lundi 27 avril 2015
Equipe nationale
Coup d’œil

Annulation du match amical de juin

Gourcuff a-t-il vu juste ?

C hristian Gourcuff a décidé que la sélec- tion nationale ne disputera pas de match amical au mois de juin. Au

cours de la dernière réunion tenue avec le président de la FAF, Moha- med Raouraoua, il a été décidé d’un commun accord de ne pas programmer la moindre rencontre amicale en juin. Autrement dit, les Verts vont se contenter au mois de juin d’un seul match, officiel, puisqu’il s’agit du premier match des éliminatoires de la CAN 2017, dont la phase finale aura lieu au Gabon. Au départ, les responsables de la FAF pensaient à programmer un match amical pour ce mois de juin puisque le calendrier interna- tional permet de disputer deux matchs durant cette période. D’ail- leurs, la majorité des sélections du monde vont le faire. Raouraoua a fait cette proposition au sé- lectionneur national qui a re- fusé, ayant ses raisons. Seulement, l’on se demande si Gourcuff a vu juste en refusant

de disputer un match amical. Les avis divergent. Il y a ceux qui pensent que l’EN ne tirera pas grand-chose de ce match, alors que d’autres pensent le contraire, estimant que l’EN a

Selon lui, les joueurs seront préoccupés par les vacances Pour Christian Gourcuff, un match amical
Selon lui, les
joueurs seront
préoccupés par
les vacances
Pour Christian
Gourcuff, un match
amical n’aura pas
une grande im-
portance. Il a
confié aux
responsa-
bles de la
Gourcuff veut un
maximum de séances
d’entraînement
Il n’y aura pas
d'influence sur le
classement FIFA
La seconde raison qui a poussé
Christian Gourcuff à ne pas
programmer cette rencontre
amicale, c’est le nombre im-
portant de séances d’entraî-
nement dont il veut profiter.
Du 31 mai au 4 juin, le sélec-
tionneur national pourrait
profiter de neuf séances d’en-
traînement pour instaurer sa
philosophie de jeu que les
joueurs de la sélection n’ont
pas pu assimiler à 100 %. Le
résultat a été confirmé durant
la dernière CAN en Guinée
Pour ce qui concerne le classe-
ment FIFA qui sera pris en compte
le 25 juillet prochain en Russie, à
l’occasion du tirage au sort des éli-
minatoires de la Coupe du monde
2018, il faut savoir qu’il n’y aura
pas d’influence sur le classement
de l’EN du fait de ne pas disputer
de match amical en juin. Ce point
a motivé les responsables de la fé-
dération pour aller dans le sens de
Gourcuff et d’annuler la program-
mation de cette joute amicale.
Hamza R.
En plus de Gourcuff
Pas de tournée européenne pour
Gourcuff, avant
les Seychelles
L e sélectionneur national
n’effectuera pas de tour-
née européenne, avant
le stage du mois de juin.
L’information nous a été confirmée
hier par une source autorisée de la
fédération. Le technicien français
n'ira donc pas en Europe pour voir
ses joueurs, il se contentera
de son séjour en France
lence. Cette tournée a permis au
sélectionneur de s’entretenir avec
les deux cadres de la sélection
pour parler de ce qui n’a pas mar-
ché durant la dernière CAN en
Guinée équatoriale, alors que les
Verts étaient les favoris en puis-
sance pour remporter la trentième
édition de la Coupe d’Afrique.
Satli sera suivi
par Mansouri

pour rester en fa- mille, avant de rentrer à Alger pour assister à la finale de la Coupe d’Al- gérie entre le RCA et le MOB. Gour- cuff avait déjà effectué une tournée en Europe au mois de février

Pour ce qui concerne les joueurs à suivre, il y a Mourad Satli qui évolue en Roumanie. Ce dernier est suivi par le sélection- neur pour éventuellement occuper le côté gauche de la défense, comme doublure au Napolitain, Faouzi Ghoulam. Le sélectionneur cherche désespérément une dou- blure à l’ancien Stéphanois puisqu’il ne veut pas compter sur Mesbah à gauche de la défense. Mourad Satli, qui évolue dans l’axe de la défense, a déjà joué à gauche une donne qui semble avoir intéressé Gourcuff. Selon nos informations, la mission

de superviser Satli a été confiée à Yazid Mansouri, l’assistant du coach. Cependant, on ignore si Mansouri se rendra en Roumanie durant cette période.

Il pourrait attendre jusqu’en octobre pour être retenu

Même s’il est suivi actuellement, Mourad Satli a peu de chances d’être retenu en sélection nationale durant le mois de juin prochain, à l’occasion du match face aux Seychelles, comp- tant pour les éliminatoires de la

CAN-2017. A cet effet, Gourcuff veut réunir le maximum d’informations sur ce joueur, avant de lui faire appel. Il veut aussi le voir se produire, avant de lui faire appel. Compte tenu des deux prochains rendez-vous FIFA de l’EN qui coïncident avec les deux premières journées des éliminatoires de la CAN-2017, il faudra donc at- tendre au mois d’octobre pour voir Satli convoqué éventuellement en sé- lection, afin qu’il soit mis à l’essai au cours d’un des deux matchs amicaux.

H. R.

laissé passer une chance de jouer un match amical, afin d’améliorer la cohésion.

FAF au cours de la dernière réu- nion au siège de l’instance que tous les joueurs seront préoccupés par les vacances, après une saison pleine et harassante, sur- tout avec le déroulement des matchs élimina- toires de la CAN-2015 puis la phase finale en Guinée équatoriale. Pour le sélection- neur, les

joueurs risquent donc de ne pas être concentrés sur ce match ami- cal. Du coup, il ne trouve pas né- cessaire de disputer ce match amical, afin d’éviter la saturation aux joueurs. Ces derniers n’auront donc qu’un seul match, face aux Seychelles, le 13 juin à Blida, avant de repartir chez eux le lendemain. Gourcuff a même donné un autre argument aux responsables de la FAF, c’est le fait d’avoir fait une coupure au cours du stage puisque après cinq jours d’entraînement, les joueurs seront autorisés à rejoindre leur domicile et revenir trois jours plus tard.

équatoriale. Lors de la deuxième partie du stage, Gourcuff bénéfi- ciera aussi de six à sept séances d’entraînement, ce qui sera suffi- sant pour lui dans le but de régler la mise en place tactique. Gourcuff est connu pour être un entraîneur qui préfère les séances d’entraîne- ment pour régler les problèmes tactiques que de disputer des matchs amicaux. On se souvient qu’avant la dernière CAN, il avait préféré ne disputer qu’un seul match de préparation, c’était à Tunis face aux Aigles de Carthage pour tirer profite d’un maximum de séances d’entraînement.

Medjani

buteur

Medjani buteur L’équipe turque de Trabzonspor a réussi hier à revenir avec le point du nul

L’équipe turque de Trabzonspor a

réussi hier à revenir avec le point du nul de son périlleux déplacement. Sur

le

spor a réussi donc à dicter sa loi. Cela lui a permis de rester collé à la qua- trième place. Ainsi, Nemanja Tomic a

ouvert le score pour les locaux à la 70’.

A

carottes semblaient déjà cuites pour Trabzonspor avant que Carl Medjani ne surgisse et égalise pour son équipe à la 90’. Un but très important de l’Al- gérien qui a permis à Trabzonspor de glaner un point.

Il affiche une excellente forme

Carl Medjani affiche une très belle forme ces derniers temps en club. En dépit d’une pres-

tation moyenne avec l’EN lors du match amical face au Qatar, le défen- seur algérien est en bonne forme ces derniers temps et n’hésite pas à mar- quer et à se mettre en évidence.

terrain de Genclerbirligi, Trabzon-

vingt minutes de la fin du match, les

H. R.

collés

Tout le staff de l’EN assistera à la finale de la Coupe d’Algérie

Selon une source digne de foi, Christian Gourcuff ne sera pas seul le samedi 2 mai au stade Mustapha-Tchaker de Blida, à l’occasion de la 51 e finale de la Coupe d’Algérie qui mettra aux prises le Mouloudia de Béjaïa acec le RC Arbâa. Le sélectionneur national, qui s'est envolé vers France, jeudi passé, sera de retour deux jours avant la finale pour y assister et superviser de nouveaux joueurs des deux clubs. Seulement, il ne sera pas seul. Selon une source crédible, Christian Gourcuff sera accompagné de ses assistants, Nabil Neghiz, Yazid Mansouri, Michael Booly, Guillaume Marie et Hassan Belhadji. Ainsi, c’est tout le staff de l’EN qui assistera à cette finale.

Tafer et Saint- Gall s’inclinent à domicile Le FC Saint-Gall s’est incliné hier à domicile
Tafer et Saint-
Gall s’inclinent
à domicile
Le FC Saint-Gall s’est incliné
hier à domicile face au FC
Vaduz, pour le compte du
championnat suisse. Les visi-
teurs se sont imposés sur le
score de deux buts à un. L’at-
taquant algérien du FC Saint-
Gall, Yanis Tafer, a pris part à
l’intégralité de la rencontre,
sans pour autant réussir à
marquer. Après cette défaite,
Tafer et son équipe restent
à la cinquième
place du clas-
sement.

lorsqu’il a rendu visite à Yacine Bra- himi à Porto puis à Sofiane Feghouli à Va-

www.lebuteur.com N° 2988 Equipe nationale 03 Lundi 27 avril 2015 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2988
Equipe nationale
03
Lundi 27 avril 2015
Coup d’œil
et pour garder sa forme phy- sique, l’ancien keeper du CSKA Sofia s’entraîne depuis plusieurs
et pour garder sa forme phy-
sique, l’ancien keeper du CSKA
Sofia s’entraîne depuis plusieurs
jours sous la houlette de son
préparateur physique. Son re-
tour aux Etats-Unis pourrait
avoir lieu très prochaine-
ment. Il aura alors à discuter
avec ses dirigeants afin de
trouver une solution à son
problème. Une résiliation à
l’amiable du contrat est en-
visageable, puisque les mé-
dias américains sont
unanimes pour dire que
Mbolhi ne rejouera plus
avec l’équipe de Philadel-
phia, d’autant que son rem-
plaçant dans les cages fait
bien le job. Rappelons enfin
que le gardien des Verts a
disputé 5 matchs de MLS
cette saison avant qu’il ne
soit mis à l’écart.
Belfodil remplaçant,
Ghezzal titulaire
S. F.
Soudani et le Dinamo
s’envolent au classement
Victorieux avant-hier soir du NK Zadar, le
Dinamo Zagreb s’est quasiment assuré un
nouveau titre de champion de Croatie. Avec
15 points d’avance sur son poursuivant direct,
Rijeka (Un match en moins) et à six journées
de la fin du championnat, ça sent bon pour
Soudani and Co. L’international algérien, bien
en forme actuellement après avoir souffert de quelques pépins phy-
siques, a disputé l’intégralité de cette partie, sans pour autant trouver
le chemin des filets.
Kashi et Metz ramènent
le nul de Bordeaux
Bien que quasiment condamné à la reléga-
tion à la fin de cette saison, le FC Metz n’ab-
dique toujours pas, lui qui a réussi à ramener
le point du match nul de son déplacement ef-
fectué à Bordeaux (1-1). Ahmed Kashi, de
nouveau titulaire, a réalisé un bon match dans
l’ensemble. Il a joué tout le match.
Match plein de
Boudebouz face à Evian
Le FC Parme continue de sur-
prendre en Italie et de
jouer à fond ses
matchs malgré
la crise finan-
cière et la si-
tuation du
club au
classement.
Hier, pour le
compte de la
32 e journée de
Serie A, les Par-
mesans ont as-
suré une
nouvelle vic-
toire face à
Palerme (1-
0). Buteur
la semaine
dernière,
Ishak Belfodil
a toutefois dé-
buté ce match en
tant que remplaçant. Il a été incor-
poré à la 55’. De son côté, Abdelka-
der Ghezzal garde toujours la
confiance de son coach, puisqu’il a
de nouveau pris part à l’intégralité
du match.
Après une mauvaise série de résultats, le
SC Bastia s’est rassuré avant-hier soir en allant
s’imposer sur la pelouse d’Evian Thonon Gail-
lard 1-2 pour le compte de la 34 e journée de
Ligue 1. Ryad Boudebouz, un temps annoncé
forfait, a bien joué cette rencontre dans son
intégralité. Une victoire très précieuse pour le
club corse qui respire et s’éloigne quelque peu
de la zone rouge.
Belfodil a été
supervisé par
Toronto
Lacen et Getafe surpris
à domicile
La formation de Getafe, qui a assuré prati-
quement de son maintien, s’est fait battre
avant-hier à domicile par Levante 0-1. Medhi
Lacen, toujours indétrônable au milieu du ter-
rain, a joué l’intégralité de cette partie. Il a de
nouveau été précieux pour son team.
Selon les médias italiens, des su-
perviseurs du club canadien de To-
ronto étaient présents hier au stade
Tardini de Parme pour suivre cette
rencontre de championnat entre le
club local et Palerme. Ils ont fait le
déplacement jusqu’en Italie unique-
ment pour voir à l’œuvre Ishak Bel-
fodil durant cette partie. Le club
canadien semble très intéressé par
l’idée de recruter l’attaquant algé-
rien dès cet été.
Aoudia buteur face à Aalen
Brahimi a joué
Titulaire hier face à Aalen pour le
compte de la 30e journée de Bundes-
liga 2, Mohamed Amine Aoudia s’est
illustré en inscrivant l’unique but de
son team à quelques secondes de
la mi-temps. C’est la première fois
depuis deux mois que l’ancien bu-
teur de la JSK dispute l’intégralité
d’un match de championnat, lui
qui revient à peine d’une longue
55’
devant Benfica
Le FC Porto a sans doute dit adieu au
titre de
champion hier en se contentant du
match nul sur le terrain de son rival, le Ben-
fica Lisbonne (0-0-) pour le compte de la
30 e journée. Le Benfica conserve du coup ses
trois points d’avance en tête du classement et à
quatre journées du terme, le club
lisboete part donc largement
absence de blessure (il avait joué 25’ le week-end der-
nier). Au-delà de son but, Aoudia a réalisé un excellent
match et s’est procuré pratiquement à lui seul plusieurs
bonnes occasions de but. En fin de match, il a eu néan-
moins du mal à tenir le rythme au vu de son manque de com-
pétition. Pour l’information, la rencontre s’est soldée par un
score de parité (1-1).
favori pour conserver son
titre. Yacine Brahimi, ti-
tulaire, n’a joué cette
fois-ci que 55 mi-
nutes avant de
céder sa place. Sa
prestation fut
décevante.
S. F.
Mbolhi revient sur sa mise à l’écart

Mbolhi revient sur sa mise à l’écart

et n’écarte pas un retour en Europe

« Les choses ne se

« Les choses ne se

passent pas

passent pas comme

comme

prévu avec Philadelphie »

prévu avec Philadelphie »

V oilà maintenant près de trois se- maines que le gar- dien Raïs Mbolhi ne s’entraîne plus avec sa formation

de Philadelphia Union et ne par- ticipe pas du coup aux rencontres de MLS (Major League Soccer). Ecarté par son coach, Jim Curtin, à la suite de sa nouvelle bourde commise face à Kansas City lors de la 5 e journée du championnat, le portier algérien se trouve de- puis chez lui en France. Une si- tuation qui commence à inquiéter de plus en plus forcément le sé- lectionneur national, Christian Gourcuff, qui attend de connaître une solution positive à ce conflit qui oppose le gardien à son club. Le site dzfoot.com a rapporté des déclarations qu’a accordées Mbolhi au journal français, L’Equipe, où il revient brièvement sur sa mise à l’écart. « La vie évo-

lue, les choses changent. Ma situa- tion personnelle a également changé. Je suis toujours sous contrat de relative longue durée avec Philadelphie. Les choses ne se passent pas comme prévu avec le club. Si des propositions me par- viennent (d’Europe), j’y réfléchirai forcément, oui», a-t-il dit.

« J’ai surtout opté pour ce club car je n’ai pas eu les propositions que j’attendais »

Appelé une nouvelle fois à s’ex- pliquer sur son choix d’opter pour ce club de Philadelphia Union, lui que l’on attendait dans un club plus prestigieux d’Europe après son excellente Coupe du monde avec l’Algérie l’été dernier, Mbolhi a de nouveau assuré qu’il n’avait pas eu trop le choix en raison de l’absence d’offres concrètes : « Je ne sais pas si on peut parler de sur- prise à propos de mon choix. Beaucoup de choses ont été dites,

mais la réalité était toute autre : je n’ai pas forcément eu les proposi- tions que j’attendais. Celle de Phi- ladelphie était parmi celles que l’on peut qualifier de difficilement refu- sables. Le projet était très intéres- sant. Il y a aussi le fait que ce soit les États-Unis, tout le monde connaît le cadre de vie que l’on peut y trouver. J’ai surtout fait ce choix pour l’aspect familial. »

Il s’entraîne en solo avec son préparateur

Cette mauvaise passe que tra- verse actuellement Mbolhi n’est pas vraiment inédite pour lui, puisqu’il a eu à se confronter à pa- reilles situations par le passé. Ne pas être concerné par la compéti- tion officielle, le gardien algérien connaît bien ça et cela ne semble pas affecter énormément son ni- veau de jeu, comme on l’a pu le constater ces dernières années lors de ses matchs disputés avec la sé- lection nationale. Comme souvent

Slimani forfait contre Moreirense Souffrant de douleurs à la cuisse gauche, l’attaquant du Sporting Lisbonne,
Slimani forfait
contre Moreirense
Souffrant de douleurs à la cuisse gauche, l’attaquant du Sporting Lisbonne, Islem
Slimani, n’a pas effectué hier le voyage avec ses coéquipiers en prévision du match
prévu ce soir face à Moreirense. Le staff médical du
club a en effet prescrit quelques jours de repos total à
l’ancien buteur du CR Belouizdad. Selon les pre-
miers rapports, cette blessure musculaire n’a
rien de très grave et c’est surtout par mesure de
précaution (éviter que celle-ci ne s’aggrave)
que le joueur a été ménagé pour ce match.
Une blessure récurrente
Bien que cette blessure n’ait rien de
très grave, il n’empêche qu’elle devient
récurrente et cela commence à agacer le
joueur. En effet, cette myalgie date déjà
de plusieurs mois maintenant. Elle avait
déjà privé Slimani de quelques matchs la
saison dernière et aussi, en début de cette
saison. Malgré les soins observés, les
douleurs persistent. Le buteur des Verts
devra faire attention afin d’éviter que
tout cela se transforme en une vilaine
déchirure.
S. F.

Taïder n’a pas joué face au Hellas

Vérone

l l L’international algé- rien Saphir Taïder n’a

pas participé hier à la dé- faite concédée par sa forma- tion de Sassuolo sur la pelouse du Hellas Vérone (3- 2) pour le compte de la 32e

journée de Serie A. L’ancien Intériste a suivi cette partie à partir du banc des remplaçants.

a suivi cette partie à partir du banc des remplaçants. Djabou toujours blessé l l Le

Djabou toujours blessé

à partir du banc des remplaçants. Djabou toujours blessé l l Le Club Africain a ra-

l l Le Club Africain a ra- mené le point du match

nul hier de son déplacement sur la pelouse de l’US Mo- nastir (0-0). Abdelmoumen Djabou, toujours absent en raison de sa blessure, tandis que Hicham Belkaroui a joué l’intégralité de la partie.

Bounedjah revient en tant que titulaire

Après avoir purgé sa suspension de cinq matchs, l’attaquant algérien de l’Etoile de Sahel, Baghdad Bounedjah, a refait hier son apparition à l’occasion de la rencontre de championnat face à Zarzis. L’ancien bu- teur harrachi a dé- buté la partie en tant que titulaire, qui a vu les deux teams se quitter sur un score nul d’un but partout. L’ESS demeure toujours second au classement der- rière le Club Africain avec un point de retard.

d’un but partout. L’ESS demeure toujours second au classement der- rière le Club Africain avec un
04 Les joueurs rassurés sur leur argent Il semble que le problème des indem- nités
04
Les joueurs
rassurés sur
leur argent
Il semble que le problème des indem-
nités et des salaires impayés a été totale-
ment réglé à la JSK. En effet, le président
Hannachi a décidé de passer à l’acte, après
cette brillante victoire face au MOB. Ainsi, il a
promis à ses joueurs de les régulariser, après
avoir encaissé un chèque de 2 milliards ré-
cemment. Désormais, les camarades de
Ali Rial peuvent être rassurés, avant le
prochain match face au CRB.
Une
prime de 15
millions perçue
D’après la même source d’in-
formation, Hannachi a fait une
surprise à ses joueurs à la fin du
derby de samedi dernier. En effet, il
leur a fait savoir que la prime du
match était de 15 millions, après ce
brillant succès. Une nouvelle qui
a réjoui les joueurs.
On
parle d’une
autre de 20 millions,
en cas de victoire face
au CRB
Aux dernières nouvelles, la direction du
club compte motiver plus les joueurs en
prévision de la prochaine rencontre de
championnat face au CRB. Si les nouvelles
sont bonnes, le président a promis une
prime de 20 millions. Il faudrait dire
que la direction sait que la pro-
chaine rencontre sera déter-
minante pour le
maintien.
Un mois de
salaire empoché
C’est dans la matinée d’hier
que la direction a versé un mois
de salaire aux joueurs, en attendant
le reste des primes de match. Toute-
fois, il faudra attendre quelques se-
maines pour que les joueurs
perçoivent la totalité de leur ar-
gent, du moins pas avant d’avoir
assuré définitivement le
maintien en Ligue 1
Mobilis.
N° 2988 www.lebuteur.com Coup d’œil JSK Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2988
www.lebuteur.com
Coup d’œil
JSK
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis

ZitiZitiZitiZitiZitiZiti

«On a été meilleurs en 2 e mi-temps et on confirmera face au CRB»

Z iti, le latéral droit de la JSK, est très content de la victoire obtenue,
Z iti, le latéral droit de la JSK, est très
content de la victoire obtenue, sa-
medi soir, face au MOB. Cette vic-
toire, estime l’enfant prodige de
Sétif, est précieuse, car elle permet à la JSK
de grimper à la huitième place et de fuir la
zone rouge. Concernant le match, Ziti explique
la méforme de la première mi-temps par la
pression. Selon lui, l’équipe a trouvé des res-
sources pour réagir au bon moment. Entretien.

qui restera dans les annales car ça nous a offert une belle victoire. Avec cette belle et salutaire victoire, la JSK grimpe à la 8e place avec 35 unités, est-ce le bout du tunnel pour vous ? Nous l’espérons tous. Honnêtement, nous ne méritons pas la place actuelle. La JSK a traversé la plus difficile période de son histoire cette sai- son avec la perte cruelle de notre attaquant Ebossé et toutes les sanctions qui s’en sont sui- vies. Aujourd’hui, on se défonce pour sauver le club de la relégation. Nous souhaitons que cette victoire face au MOB serve de déclic pour que nous puissions enchaîner d’autres succès et ter- miner en haut du tableau. Vous aurez l’occasion de

recevoir le CRB dans un peu plus d’une se- maine, comment allez-vous préparer ce match ? Nous allons vite nous remettre au travail. Pas question de songer qu’on est arrivés. Nous pré- parerons le CRB avec la plus grande détermi- nation pour remporter une autre victoire. Un succès la semaine prochaine nous mettra à l’abri et nous évitera les calculs. Notre main- tien, nous allons l’arracher à la sueur de nos fronts, on attend de cadeau de personne. Vos supporters étaient désespérés, notam- ment après l’ouverture du score par les Bé- jaouis, ils ne veulent pas assister à la descente du club, comment vous avez vécu ça ? Nous avons senti eu plus profond de nous- mêmes la douleur que ressen- taient nos supporters. Le fait d’avoir remarqué qu’une bonne partie ne s’est pas déplacée au stade prouve qu’ils sont déçus de nos derniers résultats. On a essayé de gérer la pression. A un certain moment, on a failli perdre le contrôle du match. Dieu merci, en se- conde période, on a montré un bon visage, cela prouve notre force de caractère. C’est dur, mais on arrivera à sauver la JSK, c’est un engagement.

Entre- tien réa- lisé par Lyès A.
Entre-
tien réa-
lisé par
Lyès
A.

JSK-CRB, le 8 mai prochain La

JSK aura l’opportunité de recevoir,

pour la deuxième fois de suite, en accueil-

lant le CRB, pour le compte de la 27e jour- née du championnat. Le match est prévu pour le 8 mai prochain, au stade du 1er- Novembre de Tizi, soit une semaine après

la finale de la Coupe d’Algérie prévue le 2

mai à Tchaker (Blida). L’entraîneur Karouf

a suffisamment de temps devant lui pour

préparer son groupe pour cette importante confrontation de fin de saison.

Kedidah sera opérationnel contre le Chabab

L’infirmerie de la JSK se vide. Depuis quelques jours, les membres du staff médi- cal sont au chômage. Benlamri, qui a contracté une blessure la veille du derby, a été vite remis sur pied pour prendre sa place dans la composition de Karouf. Cette semaine aussi, le latéral gauche Kedidah, blessé en début de saison, sera de retour. Depuis quelques jours, Kedidah s’entraîne avec le groupe et sera opérationnel face au CRB. Karouf envisagerait même de le faire jouer d’entrée à la place de Benamara sus- pendu.

Tout d’abord, ce fut le grand soulagement au coup de sifflet final du derby… Sincèrement, j’ignore ce qui se serait passé si avait perdu ce match devant notre public venu nous encourager. Dieu merci, nos efforts ont porté leurs fruits en se- conde période avec ce réveil de l’équipe qui a montré un bon visage. L’essentiel, ce sont les trois points et on est très

contents. Maintenant, il faut rester mobili- sés, le chemin est encore long. Vous dîtes qu’en seconde mi-temps, l’équipe s’est relevée, comment expliquez-vous cette mauvaise entame de match ? C’est simple, nous sommes rentrés sur le terrain sous une grosse pression. Certes, on a essayé de la gérer en com- mençant le match

intelligem-

ment, car on savait que le MOB était venu pour renouer avec un bon résultat et de relancer dans la course au titre. L’entame du match a été timide pour les deux

équipes qui ont prôné la prudence, mais j’avoue que le but du MOB

nous a déstabilisés. D’ailleurs, a eu des difficultés à retrouver nos repères.

En seconde période, l’équipe a montré un bon visage, qu’est-ce qui s’est dit durant la pause ? Le discours des en- traîneurs à la mi- temps et les encouragements du pré- sident ainsi que les suppor-

ters qui n’ont pas perdu espoir

nous ont motivés. On s’est dit qu’on ne devait pas céder à la pression, qu’on avait les moyens de reve- nir, pour peu qu’on se concentre davantage sur le terrain. On s’est procuré beaucoup d’oc- casions et je félicite Rial qui a mar- qué un dou- blé historique

Il a écopé d’un 4 e avertissement

Ferguène ratera le match face au CRB

En plus des deux défenseurs kabyles Ali Rial et Benamara qui seront absents face au CRB pour cause de suspensions automatiques, la JSK sera également privée des services de son jeune attaquant Saïd Fer- guène qui a aussi écopé d’un quatrième avertissement face au MOB. Trois éléments, et pas des moindres, qui manqueront cette sortie à domi- cile et que Karouf se doit de leur trouver au plus vite des remplaçants.

Reprise de l’entraînement demain soir

Les joueurs de la JSK ont bénéficié de deux jours de repos, après leur vic- toire précieuse arrachée face au MOB, samedi soir. L’entraîneur Karouf a programmé la première séance des entraînements pour mardi soir à Tizi. Les Canaris bénéficieront de plus d’une semaine pour préparer leur sortie face au CRB dans leur jardin à Tizi. Karouf aura cette fois la tâche plus ou moins facile, lui qui travaillera avec un groupe qui a retrouvé sa force mentale.

La Kabylie retrouve des couleurs La JSK a arraché une précieuse victoire, samedi soir, face
La Kabylie retrouve des couleurs
La JSK a arraché une précieuse victoire, samedi
soir, face à son voisin du MOB. Une victoire salu-
taire qui permet aux Canaris de grimper à la 8e po-
sition du classement général,
compartiment offensif, a fait parler son expérience
et son talent réalisant un doublé qui fera partie de
l’histoire de la JSK car cette victoire constitue la
clé du maintien que les Kabyles se doivent de
confirmer lors des prochaines sorties. Avec ce suc-
cès, la JSK s’éloigne du danger et se doit de confir-
mer dans deux semaines face au CRB,
s’éloignant de la zone rouge. En Ka-
bylie, c’est le grand soulagement
chez les milliers de supporters qui
avaient vraiment retenu leur souffle
pendant 90 minutes. Un match à re-
bondissements face au MOB que les
plus sensibles ne pouvaient suivre.
La JSK n’avait pas le droit de perdre
le match car une défaite aurait eu
des conséquences vraiment graves.
Après une mi-temps durant laquelle
les Canaris étaient méconnaissa-
bles, les choses se sont heureuse-
ment bien passées en seconde
période. Le capitaine Rial, qui a été
instruit par Karouf pour soutenir le
dans un match qu’elle jouera devant
son public. D’ici là, la Kabylie se sent
soulagée et attend de voir les jeunes
Canaris s’armer de volonté pour tirer
la JSK vers le haut et terminer en
beauté une saison des plus com-
plexes. Les joueurs étaient, le moins
que l’on puisse dire, euphoriques en
fin de partie, ils étaient les héros de
la soirée mais le staff technique doit
les remettre au plus vite au travail,
car quatre matchs tout autant diffi-
ciles les attend. Selon les observa-
teurs, les coéquipiers de Rial ont les
moyens de terminer sur le podium.
L. A.
N° 2988 Coup d’œil www.lebuteur.com JSK Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2988
Coup d’œil
www.lebuteur.com
JSK
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis
05
05

Quand Karouf provoque le déclic

L’ essentiel a été fait samedi dernier lors du derby kabyle. La JSK a fini par gagner sur le score de 2 buts à 1. Un succès dans la douleur qui fait grimper le club à la 8 e place du classement avec un total de 35 points. Même si mathé-

«La JSK sera sauvée par ses enfants»

matiquement, rien n’est encore assuré, cette victoire à domicile redonnera plus de confiance aux camarades de Azzedine Doukha qui avaient perdu le goût de jouer au foot. Mais si les joueurs se sont métamorphosés en l’espace de 10 jours, c’est aussi grâce à un homme… Mourad Karouf. Criti- qué par certains d’être toujours rappelé en pompier, Mourad Karouf a fait du derby un défi personnel. Connaissant parfaitement bien la maison, le coach ka- byle a pris la barre technique avec des idées bien pré- cises, celles de remettre de l’ordre et d’aider les joueurs

à se concentrer sur le travail. Sauver la JSK était le seul

mot d’ordre durant toute la semaine qui a précédé le derby. Et c’est avec Karouf que les joueurs se sont complètement libérés sur le plan mental. Désor- mais, c’est mission réussie pour Karouf qui est par- venu à créer le déclic au sein du groupe. A présent, il ne lui reste qu’à achever le travail en assurant définitivement le maintien lors de la prochaine journée face au CRB. Retour à la discipline de fer, la clé de la réussite Aux yeux de nombreux observateurs, si la JSK est parvenue à revenir face au MOB dans un match complètement renversant, c’est parce qu’au sein de cette équipe, beau- coup de choses ont changé. En effet, plusieurs évoquent la discipline de fer imposée par Mourad Karouf à son arrivée dans l’équipe. L’indice de taille qui révèle que l’ordre est revenu, est l’assiduité des joueurs lors du microcy- cle d’entraînement pour la préparation du derby. Ils étaient tous à cheval, ce qui ne s’est pas produit depuis des mois au club. Un visage nettement meilleur en 2 e période ! Au moment où l’équipe se montrait méconnaissable durant les secondes mi-temps de cette phase retour du championnat, celle-ci en a fait l’inverse face au MOB. Plusieurs n’avaient pas misé sur un revirement de situation de cette manière de la part d’une équipe qui se trouvait à un point du relégable. Désormais, c’est chose faite. Les

Kabyles ont su remonter la pente, grâce à l’état d’esprit et la détermi- nation des joueurs à vouloir sortir le club de cette crise. Encore des choses à revoir sur le plan tactique ! Toutefois, et même si l’équipe est parvenue à décrocher les 3 points, il reste tout de même des choses à revoir sur le plan tactique. Le staff emmené par Karouf a constaté qu’il y a encore des lacunes dans le jeu,

à commencer par les balles arrêtées. Tant que l’équipe montre des fai-

blesses à ce niveau, notamment dans le compartiment défensif, il fau- dra à tout prix améliorer le jeu, en prévision du prochain rendez-vous contre le CRB.

En acceptant une mission suicidaire, celle de prendre les destinées techniques de la JSK qui se débat dans le bas du tableau, l’entraîneur Mourad Karouf se sent capable de pouvoir relever le défi. A la fin de la rencontre, il s’est présenté devant les médias en compagnie de Doudane, un autre enfant du club, et tous les deux avaient les larmes aux yeux. Karouf a déclaré ceci : «C’est un match solide qu’on a joué aujourd’hui face à une très bonne équipe du MOB. On a mal démarré le match, à cause de la grosse pression qui pesait sur les joueurs. Dieu merci, en seconde mi- temps, on s’est rachetés. La JSK ne va pas mourir, ses enfants sont là pour la protéger. La JSK ne sera sauvée que par ses propres enfants. Où sont les entraîneurs étrangers aujourd’hui pour sauver le club ?» «Il y a 7 enfants du club à la JSK aujourd’hui !» Et d’ajouter : «Ces derniers temps, nous assistons à une vive polémique autour du sujet lié aux enfants du club. Nous sommes tous de la famille de la JSK et avons donné le meilleur de nous-mêmes sur le terrain. Personnellement, j’ai gagné beaucoup de titres. Doudane aussi et tous ceux qui sont aujourd’hui en exercice à la JSK, moi-même, Hamenad, Doudane, et les autres dans les jeunes catégories, Hamlaoui, Amari, Kaïdi entre autres.» «Qu’on nous laisse travailler dans la sérénité pour sauver la JSK» L’entraîneur Karouf a saisi l’occasion pour lancer un appel à tous les amoureux du club, les supporters en particulier, pour rester mobilisés. Il dira à ce propos : «La JSK a été secouée cette saison par une grave crise qui a succédé à la mort tragique d’Ebossé. Le club a frôlé la dispa- rition. Aujourd’hui, la JSK a besoin de sérénité pour sauver sa saison. Qu’on nous laisse travailler dans la sérénité, les résultats, nous les cher- cherons.» «Il reste 4 matchs à gagner, le CRB en ligne de mire» En parlant de la suite du parcours, Karouf a expliqué que la JSK n’a pas assuré son maintien et qu’il va falloir maintenant maintenir cette dynamique et confirmer ce réveil lors des quatre derniers matchs de la saison, à commencer du CRB, prochain adversaire à Tizi : «La JSK n’est pas encore en sécurité. Il nous reste quatre matchs, soit un total de 12 points en jeu. Il faut travailler sans re- lâche pour récolter le maximum de points, et contre le CRB, ça sera

la confirmation. Nous allons préparer cette sortie avec rigueur avec

l’unique objectif de gagner.» «Voilà ce que j’ai dit aux joueurs à la mi-temps» La JSK a vraiment mal débuté son derby, laissant l’opportunité au MOB qui a réussi à tromper la vigilance du portier internatio- nal Doukha. Karouf a expliqué que son équipe était sous pression et qu’à la mi-temps, il leur a parlé pour les remobiliser : «Je recon- nais que l’équipe est passée à côté en première mi-temps en raison

de la pression exercée par le public et de la peur de perdre le match.

A

la mi-temps, je leur ai demandé d’oublier la colère des supporters

et

de croire en leurs qualités. J’ai apporté quelques changements, en autorisant Rial à monter en attaque avec bien sur une assurance des bases arrières par d’autres éléments, et on a réussi à marquer les deux buts. L. A.

Doudane

«Il reste 12 points en jeu, la JSK doit finir en haut du tableau»

12 points en jeu, la JSK doit finir en haut du tableau» Le manager général Karim

Le manager général

Karim Doudane a aussi contribué dans la victoire face au MOB par sa pré- sence permanente pen- dant la préparation. Doudane, qui a beaucoup parlé aux joueurs, promet d’instaurer une nouvelle méthode qui permettra à la JSK de sortir de la zone rouge. Les efforts combinés par le staff dirigé par

Karouf et Doudane comme manager général ont porté leurs fruits. Devant un parterre de journa- listes présents samedi soir dans la salle de confé- rences, Doudane a révélé ceci : «C’est une victoire qui a libéré les joueurs. On savait que notre mis- sion n’allait pas être facile, mais avec de la volonté, on a gagné. La JSK doit encore aller chercher d’au- tres points. On ne va pas s’enflammer, la JSK doit

terminer en haut du tableau.»

«Les joueurs sont à féliciter»

Dans son analyse de fin de match, Doudane a salué le courage des joueurs et la volonté dont ils ont fait preuve, après un début de match raté :

«Les joueurs ont subi une grosse pression. On n’a pas bien commencé le match, mais en deuxième mi-temps, les choses se sont améliorées. Je tiens à féliciter les joueurs et je les appelle à rester sur leur dynamique pour chercher d’autres points.»

«Nous allons préparer comme il se doit le match contre le CRB»

A propos du prochain match face au CRB qui se jouera à Tizi, dans deux semaines, après la fi- nale de la Coupe d’Algérie, Doudane rassure :

«Les joueurs retrouvent leur mental. On avait be- soin de cette victoire. Maintenant, il y a le match du CRB qui arrive vite et qu’on doit préparer comme il se doit.»

L. A.

A. A.

«C’est grâce à Karouf qu’on s’est libérés»

Selon l’attaquant Khodja, l’équipe était sous pression durant la semaine, pour la simple raison que
Selon l’attaquant
Khodja, l’équipe
était sous
pression durant
la semaine, pour
la simple raison
que le match
face au MOB
était déterminant
pour le maintien
de l’équipe. La
pression était
d’autant plus
grande à la
pause, lorsque
l’équipe était
menée au score.
Après une première mi-temps ratée, vous avez fini par
vous imposer avec brio lors de ce derby. Quel est votre pre-
mier sentiment ?
Je sens un grand soulagement. Nous avons poussé un grand
ouf de soulagement, car la situation était loin d’être facile. Nous
avons affronté une très bonne équipe du MOB qui jouera dans
une semaine la finale de la Coupe d’Algérie. Je dois dire que
cette victoire est très importante. Elle vient surtout au moment
où nous en avions vraiment besoin. Maintenant, et avec 35
points, on pourra aborder le prochain match face au CRB avec
une grande confiance.
Comment expliquez-vous ce renversement de situation en
seconde période ?
Je dirais dans un premier temps que nous avons
très mal débuté le match. Je remets ça à la pres-
sion qui pesait sur ce derby. On a encaissé un
but dans un moment crucial. Mais à la
pause, on s’est tous donnés le mot
pour réagir. On savait qu’il nous
restait seulement 45 minutes
pour sauver la JSK du danger.
C’est à ce moment-là que
nous avons réagi en mar-
quant les 2 buts. Je
tiens aussi à sa-
luer la presta-
tion de Rial
qui nous a
tous libé-
rés.

Après une semaine sous pression, vous avez assuré l’essen- tiel Il est vrai que nous étions sous une pression terrible, mais il n’y a aucun secret si ce n’est le travail et le sérieux. Je dois dire que c’est aussi grâce à Mourad Karouf qui nous a libérés sur le plan mental. Il nous a remis en confiance et c’est ce qui nous a le plus rassurés. On a bien travaillé sous sa coupe durant la semaine. Je pense que c’est la plus belle chose qui nous arrive en cette fin de saison. Sa venue y est pour beaucoup dans le succès réalisé lors du derby. On le remercie pour tout ce qu’il fait au club. Avec ce succès, peut-on dire que la JSK a réalisé un grand pas vers le maintien

?

Même si mathématique- ment rien n’est assuré, à mon avis, nous sommes bien partis pour assurer le maintien. Nous avons gagné au bon moment. Tou- tefois, je dois dire qu’il nous reste encore du travail à faire. On ne lâ- chera qu’en fin de saison. On voit que les clubs sont très proches les uns des autres et tout demeure possible. Incorporé en seconde période, comment jugez-vous votre prestation ? Je suis satisfait beaucoup plus par le résultat. Dans ces moments, c’est le rendement collectif qui compte le plus. Je ne me prends pas la tête avec cette histoire de manque d’efficacité devant les buts. J’essaie de donner le meilleur de moi-même sans me prendre la tête. Aujourd’hui, tout ce que je retiens est notre victoire. Vous disposerez d’une mini-trêve, avant d’affron- ter le CRB. Pensez-vous pouvoir rééditer l’exploit du derby ? L’important est de garder cette sérénité. Si on par- vient à rééditer la même prestation que face au MOB, on s’en sortira vainqueur dans ce match. L’avantage est que nous allons jouer une nouvelle fois devant notre public. On se donnera à fond comme lors du derby. J’espère seulement qu’on pourra atteindre la barre des 38 points à 3 journées de la fin du cham- pionnat. Entretien réalisé par

Abdelaoui A.

N° 2988 www.lebuteur.com Coup d’œil 06 MCA Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2988
www.lebuteur.com
Coup d’œil
06
MCA
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis
Il n’a pas tari d’éloges sur Chaouchi et la défense En marge de la rencontre
Il
n’a
pas
tari
d’éloges sur
Chaouchi et la
défense
En marge de la rencontre et en discutant
avec le président et les proches du club, Artur
match en réussissant à donner sa-
tisfaction en dépit de
quelques erreurs.
K.M.

Artur Jorge : « Le maintien est loin d’être acquis »

Artur Jorge : « Le maintien est loin d’être acquis » En se contentant de prendre

En se contentant de prendre un point samedi der- nier dans le derby qui l’a mis aux prises avec l’USMA, le Mouloudia a certes consolidé

nation de l’USMA qui pouvait largement l’emporter sans que per- sonne puisse crier au scandale. Artur Jorge a défendu ses joueurs :

«Je ne dirais pas que l’effectif est limité, mais il faut reconnaitre qu’il y a de la qualité dans celui de notre adversaire qui renferme de bons techniciens. Je pense toutefois que la rencontre n’était pas d’un grand niveau et c’est la raison pour laquelle le point que nous avons pris nous satisfait». « On ne gagnera pas à tous les coups et on n’a pas réalisé un grand match » Le technicien portugais, tout en reconnaissant la valeur de son adversaire, pense que son équipe n’a pas réalisé un grand match. «Je me montre compréhensif envers les supporters et ce n’est pas à tous les coups qu’on pourra gagner. Il est évident que nous n’avons pas réalisé aujourd’hui un grand match, mais je pense que les absences nous ont pénalisés dans cette rencontre. Maintenant, il faut tourner la page et penser au prochain match de championnat qu’on doit préparer conve- nablement pour qu’on puisse bien le négocier». «La trêve nous permettra de récupérer nos joueurs» Souvent contre les arrêts inopinés du championnat, du fait qu’il se retrouve à chaque fois dans l’obligation de chambouler son pro- gramme, Artur Jorge a reconnu que cette nouvelle trêve arrange à plus d’un titre son équipe. «La trêve nous permettra de récupérer nos joueurs blessés, et on pourra donc compter sur Chita, Karaoui et Gourmi pour notre prochaine rencontre face à l’USMH, qu’on doit aborder d’une bonne manière afin de sortir vainqueur de cette confrontation», conclura Artur Jorge. Propos recueillis par Kamel M.

ses chances de se maintenir en élite, mais le temps a fini par donner raison à Artur Jorge qui ne s’est pas enflammé suite aux quatre succès réalisés consécutivement par

Jorge n’a pas tari d’éloges sur Chaouchi qui a réalisé une grande partie en s’opposant
Jorge n’a pas tari d’éloges sur Chaouchi qui a réalisé
une grande partie en s’opposant avec brio aux as-
sauts usmistes. Le technicien a aussi apprécié la
réaction de sa défense qui a subi le poids du
son équipe. «Comme je l’ai déjà dit, le
maintien est loin d’être acquis et il faut
continuer à travailler afin qu’on puisse l’assurer
lors des prochaines journées du championnat. Par le
passé, j’avais affirmé que notre objectif restait le main-
tien et on ne peut le changer en cours de parcours. Si on
arrive à assurer le maintien, il est évident qu’on voudra termi-
ner la saison dans une place honorable. Le prochain match
qu’on disputera chez nous sera un tournant, car une vic-
toire nous rapprochera davantage du maintien», dira le
technicien portugais.
« Je ne dirais pas que le nôtre est
limité, mais l’USMA a de la qualité
dans son effectif »
Relativement au dernier match livré à
huis clos face au CRB, le Mouloudia est
passé complètement à côté de son sujet,
samedi dernier. Certes, l’équipe était
amoindrie par l’absence de trois joueurs, à
savoir Karaoui, Chita et Gourmi, mais cela ne
peut en aucun cas expliquer la piètre prestation
de l’équipe. Ainsi, d’aucuns estiment que le MCA a
un effectif limité, ou bien comment expliquer cette domi-
Le MCA jouera un vrai match
de coupe face à l’USMH
Le coach en colère
contre certains joueurs
poids.
Ils ont raté leur chance
dans ce derby
Il mettra en garde ses
joueurs contre le
relâchement
En sortant indemne de ce derby,
Artur Jorge sait maintenant qu’il n’a
pas trop de solutions sur son banc,
et certains joueurs qui réclamaient
leur place dans le onze rentrant ont
manqué tout simplement leur
chance de montrer de quoi ils sont
capables. Autrement dit, aucun d’en-
tre eux n’a réussi à remplacer Chita,
Karaoui ou Gourmi, dont l’absence
s’est fait nettement ressentir. Ce qui a
mis aussi en colère le coach, c’est le
fait que certains de ses joueurs ne
soient mêmes pas capables d’avoir
cette rigueur dans la performance
qui est nécessaire pour chacun d’en-
tre eux. A comparer le match livré la
semaine passée face au Chabab et
celui de samedi dernier, l’absence de
Gourmi ne peut en aucun cas expli-
quer la piètre prestation de l’équipe,
qui, bien que privée de Karaoui et
Chita, a montré un bon visage face
aux Belouizdadis.
A l’occasion de la reprise des en-
trainements qui aura lieu mercredi,
Artur Jorge compte remonter les
bretelles à ses joueurs, et les mettre
en garde contre toute forme de relâ-
chement, car ils avaient tout simple-
ment joué avec le feu. Fort
heureusement pour le Doyen que
Chaouchi était dans son jour et a
réalisé un grand match, permettant
à ses coéquipiers de prendre un pré-
cieux point, qui a permis au MCA
de préserver son invincibilité, même
si l’équipe pouvait mieux faire face à
une équipe de l’USMA qui trouve du
mal à s’imposer sur ses bases. Cette
trêve sera une belle opportunité
pour Artur Jorge de rectifier le tir
afin que le Mouloudia puisse se pré-
senter avec tous ses arguments et ac-
crocher les Harrachis à son tableau
de chasse.
Kamel M.
A l’issue de la vingt-sixième jour-
née du championnat, la situation
s’est compliquée davantage pour les
équipes du bas de tableau, et le
maintien est aussi loin d’être acquis
pour les formations qui se trouvent
dans la seconde moitié du classe-
ment, puisque même le NAHD a re-
lancé ses chances pour le maintien,
grâce à sa victoire aux dépens du
RCA. Tout en se trouvant à deux
longueurs de la zone des relégables,
la prochaine confrontation du Mou-
loudia se présente comme une finale
pour les poulains d’Artur Jorge. Pour
son dernier derby de la saison, le
MCA sera confronté à l’USMH qui
reste sur deux victoires de suite en
faisant tomber le MOB et l’ESS,
réussissant à relancer ses chances
pour jouer le titre. Cette rencontre
mettra donc aux prises deux forma-
tions aux destinées diamétralement
opposées, et l’enjeu sera intense
lorsqu’on connait la rivalité sportive
qui existe entre les deux équipes.
Après avoir enregistré de bonnes
performances au début de la phase
retour du championnat, Artur Jorge
a qualifié le reste des rencontres à
disputer comme des matchs de
coupe, mais il semble bien que la
rencontre du 9 mai prochain à Bolo-
ghine sera la véritable finale pour le
Doyen, car si les coéquipiers de Ha-
choud arrivent à prendre les trois
points, ils vont assurer en grande
partie leur maintien en élite.
Le Mouloudia se
présentera au complet
pour le derby
Quel que soit le résultat enregistré
par son équipe, Artur Jorge n’est pas
du genre de techniciens qui impu-
tent la responsabilité d’un échec à
ses joueurs. Ce dernier est certes sa-
tisfait du point récolté face à
l’USMA, si on tient compte de la
physionomie du match, en prenant
même la défense de ses joueurs lors
du point de presse qu’il a animé à
Bologhine, mais au fond de lui il
était en colère contre certains. En
effet, le Mouloudia a fourni sa pres-
tation la plus médiocre de la phase
retour du championnat, et l’USMA
pouvait l’emporter n’était le manque
de réussite. Les coéquipiers de Ha-
choud n’ont réussi à se procurer
qu’une seule occasion durant toute
la rencontre et qui était à l’actif de
Zeghdane, ce qui explique la colère
du technicien, qui s'est retrouvé
dans la contrainte de faire rentrer un
attaquant de plus afin d’essayer de
monter d’un cran, puisque Djalit et
Aouedj étaient presque effacés, mais
aussi réorganiser son milieu de ter-
rain qui n’a pas réussi à faire le
Pour cette rencontre qui se dérou-
lera le 9 mai prochain, et contraire-
ment aux deux précédentes
confrontations, le MCA se présen-
tera avec un effectif au complet.
Artur Jorge va récupérer les deux
pièces maitresses de son milieu de
terrain, à savoir Karaoui et Chita,
mais aussi Khaled Gourmi qui reste
l’homme par qui le danger arrive au
niveau de la ligne d’attaque. Cette
courte trêve sera une belle opportu-
nité afin d’apporter les correctifs né-
cessaires en prévision du derby,
puisque les Harrachis tiennent à
prendre au moins un point à Bolo-
ghine.
Le retour des Chnaoua
est un atout
Privé du soutien de ses supporters
lors des deux précédents derbys qui
se sont disputés à huis clos, le MCA
bénéficiera du retour de ses suppor-
ters dans les tribunes. Un atout à
faire valoir pour les poulains d’Artur
Jorge, puisque tout le monde est
unanime à dire que si le MCA a
réussi à sortir la tête de l’eau, c’est en
grande partie grâce au soutien in-
conditionnel de sa galerie. Il faut
s’attendre donc à ce que le stade soit
plein comme un œuf et se joue à
guichets fermé.
K.M.
Coup d’œil Ligue 1 Mobilis MCA www.lebuteur.com N° 2988 Lundi 27 avril 2015 07 Auteur

Coup d’œil

Ligue 1 Mobilis

MCA

www.lebuteur.com

N° 2988

Lundi 27 avril 2015

07
07
Auteur de son meilleur match de la saison, Chaouchi en haut de l’affiche Très critiqué
Auteur de son
meilleur match de
la saison, Chaouchi
en haut de l’affiche
Très critiqué lors de la phase
aller et même lors de certains
matches durant la seconde partie
du championnat, Fawzi Chaouchi
est actuellement en mode cres-
cendo. Progressivement, le natif de
Bordj Menaiel retrouve toute sa
verve et ses qualités qui font sa
marque de fabrique. Face à
l’USMA, Chaouchi a fourni sans
conteste son meilleur match de-
puis son retour de suspension. Le
héros d’Oum Dourmane a été dé-
cisif à plusieurs reprises en s’impo-
sant face à Belaili, Benmoussa à
deux reprises, et Ferhat. Intoucha-
ble, rien ne semblait altérer le
moral de Fawzi tant il était sur une
autre planète. Avec un Chaouchi
en état de grâce, le Mouloudia sait
que ses chances vont s’accroître
dans sa quête du maintien. Dans
deux semaines, Chaouchi aura
l’occasion de confirmer ce regain
de forme face à l’USMH, le derby
qui devrait signer le retour de
Chaouchi en haut de l’affiche. «Je
n’ai fait que mon boulot», s’était
contenté de nous dire Fawzi à l’is-
sue du match. Le gardien de but a
été encensé par Jorge, Valdo et
tous ses camarades, de quoi le
mettre dans les meilleures condi-
tions pour les quatre derniers
matches du championnat.
Reprise
demain à
Hadjout
Mial irrite les
Mouloudéens
Devenu une parade contre
toute tentative illicite, les deux
équipes n’ont pris connaissance
du trio arbitral qu’une fois sur
le terrain. Toutefois, les diri-
geants et joueurs du Mouloudia
étaient irrités par certaines dé-
cisions de Mial qui ont influé
sur le score final. En plus du
but refusé à Toufik Zeghdane
pour un hors jeu probablement
avéré, en seconde période Mial
était revenu à la faute alors que
Mustapha Djallit allait défier
Zemmamouche. Le fait de ne
pas laisser l’avantage a soulevé
la colère du banc de touche.
Mais la décision la plus ahuris-
sante concerne Nacim Bou-
chema qui avait écopé d’un
carton jaune dès la 4’. Quelques
minutes plus tard, le milieu de
terrain usmiste se rend coupa-
ble d’une faute caractérisée en
se saisissant du cuir de la main.
Un écart qui aurait dû valoir à
son auteur un deuxième carton
jaune synonyme d’expulsion, ce
qui aurait changé totalement la
donne. Mais Mial en avait dé-
cidé autrement en se montrant
complaisant avec le demi dé-
fensif qui a pu aller au terme de
la rencontre. Cette mansuétude
vis à vis de Bouchema avait
soulevé le courroux du staff
technique et des dirigeants qui
avaient du mal à expliquer le
laxisme de Mial.
Cette fois-ci, les
joueurs du Mouloudia
n’ont bénéficié que de deux
jours de repos, dimanche et
lundi. La reprise est prévue
pour demain à 17 h à l’an-
nexe du 5-Juillet.
A près une première partie de championnat catastro-
phique, pour ne pas utiliser un autre terme, le Mou-
loudia a montré un tout autre visage depuis le début de
l’année 2015. Pour quitter cette dernière place au classement,
avec onze unités au compteur, il était primordial de retrouver
une solidité défensive. Décriée sous l’ère Charef, la ligne ar-
rière était la plus faible du championnat. Mais avec le retour
de Redouane Bachiri et la vervre retrouvée de Fawzi Chaou-
chi, les Vert et Rouge sont redevenus intraitables à Bologhine.
Et pour cause, le MCA n’a pas fait de détail face respective-
ment au MCEE (4-0), le NAHD (1-0), le MOB (1-0), l’ESS (1-
0), l’USMBA (1-0) et le CRB (3-0). Les chiffres parlent
d’eux-mêmes avec six succès de rang à domicile pour zéro
but encaissés. Avant-hier, même si cette belle série a été
stoppée net par les hommes de Pfister, les gars de Bab El
Oued peuvent se targuer d’avoir gardé leur cage vierge. C’est
simple, depuis le début de l’année 2015, le Mouloudia n’a pas
encaissé un seul but au stade Omar-Hamadi. Même les
joueurs de l’USMA, à l’image de Belaili, Benmoussa, Chafaï et
autre Ferhat ont échoué dans leur tentative de déverrouiller
le cadenas mouloudéen. Dans la langue des chiffres et des
statistiques, cela fait exactement 690’ que l’arrière-garde al-
géroise n’a pas été prise à défaut. Un record en somme cette
saison car il est plus que jamais très difficile voire impossible
d’enchaîner les victoires avec autant d’équipes qui sont en-
gagées dans une haute lutte pour la survie parmi l’élite.
Contrairement aux fois passés, le Mouloudia semble avoir

Il répond aux déclarations provocatrices de Pfister

«Les joueurs de l’USMA auraient pu rester deux jours sans pouvoir nous marquer»

éros du match contre le Chabab, Redouane Bachiri a connu des fortunes diverses durant ce
éros du match contre le
Chabab, Redouane
Bachiri a connu des fortunes
diverses durant
ce derby contre l’USMA.
D’ailleurs, suite aux
remontrances de Chaouchi, Redouane veut
relativiser durant cet entretien où il fait les louanges
de son camarade qui a été, selon lui, énormissime.

un point très précieux qui vau- dra son pesant d’or. Et pourtant, Pfister, le coach de l’USMA, avait déclaré que son groupe pouvait se pro- duire sans gardien tellement il n’a pas été inquiété par votre équipe… Je ne veux pas entrer dans la polémique. Mais moi aussi, je peux dire que l’USMA aurait pu jouer deux jours sans nous mar- quer un seul but. En première mi-temps, vous avez eu droit aux remon- trances de Chaouchi sur une action qui avait failli aboutir à un but pour l’USMA… C’est tout à fait normal. Je n’ai aucun problème avec Chaouchi qui a été énormissime face à l’USMA. Il a été de loin le meil- leur joueur de l’équipe. On sait que lorsque Chaouchi est en état de grâce, rien ne peut nous arri- ver. Pour ce qui est de cette fric- tion, c’est quelque chose de tout à fait normal surtout dans le football. A la fin de la partie, nous étions ensemble dans le vestiaire pour se congratuler après ce point arraché. Absent lors des derbies face au CRB et l’USMA, lors du match aller, on peut dire que vous avez chassé cette guigne ? Tout à fait. J’avais manqué tous les derbies et cette fois-ci,

j’ai eu l’occasion, en l’espace d’une semaine, de battre le CRB et tenir en échec l’USMA. Ç'a été une semaine très prolifique pour moi et pour mon équipe. Ce point obtenu aura forcément un impact positif sur mon moral et celui de mes camarades. Au moment de quitter le stade de Bologhine, vous avez été attendus à la sortie par une cinquantaine de Chnaoua. C’était un moment de communion avec votre pu- blic… Dommage, car nous avons tout donné sans la présence de nos supporters. On aurait aimé vibrer durant ce match avec les applaudissements de nos fans. Vous allez avoir une coupure de deux semaines avant d’af- fronter l’USMH à Bologhine, mais cette fois-ci en présence des Chnaoua… Ce sera bénéfique pour nous car nous allons en profiter pour récupérer nos blessés. Pour af- fronter une équipe comme celle de l’USMH, nous avons tout in- térêt à être au grand complet, ce qui n’a pas été le cas contre le CRB et l’USMA. Nous allons bien nous armer pour ce rendez- vous et, sincèrement, nous avons hâte de jouer devant nos sup- porters. Nous sommes lassés par le huis clos qui plombe l’am- biance. Entretien réalisé par Tarek-Che

Ce match face à l'USMA a été très tendu de la première minute jusqu’au coup de sifflet final, n’est-ce pas ? Absolument. Le match était très stres- sant. Nous avons dû puiser au fond de nos réserves pour rester dans le match. Nous avons affronté une équipe de l’USMA très joueuse qui a cherché par tous les moyens à passer devant au tableau d’affi- chage. Mais nous avons su contenir les assauts des at- taquants adverses. Comment expliquez-vous le fait de subir toute la ren- contre ? Le plus important pour nous, c’était de ne pas prendre de but, surtout au début du match. Après avoir su maitri- ser notre adversaire, nous avons tenté en seconde pé- riode de faire la différence, mais il y a eu certains détails qui nous ont été défavorables. C'est-à-dire… Eh bien, je pense que cer- taines décisions arbitrales nous ont été préjudiciables. Mais bon, dans l’ensemble, il ne faut pas non plus faire la fine bouche. Nous avons décroché

La défense mouloudéenne préserve son invincibilité de 690’ à Bologhine

préserve son invincibilité de 690’ à Bologhine Chita se fera opérer demain Mauvaise nouvelle pour le

Chita se fera opérer demain

Mauvaise nouvelle pour le milieu de ter- rain du MCA, Oussama Chita, qui devra finalement se faire opérer. Il devra se ren- dre demain chez le professeur Zem- mouri pour subir une intervention chirurgicale au niveau du ménisque.

«Je préfère cette solution pour en finir définitivement avec cette blessure»

Contacté par nos soins, le joueur du Mou- loudia prend son mal en patience : «C’est le mektoub comme on dit, je préfère me faire opérer et en finir définitivement avec cette blessure au lieu de laisser traîner les choses. Ainsi, je reviendrai en force pour la saison prochaine», nous dira le jeune joueur.

sorti contre l’USMA la calculette car il ne faut pas se leurrer, les hommes de Jorge se sont contentés de jouer le point du match nul en se reposant sur une défense solide qui a subi le poids du derby. Mais à défaut d’être dangereux et très entreprenants, comme c’est souvent le cas à Bolo- ghine depuis le début 2015, les hommes de Jorge ont fait preuve d’un état d’esprit irréprochable.

ont fait preuve d’un état d’esprit irréprochable. Derfelou, dernier à avoir marqué face au MCA, le

Derfelou, dernier à avoir marqué face au MCA, le 30 décembre 2014

Et pour mesurer avec minutie la performance des Mouloudéens et de cette défense qui est deve- nue une muraille infranchissable, il faudrait remonter à la date du 30 décembre 2014 pour trouver trace du dernier but encaissé par les Algérois à domicile. C’était lors de la dernière journée de la phase aller contre le RCA à huis clos. Après l’ouverture du score du jeune Ferhani à la 27’, c’est Derfelou qui doublera la mise à la demi-heure de jeu face à un Houari Djemili totalement désabusé. Depuis cette réalisa- tion, les gars du Mouloudia n’ont plus pris la moindre bande- rille, soit une invincibilité de 690’. Qui aurait cru que les Algérois étaient capables d’une telle réaction, eux qui étaient dans le creux de la vague à l’issue de ce match perdu contre l’Arbâa ?

T.Che

08
08
08 N° 2988 www.lebuteur.com Coup d’œil MOB Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis Rahal victime
N° 2988 www.lebuteur.com Coup d’œil MOB Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2988
www.lebuteur.com
Coup d’œil
MOB
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis

Rahal victime d'un accident de la route

H ier, dimanche, l’atta- quant du MOB, Fawzi Rahal, a eu la peur de sa vie. En effet, le joueur, qui a joué le

dernier match face à la JSK, a eu un accident de la route dans la ré-

gion de Sidi-Aïch, sur le chemin du retour à son domicile familial dans l'après-midi. A bord de son véhi- cule (une Clio 4), il a percuté un autre véhicule venant en sens in- verse. Le choc a été tellement vio- lent que les dégâts, heureusement matériels, ont été importants. Le joueur s'en est sorti sans même une égratignure.

Les joueurs l'ont appelé dans la soirée

Les joueurs du Mouloudia, qui ont appris la nouvelle, hier, juste après, étaient très inquiets pour leur partenaire. Aussitôt informés par l'entourage du club, tous les joueurs ont appelé Rahal au télé- phone qui les a vite rassurés, leur disant qu'il en était sorti indemne et qu'il se trouvait à la maison avec sa famille. Encore sous le choc, l’attaquant béjaoui devra rester encore quelques jours au repos avant de reprendre avec son équipe qui prépare déjà la finale de la coupe d’Algérie, prévu ce sa- medi contre le RCA à Blida.

«Dieu merci, je ne suis pas touché»

Joint par nos soins, dans l'après- midi d'hier, Fawzi Rahal, qui se trouvait chez lui, nous a confirmé qu'il a eu un accident non sans as- surer qu'il n'avait pas été touché. «Effectivement, j'ai eu un acci- dent de la circulation cet après- midi (dimanche, Ndlr), Dieu merci, je ne suis pas touché, mais ma voiture a pris un sacré coup du fait que j'ai percuté un autre véhicule que je n'ai pas pu éviter car le conducteur en avait perdu le contrôle. Pour le moment, je n'ai rien de grave, mais vu l'état dans lequel se trouve ma voiture, je peux dire que je l'ai échappé belle. Je suis encore sous le choc.»

S.A.

BéjaïaBéjaïaBéjaïaBéjaïaBéjaïaBéjaïa continuecontinuecontinuecontinuecontinuecontinue

dededededede broyerbroyerbroyerbroyerbroyerbroyer dudududududu noirnoirnoirnoirnoirnoir !!!!!!

C omme il fallait s'y attendre, le MOB s'est, une nouvelle fois, contenté d'une contre- performance, une défaite, une de plus, qui complique

davantage la mission des Béjaouis en cette fin d'exercice. Demeurant sur quatre faux pas de suite en champion- nat, dont deux à domicile, d'aucuns pensaient que l’équipe allait prolonger cette série de mauvais résultats en rendant visite à la JSK. Hélas, les Vert et Noir, qui n'ont pas gagné depuis la 21e journée, ont montré, encore une fois, leur incapacité à gagner hors de leurs bases. Pourtant, l'espoir était grand et l'optimisme était au rendez- vous avant cette empoignade face aux Canaris mais, comme toujours, le manque de réalisme et surtout d'effica- cité ont, encore une fois, fait défaut aux Béjaouis qui ont vu leurs offen- sives stoppées par un duo défensif ad- verse très solide. Pour une équipe qui aspire à jouer les premiers rôles et à faire mieux que la saison écoulée, le bilan est maigre, même très maigre. Il faut dire que, pour ce déplacement à Tizi-Ouzou, le MOB avait prévu de ren- ter à la maison avec au moins le point du nul, sinon mieux. Malheureuse- ment, les coéquipiers de Zerdab ont été incapables de l'assurer. La faute re- vient évidemment à la ligne d'attaque qui a raté plusieurs occasions, notam- ment le staff technique qui n'avait pas trouvé la formule idéale pour secouer les filets adverses. Les Béjaouis ont laissé passer leur chance, et ils le re- gretteront énormément après, car ils ont déjà brûlé tous leurs jokers pour jouer le titre.

Qu’est-ce qui s’est passé en seconde période ?

Si en première période les poulains d’Amrani ont régalé la galerie, avec un jeu très plaisant ponctué par une réali- sation de N’Diaye, ce qui a laissé l’équipe de rentrer aux vestiaires avec une avance au score, en deuxième pé- riode, les joueurs n’ont pas montré

grand-chose face un adversaire qui n’avait rien à perdre dans ce match. Les Béjaouis ont essayé de gérer leur

avance, mais ils ont oublié qu’en face il

y

avait une équipe qui est venue avec

la

ferme intention de gagner. Le MO

Béjaïa en est déjà à 5 matchs sans au- cune victoire en championnat. Ainsi, le coach Amrani n’a pas caché les lacunes dont souffre son équipe et insiste sur l’obligation d’en finir avec ces pro- blèmes pour espérer une meilleure

prestation à l’avenir. D’ailleurs, face à

la JSK, les Béjaouis ont affiché un relâ-

chement en seconde période et ont commis des erreurs en défense qui ont coûté cher à l’équipe. Personne n’a compris d’ailleurs ce relâchement qui suscite beaucoup d’interrogations au point que certains supporters ont douté même des intentions des joueurs.

Un passage à vide qui dure, dure

Mis à part la victoire surprise contre l’ESS à domicile et les exploits en Coupe, il y a long- temps que les gars de la Soum- mam n'ont pas goûté à la saveur de la victoire en championnat. Que ce soit à domicile ou en déplacement,

les coéquipiers de Mebarakou n'arri- vent pas à s'imposer. Ils traversent une période très difficile. Beaucoup de fans se demandent pourquoi leur équipe ne gagne plus. Les supporters s'inquiètent énormément de ce passage à vide qui

a tendance à perdurer. Le prochain

match des Vert et Rouge sera aussi

plus difficile, car ils croiseront le fer en- core une fois avec le MCO qui est en train de revenir en championnat. En dépit du der- nier échec face à la JSK, la

pour eux compte tenu des ré- sultats enregistrés par les au- tres équipes, à l’image de l’ESS, l’USMA et l’ASMO. En effet, à force de ne pas gagner, le MOB tient son statut essentiellement aux mauvais ré-

situa-

sultats de ces clubs car, dans le cas

tion est

contraire, cette équipe serait dans de

loin

mauvais draps et les choses auraient

d'être

été plus compliquées et plus difficiles.

alarmante

S. A.

Salhi souffre de l’épaule l lGêné par des douleurs au niveau de l’épaule à l'issue
Salhi souffre de l’épaule
l lGêné par des douleurs au
niveau de l’épaule à l'issue
du match face à la JSK, le jeune
milieu de terrain, Yacine Salhi,
auteur d'un match à la hauteur
malgré la défaite, ne sera pas
présent aujourd’hui à l’entraîne-
ment. Afin d'être fixé sur les
douleurs qu'il a ressenties, sa-
medi dernier, le joueur en ques-
tion a passé une échographie
hier dans une clinique privée.
L'examen a révélé une simple
contusion et le joueur sera apte
pour la finale.
Les réservistes
reprendront ce matin
l lLes joueurs qui n’ont pas
participé au match face à la
JSK ainsi que ceux qui ont joué
la seconde période, reprendront
ce matin au stade de l’Unité Ma-
ghrébine, pour préparer la finale
cette semaine. C’est le cas aussi
de Ferhat et Hamzaoui qui de-
vront s’entraîner avec ce groupe.
Rappelons que ces deux joueurs
n’ont pas joué le dernier match
suite à des blessures.
Encore un jour de repos
pour les titulaires
l lContrairement aux rem-
plaçants qui replongeront
dans le bain de la préparation ce
matin, les joueurs qui ont af-
fronté la JSK, samedi dernier,
devront prolonger leur repos,
du moment que le coach Am-
rani leur a donné pas moins de
48 heures de repos pour bien se
reposer avant d’entamer les pré-
paratifs pour le grand rendez-
vous face au RCA en finale.

La vente des billets de la finale

La vente des billets de la finale

La vente des billets de la finale

La vente des billets de la finale

La vente des billets de la finale

La vente des billets de la finale

débutera ce mercredi

débutera ce mercredi

débutera ce mercredi

débutera ce mercredi

débutera ce mercredi

débutera ce mercredi

L a direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Béjaïa en coordination avec les repré- sentants des supporters ont fixé d’une manière officielle, au cours d'une réunion tenue ce matin, les lieux de vente des billets de la finale

de la Coupe d'Algérie devant opposer le MOB au RC Arbaâ, le 2 mai prochain au stade Mustapha-Tchaker de Blida (16h). La vente aura lieu le mercredi, l'heure exacte sera communiquée aujourd’hui matin. Comme rapporté par nos soins, l'Office du complexe sportif et la DJS de Béjaïa récupèreront ce matin les 11 000 billets du match MOB-RCA à écouler à l'échelle locale.

Elle se déroulera aux quatre guichets de l’ OPOW

Durant la réunion de ce matin à la DJS avec les représen- tants du MOB, le comité des supporters et les représen- tants des ultras sur la vente des billets de la finale de la Coupe d'Algérie, il a a décidé ce qui suit : Un seul point de

vente des billets de la finale au niveau des guichets du stade OPOW de Béjaïa. Les organisateurs de la finale ont pensé à décentraliser l'opération pour permettre aux sup- porters du MOB d'acquérir le billet sans être obligés de se déplacer jusqu'à Blida. 9000 billets seront vendus au ni- veau de quatre guichets de l’OPOW. Deux billets pour chaque supporter. 1000 pour les ultras, 700 pour la direc- tion et 300 pour le comité des supporters.

Le départ est programmé pour vendredi à minuit

Afin qu'ils soient présents en force au stade de Tchaker et surtout bien organisés, les inconditionnels ont commencé depuis plusieurs jours à s'organiser pour faire le trajet à Blida où se déroulera la finale entre le MOB et le RCA. A ce sujet, nous avons appris que plusieurs bus vont démar- rer ce vendredi dans la soirée, à minuit, d'un peu partout de la capitale des Hamadites, pour regagner la ville des Roses où ils devront arriver samedi matin. La présence

d'un tel nombre de supporter ne pourra que booster les protégés de Amrani à donner le meilleur d'eux-mêmes, afin d'offrir aux amoureux du club la Coupe d’Algérie.

Le comité se réunira avec ses supporters aujourd’hui

Toujours dans le cadre d’organisation, le comité des sup- porters, à sa tête le président Mehdi Meziani, compte se réunir cet après-midi au cercle du club pour leur procurer plus d’informations sur ce déplacement à Blida et leur ex- pliquera la démarche à suivre pour qu’ils puissent se dé- placer en groupe et y revenir ensemble aussi. Conscient que la mission des coéquipiers de Fawzi Rahal va être dif- ficile, les Mobistes comptent faire le déplacement en masse pour soutenir leur équipe favorite, et cela ne pourra que stimuler les joueurs à réaliser le souhait de tous les Béjaouis qui n'est autre que de voir leur club triompher ce samedi à Blida.

S. A.

Le trophée de la Coupe d’Algérie exposé à la maison de la culture

de la Coupe d’Algérie exposé à la maison de la culture L e trophée de la

L e trophée de la Coupe

d’Algérie édition 2015 a

été exposé hier à Béjaïa et

plus précisément à la mai-

son de la culture sous le

chapiteau dressé spécialement pour l'événement. L'exposition a été ré- servée dans la matinée aux journa- listes et aux invités alors que juste après, c'est au public qu'elle a été présentée. Les fans ont ainsi pu se faire prendre en photo aux côtés de la coupe en attendant de la voir la semaine pour de bon à Béjaïa si les joueurs arrivent, bien évidemment, à leur procurer ce plaisir.

Le wali et les dirigeants présents

En plus du directeur général de Mo- blis, sponsor officiel de la Coupe d’Algérie, et de la FAF, Mohamed Damma, qui était présent à Béjaïa pour veiller au bon déroulement de cette initiative en compagnie d’Ali Malek, le président de la commission d’organisation de Dame Coupe, on a

constaté la présence du wali de Bé- jaïa, M. Ahmed Hamou Touhami, qui ne rate jamais ces rendez-vous lorsqu’il s'agit surtout d’évènement

sportif. Il est utile aussi de signaler

la présence du président Ikhlef,

Farid Zizi, Arab Benaï et d'autres di- rigeants.

Séance dédicace pour les joueurs

Profitant de cette journée et de la présence de certains joueurs qui ont représenté tout le groupe, ces der- niers ont eu droit à une séance dédi- caces pour leurs fans. Les joueurs

ont rallié la maison de culture, entre autres Dehouche, Mebarakou, Ham- zaoui, Sédibé et Sallhi, pour signer quelques autographes et prendre des photo-souvenirs avec les férus du MOB. Une opération qui s’est tenue dans la bonne humeur et qui

a énormément fait plaisir aux sup-

porters, mais aussi aux joueurs.

S. A.

www.lebuteur.com N° 2988 Coup d’œil USMA 09 Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
www.lebuteur.com
N° 2988
Coup d’œil
USMA
09
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis

Encore des points perdus

Encore des points perdus

Encore des points perdus

Encore des points perdus

Encore des points perdus

Encore des points perdus

à

à

Bologhine !

à Bologhine !

à

à

à

Bologhine !

Bologhine !

Bologhine !

Bologhine !

E ncore un faux pas à do- micile ! En se neutrali- sant contre le MCA avant-hier, les Rouge et Noir ont encore une fois

laissé filer deux précieux points. Des points qui leur auraient permis de réduire l’écart sur le leader mais sur- tout retrouver le podium. Malheu- reusement, les champions de la saison passée se sont contentés d’un résultat qui n’a pas fait leurs affaires. À quatre journées de la fin de l’exer- cice actuel, les coéquipiers de Moha- med Youcef Belaïli sont toujours en course pour le titre mais n’ont pas leur destin entre les mains. Une si- tuation qui laisse un goût d’amer- tume aux supporters puisque ces derniers n’ont pas cessé de croire en leur club favori, mais jusque-là on ne peut pas dire que les protégés de Pfister aient été irréprochables. Su-

ters toutes les déceptions qu’ils ont multipliées jusque-là.

Pfister n’a pas été épargné par les critiques

La sortie d’Otto Pfister en confé- rence de presse après la fin du match contre l’AS Kaloum lors de laquelle il n’a pas hésité à critiquer l’attitude de certains supporters, qui n’ont pas été tendres envers les joueurs, n’a pas été de leur goût. D’ailleurs, ils n’ont pas manqué de l’égratigner une nouvelle fois après la fin du derby face au Doyen, notamment sur les réseaux sociaux, en lui affirmant que cette fois-ci son équipe a joué à huis clos, donc sans que les joueurs ne soient soumis à la pression. Mais cela n’a pas suffi pour qu’ils gagnent. On ai- merait bien savoir la réponse de l’Al- lemand.

périeurs à leur adversaire du jour, pour le constater il ne faut que voir les occasions qu’ils se sont créées lors de cette rencontre, les Usmistes, et dans le cas où ils ne parvien- draient pas à conserver le trophée remporté il y a presque un an, n’au- ront qu’à s’en vouloir à eux-mêmes puisque c’est chez eux qu’ils ont été les plus fragiles, laissant filer dix- huit points. Des statistiques en leur défaveur et qui prouvent que Chafaï et les siens auraient pu réaliser faci- lement un meilleur parcours si seu- lement ils étaient intraitables chez eux. Ce qui laisse un grand regret

aux amoureux du club.

L’attaque toujours en panne sèche

Dans l’ensemble, les Rouge et Noir ont réalisé une belle prestation face aux Mouloudéens. Le seul point noir lors de cette rencontre a été le manque d’efficacité flagrant des Us- mistes. En effet, des éléments comme Ferhat ou encore Ben- moussa ont joué de malchance en seconde période. Une situation qui poussera sûrement les membres du staff technique à chercher les solu- tions pour mettre fin à cette situa- tion. Solides en défense, les

champions de la saison passée ont trouvé beaucoup de peine à traduire en buts toutes les occasions qu’ils se sont créées et c’est ce qui obligera Pfister à revoir sa copie pour déblo- quer la situation contre l’AS Kaloum à Bamako lors d’un match qui s’an- nonce d’une immense importance pour lui et ses joueurs puisque la suite du parcours dépendra du ré- sultat final. À 90’ de la phase des poules en Ligue des champions, les Algérois n’ont pas le droit de se rater s’ils veulent sauver les meubles du moment où seule une qualification pourra faire oublier à leurs suppor-

Adel Cheraki Ferhat, la résurrection ! chances et j’espère que tout ira mieux à l’avenir.
Adel Cheraki
Ferhat, la résurrection !
chances et j’espère que tout ira
mieux à l’avenir.
Le titre, y croyez-vous toujours ?
À ce que je sache personne ne l’a
officiellement décroché jusque-là.
Aucune équipe n’est reléguée mathé-
matiquement. Je pense que c’est suffi-
sant pour que nous continuions à
croire en nos chances, mais surtout
fournir des efforts afin d’être plus per-
formants. Douze points seront en jeu
lors des semaines à venir, en décrocher
le maximum pourrait nous permettre
de finir au moins sur le podium.
Votre prochain match se jouera à
Bamako. L’USMA peut-elle accéder
à la phase des poules ?
Bien sûr que oui ! Je n’ai aucun
doute là-dessus. Nous disposons
d’une avance. Même si elle est petite,
elle sera suffisante pour nous assu-
rer une place dans le top huit afri-
cain. Le plus dur a été fait, je
pense que la balle est dans notre
camp. Tout dépendra de notre
volonté. À nous de faire ce
qu’il faut pour atteindre
notre but.
Entretien réalisé par
Adel Cheraki
Il fut sans conteste l’un des élé-
ments les plus en vue lors du derby
algérois de la vingt-sixième journée
de la Ligue 1 Mobilis disputée
avant-hier au stade Omar-Hamadi.
Zinedine Ferhat, puisque c’est de
lui qu’il s’agit, a été très actif dans
son couloir droit. À l’origine de
presque tous les bons coups de
son équipe, le n°7 a fait des mi-
sères aux défenseurs moulou-
déens comme il a été le cas à la
13’ lorsqu’il a échappé
au marquage des dé-
fenseurs adverses
pour reprendre le
centre d’An-
dria
Khoualed
purge
Expulsé lors de la rencontre de
mise à jour du calendrier face au MCEE,
Nacereddine Khoualed a écopé de deux
matches de suspension suite à l’agression
dont il a été l’auteur sur Oussalah. Le capitaine
usmiste a été donc obligé de rater le grand
derby de la capitale samedi mais il pourra re-
nouer avec la compétition officielle dès la pro-
chaine sortie de son équipe. Si tout se déroule
comme prévu, le natif de Biskra sera donc du
voyage à Bamako où les Rouge et Noir affron-
teront dans une semaine l’AS Kaloum lors de
la seconde manche des huitièmes de fi-
nale de la Ligue des champions
Orange.
avant de voir le ballon repoussé par la
transversale et se distinguer encore
une fois juste avant la pause en élimi-
nant d’un beau geste technique Ber-
chiche et Hendou avant de tenter sa
chance. Une prestation qui lui a valu
les félicitation de certains de ses co-
équipiers après la fin de la partie ainsi
que quelques supporters, qui ont eu la
chance de la suivre à partir des im-
meubles avoisinant le stade, et des
membres du staff technique. N’ayant
pas échappé aux critiques ces derniers
temps à l’image de plusieurs autres
éléments dont le niveau a régressé
lors de cet exercice par rapport aux
saisons passées, l’ailier usmiste n’a pas
été affaibli par ces attaques et a conti-
nué à fournir des efforts jusqu’à ce
qu’il soit récompensé. Maintenant
qu’il a retrouvé sa belle forme, Ferhat
doit confirmer son retour en force et
prouver qu’il n’a rien perdu de son ta-
lent, lui qui a été considéré comme le
chouchou numéro 1 des amoureux
du club de Soustara. Un retour qui
est tombé au bon moment vu l’im-
portance des prochains rendez-vous
de l’USMA que ce soit sur la scène
internationale ou nationale.
A. C.
Anniversaire
Abdellaoui
marque (encore)
des points
Reconduit une nouvelle fois, Ayoub Ab-
dellaoui a été auteur d’une belle prestation,
confirmant par la même occasion le bien qu’on
pense de lui. Pour son premier grand derby, le
jeune arrière latéral gauche a fait oublier l’absence
de Brahim Boudebouda par sa grande aisance tech-
nique et sa présence physique. L’international espoir
a gagné tous ses duels. C’est en toute logique qu’il
a mérité d’être la belle découverte de ce choc de la
vingt-sixieme journée. En ne cessant d’enchaîner
les belles performances, le n°3 des Rouge et
Noir affiche clairement ses ambitions de dé-
crocher une place de titulaire. Il faut dire
qu’à ce rythme-là, il sera difficile de le
détrôner. Ses concurrents sont
donc prévenus.
Bien que les années s'égrènent,
notre prunelle des yeux et gra-
cieuse Amrouche Sanna n’est
point affectée par les rides du
temps. Au contraire, elle s’épa-
nouit de jour en jour. Sa disponi-
bilité, son affection, son altruisme
et son sens des responsabilités
font qu’elle jouit de l’estime de
tous et de toutes ses collègues et
ami(e)s du CEM El Harithia (El
Biar) lesquels lui souhaitent un
joyeux anniversaire et surtout une
vie heureuse en compagnie de son
prince charmant qui, espérons-le,
sera digne et à la hauteur de la
grandeur de notre amie, c’est leur
vœu le plus sincère. Que Dieu te
protège et exauce tous tes désirs.

Zemmamouche

«Maintenant il faut aller chercher la qualification pour les poules»

C’est à sa sortie du vestiaire que nous avons pu accoster Moha- med-Lamine Zemmamouche. Le gardien de but international des Rouge et Noir que nous avons sollicité pour une interview a ac- cepté de répondre à nos questions. Il revient donc sur ce match nul concédé à Bologhine face au MCA avant d’évoquer le prochain rendez-vous de son équipe en Ligue des champions au Mali contre les Guinéens de l’AS Kaloum. Entretien.

Tout d’abord, quelle analyse faites- vous du derby que vous venez de dis- puter ? Comme il fallait s’y attendre, ce fut une rencontre difficile à négocier. Ce genre de match se joue sur des petits détails, c’est tout à fait normal qu’il soit donc serré. Je pense que nous avons bien entamé la partie. Nous l’avons même dominée la plupart du temps, ce qui nous a permis de nous créer plusieurs occasions. Notre plus grand regret a été de n’avoir pas pu les concrétiser. Il y a des jours où la chance nous tourne le dos. C’est ça le football, être meilleur sur la pelouse ne suffit pas pour gagner. Il faut toujours un petit coup de pouce du destin, ça n’a pas été le cas cette fois-ci. C’est clair que cela nous déçoit. Pfister a déclaré que l’USMA aurait pu jouer sans gardien de but tellement vous n’avez pas été inquiété. Qu’avez- vous à nous dire à ce sujet ? Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous méritons plus qu’un match nul. Je pense que si nous avions gagné personne n’aurait crié au scandale. Nous avons livré une belle prestation. Dommage, notre joie aurait pu être totale, mais il ne faut pas se laisser abattre. Rien n’est encore joué, il faut continuer à croire en nos

10
10
N° 2988 www.lebuteur.com Coup d’œil ESS Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2988
www.lebuteur.com
Coup d’œil
ESS
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis

Après la blessure de Dehar face à l’USMH

Hammar se réunit avec les staffs Delhoum : « L’USMH nous a battus sur un
Hammar se réunit avec les staffs
Delhoum : « L’USMH nous
a battus sur un coup de chance »
technique et médical et demande
des éclaircissements
ses états et ne s’est pas empêché de
l’a montré. Dehar n’a joué qu’une
demi-heure avant de contracter
une blessure et Lagraa a eu des dif-
ficultés à terminer le match. Pour
rappel, si cette situation perdure,
l’ESS risque de jouer la phase des
poules de la compétition africaine
très amoindrie. Ce qui fait peur au
boss qui ne veut pas voir son
équipe se retrouver dans une telle
situation. Boukria et Gasmli de-
vront être d’attaque face au Raja,
tandis que Aroussi, Dagoulou et
Ziaya ne seront pas de la partie
ainsi que Dehar qui sera out pour
cette confrontation algéro-maro-
caine.
« J’ai compté 13
blessés lors de la phase
retour et je veux des
explications !»
L e premier responsable du
club sétifien Hammar s’est
réuni avec les staffs tech-
nique et médical en raison
mandé des explications. Pour rap-
pel, après les blessures de Aroussi,
Dagoulou, Ziaya, Gasmi et Bou-
kria, c’est au tour de Dehar de leur
emboîter le pas. Ce qui a mis le
boss sétifien dans
tous
Lors d’un entretien avec le prési-
dent, ce dernier nous a déclaré au
sujet des blessés : « J’ai compté
du cumul de bles-
sures et leur
a de-
13 blessés durant cette phase retour,
ce qui est énorme. Et c’est de mon
droit de demander des explications,
car dans le cas où ça continuerait,
Khedairia :
« La chance a toujours
souri à Bouguèche face aux
Sétifiens »
Sofiane Khedairia est revenu sur le but ins-
crit par Bouguèche d’un tir lointain en nous dé-
clarant ce qui suit : « Bouguèche a toujours eu de la
chance face à l’ESS et il a marqué à maintes reprises.
Cette fois encore, sur un centre en retrait, il me sur-
prend. J’assume la responsabilité du but, car je pensais
qu’il allait centrer, mais il m’a eu. C’est un grand atta-
Dehar
passera une radio
et risque d’être out face
on risque de se retrouver sans
effectif et sans joueurs
pour la phase des
au Raja
Lors d’une communication té-
léphonique avec l’attaquant Me-
rouane Dehar qui a contracté une
blessure face aux Harrachis, ce
dernier nous a confirmé qu’il a
ressenti des douleurs atroces et il
n’a pas pu dormir le soir de ce
poules de la Ligue
des champions. »
Khalil L.
Un mot sur la défaite concédée
face aux Harrachis ?
On a perdu bêtement face aux
Harrachis et ce sans diminuer de la
valeur de l’adversaire qui a bien
joué. Mais le match s’est joué sur de
petits détails et on aurait pu pré-
tendre au moins à un nul. Je pense
que c’était un coup de chance, à
l’image du but marqué par Bou-
guèche. Mais bon, il faut oublier ce
revers et se concentrer sur les qua-
tre rencontres qui restent à livrer.
Vous n’avez pas montré votre ha-
bituel visage, est-ce que cela est
dû à la pression du match retour
face au Raja ?
Vous pouvez dire ça, on était un
peu déconcentrés, car on ne doit
en aucun cas rater notre qualifica-
tion à la phase de poules. Mais bon,
comme je vous ai déclaré, un
match nul aurait été équitable entre
l’USMH et l’ESS lors de cette
confrontation.
L’ESS garde sa première place à
moins de quatre journées de la
fin de la saison, comment voyez-
vous la fin de votre parcours ?
Nos chances restent intactes pour
s’adjuger le titre de champion d’Al-
gérie, sachant qu’on est premiers
avec deux points d’écart. Mais ce ne
sera pas facile, du moment qu’il y
a plusieurs équipes qui font tout
pour s’offrir le trophée. On va se
concentrer sur le match du Raja,
après on abordera les quatre
matchs restants avec une grande
détermination pour offrir un autre
titre aux Sétifiens.
Certains estiment que la défense
est instable, votre commen-
taire ?
Non pas du tout, je pense que tous
ceux qui ont vu le match ont re-
marqué que les Harrachis ne nous
ont pas vraiment inquiétés et on a
su comment annihiler leurs ac-
tions. Mis à part le but marqué de
loin, on a bien tenu le coup.
Un match retour face au Raja
vous attend dans une semaine,
comment se présente vous cette
empoignade ?
Ce sera un match difficile, malgré
le match nul réalisé au Maroc. Les
Rajaouis viendront en Algérie avec
la ferme intention de renverser la
vapeur et se qualifier. On doit se
préparer en conséquence pour at-
taquer ce match avec toutes nos
forces et dans de meilleures condi-
tions. On doit défendre notre tro-
phée africain en éliminant cette
coriace équipe du Raja et se quali-
fier à la phase de poules.
Entretien réalisé par Khalil L.
PUB
quant et je lui tire chapeau (rires). Que voulez-vous,
c’est ça le football et on aurait pu revenir à la maison
avec au moins un match. Bouguèche reste à mes
yeux un attaquant de métier qui a toujours su
comment se comporter sur le terrain et
contribuer aux résultats de son
équipe. »
Khalil L.
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
match. Dehar devra passer une
radio aujourd’hui pour détecter
la nature de la blessure. S’il a eu
MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS
une déchirure musculaire, il
sera out face au Raja.
WILAYA DE AIN TEMOUCHENT
DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS
Deuxième Avis d’Appel d’Offre National Restreint
El Kerrouchi : « On est concentrés
PROJET : Travaux d’Aménagement Du Stade
OPOW Ain Témouchent
sur le match et on se battra
pour la
qualification »
El Kerrouchi estime que lui et ses coéquipiers
sont concentrés comme il se doit sur le match
retour qui attend le Raja face aux Sétifiens et
Reprise aujourd’hui
à 17h à El Bez
Les
Sétifiens reprendront
du ser-
vice aujourd’hui à 17h au niveau de
l’Ecole olympique
El Bez loin de
qu’ils feront tout leur possible pour
gagner ce
toute pression
afin de préparer le
vendredi et arracher la qualification à la phase
match retour
de la Ligue des
de poules. El Kerrouchi estime le nul concédé
face à Marrakech ne va pas les freiner, bien au
contraire, tellement qu’ils étaient concentrés
sur ce match retour en Ligue des champions
africaine.
champions face aux Marocains du
meilleures conditions.
Raja dans de
Bouzerouata et El Bousseri
attendus aujourd’hui à Sétif
Le directeur administratif du Raja Said Bouze-
rouata et le conseiller du président Rachid El
L’Entente ne sait plus
gagner à Alger
Les Sétifiens qui ont réussi à re-
nouer avec les consécrations natio-
nales, régionales et
continentales
depuis la saison 2006-2007 vivent
une situation bizarre durant cette
Suite à l’infructuosité du Premier avis d’appel d’offre national restreint relatif
au projet des travaux d’aménagement du stade OPOW Ain Témouchent, paru
le 15/04/2015 dans El Heddaf et la Nation Arabe.
La direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Ain Temouchent
lance un 2 ème avis d’appel d’offre national restreint pour la réalisation des
travaux d’aménagement du stade OPOW Ain Témouchent.
Les entreprises spécialisées et qualifiées dans le domaine Bâtiment TCE
comme activité principale (catégorie II et plus) intéressées par le présent avis
peuvent retirer les cahiers des charges auprès de la direction de la jeunesse
et des sports de la wilaya d’Ain Témouchent.
Les offres doivent être accompagnées des pièces administratives citées dans
le cahier des charges.
Les offres techniques et financières doivent être contenues dans deux (02)
enveloppes et ne comporteront que les mentions suivantes :
Bousseri sont attendus aujourd’hui
dans la ville
phase retour,
surtout lors de leurs
de Aïn Fouara pour préparer l’arrivée de la dé-
déplacements dans la capitale, en
légation rajouie. L’équipe arrivera à Sétif ce
mercredi en provenance de Casablanca sur un
vol spécial.
se contentant de quatre matchs
Enveloppe N°01 : Offre technique en un seul exemplaire et doit porter la
domiciliation de l’entreprise en cas de rejet.
nuls. Contrairement
à la phase
aller où les gars de Aïn Fouara ont
réussi de bons résultats
à Bolo-
Hammar se réunira aujourd’hui
avec Bouamriou
D’après nos sources, le président Hammar se
réunira aujourd’hui avec le responsable du
stade 8-Mai -45, Bouamriou. Les deux
hommes vont discuté des modalités d’organisa-
tion de ce match retour face au Raja Casa-
blanca et la partie qui sera chargée de cet
événement.
ghine et au
stade 20-Août face au
RC Arbâa et la JS Kabylie.
Enveloppe N°02 : Offre Financière en un seul exemplaire et doit porter la
domiciliation de l’entreprise en cas de rejet.
Les offres devront être cachetées dans deux enveloppes intérieur et dans une
enveloppe extérieure (anonyme). Enveloppe extérieure portera de façon
apparente au-dessus l’adresse de l’administration, l’inscription suivante :
s’est
produit
13
ans
scénario
inattendu
que
vit
saison
lors
de
ses
sorties
A Monsieur le Directeur de la Jeunesse et des Sports
« A ne pas ouvrir Appel d’Offre nationale restreint N°…… »
« Travaux d’Aménagement du Stade OPOW Ain Témouchent »
Alger.
D’habitude
ce
depuis
à l’ESS où bons ont rahli sations au un 2003-2004, C’est il Cela
l’ESS
gagnait
au
moins
y CR ils match
comme
ce
le
cas
face
Le prix du ticket fixé
entre 200 et 300 DA
Dans le cas où le responsable du stade 8-Mai-
45 Bouamriou arriverait à un terrain d’entente
Belouizdad
avec
deux
réali-
grâce
Achacha
et
Bou-
un
but
belouizdadi
signé
Kheloufi.
Durant
les
qui
avec le président sétifien, les tickets
tribunes seront cédés à 200 et à 300
d’accès aux
suivi,
les
Sétifiens
ont
réussi
de
DA. Un
a un et résultats, cette
sauf
en
2012-2013,
Et adressée à Monsieur le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya
d’Ain Témouchent.
La date de dépôt des offres et fixé le Vingt et un (21) jours à compter de la
première parution de l’avis d’appel d’offre aux quotidiens nationaux,
régionaux, locaux ou le BOMOP. L’heure de dépôt des offres est fixée à 12
heures.
L’ouverture des plis aura lieu le jour même à 14h00h en séance publique.
prix qui sera abordable pour le public sétifien.
n’ont
pas
gagné
de
leurs
quatre
sorties
à dans
et fut saisons lors capitale.
la
Anep : 31007318 / Le Buteur du 27/04/2015
gagné de leurs quatre sorties à dans et fut saisons lors capitale. la Anep : 31007318
www.lebuteur.com N° 2988 Coup d’œil USMH 11 Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis Bouguèche
www.lebuteur.com
N° 2988
Coup d’œil
USMH
11
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis
Bouguèche : «Battons le
MCA, puis pensons au titre»
Auteur d'une excellente presta-
tion contre l’ESS, Bouguèche
semblait satisfait par la victoire
de son équipe et aussi par son
rendement durant le match.
C'est ce qu'il nous a confirmé au
moment où nous l'avons appro-
ché en fin de partie pour re-
cueillir ses impressions.
vrons rester sur cette lancée pour terminer à
une place honorable. Désormais, on doit res-
ter sur cette dynamique, si l’on veut arracher
une des trois places au podium car à présent
tout devient possible.
En cas de succès, durant les deux pro-
chains matches, votre équipe pourra ter-
miner champion. Vous y pensez ?
Pensons d'abord au MCA et après on verra. Il
ne faut pas griller les étapes et penser à deux
matches à la fois. Maintenant, on sait bien que
nous allons affronter une équipe du MCA qui
a le vent en poupe. Il faut gagner coûte que
coûte.
Vous avez, encore une fois, contribué au
succès de votre équipe. Qu’est-ce que cela
vous fait ?
Pour être sincère, je suis beaucoup plus satis-
fait de ce succès que de ma prestation per-
sonnelle. Les trois points d'aujourd'hui sont
très importants. Certes, cela a été difficile
vers la fin de la partie, mais il ne faut
pas oublier qu'on a
été supérieurs
dans l’ensemble du match.
On dit que face à l’ESS, c’est le
milieu du terrain qui a été le
point fort de l’équipe. Qu'en
pensez-vous ?
En toute honnêteté, je pense que
toute l'équipe a bien tourné. On a
D'abord, un mot sur le succès de votre
équipe face à l’ESS ?
C'est une belle victoire malgré le score serré
de 1 à 0. Ces trois points sont importants car
ils nous permettent d’aborder la suite avec de
grandes prétentions.
On comprend par là que vous allez vous
jeter dans la course pour arracher une des
premières places…
Le titre n'est pas notre objectif, mais nous de-
d'ailleurs
raté l'occasion
de ga-
gner par
un plus
gros score.
C'est
vrai
que
les hommes du
milieu
du terrain
ont
fait
un
énorme travail durant les 90’,
mais les
autres éléments
ont
aussi
tenu
convenablement
leur rôle.
Entretien réalisé par
Nacer-Eddine Ratni
La
défense se
Une victoire qui
vaut 10 millions
Tout pour une qualification en
Tout pour une qualification en
Tout pour une qualification en
Tout pour une qualification en
Tout pour une qualification en
Tout pour une qualification en
Tout pour une qualification en
resserre
Quelque peu fébrile lors des dernières ren-
Après leur succès contre l’ESS, les
Ligue des champions
Ligue des champions
Ligue des champions
Ligue des champions
Ligue des champions
joueurs devraient empocher dans les jours à
venir une prime de l'ordre de 10 millions de
centimes. En fait, cette somme n’est pas
conforme au barème établi par la direction. En
fait, pour une victoire à domicile la prime ha-
bituelle est de 6 millions. Les 4 millions sup-
plémentaires sont une manière de
Ligue des champions
Ligue des champions
L es prestations de l'équipe harra-
chie face aux formations les plus
redoutables du championnat
permettent au club de voir plus haut.
venue pour défendre son statut
de leader et qu'en plus, capable
de sortir le grand jeu à tout mo-
ment. Bien entendu, je suis satisfait de
contres, notamment face à l’ASO et l’ASMO, la
défense de l'USMH s'est resserrée. La charnière
centrale s'est bien comportée face à des atta-
quants très dangereux à l'image de Djahnit Be-
nyettou et Younès. La présence au milieu du
terrain d’Amada a donné une plus grande
assurance à l'équipe qui s'est mieux ex-
primée sur le terrain.
motiver les joueurs en perspective du derby face au MCA. Ziane Cherif : «Sur le
motiver les joueurs en perspective
du derby face au MCA.
Ziane Cherif : «Sur
le plan technique et
organisationnel, nous étions
bien meilleurs que les Sétifiens»
«Même si on aurait pu réaliser un meilleur score, nous
avons répondu à l'attente du public harrachi. Sur le plan tech-
nique et organisationnel, nous étions bien meilleurs que notre
adversaire. D'ailleurs, on s'y est préparés pendant toute la se-
maine. C'est vrai qu'après le but de Bouguèche en seconde mi-
temps, le régime de l'équipe a quelque peu baissé, mais
l'essentiel est d'avoir tenu face à une équipe réputée redou-
table. Cette victoire est importante pour le moral du
groupe qui pourra aborder les prochaines rencontres
avec de plus grandes prétentions», nous confie le
capitaine d’équipe de l’USMH.
Doumi :
« Bravo aux
joueurs qui ont tout fait
pour faire taire la rumeur !»
Le premier responsable du Comité de suppor-
ters était très heureux à la fin du match, non pas seu-
lement pour la victoire mais aussi pour la belle
prestation des joueurs qui ont tout fait pour faire
taire la rumeur : « Je suis doublement satisfait.
D’abord pour cette victoire mais aussi par la presta-
tion des joueurs qui ont prouvé leur bonne foi,
après que certains malintentionnés, des sabo-
teurs, ont fait circuler la rumeur selon la-
quelle l’USMH allait céder les trois
points à l’ESS.»

Vainqueur avec l'art et la manière face à l’ESS samedi dernier, les Harrachis de- vraient retrouver une dynamique de bons ré-

sultats qu'il leur faudra garder aussi longtemps que possible. Ce sera la seule alternative pour les Jaune et Noir de s'assurer une place parmi les premiers. Le titre de cham- pion paraît difficilement accessible, mais de l'avis de certains observa-

teurs, le club harrachi aura son mot à dire cette saison dans la lutte pour une place sur le po- dium. En réunissant les condi- tions indispensables pour atteindre leur objectif, à savoir une qualification à une com- pétition internationale, les Harrachis ne veulent rien lais- ser au hasard et placent main- tenant la balle dans le camp des joueurs qui se devront d'honorer la confiance dont ils jouissent au- près de tous les supporters. El Harrach se voit déjà champion

Il ne reste que cinq journées avant la fin de la phase retour. Les Harrachis auront à en découdre d'abord avec le MCA à Omar-Hamadi avant de recevoir le NAHD. Par rapport à ce qu'ils ont

laissé apparaître ces derniers temps, il faudra s'attendre à un enchaînement de succès. Le Doyen, tout comme le Nasria, sait d'ores et déjà que la tâche ne sera pas de tout repos. Une bonne occasion pour les cama- rades de Gharbi de consolider en haut du tableau. En cas de vic- toire, les Harrachis auront fait un grand pas vers pour le titre de cham- pion. «Pour ne rien vous cacher, je

craignais beaucoup ce match face à l’En- tente du fait qu'on allait affronter une équipe

l'issue de cette rencontre et du résultat où tout pouvait arriver. On ne pouvait pas prétendre à mieux», nous dira Benomar avant d’enchaîner

Amada, quelle classe ! En plus de son bon rendement fourni lors des dernières rencontres,
Amada,
quelle classe !
En plus de son bon rendement fourni lors
des dernières rencontres, Amada, le milieu de
terrain, a livré une très belle prestation face à l’ESS
aux côtés de son coéquipier Ait Ouamar. Ces deux
éléments ne cessent de s'illustrer et de faire étalage de
leurs grandes qualités techniques. Autant qu’Ait Oua-
mar, Amada a été rayonnant au milieu du terrain. Il
était d'ailleurs à l'origine de toutes les tentatives de
l'attaque harrachie. Avec ses passes lumineuses
et précises, le Malgache a même parfois
abusé d'un jeu individuel.
Ali Guechi,
une valeur sûre
Le jeune Ali Guechi peut prétendre à une place
parmi les titulaires lui qui, jusqu'à présent, s'est
contenté d'une place sur le banc. Conscient des poten-
tialités de ce joueur, Charef garde sans aucun doute un œil
attentif sur lui et sur sa marge de progression. Le coach har-
rachi lui a même conseillé de participer souvent aux rencon-
tres amicales afin de lui permettre d'avoir un match de plus
dans les jambes. Ali Guechi pourra dans peu de temps pré-
tendre à une titularisation en équipe fanion. Arrivé à El
Harrach en janvier dernier, il est resté près trois mois
loin des terrains. Mais avec ses grandes qualités, il est
revenu en force ces dernières semaines avec une
grande volonté que le staff technique a d'ail-
leurs remarquée chez lui.

concernant la suite du parcours : « Désormais tout devient possible. Le groupe est en nette progres- sion et si on arrive à maintenir cette cadence, on peut arracher le titre. » Benomar ajoute :

«Le groupe a les capacités de réaliser cet objectif, mais croyez-moi que si on arrive

bousculer la hiérarchie, ce n'est nulle- ment par hasard mais grâce au travail et

à

la persévérance des joueurs et du staff technique.» Charef : « Ce championnat est plein de rebondissements, alors gardons les pieds sur terre » Le coach harrachi affiche une énorme vo- lonté de continuer sur la même lancée. Mais il tient à faire preuve de prudence : «La

à

victoire contre l’ESS est très bonne pour le moral. Elle nous permet de rester dans le sillage des équipes du haut du tableau. Nous devons, cepen-

dant, éviter de tomber dans la facilité car ce cham- pionnat est plein de rebondissements. Garder les pieds sur terre sera notre mot d'ordre.» De la joie dans l’air

A

El Harrach, les supporters, qui n'ont

pas eu la chance d'accéder au stade et qui étaient branchés sur la radio pour suivre le match, ont poussé un grand ouf de soulagement après le coup de sifflet final de l’arbitre. Chacun manifestait sa joie à sa façon. Mieux, certains ne se sont pas empêchés de sillonner les rues

de la ville avec leurs véhicules por-

tant les couleurs du club. C'est compréhensible car, par cette vic- toire, l'USMH aura prouvé non seule-

ment ses capacités à jouer les premiers rôles, mais aussi sa valeur parmi les pré- tendants potentiels pour le titre. Nacer R.

12 Benamar : «La victoire était largement à notre portée
12
Benamar : «La victoire était
largement à notre portée

face au CRB»

et préparer notre quatre prochain et dernier matchs du championnat.»

«On a été naïfs sur le terrain»

Der l’avis de tous ceux qui ont suivi la rencontre de samedi, les Asémistes avaient largement la possibilité de revenir à la maison avec un résultat positif. Mais le manque d’efficacité devant ainsi que la déconcentration des joueurs a fait mal à l’équipe de M’dina J’dida. Pour le manager général du club, Benamar Houari, l’équipe a fait preuve de naïveté face au Cha- bab : «Cette défaite nous fait mal, dans la mesure où le match était

largement à notre portée. Nous avons dominé les débats avant de concéder un but dans le temps ad- ditionnel du match. C’est vraiment rageant de perdre une rencontre de cette façon. Je dois dire que nous avons fait preuve d’une certaine naïveté sur le terrain.»

«Cette trêve est venue au bon moment pour notre équipe»

A l’instar de tous les

Asémistes, le ma-

nager général du

club, Benamar

Houari, s’est mon-

tré très déçu par le

revers concédé par son équipe face au CR Belouizdad. Joint par télé- phone, Benamar nous a confié que son équipe avait largement les moyens de revenir à la maison avec au moins le point du match nul : «Hormis le premier quart d’heure où nous avions été dominés par le Chabab, notre équipe a repris le contrôle du match. Nous avons raté plusieurs occasions de but, avant d’encaisser un but fatal dans le temps additionnel. On pouvait gagner. Mais bon, le football est ainsi fait, il faudra à présent tirer les enseignements de cette rencontre

ment pour son équipe, notamment après la dernière défaite concédée face au CR Belouizdad : «Il est clair que cette défaite nous fait mal. Dés- ormais, nous allons devoir nous re- mettre au travail afin de préparer comme il se doit le prochain match face au CS Constantine. Cette trêve va nous faire beaucoup de bien sur le plan mental.» Alors qu’elle compte 37 unités et partage la cin- quième place avec l’USM Alger et le CR Belouizdad, l’équipe asé- miste va devoir remporter son prochain match face au CS Constantine afin d’assurer définiti- vement son maintien parmi l’élite et viser plus haut lors des pro- chaines et dernières rencontres du championnat.

Riad O.

Le championnat de Ligue 1 Mo- bilis observera une période de repos de deux semaines,
Le championnat de Ligue 1 Mo-
bilis observera une période de
repos de deux semaines, en raison
du déroulement de la finale de la
Coupe d’Algérie. Pour Benamar,
cette trêve est venu au bon mo-
4 points de
suture pour
Djemaouni
Le baroudeur de l’ASMO, Djemaouni, n’est pas allé au
terme du match d’avant-hier face au CR Belouizdad. Et pour
cause, il a été touché au niveau d’un tibia. Cette blessure a
contraint le meilleur buteur de l’ASMO à céder sa place à
Tabti à la 35’. Cette blessure l’a également forcé à se faire
poser quatre points de suture. Pour l’heure, le joueur va
devoir effectuer d’autres examens médicaux afin
d’être fixé définitivement sur la gravité de sa
blessure. Selon nos informations, l’attaquant
asémiste devrait être présent lors du prochain
match de l’équipe face au Chabab de Constan-
tine. Les supporters espèrent voir Djemaouni
reprendre rapidement l’entraînement, au vu de son
importance dans l’équipe type asémiste.
Il a bénéficié d’une semaine de repos
Victime d’une blessure au niveau d’un tibia, l’attaquant asémiste, Dje-
maouni, n’est pas allé au terme de la rencontre d’avant-hier face au CR
Belouizdad. Alors que sa blessure a nécessité la pose de quatre points de
suture, l’ancien sociétaire de l’AS Khroub sera au repos pendant une se-
maine. Ce n’est donc que la semaine prochaine qu’il reprendra l’entraîne-
ment avec ses coéquipiers.
Darjlab : «Il devrait en principe être prêt
face au CSC»
Joint hier matin par téléphone, le soigneur de l’ASMO, Darjlab Houari,
nous a confié que la blessure de Djemaouni n’a rien de grave et que le
joueur devrait être présent lors du prochain match face au CS Constantine :
«Si tout se passe comme prévu, il devrait être présent lors du prochain match face
au CS Constantine, après une semaine de repos. Il effectuera son retour à l’entraîne-
ment la semaine prochaine.» Voilà qui devrait rassurer les supporters de l’équipe
qui misent beaucoup sur Djemaouni en cette fin de saison.
Play-offs : Les U18 s’imposent face à la JSS
Pour leur premier match des play-offs, les U18 de l’ASMO se sont largement im-
posés sur le score de cinq buts à deux face à la JS Sig, à Arzew. Le prochain match
des juniors asémistes aura lieu le 2 mai à Relizane face à l’ASO Chlef.
R. O.
aura lieu le 2 mai à Relizane face à l’ASO Chlef. R. O. Ah si Bentiba
aura lieu le 2 mai à Relizane face à l’ASO Chlef. R. O. Ah si Bentiba

Ah si Bentiba n’avait pas raté un but à l’ultime minute !

L es Asémistes sont revenus bredouilles de leur

déplacement au stade du 20-Août, suite à

leur défaite concédée sur le score de deux

buts à un face au CR Belouizdad. Et pour-

tant, les gars de M’dina J’dida avaient bien abordé cette rencontre en parvenant à inscrire le but

de l’égalisation par Herbache en fin de pre- mière mi-temps. En seconde période, les Vert et Blanc ont su comment gérer les débats, et auraient pu ajouter un second but à l’ultime minute du match par Bentiba qui s’est présenté seul face au gardien Asselah. Sur le contre sui- vant, Ngomo est parvenu à inscrire le but de la victoire pour le Chabab, à la grande joie des supporters belouizdadis. Les coéquipiers du revenant Bouhedda ont livré une bonne prestation. Seulement, et comme ce fut le cas à plusieurs reprises cette saison, la défense asémiste a craqué en fin de match. Un moment d’inattention de la part des joueurs a coûté cher à l’équipe. Une fois de plus, l’entraîneur Benchadli va devoir revoir sa copie en défense et essayer de trouver la bonne formule pour résoudre ce grand pro- blème défensif dont souffre l’équipe. Cette défaite concédée chez le CRB risque de faire mal à l’équipe. L’entraîneur Benchadli va de- voir profiter de cette trêve de deux semaines qu’observera la compétition, afin de remonter le moral de ses troupes et les sensibiliser sur l’im- portance de remporter le prochain match face au CSC. Ce match va permettre à l’équipe d’at- teindre la barre des 40 points et d’assurer dé- finitivement le maintien parmi l’élite. Riad O.

N° 2988 www.lebuteur.com Coup d’œil ASMO Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2988
www.lebuteur.com
Coup d’œil
ASMO
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis

Deux jours de repos accordés aux joueurs

l l Alors que le champion- nat de Ligue1 Mobilis ob-

servera une trêve de deux semaines en raison du déroule- ment de la finale de la Coupe d’Algérie, ce week-end, entre le MO Béjaïa et le RC Arba, le pre- mier responsable de la barre technique asémiste, Benchadli Djamel, a accordé deux jours de repos à ses joueurs. C’est donc demain mardi que les coéqui- piers de Khelladi reprendront l’entraînement à partir de 16h au stade Ahmed-Zabana. Les Asé- mistes entameront dès demain la préparation de leur prochain match de championnat face au CS Constantine.

Ceux qui résident hors d’Oran sont rentrés chez eux

l l Aussitôt après la fin du match face au CR Be-

louizdad, les Asémistes ont pris la route d’Oran. Mais plusieurs joueurs ne sont pas rentrés avec le groupe à El Bahia. En effet, six joueurs sont restés dans la capitale. Il s’agit de Barka, Ben- kablia, Tabti, Belalem et Tahar qui ont entamé hier dimanche un stage avec l’EN Olympique, ainsi que Benayada qui va parti- ciper à un stage de préparation avec l’EN militaire. Mais en plus de ces joueurs, ceux qui habitent en dehors de la ville d’Oran sont rentrés directement chez eux afin de passer quelque temps auprès de leurs familles, à l’ins- tar de Djemaouni, Belaid, Bouaâmria et Herbache.

Barka, Benkablia, Tabti, Belalem et Tahar en stage avec l’EN olympique

l l Cinq joueurs asémistes sont restés à Alger, hier, à

l’issue du match de leur team face au CR Belouizdad. Il s’agit de Barka, Benkablia, Tabti, Be- lalem et Tahar. Ces derniers prendront part à un stage de préparation avec l’EN olym-

pique qui durera une semaine. Ces joueurs en question rentre- ront donc la semaine prochaine à Oran afin de préparer avec le groupe le match de la prochaine journée du championnat face au CS Constantine.

Benyada en stage avec l’EN militaire

l l Alors que Barka, Ben- kablia, Tabti, Belalem et

Tahar seront en stage de prépa- ration avec l’EN olympique, le défenseur central Benayada par- ticipera, quant à lui, à un stage avec l’EN militaire qui durera trois jours. C’est donc ce mer-

credi que le solide défenseur asémiste devrait reprendre le travail avec le groupe.

Arrivée à 1h30 du matin à Oran

l l C’est vers 1h30 du matin que les Asé-

mistes sont rentrés à Oran, après avoir affronté le CR Be- louizdad au stade du 20-Août. Le moral des gars de M’dina J’dida était au plus bas, suite à la défaite amère concédée face au Chabab. Les Asémistes, qui bé- néficieront de deux jours de repos, reprendront ce mardi l’entraînement en fin d’après- midi au stade Ahmed-Zabana. R. O.

Publicité

www.lebuteur.com

N° 2988

Lundi 27 avril 2015

13
13
Le Buteur du 27-04-2015
Le Buteur du 27-04-2015
14
14

Le Chabab a évité

la catastrophe

de justesse

O n aura vécu samedi après-midi une rencontre entre le CRB et l’ASMO à l’image de cette saison aussi impré- visible et étonnante qu’elle soit. Les quelques supporters qui n’ont pas

encore mécontents de la défaite du derby face au MCA, les éléments d’Alain Michel n’auront pas abdiqué jusqu'à cette 94’ et ce but de la déli- vrance de Ngomo.

N° 2988 www.lebuteur.com Coup d’œil CRB Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2988
www.lebuteur.com
Coup d’œil
CRB
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis

Ngomo «Notre victoire était un miracle !»

Vous êtes sorti vainqueur d’un match complètement fou face à l’ASMO… Oui c’était un match très difficile face à une équipe de l’ASMO qui nous aura causé beaucoup de difficultés. Notre mot d’ordre était de ne pas lâcher car on savait que ça pouvait se jouer à n’im- porte quel moment, c’est ce qui s’est passé nous avons marqué dans l’ultime seconde mettant fin ainsi à une très mauvaise série en championnat. Peut-on voir cette victoire comme un miracle ? Il faut dire que marquer un but alors que l’arbitre se préparait à siffler la fin du match peut être perçu comme tel. Mais il faut aussi se dire que la victoire est due à la volonté de tout un groupe de ne pas lâcher. C’est donc notre détermi- nation qui aura fait la différence. Pensez-vous que le CRB se soit maintenu après cette victoire ? Pour le moment, je dirais que nous avons pris une bonne avance sur la zone rouge et c’est très important. Nous au- rons moins de pression qu’avant ce match bien sûr et beaucoup plus de volonté pour aller chercher les points qui restent pour en finir

avec cette histoire de maintien. Vous êtes le sauveur du CRB avec ce but dans les dernières secondes du match. Pouvez-vous revenir avec nous sur le moment ? Je ne peux pas me décrire comme le sauveur de mon équipe car je n’étais pas le seul à me battre sur le terrain. Sinon pour le but, c’était un moment très in- tense, une grande émotion de pouvoir délivrer l’équipe de toute cette pression qu’on portait sur nos épaules. C’est votre tout premier but avec le CRB, vous en êtes sans doute très fier… Bien sûr, mais ce qui importe pour moi c’est la victoire car vous ne pouvez pas croire à quel point ça nous soulage. Comment avez-vous vécu cette pres- sion émise pas votre propre public ? On s’y attendait un peu. C’était tout à fait normal qu’ils réagissent de la sorte après la défaite du derby. Tout ce qu’on veut aujourd’hui c’est rec- tifier le tir et je pense qu’avec cette victoire nous aurons fait déjà un premier pas vers la ré- conciliation. Entretien réalisé par F.A.

pris part à l’appel au boycott de l’équipe étaient passés par toutes les émotions, la joie du but d’Amiri en début de match, puis la déception après le but égalisateur dans les dernières mi- nutes de la première période, puis la délivrance sur cette frappe de Ngomo à bout portant dans l’ultime seconde de la rencontre. Cette victoire in extremis pourrait valoir son pesant d’or dans la course au maintien dans cette dernière ligne droite du championnat. Certes, le CRB n’est pas encore sortie d’affaire, mais les 37 points récoltés dans la saison leur permettent d’avoir une sé- rieuse avance sur la zone rouge, 5 points pour être plus précis. Ainsi, selon les estimations de cette saison, le Chabab n’est aujourd’hui qu’à trois points du maintien, puisque le seuil est éva- lué à 40 unités, un chiffre qui pourrait même permettre au club de Laâquiba de se faire une place dans le haut du tableau.

Les joueurs n’ont pas abdiqué malgré la pression Même si la prestation des Belouizdadis était loin d’être parfaite, on ne pourra pas nier le fait que ce groupe s’est battu jusqu'à la fin. Dans une ambiance d’hostilité imposée par les supporters

Amiri et Ngomo s’illustrent Dans cette rencontre, deux joueurs du CRB marqueront de leur empreinte le rendez-vous. Ce sont les deux buteurs Amiri et Ngomo, ce ne seront pas seulement leurs réalisations qui feront parler d’eux, samedi, mais aussi leur prestation. Le Ca- merounais a été fi- dèle à son niveau depuis l’entame de la saison, et le milieu de terrain Amiri, lui, a vécu la rencontre comme une re- vanche après sa mise à l’écart qui aura duré des mois.

La fin de saison s’annonce complètement folle Après ce bon résultat réussi à domicile, la for- mation du CRB est parvenue à rester au contact des clubs du haut de tableau, ce qui promet une fin de saison complètement folle. Surtout que sur les quatre prochains adversaires, trois rêvent du titre.

Lamine Amimi

Michel «La combativité des joueurs a fini par payer»

Alain Michel l’entraîneur du CRB a tenu à sa- luer la combativité de ses joueurs en dépit des conditions pas toujours favorables même s’ils jouaient à domicile. «C’était un match complète- ment fou, ça partait à un moment dans tous les sens. Les joueurs ont réagi exactement comme on l’attendait d'eux, en se montrant très solides men- talement. Vous savez, ce n’était pas facile de jouer dans ces conditions, les supporters nous en vou- laient encore pour le match du MCA et nous l’ont fait savoir longtemps dans le match. Malgré cela les joueurs sont restés concentrés sur leur sujet et se sont battus jusqu'à cette 94’.»

«Le maintien pas encore assuré» Pour le maintien, Michel dit qu’il reste encore des points à prendre avant de pouvoir respirer. «J’ai dit que nous avons évité la relégation car un autre résultat qu’une victoire nous aurait compli- qué le maintien, mais il ne faut pas dire que nous pourrons d'ores et déjà dormir sur nos lauriers. Il nous reste quelques matches importants et des points à prendre avant la fin de saison.»

«La trêve va encore nous casser le rythme» L’entraineur du CRB pensait déjà à cette nou- velle trêve du championnat qui, selon lui, n’ar- range pas du tout les affaires de l’équipe. «Vous savez déjà à ce moment de la saison vous avez des

joueurs qui ont la tête ailleurs, donnez-leur des trêves comme ça et vous les sortez complètement du championnat. Ce sera encore une fois compli- qué de gérer cette nouvelle trêve, mais on tentera quand même de laisser nos joueurs concentrés sur le reste du championnat quatre matches impor- tants nous attendent et il faut être prêt.»

«C’est maintenant que nos supporters doivent nous soutenir» Nous avons invité le coach français à s’expri- mer sur la réaction des supporteurs belouizdadis dans ce match face à l’ASMO. «On voit qu’ils nous en veulent encore pour le match perdu face au MCA. Tout ce que j’espère, c’est que la situation ne s’éternise pas car les quatre prochains matches s’annoncent enflammés, nous aurons grand besoin de leur soutien. Les joueurs ont bien réagi au- jourd’hui, ils ont prouvé leur détermination.»

«Amiri a prouvé sa valeur» Concernant Amiri et sa prestation convain- cante, il nous dira : «Amiri est un bon élément et il l’a prouvé dans ce match. Il s’est montré décisif et a pris le jeu à son compte plus d’une fois. C’est bien pour lui car il revient en force après une longue période de méforme». Lamine Amimi

Lig

ue 1

Résultats et classement de la 26 e journée M o b ilis 26 e journée
Résultats et classement de la
26 e
journée
M o b ilis
26 e journée
27 e journée
MC Oran
JS Kabylie
CR Belouizdad
USM Alger
USM El Harrach
MC El Eulma
RC Arbaa
CS Constantine
1-0
JS Saoura
MC Alger
USM El Harrach
2-1
MO
Béjaia
ASM Oran
CS
Constantine
2-1
ASM Oran
MO Béjaia
MC
Oran
0-0
MC
Alger
JS Saoura
USM Alger
1-0
ES
Sétif
ASO Chlef
MC
El Eulma
1-0
0-1
1-0
USM Bel Abbès
NAHussein Dey
ASO Chlef
NAHussein Dey
USM Bel Abbès
JS Kabylie
CR
Belouizdad
ES Sétif
RC
Arbaa
USM Bel Abbès NAHussein Dey ASO Chlef NAHussein Dey USM Bel Abbès JS Kabylie CR Belouizdad
www.lebuteur.com N° 2988 Coup d’œil MCO 15 Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
www.lebuteur.com
N° 2988
Coup d’œil
MCO
15
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis

En jetant un fumigène sur le terrain du stade Zabana

On a voulu provoquer le huis clos face à l’ASMO

C omme il fallait s’y at- tendre et comme ce fut le cas à la veille du derby oranais, une personne certaine-

ment manipulée a jeté un fumigène sur le terrain avec l’objectif évident qui est de provoquer le huis clos en prévision du match MCO-ASMO pour la 28 e journée du championnat de la Ligue 1 Mobilis. Et pourtant, les responsables du Mouloudia d’Oran étaient avertis avant la rencontre que des gens s’activaient pour réussir leur coup qui est de jeter un fumigène sur le terrain devant les yeux de l’arbitre, afin de provoquer le huis clos et avan- tager l’ASM Oran pour ce prochain match. Surtout lorqu’on sait que l’ab- sence du public lors du match de l’al- ler a permis aux gars de M’dina J’dida d’arracher le point du match nul. Alors que toute la concentration des stadiers et du président du comité des supporters était focalisée sur la tri- bune couverte, cette personne qui a été en fin de compte arrêtée et conduite vers le commissariat le plus proche a déjoué tous les plans. En une fraction de seconde, il a pu allumer le fumigène et le lancer directement sur le terrain avant de prendre la poudre d’escampette. Bien qu’ils ne soient pas nombreux au niveau des gradins, des supporters ont pu identifier la per- sonne en question et l’attraper pour la livrer au comité des supporters du MCO qui à son tour l’a remise aux services d’ordre.

Que va faire la LFP ?

Il ne faut pas être un génie pour sa- voir que la personne ayant jeté le fu- migène sur le terrain du stade Ahmed-Zabana, avait comme but de provoquer le huis clos lors du derby MCO-ASMO. Il est tout à fait normal que l’arbitre de la rencontre, Halalchi, et le délégué du match signalent le jet de fumigène, mais l’on voit mal la

Athmani gagne des points Les changements opérés par Jean-Michel Cavalli, qui pourtant n’avait pas trop
Athmani
gagne des points
Les changements opérés par
Jean-Michel Cavalli, qui pourtant
n’avait pas
trop le choix,
ont finale-
ment porté
leurs fruits,
puisque le
Mouloudia
d’Oran a
réussi à re-
nouer avec
le succès au
stade Ahmed-
Zabana. Une victoire qui a permis
au MCO de revenir à la hauteur
du MOB à la deuxième place du
championnat. Il faut dire que des
joueurs se sont distingués de la
meilleure des façons. À leur tête
l’attaquant Walid Athmani qui,
pour sa première titularisation au
stade Ahmed-Zabana, a réussi une
prestation honnête pesant sur la
défense de la Saoura. Très actif
dans le flanc droit, le transfuge de
l’ASM Oran, qui a changé de cou-
loir en seconde période, a prouvé
ainsi qu’il est capable de jouer
n’importe où. En tous les cas Ca-
valli, qui a dû apprécier la presta-
tion d’Athmani face à la JSS, va
certainement lui accorder d’autres
chances lors des prochains matchs.
Le joueur ne veut pas se contenter
de bien jouer. Il a l’intention de re-
trouver le chemin des filets avant
la fin de la saison. Pour lui, ce sera
la cerise sur le gâteau.
Hichem Cherif
suspendu face au
MOB
Pour avoir
écopé d’un
quatrième
carton jaune,
Hichem Che-
rif sera sus-
pendu pour
le prochain
match du
championnat
contre le MO
Béjaïa. Chose qui
constituera une solution de moins
pour l’entraîneur Jean-Michel Ca-
valli.
A. L.
moins pour l’entraîneur Jean-Michel Ca- valli. A. L. commission de discipline issue de la LFP suspendre

commission de discipline issue de la LFP suspendre les supporters du MCO par le huis clos alors que les rai- sons de l’incident d’avant-hier crèvent les yeux. Il faut dire que la personne ayant jeté le fumigène ou ceux qui l’ont poussée à le faire ont été encou- ragés par la décision de la LFP qui a sanctionné l’ASMO après qu’un sup- porter pourtant bien connu a agi de la même sorte. C’est pourquoi on n’a pas hésité à procéder de la même façon en espérant que la LFP tombe encore dans le panneau.

Salem Fodil (président du comité des supporters) : «Celui qui a jeté le fumigène est un pseudo-supporter manipulé»

Ayant réussi à attraper la personne qui a jeté le fumigène sur le terrain avant de le livrer à la police, le prési- dent du comité des supporters, Salem

Fodil, a lancé un appel aux responsa- bles du football algérien à prendre en considération les faits de cet incident. «C’est vraiment regrettable qu’un soi- disant supporter de l’ASMO manipulé ait jeté ce fumigène pour provoquer le huis clos. La commission de discipline pourra avoir à recueillir les informa- tions nécessaires à propos de cet inci- dent. En tous les cas, tout le monde sait que ce même incident a eu lieu lors du match ASMO-CRB afin de priver les supporters du MCO du derby, et voilà qu’on nous refait le même coup», dira Salem Fodil dans un communiqué adressé à l’ensemble de la presse na- tionale.

«La police a arrêté cet individu et la LFP peut l’auditionner»

Salem Fodil nous a fait savoir que les supporters ont pu identifier la per- sonne en question, avant de la livrer à la police. «Grâce aux efforts de la po-

lice déployée et aux stadiers, on a pu attraper la personne ayant jeté le fu-

migène. Il est incarcéré au poste de po- lice. En tous les cas, la commission de discipline pourra recueillir les infor- mations nécessaires à propos de cet in- cident en auditionnant la personne qui

a lancé le fumigène.»

«Nous avons entière confiance en Raouraoua et Kerbadj»

En fin de communiqué, Salem

Fodil a déclaré avoir entière confiance en la FAF et la LFP avant que ces ins- tances prennent une décision suite au jet du projectile. «Le MCO a toujours eu confiance en Raouraoua et Kerbadj afin que ce derby que tout Oran attend

se joue en présence des supporters des

deux camps. Les responsables du foot- ball algérien auront ainsi l’occasion de barrer la route à ceux qui veulent salir

le football oranais en général. Que ce

derby soit une fête !»

A. L.

Après avoir assuré le maintien

Cavalli prêt à négocier avec Baba

assuré le maintien Cavalli prêt à négocier avec Baba est au mois de mai que Cavalli

est au mois de mai que Cavalli devra trancher sur son

avenir avec le Mouloudia d’Oran. Quoi que l’on puisse dire au sujet de sa prolongation ou pas à la tête de l’encadrement technique du Mouloudia, l’ancien sélec- tionneur national n’a pas changé d’un iota sa position. En tous les cas, ses déclarations restent les mêmes à ce sujet. «Je donnerai la priorité à Baba», ne cesse de répé- ter Jean-Michel Cavalli que ce soit après les matchs ou au cours de la semaine. Mais, l’information que le coach corse nous a donnée en fin de rencontre face à la JSS est qu’il est désormais prêt à s’asseoir autour d’une table et entamer les négociations avec Ahmed Belhadj à propos du prochain exercice.

C ’

Préoccupé auparavant par l’objec- tif qu’on lui a fixé, Cavalli, qui pense avoir assuré le maintien de l’équipe comme on l’avait de- mandé, se dit désormais prêt à passer à la table des négociations. Autrement dit, la balle est désor- mais dans le camp du président Ahmed Belhadj, qui doit l’entrete- nir à ce sujet. Sans aucun détour mais sans citer les noms des clubs ou des sélections qu’ils l’ont contacté, Cavalli n’a pas nié ces sollicitations. «Il y a du vrai au sujet des noms des équipes ou des sélections que vous avez mention- nés à travers la presse. Il y a aussi d’autres que vous ne connaissez pas. Mais comme je l’ai toujours dit et promis, la priorité va pour le MCO.»

A. L.

À deux points du leader

Le Mouloudia s’accroche au podium

assuré leur maintien en Ligue 1 Mo- bilis. Un objectif qui s’est réalisé sans coup férir pour cette formation ora- naise qui a réussi à gérer en main de maître les matchs du championnat cette saison. Sous l’ère de Jean-Michel Cavalli désigné à la tête de l’équipe depuis la quatrième journée, le MCO n’a pas connu un long passage à vide. Les coéquipiers de Berradja arri- vaient toujours à se racheter au bon moment. En tous les cas, depuis la phase retour, le Mouloudia a su com- ment se placer dans le top cinq. Les chances de voir le MCO terminer sur le podium sont donc plus que jamais intactes.

Le MOB, un tournant décisif

Apparemment, un match impor- tant voire décisif attend les Rouge et Blanc du Mouloudia à partir de la prochaine journée où l’équipe ira à Béjaïa pour affronter le MOB local, dans un match qui promet beaucoup. Il faut dire qu’un résultat positif per- mettra aux coéquipiers de Bourzama de voir à la hausse leur objectif. Un

À quatre matchs de la fin du championnat 2014-2015, les Hamraoua semblent bien placés pour dé- crocher une place

au podium. À deux points du leader du championnat, l’ES Sétif, les Rouge et Blanc qui ont réussi à revenir à la hauteur du MO Béjaïa peuvent rêver, car tout reste possible pour cette fin d’exercice. Quand on jette un œil sur le calendrier qui attend les Rouge et Blanc, l’on peut dire que le Moulou- dia aura une réelle chance pour ter- miner ce championnat sur le podium, chose qui leur permettra de participer à la Coupe de la CAF. Pour cela, les responsables du Mouloudia ainsi que le staff technique doivent réellement se pencher sur ce sujet et fixer un vrai objectif à cette équipe, car le MCO aura besoin de terminer fort la saison pour espérer renouer avec une compétition qui leur échappe depuis dix ans déjà.

Le maintien est acquis

Avec trente-neuf points au comp- teur, les Oranais ont pratiquement

nul va les pousser à jouer à fond cette place au podium qui leur permettra de disputer une coupe africaine, alors qu’une victoire va carrément les met- tre en concurrence pour le titre, sa- chant que l’équipe accueillera l’ESS lors de l’ultime journée du cham- pionnat de la Ligue 1 Mobilis.

Ces trêves qui perturbent

Le seul hic pour le Mouloudia sera ces trêves à répétition, qui ont en- travé la montée en puissance de l’équipe. L’ayant payé cash face à l’ASO Chlef en s’inclinant sur un score sans appel de trois buts à zéro, les Oranais vont devoir observer une autre trêve de deux semaines qui ne sera pas valable pour son futur adver- saire en championnat, le MO Béjaïa qui affrontera le RCA en finale de la Coupe d’Algérie. L’on ne sait pas avec quel moral le MOB va donner la ré- plique au Mouloudia suite à cette fi- nale. Mais ce qui est sûr, c’est que les Crabes seront plus compétitifs qu’une formation qui a livré deux matchs en six semaines.

A. L.

16
16
N° 2988 www.lebuteur.com Coup d’œil Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2988
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis

CSC

Les Sanafir retrouvent le sourire, avant l’ASMOCoup d’œil Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis CSC C’ est une victoire précieuse que

C’ est une victoire précieuse que celle obtenue le week-end passé face à une équipe de Chlef qui a joué ses chances à fond.

D’ailleurs, le gardien de but Cédric a été inquiété maintes fois. C’est dire que ce succès succède au match nul ramené de Béchar face à la JS Saoura, ce qui confirme le retour en forme des Clu- bistes. Cette victoire est venue mettre du baume aux cœurs des Sanafir qui n’étaient pas nombreux au stade comme à leur habitude, mais assurément col- lés à leur téléviseur pour suivre les dé- bats. On avait as-

sisté à une fin de rencontre joyeuse et tous ont retrouvé le sourire, avant de se rendre à Oran pour un autre match très important.

La touche de Bracci était visible Il y a longtemps qu’on n’avait pas vu les joueurs clubistes jouer de la sorte et four- nir une rencontre des plus plaisantes, en dépit de l’enjeu et de la tension qui avaient animé cette joute. Les poulains de Bracci étaient plus libérés. De l’avis de tous les observateurs présents au stade, ils ont joués l’un de leurs meilleurs matchs de la saison. C’est dire que le technicien corse a marqué de son empreinte ce re- tour en force des Constantinois. Ce dernier a gagné la bataille tactique et les joueurs ont fait le reste en dévelop-

pant un très beau jeu, notamment en pre- mière période.

La reprise demain, après 48 heures de repos La victoire face à Chlef permettra aux camarades de Boulemdais d’empocher une prime de 20 millions de centimes qu’ils devront percevoir, avant de se dé- placer à Oran pour y affronter l’ASMO, mais ce succès a été aussi l’occasion pour le coach Bracci d’accorder deux jours de repos à ses poulains qui reprendront le travail demain après-midi au stade Be- nabdelmalek, afin de préparer la pro- chaine sortie du championnat. L. B.

Allag «On a été récompensés de nos efforts»

nous permettra de souffler un peu et gagner quelques places de plus qui nous mettrons à l’abri, avant d’entamer la suite de ce championnat qui sera sans nul doute très palpitante. Votre équipe a montré un visage séduisant cette fois, à quoi l’expliquez-vous ? Il n’y a rien de sorcier. On était plus que motivés, on voulait les trois points de la victoire et surtout le résultat ramené de Béchar nous a beaucoup motivés. On a joué très librement sans aucune pression comme on l’avait fait à Saoura où on avait la possi- bilité de remporter le match. Vous savez, le scénario du match contre le NAHD pla- nait et on ne voulait pas que ça arrive, même en seconde période on a raté au moins deux occasions nettes de sco- rer et de tuer le match. Per- sonnellement, j’ai raté une occasion dans ce match et fort heureusement que la vic- toire est venue récompenser nos efforts. Le mot de la fin ? On a fait le match qu’il fal- lait et on doit assurer le main- tien avant le dernier match. C’est ce que nous nous attel- lerons à faire. Ce qui nous intéressait dans ce match contre Chlef, c’était les

trois points de la vic- toire, et cela est de bon augure inch’Allah. Nos supporters nous ont en- couragés du début jusqu’à la fin, ils sont à re- mercier. Entretien réalisé par L. B.

Un mot sur le match que vous avez joué contre l’ASO ? C’était un match difficile. L’essentiel était d’obtenir les trois points de la victoire qu’on ne pouvait laisse échap- per d’autant plus qu’on jouait chez nous devant notre pu- blic. On pouvait tuer le match en première mi-temps. Mais en seconde période, en dépit de la fatigue que nous avions ressentie et du repli tactique, nous avons pu rester vigilants et tenir jusqu’à la fin de la rencontre. Ces trois points vous ont fait du bien, non ? Enormément de bien. Vous savez, nous assistons à un championnat des plus ser- rés cette année. Si vous ga- gnez trois points, vous êtes propulsés en haut du tableau et vous êtes proches du po- dium, alors que si vous en perdez, vous dégringolez et devenez proches de la reléga- tion. Pour nous, ce succès est comme une bouffée d’oxy- gène qui

Le rêve est permis, mais… Le départ pour Oran, deux jours ASMO- avant le match
Le
rêve est permis,
mais…
Le
départ pour
Oran, deux jours
ASMO-
avant le match
Cette victoire propulse les Sanafir à
quatre points seulement d’une place
qualificative à une compétition africaine.
Le rêve est devenu permis et tout le
monde se met à rêver. Certains suppor-
ters, les plus sages, diront que le princi-
pal objectif n’est pas de se qualifier à une
Coupe Africaine ou de jouer le podium,
mais d’assurer le maintien en Ligue 1. Un
championnat bizarre où le leader peut
devenir relégable alors que les trois re-
légables peuvent aussi jouer le titre,
à quatre journée de la fin du
championnat.
CSC se jouera
le 9 mai prochain
Concernant la rencontre de la 27 e journée de
championnat que joueront les poulains de
Bracci à Oran face à l’ASMO, la direction du CSC
La 27e journée du cham-
pionnat de Ligue 1 Mobilis se
jouera, selon la LFP, le samedi
9 mai 2015. C’est ainsi que
c’est la troisième fois depuis
son arrivée à la tête des Vert
et Noir de Constantine que le
technicien corse disposera de
15 jours pour préparer son
prochain match.
envisage, en concertation avec l’entraineur Bracci,
de rallier la ville d’Oran deux jours avant la
rencontre. Cela permettra aux joueurs de bien se
reposer et d’aborder le match dans de bonnes
conditions, dans la mesure où les Clubistes sont
déterminés à rentrer au bercail avec un résultat
positif qui sauvera l’équipe définitivement de la
relégation, sachant que les deux rencontres
qui restent à jouer à Hamlaoui doivent
être impérativement remportées par
les Sanafir, afin d’éviter tout
calcul.

ASO

L’équipe a regagné Chlef, après le matchpar les Sanafir, afin d’éviter tout calcul. ASO Le groupe est revenu directement après le match

Le groupe est revenu directement après le match à Chlef, et Ben- chouia a accordé un jour de repos aux joueurs qui devraient repren- dre aujourd’hui le travail, en prévi- sion du prochain match.

Départ mercredi pour Tunis

L’équipe se rendra ce mercredi à Tunis pour prendre ses quartiers en prévision du match retour face au Club Africain, le retour aura lieu samedi prochain, l’équipe se dépla- cera avec une délégation de 32 personnes

Sokambi ratera deux ou trois rencontres

L’avant-centre de l’ASO, Bonaven- ture Sokambi, ne sera pas concerné par le match retour de l’équipe à Tunis puisqu’il n’est pas qualifié en plus du carton rouge qu’il a reçu en fin de match face au CSC et qui le privera d’un ou deux matches de championnat, un coup dur pour l’attaque chélifienne.

Meliani purge

Karim Meliani a pu purger sa sus- pension automatique lors de ce match et il pourra revenir face au MCEE lors de la prochaine journée, l’absence de Meliani au milieu de terrain s’est fait ressentir, samedi dernier, car le milieu récupérateur a souffert en son absence.

Zaoui du voyage

Le capitaine Samir Zaoui devra re- venir à la compétition, vendredi prochain, surtout qu’il a eu le vert de la part du staff médical afin de reprendre le travail.

Zaouche

«Défendre nos chances jusqu’au bout !»

Quel commentaire faites-vous sur cette défaite ? On n’a pas pu réaliser un bon résultat car la dernière touche nous a manqué et parce qu’on s’est beaucoup repliés derrière avant d’encaisser. L’arbitre nous a fait plus mal que l’adversaire. Vous aviez le temps d’égaliser, mais vous n’avez pas pu, pourquoi ? On était très stressés et très en colère vis-à-vis des décisions de l’arbitre qui nous a fait sortir du match, mais on a essayé de revenir sans pouvoir le faire, on n’a pas été à la hauteur de l’évènement. Pensez-vous que ce résultat pèsera en fin de parcours ? Chaque point compte en ce moment et perdre trois points n’est pas facile, j’espère que ça ne sera pas ennuyeux pour nous pour le reste du parcours. Comment voyez-vous vos chances de maintien maintenant ? Rien n’est encore joué et nous avons tou- jours des chances d’atteindre notre objec- tif, notre sort est entre nos mains et il faut gagner trois matches pour arriver à assu- rer le maintien. L’équipe pourra-t-elle tenir le coup jusqu’à la fin ? Nous sommes obligés de jouer à fond nos chances jusqu’à la dernière minute de cet exercice. Il faut sauver cette équipe, c’est la moindre chose qu’on peut faire pour l’ASO. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Ça se complique

pour les Chéliffiens !

U ne autre défaite à l’extérieur vient de compliquer les chances de l’ASO d’assurer le main-

replier et laisser l’adversaire jouer et faire son pressing, une erreur monumen- tale de la part du staff technique qui de- vait faire monter ses lignes pour faire au moins jeu égal et permettre à sa défense de se repositionner et souffler, et même si l’adversaire a marqué sur un penalty, mais cette façon de jouer a beaucoup aidé l’adversaire à imposer son rythme et trouver ses repères dans ce match. L’ASO n’est sortie qu’après avoir encaissé et si elle n’avait pas pris de but en première mi-temps, elle aurait adopté ce jeu durant tout le match, ce qui a poussé les techniciens à dire que l’équipe s’est fait piéger d'elle-même.

Pour assurer le maintien, il ne faut pas jouer derrière

Pour assurer le maintien, il ne faut pas jouer derrière tien, au moment où tout le

tien, au moment où tout le monde attendait la confirma- tion de la part de l’équipe qui n’a pas pu montrer le même visage que mardi dernier, et même si elle est revenue en force en deuxième période, elle se trouvait déjà menée au score par les locaux. Cette dé- faite a fait très mal aux joueurs, dirigeants, mais sur- tout aux supporters qui étaient abattus en fin de match, que ce soit ceux qui ont fait le dé- placement ou ceux qui ont suivi le match sur leur petit écran. Une situation très em- barrassante tant l’équipe a be- soin de neuf points en quatre matches pour assurer son maintien, ce qui veut dire ga- gner ses deux rencontres à Boumezrag impérativement et aller chercher l’exploit à Bel Abbès ou Bologhine. Le doute com- mence à s’installer chez les fans de l’ASO sur les chances de maintien au moment où d’autres y croient toujours. L’équipe a besoin de gagner lors de la prochaine affiche face au MCEE à Chlef pour revenir encore à la charge et oublier cette défaite qui n’était pas évidente et que beaucoup ont expliqué par une mau- vaise gestion tactique de la part du staff technique qui est entré pour jouer le match nul, ce qui était trop risqué dans un match où il fallait jouer le tout pour le tout.

L’équipe n’a pas su réagir

Les poulains de Benchouia ont vécu une première demi-heure infernale jusqu’à l’ouverture du score par l’adversaire, une demi- heure où il ne se sont créés aucune occasion, se contentant de se

Dans une telle situation où l’équipe joue sa survie, tous les matches sont des finales qu’il faut jouer à fond. Si on n’ose pas, on n’aura rien, telle devrait être la devise du staff technique et les joueurs qui doivent sortir du repli défensif et jouer à l’extérieur comme à domicile, chercher trois points de l’extérieur ne se fera pas de cette manière et Ben- chouia doit prendre des risques et faire confiance à ses attaquants qui doivent créer le danger et non pas défendre avec leurs camarades.

Ghorbal enfonce le clou

Il ne faut pas oublier aussi la prestation de l’Oranais Mustapha Ghorbal qui est passé à côté de la plaque et a influé directement sur le score du match puisque l’adversaire a pris les trois points grâce à un penalty imaginaire sifflé par l’arbitre qui, encore une fois, a commis une grave erreur et continue à jouer avec le sort des grands clubs algériens sous le regard de la commission d’ar- bitrage qui ferme à chaque fois les yeux sur ses fautes impardon- nables au moment où la majorité des clubs de la Ligue 1 Mobilis se sont plaints plusieurs fois de son arbitrage.

A. F.

Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2988 MCEE Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2988
MCEE
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis
17
17

Derrardja : «C’est ma dernière

saison en Algérie»

Le meilleur buteur du championnat Walid Derrardja revient sur sa saison, et évoque des choses qu’il n’a jamais citées à la presse. A cœur ouvert, le chouchou du stade Messaoud Zouggar émet son ambition de finir buteur de l’actuel exercice, tout en affichant son rêve d’aller jouer en Europe. Par ailleurs, avec une gentillesse sans pareil, Derrardja voudrait aussi évoluer aux côtés de son ami Chenihi en Equipe nationale A, tout en dressant un clin d’œil à Christian Gourccuff.

Tout d’abord, avec 14 buts à votre actif, vous aspirez au titre de meilleur buteur cette saison… Effectivement, j’y suis presque, surtout qu’il ne reste que quatre journées pour le baisser de rideau. J’essaierai de continuer sur cette cadence pour aider mon équipe, et secouer les filets. Ce ne sera pas facile, du moment que certaines équipes jouent leur survie en Ligue 1 Mobilis et d’autres pour le haut du tableau, mais avant tout, il faudra assurer le maintien avec le MCEE qui reste ma priorité, ensuite le titre de buteur. Vous aspirez atteindre combien de buts en fin de saison ? Pour aider mon équipe, j’aspire, Inch’Al- lah, en rajouter trois ou quatre et finir avec 17 réalisations, ce serait une très grande sa- tisfaction personnelle. Les trois dernières réalisations sont des bolides des 30 mètres, voire plus, comme face à l’Ashanti, le CSS ou en- core l’USMBA, d’où vous vient cette inspiration ? Dans la vie en général, je fais des essais, la réussite vient du bon Dieu, moi je tente et ça marche, surtout à El Eulma, car je connais bien ce terrain qui me sourit beau- coup, mais c’est vrai que j’ai marqué de loin, ensuite c’est une affaire de confiance en soi et tout marche par la suite. Mais même à l’extérieur, comme face à l’Ashanti… C’est juste, car c’était un beau but, je l’ai dit, je tente ma chance et ça rentre, je n’hé- site pas, je dis merci au bon Dieu pour cette réussite, je dois juste continuer sur cette ca- dence. Vous avez dit avant que c’était votre dernière saison au MCEE, vous n’avez pas changé d’avis depuis… Oui, ce sera ma dernière saison avec le MCEE, mais celle-ci n’est pas encore arrivée à son terme, et l’équipe n’a pas encore assuré son maintien, donc elle a besoin de moi et de mes coéquipiers. Par la suite, on s’atta- blera avec le président et je saurai où sera ma prochaine destination. Mais comme je ne suis pas du genre à anticiper les évène- ments, je préfère sauver l’équipe et en parler en fin de saison. Verra-t-on Derrardja en Europe ? C’est mon souhait le plus cher, mon ob- jectif est de devenir professionnel en Eu- rope, j’ai joué à 17 ans avec les seniors du NAHD, donc il est venu le temps d’aller monnayer mon talent en Europe. Pour plaisanter, certains disent qu’à chaque fois que vous marquez, vous vous dirigez vers Herada pour lui signi- fier de vous libérer en fin de saison, n’est-ce pas ? Il rit… non, non je le jure que ce n’est pas ça, c’est plutôt par instinct que je le fais, j’ai

une relation privilégiée avec lui, je suis venu ici avec Arras, il a aidé le club et les joueurs, c’est un peu grâce à lui que je suis arrivé là où je suis aujourd’hui, c’est un geste sans ar- rière-pensée, si ce n’est pour le remercier de tout ce qu’il a fait pour moi. Lui avez-vous parlé des contacts que vous avez eus ? C’est lui qui me parle de ça, j’ai des contacts, et beaucoup même des clubs fran- çais, portugais et tunisiens, et une fois la sai- son terminée et le maintien assuré, on n’en rediscutera. En Tunisie, la presse parle du Club Africain, y a-t-il des détails ? Je ne le nie pas, ils m’ont fait une offre pour les rejoindre en fin de saison, et m’ont appelé directement ainsi que mon prési- dent, je remercie ce grand club tunisien de ses sollicitations, mais mon équipe n’a pas encore assuré son maintien, je prendrai une décision une fois le MCEE sauvé, je serai plus concentré sur ce sujet. Vous évoluez en L1 Mobilis depuis sept ans, pensez-vous bénéficier de quelque chose si vous y restez ? Je suis issu de ce championnat qui m’a beaucoup donné, et où j’ai pratiquement tout appris, j’en ai énormément bénéficié, mais le temps est venu pour aller faire des choses ailleurs et développer ce que je sais déjà, j’ai juste envie de changer d’air. Surtout que les locaux ne figurent pas dans l’effectif de l’EN, et aller ailleurs vous ouvrira certainement les portes de la sélection… Effectivement, les locaux n’ont pas beau- coup de chance en EN car aujourd’hui, la sélection est constituée de joueurs profes- sionnels. Mais personnellement, je ne sais pas quoi faire pour jouer en EN, je fais de mon mieux en championnat en marquant de beaux buts, et j’estime que je mérite une chance en regroupement avec les Verts avant le match face aux Seychelles, et si je veux jouer en professionnel, ce sera l’une des raisons qui m’incitera à partir. Peut-être c’est dû aussi à votre équipe, le MCEE, qui n’est pas très médiati- sée… Effectivement, bien que notre équipe joue un football propre, et si j’étais dans un club de la capitale, avec mes 14 buts, j’aurai eu une autre réputation, mais Hamdoullah, dans mon club, les gens connaissent le foot- ball et ses valeurs, certains de mes amis me disent que même sur Canal +, ils ne voyaient pas des buts comme les miens. Sin- cèrement, je souhaite avoir ma chance et re- joindre mon ami Chenihi. Ah, lui s’est bien imposé en EN, donc vous ambitionnez de le rejoindre… C’est un rêve pour moi, je vous l’ai dit, je n’attends que ça, surtout que je joue en EN des locaux et rejoindre Brahim Chenihi se- rait la cerise sur le gâteau, il ne faut pas ou- blier que j’ai joué dans toutes les catégories en EN, il ne me reste que les A et je souhai- terais que ce sera face aux Seychelles. Avez-vous un message à transmettre au sélectionneur national ? Que lui dire ? Il sait ce qu’il fait à mon avis, moi par contre, je dois poursuivre mes efforts pour atteindre mes objectifs, et je souhaite avoir une chance en EN, surtout que je suis le buteur du championnat, sinon je le respecterai avec ou sans convocation. Dites-nous, avez-vous déjà parlé à Christian Gourcuff lors de vos stages, vous a-t-il conseillé ? Non, pas à ce que je sache, on s’est vus à trois reprises en stage et c’est tout, je sou- haite seulement que cela se reproduise avec l’Equipe nationale A.

Entretien réalisé par Nedjemeddine S. A.

«Le Club Africain m’a fait une offre»

PUB : (NIF) MISE EN DEMEURE n Vu le marché N°10/2014 approuvé en date du
PUB
: (NIF)
MISE EN DEMEURE
n Vu le marché N°10/2014 approuvé en date du 17/06/2014
relatif à la réalisation des travaux des 58/90 logements
publics locatifs à AFLOU.
n Vu le faible avancement des travaux sur chantier.
n Suite au rapport de BET en date du 11/03/2015 concernant
le faible avancement des travaux sur chantier
L’entreprise BOUSADIA BELKACEM dont le siège social
comme el maadid wilaya de M’sila, titulaire du marché
N°10/2014 approuvé en date du 17/06/2014 relatif à la
réalisation des travaux des 58/90 logements publics locatifs
à AFLOU, est mise en demeure de renforcer le chantier en
moyens humains et matériels d’une façon convenable et
durable.
Un délai de (08) jours est accordé à cette entreprise à partir
de la première parution de la présente mise en demeure
dans la presse nationale et BOMOP afin de se conformer
aux dispositions précitées, passé ce délai une résiliation au
tort exclusif sera prononcée à l’encontre de cette entreprise.
Anep : 321230 / Le Buteur du 27/04/2015
18
18

Le maintien est relancé !

C ontrairement à ce qu’on attendait, les Sang et Or ont réussi samedi à ar- racher les trois points de la victoire lors de

leur virée à l’Arbâa. C’est la première fois cette saison que le NAHD arrive

à imposer sa loi en dehors de ses

bases. Avant-hier, la bande à Bouzidi

a mis fin à sa période de disette et a

réussi par là même à engranger trois précieux points pour la course vers le maintien, surtout après les résul- tats de la journée qui ont vu les équipes menacées par la relégation tous piégées. Désormais, le Nasria n’aura qu’à récolter sept points pour assurer sa survie en Ligue 1 Mobilis et éviter les calculs. Après avoir re- noué avec la victoire et relancé la course pour le maintien, il faut dés- ormais chercher à réussir un sans- faute jusqu’au match de Chlef. En attendant la confirmation contre l’USMBA le week-end prochain, l’équipe continue son bonhomme de chemin mais avec beaucoup de bruit.

meilleur comportement samedi contre le RCA, contrairement au dernier match à domicile devant le MCEE. Les camarades de Samir Khiter se sont battus comme il se doit et méritent amplement les trois points. En dépit de ce comporte-

ment, le mérite revient surtout à Youcef Bouzidi qui a accepté de

mettre sa casquette d’entraîneur. Le manager du Nasria a su trouver les bonnes solutions samedi, mais aussi la bonne formule pour battre le RCA. Il a prôné un système offensif qui a permis à l’équipe de dominer les débats. En somme, Bouzidi a de

nouveau gagné son pari.

Mokrani et Madi retrouvent la forme

Deux éléments ont su tirer leur épingle de jeu à l’Arbâa. Il s’agit du gardien Seddik Mokrani et du mi- lieu Aymen Madi. Ces derniers ont retrouvé leur forme et la plénitude de leurs moyens physiques et tech- niques. En plus du buteur Benayad, Mokrani et Madi ont bien tenu leur rôle samedi et ont contribué à cette précieuse victoire.

N° 2988 www.lebuteur.com NAHD Coup d’œil Lundi 27 avril 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2988
www.lebuteur.com
NAHD
Coup d’œil
Lundi 27 avril 2015
Ligue 1 Mobilis

Benayad «Ce succès est pour nos supporters»

Une grande surprise que celle réussie à l’Arbâa. Vos impres- sions ?

Peut-être que c’est une surprise, mais elle est bonne pour Hussein Dey. Cela n’a pas été facile face à une équipe du RCA qui a tout donné pour nous piéger. Sans prétention aucune, on est allés à l’Arbâa pour gagner et espérer réduire l’écart sur les prétendants au maintien. Nous étions dans l’obligation de gagner et récupérer les points perdus à domi- cile face au MCEE. Cela n’a pas été facile mais je pense que nous avons bien géré la rencontre et surtout on a su être efficaces. Je dirais que ce suc- cès est bon pour le moral du groupe pour la suite du championnat. Le mérite revient à nos dirigeants, au staff technique et à tous les joueurs. Cette victoire est pour nos suppor- ters surtout.

Cette victoire vous permettra de respirer et surtout de vous relan- cer dans la course pour le main- tien. Vous attendiez-vous à ce scénario ?

Vous savez, on ne peut rien avancer tant que la compétition officielle n’est pas terminée. La réalité du ter- rain est toujours amère et différente. Je vous mentirais si je vous disais que cette victoire a été facile à arra- cher. En revanche, on savait que le NAHD avait un bon coup à jouer à l’Arbâa et que nous n’avions rien à perdre. Notre sort est toujours entre nos mains, seulement on doit très bien gérer notre calendrier. On veut aller doucement mais sûrement. Mais ce qui est sûr, c’est qu’on méri- tait amplement les trois points.

en appellera d’autres. J’espère conti- nuer sur cette dynamique, à l’image de mes coéquipiers.

Cette victoire semble avoir éva- cué une partie de la pression et vous permettra de préparer le prochain choc contre l’USMBA dans de bonnes conditions, n’est- ce pas ?

Effectivement. Le moral des joueurs est au beau fixe et le groupe reste toujours solide après une victoire, surtout si elle est acquise à l’exté- rieur. Nous aurons une semaine pour bien préparer ce rendez-vous. D’ici là, le groupe sera prêt pour cette empoignade. À présent, on doit savourer cette belle victoire et garder cet état d’esprit.

Mais Bel-Abbès ne se laissera pas faire puisqu’elle est aussi concer- née directement par le maintien. Vous ne craignez pas ce match à hauts risques ?

Il faut s’attendre à tout en football. On doit se méfier de cette équipe en quête de rachat. Les joueurs de Bel- Abbès ne se présenteront pas en vic- times expiatoires et feront tout pour essayer de nous piéger. Donc, on est avertis et les joueurs ne doivent sur- tout pas tomber dans la facilité. Il faut garder les pieds sur terre et res- ter concentrés pour nos prochaines échéances.

Donc, vous êtes bien partis pour enchaîner avec un deuxième suc- cès d’affilée pour une autre se- maine… On fera le nécessaire pour récolter les trois points de la rencontre. Notre invincibilité n’est pas une fin en soi. On ne veut pas faire une fixation sur le classement ou autre chose. On essayera de gérer match par match pour assurer notre maintien. Il faut enchaîner avec les bons résultats pour atteindre cet objectif.

Youcef M. Reprise aujourd’hui à Bouchaoui l l Les coéquipiers de Hamza Aliouane reprendront aujourd’hui
Youcef M.
Reprise aujourd’hui à Bouchaoui
l l Les coéquipiers de Hamza Aliouane reprendront aujourd’hui
après-midi le chemin des entraînements. La reprise est prévue à
Vous êtes l’artisan de ce succès.
Un commentaire ?
la forêt de Bouchaoui.
Match amical mercredi contre l’EN espoirs
l l Le staff technique a prévu un match amical pour mercredi pro-
chain. Le NAHD devrait affronter l’EN espoirs au stade du 20-
Bouzidi, le sauveur
Août. Ce test a été programmé la semaine passée et permettra au staff
technique d’apporter les dernières retouches avant le match contre
l’USMBA.
Cela me fait toujours plaisir de
contribuer à une victoire et d’être au
service de mon équipe. Je suis là
pour marquer des buts et pourvu
que cela dure. En tous cas, sans l’aide
de mes camarades, je ne pouvais
rien faire. Je dirais que ce succès est
le fruit du travail de toute l’équipe. Je
suis doublement heureux et ce but
Entretien réalisé par
Youcef M.
Les joueurs du NAHD ont eu un
JSS
réalisé par Youcef M. Les joueurs du NAHD ont eu un JSS Saoura se complique la

Saoura se complique la tâche

joueurs du NAHD ont eu un JSS Saoura se complique la tâche U ne défaite de

U ne défaite de la JS Saoura face au MC Oran compliquera da- vantage la tâche des Sudistes pour atteindre

leur objectif qui est le maintien. Suite au match nul face au CSC à Béchar la semaine passée, les capés de Henkouche ajoutent une autre défaite à leur registre. Deux revers qui ont eu pour conséquence d'en- foncer sérieusement les Vert et Jaune de Saoura. Un 26 e round qui voit donc aujourd'hui la JS Saoura se di- riger tout droit vers la Ligue 2 Mobi- lis, d'autant plus que les protégés de l'entraîneur Henkouche ont essuyé au stade du 20-Août-1955 un impor-

tant revers la semaine passée face au CSC, un adversaire constantinois qui joue aussi son maintien parmi l'élite. Un nouveau désastreux faux- pas des Sudistes, au terme duquel les Vert et Jaune ont considérablement diminué leurs chances de maintien, et suite auquel Mohamed Hen-

kouche a été contraint d'accepter la sentence avec beaucoup de lucidité. Pour cause, l'ancien joueur des Gi- rondins et de l'EN a déclaré dès la fin du match que si jamais la Saoura doit retourner en Ligue 2 Mobilis, il le fera pour repartir sur de nouvelles bases, autres que celles qui sont les siennes actuellement. Il est vrai que depuis l'entame de la saison en cours, la JS Saoura n'est jamais en- trée dans la zone rouge et a souvent figuré sans cesse au milieu du ta- bleau, et aussi parmi les nombreux potentiels candidats actuels à la des- cente en Ligue 2 Mobilis. Il est vrai aussi qu'il reste toujours en jeu au- jourd'hui 12 points. Toutefois, cette dernière défaite de la JS Saoura face au MC Oran et au terme de laquelle les Sudistes prennent la 14 e place au classement risque fort de condam- ner définitivement au purgatoire le club de Béchar. Seul un concours de circonstances, au demeurant très peu probable, peut sauver la Saoura vu le reste des matchs qui lui restent à jouer. Pour cause, la bataille pour le maintien s'est réellement durcie dans la seconde moitié du tableau.

B. G.

Djebbar «Les clubs algérois combinent entre eux»

Le président de la JS Saoura, Mohamed Djebbar, a fait de graves révéla- tions après la fin du match contre le MC Oran, où il a accusé certains clubs, plus précisément les clubs algérois, d’arranger les résultats entre eux contre certaines équipes. Il a déclaré: «Notre équipe a beaucoup souffert de l'injus- tice cette saison, et il est temps de révéler certains faits, d'autant plus que nous voyons que les clubs algérois combinent les matchs entre eux contre certaines équipes afin de les faire rétrograder en Ligue 2 Mobilis.»

Bousmaha «Il faudra faire le plein à domicile»

Quel est l'état d'esprit du groupe après cette défaite face au MCO ?

C'est sûr que nous sommes très déçus par cet échec, car il faut avouer que la défaite était très amère, mais cela fait partie du football. Je tiens à rappeler que nous avons joué devant une équipe coriace et, en quelque sorte, l'expérience a fait la différence. Dommage, on aurait aimé sortir avec une victoire.

faudra faire le plein à domicile, c'est primordial. Maintenant, si on réussit à grignoter quelques points à l'exté- rieur, ce serait bien aussi. Je tiens toutefois à signaler qu'il faut soute- nir cette équipe.

Pour le prochain match, vous serez face à l’USMA. Un com- mentaire ?

Ce sera un match difficile pour les deux équipes. On jouera cette ren- contre pour la victoire afin de récupérer les points perdus lors du dernier match.

afin de récupérer les points perdus lors du dernier match. Cela risque de démoraliser le groupe,

Cela risque de démoraliser le groupe, non ?

Je vous mentirais si je vous disais le contraire, car ça fait toujours mal psychologi- quement de perdre de cette façon, mais on n'a pas le choix, on doit tourner cette page et nous rencontrer de nouveau sur le prochain match pour renouer avec la victoire.

On peut dire que c'est une saison ratée pour la JSS ?

Oui, et il n'y a pas lieu de se voiler la face, Saoura n'a pas brillé cette saison et c'est dommage, mais il faut voir aussi les causes. Il y a beaucoup de choses à re- voir si on veut que la JSS joue les premiers rôles la saison prochaine.

Croyez-vous que le main- tien est ac- quis ?

Avec 32 points, le maintien n’est pas encore ac- quis, mais il faudra crava- cher dur et ne pas tomber dans le piège. Il

Entretien

réalisé par

B. G.

www.lebuteur.com N° 2988 Lundi 27 avril 2015 Coup d’œil Clubs de Kabylie
www.lebuteur.com
N° 2988
Lundi 27 avril 2015
Coup d’œil
Clubs de Kabylie

Régionale 1

19
19

Régionale 2

MB Bouira 3 - EC Oued Smar 0 ORB Akbou 1 JS M'Chedellah 0 Les

MB Bouira 3 - EC Oued Smar 0

ORB Akbou 1 JS M'Chedellah 0 Les Olympiens enfoncent Maillot

ORB Akbou 1 JS M'Chedellah 0

Les Olympiens enfoncent Maillot

 

Le Mouloudia sans trop forcer

Stade : Opod (Akbou) Affluence : moyenne Arbitres : Moudjeb, Amiar, Louchel But : Hadi Billal (75')(ORBA)

I ls étaient restés sur un bon suc- cès chez le CR ameur, la se- maine d’avant, les protégés de Hamidouche en accueillant la

formation de la JS M'Chedellah, qui pa- tauge dans les profondeurs du classe- ment, se devaient de l'emporter pour confirmer leur net regain de forme et par là même se rapprocher davantage des formations du haut du tableau. D'emblée, les camarades du virevoltant Hadi Billal ont voulu prendre l'emprise du jeu et montrer leurs ambitions dans cette rencontre. Ainsi, trois minutes ne se sont pas écoulées que le virevoltant

Drissi d'un joli tir croisé a failli tromper le gardien maillotin. Loin de se décou- rager, les coéquipiers d’Iissen conti-

sujet mais manquant d’opportunisme dans sa dernière ligne. En face, les co- équipiers d'Oulbani sentant qu'il y avait un bon coup à jouer tenteront de mener quelques actions dans le camp adverse, mais celles-ci manqueront de conviction pour espérer déstabiliser la défense olympienne. Le coach akboucien opé- rera alors un changement en incorpo- rant des éléments plus frais. Un coaching payant puisque juste après, le rusé et toujours aussi percutant Hadi Billal parviendra à tromper la vigilance des défenseurs adverses pour aller bat- tre le dernier rempart de la JSM. Mis en confiance, les locaux maintiennent leur pression sur leurs vis-à-vis et parvien- nent à se procurer d'autres occasions de prendre le large, mais en vain. Il faut dire que la formation de la JS M'Chedallah qui n'avait plus rien à perdre et qui n'a à aucun moment fermé le jeu a trouvé des ressources pour mener des attaques,

Stade : Bourouba-Saïd (Bouira) Affluence : moyenne Arbitres : Benamara, Herrouga, Merri Avertissements : Teggar, Bounoua (MBB) ; Layacha, Sellam (ECOS) Expulsion : Djebili (ECOS) Buts : Azzouni (8’), Bounoua (23’), Boukha- rouba (78’)(MBB)

MBB : Benali, Teggar (Gouizi), Bounoua, Bou- kharouba, Saïdoune, Chihati, Larbi Chérif, Hamza Fatheddine, Belouarem (Mazouni), Az- zouni (Chedani), Saha Entraîneur : Larbi Kettaf

ECOS : Atif, Nedjari, Hebili, Benbarek, Bou- dib, Kecira, Kenouche, Bensaïd, Djebili, Laya- cha (Hamici), Sellam Entraîneur : Tadjine Samir

charge une nouvelle fois, et Bounoua coupe la trajectoire de la balle pour ajouter le second but. Le Mouloudia continuera à faire le jeu, et à la demie heure, un excellent travail individuel de Bounoua, qui traverse tout le terrain, et arrivé à la surface de réparation, il offre un caviar à Hamza Belouarem qui tente un lobe, mais la balle frôle la transversale. Même scénario en seconde mi-temps, le Mouloudia poursuit tranquillement sa domination et rate plusieurs occasions pour

tuer le match surtout après la 68’ lorsque l’ECOS s’est retrouvé à dix suite à l’expulsion de Djebili. Deux minutes plus tard, à l’issue d’une belle com- binaison à trois entre Saha, Hamza et Chihati, ce dernier se retrouve seul face au portier algérois mais loupe la balle du KO. Une minute plus tard, c’est Belouarem, bien servi par Chihati, qui manque lamentablement la balle du troisième but. À la 77’, Chihati, le plus en vue dans cette

L e Mouloudia de Bouira n’a pas eu à trop forcer son talent devant son adversaire du jour, l’EC Oued Smar, dans une rencontre qui s’est dérou- lée pratiquement à sens unique. Le

MBB qui a évolué au grand complet a inscrit les trois buts de la rencontre sur des balles arrêtées transformées à chaque fois de la tête. L’ouverture du score est survenue à la 8’ suite à un coup franc tiré par Chihati, Azzouni bien placé ouvre le score d’une belle tête qui trompe la vigilance du portier algérois. Le Mouloudia ratera le KO à deux fois, à la 11’ lorsque la reprise de Hamza, bien servi par Saha, frôlera le poteau gauche ou encore ce débordement de Belouarem qui d’un tir croisé rate de peu le cadre. L’unique action de but des visiteurs a eu lieu à la 22’, suite à une mau- vaise sortie du portier Benali, Sellam tentera un lobe mais rate le cadre. Une minute plus tard, sur un corner au profit des locaux, Chihati s’en

rencontre, tente un tir canon des 30 mètres, le portier de Oued Smar relâche la balle qui revient sur Hamza, mais

nueront à pousser et mener des assauts dangereux mais sans parvenir à trouver le chemin des

Hamidouche (entr. ORBA) : «C’est bon pour la sérénité du groupe» «C’était une partie très
Hamidouche
(entr. ORBA) :
«C’est bon pour la
sérénité du groupe»
«C’était une partie très disputée. Nous
sommes vite entrés dans le match en empêchant
l'adversaire de prendre ses repères sur le terrain.
Les joueurs n'ont pas paniqué même après les
nombreux ratages. On a réussi à matérialiser
une de nos occasions en seconde mi-temps à
force d’insister, mais je dois dire que j’appré-
hendais un relâchement de la part de nos
joueurs. C'est une victoire qui nous
permet de travailler dans la
sérénité totale.»

celui-ci rate sa reprise. Il faut dire qu’il y a eu beaucoup de ratages de la part des joueurs du Mouloudia jusqu’à cette 78’, suite

à

Larbi Mounir, le défenseur Boukha- rouba en pleine course place une tête piquée et ajoute le troisième but. C’est le coup de grâce pour les visi-

filets face à de coura- geux Maillotins qui tiendront le coup jusqu’à la pause. À la reprise, on attendait

un corner joué par

une probable prise de risque sur le plan offensif de la part des v i s i t e u r s , mais c’est le même scénario qui se reproduira avec une formation

teurs qui continueront

subir jusqu’au coup de sifflet final.

à

Mohand Arezki

akboucienne qui maî- trisera parfaitement son

quoique celles-ci manquaient vraiment de tonus pour espérer revenir à la marque devant la présence athlétique des camarades d'Aghroud. Finalement, Ferguene, Hadi Billal et consorts qui ont paru nettement mieux en jambes ont su gérer leur confortable avance jusqu'au coup de sifflet libérateur de l'excellent Moudjeb. Au bout, c'est une victoire étriquée certes, mais logique et méritée de l'ORBA qui a réussi à enchaîner avec une autre belle performance qui lui per- met de sauter quelques marches au clas- sement au point de gravir jusqu'à la sixième place devant une courageuse équipe de la JS M'Chedallah dont les joueurs devraient se serrer les coudes pour espérer sauver leur peau, même si cela relève désormais de l’extraordinaire exploit, mais sait-on jamais! Zahir Aït Hamouda

 

Division nationale amateur (28 e journée)

Division nationale amateur (28 e journée)
USO Amizour 1 - WR M’Sila 1

USO Amizour 1 - WR M’Sila 1

Le point du bonheur des Unionistes

Stade : Larbi-Touati (Amizour) Affluence : moyenne Arbitres : Bezohra, Hammou, Abarar Buts : Bourenane (20’)(WRM) ; Aït Moussa (80’ sp)(USOA) Avertissements : Bourenane, La- mamra, Lezrag (WRM)

USOA : Hamdaoui, Sadaoui, Saci, N. Kherraz, Oukkal, Lagoune, Yaya (Larabi), S. Kherraz (Bakli), Abdelkader, Saïdi (Benayed), Aït Moussa Entraîneur : Boussekine

WRM : Guerane, Ikhlef, Boure- nane, Moussei, Lamamra (Nadir), Gana, Gasmi, Lezrag, Alahoum, Djerdali, Baâli (Hedjab) Entraîneur : Benaniba

E n recevant le Wifak de M’sila, les Unionistes d’Amizour étaient déter- minés à arracher la vic-

toire, c’était leur seul et unique objectif pour assurer définitivement le maintien et grimper de quelques

marches au tableau. Les hommes de Samy Boussekine ont débuté la par- tie tambour battant en allant porter le danger dans le camp adverse mais sans pour autant pouvoir concrétiser leurs nombreuses occa- sions devant les bois de Guerane, notamment par Yaya et Aït Moussa dont le coup de tête a été bien re- poussé par le portier de M’sila. Puis vint cette grosse occasion, lorsque Sofiane Kherraz, au prix d’un bel ef- fort individuel, a failli tromper le gardien m’sili d’un puissant tir des 20 mètres. Au quart d’heure de jeu, Abdelkader décochera une frappe qui passe à quelques centimètres des bois. Portés par leur public, Oukkal et compagnie se sont donné à fond pour trouver la faille, en vain. Alors que les fans de l’USOA s’attendaient à voir leur équipe prendre l’avantage, au vu de sa nette domination, c’est le contraire qui s’est produit, les visiteurs parvien- nent à inscrire un but suite à un mauvais dégagement de Nassim Kherraz. L’attaquant Bourenane s’est retrouvé seul, alors il n'a laissé au- cune chance au portier Hamdaoui.

Sonnés par ce but, les gars du coach Boussekine jetèrent toutes leurs forces en attaque à la recherche du but égalisateur. Aït Moussa s’est ainsi fait crocheter dans la surface de réparation, tout le stade a vu cette action sauf l'arbitre central, il n’est pas très inspiré sur beaucoup d’actions d’un côté comme de l’au- tre. Oukkal tentera sa chance à la 40’ mais une bousculade l'a privé d'aller jusqu'au bout de son action. En l’absence d'occasions franches, l’USOA n'a pu revenir au score dans les 45' première minutes et c'est sur le score de 0 à 1 que les deux équipes ont rejoint les vestiaires. Sermonnés par l’entraîneur durant la pause, les locaux repartent dès la reprise à l’assaut du but adverse sans pour autant arriver à remettre les pendules à l’heure. Débordés de toutes parts, les gars de M’sila se mettront à user de toutes les ficelles pour contrer les attaquants amizou- rois. Malgré l’antijeu, les camarades de Sadaoui continuent à presser leurs adversaires dans leurs der- niers retranchements. Les attaques et menaces des locaux ont redoublé

d'intensité, avec un Abdelkader très en forme, qui a passé son temps à alimenter les attaquants en bons ballons, mais Yaya et Aït Moussa les ont mal exploités, ce qui a poussé le coach Samy Boussekine à procéder à des changements avec l’unique idée de jouer l'attaque à outrance et essayer de déjouer le bloc mis en place par l’adversaire. L'entrée des deux jokers Belaoued et Larabi a fini par déstabiliser l'arrière-garde des visiteurs. Il a fallu attendre la 80’ pour voir l'égalisation de l’USOA, et ce suite à un fauchage d’Aït Moussa par Lamamra. L’arbitre Bezohra sif- flera l’indiscutable penalty que

transformera ce joueur en signant l’égalisation. Malgré les tentatives des dernières minutes face à des vi- siteurs qui, voulant conserver le précieux point du match nul, ont dressé une véritable muraille dans leur camp. En dépit de tous leurs ef- forts, les Amizourois n’ont pas pu arracher la victoire, se contentant du partage des points qui les ar- range puisque en dépit de ce résul- tat, l’USOA, désormais 10 e au classement avec 35 points, a assuré définitivement son maintien en DNA pour sa deuxième saison dans ce palier.

M. Mustapha

Ferchouli (entraîneur-ddjoint USOA) : «On a raté le coche» «Les joueurs ont fait tout leur
Ferchouli (entraîneur-ddjoint USOA) :
«On a raté le coche»
«Les joueurs ont fait tout leur possible pour que les trois points
restent à Amizour, mais le manque de concentration devant le but
les a empêché de comptabiliser ces unités. Nous avons manqué d’ef-
ficacité, on s’est procuré au moins cinq bonnes occasions, mais on
n’a pas su les concrétiser. Même les coups de pieds arrêtés, qui
étaient notre point fort, ne nous ont pas souri. Il faut dire, toute-
fois, qu’on est tombés sur une bonne équipe de M’sila qui ne nous a
pas facilité la tâche.»
Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2988 USMB Ligue 2 Mobilis Lundi 27 avril 2015
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2988
USMB
Ligue 2 Mobilis
Lundi 27 avril 2015
Mouassa est sollicité de toutes parts… «Touche pas à mon entraîneur !» Si certains de
Mouassa est sollicité
de toutes parts…
«Touche pas à
mon entraîneur !»
Si certains de ses
pairs se veulent
plus discrets, le
président du MC
Saïda a fait une
déclaration qui a
eu l’effet d’une
bombe du côté de
Blida. Ce respon-
sable a, en effet,
déclaré qu'un ter-
rain d'entente a
été trouvé avec
Mouassa et que ce
dernier prendrait
la barre technique
de l’équipe du MCS
dès la fin de cet exercice. On ne veut pas réagir à
chaud, du côté de la direction du club blidéen, et
on veut faire de tout cela un non-événement.
«Mouassa est notre entraîneur et je peux vous dire
qu’il le sera la saison prochaine, dans la mesure où
c’est lui, comme le veut sa fonction, qui coordon-
nera l’opération recrutement. Je peux vous dire que
nous n’allons même pas aborder le sujet dont vous
parlez, car nous avons vraiment autre chose à
faire», nous dira un membre du comité directeur
de l'USMB.
Côté cour et côté jardin !
Ceci pour la position officielle, et "côté cour",
si l’on veut."Côté jardin", on nous dira que du côté
de la direction du club, on est tombé des nues, en
apprenant que plusieurs présidents de clubs de L1
et de L2 Mobilis font du recrutement de Mouassa
leur priorité. La réaction la plus virulente provient
des supporters et plusieurs d’entre eux ont voulu
que nos colonnes se fassent l’écho de leur grande
colère. «Tenter de débaucher quelqu’un qui ne
s’est pas seulement engagé avec un président de
club mais avec tout une ville est inadmissible et
c’est tout simplement triste pour ces présidents»,
nous dira l'un d'eux. De toutes les façons, cette
"vraie fausse rumeur", si c’en est une, a mis un
petit bémol à l’euphorie qui régnait dans la ville
des Roses, où les supporters de l’USMB pensaient
que pour une fois, l’intersaison allait se passer
normalement.
S. B.

Douidène s’est réuni avec les joueurs la veille du match face à l'ABM

l lLe président Douidène s’est réuni avec les joueurs et les membres du staff dans la soirée

de jeudi et cela juste après le dîner. Il a demandé

aux camarades de Litime de se surpasser pour réaliser un bon résultat. Le moins que l’on puisse dire est que son message a été reçu comme il se doit. Abordant le sujet de la prime du match, le boss blidéen a demandé à ses joueurs d’en fixer le montant, eux-mêmes. La réponse de ces derniers était que leur souci premier était de glaner ces trois unités qui manquaient à leur bonheur et que le volet financier n’avait pas à être abordé en ce moment.

La reprise aujourd'hui

l lKamel Mouassa ne s’est pas laissé disperser par l’engouement qui a suivi le retour préma-

turé parmi l'élite. Il rappellera très vite à ses

joueurs que la saison n’est pas terminée et qu’ils auront à jouer trois matchs avant les vacances. Il

a informé ses poulains que la reprise se fera au- jourd’hui.

Avec le plein de confiance

l lPour le moment, l’USMB joue parfaitement son rôle de leader et cela lui va bien. «On ne

choisit pas, répète le coach Mouassa. L'objectif est d'avoir les meilleurs résultats lors des prochains matchs et on verra où ça nous mène. Le plus im- portant est de faire le plein de confiance.» Balayant les inquiétudes sur la fraîcheur de son groupe, l’en- traîneur blidéen assure que ses joueurs sont en pleine forme. «Physiquement, on est costauds, men- talement on est très bien. Maintenant, il faut réus- sir à gagner des matchs.»

S. B.

19
19

Le triomphe d'un collectif

L’ USMB, au vu de sa sai- son, mérite amplement cette acces-

sion. Pour ce qui est de ce match face à Merouana, les joueurs de Blida ont réalisé une belle pre- mière mi-temps. Ils ont fait ce qu’ils ont pu après cela. Tout le long de la saison, les Blidéens ont montré un formidable esprit de solidarité et ne serait-ce que pour cela, le retour parmi l'élite est des plus mérités.

Une saison

exemplaire

«Les joueurs ont fait une sai- son exemplaire. Je n'ai jamais douté d'eux. On ne peut que féliciter ce groupe. Ils avaient perdu certains matchs, mais leur réaction a été admirable. Aujourd’hui, ils ont tous fait un grand match. Le groupe a montré beaucoup de solidarité. Il a fait ce qu'il fallait dans les moments difficiles, et alors que tout le monde pensait que l'ac- cession était perdue pour nous. Il est vrai que lors de certains matchs, nous nous sommes fait des frayeurs, mais nous avons tenu bon. Il y a des périodes où on s'est régalés et on mérite ce succès qui est historique», c’est ce que nous a dit Mouassa le lendemain de la victoire contre Merouana.

Le spectacle

en prime

Ceux qui ont l’habitude d’al- ler déguster des glaces du côté de Douaouda marine, à un saut de puce de Blida, ont eu vendredi en fin d’après-midi et le lendemain samedi le specta- cle en prime. En effet, après que l’USMB a assuré de su- perbe manière son retour en L1 Mobilis, la fête s'est propa- gée bien au-delà des frontières

de la wilaya de Blida. Les sup- porters, qui ont été privés du match pour cause de huis clos, ont fait en un long cortège toutes sirènes hurlantes plu- sieurs fois le tour de la ville avant d’entamer une balade du côté du littoral tout proche. Une virée dans la wilaya de Ti- pasa s’imposait, car tout le monde dans la région connaît la rivalité, toute sportive s’en- tend, qui existe entre l'USMB et les clubs de la région. Les supporters de ces associations se sont fait un plaisir de com-

de ces associations se sont fait un plaisir de com- munier avec leurs homologues de Blida

munier avec leurs homologues de Blida et plusieurs d’entre eux ont, spontanément, décidé de venir grossir le cortège. Il en sera ainsi lors de la traversée des villages avoisinants, Bous- maïl, Bouharoun, Koléa, Oued El Alleug, Boufarik, etc… Toute cette région du Sahel et de la Mitidja a voulu fêter, comme il se doit, ces héros qui sont entrés de plein pied dans la légende.

«Nous serons champions de la L2 Mobilis !»

«L’appétit vient en man- geant», dit l’adage, et il s’ap- plique on ne peut mieux à ces Blidéens qui ne veulent abso- lument pas s’arrêter en si bon chemin. C’est tout au moins ce que veulent les supporters de l'USMB, qui veulent que leur équipe termine cet exercice à la plus haute marche du podium. «Les joueurs du DRBT sont avertis, nous ne leur ferons au- cune concession et nous pren- drons les trois points et cela pour terminer la saison en beauté. Je n'ai pas pu assister au match contre Merouana pour cause de huis clos, mais pour le prochain match, mon patron est d’ores et déjà averti, je serai absent ce jour-là car je serai à Tadjenanet», nous dira cet em- ployé dans une entreprise de peinture. Il ne sera sûrement

pas le seul à sécher le boulot ce jour-là. Que du bonheur donc pour la charmante ville des Roses, et tout le monde est en somme ravi pour ses habitants.

C'est compliqué, sans le nerf de la guerre

Les dirigeants n’ont pas manqué de rappeler l’impor- tance de rester sur cette dyna- mique. «Les joueurs doivent maintenir cet état d’esprit. Il ne faut pas verser dans l’euphorie, sous peine de se fixer des ob- jectifs qu’on ne pourra pas at- teindre. Il est très important d’éviter toute pression inutile. L’équipe est sur une courbe as- cendante et c’est important de rester sur cette dynamique», a dit un dirigeants de l’USMB qui ne cache pas certaines ap- préhensions : «Il n’est pas facile de gérer le club quand on manque de moyens. L’USMB a besoin de fonds. Sans le nerf de la guerre, il nous sera difficile de maintenir le cap», ajoutera- t-il.

Le comportement des joueurs est admirable

Par souci d'honnêteté, il faut reconnaître que les joueurs bli- déens ont eu un comporte- ment exemplaire. Ils ont continué à se donner à fond et cela malgré le fait qu'ils n'ont pas perçu de salaires depuis plusieurs mois. C’est vraiment une marque d’engagement que l’on doit saluer. Certains sup- porters l'ont compris en adres- sant des messages d'encouragements à l'ensemble des joueurs de l'effectif.

Cela va-t-il durer ?

Seulement, la direction du club se doit de faire bouger les choses. Les dirigeants ont fait la promesse solennelle de ré- gulariser les joueurs d’ici peu. Si cela ne se fait pas très bien- tôt, les premiers signes d’impa- tience commenceront à apparaître. Il faudra donc réa- gir dans les meilleurs délais, si l’on veut préserver cette dyna- mique des bons résultats.

M. F.

L’USMB a écrasé le championnat de L2 Mobilis !

Les supporters blidéens n’ont pas manqué d’orner le pour- tour de la pelouse du stade Brakni de plusieurs banderoles. On pouvait lire sur la plus imposante d’entre elles ce qui suit:

«L'USMB a écrasé le championnat.» Tout un programme !

Aïbout : «Pour les supporters»

Le milieu de ter- rain blidéen, Aï- bout, ne manquera pas de citer ceux qui l'ont soutenu dans les moments difficiles. «C’est la première consécra- tion de ma carrière et moi, je suis sur un nuage. Ce sont

des moments inou- bliables dans la vie d’un joueur. Il faut savoir que j'ai vécu des moments difficiles cette sai- son avec les blessures et mes déboires. Je vou- drais dédier ce titre à tous ceux qui m'ont soutenu, en particulier aux supporters de l'USMB. Même si je n'ai pas souvent été titu- larisé, je me suis toujours senti impliqué dans la vie de l'équipe.»

S. B.

senti impliqué dans la vie de l'équipe. » S. B. Maroci : «Personne ne croyait en

Maroci : «Personne ne croyait en nous, sauf nous !»

C'est le même son de cloche qui est entendu chez Tayeb Ma- roci qui, comme ses coéquipiers, est aux anges. «On est allés la chercher cette ac- cession avec notre cœur. C'est ma-

gique. Gagner des titres et réus- sir des accessions est très rare pour un joueur

et je mesure la chance que j’ai. En début de saison, personne ne croyait en nous, sauf nous. On a attaqué le match contre Me- rouana comme il le fallait en étant organi- sés, patients et disciplinés. Tout le monde va se souvenir de cette journée toute sa vie.»

le monde va se souvenir de cette journée toute sa vie. » Zemmouchi : «C’est grandiose

Zemmouchi :

«C’est grandiose !»

«Aujourd'hui, c'est la plus belle journée de la saison. C'est ce que j'appel- lerais le jour de toutes les sensations et c’est celui qu’on apprécie le plus. Nous sommes en train de savourer, tous autant que nous sommes, le tra-

vail bien fait. Cette accession restera gravée dans ma mémoire par son contexte. Après la rencontre, nos supporters nous ont attendus à la sortie du stade pour fêter ce succès avec nous, c'est grandiose. Concernant ce match, tous les joueurs ont fait preuve de beaucoup de sang-froid et surtout d’intelligence. Nous visons maintenant le titre de champion de la L2 Mobilis.»

S. B.

beaucoup de sang-froid et surtout d’intelligence. Nous visons maintenant le titre de champion de la L2
Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2988 Ligue 2 Mobilis Lundi 27 avril 2015
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2988
Ligue 2 Mobilis
Lundi 27 avril 2015
19
19

RCR

N° 2988 Ligue 2 Mobilis Lundi 27 avril 2015 19 RCR Azzi : «J'espère que cette

Azzi : «J'espère que cette mini-trêve ne brisera pas l’élan de l'équipe»

Votre équipe s'est imposée le week-end dernier face à l’ESMK. Cela vous a cer- tainement rassurés quant à vos capaci- tés, n'est-ce pas ? En effet, cette victoire nous rassure et nous donne plus de confiance. Cela a été difficile face à un adversaire qui a tenté l'im- possible pour arracher les trois points. Justement, on a remarqué que l’ESMK faisait un pressing constant durant la seconde période On s'y attendait un peu, mais nous avons

tenu le coup. La défense, qui a été très solli- citée, a subi le match, surtout en seconde mi-temps. Il faut savoir que ce retranche- ment derrière était une stratégie qui a per- mis à nos attaquants de procéder par des contres. Cette façon de jouer s'est avérée ef- ficace. Le deuxième but que nous avons ins- crit nous a mis en confiance et à partir de là, on a joué mieux que notre adversaire. Vu ce résultat, d'aucuns s'accordent à dire que le RCR peut faire mieux que d’occuper une deuxième place au classement. Pourtant, il

y a quelques semaines, personne ne donnait

cher de notre peau, surtout avec la série de contreperformances. En fait, le résultat d'aujourd'hui n’est que le fruit du sérieux de tout un groupe.

Le championnat observe un arrêt de deux semaines. Comment allez-vous meubler ce vide ? On va s'entraîner régulièrement, comme d'habitude. Le coach augmentera probable- ment un peu la charge pour entretenir notre forme. On se préparera sereinement pour

la suite du parcours et le prochain déplace- ment à Saïda face au MCS. Je pense qu'avec

le travail qu'on est en train de faire, l'équipe

sera encore plus forte. Mais cet arrêt risque de casser votre rythme… Oui, ça il faut l'avouer, à chaque fois que le championnat observe un arrêt, nous sommes freinés dans notre élan. Nous es- pérons que cet arrêt n'influera pas négati- vement sur notre rendement. D'ailleurs, on doit bien travailler durant cette période et continuer à le faire afin d'éviter le moindre fléchissement. Comment se présente ce match contre le MCS ? C’est avant tout une rencontre ordinaire. Notre mission à Saïda ne sera pas une mince affaire, mais je pense qu'on a des atouts à faire valoir. On est conscients de la tâche qui nous attend et on fera tout pour sortir vainqueurs de cette confrontation.

Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

Le Rapid affiche ses ambitions à trois journées de la fin du championnat

Deux jours après leur victoire contre l’Étoile de Koléa, Benyelles et ses poulains se sont remis ce mardi au travail, avec au programme la préparation du match face au Mouloudia de Saïda prévu le 8 mai prochain. En perspective de cette ren- contre, le club relizanais entend mettre tous les atouts de son côté pour continuer sur sa belle lancée. Le coach, pour sa part, a tracé un plan de travail en perspective de cette rencontre. Ce succès leur a été d'un grand apport sur le plan psycholo- gique. Le groupe se soude davantage et est conscient de la tâche qui l'attend la se- maine prochaine, où une victoire lui per- mettra de reprendre une confiance totale. Il est clair qu'avec 45 points et à trois journées seulement de la fin du cham- pionnat, le RCR affiche déjà ses ambi- tions de jouer les premiers rôles et devient désormais l’équipe à battre. Cela rend sa mission des plus difficiles. «Nous avons une équipe qui peut faire face à toutes les difficultés et qui est capable de relever les défis.»

E. W.

CABBA

Les Bordjiens ont déposé les armes !et qui est capable de relever les défis. » E. W. CABBA E n concédant un

» E. W. CABBA Les Bordjiens ont déposé les armes ! E n concédant un match

E n concédant un match nul à domi- cile face à un concurrent

direct à l’accession, les Bordjiens ont montré toutes leurs limites à jouer

sérieusement l’accession. Ils ont raté le match qu’il fallait gagner pour mettre un pied sur le podium, surtout que le résultat du

match CAB-OM plaidait en leur faveur. Une vic- toire leur aurait permis de rejoindre le DRBT en 3 e position, ce qui aurait mis une pression supplémen- taire sur leur adversaire du jour, et ainsi espérer le coiffer sur le fil. Mainte- nant que les dés sont jetés, il faudrait plutôt préparer dès à présent la saison prochaine en ciblant les

éléments susceptibles d’apporter un plus à l’équipe dans les différents secteurs et surtout éviter les erreurs du passé, afin d’espérer jouer les pre- miers rôles la saison pro- chaine.

Premier faux pas à domicile en 2015

ont

concédé leur premier

Les

Bordjiens

semi-échec durant la phase retour sur leurs terres, sachant qu’aupara- vant ils avaient fait carton plein en gagnant les six matchs qu’ils avaient dis- putés auparavant. A priori, ce résultat ne de- vait pas être considéré comme étant une catas- trophe, mais comme les deux points perdus pèse- ront de tout leur poids sur le décompte final en fin de saison, on est tenté de dire qu’il a un goût de dé- faite. En effet, cette contreperformance met fin aux espoirs des co- équipiers de Benabder- rahmane de jouer leurs dernières cartes quant à la course à l’accession, vu que le calendrier leur est défavorable car le 3 e au classement aura la tâche facile au cours des trois prochains matchs en re- cevant notamment à deux reprises. Le CABBA, pour sa part, aura deux dépla- cements périlleux à Me- rouana et pour clore le championnat, il ira à Médéa, ce qui n’est pas aussi évident que ça.

A. B.

CAB

Plus de 5 000 supporters sont venus soutenir le Chababce qui n’est pas aussi évident que ça. A. B. CAB l l Les appels lancés

l lLes appels lancés par la direction du club, les joueurs et leur entraîneur ont

reçu un écho favorable de la part des suppor- ters du CAB. Plus de 5 000 spectateurs se sont déplacés au stade du 1 er -Novembre de Batna,

pour soutenir leur équipe.

Zou : «Nous avons enregistré la plus forte affluence de la saison»

l lPour avoir le cœur net, nous nous

sommes rapprochés de Bekhouche, dit Zou, le directeur de l’OPOW, qui nous a confirmé l’information au sujet de l’affluence du public : «Effectivement, nous avons enregis- tré près de 5 000 spectateurs. Je crois pouvoir dire que c’est la première fois de la saison que nous connaissons une telle affluence.»

Un record cette saison

l l De l’avis de tous les observateurs, ja- mais cette saison le stade Opow de Batna

n’avait connu une telle affluence. Il faut re- connaître que le CAB avait une belle occasion de revenir dans la course. À la faveur de son succès contre le DRBT, on s’était donné le mot dans les quartiers et les villages proches de Batna pour venir donner un coup de main à l’équipe.

La sortie de Belhadi a pénalisé l’équipe

l lLe CAB a joué toute une mi-temps avec

dix éléments sur le terrain. Housnia, qui a dirigé le match, a expulsé Lokmane Belhadi, deux minutes avant la fin de la première pé- riode. Belhadi est le premier joueur du CAB à être expulsé, cette saison. Cela n’a pas empêché le CAB d’ouvrir la marque avec dix joueurs seulement sur le terrain, mais l’OM a tout de même réussi à égaliser.

Abbès contrarié par l’expulsion de son défenseur

l l À dix, le CAB a joué amoindri toute une mi-temps, et cela a poussé l’entraî-

neur Aziz Abbès à changer ses plans. À sa sortie des vestiaires, aux nombreux journa- listes venus l’interviewer, il a déclaré : «La sortie de Belhadi nous a contrariés et j’étais obligé de revoir mes plans.»

M. B.

Fracture du nez pour Bourekba

Ramzi Bourekba n’a joué que trois minutes qui ont suffi à un défen- seur de Tadjenanet pour l’envoyer sur une civière à la suite d’un coup de coude. L’attaquant du CABBA, qui a été évacué en urgence à l’hôpital, s’en est sorti avec une fracture au nez. Le plus ridicule dans cette his- toire est que Necib, l’ar- bitre du match, n’a même pas daigné sortir de carton même de cou- leur jaune, estimant peut-être qu’il allait léser Tadjenanet en début de partie (?). Sous d’autres cieux, c’est le rouge qui se serait im- posé. Il est clair que Bourekba ne pourra pas jouer le prochain dépla- cement à Merouana et il se pourrait même que ce serait bel et bien la fin de saison pour lui s’il s’avère que sa blessure est plus grave. En tout cas un mauvais coup du sort pour Bourekba qui commençait à retrouver son flair de buteur, après une longue période de disette au RCA.

A. B.

WAT

Malgré une position de premier club non reléguable…

Tout n’est pas si noir au WAT !Malgré une position de premier club non reléguable… U n grand ouf de soulagement ! Dans

U n grand ouf de soulagement ! Dans l’obligation de renouer avec le succès, une semaine après le revers concédé à Médéa, le club phare de la ville de Sidi

Boumediene a remporté un court mais précieux succès à domicile face au club voisin du MCS. Re- tenant ainsi quelques points positifs après ce derby remporté, à trois journées de la fin de la saison

2014-15.

Une bonne prestation des Widadis

Face à une équipe de Saïda, qui n’a certes pas proposé un jeu assez spectaculaire en se contentant uniquement de défendre, les coéquipiers de Ze- nasni ont néanmoins montré un visage assez sé- duisant par rapport aux dernières sorties, en enchaînant plusieurs passes courtes pour percer la défense adverse.

Enfin des coups de pied arrêtés travaillés !

Il fallait presque attendre la 27 e journée de cham- pionnat pour voir les Widadis tenter une merveil- leuse combine sur un coup de pied arrêté en début de rencontre, où le meneur de jeu Belarbi a offert un véritable caviar sur un lob audacieux sur le mur ad- verse, avant que le défenseur Hamzaoui ne rate son face-à-face avec le portier saïdi. Un point très positif, sachant que les Bleu et Blanc n’ont que très rarement travaillé ce secteur de jeu très important dans le foot- ball moderne.

Boukhari, chose promise chose due

Et si c’était le match de Boukhari ? Au moment de présenter le match entre le WAT et le MCS, nous avons souligné le plus que peut apporter l’attaquant Bou- khari, rarement aligné ces derniers matchs. Une pré- vision payante, puisque l’attaquant widadi a marqué l’unique but de la partie, lui qui avait déjà inscrit son premier doublé lors du match aller face à ses ex-.

Bouchaour n’a pas raté ses grands débuts

Pour son premier match à domicile et devant le public widadi, le jeune portier Bouchaour a profité de la suspension de Moudjar pour confirmer tout le bien que pense de lui l’entraîneur des gardiens Ze- touni, en livrant une bonne copie, malgré l’impor- tance du rendez-vous et la forte pression autour de l’équipe.

Le public ne cesse de faire le show

Autre point très important durant ce succès face au MCS, c’est le très fort soutien des supporters pré- sents dans les travées du stade Akid-Lotfi. Même s’ils sont loin de faire le plein, les fideles supporters, qui ont refusé de lâcher le club dans les moments diffi- ciles, ont soutenu à fond les protégés de Mehdaoui avec notamment de magnifiques tifos, qui ne donne nullement l’impression d’une équipe qui joue sim- plement sa survie en Ligue 2 Mobilis.

Othmane Riyad Baba Ahmed

MCS

sa survie en Ligue 2 Mobilis. Othmane Riyad Baba Ahmed MCS Boudjaârane ne sera pas reconduit

Boudjaârane ne sera pas reconduit

Après la défaite face au WAT, les jours de Boudjaârane sont comptés au MCS. Les supporters commen- cent à monter au créneau concer- nant ce coach car, avec lui, l’équipe de Saïda n’est pas allée loin. Sa sai- son a été gâchée puisque désormais les Saïdis devront se contenter du maintien. Les dirigeants ont ra- mené Boudjaârane pour concréti- ser l’accession mais finalement tout est tombé à l’eau et tout porte à croire qu’il ne sera pas reconduit.

l’accession mais finalement tout est tombé à l’eau et tout porte à croire qu’il ne sera

Amar B.

La grogne des supporters du MCS

L e MCS a raté bête- ment l’accession du moment que la

de vaincre ni la grinta, ont mis en colère les centaines de supporters. Ceux qui

seconde phase du cham- pionnat a été mal gérée.

ont fait le déplacement à Tlemcen ont fustigé tout le

Mais le fait de revenir de Tlemcen avec une défaite

monde… dirigeants, staff technique et joueurs. Cette

a

confirmé que cette

défaite a mis fin au rêve et

A. B.

équipe de Saïda ne pourra

ce faux pas signe le divorce

pas

concrétiser son objec-

entre les supporters et leur

tif

qui est l’accession et

équipe du moment que

surtout que, durant les 90 minutes de cette rencontre face au WAT, les joueurs,

l’objectif du MCS est loin d’avoir été atteint…

qui

n’avaient pas cette rage

20
20
N° 2988 www.lebuteur.com Coup d’œil JSMB Lundi 27 avril 2015 Ligue 2 Mobilis
N° 2988
www.lebuteur.com
Coup d’œil
JSMB
Lundi 27 avril 2015
Ligue 2 Mobilis

Benhocine : «La victoire face au CRBAF pèsera beaucoup dans le décompte final»

Ayant retrouvé sa place de titulaire dans l’équipe qui a affronté la formation du CRB Aïn Fekroun ven- dredi dernier, le milieu de terrain de la JSM Béjaïa, Benhocine Zakaria, estime que ce succès est salvateur et bénéfique pour la suite du parcours, surtout qu’il a permis à l’équipe de sortir d’une situation bien diffi- cile et de remonter dans le classement. Il dira qu’ils doivent empocher trois au- tres points pour assurer of- ficiellement leur maintien en Ligue 2 Mobilis.

Vous venez de réaliser une bonne opération en reve- nant avec les trois points de la victoire face au CRB Aïn Fekroun. Un commentaire ? Effectivement, je crois que cette victoire est d’une grande importance pour nous puisqu’elle pèsera beaucoup dans le décompte final étant donné que nous sommes appe- lés à disputer encore des matches difficiles à l’avenir. Ce succès est venu au bon moment étant donné que nous étions obligés d’éviter une autre défaite pour ne pas nous compliquer la tâche, surtout que la course s’annonce serrée en cette fin de saison. Donc, on comprend par là que vous avez joué libérés dans ce match ? Oui, en plus d’avoir joué ce match libérés sur le plan psycholo- gique, je crois que nous étions plus déterminés que notre adversaire puisqu’on a affronté une équipe solide, qui n’est pas facile à manier chez elle. Mais Dieu merci, grâce aux efforts de tout un chacun, on s’est per- mis de revenir avec les trois points de la vic- toire et de se rapprocher davantage de notre ob- jectif. Mais la victoire n’a pas été facile pour vous, n’est-ce pas ? Oui, bien sûr. Nous n’avons pas eu la tâche facile dans ce match, surtout que notre adver- saire était sous pression lui aussi. Nous avons rencontré beaucoup de difficultés et nous avons dû attendre le temps ad- ditionnel pour inscrire le but de la victoire et nous mettre à l’abri d’une mauvaise sur- prise. Vous avez retrouvé votre place de titu-

laire dans cette rencontre. Quel est votre sentiment ? Je ne vous cache pas que je suis heureux d’avoir retrouvé ma place dans l’équipe type. Nous avons livré un bon rendement, surtout que le staff technique a procédé à des changements qui ont donné leurs fruits. Je suis surtout content d’avoir aidé mon équipe à arracher les trois points de la victoire et se rap- procher davantage du maintien. Vous aurez encore besoin de trois points pour assurer votre maintien. Qu’en pen- sez-vous ? Évidemment, je crois que la prochaine rencontre à domicile face à la formation du WA Tlemcen sera une belle occasion pour assurer définitivement notre maintien et nous mettre à l’abri. De ce fait, on tâchera de négocier ce rendez-vous en notre faveur pour éviter une mauvaise surprise, bien que nous soyons conscients que nous n’aurons pas la tâche facile. Entretien réalisé par H. L.

pas la tâche facile. Entretien réalisé par H. L. La nécessité de faire le plein à

La nécessité de faire

le plein à domicile

par H. L. La nécessité de faire le plein à domicile B ien qu’ils aient réussi

B